Tout ce qu'il faut savoir sur Nécra en faisant une nouvelle rencontre.

Partagez | .
 

 Tout ce qu'il faut savoir sur Nécra en faisant une nouvelle rencontre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Mer 28 Jan - 23:32


La chasseresse avait quitté l'arène il y avait seulement quelque minutes. La nuit approchait à grand pas mais elle sentait d'avance que le sommeil la fuirait et peut être la bibliothèque était elle encore ouverte. Toujours est il que la demoiselle se rendit sans y penser en direction du grand bâtiment qui contenait en son sein toutes les connaissances d'Arcane. Elle espérait y trouver des information sur ce lieu si mystérieux et méprisé des aventuriers. Les Ruines de Nécra semblaient être le cœur d'une folie vieille de plusieurs millénaires et tout ce qu'elle pourrait apprendre sur les monstres s'y trouvant lui serait utile. Après tout avec une compagne de voyage telle que la Noble aux yeux vairons elle avait tout intérêt à engranger un maximum de connaissance pour palier au dangers qui tenteraient, nul doute là dessus, de nuire au bon déroulement de la mission. 

Elle savait que les Fureur était ces monstres agressifs dont les cornes, empoisonnées, décuplaient la douleur de leur victime et cela lui suffisait pour penser que, comme eux, tout les êtres occupant cet endroit chercherait à les empêcher de rentrer indemne. Mais les 5000 Tsuris promis valaient la peine de prendre ce risque, avec une telle somme elle était sure de pouvoir s'offrir une maison, car ses économies allaient bon train dernièrement. Arrivée devant les lourdes portes du lieu et pénétra dans l'immense salle dont émanait une odeur de papier et de poussière ainsi qu'un impressionnant silence. La dernière fois qu'elle était venue en ce lieu remontait à plus d'un mois, avant qu'elle n'entre officiellement dans le cercle des chasseurs dorés. Cette fois ci elle préparait un voyage bien plus dangereux que son test d'aptitude et personne ne serait là pour veiller sur elle comme Edwin l'avait fait dans la forêt de Jade.

La jeune femme erra entre les étagères, repérant des ouvrages qu'il serait intéressant de lire mais dont elle n'avait pas l'utilité en ce jour. Quelques uns avaient pour sujet la botanique ou les plantes curatives, domaine sur lequel elle cherchait toujours plus de d'informations. D'autres relataient de légendes historiques sur tel ou tel monstre qu'on avait jamais revu tel que le gardien des monts Zan. Quand après une heure elle n'eut trouvé qu'un mince livre dans lequel il était question de la flore quasi inexistante et non de la faune des Ruines de Nécra et qu'elle eut croqué rapidement une carte du lieu d'après celle que possédait la grande bibliothèque de Luh, l'archère décida de se tourner vers ceux qui connaissaient le lieu bien mieux qu'elle et qui saurait sans doute lui indiquer quels ouvrage seraient à même de l'aider. 

Plume s'approcha d'un bureau ou une femme triait des livres de toutes sortes dont le volumes allait du carnet à l'encyclopédie. De longs cheveux d'un rose pâle encadrait un visage aux traits fins et gracieux, la femme était vêtue d'un chemisier blanc, sans le moindre plis, qui cintrait sa taille d'ou tombait une jupe à volant noire. La tenue, simple, soulignait la fine taille de la jeune femme et mettait en valeur sa chevelure à la couleur peu commune. Comme elle semblait concentrée sur sa tâche, la jeune femme hésita à la déranger jusqu'à ce qu'une petite voix lui murmure que ça n’était pas à tourner en rond pendant des heures qu'elle trouverait ce qu'elle recherchait elle déclarant donc à voix basse, chuchotant pour ne pas déranger la multitudes de lecteurs qui parcouraient actuellement le savoir de ce monde :

" Excusez moi de vous déranger, je cherche des information sur les ruines de Nécra et le seul ouvrage que j'ai trouvé est celui-ci mais il ne m'apporte pas les détails qui m’intéressent. Pourriez m'indiquer ou je puis trouver le bestiaire de cette partie de l’Île ou les récits qui s'y rapportent ?"

La femme avait levé ses yeux vers la chasseresse quand celle-ci avait agité l'ouvrage qu'elle avait feuilleté devant son nez et Plume fut surprise par l'intensité des yeux bleues de la bibliothécaire. Ils semblaient aussi profonds que les abysses des océans inconnus et la demoiselle dut se gifler mentalement pour parvenir à sortir de leur emprise.
▲ Succès ▲


Dernière édition par Plume le Mar 25 Aoû - 2:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Mila
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 19/11/2014
Messages : 94
Métier : Bibliothécaire
Invocation(s) : Houka~~
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Dim 1 Fév - 21:49



Les ombres de la nuit se propageaient dans Lüh, caressant les habitations, soufflant dans les airs, et provoquant une atmosphère lugubre. Les allées se trouvaient désormais désertes, les hurlements des enfants ne se faisant plus entendre, laissant place au silence austère et glacial de la nuit.
Le regard de Mila se déposa sur les lumières tamisées de la bibliothèque, parsemée de lanternes dans lesquelles les flammes s’animaient, semblant attirées par les ombres. Ces reflets orangés aux allures douces la fascinait, et sans s’en rendre compte elle les observa songeuse pendant plusieurs minutes. Mila repensa au jour où elle s’était retrouvée devant Houka, ses flammes l’avaient enveloppé, la fascinant, la mordant, animant ses démons. Elle ne s’était jamais sentie aussi vivante, aussi entière que lorsqu’elle s’était retrouvée dans cette pièce enflammée, où sa vie se trouvait entre les mains de l’invocation.
Délicatement elle s’approcha des lanternes, caressant la paroi de verre, puis inséra ses doigts à l’intérieur, effleurant les flammes qui semblaient danser autour de ses longs doigts, sans la brûler. Mila caressa la cire liquide, ramenant ses doigts vers la flamme, attendant que la cire durcisse, provoquant une sensation de pression délicieuse sur sa peau, puis l’approcha de la flamme pour la faire fondre de nouveau. Cette fois, la morsure de la brûlure s’empara d’elle, provoquant une douleur qui s’étendait dans sa main, mais dont elle se délecta. Pendant plusieurs minutes, elle resta debout, les doigts caressant les flammes qui semblaient apprécier sa présence, songeant à son invocation dont elle ne savait rien. Depuis plusieurs jours, son histoire l’avait rattrapé, l’obligeant à renoncer à ses fantasmes de vengeance pour tempérer la situation. En soi, elle appréciait la solitude, cependant l’envie d’en apprendre sur l’invocation la titillait de plus en plus.
Mila inspira profondément, refermant l’ouverture en verre qui protégeait la flamme, se dirigeant ensuite vers le bureau où plusieurs ouvrages l’attendaient. Elle caressa leurs couvertures, observant les sceaux situés à la première page, lui permettant de les trier. Au fil des minutes, elle se retrouva absorbée par un ouvrage sur les légendes des invocations. Un sentiment semblable à la nostalgie s’empara d’elle, songeant à son enfance bercée par ces histoires, dont elle n’avait jamais réellement su délier la réalité du monde onirique. Les livres l’avaient instruite, lui inculquant des notions dont la plupart des individus ignoraient l’existence, pourtant elle n’avait aucune expérience. Elle n’avait jamais réellement côtoyé d’invocation, et ses voyages se résumaient à des balades innocentes dans lesquelles elle n’avait été qu’un pion, qu’un point faisant parti de l’arrière plan. Désormais, elle détenait les cartes dans sa main, elle n’avait besoin que de temps pour penser sa stratégie, mais ce dont elle était sûre, c’était de sa volonté de faire bouger les choses.
Une ombre se dessina devant elle aux allures féminine. Mila n’y prêta pas attention, absorbée par ses pensées ainsi que par ses ouvrages. Cependant une voix douce chuchota, arrivant à ses oreilles, la sortant de ses songes.

« Excusez moi de vous déranger, je cherche des information sur les ruines de Nécra et le seul ouvrage que j'ai trouvé est celui-ci mais il ne m'apporte pas les détails qui m’intéressent. Pourriez m'indiquer ou je puis trouver le bestiaire de cette partie de l’Île ou les récits qui s'y rapportent ? »


Le regard de Mila glissa des lignes qui se dessinaient sous ses yeux à l’ombre qui se trouvait désormais devant elle. Une jeune femme aux cheveux presque incolores se trouvait devant elle, dotée d’un regard qui lui semblait mélancolique. Ses yeux la sondèrent, et la jeune femme sembla hypnotisée pendant plusieurs secondes par le regard de Mila, aux lueurs abyssales.
Mila se releva, s’emparant du livre que la jeune femme lui tendait, gardant son visage impassible. Elle n’eu besoin que d’une fraction de seconde pour analyser l’ouvrage et le reposer sur son bureau aussitôt. Elle se dirigea vers les rayons qui se situaient dans l’aile gauche de la bibliothèque, se retournant vers la jeune femme pour s’adresser à elle.

« Nous allons nous diriger dans l’aile consacrée aux bestiaires dans un premier temps. Pourriez-vous m’indiquer le type d’informations auxquelles vous désirez accéder ? »


Mila avait une lueur dans le regard qui la rendait mystérieuse et fascinante malgré sa froideur et sa neurasthénie quasi-constantes. Elle ne faisait pas semblant, elle ne s’encombrait pas de courbettes, et ce soir-là elle ne faisait pas exception. Dans un silence apaisant, son corps se dirigea vers l’aile des bestiaires, puis une fois qu’elle se trouva devant la porte, sa main glissa sur la poignée, poussant sur la paroi boisée. La salle aux lumières tamisées se dévoila sous leurs yeux. L’odeur semblait plus ancrée dans cette aile, une manière de montrer l’intemporalité de ces ouvrages. Mila observa la jeune femme et indiqua du doigt l’une des étagères.

« Vous avez les bestiaires qui devraient vous intéressez dans cette étagère. Attendez-moi, je reviens avec d’autres ouvrages. »


Mila s’éclipsa quelques instants, indiquant à la jeune femme l’étagère ainsi que le fauteuil qui se trouvaient à proximité d’une cheminée éteinte. Son esprit s’évada plusieurs instants lorsqu’elle observa la lune dans le ciel lorsqu’elle se trouva devant l’une des fenêtres de la bibliothèque. Plusieurs minutes s’écoulèrent, Mila s’apprêta à retrouver la jeune femme, les bras chargés de livres. Elle savait que les ruines de Nécra appartenait à des livres anciens dont quasiment personne ne se souciait désormais. Cette jeune femme désirait-elle s'aventurer dans ces lieux ? Mila songea à cela en descendant les marches qui menaient vers la salle principale.


▲ Succès ▲


Dernière édition par Mila le Dim 2 Aoû - 18:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #3 écrite Lun 2 Fév - 4:36


La jeune femme aux cheveux rose saisit son livre et l'observa un bref instant avant de le délaisser sur un coin du bureau. Son visage, comme doté d'un masque semblait froid et distant, comme si toute chaleur avait quitté son être. Se levant en faisant virevolter les volants de sa jupe d’ébène involontairement la femme se dirigea vers les étagère de gauches. Puis se retournant vers la chasseresse elle lui demanda, sans même esquisser un sourire ou une quelconque preuve d’intérêt envers la recherche :

« Nous allons nous diriger dans l’aile consacrée aux bestiaires dans un premier temps. Pourriez-vous m’indiquer le type d’informations auxquelles vous désirez accéder ? »

Plume hésita un instant à répondre joyeusement afin d'obtenir une réaction, puis elle opta pour la neutralité et expliqua, les sourcils froncés avec sérieux :

" A vrai dire j'aimerais voir toutes les informations dont vous disposez sur les Ruines de Nécra. Je tiens à connaitre tout ce qui s'y trouve"

La dame au regard si profond la mena vers une porte de bois sombre. Sa main fit pression sur la poignée et le regard de l'archère se posa sur l’intérieur de la petite pièce composées de grande étagères couverte de carnets et de livres de toutes tailles et épaisseurs, d'un fauteuil au voleur carmin et de petite lampes qui donnaient à la salle une luminosité suffisante pour lire sans s'éblouir. La senteur du savoir, cette drôle de fragrance de papier forte et mystérieuse, l’envoûta tandis ce que le silence lui offrait les moyens de se concentrer sur les informations dont elle avait besoin. Un regard lui fut accordé puis le bras à la peau pâle s’étendit. Plume en suivit les veines bleutées du poignet jusqu'à la main puis au doigt qui désignait une des étagère couvertes d'ouvrages tandis que la voix plate de la femme déclarait :

« Vous avez les bestiaires qui devraient vous intéressez dans cette étagère. Attendez-moi, je reviens avec d’autres ouvrages. »

La jeune chasseuse hocha la tête et regarda la bibliothécaire s’éloigner l'air songeuse. Elle entama ensuite ses recherches. Saisissant un livre lourd et imposant dont les reliefs témoignaient de l’ancienneté elle en fit défiler les pages, puis arrivée à la partie qui l’intéressait elle sortit son petit carnet et commença à y noter quelques détails dont elle aurait besoin de se souvenir au moment du voyage. Elle abandonna l'ouvrage sur le fauteuil, ouvert sur la page dont elle venait de retranscrire les informations importantes, et saisit un autres livre. Celui-ci plus fin, ressemblait d’avantage à un carnet de note. Elle y releva de précieux détails sur la végétation, malheureusement la plante qu'elle devait récupérer dans le sinistre lieu n'y figurait pas. Elle posa le récit à coté du premier manuscrit et se mit à ouvrir un autre livre, puis un autre, et enfin un dernier ou la bête que les deux femmes allaient devoir affronter, le fureur, était détaillé avec une description déconcertante. 

La jeune femme aux regard sombre revint à cet instant. Plume, concentrée dans sa lecture, ne l'avait pas entendu et elle faillit sursauter. Puis avisant les ouvrages que la femme portait et ceux, qui abandonnés là ou l'archère avait arrêté de lire, traînait encore sur le siège elle lança, s'excusant du dérangement et laissant libre cours à la réflexion qu'elle se faisait depuis un moment déjà :

" Je vais ranger ceux là, je crois que j'en ai tiré tout ce qui m’intéressais. Pardonnez moi j'ai quelque peu pris mes aises. Vous travaillez depuis longtemps dans la grande bibliothèque de Luh ? Je ne crois pas vous y avoir déjà vu."

Plume se saisit des livres et reposa chacun à sa place sur la grande étagère puis elle se demanda si laisser libre cours à sa curiosité avait été une bonne idée. Après tout la demoiselle au chemisier ivoire ne s'était pas étendu sur la discussion, se contentant de répondre à la demande de la chasseuse. Peut être l'importunait elle ? Si cela se trouvait la bibliothécaire était dans un mauvais jour et elle souhaitait juste qu'on la laisse tranquille. Une moue hésitante gagna les traits de la jeune femme aux yeux mer de glace.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Mila
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 19/11/2014
Messages : 94
Métier : Bibliothécaire
Invocation(s) : Houka~~
Inventaire▲

Aventure #4 écrite Lun 16 Mar - 17:31



Pendant plusieurs secondes Mila contempla les ouvrages parsemés dans la pièce, inspirant l’odeur enivrante de ces parchemins mêlée aux bruits des pages qui se tournent. Ces pages datant de plusieurs siècles, semblant intemporelles dont l’odeur, la couleur et les courbes inspirent l’ancien monde. Puis, ses yeux se posèrent sur le corps de l’inconnue qui semblait apaisée dans le fauteuil en cuir, entourée de plusieurs ouvrages. Son visage semblait inspiré par ces ouvrages, ses yeux trahissants une curiosité inassouvie, une curiosité qu’elle connaissait parfaitement.
Mila réprima un sourire en observant la scène, une sensation de nostalgie s’emparant d’elle. Il y a plusieurs années, son âme hantait ces lieux, désirant s’évader de ce monde auquel elle n’avait pas le sentiment d’appartenir. Plusieurs fois elle s’était retrouvée endormie dans ces fauteuils, serrant un conte contre sa poitrine, puis plus les années défilaient plus les contes devenaient des ouvrages plus réalistes, plus complexes et ses yeux ne se fermaient plus.
Lorsque son innocence venait de voler en éclats, faisant imploser ses illusions, causant des dommages irréversibles, c’est dans ces lieux que Mila s’était réfugiée. Ils avaient un effet apaisant sur ses démons intérieurs, malgré son visage impassible, la lueur dans ses yeux dévoilait une seconde personnalité, moins glaciale. Dans ces moments-là, Mila parvenait à caresser les contours de son âme, semblant humaine, pourtant dans les secondes qui s’écoulèrent, sa nature reprenait le dessus, laissant un corps sans âme.
Selon elle, ces lieux inspiraient le bonheur, du moins elle présumait que cette sensation dans son corps ressemblait au bonheur. Il n’avait pas besoin de se lire sur son visage pour qu’il devienne réel. Tous ces artifices étaient réservés aux humains, tandis que pour elle, les yeux étaient les fenêtres de l’âme, et si seulement les individus accordaient autant d’attention à la profondeur des yeux, plutôt qu’à leur personne, le monde serait différent.
Mila inspira profondément en songeant à cette conception du bonheur. Elle savait pertinemment que l’espèce humaine ne parvenait pas à observer le monde comme elle le faisait. Son sentiment d’être en marge n’était pas qu’une impression, elle était réelle et à cet-instant d’autant plus palpable. Lorsque le regard de la jeune femme s’était ancré dans celui de Mila, l’écart entre leurs réalités venait de se creuser. Elle savait que son indifférence dérangeait, fascinant dans un premier temps, puis lassant. Elle n’avait tout simplement pas l’envie. L’envie de faire de faux semblants, de céder aux conventions sociales pour ne pas les incommoder. Elle s’était promis de dicter sa propre conduite, quoiqu’il advienne, quoiqu’il lui en coûte, quoiqu’ils en pensent.
La jeune femme s’empressa de se redresser, semblant confuse à l’encontre de Mila. Pourtant celle-ci l’observa, attentive à ses faits et gestes, restant silencieuse tout en disposant les livres qu’elle détenait sur la table devant elle avec délicatesse. Tandis que les doigts de Mila effleuraient les couvertures, ses ongles parcourant les sommaires, griffant les pages puis les caressant, la voix de la jeune femme brisa le silence, obligeant Mila à détacher son regard des ouvrages pour s’ancrer dans les yeux de la jeune femme.

 « Je vais ranger ceux là, je crois que j'en ai tiré tout ce qui m’intéressais. Pardonnez moi j'ai quelque peu pris mes aises. Vous travaillez depuis longtemps dans la grande bibliothèque de Luh ? Je ne crois pas vous y avoir déjà vu. »


Le froncement de sourcils de Mila trahissait sa surprise. Ses doigts s’étaient arrêtés, son regard quant à lui restait figé et il lui fallut plusieurs secondes pour parvenir à reprendre un visage impassible. L’envie d’asséner une répartie cinglante lui mordait les lèvres, pourtant la perspective d’observer un humain s’intéresser à elle attisait sa curiosité et son amusement. N’y avait-il pas une pancarte sur son front indiquant à quel point s’adresser à elle pouvait être néfaste ? Cette perspective se dessina sur son visage, d’un léger sourire qui disparut en une fraction de seconde. Puis, elle déposa la paume de sa main à plat sur un livre, s’appuyant sur celle-ci, tout en observant la jeune femme, indifférente, cependant une lueur dans le regard.

« Le fait que vous vouliez des indications sur les ruines de Nécra m’indique que vous êtes téméraire, mais le fait de me poser des questions personnelles … Je ne sais pas si cela relève du courage ou de l’inconscience. »


Les pensées de Mila se déversaient avec fluidité de son esprit à sa bouche, sans songer aux conséquences. Elle n’avait aucunement conscience des conventions sociales,  du moins elle les reniait, et la perspective de devoir formuler ses propos dans le but de ne pas froisser son interlocuteur l’exaspérait. La société n’était faîte que de faux semblants, les histoires, les apparences … Il n’y avait que les mots, les pensées qui se devaient de rester pures, et elle ne désirait pas y déroger. L’expression sur le visage de la jeune femme dévoila un malaise, du moins pendant une fraction de seconde Mila eu l’impression de discerner également de la fascination. Inconsciente. Songea-t’elle, ressentant ses démons s’éveiller, désireux de déverser leur poison sur cette blanche colombe.
Mila s’empara d’un ouvrage, le tournant vers Plume, ancrant son regard dans le sien. Elle ne désirait pas poursuivre cette conversation, ni répondre à ses questions. Elle était uniquement là pour lui indiquer des informations sur les ruines de Nécra, rien de plus. Mila observa la pendule, et ancra son regard dans celui de la jeune femme, gardant son visage impassible et son ton calme.

« Nous fermons dans quarante minutes, si vous voulez vos informations à temps il ne vaut mieux pas s’éparpiller. Tous ces ouvrages pourront vous éviter des ennuis. N'hésitez aucunement si vous désirez plus d'informations. Sur les ouvrages. »


Son regard ne trahissait aucune pensée, pourtant une lueur brillait, à peine discernable. Mila ne parvenait pas à savoir si cette inconnue désirait désormais porter son attention sur les ouvrages ou sur le mystère qui l’entourait. Cependant, Mila savait pertinemment qu’à vouloir jouer avec le feu, on finissait par se brûler. Mais comme elle aimait ces flammes.


▲ Succès ▲


Dernière édition par Mila le Dim 2 Aoû - 18:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #5 écrite Mar 17 Mar - 0:21


Après sa réplique le visage de la femme laissa passer différentes émotions, de l’étonnement d'abord, puis a nouveau du détachement avant un bref sourire pour retomber sur cette indifférence froide qui semblait être un masque arboré constamment par la bibliothécaire. La chasseresse l'avait observé lorsque, caressant les livres avec délicatesse son regard semblait révéler milles secrets. Au final elle n'avait encore rien découvert, mais l’intérêt qu'elle portait à cette chasse aux trésors n'avait pas terni. A la réplique de la demoiselle aux cheveux roses, l'archère resta un instant perplexe, surprise puis elle se redressa et rangea les livres a leur place. Lorsqu'elle eut fini la femme lui tendait un manuscrit dont elle se saisit en l'écoutant :

« Nous fermons dans quarante minutes, si vous voulez vos informations à temps il ne vaut mieux pas s’éparpiller. Tous ces ouvrages pourront vous éviter des ennuis. N'hésitez aucunement si vous désirez plus d'informations. Sur les ouvrages. »

La précision fit intérieurement sourire Plume, qui ouvrit la couverture de cuir relié pour en observer l'intitulé. Il s'agissait apparemment du carnet de route d'un célébré aventurier qui avait cartographié les ruines et leurs alentours. Relevant la tête, la chasseresse déclara alors, amusée par une pensée soudaine :

" Nous pourrions faire les deux ? Mais je suppose que même si je m’engageais à répondre à une de vos questions a chaque fois que vous apportez une réponse à une des miennes cela ne vous satisferez pas. Ais-je tord ?"

Tout en feuilletant le manuel d'une main et en notant des informations dans son carnet de l'autre, la demoiselle gardait un œil sur la bibliothécaire. La chasseresse se demanda quel était son plat préféré, où les lieux où elle aimait se rendre, d'autres questions futiles erraient à l’intérieur de son crâne, prêtes a le faire exploser. Sa curiosité était irrépressible, ce n’était pas nouveau mais elle prit soudain conscience que cela pouvait devenir dérangeant pour ceux qui la subissait. Elle posa son crayon en équilibre derrière l'oreille et ajouta, pensive, d'un air désolé :

" J’espère que ma question ne vous a pas importuné au delà du raisonnable sans quoi je m'excuse, j'imagine que mon attitude franche ne peut pas plaire a tout le monde."

Plume avait terminé sa phrase en souriant à demi. Elle espérait ne pas avoir froissé la femme aux yeux abyssaux. Elle se replongea une nouvelle fois dans le livre puis le referma et attaqua le suivant, attendant la réponse, s'il y en avais une, à sa déclaration. Peut être l'ignorerait elle tout simplement ? Cela semblait logique si l'archère l'avait vexé par ses sollicitations.


HRP:
 
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Mila
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 19/11/2014
Messages : 94
Métier : Bibliothécaire
Invocation(s) : Houka~~
Inventaire▲

Aventure #6 écrite Sam 21 Mar - 19:45


Plusieurs secondes s’écoulèrent durant lesquelles les lèvres de Mila restèrent closes. L’expression sur son visage ne transmettait aucune émotion, ne permettant aucunement de deviner ses pensées. Quant à ses yeux, ils ressemblaient aux abysses, dévoilant une lueur d’intelligence qui ne se matérialisait sur ses lèvres que lorsqu’elle estimait la personne en face d’elle digne d’attention. Depuis son enfance Mila attisait la curiosité, fascinait dans un premier temps, puis ses pensées qui n’écloraient jamais sur ses lèvres lassaient, apeuraient. Cependant, il demeurait des âmes inconscientes qui ne cessaient de caresser les contours de ses pensées, désirant s’y aventurer. Mais tôt ou tard les abysses se refermaient sur eux.
Délicatement ses lèvres s’ouvrirent, cependant cette fois-ci sa voix avait prit une seconde dimension. Les abysses qui habitaient ses yeux semblaient s’être éveillés, s’étendant jusqu’à ses lèvres framboises, mordantes comme ses propos.

« La faiblesse humaine est d’avoir des curiosités d’apprendre ce que l’on ne voudrait pas savoir. »


Le corps de Mila semblait entouré d’une aura s’étendant dans toute la pièce. Désormais ce n’était plus la bibliothécaire inexpressive qui faisait face à l’inconnue, mais une jeune femme dont l’intelligence de la pensée et des propos émanait. Les démons intérieurs de Mila grondèrent, s’éveillant doucement : Les flammes semblaient danser autour d’elle, bien qu’elles soient invisibles.  
Mila se dirigea vers l’inconnue, ancrant son regard dans le sien, la sondant. Puis, au fil des secondes un sourire se dessina sur ses lèvres, puis disparut presque instantanément.

« Il y a toujours un moment où la curiosité devient un péché. Mais vous savez, le diable s’est toujours mis du côté des savants. »


Elle ne cessait de citer des auteurs de l’Ancien Monde, approuvant leurs propos. Depuis son enfance, les mots la fascinaient, semblables à des armes qui pouvaient créer des dégâts irréversibles. Il n’y avait pas besoin de blesser physiquement pour tuer. Il suffisait d’observer et d’user des mots en temps et en heure. Mila plissa les yeux songeant à ceux qui l’avaient touché plusieurs années auparavant, puis elle ancra son regard dans celui de la jeune femme, balayant ses idées noires.

« Que désirez-vous réellement savoir Mademoiselle ? »



▲ Succès ▲


Dernière édition par Mila le Dim 2 Aoû - 18:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #7 écrite Dim 22 Mar - 0:38


Un silence mystérieux s'installa dans la pièce, à peine troublé par le bruit des pages que la chasseresse tournait avec délicatesse pour ne pas les abîmer. La demoiselle leva un instant les yeux vers la bibliothécaire. Son visage froid était identique à celui qu'elle avait précédemment aperçu mais l'éclat dans ses yeux semblait se mouvoir, captivant cette fois ci l'entière attention de l'archère que leva la tête de l'ouvrage qu'elle feuilletait. Sa concentration vola en éclat au moment ou la femme aux cheveux roses s'exprima :

"La faiblesse humaine est d’avoir des curiosités d’apprendre ce que l’on ne voudrait pas savoir."

La présence de la jeune femme s’était alourdie, comme si l'air était soudain plus lourd et la pièce plus étroite et moins lumineuse. La chasseresse était impressionnée par l'aura que dégageait la bibliothécaire, pas suffisamment toutefois pour reculer. Un sourire léger vint flotter sur ses lèvre. Plume avait l'impression de faire face à la réincarnation d'un puissant esprit. Peut être celui d'un de ces dragons, fruits de récits multiples ? Ou de ces êtres jamais perçus dont le simple fait de leur existence faisait trembler les plus crédules. Elle voyait enfin l'âme de la personne se trouvant en face d'elle. Derrière le masque la personnalité de la femme accroissait son emprise sur la curiosité de la demoiselle aux cheveux nacrés.

" Il y a toujours un moment où la curiosité devient un péché. Mais vous savez, le diable s’est toujours mis du côté des savants." 

L'inconnue était proche maintenant, les yeux azurés de la demoiselle plongèrent dans les sombres abysses. Quels secrets se cachaient au profond de l'être froide et calme qui venait de déclarer que le malin soutenait ceux qui repoussaient sans cesse les limites du connu. Un sourire éphémère se posa sur les lèvres de la femme avant de disparaître, remplacé par une nouvelle question :

" Que désirez-vous réellement savoir Mademoiselle ?" 

Le sourire de l'archère s’agrandit, elle voulu sortir une plaisanterie puis se reprit, ce n’était surement pas cela qu'attendait la bibliothécaire. Reprenant un air plus sérieux la chasseresse posa le manuscrit et son carnet de notes sur le fauteuil pour se concentrer pleinement sur la suite de cette conversation devenue d'un coup bien plus intéressante que les informations qu'elle recherchait. Faisant pleinement face à la femme, sans une once de peur ou de recul, l'archère répondit, amusée :

" Et si vous commenciez par me donner votre prénom, ainsi je vous donnerais le miens, ce sera un bon début. J'aime savoir à qui je m'adresse. Ensuite je serais curieuse de savoir ce que vous aimez tant dans les livres. J'ai surpris votre attention envers ces derniers et je me suis demandée ce qui vous rapprochez tant de ces écrits. Est ce ce qu'ils nous enseignent ? La façon dont il dépeigne le monde ? Ou plus simplement le savoir qu'ils confèrent ?"

Elle prit une brève inspiration puis rajouta, plus doucement, d'avantage pour elle même qu'à l'intention de la femme a la chevelure rosée :

" J'ai toujours trouvé un certain réconfort entre les pages lisses des manuscrits, sans jamais savoir pourquoi."
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Mila
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 19/11/2014
Messages : 94
Métier : Bibliothécaire
Invocation(s) : Houka~~
Inventaire▲

Aventure #8 écrite Dim 5 Juil - 12:53



La bouche de Mila s’incurva au fil des secondes, dévoilant sa délectation vis-à-vis de la situation. Son visage n’exprimant ses pensées qu’une fraction de seconde, le sourire n’atteignant pas ses yeux. Les humains semblent être dotés d’une curiosité malveillante, à la limite du supportable. Mila inspira silencieusement, songeant aux formes de curiosités qui s’étaient présentées à elle. Il y a des curiosités inassouvies, désireuses d’obtenir des informations à titre purement indicatif, et des curiosités qui n’ont pour but que de sonder votre être pour détenir des éléments et les utiliser contre vous comme des armes à double tranchant. Cependant, cette femme ne semblait pas rentrer dans ces cases. En effet, elle désirait telle une enfant assouvir sa curiosité sur le monde et sur les éléments qui l’entourent, qui le composent. De plus, Mila savait pertinemment qu’elle constituait en soi une énigme, et il suffisait d’un esprit curieux pour que les interrogations afflues. Elle était dotée d’un magnétisme qui n’avait de cesse de fasciner puis d’exaspérer.

« Je me nomme Mila. »


Mila inspira profondément, observant les livres, lassée de cette conversation qui ne venait pourtant, que de débuter. Ces oeuvres auxquelles elle semblait liée ne cessaient de la fasciner, la transposant dans un monde parallèle qui lui permettait de sortir la tête de l’eau lorsqu’elle en ressentait le besoin. Son regard glissa sur les manuscrits pour s’ancrer dans celui de la jeune femme qui semblait avoir cessé toute activité pour se concentrer sur Mila.

« Les livres constituent la seule preuve du passé. Ils ne cesseront de traverser les âges, les mondes, leur empreinte demeurant indélébile. Lorsque vous effleurer l’une de ces pages, vous ne songez pas à ce qu’elle représente. En réalité, les livres vous transposent dans une seconde dimension, vous faisant prendre part à une partie de l’histoire qui ne vous appartient pas. La magie de ce monde a disparu, mais les livres ont su la retranscrire et la contenir. C’est la raison pour laquelle je demeure dans ces lieux et que je suis devant vous, à répondre à vos questions. »


Son visage demeurait calme, sa voix douce effleurait les oreilles de la jeune femme et son regard ne cilla pas une seconde. Mila n’appréciait pas ces intrusions dans sa vie, dans ses pensées mais elle ne pouvait pas ignorer les individus qui se présentaient à elle. Son rôle n’était pas purement intellectuel, il y avait une facette sociale, à laquelle elle ne pouvait échapper. En effet, Mila se devait d’indiquer, d’éclairer les âmes perdues dans ces lieux, mais il avait été entendu avec Luce que si les limites étaient franchies, elle pouvait se permettre de détourner le regard et de concentrer son attention ailleurs. À cet-instant précis Mila en eu l’envie, mais le fait que la jeune femme avouait trouver un réconfort dans les manuscrits lui accorda quelques minutes supplémentaires. Un sourire sembla se dessiner sur ses lèvres pour s’envoler dans les secondes qui suivirent. En réalité, Mila se rendait compte de son asocialité. Elle désirait fuir cette inconnue qui pourtant, n’avait en soi rien d’exécrable. Il ne suffisait que de disposer d’une bouche, et d’une âme humaine pour être à ses yeux, une source d’ennui.
Mila empila plusieurs manuscrits, et s’empara d’une page pour inscrire plusieurs annotations. Délicatement elle les tendit à la jeune femme, contenant des références sur plusieurs livres susceptibles de l’intéresser. Les ruines de Nécras avaient été une source d’énigmes, de contes lors de son enfance qui n’avaient cessé de l’intriguer. Les secrets de ces lieux attisaient sa curiosité, mais tous les éléments connus étaient en sa possession. Elle ancra son regard dans le sien, restant impassible.

« Je pense que vous détenez toutes les informations nécessaires. Vous désirez empruntez quelques exemplaires ? »


Mila n’avait pas désiré se renseigner sur l’identité de la jeune femme, ni sur son aspiration pour les livres. Pourquoi l’aurait-elle fait sachant qu’elle n’appréciait pas ces intrusions ? Les moeurs semblent vouloir persuader que sous chaque masque se dévoile le vrai visage, le côté pile ou le côté face ?



▲ Succès ▲


Dernière édition par Mila le Dim 2 Aoû - 18:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #9 écrite Mer 22 Juil - 22:58

La jeune chasseuse observa la demoiselle aux cheveux roses, ses expressions, ses gestes, tout semblait calculé au millimètre près. Ballet sur mesure pour une femme qui ne manquait pas d'attirer les regards. Les livres semblaient s'animer à son contact, comme si ce qui y était écrit prenait vie. L'archère apprit donc que l'étrange bibliothécaire se nommait Mila, un nom simple et chantant pour une personne aux allures sombres et compliqués. Ses yeux abyssaux rivés aux siens lui racontaient les livres, leurs histoires, ce qu'ils représentaient et la vision qu'elle en avait. Envoûtante. C'est le mot qui venait en premier à l'esprit de Plume à cet instant. Elle avait beau n'avoir aucune attirance pour les femmes, celle-ci était particulière. Elle emprisonnait votre intérêt et le rendait captif de son humeur. La demoiselle se saisit enfin de la page sur laquelle la mystérieuse femme avait inscrit des annotations d'une écriture calligraphique. Enfin la jeune femme aux yeux de glace se décida à se présenter à son tour :

" Je me nomme Plume. Nous auront peut être le loisir de nous recroiser, j’espère pouvoir discuter avec vous à nouveau dame Mila. Je viendrais consulter les manuscrits que vous me conseillez dans la semaine, je n'ai aucun doutes quand au fait que je vais y trouver les informations nécessaire à cette aventure."

La chasseresse offrit un sourire polie à la bibliothécaire et pris congé, ayant l'impression que le temps passé en sa compagnie ne lui plaisait guère. Elle n'avait toutefois pas abandonné et se promit de venir à nouveau, autant de fois que nécessaire, pour percer les mystères que renfermaient ces joyaux abyssaux. Dans un dernier signe de tête l'archère laissa là sa guide dans ce temple du savoir et quitta la bibliothèque, une drôle d'impression encore présente.
HRP:
 
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

Tout ce qu'il faut savoir sur Nécra en faisant une nouvelle rencontre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il faut savoir faire table rase du passé.
» Parfois, il faut savoir faire le premier pas. ♥ Ethan
» Parfois il faut savoir sacrifier son présent pour améliorer son futur
» [Manoir Dragonstone] “Pour savoir se venger, il faut savoir souffrir.” [Ryujia/Iseul]
» Petit jeu : tout ce qu'il faut savoir de Tolkien ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Lüh :: Lieux de Divertissement :: La Grande Bibliothèque-