Top-Sites

Votez toutes les deux
heures ♥

Fermer
Ouvrir Retrouvailles Interrompues
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Retrouvailles Interrompues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Lun 29 Déc - 15:53

Au fin fond de la forêt de Jade, on pouvait cerner parmi le chant des sylvebecs et l’harmonie naturelle du trésor bucolique le ricanement amer d’un enfant de Terra.

“Ne soit donc pas aussi condescendant, enfant d’Ignis.” Cracha-t-elle en faisant claquer ses queues tour à tour sur le sol. “Ta compagnie m’est plus agréable qu’à celle d’un humain, certes, ce n’est pas non plus un miracle !” Et elle rajouta d’une façon toute aussi amère “Et fait attention à tes poils ! Tu pourrais provoquer un incendie rien qu’en te grattant !”

Leurs retrouvailles faites à une heure d’intervalle au temps présent ils franchisèrent la forêt de Jade, discutant des divers évènements qui s’étaient produit à ce jour. Leur enfermement, leur libération, leur invocateur. Les premiers instants furent difficile à supporter: dans le pelage enflammée de la bête se trouvait les sombres souvenirs des incendies consummer son espoir, sa seule raison de vivre, la forêt.
Chacun avait un profond respect pour l’autre, l’un était le reflet de l’autre. Un ami, un ancien amant. Ils s’étaient trouvés par hasard le long de la rivière avant de reprendre leurs sombres activités. Son regard depuis ces siècles d’enfermement avait pris une lueur bien plus sombre, plus rancunière, plus sauvage qu’autrefois. Dans une infini tendresse, elle lui susurra entre ses canines acérées “Admet plutôt que je t’ai manqué, Tendre enfant des flammes.”

Leur relation, bien qu'électrique au début avait laissé place à une profonde amitié basé sur la mauvaiseté de ces deux êtres que ce soit dans leurs profondes exaspérations envers les humains ou bien du regard désabusé d'un monde qui ne laissait place qu'à la mort. Elle en était certaine, pour elle:

“Ces humains n’ont rien appris depuis l’Apocalypse, leurs pauvres pensées se réduisent à une parfaite indécision. Un homme, a bien faillit me faire me tordre de rire fasse à son incapacité à devenir mauvais. Il se rangea du côté des bons hommes dans l’espoir de briller par sa gloire et non par sa réputation de tueur.” Elle ria franchement à la pensée de ce drôle de d’humain venu à sa rencontre. “Je ne puis même plus me souvenir du nom de cette misérable créature osant souiller ma cellule de sa..”
Le coup vint à l’instant même. L’invocation s’afaissa au sol, une flèche venait de planter son flanc. Hurlant de douleur, elle cracha tous jurons dont elle se souvint. Son corps n’était pas totalement rétablit des diverses blessures et faiblesses de son corps. Elle pouvait dorénavant ajouter cette nouvelle cicatrice à sa collection. Nevi releva la tête, soufflant nerveusement de colère et de douleur face à la vitesse par laquelle la flèche s’était implantée en elle. La argneuse créature aurait voulu la retirer d’elle même mais dans l’incapacité à pouvoir la retirer telle qu’elle fut planté, L’invocation risquerait de la briser entre ses crocs et d’y laisser la pointe dans son organisme. Son regard noir se planta sur Houka qui s’amusait sans doute de voir que la flèche se planta peu après ses moqueries de manière tout à fait poillante.

“Enlève-moi donc cette flèche de malheur au lieu de te moquer de ma situation !” Grogna-t-elle, tout crocs sortis.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Mer 31 Déc - 0:35

La forêt de Jade. Elle porte bien son nom couverte de tous ces grands arbres majestueux et d'un vert émeraude reposant. Houka avait ainsi quitté sa maitresse quelques heures au paravent pour ce retrouver dans ce lieu agréable ou il aurait pu trouver un long repos en attendant le retour de Mila. Pourtant ça sieste avait à peine commencé qu'il était tombé sur une vielle connaissance. Depuis il était en discussion avec elle.  

-Tu es bien trop naïve très chère fille de Terra! Souffla t-il  dans un long bâillement.  Mes poils n'on jamais brûler contre ma volonté.

Houka tourne sa tête vers la belle créature bonne amie et ancienne amante de qualité.  Il fallait que la première invocation qu'il croise soit elle. Créature aux tendres tentations qui méprise autant que lui la race si insignifiante qu'est l'Humain. La phrase si justement ajuster fit sourire le Lion. Il lécha ses babines délicatement.

-N'est ce pas toi qui semble en redemander Fille des bois?

Il se souvenait encore de leur première rencontre embrassé et de toute celle qui suivirent. Il connaissait bien sa crainte du feu, aussi il ne pouvait oublier cette faiblesse. Pourtant il avait su apprendre à ce supporter. Et il était heureux d'être parmi ceux qu'elle ne craignait pas. En effet les flammes virevoltantes au gré du vent étaient aussi intense que celle d'un grand feu, brûlant tout sur son passage.

Houka porta son regard sur un animal passant lentement et rie avec Nevi à ses paroles. En effet quelles bêtises font par les hommes. Étrangement sa petite histoire lui fit penser à l'énergumène qui avait osé fouler sa cellule pensant que la rédemption était son allié. Quelle futile créature. Il n'existe aucun bien ou mal seulement la bêtise de penser qu'il y ait de telles notions. Le mal et le bien son complémentaire et symétriquement inversé.  De ce fait ils sont identique et cause les même tord par des méthodes différente mais pas plus juste pour autant.

Houka se leva brusquement entendant un bruit siffler, puis voyant sa compagne s'effondrer au sol  une flèche finement planté dans son postérieur. Le fils d'Ignis explosa d'un rire franc. Les invocations ressentaient la souffrance mais ne mourrait jamais. Il savait donc qu'elle serait guérit. Cependant il attendait avec impatience de voir la stupide créature qui à cru judicieux de transpercer une invocation qui n'était pas la sienne. Sans contre indication de Mila il avait le droit de tuer n'importe quel Humain pénible qui passait.  

-Je dois avouer que ça te va à ravir! Répondit-il tout souriant.

Houka avança et posa une patte sur le flanc de Nevi, il prit délicatement la flèche entre ses dent aiguiser et la retira d'un coup sec.  Il pouvait clairement entendre le bruit mesuré des pas qui venait chercher leur bien. Il se retourna dans la direction d'ou avait surgit l'objet volant.

-Viens donc chercher ta misérable flèche petit être! Grogna t-il brisant violemment la fragile flèche de bois. Ou peut-être devrais-je dire ce qu'il en reste.

Houka n'était pas d'humeur joviale à vrai dire et il n'avait vraiment pas envie de chasser aujourd'hui alors plus vite cette histoire serais réglé plus vite les choses reprendront une allure normal. Il lâcha les résidus de flèche devant lui et ne bougea pas d'un poil debout devant eux. Il était parfaitement sec malgré leur passage dans la gueule du lion.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #3 écrite Mer 31 Déc - 3:31

Plume avait décidé de profiter de ce jour pour s’entraîner dans la forêt de Jade. Elle avait remarqué dernièrement que ses tirs manquaient encore de précision et qu'il lui arrivait souvent de louper sa cible. Elle ne pouvait se permettre d'être laxiste sur les efforts pour améliorer ses performances. Après tout chaque cibles touchées était une source de revenus et chaque gibier manqué, des efforts de traques et d'attente gâchés. Quand elle estima qu'elle était suffisamment loin pour ne pas croiser de promeneurs ou de chasseurs la jeune femme sélectionna des endroit difficiles à atteindre et y plaça des rondins de bois servant de cible. Elle recula ensuite d'une centaine de mètre, vérifiant qu'elle gardait en visuel la totalités des points. 

La jeune femme vida ensuite son esprit de toutes pensées, prit la mesure du vent en le sentant jouer de ses fins cheveux d'ivoire et choisit sa première cible. Cette dernière se trouvait entre deux rochers, l'espace était à peine suffisant pour permettre à la flèche d'entrer en contact avec le bois meuble sans toucher les pierres mais c'était ce qu'elle voulait. L'archère devait être capable de prévoir le moindre courant ascendant ou descendant, le moindre changement de situation devait être contrôlé afin que sa flèche soit inévitable. La femme prit une grande inspiration et augmenta la pression sur la corde. Le bois s'arqua avec se bruit si particulier, preuve de la force de la tension qui opérait dans l'arme.

Cette dernière se détendit soudain, laissant le premier trait fuser en sifflant dans l'air frais de cette matinée d'automne. Le trait se fracassa contre la roche moussue se trouvant à droite de la cible, laissant à la chasseuse un sentiment d’échec qu'elle chassa rapidement. Elle ne pouvait se laisser abattre par si peu. Tirant une nouvelle flèche de bois de son carquois en cuir elle réitéra l’opération, prenant le temps de bien respirer. Cette fois ci le projectile pénétra le bois sans frôler la pierre et un sourire de satisfaction se peignit si le visage pâle de l'archère, qui malgré le froid ne bougeait pas d'un pouce. Elle avait apprit à endurer l'immobilité par des température bien inférieure et savait que la saison glaciale commençait à peine. Ayant atteint son premier objectif elle passa au suivant, disposé dans les branches d'un petit arbre, il s'agissait la d’éviter que la flèche ne heurte les branches qui formaient une barrière naturelle autour du rondin de bois qui aurait tout aussi bien put être un Sylvebec. C'est d'ailleurs ainsi qu'elle s'imagina la victime de ce trait.

Ce n'ai qu'une fois que toute force relâchée, observant la trajectoire de la flèche, que la jeune femme remarqua que deux créatures, sans doute des demis-dieux, entraient dans la zone de tir. Pile entre la flèche sifflante et le rondin caché dans les branchage. Se relevant d'un bond elle courut sans attendre dans la direction de l'être qui venait de s'effondrer au sol sous l'impact du trait. Arrivant suffisamment près pour détailler l'invocation au couleurs sylvestres ornés d'anneaux dorés et l’impressionnant lion de feu l'accompagnant qu'elle comprit qu'elle avait commise une erreur de débutante. La chasseresse aurait du baliser la zone en marquant les arbres proches de croix avec sa dague. 

Pendant ce qu'elle achevait les derniers mètres la séparant de la malheureuse victime se soulageant de toutes sortes d'insultes pendant que ce qui semblait être son compagnon, la débarrassait du projectile, elle se demanda ce qu'elle allait bien pouvoir dire. Arrivée devant les deux invocation elle n'eut même pas le temps de prononcer un mot. La voix caverneuse et dure du fils d'Ignis l’accueillit aussi durement qu'un coup :

" Viens donc chercher ta misérable flèche petit être !Ou peut-être devrais-je dire ce qu'il en reste. "

Entre ses deux phrase le puissant carnassier avait brisé le trait en deux parts inégales qui gisaient maintenant à ses pieds. Plume, intimidée se força tout de même à répondre aux deux déités. Sa voix mal-assurée semblait même trembler tant elle était intimidée et désolée de ce malheureux événement :

" Je suis vraiment désolée, je visais la cible qui se trouve dans le petit feuillu derrière vous lorsque vous êtes passés devant. Je n'ai rien pu faire pour empêcher le projectile de vous blesser. Peut être me laisseriez vous nettoyer votre plaie pour me faire pardonner ? Je ne sais si je puis me rendre utile autrement ou si je peux vous apporter quoi que ce soit qui excuserait pareil affront, mais si c'est le cas je vous pris d'effectuer votre demande."
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #4 écrite Dim 4 Jan - 16:29

La douleur ainsi que la plaie ne serait qu’éphèmère, Nevi ne le savait que trop bien. Elle ne put cependant se défaire de l’envie d’aller arracher le visage de l’enfant s’approchant d’eux, s’excusant de sa maladresse. L’invocation s’empêchait cependant de sourire tel un carnacier affamé. Une idée venait de lui traverser l’esprit et pouvait sans doute occuper les deux invocations pour la journée voire même plusieurs jours durant si la fille était assez stupide pour aller jusque là. Elle s’éfforça de paraître sereine et aimable bien qu’elle se serait bien permise de la traiter comme l’humaine qu’elle était.

“Tu as raison, je ne vois ce que tu pourrais faire pour te rendre utile si ce n’est de me mener vers le point d’eau le plus proche pour nettoyer ma plaie, allons-y.”

Nevi posa ses pattes sur le sol, tentant tant bien que mal à se redresser. Ses pattes tremblantes et la douleur infligée par la flèche n’aidait en rien à sa tentative. Elle relevait son corps avec la force et le courage d’un titan, préservant un certain équilibre sur ses pattes. Voilà cependant que le poids, mal équilibré et la douleur de la blessure la force à se reposer. Elle s’affaissa au sol, ne pouvant décidément pas rester debout seule. Son regard se tournait vers la fautive de cette situation.

“Viens donc Humaine, tu vas devoir m’aider à m’y conduire. L’enfant d’Ignis risquerait de me brûler s’il tentait ne serait-ce que de m’épauler.”

Elle savait pertinemment que ce n’était pas réellement le cas. Elle savait aussi que la jeune femme ne pourrait que la croire au vue du pelage flamboyant d’Houka. Un regard vers ce dernier expliquait en réalité la situation: Nevi et Houka étaient des farceurs, si ils pouvaient se blesser davantage pour laisser une pauvre chasseuse comme celle-ci dans un embarra monstre, ils le feraient. Et eux seuls pouvaient savoir que le chemin vers le point d’eau serait parsemé d’embûche pour la pauvre chasseuse dorée.

“J’espère seulement que mon invocatrice n’aura guère besoin de moi pour le moment, je ne saurai que faire si il lui arrivait quelque chose alors qu’une blessure aussi profonde m’empêcherait même de rester debout.”

Elle soupira, serrant les dents à chaque mouvement incluant son flanc alors qu’elle jouait cette immonde comédie.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #5 écrite Ven 9 Jan - 15:42

Quelle douce ironie, cette petite est tellement mignonne. Je  tourne la tête pour regarder Nevi.  le lion se retient de rire face à sa tentative minable de se lever de sa compagne. Houka sourit à sa phrase et s'avance vers l'humaine. Passant derrière elle assez proche pour qu'elle sente la chaleur qu'il dégage.  Ses flammes se déformant pour aller la frôler tel des démons avides de sang. Cela fait longtemps qu'Houka n'avait  pas vu de sang, ça serait tellement bon! Ses démons dansaient autour d'elle se voyant déjà en faire un pantin dépourvu de vie. Sa voix grave tonne près de ses oreilles.

-j'espère pour toi que son invocatrice ne sera pas en danger, cette petite créature est faible, quelque peu malade si mon amie ne peu l'aider tu seras responsable de sa mort et du retour en prison de la fille de Terra.

Le lion m'éloigne un peu restant derrière elle.

-Je ne pourrais même pas l'aider nous ne somme que de vieille connaissance qui n'ont pas le même maître.  

Houka avait pris une voix désolé et triste. De simple regard vers sa collègue. Au fond de lui un sourire profond. Cela faisait longtemps. Nevi et lui était comme fusionner, leur pensées sur la race Humaine était ressemblante. Houka attend sagement que l'humaine se rapproche de Nevi, c'était en soit aussi suicidaire que de garder le Lion dans son dos. Mais cette créature avait-elle le choix? Houka ce demande si elle savait dans quoi elle était en train de s'embarquer?

Le fils d'Ignis, trouvait cette situation intéressante, qu'est ce qu'une humaine allait pouvoir faire contre deux demi-dieux.  Qui plus ait sur un territoire ou elle est livrée à elle même. Chaque recoin de cette forêt est devenu un immense terrain de chasse et la proie est devant lui.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #6 écrite Ven 9 Jan - 21:44

“Tu as raison, je ne vois ce que tu pourrais faire pour te rendre utile si ce n’est de me mener vers le point d’eau le plus proche pour nettoyer ma plaie, allons-y.” 

La jeune femme au cheveux d'argent sentait que la situation ne tournait pas à son avantage. Quand le lion de feu, fils d'Ignis se prit à rire de l’invocation de terre qui peinait à se relever cette dernière lança à la chasseuse :

“Viens donc Humaine, tu vas devoir m’aider à m’y conduire. L’enfant d’Ignis risquerait de me brûler s’il tentait ne serait-ce que de m’épauler.”

Plume se retint de grimacer, elle savait que ceci était un mensonge pour en avoir déjà discuté autrefois avec des sages de Rorn et même quelques invocation, dont le fils des Quatre qui avait vécu avec elle et Naël durant de longues années. Mais elle ne dit rien, elle était fautive après tout. S'approchant de la divinité elle l'aida à se relever et lui permit de s'appuyer sur son épaule pour avancer en direction d'un bras de la rivière se trouvant non loin. A ce moment le félin flamboyant passa dans son dos, sortant de son champs de vision, ce que l'archère n’appréciait vraiment, mais alors vraiment pas. Seuls les lâches attaquaient dans le dos et elle espéra que la déité avait plus d'honneur que cela. Lorsque les flammes vinrent lécher sa peau, douce chaleur toutefois impressionnante, Plume ne bougea pas, interdite. Ces deux là se jouait d'elle mais elle devait tenir parole et aider la fille de Terra, quand bien même cette dernière avait elle arboré un masque d’exagération grotesque. La voix grave et caverneuse du lion résonna derrière elle, sentencieuse :

" J'espère pour toi que son invocatrice ne sera pas en danger, cette petite créature est faible, quelque peu malade si mon amie ne peu l'aider tu seras responsable de sa mort et du retour en prison de la fille de Terra. Je ne pourrais même pas l'aider nous ne somme que de vieille connaissance qui n'ont pas le même maître."

Ignorant l'air faussement triste et atterré qui avait accompagné cette tirade la chasseresse commença à avancer tout en réfléchissant. L'appel d'une invocation par son libérateur était bien plus puissante qu'une douleur causée par une flèche et ce n’était nullement ceci qui allait l’empêcher d'intervenir si elle était invoquée. Mais tant que les deux invocations ne savaient qu'elles étaient démasquée elle ne craignait sans doute rien, aussi se contenta t elle d'arborer un sourire désolé, heureusement franc, avant de répondre avec douceur :

" Dans ce cas indiquez moi ou je puis trouver votre invocatrice, je vous y mènerais et m'excuserais par la même occasion de cette mésaventure. Laisser moi tout d’abord désinfecter votre plaie."

Tout en discutant ils passèrent un mur de roseaux donnant vue sur la berge. Plume demanda à la demi-déesse de s'allonger et alla tremper un linge propre dans l'eau claire. Au moment ou elle allait poser ce dernier sur la plaie elle chercha une autorisation quelconque dans la regard de la déité tout en provenant, inquiète :

" Cela risque de piquer un peu mais ne bougez pas. Lorsque j'aurais nettoyé la plaie et vérifié qu'il n'y a aucun résidu de flèche à l’intérieur j'appliquerait un baume apaisant sur la blessure. Je n'ai malheureusement pas de bandage assez grand pour protéger la plaie mais un cataplasme à l'aide de certaines feuilles devrait suffire. Vos capacité régénératrice ont déjà l'air d’être à l'oeuvre."
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #7 écrite Mer 28 Jan - 15:13

Houka avait très vite compris la situation et reprit l’improvisation de Nevi avec la passion d’un dramaturge. Il n’y avait là rien à redire sans doute, ils étaient depuis des siècles entraîné dans ce domaine. La confiance même en des croyances ou des théories pourraient sans doute réfuter leurs comportements. Or, ils ne savaient pas ce que les humains et plus précisément cette humaine connaissait. Il était sans doute mauvais de ne se focaliser que sur des paroles et l’invocation eut une toute autre idée lorsqu’elle vit le point d’eau.

La jeune femme la coordonnait dans ses pas  et elle suggéra l’idée de retrouver son humaine et de lui expliquer la situation. Ce qui fait doucement rire l’invocation.

“De ce que j’ai observé de ton territoire il te faudra bien plus que des mots et de la bonne volonté pour parvenir à retrouver mon invocatrice aussi facilement en peu de temps.” Grinçait-elle entre ses crocs “Ayant moi-même fait le voyage et au vue de vos capacités il est évident que mon invocatrice serait sans doute morte avant que vous ne puissiez vous excuser de votre imprécision.”  

En réalité elle ne savait guère où se trouvait son invocatrice sur l’instant. Il aurait fallut qu’elle se concentre ou bien qu’elle attende l’appel de Nérée pour pouvoir suivre le lien invisible de leurs engagement l’un envers l’autre. Et même si Nevi le savait elle n’aurait sans doute pas prit le soin de charger un humain à ce voyage. Il lui ferait perdre bien plus de temps qu’il ne souhaiterait en donner.

Elle lui demanda de se poser sur le flanc tandis qu’elle s’éloigna pour mouiller un morceau de tissu au point d’eau. Alors qu’elle avait le dos tourné, Nevi regarda son complice en lui indiquant d’un mouvement d’une de ses queues le point d’eau. Sa queue se laissa choir au sol une fois l’information imprimée dans l’esprit d’Houka. Il savait a présent ce qu’elle allait faire. Comment allait réagir le lion de feu ? La femme revint, son tissu en main prête à jouer les guérisseuses. Son expression penaude amusait doucement l’invocation. C’est alors cependant que Nevi comprit: Elle connaissait la régénération des invocations. Ce n’était sans doute pas grand chose, certes mais cela expliquait tout simplement qu’elle n’avait rien de plus à se reprocher et qu’elle ne faisait sans doute cela que par l’impulsion des invocations, pour sauver sa peau peut être ? que par soucis de la santé de l’invocation. Elle s’était trahie sans réellement s’en rendre compte, la manigance était lancée. Des lianes jaillirent de l’eau, se laissant doucement aller au sol comme des serpents. Elles rampaient, prête à attaquer la pauvre victime d’un coup d'oeil. Dos au lac, la femme n’aurait pas pu sentir la présence dangereuse des lianes à moins que son ouïe soit aussi fine que les Demi-Dieux, les stimuli auditifs rares ou bien encore la discrétion des lianes quasi-nulle.

“Mon souhait était celui d’une escorte et non d’un vulgaire bandage au corps.” Les lianes s’accrochèrent aux chevilles de la jeune femme, l’impulsion se fit minime au début avant de se serrer et de tirer la femme vers le point d’eau. “Veuillez pardonner mon refus quant à vos soins, j’ai une certaine aversion envers vous, créatures hypocrites.”  

La demoiselle aurait pu crier, se débattre, invoquer ses invocations autant qu’elle le pouvait  les lianes ne s’étaient pas détachées d’elle. Etant proche du point d’eau il ne fallut pas longtemps à elle de se laisser traîner dans l’eau dans un “PLOUF” qui éclaboussa les pattes de Nevi. Elle ricanait de sa plaisanterie.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #8 écrite Jeu 29 Jan - 19:01

Les trois êtres arrivent près de la rivière et le Lion sent déjà la fatigue monter en lui au plus haut point. Tout cela est d’un ennui mortel, une fois que Nevi est à porter de l’eau et que l’humaine se met à faire il ne sait quoi pour soigner Nevi. Dire que sa maitresse l’avais laissé pour éviter les humain de la ville et il est là à suivre une vulgaire idiote et sa vieille amie. Le lion s’allonge sur le sol rugueux mais agréablement terreux de la forêt. Il observe la scène n’étant pas directement concerné par la situation et connaissant bien son ancienne amante il n’avait aucun doute sur les issus de cette histoire.

D’ailleurs un simple regard sur Nevi, permit à Houka de comprendre et de savoir  ce qui allait se passer, pourtant malgré un profond amusement en lui son visage reste de marbre fixant la jeune femme d’un regard horriblement vide. Ses flammes dansant au gré du vent. Quand la jeune femme se retrouve trempée de la tête au pied, le corps contre les rochers du cours d’eau. Le lion sourit doucement, Cette situation est pourtant hilarante à ses yeux mais son sourire moqueur vaut bien tous les fou rire possible. Surtout quand Nevi se permet d’en rajouter une couche.

Houka se lève pour observer de plus près l’humaine. Il s’assoit près de Nevi à une proximité qui aurait pu la brûler pourtant seule une douce chaleur se dégage de lui à elle. Sa voix grave retenti pourtant.  

-Très chère Nevi, tu as déjà fait d’une bonté hors norme en laissant cette humaine t’aider jusqu’ici.

Puis il s’adresse à ce qu’il considère comme un enfant avec un sourire malicieux et un air désobligeant.

-J’espère que l’eau est bonne il serait tellement navrant qu’il arrive quelque chose à une créature de ton espèce… Oh mais que dis-je là vous êtes tellement fragile que vous brisez  ça même l’eau en ait capable.

La fragilité, l’hypocrisie, la stupidité, les Humains n’avait aucune importance à ses yeux. De vulgaire créature qu’il se ferait un plaisir de tuer. Mila n’avait rien dit là-dessus, mais le lion apprécie les tortures lentes. Celle où l’on s’amuse de ces petites créatures inutiles. Son regard toujours vide ne quitte pas l’humaine, il a hâte de voir l’ampleur de sa réaction.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #9 écrite Jeu 29 Jan - 21:52

Tandis ce que Plume baissait lentement sa main vers la plaie quelque chose se saisit de ses chevilles avant de la tirer d'une impulsion rapide vers la rivière tandis ce que les paroles de la fille de Terra résonnait à ses oreilles, impardonnables :

“Mon souhait était celui d’une escorte et non d’un vulgaire bandage au corps. Veuillez pardonner mon refus quant à vos soins, j’ai une certaine aversion envers vous, créatures hypocrites.”   

Plume n'eut que le temps de prendre une inspiration avant que la rivière ne l'engloutisse, entraînant son corps que les lianes avaient libérées. Elle alla rapidement s'échouer contre un rocher auquel l'archère s’agrippa avec force et se hissa afin de permettre à ses poumons de se remplir de leur précieux contenu. Heureusement l'eau était peu profonde de ce coté ci de la rivière et le courant pas impossible à remonter. Cependant ayant toutes ses affaires avec elle et trop peu envie de retourner auprès des deux fils des Dieux qui l'avait précipité dans l'onde la jeune femme se dirigea à grandes brassées vers la rive opposée. La voix grave du fils d'Ignis semblait accompagner son effort, se jouant de sa pathétique condition d'humaine tout en argumentant que la déité terrestre avait déjà bien trop été gentille en la laissant l'accompagner jusque là. S'en fut trop pour la chasseuse.

Une fois sortie, les vêtements dégoulinants de liquide translucide qui les rendaient lourd et désagréable à porter, la chasseresse se tourna vers ses tortionnaires. Le lion de feu semblait s'amuser de la situation, un sourire moqueur plaqué sur ses babines. La demoiselle bouillait de rage, elle avait gentiment voulu réparer sa faute alors qu'elle savait pertinemment qu'une flèche ne causerait que de léger dégât à un demi-dieux et voilà comment on la remerciait. Heureusement que le sac sans fond était hermétique sans quoi elle aurait perdu le fruit de sa chasse et n'aurait rien eut à vendre à son retour à Luh. Un éclat de colère prit possession de son regard, et sa voix, sous l'emprise de ses sentiments fusa, venimeuse alors qu'elle était d'ordinaire si calme et maîtrisée :

" Tu parle d'hypocrisie alors que vous vous jouez de moi depuis le début de notre rencontre. Tu n'es pas la première fille des Dieux blessée que je rencontre et je sais que cette blessure n'ai pas aussi grave que tu tente de me le faire croire en usant de mensonges et de supercheries. D'ailleurs tu devrais être rétablie avant demain et pouvoir marcher d'ici moins d'une heure. Quand à ton invocatrice ne t'inquiète pas si elle a besoin de toi l'appel t'y conduira sans que tu es à fournir le moindre effort, cela ne devrait donc pas poser de problème. Comme ma compagnie semble vous déplaire je vais donc vous laisser à présent. Bonne journée."

Et sans plus de cérémonie Plume tourna les talons, ne s'attendant pas à une réponse. Après tout, la plaisanterie n'avait que trop durée, et même si la colère et l'adrénaline l'avait poussé à agir ainsi elle savait qu'il serait dangereux de contrarier un demi-dieux et de rester plus longtemps dans les parages. C'est donc trempée de la tête aux pieds que la chasseresse décida de rentrer à Luh. Au moins, marcher la réchaufferait.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #10 écrite Ven 6 Fév - 15:16

Le sourire d’Houka suffisait à Nevi pour comprendre que la plaisanterie était à son goût. Assis près d’elle, il s’étonnait de l’empire de son amie depuis tout ce temps, elle qui avait une aversion tel des Hommes qui lui était difficile d’accepter un contact avec eux, du moins sous sa forme originelle.

“J’ai cru bon mettre de côter mes rancoeurs et mon dégoût envers eux pour croître les chances de manipulation face à cette humaine.”

Entre temps la femme qu’elle avait fait tombé à l’eau s’était relevée sous les railleries de l’enfant d’Ignis.

“Je vois que cette baignade vous a gelé les neurones, mon enfant ! Il n’y a ici point de honte à être aussi hypocrite que ceux qui le soient avec vous. Mais si je dois me sentir offusquer peut être pourrions-nous, pour nous faire pardonner, vous proposer un moyen de vous réchauffez ! Mon ami, l’enfant d’Ignis se serait sans doute fait un plaisir de s’atteler à la tâche, n’est-ce pas mon cher ?”

Il était cependant trop tard pour atteindre l’humaine qui, sans se retourner avait disparu dans la forêt sombre. Nevi ne s’en préoccupait déjà plus bien que la frustration de n’avoir pu l’ennuyer d’avantage était certaine. Le demi-dieu attendit que sa blessure ne se referme, broyant à l’intérieur les fragments restants de sa blessure pour s’asseoir à son tour comme le faisait Houka. Une discussion s’imposait et cette jeune femme maintenant disparue avait permit de comprendre bien des choses, des choses qui n’arrangeait pas les sombres plaisanteries que les deux compagnons pouvaient réserver à l’avenir.

“ Bien que la manipulation ne fonctionne pas sur elle, du moins par ce biais-ci, nous pouvons néanmoins conclure de l’étendue des aptitudes et connaissances de ces êtres: Il semblerait qu’ils soient devenus bien moins naïfs et incultes qu’il n’y paraîtrait. C’est d’autant plus étonnant de la part d’une femelle de tirer à l’arc et d’user de ses connaissances. Il faut croire qu’ils connaissent la parité des sexes. A moins que ce ne soit un travail de femmes dans ce monde… Qu’en penses-tu, Houka ? ”

Elle n’était sans doute pas la seule personne à connaître les pouvoirs de régénération des Demi-dieux. Nevi ignorait cependant quels autres savoirs les Hommes avaient récoltés depuis le temps de leurs emprisonnements. Elle jugea bon de demander confirmation à son invocatrice si ce n’est par l’observation de d’autres humains. Peut être devrait-elle de même apprendre de nouvelles choses sur la culture humaine pour comprendre les savoirs de tout homme ainsi que ce qu’ils ignoraient.

“J’ai cru comprendre que ton humaine était une bibliothécaire: Crois-tu qu’il serait possible de trouver quoi que ce soit sur les “Invocations” comme ils osent nous appeler ? Cela nous serait sans doute utile.”
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #11 écrite Dim 15 Mar - 16:40

Au final le lion avait laissé son amie répondre à l'humaine. Une forte envie de briser l'enfant se propageait en lui. C'est ainsi qu'il était une créature dénuer d'humanité.  L'idée de la réchauffer et d'aller doucement brûler sa peau était tentant. Mais l'humaine fuyarde et misérable qu'elle était avait prit la fuite. C'est bien des créatures faible et sans consistance au final. Alors quand Nevi fait sonner sa remarque je souris largement.

-Cette humaine a en effet des connaissances supérieures à ce que l'on pourrait s'attendre et l'art de manier l'arc est en effet rare. Mais ils sont toujours aussi naïfs et insignifiant, d'une faiblesse sans nom. Car fuir pour une broutille prouve qu'il ne savant toujours pas faire la part des choses.  Cependant je ne pense pas que ce soit le travail des femmes juste une sortes d'évolution dans leur façon de penser.

La remarque sur son invocatrice rappelle à Houka la condition de sa liberté fictive et des nouvelles règles de ce monde. En effet Mila est une jeune femme intrigante avec une sortes d'adoration des livre et donc de ce qui est la bibliothèque de cette terre désolée.  

-C'est exact. Je n'ais pas encore eu le loisir de mettre les pattes dans cette bibliothèque, mais je pense que en effet nous pouvons trouver là bas une grande majorité des connaissances qu'ils ont acquis sur nous au gré du temps.  Et ainsi pouvoir mieux les comprendre et les manipuler. Je crois bien que mon enfermement à eu des répercussions assez pénible comme cet important manque d'informations.


Houka avait conscience que sa prison était un énorme défaut pour juger de l'évolution de cette race inférieur qu'est l'Homme, mais en même temps il semble nécessaire d'agir prudemment. Si avant il avait un monopole de connaissance sur eux depuis que le soleil à été banni de sa résidence  il a oublié le temps et l'espace, il c'est perdu dans des rêves sans fin sans avoir conscience de l'avancé de ces créatures.  Il s'allonge doucement près du court d'eau regardant dans la direction ou la demoiselle c'est échapper. Le lion de feu impose une léchouille sur sa grande patte avant de frotter celle-ci derrière son oreille comme pour nettoyer son pelage de flamme dansante.

-C'est une bonne chose de t'avoir croisé si vite après ma libération. De plus ton humaine pourrait être une source d'appui les noble ont toujours eu un pouvoir important sur les autres de leurs races. Quant à moi je dois cerner mieux celle qui ma permis de sortir j'ignore encore trop de chose sur elle cependant l'accès à la bibliothèque  et au archive je devrais pouvoir l'obtenir, l'idéal étant que tu puisses venir avec moi  les recherches iront plus vite.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #12 écrite Dim 29 Mar - 18:23

La bête hocha brièvement la tête face à l’explication de son allié, il est vrai qu’une noble pouvait tout aussi bien servir dans un monde où l’égalité se faisait rare. Cependant pouvaient-ils réellement s’appuyer sur le soutiens de Nérée dans leurs amusements ? Elle avait accepté d’abandonner une jeune femme comme repas aux monstres, était-ce suffisant pourtant pour parler d’une bonne humaine ? Il fallait attendre un peu avant de pouvoir s’attendre à parler nettement de leurs intentions. Des jeux de mots, des termes vagues suffiraient, pour l’instant présent.
« Mon invocatrice pourrait être une source intéressante dans le domaine de la noblesse, je préfère attendre cependant avant de pouvoir m’amuser avec elle. Peut être pourrons-nous nous amuser à la manipuler ou bien à l’intégrer dans nos jeux si elle parvient à me surprendre davantage. »

Le doute s’installait dans l’esprit de l’invocation, était-elle réellement digne de confiance ? Etait-elle une humaine destructrice comme elle en rêvait pour pouvoir s’amuser à en ennuyer d’autres ? Peut être était-elle assez maligne pour prétendre boire ses paroles avant de lui planter un couteau dans le dos. Si c’était le cas, les retrouvailles d’Houka lui permettrait sans doute d’avoir un appuis voire un meurtrier pour son humaine.
« La première chose à faire serai d’en savoir un peu plus sur la cité et ses règles, nous serons bien plus actifs pour les sales coups que nous nous préparons à faire. Nous passerons dans ce cas à la bibliothèque. J’imagine qu’elle se trouve dans le même lieu où mon invocatrice m’a guidé. Je tâcherai d’y venir mais pas dans l’immédiat. » L’invocation plantait ses griffes dans la terre en la creusant, pensive. Elle reprit : « L’important pour nous serait de retrouver assez de pouvoir pour récupérer nos métamorphoses, une fois ceci fait nous pourrons aisément faire des fouilles dans la bibliothèque sans nous faire remarquer. Commençons par demander des informations à nos humaines respectives, jouons-là discret. Après tout, nous avons été libéré récemment, il est normal que nous soyons curieux de découvrir les coutumes de ce monde. Ceci fait, nous irons à la bibliothèque, cherche de ton côté si tu le souhaites, je me chargerai d’amasser des connaissances sur la noblesse et des relations possibles de cette femme. Vois-tu autre chose à faire ?»

Le sol était devenu sous sa patte un petit creux de terre, ses cornes se mirent à scintiller légèrement d’une aura étrange et la terre se referma dans l’instant suivant, une pousse verte composé de deux feuilles en sorti. Elle attrapa délicatement entre ses crocs la plante et l’arracha de sa prison de terre. Un petit tas de terre suivit la plante qu’elle déposa sur le sol.
« Je dois retourner auprès de mon invocatrice. Prends cette plante avec toi, une fois qu’elle fleurira, retrouvons-nous à cet endroit pour établir nos rapports respectifs. As-tu autre chose à me dire, Matou cendré  L’animal grondait de plaisir, s’amusant du petit surnom qu’elle ne lui avait guère donné depuis des millénaires.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvailles Interrompues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: La Forêt de Jade-