[Village de Sirk] Recrutement incertain

Partagez | .
 

 [Village de Sirk] Recrutement incertain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membres
Kris
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 320
Double Compte : Hasmaël
Liens vers la fiche : .
Résumés des Rps
Elément : Feu
Métier : Maître Assassin - Haut Noble de Lüh - Gérant du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh - Bienfaiteur du Marché aux Saveurs
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] Dreydwiin, le Seigneur des mers [Eau]
Inventaire : .
Equipements
200 Tsuris
Une épée
Trois couteaux de lancer
Deux dagues

Sac sans fond
1 cape d’invisibilité [23Mns]
1 pansement coagulant [0.6M]
8 gélules Anez

Manoir
Boite aux lettres
Pièce secrète

Inventaire▲

Aventure #1 écrite Jeu 31 Mar - 20:56

Kris

Rp Précédent:
 
♦ Résumé : Les Dieux semblent s'amuser de moi en ramenant une étrangère apeurée aux portes de mon village quelques jours à peine après l'assaut. Une inconnue qui n'est autre que Luce, la jeune bibliothécaire. Une longue conversation s'instaure où je me retrouve mitigé entre des "pours" et des "contres" quant à la laisser en vie. Mais surtout, elle me laisse comprendre qu'un dénommé Stark serait en quête de ce village. Sans attendre, j'envois ma milice privée le traquer pour me le ramener, afin d'en apprendre sur lui et ce qu'il sait. L'hypothèse de devoir le tuer me restant en tête..
Endurance: 13
Etat: Intrigué 
Equipements:
 
Inventaire actuelle:
 



Kataclysms:
 
Le souper avec Luce s’était terminé, laissant mes pensées en difficultés dans leur mesure du « pour » et du « contre » quant à la décision à prendre à son encontre. Nos échanges m’avaient fait remarquer l’amas de problèmes qu’elle représentait. C’était devenu une désagréable habitude, tant elle ne cessait de me revenir en quémandeuse d’assistance, pour l’extraire de situations dont mon intervention pouvait freiner, voire menacer, plusieurs de mes projets sur le point d’être déclenchés. Si bien, que l’idée de lui trancher la gorge pour être débarrasser de ses apitoiements me tentait grandement. Mais par ailleurs, sa prise de fonctions dans la salle des archives, bien que surprenante pour moi-même en étant venue par l’enchainement des échanges, pouvait m’être profitable. Je n’aurai jamais le temps de m’attarder au rangement, bien que j’accordai un grand potentiel aux rouleaux et livres poussiéreux en tout genre qui y régnait.

Après tout, si elle restait dorénavant dans l’enceinte de Sirk, plus aucun problème ne pourrait lui arriver, et au vue de sa manière de les résoudre, m’arriver. Néanmoins, son désir de voyages et d’aventures lui ferait très prochainement le quitter, c’était certain. Plusieurs gorgées accompagnèrent l’hypothèse de cette éventualité. La partie était lancée, je n’étais plus dans la mise en place des pièces, je n’avais donc plus le temps pour rattraper ses erreurs. Une nouvelle gorgée venait apporter son argument en faveur d’une mise à mort, avant que la suivante ne lui démontre un intérêt à rester en vie. Finalement, un test lui sera imposé. Demain, avant de partir pour la Capitale où j’avais à faire pour un prochain coup, j’informai le Capitaine des Katarydons de faire une séance d’entrainement à Luce, afin qu’il juge d’un potentiel ou d’une perte de temps. La première conclusion lui laissera une chance, la seconde, la condamnera.

Libéré de ces interrogations, je retournai à mes préparatifs du retour dans la Capitale. J’arriverai non loin du midi, pour rejoindre immédiatement l’Arène. Là je devrai trouver les plans du bâtiment et ainsi, passer à la seconde phase du projet « Un Oboro dans la bergerie ». Peut-être que le nom était à revoir, mais au moins, il me permettait de mieux me repérer. D’ailleurs, en parlant de nom.. Il serait sans doute judicieux de ne pas porter les nôtres lors des contrats. Il serait bien trop simple de remonter la piste. Autrefois je ne m’en serai pas préoccupé, mais les rumeurs sur la proche nouvelle direction de la Garde Dorée, m’orientait à prendre les devants, ne serais-ce que par précautions. Il me faudrait me rappeler d’en informer Meiro lorsqu’elle serait de retour.

J’allais et venais ainsi, d’une pensée à une autre, lorsque l’on frappa. Les Quatre n’avaient pas pour projet de me laisser tranquillement au miens ce soir. Avec lassitude, j’autorisai l’entrée. Il s’agissait justement du Capitaine de ma garde personnelle que j’informai pour Luce, avant de l’écouter m’informer de la réussite des membres de la milice privée, au sujet de la recherche du dénommé « Stark ». Une bonne nouvelle, bien qu’elle m’obligeait à reporter le sommeil. Faisant transmettre les ordres, je rejoignais le salon à l’entrée.


Les trois Kataclysms entouraient la cible aux portes du village, tandis que le message était transmis à leur Seigneur. Ne se montrant ni chaleureux, ni froid, ils attendirent le retour du messager qui les informa des instructions.

- Bien. Commença l’un d’eux en réponse aux murmures des consignes -Le Seigneur de Sirk est prêt à vous recevoir. Il y a néanmoins des lois qu’il vous faut respecter, cela nous permet de perdurer en dépit de notre place loin de Lüh. Par votre accord, vous serez autorisés à entrer et à avoir cette nuit au chaud dont vous nous avez parlé. Il laissa quelques brèves secondes s’écouler avant de poursuivre Au nom du décret 2-1, il ne vous est pas autorisé d’être armé dans l’enceinte du village. Vous devrez confier vos armes à mon comparse, avant qu’elles ne vous soient rendues à votre départ. Je vous informe également que le décret 2-5 laisse le Seigneur de Sirk libre de la sanction quant à la peine du délit que vous pourrez faire. Le décret 2-6, vous interdis de séjourner plus d’une nuit ici, sans l’accord écrit du dirigeant. Quant aux décrets 3, ils vous informent qu’aucune Invocation sous forme originelle ne peut entrer, que sa forme humaine seule est acceptée et dans les limites de la partie Sud du village, et enfin, que s’il commet un acte répréhensible, il sera raccompagné aux portes et interdis de retour et c’est vous, son Invocateur, qui en assumerait les conséquences de la Justice.



Il avait parlé calmement et assez lentement, pour que son pavé soit compréhensible de son interlocuteur et pour qu’il puisse se souvenir de ce qui était dis. Une fois qu’il eut un bref accord global, ils l’accompagnèrent jusqu’à l’un des ponts menant à la partie supérieur. Là, ce fut les Katarydons qui prirent le relais jusqu’aux portes de la bâtisse principale, avant que ce soit le Capitaine de la garde personnelle d’Akelar. Une fouille rapide, quelques rappels des lois, une menace silencieuse quant au fait qu’il n’hésiterait pas à lui trancher la gorge s’il faisait l’idiot, et il ouvrit les portes pour le présenter à son Seigneur qui l’attendait dans l’un des fauteuils du salon.

- Permettez-moi de vous présenter l’honorable et respectable Seigneur Akelar, dernier des Katar, Haut Noble de Lüh, Gérant du village commerçant de Sirk, co-propriétaire de la grande Arène de Lüh, et aventurier à ses heures perdues.

- Monsieur.. Stark, je présume ? Fis-je en me levant, tandis que je me tournai vers lui.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Lun 18 Avr - 16:56

La première chose qui frappa l’assassin fut le changement d’attitude des trois hommes une fois arrivés au village. Les palissades de Sirk avaient au moins eu l’effet de les remettre dans leurs rôles de protecteurs des lieux. La sécurité était manifestement une priorité pour le seigneur local. Faire patienter un homme qu’il savait blessé, entouré par trois hommes lourdement armés c’était au goût d’Alex gâcher des ressources. Le jeune homme prit le risque de demander combien de temps ils allaient rester ainsi debout. Les Kataclysmes n’avaient pas bougé d’un millimètre faisant mine de n’avoir rien entendu. Seul Liok finit par lui répondre.

« Notre seigneur ne prend aucune décision à la légère, c’est ce qui nous permet de survivre dans un endroit aussi isolé. »

L’homme semblait respecter son seigneur en cet instant pourtant il était prêt à lui mentir cinq kilomètres plus tôt. Alex interpréta ceci comme un respect forcé, Liok avait visiblement peur de son seigneur. Etait-il un homme cruel ? Tuait-il ses subordonnés quand ils le décevaient ? Si tel était le cas, il avait forcément des espions partout pouvant rapporter un comportement non conforme aux règles. Ce qui expliquait le changement d’attitude des trois hommes. Chaque geste de l’assassin pouvant transmis à l’autorité du village et voulant pour l’instant être dans les bonnes grâces du seigneur le jeune homme allait devoir obéir à chacun des ordres qu'on lui donnerait.

Le temps que mettait le messager permis au moins au jeune homme d’étudier les alentours, bien qu’encore bloqué à l’entrée il ne voyait qu’une toute petite partie du village. La palissade devait monter à trois mètres de haut et un chemin de ronde permettait aux Kataclysmes d’identifier d’éventuelles menaces arrivants au loin, une défense basique mais tout du moins efficace. Même si elle pouvait l’être davantage en coupant plus d’arbres pour laisser au moins vingt mètres complètement dégagés entre les premières fortifications et la forêt. A l’intérieur Alex distinguait regardait attentivement les planches de bois pour remplacer les vitres cassées, les murs abimés ou détruits. Des dégâts assez importants, l’assassin se demandait si un orage violent pouvait être responsable. Rien à ce moment ne lui indiquait qu’un combat entre humains et invocations avait eu lieu à peine une semaine avant son arrivée.

Enfin le messager réapparu et transmit les instructions du seigneur à Lorik et ses compagnons. Ce dernier s’adressa à Alexander sur un ton des plus solennel, lui débitant une à une les différentes lois qui régissaient Sirk. Il était assez surpris d’apprendre qu’il serait reçu dès ce soir par ce fameux seigneur. Le dirigeant voulait donc être totalement maître de la situation, ne laissant aucun libre arbitre à ses hommes. Une impression renforcée par les différentes lois. Il était tout puissant entre ses murs, tel le prince de Lüh dans son royaume. Quand on lui annonça qu’il devait remettre ses armes à la garde, il n’en fut pas surpris. Il s’y attendait avoir une telle sécurité mais laisser les étrangers se balader librement armés était improbable. Pareil concernant les invocations, même si leur accorder une liberté partielle le perturba. Le seigneur ne savait donc pas que les laisser sous forme humaine n’était pas suffisant. Ils pouvaient reprendre leurs formes originelles en un rien de temps et détruire tout sur leurs passages.

Le jeune homme respecta la demande de Liok et remit son épée courte et sa hache. Ainsi les « petits oiseaux » ne pourraient rien dire lui portant tort. Il suivit les trois hommes jusqu’à être confiés, à un nouveau trio d’homme ayant l’air plus aguerris. Et vu l’attitude de Liok et ses camarades, la nouvelle escorte était mieux gradée. Ils ne dirent pas un mot pendant les cinq minutes qu’il fallut pour atteindre la demeure du seigneur. Au moins l’assassin put observer tranquillement le village, plus on s’approchait de la partie supérieure plus il y avait de réparations. Signe que si orage il y avait eu lieu, celui-ci s’était fait bien plus intense dans cette partie. Mais plus ils avançaient, plus il doutait qu’un orage ait pu faire de tels dégâts surtout les quelques trous de tailles humaines à peine réparés avec des planches de bois. Y avait-il eu un affrontement ? Un monstre d’Arcane s’était-il infiltré dans le village pour semer la pagaille ?

On le confia ensuite au Capitaine. Un homme sérieux dans son travail et qui ne laissait pas la place à l’imprévus et surtout prêt à tout pour protéger son seigneur. Alex rigola intérieurement quand cet homme le fouilla sommairement, sur ce point il manquait de sérieux en ne détectant pas les lames aux avant-bras du jeune homme. Il se calma rapidement quand l’homme présenta son seigneur, un certain Akelar. Ce nom n’était pas totalement inconnu aux oreilles d’Alexander, il avait déjà lu ou entendu ce nom, mais en quelles circonstances ? Il oublia rapidement ce détail quand le noble s’adressa à lui.

« En effet seigneur… Vic Stark à votre service. » Il s’était légèrement courbé avec un petit rictus de douleur.

« Je suis navré de vous déranger à une heure aussi tardive. Je n’aurai jamais cru être reçu par le seigneur dès mon arrivée. Pour dire vrai je ne pensais même pas trouver un village avec une telle organisation, surtout dans un endroit aussi hostile à l’homme. »

Alex sembla hésitait un petit instant puis repris la parole.

« Enfin pour être plus précis je ne savais même pas si ce village était réel. »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Kris
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 320
Double Compte : Hasmaël
Liens vers la fiche : .
Résumés des Rps
Elément : Feu
Métier : Maître Assassin - Haut Noble de Lüh - Gérant du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh - Bienfaiteur du Marché aux Saveurs
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] Dreydwiin, le Seigneur des mers [Eau]
Inventaire : .
Equipements
200 Tsuris
Une épée
Trois couteaux de lancer
Deux dagues

Sac sans fond
1 cape d’invisibilité [23Mns]
1 pansement coagulant [0.6M]
8 gélules Anez

Manoir
Boite aux lettres
Pièce secrète

Inventaire▲

Aventure #3 écrite Lun 18 Avr - 18:06

Kris

Rp Précédent:
 
♦ Résumé : Le dénommé Stark est désormais entre les murs de Sirk. Ses manières et son apparence me laisse croire en la description que m’a faite Luce à son égard, un simple voyageur. Il ne me reste plus qu’à lui extirper les informations qui m’intéressent, avant de me débarrasser de lui.
Endurance: 13
Etat: Intrigué
Equipements:
 
Inventaire actuelle:
 



L’homme que l’on vint me présenter confirma son identité connue sous le nom de Stark. Plus petit de quelques dizaines de centimètres, la musculature pas massive au premier abord, une apparence plutôt banale et assez proche de celle qu’arborait les aventuriers en mal de sensation généralement. Son visage marqué d’une cicatrice que je ne pus m’empêcher de fixer un instant avant de me reprendre, pouvait elle aussi confirmer l’hypothèse qu’il était un simple voyageur. Sait-on jamais, peut-être était-il un rescapé de l’assaut. Cependant, je ne décelai aucune agressivité dans son regard, ou alors il la dissimulait avec efficacité. L’idée qu’il soit nomade comme me l’avait décrit Luce me paraissait plus judicieuse, d’autant plus qu’il faisait preuve d’un savoir faire dans sa présentation qui amenait à penser qu’à nombreuses reprises il s’était retrouvé face à un seigneur ou autre type de dirigeant, et savait comment agir pour s’attirer leur accord en vue d’un hébergement, d’un souper ou que sais-je encore. N’étant pas amicale pour autant, sa révérence et son parlé me fit engager la conversation sur un ton neutre. Probablement, venait-il de s’éviter une remontrance du Capitaine restait du côté intérieur de la porte.

- Nous sommes loin des murs de la Capitale monsieur Stark. Ici, l’étranger est aussi dangereux que l’Aestros. Commençai-je en m’avançant lentement de quelques pas vers lui. Si loin, que nous sommes aux portes des terres de non-droit. Pour avoir une chance de durer en un tel lieu, il est nécessaire de délimiter un encadrement. Terminai-je en guise de réponse à ses remarques.

Je n’allais pas lui accorder tout un monologue d’explications futiles, d’autant plus s’il finissait la nuit dans les profondeurs de la rivière séparant le village en deux parties. Ceci étant cependant dit, il me restait à traiter mes interrogations cette fois-ci, au sujet de sa quête le menant à la recherche d’un village. Les environs n’étaient pas les plus colonisés par l’Homme, les excursions nordiques, l’absence majeure des rondes de la Garde Doré et l’ancienne présence de Vettori, ayant contribué à une certaine exode des divers petits clans s’étant autrefois installés. Ceci me laissait donc à penser que c’était bien Sirk dont il était en chasse, ou plutôt, celui sous le commandement de l’ancien propriétaire. Mais ce-dernier, dont la cadavre était actuellement trainé quelque part au loin pour se faire mâchouiller par tous les prédateurs passant par-là, n’ouvrait ses portes qu’à ses confrères. Du moins, de ce que j’en savais.

- Vous ne saviez pas si ce village était réel, mais vous étiez à sa recherche. Dans quel but ? Le questionnai-je, toute mon attention lui étant adressé, jusqu’à se marquer sur les derniers mots.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #4 écrite Sam 11 Juin - 10:15

Alexander ne réagit pas quand le seigneur le fixa légèrement plus longtemps que la politesse ne l’autorise. Il savait que sa cicatrice attirait les regards. Ce n’était pas le premier et certainement pas le dernier à réagir ainsi. L’assassin supposait que son interlocuteur le juger en fonction de son apparence comme le faisait si bien les nobles en général. Il était clair que l’image qu’il reflétait n’était pas son atout charme. Ses vêtements étaient recouverts de terre et de boue. Ses traits tirés et ses yeux légèrement injectés de sang exprimaient toute la fatigue accumulée. On devinait aisément qu’un repas chaud et une bonne nuit de sommeil lui ferait le plus grand bien.

Malgré sa condition physique Alex faisait mine de rien. Restant droit, ne grimaçant que légèrement lorsque la douleur au niveau de ses côtes le lançait. Il ne voyait rien à redire pour ce qui était de la sécurité. Ils étaient bien exposés énormément de dangers. Et comme la protection de Lüh ou de la Garde Dorée ne s’appliquaient pas ici, ils devaient se débrouiller seuls. Sa dernière phrase dont le but était clairement d’orientée la discussion avait fonctionnée. Il n’allait pas laisser passer cette chance d’en savoir plus sur ce village.

« Eh bien non je l’ignorais. Ce lieu n’apparaît pas sur les cartes et pourtant un soir j’ai entendu parler d’un village isolé au sein de la vallée sereine. Un village avec de l’importance pas comme les hameaux que l’on trouve un peu partout sur l’île. Ça m’a intrigué et la curiosité faisant son travail j’ai recoupé des informations et je suis partis. C’est aussi simple que ça, je ne fais que suivre mon instinct comme m’a toujours dit de faire mon maître… »

Parler de Mickaël aussitôt dans la discussion était potentiellement une erreur, mais cela allait peut-être créer le déclic qui conduirait ce Akelar a dire qu’il connait ou qu’il est A.V. Alex étudiait cette possibilité malgré le fait que A.K ne soit pas les bonnes initiales. Si seulement son maître lui avait laissé plus d’indice que deux petites lettres !

« Sur la route j’ai fait la rencontre d’une jeune fille une dénommée Luce et de son invocation d’eau Winglece. Des personnes… charmantes et malheureusement pour moi facilement effroyables. J’ai  d’ailleurs crus comprendre que c’est grâce à eux que vous avez envoyé une escouade à ma recherche et qu’ils sont entre ces murs. Si tel est le cas il me faut aller les remercier même si je n’en ai guère envie, surtout avec cette invocation… »

Cela faisait quelques mois maintenant qu’Alexander n’avait pas mis en application les cours enseignés par son défunt maître sur le savoir vivre et le bien parlé  en société. Il espérait ne pas avoir mal agis auprès de ce seigneur. Il voulait savoir si ce village était bien celui de ce A.V le plus rapidement possible, sa précipitation allait peut-être le conduire à faire une erreur.


Hrp:
 
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Kris
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 320
Double Compte : Hasmaël
Liens vers la fiche : .
Résumés des Rps
Elément : Feu
Métier : Maître Assassin - Haut Noble de Lüh - Gérant du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh - Bienfaiteur du Marché aux Saveurs
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] Dreydwiin, le Seigneur des mers [Eau]
Inventaire : .
Equipements
200 Tsuris
Une épée
Trois couteaux de lancer
Deux dagues

Sac sans fond
1 cape d’invisibilité [23Mns]
1 pansement coagulant [0.6M]
8 gélules Anez

Manoir
Boite aux lettres
Pièce secrète

Inventaire▲

Aventure #5 écrite Jeu 14 Juil - 15:47

Kris

Rp Précédent:
 
♦ Résumé : Le discours de cet homme tient autant la route qu’il me laisse capable de justifier de scénario plausible sur ses mots. Je me laisse avoir sans opposer la moindre résistance jusqu’à ce qu’un souvenir précis vint me faire montrer menaçant à son égard, sous une fatigue me rendant las des civilités pompeuses des nobles pour avoir leurs réponses. Mieux vaut que j’entende la vérité désormais, ou je pourrai déferler sur lui tout l’agacement que m’a apportée cette journée..
Endurance: 13
Etat: Las et méfiant
Equipements:
 
Inventaire actuelle:
 



Il m’était difficile de cerner cet homme. A l’habitude, deux échanges me suffisaient pour comprendre jusqu’à la manière de penser de mon interlocuteur. Mais ici, ils me venaient davantage d’hypothèse plausible que de certitude. Cela ne me plaisait pas que des indices puissent circuler jusqu’à permettre au premier qui le souhaite, de trouver le chemin vers Sirk. Mais en même temps, en le transformant en village de commerces, j’arrêtai de jouer sur son inexistence, bien au contraire. Sans doute cela était une bonne chose pour lui, qui n’aurait pas à subir l’interrogatoire sanglant du Capitaine de ma garde personnelle. Capitaine qui, à l’entente du terme de « Maître » de la part de notre invité quelque peu forcé, mit la main au pommeau derrière lui.

Ce mot je ne l’entendais depuis quelques jours qu’à mon encontre. Un titre qui me fut transmis lors de la mort de Vettori, et qui était propre aux organisations d’Assassins. Mon regard se durcit à son encontre, et mon corps se préparait à d’éventuelles esquives pour éviter un assaut de sa part. Par ailleurs, son savoir parler pouvait envisager que par « Maitre », il entendait un bourgeois de qui il dépendrait. Mais il se qualifiait de voyageur, de nomade. Quel noble aussi petit soit-il paierait un homme à son service pour le laisser faire sa vie comme bon lui semble ? Je n’avais pas encore tranché, mais la thèse du tueur m’attirait bien plus. Sans doute le fait d’en avoir affronté par dizaine il y a tout juste une semaine..  


- Ils sont tous deux ici, je vous le confirme. Vous pourrez aller faire démonstration de votre sympathie à leur égard plus tard.

Ma voix laissait percevoir une certaine dureté, un changement qui n’était pas encore rude, mais qui en était tout de même un. La fatigue qui se faisait sentir plus tôt commençait à être pesante, sans doute autant que la douleur le faisant grimacer à intervalle régulier. Je perdais ma patience et très souvent, cela se traduisait par des gorges tranchées ou des entrailles séchant au soleil. J’avais des questions, et besoins de réponses. Il n’était plus temps de les demander avec toute la lenteur de la noblesse, mais plutôt de les exiger avec tout le savoir faire de l’homme que je suis réellement.

- Qui est ton « Maître » ? Le questionnai-je avant de me rappeler que le conseil de son dernier à cet homme face à moi était de suivre son instinct. Un conseil bien plus proche de celui du Maître Assassin à son disciple pour l’execution de ses contrats, que d’un bourgeois à son employé pour le laisser vivre sa vie. Ma voix se fit alors sèche tandis que je remontai ma main gauche sur le pommeau de mon épée, ce qui poussa mon Capitaine toujours derrière lui, à sortir la sienne. Qui es-tu ?
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #6 écrite Dim 28 Aoû - 2:34

Alex aurait presque pu oublier l’homme derrière lui tant il était concentré sur le seigneur local, mais le Capitaine mit fin à son immobilisme à l’écoute du mot « Maître ». Cette réaction trahissait parfaitement la tension qui régnait dans la pièce. Si son Capitaine avait réagi Akelar, lui, ne montra rien et continua la discussion.

Une démonstration de sa sympathie ? Le noble ne pouvait pas plus se tromper. Oui il irait faire une démonstration mais de cruauté, de barbarisme. Il se voyait déjà assouvir son désir de vengeance obligeant Winglece à s’automutiler alors qu’il tiendrait la jeune Luce en otage un couteau sous la gorge. Il ferait payer à cette invocation le traitement qu’il a subit. Il laisserait aussi probablement Cheshire s’amuser avec le demi-dieu et la jeune fille. Ces pensées lui firent esquisser un léger sourire oubliant pendant quelques secondes son interlocuteur. Imaginer le dragon à deux têtes recouvert de son propre sang lui plut tellement qu’il ne remarqua même pas le changement de ton d’Akelar.

« Merci j’irai dès ma sortie de votre demeure. »

Les paroles d’Akelar qui suivirent lui firent plaisir. Au moins évoquer son maître dans la conversation avait fonctionné, il avait orienté la discussion sur le seul sujet qui avait de l’importance. Alex réfléchissait à la meilleure réponse possible. Il voulait finir cette discussion au plus vite mais en même temps il ne voulait pas risquer de froisser l’homme qui pourrait être un allié de choix. Malheureusement le prétendu noble ne laissa pas le temps au jeune homme de trouver la réponse qu’il cherchait.

Le bruit était très clair une épée venait d’être tirée dans son dos, et une autre face à lui était sur le point d’être dégainée. Celui qui pouvait devenir un allié était à cet instant une menace à ne pas prendre à la légère. Alex le savait ses prochaines paroles allait décider d’une poignée de main ou d’un bain de sang. Le jeune garçon était pris au piège entre deux menaces dont il ne connaissait pas la dangerosité. Il avait bien un avantage, celui que ses adversaires l’imaginaient complètement désarmé, mais vu son état physique cela ne serait probablement pas suffisant.

Que faire ? Que dire ? Être sincère ? Mentir ?

« Si la situation t’est défavorable, garde ton calme, réfléchis où tu es mort ! »

Une phrase soudainement revenu à l’esprit, qu’il marmonna dans sa barbe sans le vouloir. Son regard changea alors subitement, sa posture se fit plus autoritaire tout comme sa voix.

« Je ne suis pas votre ennemi mon seigneur alors je conseille à votre Capitaine de rengainer son épée. Malgré mon état je n’aurai aucune difficulté à lui trancher la gorge avant qu’il ne puisse réagir. Si j’avais vraiment eu le désir de nuire à vous ou à ce village, ce serait déjà chose faite. Si l’envie m’avait pris ce magnifique tapis serait imbibé de sang et ce ne serait certainement pas le miens. Pour preuve de mon honnêteté je vous montre les armes que vous n’avez pas remarquées… »

Il fit alors sortir la lame de son bras droit un bref instant.

« Comme vous l’imaginez montrer que je ne suis pas désarmé me fait perdre un possible effet de surprise. Je suis venu ici pour un homme, un certain A.V. Si vous le connaissez j’aimerai savoir où il se trouve sinon je m’en irai. Ne vous inquiétez pas je n’en ai pas après sa vie je souhaite juste lui parler. »

Voilà Alex avait dit l’essentiel, tout ce dont avait besoin de savoir ce prétendu noble. En même temps qu’il parlait, l’assassin avait bandé tous les muscles de son corps prêt à réagir au moindre mouvement suspect du noble ou de son Capitaine. Ce dernier s’était certainement préparer à défendre son maître lorsqu’Alex sortis sa lame. Enfin c’était ce qu’il en avait déduit par le bruit de son armure. Pourtant il n’avait rien fait, un geste discret de son maître lui sommant de ne pas agir probablement, en tout cas le jeune homme n’avait rien vu.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Kris
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 320
Double Compte : Hasmaël
Liens vers la fiche : .
Résumés des Rps
Elément : Feu
Métier : Maître Assassin - Haut Noble de Lüh - Gérant du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh - Bienfaiteur du Marché aux Saveurs
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] Dreydwiin, le Seigneur des mers [Eau]
Inventaire : .
Equipements
200 Tsuris
Une épée
Trois couteaux de lancer
Deux dagues

Sac sans fond
1 cape d’invisibilité [23Mns]
1 pansement coagulant [0.6M]
8 gélules Anez

Manoir
Boite aux lettres
Pièce secrète

Inventaire▲

Aventure #7 écrite Jeu 17 Nov - 12:57

Kris

Rp Précédent:
 
Endurance: 13
Etat: Intéressé
Equipements:
 
Inventaire actuelle:
 



Une posture différente, la voix devenu sèche, et des menaces si proches de celles que je pourrai moi-même porter à celui me pensant à sa merci. Voila qui ne manqua pas de voler un début de sourire, tandis que je pris au sérieux ces menaces. Cela serait folie pour mon adversaire de ne pas le faire, alors mieux valait, en attendant de savoir de quoi cet inconnu était capable, de ne pas en faire autant. Sa lame dégainée me fit arrêter de prendre les choses avec une certaine légèreté. Je comprenais mieux maintenant pourquoi tant de similitudes avec moi. Il était un Assassin, c’était chose certaine dorénavant. Personne d’autre que moi n’avait eu l’idée d’un tel équipement, qui rendait évidant son occupation favorite si on l’ajoutait au reste. Derrière lui, le Capitaine des Katarydons avait opté pour une posture plus apte à transpercer l’homme devant lui de manière rapide et efficace. Le devait-il ? Je n’en savais rien. Il était un Assassin, j’en étais convaincu, mais ne semblait connaitre de Vettori que les initiales.

- Alistor Vettori, voila l’homme que vous cherchez. Malheureusement, pour vous, il va vous être difficile de lui parler. Commençai-je, avant de m’avancer lentement vers lui. Vous trouverez son cadavre trainé par un cheval, traversant chaque contrée de cette île, afin que tous les prédateurs la peuplant lui arrachent un bout de sa chair ou lui rongent les os, après quoi il sera cloué sur un bout de bois, au centre du Désert Ambré, afin que pourrisse ce qui en restera jusqu’à la prochaine apocalypse. Finissais-je face à lui, après que ma voix eu trahit à chaque mot, un peu plus ma haine envers ce qu’il fut. Je suis le seul Maître des lieux.

Nos regards étaient désormais face l’un à l’autre. Qu’importait s’il usait de sa lame, il mourrait dans l’instant au vue de la proximité de mon second temporaire. Quant à la blessure, Ephylix saurait s’arranger de ça. Il était temps que soient révélées les choses. Le double sens que pouvait accorder ma formulation trahissait mon titre dans l’ombre pour celui qui en était. S’il souhaitait venger cette pourriture d’homme, alors il avait face à lui la seule occasion. Mais s’il n’était pas là pour le servir ? Après tout, il disait être envoyé par un « Maître », et donc en avoir déjà un. Alors quel était le but de son périple jusqu’ici ? Souhaitait-il transmettre un message ? Aborder l’éventualité d’une alliance ? Qu’importait la raison, le moment était venu pour lui de la dire.  

- Que voulez-vous ? Lui ordonnai-je alors plus que je ne lui demandai.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

[Village de Sirk] Recrutement incertain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Village de Sirk] Retrouvailles Imprévues
» RECRUTEMENT : Le royaume de Pandora
» Village Hentaï[accepté]
» Recrutement Sephira
» demande de recrutement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: La Vallée Sereine :: Village de Sirk-