La brise me murmure là où tu ne peux pas parler

Partagez | .
 

 La brise me murmure là où tu ne peux pas parler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Ephylix
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2431
Double Compte : Nausicaä Ludwiga
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique !
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Vêtements:
 

Armes:
 

Autre:
 

Sceau personnel:
 


Sorts :
Sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #1 écrite Jeu 3 Sep - 22:43

Une douce brise vint la réveiller. La tigresse, encore endormie, s'étire doucement avant de bailler à deux reprises. Elle se lève et regarde en direction du temple, qui se trouvait déjà bien loin. Apparemment, les deux compères étaient partis et elle pouvait reprendre tranquillement sa longue route vers Lüh. Oh, elle pouvait s'y téléporter mais où serait donc le plaisir des rencontres, des pillages et de terroriser ? Nulle part. A nouveau dans sa bulle, elle se met à marcher lentement, au fur et à mesure que le soleil se levait. Ou alors qu'il se couchait . Elle n'en savait trop rien, elle avait tant dormi... Bien que cela ne lui serve à grand chose.

La tigresse, au pelage blanche bien que sale par endroit, descend à son rythme la montagne vers la vallée. Elle pouvait déjà y voir la rivière Blanche qui y serpentait, longée par une route où s'éparpillaient quelques habitations, auberges et fermes. Plus elle continuait sa marche et plus elle pouvait distinguer les les voyageurs qui chevauchaient le long de cette route. Elle avait bien envie d'aller les chasser et les dépouiller mais cela impliquait de devoir courir et elle en avait franchement la flemme.

Ephy, que sa longue et lente marche poussa aux abords de la rivière, s'arrêta pour se désaltérer. Elle n'avait en aucun cas besoin de cela ni même de dormir. Mais ça faisait parti de ces petits plaisirs auxquels elle ne pouvait se soustraire. La petite pause étant faite, elle continue sa route, marchant d'un pas lent et las. Oui, elle était las de la vie, las de cette existence de servitude. Même son objectif malsain qu'elle s'était donné plus tôt ne l'attirait plus tant que ça. Oh, bien sûr qu'elle allait continuer à déranger son maître inutile et élaborer des plans pour dominer l'île, mais... Elle avait moins de volonté qu'il y a quelques heures.

La déité, que le pas lourd mena à un petit bois de cinq arbres, décida de s'arrêter. Elle n'avait pas envie d'atteindre Lüh trop vite. Elle devrait alors user de sa magie pour se métamorphoser et ne pas se faire voir, chose qu'elle ne désirait absolument pas faire même si son besoin de trouver un forgeront était important. Elle baille de nouveau et lève la tête au ciel pour contempler le joyau d'Ignis s'élever dans le ciel. Finalement, c'était l'heure où l'aube blanchissait la campagne. La tigresse s'étire longuement, baillant toujours plus et, fidèle à son instinct de feignasse en puissance, elle se laissa tomber mollement sur le sol, soulevant des volutes de poussière qui vinrent retomber sur son pelage qui n'était plus très blanc. Elle ferma ensuite les yeux et se contenta de somnoler doucement au soleil tout en repensant à ce qu'elle pouvait élaborer comme plans débiles mais machiavéliques pour emmerder son invocateur.

D'ailleurs, elle se demandait bien où il était parti parce que bon, se faire laisser en plan, comme ça, elle avait pas trop l'habitude. Quoi que... Edvah l'avait bien fait.... Mouais, c'était une excuse banale, bidon, futile, bref, une source de réflexion trop épuisante pour elle.
Ephy grogna se satisfaction en sentant la douce brise caresser son pelage avant de finalement se laisser aller dans les bras de Morphée, divinité du sommeille créée par les humains d'antan.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Ven 4 Sep - 17:13

Une journée d’un ciel clair et dégagé recouvrait les plaines et forêts aux alentours de la rivière blanche. Le reflet de l’astre protecteur faisait briller le sillon d’eau à travers toute la vallée, comme un fil d’or serpentant les terres. La vue magnifique accompagnait à merveille cette chaleur maternelle venant du ciel. La bonne augure des dieux était de mise dirait ont.

Üther suivait les chemins coupant les plaines, fièrement posé sur son cheval. Il revenait d’une masure non loin de là, à quelques heures  de marche seulement. Une commande de bois lui a été faite, il y a plusieurs jours auparavant, un ami de passage à Lüh était venu à la scierie.
L’homme avait besoin de poutres, pour son toit, qui avait malencontreusement cédé suite à un orage. Un arbre touché par la foudre avait été fendu tombant de tout son long sur la toiture. La masure n’étant plus toute jeune la structure était devenue trop faible.
Üther l’a aidé à dégager le tronc mort et  pris les dimensions. La commande devait être faite rapidement, du moins avant les prochaines pluies.

-Ah enfin ! Cette satanée rivière, la voici, ronchonna notre ami. Nous ferons une halte une fois aux abords du pont, déclara-t-il à son cheval en lui tapotant le cou.

De loin on pouvait percevoir Lüh, la fumée des hameaux montait laissant un léger nuage au-dessus des murs.

-J’espère arriver avant la nuit … Je commence à avoir faim, un bon repas serait de mise.

Après quelques dizaines de minutes de bougonnements, de gargouillements et de sifflotements pendant le trajet, les deux compères firent halte.
Üther descendit et se dirigea vers la croupe de son cheval pour accéder à ses sacs. Il sortit quelques bouts de viandes séchées, qu’il engloutit et une gourde. Il profita de remplir cette dernière d’eau fraîche après l’avoir vidée en quelques gorgées. Il reprit ensuite les rênes de son canasson et l’emmena s’abreuver.

Les réserves étant rechargées, notre homme ne traina pas. Il remonta sur sa selle et reprit la direction de Lüh.

-Aller mon ami, nous repartons.

Le cheval s’élança au trot sous le signal du cavalier puis continua sous le même rythme qu’à l’arrivée, le pas tranquille.
Üther se mit à siffloter et à chanter, bien que grand mot, les chants qui lui passaient par la tête.

-Et bourre, bourre la ribaude, quand je …

Mais un détail, perçu un peu plus loin sur la gauche, vint titiller son œil. Apparemment assez important pour l’arrêter dans sa course et le surprendre à ce point.

-Qu’est-ce que … ? S’interrogea-t-il.

Au pied d’un bosquet Üther aperçu une grosse tache blanche velue, étalée comme une vulgaire peau posée sur un atelier. Peut-être un peu trop curieux, la tentation est trop forte pour qu’il ne puisse pas y aller.
Il se demande, intérieurement, que pouvait être cette créature. Il connaissait assez bien la faune de la région pour être sûre qu’aucune créature ne lui ressemble. D’autant plus qu’en général elles restent en forêt.
Le cheval accéléra un peu l’allure et l’objectif se fît de plus en plus près.

-Un chat ? Sortît-il en rigolant. Ma foi, jamais vu aussi gros que celui-ci.

Le bûcheron arriva à une dizaine de mètres de la créatures endormie. La créature avait un sommeil si lourd que les sabots du cheval ne l'avaient même pas réveillé.
Üther pris sa hache, par précaution. Il était surpris par la taille de l'animal et surtout à quelle distance elle se trouvait des habitations humaines.
C'est à ce moment que l'idée de l'invocation lui vînt. Un demi-dieux affalé devant lui, ronflant et bavant étalé comme un vulgaire torchon.

-C'est sûr ça casse le mythe, se rassura t-il avec un humour transpirant.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #3 écrite Ven 4 Sep - 22:05

Cela faisait déjà des jours qu'Arahael n'était pas revenus à Lüh, des soldats de la garde dorée vint même en déduire qu'il avait trahis une nouvelle fois les forces du prince. Il est vrais que dans sa tête, le jeune guerrier à la vouge se disait que l'idée devenait de plus en plus séduisante, surtout que le chef de la garde semblait relâcher la pression. Néanmoins, trahir une nouvelle fois n'allait pas être bénéfique si jamais il devait se faire capturer, dans ce cas, rester loyal était pour l'instant la bonne route à suivre. Pourtant, le jeune garde se demandait jusqu'à quand il allait le rester et surtout quel serait ces prochains plans pour la suite. Actuellement il n'y avait pas vraiment pensé, se trouver de nouveau compagnon pour une trahison était maintenant très difficile.

Alors que les grandes patrouilles du jeune garde venaient à leurs termes, Arahael avait reçus quelques instructions qu'il pouvait faire sur sa route en rentrant à la capitale. Apparemment, il y avait eu du grabuge dans les quartiers nobles, cela rendit presque surprit le jeune homme. A vrais dire, ce quartier de la ville est certainement la plus protéger de toute la ville et surtout par les gardes dorés. Enfin que ce soit une invocation semblait faire rire le jeune garde, il savait qu'un jour une invocation mettrait le bordel dans les quartiers de la ville et ce serait pas très beau à voir. A en lire le rapport, on aurait dit que la boite de conserve de Saemus c'est prit une rouste, les grosses armures avaient leurs utilités, mais pas tout le temps.

Enfin, même avec la description du demi-dieu en question, un tigre blanc, le jeune humain en avait un peu rien à faire. Il n'allait pas risquer sa vie à chercher une invocation qui pouvait se trouver n'importe ou. Alors qu'il remontait à cheval sur la route, le jeune Arahael voulait se dépêcher avant la tombé de la nuit, surtout si quelqu'un racontait du mal sur lui pour pouvoir l'évincer. Ne plus avoir la pression du chef de la garde avait ses avantages, mais aussi ses défauts, le jeune garde ne pouvait plus vraiment bénéficier de la protection de Norvanius.

Continuant à galoper, le jeune Arahael remarqua une ombre parcourir le coucher de soleil, sans trop réfléchir il la suivit, après tout c'était le chemin de Lüh. Continuant à galoper, il perdu de vu l'ombre, rien de grave après tout. Il continua tranquillement jusqu'à des chansonnettes lui attirait son attention, se tenant vers une colline le garde regarda en dessous de lui. Un cavalier, seul apparemment et plus loin un truc ... Blanc ? Pour le coup, le garde devint plus interrogateur, il tira sur les reines de son cheval pour le stopper et mit un pied à terre. Il se tenait assez éloigné et assez proche de la capitale, d'un seul coup les rapports mettaient en curiosité le jeune homme.

Arahael accrocha son cheval à un arbuste et se mit à descendre doucement la colline. Par chance, les hautes herbes et la nuit tombante offrait une couverture des plus excellente. Marchant doucement, le garde fit attention que son arme ne dépasse pas l'herbe et pris son arbalète dans sa main de libre. Il continua à avancer, sans vouloir se faire repérer et ce qu'il aperçus le faisait sourire, un magnifique tigre blanc et le cavalier de tout à l'heure qui semblait jouer avec le feu. Pour le coup, le garde avait envie de rire et bien sur voir si il s'agissait de la cible sur le rapport. Si ce mastodonte agissait agressivement, cela allait être le jackpot. Remarquant que le tigre siestait sous un arbre, le jeune garde visa le devant du nez  du tigre avec son arbalète et retenu sa respiration.

Résultat au dés:
 
▲ Succès ▲


Dernière édition par Arahael Hùrin le Ven 4 Sep - 22:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1833
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

Aventure #4 écrite Ven 4 Sep - 22:05

Le membre 'Arahael Hùrin' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dé à 6 faces' :
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Admin
Ephylix
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2431
Double Compte : Nausicaä Ludwiga
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique !
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Vêtements:
 

Armes:
 

Autre:
 

Sceau personnel:
 


Sorts :
Sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #5 écrite Dim 13 Sep - 18:02

Douce que pouvait l'être la brise sur son pelage. Plus douce que les rêves qui accompagnaient sa sieste si mouvementée et pourtant d'un calme effrayant. Ephy dormait, à n'en pas douter, mais son esprit cogitait, réfléchissait. Ses souvenirs remontaient, encore, elle ne pouvait pas s'en débarrasser et cela lui tirait certaines grimaces amusantes. Soudain, elle plante ses griffes dans le sol avant de grogner, comme si une aura étrangère venait rompre son instant de solitude. Pourtant, elle ne fait rien pour le vérifier et retourne dans ses tourments.

Oui, elle retourne dans son gouffre, retourne affronter son passé, ses peurs, ses dilemmes. La tigresse retrousse les babines avant de s'étirer puis de se tourner face à l'arbre. Elle baille, passe sur le dos, s'étire à nouveau puis reprend sa position initiale, peu décidée de comment elle voulait dormir au final.
Le vent tourne, lui amenant de nouvelles odeurs comme celles d'une humain et d'un canasson. Elle les ignore, du moment qu'ils ne viennent pas empiéter sur son espace personnel et qu'ils ne la réveillent pas. Enfin, si vraiment elle dormait car cela ressemblait plus à de la somnolence à présent.

La tigresse laisse le soleil et le vent jouer avec ses poils. Elle était bien, très bien même, complètement détendue. Elle ne pensait plus à rien, ses souvenirs l'ayant quitté. Ses oreilles bougeaient de temps à autre, captant les sons de la nature de Terra, son créateur qu'elle avait renier. Aer y mettait également son grain de sel par moment, rafraîchissant doucement l'air de ses vents doux et chauds . Cette journée s'annonçait calme et paisible, peut-être un peu trop pour la tigresse qui aimait l'action.

Mais le félin pensa beaucoup trop vite car quelque chose vint se planter juste devant son museau. Surprise par la violence de la chose, elle sursaute et retombe sur ses pattes, comme tous les chats. D'abord étourdit et perdu, elle se ressaisit vite et fixe le premier humain qui arrivait dans son champ de vision. Un mec plutôt musclé avec une belle barbe et des cheveux ridiculement longs. Certes, il n'avait pas d'armes (ou alors juste une minuscule hachette de rien du tout) et semblait aussi inoffensif qu'un sylvebec, d'ailleurs elle ne savait plus où était passé son oisillon, peut-être qu'elle l'avait mangé parce qu'il lui cassait les pieds ?

Quoi qu'il en soit, la tigresse n'appréciait guère que l'on vienne la déranger dans son merveilleux sommeille non réparateur et inutile. Ah, les plaisirs inutiles étaient les meilleurs. Mais trêve de plaisanterie. Elle grogne, découvre ses crocs et fléchit les pattes avant et arrières, prête à sauter au moindre mouvement. Elle n'allait pas parler, juste intimider et peut-être même tuer une ou deux personnes. Parce que oui, elle avait entre temps repéré un second cavalier. Etaient-ils venus en bande ? Ne pouvait-elle avoir la paix ne serait-ce que deux jours ? Ah, pitié, faites que Kris l'invoque, ça fera au moins une utilité à son maître qui ne servait à rien si ce n'est posé sur un toit de façon ténébreuse si l'on en croyait sa capuche trop dark !

Ephy plante ses griffes dans le sol et grogne de plus belle, laissant des filets de bave couler. Son regard, froid et fou, fixait l'étranger à la hache. Elle fait claquer sa mâchoire à deux reprises avant de finalement s'élancer sur l'homme. En fait, elle avait envie de tuer aujourd'hui donc il mourra, c'était aussi simple que ça. Et pas la peine d'utiliser la magie, un simple coup de dent bien placé et hop, au paradis le steak sur pattes.

Lancé de dé :

1-2 : Ephy glisse et se prend un rocher
3-4 : Ephy arrive à s'élancer mais a mal calculé la hauteur de son saut et se retrouve derrière Uther.
5-6 : Ephy est trop forte et arrive à sauter sur Uther. Poids plus cinétique du corps, ça fait bien mal pour la victime.
▲ Succès ▲


Dernière édition par Ephylix le Dim 13 Sep - 18:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1833
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

Aventure #6 écrite Dim 13 Sep - 18:02

Le membre 'Ephylix' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'dé à 6 faces' :
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #7 écrite Mar 29 Sep - 0:59

La journée semblait trop bonne et trop paisible pour démarrer ainsi. La curiosité impulsive, dont avait fait preuve Üther, va lui causer quelques dérangements et pas des moindres.
Le tas de poils aperçu un peu plus tôt se révélèrent être une invocation. Le bestiaire de la région ne comprenant pas de félins de cette taille, le choix fût évident.
Tout cela aurait pu rester au stade simple de curiosité ou de rencontre plus douce, dira t'ont, si un imbécile, encore invisible aux yeux d'Üther, n'eut la bonne idée de tirer un carreau au nez de la bête.

La créature passa de carpette touffue à bête enragée en moins de deux secondes, bavant comme un animal enragé et meurtrier. C'est ce que l'effet d'une attaque peut accessoirement enclencher, au malheur des opposants.

Üther surpris par la réaction mais néanmoins énervé par le propriétaire du carreau resta vigilant. Si c'était l'heure du goûter il restera épicé et la hache frappera ce qui passe devant elle.
Le tigre pris l'élan et bondit de tout son long vers notre homme, faisant bien croire qu'il ne lui restait aucune chance.
Au bonheur du bûcheron, le chat voulant mettre trop d'impulsion finît par se trouver derrière sa cible. Un léger soulagement emplît le jeune homme.
Et toujours de son ton moqueur et supérieur il sortît:

_Et bien l'ami ? Ta vue te porte défaut ou bien ta sieste t'as rendu empoté, ah ah.

Ce sont les seuls mots qui lui vinrent, pas forcément adéquats certes mais ça avait l'avantage de lui faire baisser ce stress qui le rendait quelque peu nerveux.
La grosse bête blanche ne semblait pas moins enragée mais quelque peu déstabilisée par son bond trop grand.
Peut être à l'avantage d'Üther, l'étranger perturbateur était maintenant en visuel et son emplacement découvert. L'invocation atterrît face à l'étranger.
Les yeux d'Üther s'écarquillèrent légèrement à la vue de la silhouette et il en profita pour lui lancer quelques mots:

_C'est toi le gros malin à la flèche ? Je te félicite tu as raté ton coup. J'espère que tu n'es pas soldat ... La sécurité des citoyens se trouveraient mal en point.
Tu t'trouves dans le même pétrin que moi.


L'inconnu pourrait servir de diversion, ce dont le jeune bûcheron saura profiter pour s'éloigner quelque peu et déguerpir, si le tigre se met en tête de le manger jusqu’à l'os.

La situation était difficile à anticiper et le moindre mouvement devra se faire sous l'impulsion et l'instinct. Attendant la solution in extremis le temps semblait flotté aux aguets de l'élément déclencheurs d'une furie ou non.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

La brise me murmure là où tu ne peux pas parler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» caillou dans pare-brise
» Le Murmure des Chimères
» Ses sanglots n’étaient qu’un murmure étouffé par le vent
» Murmure Nocturne [ Modérateur de la CB ]
» Murmure Éternel. Fini.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: La Traversée de la Rivière Blanche-