La sagesse de la Dragonne... la surprise des Hommes. Épreuves de Lua.

Partagez | .
 

 La sagesse de la Dragonne... la surprise des Hommes. Épreuves de Lua.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Lun 9 Nov - 0:15

La porte s’ouvre et sous vos yeux se trouve un magnifique ciel bleu… vous êtes au-dessus de nuages et vous ne sentez qu’une légère brise fraîche et agréable. Vous pouvez le deviner, vous êtes sur une montagne, haut perché dans le ciel.
Vous avancez finalement, remit de cet étrange changement d’environnement… cherchant à trouver l’invocation qui se trouve en ces lieux  de paix. Vous appelez, votre écho résonne sans réponse… n’y a-t-il rien ici ? Mais finalement, une voix retenti, douce… agréable… remplie d’une certaine forme de sagesse.

- Que cherches-tu en ces lieux… ?

Demande alors la voix, sans que personne ne se présente sous vos yeux… que cherchez-vous ? Pourquoi êtes-vous ici ? Une question importante aux yeux de l’invocation se trouvant ici, l’invocation qui a vécue de nombreux siècles seule, enfermée et n’ayant que ses rêves pour s’évadée.

- Vois cela comme un premier test, jeune humain.

L’humain répond… sa réponse se perdant dans les nuages, emportée par le vent et de nouveau, un long silence s’installe… jusqu’à ce que finalement, la voix réponde de nouveau.

- Je ne peux te suivre, jeune humain. Ta réponse ne me convient aucunement.

Pourquoi ? Vous vous énervez, la colère prend le dessus… « Montrez-vous ! » … « Pourquoi me refuser cela ?! » … votre colère disparaissant dans la brise alors que finalement, une forme apparaît devant vos yeux.
Lua se tien alors devant vous, le regard masqué par un étrange masque… cependant, elle vous voit, vous observe et reste silencieuse un long moment… avant de finalement répondre à cette interrogation qu’est la votre.

- Tu n’as pas ce que je recherche, tu n’as rien qui peut apporter du bon à ce monde.

Cette remarque vous énerve alors davantage… pour qui se prend cette invocation ? Cet être ? Comment pouvait-elle juger ainsi qui vous êtes ?! Vous lui répondez alors qu’elle n’a pas à juger ainsi, qu’elle doit se soumettre à vous, qu’elle n’est qu’une invocation, rien de plus.

- Tu le pense ainsi ? Et toi, que penses-tu être ? A te voir et t’entendre… tu n’es qu’un outil servant à punir une erreur. Tu n’apporte rien de nouveau, rien de bon, rien de surprenant… sort donc et remet ta vie en question avant de venir me voir de nouveau.

Des mots étranges, c’est ce que vous êtes en train de vous dire alors que l’illusion de cette montagne persiste et que l’invocation s’allonge dans ce qui semble être de la neige. Alors, vous sortez divers insultes, jusqu’à dire que vous ne sortirez pas d’ici avant qu’elle se soumette.
L’invocation se relève donc en regardant l’humain… avant que finalement… une puissante rafale vienne vous heurtez et vous dit alors directement sortir de la cellule, la porte se refermant suite à cela.

- Encore une fois… aucune surprise… une âme sans valeur… un outil ironique de votre œuvre…

Une fois de plus, Lua allait devoir attendre le bon humain… celui qui aurait une âme digne d’intérêt… un humain capable de la surprendre et pas simplement un outil créer dans le seul but de la tourmenter.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Aënaelle Litios
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Naoto Fuyumine- Dogs bullet and carnage
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 306
Double Compte : Nephylim
Métier : Historienne/aventurière
Invocation(s) : Lua
Invocateur : L'éminence grise derrière l'écran
Inventaire : Carnet de voyage, encre et plume, petits outils, un Katana et un poignard
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Jeu 24 Déc - 15:16

Était-ce un échec ? Elle ne saurait le dire. Elle avait pour but de sortir de ce temple avec un nouveau compagnon, mais surtout, de sortir en vie et c’est ce qu’elle avait fait. Elle avait aussi décidé que s’il fallait, elle recommencerait. Il lui restait du temps. Beaucoup de temps. Ce n’est pas comme si elle était attendue… En réalité si, mais les personnes concernées étaient habituée à ces longues absences.

Aënaelle ouvrit plusieurs portes et se ravisa souvent. L’occupant ne convenant pas, souvent trop belliqueux et emplis de haine. Non pas qu’elle ne comprenait pas, mais elle n’avait hélas pas la tête a faire changer d’avis des êtres millénaires. Alors la jeune femme commença monter. Encore et encore, gravissant les marche une à une. Une légère fatigue se faisant sentir. La faute a de précédente épreuve. Il n’y aurait qu’une dernière tentative aujourd’hui afin d’éviter des risques inutiles.

A force de gagner en altitude, elle se remémora sa première épreuve. Un moment difficile qui aurait bien pu être le dernier. La demoiselle ouvrit son coup de sa main, sa gorge se serrant d’elle-même à l’évocation de se souvenir. Et puis, ses doigts glissèrent sur sa poitrine, lui rappelant ô combien elle avait connu pire.

Il n’était plus temps d’y penser, l’historienne se décida à stopper son ascension et porta son regard sur une nouvelle porte quelle ouvrit pour rester immobile et stupéfaite devant ce décor irréaliste.
Sa raison lui criait qu’elle ne pouvait pas être dans cet environnement. Une cellule ne pouvait pas être ainsi formée.
Ça ne l’empêchait pas de s’émerveiller devant la beauté de ce bleu. Uniquement brisé par l’incandescence du soleil qui s’avérait douloureux à observer. La quiétude régnant ici était agréable, reposante. Elle aurait pu décréter une halte afin d’y reprendre des forces.
Aënaelle fit quelque pas, observant partout autour d’elle pour ne rien y trouver Pourtant, la porte fermée indiquait que l’endroit était occupé.

- Y a-t-il quelqu’un ? Est-ce un test ou je dois vous trouver ? Parce que si c’est le cas, je risque de devoir jeter l’éponge…

Mais une voix douce s’éleva, marqué par un écho calme et lointain. Ce qu’elle cherche ici ? Son premier test ? La jeune femme sourit. Cela lui convenait tout a fait. Elle voulait quelqu’un qui l’accompagne avec l’envie de l’aider et ne rien forcer. Elle aurait finit par lui raconter ces objectifs alors puisqu’il lui faut commencer par cela, c’était une étape qui serait déjà accomplie. L’historienne aurait rapidement la réponse a s’il lui faut quitter cet endroit.

Ce que je cherche… C’est compliqué. Je vais quand même te raconter, mais pour résumé, j’ai pour le moment besoin d’un allié.

Fixant sans cesse l’horizon, comme si elle s’attendait à voir arriver l’invocation, la jeune femme commença son récit.

Pour commencer, moi. Je suis Aënaelle Litios, une fille de la noblesse de cette ile. Je n’ai jamais souhaité disposer d’un être tel que toi, mais les derniers évènements font que j’ai besoin de la force et de la sagesse d’un demi-dieu. Une personne… Une très bonne amie à moi s’est retrouvée mêlée à une sordide affaire de meurtre. Je la sais innocente. Mais ainsi, la voilà lié malgré elle au noble jeu, celui auquel chaque noble s’évertue de gagner. Elle ne pourra pas s’en sortir seule. Je veux l’aider, la sauver et pour ça, je vais aussi devoir jouer. De par mon statut, il sera facile de m’y intégrer.
Je ne suis pas une idiote, je sais à quel point c’est dangereux. Les complots et les trahisons sont légions… Et j’ai de bonne raison de penser qu’enquêter trop profondément sur l’affaire pourrait être mortel. Cela dit je sais me défendre, ce n’est pas que pour ta force que je requiers ton aide, mais pour ton savoir et tes talents quels qu’ils soient.

Pour prouver qu’elle n’y est pour rien, je vais devoir me lier aux plus hautes sphères de la noblesse, les plus riche et influent, voir même ceux côtoyant le Prince. Certains seront ravi de m’y voir et d’autres non. Un véritable nid de vipère. Je n’ai que faire de leurs histoires politiques, je veux seulement sauver mon amie. C’est pourquoi j’ai besoin de quelqu’un comme vous… Si vous êtes d’accord. Autrement, je sortirais d’ici.

Je ne sais pas ce qui adviendra de moi ensuite. Je ne veux pas d’un serviteur mais d’un allier et peut être, plus tard, d’un ami. Alors si vous acceptez, vous aurez la liberté de vivre comme bon vous sembles. Je n’ai rien à imposer.


Elle resta alors silencieuse, attendant la réponse de la divinité. Tout dépend maintenant du caractère du résident…
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #3 écrite Sam 26 Déc - 10:14

Le calme était revenu depuis un moment déjà et Lua pensait, réfléchissait, se posait des questions encore et toujours.. il n'y avait rien de mieux à faire, cela dit.
Lua réfléchissait souvent à son sort et celui de ses frères et sœurs, se demandant toujours comment les choses auraient pu être si le sort en avait décidé autrement, si l'inaction avait fait place à l'action quand le temps le permettait encore. Ces questions, elles resteraient sans réponse et il en était ainsi.

Puis il y eu du bruit.. une personne venait d'entrer dans sa cellule, dans l'illusion de liberté que représentait cette cellule et ainsi, Lua restait cachée dans l'illusion, posant la première question et pourtant une des plus importante, la raison de la présence de cette humaine, ce qu'elle cherchait en bref.
La réponse fut des plus.. étrange pour Lua. Bien sûr, elle savait que les humains avaient le don de se mettre dans le pétrin et une fois de plus, cette histoire le confirmait. Mais cette femme.. cherchait de l'aide non pas pour elle, mais pour son amie ? Elle ne voulait rien en tirer de plus ? Voici là quelque chose qui attisait alors la curiosité de Lua qui laissait alors le silence planer un instant pour réfléchir.. avant de se montrer finalement sous les yeux de la femme.. arrivant face à elle comme-ci elle sortait de la neige, la regardant.. dans les yeux, même si cela pouvait être difficile à déterminé à cause du masque de la fille d'Aer.

- Ton but est noble, bien que curieux.. j'entends par curieux la situation dans laquelle tu compte te plonger. Tu vas entrer dans un monde que j'ai connue que de loin car trop perfide à mon goût. Le meilleur menteur l'emporte.. celui cachant le mieux son jeu survis le plus longtemps.. un monde différent, selon moi. Mais, tes intentions sont nobles et j'apprécie cela.

Lua s'allongeait alors sur cette neige qui semblait si réelle, mais il n'en était rien.. elle ne quittait pas cette femme du regard avant de reprendre la parole.

- Je me nomme Lua, je suis la Brise apportant la douce fraîcheur apaisante. Je suis enchantée de faire ta connaissance, Aënaelle Litios. Je vois que tu es épuisée et j'en déduit que je ne suis pas la première que tu viens voir en cette journée, aussi, je te rassure, mes épreuves n'en appellent pas à la force.

Lua regardait alors un peu autour d'elle avant de revenir à cette humaine.

- J'aurais une question pour toi.. Aënaelle Litios. Pense tu que les humains méritent de vivre ? Ou alors ne sont ils que des outils pour nous châtier ?

Cette question était importante.. Lua voulant voir si cette femme avait une chose importante à ses yeux.. la volonté, la volonté de prouver que les humains étaient autre chose que des outils à l'heure actuelle.. elle voulait voir si cette humaine, appartenait aux dieux.. ou si elle traçait son propre chemin.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Aënaelle Litios
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Naoto Fuyumine- Dogs bullet and carnage
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 306
Double Compte : Nephylim
Métier : Historienne/aventurière
Invocation(s) : Lua
Invocateur : L'éminence grise derrière l'écran
Inventaire : Carnet de voyage, encre et plume, petits outils, un Katana et un poignard
Inventaire▲

Aventure #4 écrite Mar 5 Jan - 14:54

La surprise de l’apparition surprise dans la poudreuse passée, Aënaelle souri. D’abord parce que sa tirade semblait plaire au demi dieu. Elle n’avait pas fini l’épreuve, certes, mais elle avait le sentiment que la déité l’aiderait si elle réussissait. Pour cela, il lui faudrait la convaincre selon les règles ayant lieu ici.
Ensuite, l’étrange dragon, du moins, le supposait-elle, la tutoyait. Une habitude récurrente qu’elle avait remarquée chez ces créatures divines. Pas toujours, cela dépendait surtout de leurs ‘’maitre’’ et des ordres qu’elles subissaient. Reste qu’en général, quand libre de leurs paroles, mais pas de leurs gestes, les demi dieux parlait d’un ton propre à leur caractère et tutoyait les prétendants à leur libération.

Par contre, Lua, semblait ne pas apprécier le milieu de la noblesse. Ce que la jeune femme pouvait aisément comprendre. Elles seraient en accord sur ce point et ce fait l’arrangeait. Elle n’aurait pas non plus appréciée que son allier soient dans un élément plus que familier. Elle n’était pas là pour avoir en plus à s’inquiéter des complots que pouvaient fomenter une divinité. Ils étaient rares à tenter le coup, mais certains le faisaient. Le pouvoir corrompt et si les humains sont corrompus, Aënaelle se doutait qu’il pouvait en être de même pour ceux qui les avaient jadis crées.

La demoiselle se détendit quelque peu en apprenant que son épreuve ne ferait pas appel à sa force.
D’un autre côté, la bise, l’apaisement, comment la force aurait-t-elle été un facteur important ?
Etait-ce un effet d’annonce ou le pouvoir du temple modelé par Lua ? En tout cas, elle se sentait plus sereine. La fraicheur du lieu aurait même pu la faire frissonner si elle ne portait pas encore ces vêtements de voyage. Il ne faisait pas froid pour autant. C’était agréable.

Lua serpentait dans les airs devant la jeune femme, posant sa question, son épreuve.
Mais la réponse ne vint pas tout de suite, il y avait matière à réfléchir, mais surtout, à observer. La façon dont se tenait la semi divinité démontrait une certaine grâce. Ces pates touchaient le sol, mais, même ainsi, il semblait que le reste du corps restait en vol, comme s’il était si léger qu’il lui était impossible de vraiment se poser. Et sa fourrure. Difficile à dire avec cette neige s’il s’agissait d’une enfant d’Aer, tel un nuage, ou d’Aqua, formant un dragon des neiges. Seul sa capacité à voler, et le fait qu’elle soit dans le temple d’Aer lui permettait de savoir à qui elle avait affaire.


- C’est une question étrange… Enfin elle l’est parce que vous etes la première à me la poser. L’humanité mérite-t-elle de vivre ou n’est-elle qu’un outil de supplice pour vous ? Dois-je vivre ou mourir ? Suis-je libre de mes choix où alors une simple marionnette uniquement capable de jouer les bourreaux ?
J’aime les questions philosophiques, mais là, c’est un peu comme chercher ou commence un cercle et où il se finit.

Je pense que tout le monde a le droit de vivre. A quoi bon naitre, exister si nous n’y avons pas le droit ? Ce serait un non-sens de penser le contraire.
J’aimerais pouvoir dire que l’humanité n’est pas l’outil de votre punition, or ce n’est pas le cas. De par nos comportements, il y aura toujours des idiots pour ne voir en vous que le pouvoir que vous représentez. Je ne me voile pas la face, vous trouvez nobles mes intentions, il n’empêche que j’ai besoin de vous, de votre savoir et dans un sens, de votre pouvoir, parce que je suis trop faible pour me débrouiller seule. Et donc, en ce sens, j’accompli la volonté des dieux car je ne suis qu’un outil de leur desseins.

Mais… Car il y a un mais. Je sais d’expérience que l’humanité est capable du pire, comme du meilleur. Ils, par erreur ou par volonté, nous ont laissé la plupart de nos compétences de l’ancien monde… Enfin, c’est ce qu’on m’a dit. Alors je pense que si leur volonté est divine, elle n’est pas implacable. Dans l’ancien monde, nous avons été aussi punit, jugé, et condamner à être éliminer pour réapparaitre autrement. Toujours capable du pire, comme du meilleur et donc, bourreaux, mais pas uniquement. Nous pouvons choisir d’être autre chose. Ce n’est qu’une question de volonté.

Je choisi d’être... Autre chose… Et toi ?


La jeune femme s’était un peu perdue dans ces pensées qu’elle énonçait à voix haute. La plupart de ces connaissances à Luh se seraient moqué d’elle pour pareil discours, et certainement quelques demi-dieux aussi. Mais comme toujours, cela ne l’importait peu. Si Lua trouvait cela ridicule, alors elle n’était peut-être pas celle dont Aënaelle avait besoin.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #5 écrite Mar 19 Jan - 16:26

Lua écoutait paisiblement la réponse de l'humaine en s'allongeant face à elle, la regardant dans les yeux à travers son masque. Elle remuait un peu sa queue alors que la réponse de l'humaine devenait.. intéressante, vraiment.
Cette femme n'était pas comme les nombreux autres qui étaient passés dans sa cellule.. une grande partie de ces derniers ne pensaient qu'à eux en voulant son pouvoir ou alors ils se voilaient la face en disant sans cesse qu'ils n'étaient pas des instruments des dieux.. mais elle.. elle acceptait cela, elle s'en rendait parfaitement compte et acceptait ce fait.

Autant le dire, Lua trouvait cette humaine très intéressante, car elle était la première à lui fournir une réponse aussi intéressante au final. A ce point, Lua en était même fière.. oui, c'est comme ça que les humains devaient être, capable du pire comme du meilleur et pas uniquement du pire comme le voyait les dieux.

- ... tu es la première à me donner une telle réponse, Aënaelle Litios. La première qui ne pense pas uniquement à sa personne, la première qui ne se voile pas la face d'illusion quand à la raison de sa présence ici. Mais malgré que tu sais cela, malgré que tu sais être un outil, tu développe ta propre voie, tes propres choix.. tu as t'as propre raison d'être et en cela, j'y retrouve les humains que j'ai toujours aimer.

Lua se redressait alors, se trouvant debout face à l'humaine.. son visage à quelques centimètres du sien. Elle ne voulait pas lui faire peur, elle voulait simplement être plus proche pour l'observer.

- Capable du pire, comme du meilleur... C'est pour cela que j'adore les humains, vous êtes imprévisibles, j'aurais beau savoir comment ont vous a créer.. beau vous observez des siècles et des siècles.. jamais je ne serais capable de vous comprendre entièrement, de prévoir toutes vos actions.. et en cela, ta réponse me convient parfaitement.

Cependant, Lua avait une dernière chose à demander. Elle se mit à tourner autour de l'humaine en la regardant toujours.. avant de finalement poser une autre question.

- Que compte tu faire, une fois que je t'aurais aider à atteindre ton but, Aënaelle Litios ? Quel sera mon sort si je n'ai plus utilité à tes yeux ? Serais-je une amie condamnée a voir son amie vieillir et finalement mourir ? Devrais-je retourner dans ma cellule à y passer encore des années voir des siècles seule ? Dit moi, Aënaelle Litios.. que feras-tu une fois ton objectif accomplit ?

Cette question était à double sens.. l'humaine jugeait t'elle meilleur de vivre de bon moment même si ils ne sont que temporaires suivit d'un chagrin.. ou pour éviter toute douleur, devait-elle cesser cela avant qu'une vraie amitié se vie ?
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Aënaelle Litios
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Naoto Fuyumine- Dogs bullet and carnage
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 306
Double Compte : Nephylim
Métier : Historienne/aventurière
Invocation(s) : Lua
Invocateur : L'éminence grise derrière l'écran
Inventaire : Carnet de voyage, encre et plume, petits outils, un Katana et un poignard
Inventaire▲

Aventure #6 écrite Mer 20 Jan - 18:51

Aënaelle eut un début de mouvement de recule quand la divinité se redressa pour finir à quelque centimètre de son visage. Cependant, elle se détendit bien vite quand elle comprit que la dragonne souhaitait juste s’approcher. C’était déroutant. Ce masque sans émotion, était-ce son vrai visage ? Que signifiaient les dessins dessus ? Dessinés par les dieux ? Ou bien y avait-il un sourire, des pupilles des traits particuliers derrière ce qui était caché ? Elle n’osa pas le demander. D’ailleurs, afin de masquer sa gêne, elle se focalisa plutôt sur le pelage de la déesse des airs, ainsi que ces deux petites ailes. C’était beau, d’aspect doux, duveteux même. La voilà avec une irrépréhensible envie d’y passer sa main. Maintenant, elle combattait son désir de toucher l’entité devant elle.

Ces paroles étaient-elle un genre de compliment ? Difficile à dire, ce n’était pas aussi facile à déterminer qu’avec les humains. Une chose était certaine. Deux même. Lua avait longuement étudié l’humanité par le passé, bien qu’elle avoue être incapable de prédire les actions humaines. Et pour cause. Ensuite, elle semblait bienveillante. Très différente d’Hélios, qui était plutôt très fier, mais cela ne dérangeait pas la demoiselle. Bienveillante n’est pas un défaut. Au contraire, c’est même une rareté en ce monde.

-Une fois avoir fini ? Cela me semble si loin, presque hors de portée. Et pourtant je suis là à continuer d’avancer. Mais sur ton avenir, c’est simple. Quelle amie en condamnerait une autre au chagrin, à la souffrance ou à la solitude ? Si j’étais à ta place, je pense que je préfèrerais rester avec mes amis même si je dois les voir vieillir et mourir par la suite. C’est triste, mais la vie est ainsi, elle offre de nombreuses possibilité, mais la fin du voyage est la même pour toutes créatures mortelle. Mon chagrin sera grand, c’est vrai, mais à côté du bonheur que peut apporter l’amitié, il ne sera qu’un petit moment. J’ai perdu des proches, je n’en garde que le meilleur. Quand je pense à eux, cela me rend triste, mais pas à cause de leur perte, mais plus par nostalgie. Alors je me reprends car je sais qu’ils ne voudraient pas que je pleure pour eux, mais plutôt que je vive, que je continu à être moi. Voilà comment ils me soutiennent et je retrouve alors le sourire.
Mais c’est quelque chose que je ne peux t’imposer. Si tu es mon amie, alors je respecterais tes choix. Même celui-là. Car je ne voudrais pas que tu souffres par ma faute.
Alors c’est simple, Lua, fille d’Aer, le jour venu, tu pourras choisir par toi-même ton avenir. Et même changer d’avis si tu restes dans un premier temps auprès de moi.

C’était un peu étrange de répondre à cette question. Qu’attendait la demi-déesse ? Sa réponse était celle d’une humaine, mortelle, pas d’une entité immortelle. Cela dit, Aënaelle supposait que les êtres divins avaient leurs méthodes pour ne pas trop souffrir de la mort de leurs amis humains… Du moins l’espérait-t-elle.


-Cela répond à tes questions ? Tu ne seras pas un objet dont je dispose. C’est vrai que je viens ici car j’ai besoin de toi, mais à mes yeux, tu es un être vivant, une personne avec qui je souhaite travailler, si tu me suis, nous partagerons beaucoup de chose ensembles, sans nul doute. Je ne sais pas de quoi l’avenir est fait, mais certainement pas de servitude.
Si je parviens à sauver mon amie, tu pourras retourner ici, ou partir voyager dans l’Ile, seule, ou avec moi, j’aime beaucoup voyager, j’en ai fait mon métier. Je le reprendrais quand le calme sera revenu.
Si mon amie est sauve, nous aurons toutes notre liberté…

Elle regarda alors le masque de l’enfant d’Aer, il ne la gênait plus.


-Crois-tu… Penses-tu… Ça ne te plairait pas ?
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #7 écrite Ven 19 Fév - 13:07

Lua restait silencieuse en écoutant avec attention les paroles de cette humaine, qui se trouvait là, si près d'elle. Elle écoutait sa réponse, sa façon de voir les choses, ce qu'elle comptait faire une fois que sa mission de sauvetage serait terminée et... Cette réponse convenait parfaitement à Lua.
L'amitié, la joie d'être proche d'une personne qu'on aime, est bien plus forte que le fait de la perdre. Un moment de bonheur, aussi infime soit-il... Est suffisamment agréable pour risquer le chagrin qui peu s'en suivre. La solitude était quelque chose que Lua connaissait très bien et en cet instant, cette humaine lui offrait beaucoup.

- Aënaelle Litios. Même quand tout seras finit, même quand j'aurais aider ton amie à se sortir de sa situation... Je resterais à tes côtés, sache le. Je serais toujours à tes côtés, qu'importe ce que tu fais. Tu m'as montrer que tu étais une bonne personne pour qui l'amitié est importante et qui a des valeurs qui me sont chère.

Lua vint alors poser le bout de son museau... Son masque... Contre l'humaine, gardant le silence un moment en souriant alors sous son masque. Cette humaine lui redonnait espoir.

- Je te suivrais, Aënaelle. Considère que tu as réussie mes épreuves et qu'à partir de aujourd'hui, Lua, La Brise... Fille d'Aer est à tes côtés. Et pour répondre à ta question, en ce qui concerne les voyages à tes côtés... Ca me plairait... Beaucoup.

Lua gardait ensuite le silence en restant ainsi, se lovant autour de l'humaine, l'entourant de sa douce fourrure. Aënaelle pouvait sentir, avec ce contact, les battement paisible du coeur de Lua, une douce mélodie agréable, apaisante.

Aujourd'hui... Après tant de temps... Un être humain avait réussi à convenir à Lua, un être humain avait réussi à répondre à son épreuve, un être humain avait réussi à lui redonner foi en l'humanité. Une larme perlait alors de son le masque.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Aënaelle Litios
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Naoto Fuyumine- Dogs bullet and carnage
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 306
Double Compte : Nephylim
Métier : Historienne/aventurière
Invocation(s) : Lua
Invocateur : L'éminence grise derrière l'écran
Inventaire : Carnet de voyage, encre et plume, petits outils, un Katana et un poignard
Inventaire▲

Aventure #8 écrite Lun 22 Fév - 17:14

Qu’était-ce ? Une forme de câlin offert par une divinité ? Aënaelle était surprise car toutes les expériences qu’elle avait eues avec les demi-dieux ne l’avaient pas préparée à cela. Personne ne se vantait de pareille action, généralement, les déités étaient assez peu bavardes, que ce soit par ordre, ou caractère, elles ne laissaient que rarement transparaitre leur attachement. Mêle Hélios, qui bien qu’affectueux à sa manière envers la demoiselle n’aurait pas fait cela, tout gêner qu’il était à l’idée de ce contact avec un humain.
Lua, elle, montrait une face que la jeune femme ne connaissait pas. Pour un être au visage caché, l’ironie de la chose donnait le sourire. Les valeurs qui lui sont chères. La jeune femme en déduis aussi que la fille d’Aer aimait l’humanité. Et cela aussi, c’était rare. Habituellement, Aënaelle était confronté, dans le meilleur des cas, à de la curiosité, peut-être de l’indifférence, au pire, une haine profonde et compréhensible.
Pour l’heure, la demoiselle ne savait pas vraiment quoi faire. Elle posa ses mains doucement de part et d’autre du masque de celle qui allait dorénavant l’accompagner. N’osant ni appuyer, ni tirer, puisqu’elle ignorait la nature de ce masque. Faisait-il parti intégrante de la déité ?
Finalement, ses questions s’envolèrent dans le silence, ce contact la calmait et elle se contentât de reposer son front contre celui de sa nouvelle amie.


- Merci Lua, Je suis contente que tu acceptes de m’aider et tellement plus … Je crois qu’on fera une bonne équipe. Tu ne regretteras rien, j’en fais le serment.

Aënaelle fut ensuite, comme enveloppée par la douce fourrure de la déesse. Comme preuve de sa protection, mais surtout, que l’être qui l’entourait était véritablement en vie au sens où les humains l’entendent. Un corps chaud, un cœur qui bat.
Et tout cela donnait une énergie nouvelle à la jeune femme, un regain de confiance, un soutient qui allait lui être plus que nécessaire les jours à venir…
Elle enserra le cou de la fille d’Aer.


- Notre voyage commence dès maintenant.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

La sagesse de la Dragonne... la surprise des Hommes. Épreuves de Lua.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» [Equipe 4] Savoir, Sagesse, Solidarité
» La sagesse.....
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» OU EST LA SAGESSE CHEZ NOS SAGES ?UN MEMBRE DU CEP DEMISSIONNE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Les Temples :: Le Temple de l'Air-