Singularité

Partagez | .
 

 Singularité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membres
Ratjhar
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : iZonbi - Spinkle
Date d'inscription : 17/04/2015
Messages : 49
Liens vers la fiche : Fiche de Ratjhar
Invocateur : Erine Lanfeust
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Mar 12 Mai - 17:43

Ratjhar volait. Il était rare qu'elle suspende son vol, même si parfois, celui lui valait quelques railleries. D'autres de ses pairs se plaisaient à l'en imaginer incapable et à voir une faiblesse là où seule sa volonté s'affichait. La demi-déesse se devait d'obéir à la volonté d'Aer.

Le ciel était clair encore, et les plumes de Ratjhar dégageait une douce lumière feutrée, comme une bouffée de pollen au vent, mais si l'on s'attardait à déchiffrer la brume dorée, l'on y pêchait les images terribles d'une tempête à venir, où le ciel se fendraient d'éclairs étincelant et où les bourrasques faucheraient les arbres fabuleux. Pour qui savait user de patience, la vision ne s'arrêtait pas là, la nature reprendrait ses droits au milieu des troncs effondrés, la mousse les recouvrirait et les saisons effaceraient jusqu'au souvenir de la tempête.

Les nuages tardaient, le soleil se faisait pesant et à regret, Ratjhar se surprit à se poser sur une branche, un perchoir que ses visions lui disaient éphémère, mais par un caprice des dieux ses songes étaient par trop en avance, et elle ne pouvait risquer de continuer sans s'assurer que le monde serait ainsi que l'avaient voulu les dieux.

C'est alors qu'une silhouette apparut en contrebas, faisant écarquiller les yeux à la demi-déesse. Certains de ses pairs se plaisaient à rire de sa mission, mais elle n'avait pas l'intention de s'en laisser détourner sottement.
▲ Succès ▲


Dernière édition par Ratjhar le Jeu 14 Mai - 20:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Ephylix
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2431
Double Compte : Nausicaä Ludwiga
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique !
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Vêtements:
 

Armes:
 

Autre:
 

Sceau personnel:
 


Sorts :
Sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #2 écrite Mer 13 Mai - 20:02

Le ciel était si bleau aujourd'hui et l'air si pur. Elle se surpris à inspirer longuement, s'enivrant des différentes senteurs de ce monde nouveau né. Ses yeux de turquoise se baladaient entre les arbres alors qu'elle marchait doucement, lentement. Ses pattes foulaient la douce mousse de la forêt tandis que ses poils, d'un pelage parfait, dansaient avec la douce brise d'Aer.
Les oiseaux chantaient, le soleil brillait,n le vent soufflait, bref, une journée parfaite.

C'est ce qu'elle aurait pu dire si elle n'avait pas cet arrière goût de trahison. Une trahison qu'elle ne pouvait tolérer et qui la mettait dans tous ses états. C'est donc ainsi qu'elle avancait, non pas avec légèreté, mais plus comme une furie avec lourdeur, soupirant et râlant lorsqu'elle le pouvait bien. Pourquoi est-ce qu'Aqua devait toujours faire pleuvoir ? Et pourquoi toujours sur elle ? Enfin non, ce n'était pas la divinité qui faisait tomber la pluie, mais bien ses enfants qui n'avaient aucun respect pour leur prochain. A quoi elle ressemblait, elle ? Mouillée, sentant la terre et sale ? A rien, voilà, elle ne ressemblait à rien ! Le soleil pouvait bien briller qu'elle s'en fouttait, elle n'aimait guère l'eau, voilà tout !

Elle s'arrête soudainement sous un arbre. Pourquoi celui-là ? Et pourquoi pas ? Elle soupire, tourne en rond, râle, injure Aqua puis s'excuse avant de se stopper, gênée par une présence inconnue. La tigresse lève les yeux et aperçoit un drôle d'oiseau perché sur une branche. Mais ce n'était pas un oiseau ordinnaire, non, il sentait bien trop la magie pour être tout à fait normal.

- Bonjour, qui es-tu donc ? demande-t-elle soudainement, en posant son arrière train par terre, toujours en regardant l'oiseau. Tu veux pas descendre ? Je vais finir par chopper un torticolis...
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Ratjhar
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : iZonbi - Spinkle
Date d'inscription : 17/04/2015
Messages : 49
Liens vers la fiche : Fiche de Ratjhar
Invocateur : Erine Lanfeust
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #3 écrite Jeu 14 Mai - 20:32

Ratjhar retint de juste un cri indigné. La tigresse aux yeux d'aigue-marine n'était pas présente dans sa vision. Elle n'était pas là par la volonté d'Aer. Venait-elle contrarier la volonté du dieu ? Pure vanité que cette vaine tâche.

« Je suis Ratjhar. » répondit simplement la demi-déesse.

Ratjhar n'avait jamais eu l'âme aux fanfaronnades. A quoi bon clamer l'importance de sa mission ? Il lui suffisait amplement d'être à la fois la divinatrice et la sentinelle des dieux. Quant à l'invitation à descendre, Ratjhar ne l'entendait que d'une oreille suspicieuse. Un félin et un oiseau, voilà qui sonnait comme une mauvaise blague. Le premier est mauvais à chasser le second, certes, mais l'inverse ne s'était jamais vu, alors, méfiance...

D'un vol planant, Ratjhar avisa une branche plus basse.

« Bientôt la tempête viendra, et le sous-bois ne sera qu'un piètre abri contre l'orage. » lui signala l'oiseau.

Ratjhar était peu encline à révéler la trame de ses pouvoirs, mais elle préférait laisser accroire que c'était la crainte de se mouiller les plumes qui la tenait à l'écart plutôt que d'avouer tout bonnement qu'elle ne désirait pas savoir si la tigresse avait la détente suffisant pour la plaquer au sol avant qu'elle ne s'envole.

« A qui ai-je l'honneur ? » s'enquit Ratjhar en tournant légèrement la tête.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Ephylix
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2431
Double Compte : Nausicaä Ludwiga
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique !
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Vêtements:
 

Armes:
 

Autre:
 

Sceau personnel:
 


Sorts :
Sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #4 écrite Mar 30 Juin - 22:22

Ephy plissa les yeux avant de secouer la tête. C'est qu'elle se foutrait pas un peu d'elle le piaf là ? Enfin bon, la tigresse, de bonne humeur aujourd'hui, ne fait guère plus attention à l'attitude étrange de cet enfant d'Aer. D'ailleurs, de nature joueuse, elle se décide à monter à sa hauteur. Parce que oui, son orgueil le prenait quand même assez mal que cette Ratjhar puisse la regarder de haut, dans les deux sens du terme. C'est ainsi que la demi-déité laissa une colonne de terre la soulever pour l'amener à la hauter de cet enfant d'Aer.

- Mouais, la pluie tombera quand elle tombera. Et puis, dans la forêt, tu es protégée des larmes d'Aqua, et tu le sais. N'aurais pas tu peur de moi par hasard ? Demanda-t-elle en montrant ses crocs, sans agressivité cependant.

Mais elle ne laissa pas le temps à l'oiseau de répondre et bailla grassement avant de se présenter:

- Ephy, Terradavih, sourit-elle avant de réaliser que peut-être tout le monde ne parlait pas cette langue. Langue qu'elle avait découvert il y a peu, alors elle se faisait un plaisir de l'utiliser. Pardon, tout le monde ne comprend pas l'Aeryen, rit-elle, tu sais, c'est une petite langue que j'ai découverte en me promenant sur ces terres. Parlées par les gens de la montagne et des plaines du nord-est de ce continent. Elle est facile à apprendre, mais bon, elle est aussi parmi tant d'autres, insignifiante. Mais excuse moi, je divague, donc, Ephy, fille de Terra et joyeuse exploratrice et fanfaronne.

Elle se tut un instant avant de reprendre de plus belle, motivée à parler. Cela faisait un moment qu'elle ne s'était pas arrêtée pour converser ainsi avec autrui et il fallait avouer que ça lui manquait un peu.

- Si Terra m'eut donné une mission, ce ne serait sûrement pas d'être sage ni même de garder quoi que ce soit. J'en suis bien incapable, elle rit, non, il s'est contenté de me dire de créer et de m'amuser, comme une enfant. Sans faire de bêtises toute fois.

Ephy s'arrête un instant et fronce les sourcils. Elle gratte nerveusement la terre sous ses pattes avant de reprendre.

- Il y a des rumeurs qui circulent comme quoi certains d'entre nous voudraient créer une nouvelle espèce intelligente et évolutive... Je ne sais pas ce que tu en penses mais je suis moyennement emballée par le projet... elle change subitement d'attitude et redevient guilleret, mais ma foi, ça peut être drôle aussi comme projet !
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Ratjhar
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : iZonbi - Spinkle
Date d'inscription : 17/04/2015
Messages : 49
Liens vers la fiche : Fiche de Ratjhar
Invocateur : Erine Lanfeust
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #5 écrite Jeu 2 Juil - 15:09

A mesure que la terre émergeait, montant la tigresse à la hauteur de l'oiseau, les pupilles de Ratjhar se dilataient et se rétractaient, refusant de se détacher de la demi-déesse. L’arrogance de l’enfant de Terra la désarçonna. Bien sûr, Ratjhar tirait une fierté qu’elle jugeait de légitime à oeuvre pour Aer, et elle pouvait entrevoir sans peine qu’il devait en être de même pour les autres demi-dieux. Seulement, elle ne venait pas accueillir ses pairs par une philosophie de bas étage. La pluie tomberait quand elle tomberait. Certes.

Ratjhar en ricana intérieurement. Si elle avait repris son vol, laissé les vibrantes images se distiller dans son sillage et pris garde à leur évanescente valse, elle aurait presque su dater l’avènement de cet instant fugace où tomberait la pluie. Pour l’oiseau devin, les cheminements du temps relevaient d’une importance cruciale.

« Bien sûr que j’ai peur. Un oiseau ne saurait voler si près d’aussi grandes dents. » mentit Ratjhar.

L’oiseau connaissait le cours de cette journée et assurément sa mort ne figurait pas au programme. Ratjhar aurait eu grand-peine à croire - et plus encore à accepter - que ses jours puissent réellement s’éteindre sous les crocs de la tigresse sans que ce jour n’en fut affecté le moins de monde, et sans qu’Aer ne se souciât de la perte d’un de ses enfants. Mais Ratjhar n’était pas une créature stupide, elle avait bien plus d’estime pour sa mission que pour son être, et elle avait toute conscience qu’elle n’était pas le plus impressionnant des enfants du dieu des airs. Et c’était parce qu’elle en avait confiance, et qu’elle se moquait de se fendre de quelques flatteries, qu’elle avait la certitude de mener sa mission à bien.

La pluie ne tomberait pas quand elle tomberait. Elle tomberait à l’instant que les dieux avaient décidé, voilà ce qui importait à Ratjhar.

Ratjhar comprenait la tigresse. Elle trouvait à ses mots des intonations curieuses, mais s’abstint de lui en faire la remarque. Elle semblait prête à prendre la mouche pour n’importe quoi, et l’oiseau ne désirait pas tendre le bâton pour se faire battre. La demi-déesse laissa donc parler sa consoeur, et lissa soigneusement ses plumes. Rajthar n’avait pas l’intention de se terrer sous un arbre, elle voulait voler et défier les éclairs. Ce qui signifait que si elle ne voulait pas finir transie de froid et les os glacés jusqu’à la moelle, il fallait que son plumage soit impeccable, tel une armure inviolable.

Ratjhar ouvrit des yeux encore plus ronds qu’à l’accoutumée. Terra avait-il eu plus d’enfants qu’escomptés, pour ne pas savoir à quoi les occupés ? Ou la tigresse n’était-elle bonne à rien sinon à se perdre en frivolités ? Si l’oiseau avait tant de peine à l’accepter, ce n’était pas pour ménager l’amour propre de la tigresse, mais parce qu’elle avait la conviction profonde que leur essence avait été créé à dessein, pas juste pour l’effet de foule. Que la tigresse soit capable de s’abstenir de bêtise lui semblait aussi crédible que si Ignis avait donné vie à une étincelle en lui intimant l’ordre implicite de ne pas brûler…

« Qui sait ? Peut-être d’autres de tes pairs ont-ils reçu le devoir de créer ? Ce pourrait-être passionnant, mais je ne peux pas m’écarter de la route que mon père a tracé pour moi. »

Il n'y avait ni regret, ni consternation dans la voix de Ratjhar, elle exposait l'évidence sans se permettre de juger.

« Mais ne t’emballe pas trop. Sans vouloir jouer les oiseaux de mauvais augure, je n’ai jamais vu trace d’autres êtres que nos pairs dans mes visions, et ce aussi loin que j’ai porté mon regard. Si de tels êtres se devaient d’exister au delà des esprits enfiévrés de nos pairs, je les aurais déjà vus. »

Et, comme pour donner foi aux paroles prophétiques de l’oiseau, les premières gouttes de plus tombèrent, interceptées par les feuilles des hautes ramures des bois.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Ephylix
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2431
Double Compte : Nausicaä Ludwiga
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique !
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Vêtements:
 

Armes:
 

Autre:
 

Sceau personnel:
 


Sorts :
Sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #6 écrite Ven 3 Juil - 0:43

Stupide, tout simplement. Mais Ephy ne releva pas. après tout, Aer faisait ce qu'il voulait et s'il avait décidé d'octroyer à l'un de ses enfants un don de divination... La tigresse soupire doucement et secoue imperceptiblement la tête, toujours égale à elle même. Tout ce que disait l'oiseau était stupide. Comment pouvait-on prévoir le lendemain ? Comment pouvait-elle prévoir ça ? Et puis ça ? Pensa-t-elle en lançant des fleurs sur l'oiseau. Où même ça ? renchérit-elle en esquissant un geste anodin qui pourtant pouvait prendre tout son sens. Non, pour elle tout ceci était absurde et cela l'énervait.

Peut-être qu'elle avait prédit la pluie mais n'importe quel demi-dieu sait quand la pluie d'Aqua tombera. N'importe quel enfant divin savait quand le soleil allait revenir, cela coulait de source. Ephy grogna doucement, avalant sa frustration et une certaine jalousie qui montait en elle. Elle secoue la tête puis regarde le rapace droit dans les yeux, d'un regard de défis, elle toisait la demi-déité.

"Un oiseau normal", dit-elle, "mais tu es ce que l'on appelle immortelle. Incapable de mourir. La vie ne t'abandonnera jamais, grande bénédiction mais lourde punition".

Elle fait une pause, ravale cette amertume et ce venin dédaigneux qui monte en elle avant de continuer: "nous n'avons reçu pour devoir que de garder ce monde, que de le faire évoluer et non le laisser stagner", commença-t-elle froidement. Elle ne savait pas pourquoi mais cet oiseau l'irritait au plus haut point et il était vraiment rare qu'une présence l'incommodât autant.

"Peut-être parce que tu crois avoir des visions mais que tu ne regardes en fait que l'évidence même qui est sous ton nez"
, crache-t-elle à demi, bipolaire. "Peut-être parce que ces dites visions ne sont qu'illusions pour te faire croire que tu as une quelconque importance pour ce monde. Mais nul n'a besoin de savoir de quoi demain est fait, puisque demain n'est pas encore arrivé et que changer son futur reviendrait à accepter que l'on à pas totalement le contrôle du présent. Présent qui guide chaque instant de demain. Je trouve donc stupide de croire en un avenir tracé, de croire pouvoir voir dans l'avenir si incertain. C'est peut-être un grand pouvoir, mais c'est un pouvoir qui n'a de sens que lorsque l'on regrette son présent."

Sur ces mots, elle baille doucement avant de planter ses griffes dans le sol qui se faisait humide. Rha, la pluie avait toujours eut le don de l'énerver. Ca collait, ça mouillait puis bon...

"Peut-être aussi que tu ne vois pas l'évidence qui est devant toi car tu as peur de ce présent qui pourrait engendrer un futur effrayant. Tu as peur de l'inconnu, toi, cloitrée derrière tes visions, toi qui ne te laisse jamais surprendre et ne va jamais au delà de ce qu'il connait. Dans un sens, je te plains de toujours savoir tout sur tout, ta vie doit bien être ennuyeuse à toujours prédire à l'avance ce qu'il va se passer. La surprise, tu ne dois pas connaitre."


Spoiler:
 
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Ratjhar
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : iZonbi - Spinkle
Date d'inscription : 17/04/2015
Messages : 49
Liens vers la fiche : Fiche de Ratjhar
Invocateur : Erine Lanfeust
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #7 écrite Lun 6 Juil - 22:53

L’ennui gagnait Ratjhar plus que l’irritation. L’oiseau n’avait pas prévenu les sautes d’humeur puériles de la tigresse, car son regard ne se portait pas sur ces instants futiles. L’avenir se déployait tel un océan immense et infini, et la demi-déesse ne pouvait être attention à chaque chose, à chaque instant.

Lorsque la tigresse gronda, Ratjhar porta la tête un peu de côté. Elle concevait l’immortalité comme un présent des dieux à leur égard, mais il ne lui plaisait guère de contempler l’immensité de l’abîme lorsque sa vie s’échappait le temps d’un battement de paupières. Elle s’était éteinte à plusieurs reprises, parfois fort sottement, et la douleur et l’effroi qui ne manquaient pas d’accompagner de telles expériences empêchaient qu’on put les qualifier d’agréables. Ratjhar était une créature prudente. Elle préféra ne pas répondre que d’avancer une justification qui pourrait sonner aux oreilles de l’autre comme une provocation.

Ce fut alors au tour de Ratjhar d’afficher une mine goguenarde. Se sachant gardienne des voeux des dieux, elle savait qu’il n’appartenait qu’aux dieux de faire évoluer le monde et que si celui-ci se répétait dans ses saisons semblables il changeait en vérité, aucun printemps n’étant le parfait égal d’un précédent. Mais ces merveilles simples semblaient échapper à la tigresse, elle n’avait d’amour que pour l’éclat et le rire, et se moqueur de la délicatesse tangible de ce monde.

Ratjhar retint un soupir comme elle eut étouffé un sanglot. La jalousie. Ce n’était pas la première fois qu’elle la surprenait dans les dires de ses pairs. De prime abord, elle s’en était montrée attristée, affectée malgré elle par cette curieuse rancoeur. A présent, elle avait appris à s’en défendre d’une indigne manière : en mentant.

« Ce ne sont sûrement que des mensonges. » mentit l’oiseau.

Ratjhar n’avait jamais douté d’Aer. Il lui avait permis de voir l’avenir tracé par les dieux. La seule destinée viable et envisageable aux yeux de la demi-déesse. Sa foi en Aer n’avait pas de faille et de fait, les paroles mesquines de la tigresse ne pouvait pas l’atteindre. L’oiseau n’avait pas l’âme aux regrets. Le temps s’écoulait ainsi qu’il le devait, ce qui devait être serait, larmes et regrets n’avaient pas de sens. Leur rencontre aussi était sûrement écrite, aussi Ratjhar ne pouvait-elle que s’en accommoder.

« Mais Aer a voulu que je crois en cette voie, elle est donc celle que je dois suivre. »


Dans ces accès de mesquinerie qui lui naissaient comme se forme la rosée sur les herbes au matin, Ratjhar se surprenait de mentir avec tant d’aisance. Là n’était pas sa nature, assurément, et pourtant, il lui était aussi évident d’y céder que pour la tigresse d’envoyer valser fleurs et bon sens.

« Ne crois pas qu’il me soit possible de tout suivre à la fois. Je n’avais pas vu ta venue »

L’oiseau instilla autant de neutralité qu’il le pouvait dans ces mots, leur interdisant de clamer combien il s’en moquait. L’attitude de la tigresse la dérangeait. Elle ne pouvait s’empêcher de prendre des airs supérieurs, de parler d’un ton qui laissait entendre que ses mots la grandiraient. Ratjhar n’avait jamais ressenti le besoin de paraître plus qu’elle n’était, et l’orgueil qu’elle tirait de sa mission était un plaisir solitaire en cela que rares étaient ceux qui en comprenaient la réelle teneur. Elle n’avait pas peur de l’inconnu. Il ne devait pas être, c’était tout.

« Si une surprise doit éclore en ce monde, elle naîtra de la main des dieux, en rien de celle de nos pairs. »


Avait-elle tant de peine à admettre ce qu’elle était ? Un instrument des dieux, voilà ce qu’était Ratjhar. Elle devait la moindre de ses plumes ourlées de bleu, son existence et son don à la fantaisie d’Aer.

« Crois-tu qu’un des dieux aurait pu le leur dicter ? »

A cette pensée, les yeux de Ratjhar étincelèrent. Voilà qui donnerait tout son sens à l’affaire. Si nul ne savait que ses plumes dévoraient la trame du temps, comment pourrait-elle savoir ce que les dieux attendaient de ses pairs ?  

« Mais pas Aer. Si ces êtres devaient voler, j’en aurai eu connaissance. »


Ce qui se passait dans les airs captivaient toujours plus l’oiseau. En comparaison, la terre lui paraissait monotone et de moindre intérêt. Elle posa sur la tigresse un regard interrogateur. Si Terra était à l’origine de ces expérimentations, elle le saurait peut-être.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Ephylix
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2431
Double Compte : Nausicaä Ludwiga
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique !
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Vêtements:
 

Armes:
 

Autre:
 

Sceau personnel:
 


Sorts :
Sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #8 écrite Jeu 16 Juil - 15:56

Bah dis donc, si tu fais tout ce que te dis Aer, comme un bon petit toutou, tu m'étonnes que ta vie est morose. Je ne peux que te plaindre, soupira la tigresse avant de secouer la tête.

A vrai dire, sa colère était presque retombée aussi vite qu'elle était montée. La déité ne pouvait que contempler le plumage étrange de l'oiseau, tout en essayant d'écouter ses paroles qui se voulaient vérité mais n'étaient que le fruit d'une croyance sans borne. Elle avait à moitié envie de fondre cette discussion dans un débat interminable. A moins que ce ne soit déjà le cas ? Quoi qu'il en soit, elle se félicitait de son self contrôle. A n'en pas douter que jadis, elle aurait étripé le piaf bleu, enfant d'aer ou pas. Le mépris se lisait dans ses yeux et aussi une forme d'orgueil ?

Le rapasse pouvait s'enorgueillir de voir le futur, mais elle, tigresse de jade, pouvait se vanter de savoir fouler le sol de ce monde avec innocence, joie et amusement. Elle gardait d'un oeil distrait les verts patûres de ces montagnes, explorait chaque endroit de ce monde et servait Terra par son inutilité flagrante. En fait, elle ne se souvenait plus de sa mission. Peut-être était-elle déjà remplie ? Peut-elle n'en avait-elle jamais eut ? Ce n'était pas la question qu'elle se posait tous les jours à vrai dire, et même qu'elle s'en foutait pas mal.

Ephy plongea son regard turquoise dans celui de l'oiseau. Un jeu des regards commença, à celui qui intimiderait l'autre avant. La tigresse fronça les sourcils. Voilà qu'elle se cherchait des excuses maintenant ?

Ne prétends pas voir le futur, alors, rétorque-t-elle, froide.

Puis elle se tait à nouveau et écoute l'oiseau. Sans pour autant répondre. Connaissait-elle la réponse ? Avait-elle envie de mentir ? Quel intérêt si ce n'est mettre en avant ce côté mauvais joueur ?

Ah, ça c'est sûr, avant qu'Aer décide de faire quoi que ce soit, le monde aura le temps de crever un millier de fois.

Petite pause avant de reprendre, oui, elle n'avait jamais pu s'empiffrer le dieu de l'air, ça, elle ne savait pas pourquoi. Mais même si elle ne l'aimait guère, elle le respectait, comme les trois autres. Question de hiérarchie, rien de plus.

Sûrement, je m'appelle pas "je-sais-tout". Peut-être que c'est Terra, père de la vie sur cette terre. Mais peut-être que ce sont juste nos frères qui veulent s'amuser. Ils sont parti, les Quatre, ils nous ont laissé le monde, on le surveille, on l'améliore, sans avoir besoin de leur avis. Détache toi un peu de ton créateur, il n'est plus là pour te dicter quoi faire. Sois libre ou demeure esclave de tes pensées.

Sur ces mots, elle saute de sa tour de terre. Tour de terre qui s'effondre aussitôt sur elle même. La tigresse lève la tête et regarde l'oiseau avec dédain. Ils croient tout savoir, ces enfants d'Aer... c'est déplorable une si petite ouverture d'esprit.

Ze terrada, ze kowoda ilval, dit-elle ensuite.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Ratjhar
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : iZonbi - Spinkle
Date d'inscription : 17/04/2015
Messages : 49
Liens vers la fiche : Fiche de Ratjhar
Invocateur : Erine Lanfeust
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #9 écrite Dim 19 Juil - 17:16

Ratjhar se renfrogna. Ce n’était pas qu’on lui balança en pleine face qu’elle n’était qu’un loyal laquais qu’il l’irritait, mais que l’autre n’eut pas conscience qu’elle eut dû agir de même à l’égard de Terra. Peut-être les dieux n’avaient-ils pas eu les mêmes prérogatives vis-à-vis de leur progéniture ? L’oiseau ne savait pas si elle devait s’en sentir honorée ou peinée. Ratjhar ne s’attendait pas à être plainte. Elle ne le désirait pas, et sûrement pas par la tigresse dont l’intonation désinvolte éveillait sa méfiance. Comment pouvait-elle du même coup agir avec inconséquence et s’attendre implicitement à ce que les dieux assurassent son avenir ? Si elle n’avait rien à craindre de l’avenir, c’était parce que les dieux avaient souhaité le monde resplendissant et généreux.

Pour autant, Ratjhar ne pouvait nier que la créature de Terra possédait une candeur qui lui était interdite. Parfois, elle essayait de se remémorer son premier vol. Elle n’avait pas souvenir d’avoir jamais exécuté la parabole lourdaude des oisillons quittant le nid. Avait-elle toujours été de connivence avec les cieux, capable d’égaler la légèreté des nuages, ou avait-elle oublié ces premiers instants, quelques battements d’ailes dans l’éternité de son existence ? Ratjhar n’aurait su le dire.

La vérité était ainsi, le futur lui apparaissait plus clairement que le passé, regarder en arrière lui coûtait, et le présent lui-même ne s’imposait que difficilement à sa conscience.

« Je ne prétend pas voir le futur. » répondit l’oiseau avec une déroutante neutralité.

Ne prétend que celui qui camoufle la vérité, et c’était bien ce que faisait Rathjar en cet instant, en laissant à penser qu’il y avait eu méprise, et que l’avenir ne lui était pas limpide. Elle ne désirait pas s’éteindre sur le sujet. Elle n’avait évoqué sa mission qu’au nom du devoir qui lui incombait, non pour revendiquer quelque stupéfiant privilège.

Ratjhar émit une sorte de croassement réprobateur. Si elle pouvait comprendre le mépris de la tigresse à l’égard d’Aer, il lui était impensable de l’accepter. Pour rien au monde, elle ne se serait permise de médire sur Terra, même si la tigresse s’était montrée pire encore que son irritante compagnie. Mais l’oiseau avait peine à croire que Terra ait pu mené de tels projets sans en informer ses enfants. La tigresse était trop… spontanée et décomplexée pour taire un tel secret s’il avait exister. Et si c’étaient leurs pairs, à l’oeuvre, derrière cet orgueilleux dessein… Cela n’empêcherait en rien qu’il put s’agir d’un plan des dieux. Alors elle le verrait dans les volutes des songes que libéraient ses plumes. Et si elle n’avait rien vu, alors il fallait s’attendre à ce que l’échec les frappe.

« Va donc jouir de ta liberté. »


Et le mot même sonnait creux, en cela que la tigresse avait avoué à plusieurs reprises qu’elle était en cela ainsi que l’avait voulu Terra : frivole et libre de toute mission.

Ratjhar ne put s’empêcher de saluer le départ de l’autre d’un regard dédaigner. Drappée dans sa superbe, ses plumes rehaussée de gouttelettes se parant de reflets d’un bleu profond, l’oiseau ne pouvait s’empêcher de songe aux desseins des dieux. Ils ne pouvaient s’éloigner du chemin tracé et c’était ainsi. Terra avait voulu la tigresse impertinente, et Aer l’avait voulue, elle, Ratjhar, détentrice de l’avenir. Il lui fallait voler pour s’assurer que le monde s’ajustait aux voeux d’Aer, et ainsi elle volerait.

Ratjhar ouvrit ses ailes aux vents capricieux de l’orage à venir et s’envola.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Ephylix
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2431
Double Compte : Nausicaä Ludwiga
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique !
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Vêtements:
 

Armes:
 

Autre:
 

Sceau personnel:
 


Sorts :
Sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #10 écrite Ven 31 Juil - 17:49

Ainsi elle s'envolait ? Coupant court à toute discussion ? Il était vrai que la tigresse, de très mauvaise foi sûrement à l'approche de la tempête, n'avait pas aidé à entretenir une conversation agréable, mais tout de même, fuir de la sorte... Ephy grogne, oui elle avait songé elle-même à partir, grandement agacée, mais s'étais retenue de partir, jugeant l'acte trop irrespectueux. Ah, ces enfants d'Aer, toujours pressés, pas un point de politesse. Ce n'était pas étonnant qu'elle ne les aimait pas ! Après l'orgueil et l'égo démesuré d'Hexus, voilà la même chose chez cet oiseau qui se disait porteur du futur ou d'un truc dans le genre.

La tigresse soupire puis part à son tour dans une direction qui lui était inconnue, complètement. Elle aimait découvrir et se faire des surprises. D'ailleurs, elle s'étonnait de ne pas avoir déjà découvert toutes les terres qui recouvraient ce monde. Toutes les terres que Terra avait créé. Toutes ces terres qui permettaient la vie. Les bases de ce monde si l'on pouvait dire comme ça. Elle s'arrête, s'assoit et laisse la pluie tomber sur son pelage blanc rayé. Puis elle tourne la tête vers cet arbre qui était pourtant banal.

Mais elle avait conversé avec un bien étrange oiseau. Conversé ou disputé selon les points de vue. Elle avait partagé sa rancoeur face à Aer, sa méprise face à ce don qui lui avait été offert de son créateur. Elle avait parlé à un rapace, à un rapace que l'on pouvait qualifier de singulier. Elle avait parlé à une singularité, tout comme elle l'était elle, singulière, unique.
Il n'empêche qu'elle n'était pas d'accord avec ses propos !

[Rp terminé]
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

Singularité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Lieux Méconnus :: Les Rêveries-