Top-Sites

Votez toutes les deux
heures ♥

Fermer
Ouvrir Le chaos qui rampe vers toi avec le sourire.
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Le chaos qui rampe vers toi avec le sourire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membres
Cheshire
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Lyswen
Date d'inscription : 08/07/2014
Messages : 88
Double Compte : Winglece
Liens vers la fiche : Fiche de Cheshire
Elément : Terre
Invocateur : Alexander
Inventaire : Couteau-clé de la maison d'Alexander
Sorts :
Afficher les sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Ven 15 Jan - 22:55

Le chat marchait sur les toits, essayant de repérer un coin intéressant ou se poser et passer le temps. Certes tuer des choses était intéressant mais malgré le caractère du félin, ce n'était pas actuellement sa préoccupation. Non en effet, le chat était toujours à la recherche ultime de son but: Diviser son âme pour pouvoir enfin se retrouver devant une forme physique d'Alice, après toute ces années. Ce qu'il était sur c'est qu'il fallait qu'il trouve un réceptacle pour l'âme de la jeune fille et que ce n'était pas chose aisé.

Ainsi dans cet optique le chat finit par descendre des toits pour atterrir dans une petite ruelle commerçante, tout ce qu'il y avait de plus banal. Des commerces fermaient un a un leur porte en cet heure tardive, sans remarquer le simple chat passant par la. Le plus idéal serait de repérer une épicerie, histoire d'égorger les commerçants et de profiter des victuailles pour le reste de la journée avant de s'éclipser.

Le chat fou finit par apercevoir ce qu'il souhaitait, une épicerie qui n'était pas encore fermé à cet heure tardive de la soirée . Sortant les griffes le félin commença à se rapprocher de la porte d'entrer, apercevant une dame d'age mur. Se disant inconsciemment que personne ne le verrais, le chat bondît vers la moelle épinière de la femme, souhaitant l’arracher d'un coup sec et précis, sans laisser à la femme le temps d'appeler au secours.

Maudite fut sa négligence quand il finit par apercevoir du coin de l’œil une demoiselle à la couleur de cheveux peu commune en cet époque bien reculé, mais néanmoins qui seyait parfaitement avec son visage d'ange, même si cet ange tirait une tête plus sombre que les petites ruelles du quartier populaire de Lüh. S'étant arrêter en plein milieu de son action et savant pertinemment qu'il allait devoir faire un carnage, le chat hésite pendant une fraction de seconde. Quelque chose n'allait pas avec cet humaine, pour quoi était-elle si taciturne, aucune réaction, du moins pas de suite, et un désintérêt certain pour tout ce qu'il se passait autour d'elle.

Mais le chat toujours élancer se devait de mettre hors d'état de nuire au moins la femme d'âge mur avant que celle-ci n'hurle et que la moitié de Lüh ne soit à ses trousses, il ne s'inquiétait pas de la jeune fille au cheveux roses, il devait lui parler avant toute chose. Abattant ses deux pattes avant sur le dos de l'humaine, il la poussa vers le sol, la propulsant à toute vitesse, sans pour autant la tuer, vers le sol du magasin.

Du sang se répandait sur le sol froid de la bâtisse tandis que le félin fou se réceptionnait avec brio sur le corps inconscient de femme. Arborant un sourire le plus grand possible, le chat fit un saut vers le comptoir et s'approcher rapidement de la jeune fille aux cheveux roses s'assoyant devant elle, observant toujours autant ce visage arborant à la fois beauté et désintérêt totale pour la vie.

« Avant toute chose, ne cri pas, humaine. Qui que soit cette personne inconsciente derrière moi elle ne devrait pas être morte, enfin j'espère. Ce serait bête après tout. Et puis si le moindre un peu trop fort à mon gout sort de ta bouche celle-ci va finir encastré dans le mur le plus proche.»

Le chat faisait une tête des plus adorable, mêmes si ses paroles montraient parfaitement bien le fait qu'il ne l'était pas.

«Concernant ma venue, rien de bien spécial ma chère, dîtes vous juste que voir une tel beauté fixé sur une mine triste et sans intérêt me perturbe au plus haut point.»

Le chat continuait d'observer le visage de la jeune femme, de ses cheveux roses à ses yeux d'un bleus plus profond que celui de la mer, Cheshire était fasciné par la jeune femme et le faisait savoir, tout en démontrant une fois de plus que la patience n'était pas sa plus grosse qualité, bien au contraire.

«Eh bien parle, ma belle, je ne vais pas te faire de mal, du moment que tu ne parle pas trop fort, tout me va. Reprenons depuis le début, les conversations se sont mal engagées entre nous deux. Je suis Cheshire, demi-dieu de la Terre, tueur à ses heures perdues, initiateur de guerre et de destruction, ou plus simplement : Cheshire. Et toi quel est ton nom ? Ton patronyme peut-être ? Un surnom, préfère-tu ? Ou bien tout simplement un prénom si tu n'as pas que ça à faire. Je veux apprendre à te connaître ma petite.Tu m'intrigue.»
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Sam 16 Jan - 14:57

"Compte la caisse, s'il te plaît, ma chérie. Il faut que je ferme le magasin" me dit ma charmante maman avec un regard empreint d'inquiétude. Elle sait très bien que je ne supporte pas les ordres, mais encore moins ceux qui sont dissimulés derrière des paroles douces et câlines. Néanmoins, elle est bien obligée si elle veut que je fasse quelque chose de mes dix doigts dans cette épicerie toute pourrie.

Serrant la mâchoire et la foudroyant du regard (en plus, elle est parfaitement au courant de mon dégoût prononcé pour le comptage de la caisse...), je ferme les poings et passe derrière le comptoir. J'ouvre le tiroir-caisse, qui fait un petit "Kling" significatif, et baisse les yeux sur les quelques piécettes qu'il renferme. Encore une grosse journée, à c'que j'vois. Ça ne sera pas long. Mes doigts se mettent à retirer un à un les jetons dorés et les posent sur le comptoir, à côté de la machine à sous. Un, deux, trois, dix, vingt, trente Tsuris. Allez, un petit denier s'est caché au fond du tiroir. Je plonge jusqu'au poignet pour récupérer le fuyard, me pliant en deux pour le repérer plus facilement des yeux, lorsque j'entends un grand bruit devant moi. Je me redresse vivement, mes mèches rose bonbon sursautant plus que moi et retombant mollement sur mon front, et aperçois un gros chat tigré, aux couleurs peu communes, se jeter sur ma mère.

Je lève un sourcil, d'incompréhension, et observe l'intrus projeter ma mère sur le sol de la boutique, le nez en avant et les lunettes de travers. Le chat reste un instant immobile, assis comme un roitelet sur le dos de ma génitrice, en me fixant d'un regard pénétrant. Du sang commence à jaillir du crâne - ou du nez - de sa victime, et s'étaler sur le carrelage, le teintant ainsi d'une jolie teinte pourpre. L'agresseur m'adresse alors un immense sourire, allant d'une oreille à l'autre, et saute d'un geste sur le comptoir, devant moi. Je n'ai pas bougé, ni bronché, et je continues de le regarder, un sourcil levé et une moue indifférente sur le visage.

La tête à demi penchée sur le côté, un air angélique de petit chat battu, ce sont cependant des menaces à peine voilées (sinon pas du tout, en fait...) qui s'échappent de la grande bouche de l'animal insolite, m'enjoignant de ne piper mot. Ça tombe bien, j'avais rien à dire de spécial. Voilà qu'il passe aux compliments. Décidément, cet énergumène me plaît. J'assume totalement le fait d'accueillir favorablement les flatteries, et cette bestiole est douée. L'Invocation continue de me contempler avec ravissement et intérêt, mais ce n'est pas pour autant que je me défais de ma mine "triste et sans intérêt", comme il dit si bien.

"Eh bien parle, ma belle, je ne vais pas te faire de mal, du moment que tu ne parle pas trop fort, tout me va. Reprenons depuis le début, les conversations se sont mal engagées entre nous deux. Je suis Cheshire, demi-dieu de la Terre, tueur à ses heures perdues, initiateur de guerre et de destruction, ou plus simplement : Cheshire. Et toi quel est ton nom ? Ton patronyme peut-être ? Un surnom, préfère-tu ? Ou bien tout simplement un prénom si tu n'as pas que ça à faire. Je veux apprendre à te connaître ma petite.Tu m'intrigue."

Encore un peu plus étonnée, je lève mon sourcil jusque sous ma frange acidulée et entrouvre enfin les lèvres : "T'as bousculé ma mère. Si elle est morte je te préviens : tu gères la boutique avec moi."
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Cheshire
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Lyswen
Date d'inscription : 08/07/2014
Messages : 88
Double Compte : Winglece
Liens vers la fiche : Fiche de Cheshire
Elément : Terre
Invocateur : Alexander
Inventaire : Couteau-clé de la maison d'Alexander
Sorts :
Afficher les sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #3 écrite Sam 16 Jan - 19:20

Cela aurait été un simple commerce, la moitié de la rue serait déjà couverte de sang. Comment cet jeune fille pouvez avoir autant de flegme devant l'être divin qui venait de presque tuer sa génitrice. Mais Cheshire ne montra aucune colère et se contenta de continuer à sourire. Le félin se releva et continua à marcher sur le comptoir faisant les cents pas sur celui-ci tout en continuant de fixer la jeune fille.

Jetant un bref regard vers le corps inanimée de la mère de la jeune femme aux cheveux roses, le chat se contenta de repérer que c'était le nez de la mère de celle-ci qui était brisé et commençait à déverser ce ci précieux liquide rouge qui servait à ces humains de source de vie pendant un bon moment. Se retournant vers la jeune femme, Cheshire recommença à parler dans l'espoir d'enfin obtenir ses réponses.

« Ne t'en fais pas pour ta chère mère, elle n'est pas morte, ou en tous cas pas encore. Maintenant ma douce, le plus idéal serait que tu répondes à mes questions si tu ne veux pas que je perde patience. Une simple question. Quel est ton prénom, ma belle ?»

Le félin s'arrêta net sur le comptoir, en plein milieu d'un pas avant de s'asseoir attendant sa réponse. Si le caractère de la jeune fille semblait peu clair et mystérieux aux yeux du chat, il ne faisait que renforcer la curiosité du chat pour la jeune fille. Tendant sa tête innocente de chat vers celle de la jeune fille, son sourire carnassier étant une des seules chose le différenciant de n'importe quel autre félin, il essayait de déchiffrer n'importe quel émotion qui pouvait se voir à travers ses yeux, ses lèvres, la couleur de ses joues ou tout autre indice, mais il ne voyait que la froideur dans cet être faisant parti d'une espèce très expressive.

C'était à la fois exquis et énervant pour Cheshire, ne parvenant à déceler parfaitement la jeune femme et poussant pour la première fois dans ce nouveau monde sa curiosité à se manifester ouvertement. Le félin se délecté de l'apparence et du caractère de la jeune femme, tout en se méfiant d'elle. Elle n'avait pas vraiment peur de lui, ou en tous cas elle n'en montrer guère signe, et c'était bien la première fois pour Cheshire qu'il voyait un humain avec autant de calme fasse à la situation.

A la fois désemparé face à la situation et sûr de lui le félin continua de fixé la jeune fille aux cheveux roses espérant enfin avoir sa réponse, tout en insistant pour que celle-ci arrive plus rapidement.

« Allons, ne soit pas timide jeune fille. De simple réponse me suffiront tu sais, pour l'instant je veux juste pouvoir placer un prénom sur le jolie minois que je vois devant moi, rien de bien compliqué. Le plus idéal serait aussi que tu me fasse un sourire, j'ai l'impression d'avoir de la nourriture entre les dents quand tu me fixe avec cet tête la »

Le chat se releva après ça recommençant a faire les cents pas en espérant enfin pouvoir avoir ses réponses... Et son sourire.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #4 écrite Dim 17 Jan - 23:13

« Ne t'en fais pas pour ta chère mère, elle n'est pas morte, ou en tous cas pas encore. Maintenant ma douce, le plus idéal serait que tu répondes à mes questions si tu ne veux pas que je perde patience. Une simple question. Quel est ton prénom, ma belle ? » Je laisse échapper une moue de déception. Toute petite, à peine perceptible. C'est pas demain la veille que je pourrai me débarrasser des poids morts qui encombrent ma vie, on dirait... L'Invocation tient absolument à connaître mon nom. Mais pour quoi faire ?! Quelle incidence pourrait bien avoir sur lui le fait de dévoiler mon identité ? Est-ce que les Demi-Dieux ont plus de pouvoir sur les gens dont ils connaissent le nom de naissance ? Il faudra que je renseigne là-dessus... Histoire d'être bien sûre.

"Pourquoi tant de curiosité quant à mon prénom, monsieur le gros chat ? Il n'est pas d'une importance capitale, si ? Appelle-moi bien comme tu veux, ça m'est égal. Quant à ta patience, je n'en ai que faire. Tue moi sur le champ si ça peut te faire plaisir, ça m'est complètement égal." Observant la réaction du Demi-Dieu devant mon absence de réaction, je me délecte du fait de faire tourner en bourrique un être millénaire et immortel. Va-t-il réellement mettre ses menaces à exécution ? Je suis intriguée. "Oh ! Et, au fait ! Si tu décides d'achever ma mère, j'ai un marché à te proposer... A toi de voir."

Entrera-t-il dans mon jeu, ce cher petit poilu ? Il n'a certes strictement rien à voir avec le Demi-Dieu dont j'ai pénétré la cellule, au Temple de Terra, bien loin de sa sagesse et de sa sérénité, aussi n'en ai-je cure. Il peut bien avoir été libéré par n'importe qui que ça ne m'intéresse pas. Il est libre, et déambule à sa guise, ce qui veut dire que mon offre pourrait trouver une oreille attentive...
▲ Succès ▲


Dernière édition par Velkhaan le Mer 20 Jan - 20:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Cheshire
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Lyswen
Date d'inscription : 08/07/2014
Messages : 88
Double Compte : Winglece
Liens vers la fiche : Fiche de Cheshire
Elément : Terre
Invocateur : Alexander
Inventaire : Couteau-clé de la maison d'Alexander
Sorts :
Afficher les sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #5 écrite Mer 20 Jan - 15:05

Le félin fou fronça les sourcils fasse à la réponse de la jeune demoiselle. Elle n'était décidément pas disposé à répondre a Cheshire et cela ne faisait que l'énerver. Cherchant à comprimer sa colère, le chat se leva, rapprochant sa tête de la jeune fille. S'apprêtant à agir, celui-ci entendit alors la proposition de la jeune fille. Un marché ? Elle avait du cran pour proposer un marché avec un demi-dieu proférant des menaces de morts tous les deux pas, surtout quand ce marché inclut d'achever sa propre génitrice.

Ne cherchant pas les conséquences de ses actes, et voulant réprimer sa colère sans décimer le quartier, le félin descendit du comptoir du côté de la jeune fille. Sortant les griffes le chat donna un coup léger à la jambe de la demoiselle aux cheveux rosés, déchirant le tissu à cet endroit tout en faisant légèrement couler le sang de la blessure causé. Se déplaçant vers le corps inanimé de la mère de la jeune fille le chat s'assît à côté de ce dernier, tout en souriant à la jeune femme.

«Eh bien, puisque qu'apparemment tu es trop têtue pour me répondre correctement, je vais t’appeler Chaton. Venons-en donc au fait Chaton, si il n'y que la mort de ta génitrice qui te fasse plaisir, ceci n'est pas un problème. Néanmoins ce n'est pas moi qui vais nettoyer tout ça.»

D'un geste rapide, la chat fou planta sa patte dans la cage thoracique de l'humaine au sol. Répétant deux fois le geste, celui-ci retira sa patte avant de s'éloigner et de remonter sur le comptoir, le tachant de sang au passage. Des gerbes de sang sortait du corps alors que des spasmes de fin de vie agitait le corps de la mère de la jeune fille. Se délectant du spectacle, Cheshire se tourna ensuite vers "Chaton".

«Eh bien ma petite Chaton, je crois que tu avais un marché pour moi. Tache de ne pas me décevoir, voir ton sang couler est plus excitant que d'habitude. Ce serait quand même dommage de mourir parce que tu n'as pas assez réfléchi au conséquences de tes actes face à un demi-dieu. N'est-ce pas ma chérie ?»

Le chat fit passer sa patte pleine de sang sur la joue droite de la jeune fille, et pendant qu'il retournait s’asseoir à sa place d'origine, il se contenta de sourire de toute ses dents a la jeune femme. Le félin savait pertinemment quel serait les closes du contrats. Quelque chose comme devoir tenir ce commerce avec elle. Ce qui en soit ne dérangeait pas le chat pour le moins du monde. Du moins jusqu’à ce que cela ne l'ennuie. Au quel cas ce sera un peu plus sanglant.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #6 écrite Mer 20 Jan - 19:42

Baissant les yeux sur mon mollet droit, j'aperçois, à travers les petits lambeaux de toile de mon pantalon déchiré, quelques perles pourpres goutter le long de ma cheville. Observant d'un œil désintéressé le spectacle de bruine sanguine que m'offre ma jambe, je ne remarque même pas le manège du chat tigré. Ce n'est qu'au bout de quelques secondes, fascinée que je suis par mon propre sang, que je relève enfin la tête et cherche Cheshire du regard. Il a sauté sur le dos de ma mère, dans lequel il enfonce à présent, méthodiquement, sereinement, sûrement, ses pattes pointues aux griffes acérées. Des geysers de sang jaillissent de la colonne vertébrale de ma génitrice, et je me demande bien comment la petite créature a pu réussir pareil prodige rien qu'en s'y faisant les griffes. Ah ! La magie... Quelle belle invention des Dieux, en vérité !

Tatouant le sol avec le sang de ma mère, le chat revient se placer à sa place, devant moi, sur le comptoir, en me caressant tendrement la joue de ses coussinets ensanglantés. "Ce n'est pas moi qui vais nettoyer tout ça" m'avait-il prévenue. Dommage. J'avais pourtant l'intention de lui proposer le poste de femme de ménage à temps partiel dans l'épicerie... Tant pis, je m'y collerai... pour l'instant.

Les paroles mielleuses et doucereuses du Demi-Dieu ne m'atteignent pas. S'il veut voir couler mon sang, en plus de celui de ma mère, grand bien lui fasse ! Qu'il se jette sur moi et me dépèce. J'm'en fous. Cependant, je suis intimement persuadée que mon offre ne va pas le laisser indifférent. J'ai d'autres cartes dans ma manche. Bien plus savoureuses pour un sanguinaire tel que lui que le simple meurtre à coups de pattes d'une respectable commerçante...

"Je te propose, mon cher petit chaton - chacun son tour de s'amuser - de devenir mon garde du corps, en quelques sortes. Tu auras le droit de te goinfrer, tant qu'il en reste assez pour les clients, de tuer ceux dont le faciès ne te reviens pas, s'il ne s'agit pas d'un noble ou de l'un de leurs quelconques sous-fifres, et de m'appeler "Chaton" aussi longtemps que tu le souhaiteras, à la condition que tu défendes ma vie à n'importe quel prix... Sauf si ton maître te demande de me tuer ou qu'il t'impose de ne pas être présent à certains moments." je rajoute, à moitié boudeuse. "Auquel cas je n'y pourrai rien, et toi non plus. Sommes-nous d'accord ?" dis-je en tendant la main vers lui. J'espère un peu qu'il va être partant, parce que ce n'est pas tous les jours, ni à tous les coins de rues, qu'on peut dénicher une protection pareille...
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Cheshire
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Lyswen
Date d'inscription : 08/07/2014
Messages : 88
Double Compte : Winglece
Liens vers la fiche : Fiche de Cheshire
Elément : Terre
Invocateur : Alexander
Inventaire : Couteau-clé de la maison d'Alexander
Sorts :
Afficher les sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #7 écrite Dim 24 Jan - 15:56

Le chat fou eut un spasme nerveux quand il entendit la proposition de la jeune fille. Elle était idiote, ça ne pouvait l'être autrement. Aucune personne avec un minimum d'intelligence proposerait une telle chose à un demi-dieu tel que Cheshire , d'autant plus si on laisse autant de liberté à celui-ci. Un fou-rire venant du félin se fit entendre à travers la rue commerçante. Relevant lentement la tête pour fixer la jeune fille, son sourire montant jusqu'aux oreilles se transforma peu à peu en un sourire carnassier.

Sautant sur la jeune femme, celui-ci la poussa vers le sol, y mettant autant de force que nécessaire pour le faire tomber sans pour autant la tuer. S'assoyant sur sa poitrine. Le chat appuya sa patte avant gauche, encore pleine de sang, sur le front de sa victime avant de dire, les canines en avant.

«Ne t'avise pas de prendre ma personne à la légère, Chaton. Ton offre ne t'es profitable qu'a toi, tu le sais. Je ne gagne absolument rien si je t'aides. Je n'ai pas besoin de ton misérable commerce pour profiter d'une quelconque nourriture, de tuer n'importe qui je souhaite ou bien d'appeler Chaton la première venue dans la rue. Si tu veux que j'accepte de devenir ton "Garde du corps" il va falloir que tu me donne quelque chose de plus originale, et si tu ne trouves pas, j'irais moi-même chercher quelque chose qui m’intéresse, en guise de dédommagement pour la perte de temps que tu me fais subir. Réfléchi bien, Chaton. Je te laisse dix petite minute avant de moi-même décidé que faire de toi.»

Finissant de parler le chat appliqua une pression plus forte sur la crâne de l'humaine, sans pour autant le briser, mais assez pour causer une douleur intense à n'importe quel humain. Néanmoins avant que l'humaine ne réagisse le chat fou rajouta.

« Sache que je ne te tuerais pas, du moins pas tout de suite. Si tu me cause encore du tord je veillerai juste à ce que ce commerce soit détruit et que chacun de tes petits projets de vie seront réduits à néants par le chat que tu vois devant toi. Et cela jusqu’à ce que tu implore ce même chat de te laisser vivre tranquille et que celui refuse car tu auras fait le mauvais choix au mauvais moment. Tous cela car tu auras osé mépriser un demi-dieu. Donc tache de me convaincre, ou ta vie sera un échec complet, peu importe ce que tu en pense.»

Le chat recommença à sourire jusqu'aux oreilles. Si le chat n'oserai pas tuer la jeune fille, détruire sa vie ne serait en aucun cas un problème. Néanmoins dans sa paresse, le chat n'avait pas que ça a faire donc si la jeune fille pouvait être un peu plus concerné par sa propre existence, cela l'arrangerait.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #8 écrite Dim 24 Jan - 20:06

Ouvrant de grands yeux écarquillés lorsque le Demi-Dieu me saute dessus, je n'ai même pas le temps de comprendre ce qui se passe que déjà, je suis projetée à terre. Le gros matou rayé s'assoit tranquillement sur ma poitrine, apposant ensuite sa patte ensanglantée sur mon front jusqu'à ce que ça me fasse sérieusement mal. Me manquait plus qu'une migraine, tiens ! Réprimant un cri - il est totalement hors de question que ce malade obèse se rende compte à quel point il me fait souffrir le martyr - je plisse simplement les yeux de douleur, et serre les dents aussi fort que je le peux. Ma proposition ne lui a pas plu ? C'est bien dommage. J'aurais tenté le coup. Me doutais bien que ça passerait pas, mais je comptais un peu sur son apparente bestialité (et donc stupidité) pour qu'il ne voit pas le hic de mon plan. Raté, semble-t-il. Moins con qu'il n'y paraît.

Une fois de plus dans ma petite existence, je suis en - très, très, mais vraiment très - mauvaise posture, et, avec cette douleur qui me martèle le crâne, j'ai bien du mal à réfléchir à mes options. J'essaie néanmoins de faire jaillir un éclair de lucidité dans mon esprit embrumé, et tente le tout pour le tout : "Si ma proposition t'a énervé, ce n'est pas mon problème. Comme je te l'ai dit, je n'ai pas peur de mourir, ici et maintenant. Néanmoins, ne penses-tu pas qu'Akelar serait quelques peu... embêté, d'apprendre que son associée a trouvé la mort ? Certes, j'ajoute après réflexion, t'en as strictement rien à s'couer. J'entends bien. Mais bon sang ! Qu'est-ce que tu veux ?!" Je finis par me mettre en colère. Ce chat est lunatique, clairement ! Il refuse de me tuer, mais finalement il se demande s'il ne va pas le faire, puis en fait non, et enfin "pourquoi pas ?" J'en ai un peu marre, et la souffrance me rend généralement agressive et particulièrement impatiente. S'il ne me dit pas très vite ce qu'il veut en échange, je vais sérieusement envisager des méthodes moins orthodoxes.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Cheshire
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Lyswen
Date d'inscription : 08/07/2014
Messages : 88
Double Compte : Winglece
Liens vers la fiche : Fiche de Cheshire
Elément : Terre
Invocateur : Alexander
Inventaire : Couteau-clé de la maison d'Alexander
Sorts :
Afficher les sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #9 écrite Jeu 28 Jan - 18:14

Le félin fou relâcha soudainement la pression sur le crâne de la jeune fille. Restant immobile un moment, le chat commença alors à se coucher sur la poitrine de la jeune femme. Regardant lentement une goutte de sang couler du front de sa victime jusqu'à ses cheveux avant de se mêler à eux, le félin soupira longuement avant de lentement rapprocher sa tête de celle de la jeune fille.

«La question n'est pas de savoir ce que je veux Chaton , la question est de savoir ce que tu peux m'offrir d'autre que je ne puisse point obtenir. Mais vu comme tu semble incapable de me répondre quoi que ce soit, je vais décider moi même des conditions de notre accord.»

Le félin fou, ne remarquant pas que sa patte couverte de sang était entrain de tacher les vêtements de la jeune fille, prit quelque seconde avant de continuer à parler, fixant la jeune fille dans les yeux. Le visage du chat prit alors pendant quelque seconde, un air sérieux, son sourire s'effaçant au profit d'une mine sérieuse.

«Bien, mes conditions seront les suivantes. Tu devras simplement embaucher une jeune fille. Et encore, embaucher est un bien grand mot. Disons plutôt qu'elle t'aidera dans ton travail. Tu n'auras pas besoin de la payer. Tout ce que j’exige est que tu la traite bien. Quand à ma protection, ne t'en fais pas pour cela, tant que la jeune fille sera la, je veillerais sur elle et toi. Néanmoins si tu fais le moindre mal à cette jeune fille, je ruine ta vie. Somme-nous d'accord ? Tu n'as vraiment pas le choix mais bon, peut-être veux-tu rajouter quelque chose à cette proposition.»

Le chat reprit son sourire éternel avant de lever sa patte ensanglanté et de commencer à la nettoyer avec sa langue. Finissant après quelque seconde il la reposa à l'endroit exact ou elle était et attendit la réponse de la jeune fille.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #10 écrite Mar 2 Fév - 19:28

Le félin surnaturel me laisse complètement pantoise. Me suis-je évanouie ? Je ne peux pas être morte, parce que j'ai carrément trop mal au crâne pour que ce soit le cas, mais je ne peux décemment pas être en pleine possession de mes moyens à cet instant ! C'est impossible ! En tous cas, c'est ce que je me demande, et le plus sérieusement du Monde, lorsque j'entends la proposition du Demi-Dieu. Ce maboul aurait-il quelqu'un - un humain, qui plus est - sous son aile ?! Ça me paraît tellement risible que je laisse échapper un sourire alors que je plonge mon regard céleste dans le sien, semi-divin. Comment se pourrait-il qu'un être aussi dénué de sens moral, aussi maître de lui-même, faisant montre d'un tel sang-froid, tuant un innocent sans jamais détourner les yeux et se délectant du sang de ses victimes, puisse avoir un semblant d'affection pour quelqu'un ? Qui ne soit ni divin, ni Demi-Dieu, d'après ce que je comprends de son monologue (d'ailleurs, quel égo il a, celui-là ! ... Ça pourrait peut-être devenir un atout, si je m'en sers correctement...). Je suis d'autant plus étonnée qu'il ne mette pas ses menaces de mort sur ma personne à exécution, contre la simple assurance que j'embaucherai gratuitement une gamine apparemment paumée (qui d'autre qu'un rebut de la société accepterait un job bénévole ?).

À peine ai-je eu le temps de mettre mes idées en ordre qu'il me presse de lui donner une réponse. Égocentrique, psychopathe, violent, carnassier, et en plus de ça, impatient. Bon pour l'asile, entrez je vous en prie, nous allons bien nous occuper de vous...

Malgré les gouttes de sang que je sens perler de mon front jusque derrière mes oreilles, j'essaie de reprendre contenance - évidemment, c'est pas chose aisée - et, après avoir jaugé Cheshire avec circonspection et un sacré paquet de suspicion, je lui déclare "OK. Deal. J'ai donc rien d'autre à faire que l'embaucher ? Enfin... la faire bosser gratos... ?" je lui demande quand même, histoire d'être sûre de ne pas tomber dans un piège. Mieux vaut parer à toute éventualité en posant des questions ouvertes.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Cheshire
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Lyswen
Date d'inscription : 08/07/2014
Messages : 88
Double Compte : Winglece
Liens vers la fiche : Fiche de Cheshire
Elément : Terre
Invocateur : Alexander
Inventaire : Couteau-clé de la maison d'Alexander
Sorts :
Afficher les sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #11 écrite Dim 7 Fév - 2:03

Cheshire sourit de plus belle, il avait au moins une partit de ce qu'il voulait, le reste viendrait de lui-même. Il n'aurait qu'a observer à travers Alice et toutes les réponses apparaîtront au fil du temps. Se redressant sur la jeune femme, celui-ci se contenta de répondre à la jeune fille aux cheveux roses, avec un certain désintérêt.

« Bien entendu ma petite Chaton, rien d'autres à faire que d'engager la jeune fille. Tâche de bien la traiter, ce serait dommage que j'ai à intervenir, n'est-ce pas ? »

Regardant avec insistance la jeune femme, le chat détailla avec un peu plus de profondeur  le magnifique visage qui l'avait fait épargner la jeune femme. Ce non-sourire constant, cette joie de vivre inexistante, Cheshire jubilait intérieurement qu'un des enfants des demi-dieux soit comme la jeune fille qu'il avait devant les yeux. Le teint parfait, les cheveux roses s'alliant parfaitement au visage, des formes généreuses sans trop être abusive. Si Cheshire pouvait définir la perfection, il pourrait l'approcher du corps de cette petite humaine. Tout était chez elle, le fruit d'une perfection pour Cheshire.

Sortant de sa torpeur le chat décida de passer à l'action, après tout la journée aller encore être longue pour ces deux la, et il ne faudrait pas beaucoup de temps pour que quelqu'un découvre le corps sanguinolent de la génitrice de la beauté qu'il maintenait au sol. Levant la patte d'un geste brusque il la fit glisser le long du front de la jeune fille, faisant glisser une mèche de cheveux sur le côté. Faisant glisser cette même patte le long de la joue droite de la demoiselle, il la fit descendre jusqu'à atteindre ses lèvres. Enfouissant sa tête dans le cou de la jeune fille, il murmura alors.

« Bonne nuit, ma chère petite Chaton. »

Brusquement le chat attrapa le haut du crâne de la jeune fille de son autre patte avant de le propulser vers le sol, assez fort pour assommer la demoiselle sans pour autant que la puissance déployer n'est un quelconque impact sur les organes vitaux ou l'état physique de la jeune femme autre qu'une bosse sur la tête. Retournant vers le corps mort de la mère de la jeune fille, le félin commença alors à le traîner, à l’abri des regards de tous, dans une sorte d'arrière boutique. Saisissant le premier seau d'eau à proximité, le chat, armé d'une serpillière, se mit alors à laver le sol, du sang le tachant.

Ayant enfin finit, le félin retourna alors vers le corps inerte de la jeune femme aux cheveux roses, se couchant une nouvelle fois sur sa poitrine. L'air se fit alors plus dense, plus lourds tout à coup, alors que des sortes de petites lucioles vertes émeraudes s'élevait peu à peu autour du félin. Fermant les yeux, les lucioles se mirent alors à tourner autour du corps du félin, apparaissant de plus en plus nombreuse, et finalement finir par former une sorte de halo vert émeraude autour du félin. Celui ouvrit alors brusquement les yeux.

Les yeux du félin était devenu entièrement vert émeraude, semblant rayonner de la même lumière que les lucioles. Au même moment ou les yeux du félin s'ouvrir, les milliers de lucioles de magie convergèrent toutes vers le félin, le recouvrant totalement de leur lumière. Le corps du chat fou commença alors à se transformer, s'allongeant, s'étirant, grossissant, il ne fut bientôt plus qu'une masse de magie émeraude, se modélisant suivant une forme bien précise.

Le processus ne fut plus bien long, la forme commença se transforma peu à peu pour former ce qui semblait être une enfant , âgé d'à peine quatorze années. D'abord nue, des vêtements apparurent instantanément recouvrant l'enfant. (Voir Ici) L'enfant était magnifique, pas une imperfection sur son visage d'ange, ses cheveux longs et plus blonds que le soleil étaient parfaitement coiffés et ses vêtements, bien qu'étrange à première vue était d'une qualité exceptionnelle.

Au moment ou la jeune fille se réveillerait, elle ne verrait qu'une adolescente dormant sur elle, celle-ci l'enserrant de ses bras et la tête posé contre la poitrine, à l'exacte endroit ou Cheshire était au moment ou il l'avait assommé.

Mana:
 
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

Le chaos qui rampe vers toi avec le sourire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Gladiateurs de L'aube Rouge!
» ZARA ♡ le soleil rime avec sourire
» Tout avec le sourire ! [ Leïla ]
» Je t'emmerde avec le sourire ... Ou pas.
» Mugen. Et avec le sourire s'il vous plait !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Lüh :: Rue Commerçante-