Vers les Terres de Non-Droit

Partagez | .
 

 Vers les Terres de Non-Droit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Membres
Lagertha
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Eowyn
Date d'inscription : 11/05/2017
Messages : 100
Double Compte : Seïd Affad
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Hors-la-loi
Inventaire : 500 Tsuris
Épée⁺⁶
Bouclier⁺²
Armure⁺⁴
Gourde


Inventaire▲

Aventure #1 écrite Jeu 1 Juin - 22:26

❝ Vers les Terres de Non-Droit
- ft. Terence & Animation

Et bien, ce n'était vraiment pas ce à quoi j'aspirais en me rendant à Rorn. Moi qui n'étais qu'une pauvre âme en peine et qui cherchais simplement un peu de repos. Et ben je repasserais pas ! A cause de cette foutue Garde Dorée, je ne pouvais pas séjourné dans  la fortification aussi longtemps que je le voulais. J'ai seulement pu prendre un vrai repas et dormir quelques heures avant de déjà me retrouver aux Portes. Je serais bien resté, mais il y avait un risque que je n'avais pas envie de prendre, à cause de cette foutue histoire. Le point positif, c'est que durant mon séjour, j'ai pu échanger deux mots avec le propriétaire, moyennant finance, pour qu'il colporte ma petite quête. Présentée comme une expédition vers un village vidé de ses occupants pour récolter les butins qui nous attendent sagement. Bien sûr, ce n'est pas n'importe quel village, ce n'est rien d'autre que mon ancien camp, dont moi seule connait la position et où j'espère retrouver deux ou trois choses de ma possession.

Ça semblait simple et au vue des renégats qui pouvaient se trouver dans les environs, je n'aurais peut-être pas de peine à avoir deux-trois compagnons. Si on compte le nabot voleur de cheval. A voir si il est loyal et assez intelligent pour me retrouver. Mais ma foi, je ne me faisais que peu d'espoir. Je leur donnais rendez vous aux premières lueurs de demain, aux portes du premier village au Nord Est de Rorn, là où j'espérais trouver refuge après, bien sûr, avoir attendu une petite caravane qui s'y dirigeait. Dieux que vivre seule est compliqué !

Sur le dos de mon cheval me voilà donc parti, ventre rempli et fatigue atténuée, vers ce fameux village, en compagnie de caravaniers bien sympathique mais dont je me fichais éperdument. Et on ne peut pas dire que je me sois fais de splendides relations parmi eux. Rien de folichon quoi, je m'étais joins à eux en tant que protection potentielle, en queue de peloton. Voilà tout ce qui avait à dire. Finalement, le trajet fut sans trop d'embuches et j'arrivais dans ce village où, moyennant finance à nouveau, je trouvais un samaritain-opportuniste qui m'accueillerait pour la nuit. Tout ce dont j'avais besoin en somme.

Le lendemain, fraiche comme la brise de cet hiver mordant, mais avec ma gueule de merde de d'habitude (sourcils froncés, air pas aimable tout ça), je remerciais « gentiment » mon samaritain et me rendait vers le lieux du rendez vous. Ma caravane n'étant toujours pas partis, je leur demandais humblement de m'attendre avant donner leur départ, ils pourraient certainement me mener plus loin que si j'étais seule. Même si je doute qu'ils aillent jusqu'en Terres de Non-Droit. Soit. J'attendais, ils attendaient, nous attendions.

(c) Kuroko's basket RPG



∙∙∙⊰ La justice est la vengeance des Nobles, comme la vengeance est la justice du Nord ⊱∙∙∙


▲ Succès ▲


Dernière édition par Lagertha le Dim 4 Juin - 12:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Terence
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Par Sunsetagain. Merci Pinterest.
Date d'inscription : 10/05/2017
Messages : 21
Métier : Messager
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Sam 3 Juin - 13:52

Faut bien le dire, des idées fumeuses, j'en avais eu des tombereaux. Mais decidement, ma derniere en date, voler un cheval, j'avais touché le summum de la connerie tiens. Parce que la.... Bon, dans la mouise, j'avais eu de la chance. Rien de "cassé" Des eclats de cotes enfoncés dans le torse, des félures multiples, un ensemble d'hématomes des plus décoratifs et douloureux... mais rien de cassé, Dieux merci pour mes gilets de cuir. Aussi, quand mon -ami- guerisseur m'avais annoncé la note de ses soins et le délai pour le payer... Disons que la nuit s'était revelé des plus bruyantes, alors que je m'extrayais de ce bordel en lui petant le carreau de la cuisine pour prendre le large.

J'étais pas a un délit près, mais quand même, je le sentais mal si la teigne de la garde en avais vent un jour ou l'autre. Par contre, sans rien niveau pognon sur moi et le souffle court a la moindre tentative de presser le pas... je manquais un peu d'options pour m'en sortir maintenant. Je pourrais bien sur squatter une grange le temps de et vivoter de quelques rapines innocentes, mais ca me tentait pas trop dans le coin.

Ce qui voulait dire une chose... La fêlée. Elle avait bien parlée d'une petite expedition de pillage non? Ce qui voulait dire, en esquivant son idée de la cible pour flèches, que je pourrais grapiller de quoi me debrouiller assez longtemps pour aller a l'autre bout d'Arcane et me faire oublier un temps. Avec un peu de recherches, j'avais vite eu les détails de la petite sauterie en question en me faisant payer un coup par un vieux bouché. Fou ce que les vieux sont bon en rumeurs tout de même. C'était donc cahin-caha que j'avais pris le chemin du rendez-vous mit en place par la fêlée nordique, la capuche rabattue sur l'occiput pour passer les portes. Et j'peux vous dire, quand le moindre mouvement fait mal (même avec le pot d'onguent que j'avais piqué au passage pour diminuer la douleur), quelques lieux dans la pampa, c'est bah la joie.

Assez pour que je me presente en sueur aux portes de ce foutu village, soufflant comme une forge et tenant ma poitrine comme un vieil asmathique, capuché rejetée en arrière alors que je faisait signe a ma Fêlée préferée.

"Hey! T'aurais pu demander de juste venir aux portes de Rorn tu sais? Ca m'aurait epargné quelques ampoules cette connerie." Oui, tutoyer celle-la était une putain de mauvaise idée mais... faut bien dire que j'en avais rien a carrer. Pour le moment, j'avais besoin de recuperer mon souffle et de sentir mes poumons bruler un peu moins.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Lagertha
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Eowyn
Date d'inscription : 11/05/2017
Messages : 100
Double Compte : Seïd Affad
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Hors-la-loi
Inventaire : 500 Tsuris
Épée⁺⁶
Bouclier⁺²
Armure⁺⁴
Gourde


Inventaire▲

Aventure #3 écrite Dim 4 Juin - 12:19

❝ Vers les Terres de Non-Droit
- ft. Terence & Animation

En vérité, j'avais encore envie de dormir. Mes paupières étaient bien lourdes ce que me forçait à me maintenir éveillé par des petits à-coups. Mais l'un des caravaniers me réveilla de sa voix roque m'informant que quelqu'un approchait. Je plissais les yeux et je l'ai reconnu bien vite. Ahah ! Il était venu le nabot. Vraiment, je ne lui accordais aucun espoir à celui là, tant moralement que physiquement. Il n'avait finalement aucune raison valable de me suivre à part le butin et sa conditions physique n'aurait pas pu le mener jusqu'ici selon moi. Mais il faut croire qu'il est plus robuste qu'il en à l'air l'insecte, ça m'aurait presque fait rire.

❝ C'est bon je le connais, il vient avec nous, ❞ informais-je les caravaniers pour qu'il baisse leur garde et leur méfiance.

Finalement il arrivait essoufflé devant nous, ayant l'air de sortir d'un marathon de plusieurs jours. Ma foi, c'était à priori normal vu comme je l'ai laissé hier, c'est déjà étonnant qu'il se soit traîné jusqu'ici. Mon âme charitable inexistante lui aurait bien proposé de monter sur mon cheval, mais bon, puisqu'elle est inexistante, elle va pas s'inventer toute seule. Confortablement installé sur son dos, je le toisais de ma hauteur imposée avant d'observer Rorn derrière lui.

❝ Rester là bas avec la Garde, ça m'inspirait pas trop. ❞

Je n'avais pas en lui dire plus, il n'avait pas à savoir pourquoi je me méfiais. Il comprendrait surement sans détail de toutes façons et même si ce n'était pas le cas, il n'aurait pas plus d'information. Mes yeux se dirigeaient à nouveau vers lui avant de reprendre.

❝ J'espère que tu ne fera pas office de boulet avec ton état, on a pas besoin de ça. ❞

Voilà que mon maigre repos me rendant ma langue acerbe. Ce qui je doit dire, me réjouissait pas mal. Rien à voir, mais ça me faisait penser qu'il fallait que je récupère mon couteau.

(c) Kuroko's basket RPG



∙∙∙⊰ La justice est la vengeance des Nobles, comme la vengeance est la justice du Nord ⊱∙∙∙


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Terence
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Par Sunsetagain. Merci Pinterest.
Date d'inscription : 10/05/2017
Messages : 21
Métier : Messager
Inventaire▲

Aventure #4 écrite Mar 6 Juin - 15:18

"Y'a personne qu'ca inspire de trainer avec les autorités de toute facon dans ce patelin. Mais quand même, ca fait une trotte de bon matin comme ça." Certes, j'étais parti bient avant le petit matin mais... un detail, alors que je lui avais plus grogné qu'autre chose une vague réponse en levant le nez, faut dire aussi qu'elle avait piquée mon égo la fêlée. Un boulet, et puis quoi encore? Certes, j'avais la poitrine qui faisait mal à en hurler, mais c'est par pour autant que j'allais lui donner la satisfaction de le montrer. Et puis, j'avais besoin de thune moi. Aussi, avec une grande inspiration qui m'avait fait monter les larmes aux yeux, j'étais venu me ranger a ses côtés, le canasson me devisageant avec un sale air d'ailleurs. Que je lui avait rendu, avant de zyeuter aux alentours, dans le froid.

"Dit, t'comptes pas juste y aller à deux hein? Parce que tes potes la, ils paraissent pas trop dans le genre gros bras pour ce genre de job hein?" J'étais même allé jusqu'a lui tapoter le genou, le seul truc a ma hauteur sans trop tirer sur le bras pour attirer son attention, apres examen des caravaniers poireautant la. Des types a l'allure aussi revêche que rébarbative, qui me regardaient tel le noble trouvant un étron frais sous sa chaussure. Une attitude comprehensible néanmoins, ne payant vraiment pas de mine, appuyé sur ma fidele canne de marche, le souffle encore court même si ca allait mieux.

"Parce qu'j'tiens a signaler qu'j'fais très mal l'attrape-flèches de un et puis qu'sur ton canasson, t'es vachement dure a rater. Plus rapide pour te barrer si on se fait boustifailler, j'admets." Fallait être honnête, si y'avais de la bête sauvage dans le coin, j'étais aussi mal qu'un paraplegique tentant de se courir un petit marathon, avec un sac de 25 kilos de caillasses sur le dos. Une perspective assez rejouissante pour que je m'enfonce dans mon manteau, la capuche de retour pour dissimuler mon facies encore bien violacé par endroit.

C'était pas réjouissant tout ça... Pour un peu, servir de petite main au guérisseur le temps de payer ma dette m'aurait presque attirer... Presque parce le travail honnête prend du temps et que rétrospectivement, il était surement trop tard pour m'excuser du carreau.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
PNJ
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 382
Liens vers la fiche : Petit rappel avant d'incarner l'une des bêtes d'Arcane :

Comment jouer un Monstre ?
Sorts : Les monstres peuvent utiliser les sorts définis par leur Rang (A, B, C, D, E, F) et leur sous-élément.
  • A= pas de pouvoir magique. (mana : 0)
  • B = contrôle les sorts de niveau 1 et 2 de son sous-élément. (mana : 15)
  • C = contrôle les sorts de niveau 1, 2 et 3 de son sous-élément. (mana 25)
  • D = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3 et 4 de son sous-élément. (mana 35)
  • E = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3, 4 et 5 de son sous-élément. (mana : 40)


Liste détaillée des sorts en bas de cette page
Inventaire▲

Aventure #5 écrite Jeu 8 Juin - 14:11

Atön

♦ Endurance: 12
♦ Attaque physique: 2
♦ Attaque à l'épée: 08
♦ Équipements:
Armes:
 
Inventaire:
 
Caractère:
 



Les temps étaient particulièrement rudes ces dernières semaines pour un mercenaire. Les contrats se faisaient rares. Il fallait reconnaître que le sursaut de la Garde Dorée semblant s’opérer permettait aux marchants un excès de confiance les poussant à ne pas quémander une escorte. Une erreur pour certains, mais dans l’ensemble, une idée rentable pour les autres. Cela ne serait pas pour autant un problème, si les missions non-officielles ne semblaient pas, elles aussi, la proie d’un  sursaut. Cependant, il ne s’agissait pas de celui du Prince ou de l’un de ses sbires, loin de là. C’était plutôt, comme-ci une silhouette sans forme s’était accaparé un droit sanglant de regard sur chaque appel donné à l’Est de l’île. Plus aucun ne pouvait être donné par un autre que lui, ou sans son accord, sous peine d’être possiblement touché par la Mort si il jugeait le contrat comme de la concurrence, ou comme une gêne dans ses affaires.

Si les premières semaines il n’en fut pas grand-chose, la rumeur sur cet inconnu grossissait et rendait septique les taverniers et aubergistes, transmettant les demandes. Je n’étais pas du genre à croire ceux criant à l’Oboro. Il y avait toujours l’histoire d’un gars, véritable méchant, la personne à éviter à tout prix, dans chaque village. Et les Quatre savent à quel point il y en a des patelins. Pour moi, c’était juste un type qui lançait lui-même les rumeurs le concernant afin de se sentir fort. Sans doute que c’était un gringalet d’ailleurs. C’est dans cette optique que j’avais réussi à négocier une escorte auprès d’un paysan voulant descendre à la Capitale. Et la rencontre que je fis durant le périple, changea à jamais ma destiné.

Je pris aussitôt le chemin de la Plage, abandonnant le pauvre homme et son fils à leur sort. Je n’avais pas une minute à perdre. Quelque chose me disait qu’il venait de s’offrir à moi une opportunité qui ne se présenterait pas une seconde fois. La plupart de ma maigre fortune alla dans les poches d’un Capitaine pour que je puisse, avec le Variquan m’accompagnant, traverser la Mer Intérieur afin de rejoindre ses côtes Ouest. Sans perdre un instant, je parcourais les quelques kilomètres séparant le village portuaire au poste avancé du Prince. J’espérai trouver là mon frère, venu se lancer dans le commerce ici aux dernières nouvelles. Ce que j’avais appris, ce que j’avais à lui proposer, allait le faire revenir sur la voie des Mercenaires, j’en étais certain !

Malheureusement, je ne parvins pas à le trouver. On le disait parti depuis longtemps sur les routes après avoir vu couler son affaire. Une nouvelle d’autant plus mauvaise, que je comptai sur ses finances pour nous payer le chemin de retour. Si je devais prendre par les terres, j’allais mettre des semaines à rejoindre le lieu souhaité. Sans compter les risques par centaine de mourir d’ici là. Je rageai ma frustration, lorsque j’entendis le gérant de la taverne rornienne parlait d’un appel au pillage. Cela semblait trop facile, trop intéressant, mais après tout, les terres de non-droits étaient en guerre. Des villages devaient souvent être pris d’assaut. Alors.. Pourquoi pas ?

Une bonne nuit de sommeil là-dessus, et je prenais le chemin de rendez-vous dès le lendemain, après m’être permis un bon repas. Le temps, surtout par cet hiver, allait être rude là haut et chaque repas à partir de maintenant, serait possiblement mon dernier, alors autant en profiter. Mes dernières pièces allèrent dans une boutique, afin d’avoir un chaud manteau sur le dos ainsi que sur mon Variquan. C’est que je ne voulais pas être victime du froid, ni que celui me portant ne tombe avant la fin de la journée. Après une, ou peut-être deux heures à suivre des traces marquant une route plus ou moins sûre, j’arrivai à l’entrée de ce qui fut mon premier village de non-droits. Très vite je repérai la petite compagnie qui s’était formée et devait à coup sûr être celle qui m’intéressait. Je m’avançai lentement à leur rencontre, avant de m’adresser à eux en gardant une certaine distance de sécurité.

« Je viens me joindre à une expédition dans le Grand Nord. » Les informai-je de manière générale « Est-ce vous ? »



▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Lagertha
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Eowyn
Date d'inscription : 11/05/2017
Messages : 100
Double Compte : Seïd Affad
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Hors-la-loi
Inventaire : 500 Tsuris
Épée⁺⁶
Bouclier⁺²
Armure⁺⁴
Gourde


Inventaire▲

Aventure #6 écrite Jeu 8 Juin - 21:20

❝ Vers les Terres de Non-Droit
- ft. Terence, Atön(pnj) & Animation

C'est pas vrai ! Une vrai gonzesse celui-là ! Il ne fait que se plaindre, ça va être un enfer ce voyage avec lui. Et que j'ai des ampoules, et que c'était loin, et que c'est le matin. Je regardais au loin mais l'écouter me faisait rouler les yeux vers le ciel dans une inspiration des plus soutenue pour lui faire comprendre son incommodité. Et puis, j'ai sentis un faible tapement sur mon genou. Les yeux écarquillés, je les posais enfin sur lui alors que je retenais mon pied pour ne pas l'envoyer par terre d'un coup de bottes. D'où il se permettait de me toucher celui là ?! La moutarde me montait au nez, mais ce n'était pas le moment, alors j'ai pris une grande inspiration et bloquais un instant. Ce qui pouvait me donner un air assez dérangé, je l'avoue. Un peu calmé, je lui répondais :

❝ Tu penses sincèrement que ce sont des gars capables de se trimballer un peu partout par l'opération des Dieux ? ❞ Je déplaçais à nouveau mon regard vers l'horizon et continuais, ❝ Ils survivent en passant leur temps à voyager et ne sont pas encore mort. Tu devrais garder ça dans un coin de ta tête. ❞

Je n'étais pas du genre à sous-estimer les gens pour rien, surtout les caravaniers. Ils choisissent une vie de risques et s'en tire plutôt pas mal. En ça, ils sont pour moi des compagnons à ne pas négliger. Dieux ce qu'il était à côté de ses pompes celui-là, y a bien un moment où j'allais devoir lui clouer le bec sous peine d'imploser. Pour ce qu'il disait ensuite, je n'avais pas vraiment écouté.

❝ J'attends juste de voir si la rumeur que j'ai lancé nous ramène de la compagnie, sinon... ❞

Elle avait l'air d'avoir effectivement ramené quelqu'un, je plissais les yeux pour tenter de distinguer au loin... Un variquan et quelqu'un sur son dos. Mais je restais sur mes gardes, la rumeur pouvait tout aussi bien attirer les autorités. Et il semblait lui aussi sur la défensive, c'était une bonne chose. Avec sa trogne, il n'avait pas l'air d'être vraiment du côté du Prince mais on ne sait jamais.

❝ Une expédition ? ❞ Je le fixais avec mon air « amical »... hum, en lui répondant avant de tourner légèrement mon cheval pour qu'il apprécie ma main droite qui venait se poser sur ma lame ranger à gauche. Un simple avertissement volontairement ostensible. De toutes façons, à cette distance et sur son variquan, je ne pouvait pas réellement voir de quoi il avait l'air.

❝ Ça dépends... Qui es-tu et pourquoi cette « expédition » t'intéresses ? ❞ Avant qu'il ne me donne son nom comme il le ferait certainement, je continuais, ❝ Je ne veux pas savoir ton nom. Je veux savoir qui tu es. ❞

Vraiment, je me foutais de son nom et avec ces questions, je cherchais évidemment à savoir à qui j'avais à faire et quelles étaient ses motivations pour nous rejoindre, même si elles coulaient de sources. Je n'accepterais pas n'importe qui à mes côtés et il fallait qu'il le sache. Enfin... En y regardant du coin de l’œil. J'avais le Nabot à mes côtés. Alors si, j'acceptais n'importe qui.

(c) Kuroko's basket RPG



∙∙∙⊰ La justice est la vengeance des Nobles, comme la vengeance est la justice du Nord ⊱∙∙∙


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Terence
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Par Sunsetagain. Merci Pinterest.
Date d'inscription : 10/05/2017
Messages : 21
Métier : Messager
Inventaire▲

Aventure #7 écrite Dim 11 Juin - 14:43

"Sinon on rentre se coucher et on attend le jour nouveau? D'enfer comme plan cheffe. J'vous donnerais presque un Tsuri pour celle-la."

J'avais pas pu m'empecher de renifler. Une rumeur... Et beh putain, les nordiques... y'a pas a dire, mais c'était quand même des mous du bulbe, mon simple regard le claimait. Du moins, planqué dans l'ombre de la capuche que j'avais rabattue sur mes traits. Fallait pas deconner non plus. Et alors même que j'm'appretais, a contrecoeur, a lui faire remarquer que me peler les miches pour son bon plaisir et une rumeur, ca me chauffait bien le carafon, voila qu'une espece de brute quelconque se pointait telle une putain de paquerette géante et armée. Et sur une monture en plus. Y'en avais vraiment qui manquaient de rien tiens. Un peu plus et j'aurais été jaloux.

Comme quoi, la fêlée avait du bol... au fond. Toujours est il que la, j'avais pas pu m'empecher de m'exclamer quand elle était partie sur le couplet du -Je m'en tape qui t'es, du moins, les formes-. 

"Non mais moi j'aime bien les noms t'sais? Et si on tombe sur Krognar l'ecorcheur ou un degeneré du cru que t'embauche a la tête du client parce qu'il s'est presenté en tant que simple épée a louer et qu'il a du muscle en pagaille? hein? Ou pire, un des grands malades des chefs de guerre locaux et qu'on tombe sur une patrouille de la Garde Dorée parce qu'on est un peu dans leur collimateur hein? C'va pas bien la-haut a raconter des conneries pareilles tiens!


Les noms, c'est important et pouis ca fais des références qu'disait mon paternel. En plus, c'pas une façon de presenter du pillage en règle t'sais? On va finir par avoir un barde a la con pour chanter les louanges d'une -expedition-."

Oui bon, a posterio, j'm'étais un peu enflammé, mais j'pouvais plaider la carte du souffreteux encore un peu délirant... même si ca allait pas si bien avec le fait de venir piller un village en fait. En somme... mieux vallait simplement que je m'éloigne d'une botte rageuse qui m'aurait eclater la bouche, on ne savais jamais, l'air penaud et contrit de mon éclat sur ces teignes nordiques, serrant mon baton de marche a m'en blanchir les phalanges en fixant le batard disposant d'une monture pendant que j'allais me foutre les petons en lambeaux pour les yeux severes de la Hardrada. C'était pas une vie tiens.


"C'est bon, pas la peine de cogner, j'ferme ma gueule, vous inquietez pas"
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Lagertha
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Eowyn
Date d'inscription : 11/05/2017
Messages : 100
Double Compte : Seïd Affad
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Hors-la-loi
Inventaire : 500 Tsuris
Épée⁺⁶
Bouclier⁺²
Armure⁺⁴
Gourde


Inventaire▲

Aventure #8 écrite Dim 11 Juin - 16:48

❝ Vers les Terres de Non-Droit
- ft. Terence, Atön(pnj) & Animation

Est-ce que j'entendais bien ce que j'entendais ? Où est-ce que pour sa survie, j'étais en train de rêvé. J'avais complètement bloqué, fixant notre potentiel futur compagnon malgré moi et surtout malgré lui. Ma respiration s'était elle aussi stoppé net et alors qu'un tic à l'oeil assurait que mon corps était encore oppérationnel, ma tête se vissait vers le nabot. Lentement, avec les yeux écarquillés. J'écoutais ce qu'il baragouinais et ça ne m'avait donné qu'une seule envie : le cogner. C'est ce qui allait arriver hein, irrémédiablement, parce que là, c'était pas possible. J'avais trop réfreiné la furie qu'il n'avait de cesse de réveillé avec sa parlote oripilante. Qu'est ce que j'avais fais aux Dieux pour qu'il me colle une enflure pareille ? Ah oui, absolument rien.

En tout les cas, il fallait vraiment qu'il la ferme. D'une pour ma patience, mais aussi parce qu'il était complètement à côté de la plaque. Avant d'entamer quoi que ce soit, je montrais la paume de ma main bien tendue au gars devant en fixant le Nabot. Nous reprendrons notre conversation plus tard et je voulais qu'il sache que j'avais quelque chose à faire avant ça. Je suis resté quelques secondes ainsi, avant de descendre de mon cheval en ne quittant pas des yeux ma cible. Et voilà qu'il s'éloignais doucement l'air de rien... N'écoutant plus rien à cet instant et encore moins sa dernière phrase qui n'aurait fait que m'attisé, je lui en ai simplement collé une dans le nez. Bon, peut-être qu'il éviterait un peu et ce serait sa pomette qui prendrait, mais bon, c'est un détail.

Déséquilibré par le coup, je lui attrape son col et le ramène violemment au plus près de mon visage. Mon regard était noir et ma mâchoire sérrée à m'en faire mal. Mais je n'allais pas lui crier dessus, au contraire, avec ma mâchoire ainsi crispé, ma voix était largement contenue entre mes dents.


❝ Est-ce que tu connais mon nom à moi ? Non. Si c'était un chef de guerre, je le saurais. Et putain, je ne parle pas de « pillage » ❞, disais-je d'une mâchoire encore plus serrée pour ne me faire entendre que de lui, ❝ pour des raisons évidentes tu crois pas ?! ❞

Ben oui, fallait bien savoir où je m'étais les pieds avec le gars en question, si il s'était un peu intéressé ou non au projet et surtout, si il était du côté de la loi, parler de pillage n'était vraiment pas une bonne idée. Quoi qu'il en soit, j'espère qu'il avait compris le bordel dans lequel il nous mettais à baragouiner ce genre de trucs qui avait le don de m'insupporter. Je le fixais un instant, muette, les yeux dans les yeux et les sourcils tellement froncés que ma petite veine sur ma tempe gauche avait sortis le bout de son nez.

❝ Si j'ai quelque chose à te demander j'te sonnerais. En attendant ferme là, tu seras gentil. ❞

Je le lâchais brusquement, en l'éloignant de moi avant de réajuster ma tenue. Tout en me tournant vers notre potentiel compagnon de route, l'invitant d'un court signe de tête à continuer notre conversation. 'Tain, il avait vraiment attiré l'attention où fallait pas celui là.

(c) Kuroko's basket RPG



∙∙∙⊰ La justice est la vengeance des Nobles, comme la vengeance est la justice du Nord ⊱∙∙∙


▲ Succès ▲


Dernière édition par Lagertha le Lun 12 Juin - 0:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Membres
PNJ
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 382
Liens vers la fiche : Petit rappel avant d'incarner l'une des bêtes d'Arcane :

Comment jouer un Monstre ?
Sorts : Les monstres peuvent utiliser les sorts définis par leur Rang (A, B, C, D, E, F) et leur sous-élément.
  • A= pas de pouvoir magique. (mana : 0)
  • B = contrôle les sorts de niveau 1 et 2 de son sous-élément. (mana : 15)
  • C = contrôle les sorts de niveau 1, 2 et 3 de son sous-élément. (mana 25)
  • D = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3 et 4 de son sous-élément. (mana 35)
  • E = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3, 4 et 5 de son sous-élément. (mana : 40)


Liste détaillée des sorts en bas de cette page
Inventaire▲

Aventure #9 écrite Dim 11 Juin - 20:19

Atön

♦ Endurance: 12
♦ Attaque physique: 2
♦ Attaque à l'épée: 08
♦ Équipements:
Armes:
 
Inventaire:
 
Caractère:
 



Les premiers échangent sont toujours les plus importants. Ils révèlent qui est la personne face à vous, et la position dans laquelle vous devez la ranger. Ce fut la femme qui parla en première. Plutôt dotée d’une beauté que je ne niai pas, elle avait sur son visage la marque d’une sévérité propre à nombreuses femmes de la région. Je ne saurai préciser, mais je l’imaginai bien des Landes, quelles soient Sud ou Nord. Les mots et le fait qu’elle se prenne le droit de parler pour me répondre me laissait à croire qu’il s’agissait de la meneuse de « l’expédition ».  A ce titre, en tant que femme ayant cette prétention, elle m’indiquait sans le savoir une partie de son caractère. Forte et qu’il ne fallait pas sous-estimer. Cela pouvait être vu comme une qualité que de transmettre un tel message, mais il n’en était rien. L’ennemi devait toujours vous sous-estimer, et ne jamais vous accordez un crédit suffisamment pour être perçu comme une menace sérieuse. Mais tout ceci n’était encore qu’hypothèses qui ne trouveraient de conclusion qu’après les prochaines heures.  

Le second à parler était quant à lui.. Un handicap imbécile dépourvu de la moindre once de bon sens. Dans le meilleur des cas. J’allais m’expliquer à haute voix, lorsque je fus réduis au silence. Simple spectateur confortablement installé, j’observai l’ajustement quant au droit à la parole entre les deux inconnus. C’était évident maintenant, elle était celle à qui il fallait s’adresser. Profitant que leurs discussions les occupent à se fixer, je m’approchai lentement, au pas. Un rapide regard sur la carriole, puis ceux accompagnant, et je me retrouvai proche d’eux lorsqu’enfin ils eurent fini leurs altercations. Cela ne me dérangeait pas de me plier aux volontés protocolaires des meneurs de groupes à chaque fois que j’en rencontrai, ayant appris qu’il s’agissait là du meilleur moyen de survivre, et que la survie était plus intéressante que la fier mort. Mais au vue de la tournure des choses, en dépit du fait que cela ne faisait que quelques secondes que j’étais parmi eux, il me fallait intervenir.

« Vous devriez insulter un peu plus fort ces chefs de guerres locaux. » Commençai-je en me penchant vers lui, la voix basse « Après tout, aucune raison qu’ils aient des espions dans la ville qui est la plus proche du bastion ennemi. Ni même que votre déblatération sans intérêts ne soient entendu par ces oreilles indiscrètes, qui s’intrigueraient d’un groupe se formant à l’entrée de la dîtes ville. Ne nous donnant pas le risque qu’ils apprennent qu’un pillage se prépare sur leurs terres, bien qu’à coup sûr non autorisé par ces.. « Ecorcheurs » et autres « grands malades », les faisant lancer à notre poursuite leurs bandes sanguinaires, n’est-ce pas ? »

Je me redressai ensuite, espérant qu’il eut l’intelligence de garder le silence, avant de me tourner vers la jeune femme dont la crispation n’était un mystère pour aucun regard se posant sur son visage fermé. J’hésitai un instant. Devais-je vraiment me lancer à leurs côtés ? Une meneuse qui ne savait tenir au silence son sbire. Un homme qui criait que nous allions récupérer des richesses sans probables défenses dans un territoire contrôlé par un psychopathe typique du Grand Nord qu’il insultait au passage. Et cela, n’était que pour les deux ayant parlé dans la dernière minute. J’avais certes besoin de fortune pour faire bonne impression lorsque je marcherai à sa rencontre, mais j’avais surtout le besoin de rester en vie. Les choix n’étaient pas nombreux pour l’instant. Cependant, à la moindre erreur de ce genre, aux risques stupides, à l’amateurisme évidant, je quitterai ce groupe et passerait mon chemin. Toute vie vaut richesses, toutes richesses ne vaut pas la vie.

« Mon nom ne vous direz rien de toute façon. Et c’est pour cela, que je suis encore en vie aujourd’hui. » Commençai-je en regardant du haut de ma monture l’homme avant de retourner croiser le regard noir de la femme « Je suis un Mercenaire, oeuvrant principalement au Sud et à l’Est. Je suis venu quérir mon frère pour une opportunité qui ne regarde que moi. Mais il a déjà quitté la ville de Rorn. C’est là que j’ai appris pour votre.. » M’arrêtai-je un instant pour tourner mon visage sur l’inconnu aimant tant les noms, bien que gardant toujours le sien au secret « Expédition. » Avant de terminer en cherchant une nouvelle fois celui de la nordique « Suis-je des vôtres ? »



▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Lagertha
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Eowyn
Date d'inscription : 11/05/2017
Messages : 100
Double Compte : Seïd Affad
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Hors-la-loi
Inventaire : 500 Tsuris
Épée⁺⁶
Bouclier⁺²
Armure⁺⁴
Gourde


Inventaire▲

Aventure #10 écrite Jeu 22 Juin - 22:07

❝ Vers les Terres de Non-Droit
- ft. Terence, Atön(pnj) & Animation

L'étranger s'était rapproché de nous sans que je ne m'en rende compte. Etais-il particulièrement discret ? Ou était-ce tout simplement ma distraction du moment qui m'avait rendue sourde ? Peut-être un peu des deux, quoi qu'il en soit, il fallait vraiment que je travaille ça, sortir de mes gongs ne devait en aucun cas me rendre vulnérable et à ce moment, c'était pourtant le cas. J'ai donc redoublé de vigilance et était à présent sur mes plus grandes gardes concernant cet étranger barbu, il ne fallait pas le sous estimer ou le perdre de vue. Cependant, il avait un esprit attrayant. En fait, je crois qu'à cet instant, n'importe qui remettant le Nabot à sa place se trouverai attrayant. Faut dire ce qui est, il avait l'art et la manière de descendre quelqu'un celui là, pas comme moi et ma grande subtilité.

J'écoutais son petit monologue avec intérêt. Il parlait peut-être un peu trop cela dit, j'aime pas bien quand y a plus de dix mots à la suite, ça devient vite lassant. L'efficacité ! Y a que ça de vrai. Mais ça avait fait son petit effet, le Nabot s'était écarté un tentinet en baragouinant des jurons et des plaintes, comme d'habitude à vrai dire. A celui là, qu'est ce que je ne donnerais pas pour ne jamais l'avoir rencontré. A force, je réfléchirais peut-être à effacer sa dette pour m'épargner sa présence, c'était peut-être là le seul vrai cadeau qu'il pourrait me faire.

Une fois tout ça mit au placard, l'Etranger venait à me fixer avant de poursuivre notre conversation d'usage, pendant que je croisait les bras en l'écoutant. Un mercenaire donc en quête d'une … « opportunité » ? Je suis opportuniste moi aussi ! Et à ce simple terme, mon sourcil droit se releva quelque peu. Faut croire que je ne suis pas aussi impassible que je veux bien le faire croire. Les opportunités d'un mercenaire peuvent bien devenir les miennes et dans l'état actuel, elles sont toutes bonnes à prendre. A vrai dire, mise à part le fait qu'il semblait débrouillard, c'était quasiment la seule raison pour laquelle je voulais le compter parmi nous. Quasiement.

Je le fixais, prenais une inspiration et fronçais les sourcils -si je pouvais le faire davantage- et me taisais pendant cinq secondes. Puis, tout bonnement, je lâchais tout avant de rejoindre mon cheval et de l'enfourcher d'un mouvement net et fluide. J'ajustais ma position avant de reposer mon regard sombre sur l'Opportuniste.

❝ On part maintenant, on a déjà perdu trop de temps avec ces conneries ❞, disais-je en lançant un regard furtif au Nabot qu'il me rendit à peine. Et il avait bien raison d'agir de la sorte, il ne fallait pas qu'il attire mon courroux une fois de plus s'il ne voulait pas que je lui botte généreusement le cul. Je donnais un léger coup de talon à mon cheval et contournais, au pas, l'Opportuniste et son variquan en m'adressant directement à lui.

❝  Un faux pas et je n'aurais pas le moindre remord à te laisser seul et mourant au milieu des Landes. ❞ Un second coup de talons et je m'en allais au près du chef de file pour démarrer l'expédition qui n'avait déjà que trop tardé. Ils étaient déjà tous prêts et nous nous tous mis en marche sans plus tarder vers le Nord-Est où m'attendait mon camp. Je restais quelques instants en tête, pour discuter avec le Chef-caravaniers des détails de notre trajet commun, observant régulièrement vers l'arrière pour prévenir le moindre problème.

(c) Kuroko's basket RPG



∙∙∙⊰ La justice est la vengeance des Nobles, comme la vengeance est la justice du Nord ⊱∙∙∙


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
PNJ
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 382
Liens vers la fiche : Petit rappel avant d'incarner l'une des bêtes d'Arcane :

Comment jouer un Monstre ?
Sorts : Les monstres peuvent utiliser les sorts définis par leur Rang (A, B, C, D, E, F) et leur sous-élément.
  • A= pas de pouvoir magique. (mana : 0)
  • B = contrôle les sorts de niveau 1 et 2 de son sous-élément. (mana : 15)
  • C = contrôle les sorts de niveau 1, 2 et 3 de son sous-élément. (mana 25)
  • D = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3 et 4 de son sous-élément. (mana 35)
  • E = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3, 4 et 5 de son sous-élément. (mana : 40)


Liste détaillée des sorts en bas de cette page
Inventaire▲

Aventure #11 écrite Lun 26 Juin - 16:40

Atön

♦ Endurance: 12
♦ Attaque physique: 2
♦ Attaque à l'épée: 08
♦ Équipements:
Armes:
 
Inventaire:
 
Caractère:
 



Après un silence qui laissait envisager toute une suite de possibilités, il me fut accordé le droit de marcher à leurs côtés. Même si ce n’était pas une profonde déchirure dans le cas contraire, je ne retenais pas un petit sourire qui se dessina sous ma moustache correctement entretenue. Une telle opportunité n’était jamais une mauvaise chose. Qui plus est, elle promettait d’amasser suffisamment de richesses pour justifier d’une compétence pouvant être utile à celui que j’espérai, mon futur et dernier employeur. Quelle belle perspective que celle-là. Fini les périodes creusent où il fallait trouver de nouveaux donneurs de missions, avec toutes les recherches préalables et la méfiance qui va avec. Un homme capable d’apporter salaire et réputation de manière récurrente, il n’y avait rien de mieux pour un mercenaire. Du moins, pour le peu que l’on parvienne à réussir l’entretient d’embauche.

« Je ne prendrai pas le risque de te défier. »

C’était là ma réponse à son avertissement. Ou sa menace, la nuance étant bien trop fine dans ce cas précis. Qu’importe la bonne réponse, je ne comptai pas faire l’intéressant. L’objectif n’était pas de montrer à ce groupe une force de caractère, mais de prendre ma part et de rester en vie pour la dépenser intelligemment. Ceux qui voulaient se la jouer grosses baloches avaient tendance à disparaître dans cette profession. Si il y avait bien une différence entre un soldat et un mercenaire, c’était que ce-dernier utiliser son cerveau plutôt que ses muscles. Gardant le silence, je laissai tranquille celui ayant reçu la correction et me mit à suivre le convoi. Rien ne servait de se faire un ennemi. Il m’avait servi pour faire impression auprès de la meneuse, me donnant une place dans l’expédition, plus rien ne me servait désormais de lui tenir rigueur de ses mots maladroits.

La petite compagnie était composée d’une douzaine d’hommes, à peine une demi-dizaine de chevaux, et trois chariots qui n’étaient pas à leur premier voyage. Si je ne m’alarmais pas du nombre de lames, qui me paraissait simplement judicieux au vue de notre direction, je m’arrêtai en revanche sur un autre chiffre. Trois chariots. Si ils étaient à vide ou presque actuellement, cela donnait une estimation de richesses potentielles des plus intéressantes. J’allais peut-être accepter de tâcher mon épée finalement. Cela semblait valoir le coup. Discrètement, je tentai d’observer le contenu dissimulé par les draps épais recouvrant la structure arrondie, mais je n’y vis rien. Sans doute aurai-je pu y dénicher quelques silhouettes en insistant un peu, mais mieux ne valait pas attirer l’attention pour l’instant. Un petit coup, et je rejoignais la tête de l’expédition.

« Ce n’est pas la plus tranquille des balades qui nous attend. J’aimerai en savoir un peu plus sur ce pour quoi je risque de devoir me battre. » Demandai-je à la femme au visage constamment fermé.

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Lagertha
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Eowyn
Date d'inscription : 11/05/2017
Messages : 100
Double Compte : Seïd Affad
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Hors-la-loi
Inventaire : 500 Tsuris
Épée⁺⁶
Bouclier⁺²
Armure⁺⁴
Gourde


Inventaire▲

Aventure #12 écrite Dim 2 Juil - 17:43

❝ Vers les Terres de Non-Droit
- ft. Terence, Atön(pnj) & Animation

Ce qu'il y avait de positif avec ce gars, c'est qu'il restait dans les clous que je souhaitais. Peut-être un peu trop docile cela dit. Ça ne pouvait dire que trois choses : une technique pour s'attirer mon approbation, des intentions cachées ou tout simplement un manque de caractère. Enfin dans tous les cas, tant qu'il ne m'emmerdait pas trop, je m'en foutais carrément. Tout ce qui m'importait à l'heure qu'il est, c'était d'arriver au plus vite au camp et de récupérer tout ce qui me revenait. Avec pourquoi pas un petit bonus.

J'avais proposé au chef de la caravane de se servir aussi en compensation du voyage. L'entraide de bonne foi dans les Terres de non-droit, on sait tous que c'est pas vraiment monnaie courante. On était resté assez vaste sur nos objectifs et non raison d'accepter cet accord. Je ne savais pas ce qu'il transportait par exemple et à vrai dire, ça m'enlevait une épine du pied. Pour certaine chose, moins j'en sais mieux je me porte. Ou peut-être que c'est simplement de l'indifférence. Me connaissant, c'est complètement possible.

Enfin, le voyage se déroulait sans encombre, le soleil montait dans le ciel. Ah ! Qu'est ce que j'avais hâte de faire une pause pour le repas du midi. Heureusement que la caravane allait me fournir parce que j'avais pas vraiment la foi de chasser aujourd'hui. Je rêvais à un bon pavé de viande fumant et saignant quand le compagnon moustachu se posta à mes côtés pour me demander un peu plus de détail. Même si il m'avait enlevé à une rêverie des plus appréciable, il était tout à fait en droit d'en savoir un peu plus. C'est que moi non plus j'ai pas trop l'habitude de risquer ma peau sans savoir pourquoi. Je lui adressais un regard rapide avant de fixer à nouveau l'horizon.

❝ Un camp de brigand, vidé de ses occupants la nuit dernière, mais pas de ses possessions. ❞

J'estimais ne pas avoir à lui en dire plus. Il comprendrait tout seul qu'un camp de brigand peut recéler de bien des trésors, de l'argent, des possessions, des armes. Un vrai petit marché gratuit. La seule chose sur laquelle je m'étais un peu avancé, c'est la réelle présence de tous ces butins. Ça ne m'étonnerais pas vraiment que les autorités qui ont fait le ménage ce soit servit un peu au passage. Mais chez moi, on savait cacher les choses les plus précieuses. Mais il fallait que j'éclaircisse un point pour tout le monde, aussi je continuais en prenant une voix plus forte pour que les plus proches m'entendent.

❝ Et que personne ne s'avise de m'évincer pour se remplir un peu plus les poches. Je suis la seule à en connaître la position et ça restera ainsi jusqu'à ce qu'on arrive. ❞

Les caravaniers étaient déjà plus ou moins au courant du type d'objectif que j'avais avec ce voyage, mais leur mettre les points sur les i à eux aussi, c'était pas du luxe. Mes yeux se dirigeaient à nouveau vers le moustachu quand ils se perdirent à observer son variquan. Ah qu'est ce que j'aimais pas ces bêtes là ! Rapide oui, mais débiles et peureuses. Et surtout moches, ce qui me valu un petit rictus de dégout sur le moment.

(c) Kuroko's basket RPG



∙∙∙⊰ La justice est la vengeance des Nobles, comme la vengeance est la justice du Nord ⊱∙∙∙


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
PNJ
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 382
Liens vers la fiche : Petit rappel avant d'incarner l'une des bêtes d'Arcane :

Comment jouer un Monstre ?
Sorts : Les monstres peuvent utiliser les sorts définis par leur Rang (A, B, C, D, E, F) et leur sous-élément.
  • A= pas de pouvoir magique. (mana : 0)
  • B = contrôle les sorts de niveau 1 et 2 de son sous-élément. (mana : 15)
  • C = contrôle les sorts de niveau 1, 2 et 3 de son sous-élément. (mana 25)
  • D = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3 et 4 de son sous-élément. (mana 35)
  • E = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3, 4 et 5 de son sous-élément. (mana : 40)


Liste détaillée des sorts en bas de cette page
Inventaire▲

Aventure #13 écrite Dim 6 Aoû - 14:08

Atön

♦ Endurance: 12
♦ Attaque physique: 2
♦ Attaque à l'épée: 08
♦ Équipements:
Armes:
 
Inventaire:
 
Caractère:
 



Décidemment, je venais de dénicher le contrat du millénaire. Un campement du Nord, encore riche de toutes ses possessions détroussées et abandonné du moindre survivant qui nous offrait la récompense sans avoir à livrer la moindre bataille. A défaut d’un frère, j’avais trouvé dans ce détour une occasion dont je ne prendrai pas le risque de la perde. Si bien, que lorsqu’elle menaça la potentielle félonie par avarice, je ne me sentis en rien concerné. Ma part promettait d’être suffisamment élevée pour ne pas avoir à s’équilibrer à ma juste valeur avec celle de l’un ou de deux des compagnons du voyage. Mon expérience m’avait enseignée la plus précieuse des leçons, qui me sauva de bien des morts : Mieux valait être en vie avec une bourse pleine, qu’être mort avec un coffre débordant. Silencieusement, j’inclinai brièvement ma tête, lui assurant d’avoir parfaitement entendu son avertissement.

« La route sera-t-elle longue ? »

Je ne m’attendais pas à une réponse détaillée, la sachant méfiante elle se contentera sans doute de vague information à ce sujet. Mais au moins, j’aurai une idée du temps que j’aurai à passer dans  ces terres sans Foi ni Loi. Après cela, je la remerciai d’un sourire avant de tirer doucement sur mon Variquan afin de le faire rattrapé par le reste du convoi. Si mes attentions m’étaient parfaitement connues, je n’en savais rien des autres. Mieux valait ne pas être transpercé dans le dos une fois les poches pleines, parce que l’on a considéré comme alliés des inconnus sous seul prétexte qu’ils chevauchaient à nos côtés. Usant de mes tentatives passées, je dénichai par une conversation semblant banale quelques informations utiles.

J’appris ainsi que les routes du Nord n’étaient pas plus craintes que cela par la caravane qui traversait les chemins enneigés à plusieurs reprises dans l’année. En insistant et en jurant ma plus grande solidarité à leur cause, dont je me fichai éperdument, il m’avoua que leur aisance était principalement dû à leur relation commerçante avec le Keiser lui-même. Un moment de silence régna alors entre nous, tandis que mon regard se jeta à l’arrière. Mieux valait peut-être que je leur fausse compagnie dès maintenant. Affronter des clans n’était pas chose aisé, mais ne m’effrayait pas plus que cela. En revanche, devoir potentiellement croiser le fer avec des hommes en affaire avec le Keiser, et risquer ainsi sa vengeance, était pure folie. Ce coup était peut-être trop gros pour moi finalement..

D’un autre côté, sur les trois charrettes, une seule à priori était pleine de marchandises. Ce qui voulait dire, que l’on se partagerait à peu d’hommes l’équivalant de deux carrioles entières. De quoi m’assurer l’attention de l’homme de l’Ombre. Sur mes gardes, et ouvert à fuir au moindre revirement de mes comparses, je regagnai la hauteur de la meneuse dont la beauté ne me laissait pas indifférent. Allait savoir, au final, c’était peut-être elle le véritable argument jouant dans la balance. Après quelques mètres en silence, je m’adressai de nouveau à elle.

« Ces hommes promettent une fidélité à votre accord. » Murmurai-je après m’avoir assuré que la distance entre nous et eux ne leur permette pas d’entendre. « Vous semblez leur inspirer de quoi les garder de toutes traitresses tentatives. » Mon regard se posa alors sur elle, cherchant le siens. « Qui êtes-vous, pour ainsi leur imposer un comportement si.. Docile ? »

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Lagertha
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Eowyn
Date d'inscription : 11/05/2017
Messages : 100
Double Compte : Seïd Affad
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Hors-la-loi
Inventaire : 500 Tsuris
Épée⁺⁶
Bouclier⁺²
Armure⁺⁴
Gourde


Inventaire▲

Aventure #14 écrite Dim 6 Aoû - 20:04

❝ Vers les Terres de Non-Droit
- ft. Terence, Atön(pnj) & Animation


❝ Avec une pause pour le repas, nous arriverons avant la nuit. ❞

C'est qu'il en posait des questions celui là décidément. Je comprenais ses doutes, il avait mis un pied là dedans sans connaître les détails mais, franchement, ça commençait à m'agacer. Il avait de la chance d'être pas trop laid, grâce à ça au moins, je ne le fuyais pas comme la peste. Mais le moment où il décida de s'éloigner n'était tout de même pas si loin d'un certain soulagement.

Je m'entretenais alors une fois encore avec celui qui dirigeais cette caravane, je lui promettais n'avoir à faire qu'à lui par la suite et lui en retour, de faire son possible pour que mon expédition me soit favorable. De son côté, c'était plus un investissement vers sur l'avenir, mais on se connaissait assez pour savoir qu'on était tout deux de ceux tenant leur parole et dans ce Nord, c'était des choses à savoir. Mais voilà que le moustachu revenait à la charge, avec encore d'autres élucubrations. Un simple signe de tête vers Rollo -le chef caravaniers- et je m'éloignais un peu du groupe.

Il fallait impérativement que je calme ses ardeurs à celui-là, j'aime pas vraiment les curieux surtout quand je suis pas vraiment ouverte à me dévoiler et il avait le don de me pousser derrière mes lignes de défense. Sans lui porter mon regard, qui était vissé vers l'horizon, je lui répondais sur un ton sec :


❝ Personne n'est docile au Nord. Rollo et moi on se connait, mon clan à déjà eu à faire à lui et nous avons un accord, comme tu dis. La parole d'un homme au Nord vaut plus que ce que tu crois. ❞

L'air fermé, je posais des yeux sévères sur lui.

❝ Tu poses trop de questions, à mon tour. C'est quoi ton opportunité ? ❞ S'il avait encore des doutes sur son devoir à me répondre. ❝ Avec cette expédition, je t'en offre une belle, à toi maintenant. ❞

Il n'y avait pas que ça, je lui avait révélé bien des détails avec ma réponse. Le nom du marchand et surtout le fait que je fais partis d'un clan du Nord. Mais ça restait directe comme question, peut-être un peu trop mais j'étais pas du genre à passer par quatre chemins et il fallait qu'il le sache. Il avait l'air du genre opportuniste et j'avais moi aussi besoin d'occasion à saisir. Si il pouvait me mener vers quelque chose de favorable pour moi et mon clan, il fallait que je sache.

Suite à sa réponse, je resterais muette, qu'il m'en ai dit assez ou non. Ce n'était pas en l'accablant que j'allais obtenir ce que je voulais de lui. Mais il avait l'air enclin à discuter alors il fallait que je tente ma chance.

Plus tard, d'un commun accord avec Rollo, on arrêta le convoi à l'orée de la Forêt du Nord. Il fallait qu'on prenne des forces pour poursuivre et s'armer en cas de danger. Pas de feu, ça attirait trop facilement les monstres. Les vivres passait de mains en mains et Rollo était enclin à partager avec nous. Je l'ai remercier d'un simple hochement de tête quand il m'a servit de l'eau et de la viande séchée que je me suis mise à manger avec gourmandise. J'aimais manger et je ne le cachais pas. J'observais tout autour de moi, le nabot était resté assez loin de moi, il n'avait certainement pas apprécier notre dernier échange. J'ai pouffé à cette idée et continuait mon observation jusqu'à chercher du regard le moustachu, ça serait embêtant qu'il nous quitte précipitamment, je pourrais encore avoir besoin de lui.

(c) Kuroko's basket RPG



∙∙∙⊰ La justice est la vengeance des Nobles, comme la vengeance est la justice du Nord ⊱∙∙∙


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
PNJ
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 382
Liens vers la fiche : Petit rappel avant d'incarner l'une des bêtes d'Arcane :

Comment jouer un Monstre ?
Sorts : Les monstres peuvent utiliser les sorts définis par leur Rang (A, B, C, D, E, F) et leur sous-élément.
  • A= pas de pouvoir magique. (mana : 0)
  • B = contrôle les sorts de niveau 1 et 2 de son sous-élément. (mana : 15)
  • C = contrôle les sorts de niveau 1, 2 et 3 de son sous-élément. (mana 25)
  • D = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3 et 4 de son sous-élément. (mana 35)
  • E = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3, 4 et 5 de son sous-élément. (mana : 40)


Liste détaillée des sorts en bas de cette page
Inventaire▲

Aventure #15 écrite Lun 7 Aoû - 20:04

Atön

♦ Endurance: 12
♦ Attaque physique: 2
♦ Attaque à l'épée: 08
♦ Équipements:
Armes:
 
Inventaire:
 
Caractère:
 



Sur cette femme au caractère aussi fort qu’énigmatique, se peignait de plus en plus une toile aux beaux traits mais au dessin mystérieux. Voila qu’elle m’avouait être d’un clan. Loin d’être surprenant il est vrai, inexistant étaient les solitaires encore en vie dans cette région, mais tout de même intriguant. Ce terme était synonyme de famille d’après des rumeurs, pourtant, c’est auprès d’inconnus qu’elle quémandait l’assistance pour un butin que les Dieux n’offrent qu’une fois par décennie, au mieux. Cela me permettait-il de poser mon hypothèse ? A coup sûr que oui. A savoir si elle l’avait abandonné que ce soit par gré ou par force, ou si il avait connu une défaite déterminante, il me faudrait lui extirper discrètement d’autres informations.

« Seul un sot ne poserait pas de questions à un groupe d’inconnus avec lequel il monte dans les terres du Keiser. » Lui lançai-je dans un premier temps, avant de poursuivre « A dire vrai, tu m’offres pour l’instant pour seule opportunité, une ballade en charmante compagnie. »

Mon regard s’était tourné vers le siens, espérant déceler si cette première approche à petit pas amenait l’espoir d’un chemin. C’est alors que j’eu un doute. Etais-ce judicieux de ne pas apporter de réponses claires lorsqu’elle en demandait ? Doucement, je me penchai vers le reste du groupe. A ces dires, tous étaient de connivences plus ou moins proche avec. Ce qui signifiait, qu’à choisir je ne serai pas leur champion. Et lorsque l’on est seul contre plus de deux, on se contente de donner ce qui est réclamé en attendant de pouvoir le récupérer lors d’une situation meilleure.

« Un homme. Ou un démon, à en croire certain adorateurs de la choppe. » Un petit sourire arpentait mes lèvres, mais face à la fermeté des siennes, je repris aussitôt « Si je parviens à le rejoindre, je n’aurai plus le moindre désir. Tous seront accomplis. »

Je ne développai pas davantage, gardant pour moi les informations primordiales afin de m’assurer que ma gorge ne puisse être tranchée, sans engendrer la perte définitive de cet avenir alléchant. Le silence ne fut pas rompu lorsque je regagnai l’arrière du cortège, évitant ainsi toutes possibles questions supplémentaires. La petite compagnie continua ainsi à progresser sans réels dangers, hormis quelques cris bestiales au loin qui fit mettre la main au pommeau à plusieurs d’entre nous. Au midi, une certaine convivialité se forma autours d’un partage de provisions. Après avoir récupéré de la viande séchée, je m’étais éloigné, prétextant prendre la garde. L’horizon était de plus en plus enneigé. La verdure déjà rare, disparaissait entièrement. Il n’y avait plus de doute, nous étions là où les lois de la principauté n’ont plus autorité.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Lagertha
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Eowyn
Date d'inscription : 11/05/2017
Messages : 100
Double Compte : Seïd Affad
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Hors-la-loi
Inventaire : 500 Tsuris
Épée⁺⁶
Bouclier⁺²
Armure⁺⁴
Gourde


Inventaire▲

Aventure #16 écrite Lun 7 Aoû - 22:21

❝ Vers les Terres de Non-Droit
- ft. Terence, Atön(pnj) & Animation

Je le suivais du regard quand il se décida à s'écarter du groupe, sans doute pour monter la garde. En tout cas, ça y ressemblait. Je n'arrivais pas franchement à le cerner mais le fait que je m'en balançait complètement de savoir qui il était pesait pas mal dans la balance. Non, ce qui m'intéressais vraiment chez lui c'est cette fameuse opportunité dont il m'avait parlé si vaguement. Il l'a cachait bien et selon moi, ça voulait dire qu'elle était de qualité.

Il m'avait dit quoi d'autres ? Que tous ses désirs seraient comblés si il allait voir ce démon ? Je l'observais au loin, croquant de temps à autre dans ma viande que je déchirais de mes canines acérées. Quels genre de désirs pouvait-il bien avoir. C'est un homme alors les principaux sont facile à deviner : la richesse, le pouvoir, le sexe. Franchement, si quelqu'un pouvait lui apporter tout ça, il fallait que je le rencontre. J'avais mes raisons bien sûr, même si par chances mon clan comptait des survivants, il serait impensable de reconstruire quoi que ce soit d’emblée, non. Il nous faudrait se refaire, se remplir les poches, trouver des appuis et d'autres hommes. Ça ne serait pas simple et si ce « Démon » pouvait me faciliter la tâche, il fallait que je soutire des informations à ce moustachu. Point à noter, il avait l'air d'apprécier ma présence de femme, ça jouerait certainement en ma faveur pour la suite. Peut-être qu'il faudrait que je pense à faire les présentations, ça pourrait aider à être un peu moins sur la défensive. Ah ! On verra ça plus tard. J'avais un morceau de viande à finir. Et lui, il ne me demandait pas de négocier quoi que ce soit pour obtenir ce que je voulais de lui.

Une grande gorgée d'eau pour faire passer tout ça et je me relevais rapidement, m'approchant de Rollo, posant ma main sur son épaule pour attirer son attention.


❝ Faut pas traîner, il vaut mieux qu'on arrive avant la nuit. ❞


Il acquiesça d'un hochement de tête et ordonna à ses hommes de reprendre la route. Je rejoignais mon cheval et grimpais sur la selle avec aisance. C'était un peu comme ma deuxième façon de marcher et les chevaux sont les compagnons que mon clan avait choisis pour les assister, les chevaucher c'est comme une seconde nature pour ainsi dire. Un petit coup de talons et je rejoignais le moustachu au trot. Je ralentissais et le contournais en lui indiquant qu'on reprenais la route, avant d’accélérer le pas et reprendre la tête du peloton. Malheureusement toujours avec mon air chaleureux, mais un peu de sollicitude pourrait aider.

Il ne restait que quelques heures avant d'arriver et j'espère qu'elle serait sans encombre.

(c) Kuroko's basket RPG



∙∙∙⊰ La justice est la vengeance des Nobles, comme la vengeance est la justice du Nord ⊱∙∙∙


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Animateur
I Animation l
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 07/09/2013
Messages : 156
Elément : Feu
Inventaire▲

Aventure #17 écrite Lun 14 Aoû - 23:44


Il semblerait que l'espoir de la cheffe de l’expédition ne soit qu'un vœux pieux. La caravane commença à ralentir, avant de s'arrêter, la raison était qu'un monstre se trouvait en plein du chemin à une distance assez proche. Heureusement, ce n'était pas une des créatures les plus féroces de la région : un Emeraude.

Il est étonnant d'en voir un aussi près, ils sont craintifs et évite dans la majorité des cas le contact avec l'homme. Rollo venait s'enquérir de la raison et vit effectivement le monstre qui se mettait à grogner. Le nordique était intrigué et inquiet, ce n'est pas du tout le comportement habituelle d'un Emeraude. Il remarqua alors les traces rougeâtres sur le museau de celui-ci, ce qui voulait dire qu'on l'avait dérangé en plein festin. Mais même dans ce cas il aurait dû s'éloigner. Sans avancer plus, Rollo essayait de se décaler pour apercevoir ce que l'Emeraude dissimulait.

C'était à ce moment là que sa nuque s'hérissait, il ne pouvait pas en être sûr, mais la forme générale du corps dévoré ressemblait à celle d'un humain. La neige en cachait la très grande majorité, mais on pouvait presque apercevoir une main humaine qui en émergeait.

Un cri d'étonnement d'un de ses homme lui fit bouger le regard, il vit un doigt tendu dont il suivit la direction vers le ciel.


Une nuée de Candor à quelques heures de distance!


Un groupe d'animaux qui sont des solitaires, décidément cela ne sentait vraiment pas bon. Qu'est ce qui pouvait regrouper des membres faisant tout pour s'isoler en temps normal? Les yeux de Rollo ne purent s'empêcher de revenir vers ce "corps" enneigé et ensanglanté, si ce qu'il avait en tête est vrai, ils allaient au-devant de gros problème.

"Lagertha?"
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Lagertha
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Eowyn
Date d'inscription : 11/05/2017
Messages : 100
Double Compte : Seïd Affad
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Hors-la-loi
Inventaire : 500 Tsuris
Épée⁺⁶
Bouclier⁺²
Armure⁺⁴
Gourde


Inventaire▲

Aventure #18 écrite Mer 16 Aoû - 22:39

❝ Vers les Terres de Non-Droit
- ft. Terence, Atön(pnj) & Animation

Le calme de cette expédition avait permis à Rollo de quitter un peu la tête pour le léguer et s'enquérir de l'état de sa troupe. C'était donc moi qui avait arrêté notre marche face à cette scène des plus étrange. Rollo m'avait rejoins rapidement et faisait à présent lui aussi face à cet Émeraude au comportement étrange. Mon visage se crispa alors, naturellement, comme n'importe qui devant pareil cas. Je connaissais bien les Landes et ses occupants et bien que j'évitais le plus possible les bêtes qui y séjournait, l'étrangeté de la situation ne m'échappait évidemment pas.

Je fixais cet Émeraude, silencieuse, essayant de sonder cette bête qui n'était visiblement pas elle même. Le cri d'un des hommes me fit porter mon attention bien plus loin, vers cette nuée de Candor. Je serrais les rênes entre mes doigts et on pouvait facilement voir que mon visage se crispait davantage. Ils étaient sur notre route ces cons là et surement même pas loin de notre destination à en croire leur position, voir au dessus. Rollo devait se douter d'où je l'emmenais, mon clan avait eu pas mal à faire à lui, aussi il connaissait son emplacement, c'était d'ailleurs pour sa qu'il semblait inquiet. Je fixais à nouveau l'étrange Émeraude et mon visage se détendit quelque peu. Il ne fuyait pas certes, mais n'attaquait pas non plus. Il devait juste être contrarié.

❝ Il faut d'abord s'occuper de lui, c'est pas un Émeraude qui va te faire peur ? Tes hommes devraient pouvoir gérer ce genre de problème. ❞

Je n'étais pas leur chef, je n'avais donc pas à leur indiquer quoi faire. J'avais mon idée cependant : l'immobiliser, l'attaquer à distance grâce aux archers, en espérant que ça le fasse fuir, utiliser de la magie venant d'Aer pourquoi pas. Je ne doutais pas que la caravane était armé pour ce genre de situation, mais tout ce qu'il fallait, c'était être rapide. Je me réinstallais plus confortablement sur ma selle et me détendais un peu et me tournais vers Rollo avant de descendre de mon cheval et m'armer de mon bouclier, au cas où.

❝ Faut juste que tu agisse vite Rollo, tu les connais ces bêtes là.❞

Comme je le présentait, Rollo s'écarta un peu et ordonna à ses hommes de se mettre en place pour un première attaque : lui s'apprêtait à lancer une graine maléfique en direction de l'émeraude au moindre geste inopportun de sa part, quatre archers sur leur chevaux le visèrent et un autre s'apprêtait à utiliser un sceptre de foudre. La magie étant précieuse, il attendait certainement un ordre de Rollo. Les combattants au sol se tenaient prêt à fondre dessus s'il rétorquait. Moi j'espérais simplement qu'il fuit mais j'étais sur mes gardes également, prête à me protéger si nécessaire et faisait s'éloigner mon cheval d'un claque sur la croupe avant de dégainer mon épée.

(c) Kuroko's basket RPG



∙∙∙⊰ La justice est la vengeance des Nobles, comme la vengeance est la justice du Nord ⊱∙∙∙


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Animateur
l Animation I
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 15/05/2017
Messages : 9
Inventaire▲

Aventure #19 écrite Lun 28 Aoû - 23:28

Rollo pestait intérieurement, mais Lagertha avait raison, ce n'était pas la première fois qu'il rencontrait un monstre en trajet. De plus l'Emeraude n'ai pas le plus dangereux, fort heureusement la caravane avait l'équipement pour ce genre de problème malgré l'absence d'invocation. Ses hommes formèrent les groupes habituel, mettant en avant son trio de meilleur combattant, dont celui en pointe avait un bouclier de protection adapté contre le monstre. Le combat ne dura qu'une minute, l'Emeraude voyant une troupe très nombreuse malgré ses intimidations et son attaque qui se révéla peu efficace contre l'homme au bouclier.

La troupe soupira de soulagement et les soins furent appliquer aux blessés légers. A ce moment là, Rollo s'approcha du corps qu'il déterra de la couche de neige. Le caravanier était un dur, mais la vue d'un corps d'un humain dévoré, une femme qui plus est, lui retournait le cœur même s'il restait le plus stoïque possible. Les bras de la femme était recroquevillé sur un petit corps, son enfant semble t'il. Le chef remarqua que les traits de Lagertha se durcissait, il lui demanda si par hasard elle connaissait cette personne. Malgré le visage abimé, Rollo pensait que la victime faisait partie du village proche mais il n'en était pas sûr. Un de ces acolytes lui fit remarquer des blessures étrange au dos. Le caravanier regarda et compris que c'était des traces d’impact de flèche. Il jeta un œil plus attentif sur le bébé, qui se révéla avoir été égorgé par une lame.

Il demanda des explications à Lagertha, elle révéla alors que c'était son clan et ce qui s'est passé. Rollo était désolé pour elle du massacre de la tribu, mais cela expliquait les comportements étranges des créatures, vu le nombre de Candor voletant au dessus du village, il doit y avoir un véritable charnier. Ce qui voulait dire que les tueurs n'ont pas eu la décence d'enterrer les corps et font pulluler les monstres par leur inconséquence. Rollo s'enquiert de la volonté de la commanditaire pour les deux corps. Lagertha décida de l'amener au village pour pouvoir faire un enterrement décent avec les autres victimes. Mais il fallait envoyer auparavant des éclaireurs, Rollo choisit ses deux forestier les plus efficaces. Ils allaient faire avancer encore la caravane pour éviter d'avoir trop d'attente pour les nouvelles, mais il resterait au moins à une demi heure de trajet.

Au bout de deux heures, le couple d'éclaireurs arrivèrent soucieux, il précisèrent que des traces fraiche de Chimère aux abords immédiat du village ont été repéré, ce qui fit jurer Rollo. Le couple émit l'hypothèse qu'il était encore présent sur place car les Candors refusaient toujours d'atterrir pour continuer leur macabre dîner. Rollo se tourna vers sa commanditaire, il espérait qu'elle n'exigera pas de prendre des risques inconsidérés avec sa caravane. Ce qu'elle ne fit pas à la plus grande joie de celui ci. Elle prévint qu'elle irait quand même, mais seul s'il le faut, Lagertha ne tenait pas à faire massacrer les hommes de Rollo. Le caravanier décida quand même de la rejoindre, en compagnie avec l'éclaireuse qui avait déjà fait le trajet. Atön allait suivre aussi mais prendrait garde à prendre ses distances, il avait effectivement préciser qu'il ne prendrait pas de risque inutile.

En moins d'une heure, ils arrivèrent au abords du village et ils purent voire déjà les traces caractéristique d'une chimère et cette fois ci des grognement s'entendaient. Le groupe s'approcha encore un peu, profitant de l'abri des ruines d'habitation de ci et de là. Ils purent voire la dite créature en train de se repaitre dans une pile de corps enneigé. Rollo allait dire qu'il ne pouvait pas faire grand chose en l'état, si ce n'est attendre le départ de la chimère.

Quand soudain, ils entendirent tous un lourd battement d'aile.


Les Candors s'enfuyaient et s'éparpillaient vers l'horizon, terrorisé par le roi des landes : un Diamentis. Un de ces puissants dragons blancs qui ne connaissent aucun autre prédateurs. En tant normal, même la Chimère s'enfuirait devant un tel monstre. Mais celui ci était à moitié ivre de cadavre humain et refusait catégoriquement d'abandonner une telle abondance de nourriture. Il rugit d'un puissant cri de défi, faisant trembler les arbres alentours. Le Diamentis répondit tout autant et commença le déchainement de sort, détruisant une partie des ruines et abimant le terrain alentours.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Lagertha
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Eowyn
Date d'inscription : 11/05/2017
Messages : 100
Double Compte : Seïd Affad
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Hors-la-loi
Inventaire : 500 Tsuris
Épée⁺⁶
Bouclier⁺²
Armure⁺⁴
Gourde


Inventaire▲

Aventure #20 écrite Jeu 31 Aoû - 18:51

❝ Vers les Terres de Non-Droit
- ft. Terence, Atön(pnj) & Animation

Et moi je me trouvais là, à peine caché et protégé par les ruines de la maison d'un de mes frères. Je dis « moi » car il fallait être clair, à cet instant je ne sentais rien d'autre autour de moi que ces deux monstres gigantesques un peu plus loin. La tension était palpable et la mienne en particulier. J'étais inerte, les yeux écarquillés et le souffle coupé. Je n'avais jamais ressentis un tel dilemme émotionnel déchirer mes entrailles. J'étais partager entre la peur évidente que pouvait provoquer un tel spectacle. Cet même bataille titanesque qui réveillait mes instincts les plus barbares : à savoir ne pas perdre une miette de ce combat qui me ravissait au plus au point. Il y avait aussi cette petite part d'humaine médiocre qui avait une haine coincé dans la gorge. Ils dévastaient tout, détruisaient les maisons, piétinaient les corps quand il n'étaient pas déjà mangé. Qu'est-ce que j'allais bien pouvoir récupérer de mes frères une fois leur combat fini ? Des miettes ? De la paté ? J'avais la rage et je me sentais grogner et montrer les dents, ma main elle s'approchait instinctivement du pommeau de mon épée.

C'est à cette instant que j'ai sentis une main agripper mon avant-bras, m'arrêtant dans ma folle entreprise. C'est comme si j'avais été sortis d'un coma millénaire, je reprenais mes esprits et me tournait vers cette fameuse main qui appartenait à Rollo. Il n'avait rien à m'expliquer. Bien sûr que nous ne pouvions rien faire et que ce serait suicidaire. Mes compagnons commençaient déjà rebrousser chemin alors que pour ma part, je mis quelques secondes à me détourner de ce majestueux et néanmoins terrible affrontement.

Il fallait rapidement quitter les lieux au risque d'y prendre malheureusement part. L'avantage était qu'ils étaient bien trop occupés pour faire attention à notre fuite. Une fois à bonne distance, j'ai ralentis le pas. J'avais l'impression d'être vide et sans âme. Je ressemblais d'ailleurs certainement à un genre de fantôme. Je ne me serais certainement pas reconnu à cet instant. On entendait encore au loin la bataille qui se tramait et les quelques hurlements que l'on pouvait entendre me provoquaient des spasmes. Je ne réalisais pas encore et, me connaissant, je n'avais vraiment pas hâte que ça arrive.

Rollo me voyant ainsi avait prit les devants : nous allions attendre le temps qu'il faudrait pour pouvoir rejoindre le camp. Je me suis un peu éloigné de la caravane, ai dégainé mon arme et l'ai planté dans le sol avant de m'asseoir devant. Elle me servirait de dossier sur lequel je m'étais adossé avant de fermer les yeux. Je n'avait vraiment pas envie que l'on me parle et à vrai dire, je ne savait même pas si j'aurais été capable de répondre quelque chose de sensé sans éventrer mon interlocuteur.

Dans cette état je n'avais pas entendu Rollo indiquer à ses hommes de ne pas me déranger. En même temps, qui serait assez con pour le faire ?

(c) Kuroko's basket RPG



∙∙∙⊰ La justice est la vengeance des Nobles, comme la vengeance est la justice du Nord ⊱∙∙∙


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
PNJ
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 382
Liens vers la fiche : Petit rappel avant d'incarner l'une des bêtes d'Arcane :

Comment jouer un Monstre ?
Sorts : Les monstres peuvent utiliser les sorts définis par leur Rang (A, B, C, D, E, F) et leur sous-élément.
  • A= pas de pouvoir magique. (mana : 0)
  • B = contrôle les sorts de niveau 1 et 2 de son sous-élément. (mana : 15)
  • C = contrôle les sorts de niveau 1, 2 et 3 de son sous-élément. (mana 25)
  • D = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3 et 4 de son sous-élément. (mana 35)
  • E = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3, 4 et 5 de son sous-élément. (mana : 40)


Liste détaillée des sorts en bas de cette page
Inventaire▲

Aventure #21 écrite Jeu 21 Sep - 10:07

Atön

♦ Endurance: 12
♦ Attaque physique: 2
♦ Attaque à l'épée: 08
♦ Équipements:
Armes:
 
Inventaire:
 
Caractère:
 



Un léger sourire sous ma moustache ne pouvait s’empêcher de se moquer de cette compagnie. Je n’étais pas le plus renseigné du groupe sur la faune local, mais il était évident que ce qui se trouvait face à nous n’était pas une menace. Pas au point de former toute une ligne de défense et de gaspiller des objets enchantés. Pourtant, c’est ce qu’ils firent. Et pire encore, plusieurs finirent même blessés. Décidemment, ils étaient bien représentatifs des gens du Nord. Sans finesse. M’approchant des blessés en feintant une inquiétude quant à leur sort, je prenais connaissance de l’état général de notre troupe. Et des éventuelles parts de butin devenu obsolète. Mais ce qui fut le plus intéressant, fut la conversation surprise d’une oreille entre la meneuse de l’expédition, et le meneur des chariots. Nous étions arrivés, et il s’agissait du clan de cette Lagertha.

Le puzzle aux pièces volontairement manquantes prenait forme. De ce que je comprenais, le village en question était celui de la femme au fort caractère, probable seule survivante, si ce n’est responsable. Et désormais que ses regrettés confrères avaient rejoins le royaume des Quatre, ou l’obscurité glaciale du sol selon la croyance de chacun, elle comptait s’accaparer leurs biens laissés derrière eux. Une bonne nouvelle en soit, car on ne risquait pas de connaître les représailles puisque la mission était sous le commandement d’une des leurs et qu’elle était au fait d’éventuels pièges, mais une inquiétante également. Allait-elle vraiment laisser des étrangers, en particulier moi, prendre les richesses de ses proches ? Après tout, il était de notoriété publique que ces gens là avaient un certain, sens de la propriété.

Lorsque les éclaireurs revinrent, annonçant la présence d’une créature qui paraissait bien plus dangereuse que l’Emeraude, un petit groupe se forma et partis vers le village. Voila que commençait notre véritable périple et par leur incroyable sens stratégique, nous avions des blessés et moins d’objets magiques. Ce désagréable résumé de la situation me fit hésiter à me joindre au nouveau sous-groupe. Quelle idée là encore, que de se séparer alors qu’il était évident qu’un monstre puissant les attendait. Lorsque je me décidai enfin, ils étaient déjà au loin. Une distance que je laissai volontairement, une fois le village en vue. Pas besoin de s’approcher d’avantage tant qu’aucun plan n’était clairement défini. Et alors que je pensai la situation des plus incertaines, un nouvel élément entra en jeu. Mon Variquan se figea soudainement, après s’être dressé, guettant autours de lui dans un parfait silence. Il sentait quelque chose, quelque chose qui s’approchait au vue de sa difficulté croissante à rester sur place malgré mes efforts à le calmer. Puis, alors que je pensai y être parvenu, il se rua si fortement qu’il m’en fit tomber de la selle avant de détaler vers l’horizon.

Je l’aurai à coup sûr condamné à mort à notre prochaine rencontre après l’avoir injurié tout au long de la traque, si un bruit sourd ne m’avait pas fait lever les yeux. Une ombre si gigantesque masqua le soleil discret avant de prendre la direction du butin, d’où très vite des éclairs et bruits révélateurs d’une puissante magie s’élevèrent. Etais-ce un Demi-dieu ? Le groupe avait-il un de ces Êtres avec lui ? Une hypothèse qui donnerait le sourire, mais une plus terrifiante interprétation m’en empêchait. Et s'il s’agissait là, d’un ennemi ? D’un colossal et imbattable adversaire, devenu sans le savoir gardien de notre butin ? Et au vue du visage et de l’inquiétude grandissante dans le groupe, le pire était devant nous.

Les bruits de l’affrontement glaçait le sang, faisant en sursauter certain lorsque l’écho d’un puissant tonnerre raisonnait sans qu’il y eut pourtant d’éclairs annonciateurs. Plus le temps passait, et moins il semblait y avoir de discussion sur la manière de s’y prendre pour récupérer l’or. Mis à part, d’attendre. Attendre dans le froid, qui ne manquerait pas de nous rendre inapte au combat d’ici quelques heures seulement. Attendre dans une zone sauvage où un nouveau prédateur pouvait arriver. Attendre de se faire encercler par n’importe qui, ou n’importe quoi. Attendre sagement que la Mort vienne à nous, ou qu’une créature se décide à nous laisser sa place. Attendre. Quelle suggestion débile ! Il n’y a pas plus facile comme proie que celle qui attend ! Tournant les talons dans une expiration qui marquait ma pensée intérieure, je me dirigeai vers la seule du groupe qui semblait avoir le caractère nécessaire pour agir, lorsque Rollo m’indiqua qu’il avait donnait un ordre à ses hommes : Ne pas la déranger.

« Je ne suis pas un de tes hommes. » Lui lançai-je dans un premier temps, avant de poursuivre « Et ce n’est pas toi derrière qui j’ai accepté de me ranger. » Repoussant nonchalamment sa main, je bravai le danger en allant me poser aux côtés de la seule véritable guerrière de ce groupe, fixant l’horizon pour ne pas risquer de croiser son regard. « Alors c’est ça le plan. Rester immobile dans la neige, sous les vents froids nordiques, à attendre qu’une nouvelle menace nous tombe dessus ou qu’un.. Dragon, accepte d’aller faire un tour ou termine de détruire ce qui a été ton chez toi ? » Je laissai un instant de silence soutenir mon rapide résumé, avant de terminer. « Enfin, c’est le plan de Rollo du moins. » Fis-je avant de tourner mon regard vers elle. « Je n’avais pas compris que c’était lui qui décidait, et toi qui obéissait. »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Lagertha
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Eowyn
Date d'inscription : 11/05/2017
Messages : 100
Double Compte : Seïd Affad
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Hors-la-loi
Inventaire : 500 Tsuris
Épée⁺⁶
Bouclier⁺²
Armure⁺⁴
Gourde


Inventaire▲

Aventure #22 écrite Jeu 21 Sep - 11:48

❝ Vers les Terres de Non-Droit
- ft. Terence, Atön(pnj) & Animation

Faut croire que lui l'était : assez con pour venir me parler. Con et suicidaire en fait. Téméraire ? Ah ! Laisse moi rire. Je le voyais arriver de loin et mes yeux se vissèrent vers le ciel alors que ma mâchoire se crispait, commençant à montrer mes canines. J'étais assise, inerte et il vint faire de même à côté. J'ai soudain envoyé mon bras gauche brusquement vers lui pour marteler son visage. Ah non, c'était mon imagination ça. Qu'est-ce qu'il me disait ? En gros qu'on faisait de la merde et qu'en plus de ça il me comparait à un genre de toutou obéissant ! Tout en nommant mon « chez moi ».

Mon visage s'est violemment tourné vers lui et je l'ai fixé un instant d'un regard plus noir et brûlant que les flammes d'Ignis. Je me suis relevé brusquement et ai attrapé instinctivement ma lame, sans pour autant le menacer avec.

❝ Je n’obéis à personne ici c'est clair ! » ❞

Ma voix était forte et haineuse. C'est finalement avec mon doigts pointé vers lui que je le menaçait d'une certaine manière.

❝ Qui t'es toi pour me parler comme ça hein ? La Providence ?! ❞

Ma main s'agitait vers le ciel comme le ferait une folle des Quatre

❝ T'as une meilleure idée peut-être ! ❞

Cette fois-ci j'indiquais la direction de mon camp derrière moi avec mon bras

❝ Tu veux qu'on finisse en tas de barbaque comme tous les miens là bas ?! ❞

Je sentais mes yeux s'humidifier entre tristesse et rage, mais les larmes ne venaient pas, je ne pleurais jamais, c'était comme ça. Je me rapprochais de lui, ma mâchoire se serrait encore et ma voix se faisait ainsi moins puissante.

❝ Y a juste un putain de Diamentis et une merde de Chimère là bas ! Personne peut rien faire, pas même toi ! ❞

Je le pointais à nouveau et laissait un moment de silence, pendant lequel j'ai retrouvé un centième de calme. J'ai ouvert mes bras et fait deux pas en arrière en lui souriant d'un sarcasme sans nom

❝ Mais vas-y je t'en prie, éclaire nous de ta lanterne. ❞

Peut-être qu'il avait une idée, peut-être était-elle bonne. J'allais en avoir le cœur net et la suite s'annoncerait peut-être plus prometteuse.

(c) Kuroko's basket RPG



∙∙∙⊰ La justice est la vengeance des Nobles, comme la vengeance est la justice du Nord ⊱∙∙∙


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
PNJ
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 382
Liens vers la fiche : Petit rappel avant d'incarner l'une des bêtes d'Arcane :

Comment jouer un Monstre ?
Sorts : Les monstres peuvent utiliser les sorts définis par leur Rang (A, B, C, D, E, F) et leur sous-élément.
  • A= pas de pouvoir magique. (mana : 0)
  • B = contrôle les sorts de niveau 1 et 2 de son sous-élément. (mana : 15)
  • C = contrôle les sorts de niveau 1, 2 et 3 de son sous-élément. (mana 25)
  • D = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3 et 4 de son sous-élément. (mana 35)
  • E = contrôle les sorts de niveau 1, 2, 3, 4 et 5 de son sous-élément. (mana : 40)


Liste détaillée des sorts en bas de cette page
Inventaire▲

Aventure #23 écrite Jeu 21 Sep - 19:17

Atön

♦️ Endurance: 12
♦️ Attaque physique: 2
♦️ Attaque à l'épée: 08
♦️ Équipements:
Armes:
 
Inventaire:
 
Caractère:
 



Je me rappelai un peu bien tard que raisonner un nordique ne se faisait pas sans une ou deux gorges tranchées, lorsque son regard assassin mit une pointe d’acier sous ma pomme d’Adam. Ma main se décala lentement vers le bas de mon dos, où se tenait ma dague. Restant assis, je la laissai cracher une colère qui finalement n’avait pas grand-chose en fond, me contentant de serrer la garde de ma lame dissimulée lorsqu’elle en fit autant. Silencieusement, je me redressai, laissant un semblant de silence appelant au calme se poser. Après tout, peu importe qu’elle s’énerve. Au moins elle ferait quelque chose. Dans mon cas, il était hors de question d’attendre sagement que la Mort vienne me cueillir.  

« Je ne prétend pas avoir de solution face à un Dragon. » Commençai-je calmement. « Je demande à ce que nous réfléchissions. A ce que nous pensions à agir plutôt que de rester dans le froid à attendre qu’un monstre décide soudainement de quitter le nid pour lequel il se bat. » Continuai-je en prenant un peu plus de voix au fur et à mesure, gardant cependant un calme bien plus évident que celui de la guerrière. « Parce que l’on peut rester là pendant des heures, si ce n’est des jours ! Je vois mal une telle bête se battre pour un garde manger et finalement le quitter dans les minutes qui suivent. » Je jetai alors un œil sur le village au loin avant de reprendre. « L’affrontement est bien entendu exclu. Lorsque l’on voit le résultat face à un simple Emeuraude. » Lançai-je en pique à Rollo. « Mais on peut ruser. Faire en sorte qu’un autre festin les attire. Brûler un charriot pour espérer que le feu les attire. Trouver un moyen de diversion. Envoyer un escadron récupérer petit à petit, j’en sais rien ! Mais parlons ! N’attendons pas que la Chance vienne ! » Terminai-je en élevant la voix, agacé par l’inaction de chacun dans une telle situation. « Des prédateurs peuvent être attirés, des concurrents s’intéresser à la fortune qui nous attend, et s’ils nous tombent dessus, nous sommes entièrement à découvert ! Et tout ça dans l’espoir absurde qu’un « Putain de Diamentis » décide de partir après avoir tué cette Chimère, sans avoir balayé la moindre planche dans ce village qui est ridiculement petit comparé à sa taille, et bien sûr, sans qu’il est fait s’envoler l’or sur des kilomètres à la ronde dans sa bataille et sa recherche de nourriture ! » Lui tournant le dos, je cherchai à calmer mon emportement, avant de revenir vers elle, plus serein. « Je ne t’ai pas suivis pour mourir comme un idiot passif qui n’a pas su anticiper. Tu es la responsable de cette expédition. Agie. »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Lagertha
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Eowyn
Date d'inscription : 11/05/2017
Messages : 100
Double Compte : Seïd Affad
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Hors-la-loi
Inventaire : 500 Tsuris
Épée⁺⁶
Bouclier⁺²
Armure⁺⁴
Gourde


Inventaire▲

Aventure #24 écrite Ven 22 Sep - 13:05

❝ Vers les Terres de Non-Droit
- ft. Terence, Atön(pnj) & Animation

A mesure que son discours se déroulait, il en devenait de plus en plus intéressant. Même si je n'étais pas le genre d'âme à se plonger dans la réflexion, mon expérience dans les Landes et ses mots me faisait venir toutes sortes idées dont l'une d'elle, bien ficelée, me fit sourire. Passant ma langue sur ma lèvre supérieure avant d’acquiescer pour moi même je m'approchais du moustachu d'un air faussement décontracté, lui adressant un sourire des plus reconnaissant.

❝ Tu as raison, on devrais créer une diversion... ❞

Avant de finir ma phrase, je dégainais mon épée et la planta brusquement dans son abdomen jusqu'à la faire ressortir par son dos. Son bras armé de sa dague vint m'attaquer sur le côté, je pu l'arrêter facilement en agrippant son poignet, mais le manque d'anticipation me fit me protéger maladroitement et le dessus de ma main se fit finement griffer par sa lame. Je serrais son poignet avec force jusqu'à le faire lâcher sa dague et je le fixais, d'un regard meurtrier et d'un sourire carnassier.

❝ Tu feras une très bon appât. ❞

Du sang remontait sa gorge jusqu'à couler de sa bouche. Je pouvais lire sur son visage toute la surprise de la situation qu'il n'avait certainement pas prévue. Moi non plus en fait ! Mais il pouvait ne s'en prendre qu'à lui même, avec ses idées de diversion et tout ça. Et puis ça fera un rapiat de moins, même si je l'aimais bien finalement. Ses jambes se coupèrent et je sortis violemment ma lame de son abdomen avant qu'il ne s'écroule au sol. J'ai vivement fouetter l'air avec ma lame pour en éjecter le surplus de sang avant de la ranger dans son fourreau.

Là, je reprenais mon visage sombre et fermé, comme si rien ne s'était passé, ça et encore moins le carnage de mon clan, comme si tout s'était envolé. J'étais doué pour ça : refouler. Je m'agenouillais aux côtés de ce nouveau cadavre et le fouillais rapidement. Il n'avait malheureusement pas grand chose d'utile à part une centaine de tsuris et une carte de l'île que je m'empressais de récupérer. J'attrapais aussi sa dague tombé à quelques centimètres avant de me relever et de la ranger à ma ceinture. Je me tournais ensuite vers Rollo.

❝ Tu peux prendre ce qu'il reste, ça pourra toujours t'être utile. ❞

Il était stoïque, ni attristé ni vraiment surpris. Il ne fallut que de courtes secondes pour que quelques uns de ses hommes se rues sur le cadavre pour le défaire de ses armes et de son armures. Moi je me dirigeais vers le chariot de provisions de la caravane avant de dévoiler son contenu en envoyant balader le draps qui le cachait. Rollo s'approchait de moi doucement et se postait à mes côtés.

❝ Tu as une idée ? ❞
❝ Hm. On peut rien faire tant que les deux monstres sont là-bas mais une fois que leur combat sera terminé, on pourra agir. ❞

Je fouillais du regard le chariot et visualisait enfin l'objet de ma convoitise.

❝ On utilisera les corps qu'on a comme appât pour l'attirer plus loin. Diamentis ou Chimère, même si  on se doute de l'issue. ❞
❝ Tous les corps ? ❞
❝ Oui. ❞

Il avait compris que j'allais aussi utiliser ceux de la femme et de son enfant. On avait pas le choix à vrai dire, il fallait mettre toutes les chances de notre côté, mais si mon plan se goupillait comme je le voulais, ils ne seront pas trop malmené. Je ne pouvais pas en dire autant de celui que je venait de buter. J'attrapais une bouteille d'alcool l'inspectais nonchalamment.

❝ On s'adaptera à la direction du vent pour que l'odeur des corps lui arrive directement dans le nez et une fois attiré, on le fera fuir avec du feu, beaucoup de feu. ❞

Il ne répondit rien, à part un simple hochement de tête avant de se détourner de moi. L'affrontement là-bas nous permettrait de nous mettre en place mais il fallait aller vite. J'ai attrapé le draps et en ai déchiré un bout pour entourer ma main blesser avant de prendre les hostilités. On récupéra le corps presque nu du moustachu et on l'embarqua sur un cheval, puis nous revenions quelque peu sur nos pas pour trouver l'emplacement idéal où le vent s'engouffrerait jusqu'au camp. Là, nous avons préparé de quoi mettre le feu rapidement : des bouteilles d'alcool avec des tissus imbibé accroché à leur goulots. Nous avions préparé cinq munitions. J'invitais les plus téméraires à me suivre, en emportant avec nous les cadavres et des briquets à silex en acier.

Il fallait se rapprocher un peu plus du camp pour que cela soit réellement efficace. Au bon endroit et après avoir vérifié que le vent était toujours dans la bonne direction, nous devions préparé le terrain en déblayant un maximum la neige, là où ne déposions les corps. Pour minimiser les risques, il suffisait de cinq personne sur place, Rollo, trois de ces hommes et moi. Le reste partis rejoindre la caravane qui s'était mise plus loin à l'abri. Rollo et ses hommes se mirent en position, derrière des arbres, formant un cercle autour de la position des corps. Chacun avec une bouteille et de quoi créer la combustion. Moi, je m'attelais à éviscérer le corps du moustachu, avec sa propre dague, pour dévoiler d'autant plus son odeur de chair fraîche. Je n'avais rien fais aux deux autres qui eux étaient plus vieux et n'avait pas une odeur aussi alléchante. Une fois cela fait, je me postais moi aussi derrière un arbre.

Il fallait agir vite et efficacement. A l'approche du monstre, nous mettrions le feu aux tissus imbibés et une fois au niveau des corps, à l'unisson lancerons les bouteilles en direction des cadavres, tout en restant un maximum caché pour ne pas être repéré. La gerbe de feu créée suffira certainement à faire fuir le monstre, pour peu qu'il ai été blessé par elle. Une fois cela fait, il faudra rejoindre le camp rapidement et œuvrer efficacement, surement brûler les autres cadavres... Mais chaque chose en son temps, pour l'instant il fallait s'occuper de déblayer le terrain de ce foutu monstre.

(c) Kuroko's basket RPG



∙∙∙⊰ La justice est la vengeance des Nobles, comme la vengeance est la justice du Nord ⊱∙∙∙


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Animateur
l Animation I
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 15/05/2017
Messages : 9
Inventaire▲

Aventure #25 écrite Mar 26 Sep - 11:32

Rollo écouta le plan de Lagetha, si elle était risquée, il n'en demeurait pas moins bon. Le chef de caravane choisit trois de ses meilleurs acolytes et commençait discrètement les préparatifs. Pour l'instant, le bruit de combat continuait toujours et des éclairs fusés encore. Ses sous-fifres tinrent et faisaient correctement leur mission malgré la terreur qui teintés leurs regards. Il ne fallut pas plus de quinze minutes pour finir les préparations ordonnées par Lagertha, mais au moment où ils finirent, plus un bruit ne s'entendait de la place. Rollo avait alors le fol espoir que les créatures se sont entretuées ou que le vainqueur allait se retirer pour lécher ses blessures. Ainsi, ils n'auraient plus qu'à fouiller le campement et repartir le plus vite possible pour éviter d'autres "visiteurs".

Des pas lourds finirent par mettre un terme à ses idées une demi-heure plus tard, les arbres s'écartèrent et ployèrent pour laisser passer le Diamentis, à ceci près qu'il n'avait plus la superbe de son arrivée dans les airs. Il avait maintenant bon nombre de blessures, dont le plus impressionnant était les balafres sur le côté droit du visage. Mais il semblerait que cela ne l'ait pas rendu borgne pour autant. Par contre, s'il avait été blessé sérieusement, son adversaire ne s'en était pas aussi bien sortie. Car la carcasse de celui-ci se trouvait maintenant dans la gueule du dragon ailé. À ceci près que la tête bovine n'était plus présent et il manquait la patte postérieure droite. La créature volante, dont les ailes étaient repliées et plaquées contre les flancs, posait le corps à côté d'elle avant de renifler le cadavre frais. Le Diamentis dévora rapidement les entrailles de la victime si grande gueule.

Lagertha démarra les hostilités en lançant sa bouteille, suivit rapidement par les quatre autres comparses. Les flammes entourèrent le diamentis rapidement, celui-ci hurla sa colèr ainsi que sa douleur. L'œil de la partie balafrée de la créature se tourna alors dans la direction de Lagertha, chargé d'une haine inhumaine. La combattante ne pouvait pas être sûre d'avoir été repéré malgré qu'elle se soit caché le mieux possible, mais elle ne pouvait pas s'empêcher de frissonner sous le regard du dragon. Celui-ci se força à rester quelques instants pour attraper le corps de la Chimère et s'enfuit en prenant la voie des airs. Les nomades purent voir ainsi que la membrane des ailes avait été abîmée pendant le combat, mais pas suffisamment pour clouer le monstre au sol.

Les humains ne bougèrent que bien des minutes après le départ de la Diamentis, cela tenait à du miracle qu'ils aient survécu à la confrontation sans perte collatéraux. Les flammes finirent même pas s'éteindre avant que l'un d'entre eux ne parte pour aller chercher des renforts pour la fouille de la place. Les nomades s'avancent doucement vers le campement, les lieux étaient maintenant vide, les Candors n'étaient même pas revenu à cet instant. Mais le tas de corps qui se retrouvaient au centre avait était bien plus grignoté qu'au premier passage, certainement le Diamentis qui se sustenté avant de sentir l'odeur du cadavre de l'étranger.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

Vers les Terres de Non-Droit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Du Droit Canon et de l'Officialité Épiscopale
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Vers le respect des droits economiques et sociaux des citoyens haitiens
» Le droit d'objection du Président de la République

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: Les Landes Luxuriantes :: Les Landes Nord-