Le savoir est une donnée surfaite, surjouée

Partagez | .
 

 Le savoir est une donnée surfaite, surjouée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Dim 18 Jan - 14:31

« La culture, c'est comme la confiture, moins on en a, plus on l'étale. »
F. SAGAN





La ville, grande, animée, et sa foule bigarrée. J'avais l'impression d'entendre mille sons en même temps et je m'en réjouissais. Je découvrais chaque jours un peu plus le monde et ce ciel, sublime, j'avais l'impression qu'en tendant les bras je pourrais effleurer les nuages. Camil était dans le fond de mon sac et je marchais avec un carnet et un crayon à la main, j'écrivais tout ce que je pouvais sur tout ce que je voyais. Ma besace tapait contre ma cuisse à chaque pas, quand elle ne frottait pas, son à peine audible du cuir raide sur le tissus de mon pantalon. Ma chemise était fermée, mes cheveux coupés récemment, fous, non coiffés. J'avais jeté une veste légère sur mes épaules, sans l'enfiler. Cela faisait aussi plusieurs fois que je me rendais à la grande bibliothèque et je l'ôtais à peine entrée, la jetant sur le siège sur lequel elle restera des heures alors que je fouillerais le lieu. C'était superbe. Les étagères ployaient sous le poids de leurs livres et je sentais que celui qui m'aiderait était juste à porté de doigt. Je prenais de nouveaux amas de papier et les poser délicatement sur la table juxtaposant la chaise et mon vêtement.

* Tu tournes en rond n'avions nous pas décider de nous y rendre ? Eau, feu, terre air. Pas une seule, nous n'en n'avons pas vu une seule depuis que nous avons franchis la porte. N'es-tu pas lasse ? *
- Camil, ne t'inquiète pas. Je me suis décidée. Nous irons... ici... 

Je pointais du doigt un endroit sur la carte étalait devant mes yeux. Puis un autre, deux autres suivent. Il acquiesce. Je respire longuement et mes lèvres se pincent. J'ai l'impression que j'attendrais encore des années si je ne faisais pas le premier pas aujourd'hui. Je sentais mon sang bouillir dans mes veines. Mon impatience gagnait du terrain. Je plaçais ma main à ma nuque et regardais autour de moi.


*Ce n'est pas en attendant que quelqu'un vienne t'aider que cela arrivera, Ombre. A moins que tu ne comptes y aller seule ? Des quatre lieux que tu m'as montré, aucun ne semble réellement proche. On ne peut pas dire que tu auras écouté ta mère. C'était elle, la douée en cartographie.
- Je sais je sais je sais. En attendant ce n'est pas elle qui pourra nous aider aujourd'hui.
 
Je voyais des personnes, certes, je n'avais jamais été seule. J'avais même vu des personnes qui en aider d'autre parfois. Mais j'avais peur, peur de ce que l'on pourrait penser. J'avais compris que les dieux étaient dans la vie des gens. Mais je n'y croyais pas. Je voulais juste savoir qui étaient leurs soit-disant engeance. Ces engeances qui elles n'étaient pas vraiment des plus connus, tellement étrange de voir que ce qui n'était pas vu était cru et que ce que l'on pouvait rencontré...était nié... Un mal de crâne se faufila, et je refermais le livre et rangeais mes propres cartes gribouillées maladroitement. Je restais à fixer le regard de chaque personne qui était autour de moi, espérant trouver dans leur regard la réponse à mes questions, en vain.


*On devrait partir non ? Ce n'est pas ici qu'on trouvera un guide, il faut qu'on aille à ce temple. Ou un autre je ne sais pas choisi et dépêche toi ! Tu ne vivra pas éternellement.
- Je sais bien ça mais qui ? Pour se faire encore avoir ? Nous ne roulons pas vraiment sur les tsuris, si nous nous faisons encore à voir, tout finira mal. Tu le sais, n'est-ce pas ?

Quiconque m'observait ne pouvait se douter du dialogue qui se déroulait en moi. Je décroisais mes jambes et finit par me dirigeait vers un genre de bureau des pleurs ou personne ne trouvant un renseignement pouvait s'en plaindre et être guider.

« Bonjour, se serait pour un renseignement s'il vous plaît. »

J'offris mon plus beau sourire de jeune fille modèle, sauf que pour le coup, ça faisait plus jeune homme de bonne famille, un peu guindé en soi.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Luce
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : KoenVM
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 376
Double Compte : Roderik Mortier
Métier : Aucun pour le moment
Invocation(s) : Winglece
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #2 écrite Dim 18 Jan - 21:09

Le bureau auquel elle se présenta fut un vieux bureau en bois sombre. Un simple regard suffisait à dire qu’il était habité par la présence d’une des employées de la bibliothèque: Des livres d’études grands ouverts à la page botanique, un carnet griffonné par les croquis et les écrits de son propriétaire ainsi qu’un tas de feuille, du papier à lettre, sur lequel la bibliothécaire avait gratté depuis peu. Une bougie était allumée et son bougeoir remplit de cire. Camil put voir à cet instant la bibliothécaire s’installer à son bureau. Il s’agissait d’une petite blonde aux yeux bleus. Elle se présentait avec un visage légèrement plus pâle que ces dernières fois. Les nuits passées à scruter les livres et à préparer les nombreux projets qu’elle avait à l’esprit lui prenait beaucoup de temps et cela mettait en péril le sommeil de Luce. Elle s’obstinait cependant à dire qu’une fois le projet assouvit elle aurait enfin la satisfaction d’avoir accomplit quelque chose d’important à ses yeux et elle pourrait ainsi dormir sur ses deux oreilles. Ce qui n’était pas du tout le point de vue des habitués des rayons. Elle passa sa main sur sa bouche pour cacher timidement ses bâillements. Ainsi était-elle encore en train de travailler à son bureau à la rédaction d’une lettre officielle en aidant entre-temps les rares visiteurs qui osaient lui réclamer son aide.

C’est à ce moment-là, alors qu’elle venait juste de déposer un tas de paperasse sur la table qu’elle vit la présence à son bureau. D’un large sourire, elle accueilli Camil comme elle l’aurait fait avec n’importe quelle personne qui se serait présentée à elle.

“Attendez un instant je vous pris.” Dit-elle d’une voix douce.

Rapidement, la bibliothécaire ferma les livres incrustés d’un marque page, les empilant les uns sur les autres et rangea la lettre qu’elle écrivait dans un des tiroirs du bureau.

“Que puis-je pour vous ?” demanda-t-elle, finalement, à Camil, son sourire toujours présent et son regard figé sur ses yeux bruns.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #3 écrite Dim 18 Jan - 21:40


Ce n'était pas rangé, ça vomissait des pages à n'en plus pouvoir. C'était tâché aussi. Je crois que si mère avait vu ça, elle n'aurait pu s'empêcher de tout balayer d'un revers du bras. Personnellement, j'avais l'impression de voir le bureau de père et c'était somme toute assez reposant. La jeune qui était visible me faisait l'effet d'un enfant, un oisillon chétif. Je passais une main à ma nuque encore, jouant avec une de mes mèches, cherchant dans le regard océan de la demoiselle quelque chose qui montrerait qu'elle m'est remarquée. Pourtant je n'avais pourtant pas parler relativement bas. Je sursautais quand elle me répondit enfin surprise de sa voix.

« Bien. »

Je mordais ma lèvre et reculais d'un pas, alors qu'elle fit un rangement, l'avortant aussitôt. Une seule feuille avait disparu. Je soupirais discrètement, non par agacement mais plus par fatigue aussi. Mes yeux me brûlaient de temps lire dans un endroit si faiblement éclairé. Je souriais néanmoins alors qu'enfin elle releva son regard.

« Je cherche des livres sur Terra. Et sur ses engeances. Bref, ce qu'il existe sur le dieu de la terre. Avez-vous des ressources ? »

J'avais parlé d'une voix monocorde, peu d'intonation, un léger enthousiasme de circonstance et aucun mépris. J'avais appris que les gens n'appréciaient vraiment pas que l'on dénigre les dieux, soit par peur soit car il leur était tout bonnement inconcevable que l'on puisse remettre en cause leur existence. Il fallait usé avec tact et diplomatie. Je mordillais à nouveau ma lèvre, nerveuse, en l'attente de sa réponse. Je songeais à la distance qui me séparer du fameux temple, me demandant ce que j'y trouvais, aussi, j'osais ajouter :

« Et... auriez-vous des informations sur les temples des demi-dieux.. ? »

A voix basse, plus féminine que je l'aurais voulu, mais bon, Camil semblait être silencieux et seul lui était capable de me poussait à...être lui.. ? Avec lui je me sentais capable d'être qui je voulais, et de croire que tout était possible, du moment que prononçait par ma poupée. Elle restait comme un poids mort dans ma besace, sûrement pour me faire comprendre que je ne devrais pas ainsi la bouder. Il n’appréciait que rarement que je lui parle pas, mais j'avais besoin de toute ma tête pour engranger le plus d'information possible, si je me faisais tuer là bas, Camil ne serait plus non plus, et j’espérais bien que ça il était encore en état de le comprendre !
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Luce
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : KoenVM
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 376
Double Compte : Roderik Mortier
Métier : Aucun pour le moment
Invocation(s) : Winglece
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #4 écrite Jeu 22 Jan - 13:26

La demoiselle posa ses doigts sur son menton, réfléchissant aux attentes du jeune lecteur.

“Il doit effectivement avoir des ressources dans ce domaine. Pour les engeances de Terra, il est certain que vous en trouverez. Pour ce qui est de Terra… C’est à voir.”

Luce hésitait, il y avait selon elle quelques livres référencés sur Terra et les autres dieux mais elle ne se fiait absolument pas à ces écrits qui selon elle était porteur d’une proximité, d’une relation avec les Dieux qui lui semblait trop forte pour qu’un humain puisse se présenter comme le conteur particulier de leur vie. Ce genre d’écrit devait sans doute se trouver au même endroit que les invocations : Dans les mythes et légendes. Elle n’osait cependant pas donner son avis personnel sur ces références, il y avait là un risque trop grand pour se permettre d’avouer son indifférentisme ainsi que ses doutes quand aux sources même si la personne face à elle était précautionniste. Beaucoup d’altercations avaient déjà eu lieu à la bibliothèque où certains précautionnistes radicaux se sont mis à huer la disposition des livres sur les Dieux si bien qu’Alba avait dû demander le soutien des gardes pour les faire sortir. Alba étant en congé maternité ce n’était sans doute pas le moment de reproduire une telle polémique. Les invocations avaient-ils déjà connus leurs géniteurs ? Sans doute y avait-il dans les monographies des témoignages des invocations.

“Très bien. Suivez-moi !”

Elle contourna le bureau qu’elle laissa à l’abandon pour guider la jeune personne vers les rayons de la bibliothèque. Il était plus simple de passer en ligne droite et de tourner dans le rayon d’Art pour ne pas perdre de temps. Luce constata qu’elle avait à plusieurs reprises prit le chemin des rayons de mythes et légendes ces derniers temps. Les Hommes s’intéressaient de plus en plus aux légendes arcaniennes et qu’elle pourrait éventuellement proposer une exposition sur ce thème. Peut être parviendrait-elle à attirer du monde dans la bibliothèque.

Le lecteur lui demanda à la suite des informations sur les temples, sa voix a peine audible sifflait dans les oreilles de Luce mais elle remarqua simplement le fait que le jeune homme avait emprunté une intonation plus aigüe, sans doute était-il nerveux ou tout simplement timide. Elle ne put se retenir d’élargir la commissure de ses lèvres en un sourire en coin à cette question.

“Il y en a effectivement. Tout se trouve dans le même rayon. Si vous avez cependant des demandes spécifiques par rapport aux temples je pourrai éventuellement faire les recherches par moi-même, sélectionner les choix les plus pertinents et vous les apporter. Cela vous ferait gagner du temps.”

Ils arrivèrent dans le fameux rayons mythes et légendes. C’était sans doute l’une des zones la plus importante mais aussi la plus spacieuse entre les étagères. Une table se trouvait non loin des livres où quelqu’un, un noble, lisait tranquillement. Luce baissa d’un ton pour ne pas interrompre la lecture de celui-ci tandis qu’elle invita Camil à faire ses recherches. Ses dernières indications furent silencieuses; certaine d’avoir attirée le regard du lecteur, Luce vint poser sa main sur chaque étagère pouvant correspondre aux demandes de ce dernier. Les inscriptions “Demi-Dieux” ou encore par le biais de serre-livre la différenciation des quatre familles permettait de distinguer et de choisir les livres plus facilement.

“Désirez-vous autre chose ?” Demanda enfin la bibliothécaire pour s’assurer d’avoir terminer son travail.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #5 écrite Dim 22 Fév - 11:13

Je la regardais évoluer dans son environnement comme un poisson dans l'eau aiguiserait ma curiosité... Elle voyageait parmi les rayonnages à l'odeur du passé, et je la suivais docilement, ne demandant qu'à en finir au plus vite malgré l'envie tiraillante d'ouvrir chaque ouvrage qui effleurerait ma main. Je me rappelais vaguement mon père m'apprendre autant de mots que possible comme on gave une oie. Non pas pour lui manger son foie mais pour la laisser se faire dévorer son âme par une foi morbide. La colère gronda en moi mais rien ne le laissait paraître. Il m'offrait les mots comme compensation au monde. La jeune femme était agréable à regarder, je m’extasiais encore de la diversité des visages que je rencontrais. Le monde pour moi c’était résumé à deux visages, celui de mes géniteurs.

Elle s’arrêta enfin à un rayonnage et j’observais les nombreux livres que j’imaginais emplis de poussières, sauf le respect de mon hôtesse. Elle m’expliqua de façon concise leur contenu et où je pourrais trouver ce qui m’aiderait. Elle restait neutre et c’était plaisant, rassurant. Elle me proposa même de m’aider dans mes recherches et j’hésitais longtemps à cette éventualité. Je ne savais pas où sa neutralité s’arrêter, si je me trouvais en face d’une folle à la religion écrasante je risquais de me mettre dans une position des plus délicates. Pareil si elle se sentait de me protéger contre les fameuses épreuves dont ma mère me parlait souvent, censé éprouvé les âmes salies. En insistant que c’était pour cela que je devais rester avec elle, pour me protéger et les laisser venir à moi et non le contraire. Mon esprit était embrouillé. Je mis mes mains sur mes hanches et m’adossait sur un pilier, légèrement, dans une pose plus ou moins masculine. Je remarquais aussi que dans le rayon, les temples étaient tous traité.


“Hum… Je pense que ça ira. Merci beaucoup pour votre aide, je vais vous libérer.”

Aussitôt, je pris plusieurs livres et les empiler doucement, avec une délicatesse apprise par mon père et me dirigeais vers une table de travail. Je comptais au final enregistrer un maximum de lieu sur une minimum de carte reproduite par mes soins, ou du moins des croquis rapides que j’aimerais être lisible par la suite.


*Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée. Tu risques de t'emmêler les pinceaux. Qui te dis qu’après tu n’en retiennes pas un seul. *


Je mis Camil de côté histoire de faire ce travail au plus vite. Je ne comptais pas laisser s’éterniser la conversation avec la bibliothécaire car après tout, elle avait l’air très occupée et je le suis aussi. Elle aussi m’avait prise pour un homme. Je remerciais mon idée de me faire passer pour Camil, il m’aidait à croire en moi et m’éviter les ennuies de mon identité première. Je regrettais parfois mes cheveux longs ainsi que mes robes qui était quand même moins collante que mes vêtements actuels. Je laissais vagabonder mes pensées en grattant pas mal de note et plusieurs cartes. J’espérais sincèrement réussir à visiter un temple ce mois si.

Une fois finis, je remisais tout dans ma besace et entrepris de ranger chaque livre à sa place. Je remerciais une seconde fois la bibliothécaire et sortie du lieu, un peu trop imposant et sombre à mon goût. Mon besoin de liberté me rendait parfois mal à l’aise en lieu clos.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Luce
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : KoenVM
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 376
Double Compte : Roderik Mortier
Métier : Aucun pour le moment
Invocation(s) : Winglece
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #6 écrite Jeu 5 Mar - 21:03

La bibliothécaire avait accompli sa mission envers le jeune homme qui la remercia de son aide. Son éternel sourire ne l’avait pas quitté et elle inclina respectueusement la tête avant de quitter le rayon. Depuis quelques temps déjà elle allait et venait pour aider les personnes venant à son bureau, ou plutôt, celui de sa supérieur, Alba, en repos depuis l’accouchement. Luce se sentait bien seule ses derniers temps : Quelques jours après son retour à la capitale elle avait été informé des derniers événements par les bibliothécaires : Un nouvel apprenti sous les soins de l’une d’entre elle, de nouveaux problèmes de détérioration s’ajoutait à la bibliothèque mais les réparations accordées par le prince et quelques arrangements sympathiques avec des relations des habitués allait sans doute bientôt régler le problème. Néanmoins, il fallait toujours garantir le renouvellement des inscriptions et l’attractivité de la bibliothèque pour espérer obtenir les faveurs d’une prime et ainsi développer encore les ressources du lieu. Ce qu’ils leur fallait, c’était de la nouveauté, un moyen d’attirer les lecteurs, jeunes ou âgés, d’un territoire voisin ou lointain. Et justement, Luce avait quelques idées rapportées de son séjour à Calameth. Cela n’allait sans doute pas révolutionner l’île d’Arcane mais il suffira sans doute pour attirer du monde dans la forêt des livres.


Elle laissa la porte du bureau grand ouvert dans le cas où d’autres personnes viendraient quérir son aide et reprit la lettre dissimulée dans le tiroir. Assise confortablement sur la chaise du bureau, elle plongea sa plume dans l’encrier, s'arrêta dans son geste pour saluer le jeune homme qui venait de passer près de la porte et se remit à la tâche avant que la plume ne cracha sur la table. 


[FIN DU RP]
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

Le savoir est une donnée surfaite, surjouée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les expressions et vocabulaire à savoir par votre perso
» La Tour du Savoir
» question sur : le savoir construit les hommezs
» Dans la vie , il est important de savoir perdre que de savoir gagner. A 70 ans ,
» Etiquette et savoir vivre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Lüh :: Lieux de Divertissement :: La Grande Bibliothèque-