Visite fleurie[pv Arthuria & Hyilinia]

Partagez | .
 

 Visite fleurie[pv Arthuria & Hyilinia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Jeu 16 Juil - 17:12

Enéria était sur la route depuis quelques semaines quand elle décida de faire escale à Lüh. Elle était sur son cheval et avançait doucement quand elle aperçut les portes de la ville. Elle s'en approcha avec sa roulotte et alla demander aux gardes si elle pouvait installer son campement devant les grandes portes de la ville. Les gardes ne virent aucun inconvénient à cela et quand ils virent le mot "Herboriste" peint sur la roulotte de la femme, ils n'hésitèrent pas à lui demander des toniques, des "remèdes" -que beaucoup d'hommes demandaient- et même quelques plantes contre les contusions.

Enéria sortit de sa besace ce que les gardes avaient demandé. Elle gardait toujours sur elle les produits les plus demandés. Ça lui évitait de toujours devoir faire des allers-retours dans sa roulotte. Elle leur fit d'ailleurs une ristourne pour l'autorisation de camper devant les portes. Grâce à cet emplacement, elle était sûre de trouver des clients. Non pas que l'argent lui manquait, elle en avait assez pour survivre. Mais elle aimait aider les gens dans le besoin.

Elle installa donc sa roulotte à une bonne distance des portes. Elle restait toujours visible de la route, mais elle était tout de même assez reculée pour qu'Enéria ait un peu d'intimité. La roulotte de l'herboriste était difficilement ratable. Fait dans un bois clair, elle avait le toit peint dans un vert sombre qui rappelait les feuilles des arbres. Le mot "Herboriste" était peint en lettre gothique sur le bois clair. Le mot était de la même couleur que le toit pour que tout le monde puisse le voir.

Enéria s'installa tranquillement, sortant des bacs de plantes et de fleurs pour que celle-ci puissent apprécier les rayons du soleil. Elle sifflotait joyeusement en arrosant ses plantes chéries, elle époussetait sa roulotte tranquillement, flânant au soleil. Quelques personnes passant les portes s'arrêtaient chez elle pour lui acheter quelques remèdes. Un médecin vint aussi la voir, il avait besoin de renouveler son stock de plante. Enéria avait assez de plante pour lui permettre de tenir son échoppe pendant quelques semaines devant les portes de la ville.

Après avoir passée plusieurs semaines seule sur les chemins et dans de petits villages, la foule et le bruit de la ville lui faisait du bien. Elle avait besoin de passer du temps dans la civilisation. Cela faisait plusieurs jours qu'elle parlait à son cheval ou à ses plantes. Le contact humain lui manquait et elle était contente de voir des gens lui demander des plantes ou des conseils pour tel ou tel problème.

Le calme revint vite auprès de la roulotte. Enéria alla s'occuper de son cheval et alla s'asseoir sous le haut-vent de sa roulotte. Elle sortit de son chez elle un petit ouvrage de broderie qui représentait un bouquet de fleur et le continua, attendant de voir si quelqu'un avait besoin d'elle.
▲ Succès ▲


Dernière édition par Enéria Irsis le Lun 24 Aoû - 19:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Jeu 16 Juil - 22:03

Arthuria but une gorgée de son outre. Elle plaça ensuite un peu d’eau sur la paume de sa main pour venir la passer sur son visage. Elle soupira doucement, un peu de douceur faisait du bien. La chasseresse adorait surement les landes luxuriantes du nord et sa fraicheur, mais passer de cette zone au doux climat de Luh était toujours difficile pour elle. Elle avait l’impression que sa peau fragile séchait avec la différence de température. La jeune femme sourit soudainement à l’idée d’un bon bain pour se remettre du voyage et des péripéties et d’un bon repas. D’ailleurs, contrairement à la dernière fois, le retour à Luh avait été sans trouble. Cela avait donc été plus agréable. Bien que méfiante, elle avait réussi à profiter des paysages fabuleux que l’Ile pouvait offrir. Arthuria se demanda si le monde était aussi beau avant. Néanmoins, elle ne voulait pas poser la question à sa nouvelle compagne de route.
Car oui, si la chasseuse revenait des hautes montagnes enneigées, c’est parce qu’elle avait fait un tour au temple de l’air. Après quelques épreuves, elle était ressortit de là avec une demi-déesse du nom de Hyilinia, qu’elle avait déjà rencontré. C’était une petite fée qui ne manquait pas de joie, de bonne humeur et de caractère. Aussi, l’humaine lui avait raconté quelques anecdotes pendant le chemin, sur les lieux parmi lesquels ils voyageaient ou ceux les avoisinants. Depuis qu’elle avait libéré Hyilinia, la jeune femme se sentait bien et heureuse. Des sentiments qu’elle ne ressentait pas souvent, bien que pas malheureuse pour autant. Elle était peut être juste un peu trop indifférente à ce qui pouvait se produire. Mais la fée brisait sa solitude, et cela n’avait rien de désagréable. Elle remonta sur son variquan pour reprendre la route.


Lorsqu’Arthuria put voir la ville, elle en avertit son invocation directement.

« Regarde, nous sommes presque arrivées ! On peut voir la cité d’ici. »

En effet, comme le paysage était plutôt plat dans les environs, la ville était visible à quelques kilomètres. Et puis à part des villages il n’y avait pas grand-chose d’autres dans la région.

Enfin, elles arrivèrent près des portes et la chasseuse s’arrêta un instant. Quelque chose retint son attention. Une roulotte qu’elle n’avait jamais vue. Elle ne s’attendait pas à ce que les gardes approuvent sa présence, même si elle ne se trouvait pas au beau milieu du chemin. Elle aperçut quelqu’un en revenir et se diriger dans la ville avec un petit panier. Par curiosité, Arthuria s’en approcha et put enfin observer l’enseigne. Un herboriste !

« Quelle chance Hyilinia, je tombe enfin sur un herboriste. Tu dois savoir ce que c’est je suppose… ? »

Elle demandait au cas où, elle ne savait pas encore grand-chose de son invocation ni de l’ancien monde, elle ne prenait pas la demi-déesse pour une idiote loin de là. S’il y avait bien une personne respectueuse envers les demi-dieux c’était elle.

« Bon en tout cas j’ai trouvé une plante assez spéciale l’autre jour, et je voulais la faire examiner. Je n’avais pas eu le temps de chercher un spécialiste et voilà qu’il s’offre moi. Allons voir ! »

C’était trop beau pour abandonner ça maintenant pour un bain et un repas. Qui sait, peut-être qu’il s’apprêtait à partir ?

Arthuria approcha son variquan avant d’en descendre et de le rapprocher par la bride. Autour de la roulotte étaient disposés ici et là des pots de fleurs, de diverses espèces différentes. Si la jeune femme était une spécialiste avec les animaux, les plantes n’étaient pas son affaire. Ce n’était pas non plus le grand mystère, cependant elle n’en reconnaissait que quelques-unes.

L’herboriste était en fait une jeune femme à la peau mate et aux cheveux blancs. C’était amusant car elle était comme l’inverse de la chasseresse qui elle, avait la peau plutôt pâle et les cheveux châtains. La femme était en train de broder, aussi Arthuria s’excusa auprès d’elle.

« Bonjour, excusez-moi de vous déranger… Je cherche un herboriste depuis un moment et vous voici ici. J’aimerai que vous m’en disiez plus sur une plante que j’ai ramassée. »

La chasseuse était presque aussi grande que l’herboriste. Elle portait des vêtements sobres qui lui recouvraient entièrement le corps. Une veste d’un violet sombre qui finissait en par deux pointes devant sur un pantalon blanc, et qui derrière créait une longue cape lui arrivant à mi- mollet. Ses bottes étaient cuir gris et gravé. Enfin, elle portait quelques pièces de plates : Un gant à la main droite, des épaulières, une pièce lui protégeant la poitrine et une partie du dos, et des jambières.
Arthuria plongea sa main dans son sac sans fond, et à la pensée de retrouver la fleur, celle-ci apparut entre ses doigts. Elle la tendit donc à l’herboriste.

Les quatre tépales lisses de la fleur étaient rouges et jaunes en son centre et enfin noirs au niveau des anthères. Ils étaient très fins et soudés sur le réceptacle floral. Sa tige et ses feuilles étaient vertes pâles. Ces dernières étaient dentées et placées en alternance autour de la tige.

« L’avez-vous déjà vu ? »
La plante:
 

La tenue d'Arthu:
 
▲ Succès ▲


Dernière édition par Arthuria Veliwys le Ven 17 Juil - 20:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #3 écrite Ven 17 Juil - 14:14

Le voyage avait été passionnant pour Hyilinia. Elle avait accompagné Arthuria, découvrant vraiment pour la première fois ce nouveau monde, à la fois si semblable et si différent de celui qu'elle avait connu dans le passé. Pas de danger rencontré, mais la fée ne savait pas si elle devait être rassurée ou étonnée. Sa première sortie ayant mal fini, elle n'était jamais resté très loin d'Arthuria. Au moins, on ne l'aurait pas deux fois de la même manière !
Oh, elle n'en avait rien dit à celle qui était désormais sa maîtresse, mais on ne savait jamais. La pixie avait même caché cette inquiétude sous son babillage joyeux. Les anecdotes qu'Arthuria lui avait racontée l'avaient beaucoup fait rire et lui avait souvent inspiré des cabrioles un peu folles. Lors du voyage, la jeune humaine avait semblé de bonne humeur, heureuse même. La pixie en était à la fois rassurée et enchantée : la suite serait sûrement plus amusante qu'avec Adam !

Mais enfin, ils arrivaient à la ville. Hyilinia avait eu un visage ravi quand Arthuria lui avait montré : la ville était telle qu'elle se souvenait des villes quand les Grands n'avaient pas encore détruit le monde et la magie.
Qui sait, elle pourrait être se plaire ici !

En arrivant près des portes, Arthuria s'arrêta. Hyilinia se posa sur son épaule, essayant de comprendre ce qui avait arrêté la jeune Grande. Elle suivit une personne vers une roulotte avec une enseigne.

« Quelle chance Hyilinia, je tombe enfin sur herboriste. Tu dois savoir ce que c’est je suppose… ? »

« Quelqu'un qui s'occupe de cueillir des plantes ! »

La voix d'Hyilinia prit les intonations d'une voix de réclame avant d'enchaîner :
« Plantes médicinale, Parfum, Lotion repousse cheveux, Bandages, Potions miraculeuses, le pouvoir des herbes sous toutes ses formes ! »

Le tout se termina par un des rires dont la petite fée avait le secret. Mais elle repris bien vite un semblant de sérieux quand Arthuria lui expliqua la raison de leur présence ici.
Seul son regard pétillant montrait qu'elle n'avait pas encore fini de chercher des occasion de plaisanter.
La petite fée s'envola de l'épaule de l'humaine et alla se promener au milieu des plantes en pot posées autour de la roulotte, sentant leur parfum et les caressant du bout des doigts. Mais Arthuria s'approchait déjà de l'autre Grande alors Hyilinia se rapprocha aussi, se perchant sur le toit de l'auvent en ne pensant laisser dépasser que sa petite tête. C'était un peu oublier que ses ailes étaient plus grandes qu'elle et qu'une boule de lumière partait de ces sortes de feuilles qui lui servaient de cheveux.
Elle observait, pour une fois en silence, captivée par toutes ces plantes magnifiques que faisaient ondoyer une brise légère. Mais cela ne l'empêchait pas d'écouter la conversation des deux Grandes en dessous d'elle.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #4 écrite Mar 21 Juil - 18:08

Enéria releva la tête quand elle entendit des bruits de pas s'approcher d'elle. Une jeune femme, d'une belle prestance, se tenait devant elle. C'était une très belle jeune femme, habillée élégamment, enfin du point de vue de l'herboriste. Aux vues des pièces d'armures, l'herboriste se demanda ce que la jeune femme allait lui demander. Il n'était pas rare que des aventurières viennent lui demander des herbes médicinales ou des remèdes pour atténuer des douleurs. Mais elle avait l'air en pleine forme. Peut être avait-elle besoin d'autre chose. De quoi se rendre coquette? Enéria en doutait, mais tout était possible.

Enéria se releva, époussetant ses vêtements et souri à la jeune femme. Quelque chose attira le regard de l'herboriste. Une petite fée, toute mignonne, volait pas très loin de la jeune femme. Enéria sourit un peu plus et suivi un instant la petite fée des yeux. Quand celle-ci eut quittée son champ de vision, l'herboriste reporta le regard sur la jeune femme. Quand celle-ci s'excusa, Enéria lâcha un petit rire et remit une mèche de ses cheveux en place.
image100x100

- Ne vous excusez pas, je suis ici pour aider quiconque à besoin de moi.

La jeune femme était donc venue car elle avait trouvé une plante et avait besoin de renseignement. Ça n'arrivait pas tous les jours et Enéria était heureuse car cela voulait peut-être dire qu'elle allait voir une plante rare. La jeune femme sortie d'un sac une fleur qu'elle n'avait jamais vue. Enfin, elle n'avait pas souvenir d'être déjà tombée sur ce genre de fleur.

Quand celle-ci la lui tendit, Enéria la prit délicatement et la fit tourner doucement dans ses doigts. Elle caressa délicatement les pétales, les étudiant en fronçant le regard. Rouge… Jaune… Ces feuilles si spécifiques. Hum… Cette fleur lui disait quelque chose. Elle ne l'avait jamais vue, mais elle était persuadée de l'avoir vue quelque part dans les bouquins de son père. Elle réfléchissait et essayait de se souvenir dans quel cahier elle l'avait vue. Elle caressa de nouveau les pétales de la fleur, puis la rendit à la jeune femme.
image100x100

- Attendez-moi quelques instants, je ne connais pas cette fleur, mais je l'ai déjà vue dans un des livres que je possède.

Enéria entra rapidement dans sa roulotte. Elle regarda les livres que son père avait remplis de son écriture et de croquis de toutes les fleurs qu'il avait vue. Des plus rares aux plus banales, avec une description des effets de la plante et même ce qu'elle pouvait faire quand on la combinait avec d'autres. Bien sûr, si la plante pouvait se combiner avec une autre. Enéria passa plusieurs minutes à chercher le bon tome. Une fois qu'elle l'eut trouvé, elle le posa sur la table dans sa roulotte et l'ouvrit à la bonne page. Elle lança d'une voix forte à l'intention de la jeune femme et la petite fée, qu'elle avait entraperçu virevolter dans ses fleurs.
image100x100

- Entrez donc, je vous prie. J'ai trouvé le tome où l'on parle de cette fleur.

On accédait à la roulotte d'Enéria par une volée de marche. L'intérieur était en bois clair, ce qui donnait une impression de luminosité dans un espace étroit. Au fond de la roulotte se trouvait un lit où dormait un petit chat noir. Il se prélassait dans une tache de lumière sur les draps. Tout le long de la roulotte, on trouvait des pots de plantes, qu'ils soient posés au sol ou suspendu au plafond. Enéria se trouvait sur un des côtés où une petite table était collée à une paroi de la roulotte. Elle avait tiré une autre chaise, à côté d'elle alors qu'elle était penchée sur le croquis de la fleur que la jeune femme avait ramené.
▲ Succès ▲


Dernière édition par Enéria Irsis le Lun 24 Aoû - 19:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #5 écrite Mer 22 Juil - 13:55

Arthuria avait sourit aux paroles d'Hyilinia. La manière dont elle avait énuméré tout ce que faisait un herboriste avait été amusant. Elle l'avait vu virevolter autour des fleurs, puis partir vers la roulotte. Néanmoins elle avait fini par la perdre de vue lorsqu'elle s'était adressée à la jeune femme devant elle.

D'ailleurs cette dernière était très courtoise. On pouvait ressentir la paix, la patience, la modestie, le respect ainsi que le calme qui émanait d'elle. En bref, une femme tout à fait charmante ! Et cela changeait de certains commerçants du centre ville.
Elle avait prit la fleur afin de l'étudier avec délicatesse. La chasseresse attendait en regardant la femme faire son travail, elle espérait qu'elle lui en dise un peu plus à son sujet. D'après son air, il semblait qu'elle puisse savoir. Néanmoins, il valait mieux attendre confirmation avant de se faire une fausse joie. L'herboriste lui rendit la fleur avant de lui demander d'attendre et de partir dans sa roulotte. C'était une bonne nouvelle qu'elle l'ai déjà vu dans des livres.

Arthuria patienta donc, regardant plus attentivement la roulotte, et les fleurs qui prenaient le doux soleil. Puis, elle chercha Hyilinia, avant de voir que ses ailes dépassées du toit de la caravane.

« Dis moi Hyilinia, tu ne fais pas de bêtises hum ? » lui demanda t-elle sur le ton de la plaisanterie.

Ensuite la dame leur pria de rentrer, aussi la chasseuse ne se fit pas attendre, elle était curieuse de savoir ce qu'il y avait à l'intérieur. Elle laissa le variquan dehors, le surveillant attentivement, pour ne pas qu'il s'enfuit ni ne commence à brouter les plantes de la professionnelle…

L'intérieur de la roulotte était merveilleux, on se serait cru complètement ailleurs. Un chat dormait prés d'une fenêtre et sur le lit, il y avait de multiples plantes un peu partout et le mélange d'odeur de celles-ci emplissait la pièce. Ce n'était pas désagréable à humer, bien que l'ensemble avait une odeur plutôt spéciale. Arthuria se fraya un chemin jusqu'à la table, en faisant attention à ne pas bousculer une plante au sol ou accrochée au plafond. Elle vint s'asseoir à côté de la jeune femme penchée sur l'un de ces grimoires. La chasseuse observa alors elle aussi le livre, regardant le croquis. Elle posa alors la fleur sur le côté.

« Hyilinia ? Tu peux jeter un œil sur Citron de temps en temps s'il te plaît ? »

Elle n’empêchait pas la petite fée de faire son tour dans la roulotte si elle le voulait, juste de passer un œil à la porte de temps en temps pour surveiller Citron, le variquan.

« Que dis le livre à son propos donc ? »

Elle ne pouvait pas bien lire de là où elle était, c'est pourquoi elle posait la question.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #6 écrite Jeu 23 Juil - 14:15

L'herboriste était entrée dans sa roulotte. Hyilinia avait hésité à la suivre discrètement pour voir l'intérieur, mais vu qu'Arthuria était venue pour demander quelque chose, elle se retint.
Et le commentaire suivant de la jeune femme lui confirma qu'elle avait pris la bonne décision. Ce qui ne l'empêcha pas de tirer la langue, prétendant être vexée qu'on pense qu'elle pourrait faire une plaisanterie. Bon, c'était vrai, mais ce n'était pas une raison pour le dire à voix haute !
Quand l'herboriste leur proposa d'entrer, la petite fée ne se fit pas prier pour suivre Arthuria. Et à l'intérieur, elle eu l'impression d'être dans un rêve. Elle se mit à tournoyer lentement autour des plantes suspendues, se glissant au milieu de ce qui était pour elle une forêt verte. Il faudrait qu'elle trouve un enfant de Terra pour l'aider à construire un jardin suspendu comme ça. Ca serait merveilleux.
Finalement, son regard s'attarda sur le chat en train de dormir. Elle se demandait comment réveiller l'animal pou jouer avec lui quand Arthuria lui demanda de garder un oeil sur Citron.

D'accord !

On ne peut pas empêcher une demi-déesse de faire une plaisanterie. Lui dire de ne pas en faire est même le meilleur moyen pour la pousser à en faire une... Hyilinia alla se planter devant un citronnier avec quelques jolis citrons. Elle le fixa une seconde avant de se tourner vers Arthuria qui s'était installée à côté de l'herboriste...

Il pousse, il pousse ! Mais je pense qu'il y en a encore pour un moment ! Au moins une semaine ! Je dois jeter un coup d'oeil tous les combien de temps ?

Le ton était celui d'une enfant boudeuse qui a été punie. Mais le pétillement dans les yeux de la fée montrait bien qu'elle ne pensait pas réellement ce qu'elle montrait par le ton et les gestes.
D'une des fenêtres de la roulotte Hyilinia pouvait voir le variquan. Mais cela faisait au moins un quart d'heure qu'elle n'avait pas dit de chose pour faire sourire, alors elle n'avait pas pu manquer une si belle occasion.

Son regard se déporta de nouveau sur le chat. Elle adorait ces animaux qui le lui rendaient plutôt bien. Mais elle savait à quel point un chat qu'on réveillait pouvait se montrer désagréable. Alors elle cherchait à savoir si le félin était vraiment endormi ou s'il faisait semblant comme le faisaient la plupart de ses congénères.

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #7 écrite Lun 27 Juil - 19:32

Enéria regarda la jeune femme entrer dans la roulotte en souriant, puis son regard dériva vers la petite fée. Elle avait l'air très joyeuse et pleine d'entrain. Cela devait être plaisant d'avoir une invocation aussi joyeuse. Enéria se doutait que la petite fée en était une et trouvait que la jeune femme avait beaucoup de chance d'avoir une amie comme elle. Pour l'herboriste, même si certaines invocations n'aimaient pas les humains, elles étaient toutes des amies. En tout cas, elle s'était toujours dit que si elle en avait une, elle ferait tout pour être proche de son invocation.

Enéria revint à la réalité quand la jeune femme s'assit à côté d'elle et qu'elle lui demanda ce que disait le livre. Elle parcourut des yeux les lignes écrites par son père. La jeune femme demanda à Hyilinia de surveiller citron. Ça devait être le variquan dehors, mais au lieu d'aller voir la bête, la petite fée se figea devant le citronnier non loin du lit. Elle le détailla et expliqua qu'il poussait. Enéria rigola et trouva la bonne humeur d'Hyilinia très rafraichissante. Il était rare de trouver des personnes d'aussi bonne humeur.

L'herboriste remarqua aussi le chat, qui faisait semblant de dormir. Il se mit sur le dos et s'étira de tout son long avant de se mettre sur le flanc et de regarder la petite fée. Il se mit à battre doucement de la queue en baillant et quand la petite fée approcha de lui pour le regarder, Dandy leva une patte pour essayer de jouer avec l'invocation. Enéria lâcha un petit rire et espéra que Dandy ne sera pas trop violent avec Hyilinia.
image100x100

- Reste sage Dandy, si tu fais mal à Hyilinia, tu n'auras pas d'herbe à chat.

Puis Enéria tourna la tête vers la jeune femme. Elle demanda ce que le livre disait sur la fleur. Malheureusement, ce n'était pas une fleur magique ou de très grande importance. Enfin du point de vue de son père en tout cas.
image100x100

- Et bien… c'est une fleur rare, mais elle n'est pas magique. Mon père a écrit ce qu'il en avait vu et ce qu'il en savait par rapport à ce qu'il a pu lire sur elle. Il l'a nomme la "répulsive rouge". Elle est utilisée comme répulsif.
Enéria tourna les pages en regardant ce qui était écrit. Son père avait fait quelques recherches, il n'avait pas forcement eut cette plante dans les mains, mais il avait visiblement trouvé quelqu'un qui avait répondu à ses questions. Enfin certaines, car Enéria pensait bien qu'il n'y avait pas non plus tout sur cette fleur dans ce livre.
image100x100

- D'après ce que je lis, elle ne se trouve que dans un endroit bien spécifique, mais je ne sais pas où, mon père ne l'a pas écrit. Il est dit qu'il faut infuser les pétales pour obtenir une décoction qui vous fera passez inaperçu pour les monstres. Ça camouflera l'odeur de la personne qui porte la décoction comme parfum.
Enéria regarda une nouvelle fois la fleur, caressant doucement les pétales du bout des doigts.
image100x100

- C'est une fleur très intéressante. Il se peut qu'elle ait d'autres utilités, mais mon père n'a écrit que ça à ce sujet, j'espère que ça vous aidera.

Enéria tourna la page et regarda une petite note au bas de la page.
image100x100

- Tiens… il y a une légende qui dit qu'au départ la répulsive rouge n'était pas si rare, mais que les monstres d'eau n'aimaient pas cette fleur et qu'ils ne la voulaient pas près de chez eux. Ils ont apparemment détruit la plus grande partie des plantes, ce qui fait que maintenant elle est devenue très rare.

▲ Succès ▲


Dernière édition par Enéria Irsis le Lun 24 Aoû - 19:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #8 écrite Mer 29 Juil - 9:36

Arthuria ne regardait que le livre lorsqu'elle avait demandé à son invocation de surveiller sa monture. C'est lorsque celle-ci raconta qu'il poussait que cela l'intrigua. Elle se retourna pour admirer Hyilinia face à un citronnier. L'herboriste avait fait de même et était amusée par la situation. La chasseresse leva les yeux, mais avec un sourire dessiné sur le visage avant de lui répondre :

« Dis moi, ne serais-tu pas entrain de me prendre pour une poire ?  Tu devrais regarder toutes les cinq minutes et noter de combien il a poussé.» dit-elle, amusée.

Elle la vit ensuite s'approcher du chat, qui s'appelait Dandy à priori, et fini par en revenir à sa plante.

La chasseresse écouta la jeune femme comme si elle attendait qu'une vieille femme lui lise l'avenir avec une boule de cristal. Elle avait hâte d'en savoir plus à son sujet ! Et quand elle se mit à parler, elle l'écouta attentivement.
C'était une plante rare, oui en effet elle n'en avait jamais vu nul part ailleurs pour le moment. Sur le coup, elle ne comprenait pas réellement l'idée de répulsif, et Arthuria attendit d'en savoir plus avant de poser la question, de plus l'herboriste tournait les pages de son grimoire à la recherche d'information. Et ce qu'elle compléta par la suite la fit comprendre. C'était donc une plante très utile pour la chasseuse qu'elle était !
La brune hocha la tête de remerciement et de respect lorsque la blonde lui avait demandé si cela l'aiderait.
Beaucoup plus que si elle n'avait rien su c'était sur !

L'herboriste tourna la page, visiblement il y avait tout un paquet de choses à son sujet alors qu'on n'en savait presque rien. Elle n'osait pas imaginer le nombre de pages à propos des plantes dont on savait tout…

« Ce n'est peut être pas qu'une légende après tout… Enfin sur le fait qu'avant, on trouvait plus de répulsive rouge. Je l'ai trouvé dans le Bois des Rois, la forêt juste à côté d'ici. Et je n'avais jamais vu de fleur pareille, cela m'avait interpellé. Finalement… je n'aurai peut être pas du la cueillir… Si elles sont si peu que ça. »

Elle se sentait idiote sur ce coup là. Mais en même temps, les propriétés de cette fleur pouvait vraiment lui être très utile.

« En tout cas je vous remercie beaucoup pour toutes ces informations. Est ce que… Vous pouvez mettre les propriétés de la répulsive sous forme de flacon ? Je ne pense pas réussir à m'y prendre correctement. Et je n'aimerai pas gâcher cette plante. Il faudrait vraiment que je me mette à étudier les plantes plus sérieusement... »

Elle fit un sourire gêné. Cela pouvait paraître honteux d'être chasseur et de ne pas tout connaître sur la flore. Elle en connaissait quelques unes, mais pas tout, alors que cela pouvait se révéler être très pratique sur le terrain. En contre partie elle savait beaucoup de choses sur toutes les créatures de l'île.

« Vous pensez aller au Bois des Rois pour en récolter et les cultiver ? »

Elle se retourna pour observer où était Hyilinia, dans le doute elle se leva quelques instants pour vérifier par la fenêtre que Citron ne faisait pas de bêtises. Il se nourrissait tranquillement d'herbe fraîche. Elle se rassit donc, s'excusant.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #9 écrite Lun 3 Aoû - 13:09

Une poire ?

Hyilinia parcouru lentement du regard l'ensemble de la roulotte, semblant chercher quelque chose...

Je ne vois pas de poire ici ! Désolé Arthuria

La fée avait fait une mimique triste puis avait été voir le chat et s'était installée à côté de l'animal qui s'étirait en la regardant. Le commentaire d'Enéria la fit sourire.

Tu sais Enéria, je suis une demi-déesse. Il ne m'ennuiera pas plus que je ne le souhaiterais. Alors ne t'inquiète pas de ce que ferait Dandy !

Mieux vaut s'inquiéter de ce que peut faire une petite fée qu'un chat. Même si l'un peut encourager la deuxième. Mais Arthuria lui avait demandé de ne pas faire de bêtise, alors elle resterait sage. Hyilinia s'approcha un peu plus du chat et lui déposa un baiser sur la truffe, esquivant la patte au dernier moment. Dandy en resta un peu médusé, mais tenta de nouveau d'attraper la pixie. Le jeu avait commencé entre elle et l'animal.
Pendant quelques minutes, les chat essaya d'attraper la petite fée qui esquivait et en profitait à chaque fois pour déposer un baiser ou une caresse. Au bout d'un moment, elle s'installa sur la tête de Dandy, lui fit un gros câlin et s'envola pour vérifier par la fenêtre que le variquan n'avait pas bougé.
Cependant, les mots de l'herboriste attirèrent son attention.

Ce n'est probablement pas une légende. Mes cousines et cousins ont parfois tendance à se laisser aller. Même mes frères et soeurs. Je crois que la plupart d'entre nous ont mal vécu l'emprisonnement et qu'ils ont changé de caractère. Et puis d'autres... D'autres avaient changés quand vous aviez changé le monde.

Une tristesse pouvait poindre des paroles d'Hyilinia, comme si les rappels au passé la rendaient mélancolique. Elle ne se l'avouait pas vraiment, mais la fin du premier monde comme son emprisonnement avaient également changé la petite demi-déesse.
Perdu dans ses pensées, elle ne senti pas Dandy arriver dans son dos. Le chat fit un bond et attrapa la fée entre ses dents. Heureusement Hyilinia était réactive et elle se protégea avec un petit bouclier de vent pour éviter de se faire croquer et elle ressorti aussitôt avec un grand éclat de rire.

Tu triches Dandy ! C'est pas juste de profiter d'un moment d'inattention !

Le chat la regarda, un peu perdu. Ce n'est pas tous les jours qu'une proie ressortait de sa mâchoire sans une égratignure ! La petite fée redescendit et lui fit un câlin en lui chuchotant un merci, ce qui acheva de perturber le matou qui retourna s'allonger.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #10 écrite Lun 24 Aoû - 18:03


Enéria sourit en voyant l’échange entre la petite fée et son invocatrice. On pouvait voir à quel point ces 2 là étaient proches. L’herboriste les enviaient, faire de la route seule était triste et assez pesant sur le moral, ça lui ferait du bien d’avoir un compagnon de route. Pendant qu’Enéria parlait avec la jeune femme, elle vit du coin de l’oeil la petite fée jouer avec le chat. Même si Hyilinia lui avait dit qu’elle ne craignait rien, Enéria n’était pas rassurée. Elle ne voulait pas qu’il arrive quelques bricoles à la jolie petite fée.

La femme soupira légèrement une fois quel eut trouvé tout ce qu’elle put sur la fleur. Elle n’avait pas vraiment l’impression d’avoir aidé la jeune femme au maximum, mais elle ne pouvait rien faire de plus. Puis la jeune femme prit la parole, pour elle ça ne serait pas une légende, que des monstres d’eau aient détruit les fleurs. Et Hyilinia vint également confirmer les dire de la jeune femme.

Enéria se leva et réfléchit quelque peu, ça lui semblait tellement aberrant de voir une si jolie plante se faire exterminer par des monstres. Et dans un sens, elle pouvait comprendre aussi qu’ils avaient fait ça pour se défendre. Machinalement, elle alla chercher une théière et commença à faire du thé. Elle ne pensa même pas à demander si quelqu’un en voulait. Plongeait dans ses pensées, elle se demanda si cette plante devrait faire partie de sa collection. Elle était rare, mais ses effets étaient assez intéressant aussi.

Elle vint se rasseoir et regarda la jeune femme. Celle-ci la remercia pour les renseignements qu’Enéria lui avait donné.
image100x100

- Je suis désolée de ne pas vous avoir donné plus de détails sur cette plante, elle est assez peu connue.

Enéria sourit à la jeune femme et rigola doucement en servant machinalement du thé à tous le monde.
image100x100

- Aucun soucis je peux vous le faire tout de suite, ça prendra un peu de temps, mais c’est facile de vous faire une décoction de cette plante et je me sentirai peut être un peu plus utile cette fois.

L’herboriste sourit en buvant son thé. Elle avait entendu la tristesse dans la voix de la petite fée, c’était peut être pour cette raison qu’elle avait fait du thé. Quand Enéria se sentait mal, elle aimait boire une tasse de thé et regarder le paysage par la fenêtre. Cette fois, elle regarda la petite fée jouer avec Dandy. Le chat noir semblait heureux d’avoir un compagnon de jeu. Le chat profita d’un moment d’égarement de la petite fée pour la croquer. Enéria se leva d’un bon en voyant ça, mais quelques instant plus tard Hyilinia ressorti de la gueule de Dandy sans aucunes égratignures. Maintenant qu’elle était debout, l’herboriste sortit tout ce qu’il fallait pour faire la décoction que lui avait demandé la jeune femme.
image100x100

- En toute franchise, j’hésite à aller chercher quelques plans de cette fleur. Je pense passer dans cette foret, faire quelques croquis de la fleur et voir comment elle pousse. je verrais par la suite ce que je ferais.

Enéria se retourna tout en préparant son matériel et sourit doucement à la jeune femme.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #11 écrite Mar 25 Aoû - 14:29

Arthuria sourit aux remarques qu'avaient fait Hyilinia. C'était agréable d'avoir une demi-déesse comme elle à ses côtés. Elle lui rappelait un peu l'ambiance qu'il y avait avec Aldvin. Sauf que dans ce cas, la jeune femme le remettait souvent à sa place ou ignorait juste ce qu'il disait. Avec la petite fée, c'était différent. Elle ne saisissait pas encore pourquoi. Et la voir jouer avec le chat lui arracha un sourire. Ses dires sur la légende fit un peu l'effet inverse, mais n'étant pas rien que toutes les deux, elle ne posa pas de question ou ne la réconforta pas plus que ça. Elle savait qu'elle ne voulait pas en parler de toute façon. Néanmoins elle avait bien remarqué ce qu'elle avait ressentie.

Entre temps l'herboriste s'était levée pour aller préparer du thé. Quand elle revint, elle servit tout le monde. Cela étonna quelque peu Arthuria, mais cette dernière ne dit rien, acceptant la tasse avec un merci.

« Oh, vous savez, vous m'avez déjà beaucoup aidé. Lorsque je suis arrivée, je ne connaissais pas du tout cette plante ! Sans vous, elle serait restée un véritable mystère. »

La chasseresse se saisit de sa tasse, cependant, celle-ci étant brulante, elle abandonna l'idée rapidement et souffla légèrement dessus. Ce n'était pas vraiment cela qui allait refroidir la boisson, mais c'était psychologique. La jeune femme aux cheveux blonds clairs avait accepté de s'occuper de la plante pour qu'Arthuria puisse l'utiliser. Elle allait la remercier quand la professionnelle se leva soudainement. Le coeur de la chasseresse se mit à battre très fort dans sa poitrine lorsqu'elle se retourna pour voir Hyilinia virevolter en dehors de la gueule du chat. Il y avait eut plus de peur que de mal. Et surtout c'était la réaction de l'herboriste qui lui avait fait peur. C'était fou comme la peur se transmettait de corps en corps. On pouvait tout de suis savoir, par un seul geste, un seul bruit, que la situation était mauvaise ou dangereuse. Et pour le coup, c'était une sensation désagréable pour Arthuria, de sentir son cœur sursauter à cause de cela.

Elle inspira et expira plusieurs fois pour se calmer tandis que l'herboriste se rasseyait à côté d'elle. Cette dernière lui confia qu'elle voulait bien aller dans le Bois du Roi pour faire des croquis dans un premier temps. Récolter plus de données, en somme.

« Je vois, en tout cas si vous avez besoin d'aide vous pouvez faire appel à moi. Je me nomme Arthuria, je suis chasseuse et si vous laissez un mot à la taverne de Luh, je le recevrais sans aucun doute.
Et hum… je peux vous aider avec la préparation si vous en avez besoin. Ou bien nous pouvons nous en aller et revenir plus tard si vous avez besoin d'espace ! Enfin sauf si Hyilinia veut encore s'amuser avec Dandy, je peux repartir seule. »
Elle sourit en observant la demi-déesse.

Si jamais elle devait revenir plus tard, cela ne dérangeait pas du tout la chasseresse. A vrai dire, revenant d'un voyage depuis le temple de l'air, elle était fatiguée, et un bonne toilette ne lui ferait pas de mal.

« Enfin dans tous les cas je dois finir mon thé ! » dit elle en souriant avant d'en boire une gorgée. « Est ce que Citron est encore à sa place Hyilinia ? »

Elle pouvait voir par elle même en se levant, néanmoins, elle ne voulait pas déranger l'herboriste en l'obligeant à bouger de sa place.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #12 écrite Mer 26 Aoû - 17:34

La petite fée avait délaissé le chat pour le thé et s'était installée sur la table, écoutant distraitement la discussion entre les deux Grandes. Elle buvait, observant surtout la plante qui les avaient amenées ici. Comment aurait-elle réagit à la place de ses cousins d'Aqua ?
Probablement qu'elle n'aurait rien fait. Mais comment savoir avant d'être soi même dans ce genre de position ?
Une remarque d'Arthuria la tira de sa contemplation et elle lui fit un sourire.

Pour me faire croquer une fois de plus ? Je passe mon tour ! Et puis je crois que ce pauvre Dandy est tout perdu. Il a besoin de paix un peu. Mais j'aimerais bien aller dans les bois ! Mais tout de suite ? Je n'ai pas encore vu cette ville !

La petite fée n'avait pas vraiment envie de voir la ville, mais elle avait remarqué que sa Grande commençait à fatiguer. Alors elle ne voulait pas qu'ils aillent trop vite. Ce n'était pas une solution. La demande d'Arthuria la fit s'envoler et regarder Citron.

Il broute, il broute. Mais toujours loin de tes plantes Eneria ! Ce qui doit vouloir dire que tout va bien. Par contre, l'autre citron, lui, il ne bouge pas. Un de mes cousins pourrait t'aider avec ça tu sais. Ils ne nous aiment guère parce qu'on est un peu trop fous pour eux, mais ils ont un don avec les plantes.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #13 écrite Jeu 27 Aoû - 12:28


Enéria sourit en regardant les 2 personnes chez elle, elle aimait l’ambiance qui découlait de cette rencontre. Elle prit une nouvelle gorgée de thé avant de sortir une casserole d’un des placards. La jeune femme s’appelait donc Arthuria, c’était un joli prénom pour une femme aussi forte et gentille. Elle et Hyilinia faisaient un beau duo et il était heureux de voir des invocations s’entendre aussi bien avec leur invocateur.

La jeune femme proposa son aide pour faire la décoction et Enéria lâcha un petit rire avant de mettre de l’eau dans la casserole. C’était une eau spéciale, qui avait été préparé spécialement pour les décoctions de plantes. Puis, grâce à un silex, Enéria alluma un feu sur la petite cuisinière qui était dans un coin de la roulotte. Bien que son lieu de vie soit petit, elle avait tout de même beaucoup de chose autour d’elle. Elle se retourna en regardant Arthuria et la petite fée.
image100x100

- Ne vous inquiétez pas, ça ne prendra pas longtemps et il n’y a pas grand chose à faire. Faire une décoction est très facile, vous savez. Vous pourriez le faire vous même, d’ailleurs. Il suffit d’avoir de l’eau, ou on à fait mariné quelques plantes auparavant, on la fait bouillir avec votre fleur et quelques autres petites graines, je vous ferai une liste de quelques décoctions si vous le souhaiter.

L’herboriste sourit encore à la jeune femme et sortit une petite fiole en verre qu’elle posa à coté de la casserole. Elle s’assit de nouveau à la table et prit délicatement la fleur. Elle caressa une nouvelle fois les pétales avant de les détacher doucement de la fleur. Puis elle écrasa le pistil et attendit que l’eau bout. Elle sortit d’autres feuilles de plantes et quelques graines, qu’elle écrasa aussi. Elle mit tout dans la casserole qu’elle recouvrit d’un couvercle.

image100x100

- Voilà votre décoction, il faut encore attendre quelques instant pour que ça soit prêt. C’est ce que mon père avait écrit dans le bouquin, normalement juste la plante suffit, mais en rajoutant ces graines et ces plantes, ça rallongera la durée et ça évitera que la décoction tourne avec le temps. Vous pourrez l’utiliser pendant plusieurs mois, voir une année entière. Et d’ailleurs…

Enéria alla chercher une bonbonne en terre cuite qu’elle remplit d’eau, puis sortit d’autres feuilles et graines qu’elle donna à Arthuria.
image100x100

- Je vous donne ceci, comme ça si vous voulez vous refaire des fioles avec cette répulsive rouge, il vous suffit de faire bouillir le tout dans une casserole et le tour est joué.

Enéria touilla légèrement le mélange et replaça le couvercle, il faudra encore quelques minutes pour que ça soit fait. Pendant ce temps elle sortit une feuille de papier et prit un crayon, écrivant quelques recettes de décoctions et cataplasme qui aiderait la jeune femme dans son métier. Elle se releva une nouvelle fois et cette fois ci, mit en fiole la décoction d’Arthuria. De ce fait, la jeune femme récupéra 3 fioles de répulsif. Elle mit tout ça dans un petit sac de velours, puis sortit une petite pochette en cuir où elle glissa ses recettes et les quelques plantes qu’elle donna à la jeune femme.
image100x100

- J’espère que ceci vous aidera dans votre travail, vous être une jeune femme charmante avec une invocation des plus délicieuse, j’avais envie de vous aider. je suis plus que ravie de vous avoir rencontré et Dandy a adoré jouer avec toi Hyilinia, il est un peu brutus, il n’a pas l’habitude d’avoir un partenaire de jeu.

Enéria avait été tout sourire tout le long et elle était un peu triste de ce dire que les deux comparses allaient retourner sur les routes. Mais elle garderait toujours un bon souvenir de cette rencontre.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #14 écrite Sam 29 Aoû - 14:29


« Je te remercie Hyilina ! » Dit Arthuria à la demi-déesse.

Cette dernière voulait bien visiter la ville, et c’est ce qu’elles feraient bientôt à priori.
L’herboriste lui expliqua comment il fallait faire pour préparer quelques décoctions. Au début la chasseresse n’avait pas beaucoup aimé que la jeune femme rit lorsqu’elle lui avait donné son aide, mais après réflexion elle sut que ce n’était pas méchant. Il n’y avait rien de tel chez cette femme.
Elle écouta attentivement le « cours » qu’elle lui donnait et elle observa tout autant, pour tenter d’en retenir le plus possible. Car, comme elle le disait, les plantes pouvaient bien aider les chasseurs et c’était dommage de ne pas savoir s’en servir.

Peu après, les flacons étaient élaborés. Elle les posa sur la table devant Arthuria qui les observa avec attention. Elle s’en saisit d’un et le secoua un peu pour voir si cela pouvait créer des choses intéressantes, comme elle avait pu le voir avec différente potion. En plus de ça, l’herboriste avait pris soin d’améliorer la potion avec des herbes, lui permettant de tenir un an sans perdre ses capacités. Et ce n’était pas fini, elle lui offrit également les herbes dont elle s’était servie pour préparer l’eau de la décoction. Plusieurs petites choses étaient en train de s’accumuler sur la table. Elle ajouta aussi une liste de recette à effectuer sur un bout de parchemin. Il s’agissait d’une professionnelle efficace et pleine de bonnes intentions ! Il était évident que la prochaine fois qu’Arthuria la revoyait, elle viendrait au moins lui dire bonjour !
Ensuite, Enéria plaça toutes ces petites choses dans un sac de velours ainsi qu’une poche de cuir. Elle présenta le tout à la chasseresse qui était agréablement surprise ! Ses paroles lui mirent du baume au cœur et elle ne put s’empêcher de lui sourire.

« Et bien, vous êtes une bien bonne personne ! Je vous remercie infiniment pour tout cela. Et je vous assure que vous m’avez beaucoup aidé. »

Arthuria finit sa dernière goutte de thé et attendit que ce soit le cas aussi pour Hyilina. Elle sortit ensuite sa bourse de son sac sans fond et paya la jeune femme pour son travail, que celle-ci refuse ou non !

« Nous allons vous laisser à présent. Encore merci pour tout ! Et au plaisir de vous revoir, je ne manquerai pas de revenir si je vous vois ! »

Lorsqu’elle sortit, Arthuria eut juste pile poil le temps de voir sa monture s’abaisser sur l’une des plantes de l’herboriste. C’était à priori la première qu’il allait attaquer. La brune tapa deux fois dans ses mains, très fort et claqua sa langue sur son palais.

« CITRON ! Allons donc ! »

L’animal se redressa alors vivement et s’éloigna, l’air de rien. La chasseresse vint le rattraper et le chevaucha.

« En route ! »

Elle fit un dernier signe à Enéria avant de s’éloigner vers les portes de la ville.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

Visite fleurie[pv Arthuria & Hyilinia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» visite chez le gynéco
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana
» Que pensez-vous de la visite du President Iranien à Columbia
» le forum de claude ! une visite s'impose les ami(e)s! merci

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Lüh :: Lüh, capitale des Hommes :: Portes de la Ville-