Cueillette : Quête à la Beauté [Prise]

Partagez | .
 

 Cueillette : Quête à la Beauté [Prise]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membres
PNJ
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 382
Liens vers la fiche : Petit rappel avant d'incarner l'une des bêtes d'Arcane :

Comment jouer un Monstre ?
Sorts : Les monstres peuvent utiliser les sorts définis par leur Rang (A, B, C, D, E, F) et leur sous-élément.
  • A= pas de pouvoir magique. (mana : 0)
  • B = contrôle les sorts de niveau 1 et 2 de son sous-élément. (mana : 15)
  • C = contrôle les sorts de niveau 1, 2 et 3 de son sous-élément. (mana 25)
  • D = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3 et 4 de son sous-élément. (mana 35)
  • E = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3, 4 et 5 de son sous-élément. (mana : 40)


Liste détaillée des sorts en bas de cette page
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Mer 7 Jan - 2:29


Cueillette

Quête à la Beauté


3500 T.
Nom de la plante recherchée : Beauté des Montagnes
Récompense : Récompense au choix :  
- 3500 à 5000 tsuris (Prix à négocier selon le temps que cela prendra et l'état de la fleur)
- Un pendentif issues des coffres familiaux
Lieu de livraison : La Demeure des Hastianno à Calameth, village agricole à l'ouest de la forêt de Terra.

Le petit mot du commanditaire (le domestique)"Madame Hastianno est une femme très belle et elle souhaiterait conserver sa grâce. Ainsi s'est-elle intéressée de plus près au mythe de la beauté des Montagnes. N'ayant recours au soutien de son époux, elle souhaiterait proposer cette quête à des personnes plus à même de comprendre sa détresse. Les Hastianno sont une grande famille. Leurs influences et leurs fortunes proviennent des nombreuses années de dur labeur de leurs ancêtres. Il se peut que vous puissiez marchander votre récompense sans pour autant exagérer sur le prix: Cela ne reste qu'une fleur."

Recommandations :
- Des rumeurs murmurent la présence de la beauté des montagnes dans les montagnes Zan. Des monstres peuvent surgir !
- Cette fleur étant extrêmement rare et également très convoitée des amateurs de mythe, vous serez sans doute confronté à des voleurs.
- Au vue de la dangerosité de la quête, il serait plus prudent de voyager à plusieurs ou en compagnie d'une/plusieurs invocation(s)


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Jeu 8 Jan - 2:39

Rentrant d'une longue ballade aux abords de la rivière Blanche la chasseresse, fatiguée, décida d'aller faire un saut a la taverne. Après avoir commandé une pinte de bière fraîche afin de se désaltérer la jeune femme alla s'asseoir à une table, légèrement à l’écart. Observant les badauds réunis dans la pièce qui empestait le tabac et l'alcool au point de donner des vertiges à l'archère. Ce devait être soirée de fête pour certain car déjà les tablées croulaient sous le poids de l'ivresse et de grands cris perçaient de temps à autre le brouhaha ambiant. Le regard de la jeune femme encapuchonnée dévia sur le panneau d'affichage. Une parchemin de bonne facture attira l’œil de la chasseuse et elle abandonna le verre vide pour aller lire de plus près, écartant les hommes amassés devant sans distinction. 

Ainsi une Noble cherchait quelqu'un d'assez téméraire pour se perdre dans les montagnes de Zan et trouver cette fleur qui était sensé apporter la jeunesse éternelle. Plume ne croyait pas à cette légende. Elle croyait en l'existence de cette fleur, oui, mais pas en ce bienfait.  Toutefois une coquette sommes ne se refusait pas. La chasseresse s'approcha du tavernier, qui semblait lui aussi avoir un peu trop bu et demanda en désignant le parchemin :

" Excusez moi, pourriez vous me dire qui est responsable de cette quête ? Je voudrais savoir si d'autres personnes se sont déjà penchées sur le projet de trouver cette fleur. Et je reprendrais un verre de vin s'il vous plait, la journée à été éprouvante."
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
PNJ
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 382
Liens vers la fiche : Petit rappel avant d'incarner l'une des bêtes d'Arcane :

Comment jouer un Monstre ?
Sorts : Les monstres peuvent utiliser les sorts définis par leur Rang (A, B, C, D, E, F) et leur sous-élément.
  • A= pas de pouvoir magique. (mana : 0)
  • B = contrôle les sorts de niveau 1 et 2 de son sous-élément. (mana : 15)
  • C = contrôle les sorts de niveau 1, 2 et 3 de son sous-élément. (mana 25)
  • D = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3 et 4 de son sous-élément. (mana 35)
  • E = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3, 4 et 5 de son sous-élément. (mana : 40)


Liste détaillée des sorts en bas de cette page
Inventaire▲

Aventure #3 écrite Jeu 15 Jan - 18:37

Le tavernier avait eu son lot de tournée générale de la journée. Épuisé, il se laissa aller à accepter quelques verres des habitués sans pour autant perdre de son professionnalisme. Une bagarre pouvait arriver à n’importe quel moment. Une cliente, la chasseuse dorée dont il eut vent dans les rumeurs du coin l’interpella. Un sourire déformé par sa mâchoire carré, il posa son torchon sur l’épaule et s’approcha de cette dernière à son comptoir. Il se tourna sur l’avis de recherche qu’elle désigna du doigt en lui demandant des informations sur la fleur. Il scruta un instant l’affiche avant de lui répondre, préparant à côté le verre de la demoiselle.

“Il y a effectivement eut des demandes vis-à-vis de cette quête. De ce que je sais cependant, ils se sont désistés après avoir discuté avec le domestique de la noble. J’imagine qu’ils ont vite compris que cette fleur n’était qu’un mythe et qu’il serait bien trop risqué pour leur miche de traquer pendant des jours une fleur aussi rare. (Il posa le verre de la chasseuse dorée face à elle, un sourire narquois aux lèvres)Mais je présume que cela ne fait absolument pas peur à la grande chasseuse dorée: Plume, n’est-ce pas ?”

Vérifiant rapidement qu’aucune autres personnes n’ait besoin de ses services, il se contenta de s’accouder pour continuer sa conversation. Il aimait bien les gens de marque qui venait dans la taverne.

“Pour ce qui est de ce domestique gringalet, je ne l’ai pas encore croisé mais il arrive toujours à la même heure pour demander des nouveaux prétendants. C’est un “minutieux” comme il dit.”

Dans un petit rire, le tavernier se contenta de tapoter de son index sa tempe pour exprimer son opinion désapprobateur sur le personnage qu’il croisait chaque jour. Il ne savait pas grand chose de plus sur le domestique de cette “Hastianno”, ni même sur la noble d’ailleurs.

“Le village de Calameth est assez loin d’ici. Ses habitants sont des planteurs de choux. Il y a beaucoup d’agriculteurs mais pas assez de gros bras, il est donc compréhensible de voir parfois ce genre de quête traverser la capitale à la demande spéciale des quémandeurs.”

Son regard se tourna vers un petit groupe de buveurs un peu agité. Il se contenta de pianoter ses doigts sur le comptoir. Sa brève pause s'achevait, il posa un verre vide sur celui-ci et le plaça à un endroit précis, près de Plume.

“Revenez donc lorsque le soleil éclairera ce verre. Il sera à vous.”

Le tavernier partit s’occuper d’un autre client qui venait de l’interpeller.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #4 écrite Jeu 15 Jan - 20:16

Le tavernier, dont les traits fatigués témoignaient d'une longue journée, s'approcha, son torchon négligemment jeté sur l'épaule. Il regarda l'affiche désignée par la chasseresse et déclara que toutes les personnes qui avaient voulu tenter la quête s'étaient désistées après avoir rencontré un domestique de la femme ayant lancé cette recherche. Il semblait que cette fleur d'une extrême rareté soit dans un des lieux les moins appréciable de l’île d'Arcane et que cela en décourage plus d'un. Puis posant un verre de rouge à la robe rubis luisante sous l’éclairage du bar, il ajouta :

" Mais je présume que cela ne fait absolument pas peur à la grande chasseuse dorée: Plume, n’est-ce pas ?"

Un sourire se dessina sur le visage de la jeune femme qui sans lever les yeux du liquide qu'elle faisait danser, imprimant un mouvement de rotation léger au verre, ne répondit pas. Comme souvent sa réputation la précédait dans les lieux les plus fréquenté. Elle n'aimait pas être au cœur de l'attention, cela amenait généralement des rumeurs farfelues et l'archère préférait l’anonymat et la forêt au bâtiment emplis de badauds, mais malheureusement c’était le seul endroit de la ville ou les gens se déplaçaient pour déposer leur requêtes sur le panneau d'affichage. Elle n'avait donc d'autre choix que de venir régulièrement se tenir aux nouvelles dans ce bar. 

L'homme lança un regard circulaire sur la salle, se tenant à disposition de ses clients, puis s'appuya sur le meuble contenant maintes formes d'alcool pour révéler à la demoiselle que le fameux domestique se pointait toujours à la même heure de façon régulière. L'homme d'age avancé rit en ajoutant que ce dernier se décrivait comme " minutieux" tout en tapotant sa tempe de son index. Ainsi ce dernier était vu comme un pauvre dérangé. Peut être pourrait elle tirer avantage de cette information. Après tout les légendes entourant cette plante étaient particulièrement inintéressantes et la chasseresse était curieuse de rencontrer la femme qui avait besoin de ses propriétés.

Le tavernier lui expliqua ensuite que le village ou vivait cette Noble se trouvait plutôt loin de la capitale et qu'il se composait principalement de fermier et de cultivateurs. C’était donc pourquoi ce genre de demande atterrissaient à Luh où de bons chasseurs et aventuriers acceptaient de se soumettre à ce genre de quêtes contre quelques Tsuris ou autres babioles. Plume, elle, faisait cela car s’était sa vocation, son passe temps, une façon de se donner une valeur. Tout ceci l'attirait, une quête épique ? Des monstres robustes et cruels ? Un fleur aussi rares que précieuse ? Peut être pourrait elle même en subtiliser quelques graines pour en faire pousser, on vantait les mérite de la beauté de cette plantes autant que ses vertus et la jeune femme aux cheveux pâles aimait les plantes d'ornement.

Quand le propriétaire du lieu s'éloigna vers une autre table pour s'occuper de clients quelques peu agités après avoir posé un verre vide aussi précisément que si son emplacement avait été mesuré, il déclara à la chasseuse :

“Revenez donc lorsque le soleil éclairera ce verre. Il sera à vous.”

La demoiselle lança, juste à temps pour qu'il puisse l'entendre, arborant un sourire mystérieux avant de cacher son visage sous la capuche de sa cape sombre :

" Je vais attendre que Monsieur Minutieux se montre."
▲ Succès ▲


Dernière édition par Plume le Mer 28 Jan - 14:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Aënaelle Litios
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Naoto Fuyumine- Dogs bullet and carnage
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 306
Double Compte : Nephylim
Métier : Historienne/aventurière
Invocation(s) : Lua
Invocateur : L'éminence grise derrière l'écran
Inventaire : Carnet de voyage, encre et plume, petits outils, un Katana et un poignard
Inventaire▲

Aventure #5 écrite Lun 26 Jan - 2:20

Une journée banale pour de nombreuses vies banales. Mais qui peut dire ce qui est banal ? Conforme et normal ? Le monde est-il simple et banal lui aussi ?
Au final, quel est la bonne réponse ? Quiconque satisfait de son existence pourrait-il dire qu’elle est conforme à la norme ? Et ceux ayant une vie que d’autre qualifierais de trépidante voir d’exceptionnelle, quel est leurs avis la dessus ? Et s’il s’ennuyait de tous cela ? Ne préfèreraient-ils pas, certains du moins, quelque chose de plus simple, de plus calme ?
Que de question pour une réponse finalement simple : tout dépend de qui répond et de ou il se place pour observer. L’autre question, comment la fille unique de la famille Litios en était venu à se poser ce genre de question ?

A vrai dire, l’inactivité l’avait grandement aidé. Aënaelle revenait d’une excursion assez risquée bien que suffisamment préparée. Si le voyage n’avait pas été facile, quelques bonnes surprises avaient agrémenté le trajet.
Le retour, quant à lui, c’était fait sans difficulté. Elle n’avait pas eu à marcher, c’est dire ! Une famille se dirigeait vers Lüh, il lui avait suffi de demander et ainsi se reposer tout en discutant pendant que la roulotte les amenait à destination. La jeune femme n’avait pas vu Hélios depuis un moment et elle craignait de l’avoir blessé dans sa fierté en ne souhaitant pas qu’il l’accompagne. Aussi gentil sois la semi-déité, il possédait un caractère fort et un égo qu’il ne valait mieux pas froisser. Alors, son absence inquiétait un peu Aënaelle.

Mais qu’importe, elle recommencera. C’était cela qui la motivait et rendait sa vie intéressante… De son point de vue. Il faudrait aussi qu’elle revoit Luce, cela faisait un petit moment que la bibliothécaire s’était ouverte de ses problèmes. Elle aurait voulu l’aider plus, mais sa protégée voulait régler ça elle-même… Ce qu’elle ne comprenait que trop bien. Elle aurait réagi de la même manière. N’était-ce pas là ce qu’il se passait avec Hélios ?
Néanmoins, des nouvelles sont toujours bonnes à prendre. Enfin… Quand elle sera rentrée. Ce qui n’était pas pour tout de suite. Plus tard elle serait au domaine, mieux cela sera. Non pas qu’elle ne voulait pas voir sa mère. Au contraire. Mais son foyer impliquait certaines obligations dont elle était toujours lasse lors de ses retours.

La demoiselle se décida à entrer dans une taverne plutôt reconnue. Bien entendu, une femme de son rang ne devrait jamais mettre les pieds dans ce genre d’endroit et comme toujours, elle se moquait bien de suivre le protocole. Et puis, habillée comme elle l’était, elle n’était qu’une chasseuse de plus venant dépenser l’argent durement gagner lors de sa précédente chasse. A quelque détail près. Son arme de prédilection était peut-être un peu trop exotique et le dernier cadeau ambré de son père qui ornait son auriculaire gauche un peu trop voyant. Mais les cadeaux existe partout dans la société, de même que les récompenses alors pourquoi s’inquiéter ?
Aënaelle commanda simplement au comptoir un hydromel, boisson à la fois simple, sucrée et appréciée par la jeune femme.
L’endroit était bien rempli et plutôt ‘’festif’’ si on se fiait à l’état des personnes présentes. Il n’y a pas de mauvais jour pour célébrer quelque chose. C’est sur cette pensée qu’elle commença à boire, le gout doucereux de la boisson ravissant ses papilles. De gauche comme de droite, tous buvaient, mais pas pour les mêmes raisons. Une jeune femme abandonna son verre vide pour partir devant le tableau des quêtes, entrainant quelque réprobation des personnes qu’elle écartait, avant de revenir s’informer auprès du tavernier.
Sa demande et la discussion qui s’ensuivit attira l’attention de la chercheuse. Deux mots. Il ne lui en fallait pas plus pour devenir curieuse. ‘’Plume’’, une chasseuse dorée qui avait fait parlé d’elle un peu partout et particulièrement dans la noblesse pour ses exploits… Le plus important étant sans doute son jeune âge. Et le fait qu’elle soit une femme. Chose assez rare pour le souligner.
L’autre mot était ‘’Calameth’’. Difficile d’oublier. La ville des Hastianno. Et vu la demande, il était facile de deviner à qui une fleur pouvait être destinée. Mythe ou pas, quelqu’un la voulait.
Aënaelle parvint à voir l’annonce en question. Il pouvait y avoir du vrai dans les propriétés données à cette plante… Bien qu’il aurait sans doute été plus facile de se renseigner chez un apothicaire.

En tout cas, ce n’est pas ce qui intéressait l’historienne. Non. Dernièrement, c’était vers les récifs montagneux de Zan que se tournait son attention. Et c’est justement là ou cette quête devrait l’amener. Dès lors, une idée germa dans l’esprit de la jeune femme. Un test peut-être ? En tout cas de quoi trouver de nouvelles pistes sur place. La chasseuse dorée acceptera peut-être un renfort. Il suffisait de lui demander, elle était juste à côté, parée à boire son nouveau verre.


- Mademoiselle Plume ? Votre arrivée ne pouvait pas mieux tomber !

Tiens d’ailleurs, qu’en était-t-il de l’égo des chasseurs dorés en général ? Aimaient-ils les titres ? Ne sont-t-ils motivés que par l’argent ? La gloire ? Ou seulement la soif d’aventure ?
En tout cas Aënaelle fit mine d’être gênée et passa sa mains droite dans ses cheveux comme pour les lisser, se rendre plus présentable.


- Je m’appelle Aënaelle, et… J’aurais souhaité effectuer cette quête, mais pas seule, vous comprenez ? Est-ce que… Est-ce que vous accepteriez que nous l’effectuions ensemble ? Ça serait un grand honneur. J’ai déjà visité les montagnes de Zan… C’est aussi pour ça que je préférais ne pas y retourner seule. Mais assez parlé de moi ! Êtes-vous d’accord ?

Un jeu ? Un test ? En tout cas… L’héritière des Litios ne rentrerait pas de ci-tôt.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #6 écrite Mer 28 Jan - 15:32

Alors que la jeune femme s’apprêtait à tremper ses lèvres dans le breuvage alcoolisé une voix l'interpella. Alors qu'elle croyait être tranquille, attendant cet homme, ou plutôt, ce serviteur. Elle se tourna vers la provenance de ces paroles. Une demoiselle aux traits délicats encadrés par des cheveux noirs dont les mèches, désordonnées, pointaient en tout sens, se trouvait à coté d'elle. Elle portait une tenue de chasse agrémentait d'une écharpe cachant ses épaules et son cou. Ses yeux d'un bleu aussi pure qu'une source montagneuse se plantèrent dans les siens et elle se concentra sur les paroles de la femme afin d'y répondre. Ainsi elle tombait bien ? Pourquoi donc ? En tout cas, cette femme semblait la connaitre. Au moins de nom. La demoiselle reposa son verre sans y avoir touché et répondit en soupirant sans toutefois se départir de son sourire poli :

" Il semblerait qu'encore une fois ma réputation me précède. Que puis je faire pour vous aider ?"

L'inconnue passa sa main dans ses cheveux, comme pour masquer sa gêne. La main gauche, qui tenait un verre au contenu doré permit à Plume d'apercevoir la bague ornée d'une belle pièce d'ambre qu'elle portait à la main gauche. Ce genre de bijoux ne se trouvait pas si facilement et la bague semblait avoir était travaillée par un très bon orfèvre. Ainsi derrière cette tenue de chasse pouvait peut etre se cacher une dame de bonne famille voir une Noble. L'archère prit donc ce détail en compte afin d'adapter son comportement au rang de son interlocutrice.Cette dernière se présenta et s'expliqua :

" Je m’appelle Aënaelle, et… J’aurais souhaité effectuer cette quête, mais pas seule, vous comprenez ? Est-ce que… Est-ce que vous accepteriez que nous l’effectuions ensemble ? Ça serait un grand honneur. J’ai déjà visité les montagnes de Zan… C’est aussi pour ça que je préférais ne pas y retourner seule. Mais assez parlé de moi ! Êtes-vous d’accord ?"

La chasseresse nota que la femme n'avait donné que son prénom, cherchait elle à conserver une sorte d'anonymat ? Cela lui importait peu au final. Le reste de la phrase était bien plus intéressante. Ainsi cette personne connaissait les montagnes Zan ? C’était la première fois que Plume se rendait en ce lieu et un guide ne lui serait pas de trop pour trouver cette fameuse fleur. Si toutefois elle existait bel et bien. La chasseuse prit quelque minutes pour peser les avantages et inconvénients de cette proposition. Elle parvint à un résultat plutôt positif et décida que partir à deux serait au moins plus divertissant que de voyager seule. Puis si cette jeune femme aux cheveux aile de corbeau connaissait vraiment les montagnes ou se cachait cette plante elle pourrait lui éviter bien des mauvaises surprises et la renseigner sur la faune et la flore qui composait la massif rocheux. L'archère hocha la tête et reporta son attention sur la demoiselle dont il émanait du verre une odeur sucrée, sans doute cette boisson composée d'eau et de miel qu'on faisait longuement fermenter. Comment se nommait elle déjà ? Plume ne s'en souvint pas. Elle déclara :

" Cela me semble une bonne idée. C'est la première fois que je me rend dans le labyrinthe rocheux de Zan et quelqu'un connaissant bien le lieu me serait d'une grande aide. Dans ce cas il ne nous reste qu'à attendre ce fameux domestique afin qu'il nous donne plus d'informations sur la quête. Avez vous à vos coté un demi-dieux ? Cela pourrait nous être utile, j'ai ouïe dire que de dangereuse créatures peuplaient ces monts et je ne tient pas à ce qu'il nous arrive malheur. Bien sur je ferais moi même appel à mes compagnons si le besoin se fait. "

La jeune femme aux cheveux dont l'ivoire reflétait la lumière orangée du bar ajouta en soupirant, cette fois ci sans prendre la peine de sourire, faisant part de ses doute à sa future compagne d'aventure :

" Pour tout vous avouer je ne suis même pas persuadée que cette plante existe réellement et peut être feront nous tout cela pour rien, néanmoins si nous la trouvons la récompense vaut le coup et est largement satisfaisante, même en la partageant en deux parts égales.J'espère que cela vous convient ?"
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
PNJ
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 382
Liens vers la fiche : Petit rappel avant d'incarner l'une des bêtes d'Arcane :

Comment jouer un Monstre ?
Sorts : Les monstres peuvent utiliser les sorts définis par leur Rang (A, B, C, D, E, F) et leur sous-élément.
  • A= pas de pouvoir magique. (mana : 0)
  • B = contrôle les sorts de niveau 1 et 2 de son sous-élément. (mana : 15)
  • C = contrôle les sorts de niveau 1, 2 et 3 de son sous-élément. (mana 25)
  • D = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3 et 4 de son sous-élément. (mana 35)
  • E = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3, 4 et 5 de son sous-élément. (mana : 40)


Liste détaillée des sorts en bas de cette page
Inventaire▲

Aventure #7 écrite Dim 1 Fév - 20:41

Représentation du PNJ:
 

Un vieil homme entra dans la taverne, ses lèvres serrés sur sa pipe, il observa les alentours comme si tout ce qu’il voyait n’était qu’un amas de déchets et de pourriture. Il clopina jusqu’au bar où se trouvait le tavernier avant de lui demander de sa voix rauque : “As-tu eu des nouvelles de ma quête ?”. Le tavernier, qui semblait déjà s’ennuyer de la présence du vieil homme encapuchonné dans sa toile bleue. Il déchira l’avis de recherche de sa position en regardant attentivement les divers noms barrés au dos de celle-ci avant de pouvoir y lire : “ Plume ”. Aussitôt, le tavernier lui indiqua la jeune femme assise au comptoir, les cheveux platines et le regard clair.

Le vieil homme remercia rapidement le tavernier avant de s’approcher en clopinant vers la demoiselle. Valan, tel était son nom, était un petit homme grasouillé à la barbe bouclée et au regard vif. Il avait très certainement durant sa marche bancale évaluer rapidement la jeune femme. Il ne connaissait absolument pas les personnes de grande notoriété de cette contrée et il ne cherchait certainement pas à le savoir. L’important était le regard, en un coup d’oeil il pouvait savoir si la quête était un échec ou pas. Du moins, ça et également les autres restrictions qu’il fit aux personnes s’étant proposé pour la quête. Sa pipe fumait alors qu’il se trouva face à la jeune femme, ses vêtements avait une allure digne de ceux qu’il voyait à Calameth, les armes se trouvant à ses côtés avaient une certaine esthétique qui plaisait au vieillard, cela était un fait. Cependant c’est en regardant ce visage trop enfantin lui rappelait que trop les enfants de noble capricieuse. Elle était sans doute trop mignonne pour être crédible en aventurière. Les muscles de ses bras ne trompait pourtant pas le regard du vieillard, elle avait dû travailler autant que les chasseurs de Calameth.

“Vous êtes la personne postulant pour la quête ?” Il regarda rapidement les personnes à proximité d’elle, était-il possible que la belle femme brune aux cheveux honteusement courts soit avec elle ?

“Vous n’êtes pas toute seule j’espère car je vous assure que si vous êtes seule vous ne resterait pas longtemps vivante dans les montagnes Zan !” L’intérieur de sa pipe brûlait en de petit copeau lumineux. Il était ici pour avoir des résultats après tout et non pas perdre son temps avec du menu fretin comme pourrait l’être la demoiselle aux cheveux blancs autant que celle aux cheveux bruns.

“Je préfère vous dire que je ne suis pas très impressionné en vous voyant, avez-vous au moins la possibilité d’accomplir cette quête ? Que je ne sois pas responsable de la disparition d’une fugueuse voulant se faire chasseuse hein ?” Il fallait dire que la plupart des chasseurs de Calameth avaient été destiné à la chasse dès leurs naissance, leurs carrures et leurs musculatures mais aussi leurs visages renfermés et marqué par l’expérience montrait très facilement les capacités de ces derniers d’un regard. Cependant, il était difficile d’avoir l’accord de la tavernière de Calameth, elle qui considérait tous les chasseurs comme des enfants ne se voyait pas afficher les idées fantasques de la femme la plus riche du territoire. D’autant plus si son mari apprenait ce qu’elle faisait il arrêterait sur le champ ses fanfaronnades.

Il restait là a observer les deux femmes, il n’était pas certains de leur apptitude. Il fallait trouver les mots justes pour convaincre ce vieux minutieux.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Aënaelle Litios
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Naoto Fuyumine- Dogs bullet and carnage
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 306
Double Compte : Nephylim
Métier : Historienne/aventurière
Invocation(s) : Lua
Invocateur : L'éminence grise derrière l'écran
Inventaire : Carnet de voyage, encre et plume, petits outils, un Katana et un poignard
Inventaire▲

Aventure #8 écrite Sam 7 Fév - 15:58

Aënaelle remarqua clairement les regards de la chasseresse. Rien de bien grave. Dans ce métier, les premières impressions faisaient souvent foie. Comment faire autrement ? Il est impossible de deviner les compétences d’un partenaire jusqu’alors inconnu.
Alors il faut se fier à son coup d’œil et à son instinct. L’apparence permet de savoir si le chasseur vit bien. Ce n’est pas le meilleur critère, mais au moins il est facile de savoir si les quêtes qu’il choisit sont une réussite. Le physique, lui, n’indique pas grand-chose. D’ailleurs, Plume n’aurait certainement jamais atteint le rang de chasseuse dorée s’il s’agissait du critère principale.

Cette dernière semblait d’accord pour partir accompagnée et avoua même ne pas connaitre cette région. La chercheuse avait misé là-dessus car persuadée que bien peu s’aventurait dans les montagnes. Encore plus suite à sa dernière rencontre.
La noble demoiselle écouta avec attention les propos de celle qui l’accompagnerait et pensait répondre jusqu’à ce qu’un homme d’un âge certain ne vienne les interrompre. Aënaelle aurait eu beaucoup de chose à lui répondre, mais ne valait-il pas mieux continuer à rester suffisamment timide ? Et puis seul le nom de Plume était inscrit sur la fiche. Elles venaient seulement de se mettre d’accord pour partir ensemble et même partager la récompense équitablement.
A vrai dire, l’argent n’était pas vraiment un moteur pour l’héritière des Litios. Elle pourrait vivre comme beaucoup de ses connaissances sans jamais travailler. Mais justement, sa fortune lui permettait de vivre comme elle le désirait, en voyageant. Le travail des un n’est que le loisir des autres. Mais pour la chercheuse, il ne s’agissait pas que d’un loisir, mais bien d’une passion. Sa rémunération, elle la trouvait dans le plaisir de trouver, la beauté des paysages, les rencontres et la fierté de ce qu’elle accomplissait… Bien que pour le moment, ce dernier point péchait. Il lui restait cependant de nombreuses années pour ça.

Elle ne pouvait pas dire si Hélios les accompagneraient. Alors elle préféra occulter ce fait. Au pire il sera absent, au mieux, un renfort de bonne augure. Enfin, Plume semblait avoir plusieurs compagnons divins. Du moins le sous-entendait-elle. Voilà de quoi rassurer le vieil homme… Enfin ça serait le cas s’il était de Lüh. Il est fort probable que ses habitudes soient en fait bien différentes. Voilà pourquoi il semble bien méfiant à l’égard des chances de réussite des deux jeunes femmes.
Pourtant vu la date de l’annonce, beaucoup ont dû échouer… Ou personne n’a accepté. Les deux possibilités étant toute aussi probable l’une que l’autre. Et La jeune femme doutait que le vieil homme au refusé tous les participant. Une somme pareil ne se refusait pour si peu d’effort. Sauf si l’on doute de la faisabilité de la chose. Mais comme Aënaelle se moquait de la récompense et au contraire, gagnait un nouveau voyage et du temps loin de la capitale, le risque d’échec la dérangeait peu.


- Les parents seront toujours inquiets, surtout si leurs filles partent vers des terres qui leurs sont inconnues. Elles ne sont pas des fugueuses pour autant.

Le représentant des Hastianno devait certainement comprendre de quoi elle parlait. Surtout s’il était père. En effet le duo n’était pas impressionnant au premier coup d’œil. Cela dit, s’il s’attendait à voir un groupe de chasseur aguerri et marqué par les expériences, il tomberait de bien haut. Ce genre de quête ne trouvera jamais preneur s’il pensait qu’il lui fallait ce type de personne.
La chercheuse se passa de ce genre de commentaire. Après tout, il restait le commanditaire et pouvait approuver, ou non, leur départ. D’un autre côté, elle pouvait l’écouter, ou pas.


- Je connais cette région, j’y ai déjà voyagé. Quant-au risque, nous les connaissons et je pense que mademoiselle Plume et moi savons les éviter quand nécessaire. Après tout, vous ne demandez pas la tête d’une créature, mais une fleur.

Peut-être aurait-elle du laissé Plume parler. Mais il fallait aussi que la fausse chasseuse s’implique un peu. Aënaelle tourna son regard vers la chasseuse dorée, attendant sa réaction. Le vieil homme pourrait être difficile à convaincre. Comment Plume négociait-elle ses contrats ?
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #9 écrite Dim 8 Fév - 16:42

Alors que les deux jeunes femmes discutaient un homme engoncé dans un ciré bleu, pite fumante en bouche, était entré dans la salle. Ce dernier s’était dirigé directement vers le tavernier, le questionnant apparemment au sujet d'une quête. L'archère se demanda s'il s'agissait du fameux domestique et attendit de voir évoluer la situation du coin de l’œil. Le tavernier la désigna soudain du doigts et les doutes disparurent de l'esprit de la jeune femme. C’était bien là l'homme responsable de cette affiche. Le vieillard s'approcha d'elle en boitant de façon marquée, son regard anisé l'évalua rapidement, la chasseuse le sentit mais n'en dit rien. Elle avait maintenant l'habitude de ce genre de comportement. Il s'arrêta finalement devant elle et demanda :

“Vous êtes la personne postulant pour la quête ?”

Sans même lui laisser le temps de répondre et de se présenter il avait ajouté :

“Vous n’êtes pas toute seule j’espère car je vous assure que si vous êtes seule vous ne resterait pas longtemps vivante dans les montagnes Zan !” 

Plume vit qu'il allait encore ajouter quelque chose et lui laissa donc le soin de cracher son venin autant qu'il le voulait :

“Je préfère vous dire que je ne suis pas très impressionné en vous voyant, avez-vous au moins la possibilité d’accomplir cette quête ? Que je ne sois pas responsable de la disparition d’une fugueuse voulant se faire chasseuse hein ?”

Un sourire tordit la commissure de ses lèvres. Ainsi elle avait l'air d'une fugueuse ? La chasseresse n'avait jamais entendu une remarque similaire et ça la fit presque rire. Elle n'aimait pas se vanter mais elle savait ce qu'elle valait en terme de chasse. Surtout maintenant qu'Oblivion lui avait apprit à se servir d'un glaive en plus de son arc et de sa dague. Et si cela ne suffisait pas elle avait Éole et Mistraelis et la demoiselle aux yeux froids savait qu'elle pouvait compter sur eux. Elle prévoyait d'ailleurs de faire appel à la demi-déesse, fille d'Aer pour les accompagner afin de sécuriser leur route.

"Les parents seront toujours inquiets, surtout si leurs filles partent vers des terres qui leurs sont inconnues. Elles ne sont pas des fugueuses pour autant. "

La phrase de la jeune femme aux cheveux chocolat avait fusé, pertinente et la chasseuse crut lire dans les yeux de l'homme dont la pipe continuait à crépiter, un certain étonnement. L'archère laissa Aenaelle parler, comme persuadée qu'elle aurait plus de tact pour répondre à ce genre de personne.

"Je connais cette région, j’y ai déjà voyagé. Quant-au risque, nous les connaissons et je pense que mademoiselle Plume et moi savons les éviter quand nécessaire. Après tout, vous ne demandez pas la tête d’une créature, mais une fleur. "

Elle se tourna ensuite vers la chasseresse dorée, lui laissant le loisir de continuer la discussion. Plume lui sourit, la remerciant d'avoir désamorcée la discussion qui avait mal débuté. Elle réfléchi ensuite, tout d'abord à la quête, puis à ce que la demoiselle avait dit et déclara, plongeant ses yeux azuré dans ceux, pas impressionnés, du domestique des Hastianno :

" Il existe à Luh un cercle de chasseurs qui ont prouvés leur expérience et vouent leurs services aux plus haut commanditaires. Je fais moi même partie de ces chasseurs et je n'ai donc plus à prouver ce dont je suis capable. Je me nomme Plume, chasseuse dorée. Vous aurez le loisir de vérifier mes dires s'ils vous semblent peu crédibles. Quand à Aenaelle, elle m'a avoué connaître la montagne Zan dans ses moindres détails. A nous deux nous devrions venir rapidement à bout de la cueillette d'une simple fleur, aussi rare et dissimulée soit elle." 

Peut être avait elle un peu exagéré en disant que sa future partenaire serait le guide parfait des moindres recoins de leur destination. Mais son assurance devait être inébranlable si la chasseuse voulait convaincre l'homme. Le moindre doute serait synonyme d’hésitation et se lirait dans ses yeux. L'archère avait revêtu ce masque implacable, humble et rassurant à la fois. Elle ne l'utilisait que dans ce genre de cas, car bien sur on ne pouvait jamais prévoir ce qui allait nous tomber sur le coin du nez. Chercher une fleur pouvait vite se transformer en lutte pour la survie. Toutefois la demoiselle ne craignait pas d’échouer cette fois là.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
PNJ
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 382
Liens vers la fiche : Petit rappel avant d'incarner l'une des bêtes d'Arcane :

Comment jouer un Monstre ?
Sorts : Les monstres peuvent utiliser les sorts définis par leur Rang (A, B, C, D, E, F) et leur sous-élément.
  • A= pas de pouvoir magique. (mana : 0)
  • B = contrôle les sorts de niveau 1 et 2 de son sous-élément. (mana : 15)
  • C = contrôle les sorts de niveau 1, 2 et 3 de son sous-élément. (mana 25)
  • D = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3 et 4 de son sous-élément. (mana 35)
  • E = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3, 4 et 5 de son sous-élément. (mana : 40)


Liste détaillée des sorts en bas de cette page
Inventaire▲

Aventure #10 écrite Dim 8 Fév - 20:59

De la fumée sortait abondement de sa pipe, le vieil homme réfléchissait aux propos de ces femmes. La première, la femme aux cheveux bruns, répliqua pour la défense de la seconde. Il releva le menton, se demandant soudainement ce que cette femme aux goûts douteux pouvait-il bien lui vouloir. Un « Qui êtes-vous ? » s’échappa d’entre ses lèvres alors qu’il la toisait de haut en bas. Si ses propos étaient justes, il n’était pas pour autant ravie d’être contredit de la sorte. Sa pipe fumait d’autant plus et les petits brasiers à l’intérieur brillaient dans des couleurs chaudes. Elle se vantait de ses nombreux voyages et donc de ses capacités à éviter le danger. La chasseuse prit la parole à son tour pour rapporter son rang de chasseuse dorée.

« Une chasseuse dorée, hein… ? » Il eut un large sourire moqueur, montrant par la même le trou entre ses dents où il plaçait le bout de sa pipe. « Il y a longtemps que je n’ai pas entendu parler d’un chasseur doré. J’ai fini par croire que ce rang avait été retiré de l’ordre des chasseurs car trop pompeux. J’ai connu un équivalent au chasseur doré, il est maintenant retiré dans les fins fond des territoires du non-droit. » Valan décala sa pipe de l’autre côté de sa mâchoire « J’ose espérer que le niveau ne soit pas si différent de mon époque, ou alors, qu’il le soit dans le bon sens.».

Ces deux femmes semblaient avoir les armes nécessaires pour parvenir à cette quête, du moins, de ce qu’elles osaient prétendre. Valan n’était de toute manière plus aussi patient que les autres jours où il refusait de nombreux chasseurs de prime ayant, ou non, les mêmes critères.

« Mouais. Si vous vous sentez apte à le faire... » finit-il par marmonner dans sa barbe blanche. Il reprit d’une voix plus faible, plus pour lui-même que pour ces jeunes femmes qui, si elles tendaient l’oreille pouvait entendre : « Je n’ai de toute manière plus vraiment le choix. Madame s’impatiente et commence à croire que soit les Lühiens sont des incapables ou bien que cette plante n’existe pas.». Ses lèvres s’étirèrent en une grimace, lui-même ne croyait pas à l’existence de cette fleur et il trouvait même absurde de vouloir la traquer. Cependant, son éducation et sa loyauté l’empêchait de remettre en cause les paroles de sa maîtresse, bien qu’il en avait très envie.

« Une dernière question cependant. Une simple question à titre personnelle. Etant une chasseuse de grande envergure vos honoraires, vos choix de quête et de chasse sont généralement basés sur quelque chose de plus prestigieux que la simple traque d’un mythe. Quels sont vos intentions ? Je vous pose la même question, dame à l’esthétique atypique. » Il réfléchit, bien que tard, à ses propos, il devait sans doute se justifier sur son comportement qui pourrait être vexant. « Calameth à un canon esthétique particulier, les femmes à la longue chevelure sont souvent valorisés. Ne prenez pas pour personnel ce que je viens de dire, nous avons été conditionné pour cela. »

Il pouvait être certain que l’homme subirait des remontrances de la part de l’une ou l’autre damoiselles. Il s’en moquerait, cela n’allait pas remettre en cause sa décision finale. Peut être aura-t-il simplement une mine désolée face à la méchanceté qu’il avait dite. Auquel cas, il ne ferait que se forger d’avantage sur son avis des femmes aux cheveux longs qui seraient, alors, bien plus douces et plus conciliantes que les femmes aux cheveux plus courts.

« Prouvez-moi que vous êtes capable d’apporter cette fleur à Madame. » Conclu-t-il en signe d’accord au contrat. Puis, il ajouta « Si vous avez des questions, n’hésitez pas. Je vous transmettrai ce que je sais sur cette plante. Du moins ce que l’on m’a rapporté.».

Il attendit que les femmes posent leurs questions sur ce qui pouvaient attirer leur attention : Calameth, « Madame », la quête, la plante… Tout ce qui du moins pouvait nourrir la curiosité des dames.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Aënaelle Litios
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Naoto Fuyumine- Dogs bullet and carnage
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 306
Double Compte : Nephylim
Métier : Historienne/aventurière
Invocation(s) : Lua
Invocateur : L'éminence grise derrière l'écran
Inventaire : Carnet de voyage, encre et plume, petits outils, un Katana et un poignard
Inventaire▲

Aventure #11 écrite Ven 20 Mar - 0:52

Un sourire s’étira sur le visage de la chasseuse dorée, marque qu’elle appréciait, ou du moins approuvait l’intervention d’Aënaelle. La suite, pas que tout à fait vrai, ne serait pas démentie. Si l’exploration de ce territoire était imparfaite dans la pratique, elle n’était pas nulle. Quant aux connaissances nécessaires, elles les avaient. Dans sa mémoire, et sous forme de notes dans son carnet de voyage que bien peu avait eu l’occasion de voir.

Moins agréable, par contre, la réponse du vieil homme qui n’avait pas forcément la sagesse et certainement pas la langue dans sa poche. Bien mal lui en aurait pris cependant. Peut-être n’aurait-il pas réagit en connaissant son lignage… Et plus amusant, les possibles liens qu’elle aurait pu avoir avec les Hastianno. C’est d’ailleurs la raison de sa ‘’couverture’’ en tant que chasseresse plus ou moins débutante. Un moyen d’obtenir des réponses franches de bien des personnes.
Et puis, c’est aussi sa faute si elle ne s’est pas présentée… A remarquer que de cette façon, ils étaient deux à procéder ainsi. Qu’importe les traditions, elles ne sont pas vides de courtoisies et le serviteur se rendit compte de son erreur. Avant de l’expliquer assez maladroitement.
Aënaelle aurait pu s’en vexer, argumenter que les ‘’modes’’ de Calameth n’avait pas cours ici, conditionnement ou non, mais ce serait jouer un rôle qui lui déplaisait au plus haut point, celui où il faut accepter les règles de Lüh en matière d’être et de paraitre.

Au lieu de cela, elle sourit, amusée de cette remarque, avant de lâcher un petit rire. Puisqu’on en est aux vexations, voyons comment l’homme y réagirait. Cette phrase la concernant était tournée d’une manière différente à ce qu’elle avait pu entendre jusqu’à présent. Offensante peut-être, mais sincère. Dommage que le contexte ne soit pas le plus propice à tant de vérité.

-  Alors celle-là, je dois avouer qu’on ne me l’avait jamais faite.

Cette fois elle éclata de rire. Bien que consciente des regards portés sur elle, il lui fallut un peu de temps pour se calmer.

- Vous êtes libre de valoriser les femmes que vous préférez, vos canons esthétique ne correspondent seulement pas au métier de chasseuse. On m’a toujours dit que porter les cheveux longs et détachés était un risque à assumer dans la nature. Pour moi, c’est un choix pratique. Je ne le prends pas personnellement mais c’est assez triste d’imaginer être mise ainsi de côté pour ci-peu. Mais je m’égard, nos avis n’ont pas d’importance et vous m’avez posé des questions plus précise.
Je suis Aënaelle et ces derniers temps, je les ai passés dans les montagnes Zan. J’en suis revenu il y a peu. Quant à mes motivations, je dirais comme tout le monde. Et puis trouver une plante réputée introuvable, ça serait formidable !
Enfin, apparemment, des rumeurs ont changés la donne, vous-même ne seriez pas la autrement. Bien sûr, cela peut-être faux, auquel cas tant pis, je trouverais bien autre chose lors de ce voyage pour m’acheter mon pain.
Mais si cette fleure existe, nous vous la trouverons, pas vrai ?


Elle regardait la jeune chasseuse dorée à ce moment. En vérité, ni l’argent, ni la réputation ne l’intéressait. Seulement le voyage. L’occasion de repartir. Et si au passage elle pouvait obtenir d’autres avantage et même aidée une jeune demoiselle qu’elle avait pris sous son aile, rien ne saurait l’empêcher de suivre le chemin qu’elle venait de se tracer. La question avait peut-être plus d’importance pour Plume. Mais qui refuserait une mission simple permettant de se rapprocher de la noblesse ?

- Nous sommes donc d’accord pour cette quête ? Auquel cas j’aurais effectivement des questions. Tout d’abord, que dises vos rumeurs et d’où vienne-t-elles ? Indique-t-elle une zone en particulier ? De quoi reconnaitre cette fleur ?

Elle se doutait qu’elle aurait peu d’information. C’était évident. Mais voyager pour trouver était une activité des plus stimulantes pour la demoiselle, éveillant sa curiosité et donc, l’amenant à poser de nombreuses questions. Le moindre petit détail pouvant faire la différence.
Du coin de l’œil, elle observa la chasseuse dorée, sa réponse et ses réactions… Il ne faudrait pas lui faire de l’ombre. Aënaelle n’avait jamais eu affaire avec cet ordre réputé. D’autres diront prestigieux. Elle supposait cependant qu’elle n’était pas tombée sur la plus bornée de ses membres. Fait reposant essentiellement sur le jeune âge de la jeune femme et le fait qu’elle ait rapidement accepté la proposition.
Cette quête n’avait pas commencé qu’elle promettait d’être des plus intéressante.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #12 écrite Ven 20 Mar - 18:37

Le servant de la Noble ayant commandité cette quête semblait décidément bien odieux. Après s'être moqué ouvertement du rang qu'elle avait durement obtenue la demoiselle du se retenir de lui répondre. Gardant son calme malgré son poing serré elle se promit de lui prouver que ce titre n’était pas donné à n'importe qui. La chasseresse devait réussir la quête, quoi qu'il lui en coûte. Tout en marmonnant, rependant sa mauvaise humeur, l'homme barbu lâcha à contre cœur qu'il n'avait plus vraiment le temps de refuser les candidats, cette information ne tomba pas dans l'oreille d'un sourd. Se croyant enfin débarrassée de l'obligé de madame Hastianno l'archère se détendit. Un peu trop vite malheureusement que de la barbe clairsemée s’échappa bientôt une question que la jeune femme aux cheveux nacrés aurait préféré éviter :

" Une dernière question cependant. Une simple question à titre personnelle. Etant une chasseuse de grande envergure vos honoraires, vos choix de quête et de chasse sont généralement basés sur quelque chose de plus prestigieux que la simple traque d’un mythe. Quels sont vos intentions ?"

Ainsi Plume choisit un sujet sur lequel elle pensais ne pas être contredite : L’intérêt qu'elle portait a la découverte de tout ce que l'île avait à apporter, et bien sûr, la vérité sur l'existence de cette plante spéciale. Cependant avant qu'elle ait pu déclarer quoi que ce soir, la femme qui s’était proposée pour être son guide intervint. Après une brève réplique Aenaelle se mit à rire, de façon suffisamment sonore pour que les regards se tournent vers elles. Plume, qui n'aimait pas être au centre de cette attention, tortillait une mèche de ses cheveux nerveusement, espérant que les gens, comprenant qu'il n'y avait rien à voir, détourneraient le regard. La présence du domestique ne laissait toutefois pas les habitués indifférents. Peu semblaient l’apprécier, et au vu de ses dernières tirades la demoiselle pouvait aisément le comprendre. La chasseresse, gênée par les regards focalisés sur eux n'écouta qu'une courte partie du débat concernant la beauté suivant le milieu et l'endroit, cela ne l’intéressait pas.

Finalement les badauds et autres squatteurs de tavernes retournèrent à leur boisson, les épaules de l'archère se détendirent et elle parvint à nouveau à se concentrer sur les dires de la jeune femme et du vieil homme. Plume écouta attentivement la réponse de sa future camarade de cueillette, il fallait dire qu'elle était, elle aussi, curieuse de connaitre les motivations de la demoiselle aux yeux dont la teinte différait à peine des siens. 

" Je suis Aënaelle et ces derniers temps, je les ai passés dans les montagnes Zan. J’en suis revenu il y a peu. Quant à mes motivations, je dirais comme tout le monde. Et puis trouver une plante réputée introuvable, ça serait formidable ! Enfin, apparemment, des rumeurs ont changés la donne, vous-même ne seriez pas la autrement. Bien sûr, cela peut-être faux, auquel cas tant pis, je trouverais bien autre chose lors de ce voyage pour m’acheter mon pain. Mais si cette fleure existe, nous vous la trouverons, pas vrai ?"

Le regard d'Aenaelle était à présent tourné vers la chasseuse et cette dernière lui sourit avant de répondre elle-même aux interrogations du vieil homme d'un ton neutre :

" A vrai dire je profite de mes divers voyages pour enrichir mes connaissances sur l’île d'Arcane. La chasse me permet de vivre tout en ma rendant dans des lieux plus reculés et mystérieux les uns que les autres. Je n'ai pas encore eut l'occasion de visiter les Montagnes Zan, ce qui a attiré mon œil sur votre affiche. Ensuite, je dois vous avouer que j'ai une passion dévorante pour les herbes médicinale et les rumeurs circulant sur cette fleur, la beauté des montagnes, m'intriguent fortement. Je suis sûre que c'est par leurs dîtes capacités que l’intérêt de votre maîtresse s'est portée sur elles, il en va de même pour moi même si je ne prétends pas à la jeunesse éternelle. Mettre la main sur un mythe m'apporterais cependant de quoi étudier la vérité se cachant derrière tous ces ragots."

Plume ne sut si sa réponse avait convenue ou non à l'homme, il n'en pipa mot et se contenta de déclarer, n'ayant pas trop de choix, il l'avait dit lui même précédemment, sur le fait de refuser de leur laisser une chance :

" Prouvez-moi que vous êtes capable d’apporter cette fleur à Madame. Si vous avez des questions, n’hésitez pas. Je vous transmettrai ce que je sais sur cette plante. Du moins ce que l’on m’a rapporté."

La jeune femme assise à ses cotés semblait aussi surprise qu'elle de la capitulation du vieux barbu. La chasseresse pensait qu'il aurait posé d'avantage de soucis, mais le temps devait immanquablement s’égrener pour lui et la demande de Madame Hastianno devait se faire pressante. La femme aux cheveux sombre posa une première série de questions :

" Nous sommes donc d’accord pour cette quête ? Auquel cas j’aurais effectivement des questions. Tout d’abord, que dises vos rumeurs et d’où vienne-t-elles ? Indique-t-elle une zone en particulier ? De quoi reconnaître cette fleur ?"

Plume hocha la tête à l'affirmative, ajoutant une question plus pointilleuse avant que le serviteur de la Noble n'ait le temps de répondre :

" J’imagine que la Noble Dame que vous servez ne s'est pas lancée dans cette entreprise sans une véritable preuve de l'existence de cette plante. Quelle est elle ?"
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
PNJ
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 382
Liens vers la fiche : Petit rappel avant d'incarner l'une des bêtes d'Arcane :

Comment jouer un Monstre ?
Sorts : Les monstres peuvent utiliser les sorts définis par leur Rang (A, B, C, D, E, F) et leur sous-élément.
  • A= pas de pouvoir magique. (mana : 0)
  • B = contrôle les sorts de niveau 1 et 2 de son sous-élément. (mana : 15)
  • C = contrôle les sorts de niveau 1, 2 et 3 de son sous-élément. (mana 25)
  • D = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3 et 4 de son sous-élément. (mana 35)
  • E = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3, 4 et 5 de son sous-élément. (mana : 40)


Liste détaillée des sorts en bas de cette page
Inventaire▲

Aventure #13 écrite Dim 29 Mar - 21:24

Comme le vieil homme aurait pu le prédire, les femmes avaient des questions au sujet de cette fleur et de la quête proposée. Néanmoins, au vu de son caractère péteux et de sa voix désagréable, il était assez difficile de percevoir la simple information du mépris.

« La légende qui circule à son propos est la suivante : Cette fleur aurait la particularité de donner la beauté éternelle, ou du moins, un ralentissement de la vieillesse. Beaucoup de nobles ont tenté de la retrouver et d’autres encore sont mêmes mort pour cette fleur. Si vous aviez lu attentivement l’affiche de la quête, ce que vous n’avez pas fait, vous seriez qu’elle se trouve dans les montagnes Zan, la plus haute montagne pour être précis. De même que je vous invite à revoir le « pâté » de l’artiste qui s’est permis de reproduire la beauté des montagnes avec des poils d’Oboro mais si vous voulez une description : Sa particularité serait sans doute ses pétales bleues dentelées et ses tiges brunes. »

Il marmonna dans sa barbe un « Décidément, ces jeunes d’aujourd’hui, ils faut tout leur mâcher ». Il semblait presque avoir oublié l’absence des deux femmes alors qu’il sortit un peu de tabac d’une bourse pour la mettre dans sa pipe. Il écoutait pourtant attentivement la question de la chasseuse dorée alors qu’il concentrait son attention sur sa pipe. Il était plongé dans ses pensées. Un moment on aurait cru qu’il s’apprêtait à s’endormir sur-le-champ, tant le silence avait été long. En replaçant le bec de son instrument dans sa bouche il reprit ses divagations : « Je suis sûre que vous pouvez gober n’importe quoi lorsque vous en sentez le besoin d’y croire… ».

Sa pipe fumait à grosse bouffée, chaque souffle faisait jaillir un amas de fumée qui commençait à ennuyer un client se trouvant non-loin de lui. Son charabia était si faible qu'il était difficile de comprendre tout ce que l'homme disait dans cette taverne animée.

« Madame est une femme qui cherche depuis longtemps déjà un but dans son existence. Ses enfantillages que tout le monde connaît mais ne remet jamais en cause sont sans doute les raisons pour laquelle je me retrouve, moi, vieil homme, à faire un trajet dans une capitale dirigée par un prince que les pires crapules veulent tuer. Je devrais dormir dans mon vieux fauteuil de peau de coba. Je n’ai même pas le temps de me reposer que Madame se vante de pouvoir garantir l’accomplissement de l’un de ses désirs et la jalousie de ses amies. Franchement, de nos jours les jeunes veulent le soutien de tout le monde mais ne veulent pas se salir les mains. De mon temps les nobles partaient eux-mêmes chercher leur nourriture, aujourd’hui c’est à peine si on ne demandera pas à ces demi-dieux de masser des pieds. Quelle idée d’avoir des demi-dieux comme bête de compagnie, j’ai toujours dis que nous deviendrions feignants avec ça ! Même Simone me l’avait dit l’aut’ jour, on a fait naître de la graine de vaurien qui ne savent même plus respecter leurs aînées avec leurs visages lisses et leurs cheveux propres. De mon temps on était incapable de revenir sans sentir l’ogre… »

Il releva son regard vers les deux femmes, se souvenant soudainement qu’il se trouvait en pleine conversation. 

« Vous savez, on peut croire facilement tout et n’importe quoi dans ce monde. Comme vous qui croyez les badauds qui chantent que cette fleur n’est qu’une légende. Madame sait par le biais de témoignage de voyageurs transmis à des habitants du village de Calameth que cette fleur aurait été aperçue dans les montagnes Zan mais que de dangereux monstres se trouveraient à son sommet. De plus, des écrits relatent de la même façon de cette fleur et de ses vertus. Vous ne croyez tout de même pas que nous allons débourser de l’argent inutilement sans avoir fait nos recherches, n’est-ce pas ? Nous sommes sûrs que cette fleur existe, nous savons aussi que peu de gens ne viennent la chercher au point qu’elle n’en devienne qu’une légende. Si nous avions ne serait-ce qu’un bout de pétale nous ne nous serions pas pris la peine de proposer une telle somme. Madame sait que cette quête est périlleuse et qu’elle ne peut également rien apporter financièrement parlant mais elle peut vous enrichir bien plus avec n’importe quel or du monde. »


Il pesta en retirant sa pipe de ses lèvres.

« Vous voulez cette quête oui ou non ? Je pense que votre but à vous madame (il désigna Aënaelle) est de découvrir les montagnes Zan, rien ne vous force donc à l’accepter mais cela serait d’une pierre deux coups que de trouver cette plante que beaucoup se refuse à récupérer et de répondre à vos attentes. Quant à vous mademoiselle (il désigna ensuite Plume de sa pipe), si vous avez peur de perdre votre temps sans preuve irréfutable de son existence alors peut être n’êtes-vous pas fait pour être une aventurière et peut être cherchez-vous simplement de l’argent facilement obtenu. Dans ce cas, cette quête n’est pas pour vous, comme je l’ai dis aux nombreux chasseurs de prime qui se sont proposés pour la somme et se sont désistés par ce soi-disant « manque de preuve ». »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #14 écrite Dim 12 Avr - 16:23

Piquée par la réflexion de l'homme concernant leur manque d'attention à l’égard de l'affiche Plume répliqua du tac au tac, inflexible et légèrement agacée, pressée de terminer cette discussion :

" Nous savons toute deux dans quelle partie de l’île se trouve les montagnes sans quoi nous ne vous aurions pas indiqué Qu'Aenaelle connaissait la région. Il s'agissait simplement de connaitre le point exact où il y avait d'avantage de chance de la dénicher mais vous y avez répondu en nous indiquant la plus haute montagne, cela fera l'affaire."

Puis après un long silence pesant ou le vieil homme avait réalimenté sa pipe il marmonna dans sa barbe que la noble croirait sans doute n'importe quoi du moment qu'elle y trouvait quelque chose d'attrayant, du moins c'est ainsi que la chasseresse interpréta ses paroles. Il continua a appuyer l'existence de la plante en argumentant de façon  quelques instant encore puis, après avoir enfumé la salle et fait râler les personnes les plus proches il s'interrompit et lança, presque agressivement, cherchant à mettre les jeunes femmes sur les nerfs de toute évidence. S'en fut cette fois trop pour la demoiselle aux yeux glacials et elle se leva de sa chaise pour face à l'homme :

" Je pense que nous avons assez d'informations. Si vous n'avez rien à ajouter je pense qu'avec mademoiselle nous allons nous diriger vers les préparatifs de notre voyage."

Puis d'un mouvement de tête en guise de salut elle quitta la taverne, énervée. Quand elle eut gagné l’extérieur la fraîcheur lui offrit un calme et un silence qu'elle accepta gracieusement. La jeune chasseuse lâcha un long soupire et attendit que sa guide la rejoigne.

HRP:
 
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
PNJ
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 382
Liens vers la fiche : Petit rappel avant d'incarner l'une des bêtes d'Arcane :

Comment jouer un Monstre ?
Sorts : Les monstres peuvent utiliser les sorts définis par leur Rang (A, B, C, D, E, F) et leur sous-élément.
  • A= pas de pouvoir magique. (mana : 0)
  • B = contrôle les sorts de niveau 1 et 2 de son sous-élément. (mana : 15)
  • C = contrôle les sorts de niveau 1, 2 et 3 de son sous-élément. (mana 25)
  • D = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3 et 4 de son sous-élément. (mana 35)
  • E = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3, 4 et 5 de son sous-élément. (mana : 40)


Liste détaillée des sorts en bas de cette page
Inventaire▲

Aventure #15 écrite Mer 15 Avr - 19:42

RP TERMINÉ


Un lien du rp suivant sera posté ici très prochainement !
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

Cueillette : Quête à la Beauté [Prise]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cueillette... ( pv Keiko )
» [Libre]Prise d'otage? Pas si sûr! [Rang C]
» Prise la main dans le sac...[PV Sacha]
» Ce n'est pas la beauté de la femme qui ensorcelle, mais sa noblesse
» Prise en flagrant délit [pv] [terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Lüh :: Panneau d'Affichage :: Anciennes Chasses-