Comme un loup en cage

Partagez | .
 

 Comme un loup en cage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Dim 30 Nov - 16:23

En partant de Lüh tout en remontant la rivière vers le nord-ouest, vous finirez par trouver un chemin menant vers le sanctuaire. Sortant des bois de Terra par la traversée de la Rivière Blanche, le paysage finit par se dégager. Une cime large et recouverte d'un manteau de verdure se dresse à l’horizon, le Mont Olympe. La route, elle, continue et s’enfonce dans la plaine en direction de la montagne.

Alors que vos pas vous mènent sur les sentiers rocailleux menant vers les hauteurs, des vents de plus en plus violents soufflent contre vous, et l’air commence à se raréfier. La montée est rude, mais gardez courage et continuez votre ascension car l’accueil est grandiose.

L’architecture imposante du temple de la Terre se dévoile sous vos yeux ébahis. L’endroit est inondé de lumière, et la végétation semble plus abondante alentours. La structure majestueuse cache en ses profondeurs une prison des plus singulières. Labyrinthe de petites cellules, certaines s’enfonçant dans les profondeurs de la montagne, il ne tiendra qu’à vous de vous y aventurer en quête d’un de ces êtres extraordinaires qui peuplent ses cachots.

Au fond d’un couloir plongé dans l’ombre, presque caché par la végétation, un escalier en colimaçon descend dans les profondeurs. Ses marches de pierres couvertes de mousse glissent sous vos pieds, et les seuls sons audible sont ceux de gouttes d’eau ruisselant contre les murs et formant des flaques sur le sol. Une douce lumière semble émerger du fond.

Votre descente finit par s’achever. L’escalier vous mène jusque dans une petite salle aux murs de roche brute. La lumière que vous avez aperçu plus haut émane de centaines de petites lucioles virevoltant au plafond et posées contre les murs. Le bruissement de leurs ailes émet un léger son, comme une vibration amplifiée par l’écho de la salle nue.

C’est en posant les yeux au sol que vous remarquerez une grille de métal recouvrant une petite alcôve creusée dans la pierre. Bien que les ombres s’étendant au fond de la cellule vous empêche de déterminer sa taille avec précision, il semble évident que l’être enfermé ici ne dispose que de peu de place.

C’est à ce moment précis que vous croisez son regard. Une ombre bouge au fond du trou, et des yeux verts luisent dans l’obscurité, vous fixant à travers les ténèbres.
Aucun mot n’est prononcé, seul la douce vibration des lucioles autour de vous se fait entendre.

Vous ne pouvez plus reculer, l’Épreuve a déjà commencé.
▲ Succès ▲


Dernière édition par Sylvecrocs le Mar 2 Déc - 19:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Yuurei Akuma
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Heise - Lian Yan Fang
Date d'inscription : 07/11/2014
Messages : 228
Double Compte : non
Liens vers la fiche : Un heureux chanceux
Elément : Terre
Métier : Rodeur.
Invocation(s) : SylveCrocs, Diya ( inactive)
Invocateur : aucuns
Inventaire : Armure - End + 4 (15)
épée - Degats +10 (14)
mains nue +4
Endurance : 11
Spoiler:
 

0 Tsuris.
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Dim 30 Nov - 16:26

Le Rôdeur arrivait enfin à l'entrée de la montagne abritant le Temple de la Terre, il était tel que Lilith le lui avait décrit. Ce bâtiment ancien était situé tout en haut d'une montagne. Baignant dans une douce lumière, et étant inondé de vie tout autour. Que ce soit les petits animaux, les plantes, ou tout ce qui pouvaient faire un écosystème, semblait vivre paisiblement ici. Il n'y a pas à dire, cet endroit est isolé et pourtant tellement agréable à vivre, calme, paisible... Parfait pour qui aime les lieux forestiers.

Yuurei commença à escalader la montagne et senti le climat changer de ton, comme pour dire "Vous n’êtes pas les bienvenue ici !" les sentiers se faisaient rocailleux et le vent se faisait de plus en plus violent, de la brise légère au pied de la montagne, au vent violent au sommet. Mais qu'importe ses épreuves, le rôdeur était investi d'une mission et il ne pouvait pas échouer. Pour elle.. Mais pour lui aussi, le Rôdeur devait réussir, l'erreur n’était plus permise...

Finalement le rôdeur atteint le sommet. Comme dans une crevasse au sommet de la montagne, le temple se dressait, à l'abri du vent, dans une espèce de cours naturelle cernée par les parois de pierre de cette montagneuse. On aurait cru un instant être retourné en bas de la montagne. Le temple, majestueux a souhaits, se dressait fièrement au milieu d'une place ensoleillée, et couverte d'une belle et douce végétation. Un parfum agréable de mille fleurs s'en échappait, de quoi inondé la vallée d'une douce odeur florale.

Yuurei s’approchât de cet endroit paisible pour rentrer dans le temple, aussi agréable soit cet endroit. Le Rôdeur avait quelque chose à faire de bien précis après tout. Une fois l'entrée du temple trouvée, Yuurei s’avançât dans les profondeurs de celui-ci. Un endroit sombre, humide et silencieux ou les seuls sons sont les gouttes d'eaux tombant sur la pierre devenue glissante. Yuurei continua sa descente, guidée vers le bas par une douce lumière blanche, indiquant quel virage prendre et quel escalier emprunter.

Une fois en bas, le Rôdeur vit cette source lumineuse, un véritable banc de lucioles baignait dans cette pièce de pierres brutes. Un endroit qui aurait pu être calme et agréable s'il n'avait pas été aussi humide et si la grille de métal fermant une alcôve sur le sol ne donnait pas de faux-airs de prisons à cet endroit.

Le Rôdeur s'accroupie devant l’alcôve, cherchant à deviner ce qu'il y a à l’intérieur de celle-ci. Il ne vit qu'une masse et de l'ombre, impossible de voir quoique ce soit dans cet endroit emprunt de ténèbres. Ce fut quand Yuurei commença à se relever que son regard croisât celui du prisonnier de cette cellule. Les yeux d'un azur profond du Rôdeur regardaient profondément les yeux d’émeraude du prisonnier de cette si petite cellule. En cet instant, le Rôdeur fut pris d'une grande admiration, mais aussi d'une grande tristesse envers la majestueuse créature réduit à l'état de prisonnier servile.

En cet instant, le Rôdeur avait compris la détresse de Lilith et sa volonté de délivrer son ancienne invocation du châtiment qu'elle lui a elle-même causée. Yuurei ne s'accroupit pas, il s'assied directement sur le sol, faisant peu cas de l'humidité qui allait entacher ses vêtements. Un Seul mot, un unique mot sorti de la bouche du Rôdeur pendant que celui-ci fixait le demi-dieu. Un simple et unique mot, un simple nom que le demi-dieu n'as sans doute pas entendu prononcé par un humain depuis bien des années. Une simple confirmation de ce que le Rôdeur savait déjà au fond de lui, demandée d'une voix tremblante. Non, le rôdeur n'a pas peur, mais l’émotion de toucher au but qu'il avait décidé de se fixer était intense ici.... Juste un simple nom, comme un soupir, vint couper le silence vrombissant des lucioles... le Rôdeur avait juste dit -Sylvecrocs-

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #3 écrite Mar 2 Déc - 2:33

L’espoir. Une notion dont il avait commencé à oublier la définition. Un concept vain que des années d’enfermements au fond d’une cage humide avait suffi à rendre complètement inexistant.
Après avoir été coupé de Lilith, le demi-dieu avait cru devenir fou de désespoir, dans l’attente de réponses qui ne lui viendraient sans doute jamais.
Et pourtant. Un mot. Un simple mot avait ravivé la braise de cette notion oubliée. Un nom pour être précis.
La sonorité de ce nom lui parut si plaisante qu’une vague de frisson parcouru son corps, ankylosé par l’immobilité. Il le répéta à voix basse.


«Sylvecrocs...»

Sa voix, grave et profonde, avait résonné dans la cellule aux lucioles, puis le silence reprit sa place. Quelques secondes.
Sans même s’annoncer dans un contexte aussi incongru, un rire franc fit écho contre les murs. Les yeux émeraudes semblent briller avec plus d’intensité dans les ténèbres.


«J’ignore qui tu es. De toute façon ici, cela à peu d’importance. Toutefois, tu viens de me faire un immense présent.»

Une patte aux griffes impressionnantes, recouverte d’une écorce solide, s’ancra à la grille alors que l’ombre se rapproche de son interlocuteur, sans pour autant se révéler complètement.

«Ainsi donc je n’ai pas été totalement oublié. Peut être es-tu celui qui porte les réponses que j’attends depuis si longtemps. Mais l’heure n’est pas encore aux questions...»

La lourde patte se détache de la grille alors que la masse replonge dans les profondeurs. Des bruits commencent à se faire entendre en dessous. Comme si quelque chose était raclé contre la pierre, puis le bruit de l’eau remplissant quelque chose. Après quelques minutes, les yeux verts se tournent à nouveau en direction du rôdeur.

La patte réapparaît, passant à travers les barreaux, tendant un bol d’écorce rempli d’un épais liquide vert. La boisson inconnue semble briller d’une étrange lumière verte, comme une invitation.


«Pour l’instant, tu as un voyage à faire...»
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Yuurei Akuma
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Heise - Lian Yan Fang
Date d'inscription : 07/11/2014
Messages : 228
Double Compte : non
Liens vers la fiche : Un heureux chanceux
Elément : Terre
Métier : Rodeur.
Invocation(s) : SylveCrocs, Diya ( inactive)
Invocateur : aucuns
Inventaire : Armure - End + 4 (15)
épée - Degats +10 (14)
mains nue +4
Endurance : 11
Spoiler:
 

0 Tsuris.
Inventaire▲

Aventure #4 écrite Mer 3 Déc - 1:00

l'Ombre tapis dans l'ombre de la cellule, la ténébreuse créature tapie dans les ténèbres, l’Être aux yeux d’Émeraudes venait de répéter son propre nom d'une voix grave, d'une voix puissante, d'une voix caverneuse résonnant dans cette caverne avant de faire trembler les murs de son rire tout aussi puissant.

Les yeux d’émeraudes de l'Esprit vivant ici fixaient les yeux de saphir du rôdeur avec une intensité qui rompait avec l'obscure clarté de ses lieux. Le Demi-dieu continua de sa voix puissante. Il remerciât le Rôdeur qui le regardait toujours avec autant d'admiration mais aussi toujours autant de tristesse. Une créature si fière, si noble, était prisonnière derrière des barreaux dont il ne pouvait s’échapper.

Quand Sylvecrocs se rapprocha, relevant une partie de lui hors des ténèbres, mais gardant encore presque toute son apparence dissimulée dans l'ombre. Le Rôdeur l’entendis dire sa crainte. Yuurei entendit Sylvecrocs être soulagé de ne pas avoir été oublié.

Tandis que cet être divin retourna dans les ténèbres, tandis qu'un raclement et un bruit d'eau coulait au fond de la cellule, le Rôdeur observait cette majestueuse créature. Au bout d'un moment celle-ci passa de nouveau ses griffes à travers les barreaux et lui tendis un bol d’écorce remplit d'un étrange liquide vert. Ce liquide était épais, et semblait luire d'une étrange lumière aux couleurs de la nature.

Tandis que la créature lui tendait ce bol, comme une invitation à une épreuve étrange, tandis que Yuurei pris le bol qui lui était tendu de ses deux mains en veillant à ne pas le renverser, Yuurei tint à lui faire par d'à quel point il n'avait pas été oublié. De sa voix douce et amicale, de son timbre de voix simple et invitant, Yuurei s'adressa directement à l'Invocation.

"Non Sylvecroc, ton nom n'est pas tombé dans l'oubli. Il y a même une personne non loin d'ici qui prononce ce nom tous les jours. Lilith ne t'oubliera pas et perpétuera ton nom dans l'histoire jusqu’à la fin de l'île d'Arcane. Elle veut que tu saches à quel point elle regrette ce qu'elle t'as fait."

Le rôdeur regarda la créature dans les yeux, captant de ses yeux azurés les sentiments que pouvaient exprimer les yeux d’Émeraude. Il le regardât dans les yeux puis portant le bol à ses lèvres. Il le regardât dans les yeux et bu du contenu de cette coupe. Yuurei Regarda Sylvecrocs dans les yeux tandis qu'il acceptait son invitation, qu'il relevait son défi. Le Rôdeur voulait sortir cette invocation de ses ténèbres et ses yeux ne pouvaient montrer qu'une détermination sans faille.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #5 écrite Mer 3 Déc - 2:37

Lilith. Le demi-dieu avait souvent rêvé de sortir de cette cellule étroite. Il avait effleurée l’idée de finir par réussir à retrouver la trace de son ancienne maîtresse, et avait même caressé l’espoir d’obtenir un jour les réponses qu’il attendait tant.
Mais il ne s’était pas imaginé un seul instant que ses réponses viendraient à lui sans même qu’il ai à les chercher. Ou du moins, une partie de ses réponses. Et des chances prometteuses d’en apprendre plus par la suite.

Il se sentit soudain allégé du poids qu’il portait depuis ces dernières années et le regard qu’il rendit au rôdeur tint lieu de réponse. Un regard chargé d’une gratitude infinie, d’un espoir retrouvé. Il n’y avait pas de mot pour transmettre les émotions qui parcouraient Sylvecrocs, et ainsi, aucun mot supplémentaire ne fut prononcé au moment ou les lèvres de l’humain entrèrent en contact avec le breuvage vert.

La première Épreuve avait été accomplie. Une relation entre maître et serviteur, selon Sylvecrocs, passait avant tout par la confiance. Et il n’y avait eu aucune hésitation dans le geste de son "invité" lorsqu’il avait bu le contenu, pourtant douteux, du bol.

La seconde Épreuve allait donc pouvoir commencer.

Un simple mélange de certaines mousses, écrasées et diluées dans un peu d’eau recueillie d’un mince filet coulant sur les parois de la cellule du demi-dieu. Et pourtant, aussi simple qu’il fut, Sylvecrocs avait noté au fil de ses nombreuses observations des humains dans l’ancien monde que les sens de ceux-ci pouvaient aisément être manipulé. La magie rémanente du temple, comme un constant rappel de ce qu’il avait perdu, l’aiderait à contrôler tout cela...
Il ne fallut que quelques secondes. Quelques secondes de silence et la vision du rôdeur commença à se brouiller. Les environs semblèrent se fondre dans les ténèbres, les murs de pierre se déformants et disparaissant peu à peu pour laisser place au.... vide.
Seul les yeux couleurs émeraudes brillaient encore dans cette obscurité. Puis il se déplacèrent. Il n’y avait plus de cage, plus de cellule, plus de temple. Dans cet espace, la créature était libre.

Puis une vive lumière blanche illumina les environs, révélant de hautes montagnes boisées, une vallée fertile à la végétation si abondante et singulière qu’il ne pouvait s’agir d’Arcane. Au centre de la vallée, une rivière claire coulait paresseusement, irriguant la zone alentour. Au loin, quelques fumées de cheminée indiquait la présence de quelques humains, habitants des huttes de bois et cultivant la terre.  
Le soleil à son zénith illuminait tout cela avec force, donnant à la scène un aspect irréel.
Le rôdeur se trouvait au sommet d’une colline qu’il n’avait jamais vu, à observer un paysage tout droit sorti d’un rêve.
Mais il ne s’agissait pas d’un rêve. La voix du demi-dieu résonna alentour, comme sortie de nul part, et se chargea de le lui confirmer.


«Observes. Regardes alentours et admire ce que peu ont pu admirer. Tout ceci est bien réel. Ou plutôt l’était. Tu te trouves dans un de mes souvenirs.»


Il y eu quelques secondes de silence, seulement rompu par le cri de quelques animaux des environs.


«Tu es libre de te déplacer comme tu l’entends ici, mais tu ne seras que spectateur. Il t’est impossible d’interagir avec le monde qui t’entoure. Observes le, comprends le. Puis ton voyage pourra continuer.»


Puis la voix de Sylvecrocs retentit de nouveau, chargée de nostalgie et de tristesse.


«Bienvenue dans l’Ancien Monde.»
La voix s’évanouit, laissant le rôdeur seul.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Mila
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 19/11/2014
Messages : 94
Métier : Bibliothécaire
Invocation(s) : Houka~~
Inventaire▲

Aventure #6 écrite Ven 5 Déc - 22:01




« Le Temple de la Terre ».

Dans un souffle ses mots s’étaient envolés, embrassant les lieux. Les rayons du soleil inondaient l’extérieur du Temple, berçant la nature qui domine ces lieux, dont la magnificence semble inégalée. Pendant l’espace d’une seconde, l’atmosphère lumineuse et douce des lieux, lui firent oublier l’aspect sombre du Temple.

Délicatement, le vent s’engouffrait dans la cape que Mila avait rabattue sur son visage. Comme une promesse silencieuse, le vent enveloppa son corps, la dirigeant vers l’entrée du Temple. Cette fois-ci, l’atmosphère semblait s’assombrir, et pendant l’espace d’un instant, la dénomination de « prison » prit tout son sens.

La végétation s’était emparée des lieux, masquant chaque parcelle de luminosité, plongeant le couloir dans l’ombre. Au loin, Mila discerna un escalier en colimaçon, comprenant que l’homme n’avait pas eu d’autre possibilité que de l’emprunter. Délicatement, elle pénétra dans le couloir sombre, gardant son visage caché. L’humidité s’emparait de son corps au fil des secondes, mais cela ne l’empêcha pas de poursuivre son avancée. Sa main frôlait les murs recouverts de mousse, lorsqu’elle ressenti une secousse. Le Temple semblait gronder, souffler une invocation silencieuse, une prière comme elle l’avait souvent lu durant son enfance dans le livre.

« A chaque épreuve, le Temple semblait s’animer. Signe de libération ou de mort. »


Le livre qui était en possession de l’homme, ce même livre qui risquait de disparaître avec lui s’il ne parvenait pas à surmonter l’épreuve. Le rythme cardiaque de Mila s’intensifia, la colère se manifestant, les afflux de sang remontant jusqu’à ses tempes. L’idée de perdre ce livre lui était insupportable, la seule bride de bonheur de son enfance ne pouvait pas, ni ne devait s’évaporer dans les mains d’un inconnu et encore moins d’un humain. Ce qui lui importait n’avait pas de prix, et la vie d’un humain n’aurait en aucun cas justifié cette perte.

Son corps s’anima aussitôt, se dirigeant vers l’escalier en colimaçon recouvert de mousse. Malgré le danger, Mila n’hésita pas un instant. Elle savait exactement où se trouvait la cellule de l’invocation, elle l’avait lu tellement de fois, que désormais dans son esprit, chaque recoin de ce Temple était dessiné avec précision. De plus, sur le chemin l’homme l’avait conforté dans ses pensées, lui dessinant la configuration du labyrinthe. L’erreur n’était pas permise, et Mila n’avait pas envisagé une seconde cette perspective.  

« Les lucioles. »


Pendant un bref instant, le regard de Mila s’émerveilla, constatant que chaque bride du livre disait vrai. Toutes ces légendes qui avaient bercé son enfance étaient-elles toutes réelles comme celle-ci ? Puis, ses yeux se déposèrent sur une masse qui se trouvait près d’une grille en métal recouvrant une petite alcôve creusée dans la pierre.

« Le livre. »


Aussitôt Mila s’agenouilla près du corps de l’homme qui gisait par terre. Ses yeux étaient clos, son visage semblant apaisé, et sa respiration faible. Mila n’y prêta attention qu’une fraction de seconde, puis de ses longs doigts fins, elle toucha le sol humide pour trouver le livre qui semblait introuvable dans la pénombre. Puis, elle senti la couverture délicate du cuir, les reliefs sur lesquels ses doigts s’étaient posés à plusieurs reprises, et un sourire se dessina sur ses lèvres. Cependant, elle ressenti une douleur au niveau de son doigt, une sensation de coupure, provoquée par un morceau de verre sur le sol. Machinalement, elle porta le doigt à sa bouche pour faire cesser la douleur.

Pendant une fraction de seconde, un bruit strident s’empara de son esprit. Ses sens semblaient dispersés. Dans un premier temps, son audition sembla disparaître, sa vue se troubla, puis son corps semblait s’endormir, pour qu’enfin son esprit s’éteigne.

Désormais le corps de la jeune femme gisait sur le sol, près de celui-ci de l’homme dénommé Yuurei. Il n’y avait plus que la pénombre, l’humidité et cette voix :

« Bienvenue dans l’Ancien Monde. »




▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Yuurei Akuma
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Heise - Lian Yan Fang
Date d'inscription : 07/11/2014
Messages : 228
Double Compte : non
Liens vers la fiche : Un heureux chanceux
Elément : Terre
Métier : Rodeur.
Invocation(s) : SylveCrocs, Diya ( inactive)
Invocateur : aucuns
Inventaire : Armure - End + 4 (15)
épée - Degats +10 (14)
mains nue +4
Endurance : 11
Spoiler:
 

0 Tsuris.
Inventaire▲

Aventure #7 écrite Sam 6 Déc - 23:43

Le rôdeur regardait Le demi-dieux, Yuurei regardait Sylvecroc. Le rôdeur reconnaissait une certaine gratitude dans le regard de son hôte. Un certain soulagement se soulignait dans ses yeux suite aux paroles de Yuurei au sujet de Lilith. L'effet de la "décoction" commençait à se présenter tandis que nos deux protagonistes se dévisageaient...

En moins de dix secondes, Yuurei a pu voir que les murs commençaient à danser sur eux-mêmes, à onduler même. La vision du Rôdeur se troublait petit-à-petit. Son esprit devenait confus et yuurei se sentait partir, s’évanouir, incapable de raisonner... Il sombrait dans un sommeil sans rêve. Yuurei sombrait vers l'inconnu. Oh, il n'avait pas peur, Yuurei faisait confiance en son hôte et savait que les réponses arriveraient en temps voulu. Yuurei s'endormait en voyant yeux du demi-dieu l'observer, le guider à travers ce voile séparant le rêve du réel.

Un voyage à faire hein ? On dirait bien que nous sommes sur le point de départ Actuellement. Yuurei se réveille peu-à-peu, doucement, tout en regardant son étrange environnement. Notre rôdeur se lève dans un endroit radicalement différent du temple de la terre, radicalement différent de la Cellule de Sylvecrocs. Cet endroit est même un endroit différent de ce monde. Yuurei ne le savait, mais il voyait actuellement l'ancien monde à travers la vision de l'invocation qu'il venait délivrer.

Notre rôdeur se tenait dans une vallée, face à des montagnes boisées. Yuurei voyait des forets à flanc de montagnes abritant des arbres qu'il n'avait encore jamais vu. Cette végétation recouvrant la vallée était riche, luxuriante, abondante... et surtout en grande partie inconnue du Rôdeur. Cela ne rendait pas moins le paysage magnifique, au contraire. Un endroit nouveau remplit de curiosités à visiter s'offrait à lui et cet endroit était tout simplement féerique.

Une rivière claire, pure, à l'eau cristalline, coulait en face de lui. Yuurei la suivait du regard pour voir où elle aboutissait et sa vue ce heurta à quelques fumées de-ci de-la. Des maisons de trappeurs, des huttes de bois habitées et entourées de terrains cultivé de fruits et légumes, dont la majorité est toujours inconnue de Yuurei.

Notre homme était assis sur le sol, le souffle coupé par tant de beautés, il aurait pu rester ici une éternité, dans ce cadre irréel, ce décors d'ordre divin. Tout semblait irréel tellement c’était emprunt de beauté, la perfection de ce que les dieux avaient créées se tenait devant lui, derrière lui, tout autour de lui.

La Voix de Sylvecroc retentit dans le ciel, ou bien alors était-ce dans sa tête ? Difficile à dire. Le Demi-dieu de la Terre lui montrait ses souvenirs de l'ancien monde, parfait en tout point. Un monde chargé de vie, de végétation, d'animaux que l'on pouvait entendre courir et bien sûr ... d'hommes !

Ici Yuurei n'est qu'un fantôme, une ombre regardant ce monde, un avatar absent pouvant voir l'ancien monde sans interagir avec lui. Ainsi son voyage, son épreuve était d'observer ce monde qui n'est plus tel qu'il fut vécu par une création ayant traversé les âges. La voix de Sylvecrocs retentit à nouveau, chargée de tristesse d'après le Rôdeur.

« Bienvenue dans l’Ancien Monde. »

La voix s’évanouit instantanément, difficile à dire si elle était uniquement dans la tête de Yuurei ou ailleurs aussi. Soudainement le Rôdeur senti une présence derrière lui, une présence qui ne lui était pas inconnue, sans vraiment parler de quelque chose de familier pour le moment. Yuurei se tourna et pu voir Mila, la jeune bibliothécaire de Lüh qui se tenait derrière lui, visiblement aussi surprise que lui d’être ici.

"Demoiselle Mila ? Mais que faites-vous la ? Je croyais que vous m'attendiez dehors."

Le Rôdeur regardait la demoiselle avec un regard absolument stupéfait.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #8 écrite Mer 17 Déc - 20:45

Dans la cellule humide, au fond de l'alcôve barrée par une grille, Sylvecrocs était assis. Les yeux fermés en signe de concentration, le demi-dieu essayait tant bien que mal de contrôler le peu de magie auquel il avait accès afin de guider les songes du rôdeur. Les années d'inactivité et la malédiction n'aidant pas, il peinait à maintenir une image cohérente et espérait pouvoir venir à bout de l’Épreuve sans trop perdre le contrôle...
Ce faisant, il sentit soudain une conscience supplémentaire se joindre à l'expérience. D'abord surpris, il se concentra à essayer de faire sortir cette présence inopportune de son illusion.

A l'endroit où étaient apparut Yuurei et Mila, alors que ces deux ci se regardaient avec stupéfaction, le décor sembla vaciller. Et avant même que la jeune humaine n'ai eut le temps de répondre à son comparse, elle sentit la terre trembler autour d'elle. La voix de Sylvecrocs résonna dans le creux de son oreille gauche.


"Qui es tu ?"

Puis dans son oreille droite.

"Pourquoi nous interrompre ?"


Alors que le rôdeur ne semble rien entendre de la voix, comme si elle n'était adressée qu'à Mila seule, le sol se fendit sous leurs pieds et découvrit un large escalier de terre s'enfonçant dans les profondeurs. La voix retentit à nouveau, comme si le demi-dieu s'était tenu juste derrière Mila. Elle aurait presque pu sentir son souffle chaud sur sa nuque, tout en sachant qu'elle et Yuurei étaient seuls ici.

"Es-tu ici par accident ? Je peux te montrer la sortie... Il te suffit de suivre cet escalier."


Un vent chaud semble s'élever du passage dans le sol, comme une invitation. Alentour, le temps semble figé. Les oiseaux dans le ciel ont stoppés leur vol, les arbres et les herbes hautes restent figés, comme pliés par un vent qui ne souffle pas. Non loin, un animal ressemblant à un ours à la patte figée dans les airs, prête à attraper un poisson immobile au fond de la rivière. Un silence étrange règne.
Et la voix retentit de nouveaux, cette fois ci audible de tous.


"Toutefois je ne peux refuser à personne de tenter sa chance. Restes si tu le veux, inconnue, mais seul l'un d'entre vous pourra sortir d'ici vainqueur."


Un rire grave et lent se propage dans les airs puis s'éteint pour laisser quelques secondes de silence avant de reprendre.

"Les choses deviennent intéressantes, mes amis. Si vous accepter tout les deux de passer l’Épreuve ensemble, vous serez en compétition. Cela vous intéresses-t-il ?"

Dans la cellule humide, un léger sourire s'étend sur le museau du loup. Deux humains étaient venus à lui. Si l'arrivée inattendue de la jeune femme l'avait pris au dépourvu, il la considérait maintenant comme une deuxième chance de pouvoir être libéré, dans le cas où le rôdeur faillirai.
Cette petite compétition lui permettrait également de créer des situations auxquelles il n'avait pas pensé jusqu'à présent, et les possibilités se multipliaient. Il fallait qu'il les teste.
Les prochaines heures seraient peut être pénibles pour les deux humains, mais après tout avoir un demi-dieu à son service demande quelques... petits sacrifices.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Mila
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 19/11/2014
Messages : 94
Métier : Bibliothécaire
Invocation(s) : Houka~~
Inventaire▲

Aventure #9 écrite Sam 20 Déc - 21:25



Lorsqu’elle ouvrit les yeux, son regard se déposa sur des montagnes boisées, une rivière aux reflets irréalistes, un paysage dont elle n’avait jamais soupçonné la magnificence. Toutes ces images ne lui étaient pas inconnues, pourtant elle ne parvenait pas à se remémorer leurs origines. Elle dût cligner des yeux à plusieurs reprises pour s’assurer que tout ceci n’était pas le fruit de son imagination. Puis elle constata que l’homme se trouvait à ses côtés, celui-ci semblait vouloir s’adresser à elle, pourtant, elle n’entendit qu’un grondement sourd, prenant possession de son corps.

Un souffle murmura dans son oreille gauche, poussant Mila à incliner sa tête. Puis, un second souffle dans son oreille droite, lui faisant bouger la tête dans le sens inverse. La voix semblait l’accuser d’une intrusion sur laquelle elle n’avait eu aucune emprise. Puis, le sol se mît à trembler, la faisant reculer légèrement en arrière, s’apprêtant à renforcer ses appuis pour ne pas tomber. Un large escalier de terre s’enfonçant dans les profondeurs se dévoila sous ses yeux.

Une fois de plus, le souffle l’enveloppa, ayant l’impression de sentir la chaleur contre sa nuque. Pourtant, lorsqu’elle inclinait sa tête sur le côté, elle ne discernait rien. Pendant plusieurs instants, Mila sembla fascinée par le paysage, ainsi que de l’origine de cette voix qui semblait ne pas apprécier son intrusion. Plus les secondes défilaient, plus elle n’avait plus aucun doute sur l’identité de cette voix : Sylvecrocs.

Mila ne cessait d’observer autour d’elle, semblant incapable de se détacher de cette voix. Celle-ci s’emparait de son esprit, de son corps, raisonna dans chaque membre, la possédant entièrement. Puis, celle-ci s’éleva une fois de plus, cependant cette fois-ci l’homme sembla l’entendre. Il n’observait plus Mila étrangement, ayant l’impression que celle-ci ne le voyait pas. Ils étaient désormais liés avec l’invocation malgré eux. Celle-ci estima que la présence de Mila n’était finalement pas un obstacle, et constituait une chance. La notion de compétition avait été évoquée, et Mila ne put s’empêcher de réfléchir à cette éventualité. L’invocation dont elle connaissait l’histoire, celle-ci même qui l’avait fascinée depuis sa plus tendre enfance. N’était-elle pas destinée à Sylvecrocs ? Puis, ses démons s’éveillèrent, lui murmurant de décliner cette offre. Les démons se trouvent, les démons se protègent.

Pendant une fraction de seconde, les flammes s’animèrent dans le regard de Mila. Elle sentait la colère s’intensifier, les images se dessiner. Pourquoi ressentait-elle cela maintenant ? Elle songea à la puissance du lieu, à ce que tout ceci représentait, et elle comprit qu’un tel stimuli ne pouvait pas laisser ses démons indifférents. Elle inspira profondément, fermant les yeux pendant quelques instants. Il fallait qu’elle se contrôle, elle se devait de mener cette mission jusqu’au bout, sans débordements. Lorsqu’elle ouvrit les yeux, elle discerna Yuurei, le regard inquiet. Elle constata que le livre n’était pas en sa possession, et que celui-ci devait se trouver dans la cellule, à l’intérieur du temple. Elle souffla calmement, gardant son regard sur les paysages, puis son esprit s’illumina.

« Nous sommes dans l’Ancien Monde n’est-ce pas ? »


En disant cela, elle croisa les bras, le regard décidé.

« Je ne partirais pas d’ici. Que vous le vouliez ou non, je n’emprunterais pas cet escalier, et je n’entrerais pas en compétition avec cet homme puisque je ne désire rien. Mise à part rester. Il y a longtemps que j’attendais cela. »


Toutes ces années à lire ces légendes et mythes. Elle ne pouvait pas partir sans découvrir cela. De plus, elle connaissait une partie de l’Histoire, ainsi que l’invocation. Elle saurait voir ce que l’homme ne voyait pas. Tout comme elle avait su s’adresser à l’invocation.


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Yuurei Akuma
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Heise - Lian Yan Fang
Date d'inscription : 07/11/2014
Messages : 228
Double Compte : non
Liens vers la fiche : Un heureux chanceux
Elément : Terre
Métier : Rodeur.
Invocation(s) : SylveCrocs, Diya ( inactive)
Invocateur : aucuns
Inventaire : Armure - End + 4 (15)
épée - Degats +10 (14)
mains nue +4
Endurance : 11
Spoiler:
 

0 Tsuris.
Inventaire▲

Aventure #10 écrite Sam 20 Déc - 23:21

Yuurei observe la demoiselle nommée Mila devant lui. Cette charmante dame aux cheveux roses et aux habitudes de bibliothécaire semble complètement figée, comme immobile en cet instant d'hésitation pour le moins troublante. Le regard de la demoiselle change comme-ci elle entendait des voix que Yuurei n'entend pas. Yuurei s'interrogeait sur la situation et sur l'état de la bibliothécaire qui devait sans doute ne pas avoir aussi bien supportée ce "voyage" que lui.

Tandis que le rôdeur observe la bibliothécaire, voici que le sol tremble et s'ouvre devant eux, devant elle-même ! Le Rôdeur a un mouvement de recul, hésitant à entraîner la demoiselle nommée Mila avec lui loin de ce tremblement. Puis Yuurei se rendit compte qu'un escalier était en train de se créer dans cette crevasse avant même qu'il n'attrape le bras de Mila.

Le Rôdeur comprit alors ce qu'il n'entendait pas, ceci est l'oeuvre de Sylvecroc et le Rôdeur se ravisa à l'idée de "sauver la demoiselle en détresse". Yuurei attendit donc que l'invocation ayant appartenu à Lilith finisse ce qu'il voulait faire de la jeune bibliothécaire aux cheveux roses. Peut-être voulait-il la renvoyé chez elle ? Où peut-être voulait-il tester sa volonté également ?

Le temps s’arrêtait soudainement, seul restait le Rôdeur, la bibliothécaire et l'escalier. Le reste de ce magnifique univers forestier était immobile. La nature ne parlait plus, l'eau ne coulait plus, comme si Sylvecroc avait appuyé sur le bouton "stop" du film de cette portion bucolique de sa très longue vie divine. Le rôdeur observait la nature l'observer, Yuurei regardait son environnement ou même le vent était immobile puis la voix de l'invocation reprit de plus belle, puissante et caverneuse, reflétant la puissance de ce demi-dieu, fils incontestable de Terra .

"Toutefois je ne peux refuser à personne de tenter sa chance. Restes si tu le veux, inconnue, mais seul l'un d'entre vous pourra sortir d'ici vainqueur."

Un rire grave et lent se propage dans les airs puis s'éteint pour laisser quelques secondes d'un silence profond dans cette plaine immobile avant de reprendre.

"Les choses deviennent intéressantes, mes amis. Si vous acceptez tout les deux de passer l’Épreuve ensemble, vous serez en compétition. Cela vous intéresses-t-il ?"

A l'annonce de cette compétition, Yuurei regarda la demoiselle et vu son regard changer. Un regard effrayant, comme-ci l'idée de cette compétition lui plaisait alors que Yuurei ne voulait surtout pas affronter la Bibliothécaire. Ce regard ne dura qu'une fraction de secondes mais ce temps était suffisant pour que Yuurei s'interroge sur la nature de la bibliothécaire l'ayant accompagné. Tandis que Yuurei regardait Mila dans les yeux, fortement inquiet de cette situation, la demoiselle les ferma quelques instants.

Lorsque la demoiselle nommée Mila rouvrit les yeux, elle souffla calmement et tourna ses yeux vers la nature toujours figée, toujours observatrice. Elle croisa les bras en parlant, comme une petite fille décidé à avoir ce qu'elle veut, ce qui arracha un sourire plus nerveux qu'amusé au Rôdeur.

« Nous sommes dans l’Ancien Monde n’est-ce pas ? Je ne partirais pas d’ici. Que vous le vouliez ou non, je n’emprunterais pas cet escalier, et je n’entrerais pas en compétition avec cet homme puisque je ne désire rien. Mise à part rester. Il y a longtemps que j’attendais cela. »

Cette phrase soulagea le Rôdeur qui en poussa un profond soupir, elle le soulagea bien plus que ce que la Demoiselle Mila devait penser. Yuurei regarda le ciel et répondit à son tour, toujours de sa voix grave mais douce et amicale quand il s'adressait à cette invocation.

"Sylvecroc, mon ami. Nous ne sommes pas ici en compétition pour te combattre. Nous sommes ici en alliés pour te délivrer de cette sanction que tu n'aurais jamais dû subir. Qu'attends-tu de nous dans cet ancien monde ?"

Yuurei regardait Mila, le regard interrogatif, attendant la réponse de Sylvecroc, attendant la décision de l'invocation pour laquelle Lilith l'avait entraîné pendant des années.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #11 écrite Dim 21 Déc - 1:47

En réponse à la réplique de Mila, il y eut quelques instants de silence surpris. Certes, il aurait pu la faire sortir de ce songe en un instant et contre sa volonté, mais il avait voulu s'assurer de la volonté de cette jeune femme. Mais ce qu'il lisait dans son attitude n'avait rien de l'attitude de frêle jeune fille à laquelle il s'était attendu.
"Que vous le vouliez ou non". Entraînée contre sa volonté dans un monde étrange sur lequel elle n'avait aucune emprise, elle gardait pourtant un aplomb incroyable en s'adressant au fils de Terra. Pendant une seconde, Sylvecrocs se surpris à regretter que Mila ne veuille pas tenter sa chance.
Puis sa voix résonna de nouveau dans les airs, répondant à l'humaine sur un ton calme.


"Soit. Peut être tireras tu aussi des enseignements de ce monde. Soit attentive."

Puis il entendit la voix du rôdeur l'interpeller.

"Sylvecroc, mon ami. Nous ne sommes pas ici en compétition pour te combattre. Nous sommes ici en alliés pour te délivrer de cette sanction que tu n'aurais jamais dû subir. Qu'attends-tu de nous dans cet ancien monde ?"

Au moment précis où le rôdeur terminait sa phrase, le décor se métamorphosa. La terre se déstructura, des falaises émergèrent des profondeur et de nouvelles rivières se formèrent autour des deux humains sans que ceci ne ressentent une quelconque secousse.
Lorsque l'univers sembla de nouveau stabilisé, la différence était saisissante. Ils se trouvaient au sommet d'une falaise, surplombant une forêt d'arbres immense. La nuit était tombé et la lune brillait haut dans un ciel parsemé d'étoiles.
En se retournant, ils virent alors un spectacle des plus étranges.

Une quinzaine de créatures étaient rassemblées non loin. Chimères diverses, certaines gigantesques, d'autres minuscules. Des demi-dieux. Ceux-ci semblaient plongés dans un débat animé. En s'approchant légèrement, il est possible d'entendre la teneur de leur conversation.

A l'arrivée des deux humains, c'est un centaure qui prends la parole. L'air revêche et pointant un doigt accusateur vers une étrange créature, sortes d'hybride de chat et d'oiseau, il fit résonner sa voix pour être audible de tous.


"Sacrilège ! Nous sommes là pour surveiller ce monde, pas pour jouer aux dieux !"

Un rire se fit entendre alors que le dragon allongé non loin répondit.

"Les Dieux... Depuis combien de temps attendons nous leur retour ? Nul ne sait s'ils reviendront un jour. En attendant, nous poursuivons nos tâches immuables sans que jamais rien ne change... Tout cela n'a aucun sens."

Une petite voix tenta de se faire entendre, appartenant à une fée juchée sur un arbre plus haut.


"Peut être que cela fait partie des plans des Créateurs..."

Un soupir dédaigneux lui répondit. Dans les ombres, légèrement à l'écart des autres, Sylvecrocs se redressa pour faire face à la fée, se révélant par la même aux yeux de Yuurei et Mila.
Le corps titanesque du demi-dieu, recouvert d'une armure d'écorce solide, était impressionnant. Son regard brillait avec encore plus d'éclats que dans la cellule, et ses deux oreilles étaient intactes. Un sourire carnassier se dessina sur sa puissante mâchoire avant qu'il ne réponde.


"Le plan des Créateurs ? Tu penses vraiment ce que tu dis ? Penses tu que les créateurs nous auraient tous laissés ici pour que nous puissions introduire un nouvel élément totalement aléatoire au fragile équilibre qu'ils ont créés ? Personne ne peut savoir ce qui peut se passer, et personne ici ou quoi que ce soit ailleurs ne peut se rendre compte des conséquences que cela risque d'avoir. C'est une mauvaise idée... Simplement une mauvaise idée que nous devons oublier."


Il se détourna alors que le dragon qui avait déjà parlé lui répondit.


"Du calme, tout ceci n'est encore qu'une rumeur. Mais penses à tout ce que cela pourrait apporter... N'es tu pas las de cette vie prévisible et répétitive ? Nous ne sommes pas des gardiens... nous sommes des prisonniers. Et nos geôliers nous ont oubliés..."


Sylvecrocs ne prit même pas la peine de répondre et se contenta de s'éloigner pour disparaître dans l'obscurité...

A ce moment, la voix de Sylvecrocs retentit de nouveaux dans l’esprit des deux humains.


"Votre création... a généré de nombreux débats. Des altercations... des batailles parfois. Nous nous liguions petit à petit les uns contre les autres. Et pourtant, malgré les obstacles et les difficultés, votre race à fini par naître. Quelque part, c'est une des particularités les plus admirables de votre peuple. Cette volonté de survivre, cette faculté à se redresser quel que soit les dégâts subis... Peut on voir en cela le signe que votre arrivée faisait partie du plan des Dieux ? Peut-être...
Plutôt réticent à l'idée pour ma part, vous avez fini par attirer ma curiosité, et j'ai commencé à vous observer, vous étudier. Étudier votre impact sur l'équilibre de ce monde. Vous étiez fascinants... Et tout aussi effrayants."


La scène était de nouveau comme figée. La voix de Sylvecrocs était encore audible des deux, mais semblait plus précisément s'adresser à Yuurei lorsqu'elle reprit.

"A cette époque, à ce moment précis j'ai fait ma première erreur. La première erreur justifiant ma sanction. Laquelle ?"
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Mila
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 19/11/2014
Messages : 94
Métier : Bibliothécaire
Invocation(s) : Houka~~
Inventaire▲

Aventure #12 écrite Dim 21 Déc - 14:21



Les mots de l'invocation caressèrent l'esprit de Mila, faisant de celui-ci un élément d'analyse indomptable. Chaque infime mot, chaque infime souffle, elle le corrélerait avec ses connaissances. Toutes ces années à caresser ces pages, à les analyser, elle se devait de trouver la clé de cette épreuve.

Tandis que l'homme s'adressait à l'invocation, Mila constata que celle-ci venait de lui soumettre deux indices. Le premier se trouvait dans la notion d'enseignements. L'invocation allait-elle soumettre une épreuve morale à l'homme ? Mila songea à l'invocation, son intelligence, sa "sensibilité" et cela semblait corrélé en tout point. Cependant, tout ceci n'était que des brides qu'elle avait lu dans ce livre, des éléments qu'elle avait elle-même déduit, une représentation de son esprit. Elle pouvait se tromper sur la nature de l'invocation, mais pour le moment, elle semblait avoir vu juste. Le second indice semblait tout aussi anodin, pourtant il ne l'était en aucun cas. Elle se devait d'être attentive. Attentive aux éléments, aux mots, puisque la clé se trouveraient là où ils ne pourraient pas le matérialiser. La clé se trouverait sûrement dans leur esprit, dans leur cœur ? En songeant à cela, Mila comprît la difficulté de l'épreuve. En effet, cela semblait mettre en avant des qualités de cœur dont Mila ne disposait pas. Comment pourrait-elle trouver la clé d'une épreuve morale, sachant qu'elle même n'en était pas dotée ? Le paradoxe sembla animer sa curiosité, tandis qu'un sourire se dessina sur ses lèvres, mêlant amusement et agacement. Elle n'allait pas pouvoir tout contrôler, et cela ne l'enchantait pas. Puis, l'Univers se modifia une fois de plus sous leurs yeux, mais cette fois-ci, sans une secousse.

Désormais ils se trouvaient dans une forêt constituée d'arbres immense, enveloppée par la nuit, la lune et les étoiles. Une scène magnifique en soi, avec des paysages dont elle ne soupçonnait pas l'existence, mise à part dans les gravures de l'Ancien Monde. Cependant, les livres n'évoquaient pas à quel point ce monde était unique, à quel point l'air lui-même semblait saturé de pureté. Elle songea que le monde dans lequel ils vivent désormais, ce même monde qui semble combler les Hommes, n'est en réalité qu'une pâle copie de l'Ancien Monde, et que même dans leur punition les Dieux avaient inclus les hommes, les privant d'un monde d'une telle beauté que l'Ancien Monde. Pendant une seconde, le fait que les Hommes soient également punis calma la colère de Mila envers les Dieux. Puis, lorsque son regard se posa sur les créatures, libres, dénuées de tristesse dans leur regard, qui se trouvaient à proximité d'elle et de l'homme, sa colère s'amplifia. Jamais elle ne pourrait comprendre.

Désormais, une quinzaine de créatures étaient rassemblées, semblant confronter vivement leurs points de vues. Ils étaient dans une épreuve, le fruit de l'imagination de l'invocation, du moins le fruit de ses souvenirs. Ils n'étaient en soi que des passagers invisibles, des invités que l'on autorisait à observer dans le silence. Elle resta debout plusieurs secondes, incapable de détacher son regard de ces créatures dont elle avait tant entendu parler, dont elle avait lu tellement d'informations. Sans le savoir, l'invocation venait de lui offrir le plus beau de tous les cadeaux, une place privilégiée qui ferait d'elle désormais, non plus une personne de savoir mais également une personne d'expérience.

Alors que l'homme se tenait aux côtés de Mila, l'invocation apparut sous leurs yeux. L'esprit de Mila se focalisa sur celle-ci, oubliant que l'homme se tenait près d'elle, la frôlant presque. Dans un autre contexte, son regard l'aurait percé de plusieurs flèches, ordonnant à lui seul à l'homme de s'éloigner d'elle, mais la présence de l'invocation semblait tout effacer. Elle ne discernait plus l'homme, plus son contacte contre sa peau, seulement Sylvecrocs. Son corps était titanesques, recouvert d'une écorce qui semblait incassable. Son regard brillait, et celui-ci attira l'attention de Mila. Dans les légendes, l'invocation était représentée comme un être mélancolique, blessé et pourtant, sous ses yeux elle ne discernait aucunement cela. De plus, l'invocation disposait de ses deux oreilles, un élément qui sembla attirer l'attention de Mila. Elle ne parvenait pas à se remémorer l'exactitude des faits, mais il lui semblait que l'invocation avait été blessée, à l'oreille. Pourtant, il n'en était rien.

La voix de l'invocation brisa ses pensées.

« Le plan des Créateurs ? Tu penses vraiment ce que tu dis ? Penses tu que les créateurs nous auraient tous laissés ici pour que nous puissions introduire un nouvel élément totalement aléatoire au fragile équilibre qu'ils ont créés ? Personne ne peut savoir ce qui peut se passer, et personne ici ou quoi que ce soit ailleurs ne peut se rendre compte des conséquences que cela risque d'avoir. C'est une mauvaise idée... Simplement une mauvaise idée que nous devons oublier ».

« Du calme, tout ceci n'est encore qu'une rumeur. Mais penses à tout ce que cela pourrait apporter... N'es tu pas las de cette vie prévisible et répétitive ? Nous ne sommes pas des gardiens... nous sommes des prisonniers. Et nos geôliers nous ont oubliés...».


Ils se trouvaient à l'époque où ils n'avaient pas encore été inventés. Ils se trouvaient au début de leur création, au début de la fin de l'Ancien Monde, et désormais ils avaient toutes les cartes en mains. Sylvecrocs venait de se reculer dans l'obscurité, laissant la conversation se poursuivre. Puis, sa voix gronda dans les oreilles de Mila, et elle présuma que l'homme l'entendait également. La voix leur expliquait que leur création avait été la naissance de conflits. Celle-ci leur avoua avoir cédé à la curiosité de leurs êtres, mêlant fascination et peur. Mila n'entendit presque pas la voix de Sylvecrocs, il semblait s'adresser à l'homme. Pourtant, Mila avait la réponse, elle le savait pertinemment. Mais elle ne pouvait pas, elle ne devait pas la souffler à l'homme. Elle désirait également discerner ses capacités d'analyses. Mila s'empara d'un carnet qu'elle gardait près d'elle, contre son ventre. Elle écrivît quelques mots, puis referma le carnet, le remettant à sa place. Elle savait que l'invocation avait lu ses mots, il pouvait tout voir, tout entendre, tout contrôler. Il était omniprésent dans ce monde, désormais il savait ce qu'elle savait. Pourquoi avait-elle fait cela ? Si l'homme ne parvenait pas à délivrer Sylvecrocs, Mila ne permettrait pas de le laisser enfermer. Cependant, elle ne doutait pas des capacités de l'homme, il semblait avoir un lien avec l'invocation, et lorsque celui-ci avait évoqué le fait de laisser libre l'invocation, elle eu une infime bride de respect pour lui. Parce qu'il lui ressemblait sur ce point, elle accepterait de lui venir en aide. Seulement pour cette fois.


▲ Succès ▲


Dernière édition par Mila le Sam 27 Déc - 15:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Yuurei Akuma
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Heise - Lian Yan Fang
Date d'inscription : 07/11/2014
Messages : 228
Double Compte : non
Liens vers la fiche : Un heureux chanceux
Elément : Terre
Métier : Rodeur.
Invocation(s) : SylveCrocs, Diya ( inactive)
Invocateur : aucuns
Inventaire : Armure - End + 4 (15)
épée - Degats +10 (14)
mains nue +4
Endurance : 11
Spoiler:
 

0 Tsuris.
Inventaire▲

Aventure #13 écrite Lun 22 Déc - 18:14

Dès l'instant ou Yuurei fini sa phrase à l'intention de l'invocation, voici que le décors change. Il se transforme, se modifie selon le bon loisir de la créature maîtresse de cette illusion. Au bout de quelques secondes Le Rôdeur admire, la création de nouvelles rivières, de nouvelles falaises, de nouvelles forets et bien d'autres nouveautés féeriques. Si Yuurei avait assisté à la création du monde par les dieux, il aurait sans doute été ébloui, émerveillé, par le même spectacle que celui qui se déroulait sous ses yeux.

Yuurei et Mila, la bibliothécaire aux cheveux roses, se retrouvaient tout deux au-dessus d'une forêt aux arbres immenses. Au sommet d'une falaise, et en pleine nuit, pouvant observer la magnificence du firmament, toute la beauté d'une nuit sous un ciel étoilé. Le Rôdeur regarda un instant la demoiselle à côté de lui. Ce moment aurait pu être idyllique sous ce ciel étoilé si les yeux azurés qu'il venait de croiser n'étaient pas aussi vides d'émotions. En fait le Rôdeur semblait partagée par l’émerveillement et la fascination actuellement et se demandait comment la demoiselle pouvait rester de marbre.

Le Rôdeur continua son mouvement de tête, regardant derrière eux et fit "face" à un spectacle étrange. Devant lui, ou plutôt derrière eux se tenait une quinzaine d'invocations, alors qu'ils étaient encore des demi-dieux. Elles étaient toutes différentes les unes des autres, allant du gros dragon noir bourru et puissant au petit être fragile, tenant dans la paume d'une main et qui fut nommé "fée". Ces créatures conversaient, et elles conversaient d'un sujet important : la création des hommes.

Yuurei s'approcha pour mieux entendre, Pour mieux saisir le sens de cette vision de l'esprit de Sylvecroc. Un être mi-humanoïde, mi-équidé pris la parole. Cet être était ce que l'on appelle un Centaure. Ce Demi-dieu semblait animé d'une certaine colère envers ses semblables en montrant une créature, une espèce d’expérience mi-félidé mi-trucmocheàplumes. Un rire d'une voix à en faire trembler la terre survint, le Dragon, puissant et sur de lui comme tous ceux de sa race, désapprouvait le centaure tandis que le rôdeur comprenait petit à petit ce qui se tramait puis une petite voix de fée fit entendre son opinion incertain. Yuurei se demandait plus comment un être si massif ne croulait pas sous son propre poids et comment un si petit être pouvait tout simplement survivre plus qu'il n'écoutait la conversation.

Le Rôdeur était devant une fontaine de merveilles, peut-être devait il le respect à ses demi-dieux mais ils aiguisaient plutôt sa curiosité. En réalité Yuurei se montrait très curieux envers les demi-dieux, non pas pour leur coté divin mais pour leur coté "animal unique". S'ils pouvaient le voir, il les assommerait de questions sur pourquoi et comment le centaure est à demi-équidé ou la fée a des ailes. Soudainement une autre créature sortie des bois. Une créature aux membres et aux griffes sylvestres, Une créature à la musculature tellement imposante qu'il ne su s'il avait affaire à un Loup ou à un Ours sur le coup. Yuurei ne doutais pas une seconde sur la nature divine du nouveau protagoniste mais ce fut lorsqu'il porta son regard sur le visage de loup, sur les yeux d’émeraude profond de la créature que Yuurei reconnu Sylvecroc, une version plus jeune et sans blessures de Sylvecroc certes, mais il reconnaissait la noblesse et la puissance qu'il y avait déjà dans le regard de cet être.

Instinctivement Yuurei approcha de Sylvecroc alors  que celui-ci désapprouvait la création des hommes et avait suffisamment d'importance pour que le dragon ne le prenne pas à la légère comme il l'avait fait avec le centaure. Sylvecroc, le fils de Terra, s’effaça et le rôdeur eut le réflexe d'essayer de s'engouffrer dans l'obscurité des bois pour ne pas le perdre de vue. La voix de l'invocation retentis dans l'esprit du Rôdeur, et sans doute celui de la demoiselle aux cheveux roses tandis que la nature se taisait à nouveau, comme figée, écoutant la discussion et suspendues aux lèvres de celui qui apportera la réponse.

"Votre création... a généré de nombreux débats. Des altercations... des batailles parfois. Nous nous liguions petit à petit les uns contre les autres. Et pourtant, malgré les obstacles et les difficultés, votre race à fini par naître. Quelque part, c'est une des particularités les plus admirables de votre peuple. Cette volonté de survivre, cette faculté à se redresser quel que soit les dégâts subis... Peut on voir en cela le signe que votre arrivée faisait partie du plan des Dieux ? Peut-être...
Plutôt réticent à l'idée pour ma part, vous avez fini par attirer ma curiosité, et j'ai commencé à vous observer, vous étudier. Étudier votre impact sur l'équilibre de ce monde. Vous étiez fascinants... Et tout aussi effrayants. A cette époque, à ce moment précis j'ai fait ma première erreur. La première erreur justifiant ma sanction. Laquelle ?"


Le Rôdeur réfléchissait un instant, cherchant toujours des yeux le propriétaire de cette voix dans sa tête, toujours caché dans la pénombre. Finalement le Rôdeur se dirigea vers la demoiselle aux cheveux roses et dit d'une voix sonore à l'attention de Sylvecroc.

"Sylvecroc, ton erreur a été de t'effacer et d'avoir laissé faire plutôt que de participer et de contribuer à nous mettre sur la bonne voie."

La réponse du rôdeur fut marqué d'un silence, et Yuurei posa son opinion envers les dieux devant leurs propres fils.

"C'est une erreur que tout les demi-dieux ont fait. Et les Dieux ont fait de même avec vous en vous abandonnant dans ce monde. Ils méritent le même châtiment, ou personne ne le mérite."

Peut-être le Rôdeur disait ce qu'il pensait au fond de lui, peut-être son jugement était faussé par la colère d'un jugement et d'une sanction disproportionnée infligé à un être innocent. Yuurei attendait aux cotés de Mila que Sylvecroc se manifeste.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #14 écrite Jeu 19 Fév - 1:20

Alors que la réponse du rôdeur se fit entendre, un grondement approbateur lui répondit. Autour des deux humains, l’air se mit à vibrer alors que les chimères divines se dissipaient peu à peu. Le décor forestier alentour laissa place à un décor désolé.
Un champ de ruines, balayé par des nuages de cendres et de poussières. Tout autour, on entendait des cris, des rugissements... des explosions. Le vent charriait une odeur de sang et de métal brûlé, vous brûlait la peau.
Puis la cendre se dissipa, et Yuurei et Mila purent voir qu’ils se trouvaient aux abords d’une gigantesque cité. L’imposante et étrange structure de la ville avait quelque chose d’inquiétant, et les flammes qui se dressaient à l’horizon achevait de peindre ce tableau apocalyptique.
Enfin ils virent les combats. Des armées entières d’humains équipés d’armes étranges et destructrices affrontaient des Demi-Dieux.
Au delà de la brutalité des combats, le plus choquant était les paysages alentours. Victime de l’ambition des Hommes, la Nature avait fini par presque disparaître. Tout n’était que désolation et métal.
L’air était presque irrespirable.

Puis une Sylvecrocs fût devant eux. Mais ce n’était pas celui qu’ils avaient vus dans la clairière un peu plus tôt. Celui-ci semblait... Fatigué. Malgré son immortalité, ses traits étaient marqués par l’expérience, et si ses yeux brillaient toujours avec autant d’éclat, l’émeraude s’était teintée de fatigue et d’une profonde mélancolie. Une de ses oreilles avait été sectionnée, et visiblement il n’avait pas été en mesure de la régénérer.
Le loup désigna d’un geste ample le décor alentour d’un air grave avant de prendre la parole.

«Voilà le prix de mon erreur. De notre erreur. L’humanité possède un potentiel incroyable. Un potentiel qui en a hypnotisé plus d’un des nôtres, et nous a tous conduits à notre perte.
Mais je persiste à croire que ce potentiel a été mal utilisé.»


Le regard de Sylvecrocs se porta sur le rôdeur.

«Laisse moi maintenant revenir sur ta réponse. Elle est en partie exacte.»


Il adressa ensuite un acquiescement approbateur à Mila pour lui signifier qu’elle avait également vu juste, avant de se retourner et d’observer la ville et les combats qu’y s’y déroulaient.

«Toutefois, je persiste à croire que les Dieux n’ont pas fait d’erreur. Si l’on considère que votre création faisait partie de leur plan, nous sommes seuls coupables de vous avoir donné la vie sans guider l’évolution de votre civilisation.
Bien utilisé, le potentiel de l’humanité aurait pu faire des miracles. Mais nous ne sommes pas parfaits. Certains vous ont abandonnés après votre création, déjà désintéressés. D’autres, comme moi, vous ont observés de loin, méfiant. Certains ont même essayé d’interagir avec vous, avec des intentions plus ou moins bienveillante.
Mais aucun de nous n’a su vous refréner, ni guider votre avancée, et vous avez fini par vous perdre dans vos propres ambitions.»


Puis ce fut le néant.
Une sensation de lourdeur. Puis les yeux des humains s’ouvrent. Le sol de pierre froid et humide du Temple de la Terre les rappellent à la réalité tandis que Sylvecrocs les observes, assis hors de sa prison, adossé contre le mur de la caverne. Les lucioles argentées contre la paroi de la grotte semblent lui conférer une étrange aura alors que ses yeux brillent avec intensité alors qu’il fixe le rôdeur, un léger sourire aux lèvres.


«A partir de maintenant, je serais ton guide dans ce monde. Laisses moi t’aider, et donnons à l'humanité une seconde chance.»


Puis le titan sylvestre se releva et s’inclina devant son nouveau maître, son regard maintenant plus fier ancré dans les yeux du rôdeur.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

Comme un loup en cage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je me comporte comme un loup des Steppes, je m’en-cloisonne pour apprivoiser mon âme, parce qu'à l'extérieur tout m'effraie.
» Comme un loup en cage
» Piégé comme un rat ou tournant comme un fauve en cage
» Lupus ~ " Enragé comme un loup affamé "
» - la sous fiftre et le shérif [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Les Temples :: Temple de la Terre-