[Village de Sirk] Nouvel espoir.

Partagez | .
 

 [Village de Sirk] Nouvel espoir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membres
Kris
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 320
Double Compte : Hasmaël
Liens vers la fiche : .
Résumés des Rps
Elément : Feu
Métier : Maître Assassin - Haut Noble de Lüh - Gérant du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh - Bienfaiteur du Marché aux Saveurs
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] Dreydwiin, le Seigneur des mers [Eau]
Inventaire : .
Equipements
200 Tsuris
Une épée
Trois couteaux de lancer
Deux dagues

Sac sans fond
1 cape d’invisibilité [23Mns]
1 pansement coagulant [0.6M]
8 gélules Anez

Manoir
Boite aux lettres
Pièce secrète

Inventaire▲

Aventure #1 écrite Jeu 21 Juil - 21:23

Kris

Rp Précédent:
 
♦ Résumé : Les dernières 24h ont été chargées. Il y eu tout d’abord l’arrivée surprise de Luce et de son Invocation, dont je ne savais vraiment encore quoi faire. Puis cet homme qui cherchait Vettori et dont je vais devoir m’occuper de manière plus sérieuse afin de décider de son avenir dans l’organisation naissante, ou dans l’engrais de mes terres. Enfin, j’avais fais la rencontre d’Erine et de Suhaila, l’une plus prometteuse que l’autre, tout comme avoir posé une main sur une épicerie intéressante. Il me fallait désormais rejoindre Sirk, afin de passer aux choses sérieuses avec.
Endurance: 13
Etat: Fatigué
Equipements:
 
Inventaire actuelle:
 



Le voyage de retour fut long et épuisant. Partis à l’aube après une courte nuit au manoir, j’arrivai en fin de journée aux portes de Sirk. Sans prêté attention aux restes, je rejoignais à la hâte la demeure principale dominant le village pour trouver dans un bain fraichement coulé, l’instant de repos dont j’avais tant besoin. Il me fallait me recentrer, m’étant bien trop éparpillé ces derniers jours. Avancer mes pions sur le plateau politique Luthien et sur le plateau de l’obscurité m’empêcher de fortifier mes positions acquises, faisant de ces nouvelles pièces des biens trop fragiles pour un éventuel contact. Les yeux clos dans la chaleur de l’eau, je récapitulai ma situation. Dans le jeu de la Capitale, je m’étais procuré un nouvel atout dans le gain d’influences en me faisant le bienfaiteur d’une épicerie prometteuse. Si on y ajoutait l’Arène, ce village, le nom de cette ancienne famille et les alliances avec les hauts nobles et simples nobles rencontrés, on en concluait à une forte montée de mon influence. De quoi pouvoir y jouer et le moment venu, organiser une rencontre avec ce Prince.  

En ce qui concernait l’organisation, je m’étais vu octroyé le titre de Maître Assassin. La mort de Vettori et le châtiment infligé laissant sages ceux pouvant avoir l’envie de montrer une objection à ma prise de contrôle. J’avais pour disciple Meiro, alliée d’Aslan le destructeur, une tueuse qui se montrait efficace bien qu’elle avait encore quelques trucs à apprendre. Il y avait aussi cet, Alexander. Un potentiel membre, dont je devais me charger de cerner et de tester afin de prendre ma décision. Outre cela, je disposai d’une place forte en la présence de Sirk. Enfin, une place forte.. Un village. Un village que j’allais transformer en place forte. Je le devais. Quoi d’autre.. Ah oui, des hommes par la milice privée et la garde personnelle. Oh, et bien entendu, Ephylix et Dreydwiin. Ephylix.. Voila tout un dossier dont je devais m’occuper prestement. Ah et il y a aussi cette femme.. Cette chevalière soit disant au service des Katar.. Au vue des rumeurs inexistantes, une incompétente.

Songeur à propos de tout cela, passant d’une idée à une autre, d’une hypothèse à une probable solution, d’un projet à un autre, je finissais par ne pas trouver le calme que devais m’apporter ce bain en plus de me laver du long voyage. Si bien, que l’arrivée du Capitaine des Katarydon ne fut en soi pas dérangeante. Inquiet, il m’informa de la présence d’une immense créature marine dans la rive séparant les deux parties de Sirk. Habillé et équipé en conséquence, je sortais rapidement rejoindre les hommes postés sur les rives, pointant lames et lances vers la surface calme, où se dessinait en-dessous une ombre massive et fortement inquiétante. Presque instantanément, je la reconnue. Pour l’avoir déjà vu plus ou moins ainsi au Temple de l’Eau la veille, je connaissais le nom de cette menace silencieuse.    


- Baisser vos armes. Il s’agit du Seigneur des mers, Dreydwiin. Mon Invocation.

Ma voix s’était faite menaçante sur la fin, et au vu des réactions, cela avait fonctionné. Il était bon que mes hommes, comme mon « peuple », sache que je disposai dorénavant d’un second Demi-dieu à la carrure démesurément gigantesque, obéissant au plus tordue de mes ordres, dans la seconde même. L’instant d’auto-questionnement et de petites messes basses passé, ils repartirent chacun à leur occupation et poste respectif. Lorsque tous furent à distance, je m’avançai sur le ponton, se trouvant au centre, pour murmurer quelques paroles.

- Je suis heureux de te revoir Dreydwiin, Fils d’Aqua. Tu es ici dans mes terres, où nul mal ne peut t’être fait. A l’exception que tu ne tiennes pas parole et que tu te montre davantage un obstacle qu’une aide dont tu m’as fais la promesse solennelle. Déclarai-je, remarquant par la même occasion le changement que c’était produit dans ma relation avec mes Invocations.

Bien que toujours en admiration face à leur essence divine, je leur parlai de manière plus libre et n’hésitai pas désormais, à les menacer. Trop de mauvaises d’entre elles m’avaient déçu, et l’une en particulier, se montrer de plus en plus un véritable poids. Une chose, dont j’allais empêcher Dreydwiin de devenir, qu’il le veuille ou non.

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Jeu 28 Juil - 23:32





« Il avait continué de tourner, espérant peut être aboutir à un sort différent à chaque boucle bouclée.»


Nouvel Espoir.




Dreydwiin - Kris





Quelques temps, pour ne pas dire quelques instants, s'étaient écoulés avant que le léviathan ne se soit décidé à rejoindre le village de son maître. Le repos dont il avait bénéficié lui permit de retrouver ses forces et de refaire à nouveau le trajet jusqu'à Sirk. L'homme de main du maître avait récupéré les monstres vaincus, il lui tardait de connaître le dénouement de sa quête.

L'eau se soulevait sous son passage comme d'un immense drap ne pouvant dissimuler la masse longiligne qui la traversait. Le léviathan arriva à l'étendue d'eau séparant le village de Sirk en deux telle une menace fortuite. Déjà, les armes se pointaient en sa direction et les premiers ordres d'éloigner les paysans et non-armés du lac furent amorcés.

« Méfiez-vous ! Ce monstre est certainement agressif ! » s'exclamait l'un d'eux, « C'est certainement un Calarius ! » grognait un autre. On n'osait s'approcher davantage de l'étendue d'eau, les lanceurs bandaient leurs arcs et on envoyait les apprentis à avertir leurs supérieurs. La menace serait ménagée et renvoyée aussi rapidement qu'elle fut venue, c'était du moins ce que s'efforçait de penser certains malgré les rumeurs sur la dangerosité des calarius, surtout sur les navires.

Le monstre traçait des cercles autour des limites du lac, il semblait attendre ou tout simplement se promener tranquillement comme tout poisson dans un bocal restreint avait l'habitude de faire. Tant qu'il n'attaquait pas, ils ne feraient rien et encore moins sans l'accord des supérieurs. Ces derniers arrivèrent plus tard, scrutant l'ombre titanesque se promener sur son territoire marin. La voix du seigneur Akelar Katar, appela à baisser les armes de son invocation, aucun n'eut à redire de cet ordre à ces mots, néanmoins, quelques regards circonspects s'échangèrent de droite à gauche, ce monstre d'une si grande taille était une invocation ? Jamais auparavant les hommes n'avaient vu pareille chose. Ils virent par la suite leur seigneur s'approcher du centre du lac, là où le ponton de bois fraîchement réparés s'imprégnait déjà des traces d'une eau sauvage depuis l'arrivée du monstre. Ils n'entendirent pas les paroles du seigneur, ils ignoraient même qu'il avait parlé.

Soudain, les mouvements du monstre du lac se firent bien moins linéaires. Ce dernier avait dans sa ligne de mire l'homme solitaire, pensant voir une attaque du monstre, les arcs et armes étaient de nouveau dégainées. La tête du monstre jaillit des entrailles des eaux, dévoilant aux yeux de tous la prestance morbide du léviathan. La plupart des gardes étaient convaincus de voir sous leur yeux un calarius, d'autres prirent leur seigneur pour un fou, un homme aveugle mais ces soupçons s'évaporèrent dans une brise glacée lorsque sa voix divine, mystérieuse agressa leurs oreilles.


« Héritier… J'ai juré fidélité il y a peu. Si feux vos compagnons ont rompu leur engagement en l'espace de quelques jours. Ma parole... si similaire elle pourrait être d'après vous, sera moindre dans un temps qui m'est équivalent au vôtre... Là où vous ne serait plus d'une manière ou d'une autre, comme l'ensemble de cette assemblée, pour en témoigner. »

rétorqua avec une pointe d'amusement le demi-Dieu à la pique de son maître.

Il reprit finalement son sérieux, il n'était pas ici pour débattre de sa loyauté avec son maître après tout, ses actions seules permettrait de démontrer sa valeur plus que des paroles.


« Mon identité révélée, je ne suis plus une menace pour vos mercenaires. Si votre temps s'avère précieux j'attendrais dans cet eau pour vous rapporter les conséquences de vos ordres. Il me faudrait par ailleurs m'entretenir avec vous au sujet de l'agencement de ces lieux et de bien d'autres informations que vous ne souhaiterez certainement pas voir entre les mains d'autres. Mon efficacité  dans votre commerce ne sera que plus grande. »



Dreydwiin était apparue à l'improviste, si son temps était large, celui de son maître était vital, il ne connaissait pas son emploi du temps mais le statut qu'il tenait laissait envisager qu'un caprice de sa part serait mal venu. C'est pourquoi il préférera attendre patiemment en ces lieux qu'il ne se libère et, de préférence, loin des regards indiscrets.[/color][/color]
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Kris
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 320
Double Compte : Hasmaël
Liens vers la fiche : .
Résumés des Rps
Elément : Feu
Métier : Maître Assassin - Haut Noble de Lüh - Gérant du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh - Bienfaiteur du Marché aux Saveurs
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] Dreydwiin, le Seigneur des mers [Eau]
Inventaire : .
Equipements
200 Tsuris
Une épée
Trois couteaux de lancer
Deux dagues

Sac sans fond
1 cape d’invisibilité [23Mns]
1 pansement coagulant [0.6M]
8 gélules Anez

Manoir
Boite aux lettres
Pièce secrète

Inventaire▲

Aventure #3 écrite Lun 15 Aoû - 0:22

Kris

Rp Précédent:
 
Endurance: 13
Etat: Intéressé
Equipements:
 
Inventaire actuelle:
 



Elle me plaisait. Voila presque tout ce que je parvins à retenir dans les premières secondes. A sa sortie de l’eau, tous eurent plusieurs pas de recul, tout comme le Capitaine des Katarydons, bien que de réputation ne fuyant devant aucun homme ou créature connue. Même moi, je fis un demi-pas en retrait. Non pas que j’étais moins effrayé par la terrifiante et immense gueule de cette ombre marine surgissant des profondeurs face à nous, mais simplement grâce au souvenir du lien divin l’obligeant à ne me causer aucun mal physique. La surprise et la frayeur qu’elle amena passée, les armes revirent le jour en dépit de l’ordre portant clair que j’eu donné. Je ne pouvais pas leur en vouloir, il était vrai qu’à cet instant, Dreydwiin était une bien plus grande menace que moi. Mais tout cela n’avait d’importance car de ses mots, il parvint à me faire en conclure à tout cela une unique chose : Cette Invocation me plaisait.

Sa pointe de sarcasme était amadouée par son bien parlé et le respect qu’elle laissait échapper à mon égard dans son discours. Bien loin des mots agaçants et provocateurs d’Ephylix. Plus encore, elle démontrait une aptitude à se faire un atout plus qu’une gêne en se disant prête à me faire part de conseils. Et cela, lorsque bon me semblera de lui accorder du temps et à l’abri de toute oreille indiscrète. Des mots simples, respectueux, efficaces et prometteurs. Tout ce que j’aurai pu avoir à lui demander, si elle ne m’avait pas délivré de cette ennuyante tâche. Comme elle en avait émie l’hypothèse, j’avais à faire il était vrai. Le cas d’Alexander, d’Ephylix, d’Era ou encore de biens d’autres choses, mais elle m’avait intrigué. Bien trop pour que je puisse avoir l’envie de me retirer. J’avais même une certaine hâte, de lui faire la conversation.

Mes jambes se mirent en tailleur tandis que je m’asseyais au bord du ponton, après que j’eu pris soin de faire rengainer et évacuer les alentours des rives. Si aucun n’avait autorisation de tourner son regard vers nous, je m’étais épargné la veine tentative auprès du Capitaine Noir. Son regard serait concentré sur Dreydwiin en dépit de la distance l’empêchant de nous entendre, quoi qu’il puisse être fait. Plusieurs points avaient été évoqués, tous potentiellement plus intéressant les uns que les autres. De quoi en retournait-il sur ces idées pour l’agencement de ces lieux ? Une opinion qui tombait à point nommé à l’instant où j’envisageai de rendre ce bout de terrain coincé entre quatre palissades de bois plus intéressant. Ou encore ces « informations » dont il ne me serait pas plaisant de les voir entre les mains d’autrui. Tout comme de l’efficacité de mon commerce qu’elle affirmait devenir plus « grande ». Mais avant tout cela, j’avais à cœur d’entendre les « conséquences de mes ordres ».      


- Tu m’intrigues par tout ce savoir dont tu te proposes de m’en faire le partage. Explique moi dont quelles sont les conséquences, aux ordres que je t’ai transmis ?

Ma voix trahissait l’intérêt sincère que je portai dans ma question. Il était évident qu’il était question de la chasse dont je lui avais fais la demande. Il me tardait de pouvoir mettre une première estimation sur son utilité d’un point de vue physique. Pour ce qui était de l’ordre du conseille, là où j’avais pour projet de lui faire prendre place, la suite de notre conversation allait m’apporter la réponse.  

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #4 écrite Lun 15 Aoû - 15:48





« Il avait continué de tourner, espérant peut être aboutir à un sort différent à chaque boucle bouclée.»


Nouvel Espoir.




Dreydwiin - Kris





Le jeune héritier avait prit place sur le ponton de bois, le regard à la hauteur des yeux brillants du monstre. Les autres hommes, dont les muscles se tendaient au moindre mouvement brusque de Dreydwiin, semblait peu à peu reprendre leurs activité non sans un soupçon de remord et de peur dans leurs démarches. Les invocations comme Dreydwiin ne courrait pas les rues et pour cause, il en était incapable.

Seul l'homme qui s'était tenu aux côtés du jeune héritier et dont la présence remarquée était incontournable n'avait pas bougé de sa position. Sans doute, l'invocation devra s'intéresser davantage au rôle du maître ainsi que la relation qu'il entretient avec cet individu de fer et d'acier placé au bord du lac.

Son discours avait intrigué le jeune maître qui l'invita à poursuivre sur sa lancée. Il était évident que la quête avait son importance, que cela soit pour les intérêts personnels du jeune maître que sur l'utilité de l'invocation qu'il venait de capturer.

« Le chemin que vous m'aviez décrit... m'a tout d'abord fait croiser le chemin d'un monstre similaire à mes attraits. Si je ne m'abuse... le terme « Calarius » correspond à cette description à quelques différences près. »
Une pointe d'amertume semblait prendre le dessus sur le ton employé pour décrire cette première situation. Aqua aurait-elle réellement reconstruit un Dreydwiin en lui prodiguant la capacité de marcher sur terre ? Cela n'avait aucun sens.

« Mon premier réflexe était d'ignorer sa présence puisqu'inutile dans la quête que vous m'aviez donnée. Puis, la situation s'étant détournée en ma défaveur, j'ai pris l'initiative de me débarrasser de ce monstre. J'ai mené son cadavre à terre, sur les plages où se trouvait ces céphalés afin que votre serviteur puisse trouver une utilité à sa mort. Sans doute vous a-t-il ou vous rapportera-t-il le butin de son expertise. »


« Après cet égarement dans ma quête, j'ai repris le cours de mes recherches jusqu'à trouver un de ces céphalés. Néanmoins, mon précédent combat m'ayant affaiblit, je n'ai pu rapporter davantage de ces monstres. »


Le rapport avait décrit la plupart des péripéties de son voyage en omettant les détails insignifiants de sa promenade. Sans doute s'intéressera-t-il davantage à cela lorsqu'une carte de l'univers lui sera présentée.

« Mon devoir me pousse à vous demander les raisons de cette traque, d'après l'homme que vous aviez envoyé, seul un butin précis semblait vous intéresser. Puis-je en connaître les détails ? »



Que la viande soit exquise ne l'intéressait guère, Dreydwiin devait apprendre à comprendre l'univers dans lequel il allait vivre. Il devait saisir la moindre opportunité d'en connaître davantage et ce jusqu'à ce qu'il puisse lui-même prétendre y vivre. Ce petit voyage lui avait permit de saisir la structure et le paysage de l'endroit, il n'y avait rien d'extravagant, les montagnes, la neige, la mer, le sable… Tout cela était familier. Dreydwiin devait avant tout connaître la manière dont les hommes vivent ou plutôt survivent. Et puis, savoir l'intérêt que porte son jeune maître sur les céphalés lui permettrait de savoir s'il devra à d'autres occasions en retrouver plus tard.

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Kris
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 320
Double Compte : Hasmaël
Liens vers la fiche : .
Résumés des Rps
Elément : Feu
Métier : Maître Assassin - Haut Noble de Lüh - Gérant du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh - Bienfaiteur du Marché aux Saveurs
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] Dreydwiin, le Seigneur des mers [Eau]
Inventaire : .
Equipements
200 Tsuris
Une épée
Trois couteaux de lancer
Deux dagues

Sac sans fond
1 cape d’invisibilité [23Mns]
1 pansement coagulant [0.6M]
8 gélules Anez

Manoir
Boite aux lettres
Pièce secrète

Inventaire▲

Aventure #5 écrite Mer 17 Aoû - 1:46

Kris

Rp Précédent:
 
Endurance: 13
Etat: Intéressé
Equipements:
 
Inventaire actuelle:
 



Le résumé était peut-être un peu trop détaillé de passages pouvant aisément être gardés sous silence, mais l'ensemble amenait une description claire et efficace de sa mission. Je ne connaissais pas ce dont pouvait être un Calarius et par conséquent, ne lui portait ni éloge ni honte de s'être fait victorieux de ce monstre. Un plissement léger et rapide de mes paupière marqua une certaine déception lorsqu'il informa de l'unique Céphalé apporté. Au vue de sa taille, je m'étais pris à en espéré au moins trois. Mais après tout, je ne savais pas non plus à quoi ils ressemblaient eux aussi. Un était sans doute déjà bien, en dépit de la taille, et par conséquent force physique, de ce Serpent des Mers.

Son questionnement sur le pourquoi de la tâche confiée était légitime. Sans aucune explication je l'avais envoyé parcourir des océans peuplaient de si fortes créatures oubliées que l'une d'elle l'obligea presque à retourner dans ce Temple qu'il venait à peine de quitter, et traversé des lieux pour finalement m'apporter le butin demandé, et même plus apparemment. Malheureusement pour lui, je n'en connaissais moi-même pas véritablement le but. Les mots griffonnés laissaient peu d'explications concrètes et il allait me falloir approfondir cela. Ou simplement envoyer le butin à l'adresse et en voir le résultat.    


- Je ne peux hélas t'apporter de réponses aussi détaillée que la tienne. Cela fait partis d'une suite de ressources listés dans un carnet. Le résultat ne pourra m'être qu'utile j'en suis certain.

Il serait utile de lire les pages suivantes avec plus de sérieux qu'un simple feuilletage, lorsque le temps me permettra une chose aussi simple que celle-ci. Mais même si je ne possédai pas la précision, j'avais compris l'idée générale autours de laquelle tout cela tournait. J'allais sans doute lui faire le récit d'une chose dont il avait déjà connaissance, mais dans le doute, je me lançai tout de même.  

- D'après cet écrit, les Quatre auraient disséminés dans plusieurs créatures, une essence magique. Un grand Alchimiste oeuvrant à Lüh, serait parvenu à trouver le moyen d'extraire cette essence dans le but d'en faire ce que l'on nomme, des objets magiques. Lui expliquai-je en laissant ma voix trahir une certaine pointe de fascination à cette idée Leur pouvoir, aussi varié qu'intéressant, serait apparemment d'une grande utilité pour mes affaires. Reprenais-je alors avec plus de sérieux Les tentacules des Céphalés permettraient la réalisation de l'un d'eux.

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #6 écrite Mer 17 Aoû - 18:23





« Il avait continué de tourner, espérant peut être aboutir à un sort différent à chaque boucle bouclée.»


Nouvel Espoir.




Dreydwiin - Kris





Si l'ossature faciale du léviathan était souple, il aurait très certainement haussé un sourcil d'incompréhension. Son maître paraissait bien calme et la position sociale qu'il semblait avoir, assez grande pour ordonner une poignée d'hommes, ne permettait pas de l'imaginer se fier au hasard. C'était du moins ce que semblait sous-entendre son discours. Finalement, Dreydwiin relativisa en se disant que les humains avaient tous des croyances et c'est ce qui les faisaient avancer. Après tout, les plus grands dirigeants et inventeurs n'étaient-ils pas aussi les plus grands croyants, les plus grands rêveurs ?

Le Demi-Dieu put dénicher des premières informations fort intéressantes sur la logique du monde : Non seulement celle de la présence de monstres dotés d'essence magique allant jusqu'à la possibilité de la contrôler _ Dreydwiin a put en faire la conclusion lors de sa quête_ mais également la capacité des hommes à récupérer cette essence et de l'utiliser en un outil en sa faveur. Cette découverte dépassait l'entendement de l'invocation. Il hocha la tête, supposant lui aussi qu'une telle opportunité lui soit charitable. Dreydwiin souhaitait également connaître les capacités de cet Alchimiste et pourquoi pas échanger avec ce dernier et participer à l'une de ses prouesses ? Il ne restait plus qu'à savoir où se situe « Lüh ».

« En effet, si ce que vous me racontez est juste, il n'y a aucun doute de la qualité de ces butins. Il ne reste plus qu'à connaître la nature de ces objets magiques que vous pouvez acquérir en traquant les monstres de votre univers. Accepteriez-vous me dire ce que vous savez de Lüh et par extension de votre monde, jeune héritier ?»
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Kris
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 320
Double Compte : Hasmaël
Liens vers la fiche : .
Résumés des Rps
Elément : Feu
Métier : Maître Assassin - Haut Noble de Lüh - Gérant du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh - Bienfaiteur du Marché aux Saveurs
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] Dreydwiin, le Seigneur des mers [Eau]
Inventaire : .
Equipements
200 Tsuris
Une épée
Trois couteaux de lancer
Deux dagues

Sac sans fond
1 cape d’invisibilité [23Mns]
1 pansement coagulant [0.6M]
8 gélules Anez

Manoir
Boite aux lettres
Pièce secrète

Inventaire▲

Aventure #7 écrite Jeu 18 Aoû - 2:19

Kris

Rp Précédent:
 
Endurance: 13
Etat: Intéressé
Equipements:
 
Inventaire actuelle:
 



Je ne parvenais pas à comprendre, mais je ressentais un bien être à échanger avec cet Invocation. Peut-être étais-ce son savoir parler, peut-être l'ennuis, ou peut-être simplement l'espoir de trouver en elle, enfin, un Demi-dieu à la hauteur de mes espérances. Celle qui se différenciait de toutes les autres, de toutes ces décevantes et incapables divinités. Mais celle sur qui je pourrai m'appuyer avec certitude, confiant du résultat et sans que je n'ai à passer derrière pour rattraper ses erreurs. Quoi qu'il puisse en être, peu m'importait. Son épreuve avait fait céder les chaines mentales obligeant la bête en moi au silence. Si bien, qu'il valait mieux que je reste à échanger avec, plutôt qu'à m'éloigner de ce moment plaisant. Pour moi. Pour Sirk. Pour Lüh. Pour Arcane.  

- Lüh ? Lui renvoyai-je sa question avec un certain dégoût dans la voix Pour l'imbécile, il s'agit de la plus merveilleuse et prodigieuse des villes, Capitale du monde des hommes. Mais ne te fait pas avoir Dreydwiin. Car il n'en est rien. Commençai-je à lui dévoiler la véritable nature de cette égoïste cité Il y a dans ce monde des Dieux un égout empestant la tyrannie, l'infamie, le vice et l’écœurement. Continuai-je, levant alors mon regard tandis que mon ton se faisait plus tranchant Démunie de morale, elle n'abrite qu'un amas de vermines piétinée par quelques privilégiés hissés à son sommet. Une élite bonne qu'à transformer la Beauté en Avidité. L'espoir en Désespoir. L’élégance en l'Abjecte. L'insoutenable Misère en l'outrageante Opulence. J'ai parcouru ce monde, et nul part ailleurs, jusque dans les terres les plus sauvages, je n'y ai vu de pareille cruauté animant l'Homme que dans cette infecte ville. Tu peux me croire, il n'y a rien dont on puisse se réjouir à l'intérieur. Terminai-je dans un silence, le regard durcit.

Telle n'était pas la vision d'Akelar, qui y avait trouvé des exceptions en la présence de Luce ou encore Freyja. Mais telle était celle du monstre en sommeil désormais réveillé. Si je parvenais à garder le Haut Noble calme et sage à l'extérieur, je n'étais à l'intérieur que vengeance, appelant au chaos le plus anarchique. Et depuis le Temple de l'Eau, c'était lui, qui avait davantage le contrôle. Je le savais. Et je ne comptai rien faire pour l'en empêcher. Il était temps pour Arcane de goutter à la glaciale et terrifiante nuit. Il était temps pour l'Homme, de craindre l'obscurité et ce qu'elle amène avec elle. Moi. 

- Pour le reste, notre monde a de quoi décevoir les Quatre. Il est entièrement basé sur le bon vouloir d'un seul homme, prétentieusement détenteur d'un titre princier. Élu non par le peuple qu'il s'auto-proclame de droit à diriger, mais par le nombre de pièces d'or qu'il détient. Tout notre monde, repose sur cette ressource jaunâtre. Si tu en possèdes, tu as tout. Si tu n'en possèdes pas, tu n'as le droit à rien. On te laissera crever de la faim que de te laisser prendre un morceau de notre pain. Continuai-je pour répondre à ses interrogations Pour preuve de son immense égoïsme, de toute sa fortune si vaste, le Prince ne fit construire de hautes murailles capables d'héberger l'Homme à l'abri de tout prédateur, que pour défendre son palais. Laissant à ceux à l'extérieur le seul droit de se démerder seul face aux créatures et aux pilleurs en tout genre. Poursuivais-je Et pour ceux refusant la tyranie d'un seul homme qui ne se soucit que de son emprise sur le reste comprenant chaque morceau de terre et chaque vie, ils sont traqués, condamnés ou rejetés sur les terres les plus inhabitables de cette île, nommées alors "Terres de non-droits". Amusant lorsque l'on y pense, car cela voudrait dire que les autres territoires en ont. A part celui d’exécuter les moindres volontés d'un blondinet, je ne leur en voit aucun. Terminai-je Voila ce qu'est Lüh. Voila ce qu'est notre monde. Une insoutenable aberration. Crachai-je alors.

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #8 écrite Jeu 18 Aoû - 11:33





« Il avait continué de tourner, espérant peut être aboutir à un sort différent à chaque boucle bouclée.»


Nouvel Espoir.




Dreydwiin - Kris





L'ombre de son âme, si Aqua ne lui apportait plus sa force au travers du temple pour le voir, elle ne pouvait pas être plus perceptible qu'à ce jour. Cet homme était un être torturé et pour cause, tout n'est que peste et misère si on devait se fier à ses propos. Les souvenirs qui lui ont été transmis ne peuvent qu'être que plus significatifs à sa haine bien que les propos, le son n'y figure pas. Ce blondinet représente certainement l'homme juché sur son trône, appelant ses gardes à virer le jeune héritier hors de son domaine. Tandis que ces meurtres ont appuyé sa souffrance. Le jeune héritier était plongé dans une mare de sang et de boue et il semblait se refuser à y sortir, pire, il y nage plus profondément encore pour s'imprégner de sa texture sur sa peau. Nul doute, Dreydwiin se devra de visiter les lieux et d'y trouver lui-même ses propres réponses sur ce seigneur et sur la capitale comme sur ces terres de non-droit. Pour ce qui est d'un monde régit par l'argent, l'invocation ne s'en étonnait que pour la simple raison que les Dieux étaient les organisateurs de ce monde. N'ont-ils pas été un peu brusque en condamnant les demi-Dieux pour les erreurs qu'eux-mêmes ne semblent pas résoudre ? Ou bien cela fait-il parti de leur plan ? Le léviathan ne savait qu'en penser.

« Le monde que vous décrivez ici n'a rien d'un mystère. Vos lointains ancêtres, les enfants de l'Apocalypse ont eux-mêmes goûtés à ces jours sombres, égarés par des pensées matérialistes et individualistes. Cela fait certainement parti d'un cycle sans fin dont on ne peut se détourner mais qui, peuvent trouver sa solution provisoire. J'attendrai le moment venu pour vous demander la vôtre, jeune héritier. »


Il n'était pas nécessaire d'aborder davantage le sujet, d'autant plus que des individus rôdaient non-loin d'eux pour observer le spectacle insolite d'un calarius discutant avec un humain.

« Qu'en est-il de ces lieux, jeune héritier. J'ai cru comprendre que vous étiez loin d'être un simple passant pour ses habitants, un mot de vous et ils semblent comme soumis à la même punition qui nous incombe. »
▲ Succès ▲


Dernière édition par Dreydwiin le Jeu 18 Aoû - 22:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Kris
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 320
Double Compte : Hasmaël
Liens vers la fiche : .
Résumés des Rps
Elément : Feu
Métier : Maître Assassin - Haut Noble de Lüh - Gérant du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh - Bienfaiteur du Marché aux Saveurs
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] Dreydwiin, le Seigneur des mers [Eau]
Inventaire : .
Equipements
200 Tsuris
Une épée
Trois couteaux de lancer
Deux dagues

Sac sans fond
1 cape d’invisibilité [23Mns]
1 pansement coagulant [0.6M]
8 gélules Anez

Manoir
Boite aux lettres
Pièce secrète

Inventaire▲

Aventure #9 écrite Jeu 18 Aoû - 14:53

Kris

Rp Précédent:
 
Endurance: 13
Etat: Intéressé
Equipements:
 
Inventaire actuelle:
 



Le silence continua la discussion à ma place, tandis que je reprenais mon calme. Savoir que cette nauséabonde cité était là, fièrement dressée, déposant son regard hautain emplit d’avarices et de convoitises, m'exaspérait au plus haut point. Lorsque cela fut enfin fait, je parvenais à esquisser un début de sourire à l'égard du Demi-dieu. Quelle merveilleuse idée venait-il de planter dans mon sombre esprit, que celle du cycle de l'apocalypse. Si nous étions si semblable aux Anciens Hommes, peut-être, en faisant trébucher quelques pièces de plus, pourrai-je causer le retour des Quatre, comme ce fut le cas jadis. Et dès lors, l'Homme n'existerait plus. Cette immonde chose cancéreuse du monde, arracher définitivement.

Amusé par ce projet dont la finition se dessinait dans mes pupilles, j'eu presque maqué sa nouvelle question, si sa voix n'était pas aussi portante. Une autre, encore. Mais je ne pouvais rien lui dire, lui ayant fait la promesse de répondre à ses interrogations s'Il parvenait à rejoindre Sirk, victorieux.


- Une comparaison bien trouvé, Seigneur des Vagues. Commençai-je Je suis ici le dirigeant de ce semblant de village. Admis-je au vue de l'état du lieu Je ne demande jamais. J'ordonne. Ils me craignent et n'osent se dérober à ma volonté. Les hommes armés et vêtues de noir, me sont parfaitement fidèles. Les autres, suivent l'argent. Et j'en possède suffisamment pour les rendre obéissant sans avoir à me soucier d'eux. Expliquai-je Et puis, au moindre ennuis, je ferai tomber les têtes belliqueuses que je remplacerai sans la moindre émotion aussitôt, et cela, ils le savent. Terminai-je Une question à mon tour, du temps de jadis, quel genre, si l'on puis dire ainsi, de Demi-dieu étais-tu dans la généralité ?



▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #10 écrite Jeu 18 Aoû - 22:55





« Il avait continué de tourner, espérant peut être aboutir à un sort différent à chaque boucle bouclée.»


Nouvel Espoir.




Dreydwiin - Kris





Le sens de la discussion ne plaisait guère au léviathan, pour autant il s'agissait d'un passage obligé pour comprendre tout ce qui était à savoir que cela soit sur son maître comme sur l'univers auquel il appartient.

A première vue, le monde que percevait le jeune héritier était sordide et nul ne mérite véritablement sa compassion ni sa sagesse. Cet homme à l'âme d'un homme de pouvoir mais un homme agissant pour son propre intérêt et ses propres caprices. Et malgré tout des hommes le suive, conscient ou non de la réalité. De plus, il ne semblait pas apte à obtenir les faveurs d'un ou d'une amante avec des ambitions et des pensées aussi négatives. Nul doute qu'il restera seul, mal accompagné ou épaulé d'une personne vraisemblablement aussi détruite que lui. Songer à trouver un peu de réconfort auprès d'un autre individu pourrait sans doute l'apaiser. Pourquoi ne pas apporter un climat moins pesant dans cette cité, par ailleurs ? Présenter une population aimant davantage son souverain que ses trésoreries pourraient s'avérer bénéfique également.

Les réflexions fusaient et le Demi-Dieu savait qu'il aurait beaucoup à faire et que toute une vie ne sera pas de trop pour apaiser cette âme meurtries.

D'autres informations sur l'univers complétèrent la discussion comme le système politique et économique, bien similaire à des égards à ce qu'il connaissait, qu'il devra confirmer par quelques autres témoignages parlés ou écrits.

« Quel genre... »
Fini-t-il par répéter, songeur.

« Je fus le genre de Demi-Dieu à poursuivre sa mission peu importe les fantaisies que pouvaient offrir ce bas monde. Je ne me préoccupais guère de ce qui m'entourait ni même de ce que pouvait bien faire mes cousins. Qu'importe si une fleur était plus bleue que bleue ou les vents plus violents, je me contentais de poursuivre ma tâche sans aucune distraction. De toute manière, Aqua m'a fait incapable d'évoluer sur terre ou sur tout autre terrain n'étant pas fait d'eau. »


« Avec les Hommes, les enfants de l'Apocalypse, j'ai agis comme agis un père envers ses enfants. Je répondais à leur attente, je les conseillais et les protégeais de la manière que je pensais juste. J'ai eu tord. La justice est bien différente selon les situations. Un homme trouvera juste de tuer celui qui l'a trahis tandis qu'un autre se contentera de l'ignorer. J'ai vécu depuis des millénaires et je n'ai jamais su trouver une justice assez juste pour être justement accomplie. La seule et véritable chose qui compte à présent n'est pas l'action en elle-même mais ce qu'elle va engendrer dans la vie et l'esprit de l'acteur... »


Des exemples il aurait pu en citer des milliers, mais il savait que cela serait futile. L'homme est seul maître de ses actions, Dreydwiin doit simplement le mener vers la sérénité de son âme.

 « Si je devais donner une définition à ce « genre » de Demi-Dieu que j'ai pu être, considèrez que j'ai été un noble servant agissant comme on le lui demande. »

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Kris
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 320
Double Compte : Hasmaël
Liens vers la fiche : .
Résumés des Rps
Elément : Feu
Métier : Maître Assassin - Haut Noble de Lüh - Gérant du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh - Bienfaiteur du Marché aux Saveurs
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] Dreydwiin, le Seigneur des mers [Eau]
Inventaire : .
Equipements
200 Tsuris
Une épée
Trois couteaux de lancer
Deux dagues

Sac sans fond
1 cape d’invisibilité [23Mns]
1 pansement coagulant [0.6M]
8 gélules Anez

Manoir
Boite aux lettres
Pièce secrète

Inventaire▲

Aventure #11 écrite Jeu 25 Aoû - 17:20

Kris

Rp Précédent:
 
Endurance: 13
Etat: Intéressé
Equipements:
 
Inventaire actuelle:
 



Le tableau peint au fur-et-à-mesure de ses mots prenait une forme des plus intéressantes. Une Invocation imposante, efficace et surtout, parfaitement obéissante. Oserai-je me prendre au jeu d’avoir enfin trouver un Demi-dieu capable de marcher à mes côtés ? Non. Bien trop souvent je me laissai rêveur et chaque fois, ce ne fut que pour une amère déception. Des preuves avaient étés faites, mais il lui faudrait en apporter davantage s’il souhaitait obtenir le cadeau dont j’étais, potentiellement, disposé à lui accorder. Il pourrait alors devenir un Conseillé des plus aiguisé à en croire sa définition floutée de ce qu’était la Justice, et de son dédain à la mort de l’Homme tant que cela ne venait pas à porter un coup à, dans ce cas-ci, mon esprit. Autant dire que je n’aurai pas à retenir ma lame. Levant mon regard sur le village doucement enveloppée par la fraîche nuit hivernale naissante. L’agitation s’était calmée, les gardes ayant renvoyé tout le monde chez eux ou à leurs tâches. Seul le crépitement de quelques torches venant de s’allumer donner un peu de répit au silence apaissant, tout comme le bruit de l’eau sous les mouvements du Seigneur des Vagues.  

- Dis-moi, Demi-dieu, toi qui a des millénaires d’existences et qui a vu se construire des choses par l’Homme au point de pouvoir rivaliser avec vos Dons, voit ces ruines encore fumantes et dis moi comment tu t’y prendrais pour en faire.. Un village capable de tenir face à n’importe quelle menace ? Lui demandai-je, me gardant de lui révéler dès maintenant la véritable raison de cette entreprise.



▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #12 écrite Ven 26 Aoû - 1:17

Le demi-dieu leva alors son énorme tête vers les alentours: Aussi loin qu’il puisse le percevoir, cette cité avait subi récemment des séquelles. D’ordre humain ou monstre, la réponse n’avait que peu d’importance. Il prit un temps pour analyser les lieux en se disant qu’il lui faudra prendre prochainement une forme de bipède pour mieux appréhender la cité de son maître. Finalement, il revint vers ce dernier et lui dit ceci:

“Je ne pourrai vous apporter un regard critique sur la qualité de vos remparts ni même de vos armées sans en avoir moi-même fait l’analyse. Cependant, je peux vous dire que les plus grands forts et les plus grandes cités ont toujours valorisé la force des murs entourant la cité, son armée défensive et en priorité la sécurité de la demeure de son seigneur. Si la cité est assiégée, elle ne pourra être entièrement conquise sans la tête du roi au bout d’une pique. C’est du moins ce qui caractérisait les châteaux forts et forteresses de vos ancêtres. Sans doute les techniques de votre monde permettront de puiser l’inspiration nécessaire à la formation d’une place forte, il ne faut cependant pas négliger la présence d’invocation. Tant que vous compterai à vos côtés des Invocations, vous serez invincibles.”

Ne connaissant guère les coutumes, les machineries et autres, il lui fallait bien suggérer quelques idées pouvant se faire rassasiante devant cette question survenu tel un gargouillis.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Kris
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 320
Double Compte : Hasmaël
Liens vers la fiche : .
Résumés des Rps
Elément : Feu
Métier : Maître Assassin - Haut Noble de Lüh - Gérant du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh - Bienfaiteur du Marché aux Saveurs
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] Dreydwiin, le Seigneur des mers [Eau]
Inventaire : .
Equipements
200 Tsuris
Une épée
Trois couteaux de lancer
Deux dagues

Sac sans fond
1 cape d’invisibilité [23Mns]
1 pansement coagulant [0.6M]
8 gélules Anez

Manoir
Boite aux lettres
Pièce secrète

Inventaire▲

Aventure #13 écrite Ven 26 Aoû - 13:21

Kris

Rp Précédent:
 
Endurance: 13
Etat: Intéressé
Equipements:
 
Inventaire actuelle:
 



Un léger sourire s’esquissa sur le coin de mes lèvres tandis que sa gigantesque gueule revenait à la hauteur de l’eau. Son analyse était pertinente et m’apportait la conviction de pouvoir concrétiser le projet visant à faire de ce village, d’un pion économique, un pion majeur. Ainsi, trois points piliers devaient être consolidés. Les remparts tout d’abord, qui étaient une évidence. La fragilité de l’infrastructure ne tenait à distance que les Dulcius. La forêt de Zan proche aiderait certainement à rendre rapide l’amélioration des murs. Venait également la force défensive. J’allais probablement devoir me charger de recruter plus de Kataclysms ou de les équiper de manière plus adéquate. Je pourrai en lister les failles, mais je laisserai sans doute Dreydwiin me faire le rapport suivant cette analyse qu’elle réclamait faire elle-même. Et enfin, la demeure du Seigneur. Pour cela j’avais déjà pris les devants. Ma facilité à rejoindre Vettori était ridicule, ce pourquoi, j’avais modifié certains points. La séparation par une large rivière tout d’abord, la présence de domestiques pouvant alerter en cas d’intrus et, bien évidement, les Katarydons, ayant pour unique mission de sécuriser en tout temps la partie Nord du village, interdite à toute personne non autorisée.

Une autre idée fut amorcée par le Seigneur des Vagues, à savoir le siège. Il n’était pas idiot de prévoir ce genre de situation. Qui sait, un régiment de la Garde Dorée pouvait débarquer un jour, si le Prince commençait à lire mon jeu. J’allais devoir faire des provisions, et développer l’agriculture afin de permettre une autonomie. De quoi ne pas venir à manquer si cela se faisait long. Songeur, je restai un instant silencieux, observant les ruines et ce qui pourrait en sortir.  


- Les Invocations sont rarement une véritable aide de nos jours. Mais il n’y a pas à  s’inquiéter sur ce point, j’ai sur mon plateau de quoi tenir les échanges à ce niveau là. Par ailleurs, si nous restons dans cette idée, serais-tu capable de faire face à tes semblables, si je te le demandai ? Me renseignai-je au vue d’une situation prochaine, à n’en pas douter.

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #14 écrite Ven 26 Aoû - 15:16





« Il avait continué de tourner, espérant peut être aboutir à un sort différent à chaque boucle bouclée.»


Nouvel Espoir.




Dreydwiin - Kris





A cette question, le léviathan demeura interdit. Était-il capable de faire face à ses confrères, qu’entendait-il par là ? Si son maître mentionnait sa force, il ne pourrait certainement pas nier que malgré sa grande taille et ses crocs acérées il pourrait venir rapidement à bout des plus petits mais le manque de ressources magiques ne permettaient pas de garantir une victoire certaine, du moins pour le moment. De plus, Dreydwiin était incapable de se déplacer sur terre, ce qui était un désavantage certains.

A moins faisait-il référence au ressenti qu’il pourrait avoir face à ses confrères. Serait-il assez fort pour oser se mettre contre ses frères ? Ira-t-il jusqu’à trahir les siens sous l’ordre d’un humain ? Cette question était difficile, très difficile…


“Rien ne peut prédire de ma réaction ce jour funeste, sans doute l’idée de combattre mes frères m’ennuiera mais une chose est sûre, jamais rien ni personne n’a pu mettre un terme à mes précédentes missions ou bien m’en éloigner. À l’exception, bien sûr de mes maîtres. La véritable question à poser est plutôt: Devrions-nous aller jusqu’à affronter des invocations pour répondre à votre objectif.”


Soudain, alors qu’il conclut sa phrase d’un gargarisme de crocodile, une étrange intuition le mena à songer à son temple. Il y avait quelque chose… Du moins, cette phrase lui avait rappelé quelque chose, mais quoi ? Il était rare pour une invocation d’avoir des troubles de mémoire mais cela ne l'inquiètait pas, au contraire, il s’avait ce que cela signifiait: ses pouvoirs revenaient petit à petit et cette étrange sensation fut la même que celle dans son temple, lorsque ses pouvoirs de glace s'éveillaient.


“La nuit ne tardera plus à enrober d’une nouvelle robe les cieux. Sans doute devriez-vous vous reposez, votre voyage fut long et je ne puis décemment pas loger votre point d’eau plus longtemps. Puis-je vous demander de me ramener au temple ? Quelque chose me dit que je ne pourrais que mieux vous servir une fois régénéré.”

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Kris
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 320
Double Compte : Hasmaël
Liens vers la fiche : .
Résumés des Rps
Elément : Feu
Métier : Maître Assassin - Haut Noble de Lüh - Gérant du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh - Bienfaiteur du Marché aux Saveurs
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] Dreydwiin, le Seigneur des mers [Eau]
Inventaire : .
Equipements
200 Tsuris
Une épée
Trois couteaux de lancer
Deux dagues

Sac sans fond
1 cape d’invisibilité [23Mns]
1 pansement coagulant [0.6M]
8 gélules Anez

Manoir
Boite aux lettres
Pièce secrète

Inventaire▲

Aventure #15 écrite Ven 26 Aoû - 17:05

Kris

Rp Précédent:
 
Endurance: 13
Etat: Intéressé
Equipements:
 
Inventaire actuelle:
 



Son hésitation gâchait l’espoir de trouver en lui une perfection.  Bien qu’en soit, le résultat serait le même, me suffisant simplement d’ordonner plutôt que de demander. Il fallait peut-être si attendre après tout, d’une Invocation que l’on juge plus apte aux conseilles qu’aux batailles, la voir indifférente à affronter ses semblables relève de la surprise. Pourtant, c’est bien ce qu’il risquait d’arriver car, bien qu’en doute, c’était une chose certaine. Beaucoup possédaient des divinités, et il ne serait pas étonnant d’en croiser chez les membres de la Garde. L’idée de pouvoir l’éviter n’était qu’une idiote illusion ne servant qu’à faire perdre un temps précieux. Qu’importe, il s’en rendrait compte bien assez vite. Silencieux, je me relevai, curieux sur son envie que je le renvoie au Temple. Peut-être étais-cela que les Autres faisaient lorsque je les laissai libre de leurs mouvements. Mais cela ne m’arrangeait guère. Certes il prétendait en revenir plus utile, mais c’était le laissai repartir alors que je le voulais ici. Que ce soit en créature de garde aux portes de ma demeure, ou par la place que je lui envisageai.

- Bien. Fait. Mais cela fini, reviens à la hâte et reprend place. C’est auprès de moi dont j’ai le besoin de toi.

MA voix se voulait neutre, bien que, à une attention poussée, une pointe de déception ou de déplaisir pouvait se faire comprendre par son départ. Tournant les talons, je le laissai aller ou être transporté, selon l’interprétation par les Dieux de mes propos, pour rejoindre ma demeure. A peine atteignais-je la porte que déjà, le Capitaine de ma garde personnelle venait à ma rencontre. Nous échangions sur ses craintes et son appréhension à avoir pareille créature si proche, alors que je lui assurai de sa totale obéissance. Après quoi, je l’envoyai me faire un détail de la structure de Sirk, afin d’avoir un regard plus concret de sa situation actuelle. Tandis qu’il partait à sa tâche, je retournai m’occuper de quelques papiers éparpillés sur le bureau, avant de demander à ce qu’un nouveau bain me soit préparé. Aussitôt fut-il coulé, que j’y prenais place. Autours, de petits renforcements où des braises étaient installées permettaient de préserver la sensation de chaleur. Mon équipement à portée de mains, des feuilles à celle de l’autre, je me laissai aller. Les yeux clos, je m’abandonnai à l’agréable brasier craquant doucement, dans le silence d’une pièce à l’écho apaisant.  

- Mon Seigneur ? Demanda le Capitaine, alors qu’il frappait avec délicatesse sur la porte close.
- Entre.
- Les informations que j’ai pu vous réunir, à prendre en considération que je n’avais pour seul éclairage que la lueur d’une torche. La lune est voilée ce soir.
- Cela sera suffisant.
- Et voici le compte rendu de l’évaluation que vous m’aviez demandé concernant la dénommée Luce Hastianno. J’espère qu’il vous sera plaisant.
- C’est principalement pour elle, qu’il te faut l’espérer.
- Mon Seigneur ? Hésita-t-il alors qu’il commençait à se retirer.
- Parle, il est tard et je n’ai pas la patience du suspens.
- Pardonnez-moi. C’est que.. J’émet une.. Certaine réserve quant à votre nouvelle Invocation.
- Une certaine réserve ? Répétai-je, quelque peu amusé.
- Oui, Mon Seigneur. Une telle créature pourrait raser le village en voulant se déplacer. Ou provoquer un débordement de la rivière, en se déplaçant par ennuie..
- Tu as raison. Fini-je par lui accorder après un moment dédié à la réflexion. A son retour, transmet lui de me rejoindre, sur deux jambes.
- Ce sera fait, Mon Seigneur.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #16 écrite Sam 27 Aoû - 2:38





« Il avait continué de tourner, espérant peut être aboutir à un sort différent à chaque boucle bouclée.»


Nouvel Espoir.




Dreydwiin - Kris





Son voyage vers le temple et son affaire résolue, le léviathan pouvait de nouveau jouir de pouvoir depuis longtemps oubliés. Dreydwiin se sentait plus puissant et semblait ressentir une certaine satisfaction à retrouver sa force d'antan, c'était comme si on venait de lui redonner une part de lui-même. Chose intéressante : Dreydwiin pouvait de nouveau user de ses pouvoirs pour prendre une autre forme. Il pourrait agir plus efficacement aux demandes de son maître et accomplir les diverses choses qu'il avait organisé durant la discussion avec son maître. Seul ennui à tout ceci : il devait refaire le trajet jusqu'au village, une seconde fois…


***


De nouveau au village, après quelques heures de trajet gâché par la rencontre fortuite de monstres affamés qu'il se garda bien d'attaquer comme de détour, le léviathan avait reprit place au centre du village, dans l'immense point d'eau séparant la demeure de son maître à celui du village. Cela été un gâchis, une telle proximité donnait un mauvais aspect de son maître, bien cela pouvait être nécessaire en cas d'attaque. Dans cette brève réflexion, un humain de carrure imposante de par son armure s'approcha de l'immense bête et, malgré une certaine hésitation, il salua l'invocation en lui répétant les dires de son seigneur.

« Je vous remercie d'être venu m'avertir, humain. »


Dans ces dernières paroles sorties de ses divines cordes vocales, le corps de Dreydwiin se teinta d'une légère aura lumineuse, prenant de plus en plus de place sur les écailles de l'invocation jusqu'à ce que son corps fusse prit de mutations étranges. Sa taille rapetissait à vue d'oeil jusqu'à disparaître totalement dans l'eau. Le Demi-Dieu ne donna plus signe de vie, plus une ombre, plus une écaille ne surgissait de l'eau. Finalement, l'eau soudain devenue calme et tranquille remua légèrement sous les mouvements du nouveau Dreydwiin. L'humain devait s'imaginer que la forme deviendrait plus humaine, similaire à la sienne car son expression de dégoût et de surprise n'échappa pas à Dreydwiin. Tout d'abord, ce dernier ne comprenait pas cette réaction jusqu'à ce que le reflet de l'eau ne dévoile l'apparence qu'il avait emprunté pour la nuit. Une tête imposante de crocodile, semblable à son apparence originelle, voûtée contre son torse arc-bouté et recroquevillé sur lui-même. Deux grandes mains crochues et deux grands pieds griffues rappelait la stature du corps humain tout en s'en éloignant énormément. L'ensemble de son corps était couvert d'écailles, humide et semblant dure au toucher. Qu'importe, se ravisa le Demi-Dieu, ce n'était pas tout à fait ce qu'il avait en tête, il devait être un peu rouillé mais cela conviendrait parfaitement pour ce qu'il était censé faire. Loin d'avoir les échos mélodieux de sa forme originelle, la voix de Dreydwiin était caverneuse, rocailleuse et presque difficile à comprendre tant cela ressemblait à des grognements.

« Me voici selon vos convenances. Je peux à présent rejoindre votre seigneur, auriez-vous l'amabilité de me mener à lui ? »
demanda-t-il en fixant l'homme de ses yeux globuleux et luisant.

Dreydwiin forme métamorphose:
 
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Kris
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 320
Double Compte : Hasmaël
Liens vers la fiche : .
Résumés des Rps
Elément : Feu
Métier : Maître Assassin - Haut Noble de Lüh - Gérant du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh - Bienfaiteur du Marché aux Saveurs
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] Dreydwiin, le Seigneur des mers [Eau]
Inventaire : .
Equipements
200 Tsuris
Une épée
Trois couteaux de lancer
Deux dagues

Sac sans fond
1 cape d’invisibilité [23Mns]
1 pansement coagulant [0.6M]
8 gélules Anez

Manoir
Boite aux lettres
Pièce secrète

Inventaire▲

Aventure #17 écrite Mer 16 Nov - 18:49

Kris

Rp Précédent:
 
Endurance: 13
Etat: Intéressé
Equipements:
 
Inventaire actuelle:
 



Le silence avait regagné la pièce, autorisant pour seul bruit les crépitements des braises entourant le bain, où après avoir lu les documents apportés, je me laissai aller à espérer un repos bien mérité. C’était étrange lorsque j’y songeai. Il était un sommeil que je convoitai et que, avec autant de désirs, je fuyais. Je commençai à me lasser de ces nuits entrecoupées, dominées par les terreurs nocturnes de tout ce sang sur mes mains, entremêlées d’étranges esquisses sans réelles formes qui me semblaient être pourtant des souvenirs. Pourquoi espérai-je en cet instant de retrouver au plus vite ces angoisses incompréhensibles ? Ces visages décomposés, pourris par la Mort, qui me faisaient autant sourire le jour, se changeaient en des bourreaux à la limite du terrifiant une fois le voile sombre recouvrant les cieux. Etait-il possible pareil paradoxe ? Mesquine ironie ? Ce monde ne cesserait de me faire m’interroger sur les Quatre et leurs créations.

Songeur, je finissais par ne plus avoir conscience de ce qui m’entourait, le regard hypnotisé attiré par une des lignes de braises rougissantes semblant bien plus lointaine qu’elle ne l’était. Mon esprit abandonnait cet espace fait de concret pour celui des théories, comme il en avait si fréquemment pris l’habitude. Ce refuge qui lui permettait de prévoir jusqu’à la plus improbables des possibilités, d’anticiper toutes actions et de se projeter dans des planifications de plus en plus imparables. Les yeux clos, je prenais un nouveau recul sur ma situation, les faits passés et à venir défilant, tous reliés par des ficelles plus ou moins épaisses, comme depuis le tout début. Des iris masquées qui se firent de nouveau visible lorsque la porte raisonna de nouveau de son bois solide sculpté. Le Capitaine, à n’en pas douter. Qui d’autre oserait prendre le risque de venir me déranger, après avoir de surcroît pénétré dans mon enceinte privée ?

Sans surprise, ce fut sa voix qui raisonna dans la pièce vide de tout aménagement, si ce n’était un meuble stockant divers objets utiles pour un bain. Apportant ce qui lui fut demandé, il annonça la présence de Dreydwiin, de retour de son voyage jusqu’au Temple de l’Eau, désormais bien plus utile à en croire sa promesse. Lentement je me retournai vers eux, encore pris dans mes pensées, lorsque mes muscles se contractèrent, mes yeux reprirent instantanément conscience du présent, et mes mains allèrent se poser sur le fourreau à portée, prêtes à dégainer la lame qui n’était ramenée à l’obscurité qu’une fois ensanglantée. Un instant de parfait mutisme s’instaura, sans qu’aucun de nous deux n’en vienne à répondre au grognement sourd semblant s’échapper à chaque respiration de la créature écailleuse, qui posait son regard globuleux dans le miens, dont la pénombre révélait leur aspect grisâtres, presque brumeux.


- Laissez-nous.. Je crois. Me questionnai-je, incapable de comprendre pourquoi il avait opté pour une apparence plus amène d’être une menace pour moi, que celle de l’Homme comme toute autre divinité.

- Je reste à porté d’appel, mon Seigneur. Menaça-t-il la créature, en cherchant à soutenir son regard pour le moins très particulier, avant de quitter la pièce.

Un nouveau moment de silence se fit, durant lequel je lâchai le fourreau, sans pour autant ôter l’autre main du pommeau. Son apparence ne me plaisait guère, c’était une évidence. Elle me rendait presque mal à l’aise, par l’incompréhension que j’avais de son choix. Mais par ailleurs, si elle pouvait avoir un tel effet sur moi, c’est qu’elle n’était pas à faire disparaître totalement. Dans un contexte plus approprié, il pouvait même s’agir là d’un choix des plus intéressants.  

- Peut-être serait-il plus judicieux de revêtir une apparence davantage.. Humaine. Libre à vous de déguiser en ce que bon vous semble, mais lors de nos entretients.. J’émet une préférence non-négligeable à discuter avec quelqu’un, et non quelque chose, dont la vue m’est plus agréable.. Comprenez-vous ?

Ce après quoi je me retournai, lui offrant mon dos, ne pouvant supporter de voir une seconde de plus une telle créature. Elle n’avait rien de rassurant, et n’invitait pas à la confidence. Rien de dérangeant, mais un véritable problème lorsque je lui portai le rôle de Conseiller. Lorsque j’entendis un son laissant penser qu’il avait usé de sa magie pour répondre à mon attente, je l’invitai à récupérer les documents derrière moi et à prendre place en face, après m’avoir rejoins dans l’eau, pour me donner ses premières impressions quant à ce qu’il viendrait de lire.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #18 écrite Mer 16 Nov - 22:41





« Il avait continué de tourner, espérant peut être aboutir à un sort différent à chaque boucle bouclée.»


Nouvel Espoir.




Dreydwiin - Kris





Le lézard purulent dégoulinait d'eau, il laissa une traîné le long de sa route, suivant avec une lenteur propre à son inhabilité à progresser sur deux pattes. La scène pouvait sembler impressionnante puisqu'après tout, un colossal reptile suivait un garde pas-à-pas, tel un esclave attaché aux liens qu'on lui imposa, telle l'invocation qu'il était, tout simplement.

Dreydwiin avait gardé des aptitudes d'invocation, à regard reptilien, vision reptilienne : ainsi se contentait-il de suivre la chaleur des corps mouvants, reconnaissant si facilement qu'un regard humain à discriminer ces derniers les uns des autres, comme moins précisément les meubles, la décoration, bien inutile pour un demi-Dieu des océans.

Ce n'est qu'après un immense effort de la part du demi-Dieu, laissant échapper de longs râles semblable à un asthmatique, d'entre ses crocs acérées. L'homme qu'il servait était posé dans un immense étendu d'eau, c'est à croire qu'on le força à faire tout ce chemin pour un tout autre milieu aquatique, finalement . On l'appela à détourner son attention de sa funeste activité pour finalement obtenir de lui qu'une simple raillerie, un signe de mécontentement et un léger grincement dans sa voix. N'avait-il pas fait ce qui lui avait été transmit ? Ne marchait-il pas, même péniblement, sur deux jambes ? Des jambes qui, soit dit en passant, avait façonné de telle sorte à lui  rendre la tâche plus simple. Cela faisait des millénaires qu'il n'avait pas eu la charge de recouvrir ses pouvoirs jusqu'à aujourd'hui. Libre à son maître de se faire plus concis dans son discours si ce dernier avait une image précise en tête, du moins, de transmettre à son sous-fifre les bonnes informations.


« Une chose qui vous soit agréable… Qu'il en soit ainsi, jeune élu. »  


Dreydwiin se plongea dans une longue réflexion, longue pour lui mais qui ne semblait qu'un millième de seconde pour l'humain, traquant le moindre souvenir qui avait sû lui être agréable à défaut de connaître les goûts et les envies de son maître. Qu'y avait-il vu ? Le corps s'apparentra très certainement à une femelle, les souvenirs semblaient mettre en avant un certain fanatisme pour la gente non-masculine. A cela, que rajouter ? De ce qu'il voyait, le jeune élu semblait presque taire ses attirances, ses souhaits, bien que dans un bref flash, une apparence traversa l'ensemble de son cortex. Si une chose semblait être agréable, ce serait « elle ».

La carapace d'écaille se craquela et le son fut comme des milliers de craquement, celui des os que le maître semble connaître par coeur. Comme un papillon emprisonné dans sa carapace, une forme plus lisse, plus pâle, plus humaine jaillissait de la carcasse dégoûtante et tel le vent soufflant sur le pollen, la coquille, à présent vide, s’effrita et disparu en poussière.

Les yeux grands ouverts, le reflet de l'eau semblait satisfaire le Demi-Dieu, c'était un bien beau spécimen qu'il avait imité. Quand était-il de son commanditaire ? Peu importe ses réactions, ses émotions, la chose était faite. Il avait, d'après ses connaissances présenté la personne qui lui semblait la plus agréable à ce jour. Le corps était nu, il n'avait aucune réelle connaissance des proportions ni des détails du physique, il n'avait fait qu'évaluer grossièrement. Les vêtements n'appartenaient pas à son champ d'expertise, du moins, pas encore. Sa voix aussi se mua en un son plus sensuel, plus mélodieux que les râles qu'il pouvait dégager. Cette fois, loin de toute attente, ses lèvres ne se contentaient plus de s'ouvrir tel un objet inanimé, mais se mouvait en un langage qu'il ne paraissait plus maîtriser à la perfection. Un accent roulé trahissait son camouflage si toutefois il devait faire semblant d'être une autre.


« VoAlà qui est fait, Reune héRitier.»


S'amusant légèrement du nouveau regard qu'eut son maître à son égard, Dreydwiin comprit, de nouveau et ce depuis des siècles que l'humain était d'un naturel pudique et honteux. Ce qui s'éloignait des coutumes présente était soit rejeté, soit exterminé ou à cet instant, jugé. Était-ce en bien ou en mal seulement ? Dreydwiin se moquait bien de connaître les obscures pensées qui traversait son esprit de mâle apte à la procréation. Et puis, lui-même avait traqué la chose en choisissant une femme avec qui il avait partagé la couche tant de fois. Quel était son nom ? Il lui semblait presque lire sur les lèvres de cette femme : Lucia.

Par la suite, on demanda au demi-dieu de scruter un document rédigé à la plume. Le papier semblait  se ramollir sous l'humidité omniprésente mais cela n'empêcha pas Dreydwiin d'y lire les informations concernant une certaine « Luce » ainsi que le compte-rendu du village.

Finalement, Dreydwiin s'installa dans le bain, comme demandé, face à l'humain.


« Pour co qui est du village, je comprends tout à fait quelle est l'implication que vous attendez… Mais en ce qui concerne cette… « Loussé » quelle est la situation ? »


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Kris
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 320
Double Compte : Hasmaël
Liens vers la fiche : .
Résumés des Rps
Elément : Feu
Métier : Maître Assassin - Haut Noble de Lüh - Gérant du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh - Bienfaiteur du Marché aux Saveurs
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] Dreydwiin, le Seigneur des mers [Eau]
Inventaire : .
Equipements
200 Tsuris
Une épée
Trois couteaux de lancer
Deux dagues

Sac sans fond
1 cape d’invisibilité [23Mns]
1 pansement coagulant [0.6M]
8 gélules Anez

Manoir
Boite aux lettres
Pièce secrète

Inventaire▲

Aventure #19 écrite Jeu 17 Nov - 12:35

Kris

Rp Précédent:
 
Endurance: 13
Etat: Intéressé
Equipements:
 
Inventaire actuelle:
 



La surprise fut des plus grandes, lorsque je vis le corps nu de Lucia sortir de l’ombre pour venir se poser dans l’eau, face à moi. Si ce n’était l’accent inconnu mais étrangement séduisant par son exotisme, rien n’aurait pu me permettre de confondre Dreydwiin. Silencieux, je la laissai rejoindre le bain, mon regard scrutant son corps parfaitement semblable à l’original. Les formes, les proportions, les tatouages, tout y était, à la condition d’y retirer les marques de la vie mouvementée de la pirate indépendante. C’était la première fois que je voyais une Invocation sous forme humaine et c’était aussi troublant que riche en possibilités. Un atout majeur, qui faudrait néanmoins user avec grande prudence et minutieuse préparation. Cela attendra. Je devais arrêter de disperser mon esprit pour régler les affaires urgentes du moment, qui commençaient à s’accumuler.

Lui accordant de nouveau mon attention, je fus assez déçu de sa réponse. Moi qui lui demandait des premières impressions afin de jauger sa capacité d’analyse et l’étendue de sa sagesse, me retrouvait avec une question, quémandant plus d’informations et révélant par la même occasion, son incapacité à émettre des idées sans une pleine page de données précises et détaillées. Autant dire que ce n’était pas ce qui était le plus judicieux comme Être de conseils, au vue de ma manière à agir avec peu. Il fallait remédier à cela, et me résoudre à entrevoir cet entretient comme une mise à niveau des attentes et un rodage plus qu’à une réelle première discussion.  


- Vous me laissez un amer coup de déception Seigneur des Vagues. Je m’attendais à une capacité de votre part, d’émettre des suggestions sans le besoin de toujours plus d’informations. Commençai-je, avant de poursuivre tout en réfléchissant. Luce.. Qui est-elle, voila toute la question. Je dirai.. Un problème. Répondis-je finalement, mon regard se posant sur le siens, avant de me sentir plus prompt à la discussion, sous la sensation de parler avec la véritable Lucia. Disons qu’elle peut me rapprocher de meurtres commis, me condamnant à la peine capitale. Elle me contraint aussi, je ne sais comment, à me faire régler ses problèmes en plus des miens. C’est une être fragile, absolument pas faite pour la survie. Récemment, alors que je lui ai offert la protection de ce village et de quoi s’occuper sans risques au sein de la salle des archives, elle m’a fait part de son envie de partir à l’aventure. Lui expliquai-je, non sans laisser échapper un rire moquer sur la fin. Bien sûr, c’est seule, sans escorte, qu’elle veut affronter le monde. Si tu voyais l’état dans lequel je l’ai retrouvé à mes portes.. Ce n’est pas son Invocation, Winglece, qui va pouvoir la protéger. Je sais que je devrai m’en moquer, mais je ne sais pourquoi.. Je ne peux m’y résoudre. Terminai-je, songeur. Ceci étant dis, il est temps pour toi de m’apporter des réponses quant aux deux feuillets que tu as en main. La relançai-je, de manière plus sèche cette fois.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #20 écrite Ven 2 Déc - 1:01





« Il avait continué de tourner, espérant peut être aboutir à un sort différent à chaque boucle bouclée.»


Nouvel Espoir.




Dreydwiin - Kris





Un léger sourire, sensuel, gracieux, se figea sur le visage métamorphosé de Dreydwiin. Sans doute n'avait-il pas gagné des points pour ce coup mais qu'importe ; seul le temps permettra la résolution de cette légère « déception ».

Dreydwiin écoutait attentivement les dires de son maître par rapport à Luce et si son sourire semblait s'être complètement bloqué, sans l'ombre d'une transformation douteuse, le Demi-Dieu interprétait la situation comme gratifiante pour lui. Si cette femme était une source de tant de malheur, pour quelles raisons s'obstinait-il à ne pas s'en débarrasser ? Des suppositions lui venait en tête au travers des brides de souvenir en mémoire mais il se gardait bien de les dévoiler au grand jour. Ce ne serait pas correct.


« Attardons-nous tout d'abord sur cette jeune femme, au vues des informations transmises dans vos rapports, j'en dégage un intérêt certain. Comme il l'est si bien dit, ce serait une pierre à polir afin d'en extraire la clarté d'un joyaux. Néanmoins les troubles qu'elle semble vous apporter laisserait perplexe quant à la réelle nécessité de la préserver dans vos rangs. S'appliquerait alors deux choix :

Le premier serait de vous débarrasser d'elle d'une manière ou d'une autre. Si cette dernière semble vous porter préjudice mais que vous ne souhaitez vous retrouver mêlé dans des désagréables affaires, pourquoi ne pas lui laisser croire que vous êtes son allié pour, lorsque les portes de la demeure se refermeront derrière elle laissera entrevoir la possibilité de l'éliminer en-dehors de vos responsabilités ? Je suis un être particulièrement inspiré vis-à-vis des stratégies à adopter quand à son élimination future à moins que vous ne sachiez faire preuve d'inventivité à son égard, je me chargerai si nécessaire de vos arrières en laissant entrevoir le doute d'une quelconque relation entre vous et elle.

Le second serait une méthode bien plus adéquate quand à votre indécision sur son sort : Parvenez donc à la coincer dans vos filets par la menace ou par le charme et cette charmante créature ne pourra plus se défaire de vous ni même vous porter le moindre préjudice. Je ne vous cache pas que le charme m'est plus appréciable puisqu'elle vous permettra également de prendre parti de la situation pour subvenir à vos besoins humains tout en la surveillant d'assez près sur les moindres agissements sans quelle ne puisse vous reprocher quoi que ce fut. Une femme, quelle que soit son époque et son lieu de naissance ne peut se permettre de risquer une belle histoire pour l'appel du devoir. D'autant plus que vous savez, à ce que j'ai cru entrevoir, utiliser vos atouts afin de parvenir à vos fins auprès des femmes, pourquoi ne pas appliquer une telle stratégie ? 

Néanmoins, si vous souhaitez une réponse plus précise encore sur la stratégie à adopter, je ne peux que vous suggérer de me laisser l'approcher afin que j'établisse plus en profondeur les avantages que pourrait apporter cette créature qui semble vous préoccuper l'esprit. »

Dreydwiin jouait sur un double-sens, préoccuper l'esprit pouvait tout aussi bien signifier qu'il s'y intéressait comme il se sentait dérangé par sa présence. La moindre réaction, le moindre tic ou le froncement de sourcils déterminera des véritables intentions du jeune maître à l'égard de cette femme dont l'intérêt semble être tout autre qu'une simple malédiction. Auquel cas ne serait-elle déjà plus ici pour faire office de sujet dans un rapport, n'est-ce pas ?

« Quand à ce second rapport, il me semble évident qu'il y a là un travail de long haleine qui vous attend : L'intégralité de l'environnement est à renforcer, vos hommes, à motiver et des équipements à développer. Si vous souhaitez parvenir à vos fins, ils vous faudra en premier lieu recourir à des ordres plus drastiques auprès des habitants afin que ces derniers puissent vous apporter le soutien nécessaire. Sur un point de vue militaire et défensif, je vous conseille de solidifier les remparts dans un premier temps afin que les limites de la cités puisse n'offrir aucune ouverture simplifiée. Creuser en profondeur les contours des remparts vous permettra la possibilité d'empêcher les grimpeurs et la présence de main d’œuvre supplémentaire de renforcer votre défense car, c'est là la clé centrale de votre sécurité qui se doit d'être améliorée. Le temps nécessaire à la construction, je me chargerai si besoin d'apporter mon aide et mon soutien, si vous possédez d'autres confrères ou connaissez d'autres encore, il serait très certainement judicieux de les faire participer à la sécurité du camp jusqu'à ce que vous ne nécessitiez plus de notre aide pour vous défendre. »

Dreydwiin déposa à l'écart les rapports, là où elles ne pourraient être trempées ni atteinte par l'humidité ambiante.

« Etais-je assez concise à votre goût, jeune héritier ? »



▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Kris
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 320
Double Compte : Hasmaël
Liens vers la fiche : .
Résumés des Rps
Elément : Feu
Métier : Maître Assassin - Haut Noble de Lüh - Gérant du village de Sirk - Co-propriétaire de la grande Arène de Lüh - Bienfaiteur du Marché aux Saveurs
Invocation(s) : Ephylix, le Tigre en cavale ♥ [Terre] Dreydwiin, le Seigneur des mers [Eau]
Inventaire : .
Equipements
200 Tsuris
Une épée
Trois couteaux de lancer
Deux dagues

Sac sans fond
1 cape d’invisibilité [23Mns]
1 pansement coagulant [0.6M]
8 gélules Anez

Manoir
Boite aux lettres
Pièce secrète

Inventaire▲

Aventure #21 écrite Lun 2 Jan - 12:55

Kris

Rp Précédent:
 
Endurance: 13
Etat: Fatigué
Equipements:
 
Inventaire actuelle:
 



- Tu l'as été.

Chacun de ses mots venaient déchirer un peu plus le voile que je me refuser à défaire. Cette jeune femme au doux visage, adoratrice des livres qui n’étaient jamais bien loin d’elle,  et si maladroite dans ses gestes au point d’accorder la victoire à son adversaire sans même qu’il eut à faire le moindre mouvement, était parvenu à m’atteindre. D’une quelconque façon que ce soit, probablement même, sans que je ne puisse me rendre compte de son intensité. Et ce, très certainement dès notre première rencontre, où depuis, elle n’eut jamais quitté mon esprit. Nous étions alors chacun partis de notre côté, poursuivant notre existence, et, quelques fois, quand plusieurs mois s’étaient écoulés, nous revoir le temps de quelques mots échangés. Et aujourd’hui, alors que nous étions tous deux réunis au sein des mêmes murs, que nous pouvions être qu’à quelques pas l’un de l’autre, elle n’avait pour unique désir que de s’éloigner de moi. Partir vivre des aventures où je n’y serai pas, et avec pour compagnon de route, un autre que moi. N’étais-je pourtant pas le plus apte ? Ne lui avais-je pas démontré l’étendu de mes capacités ? Ne lui étais-je pas suffisant ? N’étais-je pas en mesure de lui apporter ce qu’elle désirait ? A coup sûr, non.  

- La charmer ? Comment le veux-tu ? Lachais-je finalement Il faudrait pour cela que son envie soit de rester auprès de moi, mais c’est là une volonté qu’elle ne possède pas. Je ne vais tout de même pas la contraindre, l’enfermer, l’obliger à me rester si elle ne désir qu’une chose, partir. Continuai-je, la voix portant plus fort.

Je ne pris pas la peine de soutenir ses idées sur la fortification, soumis à une étrange colère, probablement attisée par la fatigue de cette journée qui ne semblait jamais vouloir se terminer. Et cette interrogation, qui sans cesse venait agresser mon esprit : Pourquoi ? N’avais-je pas toujours agis avec délicatesse à son encontre ? Ne lui avais-je pas toujours apporté ce qu’elle désirait ? A quoi bon, son choix était fais, tout cela était vain. Me soumettant à cette triste révélation, je sortais du bain pour me sécher à l’aide d’une des serviettes posées sur le bord du bain. Peu importe ce que j’avais pu faire, ou être, afin de lui plaire, cela n’avait pas été suffisant.  

- Après tout, comment lui en vouloir ? Murmurai-je presque en adressant un bref regard en arrière sur Dreydwiin Regarde-moi. Qui pourrait avoir envie de rester à mes côtés plus d’une nuit ? Comment pourrait-elle me trouver un intérêt ? Continuai-je, me retournant face à lui Cela ne m’a jamais affecté plus que nécessaire tu sais, de m’éloigner comme elle de celles couchant dans mon lit, ou que ce soient elles, qui partent. M’expliquai-je à voix haute, terminant de me sécher Ce n’était pas grave, elles étaient comme moi, incapable d’aimer. Et d’être, aimées. Mais Luce.. Luce est faite pour ça. Elle est la pureté incarnée. Alors si même elle, ne désire qu’une chose, me fuir.. C’est que.. Allais-je terminer, avant de me retrouver incapable de finir ce qui pourrait être une trop lourde réalité pour moi. Je la verrai demain, m’excuserai de ma dernière réaction et.. Je la laisserai trouver ailleurs ce qu’elle ne trouve pas à mes côtés. Concluais-je en m’apprêtant à partir, jetant un dernier regard à Dreydwiin, dans l’éventualité où il avait une réaction à soumettre.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #22 écrite Ven 24 Fév - 11:59

[quote="Dreydwiin"]



« Il avait continué de tourner, espérant peut être aboutir à un sort différent à chaque boucle bouclée.»


Nouvel Espoir.




Dreydwiin - Kris







L'amour, un terme caressant lorsqu'on l'écoute, magnifique lorsqu'on en parle et pourtant si destructeur quand on le vit. Les humains avait la particularité comme rares de leurs cousins vertébrés, d'aller bien au-delà d'un simple désir de procréation et de préservation de l'espèce, ils étaient capables de donner un intérêt à la femelle qu'il prenait, donner un sens à leurs actions plus intelligible pour eux que pour n'importe qui d'autres. L'art d'aimer ou l'art d'attribuer un quelconque rôle élogieux à des sensations qui leur échappent.

L'homme était ainsi fait et bien que la semi-déité osait croire que ce sentiment puisse être beau, il ne pouvait que se satisfaire de voir, encore une fois, que même les plus belles choses puissent dissimuler un revers amer, une face sombre et hideuse pour d'autres. Son maître, venait de lui faire la représentation exacte de son trouble. Ne pouvant être aimé ou du moins, croyant amèrement à cela, il est incapable d'avoir de la pitié, du remord pour ces vies prises, ces âmes torturées, ces corps déchiquetés et  ceux à venir.

Que devait donc faire Dreydwiin à cet instant ? Il était clair que discuter avec la jeune femme puisse être une solution intéressante dans une situation pareille, du moins pour entrevoir quelles étaient ses intentions, ses sentiments à l'égard du jeune maître. Dans un second temps, il lui faudra aviser selon ce que la première étape lui apporterait : Se débarrasser de la source de souffrance ou bien donner à son maître une raison d'appaiser son âme ? Si cette personne était ce que le maître pouvait décrire, elle serait sans nulle doute un poids considérable dans la réussite de ses projets allant à l'encontre de son maître et de ses ambitions s'il le fallait. Du moins, jusqu'à ce que ses lèvres ne scelle son destin.



«Avez-vous partagés avec elle vos sentiments à son égard pour que l'espace d'un instant votre implacable volonté ne s'évapore telle un grain de poussière dans le vent ? Vous a-t-elle refusé ?»


Il fallait demander les choses telles qu'elles étaient sinon Dreydwiin ne pourrait jamais avancer comme il le faut dans cette situation et lui non plus.


« La séduction n'est guère utilisée lorsque vous êtes sûrs des sentiments de l'autre. Si elle s'est montrée assez claire dans son désir de ne pas vous aimer, s'il y a un autre dans son esprit alors sans doute il n'y aura rien à faire. Pour autant, la séduction est un art donnant la possibilité de lui donner l'envie de vous aimer. Si vous vous contentez d'attendre qu'elle fasse le premier pas alors vous attendrez non seulement aussi longtemps que vous vous y attendez mais, de même, un autre, bien moins gauche que vous, prendra la place qui vous revient de droit. »


Son regard brilla d'une intensité malicieuse, elle se redressa et s'approcha du maître jusqu'à venir à son niveau.


« Jeune héritier, j'ai vu votre passé, je connais vos expériences et je ne peux que conclure que vous êtes habitué à ce que les femmes tombent à vos pieds naturellement par satiété charnelle et non par tout autre intérêt. Vous vous sentez désemparés de voir que, la femme qui vous intéresse n'agit pas comme celles que vous avez pu connaître. Il vous faut apprendre à capturer votre proie comme vous tuer vos cibles. J'ignore la manière dont procède votre société mais j'ai connu des centaines d'entre elles où la femme était passive et n'attendait que l'homme lui donne la sensation d'être aimée et chéri pour pouvoir faire de même. Je me répète, la séduction est comme l'art de tuer, il vous suffit de bien observer et d'agir au moment opportun. Une erreur, une maladresse et votre lame doit planter le coeur de votre cible. Bien évidement, toutes ces paroles sont imagées, ne voyez là ni l'utilisation d'objet que ce soit : vos paroles sont vos seules armes. »




▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

[Village de Sirk] Nouvel espoir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La guerre des clans • Nouvel Espoir
» [Village de Sirk] Retrouvailles Imprévues
» Arc 1 - Un nouvel espoir
» x Nouvel Espoir x
» Un nouvel espoir pour les Amazones

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: La Vallée Sereine :: Village de Sirk-