Le mythe de la caverne

Partagez | .
 

 Le mythe de la caverne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membres
Luce
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : KoenVM
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 376
Double Compte : Roderik Mortier
Métier : Chasseur (non-répertorié)
Invocation(s) : Aucune
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Lun 25 Mai - 22:07

Luce et Winglece s’étaient séparés de Lüh pour la seconde et dernière fois. [...]

Le chemin du retour avait coûté à Luce la cape d’invisibilité qui traînait désormais dans son sac sans fond. Il était certain qu’elle ne pourrait plus tricher ni avec la sécurité de Lüh ni avec celle d’une autre cité. Ne sachant ni où aller, ni où loger, Luce et Winglece se dirent qu’ils pouvaient simplement s’éloigner du danger  et  trouver un endroit désert dans l’espoir de trouver une solution au problème de la jeune femme. Après une demi journée de trot à dos d’invocation, ils trouvèrent une grotte inhabitée (à partir du moment où un chasseur avait laissé les restes squelettiques et peu ragoûtants de Lupus dans la caverne avec un feu de camp consumé) dans lequel ils s’installèrent pour la nuit.

En tant qu’aventurière de salon, Luce savait que l’une des premières choses à faire était de faire un feu de camp à l’endroit même où celui-ci s’était éteint. Virgil savait faire ce genre de chose et les vagues souvenirs qu’elle détient de ses aptitudes de survies ne permettait pas à l’enfant de tenir ne serait-ce qu’une journée et demie avant de se tendre son coup aux prédateurs qui trouveraient son corps. La jeune femme perçue deux grosses pierres au sol de par la lumière encore présente du soleil. Les tenant dans chacune des mains, Luce les entrechoquaient dans l’espoir qu’un miracle ne se produise. Les mains tendues, elle les frappaient ensemble comme deux cymbales au-dessus du campement consumé, en vain. Dans un geste d’abandon, elle se résigna à recommencer craignant que son geste ne fut pas assez subtil pour permettre la moindre étincelle. En réalité, le choix des pierres n’était sans doute pas la plus judicieuse qui soit. En fouillant son sac de long en large, elle se rendit vite compte que le nécessaire même de la survie n’était pas disponible. L’eau était présente (Elle remerciait encore Winglece d’être capable de générer de l’eau de son être), le feu était en cours de recherche mais c’est la nourriture qui manquait cruellement. L’enfant demanda alors à Winglece d’aller trouver de quoi la nourrir pendant qu’elle chercherait par elle-même de quoi améliorer le confort de la grotte.

En l’absence de son ami, elle s’obligeait à faire preuve de maturité et de courage en éloignant les cadavres au fond de la caverne à l’aide de bâton non utilisé. Mais le sang avait séché et se collait au pelage et au sol poussiéreux, ses efforts avaient permit sans doute de la dégoûter lorsque l’odeur nauséabonde et l’une des pattes de la charogne frôlait sa jambe.

Tu voulais de l’aventure et du frisson ? Te voilà servie ! se disait-elle en abandonnant l’idée de déplacer les cadavres.

Il fallait dire que l’environnement auquel elle était exposée changeait radicalement de l’univers luxueux qu’elle avait dans son enfance. Tout apparaissait si facilement à elle à cette époque ! D’un simple claquement de doigt elle obtenait dans son assiette de la plus belle pièce de viande assaisonné par des épices exotiques, elle se baignait à plusieurs reprises dans des eaux chauffées au plaisir de mademoiselle. Son petit paradis de livre était silencieux, personne ne daignait déranger la jeune fille lorsqu’elle lisait et le moindre son lui faisait froncer ses nobles sourcils blonds. Ses occupations étaient diverses et sa vie était des plus simples. Cela ne lui avait guère suffit. Plus tard, elle se questionna sur le monde extérieur, extérieur à la noblesse et à son petit carré de bonheur. Son regard s’était tourné sur ces aventuriers, ces nobles femmes qui louait les qualités de leur produit dans les marchés de Calameth, elle enviait la drôle de vie des enfants de la rue et bien moins leurs odeurs dérangeantes. Dès que l’occasion s’était présentée elle est arrivée à Lüh, sa mine mignonnette, sa chevelure parfaitement coiffée comme celle des poupées, sa robe trop confortable était rapidement devenue celle d’une femme épuisée aux cernes naissante et à la chevelure toujours aussi impeccable mais crasseuse, graisseuse. Les premiers jours de vie à Lüh n’était pas des plus agréables, son grand sourire de curieuse hautaine, sa prestance de noble et ses habitudes la trahissait sur sa situation. Peut être était-ce l’une des raisons pour laquelle on avait bien vite accepté de lui offrir un travail dans un lieu qui lui correspondait. Ses mauvaises habitudes cependant, avait vite disparu dans les tréfonds de son être pour devenir quelqu’un de plus agréable. Le regard mauvais, les reproches et les ricanements désapprobateurs sur son attitude condescendante avait raison de son changement. Obstinée comme elle était, il lui était difficile de renoncer à la vie qu’elle avait dorénavant accepté mais au bout d’une année elle était devenue une véritable lühienne des bas-quartiers. Si bien qu’à son retour à Calameth elle redécouvrait avec une étrangeté sans nom la vie qu’elle avait auparavant, s’étonnant qu’on lui propose de prendre un bain dans la journée alors qu’elle l’avait déjà faite le matin, invitant les domestiques à entrer dans sa bibliothèque lorsqu’elle en avait la nécessité sans qu’on ne puisse la déranger dans sa lecture jusqu’à son insistance pour choisir elle-même ses vêtements et faire elle-même son lit. Luce avait grandit et mûrit. La journée, elle rejoignait les enfants des rues qu’elle voyait de sa fenêtre et apprenait d’eux leurs jeux, leurs prouesses et leurs tristesses. Le bout de chemin qu’elle avait parcouru en compagnie des chasseurs élus à l’épreuve des invocations, sa participation à cet événement l’avait définitivement éloigné de son petit monde composé de quatre mur. Là, encore, cela ne lui suffisait pas.

Elle voulait être comme ces grands aventuriers, sans cesse à la découverte du monde, du vrai, du pur dans lequel ils vivaient. Elle fantasmait sur le courage qui nourrissait ces aventuriers jours et nuits, de la force qu’ils ont pour défier les lois des Dieux et de la nature, elle voulait pouvoir songer à son passé en rêvassant. Luce voulait juste pouvoir se dire avant de mourir qu’elle avait vécu durement mais qu’elle aurait parcouru des kilomètres pour découvrir les secrets de l’Ile d’Arcane au lieu d’attendre qu’un individu ne le fasse pour elle et le publie.

Mais ces envies semblaient se démoraliser de cette vie, était-elle seulement capable de survivre assez longtemps ? Ne devait-elle pas tout simplement abandonner et se rendre ? Winglece ne lui permettrait pas mais ces prochains jours seront sans doute invivable. L'espoir pouvait toujours lui sourire, il lui fallait simplement analyser ce qui l'entoure, le comprendre et s'en servir. La connaissance de ses faiblesses devaient être une force, tels étaient les conseils que lui donna Kanan. Cela était sans doute la clé de tout mais il fallait pour cela songer davantage à ce qu'elle était. Choses qu'elle préférait omettre pour un sac sans fond. Dans un soupir, elle éloigna sa réflexion dans une pile d'objets éparpillée au sol.

La fugitive rangea le désordre qu’elle avait mis au fur et à mesure en déposant ses affaires dans son sac. Le passage de la peinture négligemment enroulé  autour d’un bout de ficelle et le journal dérobé sous ses yeux ne fit qu’un bon dans sa poitrine. Aussitôt, elle fourra le tout dans le fond de son sac, trop peureuse de savoir ce qu’elle venait de découvrir.
▲ Succès ▲


Dernière édition par Luce le Mer 19 Aoû - 23:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Mer 19 Aoû - 22:34

La vie d’Alexander avait été fortement mouvementée ces quinze derniers jours. Il avait rencontré bon nombre de personne, ce n’était pas surprenant, non ce qui l’était davantage était que ces personnes respiraient toujours, l’intrépide Arthuria, le petit forgeron Larian Bren, la belle Freyja, la ténébreuse Mila et son terrifiant ami Houka. Au moins il était devenu plus fort avec ses deux invocations, Kate et Cheshire, l’une était il ne savait où et l’autre après être retournée au temple pour se soigner était resté à Lüh. Il était l’un des hommes les plus puissants d’Arcane et il le savait, mais ce n’était pas suffisant pour accomplir sa vengeance. Il devait rencontrer ce A.V avec qui son maître complotait.


Maintenant qu’il avait la localisation de son village, il avait entamé le voyage pour la deuxième fois. La première s’étant soldée trois jours plus tôt par la libération de sa deuxième invocation, la mort d’un Cruentur ainsi que de deux côtes cassées. Il n’avait pas attendu qu’elles se soient resolidifiées non, il n’avait patienté que deux petits jours. Deux journées pendant lesquelles Alex n’avait pratiquement fait que dormir. La seule fois où il avait quitté sa maison ça avait été pour aller s’équiper, un sac sans fond, une cape d’invisibilité, un mètre de pansement, un pendentif de célérité et des gélules Anez.

Ses côtes abimée l’avaient pas mal ralentit il lui fallut une journée et demie pour atteindre les montagnes Zan Sud. L’endroit qu’il cherchait était à la Vallée Sereine, les montagnes étaient donc son dernier obstacle. Derrière ces imposants amas de pierre se trouvait l’homme qui pourrait l’aider dans sa quête de vengeance, mais il fallait d’abord atteindre le village entier. Pour ça il avait évité tous les dangers, dès qu’il y avait signe de passage d’un monstre il faisait un détour où alors se cachait. C’était aussi une des raisons qui faisaient qu’il avait mis autant de temps pour rejoindre les montagnes.

Il les avait atteintes depuis plus de deux heures maintenant. Il marchait comme il pouvait son bras gauche toujours en écharpe, il pouvait toujours s’en servir mais préférait éviter. Soudain il entendit un hurlement, on aurait dit celui d’un lupus. Il fut rapidement suivi par plusieurs autres. Il n’y avait pas de danger dans l’immédiat, il était encore à bonne distance de la meute. Par mesure de sécurité il s’était caché entre un rocher un des buissons, il attendit ainsi de longues minutes. Il ne voulait certainement pas affronter une meute de monstre sanguinaire, encore moins dans cet état. Il préférait largement les proies humaines, plus faciles à tuer, moins habitué au danger elles étaient insouciantes bien le contraire de la faune d’Arcane. Il pensa alors aux chasseurs dont c’était le quotidien que d’affronter de telles bêtes. Il pensa alors automatiquement à Freyja, la jeune noble qu’il avait sauvé d’une mort. Elle était belle, gentille et compréhensive, elle n’avait pas vendu la mèche le concernant. Quand il apprit deux jours avant qu’une rumeur circulait à son sujet, le prétendant disparu il s’était légèrement inquiété. Oh il savait bien que les rumeurs étaient pratiquement toutes fausses, mais d’un autre côté il n’y avait pas de fumée sans feu. A l’abri du danger dans une des régions les plus inhospitalières pour l’Homme, il pensait à cette femme, au fait qu’il voudrait lui parler. Perdait-il la raison ? Penser ainsi alors qu’il pouvait se faire attaquer à tout moment, il devait être attentif et pourtant il la voyait sourire.

Son maître l’aurait giflé pour être aussi déconcentré, le souvenir de son maître, de son cadavre le ramena sur Terre. Il devait venger son Michael, il devait trouver ce maudit village. Une fois son esprit pleinement concentré sur la situation actuelle, il finit par entendre un bruit régulier, toujours la même intensité. On aurait dit deux pierres s’entrechoquant.


*Des voyageurs ou des marchands surement… Ils doivent connaitre la région ! Ils pourront m’aider à traverser la zone sans danger.*

Cette nouvelle idée en tête il se dirigea vers ce bruit. A mesure qu’il avançait il entendit le choc plus clairement, plus distinctement. Il put ainsi constater que pour des voyageurs ou marchands habitués au voyage il avait bien du mal à allumer un simple feu. Et soudain plus rien. Alexander se trouvait maintenant dans une vallée sur une pente encore faible. Au dernier son il aurait juré que l’origine du bruit lui était encore supérieure en altitude, alors il monta la pente.

Après cinq minutes à forcer sur les jambes, il arriva sur une petite étendue bien plus plane. La luminosité commençait à fortement diminuer au fur et à mesure que le Soleil passait derrière les pics enneigés. Il eut alors quelques difficultés à apercevoir l’entrée d’une grotte. Les gens du voyage s’y étaient forcément réfugiés, mais en approchant il eut un déclic. Et si ce n’était pas deux pierres qui s’entrechoquaient ? Et si c’était tout simplement une pierre frottant contre une lame, une lame qu’on aiguisait. Le bruit avait très bien pu être déformé par le relief. Il finit par se dire que ce n’était peut-être pas une si bonne idée que de suivre ce son. Mais il était trop tard il devait trouver un endroit tranquille où passait la nuit et cette grotte était parfaite.

Alors il s’avança aussi discrètement que son entrainement lui avait appris. Si c’étaient des marchands il avait tout à y gagner, si c’étaient des brigands ou autres il serait en danger, mais tant qu’il ne se faisait pas repérer il ne risquait rien en théorie. Et il avait confiance en sa capacité de se mouvoir discrètement. Arrivant à proximité de l’entrée, il y jeta un coup d’œil discret sans qu’on puisse le repérer. L’endroit était désert, il n’y avait qu’une jeune femme seule assise près d’un feu qui avait cessé de brûlait il y avait des jours de cela. Alexander était rassuré, il n’aurait pas à combattre. Mais devait-il entrer ? Oui il devait bien trouver un endroit où dormir !

Aussi pénétra-t-il dans la cavité, il avait oublié la discrétion et la jeune femme n’aurait aucun problème à le voir venir. Enfin elle aurait pu si elle n’était pas aussi concentrée sur le rangement de ses affaires. Se rendant compte qu’elle ne l’avait pas vu ou entendu il rompit le silence avec le ton le plus amicale qu’il savait prendre.



« Bonsoir Mademoiselle… Vous savez faire un tel bruit n’est pas prudent par ici. S’il a pu me conduire jusqu’à vous, imaginez pour les lupus de l’autre côté de la vallée… »

Il s’arrêta à une demi-dizaine de mètre d’elle et poursuivit.

« Pardonnez-moi j’ai oublié de me présenter… Je me nomme Stark. Je suis un voyageur, à la découverte des secrets de notre île et vous ? »

Il attendit patiemment que la jeune femme lui réponde et continua

« Excusez-moi de vous déranger, mais êtes-vous seules ? Car si cela ne vous ennuie pas je recherche un endroit où passer la nuit et cette caverne est parfaite… »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Luce
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : KoenVM
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 376
Double Compte : Roderik Mortier
Métier : Chasseur (non-répertorié)
Invocation(s) : Aucune
Inventaire▲

Aventure #3 écrite Sam 5 Sep - 13:37

Quelques objets restaient éparpillés sur le sol, parmi ceux qu’elle put percevoir au mieux dans la pénombre, il y avait une peluche, son livre préféré et un athamé. Ces trois objets étaient symboliques pour la jeune femme car ils représentaient au mieux sa vie : La peluche pour son enfance, son innocence et sa sensibilité. Le livre, lui, figurait parmi l’aspect présent de sa vie : Celui de rat de bibliothèque, de femme de culture et de rêveuse. Finalement, l’athamé, quant à lui, avait des consonances plus « instables » : C’était pour elle l’espoir d’un futur, la représentation d’un rêve gravé sur une lame tranchante. Celui d’aventure, de courage, de force et de détermination. Tout ce qu’elle ne parvenait à être vraisemblablement. Cet objet qu’elle gardait toujours sur elle avait des vertus étonnante bien qu’illusoire, elle éloignerait les mauvais esprits de par de multiples enchantement. Elle tenait autant à cet objet qu’à sa peluche qu’à son livre. C’était par ailleurs, un symbole plus important pour elle que les autres. Si elle venait à le perdre, la jeune fille ne serait sans doute plus grand-chose et les cœurs tendres n’y pourraient rien. Luce était une enfant superstitieuse et tout objet semble avoir un signe pour elle. Si ce n’était bibliothécaire, elle aurait sans doute fini apothicaire mais rien ne lui aurait permit un tel travail à ce jour.

Elle s’était totalement enfermée dans sa petite bulle, de là, personne n’aurait pu l’atteindre psychologiquement parlant. Luce était dans ses songes, que devait-t-elle faire à présent, remonter jusqu’aux terres de non-droit comme elle l’avait assurée à Winglece ? Elle n’était pas sûre de pouvoir trouver assez rapidement d’endroit où loger. La faim était grande et la fatigue tout autant, dans ces moments-là elle regrettait amèrement son lit peu confortable à la bibliothèque et l’odeur de renfermée mais chaude en hiver. Ici, il y faisait froid et les seules compagnies présentent à cet instant sont les restes de cadavres nauséabonds où les moucherons devaient se faire un plaisir de danser autour.

Soudain, une voix vint briser le silence de la grotte. Ne cherchant pas à saisir ses paroles, elle eut un sursaut d’effroi. Qui était ici ? Ce n’était certainement pas Winglece ni Rindo. Par instinct si ce n’est par désespoir, elle agrippa le premier objet sous la main sans réellement comprendre de quoi il s’agissait.

L’enfant s’était tournée avec brutalité mais l’équilibre dont elle fit preuve à cet instant lui permit de ne pas tomber. Elle serrait entre ses mains l’athamé encore prisonnier dans son fourreau. Elle vit alors que l’homme était assez loin d’elle pour ne pas l’attaquer au corps à corps. Sur ses gardes, la jeune femme avait les épaules recroquevillées, son regard brillait d’une faible lueur, la crasse, la poussière et la maigreur de son corps laissait penser qu’elle était tout sauf en bonne santé. Si elle avait entendu vaguement la remarque désobligeante de l’homme, elle n’était pas moins sûre de pouvoir y répondre. La grotte était sonore, certes mais un simple mouvement n’aurait certainement pas permis de faire résonner toute la vallée. D’autant plus qu’elle était restée silencieuse depuis son arrivée ici, seules ses pensées et des grondements faibles accompagnant sa solitude. A cet instant, elle appelait Winglece de multiples reprises dans son esprit, imaginant qu’il apparaîtrait bien vite la sortir de ce pétrin. Tel un animal apeuré, battu et faible, Luce s’était enfoncée dans l’ombre de la grotte, si sa présence restaient perceptible à l’œil nu, il était plus difficile de savoir quels étaient ses mouvements à l’instant, ses gestes ou ses réactions physiques. L’homme se présenta à elle sous le nom de Stark, voyageur mais peut être cherchait-il à avoir sa sympathie pour mieux l’envoyer à la potence. Elle se sentait recherchée, menacée et son sale état ne l’aidait en aucun cas à avoir la raison claire. Le silence aurait pu durer une éternité. L’homme souhaitait à tout prix connaître son identité, elle ne pouvait se le permettre après tout son nom était placardé un peu partout, si elle énonçait son nom elle était fini.

« ça… ça ne vous regarde pas ! » sa voix tremblait, l’homme avait surgit de nulle part et sans véritable moyen de conserver son calme, sa seule sécurité était son athamé. Sentant les courbes de l’arme entre ses doigts, elle songea à dégainer mais quand ? Elle fixa son regard sur Stark, inquiète à chaque mouvement qu’il ferait.

Par la suite, ce dernier proposa de poser son campement ici en sa compagnie. Etait-ce réellement une bonne chose de faire cette proposition en demandant si la jeune femme était seule ? Ne connaissant guère les intentions de cet homme, perdu dans son délire de persécution, elle ne pouvait certainement pas accepter un inconnu alors que son hygiène de vie douteuse lui permet peu d’être tout à fait saine d’esprit.

« Vous… vous venez tout juste de dire que les bruits produits dans cette caverne ne permettent pas d’être en sécurité. Aller vous… !» Pourtant, la capuche masquant ses yeux lui rappelait étrangement quelqu’un. Elle ne put finir sa phrase, son esprit divaguait sur tout autre chose.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Winglece
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Chaos-Draco
Date d'inscription : 23/08/2013
Messages : 404
Double Compte : Cheshire
Liens vers la fiche : Winglece
Elément : Eau
Invocateur : //
Inventaire : De la glace... T.T
Sorts :
Liste des sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #4 écrite Dim 6 Sep - 0:37

Quelle idée de nous envoyer à la chasse pendant en la laissant seule. Nous aurions pu protester mais au vu de son état, voyager une seconde de plus l'aurais achever dans son malheur. Ainsi nous fûmes contrains d'aller chasser la bête la plus proche pour pouvoir nourrir notre invocatrice. Générer de l'eau pour remplir le plus possible un récipient n'était pas contraignant.

Nous croisâmes rapidement un cerf passant par la, le pauvre n'eut pas le temps de courir que deux énormes mâchoires s'abattait sur sa tête et son torse, le tuant net. Le gout du sang nous parcourant cela ne fit que nous remémorer la perte de ce que nous avions de plus chère. Le village dans les glaces.

Lèce se chargea se transporter la bête dans sa mâchoire tandis que nous revenions, en essayant d'attirer l'attention le moins possible malgré notre taille imposante et notre couleur encore moins conçu pour le camouflage que n'importe qu'elle autre demi-dieu. A part sur une banquise, qui ne couvre absolument pas cette partie de l'île. Nous arrivèrent bien vite avant d'entendre non loin de la caverne une voix venir à nos oreilles. Et c'était une voix d'homme.

La garde doré avait fait tant de chemin pour retrouver Luce ? C'était peu probable mais si c'était le cas, il fallait absolument la sortir de cette caverne. Réagissant au quart de tour nous traversèrent la distance nous séparant de la caverne aussi vite que possible avant de regarder la situation devant nous. Luce, recroquevillé dans un coin de la caverne avec un homme, d'origine inconnu, à une assez bonne distance de notre invocatrice.

C'était amplement suffisant pour Lèce, qui nous fîmes débouler dans la caverne tel un dragon défendant son trésor, jetant au passage le cadavre du cerf dans un coin de la caverne. Avant que l'homme ne réagisse, nous l'attrapèrent par le dos, vérifiant que nos griffes acérés n'allait pas tout simplement le réduire en charpie, avant de le plaquer, sans pour autant le tuer, contre le mur de cette caverne. La gueule draconique de Lèce souffla d'un air si glacé qu'il manquait de peu de gelé l'air lui-même.

« Toi, humain écervelé, que fais tu ici ? Et ne t'avise même pas d'appeler un de mes confrères, ou je te broie la colonne vertébrale dans la seconde qui suit. Et cesse de vouloir te débattre, ou le même sort t'arriveras. »

La tête de Wing s'approcha elle de Luce, lui demandant l'air protecteur.

« Tout va bien ? T'as t-il fait un quelconque mal ? Est-ce un garde doré ? »

L'emprise de Lèce se resserra sur l'homme, montrant qu'il n'aurait aucun problème particulier à tuer l'homme d'un geste vif.


Forme Humaine:
 

Wing parle

Lece parle

Rindo parle
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #5 écrite Dim 6 Sep - 2:22

Alexander ne se doutait pas de ce qui allait arriver quelques secondes plus tard. Pour l’instant il était occupé à entamer la discussion avec la jeune face en face de lui, sans avoir remarqué que cette dernière était armée, mais ce n’était pas gagné. Ses premiers mots n’incitaient pas à l’échange. L’assassin sentit naitre une pointe d’agacement, il avait été poli, il s’était présenté et n’entendit pas les mots qu’il aurait voulu entendre. Surtout elle n’avait pas répondu à sa question sur de possibles alliés. Si elle lui avait répondu il aurait été fixé sur son choix de la tuer ou non. Si elle était seule il la supprimerait à tout moment, mais si elle était accompagnée il devrait attendre de connaître le nombre de personne avant de lui planter une lame.

Le fait qu’elle ait utilisé sa remarque du début contre lui n’arrangea pas les choses, mais elle avait raison. Il avait utilisé l’idée de la mise en garde pour briser la glace et faire en sorte qu’elle l’identifie inconsciemment comme quelqu’un de prudent et de protecteur. C’était manqué.

Il était sur le point de répondre à la jeune femme qui s’était tu. Quand il entendit des bruits derrière lui, il n’eut pas le temps de se retourner qu’il sentit quelque chose le saisir avec force. Trop de force. La pression exercée était importante et en temps normal, Alex aurait eu mal mais sans plus. Mais depuis peu il avait deux côtes cassées, et il les sentait bouger. Il n’eut pu retenir son cri de douleur accompagné d’un juron alors qu’il sentait un souffle d’air glacé le long de sa nuque, alors qu’il mettait toute ses forces dans son bras gauche pour alléger un minimum la pression sur ses os brisées.

Les mots utilisaient ne laisser aucune place au doute, Alex était entre les pattes d’une invocation. Il avait paniqué quelques secondes mais maintenant son cœur ralentissait, le demi-dieu n’allait pas le tuer sinon ce serait déjà fait. L’assassin avait toujours le visage plaqué contre la roche, mais du côté de Luce aussi il put voir ce qu’il croyait être la seule tête de l’invocation auprès de la jeune femme. Confus et sous le choc il n’avait pas noté les deux voix.



« Je m’appelle… Je m’appelle Stark ! Et je ne suis pas un garde doré… Ahhh… Je ne fais que voyager à travers notre île… Ahhh put***… Je n’ai rien fait si ce n’est demander si je pouvais dormir dans cette caverne pour… Ahhh… Pour la nuit ! »

Ne sentant pas la poigne du demi-dieu se desserrer, il regarda la jeune femme directement.

« J’ai… J’ai déjà deux côtes cassées… Ah… Vous pouvez dire à votre demi-dieu de ne pas m’en casser d’autres s’il… Ah… S’il vous plait… »

A cet instant Alexander ne voulait qu’une chose avaler une ou deux gélules Anez pour apaiser la douleur, mais surtout il regrettait une chose. Ne pas avoir tué la femme ! S’il lui avait planté une lame directement il ne serait pas à la merci de ce fils des Quatres.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Luce
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : KoenVM
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 376
Double Compte : Roderik Mortier
Métier : Chasseur (non-répertorié)
Invocation(s) : Aucune
Inventaire▲

Aventure #6 écrite Dim 6 Sep - 20:06

Au même moment la jeune demoiselle ordonnait à l’homme de disparaître, Winglece parut en bloquant l’individu entre ses pattes, Lèce se chargea de Stark tandis que Wing s’enquit de la santé de son invocatrice. Soulagée de cette intervention, la jeune femme baissa son arme couverte de son fourreau.

« Je n’ai rien Winglece, merci. C’est… » La voix de l’homme s’élevait pour clamer son identité à l’invocation. Cet homme était peut être un simple voyageur, oui. Mais rien ne dit qu’il n’était nullement au courant de l’identité de la jeune femme ni même de sa bonne volonté. Cependant, elle ne pouvait que s’attendrir face à la détresse de Stark qui est arrivé au mauvais endroit au mauvais moment, blessé de surcroît, en énonçant des paroles plus que dérangeante, aucun homme n’était très prompt à aborder des inconnus de toute manière mais dans les terres sombres d’Arcane, l’inconnu est notre ennemi bien que moindre par rapport aux terres de non-droit. Baissant le regard pour ne pas céder à quelconque sensibleries.

« Pardon, Messire Stark de vous infliger cela mais vous m'avez fait si peur en me parlant de dangerosité, de Lupus et de si j'étais seule... Ce sont des choses que les agresseurs disent si souvent... » Soufflait-elle face à la douleur de l’homme mais n’aurait-il pas pu simplement parler de cela plutôt que sous-entendre la dangerosité des terres et de ses habitants comme celui d’être seul ? La jeune demoiselle ne souhaitait continuer sa phrase: Ces termes étaient si souvent narré dans ses romans, lors de situation similaire où l'inconnu en question s'avère être un criminel, qu'elle en perdait la notion de fiction de ses références. Elle hésitait pourtant, mais ne souhaitait en aucun cas prendre le risque de libérer un _vrai_ vilain. Désemparée, elle préféra s'adresser à son invocation, la plus sage d'entre eux.

« Qu’est-ce qu’on fait Wing ? Ce n’est peut être pas un garde doré, il serait sans doute plus endurcit que cela. » Supposa-t-elle, après tout, les Gardes dorés à sa connaissance avait pour habitude de porter des armures lourdes, son corps pouvait être développé qu’il ne ferait même pas la moitié des muscles de certains d’entre eux. « Mais peut être qu’il est au courant pour moi et qu’il me signalerait aux autorités, pire, il m’y enverrait lui-même… » . Elle n’était sûre de rien mais maintenant que Winglece avait engagé l’hostilité, tout comme elle auparavant. Ils ne pouvaient certainement pas faire comme si de rien n’était et l’inviter à partager leurs couches de la nuit aussi simplement. Cet homme pouvait aussi bien être innocent et elle s’en attristait.

« On peut tout aussi bien l’attacher pour y réfléchir… »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Winglece
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Chaos-Draco
Date d'inscription : 23/08/2013
Messages : 404
Double Compte : Cheshire
Liens vers la fiche : Winglece
Elément : Eau
Invocateur : //
Inventaire : De la glace... T.T
Sorts :
Liste des sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #7 écrite Dim 18 Oct - 23:35

L'humain qui, apparemment, se nommait Stark sentait la peur à plein nez, d'autant plus que ses os était lentement entrain de dériver de leurs place initiales. Ce bruit de craquèlement d'os était comparable a ceux que l'on n'avait put entendre lors du massacre de ce village dans les glaces. Cet remémoration ne fit que resserrer notre poigne sur l'humain avant de finalement entendre les paroles de Luce. Nous aurions put aussi bien le tuer sur le champ pour ne pas avoir de doute et de devoir passer plus de temps que prévu ici. Mais tuer quelqu'un sous les yeux de Luce ne ferait que détériorer son état mental. Nous décidions donc de le faire à sa manière, histoire de revaloriser un peu ses prises de décisions.

N'ayant pas envie pour le moins du monde de gâcher de la magie pour ça mais étant persuader que les cordes de fabrications humaines ne suffirait pas nous plaquions l'humain contre le mur avant de du bout de la griffe geler instantanément tout le tronc de l'homme, qui au passage ressentirait un choc au niveau des poumons, lui coupant le souffle. Reculant de quelques pas, nous le regardions plus en profondeur. Si on oubliait les armes, il n'avait rien de dangereux. La tête de Wing s'approcha lentement, une nouvelle fois, de Luce pour enfin dire :

-Quoi qu'il dise, nous ne savons en rien de ce qu'il est vraiment. Je te conseille donc de t'y prendre a deux fois avant de prendre une décision.

La tête de Lèce s'approcha de celle du autoproclamé "Stark" pour enfin dire :

-Pour un simple voyageur, tu m'as l'air d'être surtout seul. L'île n'est pas faîte pour les gens seul. Tu devrais le savoir "Stark". Si tu espère t'enfuir, n'y pense pas. Ces glaces ne fonderont que si nous le décidons. Et tu n'es pas prêt de sortir d'ici si tu veux mon avis. Alors soit un bon gars et dis nous tout de suite qui tu es car de par mon expérience multi-millionaire, tu mens et tu mens tellement que tu transpire la peur.

Lèce révela les crocs avant de claquer des dents prêt du visage de l'humain, il continua de parler :

-Luce, le choix te revient. J'en fait quoi de ce truc.

[Mana : 20 - 1 (Glace 1) = 19 mana restant]


Forme Humaine:
 

Wing parle

Lece parle

Rindo parle
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #8 écrite Mar 27 Oct - 0:48

Alexander du reconnaître son échec à tous les niveaux. Il avait voulu apparaître en potentiel bienfaiteur à la jeune femme et au final tout s’était retourné contre lui. Il avait encore bien des choses à apprendre sur le comportement et l’attitude à adopter avec d’autres humains. Il eut quand même la présence d’esprit d’étudier les paroles de la jeune femme. Pourquoi craignait-elle d’être dénoncée aux autorités ? Avait-elle commis le moindre crime ? Etait-elle recherchée ? Pour le savoir il faudrait voir son visage en détail. Ou alors avoir accès à son sac sans fond, car même s’ils dataient il avait presque tous les avis de recherches de Lüh. Après tout une cible facile pouvait apparaitre n’importe quand et de l’argent vite gagné était toujours bon à prendre.

Il sentit la poigne de l’invocation se resserrer sur lui et la douleur ne fut qu’accentuée, il tenta alors de s’exprimer,

« Je suis déso… »

Il fut coupé par le protecteur divin qui le plaqua contre le mur, cela faisait déjà deux fois que son visage heurtait violement la paroi rocheuse. La pierre l’avait à nouveau écorché le visage et sa lèvre se mit à saigner. Une nouvelle fois il aurait aimé manifester pour se défendre, pour protester mais le fils des Quatre ne lui en laissa pas le temps. Soudainement l’assassin fut privé d’oxygène, ses poumons avaient expiré l’air sans qu’il ne le décide. Et comme si cela ne suffisait pas, quand il le lâcha Alexander s’écroula comme une pierre sur le sol. Sa tête heurta la pierre mais le plus douloureux c’était qu’il était tombé sur son côté gauche, celui des côtes cassées. Décidemment le destin n’allait rien lui épargner aujourd’hui.

Alex à terre, se roula sur le côté droit pour diminuer la douleur. De la transpiration coulait le long de son visage et il avait le souffle court. Quand il rouvrit les yeux il put entièrement voir le demi-dieu, un dragon à deux têtes ! Ce spectacle l’aurait normalement fasciné mais, actuellement il n’était qu’effrayé par ce monstre. De la peur mêlée à l’envie de tuer la jeune femme et pourquoi pas la torturer pour se venger des actes de son invocation.

Quand le fils d’Aqua demanda à son invocatrice ce qu’il devait faire, l’assassin saisit sa chance et fixa la jeune femme.



« Je suis désolé de vous avoir effrayé ! Je ne voulais que… Disons briser la glace… Je ne m’attendais pas à une telle hostilité ! Je ne vous veux aucun mal, et je n’ai pas menti ! J’explore cette île, je suis à la recherche d’un village caché... »

Alors qu’il parlait Alex se rendit compte que sa douleur s’apaisait, surement du au froid de sa prison qui engourdissait tout son corps. Il chercha un moyen pour expliquer sa solitude. Presque personne ne voyageait seul sur Arcane, les dangers étaient bien trop nombreux. Il chercha du regard la tête qui l’avait menacé, mais sans moyen de les distinguer il fixa celle de Wing.

« Comme vous avez pu le sentir je suis en effet lié à un de tes frères ! Il faisait normalement le voyage avec moi, mais nous avons été attaqués par un Cruentur. Il est retourné au temple ce soigner. Malheureusement pour moi simple humain, je vais devoir attendre un mois complet avant que les côtes que ce lézard m’a cassé ne soient réparées… »

La température chutait avec la disparition du Soleil, et la prison de glace n’arrangeait pas la condition d’Alex, qui se mit rapidement à claquer des dents transi de froid.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Luce
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : KoenVM
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 376
Double Compte : Roderik Mortier
Métier : Chasseur (non-répertorié)
Invocation(s) : Aucune
Inventaire▲

Aventure #9 écrite Mar 27 Oct - 18:23

L’homme s’excusait de son comportement et confirmait encore et encore ce qu’il était. Et s’il disait la vérité ? Cela reviendrait à croire cet inconnu plutôt que son invocation qui sans doute est plus habitué aux menteurs. Il n’était de toute manière pas judicieux de le laisser libre de ses mouvements, qui sait ce qui pourrait arriver avec l’agression faite. Beaucoup de choix s’offraient à elle à présent et se mélangeaient dans son esprit, il fallait en choisir une seule parmi d’autres, la plus juste, la plus sécurisante, la plus rapide. Elle avait dévié son regard vers l’otage, ses dents mordillant nerveusement son ongle. Son regard s’éclaira enfin à la suite de son discours, une idée traversa son esprit si ce n’est la curiosité qui semblait tourmenter peu à peu son esprit comme un grain de poussière se collant à un vieux meuble. La jeune femme finit par dire tout bas à son invocation un « Laissons-le s’exprimer. Je vais prendre ma décision lorsque j’aurais demandé ce que je souhaitais. »

Luce lui laisserait très certainement un laps de temps limité, autant pour se forcer à prendre une décision que pour lui laisser une chance de démontrer son identité ou du moins de se faire moins menaçant au possible.

« Je dois dire que vous avez une manière de « briser la glace » assez singulière.  Je suis désolée, pour cette situation, si cela vous est inconfortable, Stark. Mais il est plus prudent pour le moment que cette conversation reste ainsi. Je ne compte vous faire aucun mal… supplémentaire, je veux simplement discuter. Je vous préviens seulement, si vous vous imaginez un seul instant pouvoir nous tromper ou nous attaquer d’une quelconque manière que ce soit, je ne pourrais garantir votre… votre survie. »

Elle s’était approchée d’un pas. Alerte, elle était prête à envoyer son invocation à sa rencontre à la moindre fausse note mais qu’avait-elle réellement à craindre d’un individu prisonnier dans la glace ?

« Stark. Vous venez de dire que vous recherchiez un village caché, de quoi s’agit-il ? »


Il était certain que cette grotte était un refuge parfait contre les  monstres et les Hommes, pour un temps. S’il lui était possible d’avoir une seconde destination qui plus est cachée, il n’était pas négligeable de s’y intéresser ne serait-ce qu’un instant.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Winglece
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Chaos-Draco
Date d'inscription : 23/08/2013
Messages : 404
Double Compte : Cheshire
Liens vers la fiche : Winglece
Elément : Eau
Invocateur : //
Inventaire : De la glace... T.T
Sorts :
Liste des sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #10 écrite Jeu 19 Nov - 21:28

Même si Lèce grommela son mécontentement face aux paroles de Luce, nous empêchant d'agir plus profondément sur sa personne, nous obéîmes tout de même à notre invocatrice, que ce soit de notre plein gré ou de force. Nous nous redressâmes le plus possible de sorte à ne pas heurter le plafond de cette grotte. Malgré tout nous en savions plus. L'humain croyant naïvement que nous avions senti un de nos compatriote avait au moins révélé la possession d'un. N'ayant aucune idée de ce qu'était un Cruentur nous ne prîmes même pas la peine d'avoir une pensée pour ce frère trop faible pour défendre son invocateur et se protéger lui-même.

Luce fit un pas vers l'inconnu tandis que nous nous tournions vers la carcasse de cerf ayant été projeté au fond de cette caverne suite à notre réaction. Le cachant à la vue de Luce pour éviter tout vomissement non bienvenue à ce moment précis, nous commençâmes à trancher, déchirer, désosser. Le sang nous aspergeant crocs et griffe nous prîmes le temps de nous débarrasser de cette chose impur, synonyme de malaise quand présent en abondance pour notre invocatrice et la plupart des humains.

Finissant cette basse besogne nous retournâmes au côtés de Luce, nous couchant auprès d'elle, prêt à arracher la jugulaire de la première chose qui aurait le malheur de vouloir agresser Luce. L'individu avait visiblement froid, sensation totalement inconnu à notre personne mais nous avions bien compris que ce n'était pas la chose la plus agréable à vivre ni la plus saine pour le corps.

Fouettant l'air de notre queue, nous commençâmes rapidement à douter de la demande de Luce. Si ce village était caché, c'était pour une raison. Luce n'était pas une criminel, mais les habitants de ce village l'étaient surement . Et si cet aventurier était à la recherche de celui-ci nous avions comme déduction qu'il était un criminel. Préférant ne rien dire à propos de cela pour l'instant pour ensuite avertir Luce, nous préférions faire une remarque sur sa condition.

« Et donc tu es un aventurier, seul pour l'instant et avec deux côtes cassés et tu veux aller trouver un village cacher à l'autre bout de Lüh. Cela me semble un peu trop tu sais. La moindre des choses était de soi attendre d'être rétabli, soi attendre que le demi-dieu qui t'accompagne soit rétabli. Certains humain me désespère plus que tout... »


Forme Humaine:
 

Wing parle

Lece parle

Rindo parle
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #11 écrite Lun 28 Déc - 23:01

Alex transit de froid regardait, impuissant, la jeune femme discuter avec son invocation. Enervé, blessé et fatigué, sa patience n’était pas ce qu’elle était habituellement. Il était d’ailleurs sur le point de faire remarquer à ses geôliers que l’attente était longue, lorsque Luce s’approcha.

Celle-ci doutait toujours de son histoire. Comment ne pas en être autrement ? Il était stressé et pris au dépourvu, évidemment que son histoire ne tenait pas la route. Maintenant il devait faire avec, l’améliorer la rendre crédible et surtout sauver sa peau.

« Je m’excuse pour l’approche peu banale… Oui je cherche un village situé au Nord de ses montagnes. SI vous voulez vraiment tout savoir, j’en ai entendu parler une première fois par des marins dans un bar de Lüh. Ils parlaient de fumées qui étaient parfois visibles si l’on s’approchait des côtes de la région, comme si un village s’y situé. En rentrant chez moi, intrigué, j’ai étudié les cartes plus ou moins vieilles sans en trouver aucune trace. J’ai donc passé de longues semaines à recouper des informations venant de témoignages ou des livres de la bibliothèque. Et j’en ai déduis que ce village existe. Je suis donc parti à sa recherche et me voilà… Je ne souhaite qu’une chose m’y rendre ! Je ne vous ferai aucun mal, même si j’en avais envie… Avec ce dragon à vos côtés vous êtes intouchable. Alors s’il vous plaît pouvez-vous demander à votre protecteur de me libérer ? »

En attendant la réponse de la jeune femme, pour combattre le froid il essaya de se relever. Après plusieurs minutes, il n’avait réussi qu’à se mettre à genoux. C’était le souffle court, transpirant et la lèvre tuméfiée qu’il écouta Winglece.

« Je pourrai pu en effet, même si faire marche arrière aurait été aussi dangereux que de poursuivre… Mais malheureusement quand vous nous avez créés, vous les fils des Quatres, vous n’avez pas jugé bon de nous donner l’immortalité ! Mon temps à moi est compté, et je ne perdrai pas les deux jours de voyage que j’ai déjà fait sachant que mon invocation sera disponible sous peu. Il est même possible qu’il aille déjà mieux. Si tu le souhaites je peux l’appeler comme ça il te confirmera mon histoire puisque tu doutes… Par contre si tu acceptes je te conseil de nous protéger elle et moi, car si c’est le chat qui apparait… Il pourrait nous tuer par pur plaisir… »

Sur le coup l’assassin ne mentait pas, Cheshire en était réellement capable. Après est-ce que mettre ses geôliers au pied du mur était une bonne idée ? Il avait reçu l’interdiction formelle d’invoquer un fils des Quatres. Cette interdiction le fit légèrement sourire, car il s’imagina invoquer les deux demi-dieux à son service. Après tout il n’aurait pas enfreint l’interdiction.

HRP:
 
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Luce
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : KoenVM
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 376
Double Compte : Roderik Mortier
Métier : Chasseur (non-répertorié)
Invocation(s) : Aucune
Inventaire▲

Aventure #12 écrite Dim 3 Jan - 1:37

La petite blonde avait écouté le discours de l’individu avec attention. Il ne semblait pas démordre sur son histoire de village caché en y ajoutant des détails sur les moyens de ses recherches. Mais quelque chose clochait dans son discours. Tout d’abord elle se disait qu’il ne tenait pas plus que cela à parler de la particularité de ce village parmi tant d’autres mais par la suite elle se disait qu’il y avait autre chose. Pourquoi se serait-il permis d’admettre qu’il recherchait un village « Caché » en mentionnant bel et bien ce dernier terme par sa découverte. La jeune demoiselle était perplexe. La suite du discours n’était par ailleurs pas plus rassurant que cela. L’invocation était selon Stark dangereux au point d’en attaquer son maître par plaisir. Pourquoi cet homme proposerait-il cela si d’autant plus sa vie était en dépend ? Peut être était-ce un individu assez désespérer pour appeler une invocation dont ses intentions sont imprécises et lunatiques ou bien une menace ? Si le regard de Luce marquait une grande surprise, ses mains, quant à elles, tremblaient.


« Votre invocation serait prête à vous tuer par plaisir… ? »


Elle se souvenait alors des invocations auxquelles elle eut affaire précédemment. Diya avait mis en scène une vision d’horreur dans laquelle ses actions avaient des conséquences désastreuses pour les Lühiens tandis que Kanan avait préparé la demoiselle face au même dilemme selon sa capacité à survivre dans un environnement plus qu’effrayant. Luce se demandait si un jour Winglece serait capable de tels choses à son égard, lui qui l’avait mis en garde face à son ressentis envers les Hommes.

« Je ne pense pas que vous seriez prêts à prendre le risque de mourir que ce soit des crocs de mon invocation ou de la vôtre… » Songea-t-elle à voix haute.

Pour autant, il était peu probable de voir des individus clamer que leur invocation serait capable de les tuer mais que par soucis de crédibilité il serait prêt à tenter le coup. Son discours était presque irréaliste et la jeune demoiselle ne savait que penser de cela. Devait-elle le libérer ? Non, maintenant qu’il était dans cet état baisser sa garde serait une preuve de faiblesse et sans doute un risque énorme pour la suite. Il pourrait s’avérer violent après une attaque de la sorte.

« Je crois que j’en ai assez entendu… »

Dans tous les cas, Luce avait déjà pris sa décision. Elle n’était pas très fière de ce qu’elle s’apprêtait à faire, vraiment pas. Mais au vu de la situation et des périples qui les attendaient, Luce n’avait d’autres choix que d’agir comme elle l’imaginait. La petite demoiselle déglutissait, son cœur battait la chamade. Le soleil était déjà couché mais il n’était certainement pas sain de loger dans le même endroit qu’un individu tel que cet homme. Du moins, avec autant à leur charge.

« Winglece, J’ai pris ma décision… Assomme cet homme.»


Elle n’allait certainement pas laisser cet homme conscient pour les prochaines minutes voire les prochaines heures. Il était de toute manière peu probable qu’il puisse se défendre : Le bloc de glace empêchait le moindre mouvement et au combien même l’invocation ferait son apparition il ne resterait certainement pas assez longtemps pour agir. Avec les propos du voyageur, qu’il mente ou non il ne valait mieux pas rester dans les parages. Préférant détourner le regard, elle récupéra ses affaires et les mis dans son sac sans-fond. Attendant que celui-ci s’exécute ou du moins en ait l’impression, elle reprit.


«  Nous partons maintenant. Il ne vaudrait pas mieux rester ici dès qu’il se réveillera. Tant pis pour cette nuit nous nous contenterons de reprendre la route. Prend avec toi ce qu’il te plaira Winglece, de toute manière ce n’est pas comme s’il pouvait aller bien loin dans l’état où il s’est dit être. Au mieux il pourra toujours appeler son invocation à son réveil. »


Luce avait clamé son ordre avec une telle froideur qu’elle-même peinait à croire qu’elle avait osé dire cela. Une fois sorti de la grotte, Luce prit une grande inspiration. Certainement que son choix la poursuivra pendant un long moment mais il était maintenant trop tard pour faire marche arrière. Elle avait prit le soin pourtant d’allumer un feu face au bloc de glace dans l’espoir que celui-ci puisse fondre ainsi qu’une partie des rations que Winglece avait déniché à son côté. Sortant de la grotte, la jeune demoiselle avala un cœur tendre qu’elle avait sortit de sa boite. Le chemin allait être encore long et il n’était plus question d’être gentille pour le moment.

« Winglece… Je ne sais pas si j’ai bien agis mais nous n’avons plus vraiment le choix. Et puis… Kanan, l’invocation de Terra m’a dit une chose qui me travaille depuis un moment : sers-toi de tes faiblesses. Je ne sais pas trop ce que cela signifie encore. Mais ma faiblesse aujourd’hui, c’est d’être une fuyarde… Et si je suis allée aussi loin dans ma fuite ce n’est pas pour mourir ni pour laisser quiconque menacer ma sécurité. Je dois survivre, n’est-ce pas ? »

Luce n’attendait pas forcément de réponse de la part de son invocation. Si toutefois il lui en donnait elle les accepterait sans broncher ni y répondre. Il n’y avait plus rien à dire de toute manière, leur prochaine destination imprimée dans l’esprit de la jeune femme, elle préféra tout de même en informer son invocation une fois la grotte bien loin.

« Essayons de trouver un village où nous cacher. Et si nous trouvons ce village caché, alors peut être serait-ce une chance pour nous de nous faire discret pendant un moment… »


------------------------------------

HRP:
 
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Winglece
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Chaos-Draco
Date d'inscription : 23/08/2013
Messages : 404
Double Compte : Cheshire
Liens vers la fiche : Winglece
Elément : Eau
Invocateur : //
Inventaire : De la glace... T.T
Sorts :
Liste des sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #13 écrite Mer 13 Jan - 22:14

Le fait que cet homme ne parviennent même pas a contrôler son invocation servait bien d'exemple pour ne lui faire aucune confiance. Aussi Luce fini par prendre la décision unanime dans notre esprit : Laisser ce voyageur à son sort et s'enfuir loin du danger possible qu'il représente. Ainsi nous ne fîmes que s’exécuter, après tout nous n'avions pas vraiment le choix, et saisir la tête du voyageur pour la propulser, contre la roche contre laquelle il était gelé, tout en faisait néanmoins attention à ne pas provoquer une quelconque hémorragie.

Tout en continuant de vérifier le fait que le voyageur soit bien inconscient, Winglece vit Luce finir d'allumer son feu et le placer près de l'inconnu, espérant que cela pourrait faire fondre nos glaces. Sachant pertinemment que cela ne fonctionnerait pas et que l'inconnu allait appeler son invocation à son réveil nous fîmes mines de ne rien contredire, souriant légèrement avant de saisir avec une de nos gueules un gros morceau de la carcasse du cerf  ayant eut le malheur de croiser notre route et de replacer Luce sur notre dos.

Alors que nous étions bien assez éloigné de cette caverne, nous dirigeant aux hasard, Luce clarifia la situation, en nous indiquant que nous cherchions possiblement ce village caché et que dans le pire des cas nous en trouverions un autre, commençant à nous dirigé vers le nord de la fameuse caverne nous commençâmes à dire :

«Dors, tant que tu le peux, tu es celle qui en a le plus besoin, dans le pire des cas je te réveillerai, nous essaierons de trouver ce fameux village par nous-mêmes.»

Le paysage défilait à la vitesse du son tandis que nous repensions au début de cette fuite dont la durée n'est que trop grande. Tout ça a cause de ce maudit Katar,tout aurait bien pu se dérouler le plus calmement du monde, mais il a fallu que Luce soit mise en prison, que nous dûmes détruire la moitié d'un bâtiment retenant des criminels tous plus haït les uns que les autres, en libérer une bonne moitié en plus de Luce, les relâchant dans la nature et provoquant la haine de la justice à notre égard et l’intérêt de la Garde Doré. Sans ce maudit Katar, aucun meurtre, aucune fuite de prison, aucune fuite, et une Luce en pleine santé et pleine de vie et non réduite à cet état lamentable dans laquelle elle se met.

Il était plus que temps que tout cela se termine et c'est avec cet sensation de vengeance sur notre cœur que nous continuâmes notre chemin, tout cela n'était pas mince affaire que de trouver quelque chose qui n'était même pas censé exister. Néanmoins si des marins l'avait vu, il ne devait pas être très loin de la côte , nous continuâmes de nous diriger vers le nord tout en nous orientant de tel à ce que notre chemin nous dirige vers la côte.


Forme Humaine:
 

Wing parle

Lece parle

Rindo parle
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #14 écrite Ven 5 Fév - 1:54

La surprise de la jeune femme était visible, c’était en partie la réaction escomptée par l’assassin. Par celle de son invocation n’était pas désirée. Alex avait voulu mettre Winglece au pied du mur, le forcer à croire son histoire. Malheureusement son audace se retournait contre lui. Même si la question de Luce n’attendait pas de réponse, il saisit sa chance, peut-être n’était-il pas trop tard pour que sa situation s’améliore,

« On peut dire ça… Il est comment dire… Spécial… Il ne le fera pas exprès, il déchaînera juste sa folie dès son apparition sans penser aux conséquences. »

Alex vit la jeune femme en plein débat intérieur. Qu’allait-elle bien pouvoir faire ? Le jeune homme était impuissant, sa vie était entre les mains de cet être si faible, incapable de rien sans son demi-dieu. Alors que cette situation ne faisait qu’accroître sa rage intérieure, l’enfant sembla enfin se décider. Son pouls augmentait à mesure que les secondes s’égrainaient, qu’avait-elle décidé ?! Allait-il vivre ?! Mourir ?! Devait-il invoquer Cheshire ou Kate ?! Il se débattait comme un beau diable, emprisonné dans la glace. Il ne voulait pas mourir ici, il fallait qu’elle le laisse en vie. Il voulait crier, hurler pour qu’elle entende raison, mais rien à faire. Face à la mort il se retrouvait impuissant. Assez ironique pour cet homme qui l’a côtoyée depuis tant d’années.

« M’assommer ?! »

Alex était abasourdi par ces mots et heureux car ils ne le condamnaient pas. Au contraire ils lui donnaient une chance de se venger d’ici quelques heures, jours, mois, années, qu’importe il aurait l’occasion de lui faire payer ! Soudain l’assassin sentit les pates gelées le saisir, puis plus rien.


Quatre heures plus tard

Petit à petit Alex reprenait ses esprits. En ouvrant les yeux, il ne vit que l’obscurité qui l’entourait. Son nez fut agressé par différentes odeurs, de la cendre fraiche aussi et surtout l’odeur du sang en abondance. Son crâne le faisait souffrir le martyr, comme si sa tête avait été heurtée par la charge d’un rhéno. Soudain le puzzle qu’était sa mémoire se résolu, le combat avec le cruentur, la marche à travers les montagnes Zan et sa rencontre avec la gamine et son dragon. Ils l’avaient assommé et laissé là, à la merci du moindre prédateur.

« Petite co**e ! AHHHHHHHHHHH je la tuerai ! »

Il avait beau s’énerver, il était toujours prisonnier des glaces, il allait devoir en appeler un. Mais qui ? Cheshire l’aiderait à contre cœur, sans oublier de se moquer de lui surtout en apprenant comment il en était arrivé là. Kate semblait le choix le plus logique, au moins elle ne lui ferait pas un sermon et cherchera juste à l’aider. D’un autre côté, en apprenant l’histoire elle voudrait surement le dissuader, et lui ferait probablement une leçon de morale.

« Put*** !! Cheshire vient à moi ! »


Alexander soupira à la vue de la gamine qui venait d’apparaître.

« Désolé mais comme tu peux le voir c’est de LUI dont j’ai besoin… Cette glace est impossible à détruire sans ses pouvoirs. »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Cheshire
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Lyswen
Date d'inscription : 08/07/2014
Messages : 89
Double Compte : Winglece
Liens vers la fiche : Fiche de Cheshire
Elément : Terre
Invocateur : Alexander
Inventaire : Couteau-clé de la maison d'Alexander
Sorts :
Afficher les sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #15 écrite Lun 8 Fév - 0:32

Si Cheshire avait depuis longtemps récupéré de ses blessures, il n'allait pas non plus avertir son invocateur dans la foulée, et croire cela était bien mal connaître le personnage. En effet celui-ci, ayant enfin régénéré ses blessures, avait tout simplement fait le chemin jusqu'à Lüh et y avait ici laissé Alice y vivre sa vie. La jeune fille s'occupait comme elle le pouvait, mais garder toujours le sourire sur le visage. Passant sa journée avec des amis, elle avait presque réussi à oublié le fait que se nourrir n'étais plus un problème, même si un bon repas serait le bienvenue de temps en temps.

Mais alors que la petite blonde finissait tout juste de se préparer à sortir, la voix tonitruante d'Alexander résonna dans son esprit, tandis que sa vision de brouilla. Voulant se rattraper à quelques choses elle ne fit qu'agiter sa main dans le vide avant de se rendre compte qu'elle était dans une caverne.

Un courant d'air passa à travers la grotte, faisant s'envoler les cheveux et la robe de la jeune fille, tandis que celle-ci venait tout juste de remarquer son invocateur, piégé dans un bloc de glace. Se dépêchant de rejoindre l'homme, elle s'agenouilla auprès de lui mais elle ne fut accueilli que par une remarque sèche d'un homme poussé a bout. Fronçant les sourcils, Alice se releva et gifla d'un coup sec l'homme avant de reculé vers l'entrée de la grotte, prononçant alors les paroles suivantes.

«N'invoque pas Cheshire pour des broutilles, Alexander»

Laissant alors le félin reprendre le dessus, le corps de la jeune femme s'illumina d'un vert émeraude avant que soudainement l'image de la jeune blonde ne se brise pour ne laisser place qu'au félin, et le chat n'avait pas l'air très souriant comparé à d'habitudes. Celui se rapprocha, l'air sévère, avant de s’asseoir devant l'homme, bien assez affaibli mentalement et physiquement. Ne laissant pas l'humain parler, il prononça alors des paroles rempli d'amertumes.

«Ne t'avais-je pas prévenu Assassin ? Tu n'étais censé requérir ma présence qu'en cas de meurtre, rien d'autres, te souviens-tu ? Et a part toi je ne vois personne que je pourrais assassiner.»

Donnant un coup sec dans le bloc de glace, une partie de celui-ci se brisa, libérant le bras gauche d'Alexander. Toujours avant que celui-ci ne réagisse, le félin lui adressa un regard noir en totale contradiction avec son sourire constant, lui adressant les mots suivant.

«Eh bien, parle humain. Dis-moi donc qui t'a fait ça, que je rigole. Et ne t'avise pas de refuser, ou je te laisse pourrir ici, en aggravant ton cas.»


Alice (Forme Humaine):
 


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #16 écrite Dim 14 Fév - 19:58

En temps normal Alexander aurait probablement accueillit la jeune fille plus poliment, mais vu sa situation la politesse était le cadet de ses soucis. Pour sa remarque cinglante il récolta une gifle. Certes elle était faible, mais la force ne comptait pas c’était surtout le message qu’elle renvoyait. Un manque de respect tellement important que l’assassin n’imagine qu’une chose en fusillant du regard la gamine entourée du halo émeraude. L’égorger. Une envie bien vite réfrénée par l’apparition de Cheshire.

Contrairement à ce que son apparence pourrait laisser croire, l’invocation n’avait pas du tout la délicatesse d’un félin. Le puissant coup de patte résonna dans le corps de l’homme, à tel point que la douleur de ses côtes cassées se réveilla malgré le froid de sa prison. Alex pour essayer de diminuer la douleur, dégagea son bras autant qu’il put malgré les fourmis qui le parcouraient.

Après un soupir qui en disait long sur son état d’esprit, il se décida à répondre.

« Rigole autant que tu veux… C’est un de tes frères, un fils d’Aqua au service d’une gamine ! Si on la croise tu en feras ce que tu veux, tu auras carte blanche. En attendant libère-moi ! Ces côtes me font un mal de chien… Maintenant que j’y pense, tu t’en souvenais que ce foutu cruentur les avait cassés de côté hein ? »

Une fois libre il patienta une minute, le temps de retrouver la maîtrise de ses membres. Il se dirigea ensuite vers son sac sans fond pour y attraper sa boîte de gélules Anez et d’en avaler deux d’une traite. En les ingurgitant sa faim apparut, il s’empara alors de quelques provisions qu’il avait encore avant d’aller un peu plus loin dans les détails avec Cheshire.

« Concrètement quand j’ai approché cette Luce, elle était seule et soudainement son invocation… Winglece si je me rappelle bien, est entrée dans la caverne m’a emprisonné et assommé. Je ne pouvais absolument rien faire, au moindre geste suspect il m’aurait tué je ne pouvais même pas t’invoquer… »

Il lâcha un autre soupir avant de poursuivre,

« J’aimerai bien avoir le pouvoir de savoir si un humain possède une invocation… En attendant il faut se remettre en route, il faut que je parle à ce A.V. Tu m’accompagnes où tu repars pour Lüh ? »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Cheshire
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Lyswen
Date d'inscription : 08/07/2014
Messages : 89
Double Compte : Winglece
Liens vers la fiche : Fiche de Cheshire
Elément : Terre
Invocateur : Alexander
Inventaire : Couteau-clé de la maison d'Alexander
Sorts :
Afficher les sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #17 écrite Mar 16 Fév - 1:17

L'expression de Cheshire laissait entrapercevoir à quel point il était moqueur face à la situation de son invocateur, mais il n'en piper mot. Écoutant la petite histoire de son invocateur tout du long, tandis qu'en même temps il essayait tant bien que mal de déloger l'humain du glaçon sans le tuer. Finissant sa besogne le félin soupira. Se dirigeant vers la sortie de la caverne il put enfin observer les alentours.

L'altitude était assez haute, mais pas assez pour décourager le premier imbécile a venir se réfugier dans cette caverne. Malgré tout cela ne répondait toujours pas aux questions de Cheshire. Se retournant vers l'humain, celui-ci grelottant toujours autant, le félin prononça alors des paroles mi-moqueuses mi-pleine de reproche envers les actions de l'assassin.

« Et puis-je savoir dans quel mesure tu t'es dis que venir a la rencontre de la première inconnue dans un monde peuplé de créatures pouvant obéir a la volonté d'un humain était une bonne idée ? Non pas que je critique tes choix, mais sait-on jamais, peut-être qu'en tant qu'assassin tu as jugé qu'il n'y avait aucun danger pour ta sécurité de venir parler a une jeune femme perdu en plein milieu d'une montagne ? »

Le félin reparti vers la sortie, avant de regarder les environs. Les monstres peuplant cette partie de l'île n'était pas les plus actif en ce début de mâtiné mais Cheshire pouvait en apercevoir plus d'un sur le chemin vers le nord, sachant pertinemment que l'assassin aurait du mal a passer inaperçu avec l'odeur de sang qu'il dégageait, il savait d'autant plus que l'assassin n'était pas en état de s'enfuir. Se retournant vers l'assassin il dit alors, laconique.

« Je t'accompagne jusqu’à ton village, vu comme tu es partie c'est déjà un miracle que tu ne sois pas dans le ventre d'une quelconque créature. De plus il serait intéressant de voir si Alice pourrait vivre mieux dans ce village qu'a Lüh même si j'en doute fortement. »

Le félin attendit que l'assassin soit prêt pour le suivre jusqu’à ce fameux village dans le nord. Le chemin n'était pas particulièrement long, le plus fatiguant serait les montées et les dénivelées sur le chemin. Cheshire n'était pas affecté par une quelconque fatigue, le plus dur était donc pour l'humain. Peu après le départ, Cheshire dit alors à l'assassin, sans prendre la peine de le regarder.

« J'espère au moins pour ton intérêt que ce A.V est bien dans ce fameux village, non pas que je m'intéresse le moins du monde à ta petite histoire mais j'ai horreur de faire des choses inutiles et, si l'on oublie Alice, tu dois bien être le seul encore en vie à connaitre ce qui arrive quand quelque chose m'ennui profondément.»


Alice (Forme Humaine):
 


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #18 écrite Sam 20 Fév - 17:06

Comme à son habitude le demi-dieu n’épargnait pas son invocateur, pourtant blessé. Ses remarques s’enchaînaient sans jamais s’arrêter. Le pire pour Alexander, était qu’avec la manière du chat à raconter son récit il se rendait lui-même compte de ses nombreuses erreurs et de son idiotie. Mais il ne voulait pas perdre la face. Alors une fois ses affaires rangées et rejoignant Cheshire, il répondit.

« Oui j’ai naïvem… J’ai cru qu’il n’y aurait pas de danger ! Après tout quand je vois les épreuves que j’ai traversées entre toi, Kate, Kromereth et Rook jamais une telle gamine n’aurait pu les réussir. Faut croire que ce Winglece avait pour seule épreuve une porte grande ouverte… Quelle perte ! Un tel potentiel entre les mains d’une pauvre sotte. »


Se reconcentrant sur le matou posté à l’entrée, il reprit.

« C’est toi qui décides. Je t’oblige pas à me suivre tu le sais bien… Par contre avant que tu trouves quelqu’un d’autre prêt à héberger la petite gratuitement, tu peux courir… »

Ce n’était qu’une façade. En réalité il était content que le demi-dieu reste à ses côtés. Dans son état il ne se sentait pas capable d’affronter un des monstres qui grouillaient tout autour d’eux.

Quelques minutes après avoir traversé une rivière, où il en profita pour nettoyer ses plaies et ainsi diminuer l’odeur du sang, Cheshire entama une nouvelle conversation. Toujours et encore pour balancer des menaces à peine voilées à son invocateur, mais il était puissant c’était le plus important. Se concentrant sur cette idée l’assassin décida de ne pas faire de remarques cinglantes qui n’auraient servis qu’à rendre ce voyage encore plus désagréable qu’il ne l’était déjà.

« Je n’ai aucun moyen d’en être sûr malheureusement, mais après toutes les informations que j’ai pu récupérer c’est la piste la plus logique. Je sais de part Michael qu’il est également un maître dans l’assassinat, il se doit donc d’être discret. Sachant qu’en plus il ne vit pas à la capitale je ne vois que ce village. Personne n’en parle, seules quelques rumeurs circulent ça et là… Un endroit discret, isolé, c’est parfait pour ce A.V. Mais si je me suis trompé et que  tu dois faire un massacre attend juste que j’ai mangé et dormis dans une taverne d’accord ? »

Satisfait d’avoir un peu détendu l’atmosphère, l’assassin reprit la marche en tête. S’autorisant une pause de temps en temps quand la douleur aux côtes s’accentuait. Cela ne faisait pas loin d’une heure qu’ils marchaient silencieusement quand le petit chemin qu’ils empruntaient jusque-là, devint une route où trois chevaux pouvaient circuler aisément côte à côte. Ne demandant pas son avis à Cheshire, Alex se mit à marcher à un mètre de la route derrière les arbustes et autres rochers. Il ne prendrait pas le même risque, s’il quelqu’un devait arriver par la route il préférait le voir sans être vu.

« On reste pas sur la route. »

Comme pour lui donner raison, moins d’une demi-heure après des sabots au trot se firent entendre. Sans attendre Alexander se dissimula derrière un rocher. Il vit passer au galop un groupe de trois hommes armés à cheval. Une fois les cavaliers au loin ils reprirent la route.

Presque deux heures s’étaient écoulées depuis. Leur avancée était lente, dû aux pauses que s’autorisait l’assassin dont la douleur à la poitrine augmentait. Soudain il entendit de nouveau des chevaux mais au pas cette fois-ci. Alexander contre un arbre les épiait en toute discrétion. C’était apparemment un mot inconnu dans leurs vocabulaires tant il était aisé pour le jeune homme et son invocation de les entendre.

« -Bordel mais quelle idée est passée par la tête du seigneur ?! Partir trouver un homme soit disant affaiblis pour le ramener au village…

-Et tout ça sur les dires d’une gamine inconnue… Pff c’est n’importe quoi cette mission » renchérit le deuxième.

-Le pire c’est qu’on a trouvé la caverne mais sans cet homme. On devait le trouver lui ou son cadavre ! Je n’ose pas imaginer ce que le seigneur va nous faire puisqu’on a rien…

-Yunck t’es un génie ! On retourne à Sirk et on dit qu’on a trouvé son cadavre bouffé par des Lupus. De toute façon dans ces montagnes, blessé il a 0 chances de survie.

-Je veux bien… Mais si par malheur il survit et qu’il arrive jusqu’au village on est morts !

-Ne t’en fais pas il survivra jamais ! »


Le débat dura encore deux minutes avant qu’ils finissent par se mettre d’accord.

« -Voilà on a trouvé la caverne sans rien à l’intérieur, on a fouillé la zone sans succès jusqu’à tomber sur un cadavre bouffé par des lupus en direction du village. Et si par miracle il arrive au village pourra rien nous reprocher, on aurait jamais pu savoir.

-Yep ça me va !

-Pareil pour moi ! »


Ils poursuivirent ainsi leur route au pas, sans se douter une seule seconde qu’Alex et Cheshire avait tout entendu. L’assassin comprit facilement que les hommes étaient à sa recherche. A cet instant trois opportunités s’offraient à eux. Soit se montrer et espérer être escorté jusqu’à leur base. Soit les suivre discrètement. Ou encore les attaquer et suivre la route en espérant tomber sur le village. Le jeune homme fut soulagé de voir que le chat n’avait pas attaqué à vue comme il l’en sait capable.

« Déjà c’est sympa de pas les avoir tué directement… Mais maintenant on fait quoi ? Parce qu’ils parlaient de moi là. Cette Luce a du trouvé un village peut-être celui de A.V, il est peut-être le seigneur de ce coin. Donc on les suit discrètement ? Ou alors on les laisse nous ramener à leur base ? A moins que tu veuilles les tuer finalement ? »

Il était assez étrange qu’Alex demande quoi faire au chat. Après tout à chaque fois que ce dernier parlait c’était pour le critiquer, mais l’assassin se sentait quelque peu redevable à son invocation. Sans lui il n’aurait pas pu quitter la caverne et comme l’ont dit les soldats il se serait fait dévorer par des lupus, sans compter qu’il avait tenu éloigner les prédateurs par ce que le jeune homme supposé être une sorte d’aura meurtrière.
▲ Succès ▲


Dernière édition par Alexander le Dim 28 Fév - 1:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Cheshire
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Lyswen
Date d'inscription : 08/07/2014
Messages : 89
Double Compte : Winglece
Liens vers la fiche : Fiche de Cheshire
Elément : Terre
Invocateur : Alexander
Inventaire : Couteau-clé de la maison d'Alexander
Sorts :
Afficher les sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #19 écrite Sam 27 Fév - 1:52

Le félin fou soupira longuement, l'assassin était encore beaucoup trop inexpérimenté. Tellement, qu'il aurait très bien pu se faire tuer sans même que Cheshire n'en sache rien. Au moins, le chat espérais que l'humain comprendrait de ses erreurs, sinon il était perdu d'avance. Le félin préféra ne dire mot et laisse l'invocateur s'exprimer sans répondre, ne faisant qu'acquiescer de la tête au moment ou l'humain lui demanda de retenir son envie de destruction le temps de se reposer, si ce A.V n'était pas présent. La route commença a s'élargir, c'était manifestement signe du passage répété de chevaux. L'humain commença à s'éloigner de la route, peu de temps après rejoint par le félin.

Des bruits de chevaux au galop se fit entendre au loin, et bien avant que l'invocateur ne fassent quoi que ce soit, le félin se plaça dans l'ombre, pour n’apparaître que comme un vulgaire animale. Trois hommes sur leur monture passèrent, sans le remarquer, se dirigeant à l'exact opposé du point de départ de Cheshire et Alexander. Les hommes disparurent bientôt au loin et ce ne fut que quelques heures plus tard que des bruits de chevaux, au pas cette fois, se fit entendre au loin. C'était sans aucun doute les mêmes hommes, qui revenaient de leur destination.

Les affirmations de Cheshire se révélèrent vrai quand celui-ci, toujours tapi dans l'ombre, pu les observer à volonté. Ils étaient lourdement armé, voir même beaucoup trop pour que le chat ait le temps de tous les tués avant que l'un d'eux n'empale l'assassin sur place. Ainsi, le chat ne bougea pas d'un poil, espérant que l'assassin en ferait de même, considérant les propos à propos de sa soit disant mort par des animaux sauvages.

Une fois les hommes, assez éloigné pour pouvoir parler sans éveiller de soupçon, l'Assassin demanda clairement son avis au félin, qui se contenta de répondre, le plus naturellement qui soit.

« Je ne suis pas qu'une machine à tué sans cervelle, Alexander. Je ne vais pas ouvrir un conflit sans connaître leurs intentions. Néanmoins je ne peux vraiment te conseiller. La plus risquée mais la solution nous permettant de savoir leurs intentions seraient de te laisser repérer. Si quelque chose tourne mal, j'interviendrais. Néanmoins tu es libre de tes mouvements et si tu trouve cela trop risqué nous pouvons simplement nous contenter de les suivre.»

Le félin repensa à toute cette histoire avec ce Winglece et cette Luce et ricana un coup avant de dire.

«Tâche d'y réfléchir à deux fois, si elle t'a assommé c'est qu'elle te trouve dangereux, et a surement prévenu les autorités de ta "dangerosité". Et il serait malheureux que tu finisse encercler par des gardes. Malheureux pour eux bien évidemment.»


Alice (Forme Humaine):
 


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #20 écrite Dim 28 Fév - 3:18

Un sourire apparut sur le visage de l’assassin quand son invocation annonça ne pas être qu’une bête assoiffée de sang. Cela ne collait tellement pas à l’idée que c’était fait l’humain. Il ne voyait qu’en ce chat, un tueur en série qui se complaisait uniquement dans le sang de ses victimes qu’elles fussent alliées ou ennemies. Cette remarque lui en aurait presque fait oublier le penchant du demi-dieu pour critiquer son invocateur. Comme s’il avait prévu cet oubli de la part de l’assassin, le chat ne put s’empêcher de se moquer de sa « dangerosité ».

Faisant mine de rien Alex regarda les trois cavaliers s’éloigner lentement. Les terres face à lui étaient dans une vallée, il avait une vue plongeante des environs. Malgré la nuit déjà bien avancée la Lune, pleine, offrait suffisamment de luminosité pour qu’il puisse distinguer le chemin et quelques lumières vacillantes au loin, surement le village. Il jugea qu’il restait seulement cinq kilomètres. Les cavaliers auraient atteints leur base en quarante minutes maximum. Que devait-il faire ?

Que se passerait-il s’ils les suivaient discrètement ? Ils arriveraient à bon port et apprendraient surement quelques informations, mais dans un souci de réalisme ils devraient rester plusieurs heures à se cacher avant de faire leur apparition à l’entrée. Se faisant le chef des trois hommes apprendrait qu’ils avaient échoué délibérément ou non. Alex se ferait donc automatiquement trois ennemis en ne faisant qu’un seul pas dans le village.

Les tuer ? C’était toujours envisageable. Il voyait le village, ils n’étaient pas indispensables. A leur arrivée ils pourraient toujours feindre n’avoir jamais croisé les trois cavaliers. La supercherie tiendrait un jour. Ensuite les habitants se poseraient trop de questions, lui et le chat deviendraient alors suspects et seraient surement tenus pour responsable dans leurs disparitions.

Le seul choix qui restait était de se faire escorter. Au moins les trois hommes auraient remplis leur mission, ils n’auraient aucune rancune envers Alex et Cheshire. Et puis comme venait de le dire le chat, s’ils se montraient agressifs, l’assassin même blessé pourrait toujours se défendre surtout avec le demi-dieu à ses côtés. Le seul problème était leurs positions respectives. Si le duo se faisait remarquer maintenant pour attirer leurs « sauveurs » ceux-ci pourraient se poser des questions sur le pourquoi ils ne les avaient pas remarqués en passant deux minutes avant.

En étudiant davantage les environs l’invocateur trouva la solution. Le chemin emprunté par les cavaliers faisait un détour pour éviter un bois plus dense que les autres, c’était parfait. Si Alex et le félin parvenaient à passer à travers ils passeraient devant les hommes de mains et pourraient jouer leurs « rôles » de sauvés.

« Suis-moi on coupe à travers ce bois pour passer devant eux, ensuite on les laissera nous escorter. Si tu sens qu’il y a danger, tue-les ! Même dans mon état je peux me battre s’il faut alors ne t’inquiètes pas je ne serai pas un fardeau. »

Si le chemin ne passait pas par là ce n’était pas pour rien. L’enchevêtrement de racines rendait le passage difficile. Leur progression était encore plus lente qu’avant et Alex comptait sur le fait que les hommes n’étaient pas pressés pour les doubler malgré tout. L’assassin retrouva le chemin essoufflé. Essoufflé mais devant les cavaliers, ils avaient réussi.

« Bon plus qu’à attendre que ces trois-là m’escortent. »
dit-il en pointant du doigt trois masses sombres encore au loin.

En les voyants se reprocher Alex voulut dire à Cheshire de rester caché, mais le chat avait déjà disparu dans l’obscurité non loin. Pour une fois ils fonctionnaient sur la même longueur d’onde. Le jeune homme s’assit alors au bord de la route, ne faisant pas si mine que ça d’être fatigué. Quand les cavaliers arrivèrent à son niveau, l’un deux entama la conversation.

« Oh jeune homme êtes-vous donc fou pour voyager seul à une telle heure dans un tel endroit ?

Fou surement fatigué encore plus. Enchanté messieurs, je m’appelle Stark.

Stark, mais c’est le nom du type qu’on cherche non, Liok ?

Ouai ouai, bon vous avez croisé la route d’une jeune femme et son invocation hier non ?

En effet, une certaine Luce avec un fils d’Aqua.

C’est bien lui !

Je sais, je sais !

On peut dire qu’on a eu de la chance, on aura pas à mentir au seigneur !

La ferme idiot ! Messire Stark, le Seigneur du village de Sirk a entendu votre détresse et nous a envoyé vous chercher. Il aimerait s'entretenir avec vous.

Merci j’accepte volontiers, pouvoir terminer cette nuit dans une taverne autour d’un bon feu c’est tout ce que je demande ! »


Ainsi Alex atteignit les portes de Sirk escorté par Yunck, Liok et Mop.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #21 écrite 

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

Le mythe de la caverne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La caverne... Un mythe ?
» La Caverne aux Milles et un Plaisirs
» Retour d'Aristide: La Fin du Mythe
» L'origine du mythe
» Le mythe du loup-garou et Un mythe plus large

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: Les Montagnes de Zan-