Top-Sites

Votez toutes les deux
heures ♥

Fermer
Ouvrir Zok'kar enfant de Terra
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Zok'kar enfant de Terra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zok'kar
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Whiluna
Date d'inscription : 12/06/2016
Messages : 8
Double Compte : J'en ai pas ;o;
Liens vers la fiche :
Elément : Terre
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Dim 12 Juin - 21:06

J'ai recopié les fiche de Skull et d'Åskar au niveau de la mise en page ^-^

I) Identité
Nom :
Prénom : Zok’kar
Sexe : Masculin
Élément associé : Terre (-5)
Élément Dominant : Vent
Élément Dominé : Eau (+5)
Élément Neutre : Feu
Endurance :65


II) Caractère

Bref résumé

Ses qualités : Calme – Réfléchis – Fidèle – Discret comme une ombre si l’environnement le permet – Rapide.
Ses défauts : Rancunier – Têtu – Solitaire – Légèrement asocial avec une grande partie des espèces vivantes – Est un grand timide.
Ses goûts : Aime se faire caresser le poitrail et ses pattes d’araignées – A un goût prononcé pour le sang de femme enceinte – N’aime pas le bruit, préfère le silence – Adore le sable et l’obscurité – Déteste les enfants humains.
Ses peurs/craintes : Le regard des autres – Les lieux trop lumineux – Peur panique des humains déviant souvent en mutisme ou en agressivité.
Son point de vue sur les humains : Hait les humains, cependant ceux-ci sont ceux des Dieux alors il essaye de les supporter de les servir tant qu’ils lui laisse sa liberté – Fut heureux de l’intervention des Dieux et accepta la punition, bien qu’elle soit injuste – Vit son enfermement comme un purgatoire.



Zok’kar est comparable à une falaise ou un désert aride. Peu avenants, silencieux et mortellement dangereux en apparence mais abritant la vie au plus profond de leurs êtres, veillant sur eux et les protégeant du mieux qu’ils peuvent. Le demi-dieu est en réalité un grand timide. Barricadé derrière des roches à l’allure dangereuse et des forêts de ronces se trouve un cœur aussi doux et chaud que de la sève. Il n’a pas l’habitude de faire le premier pas et possède un grand manque de confiance en sois face aux gens. Il n’est pas un grand bavard et ne parle jamais lorsqu’il est auprès d’inconnus, sauf quand la situation l’y oblige, ce qui peut dégager une sensation d’anormalité ou de malaise auprès des autres. Cela ne le dérange pas, il aime sa vie de solitaire, le silence lui ait précieux. Zok’kar a peur du regard des autres et de se faire rejeter par eux, c’est pour cela qu’il préfère les endroits peu lumineux pour ne pas faire peur avec son physique assez horrifique. Rien ne le dérange vraiment à vrai dire, tant que personne n’essaie de le dévier du chemin que son Père lui a créé.
Cependant, avec les rares personnes qu’il connait et apprécie, il laisse tomber les barrières et se montre aussi doux qu’un agneau et encore plus fidèle qu’un chien. Pour les protéger, il irait même jusqu’à mourir s’il le pouvait, prenant tout les coups à leur place et souriant toujours face à eux. Il n’accorde sa confiance et son amitié qu’à très peu de personnes mais une fois celle là acquise, le demi-dieu arracherait la lune pour ces personnes. Cependant, ce dévouement est à double tranchant. Si par malheur, une personne à qui Zok’kar aurait confié sa confiance la briserait par quelques manières que ce soient, le gentil agneau se transformera en démon et mettrai la personne dans la liste des indésirables. Pour lui, c’est tout ou rien. Il passe facilement d’un extrême à l’autre.
Zok’kar hait les humains créés par ses frères. Ceux-ci sont égoïstes, destructeurs et arrivistes et, même s’il a conscience que les nouveaux humains, ceux de ses Pères, ne sont pas les mêmes erreurs de la nature que ceux de ses frères il a toujours du mal avec les enfants humains. Tant que les humains de ses Pères ne le dévient pas du chemin créé pour lui, Zok’kar les servira fidèlement même s’il possède une peur panique de ces dit humains qui se transforme souvent en agressivité ou en mutisme, se refermant comme une huitre. Pour lui, l’arrêt de la prolifération d’une espèce se fait grâce à l’extermination des femelles et des rejetons, c’est pourquoi il a du mal avec les enfants humains, ceux-ci perpétuant l’espèce grâce à leurs présences. Zok’kar a d’ailleurs développé un goût prononcé pour le sang d’humaine engrossée au fil du temps, le trouvant délicieux. Il apprécie particulièrement l’obscurité et sait se faire aussi discret qu’une ombre si la luminosité le lui permet. Ainsi, il surprend plus facilement ses proies. Rapide et silencieux, des qualités parfaites à ses yeux.



III) Physique

Forme originelle

Taille : 2m10 au garrot, 6m30 de long sans la queue, 15m40 avec la queue.
Poids : 1350 kg (1 tonne et 350 kg)
Attaque physique : 10
Pelage : Un mélange de Gris terne et de Marron. Possède une crinière plus fournie et plus sombre, son pelage est extrêmement doux au niveau du poitrail et du bas-ventre, sinon il est rêche. Ses pattes d’araignées sont noires et duveteuses.
Yeux : En possède six, deux de base avec quatre autres, plus petits autour. Ne possède pas de pupille, ses yeux sont blancs. Il n’est pas aveugle.



Forme humaine récurrente

Taille : 1m61
Poids : 51 kg
Attaque physique : 1
Cheveux & Peau: Noirs et très long, faisant presque sa taille & Peau pâle, très peu résistante au soleil, et douce.
Yeux : Noisette avec des reflets ocre.



Le silence est de mise. Pas un chant d’oiseau ne le brise. Pas une seule feuille ne crisse. Pas une cigale ne dérange le calme ambiant. Pas un bruit, pas un souffle, pas âme qui vive. Comme si le temps s’est arrêté. Et pourtant, une ombre se faufile à travers les arbres, souple et silencieuse. Le temps semble s’être arrêté pour elle. La silhouette est celle d’un homme, d’un petit homme assez mince. Ce n’est pas un garçon comme les autres, il est bien plus petit que la norme, bien plus maigre, bien plus faible. Pourtant, petit à petit, il se met à muter.
Ses pieds fins et délicats semblent se déchirer de l’intérieur, comme si quelque chose de bien plus gros voulait en sortir, devenant des sabots puissants et aux coups mortels. Ses mollets et ses jambes fines suivent le mouvement, se tordant, les os craquant et se positionnant dans un angle non-naturel pour un homme, se transformant en de puissantes cuisses de zèbre. Ses fesses rebondies mutent en une croupe ferme. Un fouet s’agite derrière sa croupe, longue et dangereuse sa queue n’a rien d’animal. L’homme s’arque, se cambre puis se recroqueville. Ses vêtements sont depuis un moment complètement déchirés et à terre.
Son dos s’élargit, ses côtes semblent bouger tels des serpents ou des insectes grouillant sous sa peau pour se transformer en un buste de lion aux bras à la force herculéenne et aux griffes meurtrières, longues de plusieurs dizaines de centimètres, remplaçant ses mains fines aux longs doigts. Son torse, au paravent frêle et plat, est maintenant transpercé par d’innombrables pattes d’araignée à l’air acérées et tranchantes, tandis que son visage, jadis aux traits délicats, est désormais celui d’un monstre mi-lion mi-loup, dont les crocs dépassent de sa gueule, ressemblant étrangement à un smilodon. Ses longs cheveux noirs ont laissé place à une fourrure oscillante entre le gris et le marron, le camouflant parfaitement dans cette forêt, tandis que deux cornes ont poussé sur son crâne. Enfin, ses yeux noisettes, presque ocres sont devenu blancs, sans aucunes pupilles et se sont multipliés au nombre de six.
Son allure fait de cette bête un mythe. Un monstre. Bien plus grand qu’un homme au garrot et en dépassant trois une fois dressé sur ses sabots. Un démon. Zok’kar, enfant de Terra, veille à ce que le silence de cette forêt soit respecté.


IV) Vie
Histoire:

Zok’kar fut créé par Terra, dieu des continents et créateur de vie. L’amour que son Père lui donna fut tel, lors de sa création, que Zok’kar développa un très fort instinct de protection par la suite, un instinct paternel puissant. Son père lui avait donné six yeux pour surveiller, plusieurs narines pour repérer les intrus, un buste et des pattes puissantes aux griffes tranchantes pour protéger, une croupe et des sabots menaçants pour effrayer, un ronronnement doux pour rassurer et une langue chaude et aimante pour câliner. Il se fit un devoir de protéger les espèces trop inconscientes du danger que représentaient leurs lieux de vie. Le but derrière sa création était simple, il devait créer des lieux inappropriés à la vie, tels que des déserts de sable, des canyons et autres lieux hostiles pour les rares insectes, végétaux et animaux pouvant y vivre. Il faisait office d’une sorte d’instinct de survie vis-à-vis du lieu d’habitation. Le demi-dieu fut comblé et fier du rôle que son Père lui donna et se fit un devoir de s’appliquer à la tâche avec perfection et minutie.

La tâche ne lui paraissait pas ennuyante, il y avait toujours quelque chose à faire aux grès des siècles et même des millénaires. Il y avait toujours un désert à créer, des roches et pics vertigineux à faire sortir de terre, des clans d’animaux à déplacer en les chassant voir même en tuant les moins coopératifs pour dissuader les autres. Zok’kar adorait sentir le fourmillement des insectes sous le sol, n’entendre que le silence dans les lieux qu’il créait, de sentir la chaleur qui tapait contre sa peau mais il aimait par-dessous tout marcher, voyager de lieux hostiles en lieux hostile, se mêlant aux groupes migratoires qui passaient sur son chemin. Il passait presque plus de temps à voyager parmi les mortels que de côtoyer ses frères et sœurs immortels. Chaque lieu à créer était différent pour lui, bien que certains se ressemblent dans leurs agencements. Il acceptait différents insectes et arachnides sur quelques territoires tandis que sur d’autres, il les refusait. Quand la physionomie de l’animal en face de lui le lui permettait, Zok’kar pouvait le laisser vivre et se multiplier sur ses terres. Une fois, il s’était même prit d’affection pour un tout jeune bouquetin abandonné et avait créé pour lui de hautes et vertigineuses montagnes, accessibles uniquement aux grimpeurs les plus aguerris, au risque pour les autres de tomber dans le vide et de se tordre le cou. Le demi-dieu était resté plusieurs années dans ces montages pour pouvoir éduquer le bouquetin afin que celui-ci sache se débrouiller tout seul plus tard. Finalement, il n’avait quitté les montagnes qu’après la mort de l’animal. Zok’kar était resté auprès de lui jusqu’à la toute fin, accueillant un messager de la mort avec un léger point au cœur. Ainsi va le cycle de la vie, s’était-il dit.

Puis vint un jour tout à fait banal en apparence. Zok’kar tenait compagnie à l’une de ses sœurs, se ressourçant auprès des siens, lorsque celle-ci se mit à lui parler d’une nouvelle race. Le demi-dieu était très surpris que leurs Pères se manifestent à nouveau en créant une nouvelle race. Ils n’avaient plus montré signe de vie depuis la création de ses frères et sœurs. Il fut d’autant plus surpris lorsque sa sœur lui annonça que l’Humain n’était pas une création des dieux mais celle des demi-dieux. Zok’kar fut méfiant et dubitatif mais assura à ses confrères de fournir à la race humaine un lieu hostile pour vivre si elle était suffisamment résistante ou l’en éloigner si elle ne l’était pas. Cependant, il préférait rester éloigné de cette histoire, si cette race finirait par naître et avait besoin de ses services, il agirait, sinon il ne ferait rien. Les humains furent bien créés finalement mais Zok’kar n’avait pas besoin de s’en occuper, ceux-ci ne nécessitant pas un lieu exclusif pour leur survie. Le demi-dieu s’accommoda de cette nouvelle race, les éloignant des territoires inappropriés sans se plaindre. Cependant, Zok’kar remarqua que cette race se multipliait bien plus vite que la normale comme des parasites, venant empiéter sur des terres interdites pour eux. Ils évoluaient vite, s’adaptant à toute sorte d’environnement, déconcertant Zok’kar. Ils étaient plus, toujours plus. Ils n’avaient pas de période d’accouplement, ils pouvaient procréer à tout moment, ce qui inquiétait le demi-dieu. Peu à peu, les humains commencèrent à vouloir envahir ses territoires, ceux qu’il n’avait pas créé pour eux. Grâce aux pouvoirs que lui avait donné son Père, Zok’kar réussit à les repousser loin de ses terres mais il ne pouvait en créer autant qu’avant, les humains prenant bien plus de place qu’auparavant.

En quelques siècles ou quelques millénaires, Zok’kar ne comptait plus, les humains avaient envahi le monde qu’avaient créé ses Pères. La nature déclinait petit à petit, elle mourrait, elle appelait à l’aide et Zok’kar se sentait devenir fou à force de ne pouvoir répondre à son appel. Il la sentait souffrir mais ne pouvait rien faire car lui aussi commençait à faiblir. Bien qu’il soit immortel, le demi-dieu se sentait mourir, dépérir, les animaux devait ressentir la même chose que lui lorsqu’ils devaient passer de l’autre côté du voile. En effet sa magie commençait à le quitter et Zok’kar en pâtissait. Cela n’avait été que très léger au début, ses rocs et ses éboulements semblaient plus petits, moins mortels et ses montagnes moins hautes, moins vertigineuses. Puis ce fut le gouffre de la mort, il ne contrôlait qu’avec beaucoup de mal la terre, les pierres et le sable. Son si précieux sable, il le chérissait tant et voilà que désormais il n’arrivait plus à en créer un grain ou le soulever par sa magie. Plus les hommes s’étendaient, plus la nature périssait et plus Zok’kar perdait le contrôle sur sa magie. Les humains étaient un danger pour eux et la terre de ses Pères.

Le demi-dieu avait préféré ne pas agir contre les humains lorsqu’il avait encore ses pouvoirs mais désormais qu’il les avait perdu, quitte à n’utiliser que sa force, il s’était donné pour objectif d’éradiquer cette race de la planète. Agir alors qu’il ne peut qu’utiliser son corps et qu’avec sa magie il aurait pu faire bien plus de dégât, paradoxal n’est-ce pas ? Il était temps d’ouvrir les yeux et de ne plus se voiler la face. Zok’kar avait un plan bien en tête, il en avait parlé avec quelques-uns de ses frères et sœurs, ceux qui n’avait pas créé l’Humain et qui voulait le détruire. Il voyageait de village en village, il ne posait pas une patte dans les grandes villes, là où il y avait les « grattes ciel », –comme si ces bâtiments étaient capable d’atteindre Aer dieux des cieux, la bonne blague !– il était bien trop imposant et c’était bien trop lumineux pour pouvoir se cacher, il laissait cela pour ses frères les plus discrets. Zok’kar aimait les ténèbres, c’était son élément avec le sable, il s’y sentait comme une fourmi dans une fourmilière. Il s’y cachait une fois sa proie ferrée et la suivait jusqu’à ce qu’elle soit seule. Il s’attaquait généralement aux petits et aux femelles. En effet, les petits et nouvelles portées étaient la survie de l’espèce et s’il n’y avait qu’une femelle pour dix mâles les portées seront espacées tandis que le contraire amènerait à une évolution de l’espèce plus rapide. Sans portées ni femelles, aucune race n’a de chance de survie. Excepté les escargots. Les escargots sont magiques, ils peuvent s’autoféconder. Zok’kar aimait bien les escargots. Sa soif de sang humain et de meurtre grandissait de jours en jours, de décennies en décennies. Les humains l’appelaient désormais le Gardien des Enfers. Il attendait l’hiver car la nuit tombait vite et se cachait aux alentours des écoles, attaquant femmes et enfants. Il raffolait particulièrement des femmes enceintes, deux meurtres pour le prix d’un. Il appréciait cette traque et s’en amusait même. Voir la proie ne se douter de rien, l’air serin et calme avant que le monstre ne surgisse. Lors de ce moment, deux réactions revenaient le plus. La proie devenait comme paralysé, n’y croyant pas –il adorait tout particulièrement celles qui se faisaient dessus– ou alors elle se mettait à courir pour sauver sa vie. Cependant, aucune n’échappait aux crocs de la Bête, elles finissaient toutes dans sa gueule, leurs os craquant fournissaient toujours un son mélodieux aux oreilles du démon. Elles pleuraient aussi, elles pleuraient toutes. Certaines suppliaient et d’autres non. Mais Zok’kar ne s’en rendait jamais compte. Lorsqu’il en avait finit, il remarquait à chaque fois le visage en larme de ses victimes mais il ne comprenait pas. Les larmes n’existaient pas dans le monde animal. Puis à chaque fois, à la fin de ses meurtres, il hurlait à la lune –étrange son à mi-chemin entre le hurlement d’un loup et le rugissement d’un lion repérable a des kilomètres– appelant, priant, suppliant l’aide de ses Pères. Que ceux-ci reviennent, qu’ils les aident, qu’ils les sortent de leur bêtise et sauvent leur monde quitte à sanctionner les coupables. Quitte à les sanctionner tous. Zok’kar était prêt à tout, même à endurer la pire des punitions mais il voulait que la nature revienne, qu’elle revive car la souffrance qu’il endurait en ne la sentant plus était pire que la mort. Bien pire.

Ses Pères semblèrent finalement avoir entendus ses cris d’agonis puisqu’ils avaient décidé d’agir. Enfin ! Zok’kar l’avait tout de suite senti : la colère des Dieux. Il était bien trop réjoui de leur intervention pour en avoir peur. Il pouvait enfin savourer le spectacle de la race humaine tombant de son piédestal. Elle tremblait sous les séismes de Terra, pleurait sous les tornades d’Aer, hurlait sous les éruptions volcaniques d’Ignis et priait sous les raz-de-marrés d’Aqua. Zok’kar était aux anges, il jubilait ! Bientôt, bientôt la nature reviendrait et il sera là pour l’épauler. Cependant, il n’en eut pas l’occasion, ses Pères rejetant la faute de quelques idiots idéalistes sur tous leurs enfants, dont Zok’kar. Celui-ci se retrouva enfermé dans le temple au nom de son Père sur la seule île et terre créée dans le Nouveau Monde. Zok’kar accepta la punition. Tant que la nature allait bien et qu’il pouvait l’entendre depuis sa cage, il se portait bien. Cependant, lors d’une journée tout à fait banale, la porte de sa cellule s’ouvrit. Zok’kar fut étonné et crut que sa punition prenait fin. Il était stupéfait mais ravis pourtant il déchanta vite. Un humain. Un humain se trouvait sur son territoire. Un territoire non-adapté pour lui. Un territoire hostile. Un territoire hostile car Zok’kar était là et qu’il comptait bien ne pas reproduire les erreurs du passé. Autant dire que l’humain ne fit pas long feu lorsque le demi-dieu entra dans une rage noire après s’être fait appelé invocation. Zok’kar ne laissa aucune trace de l’humain, allant jusqu’à dévorer ses os et ses vêtements. Petit à petit, il comprit que ces humains là n’avaient en communs avec ceux de l’Ancien Monde que le nom et l’apparence. Ceux-ci étaient les humains des Dieux, de ses Pères. Zok’kar attendit donc, ne tuant plus les créatures de ses Pères, cherchant celui qu’il pourrait servir et ainsi honorer les paroles des Dieux à leur encontre.


V) Hors Jeu

● Comment avez vous découvert ce forum ? Par le biais de Skull \o/
● Comment trouvez vous l'intrigue de ce forum ? Vraiment bien faite et très complète.
● Comment trouvez vous le design de ce forum ? Assez simple mais joli !
● Avez vous lu le règlement ? [Re validé par la tigresse sadike]
● Avez vous vu la ChatBox ? Euh… oui j’ai vu la ChatBox xD
● Savez vous comment voter pour le forum ? Bien sûr~
▲ Succès ▲


Dernière édition par Zok'kar le Sam 23 Juil - 22:25, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1824
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Mer 29 Juin - 17:00

Bonjour et bienvenue sur le forum !

Préviens nous quand tu auras fini ta fiche pour qu'on puisse faire la première lecture =)

A bientôt !
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Zok'kar
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Whiluna
Date d'inscription : 12/06/2016
Messages : 8
Double Compte : J'en ai pas ;o;
Liens vers la fiche :
Elément : Terre
Inventaire▲

Aventure #3 écrite Lun 4 Juil - 18:22

Merci Ariez ^-^

Et voici, c'est fini, j'espère que tout soit bon~ (je croise les doigts xD)
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Ephylix
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2350
Double Compte : Nausicaä Ludwiga
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique !
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Vêtements:
 

Armes:
 

Autre:
 

Sceau personnel:
 


Sorts :
Sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #4 écrite Mar 12 Juil - 21:02

Coucou ^^
Désolée pour l'immense retard :'( Je viens enfin lire ta fiche (ou essayer XD)

Caratère:
Tu feras attentions aux fautes, j'en ai vu un certain nombre Smile

ensuite, je n'ai pas vu ses craintes et ses peurs. Pas la peine de faire un long discours dessus mais peut-être expliquer en quelques lignes ce qui lui fait peur. Ou alors il est sans peur et sans reproche /SBAFF/

Physique:
C'est grand 15m quand même Shocked Tu n'as pas peur des contraintes que pourraient imposées ces proportions ? C'est que tu fais quand même la moitié d'une baleine bleue et c'est pas rien du tout.

Idem que pour le caractère, tu feras attention aux fautes ^^

Histoire:
Je n'ai pas grand chose à redire au niveau de l'histoire. J'ai bien aimé te lire, c'est agréable, intéressant et fluide ^^ Cependant, L'île d'Arcane n'est pas rescapée de l'Ancien Monde mais bel et bien une nouvelle création des Dieux ^^

Ensuite, tu feras également attention aux fautes qui s'éparpillent un peu partout dans ton histoire, une seconde relecture ne ferait pas de mal Smile

Je te souhaite bon courage pour la relecture Smile

Et de 2000 messages Very Happy
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Zok'kar
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Whiluna
Date d'inscription : 12/06/2016
Messages : 8
Double Compte : J'en ai pas ;o;
Liens vers la fiche :
Elément : Terre
Inventaire▲

Aventure #5 écrite Sam 23 Juil - 12:50

Coucou~

Pas de soucis pour le temps que tu as pris, moi-même j’ai avancé à lenteur d’escargot pour cette première correction xD
Voici donc ce que j’ai rajouté pour les points que tu as relevé et j’ai fait de mon mieux pour éradiquer les fautes d’orthographes qui sont passées par les mailles de mon filet x)

Histoire : Celui-ci se retrouva enfermé dans le temple au nom de son Père sur la seule île et terre créée dans le Nouveau Monde.

Caractère : Ses peurs/craintes : Le regard des autres – Les lieux trop lumineux – Peur panique des humains déviant souvent en mutisme ou en agressivité.
Zok’kar a peur du regard des autres et de se faire rejeter par eux, c’est pour cela qu’il préfère les endroits peu lumineux pour ne pas faire peur avec son physique assez horrifique. […]Tant que les humains de ses Pères ne le dévient pas du chemin créé pour lui, Zok’kar les servira fidèlement même s’il possède une peur panique de ces dit humains qui se transforme souvent en agressivité ou en mutisme, se refermant comme une huitre.

Physique : Je maintiens mon 15 m pour la longueur totale, étant donné que c’est sa queue qui est la parti la plus grande de son corps et que celle-ci est aussi souple et flexible qu’un fouet, elle peut donc prendre la forme d’un tire bouchon (comme les cochon) pour prendre moins de place et s’enrouler autour de son corps. En plus, je le voix bien essayer de faire face aux problème que lui apportera sa taille tant qu’il n’aura pas acquis le sort de métamorphose x) (… et puis il faut avouer qu’une queue aussi longue, ça fait rêver *^* (cette phrase est à ne surtout pas sortir de son contexte xD)) Mais si vraiment il y a un problème avec sa longueur, je peux le raccourcir jusqu’à 12m au total, même si je voyais sa queue plus longue que son corps :/

Et voilà, j’espère que ce sera bon cette fois :3


(2000 message ? O.o Eh ben, bravo xD)
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1824
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

Aventure #6 écrite Sam 23 Juil - 15:32

Bonjour Zok'kar.

Alors j'ai quelques petites remarques à faire qu'Ephy n'avait pas signalé, on y viendra. Pour ce qu'elle t'avait demandé, le fameux 15m de long avec la queue, au vu de l'image d'illustration qui montre effectivement une queue plus longue que la longueur juste du corps, cela me convient, effectivement du bout du museau jusqu'au dernier poil de la queue je peux envisager 15m. Après ça reste 6m de long et 2 au garrot, une belle bête quoi. Tu auras du mal à passer les portes des maisons mais à part ça tout va bien.

Globalement pour les fautes j'en ai remarqué qu'une belle de conjuguaison qui ne respectait pas le "si n'aime pas les rait"

Citation :
si cette race finirait par naître et aurait besoin de ses services, il agirait, sinon il ne ferait rien
=> "si cette race finissait pas naître et avait besoin" me semble plus correcte.
C'est la seule grosse correction à faire il me semble.

Venons en aux autres corrections :

Citation :
● Élément associé : Terre
●Élément Dominant : Vent (-5)
●Élément Dominé : Eau (+5)
●Élément Neutre : Feu
● Endurance :65

Alors petit rappel : L'élément terre gagne +5 dans ses attaques magiques contre l'élément eau, et -5 dans ses attaques magique contre le même élément, soit la terre.
Je ne vois pas d'ou vient ton "élément dominant vent (-5)" ? Tu ne fais pas moins mal a une invocation d'air, mais à une autre invocation de terre (tu es d'ailleurs toi même résistant à la terre)
Tu n'es pas le premier à faire cette erreur, est-ce écrit quelque part dans le contexte que tu es moins efficient sur l’élément qui te domine ? C'est peut être une erreur de ma part ou une imprécision que tu aurais vu dans le contexte ?

Pour le caractère et le physique rien à dire ça me va très bien, j'aime bien le petit récapitulatif en tout début des paragraphes.

Pour l'histoire, il y a une chose que je ne comprends pas. Est-ce que tu dois créer des déserts pour les rares animaux qui se plaisent dans ces conditions infernales, ou est-ce que tu dois créer ses désert puis aider les animaux qui le peuvent à y vivre en les protégeant ?
Je trouve ton association du demi dieu avec un coté protecteur et paternel, mais qui crée des enfers sur terre ne rassemblant quasiment pas de forme de vie un peu étrange et il me faudrait des précisions pour mieux comprendre.

Ensuite je n'aime pas du tout l'utilisation du terme "bête du Gévaudan" c'est comme dire "monstre du Loch Ness" c'est très attaché à un lieu existant dans notre monde et du coup pas cohérent puisqu'il n'y a pas de pays du Gévaudan (ou de lac du Loch Ness) dans l'ancien monde, qui n'est pas le notre. Il faudrait soit juste effacer le terme soit remplacer par un autre équivalent de bête féroce.
(bon je ne veux pas surenchérir mais tu places la bête du Gévaudan à l'époque des gratte ciel et du coup ça fait un anachronisme par dessus le tout)

C'est tout ce que j'avais à demander, le reste est très cohérent et me convient tout à fait !

A bientôt =)
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
Zok'kar
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Whiluna
Date d'inscription : 12/06/2016
Messages : 8
Double Compte : J'en ai pas ;o;
Liens vers la fiche :
Elément : Terre
Inventaire▲

Aventure #7 écrite Sam 23 Juil - 22:26

Coucou~

Oui, j’imagine les situations cocasses venir de loin avec sa taille, ce serasympa à écrire x) Woops, la règle du si ne vont pas avec les rait m’échappe toujours, pardon >°< C’est corrigé maintenant !

A propos des éléments, j’ai dû mal comprendre car, avec le petit graphique de quel élément domine quel élément, c’était logique pour moi qu’un élément inflige moins de dégât à son élément dominateur. Mon cerveau à dû automatiquement arranger la phrase qui parle de dégât pour que cela suive ma logique x)

Pour son rôle de le monde créé par les Dieux, Zok’kar doit créer des lieux hostiles pour les quelques animaux/végétaux qui peuvent y vivre et protéger ses endroits. J’avais imaginé que ces déserts seraient une bonne protection pour eux alors que dans des lieux avec plus de vie, ils ne feraient pas long feu. Par exemple un Puma ne tiendrait pas longtemps au milieu de la savane avec des clans de lions, des meutes d’hyènes et des guépards solitaires. Aussi, un scorpion pourrait très bien vivre hors d’un désert mais il s’y développe mieux qu’autre part. Zok’kar est là pour eux en quelques sortes ^^ (Je ne sais pas si je suis très claire dans mon explication, n’hésite pas à me dire si tu ne comprends pas).

Et j’ai changé le terme Bête du Gévaudan par Gardien des Enfers. Par contre, je ne sais pas si ce sera accepté étant donné son affiliation à la terre et non au feu mais étant donné que ce sont des humains qui lui donnent ce surnom et qu’ils n’ont pas connaissance des quatre dieux, je me suis dit pourquoi pas. Si ça pose problème, j’enlèverai le surnom ^^

Merci pour ta correction >w<
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Ephylix
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2350
Double Compte : Nausicaä Ludwiga
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique !
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Vêtements:
 

Armes:
 

Autre:
 

Sceau personnel:
 


Sorts :
Sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #8 écrite Dim 24 Juil - 13:04

Tu as peut-être mal compris ce passage de l'endurance ?

Citation :
Les rapports de dominance (eau > feu > vent > terre > eau...) sont à prendre en compte. Ils n'entrent en ligne de compte que sur les monstres élémentaux (possédant un rang magique différent du rang A) et sur les invocations : ils donnent un bonus de +5 contre les monstres de l'élément inférieur, mais un malus de -5 contre les monstres d'éléments similaire.

Exemple :
Si sur un monstre de feu, on utilise l'attaque eau 2, celle ci fera non pas 10 mais bien 15 points de dégâts. Si sur le même monstre de feu on effectue feu 2, celui ci fera 5 points de dégâts.

EDIT: Les humains de l'ancien monde ont connaissance des Dieux puisqu'ils peuvent vivre en contact avec les Demi-dieux. Par contre, il peut y avoir plusieurs religions et donc il n'est pas exclu qu'une version Arcanienne du christianisme soit apparue ^^
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Zok'kar
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Whiluna
Date d'inscription : 12/06/2016
Messages : 8
Double Compte : J'en ai pas ;o;
Liens vers la fiche :
Elément : Terre
Inventaire▲

Aventure #9 écrite Dim 24 Juil - 18:10

Oh, oui, c'est vrai >< Mon cerveau s'est emballé tout seul, il avait zappé le similaire x)
Et c'est noté pour l'edit~ :3
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1824
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

Aventure #10 écrite Dim 24 Juil - 21:31

Bonsoir !

Tes explications me conviennent, je te valide !

BON JEU

Félicitations ! Ta fiche est maintenant validée !

A bientôt sur Arcane
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
 

Zok'kar enfant de Terra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Zok'kar enfant de Terra
» L'enfant et le mur. (acrylique 41cm X 51cm)
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» Symposium sur le Plan National de Protection de l'Enfant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Section RP :: Présentations :: Présentation des invocations-