La redécouverte du monde

Partagez | .
 

 La redécouverte du monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membres
Wazzi Guangming
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 11/09/2015
Messages : 28
Double Compte : Wolf Rain
Liens vers la fiche : L'envol de l'esprit
Elément : Terre
Métier : Invocation/Erudite
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Lun 28 Déc - 19:43



La redécouverte du monde

Feat Larian Bren.

Précédant: Puisque l'ennuie consume




Wazzi s'offusqua... mais pourquoi?

Larian avait osé la reposer au sol après une sortie aussi théâtrale et majestueuse. Il venait de tout gâcher, du point de vue de l'égo de l'invocation tout du moins. Elle bouda, et fit quelque peu la moue, mais se laissa faire et grimpa sur son bras.
Les belles paroles de Larian ne changèrent rien à son humeur, elle se fichait comme du nouvel an de ces mièvreries. La vie de Larian serait trop courte de toute façon... elle ne connaîtrait plus jamais le bonheur éternel, et la liberté. Il venait de tout ruiner.

Une fois au dehors du temple de la Terre, postée sur ce qui deviendrait SA place, la petite Wazzi fit une crise à son nouveau maître.

"Tu as tout gâché!" dit-elle en lui tapant sur la tête de ses petites pattes rembourrées.

"Ma tirade était si belle! Si fière! Il ne manquait qu'une sortie grandiose sur tes épaules mais non! Tu m'as reposé par terre ! J'ai raté ma grande sortie!" sanglota-t-elle.

Puis elle se cala sur l'épaule droite du garçon, le dos en appuie sur son oreille, et croisa ses antérieurs dans son giron. Oui, elle boudait. Encore. Mais personne ne résistait à sa bouille de peluche. Sa longue queue duveteuse réagissait à son humeur et frappait délicatement le côté de Larian, du bras jusqu'à la hanche. Ce n'est pas Dieux possible... quel affront ronchonna-t-elle dans sa moustache.

Elle était tant et si bien contrariée qu'elle ne remarqua pas la présence du grand renard. Elle n'observait que la roche à perte de vue. Ce fut la voix de Larian, demandant à cet Owan de leur laisser un peu d'intimité pour faire connaissance, qui fit comprendre à Wazzi qu'ils étaient trois. Elle observa furtivement le grand canidé; elle ne pouvait retenir sa curiosité.

Mais elle n'eut guère le temps de se poser plus de questions car il disparut, obéissant bien sagement et sans protestation aucune aux ordres de son humain. Wazzi se retourna, posant ses antérieurs sur la tête de Larian pour s'étirer. Son petit corps était complètement tordu, comme un S, et c'est d'un bon de l'arrière train qu'elle se remit droite. Elle chercha Owan, qui s'était volatilisé, et observa alors l'immensité du paysage, et tous les bouleversements du monde. Elle ne reconnaissait ni les lieux, ni les montagnes, ni les odeurs. Seule cette âpreté commune aux roches vous envahissait la bouche et les poumons. La poussière, soufflée par les vents frappant le Mont Olympe, arrivait droit devant elle, lui brûlant les yeux. Elle ne connaissait plus pareil climat, elle n'avait vécu que pour mourir, dans l'espoir vain d'un ennui mortel. Elle se surprit à être heureuse; heureuse d'être brûlée par les vents, heureuse d'être salie par la terre, heureuse d'être chahutée sous les bourrasques à manquer d'en tomber. Dans son engouement juvénile elle était complètement montée sur la tête de Larian, pour en bondir élégamment et courir dans l'herbe. Elle se mit sur les pattes arrières, les antérieurs dressés vers le ciel, et couru sur quelques mètres. Cette prise au vent inhabituelle lui fit perdre l'équilibre et elle atterit en riant dans une roulade arrière sur les pieds de Larian.

Elle était allongée, la tête entre ses deux chevilles, ses petits coussinets roses bien en vus, et elle partit d'un grand éclat de rire pour finalement s'écrier:

"Je t'aime!" en regardant Larian droit dans les yeux, de son regard espiègle.

©Visuel tout mignon by Ephylix


▲ Succès ▲


Dernière édition par Wazzi Guangming le Mar 12 Sep - 10:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Lun 11 Jan - 19:29

Wazzi ne semblait pas ravie que Larian l'ait ainsi manipulée, mais elle finirait par comprendre que certaines choses n'étaient pas à oublier. Mieux valait passer pour un grand brûlé que pour un monstre. Il ressorti du temple assez rapidement, il fallait dire qu'il n'était pas allé très loin pour trouver la cellule de Wazzi, un véritable don du ciel car ses deux passages au temple du feu l'avait marqué question temps de marche. L'appel du destin nécessitait parfois de prendre la route la plus longue mais avec la fille de Terra on lui avait accordé un raccourci. Il posa ses yeux sur le gigantesque renard blanc qui l'attendait à la sortie. Owan semblait intrigué par Wazzi mais il ne pipa mot, les deux mis se regardèrent dans les yeux avec cette compréhension mutuelle naturelle chez eux avant de lui demander de les retrouver plus tard. Sa nouvelle compagne de route avait bien mérité un peu de temps seule avec lui, après tout ils se connaissaient à peine et Owan et lui avaient eut cette discussion auparavant.

Sentir l'invocation sur lui était un sentiment étrange. Larian avait bien sûr Owan depuis quelque temps et il était habitué à ne pas être seul, mais servir de monture avait quelque chose d'étrange. Le forgeron se demandait si Owan appréciait vraiment l'expérience, malgré leur proximité affective, servir de monture avait quelque chose d'un peu dégradant pour un être doué de conscience et de sentiments comme pouvaient l'être les invocations et les humains. Toutefois, la présence de Wazzi était aussi assez rassurante, sentir la fourrure frotter contre le tissu de ses bandages rendait Larian incroyablement serein. Lorsqu'il sentit Wazzi se lever de toute sa hauteur alors qu'elle était sur son crâne, il tenta de l'observer et regardant au dessus de lui. Comment allait-elle appréhender sa nouvelle vie? Elle qui n'avait rien vu du nouveau monde comme Owan devait se sentir un peu perdue.

C'est alors qu'elle bondit de son crâne pour aller profiter du sol, ce qui ne sembla pas vraiment lui réussir puis qu’après avoir fait quelques pas elle tomba en arrière à ses pieds. Le forgeron avait toujours du mal à réaliser qu'une créature aussi minuscule et mignonne puisse avoir un tel pouvoir. Les yeux pétillants d'excitations de l'érudite ne mentaient pas, elle semblait vraiment heureuse. Son rire finit par retentir au sommet de la montagne. C'est alors que l'invocation fit une déclaration singulière à Larian qui l'observa de son œil visible avec un air amusé.


-Certains diraient qu'après s'être farci tous les périls qu'impliquent un voyage jusqu'au temple, c'est une juste rétribution, mais je suis heureux que nous partions sur de bonnes bases. J'aime savoir que je peux compter sur ceux qui me sont proches, surtout quand ils connaissent mon secret.

Les yeux de Erine refirent leur apparition dans son esprit. Il aimait aussi savoir que certains étaient prêts à l'aider en cas de besoin, surtout vu le nombre croissant de personnes l'entourant. Il n'osait imaginer la vérité éclater au grand jour et son existence devenir misère et fuite sans fin.
▲ Succès ▲


Dernière édition par Larian Bren le Mar 19 Jan - 15:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Wazzi Guangming
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 11/09/2015
Messages : 28
Double Compte : Wolf Rain
Liens vers la fiche : L'envol de l'esprit
Elément : Terre
Métier : Invocation/Erudite
Inventaire▲

Aventure #3 écrite Mar 12 Jan - 21:08



La redécouverte du monde

Feat Larian Bren.



Comment pouvait-on se montrer aussi "gentil", dans le cadre excessif de l'emploi du dit adjectif, lorsque l'on venait de libérer une puissante invocation, un compagnon pour qui l'on a tout bravé au péril de sa vie parfois. Il aurait du exalter, se lâcher quelque peu sur le vocabulaire au moins, se transcender...

Mais non, Larian était resté simple, tout gentil, avec une réponse à la fois surprenante et cousue de fil blanc. La petite invocation remplie de bonheur baissa soudain les pattes le long de son corps, ferma les yeux et simula, élégamment toujours, un ronflement. Elle fit durer cela le temps d'être sûre que Larian l'avait bien vue et entendue.

Puis elle ouvrit les yeux tout aussi soudainement qu'elle les avait fermé, et se releva mollement sur ses quatre pattes.

" Mon petit Larian..." soupira-t-elle.

" Comment peux-tu dire *c'est une juste rétribution* en plein milieu d'une phrase qui partait assez bien. Exprime ta joie! cria-t-elle. Vas y, lâche toi, crie, jubile, rie!"

L'accent si particulier de l'invocation rendait toujours ses crises de colères assez mémorables. Nul ne pouvait douter du fait qu'elle captivait souvent l'attention.

" Tu es si jeune! Toi et moi connaissons ton secret, toi et moi savons aussi que nos vies respectives n'ont pas été moulées dans de la soierie! Mais au nom des Quatre malheureux, soit heureux!"

Elle se posta fièrement devant lui, assumant parfaitement son envie de rendre son innocence à Larian. Il était si jeune, sa vie était trop courte, il devait profiter de chaque instant. Son passé ne devait pas dicter son futur. Il se cachait déjà comme un lépreux sous ses bandages: il devait retrouver sa jovialité; ou simplement la trouver d'ailleurs. Wazzi ne connaissait pas le Larian "d'avant".

Wazzi grimpa le long des jambes de son humain et se posta de nouveau derrière sa tête, une patte de chaque côté du cou, afin d'éviter de peser sur une seule épaule et de lui donner mal au dos.

"D'autant que ton cher Owan ne m'a pas l'air égayant non plus... pfff, tant de travail devant moi... D'ailleurs! Après cette petite présentation de mon histoire personnelle abréviée que tu es désormais en droit de connaître, j'aimerais que nous parlions du monde... Allez, avançons."

"Faites que cet humain ne soit pas trop soporifique..." pensa-t-elle en croisant les doigts.




©Visuel tout mignon by Ephylix


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #4 écrite Mar 19 Jan - 15:12

Wazzi avait raison, Larian camouflait bien sa joie véritable, comme le reste. Il n'était pas très fan des effusions sentimentales, ça le gênait. Les bandages agissaient comme une protection physique mais son mental était aussi entouré d'un voile, un voile l'empêchant de réellement s'exprimer... sauf quand il était ivre ce qui était assez rare pour être noté. De toutes façon cela ne lui apportait jamais rien de bon, il y avait cru pourtant, à cette amitié entre lui et Erine. La chasseresse et le forgeron, elle aurait put être une source d'inspiration, une muse, elle aurait put être une personne sur qui il aurait put compter. Mais rien de tout cela ne se produirait désormais, il avait vu son regard, jamais elle ne le considérerait comme tout à fait humain, au plus profond d'elle se cacherait toujours la marque de la défiance, la trace du doute. Larian n'y pouvait rien, qui pouvait donc apprécier la compagnie d'un monstre?

Les 4 étaient des êtres injustes, cruels et sans pitié si ils avaient écrit son destin. Qui oserait faire subir à un enfant pareille torture? Qui marquerait à vie un homme et l'empêcherait de trouver le bonheur? Quel bande de dégénérés, leurs enfants avaient plus de sagesse qu'eux.

Wazzi se tenait devant lui, posant tel un héros mythologique faisant son grand discours devant son armée. Ses mots étaient vrais, Larian ne savait pas montrer qui il était. Malgré tout, il était d'accord avec les mots de wazzi, il devait apprendre à se lâcher, malheureusement, il ne se sentait pas en position de le faire. Un réflexe de défense primaire l'empêchait de totalement se lâcher. Il sentit les pattes de l'éclatante s'accrocher à lui et le panda roux reprendre l’ascension de son dos. Il avait encore un peu de mal à s'y faire mais il trouva cette forme de proximité plutôt agréable.


-J'aimerais beaucoup exprimer cette joie infinie qui étreint mon être. J'aimerais beaucoup exprimer ma fierté d'être sorti une nouvelle fois d'un temple en vie et accompagné d'un enfant des 4. Mais je ne peux pas vraiment. J'ai passé trop de temps à camoufler en moi tout ce qui pourrait me faire remarquer, j'ai passé trop de temps à douter. Alors cette joie je vais la garder au fond de moi, mais ne pense pas que je ne la ressente pas. Le temps et ta présence me changeront peut-être, mais pour l'instant j'ai bien peur que tu doive te contenter d'un forgeron légèrement maussade. Mais ne t'inquiète pas, je ferait un effort, et on commencera par t'adapter un espace sur ma tenue, j'ai bien peur que ce vieux tas de chiffon ne convienne pas à notre forme de symbiose.

Il adressa un sourire à Wazzi sous les bandages qui le couvrait.

-En attendant, je serait ravi de te parler du monde, je suppose que des milliers de question bouillonent dans ton esprit, que veux-tu savoir?
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Wazzi Guangming
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 11/09/2015
Messages : 28
Double Compte : Wolf Rain
Liens vers la fiche : L'envol de l'esprit
Elément : Terre
Métier : Invocation/Erudite
Inventaire▲

Aventure #5 écrite Dim 24 Jan - 14:05



La redécouverte du monde

Feat Larian Bren.



Elle comprit donc que le comportement de Larian - son côté parfaitement constant et maussade - n'était pas un bloc de marbre figé et immuable. Il pourrait, avec le temps, se montrer plus spontané et exprimer sa joie plus facilement. Elle songea qu'il n'avait pas le choix de toute façon; à se ronger lui-même de l'intérieur il n'en résulterait que de mauvaises choses. L'angoisse permanente et le stress de ne pouvoir être lui même allaient le bloquer à la fois physiquement, en agissant sur sa santé, mais aussi professionnellement. Comment pouvait-on prétendre à créer l'arme ultime, à devenir LE forgeron du pays, sans laisser son esprit, sa personnalité et ses idées s'échapper librement. Il y avait certes un filtre à tenir en société selon les conventions sociales et sa gêne physique que Wazzi ne comprenait pas complètement. Mais une fois dans son atelier, chez lui, le premier exercice qu'elle lui ferait faire serait de passer plusieurs heures à travailler sans ses bandages. La porte verrouillée certes, pour que personne ne le voit par mégarde, mais il devait se créer son lieu de "lâcher prise". Tout comme elle devait avoir le sien chez lui, peut être une niche en hauteur sur une étagère, donnant sur l'extérieur comme un aquarium flottant, afin d'observer ce nouveau monde et prévenir de l'arriver de clients. Et sur Larian et bien...

"Une capuche/nacelle très large, dans un tissu délicat et rembourré, avec deux accroches à l'avant pour venir agripper ton bas de pantalon. Autrement je pourrais t'étrangler avec le poids, ce qui ne profiterait à personne. Et deux poignets internes pour prendre appui et m'aider à me propulser au dehors en cas de soucis."


Elle parlait avec un pragmatisme tout naturel, et son ton n'avait pas changé en évoquant la possibilité d'un étranglement. Elle ne faisait que résonner en scientifique, et les émotions ne transparaissaient pas dans ces moments la. Ce qui pouvait prêter au rire ou à la confusion selon les situations et les personnes.

Quant à ce monde dont elle ignorait beaucoup de choses, elle avait très envie de regarder une carte et de se situer, car elle était aujourd'hui complètement dépendante de Larian pour se diriger et cela la mettait terriblement mal à l'aise. Elle voulait également repérer les sites de fouille et de spéléologie. Elle avait été libéré dans ce but après tout, et peut être une quête intéressante se présenterait à eux. Avec Owan en compagnon pour veiller sur eux et les protéger des dangers ils pourraient partir à la recherche des métaux les plus purs. Mais cette entreprise restait lointaine, car il lui fallait mener des recherches sur la disposition minéralogique de ce pays. Et les indices pouvaient se cacher dans biens des récits: du journal intime de chasseur à l'encyclopédie de monstres.

" Me vient une question tout d'un coup... ou plutôt deux. Non trois! Allons nous dans une cité? Combien y en a-t-il dans ce pays, et y'a-t-il là bas ce que l'on appelait autrefois une bibliothèque? Un endroit où sont stockés des centaines de livres. Et ne me dit pas qu'il n'y a pas de livres en ce monde ou j'essaye encore de me suicider!"





©Visuel tout mignon by Ephylix


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #6 écrite Mar 2 Fév - 23:25

Wazzi avait de la suite dans les idées. Cette nacelle serait parfaite. Savoir la maîtresse du savoir dans son dos serait sans doute déroutant mais il pourrait s'y faire. Avec deux cerveaux, dont l'un empli de connaissances en tout genre, aucun risque que quoi que ce soit leur arrive. De toute manière, avec le puissant et rusé Owan à leurs côtés pour les protéger et les guider, ils étaient sûrs de faire de grandes choses. Quelque chose apaisait Larian chez l'invocation. Sa manière de parler était étrange, elle avait un accent qu'il n'avait encore jamais entendu. Mais son timbre de voix portait en lui une certain quiétude communicative. Le forgeron arbora un sourire, nul doute possible, il avait été dans la bonne cellule.

Les questions ne tardèrent pas à fuser, c'était compréhensible pour quelqu'un qui n'avait pas encore put avoir l'occasion de voir le nouveau monde. Owan aussi lui avait posé bien des questions. Et comme avec lui il devrait y répondre du mieux qu'il pouvait. Wazzi avait d'ailleurs commencé par les basiques, un peu comme le renard blanc mais avec quelques variations. Il encaissa le tout et formula mentalement sa réponse, il se devait d'être précis.


-Mon travail de forgeron au service de Dame De Larose est situé en bordure de Lüh, la plus grande ville de l'île et le seule autre d'ailleurs à l'exception de la récente Rorn supposée apporter la stabilité au nord. Lüh est toutefois ce qu'on pourrait appeler la capitale ou vit le Prince, notre dirigeant. Cette ville apporte de nombreux plaisirs et services. Et l'un d'eux est justement une gigantesque bibliothèque, la plus grande de l'île sauf collection privée inconnue. Je fait d'ailleurs parti des chanceux de l'île à savoir correctement lire et écrire. Je tiens d'ailleurs un journal et j'ai un livre de croquis pour mes concepts, que tu as vu. On peu dire que ce sont des choses que je chéri tout particulièrement car rare et peut-être un jour utile pour les futurs générations. Mon travail ne mourra pas avec moi. En tout cas je pense que cela répond à tes questions voir même un peu plus. N'hésite pas à me demander ce que tu veux, je répondrait au mieux?
-
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

La redécouverte du monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A la découverte du monde féerique et rocambolesque des contes...
» A la découverte du monde [Terminé]
» Redécouverte en terrain connu. {pv. Freyja}
» Partons à la découverte du monde! [Nuage Angélique et Petit Rêve ]
» Elfe à la découverte du monde croise compagnie de nains

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: La Traversée de la Rivière Blanche-