[Quête] La Toile de l'Artiste - Page 3

Partagez | .
 

 [Quête] La Toile de l'Artiste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Admin
Kohaku
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : lordeeas - Kohaku river Spirit - Deviantart
Date d'inscription : 19/08/2013
Messages : 753
Double Compte : Imaq
Liens vers la fiche : Dragon du Vent
Elément : Air
Invocation(s) : Le Vent et la Foudre.
Invocateur : Eleanör
Inventaire : Deux épées :
Anubis :
Tranchant ● ○ ○ ○ ○
Résistance ● ● ● ● ●
Maniabilité ● ● ● ● ●

Horus :
Tranchant ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ● ○
Maniabilité ● ● ● ○ ○

Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #51 écrite Jeu 8 Juin - 16:06

Rien ne répondit au demi-dieu bien entendu. Un tonnerre lointain roula dans sa gorge comme le grondement d'un crocodile. Sens en alerte, la foudre de ses moustaches se résorba alors qu'il tournait la tête en toute direction pour identifier ce qui semblait le narguer. Ses oreilles s'agitèrent vaguement aux craquements des pas du peintre dans la neige ou encore aux bruissements de tissus et de papiers qui venaient de la tente où s'était introduite l'humaine au parfum de fleurs. Non tout cela était des sons qui n'annonçaient rien de menaçant... Pourtant il savait que la menace était là.

Soudain des grattements anormaux dans le sol se firent entendre. Il n'y avait pas un ennemi tapi, mais plusieurs, des insectes de la taille de petit mammifères qui firent claquer des mâchoires le dragon. Venin. La forme scorpioïde de ces créatures le laisser suspecter. Et l'état étrange du camps semblait le confirmer. Le chaos gagna l'endroit suite à l'invasion inattendue. Le reptile de nacre joua des pattes pour ne pas se laisser toucher par l'une des créatures grouillantes mais l'une d'elle parvint à le prendre de court. Ne voulant pas vérifier par lui même la théorie du poison, il préféra prendre son envol avec un grognement d'agacement.

« En scelle ! Ne restez pas là ! »

Le demi-dieu décrivit un cercle au dessus d'eux, guettant le départ. Ce dernier s'imposait comme une évidence urgente à ses yeux. Si Nérée regagnait sa monture, ou si la situation semblait l'exiger, il volerait en rase-motte pour emporter le peintre hors de danger dans ses serres. Ils éviteraient ainsi la perte de temps que pouvait occasionner de faire monter l'humain avec l'une des cavalières ou une blessure inutile.

[Mana restant : 7 - Endurance 54]




Voix de Kohaku.
Comment bouge Kohaku:
 


Ordres d'Eleanör:
 
▲ Succès ▲


Dernière édition par Kohaku le Mar 13 Juin - 14:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Eleanör
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 20/12/2015
Messages : 119
Liens vers la fiche : Fiche de présentation
Elément : Air
Métier : Apprentie Aventurière et Apprentie Chasseuse
Invocation(s) : Kohaku, Mon Dragon des Vents ♥
Inventaire : Arc en Bois d'If
Précision ● ● ● ○ ○
Puissance ● ● ○ ○ ○
Résistance ● ● ● ○ ○
Dégâts : 4
100%

Carquois |58/60|
► 20 Flèche Simple
Dégâts : 4
► 08 Flèche Enflammées
► 10 Flèche Glacée
► 05 Flèche de Foudre
► 10 Flèche Paralysante
► 05 Flèche Lumineuse

Sac sans fond
Equipements:
 

Provisions:
 

Divers:
 


Sorts : Invoquer un Dragon de Jade ♥️
Inventaire▲

Aventure #52 écrite Mar 13 Juin - 13:39





Tome 3 : L'Aventurière.

Chapitre Premier
Sauvetage

Mon regard transperça la Dame aux Fleurs, que j’imaginais naïvement s’approcher pour retrouver la proximité de la chevauchée. Mais je n’étais qu’en erreur. Ce qui l’intéressait n’était autre que le peintre, une nouvelle fois. C’est lorsqu’elle le détacha, lui qui était mon « prisonnier » et non le siens, que mon regard s’assombrie à son encontre. Pourquoi venir s’occuper de cet homme, et veiller à ce qu’il soit libre de nous causer de nouveau un tord sous son envie de retrouver ses peintures et autres bricoles d’artiste inconnu ? Tandis que Nérée prenait le chemin des corps pour les observer d’un peu plus près, je descendais de ma monture pour récupérer mon arc sur l’autre, avant d’y revenir en prenant soin de faire remarquer à notre nouveau compagnon, que je me retrouvai de nouveau armée si l’idée lui prenait de vouloir user maladroitement de sa liberté de mouvements.

Sur mon perchoir, j’observai sans réel intérêt la scène. Une étrange réflexion me vint alors. Je n’avais pas cette envie désagréable, ce mal être déjà vécu, à la vue des corps. M’y étais-je déjà habitué ? Ou étais-ce simplement dû à leur état n’étant pas des plus répugnants ? J’espérai que c’était cela. L’idée d’être indifférente face à la mort, de surcroît si tôt dans mes aventures, me déplaisait. Kohaku voudrait certainement que j’atteigne cette froideur au plus vite, mais pour ma part, je ne souhaitai pas perdre l’humanité qui me fut inculquée. Toujours silencieuse, je les regardai tous s’intéresser, d’une manière ou d’une autre, à ce campement morbide. Je n’y voyais pourtant rien d’intéressant pour ma part. Les morts étaient encore nombreux loin des murs protecteurs de la Capitale, en dépit d’une Garde ayant pour tâche de l’empêcher. Ils n’étaient que des victimes de plus, pour lesquels nous ne pouvions rien.


Une certaine impatience commençait à venir, lorsque l’avertissement du Dragon de Jade raisonna dans le silence du midi approchant. Un grondement de tonnerre qui lui était propre suivait de près la puissance de sa voix. Son impression ne semblait pas l’avoir quitté, et plus encore, elle se confirmait bien qu’encore sans réelle réponse. Je m’y ma main sur mon arc, prête à en faire usage au besoin, et attendis avec lui. En guise de réponse, je n’eu qu’un bruit inquiétant dans la tante où se tenait Nérée. Sans prendre le temps de réfléchir, ni même de remarquer les créatures sortant petit à petit de la couche de neige à nos pieds, je m’élançai à sa rencontre. Les sabots de ma monture évitèrent de peu les queues pointues des petites créatures qui tentèrent de l’atteindre et me permirent d’atteindre Nérée. Le bras tendu dans sa direction, je l’invitai à monter avec moi à défaut de le faire avec le peintre qui devait avoir pris sa monture pour essayer de fuir.

Ce laps de temps fut dangereux pour mon compagnon de route, qui se cabra un instant sous la douleur du coup reçu. Tapant du pied sur son flanc, je le lançai au galop à travers la tante afin de quitter le campement sans retourner en son centre. Il nous fallait nous éloigner de quelques pas, en espérant qu’il n’y ait pas d’autres créatures de ce genre sous nos pieds aux alentours. Quand j’eu jugé d’une distance raisonnable, atteinte difficilement par un cheval boitant, je me tournai vers la Haute Noble.  


« Tout va bien ? »


Elemiah:
 


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Nérée Helireah
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : New Bride, by Claparo-Sans
Date d'inscription : 22/01/2014
Messages : 528
Liens vers la fiche :
Présentation
Contes de la Dame aux Fleurs
Métier : Noble et Reine des nuages
Invocation(s) : Shénzi ♡ (inactif : Alphikas)
Inventaire :
♔ Bagages:
 

♔ Sac sans fond:
 


Inventaire▲

Aventure #53 écrite Dim 9 Juil - 22:43

Un mince sourire étira ses lèvres. Ses yeux parcourait le parchemin bercé par l’amour et, déjà au plus profond de ses songes naissait une idée bien amusante. Elle allait apprécier ; surtout sa belle.

La curiosité était l’un de ses plus grands défauts. Nérée aimait apprendre, découvrir, mettre son nez dans des choses qui ne la regardait pas. Un défaut qu’elle avait même cultivé ; le pouvoir permettait de nombreuses choses. Après tout, la connaissance était bien l’une des seules armes dans son milieu. Mais peut-être était-ce l’ennui en cet instant qui avait conduit ses pas dans cette tente. Cette fuite incessante et la présence du peintre ne rendait pas le retour aussi agréable qu’elle ne l’aurait souhaité, sans parler de ces futiles cadavres.

Lorsque ses yeux se posèrent sur cette lettre d’amour, l’amusement revint. C’était quelque chose qu’elle connaissait mal, la romance, douce et belle. La jeune femme n’avait pas l’impression d’avoir ressenti un jour un quelconque sentiment envers une autre personne. Elle portait de l’affection envers Maria, ou son fennec, mais c’était bien loin des choses qu’elle pouvait voir à la cour. Peut-être en était-elle un peu jalouse, dans le fond. Ainsi concentrée, elle en oublia un instant ce qui se passait autour d’elle, cette odeur de putréfaction et ce silence pesant.

Elle sursauta. Une de ses mains vint se poser contre sa bouche tandis que l’autre avait renversé par mégarde une pile de livre à ses côtés. La douleur soudaine lui avait coupé le souffle. Ses yeux se posèrent sur la petite bête qui en était l’origine et bien vite, les choses s’enchaînèrent. D’autres sortirent de la neige, ses compagnons se mirent à crier, sa belle vint la prendre et en quelques instants, elle se retrouva à fuir avec elle sur son destrier. Il fallait avouer que Nérée avait été quelque peu perdue, l’instant d’un souffle. Elle avait simplement emporté les papiers avec elle, coincé sous sa tenue, s’accrochant dorénavant à la taille d’Eleanör. Ses mains la serrèrent un peu plus.

La douleur n’était pas insupportable ; elle avait connu tellement mieux. Mais cette dernière était assez présente pour lui tirer une petite grimace de mécontentement, d’inquiétude aussi. Après tout, elle avait bien reconnu la bête sur l’un des parchemins et, la potentielle dangerosité d’une piqure. Elle soupira faiblement, posant sans réellement y penser sa tête contre le dos de l’aventurière. Ce voyage était bien amusant mais commençait réellement à se faire long.

« Ca va… J’ai cependant été piquée à la cheville. »

Si la demoiselle avait envie de partir, elle n’avait pas non plus envie de mourir d’une façon aussi pitoyable. Ce n’était pas assez violent à son goût, après tout. Ainsi elle reprit la parole, profitant de ce court moment de tranquillité pour expliquer un peu plus la situation dans laquelle le groupe s’était embourbé. « Dans la tente, j’ai trouvé quelques notes au sujet de ces bêtes. Des scorteras, dont leur piqure est empoisonnée. »

Cela avait au moins le mérite d’être clair et concis, même si cela n’était pas une joyeuse nouvelle. C’était de sa faute, elle le savait, et ne voulait pas non plus trop s’éterniser sur le sujet. Si elle savait qu’à la capitale le problème serait très facilement réglé, peut-être que la rapidité devait être de mise. N’en savant rien, et ayant tout de même du mal à réfléchir correctement avec cette douleur latente, elle partagea le reste de ses maigres connaissances sur le sujet.

« Il y a un antidote dans le campement, sinon, nous pouvons attendre d’avoir rejoint Lüh. »

Au moins, la demoiselle revenait avec une lettre intéressante, et ainsi proche de sa belle, elle n’allait pas la laisser une nouvelle fois filer d’entre ses doigts. Etrangement, Nérée appréciait cette promiscuité. C’était juste agréable.



   
   
   


« Oh my God, I see how everything is torn in the river deep
And I don't know why I go the way
Down by the riverside. »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Eleanör
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 20/12/2015
Messages : 119
Liens vers la fiche : Fiche de présentation
Elément : Air
Métier : Apprentie Aventurière et Apprentie Chasseuse
Invocation(s) : Kohaku, Mon Dragon des Vents ♥
Inventaire : Arc en Bois d'If
Précision ● ● ● ○ ○
Puissance ● ● ○ ○ ○
Résistance ● ● ● ○ ○
Dégâts : 4
100%

Carquois |58/60|
► 20 Flèche Simple
Dégâts : 4
► 08 Flèche Enflammées
► 10 Flèche Glacée
► 05 Flèche de Foudre
► 10 Flèche Paralysante
► 05 Flèche Lumineuse

Sac sans fond
Equipements:
 

Provisions:
 

Divers:
 


Sorts : Invoquer un Dragon de Jade ♥️
Inventaire▲

Aventure #54 écrite Ven 14 Juil - 21:01





Tome 3 : L'Aventurière.

Chapitre Premier
Sauvetage

Légèrement inquiète, je me rassurai de la savoir victime d’une simple piqure qui ne paraissait pas la déranger plus que cela. Sans doute avions-nous évités le pire dans cette dangereuse  embuscade. En regardant au loin, j’observai le soucieux Kohaku avec à ses côtés le peintre qui ne manifestait plus aucune envie à vue d’œil de retourner dans la forêt. Nous étions tous à l’abri et disposez à descendre vers la Capitale. Il ne nous restait plus qu’à nous réunir afin de reprendre la route de manière plus calme et sereine. Tapotant sur le flanc de la monture, je le fis avancer vers le reste du groupe mais je dû rapidement le stopper lorsque la noble développa davantage sa situation.

Mon regard inquiet se posa sur elle aux mots inquiétants tandis qu’elle décrivait ce qu’elle semblait connaître de ces créatures étranges. Pourtant, elle ne paraissait pas plus ennuyée de son état. Les yeux écartés, je la regardai sans dire un mot. Pourquoi ne demandait-elle pas à s’emparer de l’antidote à quelques pas de nous ? Hésitante, je fini par me soumettre à sa volonté. Après tout, si elle disait être en mesure de tenir jusqu’à Lüh, capable de supporter le poison, c’est qu’il devait en être ainsi. Claquant la lanière, je relançai notre cheval boitant vers le duo, prenant un soin particulier à éviter le campement et le risque de trouver une nouvelle bestiole sous la neige. Enfin à leur hauteur, j’informai le reste du groupe.


« Nérée et ma monture ont été piquées par ces.. Scor.. Enfin, ces créatures. Elles sont apparemment empoissonnées et un remède se trouve dans le campement. Mais.. Nérée prétend pouvoir tenir jusqu’à la Capitale. Que faisons-nous ? »



Elemiah:
 


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Kohaku
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : lordeeas - Kohaku river Spirit - Deviantart
Date d'inscription : 19/08/2013
Messages : 753
Double Compte : Imaq
Liens vers la fiche : Dragon du Vent
Elément : Air
Invocation(s) : Le Vent et la Foudre.
Invocateur : Eleanör
Inventaire : Deux épées :
Anubis :
Tranchant ● ○ ○ ○ ○
Résistance ● ● ● ● ●
Maniabilité ● ● ● ● ●

Horus :
Tranchant ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ● ○
Maniabilité ● ● ● ○ ○

Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #55 écrite Lun 17 Juil - 11:57

La panique avait gagné le camps. Eleanör avait vite porté secours à sa pair, et le peintre n'avait pas attendu son reste pour grimper sur le dos de la monture de celle qui sentait les fleurs. Cependant Nérée avait été touchée par l'un de ses scorpioïdes, et vu comme l'équidé qui les portait boitait, il avait subit le même sort. Après une distance suffisante du camps, l'Elue d'Aer stoppa son cheval.Un antidote existant au venin des créatures qui avaient surgit de la neige.  Y retourner en l'état était tentant mais le manque à gagner était trop important aux yeux du demi-dieu.

« Nous devrions plutôt rentrer. Si nous y retournons en l'état nous risquons que vos montures soient envenimée plus gravement encore. Que le peintre que nous sommes venus chercher et toi, fille Mahasiah, subissiez le même sort.  Et ensuite ? »

Il attérrit et secoua la tête avant de poser un regard las sur bipède à la crinière de feu.

« Rentrons rendre ce mortel à sa compagne et confier Nérée aux soins de ses serviteurs. Je peux me charger d'emmener Nérée pendant que tu rends ce misérable à celle qui le réclame, pour nous faire gagner du temps.  Ensuite nous pourrons retourner chercher cet antidote pour elle si tu le souhaites. »

Cette idée n'enchantait guerre le dragon, mais connaissant l’entêtement dont pouvais faire preuve Eleanör, il avait choisi de lui proposer une issue à son raisonnement. Et il pourrait ainsi protéger son invocatrice plus efficacement de la nuée d'insectes que d'avoir à veiller sur le groupe entier.




Voix de Kohaku.
Comment bouge Kohaku:
 


Ordres d'Eleanör:
 
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Nérée Helireah
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : New Bride, by Claparo-Sans
Date d'inscription : 22/01/2014
Messages : 528
Liens vers la fiche :
Présentation
Contes de la Dame aux Fleurs
Métier : Noble et Reine des nuages
Invocation(s) : Shénzi ♡ (inactif : Alphikas)
Inventaire :
♔ Bagages:
 

♔ Sac sans fond:
 


Inventaire▲

Aventure #56 écrite Jeu 20 Juil - 14:53


Il fallait avouer qu’elle se sentait mal. Fatigue, tête lourde, elle savait que le poison était en train de se répandre peu à peu dans tout son être. Elle-même ne savait guère si elle était en mesure de se tenir consciente jusqu’à Lüh, mais en cet instant, le choix semblait se porter vers cette option. Elle s’accrochait au dos de l’archère tandis que cette dernière discutait de la situation avec son dragon de jade. Nérée la suivait d’une oreille distraite, non pas que la douleur à sa cheville était insupportable, mais elle se sentait faible en cet instant. N’était-ce pas ce qu’elle était, de toute façon ?

La décision fut prise de rentrer jusqu’à la capitale. Il était de toute façon préférable de fuir les ennuis supplémentaires et d’enfin terminer ce voyage. Là-bas, il serait facile de régler son problème et d’enfin se débarrasser du peintre ; il lui avait même pris sa monture. Dans le cas où l’antidote serait introuvable là-bas, chose dont elle doutait beaucoup surtout en vue de sa position, la possibilité de retourner au camp avait été avancée.

« Ne tardons pas, alors. » Dit-elle simplement, comme pour approuver la décision. La jeune noble n’allait cependant pas se plaindre de sa condition, n’ayant ni l’envie ni l’habitude de le faire. Elle retourna alors dans son mutisme, s’accrochant à Eleanör pour ne point tomber, sa tête toujours posée contre son dos. Elle ferma les yeux, soupirant doucement.

Lutter contre un poison dont les effets étaient inconnus était tout de même quelque chose de distrayant. Elle rencontrait de nouvelles douleurs, guère agréables, mais cela lui faisait un alibi pour se détacher quelque peu de ce qui l’entourait et penser à autre chose. Après tout, ce retour n’était pas propice à la discussion, et converser avec son aventurière pouvait bien attendre leur retour. Là-bas, elles seraient au moins dans un endroit plus calme.



   
   
   


« Oh my God, I see how everything is torn in the river deep
And I don't know why I go the way
Down by the riverside. »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
PNJ
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 382
Liens vers la fiche : Petit rappel avant d'incarner l'une des bêtes d'Arcane :

Comment jouer un Monstre ?
Sorts : Les monstres peuvent utiliser les sorts définis par leur Rang (A, B, C, D, E, F) et leur sous-élément.
  • A= pas de pouvoir magique. (mana : 0)
  • B = contrôle les sorts de niveau 1 et 2 de son sous-élément. (mana : 15)
  • C = contrôle les sorts de niveau 1, 2 et 3 de son sous-élément. (mana 25)
  • D = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3 et 4 de son sous-élément. (mana 35)
  • E = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3, 4 et 5 de son sous-élément. (mana : 40)


Liste détaillée des sorts en bas de cette page
Inventaire▲

Aventure #57 écrite Dim 13 Aoû - 19:18

Peintre

♦ Endurance: 08
♦ Etat: Inquiet
♦ Attaque physique: 2




La discussion fut rapide et la décision tomba au sein du trio qui ne prit pas la peine de s’interroger sur l’avis du peintre, alors resté muet. La compagnie plus improvisée qu’autre chose opta pour la solution amenée par le Dragon Céleste. Posant le pied à terre, l’aventurière débutante aux cheveux de feu aida, non sans une certaine déception, sa proche compagne de route à descendre pour la laisser changer de partenaire. Tenue fermement mais sans risque, elle quitta la terre ferme pour gagner les hauteurs. Kohaku ne prit pas le risque que le froid ou le manque d’oxygène ne la fasse perdre connaissance en se contentant d’atteindre les premiers vents favorables sur lesquels glisser. Le Reptile de Jade ne prit cependant pas son temps et ne se fit pas prier pour presser l’allure autant que la condition humaine permettait d’encaisser.  

Restée sur place, la fille Mahasiah guetta un moment son Serviteur jusqu’à ce qu’il disparaisse, un petit pincement au creux de sa poitrine. Reprenant ses esprits, elle regagna sa monture et voulu entamer la descente jusqu’à la Capitale, mais celle-ci s’effondra pour ne plus se relever. Encore consciente, elle ne bougeait néanmoins pas. Son regard trahissait la souffrance subie et Eleanör n’eut pas le courage de forcer sa monture à un effort qu’elle était bien décidée à ne pas faire.  Prenant place devant le peintre, elle jeta un dernier regard sur son cheval s’étant  allongé sur le côté au sol, elle tapota le flanc de celui appartenant à la Duchesse dans un silencieux adieu.

Les jardins parfaitement entretenus de la grandiose demeure Hélireah fut soudainement soufflé d’un vent anormal qui précéda l’arrivée du Demi-dieu. Des gardes en factions se dirigèrent vers lui, l’arme au clair avant de se stopper à la vue de leur dirigeante. Hésitant, ils semblaient s’interroger sur la réaction à avoir. Etait-elle une captive de la Créature, ou rentrait-elle tout simplement chez elle après cette absence par un moyen pour le moins.. Non ordinaire ? La question n’eut pas le temps de les faire réfléchir car déjà une voix s’élever pour appeler à un médecin, avant que l’être divin ne reparte sans demander son reste. Les pas se pressèrent, les regards des jardiniers et autres domestiques se tournèrent, des souffles se coupèrent. La Duchesse ne se relevait pas.

« J’espère que ton amie n’a rien. Vous avez sacrément risqué votre vie pour moi, d’jà avec la sacrée bestiole tout à l’heure. J’m’en voudrai de causer la mort de cette.. »

Le regard froid et menaçant que lui lança la cavalière expérimentée lui fit comprendre que son intérêt résidait dans le silence. L’abandon de son destrier lui pesait lourdement et imaginer qu’elle puisse avoir la mort de Nérée en plus lui déplaisait au plus haut niveau. Si bien, que l’évocation d’une telle possibilité était strictement interdite. Les yeux vers le ciel, elle avait lancé le dernier cheval restant au galop, profitant que les chemins étaient de nouveau fréquentés par la Garde Dorée pour ne pas s’intéresser à d’éventuelles menaces. Mais les hauts murs de la cité princière étaient encore à une bonne heure, et cela, sans prendre en compte la pause que réclamerait fatalement la noble monture. Malgré cela, un début de sourire se dessina sur les lèvres de la nordique, lorsqu’une ombre la survola à grande allure.

Au domaine des Hélireah, tout le monde s’était empressé de mener avec autant de délicatesse que la douleur devenu intense à la limite du supplice, imposait. Chacun des visages que le cortège de gardes croisa jusqu’à la chambre principale était marqué d’une sincère inquiétude. Lorsque les portes de la pièce privée claquèrent, elles se fermèrent sur un écho de murmures curieux. Sur son lit, la Duchesse ne pouvait pas s’empêcher de tendre sa jambe, aux muscles entièrement contractés et aux veines apparentes. Très vite, les médecins du domaine traversèrent un regroupement qui leur réclamait des nouvelles bien qu’ils n’en eurent aucunes. Imposant une fois sur place qu’une distance soit respectée, les gardes présents vidèrent la pièce et ils ne se retrouvèrent plus qu’à trois. Quelques questions plus tard, dont les réponses furent surtout apportées par les papiers que Nérée avait précieusement gardés, et les médecins prirent conscience de la situation.

« Je pense savoir de quoi il en retourne. » S’exclama soudainement le plus âgé des deux, avec une pointe d’incertitude dans la voix.
« Nous le savons, c’est un venin mortel ! » Répondis presque aussitôt le second.
« Je n’en suis pas convaincu. » Reprit-il presque aussitôt, effleurant doucement la jambe parfaitement raide aux veines gonflées. « Voyez vous-même. D’après moi, c’est un paralysant. Puissant, douloureux, mais en rien mortel. » S’expliqua-t-il avec un semblant de sourire se voulant réconfortant. « Du moins, pas lorsque l’on se trouve dans un lit loin de toute nature ou route malfamée. »

L’échange continua encore quelques secondes, avant qu’un choix ne soit amené à Nérée.

« Madame la Duchesse, voici deux fioles. La bleue contient un anti-paralysant puissant qui mettra fin à vos douleurs et à la propagation du venin. La rouge, contient de quoi soigner le plus mortel des poisons des races scorpioïde de notre île. Le problème, c’est que les deux ne peuvent être ingéré en même temps pour des raisons moléculaires dont nous n’avons, de toute évidence, pas le temps de développer. »
« Duchesse, il nous faut attendre au minimum deux heures après la première de votre choix, pour pouvoir en toute sécurité vous prescrire la seconde. Mais il est possible, que ce temps vous manque.. » Concluait-il avec une note de tristesse dans sa voix, qui se trouvait également sur le visage du second.
« Vous devez choisir lequel vous souhaitez prendre, nos avis divergeant entre nous.. »


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Nérée Helireah
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : New Bride, by Claparo-Sans
Date d'inscription : 22/01/2014
Messages : 528
Liens vers la fiche :
Présentation
Contes de la Dame aux Fleurs
Métier : Noble et Reine des nuages
Invocation(s) : Shénzi ♡ (inactif : Alphikas)
Inventaire :
♔ Bagages:
 

♔ Sac sans fond:
 


Inventaire▲

Aventure #58 écrite Mer 30 Aoû - 12:34

Les choses étaient plutôt floues dans son esprit, depuis la piqure. La douleur, l’angoisse, l’envie aussi, tout cela se bousculait pour espérer prendre la première place sans jamais l’atteindre. Elle semblait voler dorénavant, elle volait, et les souvenirs de la bataille contre l’araignée et du retour vers Lüh assez mouvementé étaient bien loin. Elle se sentait à la merci du dragon de Jade qui la transportait, mais aussi sous sa protection. C’est lui qui la transportait aussi rapidement que possible vers son domaine. Peut-être n’allait-elle jamais revoir Eleanör ; cette pensée la fit sourire.

A force, la jeune femme ne sentait plus réellement la douleur, quand bien même on pouvait aisément la ressentir pour elle. Elle était arrivée à son domaine et Kohaku était reparti aussitôt, et elle avait été transportée avec tant de précaution jusqu’à son lit. Presque elle ne méritait pas tant. Lâchant un soupir, elle n’écouta que d’une oreille distraite les commentaires de ses médecins, qui avaient toujours servis sa famille. Ils étaient fiables. Pas comme le cerveau de certains.

Puis le silence vint. Nérée mit un temps avant de comprendre le choix qui lui était proposé et le possible impact que cela pouvait avoir sur elle. Bien évidemment, même s’ils étaient fiables, ils n’étaient pas assez fous pour prendre une telle décision à sa place ; ils tenaient à leurs vies. Elle aussi, peut-être. Prenant un petit temps de réflexion, compliqué par la douleur qui l’assommait de plus en plus, elle finit par souffler une réponse avec le peu de forces qu’il lui restait. Elle n’était que très peu endurante, après tout, et son corps avait déjà tenu bien trop longtemps comme cela, éveillé.

« Le rouge est ma couleur préférée. »

On pouvait penser cela guère peu réfléchi, mais la jeune femme trouvait cela bien plus amusant. Après tout, il ne lui restait plus que ça. Se laissant faire, elle se laissa elle-même aller vers le sommeil lourd et incertain, n’en pouvant tout simplement plus. Peut-être que cela ne serait que pour un temps, peut-être à jamais ; elle s’en fichait sur l’instant.


Petite note : finito bye bye enfin pardon de l'attente °°



   
   
   


« Oh my God, I see how everything is torn in the river deep
And I don't know why I go the way
Down by the riverside. »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

[Quête] La Toile de l'Artiste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Du nouveau sur la toile--L'autreTV.com
» Yosei, l'étoile du matin
» Boule de poil sur la toile
» Poussière d'Étoile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: La Forêt de Jade-