[Quête] La Toile de l'Artiste - Page 2

Partagez | .
 

 [Quête] La Toile de l'Artiste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Modo
Nérée Helireah
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : New Bride, by Claparo-Sans
Date d'inscription : 22/01/2014
Messages : 518
Liens vers la fiche :
Présentation
Contes de la Dame aux Fleurs
Métier : Noble et Reine des nuages
Invocation(s) : Shénzi ♡ (inactif : Alphikas)
Inventaire :

♔ Bagages:
 

♔ Sac sans fond:
 


Inventaire▲

Aventure #26 écrite Ven 27 Jan - 17:32

L’ombre avait disparu. Furtivement elle l'avait englobée, dangereuse, puis avait été balayée par le vent. Un tour de magie ? La jeune femme avait bien ressenti ce frisson, d’excitation et de peur, la traverser toute entière.

Nérée savait qu’elle allait, tôt ou tard, être prise pour cible par le montre qu’ils chassaient. Un mouvement instinctif, une volonté de défendre ce qui lui était le plus cher. Il y avait eu ce silence après la bataille de courte durée, qu’elle n’avait même pas regardée. Etait-elle déjà morte ? Peut-être n’avait-elle plus à s’inquiéter de son sort. La jeune femme n’avait cessé de couper ces fils blanc qui entravaient sa route, le cocon étant maintenant à une poignée de mètres d’elle. Le cocon remuait légèrement, et même si cela allait lui prendre encore du temps avant de l’atteindre, elle semblait pouvoir tendre le bras pour le toucher du bout des doigts. Elle sourit. Elle n’avait pas entendu de bruit sourd, comme elle l’avait souvent entendu lorsqu’un corps tombait à terre.

La jeune demoiselle tourna la tête et leva le regard vers le ciel, ne pouvant que contempler l’araignée lui bondir dessus. Elle avait agi sans réfléchir ; elle aussi avait un instinct de survie. Elle était si belle, si monstrueuse que ses jambes flanchèrent sous son poids. Presque en la voyant elle acceptait son sort, quand bien même son cœur s’était affolé. Puis un autre hurlement, et la bête en rencontra une autre. Nérée resta un instant ainsi, les yeux rivés sur le combat du dragon de jade et de l’araignée, qui se déroulait non loin d’elle, en hauteur. Elle descendit son regard et le posa sur Eleanör qu’elle pouvait voir d’ici, qui regardait elle aussi la scène. Ou ne voulait-elle pas la regarder.
La jeune noble se releva tant bien que mal, quelques fils s’étant collés à sa tenue durant sa chute. Ses mains tremblaient. Avait-elle eu si peur que cela ? Elle passa une main dans ses cheveux, se souriant doucement. Le combat avait fini par briser la maison du monstre et le chemin était dégagé. Elle avança doucement, se désintéressant du combat et de la réaction de sa belle. Malgré tout, elle s’étonnait-elle-même de ce changement progressif mais certain, voyant qu’elle laissait de plus en plus son corps parler à sa place. Une parole qu’elle n’avait réellement assumée. Elle arriva enfin devant le cocon.

Des milliers de fils semblaient s’entremêler autour de la proie. Comme un tissu de métal, il semblait ne laisser aucun souffle le traverser. Elle le regarda un instant puis approcha sa dague des premiers fils le constituant. Ne voulant y planter simplement sa dague, par crainte de l’abimer, la jeune femme commença sans attendre à couper un à un les fils sur une fente, afin de pouvoir prendre connaissance de l’épaisseur du cocon et d’enfin libérer le peintre.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Kohaku
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : lordeeas - Kohaku river Spirit - Deviantart
Date d'inscription : 19/08/2013
Messages : 725
Double Compte : Imaq
Liens vers la fiche : Dragon du Vent
Elément : Air
Invocation(s) : Le Vent et la Foudre.
Invocateur : Eleanör
Inventaire : Deux épées :
Anubis :
Tranchant ● ○ ○ ○ ○
Résistance ● ● ● ● ●
Maniabilité ● ● ● ● ●

Horus :
Tranchant ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ● ○
Maniabilité ● ● ● ○ ○

Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #27 écrite Dim 29 Jan - 17:22

L'araignée géant se débattait comme elle pouvait pendant que le dragon blanc faisait tout pour ne pas se laisser désarçonner. Sa queue battait furieusement les airs pour maintenir son équilibre. C'est alors que la toile ne fut plus capable de les soutenir et leur fit retrouver le domaine de Terra. Kohaku crispa autant que possible la prise des serres dans la carapace de l'insecte titanesque. Il était bien décidé à ne pas laisser cette chute devenir une opportunité de fuite à sa proie. Il cherchait un moyen de porter le coup fatale pour mettre un terme à ce combat qui ne durait que trop à son goût.

Pendant la lutte au sol le demi-dieu se rappela la présence des mortelles. Le combat se rapprochait dangereusement d'elles et il devait également veiller à leur sécurité. Il fallait en finir et sans tarder. Le monstre tenta une nouvelle attaque sur le demi-dieu afin de mordre le dragon. Ce dernier l'esquiva de justesse pour se repositionner.  Sa prise ainsi de nouveau assurée, il ouvrit la gueule à son maximum pour y charger la magie. L'air siffla entre ses crocs alors que plusieurs vents venaient s'y concentrer. Un puissante tornade se forma ainsi et dans le but de frapper le monstre en un pur rayon de magie destructrice. (Vent 7) Le demi-dieu visait le sol à travers l'arachnide afin de lui infliger le maximum de dégâts, voire peut être percer la créature de part en part avec cette attaque.

[Endurance : 54 - Mana : 7]
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Membres
Eleanör
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 20/12/2015
Messages : 119
Liens vers la fiche : Fiche de présentation
Elément : Air
Métier : Apprentie Aventurière et Apprentie Chasseuse
Invocation(s) : Kohaku, Mon Dragon des Vents ♥
Inventaire : Arc en Bois d'If
Précision ● ● ● ○ ○
Puissance ● ● ○ ○ ○
Résistance ● ● ● ○ ○
Dégâts : 4
100%

Carquois |58/60|
► 20 Flèche Simple
Dégâts : 4
► 08 Flèche Enflammées
► 10 Flèche Glacée
► 05 Flèche de Foudre
► 10 Flèche Paralysante
► 05 Flèche Lumineuse

Sac sans fond
Equipements:
 

Provisions:
 

Divers:
 


Sorts : Invoquer un Dragon de Jade
Inventaire▲

Aventure #28 écrite Sam 20 Mai - 14:45





Tome 3 : L'Aventurière.

Chapitre Premier
Sauvetage

Mes mains crispaient sur le bois de mon arc, la mâchoire contractée, la gorge serrée et chaque muscle de mon corps tendus, je n’avais toujours pas bougé. Derrière mon arbre, je sursautais à chaque bruit provenant de l’affrontement titanesque. Particulièrement, lorsque qu’il y eut le grondement sourd suivie d’un effroyable craquement. Dans mon esprit, tout s’arrêta. Je ne pouvais pas dire si c’était plus proche de la peur ou de la frayeur que je ressentais, mais ce qui était sûr, c’est que je ne parvenais plus à bouger, ni à penser. Je me retrouvai totalement paralysée, incapable de me pencher pour savoir quel était l’issu du combat. De toute façon, je n’en avais pas besoin. Je pouvais rester là, tranquillement, à attendre que le temps passe. Si Kohaku avait été vaincu, et par conséquent Nérée également, quelqu’un finirait bien par arriver et me sortir de cet état. Il me suffisait d’attendre ici, dans ce silence forcé, que les Dieux accordent au Dragon la force nécessaire pour revenir jusqu’ici.  

Mais qu’est-ce que je racontai ? Je voulais être une Aventurière, parcourir le monde, explorer des territoires méconnus, rencontrer les Légendes d’Arcane pour apporter le prestige que mon village mérite, et je me retrouvai à me cacher face au premier monstre que je rencontrai. Quelle idiote ! Pas étonnant que Kohaku me ridiculise à chaque fois. Je devais changer. M’endurcir, être en mesure de faire face à toutes ces immondices qui peuplent les terres sauvages de l’île. Ce n’était rien d’autre qu’une araignée. Une grande, très grande, immense, gigantesque araignée aussi mortelle que répugnante aux huit gigantesques pattes velues et à la multitude d’yeux globuleux. Franchement, quoi de choquant ? Rien d’extraordinaire. Rien. Rien du tout. A peine de quoi prendre le temps de lever un sourcil. Ouai..      


Dans une longue et profonde inspiration, je bandai mon arc en me retournant, contournant l’arbre pour me retrouver prête à tirer, les yeux fermés. « Inflammae ». La flèche se décocha, s’enflammant en plein vol, avant qu’elle ne vienne à se planter dans l’un des yeux de la créature déjà morte, le corps transpercé de part en part. Une situation que je remarquai lorsqu’enfin, je les ouvris. Un sourire gêné se dessina, tandis que j’essayai tant bien que mal de masquer au maximum le ridicule de la scène.  

« Voila qui est fait. Occupons-nous du peintre maintenant. » Déclarai-je avec une conviction mitigée.


Elemiah:
 
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
PNJ
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 381
Liens vers la fiche : Petit rappel avant d'incarner l'une des bêtes d'Arcane :

Comment jouer un Monstre ?
Sorts : Les monstres peuvent utiliser les sorts définis par leur Rang (A, B, C, D, E, F) et leur sous-élément.
  • A= pas de pouvoir magique. (mana : 0)
  • B = contrôle les sorts de niveau 1 et 2 de son sous-élément. (mana : 15)
  • C = contrôle les sorts de niveau 1, 2 et 3 de son sous-élément. (mana 25)
  • D = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3 et 4 de son sous-élément. (mana 35)
  • E = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3, 4 et 5 de son sous-élément. (mana : 40)


Liste détaillée des sorts en bas de cette page
Inventaire▲

Aventure #29 écrite Dim 21 Mai - 14:11

Peintre

♦ Endurance: 08
♦ Etat: Fatigué
♦ Attaque physique: 2
Araignée Géante

♦ Mana: 00
♦ Endurance: 00
♦ Etat:


Le vieil homme ressentit les vibrations heurtant sa geôle. Lui qui priait les Dieux pour s’en extraire, avant la soudaine envie de ne pas en sortir. Les coups lui faisaient imaginer la créature venue de ses pattes, briser la toile, après s’être enfin décidée à faire du pauvre peintre son dîner. Les fils commencèrent à s’effilocher, l’obscurité perdant de sa noirceur face à une lueur faiblarde, grandissant à chaque coup perçu. Prit de panique, il ferma les yeux et attendis que son heure vienne, espérant la mort rapide et sans douleur. Mais ce ne fut pas le cas. C’était une tout autre douceur qui l’attendait, l’invitant à rester dans le monde des vivants.

L’artiste eut du mal à s’extraire, le cocon collant de toute part. Mais lorsqu’il y parvint enfin, avec l’aide de ses sauveurs, il hésita à y retourner à la vue d’une créature aussi grande que son geôlier. Cependant, il en conclu assez vite qu’il devait s’agir d’un Demi-dieu, à en voir les deux humaines qui n’étaient en rien inquiète par sa présence. Se dépoussiérant, il jeta un œil sur le cadavre de l’abject monstre l’ayant attrapé, et son estomac transpercé dans lequel il aurait fini sans l’arrivée salvatrice de ce bienfaiteur trio.  

« Et bien, je vous dois la vie demoiselles ! Et.. Maître Demi-dieu. Merci, merci d’être venu à ma rescousse. Même si j’étais parvenu à sortir de cette chose, jamais je n’aurai pu vaincre pareil monstre ! Vous m’avez sauvé ! » Déclara-t-il de sa voix sèche et de son souffle lui manquant. « Je m’appelle Enryk. Enryk Silaë, votre débiteur. » S’inclina-t-il.

   
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Nérée Helireah
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : New Bride, by Claparo-Sans
Date d'inscription : 22/01/2014
Messages : 518
Liens vers la fiche :
Présentation
Contes de la Dame aux Fleurs
Métier : Noble et Reine des nuages
Invocation(s) : Shénzi ♡ (inactif : Alphikas)
Inventaire :

♔ Bagages:
 

♔ Sac sans fond:
 


Inventaire▲

Aventure #30 écrite Dim 21 Mai - 17:13

La jeune femme était presque triste que le calme soit revenu, si soudainement. La terre avait tremblé, le vent avait soufflé, puis plus rien. Cela avait été presque trop rapide. Du coin de l’œil elle avait vu les deux monstres se battre, l’un ayant visiblement gagné sur l’autre. La puissance de Kohaku n’était plus à prouver. Elle en avait eu des frissons, elle en avait eu peur, du haut de sa condition humaine, si fragile et insignifiante. Elle avait aimé ce combat et n’était pour le moment guère déçue du voyage. Elle avait échappée à la mort, quand bien même cela n’avait pas laissé de trace cette-fois ci. Une fois de plus.

Dorénavant, il ne restait plus qu’à libérer le pauvre peintre. Ce travail ne lui allait pas ; Nérée n’était pas une sauveuse. Pourtant, elle coupait chaque fil du cocon avec une attention certaine, voulant en finir le plus rapidement possible et sans complication. Cependant, sa main s’arrêta un instant lorsqu’une flèche fendant l’air vint se planter dans le corps de la bête, déjà morte. Son regard étonné se tourna alors vers son propriétaire, et la jeune noble ne put s’empêcher de pouffer légèrement. Cela ne lui arrivait pas souvent, mais la situation était réellement amusante, de son point de vue, et Eleanör n’arrangeait pas les choses lorsque ses paroles arrivèrent jusqu’à ses oreilles. Elle n’était réellement pas déçue du voyage. Elle coupa les derniers fils et le cocon se fendit en deux, permettant à l’homme d’enfin sortir de sa cage.

Elle rangea sa dague dans son fourreau. Elle avait pitié de l’homme coincé dans ces fils et se décida à l’aider à s’en extraire, non sans mal. Finalement, la quête n’avait pas mal tourné, et l’homme avait été rapidement libéré. Il ne restait plus qu’à rentrer à Lüh. Le peintre se décida enfin à les remercier après un moment pour reprendre ses esprits, se présentant. Son nom ne lui disait que vaguement quelque chose ; en tant que noble elle se devait d’en retenir un grand nombre, et si elle avait une bonne mémoire, la demoiselle avait parfois quelques difficultés. Elle s’inclina légèrement pour toute réponse.

« Je me nomme Nérée. »

Il n’avait pas besoin de son nom de famille, de toute façon. S’il était attentif, il se rendrait rapidement compte qu’elle ne ressemblait pas autant qu’Eleanör à une aventurière, et il était libre de lui poser des questions. Elle ne laissa un court moment de silence si Eleanör voulait se présenter, mais bien vite, le groupe devait s’éloigner du corps de l’araignée. Elle se dirigea alors vers les deux chevaux un peu plus loin, intimant le peintre de la suivre. « Mais ne tardons pas à quitter cet endroit, qui sait ce que tout ce que cette bataille a pu éveiller parmi ces arbres. Nous pourrons plus amplement discuter lorsque nous serrons dans un lieu un peu moins dangereux. » Après tout, il n’y avait pas qu’une araignée dans cette forêt, et le trio n’avait guère été discret. La jeune femme arriva devant les montures en décrocha une.

« Prenez mon cheval. » Elle pointa sa monture, juste à côté. « Car je suppose que cela ne te gêne guère que je chevauche en ta compagnie ? » Lança-t-elle à Eleanör, amusée.

Elle n’attendit pas sa réponse et monta sur la monture de son aventurière ; il n’y avait de toute façon pas réellement le choix, n’ayant pas prévu un autre cheval pour le retour. Le groupe était assurément débutant. Ou peut-être que la jeune femme s’en était gardée de faire la remarque, au début de la matinée. Nérée tendit une main à sa compagne de route pour l’aider à monter devant elle. Au moins, le retour allait être agréable.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Kohaku
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : lordeeas - Kohaku river Spirit - Deviantart
Date d'inscription : 19/08/2013
Messages : 725
Double Compte : Imaq
Liens vers la fiche : Dragon du Vent
Elément : Air
Invocation(s) : Le Vent et la Foudre.
Invocateur : Eleanör
Inventaire : Deux épées :
Anubis :
Tranchant ● ○ ○ ○ ○
Résistance ● ● ● ● ●
Maniabilité ● ● ● ● ●

Horus :
Tranchant ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ● ○
Maniabilité ● ● ● ○ ○

Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #31 écrite Lun 22 Mai - 13:13

L'araignée, vaincue, s'écroula durement sur le sol et le demi-dieux gronda un instant encore guettant un éventuel sursaut. Rien ne vint, le dragon battit l'air de sa queue avec délectation. Sa suprématie sur l’insecte titan flattait son égo autant qu'il ravissait ses instincts de chasseurs. Un tonnerre aussi grave qu'assourdissant craqua dans les airs et retentit dans la forêt alentour, effrayant les éventuelles créatures qui n'avaient pas encore fuit. Kohaku venait d'annoncer à la Fôret de Jade sa victoire et dissuadait ainsi les éventuels ennemis d'oser s'approcher de son bien acquis par la mort.

C'est alors qu'une flèche siffla dans les airs. Tout crocs dehors le fils d'Aer se tourna vers ce nouvel assaut, qui fut gagner par les flammes sur un mot d'Eleanör. Les yeux du reptile de nacre se posèrent sur son invocatrice. Il gronda qu'elle ose toucher à sa proie. L'objet enflammé se planta dans un œil et menaçait de reprendre l'essence d'Ignis sur tout le cadavre. Le dragon lâcha à regret sa prise dans un sifflement rauque et s'éloigna de quelque pas avant de se secouer purement et simplement . Il eut un dernier regard pour le chasseur à huit pattes, avant que son attention ne soit captée par le sauvetage de l'humain, alors que Nérée tranchait les derniers fils.

Le fameux artiste fut extirpé du cocon de soie par les mortelles et le demi-dieu pour sa part se contenta d'observer l'humain en silence. Kohaku les toisait de toute sa hauteur avec mépris et défi comme à son habitude. Alors que l'ancien prisonnier s'exprima, le reptile retint une mise en garde grondante alors qu'il commençait en parler en attribuant le mérite aux femelles de son espèce. Peut être que le regard impérieux du dragon suffit à lui faire éviter la maladresse. Il se contenta d'agiter une oreille pour toute réponse à son « Maître Demi-dieux ».

La petit troupe regagna ensuite les montures et se les répartit afin que tout le monde soit en selle. L'humaine au parfum de fleur suggéré qu'ils ne s'attardent pas en prévisions d'ennemis en approche. Ce que Kohaku guettait déjà, aidé de ses sens divins. Il est vrai que la carcasse fraîche pouvait attirer bon nombre d'opportunistes. Son rôle de protecteur n'était pas terminé car il allait devoir veiller à ce que les humains n'attirent pas la convoitise de monstres, et pousser ces derniers à se rabattre sur l'araignée géante par facilité.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Membres
Eleanör
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 20/12/2015
Messages : 119
Liens vers la fiche : Fiche de présentation
Elément : Air
Métier : Apprentie Aventurière et Apprentie Chasseuse
Invocation(s) : Kohaku, Mon Dragon des Vents ♥
Inventaire : Arc en Bois d'If
Précision ● ● ● ○ ○
Puissance ● ● ○ ○ ○
Résistance ● ● ● ○ ○
Dégâts : 4
100%

Carquois |58/60|
► 20 Flèche Simple
Dégâts : 4
► 08 Flèche Enflammées
► 10 Flèche Glacée
► 05 Flèche de Foudre
► 10 Flèche Paralysante
► 05 Flèche Lumineuse

Sac sans fond
Equipements:
 

Provisions:
 

Divers:
 


Sorts : Invoquer un Dragon de Jade
Inventaire▲

Aventure #32 écrite Mar 23 Mai - 13:14





Tome 3 : L'Aventurière.

Chapitre Premier
Sauvetage

Eleanör, la sauveuse. Oui, cela me plaisait. Cela me plaisait beaucoup même ! A la suite de mon équipière d’aventure, je me présentai sous la simplicité de « Eleanör, Libératrice de l’Indomptable Kohaku ». J’aurai apprécié mettre quelques adjectifs de plus, mais la finesse de la Haute Noble me contraignait à ne pas me montrer trop descriptive de ma personne. Après quelques échanges où j’écoutai principalement de nouveaux remerciements, non sans un plaisir, je demandai au Dragon Millénaire de sectionner une grande partie de la toile. D’après le livre, on pouvait avoir plusieurs milliers de Tsuris, ça serait dommage de ne pas en profiter, maintenant que son occupant gisait au sol. Une fois fait, je récupérai une grande branche afin d’enrouler le tout autour, sans risquer de m’y coller. Ceci fait, je rentrai, avec une certaine difficulté, l’ensemble dans mon sac-sans-fond.

Je venais juste de terminer lorsque les montures nous rejoignirent. Rapidement, je prenais place sur la mienne, une volonté non dissimulée de quitter cet endroit, et principalement ce cadavre encore chaud dont la simple idée de jeter mon regard dessus, me donnait des nausées. Du moins, c’était là mon but, lorsque je vis déjà sur la selle, un visage familier. Mes yeux trahirent mon étonnement. Non pas de la voir à ma place, car son rang lui donnait entièrement ce droit, mais plutôt qu’elle puisse céder son cheval à cet homme du bas peuple. Un peintre, qui n’est pas celui des hautes classes, n’était rien d’autre que le plus pauvre des pauvres. J’aurai probablement protesté d’un pareil privilège pour un gueux de son espèce, si je ne m’étais pas retrouvée, de fait, à monter avec elle.

Les premiers mètres furent quelque peu gênants, je le reconnais. Non pas par la présence de l’arc, que j’avais accroché sur le flanc du cheval afin de ne pas être encombrée, mais par le fait d’être sur la même monture qu’une Dame de son rang. Cependant, alors que derrière nous se faisait entendre une meute d’Oboros venu se régaler, bien qu’à une heure matinale pour eux, des restes de l’Araignée Géante, Nérée parvint à trouver les mots qui me firent passer outre l’échelon social nous séparant. Après tout, les contes l’expliquaient clairement. Lors des aventures, les héros venaient de tous les lieux et de toutes les catégories sociales. Mais lorsqu’ils partaient ensemble, ils étaient tous parfaitement égaux. Souriant, je me laissai aller.        


Après plusieurs minutes, je n’écoutai plus les déblatérassions du peintre qui restait à l’arrière avec Kohaku. Toute mon attention était sur la proximité de mon corps avec celui de ma partenaire de voyage, dont le parfum fleurie m’enivrait. Ses mains tenant les rennes, obligeaient presque ses bras à m’enlacer. Fermant doucement les yeux, je me remémorais cette nuit où elle dû partager mon lit. Son doux visage endormi, sa poitrine marquant sa respiration, sa tête légèrement tournée offrant son cou à mes lèvres. Et ses lèvres, à l’apparence si douce, si.. Qu’est-ce qui me prenait !? Ouvrait les yeux, je me redressai un peu plus, décollant mon dos qui s’était rapproché de la poitrine derrière moi, jusqu’à la sentir parfaitement. Sans même me voir, je savais des rougeurs m’étant montés au visage. Je ne devais pas me laisser aller à ce genre de pensées. Mais la monture, n’aidait en rien avec les vibrations que sa marche envoyait à la selle sur laquelle je ne pouvais me dérober, n’étant pas faite pour deux, nous obligeant à rester à son contact.    

« Je.. » Essayai-je pour rompre le silence commençant à me sembler long dans mon état. Mais je dû rester muette, comprenant que ma voix, trahirait mes déplacés désirs.


Elemiah:
 
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Nérée Helireah
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : New Bride, by Claparo-Sans
Date d'inscription : 22/01/2014
Messages : 518
Liens vers la fiche :
Présentation
Contes de la Dame aux Fleurs
Métier : Noble et Reine des nuages
Invocation(s) : Shénzi ♡ (inactif : Alphikas)
Inventaire :

♔ Bagages:
 

♔ Sac sans fond:
 


Inventaire▲

Aventure #33 écrite Mar 23 Mai - 15:45

La jeune noble sourit de plus belle. Elle ne savait guère si c’était parce que ses yeux avaient perçu cet étonnement, ou qu’elle imposait son choix à sa belle aventurière. Après tout, elle avait toujours été ainsi ; il n’y eut guère de protestation et le groupe pu rapidement partir de cet endroit. Presque en était-elle déçue, aimant tout particulièrement les différentes réactions qu’elle pouvait provoquer chez sa compagne de route.

Elle le faisait souvent, lorsqu’elle n’était qu’une enfant. En compagnie de Maria, elle empruntait la monture de son défunt père pour vagabonder dans les dunes avoisinantes, et ce jusqu’à épuisement ou apparition d’un quelconque danger. Elle se retrouvait toujours devant ; par un souci de sécurité, après tout, elle était précieuse. Aujourd’hui peu de choses semblaient avoir changé ; peut-être leur taille, qui obligeait ce contact entre leurs corps, le fait que c’était elle qui avait passé ses bras autour d’Eleanör, l’enlaçant presque. Ce n’était pourtant pas l’envie qui lui manquait, en cet instant. La jeune noble ne pris pas réellement la peine de relancer la conversation, s’en tenant à guider le cheval qu’elles partageaient. Tous étaient calmes sauf le peintre, qui n’avait tardé à reprendre la parole, derrière en compagnie de Kohaku, racontant ses péripéties et comment il avait fini dans la toile du monstre. Une histoire passionnément ennuyante.

Elle souffla doucement. Le groupe était finalement déjà sur le chemin du retour, après à peine une matinée d’aventure. Trop peu à son goût, car la jeune demoiselle avait encore des envies de voyage. Peut-être devrait-elle songer à trouver un esclave, elle aussi. La jeune femme se retourna, posant un instant son regard sur Kohaku et le peintre ; ils semblaient s’entendre à merveille. D’autres voyages de ce genre auraient été agréables, mais elle ne voulait pas non plus importuner plus Eleanör avec ses caprices d’enfant. Elle était noble, et guère vagabonde. Alors peut-être devait-elle en demander un peu moins à celle qui se trouvait juste devant elle, si proche.
Si proche que cela en devenait d’ailleurs vraiment perceptible. Cela ne dérangeait guère Nérée, cette proximité, elle la cherchait même, mais cela était étonnant venant de la part d’Eleanör. Se laissait-elle enfin aller ? Mais avant que la jeune femme ne puisse faire quoi que soit, sa compagne se redressa quelque peu. Elle essaya même de parler, quand bien même ses mots s’étouffèrent bien vite. Cela attira l’attention de la jeune noble, qui se rapprocha un peu du visage de sa belle.

« Qu’y-a-t-il ? »

Elle-même n’arrivait pas à comprendre en cet instant ses intentions. Elle était observatrice, mais ne pouvait tout deviner, surtout lorsqu’elle ne pouvait croiser son regard azur. Etait-ce encore cette retenue, qu’elle avait par maintes reprises remarquée ? Le silence s’installa de nouveau ; Nérée aimait briser les choses, les barrières.

« Puis-je te demander une faveur ? » Elle parlait doucement, il n’y avait de toute façon guère besoin d’élevé la voix, ses lèvres se trouvant proches de l’une des oreilles de son aventurière. Elle reprit, sans lui laisser le temps de répondre : « J’aimerais que tu n’aies pas de retenue avec moi. Je pense que nous sommes suffisamment proches pour pouvoir parler librement. »

Assurément, elle parlait de leur proximité actuelle, mais peut-être que ses mots pouvaient prendre un tout autre sens, si l’on se donnait la peine d’y réfléchir. C’était souvent le cas, avec la jeune femme ; les mots étaient sa principale arme, et elle savait la manier. Même si elle trouvait amusante Eleanör, avec ses manières et ses aprioris, cela commençait à l’ennuyer. Elle voulait aller plus loin, tout simplement.

« Après tout, nous avons même partagé une nuit ensemble. Qui sait ce qui peut arriver par la suite. »

Sans le faire exprès, elle laissa échapper un petit rire à la suite de ses mots, se reculant légèrement pour ne pas abuser de sa proximité. Elle ne voulait pas gêner sa belle rousse, pas encore. Elle porta alors son regard sur la forêt qui les entourait encore ; ils s’étaient de toute façon bien enfoncés pour retrouver le peintre. Nérée espérait ne faire de nouvelles rencontres ; elle voulait continuer cette simple discussion. Alors comme si de rien n'était, elle abandonna le sujet qu'elle venait de lancer ; la patience était de mise, sur ce genre de terrain glissant.

« Tu n’as d’ailleurs toujours pas répondu à ma question. Que comptes-tu faire, maintenant ? »

Elle l’avait dit en souriant malicieusement, quand bien même elle ne pouvait voir ce sourire. Après tout, il était facile de deviner que cette question allait gêner l’aventurière, lui rappelant qu’elle l’avait ignorée un peu plus tôt ; cela l’amusait beaucoup. Nérée l'avait gardée dans un coin de sa tête, avant la bataille, une arme qui lui était utile en cet instant. Il était facile de s'amuser d'Eleanör, elle devait le reconnaître ; peut-être un peu trop. Mais cela n’allait être un problème, elle avait rencontré sa prédatrice, dorénavant, et cette dernière n’allait pas la laisser aux autres.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Kohaku
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : lordeeas - Kohaku river Spirit - Deviantart
Date d'inscription : 19/08/2013
Messages : 725
Double Compte : Imaq
Liens vers la fiche : Dragon du Vent
Elément : Air
Invocation(s) : Le Vent et la Foudre.
Invocateur : Eleanör
Inventaire : Deux épées :
Anubis :
Tranchant ● ○ ○ ○ ○
Résistance ● ● ● ● ●
Maniabilité ● ● ● ● ●

Horus :
Tranchant ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ● ○
Maniabilité ● ● ● ○ ○

Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #34 écrite Mar 23 Mai - 18:20

La présentation qu'Eleanör fit du dragon lui tira un haussement de sourcil amusé. Indomptable ? Il ne l'était que quand cela l'arrangeait. Elle ne se gênait pas pour le contraindre par le pacte … Un grognement de mépris fut la réponse que la fille Mahasiah reçu quand elle lui demanda de ramasser la soie. Il était un dragon pas un ratisseur à toile d'insectes ! Tenter de le flatter pour ensuite lui ordonner une si basse besogne, Peste soi de cette misérable humaine ! Ne voulant pas s'empêtrer dans ce fichu piège dont il devait encore avoir des lambeaux plein l'écaillure, il prit son envol avec prudence.

Avec un esprit de vengeance non dissimulé, il prit un malin plaisir à briser les branches d'attache une à une. La toile céda petit à petit et il laissa à son invocatrice tout le loisir d'empaqueter la soie selon sa fantaisie. Le fils d'Aer profita pendant se temps de retirer les reste de toile demeurés logés dans son écaillure. L'oreille tendue, il entendit et surveilla l'arrivée d'une meute d'Oboros que l'odeur du sang, répandue larguent dans l'air avec les boyaux éparpillés par son assaut final,et les bruits d'affrontements avaient du attirer. Alors qu'il grimaçait parfois en secouant le museau pour cracher un filament de soie, il gronda sourdement plusieurs mise en garde contre les monstres en approche.

Peut être que son attitude menaçante poussa les mortels à la précipitation, dans tout les cas ils ne tardèrent pas à s'éloigner du cadavre fumant. Bien que tendus pour diverses raisons le petit groupe pris enfin la route du retour. Le pas des montures fut un assez vifs, les animaux étant stressé par la menace que le demi-dieu représentait. Et ses grondements menaçants comme le tonnerre en approche n'aidait les pauvres bêtes à être sereines. Cette tension dans l'air semblait rendre le peintre particulièrement volubile !  Ah moins que cela ne soit de la gêne en rapport à la proximité visible entre les demoiselles ?

Toujours est-il que le mortel était un véritable moulin à parole. Peut être prenait-il ses grondement comme un assentiment bougon ? Le fait d'avoir été parmi ses sauveurs classait l'invocation parmi les créatures inoffensives de la forêt ?  Ce n'était pas l'envie qui manquait au dragon blanc pour tuer l'ancien captif dans l'instant ou effrayer la monture de façon suffisante à l'emballer.  Cependant le Pacte... Encore et toujours ce maudit Pacte l'en empêchait. Il ne pouvait rien tenter contre Eleanor, hors nuire à cette vermine mettait en péril leur mission et donc porter préjudice à l’Élue d'Aer...

Cela ne l’empêchait pas pour autant de rappeler l'artiste à l'ordre. Il gronda une énième menace mais cette fois clairement destinée à son compère d'infortune.

« Silence ! » Il claqua des mâchoires en dévoilant brièvement ses crocs. « Garde ton verbiage pour ceux de ta misérable engeance ! »

Il souffla avec mépris et repris son inspection de l'environnement. S'assurant bien que l'appétit des prédateurs se rabatte sur l'araignée et non sur les cavaliers.
▲ Succès ▲


Dernière édition par Kohaku le Mar 23 Mai - 19:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Membres
PNJ
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 381
Liens vers la fiche : Petit rappel avant d'incarner l'une des bêtes d'Arcane :

Comment jouer un Monstre ?
Sorts : Les monstres peuvent utiliser les sorts définis par leur Rang (A, B, C, D, E, F) et leur sous-élément.
  • A= pas de pouvoir magique. (mana : 0)
  • B = contrôle les sorts de niveau 1 et 2 de son sous-élément. (mana : 15)
  • C = contrôle les sorts de niveau 1, 2 et 3 de son sous-élément. (mana 25)
  • D = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3 et 4 de son sous-élément. (mana 35)
  • E = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3, 4 et 5 de son sous-élément. (mana : 40)


Liste détaillée des sorts en bas de cette page
Inventaire▲

Aventure #35 écrite Mar 23 Mai - 19:05

Peintre

♦ Endurance: 08
♦ Etat: Têtu
♦ Attaque physique: 2


Le peintre remercia encore de longues minutes les demoiselles, avant de se rendre compte qu’elles ne daignaient plus l’écouter. Sans doute en avait-il fait trop. Mais tout de même, si il s’agissait de la Nérée de la grande famille de Haut Noble, il fallait y mettre les formes et tout ce qui allait avec. Malgré ça, rien de bien particulier en retour. Il décida alors d’entamer la conversation avec le Demi-dieu proche de lui, lui racontant toute son aventure et les anecdotes à laquelle chacune lui faisait penser. Un long monologue s’installa alors sur les mètres commençant à devenir kilomètres, sous ce qui était perçu comme de l’intéressement par l’intermédiaire des grondements sourds que le Dragon faisait. Le rescapé pensait en effet, que l’être divin ne parlait pas, et que c’était par ces bruits qu’il communiquait. Après tout, il ne l’avait encore jamais entendu parler.

Une erreur qui fut brusquement corrigée. L’homme, susceptible en digne artiste qu’il est, se braqua sous les propos rabaissant au possible de l’Esclave. Les yeux fermé à toute bonté d’âme, les sourcils froncés, il lança quelques murmures injurieux au Dragon, avant de tirer fermement sur ses rennes.

« (..) Parce que je suis un artiste moi, qui ne fait que des chefs-d’œuvre ! » Terminait-il à peine. « Ma toile ! Mes peintures ! Mes pinceaux ! Nous devons y retourner ! Vous m’entendez ? Faites halte ! Tout mon matériel est resté là-bas ! » beugla-t-il de plus en plus fort.

Informant qu’il s’agissait là de tout ce qu’il lui restait, de la nécessité absolu à retrouver ses biens et de son refus d’aller plus loin sans cela, il obligea son escorte à s’arrêter, et à prendre une décision. La sienne, elle, était prise.

   
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Eleanör
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 20/12/2015
Messages : 119
Liens vers la fiche : Fiche de présentation
Elément : Air
Métier : Apprentie Aventurière et Apprentie Chasseuse
Invocation(s) : Kohaku, Mon Dragon des Vents ♥
Inventaire : Arc en Bois d'If
Précision ● ● ● ○ ○
Puissance ● ● ○ ○ ○
Résistance ● ● ● ○ ○
Dégâts : 4
100%

Carquois |58/60|
► 20 Flèche Simple
Dégâts : 4
► 08 Flèche Enflammées
► 10 Flèche Glacée
► 05 Flèche de Foudre
► 10 Flèche Paralysante
► 05 Flèche Lumineuse

Sac sans fond
Equipements:
 

Provisions:
 

Divers:
 


Sorts : Invoquer un Dragon de Jade
Inventaire▲

Aventure #36 écrite Mar 23 Mai - 20:23





Tome 3 : L'Aventurière.

Chapitre Premier
Sauvetage

Je m’efforçais de me contenir, d’être digne de l’éducation que j’avais reçu et de ne pas céder à ces désirs déplacés qui m’avaient tant de fois été reprochés d’éprouver. Mais il suffit du premier mot murmuré par Nérée, de ce son porté par un doux souffle venu caresser ma lobe, agrémenté du parfum envoutant de la Haute Noble, pour faire céder l’envie de lutter. Les yeux clos, le visage légèrement penché vers elle, mes lèvres finement entrouvertes ne laissaient passer aucun son. Aucune réponse ne devait être amenée, sous peine de cacher cet étrange plaisir.  Une faveur, n’avoir aucune retenue avec elle, c’était pourtant d’une grande tentation que de lui répondre. De lui dire qu’à cet instant, si je ne faisais part d’aucune retenue, la plus infime soit-elle, alors je lui ferai face et  je lui déposerai mes lèvres brulantes et affamées par les siennes.

Quel douce torture que le rappel de cette nuit passée ensemble. « Comment l’oublier.. ». Ce fut le silencieux murmure qui peina à sortir de cette fine ouverture séparant mes lèvres, alors que mes yeux clos dessinaient dans la noirceur des paupières fermées, l’esquisse de ce souvenir qui ne m’avait pas quitté. Ce n’était pas bien. Je ne devais pas me laisser aller de la sorte. Que dirait-elle si elle savait ? Seuls les hommes devaient trouver intérêt aux yeux d’une si respectable Demoiselle de Lüh. Et si mon père apprenait cette faiblesse, cette faute diplomatique grave ? Il me renierait. Je porterai à jamais le déshonneur abattu sur ma famille. Je.. Mais.. Ce corps, si proche. Peut-être.. Peut-être que personne n’en serait rien. Elle n’aurait pas l’intérêt de l’évoquer. Peut-être.. Peut-être.


« (..) maintenant ? »

Quoi ? Maintenant ? De quoi ? Avait-elle.. ? Avais-je.. ? N’étais-ce pas des pensées ? M’étais-je confessée à voix haute ? Non. Non, elle devait sans doute me dire quelque chose. Ou plutôt, me poser une question. Que je n’avais pas entendu. Je me repris tant bien que mal, mais j’avais beau tenter d’user de mon inconscience qui aurait pus entendre malgré moi, il m’était impossible de savoir de quoi il retournait. Et ce n’était pas avec ce fichu dessinateur sans avenir que j’allais pouvoir me concentrer, ni même rester dans mes pensées coupables, sa voix ne faisant qu’aller crescendo.      

« Assez ! » Lâchai-je finalement, tirant sur les rennes après avoir effleuré les mains de Nérée.

Pour qui se prenait-il pour ainsi gâcher cet instant troublant, et m’empêcher d’entendre les questions que l’on me posait ? Je m’apprêtai à le remettre à sa place, lui rappelant que nous étions venu le sauver d’une mort certaine, affaiblissant nos forces et principalement celles d’un Demi-dieu, et que nous avions pour tâche de le ramener en vie, et non avec son matériel qui était à coup sûr d’une qualité ridiculement déplorable. Et que si il ne se décidait à faire marche, en silence, il allait se retrouver en tête à tête avec Kohaku et aucun ordre le muselant pour cet instant de soli..C’est là, que j’eu une meilleure idée.      

« Kohaku. Accompagne-le à son matériel. Si cela devient trop dangereux, ramène-le. Nous allons t’attendre ici. Cela vous convient-il, Dame Nérée ? » Proposai-je plutôt, non sans une certaine arrière pensée.



Elemiah:
 
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Nérée Helireah
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : New Bride, by Claparo-Sans
Date d'inscription : 22/01/2014
Messages : 518
Liens vers la fiche :
Présentation
Contes de la Dame aux Fleurs
Métier : Noble et Reine des nuages
Invocation(s) : Shénzi ♡ (inactif : Alphikas)
Inventaire :

♔ Bagages:
 

♔ Sac sans fond:
 


Inventaire▲

Aventure #37 écrite Mar 23 Mai - 22:59


Elle avait entendu ce murmure, court et pourtant si révélateur des pensées de la jeune aventurière, devant elle. Cela étira son sourire. Nérée avait alors encore plus de s’amuser avec elle, voir jusqu’où elle pouvait la pousser. Après tout, elle ne pouvait prévoir toutes les réactions d’Eleanör, quand bien même cette dernière à cerner. Peut-être inconsciemment, elle avait resserré la légère étreinte exigée pour tenir les rênes de la monture. Cependant, derrière eux, le peintre se faisait de plus en plus présent. S’il n’avait été oublié, car il était tout simplement difficile de discuter avec lui dans leur formation, le fait qu’il n’arrête de parler finit par titiller le doux dragon de jade, qui sorti l’un de ses crocs. Si adorable.

Soudainement, le peintre haussa la voix, ce qui fit hausser un sourcil à la jeune noble qui tourna le regard. Comme la dernière fois, elle venait à peine de poser sa question que déjà la discussion était interrompue ; à croire qu’elle était interdite. Ses mots firent arrêter le groupe. Peut-être que cela agaça l’aventurière bien plus que la noble, car elle fut la première à lui répondre, non sans un certain agacement dans la voix. S’il fallait avouer que Nérée était agacé d’être interrompue dans un si plaisant moment, c’est les mots employés par le peintre qui rendit son regard bien plus froid que les secondes passées. D’une main, elle continua le mouvement qu’avait initié Eleanör en l’effleurant, pour amener la monture au niveau de celle de leur protégé.

La proposition que l’aventurière fit étant pourtant étrange. Par quel sentiment était-elle menée, en cet instant ? Le groupe était encore dans la forêt, et le danger pouvait se trouver juste à côté d’eux. Comme toute réponse, elle posa ses yeux dans ceux du peintre, se gardant ce sujet pour plus tard.

« Nous avons accepté de venir ici sur demande de votre épouse, certes contre des tsuris, mais cette forêt est dangereuse. Nous vous avons sauvé d’une araignée géante au péril de notre vie, nous vous escortons jusqu’à votre retour à Lüh et vous chevauchez même l’une de nos montures. Etes-vous donc aussi méprisant que cela pour nous imposer vos choix, et ce sans aucune discussion ? N’abusez pas de notre gentillesse. »

Ils n’étaient pas obligés de l’aider à retrouver ses affaires. Si la jeune femme pouvait le comprendre, elle n’allait pas rester silencieuse. Cela allait sûrement dégradée l’ambiance générale du groupe, mais cela n’était guère important à ses yeux. Après tout, ce n’était qu’un homme parmi tant d’autres ; et elle avait quelqu’un d’autre en vue. Elle se garda toute réflexion sur son prétendu talent ; elle ne pouvait juger sans avoir observé un tant soit peu. Reprenant un ton légèrement moins froid, elle tourna le regard vers ses compagnons de route, notamment sa belle aventurière. « Il est préférable de ne pas se séparer ici. Ne risquons pas notre vie inutilement. »

Même si la contredire ne lui faisait guère plaisir en cet instant, il ne fallait mieux pas se séparer, au risque de perdre toute défense contre la forêt. Cette dernière avait beau être belle, elle n’en restait pas moins terrifiante. La demoiselle se désintéressa légèrement de la conversation pour revenir à ses pensées. Eleanör avait déjà voyagé, elle devait ainsi avoir conscience du danger de rester sans invocation, au dehors. Une idée germa peu à peu dans son esprit.

Qu’ils se séparent où qu’ils rebroussent chemin ensemble, Nérée n’allait pas s’imposer à la décision finale. Elle n’attendait plus qu’ils agissent pour pouvoir assouvir son esprit et sa soif de réponses. Mais elle allait être patiente ; elle avait sentit la fébrilité de sa belle, et ne voulait peut-être pas y goûter si rapidement.

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Kohaku
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : lordeeas - Kohaku river Spirit - Deviantart
Date d'inscription : 19/08/2013
Messages : 725
Double Compte : Imaq
Liens vers la fiche : Dragon du Vent
Elément : Air
Invocation(s) : Le Vent et la Foudre.
Invocateur : Eleanör
Inventaire : Deux épées :
Anubis :
Tranchant ● ○ ○ ○ ○
Résistance ● ● ● ● ●
Maniabilité ● ● ● ● ●

Horus :
Tranchant ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ● ○
Maniabilité ● ● ● ○ ○

Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #38 écrite Mer 24 Mai - 10:46

Le reptile de nacre dévoila tout à fait ses crocs aux murmures injurieux que son ouïe n'avait pas omi de capter et entre-ouvrit la gueule avec le désir évident de le tuer dans la seconde. Le Pacte l'avait simplement envelopper une nouvelle fois de son maudit carcan pour l’empêcher d'agir. Et ce misérable donnait de plus en plus des décibels. Souhaitait-il rameuter tout les monstres environnant ?!

Le dragon ne bougea pas un muscles au nouvel ordre de son invocatrice. Il la fixa en silence alla fois atterré et dubitatif. Était-elle sérieuse ? Son inconscience se rapprochait-elle d'un puits sans fond que les leçons passées à propos du danger hors des villes ne parvenaient, ne serait ce que commencer, à remplir ?!

Il avait eu un début d'espoir pourtant avec son « Assez !» Qu'elle s’adressât au peintre et confirme que le silence était plus sûr en ces lieux. Elle qui avait expérimenté ce que le verbiage inutile pouvait causer à la Rivière Blanche. Mais non. Rien de tout cela. Au contraire ! Elle voulait qu'il se plie au caprice stupide de ce mortel ! Elle l'ordonna même. Ce qui causa l’immobilisme silencieux du demi-dieux.

Il eut un regard neutre pour Nérée qui venait de faire preuve de plus de bon sens. Cependant il revint bien vite à l'observation de son invocatrice, guettant l'effet des paroles de celle qui sentait les fleurs sur sa comparse.

« Je ne peux pas. »
annonça-t-il simplement. Sa queue battit l'air d'agacement. « '' Ne t’avises plus jamais te tenter quoi que ce soit contre moi ! '' Te souviens-tu fille Mahasiah ? Te laisser ici à la merci d'Apis Giga, d'une autre meute d'Oboros ou encore d'un Goliath, c'est agir contre toi. Surtout après que cette vermine aie autant lever la voix. Toute la forêt connaît notre position, et nous n'avons plus de cadavre frais à disposition pour appâter l'ennemi... »

Il marqua un court silence et jaugea le peintre. Dommage qu'il soit le but de cette missions sinon il aurait fait un excellent appât à monstre. Le demi-dieu soupira. Il désigna sèchement le peintre d'un coup léger penchement de tête et revint à Eleanör.

« Si tu souhaites réellement que j'accompagne ce mortel à ce qui a déjà causé sa perte, plutôt que d'assurer ta sécurité, tu dois annuler l'ordre qui m'en empêche.  Autrement je ne serais capable d'exécuter aucun de tes deux ordres.» 

Au fond, il se fichait de son choix. Quelle confirme qu'il doive accompagner le peintre l'arrangeait même quelque part. Elle prenait un risque suicidaire et elle n'allait pas mourir de sa griffe mais de sa volonté de mortelle. Au final, sa mort signifiait un retour en cellule définitif, à l'abri de ses caprices irresponsables.
▲ Succès ▲


Dernière édition par Kohaku le Mer 24 Mai - 12:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Membres
PNJ
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 381
Liens vers la fiche : Petit rappel avant d'incarner l'une des bêtes d'Arcane :

Comment jouer un Monstre ?
Sorts : Les monstres peuvent utiliser les sorts définis par leur Rang (A, B, C, D, E, F) et leur sous-élément.
  • A= pas de pouvoir magique. (mana : 0)
  • B = contrôle les sorts de niveau 1 et 2 de son sous-élément. (mana : 15)
  • C = contrôle les sorts de niveau 1, 2 et 3 de son sous-élément. (mana 25)
  • D = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3 et 4 de son sous-élément. (mana 35)
  • E = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3, 4 et 5 de son sous-élément. (mana : 40)


Liste détaillée des sorts en bas de cette page
Inventaire▲

Aventure #39 écrite Mer 24 Mai - 12:33

Peintre

♦ Endurance: 08
♦ Etat: Têtu
♦ Attaque physique: 2


La situation commençait à déplaire à l’artiste. Si la première rouquine lui avait donné l’occasion de récupérer ce qui lui permettait de vivre, avec pour escorte le géant du groupe, les autres n’étaient pas du genre arrangeant. La fameuse Nérée avait bien raison dans ses propos, et c’était difficile de renoncer à être d’accord avec elle. Il s’apprêtait à céder au choix de la majorité, lorsque l’insulte du Demi-dieu siffla une nouvelle fois de ses crocs. Une vermine, lui, l’artiste à l’origine de grandes œuvres tels que « Cauchemar du Variquan » ; « Envol du Sifflet » ou encore « Schizophrénie d’une Chimère » ! Non, il n’était rien de tout cela, et il allait le prouver. Avant de se faire capturer, il avait fais sa plus grande réussite. « La Toile de l’Artiste ».

« Si vous ne voulez pas m’accompagner, je vous remercie pour votre aide et vous libère de ma présence. Rentrez donc. Pour ma part, je ne quitterai pas cette forêt sans tout ce que j’avais en y entrant. »

Dans son esprit, il n’y avait pas le moindre doute. Il devait retrouver cette toile, qui lui permettrait d’offrir à sa femme une vie meilleure. C’est pourquoi il ne rentrerait pas les mains vides. Il ne pouvait pas se le permettre, pas avec la fortune qui était à portée de sa main. D’autant plus qu’elles n’avaient pas dû demander une petite somme, ce qui voulait dire, que la fin du mois allait être particulièrement difficile.

« Alors, m’accompagnerez-vous ou est-ce la fin de notre chemin en commun ? »

   
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Eleanör
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 20/12/2015
Messages : 119
Liens vers la fiche : Fiche de présentation
Elément : Air
Métier : Apprentie Aventurière et Apprentie Chasseuse
Invocation(s) : Kohaku, Mon Dragon des Vents ♥
Inventaire : Arc en Bois d'If
Précision ● ● ● ○ ○
Puissance ● ● ○ ○ ○
Résistance ● ● ● ○ ○
Dégâts : 4
100%

Carquois |58/60|
► 20 Flèche Simple
Dégâts : 4
► 08 Flèche Enflammées
► 10 Flèche Glacée
► 05 Flèche de Foudre
► 10 Flèche Paralysante
► 05 Flèche Lumineuse

Sac sans fond
Equipements:
 

Provisions:
 

Divers:
 


Sorts : Invoquer un Dragon de Jade
Inventaire▲

Aventure #40 écrite Mer 24 Mai - 13:27





Tome 3 : L'Aventurière.

Chapitre Premier
Sauvetage

Une douche froide vint calmer les ardeurs qui ne demandaient qu’à être assouvis. J’avais espoir que cette proposition nous accorde à toutes les deux un instant d’intimité, où nous aurions pu discuter loin des oreilles indiscrètes du Dragon millénaire, ou des revendications interminables du peintre en herbe. Mais elle refusa. Cette perspective ne l’enchantait guère. A vrai dire, probablement ne l’avait-elle-même pas remarqué, tant cette idée lui était étrangère. Plus encore, elle laissa entendre que cette suggestion revenait à mettre nos vies en danger. Il était évident désormais que mes pensées déplacées ne trouveraient jamais écho chez une femme telle que Nérée, et qu’il était temps pour moi d’arrêter ces absurdes rêvasseries.

Kohaku, fidèle à ses habitudes, y alla aussi de sa remontrance. J’allais véritablement devoir m’intéresser de plus près à cette histoire d’ordres, car il prenait un plaisir à jouer sur les mots, et à me ressortir ceux qui n’avaient pour but que de répondre à une situation donnée, et non pas à être à jamais d’actualité. Son attitude, habituellement loin d’être appréciée, l’était bien plus encore en ce moment. Je n’étais plus d’humeur à sa désobéissance, à son pinaillage constant, ses discussions permanentes et son humeur hautaine. Tout ceci commençait à devenir lassant. Toute cette histoire commençait à m’agacer. Je n’étais plus d’humeur à jouer les aventurières, à suivre les péripéties qu’une quête amenaient toujours avec elle.  


Silencieuse, le visage fermé, je descendais de la monture où se trouvait Nérée. De mon sac-sans-fond, je retirai  la branche recouverte de la toile où j’en découpai un long fil, qui devait valoir quelques centaines de Tsuris à lui seul par ailleurs. Puis, je m’avançai vers le peintre, pour l’attraper brusquement et l’amener violement au sol. Finalement, les chamailleries avec mon frère m’était utile, me permettant de savoir comment m’y prendre pour faire chuter un cavalier sans armure qui ne s’y attend pas. Alors qu’il était au sol, je l’informai qu’il valait mieux pour lui qu’il ne fasse pas le moindre mouvement, sans quoi j’ordonnerai l’heure du dîner au Reptile de Jade. Cela le rendit docile le temps que j’attache fermement ses mains avec la toile, dont l’autre extrémité se termina par un nœud à la selle de la monture libérée. Ceci fait, je m’avançai pour faire face à la toujours impressionnante grandeur de Kohaku.    

« Désormais, quand je te donne un ordre, tu l’exécutes. Tu ne le discutes pas. Et si un précédent le contredis, tu fais semblant d’être suffisamment intelligent pour comprendre que cela implique que j’annule le précédent pour celui. J’ordonne, tu obéis. Point. » Lui lançai-je d’une manière autant posée que sèche. Après quoi, je prenais place sur l’ancienne monture de Nérée. « Nous rejoignons la Capitale et par la même occasion, votre femme. Libre à vous de faire marche arrière. Nous, nous avançons. » Terminai-je en me mettant en route, le fil de l’Araignée Géante contraignant alors le peintre à en faire de même, s’il ne voulait pas se retrouver à être trainé derrière nous.



Elemiah:
 
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
PNJ
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 381
Liens vers la fiche : Petit rappel avant d'incarner l'une des bêtes d'Arcane :

Comment jouer un Monstre ?
Sorts : Les monstres peuvent utiliser les sorts définis par leur Rang (A, B, C, D, E, F) et leur sous-élément.
  • A= pas de pouvoir magique. (mana : 0)
  • B = contrôle les sorts de niveau 1 et 2 de son sous-élément. (mana : 15)
  • C = contrôle les sorts de niveau 1, 2 et 3 de son sous-élément. (mana 25)
  • D = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3 et 4 de son sous-élément. (mana 35)
  • E = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3, 4 et 5 de son sous-élément. (mana : 40)


Liste détaillée des sorts en bas de cette page
Inventaire▲

Aventure #41 écrite Mer 24 Mai - 16:51

Inconnu Mourant

♦ Endurance: 00
♦ Etat: Mourant.
♦ Equipement: Armure de cuire entaillée – Epée courte ensanglantée – Bouclier ovale perforé.
Inconnu Ensanglanté

♦ Endurance: 00
♦ Etat:
♦ Equipement: Côte de maille percée  – Masse d’arme ensanglantée – Bouclier ovale détérioré.
Peintre

♦ Endurance: 08
♦ Etat: Mécontant
♦ Attaque physique: 2




Tout avait très vite mal tourné pour l’artiste. Et, comme par une légère ironie des Dieux, ce fut celle qui était le plus en accord avec lui qui vint le forcer à rentrer sans détours jusque Lüh. Ses protestations ne vinrent qu’une fois la marche entamée, sachant la menace de mort écartée. L’homme grogna contre cet acte à la légitimité douteuse et son état plus proche d’un forban prisonnier plutôt que d’un innocent sauvé. Mais rien ne semblait faire changer d’avis la rouquine qui le trainait derrière son cheval. D’ailleurs, il se fit la remarque que si un cheval n’avait pas bonne hauteur lorsqu’on le chevauchait, il n’en était pas mieux à l’arrière.  

« Vous savez que vous me condamnez ? Sans mon matériel, je ne peux plus peindre. Et donc plus vendre. Et donc, plus vivre ! Ca m’sert bien que vous me sauviez d’la bestiole, si c’est pour m’obliger à voir ma femme mourir de faim après une longue agonie. Et moi qui la r’joindra juste après. »

Ses réclamations continuèrent, ne répondant pas à toute objection qui pouvait bien se faire par les autres membres du groupe qui accompagnait la silencieuse geôlière. Autours d’eux, des odeurs diverses et variées se faisaient plus nombreuses aux narines de Kohaku. La matinée commençait à prendre fin, et la faune entière avait bientôt finie de sortir de son sommeil. De ses connaissances, le Demi-dieu pouvait facilement identifier les principales présences de Bibis et de Dandy Masqués. D’autres effluves se mêlaient à l’odeur propre à la forêt, accompagnée de fins grognements ou de bruissements révélant des approches silencieuses. Sans doute des prédateurs venu chercher leur premier repas, et qui n’avaient pas encore été véritablement récences sur Arcane. Mais l’importance quant à l’identité pouvait être secondaire pour l’Immortel, car ses sens lui faisaient comprendre qu’ils se tenaient éloignés, et que les proies devaient être autre chose que leur groupe.

Ce-dernier n’était en effet pas le premier choix. Les grognements du Prédateur Suprême, sa taille gigantesque et l’efflux magique se dégageant de lui donner la préférence à une proie. Si une meute était affamée, en fin de journée, peut-être. Mais au matin, il était encore possible de trouver plus facile à poursuivre. C’est donc sans difficultés, hormis celle du terrain en lui-même, que la troupe pouvait progresser, jusqu’à retrouver le tracé d’un chemin. Là encore, aucune mauvaise rencontre n’était à notifier. Il y avait bien un groupe d’humains plus à l’Est, des chasseurs, que Kohaku aurait pu reconnaître, mais ils étaient bien loin et n’avaient à coup sûr même pas conscience de leur présence.

La compagnie avançait donc sur le chemin, échangeant ce qu’ils avaient à échanger, faisant ce qu’ils avaient à faire. Là encore, une odeur se propagea. Fine, presque imperceptible, mais reconnaissable à l’instant même pour tout Demi-dieu. Il y avait du sang, quelque part. Bien que cela restait faible, l’odeur était un peu plus perceptible à chaque minute, laissant à la déduction qu’ils s’en rapprochaient, et par conséquent, que cela venait de face à eux. Lorsqu’il fut possible de distinguer s’il s’agissait de sang humain ou animal dans le cas où Kohaku en était capable, la cavalière en tête de file stoppa  doucement son avancée jusqu’à s’arrêter complètement. A quelques mètres, plus loin sur le chemin, deux corps gisait de chaque côté de la route.




Je n’sentais plus la douleur, c’qui n’envisageait rien d’bon. C’était souvent c’qui se passait, quand on allait crever. Et c’est c’qu’aller s’passer. J’allais crever. Crever là, dans cette putain de forêt, d’vant l’cadavre de c’mec dont je n’avais pas été foutu de m’rap’ler son nom d’puis ces trois mois qu’on est ensemble. Quel con. J’aurai  dû lui dire. Qu’est-ce que ça m’aurait vraiment couté d’lui dire ? Et ça lui aurait tant fait plaisir à c’t’idiot. M’enfin, tout ça n’a plus d’intérêt. Pas b’soin d’armure qui disait. J’ai une côté de maille, ça suffit ! Et là du con, t’en penses quoi ? M’enfin. J’ai beau avoir l’armure d’cuire sur moi, j’peux pas mieux dire. Quoi qu’si. J’peux balancer quelques injures d’plus avant clapser.

On l’aura presque fait. On n’était pas loin. J’commence à même plus entendre ma respiration lente et bruyante, j’arrive mon imbécile, j’suis pas bien loin derrière toi.
   
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Nérée Helireah
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : New Bride, by Claparo-Sans
Date d'inscription : 22/01/2014
Messages : 518
Liens vers la fiche :
Présentation
Contes de la Dame aux Fleurs
Métier : Noble et Reine des nuages
Invocation(s) : Shénzi ♡ (inactif : Alphikas)
Inventaire :

♔ Bagages:
 

♔ Sac sans fond:
 


Inventaire▲

Aventure #42 écrite Mer 24 Mai - 17:32

La jeune femme soupira faiblement. Finalement, cette aventure semblait être loin d’être terminée. Elle passa une main dans ses cheveux, posant son regard sur le peintre ; presque elle avait pitié de lui, d’être entouré par le duo infernal.

La discussion commençait à être longue pour la jeune demoiselle. Elle s’en désintéressa lorsque le dragon commenta les ordres d’Eleanör, que le peintre défendait encore ses positions. Peut-être que tout ce bruit allait leur attirer de nouveaux ennuis ; cela allait au moins mettre un peu d’action. Lorsqu’elle sentit son aventurière bouger entre ses bras, pour peu à peu couper tout contact avec elle en posant pied à terre, cela la sortit de ses pensées. Etait-elle revenue sur sa décision ? Comme toute réponse, elle désarçonna le pauvre peintre qui en quelques instants se retrouva ligoté comme un vulgaire prisonnier. La jeune noble ne put dissimuler le sourire qui naquit sur ses lèvres.

La noble était tout de même déçue qu’elle ne chevauche plus en la compagnie d’Eleanör ; elle avait espéré cela durant tout le début de la matinée, et la récompense n’avait été que passagère. Peut-être reprendrait-elle son jeu plus tard ; l’heure était au silence et à la simple marche vers Lüh. Peut-être devait-elle… L’homme repris ses protestations, ce qui la fit soupirer. Menant la marche, elle ne pouvait ainsi le voir, et la jeune demoiselle en était plus que satisfaite. Nérée resta silencieuse ; il n’y avait plus rien à dire.

Le groupe finit par retrouver le sentier qui traversait la forêt. Cependant, après un moment à le suivre, son regard qui observait le paysage se posa sur deux masses, à terre. Des corps. Ces derniers n’étaient présents lors de leur premier passage, alors le massacre devait être récent. Nérée s’arrêta, faisant signe d’une main à sa compagne de route qu’il y avait un léger contretemps.
On ne pouvait les ignorer ; le peintre allait sûrement encore protester, et il avait réussi pendant leur marche à se taire un tant soit peu. La jeune femme descendit alors de sa monture, la prenant par les rênes pour l’amener juste à côté des corps. L’un d’eux était visiblement mort ; il avait sûrement été le plus chanceux. Elle s’accroupit à côté du second, observant qu’il respirait encore, bien que difficilement. Elle se redressa.

« Il est encore en vie. »

Il n’y avait pas d’émotion particulière dans le ton de sa voix. Elle regardait l’un des corps gisant sur le sol. Que pouvait-il ressentir, en cet instant ? La jeune femme était intéressée et pourtant, elle ne fit rien d’autre que le regarder. Elle ne pouvait rien faire. Si elle se fichait de leur vie, peut-être que sa condition allait forcer Eleanör à réagir.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Eleanör
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 20/12/2015
Messages : 119
Liens vers la fiche : Fiche de présentation
Elément : Air
Métier : Apprentie Aventurière et Apprentie Chasseuse
Invocation(s) : Kohaku, Mon Dragon des Vents ♥
Inventaire : Arc en Bois d'If
Précision ● ● ● ○ ○
Puissance ● ● ○ ○ ○
Résistance ● ● ● ○ ○
Dégâts : 4
100%

Carquois |58/60|
► 20 Flèche Simple
Dégâts : 4
► 08 Flèche Enflammées
► 10 Flèche Glacée
► 05 Flèche de Foudre
► 10 Flèche Paralysante
► 05 Flèche Lumineuse

Sac sans fond
Equipements:
 

Provisions:
 

Divers:
 


Sorts : Invoquer un Dragon de Jade
Inventaire▲

Aventure #43 écrite Mer 24 Mai - 18:31





Tome 3 : L'Aventurière.

Chapitre Premier
Sauvetage

Nous étions tous arrêtés, les regards plongés sur les corps à l’horizon. En soit, ce n’était pas une situation étrange et rare dans les terres sauvages de l’île. Rien d’étonnant d’autant plus, quand on savait la taille des araignées du coin. Mais cela restait une situation désagréable. J’avais cette impression étrange qu’il pouvait s’agir d’une embuscade, ou alors du signal qu’il y avait non loin, une rencontre à éviter. Alors que Nérée descendait de sa monture, je guettai les environs, essayant de mettre mes sens en éveille comme j’avais déjà vu Kohaku le faire. Mais rien. Mon regard se tourna vers lui, silencieux. Il ne devait pas avoir de menaces apparentes. Immobile, je laissai la Haute Noble avancer seule, guettant un éventuel piège se déclencher. Toujours rien.

« Il est encore en vie. »

« Il » ? Un seul sur les deux donc. Doucement, j’ordonnai à ma monture temporaire de s’avancer. Je restai aux aguets, progressant lentement, jusqu’à atteindre la Dame aux Fleurs. Mon regard se porta sur le survivant, qui ne semblait même plus conscient de ce qui l’entourait. Son armure était entaillée, du sang sortant de plusieurs endroits, tous plus vitaux les uns que les autres. Il était probablement en train de vivre ses dernières minutes. Sans un mot, je me tournai vers le second. Bien plus amoché, le visage complètement ensanglanté, il possédait un début d’amure percée qui ne laissait aucun doute sur son état. Le sang n’était pas encore séché et continuait de lentement s’écouler. Ce n’était pas des plus récents, mais ne remontait pas non plus à bien longtemps. Rien de rassurant.

Un nouveau regard se posa en arrière, sur Kohaku. Mais toujours aucun signe me faisant dire qu’il avait perçu un danger immédiat. Ils s’étaient peut-être juste entre-tués finalement. Ou une mauvaise rencontre. N’étant cependant pas suffisamment près de nous pour inquiéter le Dragon millénaire, ce n’était pas notre problème. Les contes appelaient à porter secourt aux rencontres inattendues. Mais je n’étais plus d’humeur à jouer les aventurières. Je m’étais humiliée plus tôt, et la douche froide reçue n’était toujours pas passée. La magie du Reptile Nacré était précieuse dans le cas où nous rencontrerions un nouveau monstre gigantesque, ou ce que eux, avait rencontré.

Mes yeux se tournèrent une nouvelle fois vers l’homme agonissant et n’ayant de vivant que la théorie, je restai silencieuse. Un petit mouvement du pied, et ma monture reprit sa marche, tirant derrière elle le peintre.  



Elemiah:
 
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Kohaku
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : lordeeas - Kohaku river Spirit - Deviantart
Date d'inscription : 19/08/2013
Messages : 725
Double Compte : Imaq
Liens vers la fiche : Dragon du Vent
Elément : Air
Invocation(s) : Le Vent et la Foudre.
Invocateur : Eleanör
Inventaire : Deux épées :
Anubis :
Tranchant ● ○ ○ ○ ○
Résistance ● ● ● ● ●
Maniabilité ● ● ● ● ●

Horus :
Tranchant ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ● ○
Maniabilité ● ● ● ○ ○

Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #44 écrite Mer 24 Mai - 20:50

Les choses ne s'étaient pas du tout terminées comme le demi-dieu s'y attendait. Un sourcil haussé, il observa Eleanor agir en silence. Ce silence qui ne la caractérisait aucunement d'ailleurs. Pas dans ces conditions. Il y avait donc une évolution. Cependant ses gestes secs et rageurs ne cachaient aucunement la colère qui bouillonnait sous la crinière de feu. Une rage froide, prédatrice. Et la menace qu'elle fit au peintre alors qu'elle l'attachait contenta le dragon. Commençant à la connaître, il sut pertinemment qu'il allait prendre une énième remontrance, aussi attendit-il que le flot de paroles se tarisse. De nouveaux ordres encore et toujours. Il était l'éternel fautif bien-sur, rien dans ses mots ne laissa entendre qu'elle puisse enfin comprendre qu'il était impuissant contre le pacte et ses effets. Même l'insulte lui passa par dessus la tête. Elle était la seule mortelle en ce monde à qui il ne pouvait faire payer l'affront, alors à quoi bon ?  


« Soit. » Fut sa seule réponse après un soupire agacé.

Cependant ce nouvel ordre vint amener un élément intéressant : La contradiction qui annule l'ordre premier. Il attendit qu'elle retourne à sa monture et lui tourne le dos pour esquisser un sourire mauvais. Cette programmation faisait qu'il n'était plus tenu de ne pas lui nuire, ni de ne pas l'abandonner. Il serait stupide de s'esquiver de la sorte au premier instant, pourquoi faire au fond ? Non, en cet instant il pouvait tuer cette vermine volubile de peintre si cela lui chantait, il pouvait également en finir avec Nérée également. Cet ordre desserrait l’étau du Pacte d'une façon inattendue et bien plaisante...

Au final, Kohaku suivit le groupe en marchant tranquillement. Les cavalières ne lui arrivant que au garrot, le temps que les chevaux fassent quelques foulée il n'en avait fait qu'une ou deux. Autant se concentrer tranquillement sur l'environnement. Enfin tranquillement, c'était sans compter sur l'artiste. Plus le temps passait et plus le dragon regrettait de lui avoir porté secours. L'être humain était décidément caractérisé par son ingratitude.

Il s'économisa de répondre à l'homme qu'il jugeait particulièrement stupide. Il n'avait pas matériel de rechange ? C'est qu'il était donc un incapable. Et il est vrai que sa femelle aurait mieux à faire que de soucier d'un suicidaire ingrat... Sa femme mourir de faim ? Ou sa femme l’asséner d'une colère bien sentie pour son manque de discernement sur le danger ?  Des questions auxquelles le fils d'Aer se fichait d'avoir les réponses. Le tonnerre gronda depuis sa gorge, une menace nouvelle pour le mortel et cette fois-ci celle-ci portait le réel poids de la mort. N'étant plus tenu de l'épargner. Avec l'état de rage glacée qui animait son invocatrice, il commençait à douter qu'elle lui tienne rigueur de le réduire à l'état de charpie...

Le silence qui finit enfin par peser sur le petit groupe n'était pour lui déplaire. Les informations environnantes qu'il avait capté jusqu'à présent ne lui indiquaient pas de danger immédiat. Les créatures choisissaient de passer leur chemin et cela lui convenait. Il grondait encore quelque fois plus par plaisir de voir l'ennemi rebrousser chemin que par réelle prudence. Il capta vaguement un groupe d'humain au loin, mais se garda bien d'en avertir le groupe. Cet imbécile de peintre en aurait sûrement profiter pour beugler et tenter de tourner la situation en leur défaveur.

Vint l'odeur du sang. Et celle du sang fraîchement versé droit devant eux. Bientôt l'effluve fut assez présente pour annoncer l'espèce à laquelle elle appartenait : du sang humain. Cette odeur le mit aussitôt en alerte. Très vite il chercha des sons ou des odeurs qui pouvait indiquer une bataille ou un prédateur en train de se nourrir. Mais rien de cela, c'est tout juste si il ne mit à percevoir une respiration sifflante quand il fut assez proche. Ainsi ils découvrirent deux humains, l'un mort, l'autre n'avait aucune chance de voir le lendemain. Il est vrai que la magie divine aurait pu stabiliser son état et éventuellement lui assurer une survie précaire. Mais le demi-dieux était loin de compter sauver un mortel, son sort l'indifférait. Deux humains moins était la pensée qui lui traversa vaguement l'esprit.

Étrangement il s'attendait à une réaction de la fille Mahasiah...Qui ne vint pas. Il l'observa alors attentivement, ce changement de comportement soudain était intriguant. Aux demandes muettes de la mortelle quand elle se tournait vers lui pour savoir si il percevait quelque chose d'inquiétant, il se contentait d'agiter une oreille ou de les pointer vers elle, comme si il lui retournait la question. La demoiselle finit par continuer son chemin, mue par une prudence nouvelle que le dragon ne lui connaissait que trop peu. Emboîtant le pas, il bousculera éventuellement le peintre, si celui avait la fantaisie de protester à nouveau ou de traîner la patte.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Modo
Nérée Helireah
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : New Bride, by Claparo-Sans
Date d'inscription : 22/01/2014
Messages : 518
Liens vers la fiche :
Présentation
Contes de la Dame aux Fleurs
Métier : Noble et Reine des nuages
Invocation(s) : Shénzi ♡ (inactif : Alphikas)
Inventaire :

♔ Bagages:
 

♔ Sac sans fond:
 


Inventaire▲

Aventure #45 écrite Mer 24 Mai - 21:22

La jeune femme resta là, un instant, à dévisager l’homme à ses pieds. Elle s’était souvent retrouvée à sa place ; elle avait tant aimé cela. Alors elle ne voulut le déranger dans cet instant si unique, mais simplement le regarder, encore un peu.

Elle entendit la monture de son aventurière se rapprocher peu après. L’homme était dans un état second, inconscient, si proche de la mort. Une flaque carmin l’entourait. Que lui était-il arrivé ? Peut-être un monstre, peut-être un homme. La jeune noble hésita un moment ; abréger ses souffrances était si tentant, mais elle n’était guère seule. Sa proie, qui semblait bien silencieuse, elle ne devait pas non plus s’enfuir. Cette dernière avait décidé de ne pas faire halte pour aider l’homme ; il ne pouvait de toute façon pas être sauvé. Ils étaient arrivés un peu trop tard. Croisant le regard du peintre, elle secoua négativement la tête, comme pour lui dire silencieusement qu’il était trop tard. Trop tard pour s’arrêter, pour le sauver.

Il était encore en vie, certes, mais plus pour longtemps. Le temps était compté pour lui, et les secondes, qui s’écoulaient, interminables, faisait fuir sa vie un peu plus hors de son corps. Eleanör avait-elle jugé l’homme irrécupérable, ou ne voulait-elle tout simplement pas le sauver ? Tout cela était bien étrange et intéressant ; elle ne la pensait pas si cruelle. Elle la dépassa à dos de son cheval, elle devait à son tour reprendre la route. Elle resta à regarder le pauvre un moment de plus puis, détourna son regard et remonta en selle. Elle avait envie de rire de la situation, mais elle se retint.
Nérée était, assurément, bien pire.

Elle fit à son tour avancer sa monture, se retrouvant juste à côté du dragon divin. La forêt était calme, ce dernier était peut-être un protecteur pour eux, mais ces morts ne prédisaient pas une bonne route. L’odeur du sang mit un temps avant de la lâchée, étant restée un peu trop longtemps près des corps. A leur retour à Lüh, elle les signalerait à la milice.

Elle posa son regard sur Eleanör, se laissant entraînée par ses pensées, bercée par la marche de sa monture. Elle avait déjà oublié les deux morts, derrière eux.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
PNJ
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 381
Liens vers la fiche : Petit rappel avant d'incarner l'une des bêtes d'Arcane :

Comment jouer un Monstre ?
Sorts : Les monstres peuvent utiliser les sorts définis par leur Rang (A, B, C, D, E, F) et leur sous-élément.
  • A= pas de pouvoir magique. (mana : 0)
  • B = contrôle les sorts de niveau 1 et 2 de son sous-élément. (mana : 15)
  • C = contrôle les sorts de niveau 1, 2 et 3 de son sous-élément. (mana 25)
  • D = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3 et 4 de son sous-élément. (mana 35)
  • E = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3, 4 et 5 de son sous-élément. (mana : 40)


Liste détaillée des sorts en bas de cette page
Inventaire▲

Aventure #46 écrite Jeu 25 Mai - 12:55

Peintre

♦ Endurance: 08
♦ Etat: Inquiet
♦ Attaque physique: 2




Qu’est-ce que qu’c’est qu’ça encore ? Une.. Femme ? V’la qu’j’divaguai maintenant. Bah, j’étais plus à ça près. Une femme. Ici. Quoi que, avec tout c’blanc autours d’elle. C’était quand même pas une de ces conneries d’envoyer des Dieux ? T’façon j’m’en foutais. J’croyais pas en ces mythes de bonnes femmes. Ces trucs à la tronche d’animaux n’étaient pas divins. Juste tes monstres qui savent parler et utiliser d’la magie, et qui s’font passer pour la moitié d’un Dieu histoire d’avoir d’la crédibilité quand ils font c’qu’on leur dit d’faire. Quoi qu’tu sois l’machin flou, bouge-toi. C’pas toi qu’je voir en dernier, et si t’es v’nu pour m’emmener là-haut, tu t’goures de client. J’ai fait suffisamment d’merde dans cette vie pour être sûr que tu fais erreur.

C’te saloperie me laissa enfin r’voir son visage. Enfin, le truc rouge qui d’vait être sa tronche. J’crois j’ai souri. En tous cas j’ai essayé, mais de là à c’que ça r’semblait bien à un sourire, c’était autre chose. J’allais m’laisser aller, t’façon pour des s’condes de plus. Et c’la qu’l’ai vu. C’est sûr qu’c’était elle. C’était quoi d’jà son nom ? Eleör ? Nan. Elesör ? Rah bordel ! Deux s’maines que j’entends qu’ça et v’la qu’j’y arrivai plus à m’souv’nir. On y était vraiment presque alors. Vraiment con. C’était l’moment où jamais d’lui dire. Et.. Et où elle va ? J’y crois pas, elle se barre ? Putain ! Pas grave, sa copine la blanchâtre, qui.. Qui s’casse aussi !? OH ! Z’êtes sérieuses là ? Un gars, c’t’un gars ça qui.. Et aller, lui aussi. J’suppose que la grosse masse c’t’un « Demi-dieu ». Et d’dinez quoi ? Et ouai.
Tout c’que j’ai réussi à faire, c’est tendre légèrement l’bras vers ces connards qui s’arrêtent même pas d’vant un type encore en vie.

« E.. El.. »




Le peintre resta silencieux de longues minutes, poussait à ne pas trainer par le Dragon. Si même elle, qui paraissait la plus raisonnable du groupe, se mettait à une telle indifférence. C’est là qu’il pensa avoir comprit  ce qu’ils étaient. Ce n’étaient pas des chasseuses, ni des aventurières et encore moins chevalières. C’était des mercenaires ! Voila pourquoi elles se fichaient de ses tableaux, ou de ces types. Ce n’étaient pas dans leur contrat, alors elles ne s’en préoccupaient pas. Des êtres sans cœurs, n’ayant pour seul langage que les Tsuris. Les raisonner était inutile. Je devrai trouver autre chose.

« On aurait dû aider ce pauvre gars. Plutôt que de l’ignorer comme ça. Les Dieux nous en tiendront rigueur. Et les Hommes aussi. »

Les éventuels conversations faites, ils continuèrent tranquillement leur traversée de la forêt sans être inquiété par des prédateurs. Kohaku intimidait bien trop pour ça. Du côté des Hommes, rien d’inquiétant. Un couple peut-être, occupé à s’aimer un peu plus loin dans les bosquets. Ce fut lorsqu’il arrivèrent à la sortie de la forêt, le midi sonnant, qu’ils firent une nouvelle rencontre. Un petit campement, d’une demi-dizaine de personnes, mort. Leur équipement était varié, sans vrai signe distinctif qui les reliait entre eux. De tous, ensanglantés, seul l’un des corps était brûlé entièrement. Le feu sous la marmite fumait encore, le sang n’était pas séché.

« Je sais pas pourquoi, mais j’ai un mauvais pressentiment.. »


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Eleanör
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 20/12/2015
Messages : 119
Liens vers la fiche : Fiche de présentation
Elément : Air
Métier : Apprentie Aventurière et Apprentie Chasseuse
Invocation(s) : Kohaku, Mon Dragon des Vents ♥
Inventaire : Arc en Bois d'If
Précision ● ● ● ○ ○
Puissance ● ● ○ ○ ○
Résistance ● ● ● ○ ○
Dégâts : 4
100%

Carquois |58/60|
► 20 Flèche Simple
Dégâts : 4
► 08 Flèche Enflammées
► 10 Flèche Glacée
► 05 Flèche de Foudre
► 10 Flèche Paralysante
► 05 Flèche Lumineuse

Sac sans fond
Equipements:
 

Provisions:
 

Divers:
 


Sorts : Invoquer un Dragon de Jade
Inventaire▲

Aventure #47 écrite Jeu 25 Mai - 16:37





Tome 3 : L'Aventurière.

Chapitre Premier
Sauvetage

La progression se poursuivit dans un silence que personne ne paraissait vouloir rompre. A croire qu’ils ne parlaient uniquement que dans le but de me répondre et qu’outre cela, ils se passaient volontiers de discuter en ma présence. Ceci étant dit, il n’y avait pas de mésaventure, à l’exception d’un terrain difficile par endroit. Plus j’avançai, et plus je m’interrogeai sur le comportement de notre groupe vis-)-vis de cet homme agonisant. Du moins, jusqu’à ce que je me souvienne du comportement de la Haute Noble, qui me fit passer les doutes. Si Nérée agissait de la sorte sans opposer la moindre objection, c’est qu’il ne devait pas s’agir d’un comportement reprochable. Il ne restait plus qu’à sortir de cette forêt, et les routes deviendraient suffisament sûres et développées pour rapidement gagner la Capitale.

L’orée était finalement pas plus sécurisante que l’intérieur. Bien au contraire. Je stoppai immédiatement ma monture à la vue du campement aux occupants ayant trépassés. Les yeux plissés, je cherchai dans les environs plus dégageaient que tantôt, mais là encore, je ne trouvai rien. Un regard sur Kohaku, et j’en concluais qu’il n’y avait pas de menaces imminentes. Du moins, pas qu’il avait pu identifier, ce qui devait sans doute se traduire par la possibilité de s’avancer en restant sur nos gardes. Ma main alla dans l’ouverture du sac-sans-fond pour en extraire la dague dans son fourreau, que j’installai à ma ceinture, la rendant plus facile d’accès au besoin. Toujours silencieusement, je fis avancer l’ancienne propriété de Nérée vers le campement. Sans un mot, je passai aux côtés des corps, les regardant de toute ma hauteur, m’assurant qu’aucun d’eux ne respirait encore. Cette fois, nous ne trouverions pas de rescapé agonisant.  


Tous semblaient être mort par la main de l’Homme. Quelques flèches, la plupart ayant fait mouche, des armures perforées, des membres tailladés. Ils s’étaient défendus, c’était certain. Et ce corps, devenu noirâtre, pourquoi étais-ce le seul dans cet état ? Après tout, peu importait. A quoi bon savoir ce qui c’était passé ? Nous avions déjà une quête. Mes yeux se posèrent brièvement sur l’homme qui semblait à bout de souffle et lorgnais sur la marmite encore chaude. C’est vrai que la faim commençait à se faire entendre. Une petite pause n’aurait pas été de refus, si ces hommes avaient encore été en vie. Deux choix s’offraient désormais à nous. Rester ici, à chercher l’identité des cadavres, à prendre quelques gamelles du plat préparé, ou passer notre chemin et laisser ce qui n’était de toute évidence pas nos histoires, à leurs propriétaires. Ma monture se stoppa à l’intérieur du campement, entre deux petites tentes dressées, alors que mon regard allait tant sur Nérée que sur Kohaku, attendant leur  opinion.  


Elemiah:
 
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Kohaku
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : lordeeas - Kohaku river Spirit - Deviantart
Date d'inscription : 19/08/2013
Messages : 725
Double Compte : Imaq
Liens vers la fiche : Dragon du Vent
Elément : Air
Invocation(s) : Le Vent et la Foudre.
Invocateur : Eleanör
Inventaire : Deux épées :
Anubis :
Tranchant ● ○ ○ ○ ○
Résistance ● ● ● ● ●
Maniabilité ● ● ● ● ●

Horus :
Tranchant ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ● ○
Maniabilité ● ● ● ○ ○

Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #48 écrite Jeu 25 Mai - 19:52

Le moribond avait dit quelque chose ? Un court instant Kohaku avait dressé l'oreille et tourné la tête vers le futur cadavre. Il était là, le bras pitoyablement tendu vers eux, alors que le groupe s'éloignait.
Cherchait-il à les appeler ? Leur demander simplement de l'aide ? « El » ? avait-il bien entendu ? Comme Eleanör ? Non. L’Élue d'Aer n'était pas du tout des environs. Ils ne pouvaient se connaître. Cette hypothèse semblait ridicule. Et si ? Il l'écarta de son esprit et secoua la tête avant de reprendre sa route. Cette supposition soulevait plus de questions qu'elle n'apportait de réponses. De plus ce genre de raisonnement parasitait l'esprit de façon inutile dans une situation comme celle-ci.

Cependant, le fait que ces deux là ne semble pas être morts de la griffe d'un monstre mais bien de la main de l'homme inquiétait vaguement le dragon. Ils étaient éloignés de tout et blessés, pas de monstre à l'horizon qui aurait pu laisser une odeur de sang signifiant qu'une blessure l'aurait obliger à fuir. Non c'était eux les fuyards. Et que fuyaient-ils ?  L'Odeur du sang qui ne s'atténuait pas maintenant le demi-dieu en alerte maximum, s'attendait à entendre au loin des bruits de luttes ou qu'une embuscade ne les attendent. Mais rien ne vint, ses moustaches et ses oreilles avaient beau démêler toutes les informations environnantes rien n'éclairait ce mystère. Et cela ne plaisait pas au reptile de nacre. La remarque du peintre agaça Kohaku, il répondit mécaniquement.

« Les dieux n'ont strictement rien à faire des hommes et ce mortel ne pouvait être sauvé. »

Il battit l'air de sa queue et repris son inspections des environs. Le campement sur lequel il débouchèrent tendit le dragon un peu plus. Voilà d'où ils fuyaient, mais qui ? Ou quoi ? Et cette absence de traces de « vainqueurs » le fit tiquer... Il gronda bassement redoublant d'attention sur ce qu'il percevait et avança lentement. Pas un survivant, trop de traces contradictoires pour en tirer quelque chose de prime abord et surtout l'odeur de sang frais qui prévalait comme un bourdonnement. L'odeur aurait pu être un ravissement en d'autres circonstances, là elle devenait un voile gênant à passer outre pour tenter de comprendre de quoi il retournait ici.  Pas une trace de monstre, pas une odeur non plus, et rien qui aie laissé une trace magique.

Si un demi-dieu avait fait cela, c'était sous une forme humaine de longue date qui camouflait le parfum caractéristique des enfants divins et-ou il n'était pas restée assez longtemps pour que son odeur puisse le trahir dans le sillage qu'il aurait laissé ici. Il y avait un corps calciné, mais rien encore une fois. Rien qui ne trahisse quelque chose de magique, là encore c'était non magique ou de trop faible intensité pour en laisser des traces. Le pourquoi de tout cela demeurait. Le dragon se retourna quelques secondes vers la forêt. Et si ? Ce même « Et si » que précédemment qu'il tentait d'écarter à nouveau. Et si ce massacre n'était pas sur leur chemin par hasard ? Il reprit l'observation du camps dévasté. Quelque chose clochait...

« Je n'aime pas ça... » menaça-t-il les crocs dévoilés et la crinière hérissée comme prêt à en découdre.

L'analyse approfondie des lieux finit par lui brosser un tableau. Un tableau avec... un trou. Une silhouette que l'environnement lui peint en négatif par l'absence d'informations utilisables qu'il percevait de cette source. Comme si dans un vacarme assourdissant persistait une note aiguë pas à sa place. Une odeur inconnue et dont il ne pouvait situer la source avec précision encore. Une présence qu'il ne pouvait voir. Il gronda de plus belle et claqua des mâchoires,si quelque chose d'inconnu s'approchait d'Eleanör il s'apprêtait à le tailler en pièce.

« MONTRE-TOI ! » Rugit-il. 

Il regardait en tout sens, l’œil aux aguets d'un mouvement, l'oreille tendue à un son qui sortirait du lot. Un tonnerre lointain roula dans sa gorge alors que de petits éclairs parcouraient ses moustaches ondulant dans les airs.

« Je SAIS que tu es là ! Si tu souhaites demeurer indemne, ne m'oblige pas à remonter ta piste !  »


Il est vrai que maintenant qu'il parvenait à isoler cette odeur qu'il n'identifiait pas encore, en définir l'emplacement pouvait n'être qu'une question de temps.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Modo
Nérée Helireah
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : New Bride, by Claparo-Sans
Date d'inscription : 22/01/2014
Messages : 518
Liens vers la fiche :
Présentation
Contes de la Dame aux Fleurs
Métier : Noble et Reine des nuages
Invocation(s) : Shénzi ♡ (inactif : Alphikas)
Inventaire :

♔ Bagages:
 

♔ Sac sans fond:
 


Inventaire▲

Aventure #49 écrite Jeu 25 Mai - 22:20

Les arbres défilaient, les uns après les autres. Cela l’ennuyait presque, elle, qui ne pouvait rester avec eux. Les deux cadavres étaient bien loin derrière eux, maintenant, ils allaient rester silencieux à jamais, comme cette forêt. Cela lui plaisait, ces mystères ; cela lui plaisait et lui donnait envie d’en savoir plus, quel que soit le moyen employé.

Le peintre fit une énième remarque. Peut-être avait-il raison, peut-être que le groupe aurait dû se pencher un peu plus sur le cas de l’homme mourant. Mais dans tous les cas, ce dernier n’aurait pu être sauvé ; le dragon de jade le rappela d’ailleurs, à sa manière. Dans tous les cas, Nérée n’aurait pas résisté à abréger ses souffrances ; autant garder son voile blanc un peu plus longtemps. Ce furent les seules paroles échangées, ce qui ne lui déplaisait pas. Après tout, la jeune noble n’était pas du genre loquace et savait apprécier le silence à sa juste valeur. Elle regardait de temps à aux son aventurière, quelques fois la forêt. Il était étrange de ne rien rencontrer. Une chose étrange qui ne l’inquiétait guère.

Après un temps de marche, le groupe arriva enfin à l’orée de la forêt. Il fallait peut-être se dire que les deux hommes rencontrés plus tôt étaient des amuses bouches. L’odeur douce du sang vint une nouvelle fois jusqu’à elle, cette fois-ci plus forte. Se contentant d’observer le camp dans un premier temps, la demoiselle suivit Eleanör en son milieu, s’arrêtant non loin d’elle. Ce n’était pas la première fois qu’elle voyait des hommes, morts. Parfois de sa faute, parfois pour elle. Mais cette situation était plutôt intrigante ; il n’y avait que les restes d’un repas. Nérée descendit de sa monture, passant une main dans ses cheveux, regardant autour d’elle. Si sa rousse ne daignait toujours pas sortir de son mutisme, son dragon, lui, était particulièrement sous tension. Le peintre avait sûrement raison, pour une fois.

Il y avait une poignée de corps, quelques tentes. Il y avait eu une bataille ici, mais où se trouvait le gagnant ? Sans trop y réfléchir, elle détacha le peintre des liens qui pouvait entraver la plupart de ses mouvements. Il n’y avait plus de réelle raison de retourner en forêt, dorénavant. S’il se montrait guère déplaisant, peut-être lui ferait-elle une faveur. Elle était de bonne humeur, en cet instant. S’en désintéressant rapidement, Nérée laissa sa monture pour faire quelques pas dans le camp ravagé par la mort, se rapprochant par intérêt vers le corps calciné. Il semblait déjà être retourné à Terra, en vue de son état. Peut-être n’y avait-il pas de survivant.
Elle fit demi-tour, voulant rejoindre sa monture. Il était certain qu’il fallait alerter la garde, à Lüh. Mais tout ceci piquait son attention. La menace que Kohaku ne semblait voir, ces corps qui ne semblaient avoir aucun lien entre eux, ces provisions, en abondance dans les tentes. L’une d’elle, à côté de là où s’était stoppée Eleanör, attira son attention. Elle se détacha alors de sa monture pour s’en approcher, y pénétrer.

Il n’y avait pas de provision, de sac de voyage, juste une table. La jeune noble, ne pouvant qu’assouvir sa curiosité s’en approcha, se fichant bien du danger encore présent ou de ce qu’il pouvait se passer dehors. Ses doigts attrapèrent une lettre, ouverte, où le sceau avait été arraché de l’enveloppe ; une lettre vide. Son regard vagabonda entre les cartes, décrivant des paysages qu’elle connaissait déjà, s’arrêtant enfin sur les parchemins. Elle avait l’impression de fouiller le bureau de son défunt père, comme avant. Une enfant un peu trop curieuse, mais peut-être était-ce cela qui l’avait gardée en vie si longtemps.

La demoiselle se retourna, s’adossant au bord de la table, les parchemins en main. Elle voyait d’ici leurs montures, s'étant arrêtées devant l'entrée, quand bien même elle était un peu coupée de l’extérieur. Elle haussa un sourcil, prenant un instant pour lire les parchemins.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
PNJ
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 381
Liens vers la fiche : Petit rappel avant d'incarner l'une des bêtes d'Arcane :

Comment jouer un Monstre ?
Sorts : Les monstres peuvent utiliser les sorts définis par leur Rang (A, B, C, D, E, F) et leur sous-élément.
  • A= pas de pouvoir magique. (mana : 0)
  • B = contrôle les sorts de niveau 1 et 2 de son sous-élément. (mana : 15)
  • C = contrôle les sorts de niveau 1, 2 et 3 de son sous-élément. (mana 25)
  • D = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3 et 4 de son sous-élément. (mana 35)
  • E = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3, 4 et 5 de son sous-élément. (mana : 40)


Liste détaillée des sorts en bas de cette page
Inventaire▲

Aventure #50 écrite Mer 7 Juin - 19:35

Scorterra

♦ Endurance: 05
♦ Etat: Menaçant
♦ Attaque physique: 2




La menace du Dragon millénaire raisonnait dans encore sur plusieurs mètres autours du campement enneigé. Pourtant, seuls les pas du peintre libéré sur la fine couche de neige vinrent lui répondre. Ce-dernier  mit aussitôt fin à sa petite idée qui consistait à envisager de les prendre de vitesse, afin de quitter ce groupe de sauveuses qui paraissaient de moins en moins être de ces héros de contes. Le Demi-dieu n’était pas d’humeur à accepter un imprévu à en croire son avertissement qui n’appelait pas à être répété une seconde fois. Contraint, il se décida alors à jeter ses regards aux alentours, cherchant ce qui pouvait tant faire rager l’être divin. Mais il ne vit rien. Juste la neige et le calme de propre à la saison, en dépit du soleil agréable. Sa conclusion fut que le reptile devait perdre la tête ou voir une menace là où il n’y avait rien. Ce qui n’était pas si étonnant, avec toutes ces années, pour ne pas dire siècles d’enfermement, la folie allait de soit !

De son côté, Nérée avait délaissé les cartes présentes sur le bureau de fortune pour se concentrer sur les parchemins, à défaut de trouver la lettre qui était dans l’enveloppe sans sceau. En prenant le premier, qui se trouvait par ailleurs dans un très bon état malgré un voyage qui laissait rarement les documents en bon état, et pu y lire quelques phrases sans prétention poétique. Si ce n’est, un petit clin d’œil à cet art de la part d’une aimée, à son aimé. En second, venait ce qui paraissait être un début d’inventaire rapidement pris en note. Après avoir pris ces deux premiers, elle tomba sur deux autres, clairement en lien par leur disposition, mais aussi par leur contenu.  Une évidence, qui fut bien moindre en ce qui concernait le dernier document que Nérée prit entre ses mains. En-dessous de cartes et d’une pile de feuillets sans importances évidente, un parchemin intriguant attira son attention.

Une attention presque envoutante fascina la jeune noble au nom important à propos de ces chiffres parsemant le document, si bien, qu’elle ne vit pas sortir de sous la neige, à ses pieds, une petite créature sortant de son sommeil. D’un coup rapide, l’extrémité de sa queue vint se planter au-dessus de sa cheville ce qui ne manqua pas de lui arracher un cri soudain. La douleur était équivalente à un pincement des plus désagréables qui ne paraissait pas se dissiper. Dehors, là où ses compagnons n’auraient pas manqué l’occasion d’entendre l’appel inconscient, purent rapidement voir sortir d’ici et là quelques silhouettes similaires. Une demie-dizaine dans un premier temps. Puis une dizaine. Une quinzaine. Bientôt, le camp en était infesté. Et rien, ne laissait à penser que d’autres n’étaient pas sur le point de se réveiller.


« C’quoi c’bordel ! Vous avez vu !? »

Les créatures apparentes se mirent alors à frapper soudainement. L’une tenta de toucher le peintre, mais ce dernier s’était mis sur ses gardes, surtout après le cri de Nérée, et évita le coup. Un second essaya de piquer la monture de la jeune aventurière, qui parvint à empêcher sa réussite en tirant soudainement sur les lanières de sa monture pour la faire bouger à temps. En ce qui concerne le destrier de la Haute Noble, il sembla percevoir la menace que représenter cette petite créature sortant de la neige, et l’écrasa d’un coup violent avec l’un de ses sabots, faisant jaillir un sang noirâtre qui tacha la pâleur hivernale du sol. Enfin, plusieurs se retrouvèrent aux côté de Kohaku, de part sa gigantesque longueur, mais seul l’un d’entre eux, eut une occasion de surprendre la divinité, et tenta sa chance, son dard jeté droit devant lui.

« C’est quoi d’ces saloperies !? »




Documents :
 
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

[Quête] La Toile de l'Artiste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Du nouveau sur la toile--L'autreTV.com
» Yosei, l'étoile du matin
» Boule de poil sur la toile
» Poussière d'Étoile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: La Forêt de Jade-