Un plat du jour et pas de désert.

Partagez | .
 

 Un plat du jour et pas de désert.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Animateur
Simon De Camina
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : Shingeki no Bahamut
Date d'inscription : 18/07/2016
Messages : 244
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Aventurier
Invocation(s) : Minarîa
Inventaire :
A la ceinture:
 

Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #1 écrite Lun 1 Aoû - 21:02


Pas question de s'attarder en ville plus longtemps que nécessaire. Un peu d'eau, un pipi et c'est parti ! Les deux compères s'étaient lancés à l'assaut du désert sur le coup d'envoi de Simon, jeune tête brûlée au coeur d'or qui s'était élancé depuis quelques minutes dans l'inconnu à vivre allure.

Et il ne fallut pas plus que dix minutes pour qu'il ne ralentisse la cadence et commence à pester contre un des principaux inconvénients du désert : la chaleur. Commençant à dénouer sa cape, il vociféra gentiment ses plaintes répétées par mille voyageurs avant lui.

"Bon sang mais c'est pas possible cette chaleur ! On est en hiver, il pourrait pas y avoir... Je sais pas... Du froid ?"

Rhétorique pure, il avait pourtant parlé de façon audible. Ils n'avaient même pas deux heures de marche mais il espérait déjà y être. Non... Plutôt parce qu'ils n'étaient même pas à deux heures de marche il voulait y être ! Il touchait au but et ne pas pouvoir y courir le frustrait grandement.

Après avoir ôté sa cape, il retira pour la seconde fois de la matinée sa chemise, s'étant déjà préparé à cette éventualité il y a longtemps. Nouant cette dernière autour de sa tête comme lui avait conseillé son frère avant son départ, il avait cependant laissé les deux manches pendre de part et d'autre de sa tête comme une deuxième paire de bras flottant derrière lui. Finissant de nouer sa cape autour de sa taille, traînant par terre à cause de la longueur et de l'épaisseur du tissus, il se tourna vers sa chaperonne, un grand sourire fier sur le visage.

"Et voilà ! T'as vu, je suis pas si mal préparé, hein ! J'avais même prévu ça ! Et si t'as soit, j'ai deux outres de deux litres chacune ! Ha !"

Ses bandages ne lui feraient pas les plus belles marques de bronzage mais il s'en moquait pas mal. Le désert, ce dernier adversaire -qu'il pensait-, il n'en ferait qu'une bouchée !
▲ Succès ▲


Dernière édition par Simon De Camina le Ven 2 Juin - 12:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Ephylix
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2434
Double Compte : Nausicaä Ludwiga
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique !
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Vêtements:
 

Armes:
 

Autre:
 

Sceau personnel:
 


Sorts :
Sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #2 écrite Lun 1 Aoû - 23:02

Era // Ephylix

♦ Etat: Calme // Sous forme humaine
♦ Tsuris: 1432
♦ Mana: 20
♦ Endurance:  11/11 +0
♦ Attaque:  3 +10
♦ Arme:
Horus (épée) [+10]:
 

Inventaire (sur soi):
 
Equipement:
 

La jeune femme suivit le noble dans sa course effrénée. cela se voyait qu'il avait hâte de rallier le temple. Quelle fougue, quelle énergie. Cela lui donnait légèrement mal à la tête mais elle ignora cette douleur purement humaine. Elle se contentait de suivre le jeune homme, surveillant les alentours en quête d'un quelconque danger. C'est qu'il n'était pas des plus discrets... Néanmoins, il sut refréner, qui l'eut cru, ses ardeurs pour se poser et faire les derniers préparatifs avant de s'aventurer dans le désert qui s'étendait au loin.

Elle l'attendait, près de cette auberge, adossée au mur de la bâtisse. Ses poches étaient lourdes et bien gonflées. Elle avait besoin d'une besace... La blonde regarda à droite puis à gauche. Elle soupira avant de se diriger vers les écuries. Avec un peu de chance... Et de la chance elle en avait, enfin, pas tout le temps. Qui aurait pu croire qu'il y aurait des hommes ivres ici et à cette heure de la journée ? On devait approcher les treize heures de l'après-midi. Mais fort heureusement, le soleil n'était pas haut en cette saison hivernale.

Era sourit donc en voyant ces deux hommes dormir à poing fermés, une bouteille dans la main et une sacoche à leur côté. Elle en saisit une, la plus grande, et fouilla l'autre en toute discrétion. Les deux hommes étaient tellement bourrés qu'ils ne l'entendirent pas, ni même les chevaux qui s'agitaient à côté d'eux. Sa chasse fut d'infortune car elle ne trouva qu'une bourse emplie de 50 tsuris dans le second sac.

Elle hausse les épaules et retourne près de l'auberge, attendant Simon. elle profita de sa nouvelle sacoche pour y ranger ses affaires et fouiller dedans. Ca n'était pas fructueux non plus. 100 tsuris, tout au plus ainsi que de la viande séchée et un couteau.
La jeune femme relève la tête à l'arrivée de son client et sourit doucement. Elle avait remit sa capuche et s'avançait vers lui qui ne pouvait contenir sa joie et sa bonne humeur.

Ils prirent le chemin du temple. un chemin tracé dans le sable. Le désert, cet endroit où seule la mort survivait. Elle frissonna. Elle n'aimait pas tellement cet endroit sans vie. Outre la chaleur, c'était l'idée qu'en se perdant ici, personne n'arrivait à survivre. Les humains avaient de drôles d'idées que de se promener dans un tel endroit.

La chaleur de l'après-midi cognait fort sur les deux aventuriers. Le plus jeune, quoi qu'elle ne savait pas son âge en fait, s'arrêta soudainement, la tirant de ses pensées. Il râle et commence à se mettre à l'aise. Comme tout inconscient l'aurait fait. Elle grimace et s'approche de lui. Ephy connaissait les dangers du soleil dans un tel endroit. elle savait qu'il fallait rester couvert malgré la chaleur. Toujours encapuchonnée, la jeune femme regarde Simon sans arriver à détacher son regard de son torse. elle se gifle mentalement, elle qui était si désintéressée pourtant, et se concentre sur le visage du jeune homme.

"As-tu seulement déjà mis les pieds dans un désert, jeune homme ? Sache qu'ici, tes plus grands ennemis sont la soif, le soleil et la solitude. Tu as déjà fait une erreur. Se découvrir est fatal car le soleil tape si fort ici qu'il te brûle la peau. Alors rhabille toi et combat la chaleur par la force de ton mental."

Elle soupire et croise les bras avant de reprendre.

"Second point : l'eau. Ici c'est une denrée rare et ce n'est pas avec six litres d'eau que nous allons tenir l'aller et le retour, surtout si, comme la plupart de ces inconscients, tu te baffres d'eau sans la préserver."

La chevalière secoue la tête puis se met à regarde l'horizon en attendant qu'il se rhabille. Oui, il ne devait pas être très âgé. Il était inconscient, naïf et avait un visage qui faisait pencher la balance en faveur d'un jeune âge.

Détail:
 
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Animateur
Simon De Camina
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : Shingeki no Bahamut
Date d'inscription : 18/07/2016
Messages : 244
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Aventurier
Invocation(s) : Minarîa
Inventaire :
A la ceinture:
 

Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #3 écrite Mar 2 Aoû - 12:20

Simon détacha naturellement sa cape pour la poser sur ses épaules sans la fermer. Cette chaleur, c'était l'horreur. Qu'elle le prenne pour plus bête qu'il ne l'était ne l'embêtait pas tant que ça mais lui donnait envie de la taquiner à son tour. Combattre la chaleur par le mental serait pour lui comme une partie de plaisir cependant, il ne fallait pas négliger la force de la volonté qui animait le jeune homme.
D'une voix presque moqueuse, il lui répondit en ricanant.

"Tu n'as pas de peau sur le visage, toi ? Il me semblerait que se couvrir la tête serait quelque chose de vital dans le cas de figure où le soleil brûlerait tout... Et ne t'inquiète pas pour l'eau ! On m'a dit de boire par petite gorgées et s'humecter régulièrement les lèvres pour ne pas qu'elles sèchent trop. Je t'en bouche un coin, hein !"

Un avait rabattu les deux manches autour de sa bouche pour se protéger au mieux des rayons et laisser le moins de peau possible accessible au vilain soleil qui n'avait pas encore fini son ascension. Il reprit cependant la parole en ignorant la chaleur, finalement content d'avoir les bras bandés pour les sortir de temps en temps de la cocotte minute qu'était devenue sa cape.

"J'ai l'impression de devoir choisir mon mode de cuisson : grillé ou à l'étouffée. Haha ! Ne t'inquiète donc pas tant que ça, la solitude, quand on est deux, c'est pas censé être le plus gros problème normalement. D'ailleurs ça me fait penser, tu vas faire quoi pendant que je serai dans le temple ?"

Question qu'il avait posé à la légère mais qui lui avait décollé son sourire du visage. Il lui paraissait cruel de la forcer à rester pendant des heures et des heures d'errance pendant lesquelles il chercherait la bonne invocation.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Ephylix
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2434
Double Compte : Nausicaä Ludwiga
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique !
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Vêtements:
 

Armes:
 

Autre:
 

Sceau personnel:
 


Sorts :
Sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #4 écrite Mar 2 Aoû - 13:33

Era // Ephylix

♦ Etat: Calme // Sous forme humaine
♦ Tsuris: 1432
♦ Mana: 20
♦ Endurance:  11/11 +0
♦ Attaque:  3 +10
♦ Arme:
Horus (épée) [+10]:
 

Inventaire (sur soi):
 
Equipement:
 

La jeune femme, bras croisés, fusillait du regard le gamin. Elle avait froncé les sourcils et avait très mal pris ces taquineries. Le manque de sommeil et les événements précédents n'arrangeaient rien quant à sa fatigue grandissante. Elle piquerait bien un somme en fait... Mais où ? L'idée lui vint de retourner au port pour aller grassement dormir dans une auberge. Mais elle ne pouvait abandonner cette tête brûlée ainsi, en plein milieu du désert. Il était tellement borné et naïf qu'il finirait bien par se perdre et ses 500 tsuris avec lui. Doucement, elle secoue la tête et se met à avancer sur ce chemin de sable.

"Tu m'en diras tant une fois que tu auras choppé une insolation," murmure-t-elle entre ses dents tout en accélérant le pas, légèrement énervée et vexée qu'il ne prenne pas assez au sérieux ses conseils.

Elle ne répondit pas de suite à la question de Simon, le boudant allègrement il faut le dire. Oui, elle boudait et oui elle se comportait de façon enfantine. Cependant, pour sa défense, elle n'avait jamais été très bonne joueuse et se vexait à la moindre remarque. Non, en fait, ça ne la défendait pas du tout... Elle soupire et continue sa marche dans le silence le plus complet. Son épée frappait de façon régulière sa cuisse et le fourreau, du moins le bout qui dépassait de sa cape, commençait à prendre la chaleur. La lame sera sûrement bien brulante une fois arrivés au temple. De quoi faire cuire une bonne tranche de viande !

"Je ne sais pas, je vais t'attendre dans le temps, au frais, sûrement et piquer un somme. Je ne peux pas me permettre de t'abandonner ainsi, tu serais bien capable de te perdre dans le désert et une invocation nouvellement sortie de son temple ne te sera d'aucune utilité," maugréa-t-elle.

Il fallait dire qu'à part Nephylim, Kohaku, Cheshire et tous ceux de cette stupide team qu'ils avaient créé du temps des humains, elle ne pouvait pas se blairer grand monde du côté des enfants divins. Et puis elle avait jeté son dévolu sur cet enfant qui lui rappelait Calann. Elle savait parfaitement que son invocateur présent n'avait pas besoin d'elle ou de sa protection. Il était un homme fort qui possédait des ressources et cela la vexait grandement. D'où l'envie de lui en faire voir de toutes les couleurs en plus de l'humiliation subie durant son épreuve. Ce n'était pas qu'elle n'aimait pas l'homme, elle avait juste du mal avec son autorité soudaine. Elle était sûre qu'après une bonne conversation autour d'une bière, elle s'entendrait à merveille avec son invocateur et ses plans sûrement bien tordus.

Oui, elle avait envie de protéger Simon comme s'il était son propre invocateur... Enfin, presque. Elle prenait très à coeur son rôle de nounou et était prête à tout pour lui éviter des désagréments. Elle y gagnait au change, au final car elle redorait sa cotte auprès du Seigneur Katar, se faisait un nouvel "ami" au sein de la noblesse et gagnait 500 tsuris pour se payer cette armure.

"Et toi," finit-elle par demander, "pourquoi cherches tu à être accompagné par un enfant d'Ignis ? Sais-tu que l'ardeur qui les consume peut te brûler si tu n'y fais pas attention ?"

Elle avait vraiment un problème avec eux mais qu'importait, elle dirait ce qu'elle pensait de ces enfants divins. Et ainsi, ils continuèrent à marcher sous la chaleur étouffante du désert.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Animateur
Simon De Camina
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : Shingeki no Bahamut
Date d'inscription : 18/07/2016
Messages : 244
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Aventurier
Invocation(s) : Minarîa
Inventaire :
A la ceinture:
 

Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #5 écrite Mar 2 Aoû - 23:41


Simon retint un ricanement lorsqu'il entendit le ton boudeur de la jeune femme fière qui essayait de le prendre de haut. Elle était vraiment géniale. Loin de lui l'envie de la provoquer, il adorait intérieurement le fait de se faire materner.
Alors que la guerrière proposait ses plans d'attente devant le temple, Simon eut envie de l'interrompre. La laisser sous la chaleur à dormir jusqu'à l'évanouissement n'était pour lui pas une option envisageable. Il était prêt à la couper quand une partie dérisoire de la suite de ses paroles le firent tiquer.

"Et moi ? Tu as accompagné tant de gens que ça vers des temples ?"


Il avait penché la tête dun air interrogatif avant d'enchaîner ses explications sur un ton plus héroïque. Ses yeux s'étaient remis à briller sans rapport avec le soleil du désert et son sourire invisible sous son turban de fortune s'entendait dans sa voix.

"Pourquoi au temple du feu, hein ? C'est parce que j'en ai rêvé. J'en rêve depuis plus de dix ans, du jour où je serai capable de trouver l'invocation qui apportera la lumière sur ce monde."

Il serra le poing, regardant Era dans les yeux. Il ne répondait pas seulement à sa question, il essayait  de montrer qu'il n'était pas qu'un simple gamin qui réalisait un rêve.

"Je ne veux pas forcément un fils d'Ignis, comme tu dis. Je veux une invocation capable de m'aider dans ma tâche. A la longue, je serai sans doute amené à en avoir davantage pour me permettre de réussir dans mon but ultime. En attendant, ce dont j'ai besoin, c'est un symbole. Je veux l'invocation de lumière qui sera le symbole du nouveau monde purifié. Une icône du bien qui recouvrira le monde."

Sa voix était plus grave qu'auparavant. Il souriait encore mais on ne distinguait pas de plaisanterie ni de légèreté dans ses propos. Du moins pas quand il évoquait sa vision de l'avenir... Quand il reprit la parole, il avait de nouveau retrouvé son ton naïf et plaisantin.

"Et c'est pour ça que je peux pas te laisser dormir dehors en m'attendant ! Imagine la réputation du sauveteur qui laisse sa protectrice se transformer en grillade pendant son premier périple ! Hahaha ! La carrière la plus courte de l'humanité ! Nan, franchement, ça s'était pas mieux que tu m'attendes au village ? La route est toute tracée depuis le temple et j'aurai mon invocation, le retour ne devrait pas être si problematique."

Il avait dit ça gentiment, comme pour la rassurer. Son but n'était pas de se séparer d'elle mais il voulait la ménager. Incapable de résister à l'envie de faire le bien autour de lui, Simon s'était encore une fois laissé aller...
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Ephylix
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2434
Double Compte : Nausicaä Ludwiga
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique !
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Vêtements:
 

Armes:
 

Autre:
 

Sceau personnel:
 


Sorts :
Sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #6 écrite Ven 5 Aoû - 14:14

Era // Ephylix

♦ Etat: Calme // Sous forme humaine
♦ Tsuris: 1432
♦ Mana: 20
♦ Endurance:  11/11 +0
♦ Attaque:  3 +10
♦ Arme:
Horus (épée) [+10]:
 

Inventaire (sur soi):
 
Equipement:
 

Elle soupire tout en haussant les épaules. Elle reprend sa marche, transpirante, fatiguée. Elle n'avait qu'une envie : se poser et dormir. La jeune femme passe une main sur son front et s'autorise une gorgée d'eau fraiche, ou presque. Elle soupire de nouveau et répond à Simon sans pour autant le regarder. A voir ainsi, elle faisait plus brigand que chevalière ou même voyageuse.

"Plus que tu ne peux l'imaginer," murmure-t-elle, plus pour elle-même que pour le jeune homme.

Elle en avait fait des allers-retours vers les temples. Elle avait eu le temps de gambader sur l'île à sa guise. Bref, elle avait acquit de l'expérience et savait que les humains, forts de leurs rêves, finissaient toujours par mourir d'une façon ou d'une autre. La jeune femme marchait d'un pas tranquille, ne se souciant pas de ce qui l'entourait. Elle écoutait les pas de son jeune protégé tandis qu'elle essayait de distinguer les contours du temple au loin. Rien à y faire, ils avaient encore beaucoup de marche à faire.

"Hé bien, tes rêves ne font que grandir. Ne voudrais-tu pas, en plus de cela, une armure et une arme de lumière ?" demanda-t-elle d'un ton moqueur mais tout de même affectif. Oui, elle l'appréciait bien et pour autre chose que la récompense, pour une fois. Era sourit pour elle même tout en ricanant doucement.

Mais elle redevint bien sérieuse. Une Invocation qui pourrait l'aider... Ils n'étaient que des esclaves, que des moins que rien. Elle avait eu de la chance d'être tombée sur un maître qui la laissait relativement tranquille malgré les ordres qu'elle avait reçu. Mais combien étaient forcés de faire ce qui ne leur plaisait pas ? Ce qui était contre leurs principes et valeurs ? Sa mine s'assombri.

"T'aider... Elles ne sont que des esclaves. Donne lui un ordre et elle obéira sans broncher. Demande lui les pires choses et elle le fera, sans ciller. Elle ne t'aidera pas, elle ne fera que t'obéir. Toi, le héros de lumière aura pour icône un esclave. Simon, l'esclavagiste de lumière !" finit-elle par dire, cynique et sombre.

Elle se pince l'arrête du nez et sert le pommeau de son épée. Elle vivait mal cette fausse situation de paix entre l'invocateur et l'invocation. Les rapports de domination restaient là malgré tout ce qu'ils diraient. Elle savait parfaitement que Kris pouvait la rappeler à tout moment, sans préavis... Elle n'était pas libre, loin de là. La laisse qui la retenait était tout simplement longue, très longue...

"Me laisser dormir dans le temple ou me laisser retourner au port sous ce cagnard n'est pas bien différent, jeune homme. Et sur mon honneur de chevalier de la maison Katar, je refuse de laisser mon client revenir seul, accompagné d'un être divin ou non. Il en va de ma réputation auprès de mon maître et du peuple."

Elle fait une pause avant de reprendre, sévère.

"Et vous n'avez rien à y redire, Simon De Camina, ceci est ce qui scelle notre contrat. Je vous suivrais jusqu'à ce que vous reveniez sain et sauf au port et même à Lüh."

Elle se retourne pour lui faire face. Ses yeux, d'un turquoise magnifique, irréel, brillaient d'une lueur froide, glaçante même, qui arrivait à rivaliser avec la chaleur du désert. Elle pose un genou à terre devant le jeune noble, tête baissée, comme tout chevalier le ferait devant son maître ou tout autre noble.

"Je le jure sur mon honneur de chevalier. Moi vivante, je ne vous lâcherais pas tant que ma mission ne sera pas accomplie, Seigneur."

Era avait prononcé ces mots de façon solennelle. Elle serrait également les dents. Etre chevalier ou être Invocation cela ne changeait rien, elle demeurait au service d'un autre.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Animateur
Simon De Camina
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : Shingeki no Bahamut
Date d'inscription : 18/07/2016
Messages : 244
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Aventurier
Invocation(s) : Minarîa
Inventaire :
A la ceinture:
 

Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #7 écrite Ven 5 Aoû - 19:11


Simon n'avait pas vraiment tendu l'oreille aux marmonnements qu'elle prononça. Le vent du désert coupa les mots prononcés trop faiblement et son turban finissait d'étouffer les syllabes incompréhensibles.
Contrairement aux propos suivant qu'il entendit plus que bien et qui résonnèrent dans son esprit pendant quelques secondes. Il eut envie de lui répondre d'un ton enthousiaste sur le sujet mais s'interrompit lorsqu'elle reprit la parole avec un ton aussi tranchant qu'une lame acérée. Blessante. Elle avait été injuste avec lui sur ce coup. Un léger pincement au coeur, il préféra garder le silence quelques instants qu'elle utilisa pour continuer à parler.
Elle était devenue étrangement bavarde, sans doute était-ce un des effets secondaires de la chaleur...

Il se fichait pas mal de la raison pour laquelle sa langue se déliait en vérité.
La suite de ses propos sonna de façon plus juste et sincère aux oreilles de l'apprenti héros. En tant que noble, il n'était pas rare qu'il voit des combattants s'agenouiller devant lui mais elle n'était pas "une combattante". Elle était "la" combattante qui l'accompagnait et qui l'avait traité de sale noble. La combattante avec qui il avait discuté de ses rêves. La combattante qu'il avait défié en duel et qui l'avait mis au tapis en lui réduisant les bras au stade de compote violacée. La combattante qui s'était en suite effondrée sur son épaule pour pleurer avec une sincérité éblouissante.
Elle n'était pas n'importe qui.
Lorsqu'il lui répondit, son ton calme mais chaleureux fut accompagné d'une main tendue.

"Relève toi, Era de Katar. Je ne suis pas un esclavagiste ni un client méprisant. Tu as raison, je n'aurais pas du essayer de t'imposer ma volonté, j'espère que tu ne m'en tiendras pas rigueur."

Il la regarda droit dans les yeux, supportant de froid glacial de la turquoise grâce au marron chaud de ses propres prunelles. Il était sincère et s'adressait à elle sur un ton bien différent de celui du noble qu'il laissait penser être.

"J'accepte avec honneur la protection que tu m’octroies et me montrerai digne de la loyauté dont tu fais preuve. La famille Katar a de la chance de t'avoir, Era. Tu fais honneur à la famille que tu représentes. Cependant..."

Il ferma les yeux une seconde. Lorsqu'il les rouvrit, un feu ardent y brûlait, ne craignant plus le froid dégagé par la jeune femme. Les sourcils froncés, le ton presque aussi sec que l'air qu'ils respirait, il reprit.

"J'aimerais que tu ne salisses pas pour autant ma réputation. De Camina ou non, je suis Simon, l'homme qui apportera la lumière sur ce monde. Je ne fais jamais deux fois la même erreur, Era de Katar, jamais plus je ne tenterai d'imposer ma volonté. Ce n'est pas un objet dont je me sers mais mon ombre de lumière ! Nous agissons comme un seul être radiant dont le seul but est d'amener la paix sur ce monde. Sa volonté est mienne, mes yeux sont les siens, je me battrai pour sauver nos vies pour qu'elle puisse sauver celles du monde entier à mes côtés !"

Légèrement essoufflé après s'être emballé, il avait pointé son doigt vers les cieux comme par réflexe durant sa tirade. Lorsque ce dernier redescendit à sa place initiale, le long du corps de son propriétaire, il enchaîna plus calmement.

"Il y a pour moi une différence fondamentale entre ce qu'on peut faire et ce qu'on veut faire, Era. Tout le monde est capable d'ignorer la misère de ce monde, de tuer, de voler pour survivre, même moi s'il le faut... Mais je veux changer quelque chose à cette misère. Y arriver par la contrainte serait lâche et hypocrite. A la guerre comme à la guerre, seuls la parole et les armes sont capables de changer le monde en profondeur. Et si ce monde ne peut être sauvé, alors j'en créerai un de mes propres mains. Je chercherai des gens prêts à me suivre et m'installerai sur des terres où le mal ne sera pas admis. Cette perspective m'effraie et je ne veux m'y résoudre car cela voudrait dire que le reste du monde serait condamné... Je veux me penser capable de sauver le monde pour pouvoir trouver en moi la force de le faire."

Un sourire mi-figue, mi-raisin se dressa sur le visage du jeune homme. Même s'il créait son monde parfait, il ne voulait pas abandonner l'actuel. Et il savait pourtant au fond de lui que cette perspective n'était pas exclue. Ses rêves le rattachaient à la réalité qu'il voulait fonder et il s'y agrippait de tout son être. Il réussirait. Il fallait qu'il réussisse.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Ephylix
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2434
Double Compte : Nausicaä Ludwiga
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique !
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Vêtements:
 

Armes:
 

Autre:
 

Sceau personnel:
 


Sorts :
Sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #8 écrite Dim 7 Aoû - 0:24

Era // Ephylix

♦ Etat: Calme // Sous forme humaine
♦ Tsuris: 1432
♦ Mana: 20
♦ Endurance:  11/11 +0
♦ Attaque:  3 +10
♦ Arme:
Horus (épée) [+10]:
 

Inventaire (sur soi):
 
Equipement:
 

Un noble... qui n'en était pas un... La chevalière redresse la tête et saisit la main tendue, plus en gage d'amitié que de réelle nécessité. Elle se relève donc, droite, froide, impénétrable malgré la lourde chaleur du désert. Une légère brise chaude venait souffler dans leurs vêtements, les réchauffants plus encore. Elle avait le visage fermé et les yeux froids. Elle demeurait légèrement énervée. Mais surtout vexée qu'il veuille ainsi se débarrasser d'elle.

Croisant les bras avec raideur, elle écoute et observe ce jeune homme qui repartait dans ses délires, convaincu. Elle soupire. Il se lançait sur un débat qu'ils avaient déjà eu et elle n'avait nullement envie d'en parler à nouveau. Elle se contente donc de hocher la tête, impassive, puis de reprendre sa marche dans le désert brûlant. Elle n'abandonnait pas le jeune noble, loin de là, elle marchait juste devant lui, observant la route pour traquer le moindre danger. La moindre anormalité. Elle avait serré les poings. Elle digérait très mal ce discours. Elle ? Salir le nom de ce noble ? N'usait-il pas de son titre quand cela l'arrangeait ?! Elle grogne, énervée par l'attitude de cet enfant trop naïf.

Mais son instant de bouderie ne dura pas car elle se retourna vivement, se jetant sur le jeune homme sans lui demander son avis. ayant ainsi perdu l'équilibre, tous deux chutèrent sur le sol ensablé, évitant ainsi une flèche venue de nulle part. En apparence seulement. Concentrée, la jeune femme se relève subitement, dégainant son épée. Sa capuche était tombée, dévoilant ainsi sa chevelure qui semblait plus blanche que blonde. Son regard turquoise scrutait les environs tandis qu'une main était tendue vers Simon, l'intimant de rester au sol pour le moment.

Une seconde flèche vint rejoindre la première. Cette dernière avait été tirée sans intention de toucher. La jeune femme grogne et fronce les sourcils. Où étaient ces bandits ?!

"Montrez vous, bande d'enfoirés !" hurle-t-elle au vent.

Un simple rire se fait entendre puis trois hommes surgissent de derrière la dune. Il fallait s'y attendre. La route menant au temple était semée de dangers comme les bandits ou les monstres. quoi que ces derniers avaient plus tendance à attaquer la nuit et loin des axes de grand passage. Elle serre les dents et observe les quatre hommes. Ils étaient plutôt bien armés. Cependant, un seul portait un arc. Tous avaient au moins une épée et un poignard si ce n'était pas plus. La fuite était à proscrire. Il fallait les affronter.

Ils s'avancent, confiants. La jeune femme, concentrée, jette un rapide coup d'oeil à Simon avant de reporter son attention sur le danger. Il pouvait également y avoir des hommes en grippe derrière eux. Ils étaient mal, très mal...

"Cours te cacher et NE.DISCUTE.PAS !" crie-t-elle à l'intention de Simon en détachant bien ses derniers mots. Elle n'avait pas besoin d'un novice dans les pattes.

Era inspire grandement et se met en garde. Il ne fallait pas qu'elle craque et dévoile sa véritable identité. Il fallait qu'elle protège sa couverture, quitte à simuler un décès. C'était indirectement un ordre de Kris, ne pas nuire à sa réputation. Et au vu de ce qu'elle avait fait sous sa vraie forme...

La chevalière s'avance à pas mesurés vers les bandits, silencieux. Mais ils abordaient un large sourire, très large même. Cela ne sentait pas bon du tout. Elle continue d'avancer, gagnant ainsi du terrain pour permettre à Simon de se cacher, ou d'essayer.

Ils se défiaient du regard, désormais. Ce serait le premier qui craquerait qui perdrait. Elle ne pouvait se permettre de perdre, pas devant le gamin, pas pour son honneur. Son regard si froid brulait désormais d'une intense flamme de colère et de détermination. Sans crier garde, elle engage le combat, brisant ainsi cette bataille de regards.

---------- Infos ----------

Bandit 1

♦ Endurance:  09/09 +0
♦ Attaque:  3 +5 / +6
♦ Arme: Epée [+5] / Dagues (2) [+3]
Bandit 2

♦ Endurance:  09/09 +0
♦ Attaque:  3 +5 / +6 / +5
♦ Arme: Epée [+5] / Dagues (2) [+3] / Arc (15 flèches) [+5]

Bandit 3

♦ Endurance:  10/10 +0
♦ Attaque:  3 +5 / +6
♦ Arme: Epée [+5] / Dagues (2) [+3]

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Animateur
Simon De Camina
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : Shingeki no Bahamut
Date d'inscription : 18/07/2016
Messages : 244
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Aventurier
Invocation(s) : Minarîa
Inventaire :
A la ceinture:
 

Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #9 écrite Lun 8 Aoû - 11:09


Ils étaient tombés lourdement sur le chemin maigre en sable fin et la chute avait été un peu plus rude que prévue pour Simon. Grimaçant un peu en se relevant, il obéit à l'ordre sans discuter. Elle voulait qu'il se mette à l'abri ? Bien, il irait se mettre à l'abri. Elle ne lui avait pas demandé de la laisser s'en charger seule ni de fuir, en revanche. Le blond au turban en profita pour élaborer le genre de plan pour lequel il se savait bon : être imprévisible.
Il courut derrière le monticule de sable le plus proche en vérifiant du coin de l’œil l'endroit où se trouvait l'archer. Espérant qu'Era tiendrait assez longtemps pour lui permettre de lui venir en aide, il commença à contourner la dune en trottinant, bien à l'abri des regards et des flèches. Il avait bien du mettre trois minutes à rejoindre la bonne dune et luttait pour rester le plus discret possible dans le feu de l'action.

La mercenaire avait du tenir seule trois longues minutes. Il ne pouvait rien faire d'autre que lui faire confiance pour s'en sortir. Gagner du temps, se protéger, fuir, peu importe la méthode, elle devait avoir trouvé un moyen de sauver sa vie !

Une fois derrière le bandit, le cadet de la famille De Camina fit honneur aux enseignements de ses proches. Son père ainsi que son frère étaient gardes et ils avaient tous deux insister pour lui apprendre quelques petites prises bien utiles contre tout genre d'ennemi. Assommer sans tuer. Assommer en pouvant tuer. Offrir la possibilité à l'individu de choisir le destin de son adversaire était un des luxes de cette prise qui empêchait l'irrigation du cerveau en oxygène.
Simon avait passé un bras autour du cou de l'archer surpris et se servit de son deuxième bras comme d'un cale pour maintenir la pression sur la jugulaire. Sans bruit, serrant au maximum, il entraîna sa victime derrière la dune où ils étaient. Il fallait plus de cent secondes pour que la personne perde conscience et plus de trois cent pour s'assurer qu'il était bien mort. Le décompte semblait durer une éternité. La douleur de la pression sur ses bras meurtris le faisait souffrir et il se mordit l'intérieur des joues pour de pas signaler sa faiblesse à son adversaire. Les larmes montaient mais il tentait de les transformer en adrénaline pour se donner la force de rejoindre celle qui avait besoin de lui.

Era devait tenir cinq minutes seule contre deux adversaire. Les flèches avaient cessé et devaient facilité ses mouvement en agrandissant le terrain de jeu potentiel. Elle pouvait se déplacer aussi librement que possible après le début de la strangulation du gêneur.

Quatre vingt dix huit, quatre vingt dix neuf, cent. Simon lâcha prise et courut vers la mêlée en dégainant sa rapière. Il ne voyait pas très bien dans quel état elle était mais un deux contre deux était plus facilement gagnable...
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Ephylix
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2434
Double Compte : Nausicaä Ludwiga
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique !
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Vêtements:
 

Armes:
 

Autre:
 

Sceau personnel:
 


Sorts :
Sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #10 écrite Sam 13 Aoû - 13:34

Era // Ephylix

♦ Etat: Blessée // Sous forme humaine
♦ Tsuris: 1432
♦ Mana: 20
♦ Endurance:  05/11 +0
♦ Attaque:  3 +10
♦ Arme:
Horus (épée) [+10]:
 

Inventaire (sur soi):
 
Equipement:
 

Ephy serre les dents plus encore en regardant les trois bandits devant elle. Elle n'avait qu'une idée en tête : les tuer et ainsi assurer la protection du jeune noble. Ce dernier n'avait d'ailleurs pas intérêt à interférer dans sa bataille sinon elle risquait de le frapper un grand coup sur la tête. Mélangez trois grands de naïveté et deux d'inconscience et on obtenait Simon De Camina.
La tigresse se déchainait, enchainant les coups portés et les esquives adroites. Mais à trois contre un, le combat était rude, malgré le fait qu'elle soit expérimentée et non humaine.

Elle avait une forte envie de reprendre sa vraie forme et de les dévorer vivant. Mais elle ne pouvait le faire, tout ça à cause d'un ordre stupide. Elle crache par terre un mélange de salive et de sang. Elle venait de se prendre un coup de pommeau dans la joue. Era était essoufflée mais tenait bon. Ses adversaires étaient coriaces mais ils demeuraient mortels. Sans prendre une pose, elle se jette à nouveau dans la mêlée, évitant de justesse une flèche qui vint frôler son visage. D'un coup rapide d'épée, elle croise le fer avec le plus massif des bandits tout en se défendant. La jeune femme enchainait des pirouettes et des sauts que seule elle avait le secret. Mais tout ses habits la gênaient pas mal dans ses mouvements et elle était contrainte, au final, à choisir des mouvements moins efficaces mais plus pratiques.

Le chevalier poussa un juron lorsqu'elle vit Simon attraper l'archer et le mener loin des regards. C'est décidé, elle le frapperait plus tard. Mais pour l'heure, elle pouvait au moins le remercier de lui alléger son combat.
La jeune femme, vigueur reprise, repart de plus belle, tel un diable. Sans hésiter et sans faire attention aux flèches, désormais, elle enchaine les coups. Elle n'avait encore jamais combattu à deux contre un mais il y avait un début à tout.

Elle arrive finalement à défaire de son arme un des bandits. Ce dernier se rabat alors sur ses poignards de belle taille. Elle grimace mais continue tout de même à frapper, tout en essayant de faire attention à l'homme derrière elle. La jeune femme dansait, une danse endiablée pour sa vie et celle de l'abruti qui l'accompagnait. Elle ne le laisserait pas mourir. Mue par une rage nouvelle, la jeune femme, sans regrets, plante sa lame dans le ventre musclé du bandit. A terre, ce dernier pousse un hurlement de douleur mais cela n'empêche pas Era de pousser la lame jusqu'à rencontrer le sol. D'un coup sec, elle la retire puis la plante dans la tête du gaillard, abrégeant ainsi ses souffrances. Délivrée d'un combat, elle soupire de soulagement mais relâche sa garde bien trop vite. Une faute pour tout bon chevalier qui se respecte.

Ephy se retourne brutalement, ne pouvant pas éviter le poignard qui vient se ficher dans son flan, la faisant hurler de douleur. La jeune femme retire l'arme d'un coup sec, poussant un second hurlement. Une main sur sa hanche, l'autre tenant l'arme, elle défie son adversaire ricanant. Le sang coulait à flot et sa vue se troublait. En soit, ça n'était pas une blessure mortelle si elle était prise en charge assez vite. Il fallait juste stopper l'hémorragie. Juste... Elle sourit doucement avant d'avancer en titubant. Elle ne perdra pas, elle accomplira à bien sa mission, peut importe les coups reçus.
Son bras tendu tremblait, elle perdait de ses forces et le temps semblait s'allonger de plus en plus. Qu'attendait-il pour l'achever ? Pas grand chose apparemment car elle dût esquiver un énième coup porté. son corps agissait sans qu'elle en ait réellement conscience, comme s'il désirait vivre. Que c'était drôle, elle 'était immortelle, ce genre de blessure se résorbait très vite.

Mais voilà, elle était dans un corps humain d'emprunt et cette enveloppe charnelle, bien que renouvelable par la magie, était périssable en bien des points. La jeune femme souffle puis assène un coup de pied dans le ventre du bandit, le déstabilisant un peu. Mais elle perdait toujours autant de sang. Elle avait déjà tenu un long moment pour une humaine. La jeune femme s'effondre sur le sol, essoufflée et incapable de continuer le combat à cause d'une petite blessure. Rien qu'une PETITE blessure de merde !

Le corps humain était vraiment faible.

---------- Infos ----------

Bandit 1

♦ Endurance:  06/09 +0
♦ Attaque:  3 +5 / +6
♦ Arme: Epée [+5] / Dagues (2) [+3]
Bandit 2

♦ Endurance:  09/09 +0
♦ Attaque:  3 +5 / +6 / +5
♦ Arme: Epée [+5] / Dagues (2) [+3] / Arc (09 flèches) [+5]

Inconscient

Bandit 3

♦ Endurance:  0/10 +0
♦ Attaque:  3 +5 / +6
♦ Arme: Epée [+5] / Dagues (2) [+3]

Mort

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Animateur
Simon De Camina
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : Shingeki no Bahamut
Date d'inscription : 18/07/2016
Messages : 244
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Aventurier
Invocation(s) : Minarîa
Inventaire :
A la ceinture:
 

Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #11 écrite Sam 13 Aoû - 16:07


Deux contre un plutôt... Mais en leur faveur cette fois. Ou plutôt un contre un vu l'état dans lequel Era se trouvait. Elle avait beau essayer de comprimer la blessure pour colmater la plaie, Simon voyait au loin le rouge s'étendre sur le tissus grossier. L'adrénaline se fraya un chemin rapidement jusqu'aux récepteurs du jeune noble qui serra les dents en courant aussi vite qu'il le pouvait dans le sable fin.
Sans crier, comme un moustique dépourvu d'ailes, il fondit sur le dernier bandit encore sur pieds et lui asséna un violent tacle dans les mollets, le fauchant violemment. Rapière contre dague, le combat était équilibré. Simon bénéficiait cependant d'un effet de surprise et de la rage de voir son amie ainsi blessée alors qu'elle n'avait rien fait de plus que se défendre d'une attaque injustifiée. Il n'était même pas entièrement redressé quand il décida de profiter de la portée confortable de son arme.

Le bandit taclé ne tomberait pas que sur le jeune blond. Il ne tomberait pas par terre non plus. La lame fine trouva facilement sa route dans la chair humaine. Il avait le bras levé au niveau du visage et la lame perfora la gorge avec une facilité déconcertante.
Simon n'avait pas visé le centre de la gorge, les vertèbres et la trachée bloqueraient l'aiguille qui ne serait pas efficace à son plein potentiel. Non, il fallait viser bien plus finement que ça et il l'avait, cette finesse ! La lame transperça le cou sur le côté droit, visant la jugulaire une fois de plus mais avec l'intention de tuer pour une fois. Une légère rotation du poignet fit tourner la lame de la rapière vers l'extérieur et la chute fit le reste. La gravité donna la force à Simon de couper la chair d'un trait net, arrachant toute la partie droite de la gorge et de la mâchoire du bandit ainsi que son oreille sur le passage.

Le sang gicla avec force et Simon roula sur la gauche en essayant de se libérer de la masse qui s'effondrait sur lui. Il poussa le cadavre sur la droite afin de plonger la blessure sanglante dans le sable et éviter qu'il n'y ait plus d'effusion qu'il n'y en avait déjà eu.
Tremblant, il se redressa. Il n'avait pas porté attention aux cris d'agonie de sa victime ni aux mots qu'avaient pu utiliser Era. L'adrénaline avait réellement agi comme une bulle de protection en focalisant toutes ses capacité à leur plein potentiel sur l'action qu'il avait exécuté avec précision. La tension redescendit tout de même bien vite et c'est un Simon essoufflé qui regarda la mercenaire droit dans les yeux avec un air inquiet.
Elle avait risqué sa vie pour lui. C'était ce pour quoi il la payait mais il ne pouvait cesser de trouver ce besoin futile. Dans "son" monde, les gens n'auraient plus peur de voyager. Sa résolution se raffermit davantage et sa voix s'éleva dans les airs, le sortant de la transe dans laquelle il s'était mis depuis plus de cinq minutes.

"Ça va Era ? Montrez moi votre blessure ! Tenez, prenez un peu d'eau, il faut nettoyer ça vite !"

C'était une plaie ouverte causée par une arme sans doute mal entretenue. Il fallait à tout prix éviter les risques infectieux, son père l'avait déjà bien mis en garde contre ce genre de danger. Il tira une des outres d'eau de sa besace et découpa une longue bande sur sa cape de voyage. Le tissus était épais et absorberait le sang plus efficacement. Imbibant une partie du tissus afin de nettoyer autour de la plaie, il préféra attendre la réaction de la dite blessée avant de panser les blessures.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Ephylix
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2434
Double Compte : Nausicaä Ludwiga
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique !
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Vêtements:
 

Armes:
 

Autre:
 

Sceau personnel:
 


Sorts :
Sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #12 écrite Sam 13 Aoû - 22:12

Era // Ephylix

♦ Etat: Blessée // Sous forme humaine
♦ Tsuris: 1432
♦ Mana: 20
♦ Endurance:  05/11 +0
♦ Attaque:  3 +15 / +3
♦ Arme:
Horus (épée) [+10]:
 
Epée [+5]:
 
Dague [+3]:
 

Inventaire (sur soi):
 
Equipement:
 

Stupide, stupide poignard ! La jeune femme serre les dents tout en appuyant du mieux qu'elle pouvait sur sa plaie ouverte. Oui, en soit, ça n'était pas grave du tout. aucun organe vital n'avait été touché mais elle prendrait du temps à s'en remettre et ça, elle ne pouvait pas se le permettre. Elle se devait de protéger le gamin. Pourquoi n'avait-elle pas accès à ses pouvoirs sous sa forme humaine ?
La douleur la faisait haleter. La chaleur la faisait suer. Le mélange sueur et sang lui collait à la peau, elle avait horreur de ça. Elle lève les yeux vers son agresseur qui souriait, dévoilant une rangée de dents sales. Son regard brillait de joie alors qu'il pointait son épée sous le menton d'Era. Elle serre le poing, impuissante.

Alors ainsi, son épopée s'achève ici ? Elle va retourner dans son temple, attendant sa régénération totale ? Laissant ce môme dans un désert hostile ? Elle sourit, sûrement pas ! Elle se redresse et tente de se relever mais sans succès. Ce corps est faible, trop faible pour supporter sa détermination divine. Elle peste intérieurement tandis que ses mouvements déclenchèrent des gémissements de douleur. De toute évidence, elle venait d'échouer. Elle venait de faire déshonneur à la maison Katar, elle venait de désobéir à son maitre, malgré elle. La sentence des Dieux serait-elle plus dure encore ? Elle ne savait pas, elle n'avait jamais entendu pareille histoire. Elle n'avait jamais entendu dire qu'un demi-dieu avait désobéit à son invocateur.
Elle était déterminée, la rage brillait dans ses yeux mais elle était incapable de bouger. Triste ironie quand on savait qu'elle était surpuissante.

Pourtant, sa "vie" ne s'acheva pas et un héros blond vint la sauver d'une "mort" certaine. Quelque peu surprise, la demoiselle écarquille les yeux en voyant Simon surgir de nulle part, rapière en main. C'est qu'il savait se battre, le môme. Mais allait-il pouvoir tuer ? Il semblerait bien que oui. Lui qui avait tant de valeurs venait de les bafouer. Un monde sans meurtre ? Ne viens-tu pas de tuer ? Un monde où tout le monde est gentil ? Ces bandits l'étaient peut-être ? La jeune femme pousse un ricanement entremêlé d'une toux grasse et douloureuse. Mais son regard en disait long sur ce qu'elle pensait. Elle affichait un faible sourire, contente d'avoir raison sur au moins ce point là: un monde parfait n'était pas possible sans la mort d'autrui.

La jeune femme laissa son sourire tomber pour une grimace lorsqu'il vint, paniquer, lui porter son aide. Il savait y faire, pourquoi n'était-il pas devenu médecin ? Quoi qu'il en soit, elle le laisse panser ses blessures avec les bandes qu'il lui restait de leur combat. Soufflant, elle se redresse et en profite pour boire. Ca allait devenir compliqué de rallier le temple maintenant. Quoi que... Ces bandits ne devaient pas faire le chemin à pied. Prenant appui sur son épée et sur Simon, elle se relève, le gratifiant d'un hochement de tête en signe de remerciement.

"Merci... Ne t'en fais pas, j'ai connu pire," dit-elle néanmoins pour le rassurer. Elle lui sourit avant de regarder plus au loin, derrière la dune. Ephy soupire avant de s'avancer en clopinant vers le premier brigand abattu. Sans remords, elle récupère l'épée de l'homme ainsi que son fourreau. Essuyant rapidement la lame, elle l'attache à sa ceinture. Elle en profite également pour le dépouiller de ses dagues et en lance une vers Simon. Cette dernière atterrit dans un doux son étouffé devant le jeune homme.

Sans rien dire, elle continue son investigation, se promenant tant bien que mal derrière la dune.

"Viens récupérer l'arc de l'homme que tu as assommé !" dit-elle en criant pour qu'il l'entende. Il ne devait rien y comprendre. Comme un chevalier pouvait-il détrousser des bandits de la sorte ? Et bien tout simplement parce que c'était la dure loi de la jungle...

Era s'arrête pour souffler. Bien qu'elle soit plus résistante que la moyenne, il ne fallait pas oublier qu'elle était fraichement blessée et que cela faisait un mal de chien. elle grimace avant de pousser un soupire de soulagement. Ils étaient là, attachés à un piquet. Trois chevaux attendaient patiemment le retour de leur cavalier. Souriant, elle se dirige vers les montures, presque un peu trop vite pour son pauvre corps qui hurle de douleur. La jeune femme détache les trois montures et commence à les conduire vers le jeune noble.

"Nous nous occuperons des sacs plus tard," annonce-t-elle en désignant les sacs accrochés aux flancs des chevaux, "pour l'heure, il nous faut rejoindre le temple du feu avant qu'un autre groupe de bandits n'aie la bonne idée de nous attaquer. Aller, bouge toi et aide moi à monter sur mon cheval," ordonne-t-elle sans froideur pourtant.

Elle avait hâte de partir et d'aller se reposer au frais dans le temple de ses frères et soeurs. Elle avait également hâte de mettre le jeune noble hors de danger, elle ne pourrait pas essuyer une seconde attaque.
Era ne fit aucunement mention du meurtre du jeune homme. Il devait prendre du recul pour réaliser tout cela et ça n'était pas à elle de lui dire.


Détails:
 
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Animateur
Simon De Camina
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : Shingeki no Bahamut
Date d'inscription : 18/07/2016
Messages : 244
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Aventurier
Invocation(s) : Minarîa
Inventaire :
A la ceinture:
 

Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #13 écrite Dim 14 Aoû - 11:14


Simon suivit le mouvement initié par sa nouvelle amie sans réfléchir. Il ne fallait pas réfléchir. Ce qu'il venait de se passer devait arriver : c'était elle ou eux. Elle n'avait rien demandé, ils l'avaient cherché. C'était la justice. Avant de rejoindre l'archer assommé, l'épéiste essuya la lame de sa rapière dans le sable afin d'éviter que la lame ne rouille à cause du sang après avoir rengainé. Le héros retourna derrière la dune chercher l'arc de son agresseur qui finirait sûrement par mourir d'insolation, ainsi inconscient dans le désert. Tant pis, lui aussi l'avait cherché. S'il avait été bon et juste, il serait encore en vie pour longtemps.

L'arc n'était pas de très bonne facture et Simon n'excellait pas dans ce domaine. Il savait comment tirer grâce à ses nombreuses connaissances approximatives mais n'aimait pas l'arc. Les flèches pouvaient être interrompues et le vent décidait du tir plus que l'archer. Une fois le projectile parti, il n'y avait plus de feinte possible, c'était bien trop prévisible. Ou peut être était-ce lui qui était trop fourbe..? Peu importe. Ça servirait quand même pour bluffer au pire. Le carquois qu'il récupéra avec n'était pas beaucoup mieux mais Simon le noua à sa taille sans plus réfléchir.

Il passa l'arc autour de son épaule gauche pour l'avoir directement à la bonne main en cas de nécessité et aida Era à monter sur le cheval comme elle lui avait demandé. Il lui avait fait la courte échelle en accompagnement son ascension et essuya vite fait ses mains sur son pantalon une fois qu'il eut fini. En regardant ses paumes, un nouveau frisson le secoua de la tête aux pieds, lui arrachant un haut le cœur douloureux.
Sans sa légendaire détermination, il se serait très probablement effondré en vomissant. Au lieu de ça, Simon serra ses mains sur ses bras afin de réveiller la douleur de ses ecchymoses récemment acquises. La douleur le sortit de sa torpeur en lui renvoyant une légère dose d'adrénaline.

"Je tiendrai le troisième cheval à la longe, on ne peut pas se permettre d'abandonner une créature innocente."

Il avait besoin de se répéter que ce qu'il avait fait était une bonne chose. Les mauvais doivent périr, ainsi était le chemin qu'il avait choisi d'emprunter. Il secoua la tête pour s'éclaircir les idées. Il avait besoin de changer de sujet. Passant les rênes par dessus l'encolure de la troisième monture, il s'avança vers ce qui semblait être un hongre ou un étalon alezan. Montant sans trop de peine, la main droite sur ses propres rênes, il avança d'une légère pression des mollets pour revenir au niveau où Era l'attendait.

"Et bien finalement on a de la chance !"

Sa voix avait un peu tremblé sur la fin et il se mordit la lèvre inférieure pour faire cesser l'ondulation de cette dernière. Tentant de sourire, il reprit la parole.

"J'espère qu'on n'est plus trop loin, je vais avoir du mal à boire avec les mains prises !"

Pour le coup, le changement de sujet était assez percutant. Il avait réussi à dédramatiser un minimum pour ne pas se mettre à pleurer nerveusement. Lentement, les deux aventuriers reprirent la route du temple du feu, ne tardant pas à voir le bâtiment au loin par dessus les dunes.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Ephylix
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2434
Double Compte : Nausicaä Ludwiga
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique !
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Vêtements:
 

Armes:
 

Autre:
 

Sceau personnel:
 


Sorts :
Sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #14 écrite Dim 14 Aoû - 16:39

Era // Ephylix

♦ Etat: Blessée // Sous forme humaine
♦ Tsuris: 1432
♦ Mana: 20
♦ Endurance:  05/11 +0
♦ Attaque:  3 +15 / +3
♦ Arme:
Horus (épée) [+10]:
 
Epée [+5]:
 
Dague [+3]:
 

Inventaire (sur soi):
 
Equipement:
 

La jeune femme transpirait grandement et soupirait à intervalles réguliers. Elle saisit les rennes de son cheval et attendit Simon. Comme elle l'avait prédit, il commençait à réaliser et n'arrivait pas à l'accepter. Tuer un homme, tel qu'il soit, était l'un des pires péchés dans de nombreuses anciennes religions. Il n'était pas étonnant qu'il ai du mal à s'y faire. Ôter une vie c'était se prendre pour un être divin. Un jeune homme de sa trempe ne devrait pas avoir à tuer, pas de suite.

Elle soupire une énième fois et prend la longe du cheval en plus. Sans parler, elle accroche cette dernière à sa selle. Puis elle pose son regard turquoise, si particulier, dans celui du jeune noble. Une main tremblante et faible vint se poser sur son épaule. Et elle secoue la tête, toujours silencieuse. Il avait changé de sujet, certes, mais elle savait mieux que quiconque qu'il fallait exorciser ces démons infâmes.

Era reprend ses rennes à deux mains et talonne ensuite son cheval pour le faire avancer à un rythme soutenu. Elle ne savait pas s'il y avait des constructions près du temple pour les montures mais il faudrait bien les réhydrater aussi.
Elle se tut une bonne partie du voyage, laissant le temps au jeune garçon de prendre conscience de ses actes et de les accepter. Puis le silence devint trop pesant. S'arrêtant brusquement, à une centaine de mètres du temple, elle saisit le bras de Simon pour le forcer à se retourner vers elle.

Puis sans crier garde, elle le gifla ce qui lui tira une grimace de douleur au passage. Il devait se ressaisir et passer à autre chose. C'était comme ça, la vie sur Arcane était comme ça, cruelle et sans merci.

"Reprends toi, gamin ! Il est passé où le fier héros de lumière qui me cassait les oreilles jusqu'à présent ?! N'as-tu pas agis en héros en me sauvant d'une mort certaine ? Tuer ou être tué, voilà la véritable loi de cette île !"

Elle fait une pause mais reprend aussitôt, plus énergique que jamais.

"Ne fais pas attention à toutes ces lois censées nous protéger. En dehors des villes, le meurtre est monnaie courante, que ce soit dans les Terres de Droit ou de Non Droit. Tuer un innocent est grave, tuer un brigand est légitime !"

La jeune femme était essoufflée mais n'en avait pas fini pour autant. Elle se pince l'arrête du nez, exaspérée et en même temps compatissante envers Simon. Elle n'avait jamais éprouvé de remords à ôter la vie, ou presque. Mais elle savait que cela n'était pas pareil pour les humains qui faisaient ça bien souvent à contre coeur.

"Tu dois te sacrifier pour ton utopie, pour ton rêve. Evite aux autres d'avoir du sang sur les mains et prends ce fardeau pour toi. Tu dois mener à bien tes idées, tu dois avoir ce sang sur les mains pour éviter à d'autres de tuer pour tes rêves. Simon, sois un homme."

Sur ces mots, elle reprend son chemin vers le temple, à cadence lente et douce.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Animateur
Simon De Camina
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : Shingeki no Bahamut
Date d'inscription : 18/07/2016
Messages : 244
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Aventurier
Invocation(s) : Minarîa
Inventaire :
A la ceinture:
 

Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #15 écrite Dim 14 Aoû - 20:01

Elle avait pris les rênes de la troisième bête. Bien que pratique, cela gênait le jeune blond qui se retrouvait ainsi sans rien pour occuper son esprit. Rien de plus qu'une grosse baffe dans sa tête en tout cas. La brute... Il s'était mordu la joue et avait sacrément mal à la mâchoire en plus des bras, de la tête et de la chaleur. Chouette ! Avant qu'il n'ait pu lui demander pourquoi elle avait fait ça, elle s'expliqua, lui passant un long sermon sur la culpabilité et ses devoirs de pseudo héros en herbe.

Elle n'avait pas tort et il le savait. Oui, il savait très bien tout ça, ce qui ne l'empêchait pas d'être un jeune homme instruit qui n'avait jamais été confronté à ce genre de situation auparavant. L'entendre ainsi lui rabâcher ce qu'il savait déjà l'embêtait un peu, jusqu'à ce que son esprit interprète la dernière partie du sermon avec son légendaire optimisme héroïque.
Elle n'avait pas tort, elle avait même entièrement raison ! Elle le poussait à se relever pour qu'il aille de l'avant, dans le but qu'il accomplisse sa destinée !
Simon la regarda dans les yeux avec un air encore plus ahuri qu'avant sur le visage. Ahuri mais serein. Son expression semblait dépourvue des doutes qui l'assaillaient auparavant. Le plus naturellement du monde, il se tourna vers la mercenaire.

"Merci Era. Je n'ai pas l'habitude de tuer mais je pense que tu as raison, il va falloir que je m'habitue à la vue des cadavres. Désolé de m'être un peu laissé abattre, c'était la première fois que je voyais un mort de si près..."

Ses mains ne tremblaient presque plus. Il était fatigué mais pas assommé. Les pensées dans son esprit semblaient rangées dans les bonnes cases et il prit une grande inspiration avant de parler avec aplomb, un doigt accusateur pointé sur son mentor improvisé.

"Cependant... Je refuse de considérer ça comme normal ! Quand le monde sera plus serein, plus personne ne devra mourir de la sorte. Plus de misère ni de jalousie, je supprimerai tous les prétextes pour tuer gratuitement. S'il faut que je fasse don de mon innocence, soit, mais j'irai la récupérer une fois que tout sera fini ! J'en fais le serment sur la vie de cet homme, une fois le monde dont je rêve instauré, il n'y aura plus de victimes injustes !"

Voilà, il était de retour, le Héros de Lumière ! Les sourcils froncé, son habituel sourire déterminé avait retrouvé sa place entre ses deux joues. Talonnant son alezan, il reprit la route du temple du feu pour se réfugier de la claque assommante du soleil de midi. Au moins une claque qu'il aura évité...

"On se rejoint au temple !"

Une main levée vers Era signala qu'il partait en tête au trot. Vingt mètre, ça n'était pas imprudent, si ?
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Ephylix
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2434
Double Compte : Nausicaä Ludwiga
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique !
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Vêtements:
 

Armes:
 

Autre:
 

Sceau personnel:
 


Sorts :
Sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #16 écrite Dim 21 Aoû - 1:31

Era // Ephylix

♦ Etat: Blessée // Sous forme humaine
♦ Tsuris: 1932
♦ Mana: 20
♦ Endurance:  05/11 +0
♦ Attaque:  3 +15 / +3
♦ Arme:
Horus (épée) [+10]:
 
Epée [+5]:
 
Dague [+3]:
 

Inventaire (sur soi):
 
Equipement:
 

"Une innocence perdue l'est à jamais," murmura la jeune femme, légèrement rouge alors qu'elle réalisait le double sens de cette phrase. Elle soupire et sourit doucement tout en secouant la tête qu'elle avait baissé pour regarder l'encolure de sa monture. Nerveuse et fatiguée, elle triture les rênes de son cheval sans oser lever la tête vers le jeune noble. Jeune noble qui ne tarda pas à prendre la fuite, une nouvelle fois, la laissant seule sous cette chaleur écrasante.

Pas qu'elle lui en veuille, loin de là, mais la blessure fraiche accumulée à la déshydratation quasi permanente et à la chaleur, elle se sentait moyennement bien. Le corps humain était vraiment une saloperie de faiblesses ! Talonnant doucement son cheval, elle commence à avancer vers le temps, parcourant de façon très lente les vingt derniers mètres qui la séparait de la prison des enfants d'Ignis.

Bien qu'elle ait sa capuche, la chaleur du soleil lui donnait affreusement mal à la tête. Plusieurs fois elle bu, ne lésinant pas sur les gorgées prises, mais cela ne suffisait pas à calmer cette migraine grandissante. Vingt mètres qui en paraissaient cent alors qu'elle était sur le dos d'un cheval et ne marchait même pas. Elle ferme les yeux un instant, espérant que la douleur cesse. Elle soupire et rouvre les yeux, prend une grande inspiration et passe une main sur son front brulant.

La jeune femme savait que si elle continuait à souffrir ainsi, elle allait retourner dans son temple sans préavis. Et cela elle ne le désirait pas du tout. Ce serait, en quelque sorte, un échec de la mission. Era luttait donc contre la douleur et l'inconfort, résistant du mieux qu'elle pouvait à un retour au temple. Une simple blessure... Le ballotement du cheval n'aidait pas à faire cesser la douleur. L'idéal serait de trouver un équivalent de la morphine de l'ancien monde. Elle savait que le lait de pavot faisait le même effet, mais y avait-il du pavot sur Arcane ? Elle inspire grandement, grimaçant, avant de souffler longuement.

Elle arrivait au temple. Sans descendre de sa monture, elle entre dans l'immense édifice. Il n'y faisait pas chaud, contrairement à ce que l'on pouvait penser. Et pourtant, la chaleur externe semblait avoir augmenté... Ou alors, la magie des Dieux faisait de telle sorte que tout ceci ne soit qu'une illusion pour les humains ? Elle ne savait pas... En tout cas, il ne faisait guère plus chaud qu'en une journée d'été, à midi, dans une plaine.
La jeune femme fini pas mettre pied à terre, non sans quelques difficultés. Elle profite d'une colonne tombée pour attacher les rênes des chevaux. Toujours sans faire attention à Simon, elle se met à fouiller dans les sacoches désormais à eux.

Rien de bien extraordinaire si ce n'est une bourse bien remplie. C'est qu'ils avaient dû en détrousser du voyageur... Elle sourit et range le contenu de la bourse dans sa propre bourse. Elle continue son introspection sans trouver ce qu'elle cherchait : de quoi guérir ou soigner partiellement une blessure. Ces hommes n'étaient pas équipés d'objets magiques. enfin bon.

La chevalière essoufflée s'assoit contre un mur. elle n'était vraiment pas bien et prétendre le contraire serait stupide. Elle regarde le jeune noble avec un sourire désolé.

"Je m'excuse platement de ma faiblesse, messire," commence-t-elle en respectant ces castes qu'elle détestait tant, "je ne pourrais pas vous accompagner plus loin... Néanmoins, je vais vous attendre ici."

Ou du moins essayer, finit-elle par penser. Car il était plus que probable qu'elle retourne dans son temple. Ou alors Kris allait finir par l'appeler. Quoi qu'il en soit, il était assez peu probable qu'elle reste là, assise, à souffrir inutilement.

Détail:
 
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Animateur
Simon De Camina
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : Shingeki no Bahamut
Date d'inscription : 18/07/2016
Messages : 244
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Aventurier
Invocation(s) : Minarîa
Inventaire :
A la ceinture:
 

Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #17 écrite Dim 21 Aoû - 11:32

L'esprit de Simon avait tendance à se disperser beaucoup depuis son entrée dans le temple. Sans doute était-ce la température. Quoi qu'il en fut, la première chose qu'il fit après avoir attaché son cheval et lui avoir donné un peu d'eau fut d'enlever sa cape. Il était en nage. La température excédait facilement les quarante degrés à l'extérieur et s'il restait cinq secondes de plus dans cette fournaise, il risquait de se transformer en joli rôti vapeur.
Attendant qu'Era le rattrape, Simon s'engouffra quelques mètres plus loin dans le temple. Il essayait de rester le plus visible possible, ne s'enfonçant pas dans les couloirs de geôles infinis. Le décors était perturbant. Beau, inquiétant, intimidant, ridicule, il y avait tant d'adjectifs à attribuer aux portes des milliers de geôles du temple... Loin de le décourager, cela le confortait dans le sens où il trouverait ici ce qu'il cherchait.

L'arrivée des deux autres chevaux le firent accourir de nouveau vers l'entrée. Voir la guerrière descendre avec autant de difficultés de sa monture lui pinça le cœur. Un sentiment d'impuissance pure traversa Simon qui serra les poings, cloué sur place. Elle fouillait les sacoches des bandits comme si elle était seule, s'assit comme si rester debout lui était pénible. Avait elle toujours paru si vulnérable ? La plaie était peut être plus profonde qu'elle en avait l'air...
Le blondinet sortit une des outres de sa besace et la tint devant elle sans rien dire. Elle prit la parole à ce moment là. Un sourire gentil se dessina sur le visage d'ange du jeune héros.

"Ne t'excuse pas de faire ton travail. Tu m'as protégé mieux que je n'aurais pu l'espérer et tu es encore en vie. Bois... Bois tout ce que tu veux, cette outre est pour toi."

Il marqua une légère pause avant de reprendre, toujours debout à ses côtés.

"Je ne sais pas pour combien de temps j'en ai. Une, peut être deux heures... Dans tous les cas, je ne pourrai pas te protéger si quelqu'un d'autre s'en prend à toi pendant ce temps. Je préférerais que tu te mettes à l'abris dans un coin loin des regards. Je vais te laisser l'arc et les flèches. Si quelqu'un essaie de nous voler les chevaux, abat le."

C'était plus pour se rassurer qu'autre chose. Avant de confier l'arme à la demoiselle, il se prépara à la relever, mettant un genoux à terre pour qu'elle puisse se hisser sur son dos. Faisant basculer l'arc qui le gênait dans sa main droite, il attendit qu'elle grimpe sur son dos désormais nu et poisseux.

"Je te dépose ?"

Un léger ricanement s'éleva de sa gorge sèche. Même si elle refusait de monter, son épaule serait sûrement nécessaire...
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Ephylix
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2434
Double Compte : Nausicaä Ludwiga
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique !
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Vêtements:
 

Armes:
 

Autre:
 

Sceau personnel:
 


Sorts :
Sorts:
 

Inventaire▲

Aventure #18 écrite Dim 28 Aoû - 13:35

Era // Ephylix

♦ Etat: Blessée // Sous forme humaine
♦ Tsuris: 1932
♦ Mana: 20
♦ Endurance:  05/11 +0
♦ Attaque:  3 +15 / +3
♦ Arme:
Horus (épée) [+10]:
 
Epée [+5]:
 
Dague [+3]:
 

Inventaire (sur soi):
 
Equipement:
 

Elle sourit légèrement face aux paroles du jeune noble. Lui qui prônait la paix et l'amour, voilà qu'il voulait qu'elle tue. Drôle d'ironie. Elle souffle profondément avant d'inspirer longuement et de répondre dans un souffle. La chaleur n'aidait pas et elle transpirait beaucoup. Elle haïssait ce corps faible et fragile mais surtout, elle haïssait ce lien sur lequel elle tirait avec force pour ne pas retourner dans son temple. Maudite punition !

"Tu me demandes de tuer alors que la paix et l'amour doit régner dans ton monde utopique ? Tu es vraiment une étrange personne, Simon"

Puis elle se hisse avec difficulté sur le dos qui se présentait à elle tout en agrippant l'arc tendu. Ca allait être compliqué de le bander tout en étant assise et blessée. Mais elle ne se faisait pas de soucis, elle savait que cet endroit était plutôt calme. Enfin, cela dépendait des moments, comme pour tout.

La jeune femme blessée se laisse porter vers un endroit à l'abri des regards. Elle se pose ensuite contre un mur plutôt frais, ce qui était assez étrange quand on connaissait la température de l'endroit. Malheureusement, de cet endroit elle ne pouvait pas voir les chevaux. Elle pose l'arc à ses côtés et compte rapidement les flèches qu'elle avait. Juste assez pour se défendre en cas d'attaque réduite. Environ trois personnes quoi. Encore fallait-il qu'elle arrive à tirer.

"Ramène les chevaux par ici, ils seront également à l'abri des regards," murmure-t-elle avant de continuer, "fais attention à toi, les invocations peuvent être de vrais sadiques. Il serait fâcheux que tu meures après tout ce chemin, surtout que dans ce cas là, je peux dire adieu à mes tsuris" tenta-t-elle dans une dernier élan de plaisanterie.

Sur ces mots, elle sourit et ferme un instant les yeux, histoire de supporter un peu mieux la douleur et de résister au faible lien de rappel qui menaçait de la tirer d'un coup vers sa propre cellule.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Animateur
Simon De Camina
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : Shingeki no Bahamut
Date d'inscription : 18/07/2016
Messages : 244
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Aventurier
Invocation(s) : Minarîa
Inventaire :
A la ceinture:
 

Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #19 écrite Dim 28 Aoû - 14:50

Simon rit légèrement quand elle tenta de le déstabiliser. Il avait déjà mûrement réfléchi à cette question et était parvenu à une conclusion satisfaisante et selon lui terriblement vraie. C'est donc tout naturellement et avec un petit rire innocent qu'il répondit à sa protectrice.

"Ce n'est pas encore mon monde utopique et il me serait impossible de le créer sans respecter les règles de ce monde pour le moment. Si je ne me défends pas, c'est moi qui mourrait et je ne veux pas que ça arrive. Aucun d'entre eux ne prévoit de créer un monde de paix, sinon je leur céderai volontiers la place. Du coup, c'est moi qui m'y colle et qui doit faire le moins de sacrifices possibles pour y parvenir. Je ne veux pas devenir un danger pour ce monde mais j'éliminerai sans soucis tous ceux qui seront des menaces pour mon rêve. Je trouve qu'il en vaut la peine !"

Une large rangée de dents éclatantes marqua la fin de sa phrase et il se hâta d'aller ramener les montures dans le coin adjacent à celui où se trouvait Era. Si les chevaux pouvaient se faire entendre, autant ne pas risquer la vie de la jeune femme en séparant le groupe en deux. Ça lui octroierait également un angle de tir avec une allonge confortable pour qu'elle soit sûre de toucher ses cibles.
Entendant Era lui parler sur tout le trajet, il pouffa de nouveau à l'écoute de sa dernière plainte. Cyniquement, il lui répondit sur le ton de la blague, s'assurant de bien lui avoir laissé de quoi se sustenter et se défendre pendant son absence.

"Si je meurs ici, je pense que tu n'auras pas besoin de mes tsuris. Vu ton état, je pense que ta mort ne tardera pas non plus ! Haha ! Mais ne t'inquiète pas, je n'ai pas le droit de mourir ici. Je reviendrai, je te ramènerai et je te paierai comme convenu. Et puis je sais quel genre d'invocation je veux, c'est mon destin."

Légèrement penché en avant, il la regarda droit dans les yeux pour la rassurer avec un maigre sourire. Il n'était pas inconscient, il tenait à la vie. Il avait pris assez de précautions pour s'en sortir jusque là et continuerait à le faire jusqu'à ce que son Monde de Lumière voie le jour. Si elle ne le retenait pas plus longtemps, il commencerait à se diriger vers les geôles enfoncées plus loin dans l'étage à la recherche de l'esprit de Lumière qu'il imaginait dans ses rêves.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

Un plat du jour et pas de désert.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un plat du jour et pas de désert.
» Plat du jour
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR
» Infos françaises du jour (prédictions) :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: Le Désert Ambré-