Top-Sites

Votez toutes les deux
heures ♥

Fermer
Ouvrir [Village de Sirk] Retrouvailles Imprévues - Page 2
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 [Village de Sirk] Retrouvailles Imprévues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Membres
Kris
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 320
Double Compte : Hasmaël
Liens vers la fiche : .
Résumés des Rps
Elément : Feu
Métier : Maître Assassin - Haut Noble de Lüh - Gérant du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh - Bienfaiteur du Marché aux Saveurs
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] Dreydwiin, le Seigneur des mers [Eau]
Inventaire : .
Equipements
200 Tsuris
Une épée
Trois couteaux de lancer
Deux dagues

Sac sans fond
1 cape d’invisibilité [23Mns]
1 pansement coagulant [0.6M]
8 gélules Anez

Manoir
Boite aux lettres
Pièce secrète

Inventaire▲

Aventure #26 écrite Jeu 25 Fév - 22:25


L’échange que nous avions devenait déplaisant. Tout d’abord lorsqu’elle m’évoqua son histoire de famille qui me paraissait comme les caprices d’une adolescente en pleine crise. Probablement étais-ce pour cela qu’elle avait quittée sa famille pour rejoindre Lüh, et refusée d’être ramenée chez elle lorsque les chasseurs de primes furent envoyés. Tout cela pour finalement se retrouver dans un état déplorable, à mendier l’hospitalité, le bain, le couvert et une once d’estime. Comment pouvait-elle ainsi parler de sa famille. N’avait-elle pas conscience de la chance incommensurable qu’elle avait de la posséder encore ? Combien comme elle, nés hors des murs de la Capitale, pouvaient se vanter de ne pas avoir connu la douloureuse séparation hâtive de ses parents ?  Et elle, qui avait encore mère, père et frère à l’entendre, venait injurier son nom jusqu’aux plus anciens membres.

Un tel comportement fit marquer mon visage de mon déplaisir à l’entendre, d’autant plus qu’il n’était plus dans l’ombre. Cela ne s’améliora pas, lorsqu’elle me contredit. Sans doute étais-ce l’égo à cet instant, alimenté par ses précédents propos, mais je ne pouvais faire autrement que mal prendre ce qu’elle me dit. Prétendre ainsi avoir vécu l’aventure après s’être arrêté à deux Temples, dont l’un était si proche de Lüh qu’il correspondait à une demi-journée de marche au plus long. Elle qui n’avait fais que quelques jours entre la ville du Prince et la Montagne Zan, venait prétendre avoir vécu l’aventure, remettant en cause mes dires, moi qui avait dix années à parcourir cette île et ses infinis dangers. Je vivais la vie qu’elle prétendait vouloir avant même qu’elle ne se rebelle contre l’autorité parentale, et elle venait me reprendre lorsque je lui disais qu’elle allait seulement la vivre ?  

Cela n’arrangea rien lorsqu’elle déclina ma présence à ses côtés, la qualifiant  de « non indispensable ». Voila bien la première fois que l’on m’accordait cette vision des choses. Sans moi, elle serait probablement avec une cheville en moins si ce n’est plus. Sans moi, seuls les Dieux savent ce que les chasseurs de primes auraient fais d’elle avant de la rendre. Sans moi, elle serait encore dehors empestant tel un Mucor les heures de voyages, moins présentable qu’un Dramios. Sans moi, cela fait longtemps que son « aventure » serait terminée. Comment pouvait-elle ainsi me repousser alors que je lui tendais la main, bien que je me demande bien plus maintenant par quelle absence de logique je le fessai. Et lorsqu’elle tint le contraire de ce que je lui avançai quant aux préparations, je perdis patience. Voila que maintenant, elle me disait à moi, ce qui était le mieux pour partir à l’aventure ? Sans doute sa si longue expérience rivalisait avec la mienne ! Agacé au plus au point, je ne lui répondais pas et me lever pour lui tourner le dos. L’appétit m’avait quitté et je me passerai du désert que je renvoyai lorsque la porte s’ouvrit à peine.

Debout face à la grande fenêtre de la pièce, je regardai l’extérieur, essayant de me calmer. Muselé, je ne pouvais lui expliquer ma manière de penser, obligé d’incarner cet Akelar, ce frère calme et bienveillant, si je ne voulais pas attirer l’attention quant à mon usurpation. En observant la partie Nord du village, j’aperçu soudainement du coin de l’œil l’esquisse de la salle d’archives. Sans vraiment songer à ce que je disais, je lui fis une proposition qui avait pour réel but de changer de sujet.  


- Vous ferez comme bon vous semble. Commençai-je pour mettre un terme à la précédente discussion. Au second étage vous trouverez des livres, mais je doute qu’ils soient les plus adaptés à vos préparations. Amorçai-je, d’une voix sèche qui se différenciait sans mal de la chaleureuse de nos retrouvailles hasardeuses. Ils ne relatent, de ce que j’ai vu, que d’histoires et de travaux peu intéressant. Sur la droite en sortant, il y a néanmoins une salle dîtes d’archives. Elle y regroupe parchemins et livres relatant aussi bien de sciences que de récits d’aventures, en passant par des cartes et des énigmes. Toute une vie à parcourir notre monde en une pièce. Continuai-je avant de tourner quelques instants mon visage sur le côté. Vous trouverez peut-être ces connaissances que vous réclamez. Terminai-je en replongeant mon regard sur l’extérieur, cherchant encore un calme qui ne semblait pas vouloir venir.                    



Cartographie du Rez-de-chaussée:
 
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Luce
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : KoenVM
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 376
Double Compte : Roderik Mortier
Métier : Aucun pour le moment
Invocation(s) : Winglece
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #27 écrite Ven 26 Fév - 20:43

Retrouvailles Imprévues


Méprise Mortelle




Les yeux papillonnant de stupeur, elle ne comprenait pas le soudain changement de comportement du haut-noble. Avait-elle dit quelque chose qui l'aurait contrarié ? Sans doute n'avait-il pas apprécié la tournure des propos de la jeune femme ou qu'il n'acceptait pas le refus qu'elle venait de lui faire. Mais il fallait se rendre à l'évidence, elle ne pourrait pas toujours compter sur son influence ou de son savoir éternellement. Un jour, il lui faudra grandir et répondre par elle-même à ses besoins. Ce jour-là n'était pas encore venu et cracher sur la bienveillance et la patience de cet homme n'était pas envisageable. Lorsqu'elle aurait la maturité et les capacités, elle lui rendrait la pareille.

Supposant que l'heure n'était plus à la discussion ni même à la dégustation, la jeune femme se leva. L'expression un peu penaude suite à la tournure que prenait les choses. Elle s'avança à quelques pas de la fenêtre pour apercevoir le long bâtiment se trouvant, comme indiqué, à droite du domaine. Elle se souvenait l'avoir entre-aperçu lors de ses aller-retour sans pour autant deviner sa contenance. A présent, elle pouvait se vanter de le savoir.

« Je m'y rendrais, alors. Demain, avec votre accord. A moins que vous ne soyez pas contre l'idée que je puisse les consulter sur-le-champ. » Son intonation portait davantage sur le questionnement que l'affirmation. Elle ne souhaitait pas ennuyer le haut-noble avec cette affaire plus qu'il ne semblait l'être à présent.

Pour autant, elle appréciait l'intention de son bienfaiteur de l'aider dans ces projets. Certainement que la découverte du monde est une chose qui lui tient à cœur et que l'idée de le faire partager à ses amis lui soit bonne. Luce ne savait que penser à tout cela. Ne souhaitant pas finir cette soirée sur une touche d'incompréhension et de froideur, elle s'efforça de lui demander :

« Vous ai-je froissé ? Vous semblez si distant tout à coup. »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Kris
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 320
Double Compte : Hasmaël
Liens vers la fiche : .
Résumés des Rps
Elément : Feu
Métier : Maître Assassin - Haut Noble de Lüh - Gérant du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh - Bienfaiteur du Marché aux Saveurs
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] Dreydwiin, le Seigneur des mers [Eau]
Inventaire : .
Equipements
200 Tsuris
Une épée
Trois couteaux de lancer
Deux dagues

Sac sans fond
1 cape d’invisibilité [23Mns]
1 pansement coagulant [0.6M]
8 gélules Anez

Manoir
Boite aux lettres
Pièce secrète

Inventaire▲

Aventure #28 écrite Mar 8 Mar - 14:14


Je ne parvenais toujours pas à retrouver ce calme que je brandissais depuis plusieurs jours maintenant. Jouer Akelar commençait à se faire pesant, Kris grattant de plus en plus fort à la porte que je peinai à maintenir close. J’allais devoir le laisser agir très prochainement, sans quoi à tout moment, il pourrait l’enfoncer et causer la fin de la partie d’échec. Un échange entre moi et le Prince, qui fut stoppée en cette soirée par celle qui venait me quémander une nouvelle fois assistance, pour au final se prétendre prête à partir seule. Je ne comprenais pas sa manière de penser, elle savait pourtant ce qui se passait lorsque je n’étais pas à ses côtés, et qu’au final, c’est vers moi qu’elle revenait pour me demander d’arranger les choses. Alors pourquoi vouloir quitter Sirk seule ? Pourquoi ne pas vouloir écouter les conseils de celui qui a déjà vécu ce qu’elle réclame de vivre ?

Je ressentais de l’agacement de son désaccord avec moi, de son refus à me faire gagner du temps, de sa présence. Ce fut pourquoi je profitai de sa proposition de s’y rendre sur-le-champ. Par ailleurs, cela allait peut-être tourner à mon avantage finalement, cette idée venu d’un déplaisir qu’était de lui donner l’accès aux archives.. Il y avait sans doute là-bas d’importantes informations, dont je n’aurai jamais le temps de me charger du tri. Et puisqu’elle me demandait plus tôt l’occasion de payer sa dette, je venais de trouver là son paiement. Mais avant cela, devais-je lui répondre sur la raison de cette distance que je mettais à la suite de ses propos maladroits ? Ou devrais-je la jouer plus amical afin de m’assurer qu’elle fasse ce que j’avais comme projet pour elle dorénavant ? Sans doute un mélange des deux, au vue de cette part sombre de moi qui ne souhaitait pas laisser la fine porte tranquille..


- Si c’est l’aventure que vous désirez, vos rencontre seront nombreuses. Chacune ayant sa propre histoire, très certainement bien éloignée de la votre en bien des points. Prenez donc garde aux mots que vous employer. Commençai-je pour éclaircir quelque peu la situation avant d’en venir à ma proposition. Vous pourrez vous y rendre quand bon vous semble. Poursuivais-je en tournant mon regard vers l’endroit. Si vous souhaitez me faire paiement de votre dette, que vous l’avez proposé plus tôt bien que je ne vous demande aucun  geste de retour, je pourrai peut-être profiter de cela pour vous demander, à l’occasion, un simple récapitulatif de ce qui s’y trouve.Lui proposai-je assez directement, l’envie de jouer plus de politesse n’étant pas là, avant de tourner mon visage vers elle. Bien que le besoin soit là, je n’ai hélas pas le temps pour entamer une telle entreprise.



Cartographie du Rez-de-chaussée:
 
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Luce
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : KoenVM
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 376
Double Compte : Roderik Mortier
Métier : Aucun pour le moment
Invocation(s) : Winglece
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #29 écrite Mar 8 Mar - 22:25

Retrouvailles Imprévues


Méprise Mortelle



Bien qu'il n'eut pas présenté explicitement les raisons de son agacement, Luce comprit dans les paroles du Haut-Noble qu'à l'avenir il lui faudra être plus réservée. Pourtant qu'avait-elle dit qui aurait pu contrarier Akelar ? N'acceptait-il pas le choix de Luce lorsqu'elle lui intima vouloir agir par soi-même lors de sa quête ? Ou bien était-ce ses jérémiades qui eurent raison de sa patience ? Elle avait beau tourner d'un sens comme d'un autre les mots qu'elle aurait pu énoncé pour retrouver cette proximité perdue, il n'en fut rien. Il semblait inconcevable de croire qu'elle trouverait les mots qu'il faut pour cela. Et pourtant elle avait apprécié cet instant de complicité, le ton qu'il avait employé à son égard, les sourires et le rapprochement lui plaisait. Akelar se montrait être un Noble différent, jamais elle n'avait vu un comportement aussi extravagant que celui qu'il avait eu. Un noble ne se serait jamais ennuyé à prendre en considération les pleurnicheries d'une enfant fragile et calamiteuse peu s'amuserait à se rapprocher physiquement en abandonnant coutumes solennelle pour un contact amical. Luce aurait pu s'excuser par ailleurs mais pour quoi faire ? Pour quelles raisons ? Sa langue était nouée : la promesse qu'elle avait faite quelques heures auparavant était aussi puissante que si elle avait été une invocation. Elle ignorait sa bêtise, aucun mot ne se décidait à sortir, ses pensées s'embrumèrent, elle finit par s'enfermer dans le mutisme, son regard perdu sur son locuteur.

La jeune femme écouta son discours à propos de cet endroit qu'il n'aurait, semble-t-il, jamais réellement trié. Que contenait-il ? Il n'y avait qu'un moyen de le savoir.
« J'ai eu le temps de me reposer durant les heures précédent notre dîner. Sans doute pourrai-je entreprendre les recherches dès maintenant. » finissait-elle par répondre à sa proposition.

Le repas s'était terminé d'une façon inattendue et même si elle tenait à la compagnie de cet homme il lui fallait se rappeler qu'à aucun moment il ne l'avait pas invité à héberger dans sa demeure. Son comportement l'avait certainement incommodé et cette proposition insistante portait à croire qu'il lui valait mieux prendre en considération l'idée d'un tour dans les locaux rapidement.De toute manière, un Haut-Noble devait être la plupart du temps chargé de travail, d'autant plus si sa simple présentation s'étend sur une tirade.

«Je ne voudrais pas vous importuner davantage. Je vous souhaite la bonne nuit, Seigneur Katar» Elle le salua humblement, comme elle savait si bien le faire. Il fallait mettre fin à la conversation et à la rencontre simplement et elle supposait telle une évidence qu'Akelar le souhaitait. Sans plus de cérémonie et avec l'accord du seigneur Katar, la jeune femme quitta la pièce, puis la demeure une fois son sac sans-fond retrouvé pour finalement rejoindre la salle des Archives.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

[Village de Sirk] Retrouvailles Imprévues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» [Village de Sirk] Retrouvailles Imprévues
» Une visite pas si imprévue [Livre 1 - Terminé]
» Cadeaux Surprises de Noël 2012 !
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: La Vallée Sereine :: Village de Sirk-