Balade au bord de la rivière blanche - Page 2

Partagez | .
 

 Balade au bord de la rivière blanche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1832
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

Aventure #26 écrite Ven 12 Déc - 19:43

Le membre 'Monstre' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'dé à 6 faces' :


--------------------------------

#2 'dé à 6 faces' :


--------------------------------

#3 'dé à 6 faces' :
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #27 écrite Ven 19 Déc - 1:28

Plume regarda le corps de la jeune femme disparaître dans la végétation luxuriante après que la bête se soit débarrassée de ce parasite accroché a ses écaille en espérant qu'elle ne se soit pas blessée. La Cruentur regardait désormais les humains avec une haine non dissimulée prête à les détruire de son regard rouge de sang. La chasseresse sentit soudain la terre trembler, son regard alla de l'homme a l'épée au monstre. Il ne resta soudain qu'un tunnel a la gueule béante dans lequel le reptile avait disparut. Il pouvait se trouver n’importe ou sous terre désormais. Hors d'atteinte des flèches ou des lames, elle avait l'effet de surprise pour elle et la chasseuse se souvenait encore de sa mésaventure avec un Cruentur lors de son voyage avec Seosaimhthin. Elle savait que la créature pouvait bondir hors de terre aussi rapidement qu'elle avait disparut. 

Lorsqu'elle apparut enfin elle faillit arracher la jambe de l'homme qui récolta une profonde griffure. La Cruentur dans son élan, referma sa puissante mâchoire sur l'épée de l'inconnu et la brisa en éclat, la rendant presque inutile. Alors que la chasseresse se précipitait vers lui pour examiner sa blessure et s'assurer que ce n’était pas trop grave le sol sous ses pied s'effrita et le monstre referma sa gueule a quelques centimètres de sa propre jambe. Cherchait elle à se venger ? Oui sans doute, l'arc dont la corde pendait désormais, inutilisable, fut rattaché a la lanière de cuir tendis ce qu'elle effectuait une roulade pour s’éloigner de la créature. Elle était maintenant proche de l'homme et loin de l'endroit ou la femme avait disparut dans les buissons. C'est alors qu'elle se rendit compte que le Cruentur avait laissé des marques de griffes sanglante dans son propre mollet.

Plume déchira rapidement deux bandes de tissus de son pantalon et les utilisa pour faire un bandage de fortune, d'abord pour elle, puis elle tandis la deuxième à l'allié avant de reporter son regard vers le sol. Ou était passé la créature ? Le sol vibra soudain et au moment ou Meiro sortait d'un buisson en se massant le dos le Cruentur bondit et atterrit sur la jeune femme de tout son poids, cherchant à atteindre sa gorge. Plume allait tirer une flèche du carquois lorsqu'elle se souvient de l'état de son arc. Elle bondit alors en avant, tirant sa trancheuse-de-vent de sa botte elle se jeta sur le monstre occupé avec sa proie et visa le sommet du crâne.

Lancer de dés :
[1/2] La dague ricoche sur les écailles de la Cruentur mais cette dernière reporte son attention sur la chasseresse et permet à Meiro de se sortir de cette situation.
[3/4] La dague s'enfonce entre deux écailles, toute fois Plume n'a pas prit assez d'élan pour atteindre le cerveau.
[5/6] La dague se plante profondément dans la tête de la créature qui se débat, permettant à Meiro de se dégager tandis ce que la chasseuse maintient la lame en place.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1832
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

Aventure #28 écrite Ven 19 Déc - 1:28

Le membre 'Plume' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dé à 6 faces' :
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Membres
Yuurei Akuma
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Heise - Lian Yan Fang
Date d'inscription : 07/11/2014
Messages : 228
Double Compte : non
Liens vers la fiche : Un heureux chanceux
Elément : Terre
Métier : Rodeur.
Invocation(s) : SylveCrocs, Diya ( inactive)
Invocateur : aucuns
Inventaire : Armure - End + 4 (15)
épée - Degats +10 (14)
mains nue +4
Endurance : 11
Spoiler:
 

0 Tsuris.
Inventaire▲

Aventure #29 écrite Sam 20 Déc - 1:10

La jeune femme en tenue rouge couleur boue viens de tomber dans les feuillages et s'en relève d'une manière assez nonchalante et au dos assez endolori visiblement. Elle se relève en réclamant une lance, une épée, une pique, un cure-dent, une aiguille, bref n'importe quel truc pointu plus efficace que sa dague. Yuurei regardât son épée en cet instant, hésitant à l'apporter à la demoiselle en robe de soirée ou à lui lancer non-loin. Après tout, notre rôdeur avait Bianca avec lui et sa précieuse arbalète ne demandait qu'a chanter la plus mortelle de ses chansons. Yuurei réfléchissait au meilleur moyen, sachant pertinemment qu'ils seraient plus efficaces à trois qu'as deux contre une bête de cette carrure et de cette puissance.

Tandis que le rôdeur s'approchait de la jeune femme en robe de soirée, un événement alerteur survint comme un tremblement de terre. La créature, le cruantur, plongea dans le sol pour s'y mettre à l'abri. Le sol tremblait tandis que la créature creusait, faisant de profondes galeries de ses puissantes pattes. Yuurei resta sur le qui-vive après une telle alerte. Le rôdeur attendait, son épée pointée vers le sol, prête à embrocher la première créature sortant du sol et cherchant à éviter l'attaque sous-terraine de la bête. L'inévitable arriva, la chose que le rôdeur attendait ce produisis... la bête attaque le rôdeur, sortant sa gueule béante garnie de crocs acérés pour dévorer la jambe du Rôdeur.

Cela fut plus grâce à ses réflexes qu'à son expérience que le rôdeur n'ai pas eu la jambe arrachée sur le coup. Yuurei s'en sorti juste avec une belle blessure au mollet droit. Plongeant son épée dans la gueule de la bête pour gêner la fermeture de sa mâchoire, Yuurei avait agi d'instinct, sans réfléchir. Mais la bête est puissante et l'épée est trop fine pour une cruentur, il lui aurait au moins fallu la Claymore de Saemus pour une telle bête. Briseur d'Os ne se briserait pas sous un tel impact, contrairement à l'épée blanche du Rôdeur qui se brisa comme un rien, éparpillée en trois morceaux dans la boue. La jambe du rôdeur fut bien griffée au mollet mais au moins ce n'était qu'une blessure superficielle. Yuurei avait toujours sa jambe, ce qui était le plus important.

La créature replonge de nouveau dans le sol suite à cette attaque. La créature replonge dans le sol en direction de la chasseuse qui court vers le Rôdeur blessé. Yuurei n'a pas eu le temps de lui dire "n'approche pas" que déjà il était trop tard. Yuurei regarda, impuissant, la mâchoire de la bête se refermer sur l'arc et le mollet de la demoiselle archère qui se retrouvait blessée également. Malheureusement pour eux, la chasseuse se retrouvait avec une griffure tout aussi grave que celle du Rôdeur. Yuurei lâchât la garde de son épée brisée, laissant sa lame blanche choir au sol et se jurant de la faire reforger une fois rentré. Yuurei enrageait à cause de sa précieuse lame bien plus qu'as cause de sa griffure et pris son arbalète, Bianca, à pleine main. Très bien cruentur, vous voulez danser... nous allons danser. Le Rôdeur se préparai à en finir et n'en déplaise à Gladys, la bestiole n'allait pas être chassée mais bien être tuée désormais.

Yuurei scrute autour de lui, regardant régulièrement en direction de la jeune femme en robe et pointant Bianca vers le sol. Cette chère Bianca était prête à chanter et Yuurei regarde autour de lui, cherchant sa cible, aux aguets, à l’affût du moindre mouvement de terrain et prêt à tirer. Soudainement une main humaine vient dans son champ de vision. Une main amicale avec un bandage de fortune offerte au Rôdeur par la chasseuse. Un second regard et Yuurei vu qu'elle lui offrait un morceau de son pantalon, situation gênante et pour le moins originale. Le Rôdeur eut un petit instant d’hésitation avant de prendre le bandage en main.  

Le Rôdeur remercie d'un franc sourire la chasseuse et prend la bandelette improvisée à pleine main. Yuurei se baisse légèrement, posant Bianca en appuis sur sa jambe valide et bande son mollet blessé le plus rapidement possible. Le Rôdeur n'a pas le luxe du temps, il refera un bandage au propre plus tard, une fois la créature morte. Se remettant debout après cet intermède Yuurei ramassa Bianca et ce remit en joue. Le Rôdeur observe autour de lui, cherchant des signes de l'animal qui les combat.

Tout était calme en cet instant, silencieux comme si la nature les observait. Tout était calme, comme le calme avant la tempête annonçant bientôt une issu sanglante à tout ceci. La tension était palpable en cet endroit et le Rôdeur savait que la bête n'était pas partie, il savait qu'elle attendait le bon moment pour attaquer. Yuurei observait, prêt à décocher un carreau à la seconde où il verrait sa cible reptilienne.

Après ses longues et interminables secondes d'attente, après cette interminable tension attendant l'issu du combat, le sol tremblât et la créature sortie de tout son long pour écraser la demoiselle en robe de soirée, couleurs marron boue et rouge sang "gorge de cruentur ouverte et pleine de terre" désormais. La demoiselle était prisonnière du poids de la créature qui essayait de lui dévorer le visage tout en la retenant sous sa masse.

En même temps qu'une dague vola vers la bête, se plantant entre ses écailles, un carreau fut tiré par le rôdeur en direction de cette dangereuse créature qu'était ce cruentur. Avant même que le carreau d’arbalète ne touche, Yuurei était déjà en train de recharger son arme, surveillant la bête. Le Rôdeur ne cherchait plus à blesser pour faire fuir, Yuurei tirait désormais pour tuer, et il est bien meilleur à distance qu'au corps à corps.
************************************************************************

Dé :
1 - la douleur de la dague fait bouger le cruantur du coup la flèche touche une boule de graisse du ventre de la bestiole, ne faisant que peu de dégât.
2-3 - la flèche se loge entre les cotes de la bête, mais loin des organes vitaux, faisant quand même de bons dégâts au muscle grand oblique.
4-5 - la flèche se loge à travers les cotes de la bête, proche du cœur, mais le carreau ne s'enfonce pas assez profondément pour toucher l'organe cardiaque. Il faudrait juste le pousser encore un peu dans la bête pour lui toucher le cœur et faire de très sérieux dégâts.
6 - la flèche se loge dans la gueule ouverte de la bestiole, tranchant les muscles masséters et se plantant profondément à travers son palais, lui empêchant de refermer complètement la mâchoire et faisant beaucoup de dégâts.
▲ Succès ▲


Dernière édition par Yuurei Akuma le Sam 20 Déc - 1:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1832
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

Aventure #30 écrite Sam 20 Déc - 1:10

Le membre 'Yuurei Akuma' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dé à 6 faces' :
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #31 écrite Mar 30 Déc - 8:41

Alors que je revenais au combat prête à en découdre avec autant de conviction qu'un Lubus mettant les pieds dans le désert ambré, je ne réussi pas a suivre ce qu'il se passait, encore un peu sonnée de mon vol plané, comprenant juste que mes "sauveurs" étaient sérieusement blessés. Alors que je commençais à sortir de mon brouillard, je me retrouvais sous une patte énorme, une mâchoire toute aussi énorme, cherchant à me dévorer. Les crocs acéré venant à ma rencontre, je les vis passer à quelques millimètres de mon visage, me faisant soudainement aussi petite que possible, quand le miracle se produisit. Une flèche pénétra sa "carapace" et lui fit rugir un cri tout ce qu'il y a de plus effrayant.

#Dé 1:
 

Décidément, cette journée s’annonçait encore pire qu'au réveil... Et moi qui me plaignait d'un bal... 

" Hey, la bestiole, tu devrait manger un peu plus de chlorophylle! " M’écriais-je excédée et en colère, le souffle saccadé. 

Le détournement d'attention de la créature, grâce à la flèche, m'avait permis d'attraper le poignard toujours figé entre ses écailles. Au moins, j'aurais toujours la possibilité de me... Défendre?

A la moindre occasion, il faudrait que j'attaque. A cette distance, je ne pouvais pas louper sa trachée, ou même son cœur? Mais aurais-je assez de force pour enfoncer cette dague, d'un simple lancé, assez profondément pour la tuer?
▲ Succès ▲


Dernière édition par Meiro le Mar 30 Déc - 8:52, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1832
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

Aventure #32 écrite Mar 30 Déc - 8:41

Le membre 'Meiro' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dé à 6 faces' :
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Animateur
I Animation l
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 07/09/2013
Messages : 156
Elément : Feu
Inventaire▲

Aventure #33 écrite Mar 30 Déc - 17:08

Monstre Joué:
 


Les crocs de la femelle Cruentur cherchait à se refermer sur sa proie, bien plus dans une volonté morbide que de nécessité. Elle ne désirait plus que la mort de ses assaillants et non plus apporter de la nourriture à sa progéniture. Mais le chose déjà non aisée, n’allait faire que s’empirer. Tandis qu’elle ne parvenait pas à refermer sa robuste mâchoire sur le crâne de l’humaine, elle subit de nouveaux assauts de la part des deux sauveteurs. La première, qui démontrait un talent certain par ses réflexes aiguisés, s’élança sur la créature toute lame en avant. Si sa corpulence restait faible, il n’en était plus rien une fois un élan prit. La bête hurla sa douleur une nouvelle fois, décuplant son cri de souffrance lorsqu’un nouvel impact lui transperça le flanc. Prit de spasmes violent soudain, elle renforça son étreinte sur la proie au sol tandis que les secousses firent lâcher prise à sa cavalière improvisée.

Lorsque la pointe lui fit ôtée du crâne, elle se retira de quelques pas, libérant son ancien repas. La douleur lui brûlait chaque partie du corps, son sang rougissait les herbes  verdoyantes, et face à elle, se tenait toujours debout trois humains armés et bien décidés à ne pas tourner les talons. De son seul œil, la bête posa son regard sur chacun d’eux alors que sa gueule ne parvenait plus à masquer l’atroce supplice qu’elle endurait. Lorsque ce fut fait, elle comprit qu’il était vain de poursuivre. Au mieux, elle ne parviendrait qu’à blesser un peu plus. Cette meute d’humains n’était pas aussi fragile que ceux qu’elle eut croisés jusqu’à présent.

Tournoyant une nouvelle fois sur elle-même, elle libéra un nouveau nuage de poussières derrière lequel elle disparut. La chasseuse, la jeune assassin et le rôdeur n’avait plus à craindre de cette mère, car c’est dans l’espoir de retourner à ses petits qu’elle s’enfonça dans le royaume de Terra. Mais il était trop tard et ses plaies trop sérieuses. A mi-chemin, ses pattes ne creusèrent plus, son souffle déjà saccadé se fit plus silencieux. Et dans une dernière pensée à ses petits ne pouvant survivre sans elle, elle souffla une ultime fois avant que son unique œil ne se ferme à jamais.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #34 écrite Mer 31 Déc - 2:05

Sous l'emprise de la douleur l'énorme créature accentua sa prise sur la femme qui étouffait à demi sous son poids. La masse écailleuse se mouvait violemment, cherchant à se saisir de sa proie et à se débarrasser de la chasseresse, toujours accrochée à sa dague. La lame, solidement ancrée dans un minuscule creux séparant deux écaille s'était enfoncé jusqu'à la garde. Plume finit par lâcher prise, ses mains moite de transpiration glissèrent le long du manche et elle n'eut que le temps de se tordre afin de se positionner pour éviter une mauvaise chute. La trancheuse-de-vent finit elle aussi expulsée par les ruades de la bête, folle de rage et de désespoir, et alla se planter dans la boue à quelques mètre de la jeune femme aux cheveux trempé de sueur. Ne voulant pas perdre sa dernière arme la chasseuse plongea et effectua une roulade pour éviter un coup de queue du Cruentur qui semblait reculer. Elle se replaça en position de défense, la lame à nouveau prête à pourfendre.

La lueur sembla soudain différente, moins agressive, dans l’œil unique qui fixait le trio. Résignation, c'est ce qu'y lisait la chasseresse. Le monstre tournoya soudain sur lui-même, faisant trembler le sol et envoyant valser des mottes de terres et de racines de toutes tailles. L'humaine se protégea le visage de ses bras, n'oubliant pas pour autant que la bête pouvait surgir de nul part à tout instant. Ce n'est que lorsque le silence, soudain et impressionnant après ce combat acharné, revint, que la jeune femme comprit qu'il se passait quelque chose d'anormal. La terre ne vibrait plus, c’était donc que le Cruentur s’était arrêté, mais l'archère ne le voyait nul part et il n'avait pu fuir loin d'ici en si peu de temps. Ignorant royalement les deux autres humains elle se dirigea vers l’impressionnante galerie plongeant à pic. Impossible d'en voir le fond, la galerie aurait pu s’enfoncer jusqu'au cœur du monde tant sa noirceur semblait dense. 

Plume se saisit d'un morceau de roche et le lança dans le tunnel. Elle tendit ensuite l'oreille, imperturbable. Un "poc !" sonore finit par retentir. Elle n'était pas experte en distance mais la chasseuse avait lu dans un livre qu'on pouvait mesurer la profondeur d'un gouffre en lançant une pierre et en notant la vitesse à laquelle elle atteignait le fond en fonction de sa masse. Ou quelque chose comme ça. L'archère décréta donc que le trou devait s'enfoncer à au moins trente mètres sous terre. Pas suffisamment profondément pour qu'ils ne puissent aller voir de quoi il en retournait. Le monstre était il mort dans cet ultime effort pour sauver sa vie ? Ou attendait il que quelqu'un de trop curieux se jette dans sa gueule ? Ils n'auraient la réponse que si l'un d'entre eux plongeait. La chasseresse se retourna vers les autres en les hélant :

" Je ne sais pas ce qu'il se passe la au fond mais ce monstre semble s'être arrêté. Si quelqu'un à une corde et veux descendre pour vérifier nous pourrons peut être en tirer quelques Tsuris."

Elle ajouta, d'un ton plus enjoué, laissant un sourire mystérieux flâner sur ses lèvre :

" Ou peut être n'en tireront nous que malheur si cette créature nous attend là en bas. Mais point de gloire sans prendre de risque. Alors qui se propose ?"

Ses yeux captèrent soudain ceux de l'homme, qui lui était d'un coup plus connu qu'i ne lui avait semblé précédemment. Néanmoins la demoiselle était trop tête en l'air pour se souvenir ou elle l'avait croisé. La sueur la pluie, toute ces boue et ce combat acharné avait un effet dévastateur sur le physique et il était compliqué de reconnaître quelqu'un dans de telle condition. Mais ce manteau ... Oui ce manteau vert, la chasseresse l'avait vu il y a peu. C'est alors que son esprit fit le rapprochement et elle se retint sans résultat de questionner l'homme. Alors que durant le combat elle avait montré une détermination sans faille, la peur de se tromper de personne fit perdre à sa voix son assurance et elle demanda, hésitant :

" Nous nous sommes croisé hier, n'est ce pas ? Yuurei c'est ça ?"  
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Yuurei Akuma
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Heise - Lian Yan Fang
Date d'inscription : 07/11/2014
Messages : 228
Double Compte : non
Liens vers la fiche : Un heureux chanceux
Elément : Terre
Métier : Rodeur.
Invocation(s) : SylveCrocs, Diya ( inactive)
Invocateur : aucuns
Inventaire : Armure - End + 4 (15)
épée - Degats +10 (14)
mains nue +4
Endurance : 11
Spoiler:
 

0 Tsuris.
Inventaire▲

Aventure #35 écrite Mer 31 Déc - 17:12

La demoiselle en robe de soirée de couleur boue semble toujours écrasée par la patte de la bête mais bien vivante et en suffisamment bonne santé pour faire de l'humour en plus. Visiblement les choses ne vont pas si mal pour elle pour le moment, Le Rôdeur bandait son arbalète pour y charger un second carreau, sachant que la situation allait empirer sous peu si personne n'achevait cette créature.

" Hey, la bestiole, tu devrait manger un peu plus de chlorophylle! "

Yuurei eut un sourire en entendant cette exclamation. Finissant de charger son arbalète tout en gardant les deux combattantes de fortune en vue, Yuurei pu voir que la demoiselle en robe de soirée usagée désormais était toujours sous le lézard géant et venait de récupérer le poignard planté plus tôt dans la chair de la bête.

La bête recula lorsque le poignard lui fut ôté, réveillant sans doute quelques douleurs supplémentaires à ses nombreuses blessures. La créature suintait de son sang poisseux rougeâtre, laissant une véritable traînée sanguine sur son passage, traînée que même la pluie ne pouvais effacer. Visiblement la bête souffrait de milles douleurs et le Rôdeur ne pu que regretter qu'elle ne comprenne trop tard que son alternative était la fuite et non l'affrontement.

La bête tournoya un moment, s'enterrant et creusant une galerie dans le sol. Yuurei était accroupi, près a bondir hors de la mâchoire de la bête lorsque celle-ci referait surface. Le rôdeur attendit ainsi sur le qui-vive de nombreuses minutes dans le silence entremêlé par les bruits de la pluie sur l'herbe avant de réaliser. La bête était morte, le cruentur c'était caché pour mourir.

Une fois que le Cruentur fut mort, le Rôdeur couru vers la demoiselle à la robe de soirée couleur boue, sang et diverses choses peu appétissante histoire de constater que tout allait bien. Une fois à sa hauteur, le Rôdeur pu voir que la demoiselle n'avait pas de problèmes réellement sérieux, juste quelques griffures. Avant même de se présenter, un élément du combat vint heurter l'esprit du Rôdeur si bien que la première allocution qu'il lui dit ne fut pas de demander si tout allait bien ou de se présenter.

"Merde ! Mon épée !!!"

voici les premiers mots que Yuurei dit à Meiro, partant d'un pas pressé mais sans courir à cause de son mollet. Le rôdeur se jeta presque à genoux au sol pour attraper sa garde et cherchant des deux bras dans la boue pour ramasser sa lame brisée. Lorsqu'il sorti la lame de la boue, mélangée au sang de cruentur, Yuurei essaya de joindre les deux bouts pour voir s'il n'en manquait pas des fragments. Par chance, non, la lame d'acier d'argent avait été brisée nette et pouvait être facilement reforgée. Ce fut lorsque Yuurei poussa un soupir de soulagement qu'il entendit la demoiselle archère le héler et appeler aussi notre demoiselle en robe.

" Je ne sais pas ce qu'il se passe la au fond mais ce monstre semble s'être arrêté. Si quelqu'un à une corde et veux descendre pour vérifier nous pourrons peut être en tirer quelques Tsuris. Ou peut être n'en tireront nous que malheur si cette créature nous attend là en bas. Mais point de gloire sans prendre de risque. Alors qui se propose ?"

Yuurei réfléchi un instant. Sans les bruits du combat, le rôdeur pensa, à juste titre que cette voix lui était familière. Ce fut une fois près de la chasseresse que le Rôdeur la reconnu. Le Rush du combat, la boue, la pluie et la nuit n'aidant pas vraiment à reconnaître les individus du passé. Le rôdeur était quasiment certain qu'il s'agissait de "Plume" la demoiselle l'ayant aider a ramasser les boutures et plantes pour Lilith la veille. Le Rôdeur allait lui poser la question de vive voix quand la demoiselle s'en chargea à sa place.

" Nous nous sommes croisé hier, n'est ce pas ? Yuurei c'est ça ?"

Yuurei souriait à la demoiselle en faisant "oui" [/b]de la tête avant de confirmer de vive voix qu'elle ne se trompait pas.

"C'est bien ça, et ton nom est Plume n'est-ce pas ? Merci pour le coup de main hier en tout cas. Sans toi je serais encore en train de chercher dans la Forêt de Jade"

Le Rôdeur se tourna vers le trou et toisa le fond avant d'aller chercher un linge sec, le peu d'huile de lanterne qui lui restait et son briquet à pierre. Ramassant un bout de bois au sol pour en faire une torche de fortune, le Rôdeur entrepris de l'allumer tant bien que mal. Une fois la troche brûlant de milles feu, le rôdeur approcha de l'immense galerie du Cruentur. Cette galerie faisait à peu près dix mètres de profondeur, mais elle n'était pas taillée droite, plutôt en diagonale avec une pente assez raide. Au loin avec l'aide de la torche de fortune, on pouvait voir l'ombre de la silhouette du Cruentur.

Le Rôdeur pris Bianca avec lui et descendit dans la galerie, prenant garde à la bête. Tenant fermement Bianca en joue et prête à tirer ainsi que sa torche de fortune pour s'éclairé, Le Rôdeur avançait très doucement dans cette pente humide, ne voulant pas glisser. Ce fut au bout de plusieurs minutes que Yuurei atteint le fond. Le Rôdeur examina la créature, le cruantur. La bête était passée de vie à trépas en plein dans son mouvement pour creuser sa galerie loin d'ici. Impossible pour une seule personne de dégager la bête. Yuurei appela les deux demoiselles à la surface.

"La bête est morte, mais pour la sortir de la, je vais avoir besoin d'un coup de main ou deux pour la tirer."

Le Rôdeur commençait déjà à tirer la bête vers la surface, attendant l'aide des deux demoiselles.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #36 écrite Ven 2 Jan - 1:13

Lorsque la bête s'en alla, je ne pu m'empêcher de lacher un soupir de soulagement après avoir pris une grande goulée d'air. Sous son poid, la bestiole m'avait enfoncée dans la boue et j'eu grand mal a me relever.

Observant les deux comparses, j'eu un sourire narquois en les entendant parler de descendre chercher la barbaque de cette bestiole pour gagner quelques tsuris.

- "Êtes-vous vraiment sérieux? Vous voulez aller là dedans?" M'exclamais-je d'un ton dédaigneux. "Vous ne tenez donc vraiment pas à la vie... Ou alors vous êtes stupide..." Fis-je sur un ton tout à fait dramatique. "Admettons que la bête soit vivante... Alors dans le noir elle vous tuera!" M’écriais-je comme affolée, avec le ton de ces femmes qui surjoue dans les théâtres.  "Admettons cette fois-ci qu'elle soit bien morte, vous ne pensez pas qu'avec le rafus qu'on a fait, les lubius et autres saletés vont se rameuter et vous attendre a votre sortie? Épuisés comme vous l'êtes, vous ne pourrez pas grand chose contre eux... Revenez demain, si la carcasse de ce monstre vous intéresse tant... Où restez, si vous préférez mourir... Considérez cet avertissement comme le seul remerciement que vous aurez pour être intervenu au bon moment. Peut être choisirez-vous le bon choix, et vous aurais-je ainsi rendu la pareil! Pour ma part, je rentre. Je ne risquerais pas ma vie pour quelques Tsuris et si vous êtes intelligents, vous ferez pareils." Terminais-je sur un ton plus neutre, avant de me tourner vers la direction que je pensais être Lüh, mettant en scène, pour moi, ce qui s'approchait le plus d'une sortie théâtrale.

Bien évidemment, au vu de mon sens de l'orientation, je me dirigeais à l'opposé de Lüh...

Curieuse malgré tout, au bout d'une dizaine de pas, je jetais tout de même un coup d’œil en arrière, pour voir ce qu'ils décidaient de faire...
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #37 écrite Ven 2 Jan - 17:56

"C'est bien ça, et ton nom est Plume n'est-ce pas ? Merci pour le coup de main hier en tout cas. Sans toi je serais encore en train de chercher dans la Forêt de Jade"

La jeune femme souriait, ainsi elle ne s’était pas trompée, l'homme en face d'elle était bien Yuurei avait qui elle avait traversée la forêt de Jade en long et en large afin de l'aider à récolter divers plante aphrodisiaques et stimulantes. Un sourire sincère se dessina sur ses lèvres quand elle répondit :

" Ne me remerciez pas, j'ai passé un très bon moment et si c’était à refaire je vous aiderais à nouveau sans hésiter. M'enfin si on peut oublier le passage ou j'enfonce ma botte dans une bouse de Goliath ça serait bien ..."

Après avoir créé une torche improvisée Yuurei descendit dans le passage qui était moins abrupte une fois dedans qu'à l’extérieur visiblement. Lorsqu'il remonta et annonça aux deux femmes, qui avaient observé la scène, que la bête était morte et que si tout le monde y mettait du sien il pourrait remonter le corps, l'inconnue s'emballa. La femme dont la robe de bal serait bonne à jeter semblait soudainement aussi peu reconnaissante envers ses sauveurs et les traitait même d'idiots ! Plume, outrée, resta bouche bée tout le long du discours hautain que déclama la demoiselle. Lorsqu'elle eut fini la colère avait envahit l'esprit de la chasseresse mais elle préféra rester calme. S'il n’était que deux le butin serait plus important, et ce même si la tache était plus pénible. La jeune fille aux cheveux auquel la pluie donnait un aspect bleuté lança, glaciale :

" Si vous ne voulez pas aider vous renoncez à votre part de la bête. Et pour votre information la ville c'est par là. Bonne journée."

L'archère désigna la direction opposée à celle qu'avait prit la femme puis sans attendre elle se dirigea vers Yuurei. Elle se fichait de ne pas être remerciée en bonne et due forme, mais supporter l'attitude de l'inconnue était plus fort qu'elle, aussi Plume tira t elle un trait sur cette brève rencontre, se promettant de changer de trottoir la prochaine fois qu'elle la croiserait. La demoiselle n’était pas du genre à s’énerver, mais le combat l'avait épuisée et les intempéries qui s'abattaient sur eux ne faisait que renforcer la mauvaise humeur que la femme aux cheveux d'ébène avait jeté avec son discours ridicule. Aucun prédateur moins puissant qu'un Cruentur n'oserait approcher du lieu du combat avant plusieurs heures. Les monstres, tout comme les humains, n'étaient généralement pas assez fou pour se risquer à combattre plus fort qu'eux. Cela leur laissait quelques heures pour sortir le corps de la galerie et le dépecer sur place ou l'emmener ailleurs.

La chasseuse sauta dans le trou pour aider l'homme, ses bottes s'enfonçaient dans le sol meuble mais ce n'était pas ça qui allait la faire renoncer. Grace à l'eau qui ruisselait dans le creux le cadavre glissait sur la boue, il était donc plus aisé que prévu de remonter le corps. Après une quinzaine de minutes d'effort communs les deux humains réussirent à évacuer le corps du carnassier. Plume, penchée en avant les deux mains sur ses genoux, tentait tant bien que mal de reprendre son souffle. Elle était trempée jusqu'aux os et couverte de terre et de végétation. Sa blessure au mollet la lancé régulièrement et l'effort qu'elle venait de produire n'avait pas arrangé le cas. Ne cherchant pas à vérifier si l'ingrate était partie ou non elle se tourna vers Yuurei et le questionna, encore haletante :

" Voulez vous que nous le dépecions ici ? Nous ne devons pas rester trop longtemps, cette femme n'a pas entièrement tord, dans peu de temps l'odeur de la mort va attirer les charognards."
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Yuurei Akuma
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Heise - Lian Yan Fang
Date d'inscription : 07/11/2014
Messages : 228
Double Compte : non
Liens vers la fiche : Un heureux chanceux
Elément : Terre
Métier : Rodeur.
Invocation(s) : SylveCrocs, Diya ( inactive)
Invocateur : aucuns
Inventaire : Armure - End + 4 (15)
épée - Degats +10 (14)
mains nue +4
Endurance : 11
Spoiler:
 

0 Tsuris.
Inventaire▲

Aventure #38 écrite Ven 2 Jan - 21:38

 
Le Rôdeur entendait de loin la discussion entre la demoiselle en robe de bal blanche couleur boue et la Chasseuse Dorée nommée Plume. visiblement la demoiselle en détresse semble bien noble. Invivable, hautaine, stupide, ne se donnant même pas la peine de remercier ceux qui ont risqué leur vie et brisé leurs armes pour elle.  La demoiselle Plume semblait se contenir en lui répondant, tandis que Yuurei refaisait route vers la surface.

" Si vous ne voulez pas aider vous renoncez à votre part de la bête. Et pour votre information la ville c'est par là. Bonne journée."

Le rôdeur regarde l'archère sans arc l'approcher, trempée jusqu'aux os et visiblement aussi fatiguée que lui, sans compter cette douleur latente au mollet. Certes le bandage improvisé évitait que cela ne s'aggrave. Ils vont ensuite remonter la bête tout les deux. Yuurei pouvait faire confiance à Plume, il savait d'expérience que la Chasseuse Dorée était plus que compétente pour ce genre de taches.

Yuurei put voir la demoiselle Plume sauter avec lui dans le trou creusé par le Cruentur mort au fond de sa galerie. Il leur fallut un bon quart d'heure au complet pour remonter la bête tellement elle était massive. Plume à l'avant, tirant le cadavre de la bête et Yuurei à l'arrière essayant de pousser aussi fort que possible sans y laisser une main sur les crocs.

Éreinté, le rôdeur sortit en dernier, après que la demoiselle commence a reprendre son souffle et que la bête soit hisser suffisamment loin de la galerie pour qu'elle n'y retombe pas par accident. La demoiselle, visiblement épuisée, reprenait son souffle les deux mains sur les genoux tandis que le Rôdeur soufflait le dos appuyé contre la bête, comme-ci c'était un oreiller géant.

Yuurei avait du mal avec la flèche lui ayant griffer le bras dans l'après-midi et la jambe blessée par cette sale bête qu'ils venaient d'occire. Le mollet et le bras gauche endoloris, le Rôdeur se releva, toisant la taille de la bête et se demandant comment transporter ça. La demoiselle nommée plume lança une phrase, pleine de bon sens et de logique, avec une voix épuisée.

" Voulez vous que nous le dépecions ici ? Nous ne devons pas rester trop longtemps, cette femme n'a pas entièrement tord, dans peu de temps l'odeur de la mort va attirer les charognards."

Yuurei se tourna vers la demoiselle et souriait légèrement, reprenant son souffle également avant de déclarer d'une voix grave, bien qu'épuisée mais rassurante.

"Non transportant le à Lüh tel quel. Je pourrais l'entreposer chez mon père pour qu'on puisse le découper tranquillement dans son atelier. Au moins on sera au sec, au chaud et à la lumière. De plus il pourra nous aider à trouver des acheteurs qui paieront bien".  

Le rôdeur commença à chercher autour de lui, pas de corde et ils n'allaient pas traîner pendant des heures la carcasse du Cruentur à même le sol. Ceci allait juste détruire la peau et le but était quand même la revente pour en faire du cuir.

Yuurei eu une idée qu'il commençait a mettre en œuvre pour "protéger la marchandise" L'idée était d'abattre un ou deux arbres pas trop épais ni trop fins pour servir de base pour transporter la bête sur quatre ou six rondins. Une fois solidifié par des lianes, branches souples et feuilles larges, cela devrait tenir pour tirer la bête jusqu'as Lüh sans l’abîmer.

Tandis que le Rôdeur commençait a construire son idée pour traquer la bête, Yuurei se posa une simple question, comment allons nous le tracter ? La bête faisait son poids et le Rôdeur tout comme la chasseresse étaient épuisés. Yuurei demanda à la demoiselle d'un ton fatigué tandis qu'il utilisait sa lame brisée comme une machette sur un des arbres servant de base.

"Je vais construire un brancard pour tracter ce Cruentur, mais comment on vas le tracter jusqu'à Lüh ? Je suis déjà épuisé rien qu'a l'idée de le tirer des kilomètres."  

Le Rôdeur attendait une réponse de la demoiselle, continuant sa besogne silencieusement sans se soucis de si la demoiselle en robe de soirée était toujours la ou non.

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #39 écrite Dim 4 Jan - 0:37

En entendant le discours de la chasseresse, je ne pu m'empêcher de soupirer d'agacement. Elle était donc stupide... Malgré tout, je ne pu empêcher mes joues de rougir de honte, en apprenant que je m'apprêtait à me diriger à l'opposer de Lüh. Observant leur manœuvre, je gardais un œil au alentours. Je n'allais certainement pas attendre qu'ils en finisse... Alors, en soupirant de désespoir, je me contentais de déchirer le bas de ma robe coupant de longs lambeaux, pour les nouer les uns aux autres. Une fois la corde de fortune fabriquée, je la déposais à l'entrer du tunnel creusé par la bête et m'en allais sans un regard en arrière. Voila tout ce que je pouvais pour eux. Pour ma part, j'avais hâte de retrouver un bon lit bien douillé.  

HRP:
 
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #40 écrite Dim 4 Jan - 6:02

La femme avait laissé derrière elle un dernier présent. Nouant les pans déchiré de ce qui fut sa robe elle déposa la corde artisanale à nos pieds avant de nous tourner le dos et de partir sans se retourner. Sa silhouette disparu rapidement au loin, avalée par le temps qui ne se calmait toujours pas. La chasseresse reporta ensuite son attention sur Yuurei et accepta sa proposition. Il serait plus facile de le transporter entier et d'en préparer la vente au sec loin de ce lieux ou une attaque pouvait les surprendre à tout moment. Plume déclara donc, jugeant la situation :

" Ma foie, ce n'est pas de refus, il vaudrait mieux que nous quittions ce lieu rapidement et je ne suis pas contre un peu de chaleur après cette douche glacée et fatigante, de plus il faut que nous soignions nos blessure, utiliser des pansements coagulants sous cette pluie ne serait pas très utile mais laissez moi vous en offrir un lorsque nous serons au sec."

Tandis ce que l'homme réfléchissait la chasseuse se demandait, elle aussi, comment transporter le cadavre jusqu’à la capitale. Ils étaient tout de même à deux bonne heures des remparts ! Quand l'homme, occupé à couper un arbre avec son morceau de lame comme hache, lui lança, ayant surement pensé au même problème :

"Je vais construire un brancard pour tracter ce Cruentur, mais comment on vas le tracter jusqu'à Lüh ? Je suis déjà épuisé rien qu'a l'idée de le tirer des kilomètres."  

L'archère y avait elle même songé, son variquan, Jin, ne devait pas être très loin, le monstre, qu'elle pouvait appeler a tout moment avec son sifflet en os, détestait être enfermé, ainsi il passait le plus clair de son temps en liberté à proximité de la capitale. Avec lui et le brancard que fabriquait l'homme il serait bien plus facile de ramener le corps du Cruentur à Luh. Aussi répondit elle tout en sortant le sifflet en os de son sac :

" Mon variquan devrait se trouver non loin, il pourra tirer le chargement jusqu'en ville sans souci et ainsi nous rentreront rapidement et sans embûches. "

Elle porta ensuite le petit objet d'ivoire entre ses lèvres rosées et souffla une première fois longuement puis deux fois de suite de façon rapide. La chasseresse attendit ensuite, observant la pluie qui noyait le paysage sous  ses larmes translucides. Ses bottes étaient couvert d'une couche de boue si épaisse qu'elle ne distinguait plus leur couleur, et ses vêtements, fraîchement lavés n'avaient pas étaient épargnés, mais cela importait peu. Des pas lourds et appuyés se firent soudain entendre et le variquan d'albâtre apparut, s'extirpant de la végétation. La jeune femme alla caresser ses naseaux en lui murmurant des paroles apaisante. Cette fois elle ne l'avait pas sifflé pour la sortir du pétrin mais d'avantage pour faire un travail que les deux humains ne pouvaient accomplir seuls.

Quand Yuurei eut fini le brancard de fortune, lui et l'archère y traînèrent le défunt monstre qui avait failli leur ôter la vie. Ils utilisèrent la corde fait de lambeaux de robes pour ligoter solidement les pattes de l'animal sur son lit et la jeune femme noua ensuite les liens de sa monture à ce dernier. Une fois la solidité validée la jeune chasseuse déclara en souriant :
" Ça à l'air de tenir, allons y !"
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Yuurei Akuma
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Heise - Lian Yan Fang
Date d'inscription : 07/11/2014
Messages : 228
Double Compte : non
Liens vers la fiche : Un heureux chanceux
Elément : Terre
Métier : Rodeur.
Invocation(s) : SylveCrocs, Diya ( inactive)
Invocateur : aucuns
Inventaire : Armure - End + 4 (15)
épée - Degats +10 (14)
mains nue +4
Endurance : 11
Spoiler:
 

0 Tsuris.
Inventaire▲

Aventure #41 écrite Mar 6 Jan - 2:00


Le Rôdeur est bûcheron cette nuit. Yuurei coupe du bois avec son épée brisée. Tandis qu'il brise le tronc servant de base au brancard de fortune, la demoiselle nommée Plume lui répond, apportant la solution a son problème.

" Mon variquan devrait se trouver non loin, il pourra tirer le chargement jusqu'en ville sans souci et ainsi nous rentreront rapidement et sans embûches. "

Le Rôdeur coupait le tronc en quatre partie égales, regardant la demoiselle porter a ses fines lèvres un petit objet en ivoire, rappelant un petit ocarina. La chasseuse siffle plusieurs fois puis scrute l'horizon sous la pluie battante tandis que le Rôdeur continue la construction de son brancard fait de lianes, de feuilles larges et des troncs. Yuurei prend la corde de fortune offerte par la demoiselle en robe couleur boue les ayant laissé en plan tandis que la demoiselle accueille son Variquan.

Quel curieux animal que ce Variquan d'ailleurs. Cette espèce de lézard, d'habitude de couleurs sombres ou de couleurs vives, était d'un blanc immaculé. Visiblement nous avions la un Variquan Albinos, quelque chose de rare. Yuurei regardait la bête ruisselant sous la pluie, dont la couleur rappelait la chevelure de sa maîtresse.

Le Rôdeur, aidé de la Chasseuse Dorée, hissa la bête contre laquelle ils avaient combattu avec tant de hargne sur le brancard fait de ce qu'ils avaient pu trouver. Ils fixèrent la bête sur cet amas de bois avec la corde de tissu puis relièrent le tout sur les liens du Variquan. La demoiselle vérifia la solidité puis déclara d'une voix confiante, et puis une fois début le début de la soirée, dans une ambiance sereine.

" Ça à l'air de tenir, allons y !"

Yuurei fit signe à la demoiselle tenant les rennes du Variquan de passer devant et lui lança amicalement, de sa voix grave mais paisible.

" A vous et à Jin l'honneur, demoiselle."

Le Rôdeur fermait la marche, après avoir rassembler ses affaires. La route sous la pluie allait être longue et froide, mais calme et sereine. Il  n'y eut pas d’embûches supplémentaires, juste le battement de la pluie coupé par la discussion entre les deux personnages.



[suite dans les quartiers populaires de Lüh]
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

Balade au bord de la rivière blanche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Une simple balade au bord d'un simple lac. [Pv ♦ Ayden]
» Balade au bord du lac [ft. Stan]
» [libre]Promenade au bord de la Rivière...
» Au bord d'une rivière
» Petite promenade au bord de la rivière...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: La Traversée de la Rivière Blanche-