[CONTRAT] Le Chapelier Démoniaque

Partagez| .

[CONTRAT] Le Chapelier Démoniaque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Kris
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Crédit Avatar : yangngi - Deviant Art
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 402
Elément : Aucun
Métier : Maître Assassin - Comte Akelar, dernier des Katar - Seigneur du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] - Sarabi, la Lionne-mère des Demi-dieux ♥ [FEU]
Inventaire : .
Equipements
1200 Tsuris
Une épée
Trois couteaux de lancer
Deux dagues

Sac sans fond
1 cape d’invisibilité [23Mns]
1 pansement coagulant [0.6M]
8 gélules Anez



▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #1 écrite Mer 12 Nov 2014 - 16:45

Contrat provisoire:
 
 


- Monsieur ?


Cela devait être maintenant la vingtième fois que résonnait dans mon crâne endolori l’appel agaçant du majordome. Sa voix insistante de vieil homme parvenait à se faire plus insupportable que les longs monologues des nobles  pouvaient l’être lors de leurs pompeuses soirées. A tel point, que je fini par lui accorder le droit d’entrer, jugeant une hypothétique discussion moins pénible que ces infatigables appels. Sous le regard silencieux des nombreux livres de la bibliothèque, je reposai dans le confortable moelleux du siège en son centre, laissant lentement s’évacuer les effets d’une veille dédiée à la surconsommation d’alcool. Immobile et plongé dans un imperturbable mutisme, j’accordai tout juste un regard au serviteur des Katar qui s’avançait avec hésitation. Lorsqu’enfin il arriva à ma hauteur, comprenant que mon état m’ôtait toute envie de lui accorder jusqu’à la moindre parole, il déposa une lettre sur le bras du siège avant de comprendre que sa présence se faisait plus dérangeante que tolérable.  


- Le Fils de Terra a laissé ce message pour vous.


Ses paroles permirent le réveil de mon intérêt. D’un geste agacement lent, j’ouvris la missive. Sur mon visage blanchâtre d’un sommeil tout juste quitté, se dessina un large sourire et sous le voile grisâtre masquant ce qui fut jadis un regard bleuté, naquit une fine lueur. Ceci n’était dû qu’à ce seul pli, qui n’était autre qu’un contrat. Une joie morbide m’envahit. J’allais enfin pouvoir cesser de jouer les aristocrates le temps d’une traque, pour enfin redevenir celui que j’étais. J’allais enfin pouvoir cesser cette lutte constante contre ce prédateur rodant en moi. A l’inverse, nous allions à nouveau faire plus qu’un, car je tenais en ma main une proie à lui offrir.


Me redressant, j’entrepris tout de même de lire la suite. L’appel de la chasse était-elle que j’en aurai presque oublié les détails. Résumé en quelques lignes, j’apprenais tout ce qui m’était nécessaire. Le futur cadavre était un fabriquant et marchand de chapeau, démunie de réel capacité au combat. Je ne cachai pas à cet instant une certaine déception, rêvant d’un adversaire qui serait en mesure de tenir suffisamment longtemps pour calmer, ne serais-ce que quelques heures, l’insaisissable prédateur que j’étais. Au mieux il me calmerait une dizaine de minutes..  


Légèrement frustré, je poursuivais la lecture pour apprendre qu’il avait été aperçu faisant marche sur la cité de Rorn à l’occasion d’un festival. A défaut de lutter avec lui dans un épique affrontement, j’allais au moins trouver un défi dans le fait de le chasser en un lieu peuplé. Enfin, je fini par lire, sous la curiosité, les dernières lignes qui stipulaient les raisons. Dans ce cas, il s’agissait de son propre père qui, ne supportant plus de savoir en vie celui qui avait tué son plus jeune fils, demandait à ce que celui qui n’était plus qu’un démon à ses yeux, soit mis à mort.
Un fils tuant un frère, un père mettant à prix la tête d’un fils. Une famille des plus banales par-delà les murs de la Capitale..  


Après avoir revêtu ma tunique, remit chacune des lames à sa place avec un plaisir malsain et replongé mon visage dans l’obscurité, je me mis aussitôt en route. Brûlant d’impatience, je lançai ma monture sur la longue route jusqu’à ce village des Landes. Décidé à ne pas perdre de temps, j’empruntai les chemins marchands et raccourcis que mes années de voyages me firent connaître, évitant ainsi les mauvaises rencontres avec la faune locale. Mon cheval lui-même était mis à rude contribution, n’ayant le droit de se reposer qu’à l’instant où ses limites étaient atteintes ou durant la traverser entre la Plage Lylin et les Landes Nordiques. Une maltraitance fâcheuse j’en conviens, mais qui me permit de franchir la distance en une demi-journée et arriver avant que la proie ne quitte les lieux. Une proie qui fut rapidement repérée. Il faut dire que sa tenue et ses yeux atypiques ne manquaient pas d’attirer les regards, même dans une contrée si reculée.


Grand perdant de la compétition à laquelle il s’essaya, il alla même jusqu’à s’isoler lui-même en quittant tant le village, que la route. Le suivant à pied, j’attendis que nous fussions suffisament loin pour que ses possibles appels soient vains, ou alors masqués par l’euphorie de la fête. Durant le trajet j’avais pus observer qu’il ne disposait d’aucune arme, qui soit visible du moins ou dissimuler dans son dos. Il ne me restait plus qu’à passer à l’action.



- Deus ?
▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Kris le Sam 22 Nov 2014 - 12:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 431
Liens vers la fiche : Petit rappel avant d'incarner l'une des bêtes d'Arcane :

Comment jouer un Monstre ?

Sorts : Les monstres peuvent utiliser les sorts définis par leur Rang (A, B, C, D, E, F) et leur sous-élément.
  • A= pas de pouvoir magique. (mana : 0)
  • B = contrôle les sorts de niveau 1 et 2 de son sous-élément. (mana : 15)
  • C = contrôle les sorts de niveau 1, 2 et 3 de son sous-élément. (mana 25)
  • D = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3 et 4 de son sous-élément. (mana 35)
  • E = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3, 4 et 5 de son sous-élément. (mana : 40)


Liste détaillée des sorts en bas de cette page
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #2 écrite Jeu 13 Nov 2014 - 8:16

La journée s’était plutôt bien déroulée. Il était arrivé à Rorn la veille. Il était venu jusqu’ici pour une histoire de festival. Festival qui servait de prétexte à des trafiquants de choses diverses et totalement illégales. Bien sûr Deus était arrivé la veille du jour prévu pour l’organisation du marché noir. Ainsi durant les deux journées il avait profité du festival mais ce soir… Il avait rendez-vous en dehors du village avec un individu peu recommandable, un des leaders des trafiquants de l’ile pour une affaire… Disons pas tellement légale !
Suivant les indications fournies, il avait quitté le village au crépuscule puis à un endroit bien précis, il quitta la route. Il se demandait s’il trouverait quelque chose d’intéressant à ce marché… C’est alors qu’une voix grave résonna dans son dos :

« -Deus ? »

Le chapelier se retourna brusquement. Il était face à un homme bien étrange, le visage dissimulé sous une capuche. Il lui adressa d’abord un regard méprisant. Comment osait-il le déranger ? Comment ce bandit osait-il lui adresser la parole ? Il se retint à grand peine de lui mettre sa canne dans la figure. Il eut un très léger et presque imperceptible début de geste dans cette intention mais se repris à temps.
Au lieu de ça, son visage s’éclaira d’un grand sourire. Malgré les efforts de Deus pour cacher son trouble psychologique, ce simple sourire et les mots qui suivirent le trahirent :

« Et que me veux-tu, vilain galopin ? »

Et soudain il perdit le contrôle : Il explosa de rire, un rire dément ! Il trouva sa réplique très drôle. Puis, aussi soudainement qu’un éclair, son rire cessa et son regard se durcit de nouveau. Il n’avait pas de temps à perdre avec cet être étrange, à moins qu’il soit son contact ce qui, en toute logique, n’étais pas le cas ! Son contact serait venu avec son escorte…

« Veuillez disparaitre, galopin ! » Ordonna-t-il d’un ton méprisant.

Puis il se retourna brusquement dans un courant d’air de tissu. Il reprit son chemin d'un pas plus vif.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Kris
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Crédit Avatar : yangngi - Deviant Art
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 402
Elément : Aucun
Métier : Maître Assassin - Comte Akelar, dernier des Katar - Seigneur du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] - Sarabi, la Lionne-mère des Demi-dieux ♥ [FEU]
Inventaire : .
Equipements
1200 Tsuris
Une épée
Trois couteaux de lancer
Deux dagues

Sac sans fond
1 cape d’invisibilité [23Mns]
1 pansement coagulant [0.6M]
8 gélules Anez



▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #3 écrite Jeu 13 Nov 2014 - 13:19

Enfin je me retrouvai de nouveau dans un face à face. Deux hommes se regardant directement dans les yeux, prêt à s’engager dans un jeu où la victoire était d’être le survivant. Deux hommes n’ayant leur savoir dans leurs armes pour seule chance, leurs réflexes pour seul bouclier, l’envie de tuer pour seule règle, et la mort de l’un d’eux pour seule loi. Tels étaient les termes de ce duel auquel le tueur libéré s’impatientait de se livrer. Concentré plus que de nécessaire pour un chapelier, je laissai l’adrénaline montante stimuler mes sens. Une odeur d’herbe fraichement humidifiée par la nuit tombante flottait, l’air devenant frais venait caresser mes mains trépignant de brandir les lames, tandis que mon regard ne quittait pas ma proie, guettant  son audace d’ouvrir les hostilités.

« Et que me veux-tu, vilain galopin ? »

Surpris, j’étais réduis au silence par l’incompréhension. Venait-il de m’appeler.. ‘Vilain galopin’ ? Est-ce que seulement un seul homme parlait de cette manière ? Le rire qu’il hurla à la suite me donna un élément de réponse, sa folie. D’ailleurs l’extravagance de son hilarité mélangeait à son hétérochromie, me permettais désormais de comprendre pourquoi il fut dit démoniaque par les siens. Une situation des plus étranges qui par chance revint au sérieux. Pour l’avoir moi-même, et croisé à la plupart des contrats, je remarquai aussitôt le durcissement de son regard. Enfin, la partie allait commencer.


Du moins c’est ce que je crûs avant de le voir tourner les talents après m’avoir congédié. Resserrant les poings, je décidai qu’il était temps de débuter moi-même le jeu. M’offrant son dos, il ne me suffisait que d’un lancé pour le voir tomber au sol. Mais sa manière de s’adresser à moi, ce rire qu’il me lança et son audace de me congédier, avaient ravivés une part bien plus sombre encore en moi.
Prenant un de mes couteaux, je le fis déchirer le silence retombée. Dans un sifflement, la lame vint transpercer son fin mollet.
Puisqu’il souhaitait jouer, nous jouerons.


- J’ai un message de ton père. Et j’ai bien peur que tu ne l’apprécies pas.

Sortant mon épée, je commençai à m’avancer d’un pas lent vers lui..
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 431
Liens vers la fiche : Petit rappel avant d'incarner l'une des bêtes d'Arcane :

Comment jouer un Monstre ?

Sorts : Les monstres peuvent utiliser les sorts définis par leur Rang (A, B, C, D, E, F) et leur sous-élément.
  • A= pas de pouvoir magique. (mana : 0)
  • B = contrôle les sorts de niveau 1 et 2 de son sous-élément. (mana : 15)
  • C = contrôle les sorts de niveau 1, 2 et 3 de son sous-élément. (mana 25)
  • D = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3 et 4 de son sous-élément. (mana 35)
  • E = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3, 4 et 5 de son sous-élément. (mana : 40)


Liste détaillée des sorts en bas de cette page
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #4 écrite Ven 14 Nov 2014 - 16:03

Le sifflement fut suivit d’un hurlement de douleur et d’une chute. Le chapelier, emporté par l’élan de sa marche rapide, s’effondra face contre terre dans une flaque de boue. Après un rapide bilan il se rendit compte que le poignard lui avait transpercé profondément le mollet droit.

- J’ai un message de ton père. Et j’ai bien peur que tu ne l’apprécies pas.

Luttant contre la douleur, dans un gémissement de douleur, Deus se retourna, couvert de boue. La suite logique des évènements étaient très claire, le chapelier le savait. Cet homme qui s’avançait vers lui l’épée à la main était un assassin sous contrat, embauché par le propre père de sa victime. Il ne lui fera pas le plaisir de mourir avec une moue apeurée, après tout la mort n’était-elle pas une délivrance ? En toute logique, il n’échapperait pas à son destin. Mais il pouvait encore frapper avec les mots !

Aussi, haletant et tremblant légèrement, appuyer sur les mains, il lança un sourire dément à l’assassin et laissa la folie l’emporter.

« Tu vas me dire que je ne suis qu’un être démoniaque et que ma mort ne serais que juste punition. Mais ton employeur n’est-il pas maléfique en ordonnant ma mort ? Doublé de lâcheté en plus ! »
Il explosa de rire « Es-tu idiot au point de croire que tu obtiendras ta récompense Assassin ? » Il accentua le mot. « Je le connais… C’est un radin ! Ma main à couper qu’il t’a envoyé un émissaire pour te remettre ton contrat, tu ne verras jamais ta récompense ! »

Un nouveau rire secoua tout son corps, mais fut interrompue par la douleur. Il ne cherchait plus à ce contrôler ! Cela n’avait plus d’importance. Il répliqua alors avec un immense sourire :

« Pauvre petit Diablotin que tu es… Tu te crois puissant, tu imagines que ton métier fait ta fierté et de toi quelqu’un de valeur mais tu n’es qu’en fait la marionnette des puissants. Tu n’es qu’un pion sur l’échiquier, un misérable ouvrier dans la fourmilière, tu n’es rien, tu es faible ! »

Il pouffa de nouveau. La secousse lui raviva la vive douleur au mollet dont s’échappait un flot de sang. Le chapelier gémi de douleur.

« Et maintenant que vas-tu faire, marionnette ? Vas-tu faire preuve de ta lâcheté en tuant un homme à terre et sans défense ? »

Il fixait l’assassin avec un grand sourire. Au fond de lui il était mort de peur.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Kris
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Crédit Avatar : yangngi - Deviant Art
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 402
Elément : Aucun
Métier : Maître Assassin - Comte Akelar, dernier des Katar - Seigneur du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] - Sarabi, la Lionne-mère des Demi-dieux ♥ [FEU]
Inventaire : .
Equipements
1200 Tsuris
Une épée
Trois couteaux de lancer
Deux dagues

Sac sans fond
1 cape d’invisibilité [23Mns]
1 pansement coagulant [0.6M]
8 gélules Anez



▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #5 écrite Ven 14 Nov 2014 - 18:54

Forcé à rester au sol par l’acier lui transperçant le mollet et rougit de son sang, il trouvait encore le moyen de déformer son visage grimaçant sous la douleur d’un sourire mauvais. Ces mots se voulurent probablement fort d’impact, mais il n’en fut rien. Il fallait dire qu’il était dans l’erreur pour la majorité. Je ne comptai pas lui dire que j’apportai une punition car il était dément, je ne faisais que remplir un contrat, me moquant absolument des motifs pour lesquels il devint une proie. Qu’il soit ange ou démon, il n’était à mes yeux qu’une proie. Là où il me surprit, fut lorsqu’il devina que j’étais un Assassin. Non pas qu’il était encore difficile de le comprendre, mais je commençai à douter de ses compétences intellectuelles. Quant à son discours sur la récompense, douter que je ne l’obtienne était démontrer une réelle stupidité. A sa défense il ne me connaissait pas, et à son grand malheur, il allait apprendre à me connaître.    

M’agenouillant à sa hauteur après avoir remis au fourreau ma lame, je fixai son insupportable sourire ressortant même par-dessous la boue lui recouvrant le visage. Jamais je n’avais rencontré d’homme agissant ainsi dans un dernier effort pour me défier, avant que je ne leur apporte le coup de grâce. Et cela n’était pas en sa faveur. Il osait non seulement me tutoyer, me provoquer et m’injurier, mais il se permettait de surcroît de m’ôter l’apaisant plaisir de lire en ses yeux la peur naissante et grandissante, jusqu’à devenir une frayeur le paralysant. Ce chapelier avait décidé de suivre sa folie, et elle réveillait en moi une part plus sombre. Une part qui donnait une image presque inoffensive du prédateur.

-  Tu penses que je suis venu à toi pour apporter la sainte vengeance d’un homme ? Tu fais erreur chapelier. Lui dis-je avant d’avancer mon visage plus près du siens et de lui souffler dans un murmure. Je suis venu à toi car je ressens un immense plaisir à tuer.

Reprenant du recul, je poursuivis en plongeant de nouveau mon regard dans le siens.

-  Non. Je ne vais pas te tuer. Mettre à mort un homme à terre et sans défense c’est.. Méchant Laissant un silence s’installer, je le rompis avant qu’il ne puisse le faire. Mais il se peut que tu en viennes à me demander d’être.. Méchant

Me relevant, je me mis à ses côtés.

-  Et ne t’inquiètes pas pour la récompense, quoi que soit sa décision, j’obtiendrai satisfaction. L’informai-je, m’imaginant déjà trancher la gorge de son père. Qu’avais-tu mis en parie déjà à ce propos ? Ah, oui..

Terminant tout juste, je me retournai en dégainant dans le même temps mon épée qui vint s’abattre sur sa main.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 431
Liens vers la fiche : Petit rappel avant d'incarner l'une des bêtes d'Arcane :

Comment jouer un Monstre ?

Sorts : Les monstres peuvent utiliser les sorts définis par leur Rang (A, B, C, D, E, F) et leur sous-élément.
  • A= pas de pouvoir magique. (mana : 0)
  • B = contrôle les sorts de niveau 1 et 2 de son sous-élément. (mana : 15)
  • C = contrôle les sorts de niveau 1, 2 et 3 de son sous-élément. (mana 25)
  • D = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3 et 4 de son sous-élément. (mana 35)
  • E = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3, 4 et 5 de son sous-élément. (mana : 40)


Liste détaillée des sorts en bas de cette page
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #6 écrite Lun 17 Nov 2014 - 10:15

Le chapelier écouta avec attention. Mot après mot sa peur grandissait.

"Non. Je ne vais pas te tuer. Mettre à mort un homme à terre et sans défense c’est... Méchant. Mais il se peut que tu en viennes à me demander d’être… Méchant."

Le sourire du chapelier rétréci à la fin de la première phrase et lorsque la seconde fut terminée, tout sourire avait disparue de son visage.

"Qu’avais-tu mis en parie déjà à ce propos ? Ah, oui…"

S’il avait eu une seconde supplémentaire, le moindre petit indice de ce que cet homme ferait,  il aurait peut-être pu réagir à temps. Mais il ne vit qu’un éclair, fut asperger par son propre sang et ressenti une terrible douleur au poignet. Il n’eut pas le temps de pousser un hurlement : S’appuyant sur les mains, il perdit l’équilibre et s’écrasa dans la boue ravivant au passage la forte douleur du poignard planté dans son mollet. Gémissant, il se recroquevilla et serra son membre blessé contre lui.

Durant quelques secondes, il fut aveuglé par la douleur, voile rouge devant les yeux. Un curieux mélange que la douleur mélangée à la folie. Haletant, grognant de douleur à chaque mouvement, il regarda à son assassin comme s’il avait pitié de ce galopin, bien décidé à ne pas lui offrir la moue effrayé de la mort approchant qu’il cherchait. Il ne lui ferait pas ce cadeau ! Il ne faisait plus aucun effort pour ce contrôler, pour contenir la folie qui l’habitait. Même si son absence de sourire trahissait sa peur, son regard en disait long. Il avait abandonnée l’idée de survivre à cette confrontation, il allait mourir ce soir, dans cette flaque de boue, comme un misérable gueux. Il n’avait donc plus rien à perdre.

« Mon pauvre ami, ignorant au point de ne pas connaitre la frontière entre lâcheté et méchanceté. Bredin au point d’accepter de n’être qu’une marionnette au service, j'en suis sur, de parfait inconnus. Que feront tes maitres quand tu ne seras plus d’aucune utilité ? Que feront-ils lorsque tu représenteras une gêne pour leurs plans ? Laisse-moi te donner un conseil vilain galopin : Lorsque dans tes traces galoperas ton apprenti, alors ton temps sur cette terre seras compté. Lorsque tu viendras me rejoindre dans l’autre monde, je t’accueillerais comme un vieil ami par une claque dans le dos. »

Il explosa d’un nouveau rire fou, presque aussitôt interrompu par un gémissement de douleur.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Kris
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Crédit Avatar : yangngi - Deviant Art
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 402
Elément : Aucun
Métier : Maître Assassin - Comte Akelar, dernier des Katar - Seigneur du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] - Sarabi, la Lionne-mère des Demi-dieux ♥ [FEU]
Inventaire : .
Equipements
1200 Tsuris
Une épée
Trois couteaux de lancer
Deux dagues

Sac sans fond
1 cape d’invisibilité [23Mns]
1 pansement coagulant [0.6M]
8 gélules Anez



▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #7 écrite Lun 17 Nov 2014 - 23:17

Le sang jaillit dans la pénombre de la soirée, rougissant tant ma lame que le chapelier fou. Debout face à cet homme replié sur lui-même, littéralement à ma merci, je ressentis un profond bien-être. J’étais ce prédateur victorieux, observant sa proie mortellement blessée agoniser, destituée de tout espoir et toute fierté. Gémissant dans la boue où je l’avais envoyé, il perdit son sourire malsain qu’il arborait avec tant d’arrogance. Mais il me résistait encore. Son regard endurcie et emplit de vanité continuait de me défier, comme s’il savait à quel point je prenais plaisir à observer dans leurs yeux effrayés la vie s’éteindre lentement. Et dans un ultime affront, cherchant une dernière victoire avant de quitter ce monde, il les remplissait d’un courage illusoire, motivé par sa propre folie.

« Mon pauvre ami, ignorant au point de ne pas connaitre la frontière entre lâcheté et méchanceté. Bredin au point d’accepter de n’être qu’une marionnette au service, j'en suis sur, de parfait inconnus. Que feront tes maitres quand tu ne seras plus d’aucune utilité ? Que feront-ils lorsque tu représenteras une gêne pour leurs plans ? Laisse-moi te donner un conseil vilain galopin : Lorsque dans tes traces galoperas ton apprenti, alors ton temps sur cette terre seras compté. Lorsque tu viendras me rejoindre dans l’autre monde, je t’accueillerais comme un vieil ami par une claque dans le dos. »    

A mon habitude, je ne prêtai aucune valeur aux dernières tirades de mes victimes, chacune cherchant ma clémence, ou quitter ce monde dans une dernière injure. Pourtant, j’accordai un intérêt au siens. Dans un sens il avait raison. Je n’avais pour seul maître que mon propre désir, mais depuis que j’avais rejoins ce clan d’Assassins, il était vrai que je m’étais retrouvé à être le pion d’un énigmatique ‘Maître’. J’étais devenu un simple pion sur son échiquier, n’ayant pour utilité que de lui faire remporter la partie par ma réussite, ou mon sacrifice. Passant lentement dans son dos, l’air pensif, je réfléchissais à l’agaçante réalité que ma proie me jetait. Je devais réagir. Je devais retrouver ma liberté.
Aucun Homme n’avait autorité sur moi.

Rageant de cette prise de conscience, j’enfonçai de mon pied un peu plus la lame transperçant son mollet, que je sentis s'immiscer jusque dans le sol. Relevant mon épée, je vins déposer la pointe sur sa nuque. Puis, toujours dans une agaçante et morbide lenteur, je la fis glisser le long de son cou jusqu’à l’arrêter sur sa pomme d’adam, tandis que je lui faisais de nouveau face. Silencieux un moment, je pensai encore à ses paroles. Bien sûr elles ne le sauveraient pas, mais elles pouvaient devenir responsable d’un massacre.


-  Tu as raison. J’ai laissé un homme avoir une autorité sur moi. Oh, bien dérisoire, mais autorité tout de même. Je vais devoir remédier à cela.  

Un instant s'écoula, et une nouvelle fois, ma lame trancha l'air.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #8 écrite

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

[CONTRAT] Le Chapelier Démoniaque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [CONTRAT] Le Chapelier Démoniaque
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Poser un Contrat
» Nouveau contrat social
» Labadie: Contrat entre l'etat haitien et la Royal Carribean

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: La Cité de Rorn-