Le mystérieux Katar

Partagez

Le mystérieux Katar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #1 écrite Dim 11 Jan 2015 - 1:22




Debout devant le grand portail en fer du domaine Katar, son petit chaton dans les bras, la jeune Freyja hésitait à entrer. Elle avait quitté ses nouveaux amis légèrement plus tôt et n'avait pas cherché longtemps son chemin avant de trouver le manoir Katar.

Effectivement, elle c'était rappelé où elle avait entendu le nom "Katar" : son père l'avait emmené ede nombreuse fois chez cet ami que tout le monde disait mauvais. Il s'appelait Dimirtias. Dimirtias Katar. Elle c'était toujours demandé pourquoi, car s'il paraissait froid en apparence, mais il c'était révélé être plutôt chaleureux avec elle. Elle se souvint des longues heures a discuter avec lui près de la cheminée du grand salon...

Secouant la tête, elle chassa ses idées noires pour en venir a de nouvelles. A quoi ressemblait le mystérieux Akelar? Un jour Dimirtias lui avait parlé d'un frère, un certain Akelar. Il lui avait dit qu'elle lui rappelait beaucoup son frère disparu. Levant un regard incertain au loin, elle devinait déjà le manoir imposant si vide et froid ou seul le petit coin de cheminé apportait un temps soit peu de chaleur...

Poussant la lourde grille en fer, un grincement se fit entendre, déroutant légèrement la jeune femme. Fermant les yeux, elle inspira un bon coup avant de relâcher tout l'air en rouvrant les yeux, fermement décidée à entrer.

Avançant d'un bon pas, elle fut surprise de voir le jardin aussi beau que lorsqu'elle était venue la toute première fois. La bâtisse quant à elle, lui parut toute aussi imposante que la première fois. Après avoir traversée la grande allée ombragée par les arbres qui la formaient, elle monta les quelques marches qui menaient à la porte d'entrées - douze, elle c'était amusée à les compter étant petite - et elle se stoppa face à cette dernière.

Inspirant et expirant une dernière fois, elle attrapa le sac où se trouvait les sifflets furieux et donna trois coup à la porte d'entrée pour signaler sa présence, tout en se recomposant un visage qu'elle voulait aussi joyeux et insouciant qu'à l'accoutumé. Le moment tant attendu était arrivée: jamais elle n'avait été aussi nerveuse de sa vie!
▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Freyja De Larose le Mar 25 Aoû 2015 - 1:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kris
Kris
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Crédit Avatar : yangngi - Deviant Art
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 602
Elément : Aucun
Métier : Maître Assassin - Comte Akelar, dernier des Katar - Seigneur du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] - Sarabi, la Lionne-mère des Demi-dieux ♥ [FEU]
Inventaire : .
Compétences offensives

Le mystérieux Katar Fgps Niveau 1 - [+1] à l'épée.
Le mystérieux Katar 1xfb Niveau 0 - [+0] à l'arc.

Compétences défensives

Le mystérieux Katar 4yiy Niveau 1 - [+1] à l'esquive.
Le mystérieux Katar Epdl Niveau 0 - [+0] à la parade au bouclier.





▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #2 écrite Lun 12 Jan 2015 - 15:06

Demeure des Katar:
 

L’exécution du Chapelier fut réalisée avec la plus grande des facilités, et déjà plusieurs jours s’étaient écoulés. Pourtant, mes pensées lui restaient. La discussion que j’avais laissé s’instaurer en prenant un certain plaisir à jouer avec lui à la place de le mettre rapidement à mort comme à mon habitude, m’avait obligé au constat d’une triste vérité :  Celle que j’avais accordé à un homme le droit de se placer au-dessus de moi, allant jusqu’à obéir aux ordres qu’il me donnait sous forme de ces contrats. Les journées commencèrent à s’accumuler, tandis que je passai chacune d’elles sur le fauteuil imposant mais pas moins confortable de la salle servant de bureau au sein de la demeure des Katar, le regard posé sur le lointain au travers des vitres perdant de leur éclat. La situation était des plus désagréables et je ne parvenais pas à trouver le moyen d’en sortir. Bien entendu, l’élimination restait la solution évidente, mais les détails me manquaient.

Depuis les mois où j’étais en affaire avec lui, je n’avais jamais entendu qu’il eut quitté le village habitait par des dizaines d’assassins. Quand bien même il en venait à s’en éloigner, et que je parvenais à lui forcer un tête-à-tête, ma plaie au flanc bien que cicatrisée m’empêcherait de tenir face à lui. A vrai dire, je perdais même espoir d’être en mesure de marcher à sa rencontre. Tant de sang me manquait encore, que je doutai avoir la force d’une longue chevauchée. Mon héroïsme forcé devenait contraignant et me résignai à ne pas agir, à laisser cette insupportable hiérarchie me soumettre aux souhaits d’un autre. J’en aurai presque injurié ce tavernier au regard accusateur et même la bibliothécaire, pour ne s’être contentée d’agir avec discrétion, l’inverse m’ayant fait subir une blessure extrêmement handicapante aujourd’hui. Probablement mortelle si ce vieux majordome n’était pas habitué à soigner le Fantôme de telles attaques.

Mes muettes injures furent stoppées par trois coups résonnant dans l’ensemble du domaine en proie au plus parfait des silences. Fronçant les sourcils sous la surprise, je me relevai pour avancer lentement, tendant bien plus l’oreille que la main vers la poignée. Par-delà la porte, j’entendis le majordome prendre les explications du dérangement. Ma première idée alla vers la milice. Un de mes corps avait-il été retrouvé ? Venaient-ils pour l’altercation à la morbide issue lors de cette nuit que me fit rejoindre ma demeure à la limite de l’agonie ? Avais-je à dégainer ? Jouant de mes talents forgés par l’expérience, j’ouvris de moitié pour laisser aux plus fins des regards percevoir l’esquisse de ma silhouette au sommet des escaliers menant à l’étage. Ils échangèrent encore quelques mots, avant que le vieil homme ne décide à lui autoriser l’entrée, la laissant s’immiscer de quelques pas dans le hall avant de porter son regard sur moi et de laisser l’écho porter sa voix âgée.          


« Demoiselle Freyja De Larose Monsieur, l’âme courageuse ayant répondu à votre demande de chasse. »

Il me fallut un léger temps, durant lequel je restai dans l’ombre, pour comprendre ce dont il était question. Il est vrai que peu de temps après mon retour, alors que j’étais réduis à tenir le lit en priant les Quatre de ne pas me rappeler à eux tout de suite, j’avais fais porter une affiche à la taverne par ce vieux majordome. Si je me rappelai bien, je garantissais une récompense en retour d’ailes de Sifflets en bon état. Quelque peu surpris d’une telle rapidité d’exécution, mais assez soulagé de ne pas la savoir venu pour me reprocher des cadavres, je décidai de descendre à sa rencontre.        

-  Je suis heureux d’apprendre que mon affiche a trouvée preneuse, et qui plus est, avec une telle rapidité. –Dis-je en terminant les dernières marches-  Je suis le Seigneur Akelar, dernier des Katar. –Fis-je dans un léger hochement de tête- Qui dois-je remercier ?  
▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Kris le Lun 12 Jan 2015 - 16:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #3 écrite Lun 12 Jan 2015 - 16:06

Nerveuse au possible, Freyja fut plus que surprise de voir un homme d'un certain âge ouvrir la porte. Dimirtias lui avait pourtant parlé d'un petit frère! Mais elle comprit bien vite son erreur lorsqu'il se présenta comme étant le majordome. Fronçant légèrement les sourcils elle parvînt à se souvenir d'un vieil homme apparaissant parfois pour leur apporter du thé et des petits gâteau avant de disparaître aussi vite qu'il était apparut. Souriant de toute ses dents, soulagée de tomber sur quelqu'un quelle connaissait, elle se reprit pourtant bien vite.

- "Je suis Freyja De Larose" S'annonça-t-elle au cas où il l'ai oubliée. " Je suis venue pour la quête, j'ai l'objet de votre demande" Continua-t-elle.

Le majordome lui offrit l'accès a la demeure. Pénétrant dans la pièce principale où elle était tant de fois entrée, elle l'observa avec nostalgie tandis que le vieil homme l'annonçait. Elle patientait tranquillement, l'esprit apaisé par la présence du vieil homme. Rien avait changé, de ce qu'elle voyait et cela la dérouta légèrement. Elle s'attendait presque à voir dimirtias descendre les escalier pour lui faire un de ses petits sourire qu'il affichait si peu et l'inviter à lire un de ses livres près du feu. Un homme descendit bel et bien de cet escalier, mais lorsqu'elle vit son visage, force lui fut d'avouer que dimirtias n'était bel et bien plus là.

- "Je suis heureux d’apprendre que mon affiche a trouvée preneuse, et qui plus est, avec une telle rapidité."

Le détaillant de bas en haut, je ne pu m'empêcher d'avoir une pointe de deception en remarquant qu'il ne lui ressemblait pas du tout, mais elle fut très vite balayée par la pensée que ce que je voyais était fort charmant.

- "Je suis le Seigneur Akelar, dernier des Katar." Fit-il en hochant la tête pour me saluer. "Qui dois-je remercier ?"

D'abord immobile,trop prise dans ma contemplation, je fini par me reprendre et lui fit la révérence, comme mon père me l'avait enseignée, tout en me présentant

- "Freyja, Freyja De Larose, monsieur..."

Me redressant, je lui tandis vivement le sac où les Sifflets semblaient se débattre plus en colère que jamais. Détournant le regard tout en rougissant, je continuais.

- " Je suis désolée, ils n'y en a que deux, je suis novice, veuillez m'en excuser" marmonnais-je. "Mais j'espère que cela vous sera suffisant."

Tenant plus fermement Louna contre moi, je tentais de voir son regard dissimulé par l'ombre de sa capuche, mais en vainc. Pourquoi le cachait-il? Je continuais de le détailler avec la discrétion d'un éléphant qui chercherait à se cacher derrière une tige de roseau.

- "Vous ne lui ressemblez vraiment pas..." Pensais-je à voix haute après quelques instant de silence, le brisant ainsi.

Sursautant en me rendant compte de ma bêtise, je tentais de me justifier, affolée. Mon but n'étais pas de le rendre mal à l'aise!

- "Pas que vous soyez laid, bien au contraire!" M’exclamais-je en m'enfonçant légèrement un peu plus. "Mais Dimirtias est plus... Enfin... Euh... Bon..." Marmonnais-je finalement, ne sachant pas vraiment quoi dire.

Soupirant, je finis par me taire, préférant laisser s'installer un silence qui serait sans aucun doute gênant.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Kris
Kris
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Crédit Avatar : yangngi - Deviant Art
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 602
Elément : Aucun
Métier : Maître Assassin - Comte Akelar, dernier des Katar - Seigneur du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] - Sarabi, la Lionne-mère des Demi-dieux ♥ [FEU]
Inventaire : .
Compétences offensives

Le mystérieux Katar Fgps Niveau 1 - [+1] à l'épée.
Le mystérieux Katar 1xfb Niveau 0 - [+0] à l'arc.

Compétences défensives

Le mystérieux Katar 4yiy Niveau 1 - [+1] à l'esquive.
Le mystérieux Katar Epdl Niveau 0 - [+0] à la parade au bouclier.





▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #4 écrite Lun 12 Jan 2015 - 19:17

Me confirmant son nom, elle me tendit un sac au contenu encore vivant au vue de l’agitation qui semblait régner à l’intérieur. Je fus quelque peu déçu de les savoir encore de notre monde, mon objectif étant de les séparer de leurs ailes, je n’aurai que plus apprécier un état moins agité. Relayant l’objet tendu au vieil homme, dont il serait utile de m’inquiéter de son nom à l’occasion, je remis mon attention sur la chasseuse qui se disait novice. Son inquiétude à ce sujet était plutôt fondée, d’autant plus que se tenait devant elle un représentant de la noblesse Lüthienne, la plus prestigieuse de l’Ile. Pour autant, cette précision n’était pour moi qu’un détail où seuls les résultats m’importaient. Dans ce cas-ci, il était pile au milieu de ce que l’affiche accrochée à la Taverne de la Capitale réclamait. Sans être l’excellence, elle n’était pas une déception. De plus, son arrivée dans le domaine de la chasse pouvait laisser entendre qu’elle n’était pas complètement à jour sur la valeur des récompenses, ni qu’elle disposait d’une clientèle suffisamment large pour se passer de mes propositions, en dépit d’une sommes moins.. Alléchante que d’autres.  

Mais si mes pensées allaient une nouvelle fois à leurs projets, cherchant à trouver quelle utilité cette nouvelle rencontre pouvait m’apporter, mes yeux eux, avaient du mal à se détacher du simple plan physique. Si sa maitrise dans la chasse pouvait être mise en doute, les charmes de son corps eux, plus difficilement. Son visage à la peau clair et aux traits fins encadré par de longs cheveux brins se tenait au sommet d’un corps aux proportions charmeuses. Qui plus est, elle était vêtue d’une manière que je n’avais encore jamais eu l’occasion de regarder. Sa blanche tenue laissait sans la moindre convenance entrevoir au premier regard la majeur partie de sa poitrine que beaucoup de femmes devaient lui envier. Et d’hommes, lui désirer. Reliée, elle se terminait en un chute allant jusqu’à ses pieds, qui bien que dissimulant l’arrière de ses jambes, laissait sans la moindre difficulté voir ses bas de grande qualité certainement, plonger dans de hautes bottes.

Pourtant parfait maître de mon corps, je ne pus à cette vue l’empêcher de gagner en chaleur, n’ayant en aucune manière pensé me retrouver aussi proche d’une jeune chasseuse à la tenue aussi affriolante que ses formes. Avalant avec difficulté, je reportai mon regard sur le siens, qui par chance, n’avait pas pus le voir la détailler, plongé dans l’ombre de ma capuche redressée qu’ils étaient. Mon attention fut pleinement retrouvée lorsqu’elle évoqua le nom de Dirmirtias. Le connaissait-elle ? De tous, il avait fallu que je me retrouve avec probablement la seule chasseuse qui soit en lien avec cette Montagne dont le corps pourrissant a dû régaler les prédateurs inconnus de la Nouvelle Ile. Il me fallait des réponses, rapidement. L’avantage étant, que si jamais elle était une réelle menace, elle se trouvait dans mon antre, à ma merci.          


-  Vous connaissiez mon frère, Dimirtias ? –me renseignai-je globalement tout d’abord-  Nous étions bien différent tous deux c’est un fait. L’opposition se fait-elle sentir bien plus maintenant ? –M’inquiétai-je par la suite au vue du doute qu’elle avait laissée paraître-
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #5 écrite Mar 13 Jan 2015 - 14:09

Le silence persistant augmentait la gène de la jeune fille au même titre que ses joues se coloraient, aussi, fut-elle soulagée lorsqu'Akelar le brisa pour la questionner sur ce qu'elle connaissait de son frère. Soupirant de soulagement, elle relâcha légèrement son chat qui commençait vraiment a manquer d'air et reprit un peu contenance.

- "Et bien, Dimirtias était un peu plus grand que vous et... Plus imposant! Oh, et son visage était vraiment différent!" M'exclamais-je en déposant Louna à terre, avant de m'approcher du jeune homme, cherchant a voir ses yeux, oubliant un instant les convenances. "Il m'a dit que vous êtes également très différents mentalement... Le jour et la nuit!" Continuais-je faisant le tour du jeune homme avec une curiosité que je ne cachais pas, le détaillant totalement sans aucune gène. "Êtes-vous aussi jovial qu'il me l'a dit? Peut-être avez-vous changé remarque! Tant d'années sont passées sans qu'il ne vous voit... Comme il a regrétté ses actes! Comme il aurait aimé vous revoir! Il m'a dit que je lui faisais pensé à vous, je ne vois pas en quoi, mais il me l'a dit! Mais bon, vous devez savoir tout ça!" Ajoutais-je dans ma lancée.  

M'arrêtant un instant, je me positionnais face à lui à à peine un mètre de lui.

- "Parlez-moi de vous... Où vous trouviez-vous pendant tout ce temps? Oh, allons près de la cheminée qui se trouve a la bibliothèque! Cette maison est bien trop froide et sombre!" M'exclamais-je vivement avec enthousiasme avant de me rappeler mon rang, le fait que je ne connaissais pas Akela personnellement, mais également la tenue que je devais adopter en sa présence. "Oh, je crois que je me suis encore emportée... " Marmonnais-je, légèrement gênée.

Me reculant d'un bon pas, je détournais le regard pour le poser sur le sol devenu soudainement très intéressant, passant mes bras dans mon dos. Les joues légèrement rougies par la gène, je me contentais de rester silencieuse pour ne pas recommencer à agir trop spontanément, attitude qui ne collait évidemment pas avec l'étiquette. Relevant finalement la tête, je lui demandais timidement et totalement gênée, les joues rouge comme une pivoine:

- "Pourriez-vous éviter parler de cela à mon père?"

Oui, cela serait fort aimable de sa part, ainsi, peut-être n'aurait-il pas une raison supplémentaire de m'en vouloir pour ma fugue!
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Kris
Kris
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Crédit Avatar : yangngi - Deviant Art
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 602
Elément : Aucun
Métier : Maître Assassin - Comte Akelar, dernier des Katar - Seigneur du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] - Sarabi, la Lionne-mère des Demi-dieux ♥ [FEU]
Inventaire : .
Compétences offensives

Le mystérieux Katar Fgps Niveau 1 - [+1] à l'épée.
Le mystérieux Katar 1xfb Niveau 0 - [+0] à l'arc.

Compétences défensives

Le mystérieux Katar 4yiy Niveau 1 - [+1] à l'esquive.
Le mystérieux Katar Epdl Niveau 0 - [+0] à la parade au bouclier.





▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #6 écrite Mar 13 Jan 2015 - 19:02

C’est sans la moindre convenance qu’elle répondit à mes questions, se permettant de tourner autours de moi comme un Mithra autours d’un Dulcius. Elle qui détournait le regard par crainte d’être mal vue par le butin maigre qu’elle ramenait, ne paraissait plus le moins du monde prise de gêne. Si c’est à cette personnalité qu’était associé Akelar, il allait me falloir trouver un autre nom. Je pouvais jouer la comédie, mais une telle différence me rendrait grotesque et en aucun cas plausible. Par chance, elle m’apporta après le problème, la solution. Les années m’auraient changé. Une astucieuse explication qui gardait un sens peu discutable au vue du traumatise que j’aurai subie. Survivre à un massacre changeait le plus heureux des hommes, j’en étais après tout la preuve. Mettant de nouveau son corps aux habits avantageux devant mes yeux ravis, elle laissa s’échapper de nouvelles paroles sans que je ne puisse répondre.

- "Parlez-moi de vous... Où vous trouviez-vous pendant tout ce temps? Oh, allons près de la cheminée qui se trouve a la bibliothèque! Cette maison est bien trop froide et sombre!"

La Bibliothèque ? C’est vrai qu’il y en avait une dans ce manoir. Il serait d’ailleurs probablement intéressant de lui accorder un moment à l’occasion, comme pour le nom du majordome. Le plus troublant dans cette situation, hormis son corps, était qu’elle en connaissait l’existence.  Etait-elle déjà venu, allant jusqu’à connaître les pièces en détails ? Si tel était le cas, alors elle représentait une menace plus grande que ce que je pensai. Son ignorance pour Akelar la gardait momentanément en vie, mais des gestes ou des incohérences dans mes propos sur les Katar ne manqueraient pas de la rendre suspicieuse.

"Oh, je crois que je me suis encore emportée... Pourriez-vous éviter parler de cela à mon père?"

Quittant mes craintes naissantes, je fus ravie de la savoir redevenir plus prompte au respect d’un protocole que je refusai. Laissant un silence s’installer pour que je puisse contenir mes instincts de me faire rompre mon jeu de rôle, je me dirigeai vers la table base au fond du hall, séparant deux fauteuils d’un divan.          

-  La bibliothèque est confortable je vous l’accorde, mais elle n’est pas en état de recevoir pour le moment. –Inventai-je pour lui éviter de découvrir, ou redécouvrir, plus de pièces que nécessaire-  Nous serons en aussi grand confort sur ces sièges je peux vous l’assurer. –L’informai-je en prenant place dans l’un des fauteuils, la laissant choisir le siens-  N’ayait aucune crainte, je garderai pour moi notre discussion, et laisserai votre père hors de nos entretiens. –La rassurai-je en essayant de faire un choix qui commençait à se faire problématique. Mon instinct d’Assassin m’appelait à la prudence en l’éliminant, mon instinct de Noble jeune de quelques mois m’invitait à la sagesse en la questionnant encore, quant à mon instinct d’homme.. A tout autre chose.- Vous semblez avoir déjà été accueilli dans cette demeure, étiez-vous intime avec.. Mon frère ? Je comprendrai que vous préféreriez ne pas répondre et si je me fais indiscret, je m’en excuse. Il y a que je pourrai de nouveau faire appel à vous si vous le souhaitez, et j’aimerai en savoir davantage à votre sujet.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #7 écrite Mar 13 Jan 2015 - 22:29

D'abord déçue de ne pas pouvoir se réchauffer près d'un bon feu - car elle commençait à refréner quelques frissons au vu de sa tenue légère il faut l'avouer - elle ce consola en se disant que s'il ne disait rien a son père, alors elle pourrait se montrer libre de se comporter comme elle le souhaitait sans ce soucier du protocole. Elle finit par venir s’asseoir confortablement sur le siège le plus proche d'Akelar, un coude sur l'accoudoir, laissant reposer sa tête sur sa main, les jambes croisées mise légèrement en évidence sans s'en rendre compte.
 Vous semblez avoir déjà été accueilli dans cette demeure, étiez-vous intime avec.. Mon frère ? Je comprendrai que vous préféreriez ne pas répondre et si je me fais indiscret, je m’en excuse. Il y a que je pourrai de nouveau faire appel à vous si vous le souhaitez, et j’aimerai en savoir davantage à votre sujet.

Repérant l'hésitation d'Akelar quant au qualificatif à adopter concernant son frère, la jeune femme soupira.
 Vous savez, Votre frère s'en voulait vraiment pour ce qu'il avait fait, bien que rien ne puisse changer ce qu'il a fait, je tien a vous dire qu'il restait une étincelle de bien en lui. Il était imparfait... Mais je crois que personne n'est parfait en ce bas monde et c'est justement ce qui nous plait chez un homme je suppose... 

Souriant en se rappelant de Julian, elle reprit sur une note amusée, le regard fixant un point se revivant ces moments que seule elle revoyait.
 J'ai rencontré Dimirtias il y a un an, peut être deux tout au plus. Mon père avait une affaire importante à régler avec lui, mais étant légèrement craintif concernant son passé, il a voulu que ça ce face dans une taverne, un lieu vivant en somme. Je l'accompagnais, cette fois_ci, comme bien souvent en somme... Et gaffeuse comme pas possible, j'ai renversé mon verre sur lui. J'étais dans tout mes états pensez-vous, mais croyez-le où non, il a rit! 

Riant de bon cœur à se souvenir, elle finit par se reprendre et continua son récit.

 Nous nous sommes revu quelques fois dans cette taverne après cela, bien entendu il parlait très peu, c'était moi la pipelette, mais j'arrivais parfois à lui tirer un sourire et j'en étais ravie. Plus tard, nous avons commencé nos "séances de lectures", comme j'aime à les appeler, près de la cheminée qui se trouve dans votre bibliothèque. Pendant l'une de ces séance où il semblait fort étrange, il m'avoua qu'à notre première rencontre, je lui avais fait penser à vous, et il m'a parler un peu de vous. Ce fut d’ailleurs la seule fois où il me fit part de ses pensées...
Terminant sur une note rêveuse, son regard s'assombrit et son sourire disparut un instant, se rappelant les moment où il commençait à redevenir fou, avant de chasser ces pensées rapidement pour afficher un sourire légèrement plus faux.
 Je dois vous avouer que maintenant que je vous vois, je me demande si je me trouve devant la même personne! Fit-elle.
L'observant de la tête au pied, elle finit par soupirer.
Je comprend cependant qu'un tel événement puisse changer un homme du tout au tout... Marmonna-t-elle. En tout les cas, si vous étiez par le passé comme il me l'a dit, j'avoue que j'aurais du mal à vous voir ainsi à présent. Commenta-t-elle amusée à l'idée d'un Akelar aussi sérieux et même séduisant, dans une position fort ridicule.

Il lui fallait l'avouer, il n'était pas désagréable à regarder... Elle se demandait juste si ce qui se cachait sous cette capuche l'était tout autant...
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Kris
Kris
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Crédit Avatar : yangngi - Deviant Art
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 602
Elément : Aucun
Métier : Maître Assassin - Comte Akelar, dernier des Katar - Seigneur du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] - Sarabi, la Lionne-mère des Demi-dieux ♥ [FEU]
Inventaire : .
Compétences offensives

Le mystérieux Katar Fgps Niveau 1 - [+1] à l'épée.
Le mystérieux Katar 1xfb Niveau 0 - [+0] à l'arc.

Compétences défensives

Le mystérieux Katar 4yiy Niveau 1 - [+1] à l'esquive.
Le mystérieux Katar Epdl Niveau 0 - [+0] à la parade au bouclier.





▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #8 écrite Sam 17 Jan 2015 - 0:03

Laissant la novice chasseuse me peintre les souvenirs de rencontres avec celui qui inspira tant de craintes, principalement hors de la Capitale. Il était étrange de l’imaginer sous le regard de cette vielle connaissance du Fantôme. Contrastant avec les rumeurs qui ne manquèrent pas lorsqu’il s’aventurait sur les terres de non-droits, elle le décrivait comme un homme presque agréable de compagnie. Un léger sourire déformant mon visage, je me retenais de laisser s’échapper un soupir soufflant un début de rire moqueur en imaginant cette Montagne, cet impitoyable et sanguinaire amas de muscles, sagement assis au coin du feu tenant pour armes des livres. Si pour ma part je fis preuve de retenu, mon invitée n’en prit pas la peine. Dans le silence de la bâtisse, son rire de bon cœur raisonna en chaque pièce et, étrangement, je ne trouvai pas cela déplaisant. Il était bon d’entendre un écho répéter autre chose que l’absolue froideur. Et alors qu’elle terminait son récit, je me demandai si ce que j’entendais pouvait être sincère. Un homme si froid et meurtrier pouvait-il être aussi différent une fois chez lui, sans que ça n’est impacté sa réputation ?

Souriant difficilement en coin en guise de réponse, je laissai le vieil homme déposer un plateau fait d’argent au milieu de la table basse, offrant à chacun une boisson. Le verre disposant d’un fond de whisky sur glaçons était à coup sûr pour moi, ce qui impliquait que ce que j’imaginai être un vin de bonne renommée était à l’intention de la jeune demoiselle à laquelle il adressa un sourire qu’il souhaita discret. Si ses paroles étaient sincères, alors il n’était pas curieux de voir un majordome présent depuis le début lui apporter le parfait alcool, sans même prendre la précaution de lui demander sa préférence. A côté du verre lui étant sans le moindre doute destiné, se tenait deux bourses emplies de Tsuris. Une récompense s’élevant à ce que j’estimai un peu plus de 1.200T, laissant sous-entendre que les deux paires d’ailes apportées étaient exploitables.    


-  J’admets avoir probablement changé depuis cette sinistre affaire. Mais j’espère que ma compagnie ne vous sera pas devenu déplaisante.

Prenant une gorgée, je recherchai sans me l’avouer la fraîcheur des glaçons. Tandis que je l’avais écouté me raconter ses rencontres avec celui dont je devais me faire le frère, mes yeux s’étaient déposés sur ses lèvres rosées dont sa peau de pêche offrait un tel contraste avec, qu’elle semblait les rendre encore plus pulpeuses. Il était assez difficile de s’y extraire, tout comme de se préserver à s’imaginer y déposer les nôtres pour les gouter. Un instant, je me perdis à me questionner sur ce qui m’y empêchait. Après tout, rien ne s’opposait à ce que je n’essaie de faire d’elle.. Non. Je ne devais pas me perdre à ces pensées, pas maintenant. J’avais encore besoin d’elle pour sa profession. Me retenant de me déshydrater d’une seconde gorgée, je repris.

-  Il se pourrait que j’ai de nouveau besoin de vous, des ressources me manque encore. Seriez-vous en mesure de traquer et chasser des Apis Gigas ?
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #9 écrite Sam 17 Jan 2015 - 1:02

Alors qu'elle terminait son récit, Akelar ce contenta de laisser planer le silence, ce qui permis à la jeune femme de rester quelques instants encore plongée dans ces pensées lointaines. Ce fut le majordome qui finit par l'en sortir en déposant des rafraîchissements sur la table ainsi que deux bourses, sans aucun doute sa récompense. Elle fut plutôt fière d'elle lorsqu'elle pensa que c'était la sa première mission et qu'elle ne serait sans aucun doute pas la première. 

Quand elle vit ce quel alcool le vieil homme avait déposé pour elle, elle ne put empêcher un grand sourire d'illuminer son visage avant de le remercier silencieusement d'un signe de tête. Ainsi, il ne l'avait pas oubliée! Attrapant délicatement le verre de vin et en humant son odeur avec ravissement elle décida d'en savourer une gorgée, quelle trouva exquise.

-  J’admets avoir probablement changé depuis cette sinistre affaire. Mais j’espère que ma compagnie ne vous sera pas devenu déplaisante. 

Levant son regard vers l'homme qui se trouvait à ses côté, elle se contenta d'un sourire. Cela ne faisait aucun doute! Prenant une nouvelle gorgée plus longue cette fois-ci, elle l'observa gouter lui aussi à sa boisson.  

-  Il se pourrait que j’ai de nouveau besoin de vous, des ressources me manque encore. Seriez-vous en mesure de traquer et chasser des Apis Gigas ?

Étonnée par la demande, Freyja haussa tout d'abord les sourcils avec surprise avant que son regard ne s'illumine de bonheur et d'un plaisir non contenu: alors il était assez satisfait pour faire à nouveau appel à ses services? Voila qui la rendait heureuse! Sans vraiment réfléchir à ce qu'était des Apis Gigas, car elle n'en avait pas vraiment la moindre idée, elle répondit avec une joie non-dissimulée.

- Oui, tout à fait! Cela ne devrait pas poser de problème! S'exclama-t-elle avec un grand sourire.

Rapprochant son buste du jeune homme et posant son avant bras sur l'accoudoir le plus proche de lui, elle demanda ensuite avec entrain.

- Vous en voudriez combien?

Reprenant une longue gorgée de ce nectar qui lui avait été servit, elle attendit patiemment sa réponse. L'alcool commençant à se rependre dans son organisme, elle sentit ses joues se réchauffer légèrement, le froid de la maisonnet la gênant un peu moins.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Kris
Kris
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Crédit Avatar : yangngi - Deviant Art
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 602
Elément : Aucun
Métier : Maître Assassin - Comte Akelar, dernier des Katar - Seigneur du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] - Sarabi, la Lionne-mère des Demi-dieux ♥ [FEU]
Inventaire : .
Compétences offensives

Le mystérieux Katar Fgps Niveau 1 - [+1] à l'épée.
Le mystérieux Katar 1xfb Niveau 0 - [+0] à l'arc.

Compétences défensives

Le mystérieux Katar 4yiy Niveau 1 - [+1] à l'esquive.
Le mystérieux Katar Epdl Niveau 0 - [+0] à la parade au bouclier.





▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #10 écrite Sam 17 Jan 2015 - 3:26

L’enthousiasme dont elle fit preuve à peine j’eu fini d’évoquer le prochain service que j’aurai à lui soumettre, me surprit. Non que la savoir partir pour cette chasse ne me soit étonnante, mais sa rapidité à se déclarer prête pour affronter les dards mortels des Abeilles Tueuses tandis qu’elle se qualifie elle-même de novice, me laissait quelque peu perplexe. Peut-être disposait-elle d’une maîtrise plus grande que son humilité le pensait. Lui accordant le doute, je ne relevai pas l’incohérence qui s’échappait de la situation, la laissant alors s’approcher. Tandis qu’elle avançait sa généreuse poitrine sous mon regard qui n’en demandait pas moins, j’essayai d’obliger mon esprit à plus de réflexion qu’il ne faisait preuve à l’instant. Bien entendu, autant que possible était une réponse évidente mais elle devait certainement sous-entendre le minimum requis. Gardant mon invisible regard sur ce qu’elle m’offrait sans doute à ses dépends, je laissai un silence feinter une réflexion. Puisque je disposai de huit pattes d’Emeraudes..

-  Et bien, sans aller jusqu’à demander leur extermination, je dirai qu’au moins deux de leur dard me suffiraient. Bien entendu, ne vous sentez pas obligée de les ramener vivant.

Laissant un sourire amusé terminer ma phrase, j’essayai de me faire ressemblant à l’image qu’elle avait d’Akelar. Prenant une seconde gorgée, plus longue que la première, j’espérai trouver en elle mes esprits que les formes charmeuses de la novice me troublaient. Mais c’était là, surestimer l’alcool. Il me fallait mettre un terme à cet entretient, car je doutai de rester concentré sur l’objet de la chasse. Et si les derniers événements m’avaient appris une chose, outre que je m’étais laissé embarquer dans une hiérarchie où je n’étais qu’un rouage et que jouer les chevaliers blancs me correspondait autant que la douceur allait au Cruentur, c’est que je ne devais plus me laisser aller aux charmes de Lüthiennes. Certes elles étaient d’une plus grande beauté, mais entretenir une passion était la pire des idées.  

-  Bien, je ne vais pas vous retenir plus longtemps, vous avez sans doute des préparatifs à effectuer.

Me relevant, je lui adressai un sourire qui se voulait sincère, l’invitant par l’occasion à prendre conger.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #11 écrite Sam 17 Jan 2015 - 14:54

Ainsi, il souhaitait deux dard. Cela signifiait donc que ces bêtes en possédaient et les démontraient donc comme potentiellement dangereuse. Dans ce cas, il lui faudrait sérieusement songer à faire quelques recherches sur ces choses, car cela impliquait sans aucun doute qu'elle ne se laisseraient pas faire et risquaient même de ce révéler dangereuse. Secouant la tête, elle chassa l'idée, préférant la remettre à plus tard.

-  Bien, je ne vais pas vous retenir plus longtemps, vous avez sans doute des préparatifs à effectuer. Déclara-t-il alors.

Ouvrant de grands yeux étonnés, Freyja jeta un rapide coup d’œil par la fenêtre avant de retourner à la contemplation du Katar. Il faisait déjà nuit et il était vrai qu'elle devait entre autre, penser à rembourser le tavernier qu'ils avaient "oublié" de payer le matin même avec Isaac, sans oublier le fait qu'elle devait trouver un lieu pour dormir! Quant aux recherches, elle les feraient le lendemain! Un petit tour à la bibliothèque devrait suffire! Terminant son verre d'une traite, elle se leva vivement et acquiesça d'un signe de tête.

- Effectivement, j'ai à faire. Fit-elle dans un sourire. Mais nous nous reverrons rapidement! Ajouta-t-elle dans un sourire en coin, avant de ce diriger vers la porte où le majordome l'attendais déjà, son petit chaton dans les bras. Bonne soirée messieurs. Lança-t-elle en le récupérant avant de passer la porte et disparaître dans la nuit noire.

Cette rencontre avait été bien plus intéressante qu'elle n'aurait pu le penser et lui avait été bénéfique quant à la suite de son chemin en tant que chasseuse. Pourtant, une petite chose la chiffonnait à présent qu'elle avait quitté la demeure: combien serait-elle payée?!

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #12 écrite

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

Le mystérieux Katar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le mystérieux Katar
» LES MONDES DE MYST
» Un mystère irrésolu [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Lüh :: Les Habitations :: Quartier Noble :: Maison des Katar-