Top-Sites

Votez toutes les deux
heures ♥

Fermer
Ouvrir Un mauvais présage
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Un mauvais présage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membres
Alphikas
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 54
Double Compte : Rhaegar
Elément : Eau
Invocateur : Nérée
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Dim 17 Avr - 2:10

Tuer

Bam! Wapah!

Tuer

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARRRRRRRRH!

Tuer

Encore

Peu de pensées traverse la bête. La recherche d'une victime. Une recherche vaine. Pour le moment.

Non, ce n'est pas comme ça qu'Alphikas est cens...

Tuer

La cage vide. Pas de vie. Ah. Tuer, comment? Ah. Alphikas doit dormir. Dors. Dors bien. Alphikas, seul bien. Pas d'amis, jamais. Il ne faut pas. Rien que eux. Tout les deux. Tuer les autres. Juste eux. Pas les autres.

-Il ne faut pas...

-Si il le faut. Pour nous deux. Personne ne te mérite. Même pas moi.

-Arrête!

-Personne ne survivra jamais à cette prison.

-La deuxième porte... si quelqu'un passe la deuxième porte, on s'en ira.

-JAMAIS!

Tuer

Personne ne l'aura. Pas encore. Ah la dernière. Ah morte, peut-être. Presque, il l'avait presque. Plus jamais. Pas de contrôle. Concentration, comment était-elle? Belle. Elle était belle. Alphikas était faible devant la belle. Oui c'est ça, c'est la beauté. La beauté, mauvais pour Alphikas. Mauvais. Tuer les belles.

Tuer pour lui
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Nérée Helireah
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : New Bride, by Claparo-Sans
Date d'inscription : 22/01/2014
Messages : 486
Liens vers la fiche : Fiche
Contes de la dame aux fleurs

Métier : Noble contre son gré ♡ Reine des nuages ♡
Invocation(s) : Shénzi ♡
Inventaire :

⚱ Bagages:
 

⚱ Sac sans fond:
 


Inventaire▲

Aventure #2 écrite Dim 17 Avr - 3:13

Le temple d’Aqua. La jeune femme se tenait devant ses portes. Une fine pluie tombait sur ses vêtements, ruisselant sur sa peau, là où elle n’était pas couverte. Mais cela n’était important. Elle était simplement là, à regarder dans l’antre du temple, là où il faisait sombre et humide. Venir jusqu’ici n’avait aucun sens. Elle avait encore fait un détour, alors qu’elle devait retourner à Lüh. Elle avait encore fait un détour en se fichant du fait qu’elle pouvait le regretter à chaque instant. Peut-être était-ce un mauvais présage. Peut-être était-ce simplement une pensée, comme tant d’autres, qui la retenait sur le pas de ces immenses portes. Mais cela n’était important.
Elle entra.

Les couloirs étaient semblables à ceux des autres temples et pourtant, l’air était humide. Le sol était glissant, et l’on pouvait entendre les gouttes d’eau briser le silence. L’ambiance était différence. Plus calme, plus oppressante. Elle n'était jamais entrée dans le temple dédié à cet élément et elle ne le regrettait pas ; elle ne le pouvait pas. Nérée avança au hasard parmi les nombreux couloirs, ignorant certaines portes, s’attardant sur d’autres. Pourquoi était-elle ici ? Elle laissait sa main glisser sur le mur ; sentir de ses propres doigts ce temple était plaisant. Elle sentait les fissures dans la roche, le bois rugueux et pourri avec le temps. Puis sa main s’arrêta sur la devanture d’une porte. C’était celle-ci.

Aujourd’hui, l’apparence de la porte n’avait pas d’importance. Ce qui l’entourait l’indifférenciait. La jeune noble retira sa capuche, laissant sa chevelure de feu prendre ses aises sur ses épaules. Cela lui rappelait la cellule de Shénzi, qui attendait au dehors. Ils étaient partis de Rorn il y a peu, choisissant le voyage terrestres au dépits du marin. Elle voulait passer par son manoire, son désert. Mais en ce moment même elle avait les pieds dans l'eau. Shénzi... Peut-être allait-il y être renvoyé à cause de son inconscience. Il l’avait d’ailleurs mise en garde mais elle avait ignoré ses paroles. Elle avait simplement envie de passer la porte. Alors elle l’ouvrit. Elle en franchit le seuil et la referma derrière elle.

La salle était vide. La salle était vide mais elle était habitée. Nérée fit quelques pas en avant, se détachant de la porte. Elle resta silencieuse.
Et elle attendit.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Alphikas
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 54
Double Compte : Rhaegar
Elément : Eau
Invocateur : Nérée
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #3 écrite Dim 17 Avr - 12:49

Il entend la porte s'ouvrir. Quelqu'un a osé venir. Hmmm une bonne odeur de chair, de sang, de vie! Ah que ce sera bon de détruire cette vie. Il tourna la tête vers la jeune femme. Magnifique. Encore une belle. Toujours une belle. Ce n'est pas bien. Détruire la belle. Tuer la...

Alphikas avait réussi à reprendre ses esprits quelques instants. Il n'y avait pas de temps à perdre, la petite humaine risquait de mourir à tout moment. C'était peut-être aussi la seule chance d'Alphikas de reprendre le dessus. Il ne savait pas vraiment si c'était pour lui ou pour elle qu'il faisait ça mais il voulait l'aider, c'était une certitude.

-Humaine, tu ne devrais pas être là. Si tiens à la vie repart. Je ne pourrais tenir que quelques secondes il va... Nnnng! Il va bientôt revenir. Sa voix passait d'un calme à une intonation de plus en plus paniqué. Si tu souhaite vraiment me délivrer, il y a une porte derrière moi, il suffit que tu sorte par là. J'aimerais te laisser passer mais je ne peux pas tenir longtemps. Je... Aaaargh! Un instant encore, juste un instant. Une larme coula sur sa jour et Alphikas regarda la jeune femme d'un regard intense. Sauve moi...

Et sa voix mourut tendis qu'à la place un énorme cri de rage sortait de sa gorge. C'était fini, il revenait.

Alphikas trop gentil. Il avait trop aider, comme toujours. Mais ce n'était pas grave, ce n'était pas suffisant. Maintenant que le monstre était revenu, elle ne sortirait pas vivante. Tuer. Il allait enfin pouvoir tuer.

- Tu ne nous auras jamais! Tu vas mourir ici, maintenant!

Avec une vitesse surprenante par rapport à la taille de son corps, la bête se leva et se mit à courir vers l'humaine. Plus vite, toujours plus vite. Il allait l'écraser de toute ses forces, ça n'allait durer qu'un instant. Bientôt sa vie, qu'elle avait à peine commencer, allait être réduit à néant.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Nérée Helireah
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : New Bride, by Claparo-Sans
Date d'inscription : 22/01/2014
Messages : 486
Liens vers la fiche : Fiche
Contes de la dame aux fleurs

Métier : Noble contre son gré ♡ Reine des nuages ♡
Invocation(s) : Shénzi ♡
Inventaire :

⚱ Bagages:
 

⚱ Sac sans fond:
 


Inventaire▲

Aventure #4 écrite Dim 17 Avr - 13:35

La salle était vide mais elle était une prison. Une prison, un isoloir, un paradis pour l’invocation qui se tenait devant elle. L’invocation qui, alors que la porte avait claqué prenait la parole. La jeune femme pouvait la voir, là, au loin, seule. Seule dans cette salle vide, dans ce monde qui n’était plus le sien. Qu’il reste seul. Pourtant elle se tenait là, devant lui, elle le regardait. Sa beauté, sa dangerosité, il était attirant. La jeune femme était comme attirée et elle fit un pas en avant. Ses dires n’étaient pas important. Elle tenait à la vie mais elle ne voulait pas repartir. Elle voyait la porte derrière la divinité mais ne ressentait pas l’envie de la passer. Il voulait la laisser passer mais elle ne le voulait pas. Il voulait qu’elle le sauve puis un cri lui glaça le sang, si plaisant aux oreilles, si doux.
Nérée n’était pas une sauveuse.

Cette invocation était captivante. L’épreuve était simple, il lui avait même donné la clé pour ouvrir la porte. Il lui suffisait de traverser cette salle vide. Rien ne pouvait lui arriver. Mais l’épreuve était mortelle. Cette invocation décidait des règles et le jeu avait déjà commencé. Mais qu’importe. Ce regard qu’ils avaient échangé, l’instant d’un souffle, elle ne pouvait pas l’avoir avec les autres. Elle ne l’avait jamais eu et ne l’avait jamais désiré. Pouvait-elle seulement l’aider ? Nérée le regarda s’approcher, si vite, trop vite. Peut-être allait-elle mourir en ces lieux. Peut-être que Shénzi avait, encore une fois, raison.

Pathétique. Cela était pathétique de mourir en ces lieux et pourtant la demoiselle s’en réjouissait. Cette invocation était captivante et elle la voulait. Alors avant que la bête ne la renverse, elle poussa son corps à bouger. A bouger pour éviter la mort, à bouger pour rester un instant de plus avec cette bête. Courir jusqu’à la porte aurait été si facile. Sortir de cette pièce, alors que la porte n’était qu’à quelques mètres dans son dos, tout cela n’était qu’un jeu d’enfant. Mais l’enfant faisait encore un caprice et un sourire avait illuminé son visage alors qu’elle esquivait, de peu, l’invocation qui avait juré de la tuer.
Nérée n’aimait pas les bonheurs faciles.

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Alphikas
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 54
Double Compte : Rhaegar
Elément : Eau
Invocateur : Nérée
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #5 écrite Dim 17 Avr - 14:14

Impossible de s'arrêter, trop d'élan. La petite créature a esquivé sur le côté. Logique. Prévu. Ça ne vas rien changer. C'est avec une violence sadique qu'il projetta sa nageoire contre le petit corps faible de l'humaine. Le choc la propulsa contre un mur. Tsss, il aurait pu l'écraser mais la nageoire n'était pas assez grande. Toujours pris dans son élan, l'Autre percuta la paroi de la cage, juste à côté de la porte ouverte.

Les deux adversaires étaient à terre, sonnés. Quelques brèves secondes s'écoulèrent semblant durer une éternité. Si l'un des deux se relevait en premier cela déterminerait sûrement le vainqueur de cet affrontement. Mais une certaines créature ne pouvait se le permettre.

Ce corps ne pouvait pas perdre. Il était plus fort, plus endurant, plus grand, plus robuste. La victoire était gagnée d'avance. Il appuya sa nageoire contre le mur pour s'aider à se relever. il ne fallait pas refaire la même erreur. Cette fois-ci, pas de mesures inconsidérées. Il suffisait de l'écraser, comme un petit insecte. Avec un hurlement de rage, l'Autre bondit les nageoires levées, prête à s'écraser sur l'intruse tel un marteau. C'était sûr, il avait gagné.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Nérée Helireah
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : New Bride, by Claparo-Sans
Date d'inscription : 22/01/2014
Messages : 486
Liens vers la fiche : Fiche
Contes de la dame aux fleurs

Métier : Noble contre son gré ♡ Reine des nuages ♡
Invocation(s) : Shénzi ♡
Inventaire :

⚱ Bagages:
 

⚱ Sac sans fond:
 


Inventaire▲

Aventure #6 écrite Dim 17 Avr - 14:54

La cellule était si calme. Reposante comme l’eau. La porte qu’elle devait atteindre était au bout de la pièce, si proche. Si facile. Son sourire n’avait pas disparu, alors qu’elle sentait la nageoire de la bête heurter son corps, si violemment. Sa nageoire était si douce ; d’ici elle pouvait contempler sa taille impressionnante et sa beauté, ressemblant quelque peu à Shénzi malgré que le bleu remplaçât le rouge. Peut-être l’avait-elle voulu. Le choc soudain lui coupa la respiration, alors qu’elle voyait son corps projeter contre l’un des murs de la cellule. Elle allait avoir mal. Peut-être mourir, si sa tête percutait en premier la pierre. Quel corps pathétique. Le choc fut brutal, douloureux, et si plaisant à la fois. Ses os craquèrent, certains cédant sous la pression. Son épaule avait heurté de plein fouet le mur, lui arrachant un cri de douleur. Tout s’était passé si vite. Nérée tomba mollement au sol, une poupée bien trop vite abandonnée par son marionnettiste.

Ses yeux étaient toujours posés sur le monstre divin, qui avait lui aussi heurté le mur. Son esprit luttait contre la mort. Son corps ne voulait plus bouger, ses forces étaient partie en un instant. Nérée était faible. En un instant tout avait changé et pourtant, elle regardait toujours ce fils d’Aqua qui la fascinait tant. Celui-ci s’était relevé. Celui-ci était plus fort, être sonné n’avait pas de sens pour lui. Lentement, il s’était redresser et se tenait dorénavant face à son petit corps au sol, sans défense, son épaule ne répondant plus. Il hurlait, encore. Sentait-il la douleur, lui aussi ?

La cellule était si calme. Si reposante. Plus un bruit ne parvenait à ses oreilles, pas même les gouttes d’eau s’écrasant sur les pavés froids du temple. La jeune femme n’avait pourtant pas mal. Son corps criait, lui aussi, lui suppliait de ne pas faire un autre mouvement, de ne pas se relever de ce sol qui était si confortable. Elle aimait cela. Elle aimait cela et elle ne voulait pas que tout se termine maintenant, alors que le demi-dieu allait l’écraser de tout son poids. C’était sûr, il avait gagné d’avance le jeu. Mais Nérée voulait encore jouer, avancer un peu plus jusqu’à ce que ses poumons soient percés et que la douleur ne la fasse plus vibrer de plaisir, ne la motive plus pour en avoir un peu plus.

Ses mains s’appuyèrent contre le mur, poussant son corps du mieux qu’elle pouvait en dehors de l’impact de la frappe de la bête. Elle avait été quelque peu rapprochée de la porte qu’elle devait atteindre mais elle semblait encore si loin. Si elle tendait le bras, elle semblait pouvoir l’effleurer ; mais il n’en était rien. Tombant une nouvelle fois au sol, la jeune femme peina à se relever une deuxième fois. Dans la précipitation, pour éviter la mort qu'elle cherchait mais qu'elle ne voulait pas. Elle avait mal. Son épaule avait une nouvelle fois heurter la pierre et un haut de coeur lui coupa la respiration. Elle avait mal et avait besoin de temps, de plus de temps que la bête pour se remettre de ce coup. Elle ne pouvait pas lui demander du temps ; il avait le Temps mais il ne pouvait pas le partager. Si elle ne faisait rien, il allait la tuer, tout simplement. Désirait-elle réellement mourir ? Alors elle sorti de sa sacoche un petit cristal de glace, dont elle n’avait jamais trouvé l’utilité. Peut-être condamnait-elle sa vie, alors que son bras valide lançait avec faiblesse le cristal vers la bête. De la glace pour arrêter une invocation maîtrisant la glace, cela était amusant. Mais elle avait besoin de temps, pour se relever, pour arriver jusqu'à la porte.
Peut-être qu’elle s’amusait, au fond.

Elle n'arrivait pas à se relever. Son coeur battait si vite. Ses yeux étaient fixés sur le plafond de la salle, ne pouvant pour le moment pas relever sa tête ; son corps ne voulait plus l'écouter. Peut-être voulait-il mourir. Au moins, le demi-dieu serait satisfait ; il voulait tout simplement la tuer, à en juger par son comportement légèrement agressif. Peut-être détestait-il les humains. Il l'avait pourtant aidé. Ce regard qu'elle avait échangé il y a quelques instants, ce regard était troublant. Même si elle avait remarqué ce changement soudain, son esprit, embrumé par la douleur, n'arrivait pas à comprendre. Comprendre un demi-dieu était impossible. « Pourquoi veux-tu être sauvé ? » Elle laissa échapper ces mots. Il lui avait demander de la sauver. Mais elle était bien loin de le pouvoir, son être ainsi au sol. Malgré tout elle se redressa difficilement, portant sa main valide à son épaule comme si cela allait en atténuer la douleur ; mourir ici et maintenant ne faisait pas parti de ses désirs.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Alphikas
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 54
Double Compte : Rhaegar
Elément : Eau
Invocateur : Nérée
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #7 écrite Mer 27 Avr - 23:25

Le cristal était tombé à ses pieds. Incompréhension. Qu'allait donc faire ce jouet? Il marqua une courte pause, surpris. Pause fatale. D'un coup, des sortes de gros pilier de glace sortaient du sol pour l'enfermer dans ce qui semblait être une cage. Une prison, encore une. Il pourrait briser ces barreaux d'un simple coup de nageoire. Mais il y avait cet appel. Cet étrange appel de l'eau. Comme une complainte d'un chant qu'il avait abandonné il y a trop longtemps. Il ne pouvait résoudre à détruire ce qu'il avait trahi.

-Pourquoi veux-tu être sauvé ?

Pourquoi? C'est vrai, Pourquoi? Ah non, cette question est à Alphikas. L'espace d'un instant il pensait vouloir être sauvé, pourquoi? La question l'avait perturbé. C'était la question. C'était la fille. Il fallait la tuer, comme d'habitude. Mais impossible de sortir. Pas sans la magie. C'était Alphikas la magie, pas lui. Lui, enfermé, il n'était rien. C'était ça. Il n'était rien.

- Parce que... Parce que je ne suis rien ici.

C'était sans doute la première fois qu'il parlait sur un ton aussi doux. Cette vérité sur lui même lui avait échappée pendant tout ce temps et elle venait le frapper maintenant. Il voulait être sauvé. Pas seulement Alphikas, mais lui aussi. Un sans nom, sans but que de tué. Un passionné, un incompris. Il voulait être sauvé.

- Je te tuerais si tu ne me plais pas.

Sur ce paroles il se tourna et s'assit dos à la jeune femme. Le combat était fini. Elle avait gagné. Et lui aussi, quelque part.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Nérée Helireah
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : New Bride, by Claparo-Sans
Date d'inscription : 22/01/2014
Messages : 486
Liens vers la fiche : Fiche
Contes de la dame aux fleurs

Métier : Noble contre son gré ♡ Reine des nuages ♡
Invocation(s) : Shénzi ♡
Inventaire :

⚱ Bagages:
 

⚱ Sac sans fond:
 


Inventaire▲

Aventure #8 écrite Jeu 28 Avr - 16:47

La cellule était si calme, dorénavant. Il n’y avait plus que sa respiration, difficile, qui brisait son silence. La jeune femme regardait toujours cette invocation mais il n’y avait plus rien. Plus de douleur, plus de danger, plus d’amusement. Juste un calme, apaisant, un calme après une tempête mortelle. Une tempête apaisée par des mots. Nérée regardait ces cristaux de glace qui l’emprisonnait ; presque elle regrettait son geste. Elle aurait voulu le voir se débattre, vouloir voir la mort encore une fois. Peut-être était-ce son arme qui avait vaincue son adversaire. Peut-être sa simple inconscience. Poupée manipulée, elle n’avait pourtant pas décider de combattre. Elle avait simplement accepté la danse, qui venait de se terminer dans un scintillement gelé.

Si abscons. Ce demi-dieu intriguait la jeune noble qui le regardait, assise non loin. Elle n’avait pas encore la force de se relever. Elle ne le voulait pas. Sa voix était douce et avait brisé son silence. Rester ici, peut-être était-ce une bonne idée. Mais il n’était rien ici, et il était pourtant tout. Il n’était rien et être sauvé de ce lieu n’allait rien changer. Nérée ne voulait pas le sauver ; elle n’avait aucun pouvoir. Elle ne voulait guère promettre quelque chose d’impossible. Difficilement, elle se releva de ce sol humide et froid. Elle allait le sauver. L’invocation ne la regardait plus, il s’était retourné. Maintenant la porte était atteignable.
Mais elle avait perdue.

Ses dernières paroles firent fleurir un douloureux sourire à la jeune noble, bien que sincère. Cette promesse d’être tuée de sa main la rendait heureuse. Pas à pas elle se dirigeait vers la porte de la cellule, dont la traversée était semblable à un périple sans fin. La cellule était si calme et elle arriva devant cette porte, que l’invocation lui avait indiqué pour finir cette épreuve. Il l’avait laissé passer. Nérée en effleura le bois de sa main, retournant sa tête comme pour le regarder une dernière fois.

« Plaire est futile. »

Elle ne voulait pas lui plaire. Elle n’en ressentait pas le besoin. Inspirant doucement, la jeune femme ouvrit la porte et la passa. Il suffisait de sortir de cette cellule, au final. De le sortir d'ici. Délivrer, dans son sens premier. Peut-être qu’une chose avait changé, en elle. Un pacte, imperceptible, qui la liait dorénavant à un autre être. Un pacte qui rendait ses paupières lourdes, qui lui faisait peu à peu perdre le sens de l’équilibre. Un pacte qui avait été éprouvant à sceller. Alors son corps tomba mollement sur les pavés du temple, son esprit sombrant dans l’inconscience ; à son plus grand plaisir.

Tout était calme, dorénavant.  
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

Un mauvais présage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un chat noir, s'est un mauvais présage, est-ce bien vrai ? Oui, en voilà la preuve...
» « Nous ne sommes que témoins de notre apocalypse » || TOUT le clan de l'ombre.
» Liste des papillons N°1
» A la recherche du mauvais présage
» Mauvais Présage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Les Temples :: Temple de l'Eau-