Une enquête à fort taux d'inflation [PV : Mercor, Natsil]

Partagez | .
 

 Une enquête à fort taux d'inflation [PV : Mercor, Natsil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Dim 25 Aoû - 17:33

Le lendemain matin, je me réveillais de bonne heure, souhaitant concrétiser ma promesse à la famille Shidori d'être là aux aurores. Je descendis donc rapidement avaler quelque chose à manger et retrouvais mes invocations pour un petit briefing avant de nous rendre au Château. Il était vrai que la veille, nous n'avions pas eu beaucoup de temps pour discuter de tout cela, étant pour ma part assez fatigué.

- Très bien. Nous avons donc une nouvelle enquête à résoudre, la disparition de Lilith Shidori. Membre éminente de la noblesse de Lüh. Sa famille est non seulement très riche, mais aussi très influente. Si ils ne l'ont pas trouvé par des moyens conventionnels, je soupçonne la magie d'y être pour quelque chose.

Une fois que nous serons au Château, il faudra fouiller partout, en quête du moindre signe qui pourrait nous mettre sur la piste de sa disparition. Avant de trouver où elle est, il faut d'abord trouver comment elle a disparu, ce qui nous mènera à qui, puis enfin, à elle.

Donc, il faudra passer divers lieux au peigne fin, ce qui risque de nous prendre assez longtemps, vu qu'il est assez grand. Les pièces principales : sa chambre, la cuisine, les portes d'accès, le grenier. Et les jardins, également. Nous nous répartirons les tâches une fois là bas. Ensuite, si nous n'avons rien trouvé, il faudra chercher ailleurs, mais j'ai bon espoir de trouver quelques indices au Château, puisque c'est là qu'elle y a été vue la dernière fois.

En revanche, Natsil, si tu veux t'occuper du potager, nous pouvons y aller sans toi, je ne veux pas t'obliger ! Ni toi d'ailleurs Mercor, mais toi je te l'ai déjà dit. Bien, si vous êtes prêts, en avant!


Je me mis donc en route, et, avant d'arriver à la grille principale, je fus interpellé par la même personne qui nous avait soumis l'affaire, et je le suivis jusqu'à l'entrée des serviteurs de la maison, afin de préserver notre discrétion.

Entrant dans la maison, je pilais net devant tant de luxe, ouvrant la bouche comme un gamin devant un jouet, avant de me reprendre avant que mon hôte ne me remarque. Prenant une pause blasée, comme si ça ne m'impressionnait pas du tout, je le suivis dans le hall, où il déclara que tout le personnel était à notre disposition. Mettant au point quelques détails sur mon salaire mirobolant, il prit congé peu après, et je me retournais.

- Alors, qu'est-ce qu'on fait ? Des idées pour commencer ou se répartir ?

La fouille allait s'annoncer longue, mais avec de la chance, fructueuse.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Mercor
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Final Fantasy XI
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 173
Double Compte : Aden
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé RP
Elément : Feu
Invocateur : Ariez
Inventaire : 3000 Tsuris
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Dim 25 Aoû - 17:33

Pour une fois, je choisis de ne pas passer la nuit dans la bibliothèque. Je terminai seulement le livre que j’avais commencé plutôt dans la journée, puis décidai d’aller dormir dans la chambre d’amis. Je n’en avais pas besoin, mais juste envie pour me détendre, d’autant plus que le lendemain risquait d’être une journée chargée. Je m’allongeai donc dans le lit trop petit pour moi mais confortable, et sombrai dans le sommeil jusqu’au lendemain matin.

Je me réveillai tôt et j’allai rejoindre Viltys au rez-de-chaussée de la maison. Il nous rappela la situation avant de se préparer pour se rendre au manoir de la famille Shidori. Il s’agissait vraiment d’une demeure imposante, située dans le quartier noble de la ville. Rien que de l’extérieur, on pouvait voir que la famille ne manquait de rien, et cette impression se confirma une fois rentrés dans l’habitation, richement décorée.

Lorsque Viltys demanda ce qu’on pourrait faire, je me rappelai ce à quoi j’avais pensé durant la nuit, avant de m’endormir, et lui répondis donc :

«Je propose que vous commenciez par interroger le personnel des lieux : ils seront plus à l’aise que si je m’en occupais. Pendant ce temps-là, je vais fouiller la chambre de la disparue, il doit certainement y avoir des indices. »

Comme je l’avais dit, je me rendis dans la chambre de Lilith Shinobi. Immédiatement, je remarquai que le miroir de la coiffeuse était brisé, j’allai donc l’examiner de plus près. La façon dont il était cassé était étrange, on aurait dit qu’aucune pression n’avait été exercée sur la face visible, cela voudrait donc dire qu’elle avait était exercée sur la face protégée. En y réfléchissant, ça me rappait le cambriolage de la bijouterie, où les vitres avaient été cassées de l’intérieur par le sortilège d’une Invocation d’air. Cela voulait certainement dire qu’une Invocation d’air était impliquée, et cela confortait la thèse de Viltys comme quoi la magie serait responsable de l’enlèvement.

Je fouillai le reste de la chambre, mais ne trouvai rien d’intéressant. Je ressortis donc et partis à la recherche de mon invocateur afin de lui annoncer ce que j’avais trouvé et de partager mes soupçons.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #3 écrite Dim 25 Aoû - 17:36

Le plan convenu avec Mercor, j'allais donc interroger les différents membres du personnel de la maison Shidori, en commençant bien évidemment par ceux qui travaillaient proches de la chambre de Lilith. Si certains témoignages me permirent d'en savoir plus et d'établir une chronologie des évènements, la plupart ne m'indiquèrent rien d’intéressant, comme si.. on les avait forcé à ne rien dire. Très étrange. Alors que je m'apprêtais à déclarer forfait, un jardinier m'interpella discrètement, et avec un air de conspirateur et un luxe de précaution, il me donna un morceau de tissu qui avait du appartenir à Lilith.

Je retrouvais peu après Mercor, qui me fit part de ses découvertes, et je m'assis un instant pour réfléchir, après lui avoir montré le morceau de tissu. Quelque chose commençait à se former dans ma tête... mais ça ne collait pas avec la version officielle. Je fis part de mes doutes à mon invocation :

- Je crois qu'on ne nous a pas tout dit. Je pense que Lilith a été kidnappée, et qu'ils le savent. Pourquoi ? Là est la question. Peut-être un genre de test.. A mon avis, nous allons tenter le tout pour le tout et les accuser de cela. Si ça marche, nous aurons un bon point de départ pour faire nos recherches. Sinon tant pis.

C'est donc ainsi que je me mis à m'énerver contre notre employeur, l'accusant de nous avoir caché cette vérité, et son sourire me fit comprendre que je ne me trompais pas.

- Effectivement M. Copperfield. Nous avons reçus une lettre de rançon, et nous avons scrupuleusement respecté nos accords, mais notre maîtresse ne nous as pas été rendue, et ils n'ont pas pris l'argent. D'où notre inquiétude. Pardonnez nous ce mauvais coup, mais nous devions être sûr que vous n'étiez pas un charlatan....

Une fois de nouveau seuls, je rassemblais nos informations avec Mercor :

- Bon, on a donc affaire avec un groupe bien organisé, disposant d'une invocation d'air, de terre peut-être pour avoir attiré l'invocation de Lilith ailleurs, plus quelques hommes pour s'assurer du bon déroulement de l'opération. La demande de rançon est faite, mais quelque chose rate. Qu'est-ce que tu en penses ?

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Mercor
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Final Fantasy XI
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 173
Double Compte : Aden
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé RP
Elément : Feu
Invocateur : Ariez
Inventaire : 3000 Tsuris
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #4 écrite Dim 25 Aoû - 17:36

Dès que j’eus rejoint Viltys, je lui fis part de ce que j’avais découvert. Dès que j’eus fini mon petit exposé, lui-même me fit part de ses pensées. Je fus assez surpris quand il m’a dit qu’il pensait que la famille savait que Lilith avait été kidnappée : je ne comprenais pas pourquoi ils auraient volontairement omis de nous communiquer ce détail. Ceci dit, tout fut plus clair quand nous sommes allés à la rencontre de notre employeur pour avoir des explications. Heureusement, nous n’avions pas perdu trop de temps à arriver à découvrir ce petit test, ils allaient donc probablement continuer d’employer Viltys.

Juste après cet aveu, celui-ci me fit un résumé de ce que nous avions découvert, en  m’énonçant qu’il devait probablement s’agir d’un groupe de plusieurs individus disposant d’au moins une Invocation, peut-être deux.  Lorsqu’il me demanda ce que je pensais de toute cette affaire, je pris le temps de lui réfléchir quelques secondes avant de finalement lui répondre :

«Peut-être que Lilith a opposé plus de résistance que prévu, et qu’ils ont été obligés de la tuer. Ou alors, elle est complice, et non victime, et aurait mis en scène cet enlèvement pour quelque raison. Peut-être même est-ce un accident. On pourrait peut-être en apprendre plus en voyant la demande de rançon, et en allant sur les lieux où auraient dû avoir lieu l’échange. »

Dès que j’eus fini ce petit discours, j’attendis de voir quelles décisions allait prendre Viltys sur la suite de notre enquête. Je ne pouvais m’empêcher de me demander ce qui avait bien pu se passer pour que l’échange ne se passe pas comme prévu. Ceci dit, il me paraissait plus probable qu’on ne revoie jamais cette femme vivante.

Hors RP:
 
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #5 écrite Dim 25 Aoû - 17:37

Je restais un instant perplexe devant les suppositions de Mercor. Il avait un don, c'était certain... Ou alors un esprit particulièrement bien formé pour comprendre et analyser les comportements Humains. Ses hypothèses étaient tout ce qu'il y avait de plus fondées, et j'y réfléchis sérieusement. La possibilité que quelque chose ait mal tourné et qu'elle en ait payé le prix fort était probable. Qu'elle en soit complice... Et bien, il y avait toujours les rumeurs qui disaient que Dame Lilith possédait une double personnalité, auquel cas, il était possible qu'elle soit du côté de ses agresseurs..

Mais Mercor avait raison sur le fait que nous en apprendrions plus en allant sur le lieu où aurait du se passer l'échange. Approuvant d'un signe de tête, je réclamais la demande de rançon, et on me la donna presque de mauvaise grâce, en nous assurant qu'ils avaient fait tout bien comme sur la lettre. L'écriture était soignée, contrairement à ce que je m'attendais.


Citation :
A l'attention de la famille Shidori,

A l'heure actuelle, nous détenons Demoiselle Lilith, et nous réclamons une rançon pour sa remise en liberté.
Apportez 10.000 Tsuris sur les quais, la nuit prochaine à minuit, une fois la dernière ronde des gardes passée. Nous serons d'un coté du ponton, vous enverrez une unique personne nous apporter l'argent, et elle repartira avec Lilith. La personne ne devra pas porter d'arme, avoir les deux mains bien en évidence, et apporter le sac d'argent en silence.
Ne prévenez aucune autorité ou personne que ce soit, ou elle sera égorgée.
Ne cherchez pas à nous rouler, nous sommes bien armés et accompagnés de demi-dieux.
Ne cherchez pas à nous contacter pour nous demander un quelconque délai.

Apportez l'argent... Ou voyez votre Maîtresse mourir par votre inaction.
Je tendis la lettre à Mercor pour qu'il la lise également, puis je pris congé du Château Shidori, en direction des quais. Une fois sur place, je me dis que c'était un endroit où trouver une piste serait immensément compliqué. Non seulement les quais étaient bondés, mais ils étaient aussi lavés par endroits par l'eau de mer, et d'autres endroits étaient si sales que tout s'y mélangeait, brouillant n'importe quoi.

Retenant un soupir, je me dirigeais vers l'endroit indiqué, le ponton reliant les deux portions du quai, et l'arpentait d'un air inquisiteur, sous l'oeil étonné des marins, voire carrément réprobateurs. Arrivés à l'endroit où devaient se tenir les ravisseurs, je m'accroupis, et sortis quelques affaires. Versant un peu d'eau claire sur la roche, je soufflais sur le sol pour retirer un maximum de la couche de crasse qui s'était installée depuis l'échange avorté. Comble de la chance, une tache sombre apparut, et j'y passais un doigt pour le mettre à bouche, ce qui confirma mes pensées. Un goût cuivré... souvent assimilable à du sang.

Effectivement, il y avait de grandes chances pour que Dame Lilith soit actuellement décédée... et il nous suffirait de remonter la trace pour retrouver son cadavre. Après quoi, il faudrait remonter la piste pour retrouver ceux qui avaient fait ça. Du moins, c'était ce que je pensais jusqu'à ce qu'une paire de bottes apparaissent dans mon champs de vision.

Je relevais la tête pour voir un marin à l'air bourru, transpirant sous la charge qu'il portait à son épaule, et ayant l'air passablement énervé de me voir fouiner dans les parages. Ou inquiet.

- Excusez moi, m'sieur, mais si vous n'avez pas d'affaires avec aucune des compagnies de marchands ici, vous n'êtes pas à votre place, et vous devriez partir.
- Je ne savais pas qu'il s'agissait d'une propriété privé, monsieur.... Monsieur ? demandais-je en me relevant.

L'homme fit un geste évasif de la main pour éluder ma question, puis s'en retourna à ses besognes. Il se retourna une dernière fois pour ajouter, l'oeil brillant :

- Vous ne devriez pas fouiner dans ce qui ne vous regarde pas.

Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il était louche. Mais si il faisait partie des ravisseurs, il devait être particulièrement stupide pour rester sur les lieux de son crime... J'interrogeais Mercor du regard, voir si il partageait mes suspicions, et lui demander si il avait des idées pour la suite.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Mercor
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Final Fantasy XI
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 173
Double Compte : Aden
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé RP
Elément : Feu
Invocateur : Ariez
Inventaire : 3000 Tsuris
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #6 écrite Dim 25 Aoû - 17:37

Il ne fallut pas longtemps pour que Viltys obtienne et analyse la demande de rançon qu'avait reçue la famille Shidori. Une fois sa lecture terminée, il me la donna pour que je la regarde à mon tour. Les instructions qui y étaient inscrites étaient claires, l'échange semblait bien organisé. Pourtant, il a dû se passer quelque chose pour que tout ne se passe pas comme prévu... Les personnes concernées par cette demande nous assuraient avoir tout fait comme indiqué sur le papier.  Si tel était le cas, le problème ne pouvait venir que des ravisseurs, comme je l'avais déjà dit un petit peu plus tôt.

Par la suite, nous allâmes sur les quais, à l'endroit où l'échange aurait dû avoir lieu. Dans un premier temps, Viltys semblait découragé, mais il reprit rapidement ses esprits pour faire ce qui semblait une analyse du terrain. Les techniques qu'il utilisait m'échappaient totalement, je ne pouvais donc rien faire si ce n'est l'observer faire ses prélèvements. Au bout de quelques secondes, je remarquai qu'il avait découvert une tâche sombre. Pourrait-il s'agir de sang séché ?

Il n'eut pas le temps de trouver autre chose qu'un marin s'approcha de lui pour lui parler. Je l'observai et vis qu'il tentait de prendre un air menaçant tout en parlant. Viltys ne se laissa pas déconcentrer, et l'homme partit en lançant une menace à peine voilée. Une fois qu'il fut retourné à son travail, mon maître se tourna vers moi, certainement pour savoir ce que j'en pensais. Je pris le temps de réfléchir quelques secondes avant de me prononcer :

0« Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il s'agissait très clairement d'une menace. Mais je ne pense pas qu'il fasse partit des ravisseurs : si c'était le cas, ils n'auraient sûrement pas choisi cet endroit comme lieu d'échange, puisque l'un d'entre eux y travaille. À mon avis, pour être sûr du bon déroulement de l'échange, les ravisseurs ont acheté le silence des personnes qui travaillaient sur le site cette nuit là. Ça expliquerait pourquoi il sait des choses sans pour autant être un des coupables de cette affaire. »

C'était la première idée qui m'était venu à l'esprit. Il y avait des chances que je me fourvoie complètement, mais en soit, ce raisonnement tenait la route. Ne sachant ce que je pourrais ajouter de plus, je laissai Viltys le choix de la suite des opérations.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #7 écrite Dim 25 Aoû - 17:37

L'idée de Mercor était parfaitement censée, et je me surpris de ne pas y avoir pensé avant lui. Mon invocation était décidément pleine de surprises... Le gratifiant d'un sourire, je me mis à réfléchir pour déterminer ce que nous devions faire désormais. L'interroger tel quel était dangereux, il pourrait appeler ses camarades à l'aide dans le pire des cas, ou se montrer indifférent dans le meilleur. Il ne devait pas être du genre à se confier aisément, et surtout pas à ceux représentants le pouvoir judiciaire de Lüh. Hochant la tête, je fis signe à Mercor de me suivre hors du ponton, et nous retournâmes sur les quais.

Mon plan était simple : que fait un marin une fois son travail achevé ? Il va à la taverne du coin boire un coup pour oublier ses muscles endoloris ! Alors, nous lui tomberions dessus, et l'alcool aidant, nous devrions pouvoir lui tirer les vers du nez. Louant une petite chambre au-dessus de la Taverne des marins, je pris place près de la fenêtre pour observer à travers le verre sale les allées et venues, et attendre l'arrivée de notre homme.

C'était long, et la "planque" n'était pas idéale pour observer ce qui se passait, mais nous n'y pouvions rien, et je pris le mal en patience. Le soir approchait, et je faillis m'assoupir lorsque je le vis enfin rentrer dans l'établissement. Faisant signe à Mercor qu'il était entré, j'attendis avec une énergie renouvelée qu'il en sorte, le pas titubant, pour sortir en courant le rattraper.

Deux méthodes s'offraient à moi : ou lui parler de la manière douce en tentant de l'entourlouper pour lui faire avouer, ou la manière forte, consistant à le plaquer contre un mur en lui disant clairement qu'il allait avoir des problèmes si il restait muet.

Je n'étais pas fort pour la diplomatie, et il m'avait menacé, alors, je m'approchais de lui par derrière, le prenant par le col en me bouchant le nez, et je l'attirais dans une ruelle.

- Comme on se retrouve ! lançais-je gaiement, une fois qu'il fut à terre, faute de capacité à se tenir debout par lui-même. Cette fois, ça va être simple. Ou tu me dis dans quelles affaires je ne devrais pas fouiner, ou mon invocation ici présente te brûle les os. Est-ce qu'on est clair ?

Il acquiesça doucement la tête, mais ne parla pas pour autant. Le prenant par le col, je le soulevais pour le mettre dos au mur, en lui ordonnant de parler.

- Je ne peux rien vous dire... Ils me tueront !
- Si ce n'est pas eux, c'est nous. Mercor, tu veux bien lui faire une démonstration pour lui montrer qu'on ne plaisante pas ?
- La Milice... n'a pas le droit de tuer des citoyens ! s'exclama-t-il, ses yeux passant de moi à Mercor à une vitesse effrénée
- Nous ne sommes pas de la Milice mon cher... Je travaille dans le privé. Ça paie mieux, et on a plus de... libertés.

Avant tout ceci, j'avais spécifié cependant à Mercor que nous ne lui ferions pas de mal, juste un peu peur pour qu'il parle et nous dise ce que nous voulions savoir, mais qu'il devait se montrer convainquant si jamais nous en arrivions là.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Mercor
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Final Fantasy XI
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 173
Double Compte : Aden
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé RP
Elément : Feu
Invocateur : Ariez
Inventaire : 3000 Tsuris
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #8 écrite Dim 25 Aoû - 17:38

Visiblement, Viltys semblait d'accord avec moi, et réfléchit pour savoir ce que l'on pourrait faire par la suite. Au bout de quelques secondes, il me fit signe de le suivre, et nous retournâmes sur les Quais. Nous allâmes jusqu'à une taverne où il m'expliqua que nous allions attendre ce marin pour pouvoir l'interroger alors qu'il serait seul et qu'il aurait commencé à boire, afin de le mettre dans de meilleures conditions. Il loua une chambre pour l'occasion, où nous nous installâmes. Il surveillait la fenêtre, alors je me contentais d'attendre assis sur le lit.

L'attente fut longue, mais cela ne me dérangea pas : après tout, j'avais attendu bien plus longtemps que quelqu'un vienne me libérer de ma cellule dans le Temple du Feu, alors je pouvais bien patienter quelques heures. Alors que le soleil se couchait, Viltys me fit signe qu'il était rentré dans le bâtiment. Il me spécifia de ne lui faire aucun mal, même si on avait à le menacer. Quand il sortit de la taverne, nous fîmes de même. Nous le rattrapâmes sans mal, et Viltys n'eut aucun mal à l'isoler.

Il le plaqua contre le mur, et alors que celui-ci nous annonça qu'il ne pouvait rien dire sous peine de se faire tuer, Viltys me demanda de faire démonstration de mes pouvoirs. Je regardais autour de moi et vis un baril, sur lequel j'utilisai le sort Flamme. Le tonneau s'enflamma instantanément, et alors que l'homme regardait l'incendie, je lançai :

« C'est le sort le moins puissant que je connaisse. »

Ce n'était pas vrai, mais ça il n'était pas obligé de le savoir. Après tout, le but était juste de lui faire peur pour le pousser à parler. Cette démonstration devrait faire effet, après tout voir un pouvoir que l'on ne maîtrisait pas était toujours impressionnant, et dans ce cas le marin était persuadé qu'il pourrait être la cible de ce pouvoir. Afin de renforcer ce sentiment, je me tournais vers Viltys pour lui dire :

« Prévenez-moi quand je peux m'amuser.

Cela me dérangeait presque de dire ça, mais encore une fois, je me rappelais qu'au final, nous ne lui ferions rien...
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #9 écrite Dim 25 Aoû - 17:40

Cela faisait deux jours qu’Erine était arrivée en ville. La nuit passée avait été dès plus réparatrice après la dure chasse qu’elle avait effectué avec Lazlun. Celui-ci en avait profité pour la laisser seule, cherchant à s’évader de la civilisation. La jeune femme le comprenait assez bien, elle n’était pas trop habitué à se genre d’ambiance non plus.
Le voile nocturne avait totalement recouvert la grande ville et la jeune femme déambulait dans les rues sans but bien précis. Elle avait passé une bonne partie de la journée, pour ne pas dire la totalité de la journée, cloitré entre les grandes étagères de la bibliothèque le nez enfoncé dans les pages poussiéreuses de vieux manuscrits. Puis elle avait eu cette lubie de se dégourdir un peu les jambes, lorsqu’elle sortie elle fut surprise de voir que la nuit avait déjà recouvert Lüh de son voile nocturne.

L’air marin lui faisait un bien fou, elle s’était avancée jusqu’aux docks. A cette heure l’endroit était plus ou moins désert. Un drôle d’attroupement avait alors interpelé son attention. Au loin elle distingua l’ombre de cinq silhouettes ainsi qu’une sixième bien plus grande que les autres. Elle s’approcha discrètement et cru percevoir une conversation assez endiablée. Les inconnus semblaient assez pressés et pas vraiment d’accord sur les directive à prendre. L’un d’entre eux siffla sans qu’Erine ne comprenne pourquoi.
Elle resta terrée accroupi dans l’ombre d’un immense baril de bois se contentant d’observer la scène insolite. Trois des hommes s’éloignèrent comme pour monter la garde, les deux autres qui étaient restés sur place semblaient continuer leur conversation animée.
Soudain une créature ailée apparut tenant fermement dans sa queue quelque chose. Erine plissa les yeux et distingua un corps inerte. L’invocation posa son butin sur le sol et celui qui avait été la silhouette plus imposante se révéla être un autre demi-dieu qui ramassa le « butin ». L’un des hommes ricana et accrocha un leste aux pieds de la victime. Il jeta ensuite le corps encombrant dans l’eau salé et l’attroupement se dispersa assez rapidement.
La chasseuse jeta un nouveau coup d’œil afin de s’assurer que plus personne n’était encore là et se dirigea vers l’endroit où la personne avait été jetée. Elle leva son manteau, son carquois et ses flèches et se lança dans la mer. L’eau était glacée et la jeune fille mit quelques longues minutes avant de repêcher ce qui était bien un corps. Elle réussit à le hisser tant bien que mal sur le quai après avoir coupé la corde qui maintenait le leste.
C’était une ravissante jeune femme totalement livide habillé d’une belle robe couleur nacrée. Au niveau de la poitrine une auréole sanguinolente avait taché le vêtement et Erine découvrit avec horreur que l’inconnue avait une entaille profonde au milieu de la gorge.
Erine ne sachant pas quoi faire ne trouva rien de mieux que d’aller chercher quelqu’un de plus compétent qu’elle. L’archère se revêtit de sa cape, ramassa son arsenal et mit le corps à l’abri des regards indiscrets.

Elle mit une dizaine de minutes avant de tomber nez à nez avec une patrouille de la milice. Elle leur expliqua le plus calmement possible ce qu’elle avait vu et à son grand découragement les deux hommes restèrent septiques. Cependant elle réussit à les convaincre de la suivre afin de leur montrer le cadavre. Ses yeux s’écarquillèrent lors qu’elle s’aperçut que le corps avait disparu. Les gardes ne l’aidèrent pas à garder son calme et pensant qu’elle se moquait d’eux commencèrent à lui lancer des propos mal placé. Furieuse Erine tenta de leur expliquait qu’elle n’avait aucune raison de mentir mais ils restèrent campés sur leur position et ce n’eut que pour effet d’envenimer la conversation.
Hors d’elle, la jeune femme partit comme une furie les laissant sur place maugréant qu’ils étaient de sombres idiots incompétents. Heureusement elle était déjà loin et les deux hommes n’eurent jamais eut vent de ses insultes.
Erine avait finit sa marche folle dans une taverne décidant de boire quelques verres afin de se calmer. Elle retournerait un peu plus tard à la recherche de l’inconnue. De toute façon une morte ne pouvait pas aller bien loin non ?
Finissant sa quatrième ou cinquième chope d’hydromel, elle fut à nouveau spectatrice d’une drôle de scène. Ce qui semblait être un marin était rentré dans la taverne et venait de violement se faire abordé par un homme assez bien habillé seconder d’un demi-dieu assez imposant. Ils le trainèrent à l’extérieur et disparurent par l’entrebâillement de la porte.
Soudain comme une évidence Erine crut reconnaitre en eux deux des meurtriers de sa belle cadavérique qu’elle avait vu précédemment en début de soirée.
Alors que sa rage s’était atténuée celle-ci redoubla aussi sec. Sans réfléchir, surement aidé par l’alcool qui se diffusait dans son organisme, elle se leva faisant tombé sa chaise bruyamment au sol et sortit à son tour. Elle s’avança d’un pas plus que déterminer vers les trois personnes. Rapide il ne lui suffit que de quelques enjambés pour ce trouver à leur cotés. Elle hurla alors à l’intention de l’homme aux cheveux blanc comme neige pointant un doigt menaçant sur sa poitrine l’enfonçant un peu plus à chacune de ses paroles :


« MEURTIER TU VAS ME DIRE OU VOUS L’AVEZ CACHEE AVANT QUE JE NE TE FASSE LA MEME HORREUR QUE VOUS LUI AVEZ FAITE. DE QUEL DROIT VOUS OSEZ OTER LA VIE D’UNE PERSONNE SANS DEFENSE??! »

Elle se tourna alors vers l’invocation abasourdi de son comportement et sur le même ton lui cracha :

« ET TOI TU N’AS AUCUNE HONTE A MASSACRACRER VOS PROPORES CREATIONS ?! DEMI-DIEUX OU NON IL N’Y AUCUNE EXCUSE QUI PUISSE TE PARDONNER TOI ET TON CONFRERE FILS D’AER ! AUCUNE ! »

Erine semblait furibonde et rien ne semblait pouvoir la calmer à nouveau. Et pourtant ce qui s’en suivit la sécha net dissipant sa colère et faisant naitre une profonde honte qui empourpra la totalité de son visage
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #10 écrite Dim 25 Aoû - 17:43

Tout se passait rudement bien, la petite démonstration de Mercor avait fait virer le visage de l'homme du pâle au blanc cadavérique. L'homme se mit à supplier, et je maintenais ma prise autour de son cou, prenant un air contrarié au possible, comme si j'étais un homme d'affaire pressé que tout ceci soit conclu au plus tôt. Ce qui, en un sens, n'était pas si loin de la réalité.

- Je n'ai pas de temps à perdre avec de la pitié, monsieur... ? Tiens, vous ne m'avez toujours pas donné votre nom d'ailleurs. Non pas que j'en ai quelque chose à faire, mais je tiens à ce que vous soyez dénoncé à la Milice... ainsi qu'aux autres marins. C'est drôle comme les rumeurs se répandent à partir d'un simple Nom, n'est-ce pas ? Vous avez donc tout intérêt à parler avant que je ne...

Je n'eus pas le temps d'achever ma phrase qu'une jeune femme rousse en furie me poussa du doigt loin de l'homme, comme pour le protéger, alors que sa voix me traitait de meurtrier, me menaçant en hurlant. Surpris, je lâchais le col du marin, cherchant vainement à comprendre de quoi la femme parlait, peut-être était-elle la femme de ce type ..? Non, impossible, et pas parce qu'elle était trop bien pour lui. Elle semblait parler d'autre chose...

Un corps. Disparu. Un meurtrier. Des demi-dieux. Dont un fils d'Aer... Le puzzle se reconstitua mentalement, mes méninges fonctionnant à toute allure pour extraire ce dont j'avais besoin, et le jour se fit brutalement. Attrapant le poignet de la jeune dame avant qu'elle ne me pousse davantage, je la regardais dans les yeux en parlant calmement.

- Du calme mademoiselle, je vous en prie ! Nous ne sommes pas des meurtriers, mon invocation ou moi. Je suis détective privé, et je pense savoir de quel meurtre vous voulez parler. Laissez moi une chance de vous prouver qui je suis et ce que je fais là. Sinon, vous pourrez tout simplement me dénoncer aux autorités n'est-ce pas ?

Je m'appelle Viltys Copperfield, et voici Mercor, mon invocation. Nous sommes chargé par la famille Shidori d'élucider la disparition de Lilith Shidori. Et je pense que vous voyez exactement de qui je parle... puisque vous l'avez vue n'est-ce pas ? Si vous avez besoin de preuves concernant ce que j'avance, voici mon contrat avec la famille... Et puis, si je faisais partie des meurtriers, croyez vous vraiment que je serais resté dans les parages pour agresser ce pauvre marin...? Qui a d'ailleurs profité de votre intervention pour s'enfuir... Souhaitez-vous d'autres preuves de mon identité ? Si vous voulez venger mademoiselle Lilith, au lieu d'accuser n'importe qui.. aidez moi à retrouver les vrais coupables.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Mercor
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Final Fantasy XI
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 173
Double Compte : Aden
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé RP
Elément : Feu
Invocateur : Ariez
Inventaire : 3000 Tsuris
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #11 écrite Dim 25 Aoû - 17:43

D'après ce que je pouvais en voir, l'homme était sur le point de craquer : il avait l'air totalement terrorisé. Alors que je pensais que l'affaire était dans le sac, une femme étrange arriva, visiblement ivre, en nous traitant de meurtriers, tout en me demandais comme je pouvais oser tuer mes créations en faisait référence à « mon confrère d'Aer ». Alors que je me demandais de quoi elle pouvait parler, je vis le marin profiter de notre étonnement en s'enfuyant. Dans un premier temps, je ne pus que crier un « Viltys » pour attirer son attention, mais sans son autorisation je n'osais rien faire.

Je continuais à suivre l'homme des yeux tandis que Viltys tentait de s'expliquer avec cette femme au discours incompréhensible. Aurait-elle été témoin d'un meurtre, et nous prendrait-elle pour les coupables ? Si c'était le cas, il se pourrait qu'il s'agisse de notre affaire... Après tout, on n'est pas loin du lieu où aurait dû avoir lieu l'échange, et le groupe de ravisseurs possède très certainement une Invocation d'air. Mais pour l'instant, il fallait penser à autre chose. Je demandais simplement :

« Je le suis ?

Rattraper ce marin me semblait important, après tout nous étions quasiment sûr qu'il avait un rapport avec l'affaire. Ceci dit, cette femme pouvait très bien en avoir un aussi. Mais le mieux était encore de s'en remettre à Viltys.

Hors RP:
 
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #12 écrite Dim 25 Aoû - 17:44

L’homme qu’elle venait d’interpeler sauvagement lui avait fermement attrapé le poignet la forçant à stopper le geste récurant qu’elle effectuait sur sa poitrine. Il avait plongé son regard dans celui de la jeune femme et la tranquillité qu’elle y vit la calma un peu. Son discours acheva d’entériner la fureur qu’elle avait pu avoir à leur égard.
Erine dégagea son poignet de l’emprise de l’homme et le massa doucement baissa la tête légèrement honteuse de s’être fourvoyer de la sorte elle bafouilla quelques excuses puis continua :


« Ainsi donc elle s’appelait Lilith… »

Elle eut un haut le cœur en revoyant la belle jeune femme à l’entaille sanguinolente qui lui entravait sa gorge délicate mais se reprenant elle dit simplement :

« Viltys, Mercor, je doute que je vous sois d’une grande aide, elle a de nouveau disparu vous savez…
Quand j’ai voulu faire part de ma découverte aux autorités compétentes,
elle ricana sur ce mot là,
elles ne m’ont pas crues. Qu’elle bande de joyeux nigauds ceux là… !
Cependant… si j’en suis venue à avoir ce comportement envers vous c’est bien parce que vous m’avez fait penser à eux. Deux enfants des dieux, l’un fils d’Aer, l’autre à mieux y repenser ressemblait plus à un représentant de Terra.
Sacrebleu comment ont-ils pu faire une chose aussi abjecte ?! Aussi immorale ?! Mais les plus à blâmer ce sont les cinq hommes qui les accompagnés. L’un deux était plus ou moins votre portrait. Grand, de longs cheveux et semblait donner les directives à l’invocation de terre que j’ai confondu avec votre ami de feu. Il se disputait aussi avec un autre homme qui à mon avis devait être son second. »

Erine commença à avoir le hoquet suite à sa tirade. Elle avait décidé de se confier à Viltys sur l’impression qu’il lui donnait. En règle générale elle se trompait rarement sur l’avis qu’elle se faisait des gens et comme à chaque fois son instinct lui crier de fuir les ennuies. Ainsi plus rapidement elle aurait dis ce qu’elle avait vu, plus sa conscience serait tranquille, plus elle pourrait partir rapidement.

« Messieurs, si vous avez des questions n’hésitez surtout pas mais… hips… excusez moi hips… je ne pense pas être en état de vous porter… hips.. de vous être utiles. »

Elle fit un pas pour reculer et manqua de peu de se vautrer sur le sol. Elle se rattrapa de justesse sur le mur à l’aide de sa main et se mit à rire doucement. L’alcool avait fait son chemin à travers son corps et commencer à attaquer son pauvre petit cerveau.

« Un lit bien chaud hips.. satané hoquet…, un lit par contre me sera plus favorable. Ne pensez vous pas messieurs ? »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #13 écrite Dim 25 Aoû - 17:45

Tout se passait très vite et il fallait que je prenne une décision rapidement. D'un côté, j'avais cette mine d'informations que constituait la jeune femme, de l'autre, le marin qui s'était éclipsé pendant l'intervention. La dame était manifestemment ivre, et ne tarderait pas à finir assommée, mais je ne pouvais pas la laisser partir immédiatement. De l'autre côté, j'étais quasiment certain que Mercor pourrait traquer le marin si on agissait rapidement. Le "plan" qui en découla fut donc parfaitement logique à comprendre. Soutenant la femme rousse en lui passant un bras sous l'épaule, je me tournais rapidement vers mon invocation pour lui communiquer mes instructions.

- Vite Mercor ! Rattrape le marin, et ramène le dans cette ruelle, je m'occupe de porter la demoiselle dans notre chambre, et je reviens m'occuper de ce gaillard ! Dépêchons nous, on a encore une chance de l'avoir également !

Le rattrapper serait évidemment la cerise sur le gâteau, puisque nous disposions déjà en la présence de la demoiselle d'une source d'information fiable, précise, et désireuse de nous aider. Du moins, dès qu'elle aurait dessaoulé. Laissant filer Mercor, je rejoignis la Taverne, où mon entrée portant à demi une femme ivre provoqua de nombreux ricanements et remarques grivoises, mais je passais outre, non sans avoir le feu aux joues, sûrement à cause de la chaleur. La portant presque dans les escaliers, je l'installais dans mon lit en balayant mes affaires d'un revers de bras, lui calant la tête confortablement sur l'oreiller, et remontant sur elle la couverture. Récupérant mes affaires éparpillées au sol, je les déposais de nouveau dans un coin de la pièce, installant une sorte de tapis de sol dans l'endroit contenant le moins d'echardes susceptibles de m'eborgner durant la nuit.

Je ne perdis pas plus de temps et filais en refermant soigneusement la porte derrière moi pour laisser se reposer la jeune femme, et gagnais la ruelle afin de voir si mon invocation avait effectivement réussi à rattrapper le marin, qui avait intérêt à répondre à mes questions cette fois. Faute de quoi, j'allais devoir user de plus de persuasion.. Ce que je ne souhaitais pas, même si j'étais passablement agacé qu'il se soit enfui, et que par conséquent je n'avais plus envie de paraître aimable envers cette petite fouine de malfrat, qui de toutes façon méritait le même sort que feu dame Lilith.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Mercor
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Final Fantasy XI
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 173
Double Compte : Aden
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé RP
Elément : Feu
Invocateur : Ariez
Inventaire : 3000 Tsuris
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #14 écrite Dim 25 Aoû - 17:45

Alors que le marin disparaissait au coin d'une rue, j'entendis Viltys me demander de le poursuivre. Je me mis rapidement en route, ayant facilement repéré le chemin de l'homme. De par ma taille, je cours naturellement plus rapidement que les Humains, d'autant plus que celui-ci était ivre, donc je ne devrais avoir aucun mal à le rattraper. Encore fallait-il que je le suive à la trace, mais ça ne devrait pas être trop difficile.

Je pris donc le même tournant que lui, et fut assez frustré de constater qu'il menait à un labyrinthe de ruelles qu'il devait très certainement mieux connaître que moi. Ne me décourageant pas pour autant, je continuai mon chemin, essayant de le repérer à la très forte odeur d'alcool qu'il dégageait. J'arrivai rapidement à repérer le chemin qu'il avait pris, cependant je fus assez surpris quand j'arrivai à un cul-de-sac. Alors que je me demandai si je ne m'étais pas trompé quelque part, je me dis qu'il s'était peut-être caché dans cette ruelle afin que je m'éloigne. Prenant le risque, je fis semblant de m'éloigner tout en guettant la ruelle. Quelques secondes après mon faux départ, je vis l'homme partir dans la direction opposée. Je le rattrapai et, l'attrapant par la nuque sans pour autant l'étrangler, et le soulevai de terre.

« Pas idiot, mais tu m'as sous-estimé. Allez, on retourne là-bas, et je te conseille d'y mettre de la bonne volonté... »

Je le transportai comme ceci jusqu'à la ruelle où j'avais quitté Viltys. Le marin resta muet pendant ce court voyage, peut-être était-il trop intimidé pour dire quoi que ce soit. Je pris garde à ne pas le blesser, puis le lâchai dans la ruelle dans laquelle nous discutions quelques minutes auparavant. Il me suffisait juste d'attendre que Viltys revienne maintenant.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #15 écrite Dim 25 Aoû - 17:46

Je trouvais avec plaisir Mercor tenant fermement le marin, celui-ci ayant l'air plutôt affolé d'avoir été retrouvé après l'espoir qu'il avait du avoir pendant sa fuite. Souriant doucement, je m'approchais de lui avec lenteur, heureux de constater qu'il tentait instinctivement de reculer, mais n'y parvenant pas. C'était fou ce que la peur pouvait instiller dans le regard des gens. En cet instant, je vis tout le pouvoir que j'avais sur la vie de cet homme, et, si un sentiment proche de l'ivresse qu'avait du ressentir la jeune femme rousse m'envahit, je le chassais bien vite. Il ne fallait surtout pas que je tombe dans pareilles impasses.

- Reprenons Monsieur le Marin. Vous étiez en train de nous raconter toute l'histoire au sujet de ce meurtre, vous vous rappelez ? Non ? Peut-être que vous livrer publiquement à la Milice inciterait vos camarades à se débarrasser de vous.. Oh, mieux, annoncer que vous avez parlé, et que d'autres arrestations auront lieu sous peu.. Ils seront verts de rage, vous ne croyez pas ? Enfin, pour vous, ce sera de l'histoire ancienne, puisque vous ne serez plus de ce monde... Trêve de bavardages. Vous nous dîtes tout, maintenant, sans rien omettre ou je n'hésiterais pas à faire tuer une ordure dans votre genre.
- ... Ils m'ont engagé pour que je surveille, c'est tout. J'l'ai pas touché la fille, j'vous jure ! Pitié, me tuez pas... J'ai fait que regarder si personne n'arrivait, et j'ai juste vu qu'ils ont balancé le corps. Ils ont laissé leur monstre de l'Air, juste histoire de s'assurer que personne ne le sortirait de la nasse. Sinon, il devait récupérer le cadavre et le balancer plus loin dans l'océan... J'sais pas qui ils sont, mais je sais qu'ils ont prévu de se revoir tous une dernière fois demain soir, sur le bateau là-bas, pour partager l'oseille... C'est tout, j'vous jure !

Lui faisant signe de s'en aller, je marchais encore quelques instants dans la ruelle. Mis à part le motif de cette agression, tout était logique. Faisant signe à Mercor de m'attendre, je regagnais ma chambre où je déposais une petite lettre de remerciement indiquant les principales informations obtenues, ainsi qu'une petite bourse contenant quelques pièces pour les renseignements qu'elle nous avait offerts.

Redescendant dans la ruelle, je me mis à réfléchir à la suite des évènements. Si les assassins se rencontraient le lendemain, cela serait bien évidemment l'occasion idéale pour les arrêter tous à la fois. Cependant, la présence de deux invocations ne serait pas quelque chose d'aisé à combattre, aussi, peut-être était-il temps de passer l'affaire à la Milice, qu'elle se charge de procéder à l'arrestation, prenant ainsi la gloire, mais au fond peu importait.

- Je pense que nous avertirons la Milice de la rencontre, qu'ils se chargent de combattre ces deux invocations. Pour nous, je pense que le travail est terminé, même si j'aurais aimé retrouver le corps pour offrir à cette malheureuse Lilith des funérailles décentes... Rentrons, Mercor. Nous aurons tout le temps d'y penser demain.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Mercor
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Final Fantasy XI
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 173
Double Compte : Aden
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé RP
Elément : Feu
Invocateur : Ariez
Inventaire : 3000 Tsuris
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #16 écrite Dim 25 Aoû - 17:46

Viltys ne tarda pas trop, ce qui m'arrangeait bien. Si quelqu'un m'avait vu tenant un Homme de cette façon, il aurait très certainement appelé la Milice. Dès que je le vis arriver, je lâchai immédiatement le marin, tout en faisant attention à ce qu'il ne puisse pas s'enfuir à nouveau. Il ne fallut que très peu de temps à mon invoqueur pour le pousser à nous dire ce qu'il savait...

Nous apprîmes donc qu'il était effectivement chargé de surveiller la scène, et qu'il n'avait pas vu le meurtre en soit, juste le moment où les ravisseurs se sont débarrassés du cadavre. Apparemment, il ne connaissait absolument pas les criminels, ce qui n'allait pas forcément nous aider... Ceci dit, ils nous apporta une information de taille en nous disant qu'ils allaient se réunir une dernière fois, le lendemain. Ce serait le moment ou jamais pour les arrêter.

Dès qu'il nous eut tout dit, Viltys le laissa s'en aller. Après tout, c'est ce qu'on lui avait promis, et il nous avait donné les informations dont on avait besoin. J'attendis quelques minutes que mon invoqueur fasse ce qu'il avait à faire dans la taverne avant de repartir avec lui. Alors que nous rentrions, il m'informa ses projets de parler de tout ça à la Milice. Je le laissai finir, avant d'ajouter moi-même :

« Il est vrai que nous ne savons pas de quoi ces individus sont capables, il est bien plus prudent de laisser ce travail à des professionnels. Et malheureusement, je ne sais pas s'il sera possible de récupérer le corps... »

Je comprenais les regrets de Viltys, mais nous ne pouvions rien faire concernant cette jeune femme. Laisser le travail à la Milice était certainement ce qu'il y avait de plus intelligent et prudent à faire, il valait donc mieux s'en remettre aux professionnels.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Abel de Nenil
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 47
Inventaire▲

Aventure #17 écrite Dim 25 Aoû - 17:53

Suivants les ordres de son maitre Abel, Ahmun une magnifique louve fille de Terra, se téléporta à Luh. Il lui fallait trouver l'humain du nom de Viltys et le ramener avec elle sur le bateau. Elle ignorait encore si le plus difficile serait de trouver un humain dont on ignore l'apparence dans cette vaste capitale, ou si ce serait d'utiliser un sort de téléportation pour atterrir sur un bateau dérivant dans le vaste océan, le tout en évitant de faire se noyer l'humain, évidemment.

Ahmun partie directement dans le quartier noble pour rejoindre la maison de son maitre qui avait gardé toutes les informations qui concernaient les postulants à la quête, fouillant difficilement dans ses papiers à l'aide de ses pattes et de son museau elle finit par trouver l'adresse de Viltys. C'était le début de l'après midi quand elle se rendit à cette adresse, elle eut beau gratter à la porte, personne ne répondit, elle regarda par les fenêtres... Personne. C'était une assez mauvaise nouvelle car plus elle attendait pour se téléporter à nouveau, plus le bateau changer de position.

Cependant, n'ayant pas d'autre plan, elle entreprit d'attendre devant la porte. Assise bien droite et bien fière, l'élégance et la sérénité qui se dégageait d'elle ne laissait aucun doute quand à sa nature d'invocation, bien qu'elle ressemble au poil près à un loup commun. Elle patienta là tout l'après midi avant de voir un humain correspondant à celui qu'elle cherchait, avec une invocation de feu, avancer dans sa direction, elle se redressa et s'adressa à lui.


"Sir Viltys." Elle fit une petite révérence, baissant son museau au sol avant de poursuivre en se redressant.

"C'est Sir Abel de Nenil qui m'envoie vous chercher, l'un de nos expéditionnaire a eu un malheureux accident, et Abel pense que se disparition est un trop grand handicap pour la suite du voyage. C'est pourquoi il requière votre présence et le soutien de vos invocations sur le Neptune."
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #18 écrite Dim 25 Aoû - 17:54

La marche se fit lentement, posément. Étrangement, bien que cette enquête allait mener à l'arrestation des coupables, je ressentais comme une défaite. Le goût amer de l'impuissance en bouche, je savais que j'aurais pu la sauver. J'aurais été contacté plus tôt, j'aurais deviné les choses plus rapidement, et Lilith Shidori aurait été parmi nous. Je savais aussi que cela n'était pas de ma faute, que je pourrais ressasser les choses autant de fois que je le voulais dans ma tête que ça n'y changerait rien, mais mon sentiment ne changea pas. Rien n'était jamais facile, mais je n'arrivais pas à accepter qu'elle puisse véritablement avoir été assassinée sans que j'y puisse quoi que ce soit. Sa mort ne faisait aucun doute, Demoiselle Lanfeust l'avait confirmé, mais comment de tels individus pouvaient toujours prospérer sans être arrêté avant leur passage à l'acte ? J'avais beau aimer mon métier, il impliquait bien trop souvent d'arriver après les dégâts...

C'est donc sur ces pensées que je rejoignis ma maison... Avant de m'arrêter à quelques pas d'elle. Gardée par une louve, ma porte était bel et bien barrée. L'espace d'un instant, je pris peur qu'elle soit l'invocation des meurtriers, et que ceux-ci, aidés par la description du marin, soient venus pour me tuer également. Que voulez vous, on devient vite paranoïaque dans ce métier. Ma prise s'accentua légèrement sur mon couteau lorsqu'elle s'approcha, se présentant comme l'invocation d'Abel de Nenil. Un instant abasourdi par ce qu'elle venait de dire, je lui demandais poliment de répéter, essayant de me concentrer un peu plus sur ces paroles et pas sur ses crocs. Lorsque j'eus bien saisi ce qu'elle demandait, je me retournais vers Mercor, guettant son regard, avant de la regarder dans les yeux.

- Fille des Dieux, je serais honoré de prendre part à ce voyage en compagnie de votre maître. Je suis navré d'apprendre la disparition d'un des membres de l'équipage, et j'espère être à la hauteur de ce que l'on attends de moi. Laissez moi juste rassembler mes affaires, et je serais prêt. Je serais à vous dans un instant.

Montant quatre à quatre les marches de ma maison, je fonçais récupérer le tas d'affaires que j'avais mis de côté en prévision de mon éventuelle acceptation dans le groupe, et qui finalement allait servir après tout ! Ce voyage vers l'île inconnue serais l'opportunité de ma carrière de découvrir d'autres peuples, d'autres langages, et d'autres civilisations que la notre ! Et cela tombait à pic, puisque j'allais prendre un peu de recul par rapport à mon métier actuel, et m'en éloigner quelques peu. Accrochant à ma porte une pancarte indiquant mon indisponibilité, je retournais vivement vers la demi-déesse de de Nenil.

- Je suis prêt désormais. Comment faisons-nous pour rejoindre le Netpune ? Votre frère du Feu peut il m'accompagner ou devrais-je l'invoquer sur place ?
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Abel de Nenil
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 47
Inventaire▲

Aventure #19 écrite Dim 25 Aoû - 17:55

Viltys semblait assez enthousiaste, il aurait put faire d'autres projets entre temps et changer d'avis quant à ce voyage, ce n'était pas le cas et Ahmun en était ravie. Revenir sans lui sur le bateau aurait été une grande honte. Elle attendit patiemment que Viltys finisse de préparer ses affaires, et regarda le ciel s'obscurcir. Elle se demanda ce qu'il avait bien pu se passer sur le bateau, pour l'instant, à part la mort de deux humains qui avait été assez distrayante, il ne s'était pas passé grand chose.

Elle vit Viltys revenir avec ses affaires et il posa une question forte intéressante.


"Sir Copperfield, nous partirons comme je suis venue, par un art que seuls les enfants de Terra maitrise : la téléportation."

Elle marquera une petite pause, prenant un air fière de pouvoir déclarer haut et fort que elle, fille de la Terre, avait retrouvé ce grand pouvoir.

"Il y a néanmoins un petit détail dont je dois vous informer avant que nous partions. Voyez vous, ce sera ma première téléportation vers un bateau en plein océan. Percuté par les vagues et poussé par le vent, ce n'est pas un point fixe comme une puissante montagne ou une magnifique forêt."

Elle jeta un œil distrait aux affaires de Viltys, et sonda sans méchanceté Mercor du regard.

"Aussi ne puis-je que trop bien vous conseiller de ne pas emporter avec vous trop d'ouvrage que l'eau détruirait, et d’éviter à votre invocation un combat inutile avec l'eau de mer."
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #20 écrite Dim 25 Aoû - 17:55

Téléportation. Un pouvoir aussi étrange que convoité par bien des êtres en ce monde ! Elle devait donc avoir récupéré bien des pouvoirs pour posséder celui-ci, et je me promis de ne pas la contrarier si jamais. Apparaître dans un bateau ne serait effectivement pas une mince affaire, et sa remarque sur mes livres laissait à penser que cela ne serait pas aussi précis qu'on aurait pu le souhaiter. Heureusement, je n'emportais comme ouvrage que plusieurs carnets de voyage, enrobés dans des vêtements d'hiver, et donc suffisamment à même de les protéger à une brève exposition à l'Eau. Du moins, je l’espérais.

J'avais rassemblé dans ces carnets toutes les observations, remarques, et autres histoires datant de la première expédition et que j'avais pu condenser en à peine deux carnets, mais j'avais effectivement laissé aux bons soins de la bibliothèque que de protéger les originaux. Mis à part cela, je n'emportais pas grand-chose, juste le strict nécessaire pour survivre : quelques bocaux rassemblant des plantes trouvées au hasard, ma dague bien évidemment, et une canne-épée que j'avais acheté récemment grâce aux bénéfices de mon enquête pour le compte de la famille Shidori.

Pour ce qui était de Mercor, mieux valait qu'il reste en effet ici, le temps que je sois à l'abri sur le pont du navire, plutôt qu'il se retrouve à nager dans son Élément Contraire.

- Effectivement, si l'on doit atterrir en plein Océan, mieux vaudrait que tu restes ici jusqu'à ce que je t'invoques, dis-je en me tournant vers lui. Rentre à l'intérieur et prépare toi, cela ne devrait pas être long -j'espère.

Sur ce, Fille de Terra, je suis définitivement prêt à vous accompagner vers l'infini, et au-delà !
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Abel de Nenil
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 47
Inventaire▲

Aventure #21 écrite Dim 25 Aoû - 17:56

Cela ne semblait pas tellement le déranger que ça d'atterrir au beau milieu de nul part, même la perspective de devoir nager un peu ne devait pas le rebuter. Pourtant un humain aussi propre sur lui n'aime généralement pas avoir à subir genre de mésaventure, mais il devait être un peu différent des humains qu'Ahmun côtoyait habituellement.

"Surtout accrochez vous bien à vos affaires"

Sur ce elle se rapprocha de lui, se collant à ses jambes. Une sensation de picotement pouvait alors parcourir tout le corps de Viltys tandis que les bruits et les odeurs de la ville étaient peu à peu happés par le grondement des vagues et l'odeur du grand large.

Ahmun eut beau faire tous les efforts de concentration possible, comme elle l'avait prédit, ils se retrouvèrent à plusieurs mètres au dessus de l'eau (la hauteur normalement du bateau) et tombèrent tous les deux lourdement dans l'océan, les vagues étaient d'une puissance phénoménale et peut être qu'une tempête attendait le navire cette nuit. Ahmun se rapprocha de Viltys qui devait se débattre avec les éléments, elle mordit un coin de sa manche pour être sûr de ne pas le perdre dans le fond des mers, et chercha du regard le bateau. Elle repéra qu'elle n'était pas loin du banc de tortue montagne qu'ils avaient croisé ce matin, c'était donc bien ici qu'était le bateau tout à l'heure. Usant de sa grande acuité visuelle elle finit par repérer un petit point au large, et usant à nouveau de son sort, elle se téléporta sur le pont, bien au sec cette fois.

Abel accouru vers elle, content de la revoir.


"Abel, voici monsieur Viltys Copperfield" annonça t-elle, fière de sa performance.

Abel aida Viltys à se relever tout en s'excusant des mésaventures aquatique qu'il venait de vivre, et le remercie pour sa présence.

(suite sur le bateau)

(Mana d'Ahmun : 11)
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

Une enquête à fort taux d'inflation [PV : Mercor, Natsil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une enquête à fort taux d'inflation [PV : Mercor, Natsil]
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» Haiti: Mesures pour réduire l’inflation
» L'ex homme fort d'Haiti est un égoiste...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Lüh :: Les Habitations :: Quartier Noble-