Top-Sites

Votez toutes les deux
heures ♥

Fermer
Ouvrir [Salle de bal] Discussion avec Winglece [PV Winglece]
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 [Salle de bal] Discussion avec Winglece [PV Winglece]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membres
Luce
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : KoenVM
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 376
Double Compte : Roderik Mortier
Métier : Aucun pour le moment
Invocation(s) : Winglece
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #1 écrite Mar 12 Mai - 22:41

Rindo avait éloigné sa femme d’un soir à l’écart des nobles pour lui souffler deux mots sur ce qu’ils devaient faire. Effectivement, ils pouvaient et devaient utiliser l’occasion maritale à leur avantage. Il s’agissait là d’une couverture non négligeable mais tout de même innovant pour la jeune demoiselle qui n’avait alors jamais eu de réelle relation de la sorte. En outre, il était difficile de feindre à la perfection cet état comme naturel avec une invocation. Si son apparence ressemblait à n’importe laquelle de ces personnes siégeant dans la pièce, Luce, elle, savait la vérité. L’enfant fronçait légèrement les sourcils en observant son ami masqué qu’elle n’aurait sans doute pas reconnu dès le premier regard si sa chevelure bleue ne lui rappelait pas les habitudes de Rindo. Elle prit une grande inspiration tout d’abord, pour calmer son cœur affolé par le stress et vint souffler à l’oreille de son « époux » qu’il acceptait bien de lui tendre.

«Que suggères-tu pour cela ? Penses-tu que notre proximité est insuffisante pour supposer l’étendue de notre relation ? »

Luce osa un regard sur les nobles autour d’eux. Il est vrai que la plupart des individus se trouvant aux alentours, les couples présumés étaient bras dessus, bras dessous alors que les rires à gorge déployaient fusaient. Chez certains, les tendresses comme les lèvres caressant l’oreille de leur amant, des lèvres se pressant sur les mains de la dame étaient fréquentes. Était-ce pour autant la meilleure chose à faire pour se faire discret ? Luce l’ignorait.

« Il nous faudra sans doute nous séparer pour chercher chacun de notre côté, lui disait-elle en l’invitant à entrer dans cette masse de dentelles et de poudre blanche. Mais tu ne l’a sans doute jamais vu. Je ne peux rien te donner de précis si ce n’est qu’il se noble Akelar Katar et que son visage était souvent dissimulé sous une capuche. Ses yeux étaient bleu/gris. »

C’était tout du moins les seuls détails qu’elle avait de lui. Un homme d’un jeune âge, dissimulé sous un masque, sous une capuche et sans doute aussi transparent que tout autre. Une nuit entière suffirait sans doute à trouver cet individu parmi la foule si toutefois il se trouvait dans ces lieux. La jeune femme esquissait un sourire à ceux qui voulait bien le lui rendre, cherchant à se fondre dans la masse, elle venait même à complimenter la robe de l'une des nobles qu'elle remerciait d'un discours sur la beauté de ces lieux et de l'impatience de découvrir la fameuse héritière des De Larose. Un espoir sûrement pour cette femme de se lier d'amitié avec elle et d'en obtenir les bienfaits de ces relations, rien de bien étonnant, se disait Luce. En y repensant, elle n'avait pas prêté attention à la raison de ce bal organisé, peut être qu'en discutant avec les nobles du lieu elle en apprendrait plus. Dans le cas contraire, ils seraient démasqués en raison de leur ignorance sur l'enjeux du bal masqué.

« Peut être aurais-je du lui demander de me rejoindre à un lieu précis. Il aurait sans doute accepté de m’écouter et cela nous aurait évité de nous retrouver ici.»

Luce était sans doute trop éblouit par les actes héroïques de cet homme à son égard pour penser au risque qui coûtait de se découvrir alors qu’une lame de Damoclès pointait le dessus de sa tête.

« Aënaelle… Si nous ne trouvons pas cet homme, il nous faudra peut être voir si Aënaelle est ici. Elle accepterai sans doute de croire en mon innocence ! » soufflait-elle plus pour elle-même que pour Rindo. Luce était plongée dans ses pensées, trop préoccupée par ses regrets et ses idées pour faire attention à ce qui l'entourait.
▲ Succès ▲


Dernière édition par Luce le Dim 21 Juin - 19:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Winglece
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Chaos-Draco
Date d'inscription : 23/08/2013
Messages : 391
Double Compte : Cheshire
Liens vers la fiche : Winglece
Elément : Eau
Invocateur : //
Inventaire : De la glace... T.T
Sorts :
Liste des sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #2 écrite Jeu 14 Mai - 0:08

Mon regard balayant la salle fit bondir l'hydre dans mon esprit. Regardant plusieurs convives je me suis rapidement rendu compte qu'une magie de métamorphose opérait sur une bonne partie des convives, les invocations devaient être une mode de noble... Quoi qu'il en soit, mon regard glacé transperça le masque pour se fixer dans les yeux de Luce et juste avant que l'on ne reviennent dans les salles principales, je glissai rapidement :

-Il y a des invocations ici Luce, si j'ai put les mettre à jour, elle peuvent aussi me mettre à jour, et cela n'arrangera sûrement pas nos affaires en espérant que la milice ne soit pas doté d'invocation à ce bal.

Puis je me souvint de la phrase de Luce concernant la séparation, réagissant au quart de tour, je l'arrêtai avant de dire :

-Pour les usages de couples, il va falloir improvisé je pense, faire quelque chose de non naturel serait sûrement repéré à des kilomètres, nous savons tous les deux que la comédie n'est pas notre point fort. En attendant je refuse catégoriquement que nous nous séparions, c'est le meilleur moyen pour que tu te fasses attraper sans que nous soyons la, et tu risque de te faire tuer par le premier chasseur de tête qui passe par la. Alors à moins que tu ne me l'impose je ne te lâcherais pas d'une semelle. Quand à Aenaelle, ce n'est qu'un dernier recours, plus nous informerons de monde plus nous aurons de chance que cela se propage. Je fais confiance à ton avis a propos d'Aenaelle mais il faut que l'on fasse attention.

Attendant la réaction je ne faisais qu'épier discrètement les actions de chacun puis plongea mes yeux dans les bleus de ceux de Luce et un sourire que notre invocatrice ne pouvait voir se dessina sur mon visage. La serrant de mes bras, au risque de la faire se sentir mal je lui chuchota alors :

-Tu es sans doute la meilleur chose qui soit arrivé dans ma vie et celle de l'hydre cumulés, tout ce que je peux te dire, c'est que si tu es en danger, je ne pourrais pas contenir l'hydre, et tu connais Wing et Lece, pas du genre à y aller doucement, ils seraient prêt à risquer leur liberté pour toi. Même si ils doivent souffrir d'une éternité d'emprisonnement.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Luce
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : KoenVM
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 376
Double Compte : Roderik Mortier
Métier : Aucun pour le moment
Invocation(s) : Winglece
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #3 écrite Ven 15 Mai - 12:20

Son cœur semblait s'arrêter un bref instant en elle. Rindo venait de la bloquer en plein milieu de leur marche pour lui avouer ses intentions et lui rappeler son cas critique dans ce bal. Sur le coup elle n’avait pas pris conscience des risques auxquels elle s’exposait, elle hocha la tête pour montrer qu’elle avait comprit, sans dire un mot de plus. L’invocation marquait un point, elle n’était pas libre de tout ses mouvements et chaque pas pouvait être son dernier si elle ne faisait pas attention. Lorsqu’ils furent entrés à Lüh, des affiches de son avis de recherche se trouvait parmi ceux des personnes recherchées ou en cavale. Elle avait eu honte de se trouver sur la même ligne que les assassins et les escrocs, après tout elle n’avait rien fait si ce n’est entrer dans une taverne et en sortir avec trois chasseurs de prime à ses trousses. Dans un excès de colère, elle avait déchiré son visage de l’affichage avant de le jeter dans la poubelle la plus proche. La jeune bibliothécaire savait pourtant que cela n’aurait rien changer aux centaines d’autres affiches posées dans chaque coin de rue et sans doute même à la grande bibliothèque de Lüh.

Les bras de l’invocation vinrent enlacer la frêle enfant, ses paroles la réconfortant davantage et lui donnant du baume au coeur en raison du soutien et à la loyauté de son ami envers elle. Luce pouvait compter sur Rindo, Wing et Lèce quoi qu’il arrive et l’enfant d’Aqua le lui prouvait encore une fois de plus.

« J’ai de la chance de vous avoir, je serai sans doute déjà jugée et condamnée si vous n’aviez pas été là pour moi. Et je vous en serai éternellement reconnaissante mais nous devons maintenant retrouver cet homme pour qu’il puisse prouver mon innocence. Nous ne serons plus obligés de nous cacher des autres.»

Une de ses mains vint tapoter doucement le dos de Rindo, espérant au moins lui prouver que ni elle, ni d’autres humains n’étaient totalement mauvais. Cet Akelar Katar allait la délivrer une fois encore de ses problèmes et sans doute même prouver de la même manière à Rindo qu’il y avait du bon chez les hommes, que le sens de la justice valait plus que tout. Par ailleurs, son père et sa famille qui la croyait meurtrière allaient également devoir s’excuser pour leur accusation, ils ne savaient pas et sans doute avaient-ils raison de douter de son innocence comme elle-même avait douté de la leur sans preuve. Ce sera sans doute un moyen d’obtenir un tout nouveau départ pour tout le monde.

Son esprit revenait sur ce que Rindo lui avait dit auparavant : Luce n’avait jamais envisagé que les invocations pouvaient se reconnaître entre eux au travers de n’importe quels sortilèges. D’ailleurs, Rindo et elle n’avait jamais parlé de cette capacité. Mais en y réfléchissant, cela pouvait être un avantage plus qu’une malédiction. Cette pratique lui rappelait d’ailleurs les livres phosphorescents de la prison de cet enfant de Terra, ils brillaient la nuit et ramenait à identifier les livres pouvant appartenir à la classe demandé dans son épreuve. C’est à croire qu’il n’y avait pas eu que du négatif ce jour-ci. Se creusant les méninges, elle demanda à son invocation.

«Tu as raison au sujet du fait que nous devons rester ensemble, il semblerait que tu puisses même m’éclairer au sujet des invités : Penses-tu pouvoir me dire qui sont les invocations des humains ? Il sera plus simple de les éliminer pour retrouver plus rapidement notre cible. »

Le terme qu’elle venait d’employait la fit tilter. Jamais elle n’avait porté un tel mot à un individu et cela lui rappelait ces romans de chasses et d’aventure dans lequel les héros traquent des criminels matin et soir. Elle espérait, en outre, que cette cible ne soit pas parmi les personnes qu’ils allaient éliminer, il faudrait faire preuve de paranoïa si elle devait remettre en cause l’humanité de chaque individu qu’elle rencontrait.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Winglece
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Chaos-Draco
Date d'inscription : 23/08/2013
Messages : 391
Double Compte : Cheshire
Liens vers la fiche : Winglece
Elément : Eau
Invocateur : //
Inventaire : De la glace... T.T
Sorts :
Liste des sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #4 écrite Mar 26 Mai - 23:55

Je desserrais légèrement mon étreinte autour de Luce de sorte à ce qu’elle puisse se mouvoir comme elle le voulait. Suite à son interrogation je lui répondis rapidement :

-A vraie dire j’ai dut me concentrer pendant une bonne dizaine de seconde avant de pouvoir voir qui était invocation ou non. En temps normal je prendrais moins d’une seconde mais ici le flux magique parcourant les lieux est si fort que mes sens se perdent. Néanmoins si tu me laisse le temps je peux te désigner qui est ou n’est pas une invocation.

J’observais longuement chacun des invités, et je me mis à rougir sous mon masque quand une dame se rendit compte que j’observais ses atouts de femme sans même le vouloir. Me ressaisissant pour ne pas attirer l’attention je dis alors :

-Ton assa…

Je me retins juste à temps, avant de prononcer une parole qui déplaisait fortement à Luce. Me corrigeant je finis par dire :

-Ton sauveur, tu ne sais absolument pas s’il est accompagné, marié, en couple ou même si il possède une ou plusieurs invocations ?

Réalisant que nous étions toujours dans les bras l’un des l’autres, je m’aperçus que même si le danger concernant Luce était plus que présent je profitais tout de même de notre couverture. Même si Wing et Lèce n’approuverait certainement pas, tout ce qui comptais pour moi était à la fois Luce et sa sécurité. Ainsi je lui glissais rapidement voyant plusieurs regard se poser sur nous :

-Nous devrions surement nous remettre à la recherche de l’homme et…

Voyant un couple passer, ayant toujours Luce dans les bras je dis :

-Tu prendras bien un peu de ce merveilleux jus de fruit que j’ai pu apprécier près de l’entrée ma douce. Il était DE-LI-CIEUX.

Soupirant après que l’homme et la femme soit passé je continuais :

-Et ainsi je pourrais repérer plus facilement les invocations dans l’intégralité de la salle...

Ce rôle de noble excentrique n’était pas du tout celui qu’il aurait voulu avoir, être le valet est beaucoup plus facile, se taire tout en observant et se reposant. Ah, se reposer, ce serait un bonheur pour nous quatre…
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Luce
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : KoenVM
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 376
Double Compte : Roderik Mortier
Métier : Aucun pour le moment
Invocation(s) : Winglece
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #5 écrite Mer 27 Mai - 14:31

La jeune femme acquiesçait à l’explication de Rindo sur cet étrange pouvoir de reconnaissance. Elle songerait peut être à lui demander très franchement ce dont il est capable de faire plus tard, après tout cela pouvait être une chose plus qu’intéressante. Tandis que Rindo scrutait chaque masse d’individu de son côté, Luce, elle, observait les personnes aux alentours. Comment reconnaître un homme sous son masque ? Sans doute est-ce plus simple qu’il ne l’est en raison du visage constamment camouflé du noble. La musculature, la morphologie, la taille, la teinte de la peau, la manière de pincer ses lèvres… Beaucoup de choses pouvait entrer en compte lorsque le visage reste fermé à la vision. De ce qu’elle voyait, certains ressemblaient plus ou moins à l’individu mais le doute subsistait. La jeune femme pensait réellement être capable de reconnaître le seigneur Katar d’un regard comme l’eut fait dans ses livres les princes à la vue de leurs princesses. Mais ni l’un, ni l’autre n’étaient doté de sang royal, ce qui compliquerait la chose.

L’enfant ne perçut pas la bêtise que Rindo apprêtait à lui dire, entendant simplement sa voix lui adresser la parole, elle riva son attention vers lui. Ce qu’il lui demanda à ce moment précis la rendait presque rouge de honte. Il était bien sûr important de connaître ce genre de détail pour repérer une cible mais elle-même s’était tellement focalisée sur ce noble Katar qu’elle n’avait guère songer à son statut marital. Luce s’était éloigné de son invocation pour pouvoir se trouver face à lui, ses mains posées sur ses bras. La réponse apparu incertaine, hésitante.

« Des rumeurs sont parvenus à la bibliothèque sur l’apparition de cet homme au domaine Katar en s’avouant être le frère de Dimitrias Katar, mort il y a peu. De ce que j’ai appris, il est venu seul. Mais personne ne sait réellement si cet homme est marié, accompagné ou possède des invocations. Il ne semblait pas en avoir lorsque je l’ai vu pour la dernière fois. Sans quoi peut être aurait-il lancé l’une d’elle à la poursuite des chasseurs de prime… Peut être l’a-t-il fait. Cette affaire est si trouble… »

L’enfant d’Aqua proposait à sa compagne d’un soir de reprendre les recherches. Soudain, sous les yeux ébahis de Luce, Rindo se mit soudainement à la prendre par le bras en l’invitant à boire un jus de fruit si fascinant à ses dires qu’elle-même aurait cru qu’il parlait d’un met rare et succulent dans la contrée. Son regard se tournait vers les alentours, croyant rêvée avant de repérer des nobles qui s’étaient détourné d’eux aussi vite qu’il le fallut pour aborder un autre couple. Cette réaction, aussi improbable qu’étonnante, la fit pouffer de rire.

« Pff… ! Un jus de fruit, sérieusement ? » soufflait-elle à son ami.

Il était très rare que sur les terres d’arcane on ne vienne à s’exclamer qu’un jus de fruit était délicieux puisque donné généralement aux jeunes enfants accompagnant leurs parents à la soirée mondaine. Luce enroula ses mains sur son bras pour le forcer à suivre son pas.

« Non, non. Je ne suis peut être pas la meilleure invocatrice qui soit pour partir à l’aventure mais je ne te laisserai pas insinuer que les personnes de haut rang soient des êtres extasiés par tout ce qu’ils voient, ingèrent ou quoi que ce soit d’autre. Et surtout pas pour un jus de fruit. »

Bien qu’il n’était pas si loin de la vérité.

« Je ne pense pas être un professeur hors pair, mais nous pouvons nous amuser à faire de toi un vrai noble le temps de retrouver cet individu. Qu’en dis-tu ? »

Elle ne lui laissait pas tellement le choix, elle commençait déjà ses explications.

« Dans une soirée mondaine, il est indispensable de se mettre sous son meilleur jour. Les habits sont importants mais ce sont les gestes et les paroles qui font des individus des véritables êtres distingués et agréables. Imaginons que nous soyons duc et duchesse, il te faut garder la tête haute, le dos droit, les épaules détendus et le torse bombé. Tu dois te faire fier de montrer à tous que tu vaux mieux qu’eux ou du moins que tu sois un minimum leur égal. Si tu te ratatines ils te dévoreront à coup sûr et s’amuseront à te tourner en ridicule et tu as de la chance qu’avec ton masque tu ne sois pas obligé d'interpréter le faciès des nobles avec des grimaces censé te rendre agréable mais exigeant. Tu n'es pas un amateur de jus de fruit qui est réservé aux enfants mais de vin, tu peux te permettre de grignoter les hors-d'oeuvre que les serveurs te tendent mais ne te gaves pas, quand tu croises le regard d'une femme ou d'un homme dans ce cadre-là n'oublie pas de la saluer d'une inclination de la tête et de complimenter la femme, c'est très important. Tu as retenu jusque là ? Donc je reprends, chaque geste compte… » Elle continuait son exposé tandis que son regard louchait sur les hommes qui croisaient son champ de vision, aucun ne ressemblaient de près ou de loin à Akelar Katar.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Winglece
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Chaos-Draco
Date d'inscription : 23/08/2013
Messages : 391
Double Compte : Cheshire
Liens vers la fiche : Winglece
Elément : Eau
Invocateur : //
Inventaire : De la glace... T.T
Sorts :
Liste des sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #6 écrite Sam 30 Mai - 13:55

Alors que Luce me rabattais les oreilles à cause d'une simple histoire de jus de fruit, je soupirais longuement. Les nobles n'étaient plus ce qu'ils étaient... Et on ne peut même plus déguster un jus de fruit ? Ne me laissant même pas le temps d'en placer une, si je n'aurais pas eut ce masque, la salle entière remarquerait mon exaspération. A vrai dire, je n'avait qu'une envie c'était de partir loin de cet foutu salle. Le Katar n'était sûrement pas là et si par miracle il y était, nous le trouverions jamais. De plus le fait qu'il soit un assassin pourrait signifier qu'il a tuer les poursuivants de Luce pour récolter lui tout seul la prime pour la tête de Luce. Le rencontrer ici lui permettrait sûrement de finir le travail. Luce continuer de déblatérer des paroles n'ayant aucun sens pour nous et ainsi la soirée se passer sans qu'aucun résultat ne vienne. Nous avions fait au moins trois fois le tour du grand hall sans résultats. Alors que Luce s’apprêtait sûrement je me plaçais devant elle, mes yeux traduisant mon ennui. Je lui dit alors :

-Tout le blabla des nobles est peut-être fort intéressant, ceci dit, nous apprécierions plus trouver la cible et s'en aller que de s'adapter a des nobles.

Me retournant, je commençais a regarder autour de nous, et de dévoiler peu a peu l'identités des membres dans la salle.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Luce
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : KoenVM
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 376
Double Compte : Roderik Mortier
Métier : Aucun pour le moment
Invocation(s) : Winglece
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #7 écrite Dim 31 Mai - 16:51

Rindo s’était placé face à elle pour la stopper dans ses explications. Les yeux mi-clos, le regard perdu dans le vague, Luce s’était tellement concentrée sur ses souvenirs qu’elle n’avait songé à un seul instant de la situation présente. Ils étaient bien loin de l’emplacement où elle s’était égarée dans ses paroles. Instinctivement, elle se rappelait de la longue marche qu’ils avaient parcouru dans la salle en ne prêtant aucune intention aux mondains de la pièce. L’enfant rougissait à vu d’œil, confuse d’avoir forcé son invocation à subir cela et ne faire par la suite aucun effort pour obtenir ce qu’elle souhaitait. Son regard s’était détourné des yeux de glaces de son ami, parcourant de son épaule vaguement le décor, les passants et cette étrange forme tout de bleu sombre vêtu. Il ne fallut qu’un instant pour que la jeune femme ne vienne à prendre une grande inspiration exagérée et bruyante, à attraper son ami et à le forcer porter une attention conjointe à la sienne en direction de l’homme solitaire.

« Là, là, là, là ! Il était là !»Tentait-elle de dire en pointant dans le vague le coin que des nobles masquaient subitement de leur présence.

La jeune femme, si petite, si menue, était presque cachée derrière Winglece. Il fallut qu’elle passe sa tête sur le côté pour pouvoir percevoir quelque chose. L’homme aperçu portait grossièrement des vêtements similaires à ceux que portait Akelar Katar, la texture et la teinture était différente évidemment mais la coupe et la capuche de l’individu était unique en son genre. Aucun autre n’avait idée de cacher sa chevelure sous une capuche à moins qu’il ne soit celui qu’elle cherchait.

« Cet homme ! (Luce s’était de nouveau mise face à Rindo avant que leur numéro ne soit perçu par les gardes rôdant sûrement dans les environs) Cet homme, je le reconnais. Je crois que c’est d’Akelar Katar dont il s’agit. »

Malheureusement, sa voix s’était sans doute portée trop fort car une femme s’était tournée en sa direction pour ensuite aller à la rencontre du noble dont le nom faisait frisonner beaucoup de veuve et de femme rêvant de richesse. Luce ne l’avait pas remarqué et son attention était toujours égaré entre la place supposée et Rindo. L’enfant tremblait comme si elle avait croisée le prince de Lüh en personne, ses lèvres s’étaient élargies et son attitude, une convulsion béate ajoutée à l’irrésistible envie de se mouvoir dans tous les sens la prit soudainement. Cette montée d'adrénaline était peut être la joie de revoir l’espoir d’un retour à sa vie passée, Luce ignorait elle-même ce qui lui prenait. Consciente de son état et honteuse, elle tentait de calmer ce comportement inadapté en demandant avec un grand désarroi :

« Que doit-on faire ? »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Winglece
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Chaos-Draco
Date d'inscription : 23/08/2013
Messages : 391
Double Compte : Cheshire
Liens vers la fiche : Winglece
Elément : Eau
Invocateur : //
Inventaire : De la glace... T.T
Sorts :
Liste des sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #8 écrite Dim 7 Juin - 16:49

Alors ce fameux Katar était, apparemment, dans ce bal. C'était peut-être un soulagement pour notre invocatrice mais pour moi c'était surtout le signal d'alerte me disant de me préparer à toute éventualité. Serrant le poing sur le pommeau de mon épée caché, je dis alors, le plus inaudiblement possible :

-Es-tu seulement sure que c'est la personne que tu recherche ? Et s'il s'agissait d'un sosie, ou d'un parent ? Dans tous les cas nous ne devons allez a sa rencontre directement, la seule idée qui me vient en tête serait de lui donner rendez-vous a un endroit isolé, les jardins de la demeure, devant l'entrée de cette dernière, ou tout autre endroit ou l'on peut parler sans être entendu.

Je soupirais longuement après cela. Je n'étais pas du tout confiant pour la suite des événements. Même si l'homme tant recherché était la solution a tout nos problèmes, je sentais dans mon plus profond intérieur que cela n'allais pas se passer comme prévu. Si ce dernier n'était pas le tueur d'homme que je croyais qu'il était, il n'accepterais sûrement pas d'aider une jeune femme ayant sur le dos des crimes, mêmes si elles clament haut et forts qu'elle n'a rien fait.

En voyant l'inaction de Luce devant la situation, je lui dit alors :

-Soit je vais le voir et je lui donne rendez-vous a un endroit que tu auras choisis. Soit tu le fait toi-même. Dans tous les cas choisis, si nous passons trop de temps ici nous risquerions d'être découvert et la fuite s’imposerait. Et tu te doute bien que si nous devons fuir, l'hydre prendra le contrôle et elle n'hésitera pas a tuer pour assurer ta protection.

Je détournai le regard de Luce et celui se plongea dans le vide. Le destin de Luce et le notre aller se jouer en une fraction de seconde.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Luce
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : KoenVM
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 376
Double Compte : Roderik Mortier
Métier : Aucun pour le moment
Invocation(s) : Winglece
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #9 écrite Sam 20 Juin - 17:40

Son regard roula en direction de l’homme qu’elle avait repéré. Il scrutait les alentours sans pour autant prendre le temps de contempler. Il faisait presque acte de présence, du moins, sa séparation avec la masse colorée le suggérait. Le regard de l’enfant s’agrandit lorsque l’ouverture de la capuche de l’ombre s’arrêta en sa direction. L’avait-il repéré ? Luce se figea à cette idée. Etait-il seulement celui qu’elle espérait voir ? La signature vestimentaire et la musculature qu’elle imaginait se mouler sous sa redingote lui rappelait à n’en pas douter l’individu qui la secourra de ces chasseurs de prime. Néanmoins, la remarque de Rindo se proliféra encore et encore dans son esprit tel un écho infini dans le vide. Elle fronçait ses petits sourcils blonds et formait une petite moue à ses lèvres. Luce se rendait tout à fait compte qu’elle ne connaissait guère cet homme, les rumeurs se suffisaient sans doute à toute parole. Akelar Katar, de ce qu’on en disait, avait disparu des suites du massacre de sa famille. Comment pouvaient-ils encore faire face à la société sifflante ? N’a-t-on pas craché sur le malheur de cet homme, victime d’un drame menant la déchéance de la réputation familiale ? Sans doute était-ce la raison pour laquelle il masquait son visage, à moins que ce ne soit des cicatrices profondes abîmant ses traits. Il était probable qu’il ne soit qu’une vulgaire copie et non le véritable Katar.

« Eh bien, je… » Souffla-t-elle, penaude.

La solution proposée par Rindo était assez simple en soi, il suffirait d’amener Akelar dans un lieu isolé du reste du monde. A première vue, le balcon s’avérait être l’endroit idéal : L’air frais du soir dissuadait quiconque à parcourir le balcon et les rideaux cacheraient un tant soi peu leur présence sans paraître suspecte. Luce songea seulement à le rejoindre lorsque son regard et celui de sa cible convergèrent vers une femme à la chevelure d’ivoire et à la robe sombre. Luce n’était qu’à quelques mètres du couple et les passants allaient et venaient entre eux. Comme les animations de son zootrope, l’enfant observait à chaque ouverture entre les passants les mouvements du couple: Des lèvres remuaient, Un mouvement de tête, un croisement des regards, un détournement de tête vers l'assemblée. Cette dernière tenait à la main une flûte de champagne sans doute au vu de la couleur dans le contenant. A son tour, elle scrutait les passants sous son masque sombre. Vont-ils croiser leurs regards sur la curieuse petite blonde ? Cette impression d’être jaugée lui semblait insoutenable au loin, sera-t-elle pire lorsqu’elle s’approchera d’eux pour demander qu’il la suive ? Les informations et les émotions se mélangèrent dans son esprit, comment sera-t-elle accueillit, elle qui troublera la tranquillité de ces deux nobles en pleine discussion ? Devrait-elle avouer son identité ? Sa gorge se noua sous l’appréhension mais son corps réagit sans réfléchir. Elle n’eut guère le courage d’ajouter un mot à son action, elle hésiterait sans doute si elle le faisait. Une fois la première ouverture dans la masse repérée, Luce pénétra en elle. Suivant les mouvements de certains, bloquant d’autres, ses quelques pas la menèrent bien vite en direction des deux individus qui faisaient sans doute bien vite de la repérer...

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

[Salle de bal] Discussion avec Winglece [PV Winglece]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Discussion avec Kû-Fei...
» Discussion avec Alice, une Protectrice en sursis
» Présentation de Thomas Marci
» Discussion avec Severus [PV]
» Amour sucré, l'amour qui est poudré (et pas avec du sucre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Hors Jeu :: Le domaine De Larose-