Une invocation perdue [Edelweiss]

Partagez | .
 

 Une invocation perdue [Edelweiss]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Lun 6 Mar - 12:21

Quelle joie de pouvoir de nouveau arpenter le monde en toute liberté ! Heureux, le Demi-dieu canin galopait en direction du sud-est. Il ne savait pas trop ou il allait mais peu importe : il se défoulait ! Sa maîtresse lui avait offert toute liberté mais Djiminy n'avait pas l'intention d'aller trop loin. Évidement la notion de distance est très différente pour lui... Aussi avait il déjà fait plusieurs dizaines de kilomètres depuis son point de départ. Mais il avait l'intention de rejoindre Edelweiss dans quelques heures. Bien qu'il ignorait tout de ce nouveau monde, son sens de l'orientation était infaillible.

Djiminy émergea du petit bois qu'il traversait et marqua une pause : devant lui s'étendait une prairie si immense qu'il n'en voyait pas le bout : l'horizon n'était pas suffisant. Piétinant, gémissant d'excitation, le grand chien s'élança. Il traversa cette prairie en donnant toute la puissance de ses pattes : sa vitesse fut vertigineuse ! Jamais il ne se permettrait d'aller aussi vite avec sa maitresse sur le dos. Il n'avait pas ressenti une telle joie depuis des millénaires, il se laissa complètement emporté par l'euphorie de la vitesse.

Il comprit beaucoup trop tard pourquoi l'horizon ne suffisait pas pour afficher la fin de la prairie : elle se finissait sur une falaise avec l'océan en contrebas. Djiminy freina en catastrophe, tenta un virage mais il allait beaucoup trop vite : il passa par dessus bord. Le Demi-dieu heurta la surface comme une masse et percuta avec violence le bas fond de l'océan. Légèrement assommé, il se battis néanmoins contre la force du courant qui le ballottait dans tous les sens, plusieurs fois il fut projeté avec force contre la roche. Chaque fois qu'il regagnait la surface, une vague puissant le remmenait en dessous. L'océan était déchaîné aujourd'hui, tout Demi-dieu qu'il fut il n'avait aucune chance. Il refusait pourtant de se laisser abattre aussi facilement si peu de temps après sa sorti du temple. Mais tout divin qu'il fut, Djiminy ne peu lutter contre Poseidon. Une vague plus puissante que les autres projeta le chien contre un rocher puis ce fut le noir.

Ce sont des pêcheurs qui remontèrent Djiminy dans leur filet. Ils mirent aussitôt cap sur leur village. Lorsque le fils d'Ignis se réveilla, il était confortablement installé bien au chaud sur un lit de paille dans une grange. Faible, il avait mal partout. Un humain âgé d'une soixantaine d'années se trouvait à son chevet et lui apportait les soins. Djiminy apprit qu'il était resté inconscient deux jours depuis que les humains l'avaient pêchés. Depuis combien de temps avait-il quitté sa maitresse ?

Il lui fallut une journée complète avant de pouvoir ce lever et une autre journée encore pour que l'humain le laisse sortir dans le village. Le Demi-dieu se sentait complètement perdu : malgré les indications des humains il était incapable de retrouver sa maitresse. Une vague de chagrin le submergea mais heureusement ne dura pas car tous les enfants du village usèrent beaucoup d'énergie pour jouer avec le grand chien. Celui-ci décida de rester dans ce village jusqu'à ce que sa maitresse face appel à lui...
▲ Succès ▲


Dernière édition par Djiminy le Mar 7 Mar - 10:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Edelweiss
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Bei Dongmian haku sanshi
Date d'inscription : 24/04/2016
Messages : 136
Métier : Musicienne
Invocation(s) : Djiminy Le chien de feu & Shirayu Le tigre de glace
Inventaire : ♦️Longue Cape avec Capuche Blanche
♦️Dague
Maniabilité ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ○ ○
♦️Sac sans fond :
-Liste des objets dedans
-Une flûte travesière en bois
- le sifflet de Djiminy
-7 Tsuris
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Lun 6 Mar - 13:14

Après une nuit tourmenter dans l'auberge, je me réveillais avec des sueurs froides. Je ne ressentais pas encore la chaleur du soleil sur ma peau. Je me levais, un peut faible, pour allez me passer de l'eau fraîche sur le front pour calmer le stresse d'un cauchemar infinis. Je sentais la fatigue me poussant à retourner dans mon lit, mais je n'avais pas l'envie d'y retourner pour le moment de peur de retomber dans les abysses qui me torturais précédemment.

Le songe avait pourtant bien commencer, je m'était remémorer les sensations lors ce que j'étais dans les airs et la voix grave du grand Nuage. Par la suite j'étais de nouveau dans la foret avec en face de moi des loups … Le souvenir de l'épreuve avec Djiminy ou celui ci était venue faire fuir les canidés pour me protéger. De nouveau un changement de décors ou le froid mordais mes pieds et je sentais le pelage de Shirayu m'entourer pour me tenir chaud. Mais alors pourquoi tout est devenue si sombre ?

Outre le fait que Shenzi n'était pas mon invocation j'avais tisser pourtant un lien avec lui mais je pouvais constater qu'il n'était pas aussi fort qu'avec mes deux compagnons. Es ce la force des épreuves qui on forger autant mon âme pour qu'ils me deviennent si indispensable ? Cela faisait quelque jours que je n'avais pas revue Shirayu, celui ci devait prendre un peut de temps pour lui... mais égoïstement il me manquais. Djiminy quand à lui je ne l'avais pas revue lors de mon retours à Luh et je commençais à ressentir le manque de sa compagnie et de sa bonne humeurs.

Je comptais sur mes doigts les jours qui c'était déjà écouler et cela faisait alors à ma surprise presque deux semaines que nous ne nous étions pas vue. La tristesse pouvais se voir sur mon visage . M'approchant de mon sac sans fond je sortis entre mes paumes le sifflet qui me permettais de l'appeler à moi. Dans une robe de chambre blanche et longe, j'ajustais ma cape sur mes épaules et c'était instinctivement que je sortis, déambulant dans les rue en songeant. Peut être ce que j'allais faire était égoïste... peut être était il bien installer à dormir au chaud et que j'allais le déranger.

Passant les portes de la ville je m'exilais un peut plus loin à l'abri des regards puis portant le sifflet à ma bouche je soufflais timidement à l’intérieure. Un faible bruit à peine audible pouvais s'en échapper et je doutais qu'il est pu entendre mon appelle. J'attendais la quelque minutes en espérant qu'il vienne à moi me répétant qu'il n'avais pas pu entendre et que je ne devais pas le déranger ainsi. Je me tâtais à rebrousser chemin et retourner au chaud dans mon lit afin d'attendre le lendemain.


Ma dague:
 
Ecoute le doux sons de ma voix...:
 

▲ Succès ▲


Dernière édition par Edelweiss le Mar 7 Mar - 14:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #3 écrite Mar 7 Mar - 10:22

Chiot. Comme c'est beau d'être un bébé. On ignore tout du monde, chaque nouvelle journée est riche en découvertes. Sous chaque brin d'herbe se cache peut être une nouvelle merveille ! Un âge formidable ou tout est permis ou presque. Une apparence qui fait chavirer tous les cœurs. Être chiot c'est aussi être épargné par les soucis des grands qu'on ne comprends pas encore. C'est pouvoir jouer avec tout et n'importe quoi avec les frères et sœurs. On est même autorisé à tirer les oreilles des filles sans se faire jeter ! Et puis surtout il y a de l'amour à profusion. Ah oui quel belle âge. 

Djiminy jouait avec une bande de chiots se matin là. Ils était sept. Sept minuscules petites boules de poils aussi noirs que la nouvelle lune. Bien que boitant légèrement de l'antérieur droite, séquelle de son combat avec l'océan, le Demi-dieu s'amusait comme un fou sous l'oeil du village tout entier qui s'était réuni. Les enfants riaient à la place des chiots. Quelle ambiance formidable !

Mais toutes les bonnes choses ont une fin. Les villageois étaient heureux d'avoir le Demi-dieu parmi eux : Djiminy avait fait fuir un énorme grizzly agressif. Mais chacun savait qu'un jour sa maitresse allait l'invoquer et qu'il devrait alors quitter le village pour ne jamais y revenir. Et c'est ce qui arriva ce matin là.

Un sifflement indubitablement reconnaissable fit frétiller les oreilles de Djiminy. Stoppant aussitôt le jeu à la surprise générale, il prit une position d’affût en fixant l'ouest : tête droite, antérieure droite levé, queue horizontale. Le chien jeta un regard désolé au chef du village qui s'approcha avec la doyenne. Les deux humaines câlinèrent le Demi-dieu comme si c'était un véritable enfant du village qui partait. Un gamin d'une dizaine d'années et jeta au cou de Djiminy en pleurant. L'appel ne semblait pas urgent, au contraire il était timide. Aussi les adieux ne furent pas pressés et durèrent quelques minutes. Puis le fils d'Ignis se laissa embarquer par l'appel...

Il se retrouva aux portes d'une ville immense. La se trouvait une humaine délicate qui attendait avec timidité. Djiminy oublia sa patte encore sensible et poussa un soupir de douleur lorsqu'il fit le premier pas. Mais il se reprit comme si rien ne s'était passer et s'approcha de l'humaine. Sa douce voix pleine d'énergie vibra :

« Bonjour Edelweiss. J'espère que tu ne m'appel pas pour un long voyage, j'ai peur de ne pas être en état. »

En effet il avait subit de nombreuses blessures lors de l'incident de la falaise. Toutes étaient quasiment guéries mais il lui faudrait encore une bonne dizaine de jours avant que sa patte ne soit de nouveau pleinement opérationnelle.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Edelweiss
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Bei Dongmian haku sanshi
Date d'inscription : 24/04/2016
Messages : 136
Métier : Musicienne
Invocation(s) : Djiminy Le chien de feu & Shirayu Le tigre de glace
Inventaire : ♦️Longue Cape avec Capuche Blanche
♦️Dague
Maniabilité ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ○ ○
♦️Sac sans fond :
-Liste des objets dedans
-Une flûte travesière en bois
- le sifflet de Djiminy
-7 Tsuris
Inventaire▲

Aventure #4 écrite Mar 7 Mar - 14:55

Le temps passais … il ne viendrais donc pas. Tant de chose se pressais dans ma tête. Il ne m'avait pas entendu, ou alors il n'y avait pas fait attention, ou pire encore, il m'ignorais. Peut être était il trop content de sa liberté et je ne lui manquais pas ? Après tout sur toute une vie le temps qu'il avait passer avec moi était bien court. Il avait certainement trouver un bon foyer comme il avait toujours rêver et ne voulais peut être pas de ma vie d’aventure.

Perdu dans mes penser, je fue tirée à la réalité d'un sont paressant à mon arrière. « Bonjour Edelweiss » Je relevais la tête d'un bon, n'y croyant plus mais il était finalement venue ! Je me retourne puis la suite de sa phrase me stoppas net … que voulait-il dire par « j'ai peur de ne pas être en état » ? Que lui était il arriver ? Moi qui allait lui sauté au coups heureuse de le retrouver, ma joie fue bannie laissant place à de l’inquiétude.

« - Que ce passe t'il ? Que t'es t'il arriver ? - »

Il c'était peut être fait attaquer par des monstres de l'île ! Je n'avait pas penser à le prévenir des danger que pouvais représenter ce monde. De plus Djiminy venais seulement de sortir de sa cellule, il n'avait donc pas pu retrouver ses pouvoirs qui lui aurait certainement permis de se défendre. Je faisait une piètre invocatrice et il me fallait être plus consciencieuse avec les demis dieux.

« - Tu es blesser ? Je peut faire quelque chose pour toi?- »

Le pauvre chien était submerger de mes questions et les retrouvaille ne se déroulais guère comme j’avais pue les imaginer. Les événement m'avait fait oublier le songe qui m'avait tiré du lit, l’inquiétude de l'avoir déranger ou même qu'il ne me réponde pas était sortis eux aussi de ma tête. Je m'approchais alors avec douceur du canidé désormais devant moi puis tendant la main vers sont pelage je passais délicatement mes doigts contre lui. Mon visage avait l'aire soudainement grave.

« - désolée, je peut t'aider ? Tu as mal ou?- »

Je n'avais certes pas de pouvoir magique pouvant l'aidée mais il me suffisait de courir en ville trouver quelqu'un qui serait dans la capacité de prendre soins de lui. Même si je sentais à peine la chaleur du soleil caresser mon visage à la peu fragile. Il était certainement tôt mais n'y avait il pas des personnes pour aider à toute heurs ? J'envisageais déjà de déranger un certain nombre de personne simplement pour aider mon compagnon.

Ma main restait sur la joue du chien n’osant pas m'aventurer le long de sont pelage et y trouver quelque chose de grave. Je déglutis comme pour avaler et digérer quelque chose que l'on aime pas, afin d'oublier un temps soit peut les choses que je pouvais bien imaginer dans mon petit esprit. Prête à  agir, j'attendais sa réponse avec peur.


Ma dague:
 
Ecoute le doux sons de ma voix...:
 

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #5 écrite Jeu 9 Mar - 19:08

Invocations. Autrefois êtres divins crains et respectés, n'étaient plus qu'aujourd'hui de vulgaire bêtes au service de leur maitre, se devant de répondre immédiatement à son appel. Djiminy a toujours été méfiant depuis qu'on lui a infligé la punition, qu'il ne méritait pas soit dit en passant. Il craignait un humain tyrannique le forçant à devenir une bête sauvage sanguinaire ou pire encore un pauvre mulet. Mais heureusement Djiminy était tombé sur une humaine adorable.

Le Demi-dieu n'avait pas répondu tout de suite à l'appel, il avait tardé un peu et craignais ce qui allait suivre : peut être qu'elle n'était plus là, peut être qu'elle allait le gronder. Le chien aimait beaucoup sa maitresse mais il n'était pas sur d'accepter qu'elle le dispute.

Edelweiss sursauta lorsqu'il parla et ne parut pas offensée du tout bien au contraire, elle semblait folle de joie mais aussitôt l’inquiétude barra son visage.

« Que ce passe t-il ? Que t'est t-il arrivé ? »

Tout aussi anxieuse, elle demanda ce qu'elle pouvait faire pour lui. Elle s'approcha de lui avec douceur et passa ses mains dans son pelage. Djiminy appréciait qu'elle soit proche de lui, aussi il l'a laissa faire. L'air grave, Edelweiss demanda l'endroit ou le chien avait mal. L'humaine posa la main sur la joue du fils d'Ignis et se promena dans sa fourrure. Celui ci ricana et dit :

« Moi aussi je suis content de te voir »

C'était à moitié vrai. Djiminy se sentait bien au village qui l'avait recueilli, il serait bien resté plusieurs saisons. Le chien essaiera de retourner à ce village la prochaine fois qu'Edelweiss le libérera. D'après les indications du patriarche il se trouvait au sud de la Forêt de Jade. Mais Djiminy ne connaissait pas la région... Le chien s'assit et expliqua :

« J'ai été maladroit, je suis tombé d'une falaise et me suis battu contre l'océan. Mais tout divin que je soit je ne suis qu'une miette pour l'élément d'Aqua. Je suis passé vraiment très prêt d'un retour au temple. J'ai été ballotté contre les rocher puis emporté au large. J'ai été secouru par des pêcheurs qui m'ont emmené dans un tout petit village pour me soigner. J'y était il y a encore quelques instants. Je n'ai pas besoin de soins mais j'ai encore mal à une patte, il me faudra encore plusieurs jours avant de pouvoir voyager sur de longues distances. »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Edelweiss
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Bei Dongmian haku sanshi
Date d'inscription : 24/04/2016
Messages : 136
Métier : Musicienne
Invocation(s) : Djiminy Le chien de feu & Shirayu Le tigre de glace
Inventaire : ♦️Longue Cape avec Capuche Blanche
♦️Dague
Maniabilité ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ○ ○
♦️Sac sans fond :
-Liste des objets dedans
-Une flûte travesière en bois
- le sifflet de Djiminy
-7 Tsuris
Inventaire▲

Aventure #6 écrite Jeu 9 Mar - 23:30

Après mes nombreuses questions le grand chien me répondis calmement et avec gentillesse que lui aussi était heureux de me retrouver. Je fit un sourire soulagé et tandis que celui ci me comptais sont aventure, je sentais le poids de l’inquiétude s'envoler. Il fut remplacer certes par un soulagement mais aussi par une peine. Je m'en voulais de l'avoir laisser à lui même. Malgré ses nombreuses année de vie, il n'en restait pas moins un jeune chien dans sont esprit et sont comportement était bien trop spontané et dangereux.

Il avait bien faillis retourner dans le temples pour se remettre de ses pertes physique mais le sort en avait décider autrement. Il n'était peut être pas capable de partir à l'aventure avec moi mais cela m'était égale, ce que je souhaitais en priorité c’était qu'il se remette de ses esprits et qu'il face ce que bon lui semble. J'avais désormais Shirayu pour m'aider si je me retrouvais en mauvaise posture, à la condition que celui ci veuille bien vivre en ma compagnie.

Je m’inquiétait d'autre chose. Il n'avait alors peut être pas encore retrouver ses pouvoirs avec cette incident, et ainsi il ne pouvais rentrer dans l'enceinte de la ville au vue de sont imposante carrure. Je le pris dans mes bras sans un mots toujours le sourire aux lèvres et je pensais à voix haute.

« - Il faudrait que je remercie ces personnes pour t'avoir sauver- »

En effet, ce n'était pas grâce à moi qu'il était en si bon état après l'incident qui lui était arriver et surtout je n'avait pas penser à tel malheur.  Je pensais ensuite qu'il m'avait alors compté qu'il aimais vivre dans de grande maison comme dans l'ancien temps. Peut être était-ce ce qu'il lui fallait. Je veillerais à en parler lors ce que je rencontrerais les gérant du village en question. Je ne voulais plus être égoïste et j’étais prête à accepter si c'était ce qu'il voulais. Après tout rien ne m’empêcherais par la suite de siffler de nouveau pour qu'il me rejoigne si j'en avait le besoin.

Puis la situation voulais que je pense à l'instant présent. Je me redressais pour me mettre face à lui pour pouvoir de nouveau lui faire par de mes excuses.

« - J'aurais du être bien plus prudente et ne pas te laisser seule aussi longtemps. Après tout tu ne connais pas se monde. Je suis désoler de ne pas avoir pris mes responsabilité.- »

Je repensais à ce fameux cauchemar qui m'avais sortis du lit et pousser à appeler Djiminy. Je lui devais une explication, car après tout c'était certainement ce qu'il attendais de savoir.

« -Ce soir si je t’appelais c'était par pur égoïsme, j'avais tellement peur de te déranger ou de te contraindre. J'ai fait un cauchemar ou vous mes compagnons, Shirayu et toi , m’abandonniez pour me laisser de nouveau seul. Je trouvais cela égoïste de te priver de ta liberté pour le simple désire de te revoir. - »

J'attendais sa réaction me demandant ce qu'il aimerais dès à présent qu'il était de nouveau vers moi.


Ma dague:
 
Ecoute le doux sons de ma voix...:
 

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #7 écrite Mer 15 Mar - 10:22

Edelweiss écouta l'histoire avec attention, Djiminy pouvait sentir son inquiétude grandir à chaque mot. Elle s'approcha et le pris dans ses bras. Le chien divin fut heureux qu'elle le caline, sa queue le trahissait. Il aimait beaucoup l'odeur de sa maitresse et était content d'être prêt d'elle. Même s'il savait qu'il regretterait ses folles parties de jeu avec le petit garçon du village, sa vie désormais était auprès d'Edelweiss. Il l'avait accepté comme son invocatrice, il l'aimait bien.

L'humaine manifesta son désir de remercier les villageois. Mais le Demi-dieu ne connaissait pas ce monde et avait si peu d'informations sur la localisation de ce village... Il savait seulement qu'il se trouvait à la pointe la plus au sud de la forêt de Jade, au bord de l'océan. Après tout, il lui suffisait de suivre la lisière sud de la forêt jusqu'à tomber sur un endroit connu. Djiminy qui pensait plutôt ne jamais revoir le petit garçon eut soudain de l'espoir. Mais c'était une quête longue et aléatoire, Edelweiss ne voudrait peut être pas.

Elle se redressa et se plaça face à lui. D'une voix désolé, coupable elle dit :

« - J'aurais du être bien plus prudente et ne pas te laisser seule aussi longtemps. Après tout tu ne connais pas se monde. Je suis désoler de ne pas avoir pris mes responsabilité.- »

Djiminy fronça les sourcils. Le prenait-elle pour un chiot sans défense ? Oubliait-elle qui il était ? D'accord il s'était comporté stupidement en se laissant emporter par l'euphorie de la vitesse mais qui n'aurait pas fait la même chose à sa place ? Les autres invocations ne goutaient-elles pas elles aussi à l'euphorie de la libération ? Mais il y avait tellement de Demi-Dieu, tellement de caractère différent que oui, certains préférerait sûrement rester enfermé. Djiminy était irrité, il savait que c'était idiot mais c'était plus fort que lui. Il fut sur le point de lui répondre que déjà elle continuait :

« -Ce soir si je t’appelais c'était par pur égoïsme, j'avais tellement peur de te déranger ou de te contraindre. J'ai fait un cauchemar ou vous mes compagnons, Shirayu et toi , m’abandonniez pour me laisser de nouveau seul. Je trouvais cela égoïste de te priver de ta liberté pour le simple désire de te revoir. - »

La dernière syllabe n'eut pas le temps de s'éteindre que Djiminy répondait déjà. Sa voix était très différente de d'habitude. Le chanta avait disparu, la note joyeuse du chiot n'était plus là. A la place se trouvait le voix grave d'un adulte dans le force de l'âge, la note profonde de l'expérience. C'était soudain un chef de meute qui s'adressait à Edelweiss, c'était le super-predateur :

« Me prends-tu pour un chiot incapable de se débrouiller sans sa mère ? Crois-tu que je ne suis qu'un louveteau maladroit incapable de chasser pour se nourrir et trébuchant au moindre caillou ? Je suis Djiminy, Demi-divinité fils d'Ignis, Leader suprême de tous les canidés et créateur des loi de la meute. »

Sa dernière phrase résonna comme un coup de tonnerre, comme une petite explosion. Mais avant que l'éclair n'ait pu s'éteindre, le chien s'était rapprocher de sa maitresse et toute trace du prédateur avait disparue. Seul restait le jeune chien très calin qui vint poser un doux coup de langue sur sa joue. Sa voix fut douce et rassurante :

« Je suis ton chien Edelweiss, ton Demi-dieu. Lorsque tu as besoin de moi, même si c'est pour un simple calin, pour te réconforter d'un cauchemar, tu ne dois pas hésiter à m'appeler, je viendrai. Je t'ai confié ma vie en t'offrant mon collier et mon sifflet, mais ça ne signifie pas que je suis incapable de me débrouiller seul tu comprends ? Allons ne t'inquiète pas, je suis là prêt de toi maintenant. Tu veux bien m'offrir le spectacle d'un sourire ? »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Edelweiss
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Bei Dongmian haku sanshi
Date d'inscription : 24/04/2016
Messages : 136
Métier : Musicienne
Invocation(s) : Djiminy Le chien de feu & Shirayu Le tigre de glace
Inventaire : ♦️Longue Cape avec Capuche Blanche
♦️Dague
Maniabilité ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ○ ○
♦️Sac sans fond :
-Liste des objets dedans
-Une flûte travesière en bois
- le sifflet de Djiminy
-7 Tsuris
Inventaire▲

Aventure #8 écrite Sam 18 Mar - 19:17

Les derniers mots à peine sortis de ma bouche de le grand chien pris la parole. Une voie forte et grave se mis à résonner dans l'aire comme le grondement d'un tonnerre de reproche. Djiminy n'avait pas apprécier que je m'inquiète pour lui et pourtant cela démontrais mon affection pour sons être. Il n'avais pas choisi ma compagnie par ce que j’étais un être dure et sans remord, le cœur de pierre et se fichant éperdument du bien être de leur compagnon qu'il traitais comme de simple bête servant leur besoin.

Baissant la tête comme une enfant honteuse j'entendais les sermons. Il était un demi dieux et j'en avais pleinement conscience mais cela voudrait-il dire qu'il était immuniser contre la mal chance ou encore contre les monstres vivant sur cette île. Ils étaient tous immortel certes, mais j'avais du mal à imaginer qu'ils étaient incessible à la douleur. De plus lors de leurs sortis de leurs cellules, les demis dieux ne sont pas en possessions de quelconque pouvoirs pouvant les aider.

La douce fourrure de mon compagnon frôlais ma joue  puis je pouvais ressentir sa langue rappeuse et humide sur ma joue qui me fit redresser la tête. Tant de belle parole sortais de ses babines pour me rassurer après m'avoir gronder. Il me demandais pour finir un sourire mais je me sentait un peut blesser à mon tours. Je me contentais de lui faire un sourire afin qu'il ne s'inquiète pas et que nous ne nous énervions pas alors que nous ne voulions que le bien de l'un comme de l'autre. J’étais contente qu'ils soit venue et c’était finalement l'important.

« - Merci d'être venue, je suis contente que tu ais répondus - »

Ma main avait rejoins sont pelage pour le remercier d'être la. Je laissais le temps suspendus à mes lèvre. Rassurer, il me revenais à l'esprit que j’étais toujours en chemise de nuit. Je sentais la chaleur du soleil caresser ma peau, signe que la journée commence et que bientôt la population allais sortir pour s'activer tel une fourmilière dans cette grande ville. J'avais prévue en ce jours d'aller déclarer la sortis de Djiminy et Shirayu sur les registres et il fallait que je commence par allez me vêtir correctement. Il fallait que Djiminy se transforme sous forme humaine pour pouvoir me suivre.

« - Tu as pue récupérer un peut de ta magie depuis ta sortis ou l'affaiblissement du à ton accident ne t'as pas permis de les développés?- »

Il avait fallu quelque temps à Shirayu pour rétablir ses pouvoirs mais celui ci avais pris le temps de concentrer sa magie et de s’entraîner pour avoir accès à la force qu'il avait jadis. Enfin seulement en partie car cela allais demander beaucoup de temps et d’énergie pour qu'il puisse réaliser ce dont il était capable dans l'ancien monde.

Je n'avais pas eu le temps d'en apprendre plus sur Djiminy à ce sujet et je m'inquiétait que cet incident n'est une influence tragique pour lui. Il était fils du feu mais en quoi consistait ces pouvoirs ? C'était il déjà transformer en humain ? Peut être pouvait-il simplement se rapetisser à la taille d'un chien normal .


Ma dague:
 
Ecoute le doux sons de ma voix...:
 

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #9 écrite 

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

Une invocation perdue [Edelweiss]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "La Route Perdue"
» Perdue en Forêt (PV: Kairi)
» Cybèle, l'elfe perdue
» A la recherche de la bouteille perdue!
» NALA CANICHE ABRICOT F 13 ANS PERDUE DANS LE 34

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Lüh :: Lüh, capitale des Hommes :: Portes de la Ville-