Top-Sites

Votez toutes les deux
heures ♥

Fermer
Ouvrir les pérégrinations étranges d'un rodeur perdu dans une foret de bouquins [PV Yuurei/Luce]
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 les pérégrinations étranges d'un rodeur perdu dans une foret de bouquins [PV Yuurei/Luce]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membres
Yuurei Akuma
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Heise - Lian Yan Fang
Date d'inscription : 07/11/2014
Messages : 228
Double Compte : non
Liens vers la fiche : Un heureux chanceux
Elément : Terre
Métier : Rodeur.
Invocation(s) : SylveCrocs, Diya ( inactive)
Invocateur : aucuns
Inventaire : Armure - End + 4 (15)
épée - Degats +10 (14)
mains nue +4
Endurance : 11
Spoiler:
 

0 Tsuris.
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Mer 19 Nov - 23:05

La cité de Lüh ... encore. Yuurei reviens de son expédition dans la Forêt de Jade, expédition quelque peu particulière et un brin plus éprouvante que prévue mais le Rôdeur a remplit sa mission avec succès. Toutes les plantes et graines réclamées par Lilith sont là. Le rôdeur choisit de se reposer dans un endroit familier où il sait qu'il ne sera pas refusé avant de repartir vers son grand voyage en direction de la Forêt Faste. Le Rôdeur se dirigea vers une habitation des rues bien précise, et tapas à la porte de celle-ci. Le vieux Astriel et son épouse Mirva Akuma entendirent taper chez eux et n'allaient pas refuser l'entrée de ce visiteur. Quel genre de parents refuseraient leur fils bien aimé chez eux ? Surtout quand celui-ci est fatigué et qu'il a un package chargé de végétations et de graines à arroser.

Yuurei refait escale chez ses parents ce soir là. Le Rôdeur dormira dans son ancien lit une dernière fois avant de reprendre la grande route vers la Forêt Faste. Ce fut lors du souper familial que Mirva émit une idée fort simple, et pourtant évidente, permettant de prolonger le séjour de son fils à Lüh. Puisqu'à terme, il doit libérer l'invocation révoquée par Lilith, un certain Sylvecrocs. Alors pourquoi ne pas en profiter pour consulter la Grande Bibliothèque de Lüh? Après tout, Yuurei n'est pas souvent dans le coin et cette bibliothèque est une mine d'or d'informations.

La soirée, fort paisible, et la nuit se passèrent sans histoire. Le lendemain matin, en milieu de matinée, notre Rôdeur se mit en route vers la Grande Bibliothèque. Cette bibliothèque est à l'image des autres monuments, c'est-à-dire vraiment immense. Une immense structure de pierres blanches, classieux à l'image de la luxure des nobles de cette ville. Le rôdeur franchit donc l'immense porte de bois de l'immense bâtiment, se disant intérieurement que c'est quand même exagéré de construire une telle structure pour garder trois bouquins.

Une fois à l’intérieur, Yuurei compris pourquoi une aussi grande bâtisse. Cette bibliothèque, cette ruche de pierre ou une véritable colonie de fourmis évoluait, contenait des milliers de bouquins, des milliers de volumes sur des centaines et des centaines de thèmes différents. Le Rôdeur avait l'impression d'être une fourmi dans une colonie, c'est-à-dire tout petit et un brin perdu.

Yuurei commençât à essayer de chercher dans ce labyrinthe de papier et ouvrit quelques livres. Un classement par ordre alphabétique, très pratique quand on sait le nom du bouquin que l'on cherche. Pour le rôdeur, cela n'aidait pas du tout. Yuurei s’avançât dans le méandre de couloirs recouvert de divers meubles abritant des livres et des livres et ... encore des livres. Le rôdeur s'y aventura tellement profondément qu'il finit par ne plus savoir où il était, ni même ou se trouvait la sortie. Quelle ironie, capable de se repérer avec précision dans une forêt vierge, et capable de se perdre dans un bâtiment !

Yuurei décidât d'aller interroger la prochaine personne faisant parti du personnel qu'il croiserait. Ce fut sur une jeune femme qu'il tombât. Une jeune femme de taille moyenne et de carrure particulièrement fine. Elle porte des vêtements ample comme-ci c’était ceux de sa grande sœur, trop grand pour elle. Des vêtements d'une grande sœur gothiquement sombre visiblement, des robes noires avec une veste de soie ce qui contraste avec sa chevelure claire, blonde même et son teint satiné. Le rôdeur aborda la demoiselle d'un air simple, même si un peu paniqué.

" Bonjour Demoiselle. Je cherche des renseignements sur les invocations. Plus particulièrement sur les fils de Terra en réalité. Je ne cherche rien sur l'histoire, la religion, le symbole. Pour être plus clair. Ma recherche est plus orienté sur leur localisation et comment les délivrer. Si vous avez des informations sur un certain SylveCrocs, je suis preneur aussi... Et si vous avez aussi des informations sur où se trouve la sortie après tout ça, vous me sauverez la vie !"

Yuurei regarde la demoiselle et se laisse guider par elle, espérant qu'elle puisse l'aider et lui expliquer un peu plus oralement que lui donner un pavé de livres à lire. Le Rôdeur espérait aussi qu'elle le guide à la sortie une fois fini car il serait incapable de dire ne serait-ce que l'étage où il se trouve actuellement.[/justify]
▲ Succès ▲


Dernière édition par Yuurei Akuma le Mar 2 Déc - 0:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Luce
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : KoenVM
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 376
Double Compte : Roderik Mortier
Métier : Aucun pour le moment
Invocation(s) : Winglece
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #2 écrite Ven 28 Nov - 17:34

Il arrive par moment que les jours suivent leurs cours calmement tel ce long fleuve fluide et clair désignant pour les poètes les plus avisés le temps qui file. Cela semblerait effrayant pour tous de sentir que leur temps défile sans que rien ne s'y passe, sans qui ne puisse y faire quoi que ce fut. Pourtant, la jeune bibliothécaire ne prit nullement ce trouble comme le sien. Au contraire, les jours les plus prévisibles et simples avait pour elle une certaine candeur à ne pas négliger. Les problèmes étaient arrivés si vite qu'elle se consolait d'avoir ces instants tranquilles où elle ne fut guère Luce Hastianno, fille de Caïn Hastianno et membre par défaut des Crocs Pourpres _dont elle craignait encore de ne savoir leurs desseins_ mais une simple bibliothécaire de Lüh.

Ce jour-là, comme ces derniers jours, fut celui où Luce forma Mila qui rejoignit depuis peu le groupe restreint de bibliothécaire que formait Luce, Alba et d'autres dont elle n'eut pas songé à demander appellation.

Luce devait la rejoindre pour une ultime étape à sa formation: un petit test sur les différentes tâches qu’elles firent ensemble depuis peu. Elle ignorait cependant encore ce qu'elle lui proposerait bien que les étapes à suivre furent notées dans le calepin qu'Alba lui confia.

C'est alors qu'un homme, de grande taille aux cheveux longs se présenta à elle. Ce n'était pas Mila. Il lui demanda selon des critères précis ce qu'il souhaitait. La rapidité de son débit de parole la fit sourire légèrement, elle ne se permit pourtant pas de le faire remarquer et dit d'une voix des plus douces et bienveillantes:

"Je pense pouvoir vous apporter mon aide, je fais partie du corps de cet établissement. (Ses yeux se plissèrent de par l'élargissement de son sourire) Et n'ayez crainte, monsieur: si vous ne trouveriez plus la sortie, nous nous chargerons de vous choyer et de vous apporter de quoi vous nourrir !"


Luce pouffa avant de reprendre son sérieux : "Je vous indiquerai la sortie mon bon monsieur."

Elle réfléchissait un instant, son sourire ne s’était alors pas évanouit, elle passa sa main sans ses cheveux bien ordonné machinalement avant de reprendre.

“Loin de là l’idée de vous déranger dans votre quête, monsieur. J’ai cependant une tâche à accomplir et, si vous l’acceptez, je pourrai à la fois remplir ma fonction et vous mener à ce que vous souhaitez: Je me devais de partir, bien avant que vous ne m’abordiez, voir une collègue que je forme et qui pourra très certainement vous guider par elle-même. Je resterai à vos côtés pour assurer par la même le chemin qu’elle vous montre mais je n’ai aucun doute quand à ses capacités. Seriez-vous tenté pour m’aider à cette petite évaluation ?”

Elle ne lui laissait, à vrai dire, pas d’autres alternatives.

Ainsi, Luce accompagné de l’homme à la cape partirent en direction du lieu de rendez-vous avec Mila.
▲ Succès ▲


Dernière édition par Luce le Jeu 8 Jan - 15:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Mila
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 19/11/2014
Messages : 94
Métier : Bibliothécaire
Invocation(s) : Houka~~
Inventaire▲

Aventure #3 écrite Lun 1 Déc - 20:29

Depuis plusieurs jours, Mila caressait les livres de la bibliothèque de Lüh. Dès les premiers instants, elle s’était aussitôt sentie en harmonie avec l'âme des lieux. L’odeur des livres anciens, le bruit des pages lorsqu'elles se tournent et ce silence à la fois fascinant et terrifiant. Chaque élément de cet endroit la transportait dans un autre monde, son monde et cela depuis l'enfance.

Lorsqu’elle s’était présentée à l’entretien, une jeune femme dénommée Luce l’avait accueilli. Son visage, la douceur de ses traits, et la couleur de ses yeux n’étaient pas inconnu à Mila. Parfois, il lui arrivait de l’observer, songeant à l’âme des humains, à la sentence qu'elle leur avait infligé malgré elle dans son esprit. Puis, au fil des secondes, les images refaisaient surface ainsi que la douleur. Lorsque la colère s'emparait d'elle, machinalement elle serrait les poings laissant ses ongles s'enfoncer dans sa peau. La douleur vive mordait sa peau, dissipant sa colère doucement, apaisant son esprit et ses démons intérieurs qui ne demandaient qu'à s'échapper.

Mila s’était évertuée à n’être qu’une ombre, sans adresser un regard, ni un mot aux personnes qu’elle croisait. Elle respectait l’âme de ces lieux, vouant un culte à la signification de ces livres, possédant un savoir, une réponse à chaque question, un soulagement à chaque maux. Une vertu dont les humains sous-estimait la puissance, et sur laquelle ils n’avaient pas encore exercés leur emprise. Elle désirait être la gardienne de ces lieux, et plus le temps passait, plus cela était devenu une évidence : sa place n’était autre part qu’ici. Mais pour cela elle allait devoir faire un compromis, s’ouvrir aux humains...

Le matin aux aurores, elle s’était donc présentée, vêtue d’une cape noire recouvrant sa jupe sombre ainsi que sa chemise blanche, ses cheveux relevés dans un chignon élégant. Pour la première fois depuis plusieurs années, elle ressentait de la peur mêlée à de l’excitation. Une sensation qui éveilla des sentiments dont elle n’avait pas l’habitude. Cependant, la neurasthénie neutralisa ces brides de sensations agréables dans les minutes qui suivirent. Comme si le bonheur, l’amour et la colère n’avaient pas leur place. Comme si son cerveau neutralisait les émotions, faisant de Mila, un être dépourvu de sentiments.

Lors de l’entretien, Mila n’avait pas eu réellement besoin d’évoquer les raisons pour lesquelles elle désirait travailler dans ces lieux. Luce n’avait pas eu l’air de s’en préoccuper, ou alors, celle-ci avait cerné sa personnalité. Elles conclurent sur une période de formation où Mila subirait plusieurs tests de routine, permettant à ses supérieurs d’évaluer ses compétences. Son rôle pour le moment, se résumerait à celui de Luce, qui l’observerait de temps à autre, la secondant.

En songeant à cela, Mila inspira profondément, observant le chariot de livres qui se trouvait devant elle. Les journées défilaient à une allure folle. Parfois, Mila prenait le temps de feuilleter certains livres, perdant la notion du temps, oubliant pendant plusieurs minutes la mission qui lui était confié. Puis, lorsqu’elle revenait dans le monde réel, elle s’attelait à sa tâche, veillant à ne plus replonger dans ses songes une nouvelle fois.

Cette fois-ci, Luce lui avait demandé de replacer ces livres dans la partie supérieure de la bibliothèque. Autrement dit, Mila avait dût emprunter une échelle pour replacer les œuvres, s’assurant de ne pas commettre d’imprudence. Sans appréhension, Mila escalada l’échelle, caressant les couvertures des livres, observant les lettres, les auteurs, pour classer l’œuvre qu’elle détenait.

« Le bestiaire des plaines glacées ».


Comme à chaque livre en sa possession, Mila l’ouvrit pour en lire le contenu. Ses doigts fins s’arrêtèrent sur la page du « Dragan ». Malgré qu’elle se trouve en équilibre sur une échelle, située à trois mètres de hauteur du sol, Mila s’arrêta pour lire à haute voix le passage en italique, déposant ses doigts sur l’illustration en relief.

«  Rang 4A. Les dragan sont des loups polaires qui se déplacent en meute. […] Bien qu’ils ressemblent à des monstres élémentaires, ils n’ont absolument aucune maîtrise de la magie, ce qui ne les empêchent pas d’être des prédateurs redoutables. Ce sont les montres de la plaine qui ont la température corporelle la plus froide, atteignant les -50 degrés, on ignore encore pourquoi leur corps ne gèle pas. […]. La légende dit que "le souffle d'un Dragan peut geler le cœur d'un homme. »


A cet-instant, Mila entendit un bruit de porte qui provenait de quelques mètres plus bas. Aussitôt, elle baissa son regard et observa l’individu qui se tenait devant elle, accompagné de Luce. Elle inclina légèrement la tête en guise de marque de respect, et elle descendit doucement l'échelle. Une fois arrivée devant l'homme elle s'adressa à lui, le regard inexpressif, imitant le léger sourire qu'elle voyait parfois, sur le visage de Luce.

" Bonjour, je me présente : Mila Fields Que puis-je faire pour vous ? "



▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Yuurei Akuma
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Heise - Lian Yan Fang
Date d'inscription : 07/11/2014
Messages : 228
Double Compte : non
Liens vers la fiche : Un heureux chanceux
Elément : Terre
Métier : Rodeur.
Invocation(s) : SylveCrocs, Diya ( inactive)
Invocateur : aucuns
Inventaire : Armure - End + 4 (15)
épée - Degats +10 (14)
mains nue +4
Endurance : 11
Spoiler:
 

0 Tsuris.
Inventaire▲

Aventure #4 écrite Mar 2 Déc - 0:40

La demoiselle répond au Rôdeur d'une voix douce, et dotée d'un soupçon de ce que Yuurei assimile à de la gentillesse. La demoiselle arborait un sourire pour le moins radieux, comme-ci elle était heureuse d’être dans cette forêt de livres, rangée dans ce labyrinthe d’étagères

"Je pense pouvoir vous apporter mon aide, je fais partie du corps de cet établissement. Et n'ayez crainte, monsieur: si vous ne trouveriez plus la sortie, nous nous chargerons de vous choyer et de vous apporter de quoi vous nourrir !"

Yuurei eu un air surpris, et légèrement paniqué durant la demi la seconde ou il se voyait ne jamais sortir d'ici. Puis la Demoiselle pouffa et ajouta qu'elle lui , ce qui fit rire le Rôdeur, certes pas à gorge déployée, mais un léger rire d'amusement et de soulagement.

Le rôdeur observait la demoiselle, attendant patiemment sa réponse en attendant que notre bibliothécaire eut fini de réfléchir. Il l'écouta lui faire une proposition étrange de sa voix douce. En effet la demoiselle souhaitait qu'une autre de ses collègues traite sa demande et qu'elle la regarderait faire. Ainsi le rôdeur vas servir de cobaye pour un test d'évaluation.

Yuurei n'eut pas le choix à vrai dire, la demoiselle, et sa seule chance de sortie de ce labyrinthe, était déjà en train de le guider vers une autre de ses collègues. Yuurei suivait silencieusement la bibliothécaire. Son esprit vagabondait, il regardait les rayonnages et attraper des yeux certains titres de livre essayant de deviner le  contenu de ceux-ci. "Autant en emporte le vent" Une histoire de tornade ?, "L'homme qui murmurait à l'oreille des Kirins masqués" une histoire de bal masqué ?.

Yuurei était tellement absorbé par son imagination vagabondant qu'il faillit bousculer la Demoiselle-Guide-Bibliothécaire quand elle s’arrêta devant une échelle. Ce sont les risques quand on ne regarde pas devant soi. Une autre Demoiselle à la couleur de cheveux unique, rappelant la couleur d'une certaine fleur, d'apparence douce mais aux épines bien pointue. Une fleur d'un mètre soixante quinze au bas mot, presque aussi grande que notre Rôdeur. Une fleur pale à l'aspect angélique et au regard inexpressif, sur des yeux aussi azurés que les siens. La demoiselle souriait, un sourire léger mais aussi vide d'expressions que ses yeux.

Yuurei observa un moment la demoiselle dans les yeux, se demandant pourquoi un regard aussi sombre chez une personne aussi lumineuse. Si bien qu'il resta silencieux quelques secondes après que la demoiselle, nommée Mila Fields, lui demanda ce qu'il souhaitait d'elle.

Ce silence gênant passé, le Rôdeur repris, s'éclaircissant la gorge dans un petit raclement avant de répété une version épurée de sa requête. Il parla d'une voix claire, mais calme et douce, ne voulant pas rajouter de tourment a un regard déjà tourmenté qu'il ne pouvait s’empêcher de fixer.


"Bonjour Demoiselle Fields. Je cherche des renseignements sur une invocation précise, sur un certain Sylvecrocs. Je cherche ou le trouver et comment le délivrer. Auriez-vous quelques informations susceptibles de m'aider, s'il-vous-plait ?"

Instinctivement, le rôdeur c’était posté de manière à avoir les deux femmes dans son champ de vision. Une fois sa requête exprimée, Yuurei lança un regard à la Bibliothécaire en chef. Il attendait de voir sa réaction, voir si la demoiselle nommée Mila avait eut suffisamment de renseignement de sa part pour réussir son "examen".
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Luce
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : KoenVM
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 376
Double Compte : Roderik Mortier
Métier : Aucun pour le moment
Invocation(s) : Winglece
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #5 écrite Mer 10 Déc - 20:01

Ils zigzaguaient entre les grandes bibliothèques, ces grands meublent de bois ternit par les années portaient dans leurs bras des livres de toutes tailles et de toutes couleurs. Elle ne put s’empêcher de balayer du regard les rangées alors que ses pas précipités claquaient sur le vieux plancher grinçant de l’étage. Chaque mouvement donnait l’impression qu’il menaçait de se défaire sous leurs pieds mais rien ni personne n’avait pourtant réussi à le faire céder. Un doux parfum flottait dans l’air, celui des livres neufs mélangé à l’odeur apaisante de la nature. La jeune femme avait possédé cette même empreinte avec le temps, son odeur corporelle s’était évanouie dans celle d’une forêt de livre pour ne faire qu’un avec elle. La jeune bibliothécaire ne semblait cependant pas tromper le regard des adhérants qui connaissaient bien Luce, « le feu follet » de la Bibliothèque. Discrète, elle guidait les âmes des voyageurs égarés, et notamment celle du rôdeur dans la forêt des livres.  

Ils arrivèrent devant une porte à la couleur écaillée, les marques tâchetées entre la couleur d’origine et la couleur synthétique rappelait à Luce qu’elle devait ajouter la remise à neuf de la peinture de cette porte sur la liste des restaurations à faire. La Bibliothèque avait deux possibilités pour obtenir des fonds : Le prince et les nouveaux adhérants. L’inscription coûtait quelques Tsuris pour permettre aux nouveaux inscrits d’emprunter les livres avec pour seules conditions de les rapporter dans les délais imposés. Et en faisant venir de nouveaux adhérants à l’inscription de la Grande Bibliothèque, le prince, à la présentation de la liste actualisé, se permettait de faire un geste pour les fonds de l’établissement. Le principe était issus d’un cercle vicieux, sans nouveaux adhérants, il n’y avait plus de fonds, ni de la part des adhérants eux-mêmes, ni de la part du prince. Ce qui laissait dans l’embarras tout le monde face à la détérioration de l’établissement. Luce ne préférait pas se soucier de ces petits tracas quotidiens pour penser à quelque chose de plus positif. Elle ouvrit la porte en un grincement à la faire plisser les yeux et serrer la mâchoire. De là, elle pouvait déjà percevoir la chevelure rosée de Mila. Elle s’écria d’un air enjouée :

“Mila, te voilà ! Je te cherchais !”

Luce s’approcha d’elle, ce même petit sourire collé à son visage. Elle s’arrêta brusquement en faisant claquer ses talons au sol. Son regard brillant de malice se tourna en direction du rôdeur qu’elle présenta du doigts.

“Cet homme aurait besoin de ton aide.” Dit-elle enfin, reculant d’un pas tandis qu’ils entamaient les présentations.

Ceci fait, elle se racla un peu la gorge pour reprendre l’attention de la bibliothécaire :

“Comme tu le sais, je t’avais promis une toute, toute dernière épreuve pour que je puisse valider officiellement ta formation. J’ai donc suggéré qu’il serait bon pour toi d’appliquer, tout simplement, tout ce que tu as acquis depuis ces quelques jours en exécutant intégralement… (elle se tourna vers Yuurei) Vous n’êtes pas inscrit à la bibliothèque n’est-ce pas…? (Elle revint vers Mila) Je disais donc: Intégralement les tâches que tu dois faire pour aider un lecteur à obtenir ce qu’il souhaite et repartir avec. (son sourire s’élargissait à cette pensée) Bien sûr, je serai ici pour te seconder et pour te surveiller, bien que je ne pense pas vraiment que tu en ai besoin. Te sens-tu prête pour cette ultime épreuve, collègue ?”



~~~~~~~~~~~~~~~~


Objectif Mila:
 
▲ Succès ▲


Dernière édition par Luce le Jeu 8 Jan - 15:26, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Mila
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 19/11/2014
Messages : 94
Métier : Bibliothécaire
Invocation(s) : Houka~~
Inventaire▲

Aventure #6 écrite Sam 20 Déc - 14:05



Mila caressa les jupons de sa robe noire, replaçant le col de sa chemise blanche, s'apprêtant à s'occuper de l'homme, tout en restant attentive aux explications de Luce. Il s'agissait de la dernière épreuve, elle ne pouvait pas se permettre de commettre une quelconque erreur. Elle savait pertinemment que Luce serait à ses côtés, en cas de besoin. Cependant, Mila désirait prouver ses compétences, auprès de l'une des rares humaines qu'elle respectait. Mila vouait un culte à ce lieu, ainsi qu'à son contenu, et d'une certaine manière, Luce en faisait parti. Le visage confiant, Mila acquiesça, déposant désormais son regard sur l'homme, restant distante, mais attentive.

Lorsque l'homme évoqua le nom de "Sylvecrocs" son regard s'embrasa, et les connexions se firent automatiquement dans son esprit. Son ultime et dernière épreuve allait reposer sur l'une des histoires que Mila avait le plus étudié durant son enfance. Cependant, un dilemme allait s'imposer à elle. En effet, l'invocation comportait en soi, un attachement aux yeux de Mila, ces heures passées à lire son histoire, analysant les faits pouvant résulter de la réalité et non de l'imaginaire. Si l'homme ne lui inspirait pas confiance, elle serait tentée de le mettre sur une fausse piste. Mais en faisant cela, elle compromettrait son avenir en tant que bibliothécaire. En songeant à cela, elle s'empara de sa montre à gousset, appuyant sur le bouton du niveau supérieur, ouvrant le cadran en verre, dévoilant les aiguilles et les rouages. Il était temps.

" Sylvecrocs, une invocation de type terre. Hum, veuillez me suivre s'ilvousplaît. "


En disant cela, elle disparu furtivement de la salle, sa chevelure rose s'évaporant au fil des secondes. Son corps semblait flotter en ce lieu, et ses doigts caressaient les étagères, les livres, la faisant se sentir dans son élément. Elle s'assura que l'homme la suivait, semblant dépassé par la magnificence des lieux. Elle resta devant, se tournant pour s'adresser à lui, poursuivant son chemin, le connaissant par coeur.

" Nous allons nous diriger dans la salle réservée aux mythes et légendes. Avez-vous des informations en votre possession ? "


Son corps s'arrêta devant une porte aux allures irréaliste. Elle déposa ses longs doigts fins sur la poignée, et poussa de toutes ses forces pour parvenir à ouvrir celle-ci. Un bruit sourd raisonna, puis elle fît signe à l'homme de pénétrer dans la salle. Celle-ci constituait l'une des parties les plus grandes de la bibliothèque, mêlant légendes, mythes aux faits réels. Elle poursuivit son chemin, observant l'homme qui ne parvenait pas à détacher son regard des livres qui s'étendaient à perte de vue.

" Par ici. "


Elle désigna une bibliothèque, située sous une alcôve. Ses doigts se posèrent sur les couvertures, malgré qu'elle sache pertinemment où se situait le livre dont l'homme avait besoin. Elle s'empara de quatre livres aux couleurs foncées, et d'un dernier, plus ancien. Elle les empila, les serrant contre sa poitrine, comme un trésor. Elle observa l'homme et lui indiqua les fauteuils.

" Plusieurs informations vous sont nécessaires, mais pour cela, j'aimerais avoir des détails sur vos désirs, vos attentes. "


Son regard s'ancra dans celui de l'homme, désirant le sonder. Elle ne laissa aucune émotion transparaître, il ne se doutait pas que son sort était dans ses mains. Elle savait ce dont il avait besoin, le livre se trouvait devant elle. Mais elle désirait en savoir plus.


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Yuurei Akuma
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Heise - Lian Yan Fang
Date d'inscription : 07/11/2014
Messages : 228
Double Compte : non
Liens vers la fiche : Un heureux chanceux
Elément : Terre
Métier : Rodeur.
Invocation(s) : SylveCrocs, Diya ( inactive)
Invocateur : aucuns
Inventaire : Armure - End + 4 (15)
épée - Degats +10 (14)
mains nue +4
Endurance : 11
Spoiler:
 

0 Tsuris.
Inventaire▲

Aventure #7 écrite Dim 21 Déc - 0:19

Au fond d'une bibliothèque, trois personnes discutent. Un grand Rôdeur aux cheveux roux et à l'armure d'ancien milicien semble discuter avec deux bibliothécaire, l'une aux yeux azuré et aux cheveux roses et la seconde aux cheveux blonds et à l'allure finement fine.

Le Rôdeur semblait plus jeté en pâture aux deux bibliothécaires dans ce lieu qu'il ne maîtrise point en cet instant. Yuurei fit non de la tête quand la demoiselle nommée Luce lui demanda s'il était membre de la bibliothèque, puis hocha la tête à la négative quand elle insista sur le "intégralement" auprès de sa collègue. Yuurei en soupira, se disant qu'il allait y avoir inscription et paiement pour ces informations complémentaires.

La demoiselle aux cheveux roses semblait nerveuse en tout cas, triturant sa robe et refaisant son col de chemise. Ceci est un signe évident de stress et Yuurei s'en voulait un peu d’être un instrument pour que sa supérieure stresse cette demoiselle. La demoiselle aux cheveux roses avait eu le regard changeant, "d'inexpressif" à "très intéressé" quand elle entendit le nom de l'invocation. Il semblerait que Sylvecroc ne la laisse pas indifférente et pourtant la demoiselle sorti sa montre à gousset et l'ouvrit comme-ci cela était anodin. Encore un signe de stress peut-être ?

" Sylvecrocs, une invocation de type terre. Hum, veuillez me suivre s'il vous plaît. "

La demoiselle lâchât cette phrase et parti, bien trop vite pour le Rôdeur qui lâchât un "attendez" instinctif avant de la rattraper. Yuurei regardait les livres autour de lui, parcourant les titres des yeux en avançant derrière la demoiselle aux cheveux roses. Le rôdeur se demandait quelle sommes d'informations, quels trésors littéraires étaient cachés ici. Les bibliothèques sont les seuls endroits où le vulgaire séjourne sans connaître les trésors qu'elles contiennent et celle-ci devait renfermer une collection d’œuvres inestimables.

Yuurei regardait ce spectacle autour de lui, cet étalage de livres, d'histoires fantasmés ou réelles et de connaissances que ce lieu mettait à disposition. De quoi laissé plus d'un homme rêveur, après tout, une bibliothèque est un des plus beaux paysages du monde pour qui sait voir la beauté de ce genre de lieux. La nouvelle demoiselle-guide attendait devant une porte pour le moins étrange, comme-ci elle venait d'un autre temps, d'un autre monde. Elle parla à son hôte, une fois le rôdeur à sa hauteur.

" Nous allons nous diriger dans la salle réservée aux mythes et légendes. Avez-vous des informations en votre possession ? "

Yuurei répondit tranquillement, suivant la demoiselle à travers la porte et suivant les livres aux titres tous plus ou moins fantaisistes des yeux.

" Oui, quelques-unes. Je sais ce qu'il est et qui il est. Je connais aussi personnellement son ancienne invocatrice, Lilith."

La demoiselle aux cheveux roses venait de s’arrêter sous une alcôve, encore une merveille architecturale de ce bâtiment. La bibliothécaire avait pris plusieurs livres de la bibliothèque juste en dessous de l’alcôve. Ces livres, elle semblait les garder comme un trésor, pressé contre son cœur. Peut-être étaient-ils rares ou précieux, ou peut-être que non. Quoi qu'il en soit la demoiselle désigna des fauteuils au Rôdeur, indiquant qu'il fallait s’asseoir tandis qu'elle l'interrogeait. Ceci n'était pas de refus, après de telles pérégrinations dans cette forêt de livres, le Rôdeur rêvait de se reposer un peu les jambes.

" Plusieurs informations vous sont nécessaires, mais pour cela, j'aimerais avoir des détails sur vos désirs, vos attentes. "

Yuurei parti s’asseoir et regarda la demoiselle dans les yeux, lui indiquant le second fauteuil de la main. Le visage de la Bibliothécaire semblait toujours inexpressif, peut-être est-ce son état naturel après tout. Yuurei lança d'une voix grave, bien que douce et calme.

"Et bien, asseyez-vous car il y en aura pour un moment. Lilith est comme une seconde mère pour moi. Cette dame est également la dernière invocatrice qu'a eu Sylvecroc. Je ne sais pas ce qui s'est passé pour qu'il retourne dans cette cellule, mais lilith ne peut plus le chercher là-bas bien qu'elle ne rêve que de le voir libre. Je vais donc exaucé son souhait et libéré cette invocation. Je n'ai que le point de vue de Lilith sur Sylvecroc et, bien que je sache ou aller dans le Temple de la Terre, je ne sais pas comment y aller. J'ignore aussi beaucoup de cette "épreuve" que nous avons à endurer.

Loin de moi l'idée d'en faire une arme, une bête de combat ou autre chose. SylveCrocs sera libre de ses actes et non esclave. La seule chose que j’espère de lui, sans le forcer, serait de rencontrer Lilith une dernière fois."


Yuurei avait tout dit à la demoiselle, son passé, son désir de délivrer Sylvecrocs, son intention de le libérer sans conditions. Le Rôdeur attendait maintenant le résultat de ses réponses devant la bibliothécaire aux cheveux roses, sous le regard de la bibliothécaire aux cheveux blonds. Ce que le Rôdeur avait gardé pour lui furent ses compétences d'ancien milicien et le Rôdeur avait porté une attention particulière à Mila lorsqu'il racontait son histoire. Yuurei voulait voir si son expression changerait également quand il reparlerait de Sylvecrocs et quand il mentionnerait Lilith.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Luce
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : KoenVM
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 376
Double Compte : Roderik Mortier
Métier : Aucun pour le moment
Invocation(s) : Winglece
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #8 écrite Jeu 25 Déc - 16:15

L’épreuve commença des suites de l’énonciation des directives. Luce s’était éteinte pour laisser place à la présence de Mila dans le rôle de guide. Il n’était nullement nécessaire d’être tout à fait présente à cet instant précis. La bibliothécaire en formation se devait d’avoir l’impression d’être seule face à cette forêt de livre. Le seul guide capable de le mener dans la sève de cet arbre, le coeur de récits des rêveries et mythes d’hommes fous ou d’ambitieux. Elle seule à cet instant pouvait lui apporter les réponses sur Sylvecroc, cette invocation de terre longtemps connues de sa ville natale comme bien d’autres enfant de Terra. Peut être Luce avait-elle déjà vu sa marque dans les livres, elle ne viendrait sûrement pas à s’en souvenir sans une image, un mot, une preuve de son existence.

Un simple sourire sur ses lèvres, le regard soudainement assombrit, son attention se portait sur ses pensées plus que sur ce qui l’entourait. A quoi pensait-elle ? Il serait difficile de l’expliquer.

Elle fut devenu l’ombre-même de Mila, la suivant à la trace elle l’observait distraitement faire son travail. Elle n’écoutait ni les récits de Yuurei ni même les questions discrètes de Mila sur les intentions de ce dernier pour Sylvecroc. Luce s’était approchée de la tonne de livre posé sur la table, effleurant la couverture dans laquelle se trouvait inscrit en fin film d’or les mots “Enfants de Terra” toute une énumération d’informations sur le type recueillit par le monstrologiste Docart Disot de Calameth. Elle regarda l’index du livre avec attention. Il y eut plusieurs tomes de cette oeuvre à chaque invocation découverte elle fut réédité. Luce admirait cet homme, il faisait parti des personnes ayant participé à la popularisation des invocations non pas en tant qu’arme mais en tant qu’être vivant. Son oeuvre fut rééditée à plusieurs reprises, Sylvecroc devait sans doute y figurer comme sur les nombreux livres que Mila posa sur la table.

Luce referma le livre, ne voulant guère interférer dans le travail de Mila, Luce s’écarta pour redevenir ombre.  
▲ Succès ▲


Dernière édition par Luce le Jeu 8 Jan - 15:26, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Mila
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 19/11/2014
Messages : 94
Métier : Bibliothécaire
Invocation(s) : Houka~~
Inventaire▲

Aventure #9 écrite Ven 26 Déc - 16:56


Plusieurs secondes s’écoulèrent durant lesquelles Mila resta silencieuse. Elle observa l’homme qui s’évertuait à rassembler toutes les informations qu’il détenait, gardant une voix douce et calme. Lorsque celui-ci évoqua le nom de « Lilith » le regard de Mila qui semblait indifférent s’éveilla. Elle observa l’homme plusieurs instants, puis elle décida de s’asseoir sur le fauteuil qui se trouvait en face de celui-ci. Cette fois-ci, son regard ne se détacha pas de celui de l’homme, plissant légèrement les yeux. Elle discernait la sincérité, cependant l’homme ne semblait pas vouloir tout lui dévoiler. Elle caressa sa lèvre supérieure de son index, le regard captivé par ses pensées. Puis, Mila croisa les jambes, observant du coin de l’œil Luce qui détenait l’œuvre originale entre ses mains. Celle-ci avait su au premier coup d’œil trouver l’œuvre de référence, celle que Mila hésitait à dévoiler à cet homme dont elle ne savait rien. Elle se releva aussitôt, caressant plusieurs couvertures, écoutant l’homme attentivement. Puis, de son regard perçant, elle s’adressa à celui-ci.

« Sylvecrocs est une invocation complexe. L’accès au Temple ne sera pas aisé, cependant votre réel problème résidera dans l’épreuve. L’invocation, soyez-en sûr, saura vous surprendre. »


En disant cela, elle se mît devant la table sur laquelle tous les livres étaient disposés. Elle caressa leurs couvertures, puis s’empara de l’œuvre originale : « Enfants de Terra ». Elle ouvrit la première page avec le sommaire, sur lequel ses yeux ne se posèrent qu’une fraction de seconde. Il lui était inutile de lire la table des matières intégralement, en réalité elle savait précisément la page consacrée à l’invocation. Puis, elle referma le livre, laissant ses mèches virevolter pendant plusieurs secondes.

« Vous savez combien de livres évoquent Sylvecrocs ? Un nombre infini d’histoires, de légendes. Pourtant, il n’y a qu’un livre qui semble regrouper des sources sûres. »


En disant cela, elle s’empara d’un second livre à la couverture pourpre. Elle le déposa devant l’homme, l’ouvrant à la page des invocations de Terra. Son long doigt fin glissa sur le nom de « Sylvecrocs » où était indiqué plusieurs informations. Mila s’empara d’un second livre, et l’ouvrit une nouvelle fois devant l’homme, réitérant les mêmes gestes, précis et délicats. Elle lui indiquait les informations dont il avait besoin, cependant, elle mettait en évidence un élément que l’homme n’allait pas tarder à comprendre.

Lorsque le regard de l’homme s’illumina, et que son regard s’ancra dans celui de Mila, celle-ci esquissa un sourire qui disparut aussitôt.

« Voyez-vous, une quantité d’informations, elles se ressemblent, elles se contredisent. L’erreur n’étant pas permise lors d’une épreuve, ceci peut se décider dès maintenant. Il vous suffit de vous emparer du mauvais livre, de la mauvaise information, et l’épreuve virera au cauchemar. C’est ce que j’apprécie avec les livres, ils semblent à la portée de tous, pourtant ils ne s’ouvrent qu’à ceux qui le méritent. »


Une fois de plus son regard s’illumina, et d’un ton sérieux elle s’adressa à l’homme.

« Vous avez de la chance, nous sommes là pour cela. Cependant, sachez que je prends ce travail très au sérieux, et je ne permettrais pas quiconque de toucher au savoir si il ne le mérite pas. »


Mila avait observé Luce, inclinant légèrement la tête. Elle respectait plus que quiconque Luce, mais surtout ces lieux. Elle ne désirait pas divulguer les secrets de ces livres à quiconque. Elle devait s’assurer que leurs désirs étaient respectables. Puis, elle adressa un regard sincère à l’homme.

« Sur cette table vous avez plusieurs livres. Lequel retient votre attention ? Il y en a nécessairement un qui vous attire, de par sa couleur, son odeur, sa couverture. Je vous en prie, emparez-vous en. »


Elle venait de déposer ses deux mains sur la table, laissant l’homme observer les livres. Elle ne lui soumettait pas une épreuve à proprement parler, elle désirait que l’homme s’ouvre aux livres, comme ils s’étaient ouverts à elle.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Yuurei Akuma
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Heise - Lian Yan Fang
Date d'inscription : 07/11/2014
Messages : 228
Double Compte : non
Liens vers la fiche : Un heureux chanceux
Elément : Terre
Métier : Rodeur.
Invocation(s) : SylveCrocs, Diya ( inactive)
Invocateur : aucuns
Inventaire : Armure - End + 4 (15)
épée - Degats +10 (14)
mains nue +4
Endurance : 11
Spoiler:
 

0 Tsuris.
Inventaire▲

Aventure #10 écrite Sam 27 Déc - 14:26

La demoiselle nommée Mila regarde le Rôdeur avec une attention particulière, avec insistance, comme-ci elle voulait percer le mystère derrière les yeux bleu profond de notre homme avant de lui parler de ce qu'il souhaitait.

« Sylvecrocs est une invocation complexe. L’accès au Temple ne sera pas aisé, cependant votre réel problème résidera dans l’épreuve. L’invocation, soyez-en sûr, saura vous surprendre. »

Durant l'annonce de sa courte phrase, la demoiselle s'était mise devant la table ou le Rôdeur c'était assis. C’était cette même table ou les livres qu'elle tenait étaient désormais disposés. Cette demoiselle semble aimer les livres, elle les touche d'une manière sensuelle, complice. Elle caresse leur couverture de cuir du bout des doigts. La demoiselle aux cheveux roses pris un livre qu'elle ouvrit puis referma apres une brève lecture d'une page de celui-ci avant de s'adresser à Yuurei encore une fois. Le Rôdeur écoutait calmement pendant que la demoiselle lui livrait son sermon.

« Vous savez combien de livres évoquent Sylvecrocs ? Un nombre infini d’histoires, de légendes. Pourtant, il n’y a qu’un livre qui semble regrouper des sources sûres. »

La demoiselle prend un livre à la couverture aux ton pourpré et l'ouvre avant de le poser devant Yuurei et de lui montrer du doigt les éléments parlant de Sylvecrocs sur la page que la Bibliothécaire voulait lui porté aux nus. Une petite histoire sur Sylvecrocs, lors de son combat contre les humains du temps jadis.

"[...]Le Héroïque Sylvecroc chargea les hommes, à un contre cent alors qu'il n'avait plus de pouvoir et n'ayant nulle peur de cette mort évidente. Il se devait de protéger les siens et de protéger son environnement contre [...]"

Le Rôdeur lisait silencieusement ce paragraphe faisant l'éloge de Sylvecroc lors de sa "Grande Guerre", le livre pourpré toujours posé sur sa table. Un second livre vint dans son champ de visions. un livre ouvert où la main blanche de Mila vint lui montrer une nouvelle fois le passage relatant les faits de sylvecroc

"[...]Sylvecroc le Lache, disparu dans sa forêt quand les siens chargèrent les hommes venues prendre leur forêt. A un contre cent alors qu'ils n'avaient aucunes chances, ils furent abandonnés par leur chef qui [...]"

Ces deux bouquins parlaient du même passage de leur "guerre". Nous avions la deux versions différentes d'un même événement, deux version radicalement opposées d'un même fait ou l'une prenait Sylvecroc pour un lâche et l'autre pour un héro. Le Rôdeur eut le regard plein de surprises, d'étonnement. D'un coté on avait Sylvecroc le héros et de l'autre Sylvecroc le lâche, le traître. Le Rôdeur plongea ses yeux pleins de surprises dans ceux de la demoiselle aux cheveux roses, loin de lui de penser une seconde que le second texte pouvait ne serait-ce qu'un soupçon de fond de semblant de vérité. Sylvecroc n'était pas un lâche, Lilith ne cessait de rabattre les oreilles de Yuurei avec les exploits héroïques lui ayant coûté une oreille. Cette demoiselle souriait allègrement, elle semblait s'en amuser même.

" Voyez-vous, une quantité d’informations, elles se ressemblent, elles se contredisent. L’erreur n’étant pas permise lors d’une épreuve, ceci peut se décider dès maintenant. Il vous suffit de vous emparer du mauvais livre, de la mauvaise information, et l’épreuve virera au cauchemar. C’est ce que j’apprécie avec les livres, ils semblent à la portée de tous, pourtant ils ne s’ouvrent qu’à ceux qui le méritent. Vous avez de la chance, nous sommes là pour cela. Cependant, sachez que je prends ce travail très au sérieux, et je ne permettrais pas quiconque de toucher au savoir si il ne le mérite pas. »

Le Rôdeur regarde les yeux de la demoiselle nommée Mila aller vers sa chef et revenir vers lui. Son petit ton espiègle avait changé et c'est un regard plein de sincérité qui s'adressa à lui tandis quelle lançait son "épreuve"

« Sur cette table vous avez plusieurs livres. Lequel retient votre attention ? Il y en a nécessairement un qui vous attire, de par sa couleur, son odeur, sa couverture. Je vous en prie, emparez-vous en. »

Le Rôdeur regarde les différents livres posé sur la table. le premier est un livre à la couverture vertes herbes avec des reliures vertes foncée, comme les feuilles d'un arbres au début du printemps. la bordure poinçonnée d’Étain et une reliure en cercle en son centre. Le second était un livre bleu roi entremêlé au bleu marine. Une solide chaînette d'étain mélangé au cuivre le tenait fermé, une belle fleur de métal tenait la garde de chaque coté du livre et un cadenas avec sa clef tenait le tout fermé. Le troisième livre était aux tons brun foncé et marron clair, une gravure ressemblant à une tête de dragon était logée en son centre et un symbole triangulaire ornais chaque coins. Enfin le dernier livre ce livre était d'un rouge vif, un symbole tortueux évoquant vaguement l'alchimie en son centre. Et une reliure d'un rouge à peine plus foncé en faisait le tour, rendant ce livre plus agressif.

Le Rôdeur devait en choisir un parmi les quatre. Il les ouvrir tous et regarda les quelques premiers pages. Les styles étaient différents, profond, protecteurs, coulant volages agressifs. Yuurei resta un moment face a ses bouquins avant de tendre le premier à la demoiselle. Le Rôdeur avait choisit le bouquin vert, celui qui était doux et protecteur à ses yeux.
livre 1:
 
livre 2:
 
livre 3:
 
livre 4:
 
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Luce
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : KoenVM
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 376
Double Compte : Roderik Mortier
Métier : Aucun pour le moment
Invocation(s) : Winglece
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #11 écrite Dim 28 Déc - 20:47

Lors de la discussion opposant Mila au voyageur, Luce, dans l’ombre de l’affaire, sourcilla à deux reprises:

La première fut la discussion autour du dénommé Sylvecrocs. Si cette invocation avait fait tant de choses, Luce n’aurait sû avoir l’étincelle envers celle-ci puisqu’elle ignorait même jusqu’à son nom avant qu’il ne fut soufflé. Elle admirait pourtant énormément le travail de Disot sans pour autant connaître sur le bout des doigts les différentes invocations.

La seconde était le fait que Mila, durant son épreuve osa dire très clairement à la personne face à elle qu’elle se chargerait de donner le savoir aux méritants. Luce était indignée face à cela. Qui était-elle pour définir qui méritait le savoir ? La jeune bibliothécaire n’avait pas le même avis qu’elle, certes, ce n’était pas une raison pour le lui exprimer avec des mots aux caresses amères. Tout le monde méritait le savoir, Homme ou Invocation. Il n’y avait pas de bon ou de mauvais lecteurs, il n’y avait que des lecteurs. La situation était d’autant plus ennuyante que Mila proposa, sans réellement le désigner comme telle, une épreuve au lecteur. Avait-elle cru qu’en acceptant ce travail elle pouvait se permettre de choisir sans rien connaître de la personne si elle méritait ou non d’être aidé dans sa quête ? Ses paroles condescendantes et ses manières à tester cet homme avait fait pincer les lèvres de la jeune bibliothécaire. Déçue autant que désolée pour l’avoir entraîné dans une situation des plus embarassantes. Heureusement, il semblait ne pas prêter attention à cet outrage et semblait même jouer le jeu de Mila. Luce ne disait rien, ne souhaitant contrarier sa collègue pour cela, pas maintenant tout du moins. Elle saurait sans doute le lui faire part à la fin de l’épreuve.

Néanmoins, elle se retenait d’intervenir, était-ce parce que le lecteur ne semblait se plaindre à Luce pour le comportement de Mila ou tout simplement parce qu’elle était trop curieuse de découvrir la suite des évènements. Mila saura sans doute se rattraper de son erreur, auquel cas, malheureusement cela pouvait compromettre l’appréciation de Luce, plus pointilleuse qu’elle ne semblait l’être.
▲ Succès ▲


Dernière édition par Luce le Jeu 8 Jan - 15:26, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Mila
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 19/11/2014
Messages : 94
Métier : Bibliothécaire
Invocation(s) : Houka~~
Inventaire▲

Aventure #12 écrite Sam 3 Jan - 13:04



Pendant plusieurs secondes, Mila observa Luce, songeant à ses propos. Elle inspira profondément, retenant son souffle qui dévoilerait ses pensées. L’envie de fermer les yeux, d’oublier cette situation amplifiait au fil des secondes. Pourquoi avait-il fallu que l’épreuve finale comporte sur l’invocation dont son enfance avait été bercée ? Les Dieux devaient sourires en l’observant, songeant au dilemme intérieur qui se profilait pour Mila. Un dilemme qui n’avait cessé de la tirailler, laissant ses démons intérieurs s’exprimer, commettant une erreur dont elle avait pleinement conscience. Pourtant, elle ne parvenait pas à éprouver du regret, elle savait que ses propos constituaient une gêne et que son épreuve finale pourrait en être compromise. Mila devait choisir ici entre ses démons et ce lieu, et cela comportait dans chacune de l’une des propositions, un renoncement coûteux. Mais son choix était fait.

Délicatement elle caressa son poignet, gardant ses mains enlacées dans son dos, observant l’homme analyser les œuvres silencieusement. Elle ne devait pas laisser ses pulsions prendre le dessus une fois de plus. Si elle ne désirait aucunes limites, ce lieu en imposait malgré elle. Des limites dont elle se serait éperdument moquées habituellement, cependant ce lieu constituait en soi, une partie d’elle, et si le fait de respecter ces limites pouvait lui permettre d’y accéder, elle ferait une exception. Même si cela lui coûtait. Mais Mila avait conscience que la bibliothèque la calmait, la faisant reprendre ses esprits, visualiser ses démons en parvenant à les dominer. Elle ne pouvait pas se permettre de perdre ce lieu, et elle savait pertinemment qu’elle se devait de prouver à Luce qu’elle en était digne.

Lorsque la main de l’homme se déposa sur l’œuvre verte, Mila se focalisa sur celui-ci, son introspection s’évaporant. Son visage s’illumina doucement, dévoilant un sourire qui disparut dans les secondes qui suivirent, comme à chaque fois ses émotions se dessinaient et s’évaporaient aussitôt. Les humains, bien qu’elle en fasse partie, constituent pour la plupart, des êtres prévisibles. Si l’homme n’avait pas opté pour cette œuvre, Mila aurait reconsidéré son apriori, cependant elle n’en avait pas eu le besoin puisque celui-ci venait de lui donner raison, malgré lui. Elle observa pendant plusieurs instants l’homme fasciné par l’œuvre, puis s’adressa à lui.

« L’édition Őlyr. Hum. J’imagine que la couleur vous a influencé. En réalité, ce n’est pas un mauvais choix, à partir du moment où celui-ci est réfléchit. »


Mila s’installa dans le siège faisant face à l’homme. Désormais elle allait prouver à l’homme que ceci n’était en aucun cas une épreuve, elle désirait transmettre son savoir. Une manière implicite de prouver qu’elle avait conscience de son erreur, et qu’elle désirait la corriger. Mila devait faire un choix entre ses démons et ce lieu.

« Voyez-vous cette édition s’adresse en partie aux enfants, désireuse d’émerveiller ces derniers. Elle y parvient parfaitement en réalité. »


Le regard de Mila s’éveilla, elle savait qu’elle avait visé juste, à l’instant où l’homme avait réprimé un sourire de résignation signifiant qu’il comprenait qu’elle l’avait cerné. Si l’œuvre avait parlé à cet homme, cela pouvait sembler au premier abord innocent. En effet, la couleur verte pouvant rappeler l’élément de terre de Sylvecrocs, pourtant, ce n’était pas la raison de son choix. Mila ne désirait pas l’énoncer à haute voix, mais elle en avait déduit que l’homme était en soi, un enfant émerveillé par ce monde.

Cependant elle ne désirait pas l’incommoder en le dévoilant. En réalité, Mila prouvait silencieusement à Luce quelle désirait réparer son erreur, refoulant ses démons qui grondaient.

« Mais comme tous les contes pour enfants, la plupart des informations sont enjolivées, voyez-vous ? Ne perdez jamais à l’esprit que les apparences sont trompeuses, la couleur comme le contenu. »


Elle s’empara du livre bleu, malgré le cadenas celui-ci n’était pas fermé. Elle déposa délicatement la chaînette sur la table, et caressa le sommaire. Mila n’avait aucunement le désir, ni l’intention de s’excuser pour ses propos, et surtout pas devant un humain. Pourtant, chaque mot qu’elle prononçait, était implicitement un pardon. Elle n’avait jamais désiré soumettre une épreuve à l’homme, ni l’incommoder, simplement le sonder.

« L’œuvre dont vous avez besoin est celle-ci même que je détiens entre mes mains. Lorsque j’évoquais le fait que certaines personnes ne pouvaient accéder au savoir. »


Mila s’arrêta quelques secondes, observant Luce pendant une fraction de seconde.

« Le fait même de se présenter dans ce lieu prouve en soi, que vous pouvez d’accéder à ce savoir. Et je suis là pour vous aiguiller sur celui dont vous avez besoin. Et aujourd’hui c’est celui-ci. »


Elle remît l’œuvre dans les mains de l’homme, ayant pris le soin de glisser le ruban bleu aux pages dédiées à l’invocation, où toutes les informations dont il avait besoin se trouvaient noir sur blanc. Les inscriptions en lettres d’or « Enfants de Terre » se dévoilait sous les yeux de l’homme. Une œuvre magnifique, écrite par Docart Disot de Calameth, celle qui avait bercé l’enfance de Mila.

Mila se releva, s’emparant d’un parchemin et d’une plume dans le tiroir d’un secrétaire masqué par l’ombre. Elle se mît devant l’homme, prenant une fois de plus place dans le fauteuil en velours. Puis, calmement elle s’adressa à l’homme.

« Saviez-vous que vous avez la possibilité de vous inscrire à la bibliothèque ? Pour trente Tsuri vous pouvez emprunter autant de livres que vous le désirez tout au long de l’année. Sauf exceptions, quelques exemplaires ne sont pas empruntables. »



▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Yuurei Akuma
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Heise - Lian Yan Fang
Date d'inscription : 07/11/2014
Messages : 228
Double Compte : non
Liens vers la fiche : Un heureux chanceux
Elément : Terre
Métier : Rodeur.
Invocation(s) : SylveCrocs, Diya ( inactive)
Invocateur : aucuns
Inventaire : Armure - End + 4 (15)
épée - Degats +10 (14)
mains nue +4
Endurance : 11
Spoiler:
 

0 Tsuris.
Inventaire▲

Aventure #13 écrite Dim 4 Jan - 1:46


Le Rôdeur regarde la jeune bibliothécaire aux cheveux roses caresser son poignet dans son dos, sous le regard intransigeant de la bibliothécaire aux cheveux d'or. Visiblement il se passe des choses entre elles que le Rôdeur ignore. Le test semble un peu plus tendu qu'un examen normal. Yuurei se demande si cette "épreuve" était prévue, mais après tout un petit jeu comme ça ne cause pas d'offense. En tout cas Yuurei ne voyait pas de mal à ça tandis qu'il jouait le jeu de la demoiselle nommée Mila.

Le Rôdeur avait perçu un sourire sur le visage inexpressif de la demoiselle aux cheveux rosés. Ce sourire c'était fixé sur ses lèvres tandis qu'il venait de choisir son œuvre mais avait disparu dans la seconde qui suivit. Le Rôdeur aux cheveux oranges se demandait pourquoi ce manque d'émotion tandis qu'il écoutait les révélations de la demoiselle aux cheveux roses à propos du livre vert et du livre bleu, le tout sous le regard inquisiteur de la demoiselle aux cheveux jaunes. Une discussion colorée pour le moins qu'on puisse dire.

« L’édition Őlyr. Hum. J’imagine que la couleur vous a influencé. En réalité, ce n’est pas un mauvais choix, à partir du moment où celui-ci est réfléchit. »

En effet, la couleur avait influencé le Rôdeur dans son choix. Yuurei avait choisi selon ce critère mais aussi l'apparence, celui-ci paraissait plus doux que les autres. Le Bleu était fermé d'un cadenas interdisant l'accès et paraissait beaucoup trop froid au Rôdeur. Yuurei regarde la demoiselle s'asseoir sur le siège en face de lui tandis qu'elle continue sa leçon.

« Voyez-vous cette édition s’adresse en partie aux enfants, désireuse d’émerveiller ces derniers. Elle y parvient parfaitement en réalité. »

Yuurei ne pu empêcher un léger sourire, s'avouant vaincu sur ce point. En effet il était resté enfant sur quelques points comme l'émerveillement pour les contes et légendes mais aussi pour les merveilles oubliées de ce monde. Le regard de la demoiselle changea au sourire du Rôdeur, comme-ci elle avait compris qu'elle avait miser juste, un éclair d'intelligence brillait au fond des yeux de la demoiselle quand elle repris son Laïus, sa leçon du jour.

« Mais comme tous les contes pour enfants, la plupart des informations sont enjolivées, voyez-vous ? Ne perdez jamais à l’esprit que les apparences sont trompeuses, la couleur comme le contenu. »

Voici que la demoiselle s'empare du livre bleu, du livre froid et fermé qui n'avait pas plus au Rôdeur tout à l'heure. La demoiselle aux cheveux roses ouvre le livre et indique au Rôdeur ou se trouvent les informations avant de regarder le Rôdeur et de lui tendre le livre, le marque page en ruban rouge déposé sur la double page ou commencent les information sur Sylvecroc.

« L’œuvre dont vous avez besoin est celle-ci même que je détiens entre mes mains. Lorsque j’évoquais le fait que certaines personnes ne pouvaient accéder au savoir. Le fait même de se présenter dans ce lieu prouve en soi, que vous pouvez d’accéder à ce savoir. Et je suis là pour vous aiguiller sur celui dont vous avez besoin. Et aujourd’hui c’est celui-ci. »

Yuurei regarde la demoiselle nommée Mila se rasseoir sur le fauteuil après avoir regardé celle nommée Luce encore une fois, comme pour vérifier qu'elle faisait bien ce qu'il fallait faire. La demoiselle avait une plume et un parchemin à la main et s'apprêtait à passer à la partie la moins plaisante de ses pérégrinations : le moment ou il faut sortir le pognon de la pogne en somme.

« Saviez-vous que vous avez la possibilité de vous inscrire à la bibliothèque ? Pour trente Tsuri vous pouvez emprunter autant de livres que vous le désirez tout au long de l’année. Sauf exceptions, quelques exemplaires ne sont pas empruntables. »

Yuurei mis sa main à la poche pour pouvoir prendre sa bourse et en sortir Trente Tsuri en espèce sonnante et trébuchante qu'il donne à la demoiselle. Le Rôdeur mettait les choses au clair au passage concernant cet abonnement et l'emprunt des livres. Le Rôdeur formula sa question d'une manière franche, de sa voix grave, bien que dénué d'agressivité

" Donc, avec cet abonnement, je peux emprunter presque n'importe quels livres quand je veux ? Je peux les emprunter combien de temps ? Et que ce passe t'il si un livre est perdu ou détruit ? Comme je vais aller délivrer Sylvecroc, je risque d'avoir besoin de ses deux livres. Mais l'endroit ni le trajet ne sont sûr."

Yuurei attendait la réponse de la demoiselle aux cheveux roses, ou celle aux cheveux dorés si elle désirait prendre le relais.


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Luce
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : KoenVM
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 376
Double Compte : Roderik Mortier
Métier : Aucun pour le moment
Invocation(s) : Winglece
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #14 écrite Jeu 8 Jan - 15:14

Un sourire se dessina doucement sur le visage de Luce. Mila avait comprit le message et était passé à autre chose, dans le cadre du raisonnable. Ses manières et ses explications furent assez convainquant pour que Luce vienne à douter de ce qu’elle venait de voir. Néanmoins elle gardait dans un coin de la tête cet égarement en espérant avoir des réponses sur le comportement soudain de Mila face à cet homme. Alors que la discussion s’orienta vers l’abonnement, Luce s’approcha pour expliquer plus en profondeur le système. Mila le connaissait, bien sûr. Ce n’était qu’un moyen de s’assurer qu’elle ne l’oublierait pas. Elle indiqua à la bibliothécaire à l’épreuve sa présence et présenta face à Yuurei les deux livres qu’il souhaitait emprunter présentant au lecteur les sceau de la bibliothèque tatoué à l’encre noir sur la page de garde vierge. Ainsi qu’un petit papier noir collé sur le dos du livre.

“Vous pouvez emprunter un livre considéré comme empruntable et qui sont très généralement achetable en librairie. Les exemplaires uniques ou rares, marqués d’un sceau spécial restent à la bibliothèque et selon l’ouvrage elle peut être ou non en accès libre. Seules les personnes possédant le sceau correspondant peuvent les emprunter. Les livres que vous désirez sont marqués du sceau que vous posséderez si vous vous inscrivez, vous pourrez donc les emprunter. L’abonnement dure une année et vous pouvez emprunter les livres durant un mois compte tenu des voyages fréquents de nos lecteurs. Pour ce qui est de la détérioration ou de l’égarement d’un livre vous devrez tout simplement nous donner les frais de dédommagement pour que nous puissions en racheter un neuf.”

Elle referma les deux livres et les empilait l’un sur l’autre, près à être emporté. Luce souriait aimablement à l’homme devant elle qui avait réussi à la surprendre quand à son extrême honnêteté. Elle se pencha vers lui, un petit sourire aimable bien que ses sourcils froncés semblaient très vite regretter son choix.

“Vous semblez être un honnête homme alors voici mon conseil : Evitez de parler des risques encourut pour nos livres à une bibliothécaire, elle pourrait très clairement vous refuser l’emprunt. Ce n’est qu’un avertissement pour la prochaine fois.”

Elle acceptait qu’il les emprunte à la condition qu’il s’inscrive. Elle n’avait aucune raison de le lui refuser mais le simple fait de mentionner le risque évident de déterioration lui laisser un léger goût amer au fond de la gorge. Si il était certain que le risque était toujours évident il n’était pas des plus correct, selon elle, de le préciser. La question aurait été suffisante, l’explication non.
Luce se tourna ensuite vers Mila, ce même sourire au lèvre, elle ne voulait nullement lui donner le fin mot de l’histoire mais elle fut à vrai dire, plutôt confiante sur le déroulement de cette journée. Elles devaient cependant aborder le sujet au calme.

“Je pense en avoir assez vu. Une fois que tu as fini avec ce monsieur rejoins-moi au bureau, nous devons parler.” Lui dit-elle avant de repartir s’occuper des lecteurs dans le besoin.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Mila
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 19/11/2014
Messages : 94
Métier : Bibliothécaire
Invocation(s) : Houka~~
Inventaire▲

Aventure #15 écrite Sam 31 Jan - 18:15




Pendant plusieurs minutes, les doigts de Mila ne cessaient de caresser les couvertures des livres, leurs pages, leurs sceaux. Elle se délectait de cette sensation, mêlée à l’odeur ancienne de ces ouvrages, puits de savoir dont la fascination ne cessait de s’intensifier dans l’esprit de Mila au fil des années. La perspective que ces livres puissent disparaitre faisait naître une colère au creux de son ventre, et à l’instant même où l’homme l’insinua, l’envie de s’emparer des livres, de les protéger de cet oubli qu’était la mort, le néant ne cessait de s’intensifier. Certes, la mort constituait une issue pour les êtres humains mais à ses yeux, les livres étaient le prolongement de ceux qui en détenait la plume, une manière de laisser une marque de leur existence, une seconde vie, une réincarnation. Autrement dit, le fait de détruire ces ouvrages constituait en somme, une seconde mort pour leurs penseurs. Les livres laissent une empreinte indélébile, imprégnant votre être de ses pensées, ils s’emparent de vos songes les berçant, éveillant vos désirs enfouit, soulevant vos doutes, vos questionnements, faisant de vous l’individu qui s’observe dans son propre miroir. Les réponses sont sous vos yeux, dans votre esprit, dans votre coeur et les livres ne font que de vous les révéler. Les livres sont un morceau d’éternité, un souffle éternel qui transgresse les années, un trésor aux yeux de Mila. Mais, tout comme les êtres humains, les livres, une fois disparut, créent un manque et sombrent dans l’oubli.

Son regard caressa une dernière fois les couvertures de ces ouvrages, la nostalgie se lisant une fraction de seconde sur son visage. Son esprit lutta contre ses démons intérieurs, pourtant elle ne céda pas. Délicatement elle s’empara des livres, procédant à l’inscription de l’homme dans un silence apaisant. La plume effleurait le registre, et les courbes se dessinaient délicatement, ancrant l’homme dans la vie de la bibliothèque : « Yuurei Akuma : Deux volumes consacrés aux invocations « L’édition d’Olyr » , « L’édition enfants de Terra ».

Délicatement elle déposa la plume sur le registre, tournant celui-ci vers l’homme, indiquant l’encart vide. Une fois que la signature avait été dessinée, Mila referma le registre, rangeant celui-ci précieusement dans un tiroir dont elle possédait une clé. Puis, elle caressa une dernière fois les deux ouvrages, les tendant à l’homme.

« Comme vous l’a précisé Luce, vous disposez d’une période d’un mois avant de retourner ces ouvrages, sains et saufs. »


Sa voix était calme, mais son regard s’ancra dans celui de l’homme en évoquant ces dernières paroles. Puis, elle se dirigea vers la sortie, accompagnant l’homme, ouvrant la porte de la bibliothèque, lui adressant un visage impassible aux lueurs chaleureuses à peine perceptibles.

« Soyez prudent, ces ouvrages seraient une réelle perte pour notre monde si ils devaient disparaître. Et si vous parvenez à délivrer Sylvecrocs .. »


A ces mots Mila s’arrêta, un lecteur venant de pénétrer dans la bibliothèque, passant devant elle tout en lui adressant un sourire en guise de salutation. Elle pinça légèrement ses lèvres, adressant un semblant de sourire et inclinant la tête en guise de respect à son tour. Puis elle inspira en observant l’homme, faisant comme ci elle n’avait jamais débuté cette phrase.

« N’oubliez pas, vous avez un mois. Bonne route. »


Son corps restait immobile, et son regard observait l’homme, attendant que celui-ci s’en aille. Mila songea qu’une fois qu’il aurait passé la porte, elle allait devoir affronter Luce. Non pas que celle-ci soit menaçante, cependant elle savait pertinemment qu’il y aurait des interrogations quant à son comportement, et elle espérait que tout ceci ne remettrait pas en cause sa validation.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Yuurei Akuma
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Heise - Lian Yan Fang
Date d'inscription : 07/11/2014
Messages : 228
Double Compte : non
Liens vers la fiche : Un heureux chanceux
Elément : Terre
Métier : Rodeur.
Invocation(s) : SylveCrocs, Diya ( inactive)
Invocateur : aucuns
Inventaire : Armure - End + 4 (15)
épée - Degats +10 (14)
mains nue +4
Endurance : 11
Spoiler:
 

0 Tsuris.
Inventaire▲

Aventure #16 écrite Dim 1 Fév - 15:44


Le Rôdeur observe calmement la demoiselle aux cheveux rose interagir avec les deux bouquins qu'il veux emprunter. Elle regarde les livres comme s'ils étaient ses enfants et qu'ils partaient pour un voyage dont ils ne reviendraient pas. Un regard plein de nostalgie d'une mère voyant deux de ses enfants partir filtra pendant un bref instant sur le visage de la demoiselle.

Calmement, silencieusement, la demoiselle nommée Mila quitta les livres du regard et sortit un épais volume, le registre de la bibliothèque. Elle s'attelait désormais à la tache administrative de l'inscription du Rôdeur dans la bibliothèque. Le bruit de la plume effleurant le papier du registre comme seule musique tandis que la demoiselle aux cheveux rosées laissait une trace éternelle du passage du Rôdeur en ces lieux silencieux.

Une fois cette besogne aussi rébarbative qu'obligatoire terminée, la demoiselle rangea le registre et tendit les livres au Rôdeur, caressant leur couverture une dernière fois au passage. Visiblement cette demoiselle aime les livres, la lecture et cet univers à moins qu'elle aime le sujet de ces deux livres précis. Yuurei écoute calmement et d'un air sérieux l'avertissement de la demoiselle. posé d'une voix calme et d'un regard inquisiteur qu'il jugeait injustifié en revanche.

"Comme vous l’a précisé Luce, vous disposez d’une période d’un mois avant de retourner ces ouvrages, sains et saufs. »

Le Rôdeur acquiesce silencieusement de la tête, même s'il sait intérieurement qu'il ne risquera pas sa vie pour des bouquins si le cas se présentait et les sacrifierait volontiers si cela pouvait lui sauver la vie. Après tout entrer dans un débat comme celui-ci, ici et avec eux, n'apporterait rien de positif.

Suite a cet intermède, la demoiselle aux cheveux colorés d'une couleur évoquant une grande barbapapa et au regard absent de toutes émotions reconduit le Rôdeur à la sortie. Lui tenant la porte d'entrée comme pour l'inviter à partir et lui lançant une dernière sentence.  

« Soyez prudent, ces ouvrages seraient une réelle perte pour notre monde si ils devaient disparaître. Et si vous parvenez à délivrer Sylvecrocs .. »

Le Rôdeur regarda différemment la demoiselle suite à cette simple moitié de phrase. Visiblement elle tenait beaucoup à ces ouvrages, mais sa sentence inachevée semble montrer également qu'elle semble beaucoup s'intéresser à Sylvecroc lui-même. Peut-être est-ce une bonne idée que de l'inviter à participer à ce périple, elle pourrait être d'une grande aide "scientifique". Après tout, le Rôdeur ne maîtrise pas tout ce côté "savoir littéraire" lié aux invocations.

Un lecteur venait d'entrer, coupant la sentence de la demoiselle en deux. Demoiselle qui lui lança un très léger sourire dénué d'émotions en guise de salutation puis repris sa sentence, plus simple et oubliant la seconde partie de son discours.

"N'oubliez pas, vous avez un mois. Bonne route."

La demoiselle restait immobile, impassible et toujours aussi dénué d'émotions. Elle regardait le Rôdeur, attendant peut-être une réponse de sa part, ou tout simplement qu'il s'en aille. Elle pouvait être utile dans sa mission, aussi le Rôdeur décida de lui proposer de venir avec lui, pour aller chercher Sylvecroc et le libérer.

"Venez avec moi si vous voulez. Vous avez l'air de connaitre l'histoire de Sylvecroc et de lui porter un intérêt particulier, vous aimerez peut-être le voir en vrai. Vous serez sans doute très utile à sa libération. Je vous attendrais après-demain matin devant la porte nord, j'aurais une carriole tirée par un cheval pour le voyage."

Le Rôdeur repris son souffle et son inspiration, laissant une ou deux secondes de répits, ajoutant une dernière réplique sous le ton de l'humour.

"Et puis comme ça vous pourrez veiller qu'il n'arrive rien aux livres."

Yuurei écouta sa réponse, calmement, simplement, regardant la demoiselle nommée Mila dans les yeux. Puis il la salua d'un sourire et d'un geste de la main avant de prendre congés et de reprendre la route vers sa prochaine destination.


[Sortie du RP]
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Mila
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 19/11/2014
Messages : 94
Métier : Bibliothécaire
Invocation(s) : Houka~~
Inventaire▲

Aventure #17 écrite Dim 5 Juil - 14:00



Pendant plusieurs minutes, les doigts de Mila caressèrent le jupon de sa robe noire, son corps ne cessant de disparaître entre les allées de livres, son esprit se focalisant sur les derniers mots de l’homme.

Lui était-il pour prétendre discerner son intérêt quant à l’invocation dans son regard ? Mila s’était évertuée à ne pas côtoyer les humains, ne supportant pas leur présence, pourquoi devrait-elle accompagner cet inconnu ? N’avait-il pas lu entre les lignes ? Si il avait discerné son intérêt pour l’invocation, n’avait-il pas su discerner sa révulsion envers les humains ? Pendant une fraction de seconde, les lèvres de Mila l’avaient brûlé, désireuse de formuler à haute voix ses pensées, pourtant sa bouche était restée close. Si elle désirait travailler dans ces lieux, Mila devrait apprendre à tempérer ses pensées. Elle inspira profondément en songeant à cela, puis aux dernières paroles de l’homme : « Veiller qu’il n’arrive rien aux livres ». Et merde.

Les livres constituaient sa vie, ils avaient été son passé, demeuraient son présent et seraient son avenir. Ils avaient pansé ses maux, bercé son esprit d’illusions, puis l’avaient ramené à la réalité. Au fil des années, la sensation de solitude avait prit une seconde dimension. Mila ne craignait plus ces soirs où les ombres l’entouraient, elle ne convoitait aucunement les enfants dont leur famille semblait parfaitement orchestrée. En réalité, la solitude l’amenait à penser, et ses pensées se retrouvaient dans les livres dont elle ne cessait de dévorer le contenu, et lorsque ses yeux se déposaient sur ces ouvrages, ces citations, ces phrases elle avait la sensation que sa famille se trouvait dans ces lieux, dans cette bibliothèque. Les livres ne peuvent mentir, ils soulagent les maux à condition de savoir les manier avec précaution. Au fil des années Mila avait prit conscience qu’il ne fallait pas sous-estimer ces ouvrages, les mots demeurant en soi une arme précieuse et redoutable. Les douleurs physiques demeurent douloureuses mais que sont-elles face aux douleurs psychiques qui marquent votre esprit de manière indélébile, attendant sournoisement dans le noir que vous les ayez oublié pour resurgir lors de vos moments de faiblesses ? Si vous perdez l’esprit, vous n’êtes plus qu’un pion sur l’échiquier de la vie et pour Mila, il en était hors de question.

Le visage de Mila dévoila un sourire pendant une fraction de seconde, ces lieux étaient sa maison, son âme, son essence. Ses doigts caressèrent le bois des rangements pendant que son corps contournait les allées, tandis que son regard effleura l’inscription sur la porte : « Bureau de Luce ». Cette sensation au creux de son ventre, semblant liée à son coeur, était-ce de la peur ? De l’appréhension ? Elle inspira profondément, refusant de songer aux dénominations d’émotions qui lui étaient inconnues. Son corps ne dévoila aucune hésitation, et son visage demeura neutre. Dans ses oreilles retentissaient le bruit de ses talons contre le sol, lorsque ses doigts effleurèrent le bois de la porte pour caresser la poignée. Les yeux de Mila s’ancrèrent dans ceux de Luce, sa voix et son visage ne trahissant aucunement ses pensées, faisant d’elle une fois de plus, un élément neutre.

« L’inscription de Monsieur Akuma est terminée. »


Réponse de Mila.:
 

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Luce
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : KoenVM
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 376
Double Compte : Roderik Mortier
Métier : Aucun pour le moment
Invocation(s) : Winglece
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #18 écrite Mer 8 Juil - 17:41

L’enfant tenait entre deux doigts un lorgnon binoculaire à manche lors de sa lecture. Elle s’était plainte de troubles visuels pendant ses lectures et s’était engagé au prix fort à recouvrir une vue décente bien que cela ridait son visage de poupée de marque invisible. La symbolique se chargeait du reste. Mila entra et Luce se permit de finir la lecture de la dernière phrase avant de lever son regard sur la jeune recrue.

« Très bien, merci Mila. Nous allons pouvoir parler de ton évaluation, assis-toi.»


Elle déposa son lorgnon dans son étui et engouffra avec parcimonie un marque-page en papier dans son livre. Il était temps de conclure cette journée :

« Je dois dire que je suis globalement contente de ta prestation. Tu as pris en considération les moindres leçons que nous t’avons enseignées. »

Ce n’était guère étonnant venant de la part de Mila.

« Certaines personnes ont tendance à penser que cette petite évaluation est inutile car elle montre que nous considérons les employés comme des enfants incapables de se débrouiller seul. Je trouve au contraire cela très utile et tu m’as offert là un bien bel exemple. »

La jeune femme souriait, son comportement était digne d’une supérieure alors qu’elles avaient à peu près le même âge.

« J’ai confiance en ce que tu peux offrir aux lecteurs de la bibliothèque et je ne remets pas en cause non plus ta volonté de vouloir travailler ici. Néanmoins, je dois avouer que reprendre les activités apprises lors de ton apprentissage et le réutiliser sur les lecteurs m’a assez déranger. Je ne t’apprends rien lorsque je te dis que nous devons nous faire la plus précise et la plus pertinente possible pour les recherches des lecteurs, ce n’est pas à nous de leur apprendre à repérer les indices pertinents à leur recherche. C’est pourquoi j’aimerais avoir ton avis là-dessus. »

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

les pérégrinations étranges d'un rodeur perdu dans une foret de bouquins [PV Yuurei/Luce]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» les pérégrinations étranges d'un rodeur perdu dans une foret de bouquins [PV Yuurei/Luce]
» Ces mots étranges, venus d'ailleurs ...
» Ces vérités étranges qui parfois vous traversent l'esprit
» Luna Scamander [ACCEPTEE] ~ Auror
» Une étrange découverte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Lüh :: Lieux de Divertissement :: La Grande Bibliothèque-