Top-Sites

Votez toutes les deux
heures ♥

Fermer
Ouvrir La Malédiction de Kanan
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 La Malédiction de Kanan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

MessageSujet: La Malédiction de Kanan   Lun 10 Aoû - 20:38



La Malédiction de Kanan
__________________________________


« Mes larmes ont cessées de couler. Ce ne saurait dire si la cause est que je ne ressens plus rien ou si mes yeux n’ont plus de larmes à donner. Mon esprit n’est plus aussi vif qu’auparavant. Les années, les siècles ou même peut-être, les décennies m’ont terni. Lors de ma sentence, j’aurai tué tout humain assez présomptueux pour se présenter à moi, désormais je suis résigné à attendre que l’un d’eux me délivre de cette effroyable prison… Mais qui voudrait d’un guérisseur lorsque certains de  mes congénères sont enfants de la destruction ? Chose en laquelle les humains semblent y avoir placé toutes leurs forces et croyances aveuglantes ».



Le Temple de la Terre, lieu où la vie vous entoure comme jamais. Ici, où même certains murs sont parsemés de verdure, il vous faudra choisir votre voie. Peut-être qu’une créature sera assez aimable pour vous guider ? Ou vous donner un signe ? Dans tous les cas, ce ne sont pas les choix qui manquent.

Parmi toutes ces portes qui enferment des pouvoirs auxquels aucun humain n’oserait espérer, se trouve celle qui renferme Le Cerf. Sa porte, vous la trouverez au mur d’un des nombreux jardins du Temple. Elle sera cependant légèrement camouflée par différent feuillage, mais je suis sûr que vous la trouverez, que cela soit voulu ou non.

Sans doute, vous semblera-t-elle incroyablement banale et vous vous demanderez même si elle contient réellement ce que vous recherchez. C’est en la contemplant vous verrez quelques gravures sur le bois ainsi qu’une plaquette en pierre. Voici ce que vous pourrez y lire :  « Kanan, le grand guérisseur des forêts. Puisse son âme empoisonnée vous sauver ». C’est à ce moment-là, que vous devrez faire l’un de plus grand choix de votre courte vite : ouvrir ou renoncer.

En espérant que vous choisirez la première option, vous constaterez que la porte est bien plus lourde et solide que vous l’auriez cru. Lentement, vous l’ouvrirez mais rien vous ne verrez. En effet, c’est dans l’obscurité la plus complète que vous vous retrouverez. Là, où aucune créature n’ose habiter, où aucune verdure ne pousse, vous devrez vous avancer. Aucun son, vous n’entendrez. Peut-être, être vous-seul ? Non, tant bien même aucun de vos sens ne vous l’indique, vous sentez une présence vous observer. Pourtant, elle ne semble pas vous parler.

Seul avec vos doutes et inquiétudes qui vous rongent l’esprit, que ferez-vous ? Tenterez-vous de fuir ? Votre voix arrivera-t-elle à franchir vos lèvres ? Ou alors votre courage démesuré vous poussera à avancer encore ? Faîtes-votre choix.


▲ Succès ▲


Dernière édition par Kanan le Dim 16 Aoû - 17:38, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Luce
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : KoenVM
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 376
Double Compte : Roderik Mortier
Métier : Aucun pour le moment
Invocation(s) : Winglece
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Inventaire▲

MessageSujet: Re: La Malédiction de Kanan   Jeu 13 Aoû - 9:21

La Malédiction de Kanan


Méprise Mortelle





Cette fois-ci, c'était la bonne.

Luce s'immisça pour la deuxième fois de sa vie dans le temple de Terra. Si les mauvais souvenirs de la première fois revenaient à la surface, elle fut néanmoins plus rassurée qu'auparavant. Son ami et invocation était à ses côtés pour la soutenir. Ils avaient longuement discuté de la tentative de libération d'une nouvelle invocation et la jeune femme connaissait les sentiments de Winglece à cet égard qui était loin de pouvoir satisfaire sa décision. Elle comprenait, pourtant, qu'il fut inquiet pour elle. L'accumulation des problèmes dans la vie de la jeune fille nuisait peu à peu de sa santé et de sa volonté à répondre des besoins de son corps. La dernière confrontation avec une boule de poil blanche, enfant de terra, ainsi que l'avis de recherche posté sur les murs de la cité de Lüh comme la non-coopération des personnes qu'elle estimait le plus, désespérait l'enfant. La nature était par ailleurs cruelle pour une novice, les voyages étaient longs, la fatigue forte mais l'appétit court. Si elle buvait à sa soif, elle manquait de vivre nécessaire pour remplir son estomac. Son état gagnait en ampleur sur son petit corps frêle en creusant ses joues et en noircissant ses cernes. A cela s'ajoutait les vêtements déchirés et abimé, l'appauvrissement des ressources et du confort ainsi que l'isolation avec les autres humains d'Arcane. Mais aujourd'hui, contre toute attente, elle allait bien. La petite blonde voulait aller bien pour une fois dans ses accumulations de bourdes et de malheurs. Elle se forçait à reprendre du poil de la bête, et pour cause, le cœur tendre qu'elle avait ingérer lui permit aujourd'hui d'établir des projets dans les jours à venir. Une carte en main, il leur fallait dans un premier temps atteindre le temple de la Terre. Si son envie était grande, elle n'était pas sûre de repartir avec une invocation à ses côtés. Mais l'effort était un grand pas vers une volonté nouvelle de s'en sortir. Ensuite, ils partiraient sans doute vers les terres de non-droit pour trouver un endroit où reposer. C'était sans doute dangereux, oui mais bien moins que la potence pour laquelle on l'a destinait.

"C'est une chose importante pour moi. Si je peux au moins aider quelqu'un, ça illuminera ma journée plus que les dernières. Et puis, les enfants de Terra ont l'avantage du terrain, il nous sera… Pardon, il me sera plus facile pour moi de survivre, tu comprends ?"

Luce savait que le choix venait de son propre chef et que ses conséquences ne viendrait qu'à elle seule. L'hydre n'avait nullement besoin d'un de ses cousins pour survivre, elle était forte, elle était courageuse et contrairement à Luce, il n'avait ni l'obligation d'avoir de compagnie autre que celle d'une invocatrice vivante ni même de soulager ses besoins.

L'arrivée au temple se fit dans la mâtinée, Winglece l'avait conduit jusqu'au temple alors que la jeune pousse économisait son énergie avec quelques heures de sommeil. Le temple était tel que Luce l'avait quitté, pareil à une forêt ayant grandit au travers du temple, les feuillages et les fleurs nichaient sur le sol et parfois même contre les murs. Des sifflets s'étaient même installés dans un petit coin du temple à l'abri des regards. Leur jacassement état pourtant bien présent. La quête commença à partir du moment où la jeune femme franchit les couloirs du temple. Parmi les introductions plaquées sur les portes du temple se trouvait diverses appellation: Seigneur des forêts, Bâtisseur des terres, Ami des plantes et cetera… Les portes s'enchaînèrent et si certaines étaient tentantes ils leur étaient stupide de les franchir en sachant que ces invocations ne seraient pas présente. Lorsque un léger doute subsista sur l'absence d'une énième porte dans la suite logique et symétrique du temple, Luce poussa d'une main quelques branches de lierre sur le coin où se plaçait son doute. Une autre plaque se trouvait devant elle, poussant davantage le feuillage, elle put finalement y lire:

« Kanan, le grand guérisseur des forêts. Puisse son âme empoisonné vous sauver »

Kanan… ce nom ne lui disait rien mais la suite laissait entrevoir dans le regard de Luce un soupçon d'espoir. Les guérisseurs étaient des êtres consciencieux et sans doute pourrait-il guérir ses maux par on ne sait quel procédé. "Puisse son âme empoisonnée vous sauver", c'était ce qu'il lui fallait, de l'aide. Puis, sa petite bouille se tourna vers son invocation, le regard peu expressif, la fatigue et la tristesse gagnait sur son faciès et ses expressions habituellement touchantes. Elle souriait vaguement et d'une voix un peu enrouée, elle lui demanda:

"J'ignorais qu'il y avait des inscriptions de la sorte dans les temples, en avais-tu une ? Quelle appellation y avait-il pour toi ?"

Le temps que son ami lui réponde, l'enfant posa sa main sur la clenche et poussa la porte. Son épaule placée sur celle-ci en contrepoids, ses pieds glissant vers le sens inverse pour imposer sa force sur la porte. Rien ne semblait pour autant céder à sa fermeture, elle avait pourtant bouger assez pour laisser entendre qu'elle était ouvrable mais que pouvait faire une toute petite enfant comme elle avec seulement assez d'énergie pour tenir debout ? Luce se redressa avant qu'elle ne tombe elle-même. Le regard déçu, la tête pendant le long de son corps, elle semblait presque prendre le refus de cette porte à s'ouvrir pour personnel.

"Je n'arrive pas à ouvrir la porte…" fit la petite blonde, penaude à son invocation "Est-ce que tu pourrais le faire pour moi s'il te plaît ?"
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Winglece
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Chaos-Draco
Date d'inscription : 23/08/2013
Messages : 386
Double Compte : Cheshire
Liens vers la fiche : Winglece
Elément : Eau
Invocateur : //
Inventaire : De la glace... T.T
Sorts :
Liste des sorts:
 

Inventaire▲

MessageSujet: Re: La Malédiction de Kanan   Jeu 13 Aoû - 13:13

La condition physique de Luce se détériorait de jour en jour sans que nous puissions y faire quoi que ce soit. Le bon côté des choses c'est qu'elle ne se déshydraterai pas mais la faim lui tenaillait le ventre et nous pouvions le voir à l’œil nu. Elle nous demanda notre avis sur une possible libération d'un enfant de Terra. Nous avions rapidement protesté. Sa dernière visite au temple de la terre fut l'un des premiers échecs auquel elle se confronta, et de nombreux autres s'ensuivirent. Nous n'avions pas vraiment le choix. Néanmoins intérieurement nous savions que si Luce se confrontait à un nouvel échec, elle le supporterai encore moins bien.

Le temple de la terre n'était pas franchement une bâtisse que nous apprécions particulièrement, néanmoins nous voulions être sure que rien n'arrive à notre petite protégé. Nous la vîmes une nouvelle fois avaler l'une de ces maudite pilule au début de notre voyage. Cela avait beau l'aidé à aller mieux nous nous souvenions que trop bien de ces drogues que les humains de l'ancien monde avait développé et nous craignions que ces médicaments avaient le même effet addictif, même si nous n'en disions rien.

Luce s'arrêta devant ce qui aurait dut être une porte, mais n'était qu'un tas de lierre. Après avoir dégager quelques plantes du chemin, Luce pris le temps d’examiner l'inscription tandis que nous observions les alentours. Sa question nous sortîmes de nos observations tandis qu'elle commençait à vouloir ouvrir la porte :

-Nous n'avons pas pris le temps de mettre une quelconque inscription sur la porte de notre cellule, néanmoins nous étions connu sous le noms de Winglece, gardien des glaciers.

Nous réfléchissions à si nous avions déjà rencontrer ce Kanan mais nous ne trouvâmes pas la moindre interaction avec lui dans note mémoire et dans le pire des cas ce n'aurait pas eut grande importance. Luce s'acharna sur la porte sans grand succès. Soupirant et après sa demande, d'une simple traction la porte s'ouvra sans gros effort. Nous nous décidâmes à parler juste avant de lui laisser le passage :

-Fait attention, et n'hésite pas à nous appeler si tu as besoin d'aide. Nous ne pouvons pas aller plus loin.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

MessageSujet: Re: La Malédiction de Kanan   Jeu 13 Aoû - 14:49



La Malédiction de Kanan
__________________________________


Le fils de Terra s’imaginait toute sorte d’univers dans son obscure prison. N’ayant jamais eu la visite d’un humain, aucun son ni lumière dans sa cellule, il n’avait pas la moindre idée de ce qu’il se passait à l’extérieur. Il laissait donc court à son imagination, inventant des créatures et des plantes plus originale les unes que les autres, s’imaginant vivre dans un univers idyllique.  Cependant, parfois les cauchemars prenaient le relais sur les rêves. Avec la présence des humains, le cerf ne pouvait que s’inquiéter. Avaient-ils à nouveau tout détruit ? Restait-il ne serait-ce qu’un arbre dehors ? Ou devait-il s’attendre à une terre désertique ? Dans ces cas-là, l’obscurité de sa cellule était une torture. Ici, on n’entendait que nos pensées, nos doutes et souvent elles finissaient par nous envahir et nous rendre fou.

C’est pour cela que lorsqu’un son inconnu retentit dans la prison, Kanan mit du temps à comprendre ce qu’il se passait. Dans un sursaut, il se redressa pour voir ce qu’il se passait. Sous ses yeux, une ligne lumineuse se dessinait. Néanmoins, ce n’était pas sa porte de sortie, pas encore. Un humain, enfin, venait à lui.

Depuis le fond de sa cellule, là où la lumière ne l’atteignait pas, sans bouger, sans émettre le moindre son, il observa l’humain qui osait entrer. Il remarqua rapidement la présence d’un fils d’Aqua, chose qui le rendit septique et curieux. Pourquoi un humain, ou plutôt une humaine qui avait la protection ce dernier, venait à lui ? N’était-elle donc pas ici pour le libérer ? Ou alors l’avidité des humains n’avait aucune limite ?

Dans tous les cas, leur apparence n’avait pas beaucoup changé. Devait-il en conclure qu’ils n’avaient pas évolué ? Tout comme le reste du monde ? Il ne le savait pas. Mais cette humaine était faible, il pouvait le sentir. Et lorsque la porte se referma derrière elle, la plongeant dans le noir et le silence le plus complet, il se mit à engager la communication.

« Qu’est-ce qu’une humaine ayant avec elle un fils d’Aqua, vient faire ici ? Que me veux-tu et qui es-tu ? »

Sa voix était calme, douce même, cependant également autoritaire et imposante. On pouvait aussi y sentir son impatience. Cela faisait trop longtemps qu'il n'avait plus parlé à une créature pour qu’il se montre complètement calme.

« Parle. J’attends. »

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Luce
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : KoenVM
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 376
Double Compte : Roderik Mortier
Métier : Aucun pour le moment
Invocation(s) : Winglece
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Inventaire▲

MessageSujet: Re: La Malédiction de Kanan   Ven 14 Aoû - 15:43

La Malédiction de Kanan


Méprise Mortelle





La jeune fille remercia d’un sourire aimable son invocation, il ne pourrait pas l’escorter jusque dans la prison. Ce qui était compréhensible, il n’avait pas à être présent, c’était le rôle des hommes. L’intérieur s’avérait sombre. Si une lumière était présente, elle n’était pas assez puissante pour éclairer le lieu. Chose dérangeante pour l’enfant qui craignait le noir sans pour autant s’en trouver tétanisée. Luce déglutit à l’idée de ce qui l’attendrait mais elle prit son courage à deux mains, les poings serrés. Il n’y avait pas de quoi avoir peur, n’est-ce pas ?

« Merci Winglece, je ferai attention. C’est une promesse. »

Luce entra. La porte se referma derrière elle. Cette dernière sursauta de peur et son regard se tourna vers la porte. Etait-ce une si bonne idée que cela ? Le silence pesait sur la conscience de l’enfant. Elle prit pourtant sur elle et se tourna de nouveau face à elle. Luce fit un pas, une voix parvint à ses oreilles lui arrachant un second sursaut. La demande était claire, livide mais la jeune fille n’osa pas répondre à cette voix. Légèrement recroquevillée sur elle-même, la petite blonde cherchait la moindre trace de lumière, le moindre confort visuel lui permettant de ne pas imaginer des monstres la toisant avec appétit. La voix insista et elle ne pouvait dorénavant plus reculer.

« Je suis Luce, j’ai 19 ans et je suis une… J’étais…. Je… »Balbutia la jeune enfant, elle ne savait réellement comment se présenter convenablement. Elle déglutit de nouveau et, tentant d’apporter plus de consistance dans sa voix, elle reprit :

« Je viens vous dé-délivrer ! »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

MessageSujet: Re: La Malédiction de Kanan   Ven 14 Aoû - 19:28



La Malédiction de Kanan
__________________________________



La jeune humaine empestait la peur, l’angoisse et le doute. Malgré le temps de réponse qu’elle prit, ses paroles semblaient décousues et omit de répondre à la principale question que Kanan lui avait posé : que lui voulait-elle alors qu’elle avait déjà une invocation. Enfin, si, elle avait plus ou moins répondu, mais ce n’était pas la réponse qu’attendait le cerf. Le délivrez ? Vraiment ? Il soupira intérieurement. Il ne s’attendait pas à voir une humaine aussi faible venir à lui.


Finalement, il ouvrit ses yeux. Des yeux d’où émanait une lumière blanche.  Aucune pupille, aucune chaire n’était visible, seulement la lumière. Les yeux rivés droits sur la jeune fille, ce fut ensuite le tour des lanternes vertes que le cerf portait sur ses bois de s'allumer. Grâce à la lumière que ce dernier dégageait, la jeune fille pouvait désormais apercevoir les contours de sa tête et apercevoir les bois, ni plus, ni moins. Tout restait vague, flou, mystérieux voir inquiétant. Il y avait cependant une autre chose que le Cerf dévoila en allumant ses lumières : sa taille. Kanan faisait dans les un mètre trente au garrot.

« Me délivrez dis-tu ? Alors que tes jambes tremblantes peinent à te maintenir debout ?  »

Fit-il alors qu’il commença à se bouger, se déplacer. Effectivement, curieux, il commença à tourner autour d’elle, s’arrêtant parfois pour mieux l’inspecter à une distance approximative de deux mètres. Enfin, il n’y voyait pas plus qu’elle dans cette obscurité, mais il arrivait à ressentir l’énergie qu’elle dégageait. Lorsqu’il se déplaçait, on pouvait entendre ses sabots claquer sur le sol en pierre et ses griffes l’érafler.

« Dis-moi, jeune humaine, l’avidité aurait-elle consumé ta raison ? Que pourrais-je faire pour toi que le fils d’Aqua ne le peut ?  »

19 ans, cela lui paraissait incroyablement jeune. Mais à y réfléchir, les humains ne vivaient pas bien longtemps… Surtout en étant aussi fragile que cette dernière. Pensait-elle vraiment être capable de relever les épreuves dans son état ? Ou était-elle désespérée ? Cela lui semblait pourtant peu probable avec un demi-dieu à ses côtés. Ou alors ce dernier se montrait-il incompétent ? Kanan ne voyait aucune explication logique à tout cela et attendait donc que l’humaine éclaire son esprit. Après tout, les humains avaient des façons de pensées imprévisibles.

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Luce
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : KoenVM
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 376
Double Compte : Roderik Mortier
Métier : Aucun pour le moment
Invocation(s) : Winglece
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Inventaire▲

MessageSujet: Re: La Malédiction de Kanan   Sam 15 Aoû - 9:14

La Malédiction de Kanan


Méprise Mortelle






Soudainement, deux grands yeux blancs s’ouvrirent et deux autres lumières émanèrent un peu plus haut. Il était rassurant pour Luce d’avoir ne serait-ce qu’une veilleuse face à elle et en même temps, son corps se pétrifia. Etait-ce un fantôme ? Un esprit ? Son regard ne pouvait se détacher de la créature tant sa présence prenait de place dans l’esprit de Luce.

La voix de l’invocation avait raison. Quelle idiotie de s’avancer face à elle alors que la jeune femme n’était plus en état de faire quoi que ce soit. Luce se sentait jugé par cet être et elle se recroquevillait légèrement contre elle.

« Je peine à manger depuis des jours, mes nuits sont agités de sombres souvenirs… La faim me tiraille l’estomac et mes forces m’abandonnent. »

Elle avait depuis des jours sentit son ventre se tordre dans tous les sens tant la faim était forte. Elle rêvait de la nourriture qu’elle mangeait d’antan et son imagination arrivait à lui jouer des tours par moment. La jeune fille n’osait faire un pas, l’invocation n’était que trop imposante, trop grande face à la petite Luce qui ne semblait plus avoir grand espoir sur une vie paisible.

« A vrai dire, la condition dans laquelle je me trouve en ce moment me fait craindre la nature. D’un côté il serait rassurant d’avoir à ses côtés un enfant de cet élément pour parvenir à surmonter cela. De l’autre, mon admiration pour les êtres que vous êtes et l’inspiration que vous procurez à nombre de contes m’invite à vous libérer. Les cages dans lesquelles on vous enferme sont vos fardeaux, la peur, la faiblesse d’esprit et de corps sont le miennes. Mais à nous deux nous pouvons peut être nous entraider, je suis invocatrice et vous êtes guérisseur. Je vous libère et vous m’aidez à combattre ma faiblesse. L’enfant d’Aqua, Winglece, m’accompagne parce qu’il en a décidé ainsi, je ne l’ai en rien forcé à me suivre sur Arcane. Il est l’une des seules personnes qui me soutienne réellement, à ce jour. »

Luce avait répondu au mieux à l’invocation se rappelant à quel point sa vie ne faisait certainement pas rêver. Elle craignait que l’esprit considère cela comme une insulte à sa libération, certaines cherchaient des êtres forts et riches capables de parcourir des kilomètres sans que leurs regards ne vacillent dans le désespoir. Luce n’était pas de ces gens-ci mais elle souhaitait se soigner.

« En somme, ce que vous pouvez faire pour moi que ne peut faire mon ami c’est de m’aider à ne plus craindre les forces de la nature. Je ne cherche en rien à attaquer la nature, seulement à m’en défendre, à m’en protéger. »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

MessageSujet: Re: La Malédiction de Kanan   Sam 15 Aoû - 12:54



La Malédiction de Kanan
__________________________________




Cette humaine semblait parler de son invocation comme son égal. Elle avait même employé le mot « ami » pour se référer à elle. Face à cela, Kanan ne savait plus quoi pensé. Est-ce que ses congénères se lieraient d’amitié avec les humains ? Vraiment ? Cela semblait pourtant absurde. Pourquoi vouloir se lier ainsi à un humain ? Leur emprisonnement les avait donc tous rendu fou ? Perturbé, Kanan commença à fait les cents pas devant la jeune fille. Il ne pouvait pas croire ce qu’il entendait. Ces humains fragiles, ignorants, cruels et avides avaient réussi à manipuler le cœur des demi-dieux ? Est-ce là leur destin ? Ou une mauvaise farce de la part de leurs pères et mères ?

Autre chose intriguait pour le coup le cerf. En effet, celle-ci venait de lui dire craindre la nature. Et pourtant elle ici, dans le Temple de la Terre face à un fils de Terra. Elle disait devoir s’en protéger, s’en défendre. Il pouvait en conclure qu’ils existaient encore des forêts, ce qui le réjouit au plus au point, mais comment avaient-elles évolué ? Ressemblaient-elles à ses souvenirs ?

« Toi qui semble craindre la terre qui t’a élevé, peux-tu me parler de celle-ci ? Tant d’année se sont écoulés sans que je n’aie pu voir ou sentir la moindre créature et verdure.  Décris-moi donc cette nature que tu crains temps.   »

Il s’arrêta alors pour fixer la jeune humaine. Là était une occasion inespérée d’avoir quelques réponses. Il ne savait pas si celle-ci pourrait réussir son épreuve et donc, il doutait de pouvoir sortir d’ici en sa compagnie. Bon et puis, elle n’était pas tout à fait l’humain qu’il espérait… Sans doute que s’il serait mené à la suivre, il devrait s’attendre à plusieurs problèmes et imprévus.

« J’ai entendu ton appel à l’aide. Cependant, tu devras réussir mon épreuve. J’espère que ta détermination est plus forte que la faim qui t’anime. Te sens-tu prête, ou regrettes-tu déjà ta folie ?  »




▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Luce
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : KoenVM
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 376
Double Compte : Roderik Mortier
Métier : Aucun pour le moment
Invocation(s) : Winglece
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Inventaire▲

MessageSujet: Re: La Malédiction de Kanan   Dim 16 Aoû - 12:33

La Malédiction de Kanan


Méprise Mortelle






L’enfant ne saisissait pas au premier abord les intentions de l’invocation. N’avait-elle jamais été libérée ? Cela expliquerait sans doute la présence de feuillage sur sa porte. Elle fronça des sourcils, légèrement et finit par calmer sa peur et étirer ses lèvres d’un sourire timide. Enfin, la petite blonde pourrait se sentir utile rien qu’un instant. Luce songea un instant à ce qu’elle pourrait lui raconter mais l’inspiration ne venait pas et les mots ne parvenaient à expliquer ses pensées. Il fallut plonger dans ses profonds souvenirs pour dénicher les mots pouvant décrire la diversité et la beauté d’Arcane.

« L’Ile d’Arcane est une vaste terre sur laquelle les territoires sont toutes aussi différentes les unes que les autres. Lorsque je suis allée libérée Winglece, je me souviens avoir traversé le désert ambré, une grande étendue de sable où le Dieu Ignis semble avoir une très grande présence ! Les landes sont des clairières immenses où le bleu du ciel s’accorde merveilleusement bien avec le vert de la plaine. L’endroit où se trouve le temple d’Aqua est aussi glacial que l’hiver et entouré d’eau. Le temple de Terra, lui est niché sur une montagne que l’on nomme Mont Olympe. De l’endroit où se trouve le temple, nous pouvons voir au loin la rivière blanche et la plus grande zone forestière, la forêt de Jade. »
dit-elle, un peu nostalgique.

Il fallait se le dire, la jeune femme chérissait ces souvenirs plus que tout. Son voyage avec Winglece, le premier était autant un calvaire pour la jeune fille au cœur facilement secouée qu’un bonheur. Aujourd’hui, en repensant à cette aventure, elle ne pouvait s’empêcher de sourire. Son corps se redressait, elle ne semblait presque plus penser à son mal-être le temps d’une pensée. Elle avait moins peur.

«J’ai peut être quelque chose qui simplifierait mon explication ! »

Luce s’accroupit sur le sol, s’assurant tout d’abord de la sécurité du sol sur lequel elle s’apprêtait à s’asseoir. Elle posa ensuite son sac sans fond et plongea sa main à l’intérieur. Le cœur tendre ingéré tantôt lui permettait de vite savoir ce qui conviendrait. Lorsque sa main sorti de l’ouverture, un bout de papier à la main, elle le déplia simplement.

« J’ai une carte de l’Île sur moi dont les croquis montre le relief et l’aspect d’Arcane. Si vous souhaitez  vous y pencher, vous verrez ô combien l’Île d’Arcane est une terre impressionnante ! Il faut le voir pour y croire, je vous l’assure.»

L’instant de la détente se dissipa bien vite, le temps de l’épreuve avait sonné. L’invocation demanda confirmation à la jeune pousse sur sa volonté d’essayer de la convaincre. Elle allait un peu mieux à présent mais l’anxiété revenait au point d’en sentir son cœur battre la chamade. Luce prit une grande inspiration. Elle devait être forte pour cette fois, forte et courageuse. Son regard bleuté fixait l’expression littéralement lumineuse des siennes :

« Je suis prête. »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

MessageSujet: Re: La Malédiction de Kanan   Dim 16 Aoû - 14:01



La Malédiction de Kanan
__________________________________




Kana écouta attentivement la description que lui faisait l’humaine de l’île. La nature semblait prospérer malgré la présence des humains. L’île était vaste et sans doute qu’elle ne demandait qu’à être parcourue. L’envie de libération grandissait dans le cœur du demi-dieu. Sortir, marcher, gambader sous le soleil, à travers les arbres, admirer les nombreux paysages… Il n’en avait cependant pas encore le luxe. Il fut un peu étonné lorsque la jeune fille lui proposa de regarder sa carte. Méfiant, il s’approcha d’elle et grâce aux lanternes, il put voir les dessins de cette dernière. Il avait envie de la voir de ses propres yeux…. Combien de temps allait-il devoir encore attendre pour cela ? Il ne le savait pas. Bien vite, il reprit ses distances avec l’humaine afin de lui parler de l’épreuve. Elle se disait prête, mais Kanan n’en était pas convaincu… son cœur semblait aussi fragile que son corps…

« Mon épreuve est simple, humaine. Tu devras résoudre trois énigmes dans un temps illimité.  »

Fit-il calmement.

« Tu as le droit à une seule mauvaise réponse.  »

Ajouta-t-il alors qu’il commença à tourner autour d’elle. Son épreuve consistait à tester la vivacité d’esprit de l’humain, son intelligence. Kanan n’avait que faire de sa force physique, un humain qui fonçait tête baissée, il n’en voulait pas. Peut-être que pour ce point-là, l’humaine était chanceuse. Cependant, ce n’était pas tout. Son épreuve n’était pas aussi simple.

« Cependant, lorsque tu auras résolu la première énigme. Alors des grillages s’ouvriront pour laisser entrer une créature. Il en sera de même lorsque la deuxième énigme sera résolue.  Nous ne serons donc plus seuls dans cette prison obscure.  »

Kanan marqua un pause afin de laisser le temps à l’humaine de prendre en compte toutes les informations qu’il lui donnait. La vie de celle-ci sera mise en danger, sans doute. Elle devra faire face à des ennemis inconnus. Elle ne sera capable de les voir, de les identifiés.

« Tu auras alors deux solutions pour sortir de cette prison en vie : la première, celle qui te permettra de me délivrer, consistera simplement à répondre à mes énigmes. La deuxième sera de prendre la fuite. Cependant, la porte où tu es entrée étant scellée, tu devras trouver une autre sortie.  »

Si l’humaine souhaite renoncer à l’épreuve et donc à libérer Kanan, elle devra alors se faufiler dans l’antre des créatures. Ce ne sera que là-bas, qu’elle pourra retrouver sa liberté. L’épreuve de Kanan n’était donc pas aussi simple qu’il n’y paraissait. L’humaine devra faire preuve de vivacité d’esprit, de courage, de calme, de réflexion. Le cerf avait hâte de voir comment celle-ci allait réagir face à des ennemis invisibles.

« Ecoute bien humaine, car je ne me répéterais pas.  »



« Je connais quelqu'un qui m'est toujours proche,
Et qui pourtant dans le noir disparaît,
Envers moi seul cette personne est loyale,
Une force invisible la contraint à me suivre,
Mais bien qu'elle me touche, je ne peux la sentir.
Qui est-ce ? »




 

Lorsqu’il finit de prononcer sa première énigme, ses lanternes s’éteignirent suivies de la lumière qui habitait ses yeux afin de plonger l’humaine dans l’obscurité la plus totale. Kanan se déplaça alors ensuite pour aller s’asseoir dans un coin et attendre.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Luce
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : KoenVM
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 376
Double Compte : Roderik Mortier
Métier : Aucun pour le moment
Invocation(s) : Winglece
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Inventaire▲

MessageSujet: Re: La Malédiction de Kanan   Dim 16 Aoû - 14:56

La Malédiction de Kanan


Méprise Mortelle





La présentation de l’épreuve s’avérait être assez simple, du moins si on ne comptait pas le nombre incalculable de contraintes s’ajoutant à l’épreuve. L’énigme, la créature, la fermeture de l’entrée, l’obscurité… Tout cela n’avait pour effet qu’augmenter la pression artérielle de la jeune fille déjà pétrifiée à l’idée de subir tout cela dans l’obscurité la plus totale.

La première énigme annoncée, Luce se décida à prendre le temps nécessaire pour trouver la réponse. Les yeux clos, elle analysa au mieux l’énigme. Qui était ce quelqu’un qui était loyale à l’invocation et qu’il ne pouvait pas sentir ? Déjà l’énigme s’échappait dans son esprit, la concentration n’était plus. Qui pouvait-il être ? Etait-ce elle, était-ce Terra, l’avait-elle déjà vu ? Pouvait-elle le sentir ? Il répond aux ordres de l’invocation. Ses pouvoirs. Terra. Sa vie. Elle-même. La créature. Sa respiration s’accélérait encore au point qu’elle ne put emprisonner cela par ses narines. Sa bouche s’entrouvrait. Sa gorge se nouait. Sa respiration devenait gémissante. Qu’allait-il faire ? La créature n’était-elle pas déjà sortie ? L’invocation allait-elle s’en prendre à elle si elle ne trouvait pas ? Sa vie en dépendait. Si elle réussissait la première énigme ? Une créature viendrait s’en prendre à elle. Son cœur. Son pauvre cœur battait la chamade et ne semblait plus s’arrêter. Ses pensées. Elles s’envolèrent dans l’abysse obscur de l’oubli. L’oubli de l’énigme. L’oubli d’elle-même. Son corps se recroquevillait encore. Encore davantage. Elle cherchait une source de lumière. Un rien. Un tout. Quelque chose à dire. Quelque chose à répondre. Elle se ratatinait, tremblotante. D’autres auraient très vite compris le sens de son énigme. Pas elle. Pas Luce. Elle n’était rien. Elle ne savait rien. Elle ne pouvait rien. Elle ne voulait rien. Elle était vide. Ses yeux devenaient larmoyants. Ses poumons la brûlaient. Elle voulait sortir. Elle voulait avoir raison. Elle voulait alors qu’elle ne voulait plus. Elle se perdit dans ses pensées. Luce ne pensait déjà plus, elle prétendait, elle simulait, elle mentait. Pourquoi ses réponses ne lui paraissaient pas évidentes ? Pourquoi rien ne semblait s’accorder avec ce qu’elle pensait ? Ses yeux s’ouvrirent. Un coup d’œil à droite. A gauche. Rien. Et soudain, une illumination. Une illumination bancale. La première tentative s’échappa de ses lèvres.

« Je ne sais pas qui c’est… La créature ? »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

MessageSujet: Re: La Malédiction de Kanan   Dim 16 Aoû - 15:16



La Malédiction de Kanan
__________________________________




Comme l’avait imaginé Kanan, l’humaine ne semblait pas bien résister à la tension. Sa peur, ses angoisses semblaient prendre le dessus rapidement. Il ne pouvait la voir, mais sentait ses doutes et entendait sa respiration. Allait-il devoir compter sur un autre humain ? Sans doute…. Combien de temps allait-il devoir attendre pour qu’un second vienne tenter de se montrer à la hauteur ? Il ne le savait pas. Il avait encore espoir que celle-ci la surprenne. Peut-être allait-elle réussir à se surpasser ? Dans tous les cas, son destin était entre ces mains. Tout ce qu’il pouvait faire était d’attendre sagement. C’était assez ironique de voir que son avenir dépendait d’une jeune femme comme elle… Il ne pensait pas un jour tomber aussi bas, mais ainsi était la punition de Terra.

Lorsqu’elle ouvrit ses lèvres pour donner sa réponse, Kanan se trouvait être frappé par la tristesse et la déception. Espérait-il au fond de lui pouvoir partir avec elle ? Oui, il voulait sortir et la jeune fille, bien qu’avide et fragile, ne semblait encore avoir une âme maléfique… Mais il ne pouvait pas ignorer son échec. Il baissa donc son regard soupirant intérieurement avant de répondre.

« Mauvaise réponse. »

Fit-il simplement. Désormais la jeune fille avait une pression supplémentaire, celle de ce plus avoir le droit à l’erreur. Arriverait-elle à se reprendre ? Ou se perdrait-elle définitivement dans l’obscurité ?  



▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Luce
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : KoenVM
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 376
Double Compte : Roderik Mortier
Métier : Aucun pour le moment
Invocation(s) : Winglece
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Inventaire▲

MessageSujet: Re: La Malédiction de Kanan   Dim 16 Aoû - 17:01

La Malédiction de Kanan


Méprise Mortelle




L’échec donna une pression supplémentaire aux épaules de Luce. Il fallait repartir de zéro. Trouver un nouvel angle. Une nouvelle réponse. Mais tout ce qu’elle voyait ici correspondait exactement à ce qu’elle avait à l’esprit : L’obscurité.

Elle n’avait pas l’énigme en tête, des brides d’informations se sont stockés brièvement pour mieux s’enfouir dans les ombres. Que devait-elle faire ou dire à cet instant ? Elle sanglotait de terreur à l’idée qu’un monstre ne vienne l’attaquer. A l’idée de ne savoir la réponse à cette solution. A l’idée de ne plus sortir d’ici. L’ombre, l’obscurité l’effrayait au plus haut point. Sa gorge se serrait davantage et son expression, son visage apeuré regrettait amèrement ses choix passés. Pourquoi fallait-il qu’elle accepte si ce n’était que pour finir dans l’obscurité ? Chassé et hanté par ses fantômes irréels. Luce divaguait, délirait, sans pouvoir se défaire de cette peur qui la tiraillait du fond de son être. Elle revoyait ces monstres, ces cadavres poisseux prendre le dessus sur elle. Sa respiration était forte. Elle avait le souffle coupé. Elle était au désespoir. En panique. Il lui fallut serrer sa poitrine tant la tension accumulé était forte. Soudain, une idée. Si ce n’est deux. Elle savait. Luce avait comprit. Elle n’avait plus d’autre choix.

« Je... Je révoque mon choix. Je veux sortir… ! Laissez-moi sortir ! » Sa voix tremblait, elle était plaintive et bientôt des sanglots suivirent dans l’obscurité de la prison.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

MessageSujet: Re: La Malédiction de Kanan   Dim 16 Aoû - 17:19



La Malédiction de Kanan
__________________________________




Le temps semblait incroyablement long aux yeux de Kanan. L’impatience, l’espoir… puis la déception. Les paroles de l’humaine résonnait dans la prison de pierre. Ainsi sa résolution à le libérer s’arrêtait là. Kanan soupira intérieurement. L’humaine n’était donc pas celle qu’il attendait depuis tant d’année. La tristesse s’emparait de lui, mais il n’avait plus le choix. Celle-ci venait d’échouer son épreuve, il ne pouvait partir avec elle. Il entendait la détresse de la fragile créature qu’elle était. Il se redressa alors avant de s’avancer jusqu’à elle. Une fois en face, ses lumières se rallumèrent.


« Ainsi s’arrête ta détermination, humaine. »


Fit-il en la fixant droit dans les yeux. Il détailla sa pathétique position avant de reprendre.  

« Ton esprit est encore bien trop fragile. Je ne peux t’accompagner ou t’aider, mais laisse-moi te conseiller, là sera ma façon de te remercier pour m’avoir parlé de l’extérieur. Cesse donc de craindre ce qui t’entoure, accepte tes faiblesses et apprends avec elle, observe bien ce qui t’entoure et sers-t-en à ton avantage. Tu es née et faites pour vivre sur ces terres, tu as donc les moyens d’y faire face et survivre. »

Ces paroles prononcées, Kanan indiqua d’un signe de tête la direction de la porte de sortie. Celle-ci s’entrouvrit d’elle-même pour laisser sortir l’humaine. C’était là une amère journée pour le fils de Terra. Tant d’année qu’il avait attendue… Et pourtant, il allait devoir encore faire face à l’obscurité et à sa solitude.

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Luce
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : KoenVM
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 376
Double Compte : Roderik Mortier
Métier : Aucun pour le moment
Invocation(s) : Winglece
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Inventaire▲

MessageSujet: Re: La Malédiction de Kanan   Dim 16 Aoû - 20:33

La Malédiction de Kanan


Méprise Mortelle





Luce était pétrifiée par la peur. Son corps ne parvenait à bouger, il se le refusait. Ce n’est que lorsque les lumières éclairèrent la prison qu’elle put recouvrir un semblant de raison. Tout cela n’était qu’illusion, une illusion fondée de toute pièce par son esprit apeuré par la sombre pièce, les créatures pouvant apparaître et bien sûr l’énigme mal comprise. Tout n’était qu’irrationalité et effroi. Rien n’était vrai. La petite blonde le savait à présent et son cœur pu enfin s’apaiser, son corps se reprendre et sa tête se vider des idées noires de l’instant. L’enfant de Terra était enfin découverte aux yeux de l’enfant. L’étrangeté de l’animal et de sa composition montrait qu’il n’était en rien commun avec les monstres qui paraissaient sur arcane à moins qu’elle n’en ait jamais eu connaissance. Cette dernière, semblable à un accouplement de X à un X, ne cacha pas sa déception quand à l’abandon de la jeune fille. Il fallait se le dire, Luce n’avait pas fait preuve d’une grande force d’esprit pour le coup. Elle baissa la tête, elle-même déçue de cette prestation de force bien médiocre.

« Je suis désolée.. » finit-elle par répondre, un brin de tristesse dans sa voix.

Mais l’invocation reprit vite la parole, prenant le temps d’expliquer avec sagesse son refus et d’apporter en remerciement à l’aide apportée sur la description du monde un conseil. La petite blonde avait levé les yeux vers le demi-dieu. Ils s’élargissaient avec toute l’incompréhension du monde mais aussi toute sa curiosité. Contrairement à l’autre invocation, celle-ci n’avait pas cherché à la briser davantage qu’elle ne l’était, elle lui apportait même de quoi réfléchir. Surprise, elle murmurait entre ses lèvres ses paroles : Accepter ses faiblesses et apprendre avec elle. Observer ce qui l’entoure et s’en servir à son avantage. Voilà un conseil qu’elle n’hésiterait pas à cogiter pendant sa quête d’un lieu paisible. Luce ne pleurait plus. Elle n’avait plus peur. Elle se mit même à sourire à l’invocation de sa sagesse.

La porte s’était déverrouillée, il n’y avait plus qu’un pas à faire et quitter ce temple maudit. Elle n’oublierait pas pour autant cette invocation qui a su garder malgré sa déception sagesse et tolérance. Du moins, de ce que Luce en concluait. L’enfant ouvrit la porte et contrairement à ce que Winglece avait pu entendre à l’intérieur, elle souriait.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

MessageSujet: Re: La Malédiction de Kanan   Lun 17 Aoû - 1:21




Le voyage avait été long jusqu’au temple de la terre, je ne savais même pas vraiment pourquoi j’avais choisi celui-ci. Les du Valkyr avait souvent choisit leurs esprits au temple du feu, versés dans la destruction la plus totale, cet élément nous correspondait bien. Pourtant j’étais ici, sans savoir dire si je voulais simplement contrarier mon père ou si je souhaitais me prouver à moi-même qu’une autre voie était possible malgré mon sang. A présent le chemin était parcouru, et il ne me restait plus qu’à choisir une porte, parmi des milliers d’autres. J’avais sans doute espérée que je le destin me guiderait avec un chemin de lumière, comme dans les grandes ballades épiques, mais non il n’y avait que la pierre et la verdure, tout autour de moi.

Cela faisait déjà trois longues heures que j’errais dans le temple, incapable de me décider, espérant tomber sur celle avec mon nom dessus sans doute. Peut-être le souci venait-il de moi ? J’avais pris ma décision sur un coup de tête, pensant le moment d’avoir mon invocation venu, mais vu mon hésitation actuelle, je commençais à penser l’inverse. C’est dans l’un des jardins qu’un détail mit fin à ma quête de recherche. Alors que je passais devant de large porte ornée de toute sorte de motif, j’entraperçu du coin de l’œil des planches entre les broussailles. Presque invisible de loin, je découvris néanmoins une porte, simple, presque trop pour un tel lieu, mais dans un bois solide, un porte faîte pour durer. Une plaque en pierre gravée était son seule ornement.

« Kanan, le grand guérisseur des forêts. Puisse son âme empoisonnée vous sauver »

Aussi énigmatique que possible bien entendu, j’avais vraiment du bol parfois. Pourtant je ne me retournai pas pour partir comme je pensais le faire, je ne faisais que fixer cette plaque de pierre, lisant encore et encore les mots. Après tout, elle en valait bien une autre non ? Etait-ce cela le destin ? Simplement s’arrêter et faire un choix ?

Je posais ma main sur la poignée, et fut surprise de la résistance quand je l’ouvris, la porte était bien plus lourde que je ne l’escomptais. D’une poussée de l’épaule je l’ouvrais néanmoins, me retrouvant face à un noir total. Pas un vide, mon pied trouvant encore du sol, la lumière semblait juste interdite en ce lieu. Je ne saurais dire si c’est mon attirance pour l’inconnu, ou une forme de courage, mais j’avançais dans cette sombre salle. Vérifiant le sol du bout du pied à chacun de mes pas, j’entendis la porte se fermer dans mon dos, me laissant dans le noir complet. Une certaine panique s’empara de mon rythme cardiaque, mais je m’imposais le calme, récitant dans ma tête les leçons d’Ulrik, le contrôle était le maître mot. Lorsque j’estimais avoir couvert une distance de plusieurs mètres et sans rien trouver d’autre que du sol devant moi, je stoppais. J’inspirais lentement avant d’ouvrir la bouche.

-Esprit, je suis là pour moi-même, je souhaite affronter ton épreuve.



▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Yuurei Akuma
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Heise - Lian Yan Fang
Date d'inscription : 07/11/2014
Messages : 228
Double Compte : non
Liens vers la fiche : Un heureux chanceux
Elément : Terre
Métier : Rodeur.
Invocation(s) : SylveCrocs, Diya ( inactive)
Invocateur : aucuns
Inventaire : Armure - End + 4 (15)
épée - Degats +10 (14)
mains nue +4
Endurance : 11
Spoiler:
 

0 Tsuris.
Inventaire▲

MessageSujet: Re: La Malédiction de Kanan   Lun 17 Aoû - 15:05


Le Rôdeur arrivait enfin à l'entrée de la montagne abritant le Temple de la Terre, il était tel que dans ses souvenirs. Ce bâtiment ancien était situé tout en haut d'une montagne. Baignant dans une douce lumière, et étant inondé de vie tout autour. Que ce soit les petits animaux, les plantes, ou tout ce qui pouvaient faire un écosystème, semblait vivre paisiblement ici. Il n'y a pas à dire, cet endroit est isolé et pourtant tellement agréable à vivre, calme, paisible... Parfait pour qui aime les lieux forestiers à condition de faire obstruction des "pèlerins" allant vers le temple de la terre.

Yuurei commença à escalader la montagne et senti le climat changer de ton, comme pour dire "Vous n’êtes pas les bienvenue ici !" les sentiers se faisaient rocailleux et le vent se faisait de plus en plus violent, de la brise légère au pied de la montagne, au vent violent au sommet. Mais qu'importe ses épreuves, le rôdeur était investi d'une mission après tout. C'était la moindre des choses qu'il pouvait faire pour Sylvecroc après tout.

Son ami, Sylvecroc, lui avait longuement parlé de ce Gardien des Forets, de cette semi-divinité qu'il connaissait de l'ancien monde. Un gardien sauvage et solitaire, un Cervidae amoureux de la forêt et ce qu'elle abrite, un demi-dieu qui serait utile à la Forêt Faste et que Sylvecroc souhaitait voir délivrer. Yuurei pensait à cette discussion entre lui et le loup tandis qu'il effectuait son ascension au sommet de la montagne.

Finalement le rôdeur atteint le sommet. Comme dans une crevasse au sommet de la montagne, le temple se dressait, à l'abri du vent, dans une espèce de cours naturelle cernée par les parois de pierre de cette montagneuse. On aurait cru un instant être retourné en bas de la montagne. Le temple, majestueux à souhaits, se dressait fièrement au milieu d'une place ensoleillée, et couverte d'une belle et douce végétation. Un parfum agréable de mille fleurs s'en échappait, de quoi inondé la vallée d'une douce odeur florale.

Yuurei s’approchât de cet endroit paisible pour rentrer dans le temple, aussi agréable soit cet endroit. Le Rôdeur avait quelque chose à faire de bien précis après tout. Une fois l'entrée du temple trouvée, Yuurei s’avançât dans les profondeurs de celui-ci. Un endroit sombre, humide et silencieux ou les seuls sons sont les gouttes d'eaux tombant sur la pierre devenue glissante. Yuurei continua sa descente, guidée vers le bas par une douce lumière blanche, indiquant quel virage prendre et quel escalier emprunter.

Bientôt, de nouveau l'odeur de la forêt et la lumière extérieure. Yuurei se trouvait dans un des jardins du temple. Magnifique jardin à la végétation luxuriante, cet endroit donnait envie de s'allonger et de s'y reposer. Un endroit calme et paisible, agréable à vivre si on occulte les nombreux regards épiant le Rôdeur à travers l'embrasure de certaines portes. Yuurei suivait les indications de Sylvecroc et chercha une porte légèrement camouflée, vérifiant chacune de celles qu'il trouvait. Après plusieurs tentatives le Rôdeur tomba finalement sur l'inscription qu'il recherchait, celle-ci sonnait comme une épitaphe :

" Kanan, le grand guérisseur des forêts - Puisse son âme empoisonnée vous sauver"

Yuurei poussa la porte en tournant la poignée, du moins, il essaya mais celle-ci resta fermée. Plus solide qu'il n'y parait visiblement. Prenant son courage a deux mains, tout comme la poignée, le Rôdeur donna un coup d'épaule dedans pour ouvrir la porte, difficilement il faut le reconnaitre. La lourde porte s'ouvrait centimètres par centimètres dans un bruit énorme de frottement de métal contre le sol.

"J'aurais VRAIMENT dut emmener de l'huile pour cette porte moi"

Pragmatique, on peut le dire. En même temps, il faut un peu plus qu'une porte pour effrayer un Rôdeur qui en est à son troisième voyage ici. Et puis Yuurei ne se sent pas en danger dans ce temple, les trois-quarts des demi-dieux ici sont des amoureux de la nature, tout comme lui. Le Rôdeur se sent plus proche des animaux que des hommes, malgré son côté très social et a passé presque toute sa vie en forêt.

La porte -difficilement- ouverte, le Rôdeur s'engouffra à l'intérieur de la prison du demi-dieu. La première chose qui le frappa fut ..... le cadre de la porte, ça lui apprendra à ne pas regarder devant lui. Tandi que le Rôdeur regardait la salle ou il était désormais debout en se frottant le crane, la seconde chose qui le frappa fut l'obscurité. Anormale et particulièrement dense, seule l'obscurité et l'odeur de la pierre humide semblait l'accueillir ici.

Debout au milieu de l'obscurité, et encore un peu sonné, Yuurei s'exclama, espérant avoir une réponse.

" Kanan, Gardien et Guerisseur des Forêts, es-tu ici ? Mon nom est Yuurei et je suis venu passer l'epreuve qui te permettra de sortir d'ici. Si tu m'autorises à la passer bien sûr. Sylvecroc m'a parlé de toi et m'a indiqué comment trouver ta cellule."

Le Rôdeur s'assied sur ce qu'il pense être le sol au milieu de la pièce, attendant la réponse de la semi-divinité, si réponse il y a.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

MessageSujet: Re: La Malédiction de Kanan   Lun 17 Aoû - 20:00



La Malédiction de Kanan
__________________________________



De retour à sa solitude et ses pensées, Kanan pouvait désormais avoir une bonne idée de l’apparence de l’île. Les humains n’avaient pas encore tout détruit, il lui restait une chance de pouvoir un jour se balader dehors… Encore fallait-il trouvé un humain qui veuille de lui et qui soit aussi malin et courageux pour réussir son épreuve. Il avait attendu des siècles, voir des décennies avant que cette humaine ne se montre… combien de temps avant que le prochain ne vienne ? Au fond de lui, malgré sa rancune envers les humains, il avait tant espérer que cette humaine se montre assez forte… Mais celle-ci partie pour le laisser à nouveau seul dans sa prison, il ne lui restait plus qu’attendre.


Et l’attente fut de courte durée cette fois-ci. Il ne savait pas combien de jours s’étaient écoulées, mais il pensait pouvoir dire qu’une année n’était pas encore passée avant que sa porte ne s’ouvre à nouveau. Assis au fond de sa cellule, il observa une humaine entrée. Elle semblait plus forte physiquement, en meilleure santé également. Mais ce n’était pas la force qu’il allait tester, même les plus grand guerrier pouvait se comporter comme des souris apeurées dans l’obscurité.  Il dût cependant admettre qu’elle semblait plus calme, pour l’instant. Il pouvait l’entendre dans sa voix. Il s’apprêta à lui répondre lorsque sa porte s’ouvrit à nouveau.

La surprise fut grande… Un deuxième humain s’aventura dans sa cellule. Était-ce là une mauvaise farce de son père ? Sans doute, il ne pouvait pas expliquer le phénomène autrement. Apparemment, c’était un mâle cette fois-ci, le premier ! Il se demandait à quel point il allait agir différemment que la femelle sur cette épreuve... Encore fallait-il qu’ils aillent la détermination de la faire.

Ces paroles étaient encore plus posées et plus calmes que celle de la femme. Le nom de « Sylvecroc » ne le laissa pas non plus indifférent. L’évocation de ce nom remémora de nombreux souvenir à Kanan. C’était un vieil ami… qui partageait son devoir et son amour pour les êtres vivants ainsi que la sainte terre. Ainsi, il avait devant lui l’humain qui l’avait libéré…. Lui et une autre, il pouvait le sentir.

« Des siècles se sont écoulés avant qu’une première humaine s’est aventurée dans ma cellule… pour abandonner l’épreuve. Et voilà que quelques piètres instants plus tard, deux humains osent s’avancer à moi… Est-ce une illusion, une farce ? Je ne sais point. »

Fit-il d’une voix énigmatique et imposante. Sentir la présence de deux humains ici, il ne l’aurait jamais imaginé, pas après tout ce temps. Était-il heureux ? En colère ? Sûrement un peu des deux. Dans tous les cas, dans cette obscurité, les deux humains ne pouvaient se voir, ce qui allait rendre l’épreuve encore plus périlleuse.

Kanan finit par se redresser et ouvrir ses yeux lumineux. Ses lanternes suivirent également le pas, laissant ainsi ses prétendants avec une vague vision de sa tête. La lumière qu’il produisit n’était pas assez forte pour éclairer les humains et la pièce.

« Dites-moi, humains, pourquoi avoir choisi ma porte plutôt qu’une autre ? Humaine, tu as dit être là pour toi-même ? Serait-ce de l’arrogance ? et Humain, deux demi-dieux ne suffisent donc pas à assouvir ton avidité ? »


Demanda le Cerf en tournant sa tête dans la direction des humains, les fixant un à un. Etaient-ils réellement déterminer à passer son épreuve ? Que voulaient-ils de lui ? Il n’était pas de ces frères et sœurs destructeurs comme les aimaient les humains… et il ne voyait pas ce qu’attendait de lui un humain qui possédait déjà deux enfants de Terra. Ainsi leur intention l’intrigua quelque peu.


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

MessageSujet: Re: La Malédiction de Kanan   Mer 19 Aoû - 14:04




A peine eu-je finit ma phrase que la porte derrière moi se rouvrit, découpant dans la lumière la forme d’un homme, et le noir nous réengloutit tous les deux. Je l’écoutais avancer dans le noir et prendre la parole, visiblement quelques mètres derrière moi. Il était apparement ici volontairement contrairement à mon propre hasard, cela lui donnerait-il plus de chance de réussir cette épreuve ? Je ne pourrais le dire, et ma réflexion fut coupée par une voie puissante jaillissant du fond de la pièce, d’abord pour simplement établir son propre passif, il avait déjà eu de la visite il y a peu apparement. Je me disais que cet endroit était sacrément visiter finalement quand il s’adressa de nouveau à nous posant  une question à chacun alors que sa tête s’illuminée.

Un cerf, ou quelque chose y ressemblant du moins, d’un poil blanc pur, il dégageait une aura calme mais vibrante de force, renforcée encore par le jeu de lumière des deux petites lanternes accrochées à ses bois. Saskia ferma la yeux, une si faible lumière était trop attirante pour son regard, et fermer ses autres sens, se rendant volontairement aveugle, elle percevait bien mieux son environnement, les frottements des pieds de l’homme derrière elle, les petits cliquetis des lanternes, la pierre froide sous ses pieds, et le son caverneux ambiant indiquant que la salle devait être assez large. A sa surprise, les leçons aux yeux bandés de Ulrik trouvaient enfin une certaine utilité, comme il le lui avait assuré.

Saskia se décala latéralement et avec précaution, formant un triangle avec les deux autres personnes présentes, si on pouvait qualifier un esprit de personne, elle s’adressa d’abord à l’humain, apparemment ils allaient partager quelques instant ensemble, mieux valait ouvrir le dialogue.

-Bonjour à toi camarade, Saskia, pour te servir.

Elle se tourna ensuite vers Kanan, ou du moins dans la direction dans laquelle il se trouvait, puisqu’elle gardait les yeux clos.

-Ne vois ni arrogance ni égoïsme dans mes paroles demi-dieux, une simple vérité. Je n’affirme pas comprendre vôtre situation au sein des temples, ni me voir comme une libératrice par simple bonté d’âme. Je suis ici car je veux que les choses évoluent au sein de l’île, et j’ai découvert il y a peu que j’étais impuissante face à cela sans le soutien de ce qui sont prisonniers et gardien de ses lieux. Si mon choix s’est porté sur ton antre, c’est car la gravure parle d’un esprit empoisonné, et d’un guérisseur, je ne saurais l’expliqué, mais je pense que tu es ce dont j’ai besoin.

Ou alors peut-être est-ce que j’aime les portes en bois solide.


Saskia afficha un sourire, une touche d’humour ne faisait pas de mal, et cela l’aider à se contrôler elle-même. Elle se mit à attendre la réponse de son compagnon avec une certaine curiosité.


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Yuurei Akuma
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Heise - Lian Yan Fang
Date d'inscription : 07/11/2014
Messages : 228
Double Compte : non
Liens vers la fiche : Un heureux chanceux
Elément : Terre
Métier : Rodeur.
Invocation(s) : SylveCrocs, Diya ( inactive)
Invocateur : aucuns
Inventaire : Armure - End + 4 (15)
épée - Degats +10 (14)
mains nue +4
Endurance : 11
Spoiler:
 

0 Tsuris.
Inventaire▲

MessageSujet: Re: La Malédiction de Kanan   Mer 19 Aoû - 20:20


Le Rôdeur entend deux respirations dans l'obscurité. Quelqu'un est avec lui dans cette pièce en plus du semi-dieu. Malheureusement Yuurei discerne mal dans l'obscurité et cherche des yeux en vain la silhouette d'une autre personne autour de lui.

Le rôdeur entant la voix de Kanan, profonde et caverneuse, dégageant une puissance digne d'un demi dieu.
« Des siècles se sont écoulés avant qu’une première humaine s’est aventurée dans ma cellule… pour abandonner l’épreuve. Et voilà que quelques piètres instants plus tard, deux humains osent s’avancer à moi… Est-ce une illusion, une farce ? Je ne sais point. »

Deux humains ? Ainsi la seconde respiration est celle d'un autre humain ? Yuurei cherche des yeux la seconde personne dans l'obscurité. Celle-ci trahis rapidement sa présence d'elle-même en parlant au Rôdeur :
"-Bonjour à toi camarade, Saskia, pour te servir. "

Yuurei souri et répond d'une voix amicale, visiblement cette seconde personne était une demoiselle aux intentions pacifiques pour le moment. Le rôdeur lui répondis de sa voix grave, mais rassurante.
"Yuurei Akuma, ravi de vous rencontrer."

le Rôdeur tourne la tête vers la voix du demi-dieu et voit deux yeux lumineux s'ouvrir dans le noir complet. Ils montrent une créature d'une grande stature dotée de deux feux-follets suivant ses mouvements. Les feux-follets le suivent et laissent deviner vaguement une tête de Cervidae. Le demi-dieu Kanan, se tourne vers l'autre humain que le Rôdeur ne peut voir puis vers Yuurei, leur délivrant l'un après l'autre sa sentence.

« Dites-moi, humains, pourquoi avoir choisi ma porte plutôt qu’une autre ? Humaine, tu as dit être là pour toi-même ? Serait-ce de l’arrogance ? et Humain, deux demi-dieux ne suffisent donc pas à assouvir ton avidité ? »

Le Rôdeur laisse la demoiselle s'exprimer avant lui. Après tout, la divinité lui a parlé en premier. Yuurei écoute sagement la discussion entre les deux êtres, préparant ses propres mots.

"-Ne vois ni arrogance ni égoïsme dans mes paroles demi-dieux, une simple vérité. Je n’affirme pas comprendre votre situation au sein des temples, ni me voir comme une libératrice par simple bonté d’âme. Je suis ici, car je veux que les choses évoluent au sein de l’île et j’ai découvert il y a peu que j’étais impuissante face à cela sans le soutien de ceux qui sont prisonniers et gardien de ses lieux. Si mon choix s’est porté sur ton antre, c’est car la gravure parle d’un esprit empoisonné et d’un guérisseur. Je ne saurais l’expliqué, mais je pense que tu es ce dont j’ai besoin.

Ou alors peut-être est-ce que j’aime les portes en bois solide"


Yuurei pouffa à l'annonce de la porte solide, visiblement la demoiselle ne manquait pas d'humour. Yuurei répondis d'un ton détendu, pour le moment il n'y a rien à craindre, donc aucune raison de stresser. Donc ce fut d'une voix simple, bien que grave, que le Rôdeur répondis, d'abord à la demoiselle, puis au demi-dieu.

"Ah ! Ah! promis, la prochaine fois j'emmène de quoi huiler cette porte !"

Marquant un instant de pose et restant assis par terre, le Rôdeur répondis d'un air amusé à l'invocation. Visiblement le Demi-Dieu, Kanan, se méprenait sur la nature de ses relations avec Sylvecroc et Diya. Yuurei clarifia les choses d'une manière simple, comme à son habitude, peu friand de l'étiquette.

"Deux Demi-Dieux pour assouvir mon avidité ?  Ah désolé Kanan mais tu te trompes sur mes intentions."

Se relevant doucement, Yuurei repris d'un ton plus grave et plus sérieux. Sylvecroc est très chère au coeur du Rôdeur et Yuurei ne prend pas ce sujet avec légèreté.

"Sylvecroc n'est pas mon invocation, mais mon ami le plus proche et le plus sincère. Il a été l'invocation de Lilith et a été renvoyé dans le temple quand le cœur de son invocatrice c'est arrêté. C'est pour cela que j'ai dût le délivrer, mais il est libre et non "mon" invocation. Sylvecroc est libre de tout, d'aller, de venir, d'agir, d'obéir à personne. Sylvecroc ne me doit absolument rien."

Yuurei repris son souffle et parla ensuite de Diya, le ton plus léger et amical. Diya est plus la mignonne petite chose à protéger que la puissante invocation à emmener sur le champ de bataille.

"Diya, quant à elle, pleurait à chaudes larmes derrière la porte de sa cellule et semblait avoir besoin d'aide. J'ai décidé de l'aider en l'entendant par hasard en sortant de la cellule de Sylvecroc. Mais elle n'est en rien ma débitrice. Elle est libre comme l'air, libre de faire ce qu'elle veut et libre de ne pas m'obéir non plus."

Un dernier instant de repos avant de reprendre de plus belle pour rappeler la raison de sa présence ici.

"Il en va de même pour toi, Kanan. Sylvecroc m'a demandé de te délivrer car il pense que tu seras plus heureux à l’extérieur de ta cellule, dans la forêt que tu affectionnes. Il n'est pas question que je te domestique ou me serve de toi pour des projets personnels.... Ah et j'aime aussi les portes en bois solides !"

Une petite touche d'humour pour finir, Yuurei se trouvait un peu trop solennel pendant ce discours, ce qui ne lui ressemble pas.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

MessageSujet: Re: La Malédiction de Kanan   Dim 23 Aoû - 13:26



La Malédiction de Kanan
__________________________________



Ce fut la femelle qui commença à lui répondre en premier. Le cerf redirigea donc son regard sur elle et l’écouta attentivement. Elle ne semblait pas désorientée dans cette obscurité et sa voix était calme. Franche et honnête semblait être ses principales caractéristiques, chose que ne pouvait qu’apprécier le Cerf, même s’il n’aimait pas être vu comme un objet ou domestique. Il ne repéra cependant pas l’humour, ce n’était pas son fort et pris donc ces paroles aux pieds de la lettre. Il ne commenta cependant pas ses goûts, après tout ce n’était pas ce qui l’intéressait à ce moment-là.

Lorsqu’elle finit de parler, ce fut le mâle qui prit le relais.  Posant ses yeux sur lui, il prit également le temps d’écouter chacune de ses paroles. Le temps n’avait pas la même valeur pour Kanan que ses humains, aussi il n’en manquait pas et pouvait donc patiemment écouter tout ce que l’humain avait à lui dire. La chose qui surprit immédiatement Kanan fut la familiarité avec laquelle l’humain s’adressait à lui. Puis ensuite vint ses explications. Il ne s’attendait pas à ce genre de révélation et pensait d’ailleurs à entendre des mensonges. Libre ? Ami ? Voilà des concepts qui lui paraissaient invraisemblable pour ses congénères et les humains.

Il pouvait voir, affirmer sans trop d’hésitation qu’il avait devant lui deux humains bien différents… et très différents également de la première qui était entrée dans sa cellule. L’une semblait franche et honnête et avec donc révélée vouloir l’utiliser pour ses projets, l’autre était soi malhonnête soit ne comptait point l’utiliser. L’une semblait avoir quelques principes sur les étiquettes alors que le second ne lui montrait pas le respect voulu. Mais les deux semblaient avoir un étrange goût pour les portes solides… drôle de point en commun se dit alors Kanan.

« Humain, menteur ou non, tu oublies ta place. Tu es ici en présence d’un demi-dieu, ne me considère pas comme ton égal alors que ta vie est aussi fragile qu’une fleur et ton ignorance aussi grande qu’une montagne. J’ignore ce que t’as dit Sylvecroc, mais je ne suis pas prêt à accepter la pitié ou même l’amitié d’un humain.  »

Dit-il en réponse du mâle d’une voix forte et irritée avant de se tourner vers l’humaine.

« Humaine, je dois reconnaître ton honnête et ta franchise. Seras-tu aussi courageuse et déterminée ? Je n’en suis pas si sûr. »

Il marqua un pause et reprit.

« Tu as parlez de vérité, celle-ci n’est pas toujours celle que vous croyez. Ainsi pour l’heure, afin d’accomplir votre but, vous devrez passer mon épreuve. Etes-vous réellement prêts et déterminés ? Ou préférez-vous y renoncer ? Faîtes votre choix.  »

Kanan les regarda à nouveau l’un après l’autre. L’épreuve allait bientôt commencer, allaient-ils tenter leurs chances ? Ou leur volonté s’arrêtait-elle ici ? Pour le moment, Kanan ne pouvait qu’attendre leur décision finale.





▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

MessageSujet: Re: La Malédiction de Kanan   Dim 23 Aoû - 19:02




La voix puissante de l’esprit couvrit la pièce en réponse à nos paroles. Elle exprimait une certaine amertume, envers l’humanité en générale, mais je dus admettre ne pas apprécier non plus la teinte de supériorité que prenait son discours. Si je reconnaissais sans ambiguïté la puissance dont il disposait, j’avais la conviction que comme tout être vivant, le respect se méritait par la parole et les actes, et non pas un simple titre, surtout au fin fond d’une cellule.

Cependant j’accusais cette pique qui ne m’était même pas destinée, l’épreuve aller pouvoir commencer et je ne comptais en aucun cas m’en aller maintenant, je voulais défier ce que cet être penser insurmontable, et aussi me prouver à moi-même que je n’avais pas que des mots comme fondement de ma volonté, une décision plus profonde était nécessaire, et l’épreuve à venir pourrait en être la révélation.

Sans vraiment le connaître j’étais certaine que mon compagnon d’infortune ne reculerait pas non plus malgré le manque d’amabilité de Kanan, son expérience des esprits était clairement plus grande que la mienne, et sa réponse à mon humour révélait un sang-froid qui ne souffrirait d’aucune faille pour relever le défi divin.

-Mon choix est déjà fait Demi-dieu. Mon courage et ma détermination n’attendent que ton défi afin d’être éprouvés. Si je dois renoncer que ce soit au bout de mes limites et non pas saisie par la peur d’échouer.  

Je prenais une légère inspiration avant de poursuivre.

-Mais si tu dois ressortir à mon côté, alors moi aussi j’aurais besoin d’être certaine que tu es prêt à cela. Si tu ne veux pas d’amitié, tu n’en obtiendras point, mais tu devras acceptés l’égalité de nos statuts. Si je suis prisonnière de ma fragilité humaine, tu es prisonnier de sa volonté. Un esprit ouvert te sera nécessaire pour avancer dans l’Arcane que je veux créer. Envoie donc ton épreuve, Kanan.

Ma voix s’était faîte déteminée, prête à la suite, je ne laisserais personne stopper ma quête en dehors de moi-même. Qu’il soit homme, demi dieu ou dieu lui-même.


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Yuurei Akuma
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Heise - Lian Yan Fang
Date d'inscription : 07/11/2014
Messages : 228
Double Compte : non
Liens vers la fiche : Un heureux chanceux
Elément : Terre
Métier : Rodeur.
Invocation(s) : SylveCrocs, Diya ( inactive)
Invocateur : aucuns
Inventaire : Armure - End + 4 (15)
épée - Degats +10 (14)
mains nue +4
Endurance : 11
Spoiler:
 

0 Tsuris.
Inventaire▲

MessageSujet: Re: La Malédiction de Kanan   Lun 24 Aoû - 21:00


A sa grande surprise, le semi-dieu ne semble pas croire le Rôdeur. Pourtant, Yuurei ne ment pas et les deux autres invocations avant lui savaient le détecter. Etrangement Kanan semblait plus méfiant, mais aussi plus orgueilleux.
« Humain, menteur ou non, tu oublies ta place. Tu es ici en présence d’un demi-dieu, ne me considère pas comme ton égal alors que ta vie est aussi fragile qu’une fleur et ton ignorance aussi grande qu’une montagne. J’ignore ce que t’a dit Sylvecroc, mais je ne suis pas prêt à accepter la pitié ou même l’amitié d’un humain.  »

L'orgueil d'un demi-dieu n'est pas vraiment le plus gênant pour Yuurei. Le fait de se faire traiter de menteur ouvertement par contre, Yuurei ne supporte pas les menteurs et ne risque pas de supporter d'en être un lui-même. Le Rôdeur se vexe devant la réponse du semi-dieu, lui répondant d'un ton clairement offusqué.
"J'ignore ce que tu as vécu par le passé, mais tu ne sembles pas encore avoir réalisé que ta liberté dépend uniquement de la vie fragile et éphémère des humains. Et je ne te prends pas en pitié, je rends service à un ami qui accepte l'amitié d'un simple humain. Pour ce qui est des mensonges, je ne préfère même pas répondre à une attaque aussi basse et indigne de toi."

Yuurei prend une profonde inspiration puis souffle un long coup pour se calmer et reprend de son ton habituel.
"Ecoute, je suis ici pour te libérer de tes chaines, pour que tu retrouve ta nature et que la Forêt retrouve un autre de ses gardiens et non t'utiliser comme un vulgaire outil."

Le semi-dieu a écouté chacune des réponses et reprit sur le même ton, Yuurei ignorait s'il avait saisi son message, s'il le croyait ou s'il le jugeait toujours menteur, ce qui laissa le Rôdeur un peu perplexe.
« Tu as parlé de vérité, celle-ci n’est pas toujours celle que vous croyez. Ainsi pour l’heure, afin d’accomplir votre but, vous devrez passer mon épreuve. Etes-vous réellement prêts et déterminés ? Ou préférez-vous y renoncer ? Faites votre choix. »

le Rôdeur répond simplement, après avoir écouté la réponse de la demoiselle à côté d'elle, visiblement une guerrière prête à changer le monde, pour le mieux ou pour le pire. L'audace de la jeunesse sans doute. La demoiselle tutoie également l'enfant de Terra et réclame son égalité auprès de lui comme un dût. Cela risque d'énerver l'invocation, mais cela fait également plaisir au Rôdeur qui est du même avis. Yuurei esquissa un sourire envers la voix féminine, se doutant que personne ne verrait rien dans l'obscurité et répondit d'une vois sonore au Semi-Dieu.
"Mon choix est fait, je passerais également ton épreuve Kanan."
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

MessageSujet: Re: La Malédiction de Kanan   Mer 2 Sep - 20:02



La Malédiction de Kanan
__________________________________


Les humains avaient gardé toute leur impertinence et ignorance à ce que voyait Kanan.  Comment osaient-ils se considérer comme l’égal des demi-dieux ? Euh qui avaient jadis tout détruit dans l’espoir de se rapprocher des dieux. Leur mémoire était bien trop courte… Malgré tout cela, les voilà en face de lui résolu à ne pas se plier à lui et à relever son défi.  Pire, ils vinrent même lui rappeler sa terrible condition… devoir se plier aux humains. Oui tel était son destin, sa punition, son jugement. Il ne pouvait aller contre cela… Et d’ailleurs à y repenser, sortir de sa cellule ne serait sans doute pas la fin de ses souffrances mais que les débuts…  Il n’osait pas imaginer combien de temps ils allèrent devoir supporter cela avant que leurs pères et mères ne leur pardonne leur péché qu’étaient les humains.

« Très bien.  »

Fut tout ce qu’il dit en réponse à la fougue des deux êtres devant lui. Il n’allait pas s’énerver avec eux. Qu’ils leur montrent de quoi ils étaient capables, après ils parleraient plus en détail. Cette fois-ci ils étaient deux, Kanan allait donc devoir adapter un peu son épreuve mais pas tant que cela.

« L’épreuve est simple. Il vous faudra trouver la réponse à trois de mes énigmes, chacun. Il n’y a aucune limite de temps, cependant, vous n’avez le droit qu’à une seule mauvaise réponse.  »

Commença-t-il à expliquer calmement. Jusque-là, son épreuve était assez simple et basique. Sans doute à la porter d’une grande majorité d’humain, enfin il l’espérait. Mais voilà, les détails qui suivirent allaient pencher la balance de manière drastique.

« Lorsque le premier d’entre vous aura répondu correctement à sa première énigme, des grilles s’ouvriront pour laisser entrer une créature.  L’action se répétera à la deuxième réponse correcte de l’un de vous.  »

Ils allèrent donc devoir faire face à des ennemis totalement invisibles et inconnus. Allaient-ils paniquer comme la première prétendante ou seraient-ils se montrer courageux et ingénieux ? Car toute l’astuce était là… Mais passons, il restait un détail à énoncer.

« Sachez également qu’à présent, l’entrée par laquelle vous êtes venus, ne pourra être votre sortie, celle-ci étant scellée. Il vous faudra en effet, soit me libérez, soit trouvez un autre chemin.  »

Ceci dit, Kanan leur jeta un dernier regard à chacun avant que ses lanternes ne s’éteignent suivi de près par la lumière de ses yeux, plongeant ainsi la pièce dans l’obscurité et le silence le plus total.

« Ecoutez bien, car je ne me répéterais point. Humaine voici ta première énigme :

« Je connais quelqu’un qui m’est toujours proche,
Et qui pourtant dans le noir disparaît,
Envers moi seul cette personne est loyale,
Une force invisible la contraint à me suivre,
Mais bien qu’elle me touche, je ne peux la sentir.
Qui est-ce ?  »



Il marqua une pause afin que celle-ci assimile sa première énigme avant de reprendre la parole.

« Et toi, humain, voici ton énigme :
« Elle naît quand le soleil se couche,
Et elle se couche quand il se lève,
A l’intérieur d’un trou, elle peut se cacher,
Elle fait souvent peur quand on l’aperçoit.
Qui est-elle ?  »


Les dés étaient ainsi jeter. La voix de Kanan s’éteignit en un petit écho pour laisser désormais les humains seuls face à leurs doutes, angoisses, pensées. Allaient-ils réussir la première étape ? Si oui, qui libérerait la bête ?
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Yuurei Akuma
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Heise - Lian Yan Fang
Date d'inscription : 07/11/2014
Messages : 228
Double Compte : non
Liens vers la fiche : Un heureux chanceux
Elément : Terre
Métier : Rodeur.
Invocation(s) : SylveCrocs, Diya ( inactive)
Invocateur : aucuns
Inventaire : Armure - End + 4 (15)
épée - Degats +10 (14)
mains nue +4
Endurance : 11
Spoiler:
 

0 Tsuris.
Inventaire▲

MessageSujet: Re: La Malédiction de Kanan   Dim 13 Sep - 14:49


La réponse du demi-dieu, du gardien des forêts, fut fort simple et très concis. Deux mots mettant fin à cette conversation ayant des relents de future dispute. Deux mots qui raisonnèrent dans cette cellule sombre et silencieuse dans laquelle Kanan expie ses propres fautes

« Très bien. »

Un profond silence s'installa jusqu'à ce que le fils de Terra reprenne de plus belle, annonçant la première partie de l'épreuve qu'ils allaient devoir surmonter.

« L’épreuve est simple. Il vous faudra trouver la réponse à trois de mes énigmes, chacun. Il n’y a aucune limite de temps, cependant, vous n’avez le droit qu’à une seule mauvaise réponse. Lorsque le premier d’entre vous aura répondu correctement à sa première énigme, des grilles s’ouvriront pour laisser entrer une créature.  L’action se répétera à la deuxième réponse correcte de l’un de vous. Sachez également qu’à présent, l’entrée par laquelle vous êtes venus, ne pourra être votre sortie, celle-ci étant scellée. Il vous faudra en effet, soit me libérez, soit trouvez un autre chemin.»

Ainsi ils avaient droit à une seule et unique mauvaise réponse et ils allaient avoir à faire face à des créatures dans le noir le plus total. Epreuve étrange et qui s'annonce difficile. Pour le moment le Rôdeur avait dû surtout faire de l'introspection, soit sur sa vie, soit sur celle de l'invocation qu'il voulait délivrer. Diya, Sylvecrocs... Tout deux voulaient que l'on prenne conscience de leurs erreurs passées et souhaitaient une chance de ce racheter. Les paroles de Kanan virent sortirent Yuurei de ses pensées. Notre Demi-dieu venait d'annoncer sa première épreuve.

Les yeux rutilants du dieu-cerf regardaient dans une autre direction puis celle du Rôdeur, sans doute où se trouve la guerrière. Yuurei regardait silencieusement le Cerf tandis que ses lanternes magiques s'éteignaient et qu'il annonçait l'épreuve dans l'obscurité la plus totale.

« Ecoutez bien, car je ne me répéterais point. Humaine voici ta première énigme :

Je connais quelqu’un qui m’est toujours proche,
Et qui pourtant dans le noir disparaît,
Envers moi seul cette personne est loyale,
Une force invisible la contraint à me suivre,
Mais bien qu’elle me touche, je ne peux la sentir.
Qui est-ce ?  »


Une pause se marqua, pendant laquelle le Rôdeur réfléchit un moment. Cette personne toujours proche, qui n'est pas ici actuellement devait sans doute être une Ombre, l'ombre de la personne énonçant cette énigme. Ce fut dans un murmure, quasiment indicible et beaucoup trop bas pour que la guerrière l'entende, sans doute trop bas également pour les oreilles du Dieu-Cerf que Yuurei laissa échapper dans un soupire.

"Ton Ombre".

Kanan repris de plus belle, annonçant l'énigme du Rôdeur sur le même ton que la précédente.

« Et toi, humain, voici ton énigme :
Elle naît quand le soleil se couche,
Et elle se couche quand il se lève,
A l’intérieur d’un trou, elle peut se cacher,
Elle fait souvent peur quand on l’aperçoit.
Qui est-elle ?  »


Un léger écho de la voix du Demi-Dieu s'éteint tandis que le Rôdeur réfléchit à son énigme. Réfléchissant à chaque phrase et regardant l'obscurité autour de lui. Le Rôdeur se leva quand il trouva la réponse à son énigme, réponse dans laquelle ils sont plongés.

"L'obscurité. L'obscurité apparait quand l'astre d'Ignis se couche. L'obscurité disparait quand il se lève. L'obscurité se cache la ou nulle lumière ne pénètre la journée et les gens ont souvent peur de l'obscurité."

Yuurei attendait, il attendait la réponse de Kanan. Le Rôdeur attendait le bruit de la grille signifiant la libération d'une créature. Dans un silence parfait et tous les sens aux aguets, le Rôdeur attendait la suite de son épreuve.

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

La Malédiction de Kanan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Drame haïtien: résultat de la malédiction ou de l'irresponsabilité
» Malédiction hollandaise ?!
» [S16] La Malédiction du Monastère de la Mort...
» Malédiction / Curse
» Malédiction ! (DC Lagon)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Les Temples :: Temple de la Terre-