Une niche pas comme les autres

Partagez | .
 

 Une niche pas comme les autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Ven 13 Mai - 14:18

Situé assez proche de l'entrée, la cellule de Djiminy n'est pas très grande. Formant un rectangle d'une trentaine de mètre sur une largeur d'une petite vingtaine seulement, elle est tout juste assez grande pour se dégourdir les pattes et ne pas s'y sentir à l'étroit. Quelques fenêtres au verre rendu incassable par magie permettent au soleil et à la lune d'apporter de la lumière à la pièce. Divisée en trois, un immense fauteuil se trouve tout au fond à gauche de l'entre juste en face d'un feu de cheminé brûlant éternellement. Un superbe tapis de style oriental recouvre le sol couvert d'un beau carrelage ancien. Deux immenses gamelles vides se trouvent prêt de la cheminé. Un ballon et un gigantesque os en corde se trouve quelque part dans la cellule.
Au fond à droite ainsi que la plus grande partie de la cellule est composé d'une herbe douce et fraîche sous la patte. La terre inégale offre l'agréable sensation d'être dans un champ encore arpenter par les vaches il y a peu de temps. Immédiatement à gauche de l'entrée se trouve une petite marre remplie de vie ! Poissons, grenouilles, insectes un véritable petit écosystème. Il fait chaud chez Djiminy avec une température d'environ trente deux degré la journée et vingt cinq la nuit.

Quiconque pénètre dans cette cellule serait persuadé d'avoir fait une erreur de temple et pourtant c'est bel et bien un fils d'Ignis qui attend ici, s'ennuyant à en mourir depuis des millénaires. Ayant toujours un œil sur la porte de son petit domaine, il s'amuse parfois avec son ballon, roupille sur son fauteuil, regarde le monde par l'une des fenêtre... Les rares humains ayant osés franchir la belle porte en bois de cerisier ont pratiquement tous reçus le même accueil : une gigantesque boule de poil les plaquant au sol et leur léchant joyeusement le visage. Sauf peut être ce grand guerrier sanguinaire qui fut tué assez rapidement ou ce ridicule seigneur couvert de bijoux et de joyaux. Car bien que fou de joie de recevoir de la visite, Djiminy n'acceptera pas de partir avec n'importe qui : il sera sans pitié avec tout le monde. Soyez prévenus courageux candidats : Djiminy choisira lui même son invocateur, les épreuves qu'il a préparé son conçues dans ce but.

Si après cet avertissement vous voilà toujours intéressé, alors franchissez cette superbe porte toute simple en bois de cerisier au dessus de laquelle se trouve l'inscription suivante en lettres de feu :
Djiminy, chien de légende.
Père de la gent canine.
Leader suprême de la Meute.
▲ Succès ▲


Dernière édition par Djiminy le Mer 3 Aoû - 8:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Edelweiss
avatar
Membres


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Bei Dongmian haku sanshi
Date d'inscription : 24/04/2016
Messages : 136
Métier : Musicienne
Invocation(s) : Djiminy Le chien de feu & Shirayu Le tigre de glace
Inventaire : ♦️Longue Cape avec Capuche Blanche
♦️Dague
Maniabilité ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ○ ○
♦️Sac sans fond :
-Liste des objets dedans
-Une flûte travesière en bois
- le sifflet de Djiminy
-7 Tsuris
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Mer 22 Juin - 20:28





Djiminy & Edelweiss


Une niche pas comme les autres







Les chiens sont habituellement de doux animaux et de valeureux compagnons et je réalisais que c'était peut être ce qu'il me fallait… un équilibre entre lui offrir une liberté de courir, profiter lui aussi de ses magnifique lieux, et vivre à travers ses folies.

J'avais les plus belles intentions et je tentais de me convaincre qu'un être aussi spécial voudrait peut être de moi. Ce livre que j'avais pu lire à Lüh m'avais donner un objectif vers lequel avancer. J'allais donc partir pour le temple du feu

Apres deux jours de voyage avec un groupe qui se rendait justement à ce temple,l'un d'entre eux me guida jusqu'à la porte m’énonçant ainsi ce qu'il y avait écrit au dessus.


Djiminy, le chien de légende . Père de la gent canine. Leader suprême de la Meute


C'était bien ici, je pose ma main contre cette grande porte en bois tandis que je me retrouve seule. Et soudainement un frisson parcoure mon corps … et si finalement il m'attaquait ? … je redresse la tête déterminée, qu'importe si je n’essaie pas je ne saurais jamais !

Je pousse cette lourde porte et en m'avançant légèrement à l'intérieure un bouffée d'air chaud me prend le corps et de l'herbe fraîche caresse mes jambes. L'ombre d'un instant je me retrouve perdue …N'étais-je pas rentrée dans une cellule ? et j'ai pourtant l’impression d’être dehors.

Je repris vite mes esprits il ne s’agissait pas d'un animal commun mais bien au contraire divin.  Je referme délicatement la lourde porte derrière moi inspire un coup l'air, et écoute attentivement ce qui m’entoure.
La cape alourdis mon corps par la chaleur des lieux, c'est pourquoi je l'ouvrais faisant respirer un peu ma peau sans l'exposer trop au soleil.

Je fi tinter des claquement de langue devant moi, deux ou trois tout au plus mais il n'y avais pas particulièrement d'obstacle je ne savais pas vraiment ce qu'il pouvais y avoir au alentour et j'attendais un signe de ce grand chien de légende ...




Ma dague:
 
Ecoute le doux sons de ma voix...:
 

▲ Succès ▲


Dernière édition par Edelweiss le Ven 24 Juin - 0:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #3 écrite Mer 22 Juin - 21:49

Le ballon s'envola à travers la pièce et atterrit dans l'herbe bientôt rejoins par un éclair orangé. Donnant un coup de patte dedans, le ballon s'envola de nouveau, rebondit contre le porte dans un « POM » sonore. Le chien, s'amusant comme un fou, le fit rouler en le poussant du bout du museau à travers toute la pièce. Soudain il donna un nouveau coup de patte dedans : la balle s'envola et rebondit contre le fauteuil. Le gigantesque canidé la poursuivi en sautant sur le fauteuil. Mais, aussi colossal que fut le meuble, la puissance du Demi-dieu provoqua un équilibre... Le fauteuil bascula en arrière entraînant le chien dans la chute. Les quatre fers en l'air sur le sol, Djiminy était pris d'un fou rire. Mais une fois calmé, le silence revint dans sa cellule accompagné du profond sentiment de solitude qui tourmentait Djiminy depuis si longtemps.

Soupirant tristement, il releva le fauteuil et alla regarder par la fenêtre avec ennui. Il se passait rarement quelque chose d’intéressant à l'extérieur. De temps en temps il assistait à la ronde d'un rapace dans le ciel mais aujourd'hui rien... Malgré tout, le Demi-dieu passa de nombreuses heures devant cette fenêtre. Depuis combien de temps n'avait-il plus eut de visite ? Plusieurs mois.

Le chien divin était plongé dans ses pensées lorsqu'il remarqua un groupe d'humains qui s'approchaient du temple. Il n'était pas rare de voir des hominidés. Il en venait presque tous les jours. Chaque fois Djiminy espérait que l'un d'entre eux était pour lui. Qu'enfin l'un d'entre eux réussirai à l'apprivoiser. Mais jusqu'à présent aucun ne lui avait plu... Il les avait tous chassé et en avait même tué quelques uns... Bien que depuis sa fenêtre il ne distinguait que difficilement le chemin menant au temple et ne voyait pas du tout l'entrée, le Demi-dieu observa le groupe avec attention. Il remarqua une jeune femelle assez jolie aux cheveux blanc. Elle l'intrigua : elle paraissait jeune mais avait les cheveux d'un blanc de neige... Le chien était curieux, pourquoi avait elle les cheveux blancs alors qu'elle paraissait si jeune ? Bien vite, les humains disparurent du champ de vision du Demi-dieu, le laissant à ses réflexions.

Après plusieurs minutes il s'ébroua et grimpa sur son fauteuil pour faire une petite sieste. Mais à peine eut-il fermé les yeux que la porte de la cellule s'anima. Se redressant soudain, le chien fixa soudainement la porte avec attention. La jeune humaine aux cheveux blanc franchit la porte d'entrée avec timidité. A la grande surprise de Djiminy, l'humaine fit claquer sa langue : comme lorsqu'on essai d'attirer l'attention d'un chien. Celui ci pencha la tête sur le côté, un comportement typique du chien intrigué. Puis soudain, fou de joie d'avoir de la visite, il s'élança ! Renversant son fauteuil, il fut sur elle en deux bonds. Il la renversa et, queue battant l'air, le corps tout entier tremblant de joie, il lui léchouilla le visage à grand coup de langue.

Il lui fallut quelques minutes pour enfin relâcher l'humaine. Le chien s'éloigna de quelques bonds joyeux. Puis il parla. Sa voix était indubitablement mâle quoique pas très loin dans le grave. Joyeuse et plein d'énergie :

« Je suis si heureux d'avoir de la visite ! Je suis seul depuis si longtemps ! »

Il fit un tour rapide sur lui même, emporté par le plaisir de l'instant. Puis soudain il se calma, le corps toujours tremblant de joie et la queue battant l'air :

« Oh pardon ! Bonjour humaine ! Soit la bienvenue chez moi. Excuse le désordre, je n'ai que rarement de la visite. Les humains vont en général plus loin dans le temple. Pourquoi avoir franchi ma porte? Oh comme je suis content ! »

Il lâcha ces paroles en se dirigeant dans un coin de la pièce ou il prit son balon en gueule qu'il déposa à coté des deux gamelles. Il fit de même avec son os en corde afin de laisser à l'humaine le temps de se remettre de l'accueil...
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Edelweiss
avatar
Membres


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Bei Dongmian haku sanshi
Date d'inscription : 24/04/2016
Messages : 136
Métier : Musicienne
Invocation(s) : Djiminy Le chien de feu & Shirayu Le tigre de glace
Inventaire : ♦️Longue Cape avec Capuche Blanche
♦️Dague
Maniabilité ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ○ ○
♦️Sac sans fond :
-Liste des objets dedans
-Une flûte travesière en bois
- le sifflet de Djiminy
-7 Tsuris
Inventaire▲

Aventure #4 écrite Jeu 23 Juin - 22:46





Djiminy & Edelweiss


Une niche pas comme les autres






Au fond de la salle un bruit sourd résonne comme la chute d'une chose lourde puis quelque seconde après je ressens une pression me poussant a la renverse contre l'herbe, n'ayant rien vue venir un léger moment de panique me pris !

Un bon filet de bave s’étendait sur mes joues et je sentait les halètement chaud de l'animal divin sur mon visage. Sa grande langue me caresse plus ou moins délicatement et même si un brève instant je cru à une attaque je me sent alors rassurer et affiche un doux sourire à ce jeune chien.

Je passe mes doigts dans sont pelage fin et doux, agréable sensation de que sentir cette douceur sur la paume de mes mains. Je le câline et ressent comme un petit moment hors du temps allongé dans l'herbe avec un compagnon de jeux.
Le Canidé finis tout de même par se retirer ainsi m'adresser la parole. Un chien qui parle quoi de plus curieux et intrigant...

Tandis que je me relève et m’essuie le visage un grand sourire au lèvre et rassuré, celui ci me fait part de sa grande joie d'avoir de la visite et de sont désarroi de présenté ses lieux en désordre.
Un léger rire discret se fit entendre, en effet comment pouvait il savoir que je ne vois rien le désordre ne me dérange pas tant qu'il ne me fait pas  trébuché. Il fallait tout de même que je réponde  à ses questions.


"Je vous remercie de l’accueil chaleureux que vous me porter aussi doux et agréable que votre pelage."


J’avance à petit pas pour m'approcher à nouveau de sa belle fourrure, guider par sa voie grave mais toute aussi douce que sa robe.


"J'ai entendu parler de vous dans un livre et j’étais très intriguer de votre rencontre ! J'ai fait tout se chemin pour vous rencontré. Et croyez moi se n'était pas mince affaire."


Le regard dans le vide je suis bien plus guider par son timbre et je prête attention à toute ses paroles.



Ma dague:
 
Ecoute le doux sons de ma voix...:
 

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #5 écrite Ven 24 Juin - 9:33

Djiminy apprécia la politesse de cette humaine. Le chien divin aimait la tonalité de voix des femelles de cette espèce. Celle ci était agréablement jolie et transmettait une bonne aura au Demi-dieu. La première impression était bonne. Elle semblait fragile et délicate, le canidé avait l'impression qu'un simple coup de vent pouvait la faire tomber, qu'une racine sournoise pouvait facilement lui faire une entorse.

Celui-ci déposa sa corde à coté de ses gamelles et du ballon puis il se dirigea vers la fenêtre. Passé la joie de recevoir de la visite, l'épreuve avait déjà commencée. Le Demi-dieu ne se laisserait plus approcher pour le moment. Il était toujours très amical et menait une véritable bataille intérieur pour ne pas aller chercher un autre câlin. Il l'observa se mouvoir avec hésitation, lenteur.

« J'ai entendue parler de vous dans un livre et j’étais très intriguée de votre rencontre ! J'ai fait tout ce chemin pour vous rencontrer. Et croyez moi ce n'était pas mince affaire »

Djiminy écarquilla les yeux et pencha la tête sur le coté. Dans un livre ? Il y avait des écrits sur lui dans le nouveau monde ? Mais il n'avait jamais quitté le temple depuis la renaissance ! Bien sur il savait que loups et chiens vivaient ici aussi. Il connaissait d'ailleurs l’existence de trois meutes dans les environs du temple. Mais comment son nom pouvait apparaître dans un livre ? Et puis que disait-on de lui ? La curiosité légendaire du chien se mit soudainement en route : D'une voix énergique mais surprise, il demanda :

« Dans un livre ? Mais je n'ai jamais quitté le temple ! Voila une histoire intéressante qu'il faut que tu me raconte avant que je te fasse subir mes petites épreuves. S'il te plait, dis moi ce qu'il est écrit sur moi. »

Il lui avait dit que les épreuves n'avait pas débutées mais c'était un petit mensonge : il la testait depuis l'instant ou il l'avait libérer de sa joie de recevoir de la visite. Il commençait d'ailleurs à se poser des questions sur sa démarche et son regard vide mais chaque chose en son temps...

Il s’essaya bien droit prêt de la fenêtre et attendit avec patience qu'elle accepte (ou non!) de lui raconter. La queue du chien balayait joyeusement le sol mais si l'humaine essayait de s'approcher il s'éloignerait. Il ne devait pas trop s'y attacher : si elle mourrait durant les épreuves il aurait du mal à s'en remettre ou serait tenté de lui apporter de l'aide...
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Edelweiss
avatar
Membres


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Bei Dongmian haku sanshi
Date d'inscription : 24/04/2016
Messages : 136
Métier : Musicienne
Invocation(s) : Djiminy Le chien de feu & Shirayu Le tigre de glace
Inventaire : ♦️Longue Cape avec Capuche Blanche
♦️Dague
Maniabilité ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ○ ○
♦️Sac sans fond :
-Liste des objets dedans
-Une flûte travesière en bois
- le sifflet de Djiminy
-7 Tsuris
Inventaire▲

Aventure #6 écrite Ven 24 Juin - 18:05





Djiminy & Edelweiss


Une niche pas comme les autres





oups j'ai fait une bétise ==


Ma dague:
 
Ecoute le doux sons de ma voix...:
 

▲ Succès ▲


Dernière édition par Edelweiss le Lun 27 Juin - 11:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #7 écrite Sam 25 Juin - 10:40

Le Demi-dieu ne lâchait pas le demoiselle des yeux. Très attentif, il observait chacun de ses mouvements, écoutait chacune des syllabes prononcées. Il avait déjà remarqué la lenteur de ses déplacements. Tout en se dirigeant droit vers les gamelles du chien, elle prit la parole d'une voix de conteuse qui plu beaucoup à Djiminy ! En effet, le chien divin adore qu'une jolie jeune fille lui raconte une histoire.

Djiminy n'était pas insensible au charme des jeunes femelles humaines. Combien de fois s'est il amouraché d'une belle jeune fille dans l'ancien temps ? Il avait déjà perdu le compte plusieurs dizaines de siècles avant la punition. C'était toujours la même chose : il se faisait câliner par une belle jeune fille puis devenait un véritable petit toutou à son service lui apportant des fleurs, ses pantoufles, la protégeant... Durant des semaines il ne la lâchait plus allant parfois jusqu'à dormir avec elle. De nombreuses fois il utilisa la métamorphose et devint même l'amant de l'humaine. Il se rappelait pratiquement de chaque histoire et n'avait jamais aucun regret.

Djiminy l'écouta en se battant pour ne pas être distrait par ses pensées. Il se fut très intrigué par sa façon de se mouvoir et de découvrir sa ballon avec les mains. Il commença à se poser de très sérieuses questions sur sa vue. Bien qu'il apprécia la façon dont elle parla de lui, il s'approcha un peu pour observer ses yeux :

« Pourquoi te déplaces-tu ainsi ? Serais-tu aveugle ? »

Sans attendre de réponse, il recula et se dirigea vers le fauteuil en marmonnant pour lui même d'un air pensif :

« Ça m'embête ! Je vais culpabiliser de lui faire passer l'épreuve. Elle n'a que peu de chances sans la vue... Comment vont-ils réagir ? Quoique je pourrai être surpris... Et puis je suppose qu'elle connais les risques... »

Il grimpa sur son fauteuil et s'y coucha en soupirant. Durant quelques minutes il fut fou de joie, ayant cru impulsivement qu'il allait enfin sortir de son temple. Mais l'apparente cécité de l'humaine brisait son espoir de la voir franchir sa première épreuve. Elle pouvait y arriver mais partait avec un gros handicap... Contrairement aux autres, elle n'avait pas le droit à la moindre petite erreur.

D'une voix toujours énergique et amicale, il était cependant beaucoup plus sérieux quand il parla. C'était désormais le chef de meute qui parlait, plus le jeune chien heureux d'avoir de la visite. La différence de ton était très claire :


« Bien, je pense qu'il est temps de te faire passer ma première épreuve. Lorsque tu te sentiras prêtes,  assieds toi adossée à quelque chose : je vais te plonger dans un rêve. Seulement attention ! Toute blessure subit dans ce rêve aura de réelles conséquences. »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Edelweiss
avatar
Membres


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Bei Dongmian haku sanshi
Date d'inscription : 24/04/2016
Messages : 136
Métier : Musicienne
Invocation(s) : Djiminy Le chien de feu & Shirayu Le tigre de glace
Inventaire : ♦️Longue Cape avec Capuche Blanche
♦️Dague
Maniabilité ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ○ ○
♦️Sac sans fond :
-Liste des objets dedans
-Une flûte travesière en bois
- le sifflet de Djiminy
-7 Tsuris
Inventaire▲

Aventure #8 écrite Lun 27 Juin - 11:24





Djiminy & Edelweiss


Une niche pas comme les autres





Finalement le grand chien se déplace jusqu'à moi. Je l'entend, l'herbe se remue puis sa voie, tandis qu'il me parle sans rapport avec ce que je viens de lui raconté, deviens plus proche et plus forte.
Celui ci venais en réalité de faire une constatation qui visiblement ne lui avait pas spécialement plu car il est repartie aussi vite une fois la réponse à sa question trouvé.

Je ne lui répond pas, après tout j'estimais que c'était assez évident pour ne pas le dire, il était venue lui même le constater. Je marchais doucement car contrainte de lui parler je ne pouvais ainsi pas faire claquer ma langue pour repairer les alentours mais je savait pourtant parfaitement bouger avec agilité et courir si il y en avait besoin.

Après tout je savais que c'était dangereux, je ne m'en prendrais qu'a moi même d’être aussi buté.

C'est après un petit blanc que le grand chien se remis à parler, et cette fois ci d'une manière plus dure et sérieuse, d'un ton tout de même légèrement plus grave.
L'épreuve allais commencer et c'est alors maintenant que tout allais se jouer. J'écoute alors ses indications sans lui répondre immédiatement. Claque ma langue jusqu'à un mur que je distingue le plus proche et m’installe comme Djiminy le recommandais, adosser afin de plonger dans l'épreuve.


« Je suis prête, montre moi ton épreuve. »

D'un ton déterminé mais toujours en gardant le sourire, ses mots sortirent de ma bouche. Une légère boule au ventre s’installe tandis que les battements dans ma poitrine se font bien plus ressentir. Je ferme les yeux, inspire fortement -c'est maintenant que tout ce joue … il faut que je donne le meilleur de moi!-

Cette pensée forte en moi, forgeant mon esprit, préparant mon corps à une chose que je ne connais pas. Mes poings se serrent posés sur mes genoux. J’attends le départ vers se rêve qui peut a tout moment devenir un cauchemar.



Ma dague:
 
Ecoute le doux sons de ma voix...:
 

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #9 écrite Lun 27 Juin - 12:39

La demoiselle fit de nouveau claquer sa langue puis se dirigea vers un mur. Elle s'assit et s'y adossa. Djiminy pencha la tête sur le coté : une nouvelle fois intrigué. Pourquoi ce claquement de langue ? Il avait l'habitude d'associer ce bruit à un humain qui réclame l'attention d'un chien. Ici ce n'était pas le cas. Alors pourquoi ? Était-ce sa façon à elle de se rassurer ?

« Je suis prête, montre moi ton épreuve. »

Elle ferma les yeux et attendit. Djiminy laissa passer une bonne minute avant de parler à nouveau. C'était à nouveau le chef de meute qui parlait. Il était amical mais ses paroles ne laissaient aucune place à la négociation. Ce n'était pas l'autorité froide, négative et désagréable, c'était l'autorité positive et amicale mais ferme.

« Tu devras survivre durant plusieurs jours dans une toute petite forêt. Toute tentative de sortie du bois sera impossible pour tout être vivant terrestre. Tu cohabiteras avec une meute de loups cependant prend garde, vous risquez vite d'être en compétition. N'espère pas fuir mon regard car je serai partout. N'espère pas mettre fin à l'épreuve plus tôt : tu survivras ou mourras dans ce rêve. Tu as cependant tous les droits, aucune règle. Au vue de ton handicap, je décide de faire une exception. Si tu veux abandonner il te suffira de me demander. Mais tu devras fuir ma cellule en vitesse car je t'attaquerai. »

Aussitôt, l'atmosphère changea. De 32 degré, la température chuta soudainement à environ 15 degré. Les oiseaux chantaient et le vent caressait la canopée. Le temple du feu avait disparu pour laisser place à une belle forêt pleine de vie. L'humaine se réveillera au centre d'une petite clairière, dans une herbe haute jusqu'au genou.

Cette forêt, en cercle irrégulier d'un diamètre de 5 kilomètres, était entourée de très hautes falaises si lisse qu'elles étaient impossible à escalader sans ailes. Une seule source d'eau s'y trouvait... encore fallait il la trouver ! La population animale était faible, presque insuffisante.

Djiminy était toujours sur son fauteuil, la tête posée sur l'accoudoir, yeux fermés. Il voyait tout et attendait le réveil de la candidate...
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Edelweiss
avatar
Membres


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Bei Dongmian haku sanshi
Date d'inscription : 24/04/2016
Messages : 136
Métier : Musicienne
Invocation(s) : Djiminy Le chien de feu & Shirayu Le tigre de glace
Inventaire : ♦️Longue Cape avec Capuche Blanche
♦️Dague
Maniabilité ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ○ ○
♦️Sac sans fond :
-Liste des objets dedans
-Une flûte travesière en bois
- le sifflet de Djiminy
-7 Tsuris
Inventaire▲

Aventure #10 écrite Mar 28 Juin - 0:01





Djiminy & Edelweiss


Une niche pas comme les autres





Mon corps est lourd et s’assoupit, j’écoute avec attention chaque mots du chef de meute. Réjouis de ses paroles, je suis tout de même rassurer de savoir que l'épreuve que j'allais passer seras dans mes capacités … mais pour combien de temps ? Me débrouiller en foret n'est pas un problème je l'ai fait tellement de fois lors ce que je quittait le village pour la foret de Jade et ses monstres.

La question principale était surtout de savoir ce qu'il voulait surtout de moi vis à vis des loups... fallait il que je leur survivre, que je me confronte à eux et les soumette , ou que je me face accepter parmi eux... la confrontation n'était jamais la solution et rien ne se règle par la violence.

J’eus à peine le temps de réfléchir à mes problèmes que mon corps se désengourdi déjà, un frisson parcours ma chaire, la température a radicalement chuté. Une herbe fraîche m’entoure, elle est haute. Je reprend pleinement mes esprits, il n'y a plus de temps à perdre, l'épreuve avait commencée.

Prêtant attention à ce qui m'entoure je perçoit des oiseaux qui chantent, nous sommes donc en plaine journée. Claquement de langue à répétition pour mieux visualiser ou je suis et la flore des lieux en dehors d'une herbe qui caresse mes jambes jusqu'aux genoux. Un peut plus loin des arbres, et ils semblent être autour de moi. Je suis au milieux d'une clairière. Les branchages bougent, j’entends le frottement des feuilles, il y a du vents mais je ne suis pas atteinte.

Il ne faut pas que je reste la, je suis bien trop visible je ne sais pas ce qui vie dans cette foret en dehors de la meute... sûrement leurs gibiers, ou peut être même des prédateurs comme dans la forets de jade.

Ma langue claque, et après m’être recouverte de ma cape, je commence à m’enfoncer dans la foret. Premier objectif trouver un abris. Une crevasse sur une montagne , un talus de terre creusé enfin quelconque petit abris. Pour le moment je me contentait d'avancer droit le plus discrètement possible claquant ma langue peut régulièrement mémorisant les arbres et racines sur mon passage, surveillant le moindre bruit et mouvement aux alentour.



Ma dague:
 
Ecoute le doux sons de ma voix...:
 

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #11 écrite Mar 28 Juin - 11:03

La meute n'était pas très grande. Composée seulement de 5 individus, elle était suffisamment juste assez importantes pour survivre dans cette petite zone. Le couple alpha était un énorme mâle noir et d'une femelle blanche presque aussi imposante. Il y avait un bêta gris d'une taille respectable, deux jeunes femelles et un mâle blanc plus petit que les autres. Ils vivaient à proximité d'un petit réseau de grottes au nord de la zone. Trois grottes plus ou moins étroites, s'enfonçant plus ou moins profondément dans la falaise. L'endroit était confortable situé non loin de la seule source d'eau potable de la forêt. La meute était maîtresse incontestée du lieu.

Ils avaient bien sur remarqué la toute nouvelle odeur introduite soudain dans la danse du vent. Une odeur qu'ils ne connaissaient pas. Proie ou prédateur ? Le bêta était déjà en route suivi à une distance respectable par le reste de la meute. Connaissant la moindre touffe d'herbe du territoire, la meute n'avait aucun mal à être totalement invisible.

Quel était cet étrange animal ? Un hominidé marchant sur les postérieurs évoluait sur le territoire. Une femelle... Proie ou Prédateur ? Durant plusieurs dizaines de minutes, les loups l'observèrent en restant caché. Elle avançait tout droit, heureusement pas dans la direction de leur grotte. La zone était trop petite, la nourriture trop rare pour que les loups puissent permettre l'arrivée d'un concurrent. Une décision devait être prit rapidement, la meute en était parfaitement consciente.

Soudain, le bêta passa à l'action. Franchissant un buisson du pas lent, calme, assuré et menaçant du prédateur il coupa la route de l'humaine à une trentaine de mètre de distance. Présenté de profil, il s’arrêta en plein milieu de son chemin et, se tenant bien droit, il plongea son regard dans le sien. Immobile comme une araignée sur sa toile, il fixait l'inconnue droit dans les yeux. Devait-il en avoir peur ou pouvait il la manger ? Il voulait qu'elle sache qu'il était là. Il voulait qu'elle sache qu'elle n'était pas le seul prédateur du lieu... ou qu'elle sa vie était en sursit si elle était proie !

Une légère tension se sentait. L'humaine avait intérêt à faire attention à son comportement : un geste menaçant et se serait soit la fuite, soit l'attaque. Un geste de proie et le repas des loups serait servi. L'heure était encore à l'interrogation mais la minute était décisive...
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Edelweiss
avatar
Membres


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Bei Dongmian haku sanshi
Date d'inscription : 24/04/2016
Messages : 136
Métier : Musicienne
Invocation(s) : Djiminy Le chien de feu & Shirayu Le tigre de glace
Inventaire : ♦️Longue Cape avec Capuche Blanche
♦️Dague
Maniabilité ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ○ ○
♦️Sac sans fond :
-Liste des objets dedans
-Une flûte travesière en bois
- le sifflet de Djiminy
-7 Tsuris
Inventaire▲

Aventure #12 écrite Mar 28 Juin - 20:41





Djiminy & Edelweiss


Une niche pas comme les autres





Étonnamment les herbes se caresse comme si il y avait du vent mais pourtant il ne m’atteint pas. J'en conclu immédiatement que je ne suis pas seule. Les loups ? Déjà ? Ils ne sont pas en position d'attaque et impossible pour moi de savoir si il est seule ou accompagner.

Le temps que je me pause toutes ses questions je le voie déjà sortir devant moi. Les bruit sec des claquement de langue me revient, il est clairement devant moi m'observant. Je reste attentive, curieuse, je n'avance plus d'un pas et ne stresse pas. Si je doit me faire attaquer je serais réagir, finalement ses escapades n'était vraiment pas inutile.

Mes paupières se ferme 1er reflex que mon père m'a appris : ne jamais croisé le regard d'un animal sauvage, celui ci pourrait croire que je veux me confronté à lui. Je claque ma langue une autre foi pour mieux le visualisé puis je place mes mains devant moi basse et visible, je ne lui veux aucun mal je n'ai pas peur de lui et je ne suis que de passage...

L'heur n'était plus à savoir ce que voulais Djiminy mais plutôt comment faire comprendre au loup qu'ils peuvent m'oublier je ne suis ni un prédateur, encore moins une proie et ce n'est pas en les surplombant de mes 1m70 que je paraîtrais être une proie faible tant que je ne faiblis pas.
Enfin c'était valable seulement ci ces honorables canidés ce comporte comme dans une vrais nature … n'oublions pas que je suis dans un rêve.



Ma dague:
 
Ecoute le doux sons de ma voix...:
 

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #13 écrite Dim 3 Juil - 9:41

Le Beta restait immobile, fixant l'humaine d'un regard plein de questions. Le reste de la meute n'était pas loin, caché dans les buissons ils ne rataient rien de la scène. Ils étaient prêt à intervenir si le beta se retrouvait en difficulté ou à fuir s'il le fallait. Mais pour l'instant c'était au beta de prendre la décision.

L'humaine claqua de la langue faisant sursauter le loup qui cependant ne s'enfuit pas mais montra les crocs. L'hominidé place ses mains devant elle bien basse et bien visible. Durant plusieurs minutes, rien ne se passa. Puis soudain le loup fit demi-tour et disparut dans les buissons, bientôt rejoint par le reste de la meute.

Cinq d'entre eux retournèrent jusqu'aux grottes pour y flemmarder le reste de la journée. Les deux jeunes femelles entamèrent un partie de jeu un peu trop bruyante au goût de la femelle Alpha qui du leur imposer le silence. Cependant le jeu reprit plusieurs minutes plus tard, bientôt réduit à nouveau au silence... et ce jusqu'au crépuscule Le Beta quand à lui suivit discrètement la femelle humaine. Jamais il n'apparut franchement à sa vue. Il se laissa apercevoir volontairement deux fois, le reste du temps il était invisible. Mais il s'arrangeait de diverses façons pour que l'humaine sache toujours qu'il la surveillait. Il voulait qu'elle est en permanence cette pression d'être espionnée.

Bientôt, le soleil se coucha. Lorsque le dernier rayon eut disparu à l'horizon, le mâle Alpha leva le museau et hurla : une note longue et parfaite. Il fut bientôt imité par le reste de la meute. Rejoint par le Beta, la chasse allait commencer... Elle durera toute la nuit.

Une nuit très vivante...
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Edelweiss
avatar
Membres


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Bei Dongmian haku sanshi
Date d'inscription : 24/04/2016
Messages : 136
Métier : Musicienne
Invocation(s) : Djiminy Le chien de feu & Shirayu Le tigre de glace
Inventaire : ♦️Longue Cape avec Capuche Blanche
♦️Dague
Maniabilité ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ○ ○
♦️Sac sans fond :
-Liste des objets dedans
-Une flûte travesière en bois
- le sifflet de Djiminy
-7 Tsuris
Inventaire▲

Aventure #14 écrite Lun 18 Juil - 21:44





Djiminy & Edelweiss


Une niche pas comme les autres





Au bout de quelques minutes le loup finis enfin par sortir du chemin pour rejoindre les branchages aux alentour et c'est à ce moment que je me rend bien compte que ce n'était pas seulement un loup qui m'observait, peut être avais-je passée une partie du teste ?

Je souffle enfin de me dire que je ne suis plus face au potentiel danger cependant, après quelques mètres parcourue un des loups , certainement celui qui c'était dévoilé devant moi, continuais à me suivre. Il surveille peut être mes faits et gestes, au cas ou l'idée me viendrais de suivre sa meute ou même de les agresser.
En me suivant les seules constatations qu'il pourras faire c'est que je ne suis ni sont repas car bien consciente de sa présence et loin d’être petite et faiblarde du haut de mes un mètre soixante dix, ni un prédateur qui en veux à sa vie et à sont groupe.

Poursuivant donc mon chemin récupérant quelque bais sur mon trajet de manière à ne pas manquer de nourriture mais cela fournirais un minimum de quoi s'hydrater. J'avance péniblement et au fur et à mesure que le temps passe j'en oublie que je suis sous le regard du grand chien sacrée. Mêlée à la nature j'ai l'impression d’être de retour dans la foret de jade mais seule cette fois ci. Enfin, seule n'est peut être pas le mot, le grand loup suis toujours mes pas.

La température se rafraîchis de nouveau et depuis quelques temps déjà je longe une falaise lisse. La froideur de la pierre glisse sous mes doigts. Claquant sèchement ma langue pour observer le chemin je cherche, en vain pour le moment, une légère crevasse ou me protéger en cas d'intempérie et pouvoir y mettre un camp avec un feu. Un peut de chaleur ne ferais pas de mal dans un nuit fraîche.

Je finis enfin par trouver un léger enfoncement, loin d’être une grotte, je décide donc de m'installer. A cette instant les loups ce mettent à crier, ce moment est des plus impressionnant mais à la fois magique, au milieu de cette foret silencieuse ces chants à l’unissons perce la nuit et le canidé qui me suivait finis par partir en chemin inverse.
D'après intensité du sons, je pouvait percevoir un certain résonnement, il ne devait pas être très loin pas plus de cinq ou six kilomètres. Ceci expliquerais pourquoi le loup prenais garde, sa meute n'était pas loin et sans le vouloir je suis partit dans la direction opposée. La vie est donc en ma faveur...

Après quelque branchage récupérés à proximité et quelques morceaux de pierre bien coupante, je m'attelait à faire flamber un peut de chaleur pour la longue nuit que j'allais passer. L'heure n'était pas à dormir et mes sens sont en éveille pour le moment la fatigue ne m'attaque pas. La curiosité pour ce nouveau lieux inconnue m'intriguait et comme à chaque expédition j'était joyeuse de faire partie de cette nature.
Une fois le feu lancé je m’installerais prés des danseuses rouges et sortirais mon instrument pour rendre encore plus mélodieuse la nuit que je passerais.




Ma dague:
 
Ecoute le doux sons de ma voix...:
 

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #15 écrite Mer 20 Juil - 8:00

Djiminy observa l'installation du campement avec curiosité. Pour une femelle aveugle, elle se débrouillait aussi bien qu'une voyante. Même mieux que certains anciens candidats. Le Demi-dieu avait souvenir d'une bourgeoise qui n'avait même pas passée la première nuit : suppliant à grand renfort de hurlements qu'on la délivre de cette forêt maudite et des maudits insectes. Migraineux, Djiminy eut pitié de cette bourgeoise et surtout de ses oreilles : il la libéra mais la chassa aussitôt de sa cellule en l'attrapant par le vêtement pour la jeter dehors. Il entendit les lamentations de la bourgeoise devant la porte durant plusieurs dizaines de minutes.

La candidate actuelle se débrouillait bien et Djiminy commençait à l'apprécier. Sensible au charme des belles humaines, il l'observa s'installer prêt des flammes et sortir un instrument de musique : une flute, l'instrument favoris du Demi-dieu. La simple apparition de cet instrument raviva de nombreux souvenirs : Un doux tapis au coin du feu, une odeur, un calin... lorsqu'elle commença à jouer, la musique hypnotisa le Chien Divin. Il aimait tellement ce genre de musique qu'il en oublia carrément d'entretenir son épreuve : il oublia la chasse des loups, les bruits de la forêt, les tests qu'il voulait lui faire subir... Il n'existait plus que ce petit renfoncement, le feu de camp et cette humaine jouant de la musique. Elle le détendit à tel point que Djiminy finis par s'endormir, emportant la candidate aussi dans le sommeil...

Il se réveilla plusieurs heures plus tard avec un bâillement sonore. Il lui fallut quelques secondes pour reprendre ses esprits et se rappeler qu'il avait une candidate plongée en pleine épreuve ! Calmant sa respiration, il chercha à retrouver sa concentration.

C'était un matin frais, presque froid. Un matin gris, sombre et pluvieux. Le vent se levait au fil des minutes, la météo s'aggravait au fil des heures. Il fit ce temps hostile toute la journée se muant en véritable tempête vers le milieu d'après midi. Tempête qui durera jusqu'au milieu de la nuit avant de se calmer pour redevenir une petite pluie. La prochain matin sera accueilli par une chape de brouillard si épais qu'il sera difficile de voir plus loin que le bout de son museau...

La meute de loups est rentrée bredouille de la chasse et restera à l'abri des grottes toute la journée. La réserve de nourriture étant épuisée, ils deviendront rapidement grincheux et c'est affamés qu'ils exploreront le brouillard...

Les animaux quand à eux semblent avoir disparu. Le cheptel de la zone se compte en une poignée de rongeurs, un cerf et un énorme sanglier...
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Edelweiss
avatar
Membres


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Bei Dongmian haku sanshi
Date d'inscription : 24/04/2016
Messages : 136
Métier : Musicienne
Invocation(s) : Djiminy Le chien de feu & Shirayu Le tigre de glace
Inventaire : ♦️Longue Cape avec Capuche Blanche
♦️Dague
Maniabilité ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ○ ○
♦️Sac sans fond :
-Liste des objets dedans
-Une flûte travesière en bois
- le sifflet de Djiminy
-7 Tsuris
Inventaire▲

Aventure #16 écrite Jeu 21 Juil - 0:03





Djiminy & Edelweiss


Une niche pas comme les autres





Le temps c'est alourdit et je sent désormais une certaine humidité la pluie ne tarderas pas et la fraîcheur est bien présente. Je ne sais pas l'heur précise mais à l’instinct j'avais l'impression qu'il n'était pas loin de minuit. J'avais entendu très peut de bête dans les environs, j'en conclue donc que cette foret est certainement petite et avec une meute complète à nourrir le gibier doit être tout de même limité. Je remerciais profondément mon père de m'avoir enseigner toute ses astuces la vie en nature n'était déjà pas simple quand ont voie mais sans ce sens j'avais rencontrer des difficultés.

Une fois quelque astuce trouvé je pouvais d'es lors me félicité de mes compétences. Au final cette foret prouvait à moi même que je pouvait me débrouiller un minimum. Le sons sec sort de ma bouche et après avoir entendu déguerpir un petit rongeur rebondit je me met à la recherche de sont terrier qui aboutie à peut de distance de mon petit abris. Une chance pour moi. Je me dit toujours traite bien la nature elle te le rendra. Une chose que je savait faire en tout cas, c'était l'écouté, et ça me servait beaucoup !

Dans le petit terrier je me rend alors compte que le lapin n'est pas la, c'est de bonne augure, en plaine nuit il est surement partie cherche de quoi se sustenter il ne sera pas déçu en revenant! Après avoir bouché sont terrier j'y glisse quelque baie que j'avais récupérer et j'attendrais demain soir pour le récupérer!
En parlant de soir, la fatigue me gagne et retournant au près de ma douce chaleur je m'installe enrobé dans ma cape et la pluie fraîche viendra mettre fin à mon confort dans la mâtiné.

De la pluie ... à n'en plus pouvoir. ce n'est pas la meilleur nuit que j'ai passer et encore moins la plus reposante. L'espace d'un instant j'était perdu en ouvrant les yeux: ou est ce que je suis ? qu'es-ce que je fait dans cette foret? et finalement tout me reviens, Le grand chien de feu, la foret, les loups, le lapin ! Je me lève d'un bon motivé puis des grandes cordes de pluie, l'eau qui coule le long des arbres et des feuilles, les gouttelettes qui font des petits sons en heurtant le sol mouiller. Un vent se lève et le feu m'à laisser une tempête se lève l'air charger de chaleur, un orage peut être. Soit, une journée que je passerait tranquille à l'abris ... mes baies pour compagnie, au moins maintenant j'ai de quoi boire.

Le lendemain même après une nuit longue la flûte encore pour compagnie cette fois ci le temps c'est un peut arrangé il ne pleut plus mais il reste beaucoup d’humidité. Je me rend de nouveau vers le terrier du lapin et lors ce que je m'en approche le petit rongeur se précipite dans mon piège. Coincé au fond de sont trou bouché, je suis triste de la sentence que je vais lui apporter... malheureusement je n'avait pas le choix et il me fallait bien de quoi établir mon plan. Je n'allais pas pouvoir le préparer sans celui ci. C'est donc fière de ma capture claquant de la langue que je rejoins mon petit abris depuis deux jours maintenant, allumant de nouveau le feu pour me réchauffé et faire cuire un petit morceau du délicieux civet que j'ai chassé.



HRP:
 


Ma dague:
 
Ecoute le doux sons de ma voix...:
 

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #17 écrite Jeu 21 Juil - 8:23

La tempête fut violente et sans merci. Elle avait pour utilité de passer le temps et de paralyser les candidats. En effet, Djiminy doutait que les candidats à son épreuve partent à la recherche de nourriture dès le premier soir : il se trompait rarement. Ainsi il forçait les humains à jeûner durant 2 jours or la coutume c'est trois repas par jours... Les candidats rataient donc entre 6 et 7 repas. Oh bien sur certains emmenaient des vivres avec eux. La tempête les forçaient à piocher dedans, souvent à les épuiser. Rare étaient les fous qui se risquaient à braver la tempête en quête de nourriture, encore plus rare étaient ceux qui en revenaient vivants : la plupart tombaient malade et mourraient.

La tempête était là aussi pour tester la patience des humains : certains pleins d'énergie explosaient dans une véritable crise de nerfs... Elle était là aussi pour paralyser les loups, leur donner faim et les rendre grincheux. Et c'est exactement ce qui se produisit :

Affamés de plusieurs jours sans repas, le ventre douloureusement vide, la meute tournait en rond dans une ambiance électrique. Que le temps fut long jusqu'à la fin de l'hostilité du temps. La gravité des disputes alla crescendo. Les jeunes se disputaient : le jeune mâle allait même parfois jusqu'à se bagarrer contre le Beta. Le pauvre omega, dont les côtes étaient déjà saillantes, était couvert de plaies.

Dès le retour d'un temps favorable, la meute se remit en chasse mais très vite, une odeur de sang frais chatouilla les museaux ! Fou de faim, les prédateurs se dirigèrent droit vers le campement de L'humaine. Quelle fut leur surprise de tomber nez à truffe avec l'hominidé : lentement, prudemment, avec méfiance ils apparurent l'un après l'autre dans les buissons entourant le renfoncement, encerclant l'humaine. Ils ne cherchaient pas à être discret : ils voulaient manger et la proie était juste là. Le seule obstacle entre l'estomac et la douce nourriture était les maudites langues de feu !

Le feu... incontrôlable, provoquant la pire des douleurs physiques, source de blessures permanentes. Le feu... Destructeur de forêt, ravageur de territoire. Les loups haïssaient le feu autant qu'ils le craignaient. Pour l'instant ils n'osaient pas approcher mais l'odeur du sang additionné à la faim les rendaient de plus en plus fou. Tournant autours de l'humaine, faisant demi-tour en arrivant contre la falaise, les canidés grondaient, montraient les crocs et n'avaient absolument rien d'amical. Rapidement, les jeunes recommencèrent à se disputer. Ils avaient faim et le repas ne pouvait pas s'enfuir...
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Edelweiss
avatar
Membres


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Bei Dongmian haku sanshi
Date d'inscription : 24/04/2016
Messages : 136
Métier : Musicienne
Invocation(s) : Djiminy Le chien de feu & Shirayu Le tigre de glace
Inventaire : ♦️Longue Cape avec Capuche Blanche
♦️Dague
Maniabilité ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ○ ○
♦️Sac sans fond :
-Liste des objets dedans
-Une flûte travesière en bois
- le sifflet de Djiminy
-7 Tsuris
Inventaire▲

Aventure #18 écrite Jeu 21 Juil - 10:51





Djiminy & Edelweiss


Une niche pas comme les autres





C'est quelque minute après que sans surprise j'entend les loups arriver aucunement discrètement. Tous poussent des grondements de faim certainement et bouche l'entrer de ma crevasse. C'est alors que mon plan ce met en action, je claque ma langue pour mieux visualiser ou est leur chef. C'est évident, Le seule qui porte alors la queue en panache comparé aux autres.

Le bute de la manœuvre est d'amadouer le chef, ainsi celui ci en voyant le geste pourrait au mieux si tout fonctionne, comprendre que je ne veux en aucun cas les agresser Je ne suis pas en position de tous les attaquer de toute façon, mais j'ai le feu ! En revanche il comprendront normalement aussi que je suis la pour leur fournir de quoi se nourrir. Un allié de taille lors ce que la meute faibli et ainsi assurer le bon développement des jeunes du clan. Les deux jeunes louveteau n'avait de cesse de se battre devant moi.

Lançant le bout restant de lapin à celui que je pensais être le chef de meute je marmonne derrière le feu:


« Tu es finalement de retour avec ta petite famille ? Mange donc ça, tu en auras d'autre si tu me laisse ... »


La vie en nature était agréable mais pas dans ses conditions inconfortables du au temps laborieux. Le fait d’être seule ne m'amusais qu'un temps et même si les loups se tournaient vers moi pour me faire comprendre que j'était leurs future repas cela me donnait l'occasion d'avoir un peut de compagnie et une certaine occupation. Pour dire vrais sans repaire et dans ses conditions même quelqu'un d'habituer deviendrai vite fou ou dépressif.

Une sensation d'enfermement commence à se faire ressentir, ce qui n'est pas sensé arriver lors ce qu'on est en plaine nature. Psychologiquement je sais que je ne vais pas pouvoir rester ici bien plus d'une semaine. Le manque de nourriture critique, la solitude, l'enfermement, les risques. Même si je n'avait pas encore manquer de vivre, le temps allais me pousser dans cette direction.




Ma dague:
 
Ecoute le doux sons de ma voix...:
 

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #19 écrite Ven 22 Juil - 12:58

L'humain ne parut pas surprise de l'apparition des loups. Bien au contraire, elle ne montra pas même le moindre petit signe de peur. Djiminy en fut agréablement ravi. Il ne pensait pas que cette humaine soit une guerrière du fait de sa cécité. Mais il restait méfiant ! Les humains l'ont surpris plus d'une fois en quelques millénaires et celle ci ne faisait pas exception : elle l'avait déjà fait.

Visiblement, elle avait prévue la visite des loups : elle lança une partie du lapin au mâle Alpha en le saluant :

« Tu es finalement de retour avec ta petite famille ? Mange donc ça, tu en auras d'autres si tu me laisse... »

Tentative d’apprivoisement ? C'était astucieux et l'une des réactions attendu de Djiminy qui appréciait la scène. La plupart des candidats paniquaient et chassaient les loups. Certains mêmes passaient à l'attaque...

Évidement, le loup ne compris pas les sons que l'hominidé produisit avec sa bouche. Il était le seul qui restait assis bien droit. Il recula pour éviter le morceau de viande puis s'approcha avec prudence. Il prit le temps de renifler avant de manger. Les autres adultes continuèrent leur manège en observant le mâle avec curiosité et envie tandis que l'omega restait tristement en retrait. Les deux jeunes, plus nerveux, s'approchèrent et cherchèrent à en prendre un morceau. L'alpha montra les crocs, poussa jusqu'au grognement. Mais le jeune mâle était fougueux et levait la patte depuis peu de temps : il montra les crocs également et se pencha pour prendre le maigre repas. La riposte fut immédiate, violente et bruyante : l'alpha lui sauta dessus et une bagarre éclata. Elle fut brève et sans effusion de sang : le jeune se retrouva rapidement étalé sur le flanc, postérieur gauche en l'air, queue entre les pattes et gorge dans la gueule de l'alpha.

Djiminy était ravi que ceci ce soit produit, l'humaine voyait ainsi qu'elle n'avait aucune chance si un des loups passait à l'attaque... Ou bien peu si elle partait avec un coup d'avance. Bien que sa tentative fut appréciée du Demi-dieu, tout ceci était beaucoup trop facile. La meute était affamé et ce petit morceau de lapin suffisait à peine à lester l'estomac du grand mâle. L'épreuve n'était d'ailleurs pas terminé... Cependant le grand mâle, après un regard à sa compagne, relâcha son fils et s'en alla calmement aussitôt suivit par les adultes. La jeune femelle couina, tourna en rond et suivit le groupe. Le jeune mâle se releva et jeta un regard à l'hominidé. Il avertissait ainsi qu'il n'en resterait pas là.

Lorsque tout le monde fut parti, l'omega s'approcha timidement, tête basse et queue entre les pattes. Il renifla l'endroit ou le morceau de viandé était tombé et s'approcha tout doucement de l'humaine, avec beaucoup de prudence. Il était très maigre et faible. Il lui fallu quelques minutes avant d'arriver tout prêt de l'humaine.

Tout ce passa alors très vite : le jeune mâle apparut au galop et se jeta sur l'omega. De la fourrure s'envola et du sang éclaboussa le sol. L'omega ne se défendit pas : il couina, pleura, montra sa soumission mais le jeune fut impitoyable et lui infligea plusieurs vilaines morsures, il l'humilia. Puis, la gueule en sang, il claqua violemment des mâchoires en direction de l'humaine. Il vola toute la nourriture qu'il put puis s'en alla aussi vite qu'il était venu laissant l'omega au sol. Le loup pleurait, gémissait de douleur. Les blessures n'étaient pas mortelles, il survivrait. Mais il saignait beaucoup et souffrait...
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Edelweiss
avatar
Membres


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Bei Dongmian haku sanshi
Date d'inscription : 24/04/2016
Messages : 136
Métier : Musicienne
Invocation(s) : Djiminy Le chien de feu & Shirayu Le tigre de glace
Inventaire : ♦️Longue Cape avec Capuche Blanche
♦️Dague
Maniabilité ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ○ ○
♦️Sac sans fond :
-Liste des objets dedans
-Une flûte travesière en bois
- le sifflet de Djiminy
-7 Tsuris
Inventaire▲

Aventure #20 écrite Sam 23 Juil - 13:51





Djiminy & Edelweiss


Une niche pas comme les autres





Des grognement agressif ou préventif, du mal vis à vis des siens pour un petit bout de viande et des couinement, je me recule un peut jusqu'à ce que ceux ci s'en aille. une certaine tension se faisait ressentir, et je me doutait que d'ici peut les loups reviendrait me voir. Hors je suis dans l'incapacité de leurs fournir plus qu'un simple civet récupérer par chance. Quoi qu'il en soit je priais que tout se passe au mieux.

Mes souhaits ne se réalise pas à l'instant car entendant les pattes traînant sur la roche, d'un loup fort affaiblie, j'en conclue qu'il s’agit de l’oméga ou encore le soufre douleur de la meute. Cela ne fit pas un pli et un des loups d'une extrême violence l'attaquais sans mise en garde. N'étant pas loin, quelque goûtes s’éclatèrent sur ma peau. Du sang ? sans doute au vue des couinements du faible. Légèrement apeurer n'ayant pas la possibilité de prédire quelque mouvement de ce loup agressif, un souffle de soulagement s'échappa tandis que tous était repartis. Plus un bruit en dehors du canidé étalé non loin de moi.

La manœuvre dangereuse que je vais réaliser seras risquée mais je ne vais pas laisser se pauvre animal abandonner et maltraiter, souffrir et mourir à petit feu. Je prend le risque! Encore ses sons sec sorte de ma bouche et petit à petit me rapprochant de nouveau de la bête, je tend ma main vers sont museau qu'il sente mon odeur et en glissant mes doigts sur sont museau, je commence à caresser les poiles rêche de sont pelage.

« Ne t'en fait pas ... je vais prendre soin de toi mon beau... n'est pas peur»

D'une voie douce, tentant de le rassurer je lui susurre quelque mot je ne sais même pas à quel point ses blessures sont graves et je ne peut qu'aller toucher sont corps pour visualiser ses plais. C'est risquer et celui ci risquerait de me mordre mais j'espère au fond de moi qu'il comprenne que je ne lui veux aucun mal. Mes mains glissent sur sont encolure puis sur sont épaule. Je me méfie des ses réactions mais si il venait à lever les dent ou me chopper un bras je me laisserais alors faire pour qu'il comprenne qu'il n'a rien à craindre et qu'il serait gagnant à me laisser l'aider.




Ma dague:
 
Ecoute le doux sons de ma voix...:
 

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #21 écrite Lun 25 Juil - 17:46

La douleur. A forte dose elle rend aveugle, provoque la folie. Elle se manifeste de différente façon mais chaque fois elle rend malheureux. Le cerveau pouvait même décidé d'endormir totalement le corps afin de le soigner : cela s'appelle le coma. Dans tous les cas, elle bouleverse la vie.

L'omega avait l'habitude de la douleurs : ce n'étais pas la première fois qu'il se faisais humilier de la sorte. Il recevait régulièrement des morsures : son corps était couvert de cicatrices... Et ce n'était pas des trophées de gloire. Il était encore en train de se lamenter, recroquevillé sur lui même lorsque la main humaine se posa sur lui. Il sursauta avec violence et montra les crocs en grognant ! L'étrange créature verticale se tenait tout prêt de lui ! Cette fois c'était la fin. Elle allait profiter de sa faiblesse pour le dévorer !

Le loup voulut tout d'abord se débattre mais chaque mouvement brusque provoquait une forte douleur. Soudain l'humaine laissa échapper d'étranger sons. Elle parlait d'une voix douce...

La peur dans les yeux, le loup se débattit mais il n'avait pas la force de s'enfuir ou de la chasser. Il claqua des mâchoires et grognait mais ses grognements étaient mélangés à des gémissements. Il était autant effrayé que son corps était douloureux. Il se trouvait dans une situation désespéré et était persuadé que sa dernière heure avait sonné...

Djiminy observait la scène avec intérêt. Allait-elle le tuer pour le manger ? Après tout... Le jeune mâle lui avait voler toute sa nourriture et l'omega était un morceau de viande offert sur un plateau de roi... Allait-elle chercher à le soigner ? Si oui comment allait-elle faire avec son handicap ?

Elle approchait de la fin de l'épreuve... De la première tout du moins et Djiminy avait hâte de passer à la suivante.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Edelweiss
avatar
Membres


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Bei Dongmian haku sanshi
Date d'inscription : 24/04/2016
Messages : 136
Métier : Musicienne
Invocation(s) : Djiminy Le chien de feu & Shirayu Le tigre de glace
Inventaire : ♦️Longue Cape avec Capuche Blanche
♦️Dague
Maniabilité ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ○ ○
♦️Sac sans fond :
-Liste des objets dedans
-Une flûte travesière en bois
- le sifflet de Djiminy
-7 Tsuris
Inventaire▲

Aventure #22 écrite Lun 25 Juil - 18:49





Djiminy & Edelweiss


Une niche pas comme les autres





L'animal sursaute et plus il s'énerve plus il se lamente de la douleur ... Je craint de ne rien pouvoir faire de bien utile, je veux simplement tenté de limité l'effluve de sang qui sort de sont corps. Je sent qu'il manque beaucoup de poile, comme des cicatrices, et mes doigts était humide mais pas comme de l'eau. Le sang, l'odeur et la texture du sang. Le pauvre me fendait le cœur, aucun vivant ne devait avoir à subir cela. Je finis par vraiment le faire souffrir lors-ce-que je trouvais enfin la plaie.

M'écartant du loup apeurer, je retirait le tissue d'une manchette pour la mouiller avec l'eau qu'il restait dans une flaque que j'avait déjà repérer. Il faut que je nettoie... je couvrirait après. Je me pause de nouveau près du canidé et tatonant de nouveau je passe doucement le tissu mouiller sur sa peau à vif et en tentant de visualisé approximativement mes mouvements juste avec le toucher, je finis par ressentir de nouveau le poil bien plus doux de l'animal. Il est bien agiter et totalement apeurer . Touché au niveau des cotes il ne peut même pas se tourner pour me mordre une chance pour moi mais aussi pour lui. Je planifie déjà tout ce que je vais faire, et c'est l'esprit occupé que je ne vois guère le temps passer.

Le tissu de mon autre manchette sert donc de pansement de fortune que j'ai fixer autour de l'animal grâce au bande de ficelle noir qui servait à les tenir. Je me redresse passant à nouveau ma main sur le museau de l’apeurer et avant de me tourner vers la foret pour aller me chercher d'autre vivre et espérant trouver un nouveau lapin pour nourrir mon compagnon, je chuchote toujours en tentant d’être rassurante.  

« Je reviens vite ne t'en fait pas. Tu reprendras des force si tu mange mon beau !»

Je claque la langue sur mon palet et guider par se sont familier qui m'indique le chemin, je part déterminer à trouver de quoi nous nourrir...




Ma dague:
 
Ecoute le doux sons de ma voix...:
 

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #23 écrite Ven 29 Juil - 11:40

Durant de longues minutes, la candidate tenta de soigner le loup blessé. Curieux, Djiminy ne ratait pas un geste, pas un détail. Dans le réel, il bailla. Il commençait à s'ennuyer. L'humaine fit alors quelque chose qui choqua le Demi-dieu :

Elle retira un morceau de tissu qu'elle mouilla dans une flaque d'eau pour nettoyer les plaies. Djiminy comprenait son intention mais l'eau de cette flaque d'eau était loin d'être propre : piétiné par l'humain et les loups, hébergeant un peu de poil et de boue... Bien que son geste soit honorable et celui attendu, le pauvre omega était sur de développer une infection. Djiminy n'avait pas le cœur de voir ce loup mourir à petit feu. Il laissa la candidate évoluer encore quelques minutes puis parla.

Sa voix résonna partout dans la forêt : dans la tête de l'humaine, venant des arbres, des brins d'herbes...

« Bien c'est assez ! J'en ai vu assez. Prépare toi à sortir du rêve, à te réveiller et à subir ma seconde épreuve. »

Aussitôt dis, aussitôt fait. Dans l'instant, la forêt devint floue puis disparue laissant place aux ténèbres. Djiminy leva son sortilège et offrit à la candidate de revenir dans la réalité. Le chien divin n'attendit pas son réveil : se dirigeant vers un grand placard dissimulé dans le mur il ouvrit la porte de celui-ci dévoilant un certains nombre d'objets qu'il sortit un par un, les déposant en ligne devant son fauteuil.

Il y avait un collier en cuir avec de formidable pointes en adamantium. C'était un objet luxueux mais taillé pour le combat. Les pointes étaient redoutables. Le collier protégeait le cou du Demi-dieu provoquant inévitablement de lourdes blessures à tout adversaire qui le percuterai ou chercherait à atteindre la gorge. Symbole de guerre et de combat, le collier était accompagné d'une impressionnante muselière fabriqué dans un matériaux souple et solide. Ornée de gravures en or compliqué, c'était un objet superbe. N'importe quel guerrier seraient jaloux d'un chien de guerre équipé de la sorte.

A coté il déposa un autre collier beaucoup plus chic. Ornée d'un grand nombre de joyaux, diamant, émeraude et saphir, c'était un objet de roi. Il était tout simplement magnifique et d'une valeur inestimable car les joyaux formaient une mosaïque compliqué autours de 4 gros diamants. Symbole de richesse et de noblesse, il était accompagné d'une magnifique laisse-ruban en soie. Donnant une impression d’extrême fragilité, le tissu était pourtant incassable, renforcé par la magie. Brodé d'une série de motifs compliqués en fil d'or, cette laisse était un plaisir pour le regard. Djiminy connaissait plusieurs familes royales de l'ancien temps jalouses de tout ceci.

Il déposa ensuite un troisième collier en cuir. Extrêmement simple, doté d'un seul saphir à l'intérieur duquel brillait en lettres de feu le nom de Djiminy, ce collier rendrait cependant jaloux n'importe quel propriétaire de chien. Symbole de complicité et d'aventure, il était accompagné d'un petit sifflet en os richement gravé : les gravures représentais des loups en chassent d'un coté et un humain jouant à la balle avec son chien de l'autre.

Il déposa ensuite une selle impressionnante destinée au transport d'un humain. Massive mais légère, elle était fait pour rendre un voyage extrêmement confortable. Elle était faites pour les longs voyages qu'ils soient lent ou rapide. Faites dans un cuir magnifique elle était douce au touché grâce à une cire à la gelée royale la recouvrant. Gravée elle aussi d'un fil d'or précieux, elle était luxueuse. Symbole de prestige et de marchandage, elle était accompagnée d'un double harnais se fixant sur les hanches de Djiminy afin de transporter un certain nombre de choses.

Il déposa à coté un harnais destinée à la traction d'une charrette. Il était constitué d'une série compliqué de lanière en cuir brodée de luxueux fil d'or et joyaux. Symbole de voyage et de travail, elle était accompagné d'un mors et de rennes d'une qualité telle qu'ils rendraient jaloux n'importe quel cavalier.

Majestueusement assis derrière la ligne d'objets, Djiminy attendit que l'humaine récupère ses esprits. Puis c'est d'une voix amicale et autoritaire qu'il parla :

« Voici 5 objets et leur accessoires. Tu vas devoir choisir l'un d'entre eux. Si à la fin des épreuves, je décide de me lier à toi tu emporteras l'objet que tu as choisi. Chacun d'entre eux représente un style de vie et te seras utile à sa façon. Prends tout le temps qu'il te faudra mais... » Un bâillement s'empara soudain du gigantesque chien. Un bâillement colossale menaçant de lui décrocher la mâchoire dévoilant une dentition impressionnante. Ce bâillement était accompagné d'un gémissement canin unique en son genre. Secouant légèrement la tête pour conclure, il accompagna cette secousse d'un gémissement aiguë typiquement canin. « … Mais cependant prends garde, je déteste l'ennui ».
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Edelweiss
avatar
Membres


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Bei Dongmian haku sanshi
Date d'inscription : 24/04/2016
Messages : 136
Métier : Musicienne
Invocation(s) : Djiminy Le chien de feu & Shirayu Le tigre de glace
Inventaire : ♦️Longue Cape avec Capuche Blanche
♦️Dague
Maniabilité ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ○ ○
♦️Sac sans fond :
-Liste des objets dedans
-Une flûte travesière en bois
- le sifflet de Djiminy
-7 Tsuris
Inventaire▲

Aventure #24 écrite Ven 29 Juil - 13:35





Djiminy & Edelweiss


Une niche pas comme les autres





La grande voie du chien divin résonne autour de moi. Aucun moyen de distinguer d'ou ces mots venais. Soudain je sent mon corps m’échapper et s’effondrer ... Alors c'est finis ? J'ai réussi ? ...  Je perde connaissance et Lors ce que je me réveille, le temps n'est plus humide et frais bien au contraire et la chaleur de la pièce ou vie le chien me prend à la gorge. Je suis alors de retour dans le monde réelle.

Pendant le discours de Djiminy, je me relève m'étirant de mon long de se long moment défoulant alors mes muscles. je découvre mon corps enlevant ma cape afin de pouvoir résisté à la dure chaleur des lieux. La prochaine épreuve est devant moi. Choisir parmi les cinq objet qu'il me propose et qui correspondrait le plus à mon style de vie. D'un claquement de langue les cinq grand objet apparaissent devant moi je m’approche alors d'un pas décidé puis tatone le premier objet sur le quel dès les premières secondes je me pique la main sur la pointe. ~il est évident que je ne choisirait pas celui ci ! ~ Perplexe, je m'adresse à lui:


« Es- ce vraiment à vous un tel Objet ?»

Poursuivant en attendant sa réponse, le deuxième objet glisse entre mes doigts, des pierres ? je longe le long de ce qui semblerais être un collier au vue des attaches trouver au extrémité puis je découvre alors un ruban fixer à celui ci ... sert t'il de de décoration? ou bien de laisse ?... Et si je lui demandait de mes les cité rapidement ? ainsi même en allant les toucher j'aurais certainement plus d'information sur eux !  

« Pouvez vous me les citer brièvement? De ce faite je perdrait moins de temps à les découvrir et choisirait bien plus vite. De plus certain détail pourrait m'échapper alors qu'il pourrait être important ?»

Au même moment j'était déjà passer à l'objet suivant qui me semblais bien plus traditionnelle en cuire avec une simple pierre et à coté ce qui semblerait être un sifflet ... Celui ci pourrait être bien pratique pour le rappeler au près de moi lors de ses escapades.


Ma dague:
 
Ecoute le doux sons de ma voix...:
 

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #25 écrite Ven 29 Juil - 15:36

Djiminy laissa la candidate inspecter les objets à taton. Elle passa la main sur le collier hérissé de pointe et exprima sa perplexité en demandant s'il était bien au Demi-dieu. Celui-ci souris mais ne dis rien, la laissant explorer. Elle passa à l'objet suivant, l'examinant de nouveau avec attention.

« Pouvez vous me les citer brièvement? De ce faite je perdrait moins de temps à les découvrir et choisirait bien plus vite. De plus certain détail pourrait m'échapper alors qu'il pourrait être important ?»

Djiminy acquiesça : elle était aveugle. Il se leva et s'approcha du premier collier.

« Ce collier à pointe est fais pour le combat et la guerre. Il me permet de causer des blessures souvent fatales à mon adversaire en me jetant sur lui tout en protégeant ma gorge. La muselière n'a qu'une vocation d'intimidation. »

Il fit deux pas pour s'approcher du second :

« Celui ci est un collier de parade. Ornée de joyaux d'une valeurs inestimable, tu montreras ainsi ta richesse. Le ruban est en réalité une laisse. »

Djiminy détailla rapidement les gravures précieuses sur le ruban ainsi que les joyaux sur le collier. Puis il fit de nouveau deux pas pour ce diriger vers le troisième collier :

« Ce troisième collier est un collier d'apparence simple en cuir comme n'importe quel chien porterai. Le saphir est d'une pureté exceptionnelle. A l'intérieur brille mon nom en lettre de feu. Celui de mon invocateur brillera également lorsque je l'aurai choisi. Le sifflet est taillé dans une de mes canines que j'ai perdu il y a fort longtemps. Cet objet te permettra de mettre en place des codes avec moi afin de communiquer à distance. Tu devras en prendre soin. Il est fragile et d'une valeurs irremplaçable à mes yeux. Ce choix représente la complicité. »

Djiminy détailla les gravures sur le sifflet puis fit de nouveau deux pas, passant à l'objet suivant :

« Cette selle me permettra de te transporter confortablement ou tu voudras dans le monde. Elle représente le voyage »

Le Demi-dieu décrivit l'apparence de la selle et des harnais puis passa rapidement à l'objet suivant :

« Voici un harnais un peu plus compliqué permettant de m'atteler à une charrette. Je pourrai ainsi la tracter sur la distance de ton choix. Idéal pour un marchand. Tu pourras prendre les rennes pour m'indiquer les directions. »

Il décrivit la complexité et l’ingénierie de cet équipement. Puis il revint devant le collier au sifflet et s'assit à nouveau devant en silence, attendant qu'elle fasse son choix.  Choix qu'il respecterai mais apprécierai plus ou moins... Bien sur il avait une préférence pour l'un des cinq...
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #26 écrite 

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

Une niche pas comme les autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Une prof pas comme les autres(Fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Les Temples :: Temple du Feu-