Suhaila Manjhi, le "Clair de Lune" [Fini]

Partagez | .
 

 Suhaila Manjhi, le "Clair de Lune" [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Dim 10 Jan - 16:39


  I) Identité


   Nom: Manjhi (Man-nji)
   Prénom: Suhaila (Souayla)
   Sexe: Féminin
   Âge/date de naissance: 22 ans, née en l'an 36


   II) Caractère

   L'âme de Suhaila semble être pleine de paradoxes, animant une personnalité plutôt complexe. Elle est enjouée, très vive et pleine d'énergie (de façon déplacée parfois), elle est aussi très peu patiente. Mais en de très rares occasions peut se révéler posée et calme. Curieuse mais versatile, son intérêt peut vite s’essouffler. C'est une femme fonceuse et un peu trop désinvolte face au danger (à moins qu'il ne mette en péril la vie de ses proches). Dans une même dynamique, elle prend un certain plaisir à se battre, non dans une dimension cruelle loin de là, mais plutôt dans l'effort physique qui l'incombe et se révèle de ce fait pleine d'ardeur au combat (il n'est pas rare qu'elle se place en première ligne). Elle à mit sa vie en danger bien des fois, peut-être même sans s'en rendre compte et devient ainsi une source d'inquiétude pour les personnes qui l'apprécient. Une peur pourtant l'assaille : l'orage la tétanise sans raison depuis son plus jeune âge. Elle est bornée et têtue et n'apprend réellement que de ses erreurs (même si elle ne l'avouera pas) et ne suivra pas un conseil s'il va à l'encontre de son objectif, peu importe de qui il vient. Au premier abord elle n'est pas farouche face aux étrangers, loin d'être craintive ou timide (attention toutefois à ne pas la toucher sans son autorisation). Très attachée à l'image de sa famille, avoir une place dans son cœur se révèle pourtant long et complexe. La nature est pour elle une entité à part entière d'une grande beauté qu'elle chérit et vénère comme un don fait par les Dieux. Chasseuse mais respectueuse, elle adresse une prière à tout être éteint de ses mains ou non. Elle médite quotidiennement au bord d'une rivière, sous l'ombre d'un arbre ou encore au sommet d'une colline, puisant la sérénité que lui offre la nature. Elle évite les villes et ne s'y rendra que par nécessité, même si la curiosité guide parfois ses pas. En ce qui concerne les "invocations", elle mesure toute la divinité qui les anime et ne les appelle d'ailleurs pas ainsi, mais bien "Demi-Dieu" ou "Enfant des Dieux". Elle les considère évidemment supérieurs aux hommes, espérant une pleine harmonie entre eux. 


   III) Physique

   La deuxième née Manjhi est une guerrière rapide, endurante et efficace, au corps finement affuté, elle le connait sur le bout de ses doigts (encore heureux) et l'estime comme son plus grand allié face aux tumultes de la vie. Par extension, elle s'évertue à le renforcer de bien des manières, jour après jour, sans faillir. Un corps mesurant 1m75 (elle est peut-être sensiblement plus grande que la majorité des femmes) dont l'épiderme basané n'est que le reflet de ses origines et de son mode de vie. Sa chevelure est pourtant étonnement claire, d'un blond proche du blanc qu'elle attache souvent et qui lui confère une originalité non négligeable. Ses yeux n'ont pas suivit le rythme et se sont cantonnés à un brun sans prétention qu'elle maquille de couleurs vives, associant un bleu électrique à un rose vibrant. Un petit cercle blanc, dont la symbolique n'est pas des plus heureuses, surmonte son front et vient ponctuer l'exotisme de son faciès. Elle se couvre de tissus noués, d'une grande qualité, toujours colorés dans des tons plutôt marins de préférence (comme une association de bleu et de vert) et les souligne avec un tissu d'un jaune solaire. Ses mollets sont renforcés grâce à du cuir robuste (elle marche pieds nus). Son avant-bras droit est paré d'un grand bijou doré et son biceps d'un bien plus fin bracelet platiné. Sa tête est quant à elle ornée d'une coiffe semblable à une couronne faite d'un métal précieux. Elle porte, pour finir, un demi masque rouge, fait d'une dense fourrure et représentant la mâchoire d'un animal sauvage (elle l'utilise pour se protéger du sable et de toutes autres particules indésirables, dans un soucis d'anonymat, ou pour se donnant un air bien plus féroce).


   IV) Vie

  Le peuple Sooraj, connu (mais très peu à vrai dire) comme le "Peuple Guerrier aux Lances", se trouve être majoritairement nomade. Son point d'ancrage est apparemment proche du Désert Ambré, mais n'est à ce jour connu que de ses membres. Conduit par la famille Manjhi, il est aujourd'hui mené par Ajitabh le "Conquérant du Ciel", soutenu dans l'ombre de son autorité par sa femme Jyoti la "Lumineuse". La famille maîtresse est celle qui se pare des bijoux les plus voyants. Deux coutumes orchestrent la vie des Sooraj, la première stipule que chaque enfant âgé de 13 ans doit se soumettre à des épreuves qui détermineront son rôle dans le peuple. Sans l'avouer, tous aspirent au statut de guerrier, mais chacun trouve sa place au final. La deuxième coutume veut qu'à l'âge de 20 ans, tout guerrier proclamé doit s'honorer de la protection d'un Demi-Dieu. S'il faillit à son devoir, il se verra considéré comme un Akela, un "Solitaire" aux yeux du peuple et ne sera, de ce fait, plus un membre à part entière (leur présence étant assez déconseillée sur leur territoire). Même si les échanges sont toujours possibles, la honte les poussent fréquemment à s'exiler d'eux même et à couper tout lien avec le reste du peuple.

   Famille : Les Manjhi

Ajitabh le "Conquérant du ciel" :
Âgé de 49 ans
Le père de Suhaila est un dirigeant né. Sévère mais juste, il est un chef très respecté du peuple Sooraj qui le suivrait jusque dans la mort. Il reste autoritaire dans son rôle de père, d'une subtile bienveillance. Aimant, protecteur mais réservé, on le confond facilement avec un homme froid mais il n'en est rien.
Son invocation, Hashmal:
 

Jyoti la "Lumineuse" :
Âgée de 44 ans
La mère de Suhaila porte son prénom à merveille. D'une aura très solaire, elle inspire sympathie et respect. Douce et accueillante, à l'instar de son mari elle est discrète dans le gouvernement des Sooraj mais reste d'un soutien indéfectible. Le temps ne semble pas avoir d'emprise sur elle tant elle conserve la beauté et la fraîcheur de sa jeunesse.

Ravija la "Fille du Soleil" :
Âgée de 26 ans
L'aînée de Suhaila est une femme forte et déterminée. Bien plus calme que sa cadette, elle est un fin stratège et réfléchit toujours avant d'agir. Protectrice mais parfois moralisatrice à l'égard de sa sœur, elle n'en reste pas moins aimante et peu se révéler taquine. Une rivalité non avouée lie Suhaila à son aînée Ravija.
Quilin, son invocation:
 




   Histoire :

  Deux bonheurs, teintés de déception.
  Par une journée chaude et ensoleillée, au beau milieu des Sooraj, un heureux évènement animait les débats. Un garçon ou une fille ? Comment sera-t'il ? Suivra-t'il les pas de son père, deviendra-t'il un guerrier ? Sa mère lui fera-t'elle cadeau de sa beauté ? Jyoti la "Lumineuse" allait donner naissance à un enfant, plongée dans les bras de son amour Ajitabh. Accompagnée par les musiciens, sa douleur restait muette et pudique. Finalement, la petite Ravija "Fille du Soleil" embrassa le monde dans des cris propres à un nouveau né. Pendant une seconde, le visage d'Ajitabh mima la déception, se remémorant son envie d'avoir un fils. Il se reprit bien vite pourtant, sa chair restait sa chair et il la chérirait en tant que telle.
  Quatre années plus tard, le second spectacle d'une naissance avait lieu en toute discrétion, par une nuit éclairée de son astre sphérique. Suhaila le "Clair de Lune" dévoila sa chevelure lumineuse au grand étonnement d'Ajitabh, mais nullement à celui de sa femme. Le visage de cette dernière s'illumina en pensant au cadeau que son arrière grand-mère avait fait à sa fille. Elle ne l'avait évidemment pas connue, mais elle avait tellement fait parler d'elle, que la "Lumineuse" connaissait les subtilités de son existence. Elle se promit à elle même qu'elle lèguerait l'héritage de cette histoire à Suhaila, la descendante de Laksha la "Rose Blanche". Quoi qu'il en était, ce n'était toujours pas un fils. La vie ne lui cèdera pas ce présent, Jyoti ne mettra par la suite plus aucun enfant au monde. Il n'était qu'un homme qui avait souhaité un héritier, mais il armerait ses filles comme il l'aurait fait avec un fils, les désirant dignes héritières du guerrier qu'il est.

  Enfance heureuse, armée pour la vie.
  Ajitabh oublia bien vite ses désirs misogynes en voyant ses filles grandir, s'endurcir et s'embellir année après année. Il leur enseigna le plus tôt possible les rudiments du combat et du maniement de la lance. Assidue et sérieuse, Ravija semblait toute désignée à lui succéder. Suhaila rejoignit sa sœur à l'entrainement quand son âge le lui permis. Bien plus dissipée, elle mettait sa sœur au défi pour savoir qui était la plus forte. L'expérience accordait toujours la victoire à Ravija, mais Suhaila n'était pas en reste et réduisait peu à peu l'écart qui les séparait, tant elle apprenait vite. Elles allaient devenir de puissantes guerrières, il en était sûr. La plus petite semblait avoir développé une peur de l'orage inexplicable pour tous. Elle le ressentait comme une faiblesse de son esprit, mais la douceur de sa mère était d'un secours sans égal. Jyoti, à l'instar de son mari leur inculquant la force, s'attelait à leur apprendre la douceur. Chacune s’épanouissait dans la musique : Ravija au Baansuree (une sorte de flûte) et Suhaila à la Sangeet (semblable au luth). A l'unisson, elles avaient le pouvoir de transporter bien des cœurs, le premier étant celui de la "Lumineuse" qui n'en devenait que plus solaire. Elle leur enseigna également à respecter la nature, à méditer, ainsi que l'histoire des Demi-Dieux et leur présenta en toute logique Hashmal, le protecteur d'Ajitabh. Un grand lion imberbe qui inspira de la crainte chez Ravija et de l'engouement chez Suhaila. Mais le temps fit son œuvre et tous vivaient dans une absolue cohésion.

  Le destin, ou les fruits de l'entrainement.
  Vint le jour du treizième anniversaire de Suhaila, jour de l’Épreuve qui déterminerait si oui ou non, elle suivrait les pas de son père en tant que guerrière proclamée. Elle avait pu assister, quatre ans auparavant, à celle de sa sœur qui s'en était sorti haut la main. La première épreuve était centrée sur l'accomplissement des guerriers, les perdants continueraient dans d'autres évaluations pour déterminer leur rôle. Mais ça lui était égal, Suhaila voulait réussir la première et rien d'autre. L'épreuve était tout simplement un combat entre tous les enfants présents, le but étant de neutraliser ses adversaires sans les blesser (les faire tomber suffisait en général). On mesurait ainsi leur force, leur équilibre, leur agilité mais aussi leur maîtrise, parfois leur esprit stratège quand certains décident de s'allier. Car à la fin, il ne ressort que deux vainqueurs. Ravija avait opté pour de la stratégie, mais Suhaila ne semblait pas vouloir aller dans ce sens. Elle enchaîna les maniements de sa lance avec une grande rapidité, neutralisant uns à uns les autres enfants. Par instinct, elle continua même jusqu'à menacer le dernier encore debout, avant d'être interrompue par la fin de l'épreuve. Elle n'avait pas échoué face à sa sœur et c'est tout ce qui lui importait, même si la fierté de ses parents combla son cœur de petite fille.
  L'une et l'autre guerrières accomplies, elles pouvaient à présent s'atteler à la protection de leur peuple. Leur père leur offrit donc à chacune un merveilleux bijoux qui ornerait leur tête. Libres de leur mouvements, leur style se distinguait de plus en plus. Ravija était pleine de maîtrise, de technique et de fluidité, cherchant les points faibles de ses adversaires, calculant ses attaques. Suhaila était elle beaucoup plus instinctive, se jetant sur son adversaire, frappant encore et encore. Son endurance lui permettait de tenir un rythme soutenu. Le résultat était finalement le même, seule la route arpentée était différente. De nombreuses fois elles combattaient l'une contre l'autre, par amusement ou encore pour un règlement de compte. Ravija gagnait toujours et cela avait le don d'irriter sa sœur qui se murait dans le silence après chaque défaite.
  Mais elles restaient chacune des enfants pleines de vie, avides de découvertes, s'émerveillant de tout nouveau paysage.

  Brisé, le Clair de Lune anéantis.
  Suhaila était excitée comme une puce, comme jamais elle ne l'avait été auparavant. C'était le jour de ses vingt ans, jour où elle allait enfin s'honorer de la protection d'un Demi-Dieu. Comme toujours, son aînée faisait la fierté de sa famille part sa réussite. Elle avait, quelques années auparavant, libéré un grand oiseau répondant au nom de Quilin. Une enfant d'Aer qui était pour elle une partenaire parfaite, tout aussi calme et protectrice. Suhaila l'appréciait beaucoup, mais voilà qu'elle devait suivre les pas de Ravija et libérer elle même un Demi-Dieu. Comme pour tous, elle devait se rendre dans un temple, seule et avait trois jours pour revenir. A cette époque, le temple le plus proche était celui de l'Eau. La veille, les deux sœurs prirent quelques instants pour s'abandonner à la douceur d'une mélodie, comme elles l'avaient fait pour Ravija, leur apportant du courage.




  Elle se rendit donc au temple d'Aqua, d'un pas déterminé et enjoué, comme si les jeux étaient déjà fait. Mais la réalité la rattrapa bien vite. Elle se mesura au Demi-Dieu répondant au nom de Kipine, un lion des mers, à la peau cuivrée, fait de tentacules et carnassier. Là avait bien été sa faute, elle ne voyait là dedans que son profit, la valeur superficielle qu'elle allait retirer de sa réussite. Et ce fameux Kipine avait vu clair dans son jeu dès le début et décida de s'amusa d'elle comme on le fait avec un jouet, pendant plusieurs jours. Finalement, il eu la délicate attention d'expliquer à une Suhaila morte de fatigue, les raisons de ses agissements, avant de lui apporter son malheureux verdict. Le choc était grand et lui semblait irréel. Qu'allait-elle faire à présent ? Fuir maintenant et ne jamais porter la honte que lui incombait son échec ? C'était une option qui avait malheureusement une grande place dans ses préférences. Mais elle ne pouvait pas se résoudre à quitter les siens, sans dire un mot, sans les voir une dernière fois. Elle resta stoïque plusieurs heures à l'extérieur du temple, appréhendant la suite des évènements. Elle allait devoir affronter le regard du peuple, de sa famille mais surtout celui de son père. Elle s'attendait à essuyer les moqueries de sa sœur en plus du reste. Le corps et le cœur fébriles, ce qu'elle prit pour de l'inconscience la guida enfin auprès des siens...

  La honte, portée à jamais.
  La voilà enfin, seule, sans la compagnie d'un Demi Dieu, sous le regard ahurit et le silence de tout un peuple. La distance qui la séparait de son père se réduisait à une allure qui lui semblait infinie. La honte acculait son corps, le regard vissé sur le sol elle ne pouvait se résoudre à lever les yeux et affronter ceux de son père. Ce silence pesant persistait, furtivement elle regarda en face d'elle et vit Ajitabh, Jyoti et Ravija se tenant fermement face à elle. Trop rapidement elle revint vers le sol, ne mesurant pas la hauteur de leur déception. L'éternité de cet instant prit fin et la voilà maintenant face à son père, le "Conquérant du Ciel" qui à ce moment se devait d'agir en chef et non en père. La suite elle ne la connaissait que trop bien, fermant les yeux elle se mit à l'imaginer, tout en l'exécutant. Elle devrait d'abord poser un genoux à terre, lever les yeux au ciel et attendre sa sentence. Le "Conquérant du Ciel" immergerait son pouce dans un bol que tenait la "Lumineuse" entre le creux de ses mains, renfermant le Chitr (sorte de peinture blanche utilisée dans ce seul rituel). Il approcherait ensuite sa main du front de celui qui avait fauté, le marquant d'un cercle illuminé.
  C'est en sentant la chaleur de son père sur son front que de fines larmes perlèrent sur les joues de Suhaila. Elle se décida enfin à ouvrir les yeux pour affronter cette dure loi qu'était celle de son peuple. Ce n'était alors pas de la déception qu'elle lisait dans les yeux de sa famille, mais de la tristesse. Tous savaient ce qui allait advenir, Suhaila prendrait quelques affaires et les quitterait avant le couché du soleil, sa fierté l'empêcherait certainement de revenir auprès d'eux. Ajitabh, comme à l'accoutumé, lui tendit un flacon de Chitr. Car oui, les Akela se devait de porter leur marque tous les jours et la peinture n'étant que ce qu'elle est, le temps l'effacerait. Quel châtiment que de devoir sans cesse marquer son corps de la honte que l'on porte dans son cœur...
  Le jour allait bientôt voir sa fin, jamais le "Clair de Lune" n'avait connu un si long silence au sein de son peuple. La famille Manjhi se réunit alors une dernière fois. Ajitabh était silencieux et fermé, Jyoti versait quelques larmes et lui souhaitait du courage avant de la prendre dans ses bras. Ravija quant à elle semblait bouleversée et ne savait trop quoi dire. Les derniers mots qu'elle adressa à sa cadette furent "sois forte" d'une voix qui résonnait encore parfois dans la tête de Suhaila. Tout lui paraissait irréel. Elle essuya finalement ses quelques larmes d'une revers de la main et se jura à cet instant qu'elle n'aurait plus jamais à le refaire. Redevenue ce qu'elle était, forte et fière (du moins en apparence), c'est sur ces mots qu'elle tourna le dos à son ancienne vie.

  Le Clair de Lune, solitaire.
  La voilà à présent parcourant seule Arcane, comme elle aurait pu le faire en tant que Sooraj à part entière. Elle avait enfoui profondément en elle ce qui avait été pour elle l'un des pires moments de sa vie et n'y reviendrait pas. Voilà déjà deux ans qui la séparait de sa famille et de son peuple, sa fierté la forçant effectivement à les fuir, comme l'avait prédit Ajitabh, le "Conquérant de Ciel", Jyoti la "Lumineuse" et Ravija la "Fille du Soleil".


   V) Autres

   Métier : Aucun spécifique à ce jour
   Signes particuliers : Maîtrise la lance, peur des orages, résistance à la chaleur
   Rêve, ambition : Retrouver son honneur auprès de son peuple

   VI) Hors Jeu

   Comment avez vous découvert ce forum? Anciennement membre
   Comment trouvez vous l'intrigue de ce forum? Toujours fun et original, c'est bien pour ça que je tente un retour triomphal !
   Comment trouvez vous le design de ce forum? Toujours aussi esthétiquement joli
   Avez vous lu le règlement? Cadeaux ! et bonne année !
   Avez vous vu le tchat? Ouaip
   Savez vous comment voter pour le forum? Voui voui
▲ Succès ▲


Dernière édition par Suhaila Manjhi le Mer 13 Jan - 22:57, édité 37 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1833
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Dim 10 Jan - 17:39

Bonjour et bienvenue sur Arcane !

Ton personnage me semble plein de promesse, hâte de lire ça ! Préviens moi dès que tu auras fini pour que je corrige ta fiche Wink

Et juste par curiosité, qui étais tu avant sur le forum ?


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #3 écrite Lun 11 Jan - 15:16

Hello Hello !
Déjà, bien que je t'ai répondu sur la Box, je le redis ici si ça intéresse : j'étais Iseult Trencavel Wink à bon entendeur

Sinon, j'avais une petite question : je compte faire jouer Suhaila d'un instrument (déjà à savoir si ça ne fait pas un "trop") et je ne trouve malheureusement pas les informations, mais y a t-il des instruments (noms) spécifiques ? Par exemple il existe peut-être un genre de guitare qui porte un nom particulier ? Ou peut-être que des instruments propres au peuple Sooraj peuvent être les bienvenus ?
Voilà voilà :p Merci !
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1833
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

Aventure #4 écrite Lun 11 Jan - 15:37

Bonjour !

C'est vrai qu'aucune documentation n'existe sur les instruments de musique, bonne remarque !

Tu peux librement t'inspirer de ce qui existe dans notre monde, eventuellement instrument traditionnelle de tribus africaines si tu veux quelque chose d'exotique, tant que l'instrument en question n'utilise aucune forme d'électricité pour être produit ou fonctionnel, il peut exister sur arcane.


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #5 écrite Mar 12 Jan - 22:28

Voilà Voilà ! Tout fini ! J'imagine que des fautes m'auront échappé mais j'espère que ça ne sera pas l'apocalypse.

Le premier qui me dit qu'après Les Sooraj, y a le repassage, je l'empale !!!
Bisous bisous :p
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Ephylix
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2452
Double Compte : Nausicaä Ludwiga
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique !
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Vêtements:
 

Armes:
 

Autre:
 

Sceau personnel:
 


Sorts :
Sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #6 écrite Mar 12 Jan - 23:58

Hey, rebienvenuue o/








Prendre le temps de ne rien faire.
Prendre le temps de lire la parodie d'Arcane.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #7 écrite Mer 13 Jan - 15:13

Merci Mademoiselle Very Happy
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1833
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

Aventure #8 écrite Mer 13 Jan - 21:58

Bonsoir ! Merci d'avoir patienté.

J'adore ta fiche ! La lecture m'a beaucoup plu et l'idée que la fille du chef finisse déchue et plongée dans la honte ça m'a quand même fait une petite boule à la gorge ! Tu l'as très bien écrit.

Cependant (bha oui...) j'ai un point de ta fiche qui me chiffonne : Ta couleur de cheveux. Si aucun de tes ancêtres n'a jamais eu les cheveux blonds, soit tu essaies de dire que ta mère a trompé ton père (assez incohérent avec ton histoire) soit c'est de l'albinisme, sauf que j'ai eu beau faire des recherches l'albinisme de cheveux uniquement (sans peau et yeux) ça n'a pas l'air d'exister. Alors il faudrait que tu rajoutes un ancêtre ayant eu cette couleur de cheveux dans ton histoire.

Et encore une petite chose, si tu es né en l'an 35 tu as 23 ans et non pas 22

Voila bon courage pour les modifs et à bientôt !


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #9 écrite Mer 13 Jan - 22:57

Aaaaah merci ! Ca me fait très plaisir si ça t'a plu Very Happy

Pour la couleur de cheveux c'est vrai que j'avais hésité. Dans ma tête, qu'ils n'aient pas connaissance d'un ancêtre aux cheveux clairs n'en rendait pas impossible l'existence... MAIS, j'ai rajouté un petit bout et finalement c'est pas mal Smile

"Suhaila le "Clair de Lune" dévoila sa chevelure lumineuse au grand étonnement d'Ajitabh, mais nullement à celui de sa femme. Le visage de cette dernière s'illumina en pensant au cadeau que son arrière grand-mère avait fait à sa fille. Elle ne l'avait évidemment pas connue, mais elle avait tellement fait parler d'elle, que la "Lumineuse" connaissait les subtilités de son existence. Elle se promit à elle même qu'elle lèguerait l'héritage de cette histoire à Suhaila, la descendante de Laksha la "Rose Blanche"."

Voilà ! Et j'ai aussi changé la date de sa naissance, mea culpa !
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1833
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

Aventure #10 écrite Mer 13 Jan - 23:03

C'est bon pour moi je te valide !

BON JEU


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
 

Suhaila Manjhi, le "Clair de Lune" [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Edition Clair de Lune
» Un rendez-vous au clair de Lune [PV Melody]
» Pratiquant la magie au clair de lune...
» [UploadHero] La Septième compagnie au clair de lune [DVDRiP]
» Un pique-nique au clair de lune [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Section RP :: Présentations :: Présentation des humains :: Fiches Fantômes des Humains-