Top-Sites

Votez toutes les deux
heures ♥

Fermer
Ouvrir La petite dame de la Salle
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 La petite dame de la Salle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Dim 4 Jan - 21:09

I) Identité
Nom: Iblis
Prénom: Shaïtân (se prononce "Chaé Tane")
Pseudonyme: Shae
Sexe: Féminin
Age/date de naissance: 16 ans, née en l'an 42 de l'ère Lühienne, son mois de naissance est inconnu.


II) Caractère
Shaïtân a beau avoir le physique d'une gamine et sembler parfaitement inoffensive, vous vous rendrez vite compte que son caractère ne va pas vraiment avec son air tout mignon. Certes, il est vrai que l'on se rend vite compte qu'elle possède une soif de connaissance et une naïveté toute enfantine mais ce n'est malheureusement pas forcément ce qui ressort au premier abord. D'ailleurs, en parlant de naïveté, elle ne possède pas la notion de bien et de mal, un peu comme un enfant vierge de toute notion sociale (ce qu'elle est en une certaine mesure). Ainsi, elle fait ce qu'elle pense bon pour elle et c'est tout, indépendamment de toute pensée de groupe. A cause de ça, elle ne semble pas connaître la gêne, notamment celle éprouvée face à la nudité qui pour elle, est quelque chose de tout à fait normal en faite. A tel point que ça peut causer des situations pour le moins cocasses!
Notons aussi qu'elle est d'une gourmandise extrême et a un faible monstrueux pour les sucreries. Par ailleurs, c'est une lectrice acharnée qui est une grosse passionnée de lecture. Notons également qu'elle apprécié beaucoup la compagnie des bêtes mais qu'elle déteste en revanche celle des enfants. Elle les trouve ennuyeux, casse-pied, chiants. Paradoxalement, tout comme un enfant d'ailleurs, elle a tendance à démarrer au quart de tour pour tout et n'importe quoi, alors autant dire que parfois, ça donne des situations assez étranges, voir même dangereuses.

Calculatrice, calme et vive, Shaïtân n'est pas le genre de personne à se laisser mener par le bout du nez. Elle est naïve, certes, mais ne pensez pas que pour ça vous pouvez vous jouer d'elle. Car si elle découvre qu'on lui a menti ou pire, qu'on l'utilise, elle entrera dans une rage noire. Et méfiez-vous, c'est une fouineuse... Précisons d'ailleurs qu'elle hait profondément les hommes, avec et sans un grand H. Elle les considère comme des êtres vils et immondes, pire que des animaux, des personnes ne savant rien faire d'autre que d'utiliser ce qui les entoure pour leurs fins.
Bref, à cause de son passé et des maltraitances corporelles qu'elle a subit, elle est devenu franchement misanthrope et ce, de façon pouvant être très virulante.
Malgré ça, elle s'émerveille pourtant de leurs créations en tous genres et oublie parfois sa rancœur, la troquant contre sa curiosité naturelle. Car si il y a bien un trait de caractère qui qualifie parfaitement cette petite tête blonde, c'est bien la curiosité. D'ailleurs, il faudrait qu'elle pense à se calmer par rapport à ça, ça risquerait de lui amener des ennuis sinon, tant elle fourre son nez partout quand elle trouve ça intéressant. Et en plus, comme elle est très têtue, à tel point qu'elle pourrait fait pâlir une mule, elle ne lâche souvent pas le morceau avant de tout savoir sur tout, peu importe ce que ça lui coûte.

Intelligente et réfléchie, Shaïtân a la capacité de trouver une idée au bon moment, au bon endroit. Elle possède cependant un tempérament fort et une force de caractère qui lui a souvent jouée des tours. Rebelle, têtue, extrêmement rancunière et très méfiante, voir même sauvage, elle déteste se plier à des lois ou des ordres sans qu'on lui explique le pourquoi du comment. Elle fait partie de ces gens qui cassent mais ne ploient pas. Elle peut cependant être très attachante, joyeuse et affective, voir même protectrice, quand elle se lie d'affection avec quelqu'un. Bien loin donc de son côté haineux et vengeur.
Notons d'ailleurs que c'est une amoureuse de la liberté qui déteste dépendre des autres et être enfermée. Claustrophobe, elle peut piquer des crises d'angoisse et de panique incontrôlables si elle se retrouve dans une pièce trop petite. Dans ces moments là, gardez-vous d'être à côté d'elle, à moins que vous ne soyez sûr de pouvoir la calmer. Quand elle se sent en danger ou qu'elle a peur, Shaïtân sait faire preuve d'une violence brutale et sanguinaire qui n'a rien à envier à celle du pire des assassins...
Pour continuer dans le côté sombre de la demoiselle, il faut bien savoir que sous ses airs juvéniles innocents, c'est un être carburant à la rancune et à la vengeance.
Obsédée par l'idée de se venger, elle ne reculera devant rien ni personne pour le faire. Elle compte bien faire payer à ses bourreaux et elle le fera de la façon la plus violente et malsaine qui soit. D'ailleurs, elle ne pense tellement qu'à ça, que c'est son seul et unique but
Alors oui, on a du mal à imaginer qu'elle puisse être aussi haineuse mais ne vous fiez surtout pas à son joli minois d'innocente. Elle n'est cependant pas belliqueuse pour autant mais têtue comme elle est, si vous essayez de lui faire entendre raison là-dessus, il y a de fortes chances pour qu'elle vous envoie dans les roses et pas de la façon la plus douce ni civilisée qui soit.
Bref, elle ne démordra pas de son but jusqu'à ce qu'il soit assouvie, peut importe où ça la mènera.  

Et ce qu'elle pense des invocations dans tout ça? Et des Dieux?
Pour les Dieux, c'est simple : c'est une partisane de l'indifférentisme. Persuadé que les Dieux n'ont que faire des humains et qu'ils ne sont là qu'en tant que spectateurs pervers de leurs misérables vies, elle respecte cependant les personnes n'ayant pas les même croyances qu'elle et n'ira pas chercher à les influencer. Elle laisse tranquille les autres et les autres la laissent tranquille, c'est sa simple politique pour ce qui concerne la religion.
Quand aux invocations, contrairement aux humains qu'elle déteste, elle les apprécie et ne voit pas en eux des serviteurs mais plus des êtres supérieurs sages qui sont là pour aider. D'ailleurs, de façon plus large, elle se sent bien plus proche des invocations que des humains.  
Comment ça? Pourquoi serait-elle plus proche des invocations que de sa propre race?
Ça, c'est tout une histoire...



III) Physique
Une brindille...
Oui, c'est incontestablement le mot qui décrit le mieux le physique de Shaïtân. Toute menue, elle possède un corps fin et fragile ressemblant plus à celui d'une fillette qu'à une fille de 16 ans. Culminant à 1m42 de haut pour 36kg, elle est l'archétype physique de l'enfant adorable trop mignonne.
Son visage qui oscille encore entre rondeur enfantine et ovale adulte, semble encore indécis. Il possède bien des traces de son âge véritable mais reste malgré tout relativement poupin, comme si son corps lui-même ne savait pas trop où il en était en terme d'âge. En vérité, son apparence ne rappelant que trop celui d'un enfant est dû à certain traitements qu'elle a eut de part le passé. Durant 4 ans, elle a été sous de puissants calmants très divers et variés, et leur mélange ne fit pas bon ménage. Le tout eut pour effet secondaire de ralentir drastiquement sa croissance, lui faisant ainsi conserver sa petite taille et son corps frêle d'enfant.

Passons d'ailleurs à la description de ce dit-corps.
Ayant la peau blanche comme un cachet d'aspirine, elle n'a pour autant pas le teint maladif. D'ailleurs, sa peau se teinte volontiers d'un joli voile caramel quand elle se met au soleil.
Au centre de toute cette couleur presque monochromatique, deux grandes billes vertes vous fixent sans sourciller. C'est d'ailleurs ce qui étonne toujours chez la jeune fille : ses yeux. Deux grands yeux aux iris colorées d'un vert éclatant et changeant, à tel point qu'en fonction de la lumière, il peut virer dans les gammes de cette teinte, voir même, virer au brun.
Allant de paire avec ses yeux, passons à ses cheveux. Cette longue tignasse bouclée dont elle est très fière lui arrive facilement jusqu'aux genoux. D'un joli blond éclatant, elle en prend étonnamment soin mais les laisse toujours lâchés, détestant les attacher. A la rigueur, il peut lui arriver, en de très rare occasion, de les lier en une queue de cheval souple mais ça reste très rare.

Niveau vêtements, elle n'est pas bien couverte et ne possède pas le luxe d'avoir plusieurs habits. Ainsi, elle ne possède qu'une simple robe fine de lin blanc, par dessus laquelle se trouve une longue cape de voyage lourde et rugueuse de couleur brune. Et pour les pieds, c'est encore plus simple : elle ne possède pas de chaussures, pas même des chaussettes, rien. Il faudrait bien qu'elle y remédie d'ailleurs un jour, car avec les grands froids, ce n'est pas ce qu'il y a de plus pratique...



IV) Vie
Famille:
Voici un petit récapitulatif de la famille et des proches de Shaïtân, juste pour être sûr de ne perdre personne lors de la lecture de l'histoire.
Et en prime, de petites informations en plus sur ladite famille.

Les Iblis sont une très ancienne famille noble de Lüh, composée de très puissants invocateurs, se disant directement descendant du second Maître de la Terre. De ce fait, tout les membres de cette famille, même les serviteurs, sont des invocateurs. Respectée et crainte, cette famille a connu son âge d'or il y a de cela des années mais est maintenant en plein déclin. En effet, le chef de famille actuel, Rémilius Iblis a subit un très importante blessure, après un violent combat ; il s'est retrouvé aux portes de la mort, mais a réussit à survivre miraculeusement. Cependant, à cause de ça, il s'est retrouvé paralysé de tout le côté gauche de son corps et surtout, il ne peut plus enfanter. Il a bien une sœur, Roana, mais celle-ci est stérile.
Ainsi, les enfants du second Maître se meurent lentement mais c'est sans compter la fille que Rémilius eut avant son accident. Fermement décidé à en faire celle qui redorera le blason familial, le chef a donc décidé d'enfermer son propre enfant pour le préserver de tout contact avec l'extérieur qui pourrait lui nuire. Pour la garder en lieu sur, la famille en est même arrivé à déménager de Lüh à Rorn, jugeant l'environnement moins agressif que celui de la capitale.

Rémilius Iblis - Père de Shaïtân, Chef de famille.
Axiana Iblis - Mère de Shaïtân, décédée en couches.
Roana Iblis - Tante, sœur jumelle de Rémilius.
Belamy Rorch - Médecin de la famille.
Arba - Servante de la famille Iblis, anciennement dévouée à Axiana, maintenant, à Shaïtân.
Josh et Melis - Serviteurs de la famille Iblis, dévoués à Rémilius.
Orgias et Lupin - Serviteurs de la famille Iblis, dévoués à Roana.

Histoire:

" Il y a très longtemps, dans un temps aujourd'hui révolu, quatre hommes furent les premiers à poser le pied dans un Temple. Ils furent les premiers à asservir une invocation. Et l'un d'eux, le second a mettre sous son joug un demi-dieu, marqua notre commencement.
C'est de cet illustre ancêtre que nous descendons directement. Il est donc de notre devoir que de perpétrer sa lignée et de la garder aussi pure que possible.
Car nous sommes les enfants du second Maître et nous nous devons de rester les plus puissants invocateurs qui soient.
Peut importe le prix. "

Combien de fois Shaïtân avait-elle entendu cette rengaine?
Elle ne savait plus, elle avait arrêté de compter.
Après tout, elle connaissait par cœur cette histoire, alors pourquoi continuer à la lui rabâcher?
Étendue sur son lit trop grand pour elle, la petite blonde réfléchissait, le regard perdu sur un point invisible de son plafond. Sous elle, et d'ailleurs un peu partout dans la pièce qui lui servait de chambre, les livres en tous genres se trouvaient là. Ouverts ou fermés, griffonnés ou vierges, vieux ou anciens... Éparpillés partout, ils grimpaient également le long des murs, aidés par des étagères immenses qui les soutenaient dans leur périple qui semblait être de recouvrir toute cette salle, sol comme murs.
Shaïtân, elle, aurait bien aimé que les livres l'engloutissent aussi. Au moins, elle n'aurait plus à contempler sans fin ces murs qu'elle ne pouvait plus supporter. D'ailleurs, depuis combien de temps était-elle là? Depuis quand était-elle étendue sur ce lit? Avait-elle dormi? Ou peut-être que cela n'était qu'un mauvais rêve...
Non, c'était stupide.
Un sourire mauvais vint tordre le joli visage de la blonde alors qu'elle se relevait, s’asseyant sur son matelas.
Oui, c'était stupide.
Après tout, elle savait parfaitement que ce n'était pas un rêve, qu'elle était enfermé ici et qu'elle n'en sortirait sans doute jamais. Tout ça pour quoi? Parce qu'elle était la dernière descendante du second Maître. Tout du moins, c'était ce qu'on lui avait toujours dit et ce que ses livres lui racontaient. Et, en cette qualité, pour la protéger du monde extérieur, elle avait été enfermé.
Ainsi, elle n'avait jamais vu le ciel ni l'herbe, autrement que sur des images colorées de livres.

Elle en avait marre. Elle n'en pouvait plus.
Elle avait l'impression de suffoquer.
Sa vie misérable se résumait à étudier les invocations et tout ce qui leur était liés.
De long, en large, en travers.
Elle connaissait tout, ou tout du moins, tout ce qui était écrit en la matière lui était donné pour qu'elle l’assimile, le comprenne et pour qu'un jour, elle puisse à son tour entrer dans l'Histoire et la marquer de nouveau du nom des Iblis.
En soit, ça ne la dérangeait pas elle, de suivre les commandements de sa famille. Ou plutôt, il fut un temps où ça ne la dérangeait pas. Mais depuis qu'elle vie dans cette chambre, depuis que son seul accès à l'extérieur s'est réduit à un aller-retour jusqu'à la salle de bain pour se laver, son but est tout autre. Plus que tout, elle désire sortir, voir le monde et surtout, voir ces temples dont on lui parle tant... Mais, à côté de tout ça, elle veut qu'ils payent. Qu'ils payent pour les larmes solitaires qu'elle a versé, pour ses ongles brisés sur la porte pour tenter de sortir. Qu'ils payent pour lui avoir volé un peu de son enfance, la projetant sans s'en rendre compte dans un âge adulte violent, rancunier et détestable.
Oui, elle ne supportait plus ceux qui se faisaient appeler sa famille. Et ce n'était pas dû à une crise d'adolescence quelconque. Non, elle les détestait vraiment. Au point même de vouloir leur mort. Car en soit, l'enfermement n'avait pas été la seule chose qu'elle avait dû subir au nom de sa lignée...
Et pourtant, il n'en avait pas toujours été ainsi...

• • • • •

Shaïtân n'avait jamais connu sa mère.
La pauvre femme était morte en couche, mettant au monde cet enfant fragile. Ce fut donc Arba, la servante de sa mère, qui s'occupa de la petite frêle durant ses premiers jours. L'enfant vit d'ailleurs rapidement en elle une mère de substitution, mais aussi une confidente. Petite fille joyeuse et pleine d'entrain, elle n'avait de cesse de vouloir faire plaisir à son père qui, bien que détruit par la mort de sa femme, tentait maladroitement de montrer son affection à sa fille. Très tôt, il lui enseigna les rudiments pour tout bon invocateur. Voyant que son père la complimentait quand elle faisait bien une chose, elle se plongea rapidement dans le sujet, désireuse de voir son paternel fier d'elle.
A cette époque, la petite blonde était encore libre de ses mouvements dans toute la propriété familiale. Cependant, elle n'avait pas le droit d'aller au-delà et pour le coup, elle ne voyait pourquoi elle l'aurait fait. Après tout, elle avait tout ici, alors pourquoi aller ailleurs, dans un monde qu'elle ne connaissait pas et qu'on s'empressait de lui dépeindre comme dur et intransigeant ? Tant qu'elle pouvait rendre fier son géniteur, c'était tout ce qui lui importait.
Tout du moins, jusqu'à l'accident qui plongea son père dans un profond coma.
Durant un mois, l'enfant fut interdite de voir son père car il était soigné dans un institut spécialisé en dehors du domaine familial. Morte d'inquiétude, elle fut cependant obligé de continué à vivre et son éducation fut confiée, en plus d'Arba, à Josh et Mélis, deux autres serviteurs de la maison Iblis qui servaient habituellement Rémilius. Si Arba lui apprenait tout ce qu'il fallait pour bien entretenir une maison ainsi que les bases de la bienséance, Josh faisait office de professeur. Mathématiques, littérature, études en tous genres, c'était lui qui gérait tout ça. Et enfin venait Mélis, la puissante. Peu bavarde, elle était en revanche l'une des meilleures combattantes de la capitale et enseignait donc tout naturellement le combat, aussi bien à mains nues qu'armé, à la petite fille. Cependant, elle s'arrachait les cheveux sous la constitution frêle de son élève mais face à la détermination de la petite, elle avait de quoi espérer tout de même.
Mais penser que l'enfant allait rester sagement dans le domaine familial était une erreur.
Ainsi, à 12 ans, elle désobéit pour la première fois.

Une nuit, elle réussit à se faufiler en dehors de la maison familiale et ce qu'elle découvrit l'émerveillant plus que ça ne la terrifia.
Les lumières de Lüh donnaient à la nuit un rayonnement sublime et envoûtant. Se perdant dans les rues, admirant les passants en tout genre, découvrant le monde pour la première fois, elle se re-concentra cependant vite son sur but premier : retrouver l'institut où était son père.
Cherchant de l'aide auprès des passants, elle réussit à trouver une femme qui disait pouvoir l'aider. Naïvement, l'enfant la suivit mais, en voyant qu'elle l'emmenait vers les profondeurs sombres de la ville, Shaïtân fut prise de doute. Tentant de fausser compagnie à la femme, elle se fit attraper par deux hommes et assommée sans autre forme de procès.
Lorsqu'elle se fit réveiller, ce fut par Mélis, accompagnée de Roana et Orgias, le messager de sa tante. Elle n'eut pas le temps d'aligner deux mots qu'elle se fit incendié par Roana. Il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre qu'Orgias l'avait surveillée et avait rapporté ses moindre faits et gestes à la sœur de son père, laquelle s'était empressée de venir à la rescousse de sa nièce.
Une fois l’engueulade passée, Roana ramena Shaïtân chez elle et, pour la rassurer, lui assura que son père s'était réveillé de son coma. Il avait cependant encore besoin de soins et ne reviendrait sans doute pas avant quelques jours. En attendant le retour de Rémilius, Roana lui fit promettre de rester sagement à l'intérieur du domaine familial pour que son père soit fière d'elle. Trop heureuse de savoir que son père allait revenir, et encore sous la peur de ce qui lui était arrivée, elle promit qu'elle ne tenterait plus de partir.
Docilement donc, elle retourna à ses études jusqu'au retour de son père.
Cependant, ce qu'elle n'avait pas prévue, c'était le changement que l'accident avait provoqué en lui.

Anéantie par le fait qu'il ne pourrait plus avoir de descendants, terrassé par sa paralysie, Rémilius ne devint plus que l'ombre de lui-même. Assaillit par des cauchemars de son accident, il devint peu à peu paranoïaque. Et, en plus, avec Roana et Mélis qui lui racontèrent que son unique héritière avait manqué de se faire kidnapper, il déjanta totalement.
Ainsi, il prit la décision d'enfermer Shaïtân dans sa chambre jusqu'à sa majorité. Il imposa à tous cette règle et la petite se retrouva donc cloîtrée entre 4 murs. Mais, une fois que l'on a quitté jardin d'Eden, on ne peut plus y retourner.
Ne comprenant pas ce qu'elle avait fait pour se retrouver là, incapable de changer quoique ce fut et, pire encore, incapable de parler à d'autres personnes que ses trois enseignants, la blonde perdit vite sa joie insouciante. Se blâmant tout d’abord, elle en vint vite à blâmer celui qu'elle avait aimé et admiré : son père.
Et elle commença donc à tenter de sortir, allant jusqu'à tenter de défoncer la porte de sa chambre et frapper violemment ceux qui venait la voir pour essayer de les mettre KO, espérant ainsi pouvoir s'échapper.
En vain.
Tout ce qu'elle gagna, ce fut des représailles sévères et des visites fréquentes de Belamy Rorch, le médecin de la famille et homme qui avait aidé sa mère à la mettre au monde.
Pourquoi voyait-elle un médecin ?
Tout simplement parce que Rémilius, sombrant de plus en plus dans une certaine folie, détestait que son enfant remette en question son autorité en tentant de s'échapper. Il avait donc fait appelle au docteur Rorch pour lui prescrire des calmants... Mais c'était sans compter les perversions infantiles auxquelles était en proie le médecin. Ainsi, alors qu'il venait toutes les semaines pour lui administrer ses médicaments, il les utilisait également pour pouvoir assouvir ses vices sur la pauvre enfant qui ne pouvait rien faire. Et elle ne pouvait rien dire non plus. Personne ne l'aurait cru. Car après tout, Rorch était un noble et médecin respecté...
Alors, elle n'en parla à personne.
Et, durant 4 ans, elle endura cette prison qu'elle avait un jour appelé sa chambre.
Elle eut cependant une lueur d'espoir quand on lui dit qu'ils allaient déménager pour Rorn. C'était sa chance de s'enfuir, de partir... Mais c'était sans compter les médicaments... Peut de temps avant le dépars, Rorch lui donna une dose de cheval de calmants, ce qui eut pour effet de la mettre dans un état second durant une longue semaine. Ainsi, elle ne se souvient que par intermittence de cette semaine de déménagement, jusqu'à ce qu'elle reprenne pleinement conscience d'elle dans une chambre un peu différence de l'ancienne.
Et son calvaire reprit.

Puis, un jour, alors qu'elle n'espérait plus et qu'elle nourrissait simplement une haine féroce envers tous ceux qui composaient sa famille, une chance se présenta à elle.
Arba vint la voir en pleine nuit et lui avoua qu'elle la croyait et qu'elle n'en pouvait plus de la voir ainsi. Elle l'aida à quitter sa chambre en vitesse et lui intima l'ordre de se rendre aux écuries des Variquans dans lesquelles l'attendait une de ces montures scellées et avec de maigres vivres.
Mais c'était sans compter Rémilius qui avait eut vent de l'entreprise d'Arba...

• • • • •

Shaïtân n'y croyait pas.
Pieds nus, elle courrait à en perdre haleine dans les couloirs de la maison familiale.
Elle ne connaissait d'ailleurs pas ces couloirs là ; c'était ceux de leur nouvelle maison à Rorn et elle n'y avait jamais posé un orteil.
Et là, pour la première fois, le frisson de l'excitation la touchait de nouveau. Comme ça avait été le cas des années de cela, alors qu'elle avait vu pour la première fois les lumière de Lüh.
Ses doigts se resserrent contre ceux d'Arba et ses yeux d'or se posèrent sur les longs cheveux sombres de la femme qui flottaient au rythme de leur course effrénée.
Elle eut envie de pleurer.
Elle était la seule et unique personne à être enfin venue la chercher, la seule à l'avoir crue, l'unique à l'aider à s'enfuir. Et pourtant, elle devait savoir qu'elle serait sévèrement punie pour avoir désobéit à son père mais non, elle le faisait quand même...
Reniflant un peu bruyamment, comme pour ravaler ses larmes en même temps que son envie de se moucher, le duo arriva finalement rapidement aux écuries.
Arba lâcha la main de la jeune fille, lui faisant signe d'attendre, se précipitant derrière un box à Variquan.
Tout ses membres tendus et les sens en alerte, Shaïtân attendait.
Mais, à la seconde où elle perdit des yeux Arba, elle entendit un cri, un début de phrase inaudible, son prénom puis... Plus rien.
Elle se rua vers l'endroit où avait disparu sa fidèle servante et nounou mais elle s’arrêta nette.
Dans l'ombre se tenait Rémilius à côté du Variquan qui lui était destiné. Dans sa main, il tenait un long sceptre d'or en forme de croissant de lune en son bout, ressemblant beaucoup à une lance. Et le bout de la lance était profondément encré dans le ventre d'Arba.

Shaïtân vit la scène au ralentie.
Le corps de la femme brune bascula en arrière, tombant non loin de la jeune fille, éclaboussant le bas de sa robe de sang.
Bouché bée, paralysée par ce qu'elle voyait, la bonde leva les yeux vers son père. Il la fixait, l’œil fou, le visage marqué par la folie et l'alcool qui l'avait défiguré. Et dans l'ombre, un crissement inquiétant et une forme menaçante marquait la présence de l'invocation de son géniteur...
Ce n'était pas possible, elle cauchemardait...
Mais elle n'eut pas le temps de penser à quoi que ce fut.
Tout se passa très vite par la suite.
Rémilius plongea en avant, fondant sur son enfant en un râle furieux, aidé à grands renforts de petites bourrasques de vents pour le maintenir droit. Par réflexe, la blonde fit un bond sur le côté, sautant par dessus le corps convulsant d'Arba. Elle se saisit du spectre et planta son bout de lance dans le pied valide de son père. Il hurla de douleur, se recroquevillant momentanément sur son pied.
La blonde en profitant pour sauter sur le dos du Variquan, le faisant partir à bride abattues, maintenant le sceptre de sa main libre serrant les dents à se les briser.
Non, ce n'était pas possible.
Tout ça devait être un mauvais rêve.

Les larmes se mirent à couler sur ses joues alors qu'elle passait les portes de la maison. Alors qu'elle laissa sa monture galoper encore de longues minutes à travers la ville, pour finalement la quitter, elle se rendit finalement à l'évidence.
Ce n'était pas un rêve...

• • • • •

Le lendemain, dans les rues de Rorn, si l'on prêtait attention aux affiches de recherches, on pouvait tomber sur l'affiche d'une frêle enfant aux longs cheveux d'or dont la récompense s'élevait à 2500 tsuris.
Motif de la recherche et de la récompense?
Meurtre, violences et vols.



V) Autres
Métier: Aucun, c'est une fugitive.
Signes particuliers: Ses très longs cheveux.
Rêve, ambition: Ne jamais se retrouver de nouveau enfermée et se venger de sa famille ainsi que tout ceux qui sont responsables de son enfermement.


VI) Hors Jeu
● Comment avez vous découvert ce forum? En voyageant sur le net :3
● Comment trouvez vous l'intrigue de ce forum? Super complète et vraiment sympa à lire (bon, j'avoue, j'ai pas encore tout lu, mais ça ne saurait tarder!). Vous prenez vraiment le temps de bien mettre en place un univers et putain, ça fait du bien à voir ! Chapeau franchement !
Bon, j'avoue que je trouve juste dommage que le RPCB soit impossible mais bon, c'est un choix qui se comprend en soit (je chipote, je chipote).
● Comment trouvez vous le design de ce forum? Très beau, je vois pas quoi dire de plus ^^
● Avez vous lu le règlement? [Validé par Ifrit]
● Avez vous vu le tchat? J'y suis passé un peu et j'ai fais du lancé de sujet! *fière*
● Savez vous comment voter pour le forum? On clique sur les p'tits lapinous à droite, nan?
▲ Succès ▲


Dernière édition par Shaïtân Iblis le Dim 11 Jan - 19:21, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Mercor
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Final Fantasy XI
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 173
Double Compte : Aden
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé RP
Elément : Feu
Invocateur : Ariez
Inventaire : 3000 Tsuris
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Mer 7 Jan - 23:48

Bonjour et surtout, bienvenue sur Île d’Arcane !

Tout d’abord, excuse-moi d’avoir mis quelques jours à poster ça, j’avais fait la majorité avant-hier mais n’ai pas eu le temps de terminer avant, désolé.
Bonne réponse pour le règlement. Ensuite, sur le contenu de ta fiche :

Caractère

C’est globalement du tout bon, mais il reste quelques points à améliorer. Tu parles des peurs de ton personnage, pourrais-tu aussi nous parler de ses rêves ? Et dans le même genre, pourrais-tu donner son point de vue sur la religion et les Dieux ? Tu as un tout un topic dans le contexte qui explique les deux grandes religions d’Arcane. Enfin, il faudrait que tu nous parler un peu plus de ses goûts aussi.
Mis à part ça, j’ai relevé quelques fautes pas bien méchantes, notamment dues aux accents, que j’ai relevées :

Citation :
elle ne semble pas connaître la gêne, notamment celle éprouvée

Citation :
de tout à fait normal en faite

Citation :
et à a un faible monstrueux

Citation :
qu'on lui a mentis

Citation :
des êtres viles vils

Citation :
Intelligente et réfléchit réfléchie

Citation :
qui lui à a souvent jouer jouée des tours

Citation :
vous ne soyez sur sûr

Citation :
du pire des assassins

Physique

Il y a toute les informations nécessaires, malheureusement il y a un petit problème : les yeux de ton personnage. L’Île d’Arcane est assez réaliste en ce qui concerne le physique des êtres humains, ce qui fait que la couleur des yeux des personnages ne peut être que bleue, verte ou marron. Autrement dit, les yeux jaunes sont tout bonnement impossibles, malheureusement.
À part ça, je n’ai trouvé que cette faute dans cette partie :

Citation :
deux grandes billes d'or vous fixent sans sourciller.

Vie

Famille

Rien à dire si ce n’est quelques fautes :

Citation :
juste pour être sur sûr

Citation :
sur ladite famille

Citation :
mais a réussit à survivre

Histoire

Alors c’est là que j’ai le plus de choses à dire. Alors, ta fiche a pour moi un défaut. Enfin, c’est pas un défaut, mais un point dérangeant : c’est l’histoire du médecin de famille. En soit, rien n’interdit que ce genre d’événements et eu lieu dans ton histoire. Mais personnellement, je trouve ça très dérangeant et préfère demander l’aval de notre admin toute puissante pour autoriser ou non ce point de l’histoire, d’autant que je ne vois pas ce que cela apporte à ton personnage, je pense que le simple fait d’être enfermée et shooté aux médocs serait suffisamment traumatisant.
Sinon, j’ai d’autres choses à dire. Tout d’abord, je trouve que le moment où la famille a déménagé à Rorn n’est pas clair du tout, puisque tu n’en parles pas, surtout qu’elle n’est pas censé avoir quitté sa chambre depuis son escapade et que Rorn est une ville très récente. Il faudrait donc que tu explicites ça.
Enfin, j’ai un autre reproche à faire : s’il est paralysé, même partiellement, comment peut-il assassiner une servante avant de se jeter sur sa propre fille, le tout sans aide ? Je trouve cela assez incohérent avec sa condition physique.

En ce qui concerne la forme de l’histoire maintenant, je pense que tu t’es trompé en disant :

Citation :
à la sœur de son frère

La sœur de son frère, c’est sa propre sœur, donc… À mon avis tu t’es trompée en écrivant, rien de grave mais du coup je n’ai pas compris ce que tu voulais dire.
Enfin, j’ai encore relevé ces fautes :

Citation :
Et l'un d’eux

Citation :
a mettre sous son joue joug un demi-dieu

Citation :
les plus puissants invocateurs qui soient

Citation :
elle avait été enfermé[e

Citation :
et tout ce qui leur était liés

Citation :
pour lui avoir voler volé un peu de son enfance

Citation :
mais aussi une confidente.

Citation :
elle fut cependant obligée de continuer à vivre et son éducation fut confiée

Citation :
l'une des meilleures combattantes

Citation :
qu'Orgias l'avait surveillée et avait rapporter rapporté


Citation :
Une fois l’engueulade passée


Citation :
pour la rassuré


Citation :
elle promis promit qu'elle ne tenterait plus de partir.


Citation :
Anéantie par le fait qu'il ne pourrait


Citation :
qu'elle avait aimé et admirer admiré


Citation :
tout tous ceux qui composaient sa famille


Citation :
de ces montures scellées


Citation :
unique personne à être enfin venue la chercher, la seule à l'avoir crue



Et voila, j’ai fait le tour des corrections à apporter. Ca peut sembler beaucoup et je te souhaite donc bon courage pour tout. Si tu as la moindre question, n’hésite pas à me contacter par MP, j’y répondrai avec plaisir.

Voila, bon courage et encore une fois, bienvenue sur l’Île d’Arcane !
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #3 écrite Jeu 8 Jan - 2:34

Coucou à toi et merci pour l'accueil ainsi que pour cette réponse super détaillée =D

Alors alors...
Pour le caractère, tu as oublié de relire ma fiche en chemin car je me suis rendue compte de mon oubli pour ce qui concerne son point de vue sur les Dieux et la religion. J'avais rajouté un p'tit paragraphe explicatif à la fin sur la chose.
Pour ce qui est de ses rêves, c'est un peu délicat en soit car, obsédée comme elle est, elle n'en possède qu'un seul : se venger. Et clairement, je ne vois pas ce que je pourrais lui donner d'autre comme aspiration et je ne tiens pas particulièrement à lui en donner plus que de raison. Ça serait purement superficiel et ne servirait pas mon personnage.
Par ailleurs, je ne comprends pas quel est l'intérêt de parler des rêves de son personnage dans le caractère alors qu'un peu plus bas, dans la section "Autres", il y a une partie dédiée à ça.

Pour les yeux, j'ai modifié le machin en vert.

Pour ce qui est de l'histoire, j'avoue que ça me dérangerait franchement si je devais virer la partie de la maltraitance et du viol par le médecin de famille. Je n'ai pas écrit ce passage ni pour faire dans la décoration et surtout pas pour rajouter une couche de drame. Si le fait d'avoir été enfermé est l'explication pour la haine qu'elle voue à sa famille et son désir de vengeance (en partie), ce passage là est en réalité l'explication directe de sa misanthropie, laquelle alimente largement sa haine.
De plus, même si c'est pas pour tout de suite, c'est un des point assez capital (ou capitaux? J'ai un doute là >.< ) qui fait ce que mon personnage est ce qu'il est et qui va grandement influencer ses choix à venir tout au long du rp.
Du coup, ça à beau être un simple passage de son histoire, mais j'en ai vraiment besoin. Sinon, ça tuerait un très très grande partie du personnage que j'ai construit.

Edit: Par ailleurs, comme tu le dis toi-même, je cite : "rien n’interdit que ce genre d’événements ait eu lieu dans ton histoire". Par conséquent, j'en déduit que ce passage te dérange à titre purement personnel. Ce que je comprends car je touche délibérément à la pédophile pour le coup. Cependant, à moins de réels arguments, je refuse de changer ce point sous prétexte qu'il froisse la sensibilité. Shaïtân n'est pas un personnage qui a vocation à être tout doux tout mignon, c'est un personnage qui est et sera clairement sombre par conséquent, son histoire est construite dans ce sens.

Pour Rorn, j'ai accentué le machin. Désolée, j'avais un peu zappé de l'écrire!
Par ailleurs, si je peux me permettre, il serait (je pense) plus clair si vous définissiez quand Rorn à exactement vu le jour. Je veux dire, elle est récente comme ville, ok, mais on ne sait clairement pas de quand elle date et je trouve ça un peu gênant, voir dérangeant pour écrire car on reste dans le flou. A-t-elle été finit il a quelques semaines? Mois? Ou cela fait-il presque un an ?

Pour l'assassina d'Arba par le père, il ne faut pas oublier deux trucs : d'une part, le père reste un invocateur même s'il est paralysé ; de ce fait, c'est grâce à son invocation s'il tue Arba. D'autre part, le meurtre est décrit clairement du point de vue de Shaïtân et elle ne le voit pas : elle ne voit que ce qui en résulte, à savoir, le corps de sa servant tombant au sol.
Pour ce qui est de Rémilius fondant sur sa fille, j'ai modifié la chose, faisant clairement  intervenir son invocation.

Voili voulou! J'espère que ça ira et je te remercie encore pour ton aide =)
▲ Succès ▲


Dernière édition par Shaïtân Iblis le Dim 11 Jan - 13:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Mercor
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Final Fantasy XI
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 173
Double Compte : Aden
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé RP
Elément : Feu
Invocateur : Ariez
Inventaire : 3000 Tsuris
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #4 écrite Jeu 8 Jan - 18:58

Bon alors toutes les modifications que t'as faites me conviennent ^^

Pour Rorn, je vais aussi demander à Ariez pour savoir combien de temps cela fait, histoire d'être encore plus précis.

Ceci dit j'ai une dernière modification à demander, que j'ai oublié la dernière fois : qu'a accompli ton personnage depuis sa fuite ? À part si tu comptes commencer son histoire juste après, c'st assez étrange. Il faudrait préciser soit ce qu'elle est devenue, soit ses objectifs à partir de là (s'(il est dans les montagnes, si elle va vers un temple, que sais-je ?) pour que ce soit clair.

Et sinon j'attends toujours Ariez pour ton histoire ^^
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #5 écrite Jeu 8 Jan - 19:13

Concrètement, la petite n'a rien accomplie depuis sa fuite car je comptais effectivement débuter le rp tout de suite après qu'elle ait quitté Rorn. D'où mon choix de narration pour l'histoire qui fait que la fin est narrée de son point de vue et non pas de façon omnisciente comme le reste.

J'espère que ça répond à ta question =)
Bon, plus qu'à attendre alors ^^
*mange son popcorn sagement et en donne à Mercor pour patienter*
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #6 écrite Dim 11 Jan - 15:21

Un pitit up histoire de montrer que je suis toujours vivante et toujours en attente d'un verdict ^^
Et puis aussi et surtout, je l'avoue, car ma patience a des limites, surtout que je patiente pour un détail depuis une semaine. Je comprends parfaitement qu'on a tous une vie en dehors de nos pc, mais tout de même.
Et puis en plus, je vois mal pourquoi aller déranger Ariez qui a des problèmes de connexion pour un truc qui n'a en soit rien à voir avec le background d'Arcane (surtout que j'ai vu que son approbation n'était pas obligatoire pour être validé).

Par ailleurs, je tenais à synthétiser un peu tout ça pour ceux qui auraient la flemme de relire les pavés précédant (ce que je comprends parfaitement x)

Problème posé selon Mercor : le passage du viol dans l'histoire de mon personnage, à savoir, le passage ci-dessous en spoiler.

Spoiler:
 

Ce a quoi je réponds :
- Ce passage n'est en contradiction aucune avec le monde d'Arcane et est en lien direct avec mon personnage. De ce fait, je ne vois pas pourquoi je le retirerais/modifierais.
Par ailleurs, vous noterez que je ne cite jamais le mot "viol" dans toute ma fiche pour ne pas faire brute de décoffrage.

- C'est un moment qui a une très grande importance pour mon personnage car il explique sa haine envers les hommes et la race humaine en générale (clairement expliqué dans le caractère de la demoiselle). Ce que ne faisait pas son enfermement, lequel explique seulement la haine qu'elle a envers sa famille.
De plus, cette histoire d'abus aura un large impact sur les choix et rps à venir de Shaïtân. C'est même l'un des pilier évolutif de mon personnage, avec les rencontres qu'elle fera.

- Selon le règlement, je cite :
"Ce forum est accessible à un public jeune (12 ans et plus) en conséquence, tout contenu à caractère érotique ou pornographique est strictement interdit. Cependant, dans l'éventualité d'une relation poussée entre deux personnages, vous pouvez l'évoquer de façon elliptique et poétique, sans écrire de croustillants détails."
Le passage "posant problème" dans mon histoire n'est ni de la pornographie, ni de l'érotisme et ne relate aucun détails : il rapporte les faits de la façon la plus édulcorée qui soit. Ainsi, je ne porte donc pas atteinte à ce qui est dit dans le règlement. Mon but n'est pas de choquer, mais de donner du background à mon personnage. Même si, je le reconnais, ce passage peut en choquer certains.

- Je suis ouverte aux critiques bien évidement et en suis demandeuse.
Cependant, si ce passage vous pose problème d'un point de vue strictement personnel car il aborde la pédophile et que vous désirez le changer pour ça, sachez que dans ce cas, je ne le changerais pas. Car si ce point n'est ni en contradiction avec le background d'Arcane, ni qu'aucun point dans le règlement ne m'empêche de pondre une fiche avec ce dernier, alors je ne vois pas pourquoi je devrais le supprimer.
Par ailleurs, je ne vois pas en quoi cette petite partie est plus choquante ou dérangeante que, par exemple, une fiche dans laquelle on trouverait un personnage qui découperait en rondelles ses bourreaux ou une autre où un personnage lambda se changerait en tueur sanguinaire juste car il a été arraché à sa famille.
En revanche, pour en revenir à nos moutons et si il m'est impossible de conserver ce passage, je changerais totalement de personnage et recommencerais entièrement une fiche.(si le cœur et la motivation m'en dise, ce qui est peu sur)

Voilà, j'espère n'avoir rien oublié et surtout que ce poste servira à éclaircir les points noirs qui pouvaient éventuellement rester sur ce passage.
Bisous et popcorn à vous =D
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Mercor
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Final Fantasy XI
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 173
Double Compte : Aden
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé RP
Elément : Feu
Invocateur : Ariez
Inventaire : 3000 Tsuris
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #7 écrite Lun 12 Jan - 16:49

Coucou !

Alors excuse-moi pour le temps de réponse, malheureusement Ariez est très occupée en ce moment et donc difficile à joindre. Mais j'ai ta réponse ! Je cite ses mots :
Citation :
Si elle décrit rien de choquant ou de façon cru ya pas de problème

Donc tu n'auras pas à modifier ce point de l'histoire ^^ Je précise juste quelque chose par rapport à ton message, si j'avais émis des doutes sur cette partie c'était sur sa partie éthique, j'avais bien conscience que ça n'enfreignait pas le règlement et c'est pour ça que je voulais l'avis d'Ariez.


Donc voila, ça c'est réglé ! Avant de demander à un collègue de lire ta fiche, j'aimerais que tu apportes une dernière modification à ton histoire pour dire où en est ton personnage aujourd'hui. Puisque tu parles du lendemain avec les affiches placardées dans les rues, pourrais-tu dire où est ton personnage et son éventuel projet ? C'est juste pour qu'on le situe à partir du moment où on va le jouer. Dès que tu auras ajouté ça, ce sera bon pour moi ^^
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #8 écrite Lun 12 Jan - 16:55

Hello et merci pour ta réponse =)

Pour ce qui est de la question éthique, précisez dans le règlement que ce genre de chose peut déranger car tel quel, il n'y a rien, comme je l'ai fais remarqué, qui interdise l'utilisation de telle histoire.
Merci à Ariez en tout cas et j'espère qu'elle s'en sortira avec ce qu'elle a à faire =)

Pour où en est mon personnage, j'ai déjà dis plus haut que je reprendrais mon personnage tout juste à la fin de son histoire, mon premier rp sera la suite directe de sa fuite. En clair, on la retrouvera à peine eut-elle franchit les portes de Rorn. Je ne vois pas comment être plus claire sur ce point ni comment l'ajouter mieux que ça à ma fiche.
Quand aux affiches placardées le lendemain, c'est juste pour montrer l'importance de sa famille dans la ville et le fait qu'elle est cherché, fait dont j'aurais besoin en rp.

J'espère que ça répond à tes questions et que ça ira =)
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Mercor
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Final Fantasy XI
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 173
Double Compte : Aden
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé RP
Elément : Feu
Invocateur : Ariez
Inventaire : 3000 Tsuris
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #9 écrite Lun 12 Jan - 16:59

C'est pas très explicite sur la fiche, mais bon je suppose qu'il n'y a pas de problème là-dessus.

Bon te mets donc en attente en attendant qu'Ariez ou un autre modérateur lise ta fiche, tu auras éventuellement d’autres modifications à faire selon sa demande ou tu seras validée ^^

Plus longtemps à attendre !
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #10 écrite Mer 14 Jan - 17:24

Oki ! Merci à toi =D
J'ai plus qu'à croiser foooort les doigts x3
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Ephylix
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2374
Double Compte : Nausicaä Ludwiga
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique !
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Vêtements:
 

Armes:
 

Autre:
 

Sceau personnel:
 


Sorts :
Sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #11 écrite Mer 14 Jan - 22:37

Pour ma part, tout est ok. Puisque c'est du point de vue de ton personnage, tout ce que j'avais à te demander n'a pas lieu d'être ^^
Je peux donc te valider Smile

BON JEU ♥
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #12 écrite Mer 14 Jan - 22:38

MERCI ♥
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

La petite dame de la Salle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arrivée d'une petite Dame [PV Randall]
» c'est parce que tu as la capacite emotionnelle d'une petite cuillere ⊹ mione.
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» La Salle du Feu
» Petite histoire aux grandes aventures :D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Section RP :: Présentations :: Présentation des humains :: Fiches Fantômes des Humains-