Vers les Terres de Non-Droit - Page 2

Partagez| .

Vers les Terres de Non-Droit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Lagertha
avatar
Animateur Humain



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Project Badwater: Doherty
Date d'inscription : 11/05/2017
Messages : 268
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Hors-la-loi
Invocation(s) : Winglece, Armalys & Galifey
Inventaire : 3188 Tsuris
Épée⁺⁶
Hachette⁺⁴
Arc de chasse⁺⁴
Bouclier⁺²
Armure⁺⁴
Gourde
Pendentif de célérité
Sceptre de feu
Fugue
Pansement coagulant
Curaga
Sanguine



▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #26 écrite Mer 27 Sep 2017 - 16:55

❝ Vers les Terres de Non-Droit
- ft. Terence, Atön(pnj) & Animation

J'étais là, assise et adosser à mon arbre, inerte. Mes yeux étaient perdus dans la neige à mes pieds, je ne bougeais pas. J'avais l'impression de ne pas pouvoir. C'était une sensation nouvelle qui m'avait attrapé les tripes : la crainte. Je n'étais pas quelqu'un qui avait peur, j'aimais me battre, me blesser était loin d'être effrayant et mon inquiétude à propos de la mort était principalement lié à ma revanche, je ne voulais pas partir sans l'avoir m'être venger. Mais là, c'était tout à fait différent. Le roi des Landes m'avait fixé comme si il mémorisait mon visage, comme je l'avais fais avec quelques uns de nos assaillants. Je ne connaissais pas cette façon de faire chez les Diamentis, mais ça m'inspirais vraiment pas.

C'est finalement la main de Rollo, posée sur mon épaule et un petit sursaut qui m'arrachèrent à mes doutes. Je le fixais un instant puis reprenais tout à coup mes esprits et me relevais sans grande peine. Personne ne devait savoir que je craignais quelque chose, personne. Mais en me relevant, je ne pu m'empêcher de lancer à Rollo :

❝ C'est rancunier un Diamentis ? ❞
❝ Pas à ma connaissance. Pourquoi ? ❞
❝ Par curiosité. ❞

Et puis j'ai rapidement fuis la conversation en sifflant Gyllir qui apparu peu de temps après. Je me suis installé rapidement sur sa selle et tous nous retournions au camp. On avait pas le temps de se laisser aller, il fallait agir vite. Je suis descendu aussi vite de Gyllir et ai informé de toute la troupe de mes revendications.

❝ Rassemblez les corps éparpillés et prévenez moi quand se sera fait, il faudra qu'on les brûle. ❞

Je regardais Rollo.

❝ Toi et tes hommes, prenez tout ce que vous pouvez et voulez. Retrouvez la tête de la Chimère, je veux les cornes. ❞

Ça serait toujours utilise si je veut renforcer ma lame un jour. Je me suis détourné de lui et me suis dirigé vers l'endroit où devrait se trouver ma maison. Ça ne ressemblait à plus grand chose, il y avait encore quelques murs porteurs mais c'était quand même un beau bazar. Je me suis mise alors à fouiller les environs et les décombres à la recherche de ma hache et de mon arc. J'avais pas trop d'espoir mais qui ne tente rien n'a rien. J'ai aussi retrouvé la cachette creusée sous terre où nous planquions nos tsuris personnels en espérant qu'elle n'ai pas été pillée.

Après quoi je quittais la zone et me retrouvais devant un corps, ou ce qu'il en restait et m'arrêta brusquement. Je l'ai fixé et un puissant frisson me parcourra le dos.  Il ne restait rien pour l'identifier si ce n'est son armure en cuir déchirée. Mes narines se dilataient, mes yeux s'écarquillaient, ma mâchoire se serrait et le fond de ma gorge gardait à peine un grognement rauque. C'était Elle. Je suis resté un instant, ce qu'il y avait autour de nous semblait disparaître et je sentais mon âme me quitter. C'était bien plus fort que ce que j'avais ressentis à l'annonce de sa mort. J'étais bien sûr brisée mais j'avais aussi la rage de voir son corps dans un tel état. Ma mâchoire se serrait tellement que je sentais le goût du sang dans ma bouche. Mais j'allais refouler, une fois de plus, ce que j'avais réellement besoin de sortir.

Je me suis accroupis à ses côtés et ai fouillé sa dépouille en quête de n'importe quoi, ai attrapé ce que je pouvais de son corps et l'ai ramené avec les autres, sur le tas de corps nauséabonds.

(c) Kuroko's basket RPG



∙∙∙⊰La justice est la vengeance des Nobles, comme la vengeance est la justice du Nord⊱∙∙∙
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
l Animation I
avatar
Animateur Humain



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 15/05/2017
Messages : 11
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #27 écrite Sam 7 Oct 2017 - 11:57

Lagertha fouillait désespéramment dans ce qui fut la maison familiale. Comme en compensation de tous ses malheurs, elle retrouva ses affaires et même la cache était vierge de tout pillage malgré les marques de fouilles évidentes aux alentours. Mais cela n'allait pas ramener sa famille qui faisait maintenant partie du tas de corps prêt à être immoler.  

Totalement prise dans les tourment de son âme, elle n'entendit pas tout de suite les cris et les bruits d'un échauffourée. Mais dès que l'information perça les brumes de son esprit, elle réagit au quart de tours et partit vers l'origine du bruit.


En arrivant, la guerrière pouvait voir Rollo en mauvaise posture, à moitié étranglé par un homme dans la force de l'age, dépenaillé mais musclé et entouré de deux femmes ainsi que de quatre hommes tous armée. Derrière se trouvé un vieil homme ainsi qu'une petite fille d'une dizaine d'année qui se cachait dans les jambes du vieil homme. Les employés de Rollo les plus proches étaient à terre en mauvais états, les autres commençaient à entourer le groupe de survivant.

Alors Rollo? Tu pensais sincèrement que tu pourrais piller notre village en toute impunité alors que les corps de certains d'entre nous sont à peine froid?

Ce n'... argh...pas ce que tu...

Oh et qu'est ce que je devrais croire quand je vois toi et les tiens fouiller nos bâtisses? Si je peux te remercier d'avoir fait partir le Diamentis et commencer à disposer dignement des corps. Je ne peux te pardonner quand même...

Rollo réussit à desserrer légèrement la prise, assez pour prendre une goulée d'air et cracher ces paroles :

Putain de bordel! Si on est là c'est parce qu'une des tiennes nous à amener ici!

Qui?! Dit le garde.

Mais il suivi simplement la direction dans laquelle était tournée la tête de Rollo et il vit effectivement Lagertha.

Toi... Dit l'homme, dans un ton dont n'arrivait pas à déterminer le plaisir ou le déplaisir.

Le doyen, lui, se contentait de regarder tristement Lagertha tandis que la fille évitait le regard de celle ci.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Lagertha
avatar
Animateur Humain



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Project Badwater: Doherty
Date d'inscription : 11/05/2017
Messages : 268
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Hors-la-loi
Invocation(s) : Winglece, Armalys & Galifey
Inventaire : 3188 Tsuris
Épée⁺⁶
Hachette⁺⁴
Arc de chasse⁺⁴
Bouclier⁺²
Armure⁺⁴
Gourde
Pendentif de célérité
Sceptre de feu
Fugue
Pansement coagulant
Curaga
Sanguine



▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #28 écrite Mar 10 Oct 2017 - 18:31

❝ Vers les Terres de Non-Droit
- ft. Terence, Atön(pnj) & Animation

J'étais planté là, inerte, muette et les yeux écarquillés face à une scène que je croyais être une illusion, sur un fond de cadavres près à être brûlé. Ils étaient là, devant moi, en sale états mais bien vivant et pourtant, je croyais voir des morts. Je l'ai regardais à ma place, un peu loin d'eux sans bouger. Astrid fut la première à lâcher sa victime pour me rejoindre, suivit de Sig. Elles avaient un sourire désespéré sur les lèvres en lâchant mon nom dans un soupire soulagé. Sig prit ma main gauche dans les siennes et me regardait comme la mère qu'elle était le faisait toujours. J'observais son visage, meurtris d'une grande balafre sur la gauche. Elle me parlait, mais je n'entendais pas, je ne voyais que sa blessure. Astrid s'accaparait mon attention à son tour, en posant sa main sur mon bras droit. Elle était à bonne distance, comme à son habitude, elle savait que je n'aimais pas les effusions d'affection et m'adressa un sourire d'une très courte durée. Je fixais son œil caché par un bandage fait à la va vite. Je la questionnais en fronçant les sourcils, soucieuse.

❝ Est-ce que ?... ❝
❝ Oui, je... je l'ai perdu dans la bataille. ❞

Me répondit-elle en le touchant du bout de ses doigts. Un autre sourire de sa part, presque honteux. Je ne savais pas quoi dire, mon cœur était encore tiraillé entre la joie de les retrouver et la colère de les voir ainsi. Et c'est dans ce genre de situation que finalement je n'exprimais rien du tout au risque de faire une attaque.

Mon regard vide se fixa sur Amalrik qui tenait encore entre ses mains Rollo, qu'il lâcha à terre subitement en me regardant sans ciller. Je m'avançais vers lui, lentement, forçant Astrid et Sig à me lâcher doucement. Falko, Lothar, Ivar et Hagen lâchèrent tour à tour leur victime en m'observant m'approcher du Premier protecteur du Tréant. Placé derrière lui, je lui adressais un regard plus que soulagé de le voir ici, sain et sauf. Sa garde avait brillamment fait son travail et c'était le plus important. Mais je lisais dans ses yeux pleins de sagesse la tristesse que tous nos morts. Je basculais sur la fille de Sig, Hedda. Je n'aimais pas les enfants et elle le savait, elle fuyait mon regard mais... Bien que je ne lui exprimais pas, j'étais soulagé pour elle et sa mère que la bataille ne l'ai ai pas séparé.

Je m'arrêtais, à quelques pas d'Amal et je n'avancerais pas plus. Je voyais a son visage qu'il était gravement en colère et certainement contre moi. Je le fixais, les traits tirés et attendant sa sentence qui ne se fit pas attendre bien longtemps, alors que Rollo quittait la scène qui allait se jouer. Amal se mit à crier, à hurler sur moi de sa voix roque et grave, avec des grands gestes, me pointant du doigts à certains moment et faisant les cent pas autour de moi alors que je tenais son regard aussi vaillamment que je le pouvais, du moins le temps qu'il vide son sac.

❝ Tu nous as lâchement abandonné ! On t'as presque pas vu pendant qu'on se faisait massacré par ces fils de chien ! Et toi ?! Tu gambadais joyeusement dans la forêt pour te terrer on se sait où ?! Regardes nous ! On est blessé, épuisé et toi tu arrive comme une fleur comme si de rien était ! Et tu laisse Rollo nous piller sans rien dire en plus de ça ?! Tu te fous de la gueule de qui ?! ❞

Il s'était planté comme un piquet face à moi, à quelques centimètres de mon visage, les mâchoires serrées et le regard plein de rage. Je sentais son souffle saccadé balayer ma peau et je le fixais d'un peu plus bas, sans sourcillé, droite dans mes bottes. Ma voix était sèche et ferme.

❝ C'est Lagertha qui me l'a ordonné, pour pouvoir nous venger ! Rollo a bien voulu m'aider à vous retrouver et il fallait bien une compensation ! C'est comme ça que ça marche ici non ? ❞

Il pesta et quitta sa position, reprenant sa marche frénétique autour de moi alors que je continuais mes explications qui se confondaient en excuses, en ne le quittant pas des yeux.

❝ Je voulais me battre et les massacrer ! Je n'aurais jamais quitté le combat sans une très bonne raison et tu le sais. Fais pas comme si j'étais devenue n'importe qui ! J'ai fuis, oui ! Tu sais que j'ai cru mourir et que je m'en voudrais toute ma vie ! Mais Elle me l'a ordonné pour que je puisse revenir, vous trouver et nous venger et... ❞

J'avalais ma salive bruyamment en regardant à présent le sol, ma voix se faisant un soupçon plus tremblante et moins perçante.

❝ Elle m'interdisait de lui désobéir, je n'ai rien pu faire d'autre. Je... ❞

Je voulais m'excuser, m'écrouler au sol, à genoux, les supplier de me pardonner mais quand j'ai relever le visage pour regarder Amal je l'ai sentit fondre sur moi et me serrer dans ses bras. Mes yeux, vissé vers le ciel, s'écarquillaient de surprise. Ça m'avait coupé net, je ne parlais plus, je ne bougeais plus. Ça n'avait duré que quelques secondes mais elles étaient lourdes de sens. Il était comme moi, pas très friand d'affection. C'était à vrai dire la première fois qu'il se permettait quelque chose du genre et moi, inerte, je ne lui ai rien renvoyé. Je ne pouvais tout simplement pas, je ne méritais pas qu'il me prenne ainsi dans ses bras. Je le sentais me serrer un peu plus avant de se détacher. Il me fixa, une fraction de seconde avant de reprendre son air impassible et moi le mien.

Tout le monde s’affairait à retrouver un peu de dignité, surtout les hommes de Rollo qui avait été un peu malmené. Je m'avançais vers notre sage, Dankrad et le saluait d'un hochement de tête respectueux.

❝ Contente de vous voir en vie Tréant. ❞
❝ Il en va de même pour moi. ❞

Me répondit-il d'un même hochement de tête. Je baissais le regard en direction d'Hedda avant de poser ma main sur son crâne pour ensuite quitter ma position. Je n'avais pas vu sa réaction, mais il allait sans dire qu'elle aurait été bien surprise d'un tel geste de ma part. Les survivants... Mon clan s'était ressemblé instinctivement et se trouvait à présent devant moi et je m'adressais à eux.

❝ Vous savez qui nous a fait ça ? ❞

(c) Kuroko's basket RPG



∙∙∙⊰La justice est la vengeance des Nobles, comme la vengeance est la justice du Nord⊱∙∙∙
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
l Animation I
avatar
Animateur Humain



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 15/05/2017
Messages : 11
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #29 écrite Jeu 2 Nov 2017 - 0:22

Celui qui décida de répondre fut Amalrik, on ne savait pas si l'amertume dans sa voix était encore dû à son conflit avec Lagertha ou au souvenir du massacre qui a eu lieux quelques temps plus tôt.

Ce sont ces vermines de Sangtis! Ils suivent servilement et sans amour propre le Prince. Ils ont dû reconnaitre les bannières qui signale notre affiliation et certainement nos têtes les plus connus. Dès que nous aurons repris des forces, nous commencerons la vendetta!

A ceci près Amal que nous sommes pas tous des combattants et que la survie du clan prime sur tout...

Amal se retourna et retint sa morgue quand il comprit que c'était le doyen qui énonça ces paroles. Mais Tréant n'était guère dupe des pensées du chef en second. Il soupira avant de se lancer dans les explications.

Mes jeunes années sont loin, la plupart d'entre nous sont sévèrement blessé au mieux. De plus, il nous reste une jeune fille et elle doit être mise en sécurité...


Le vieil homme caressait les cheveux de l'enfant qui restait près de lui.  

Ne comprends tu pas Amal? Nous sommes maintenant bien trop affaiblis, il suffirait d'un simple souffle pour éteindre la simple flammèche du clan et nous disparaitrons du monde des vivants. Oui nous ne laisserons pas cela impunis, mais le faire aussi précipitamment ne fera que le jeu de nos ennemis.

Amal restait raide, mais on sentait qu'il n'était pas si loin de craquer, après tout, quelques jours avant leur clan était en pleine santé et l'avenir semblait clément. Pour ne pas montrer sa faiblesse, Amalrik décida de rester coi et de serrer la mâchoire.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Lagertha
avatar
Animateur Humain



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Project Badwater: Doherty
Date d'inscription : 11/05/2017
Messages : 268
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Hors-la-loi
Invocation(s) : Winglece, Armalys & Galifey
Inventaire : 3188 Tsuris
Épée⁺⁶
Hachette⁺⁴
Arc de chasse⁺⁴
Bouclier⁺²
Armure⁺⁴
Gourde
Pendentif de célérité
Sceptre de feu
Fugue
Pansement coagulant
Curaga
Sanguine



▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #30 écrite Dim 12 Nov 2017 - 21:17

❝ Vers les Terres de Non-Droit
- ft. Terence, Atön(pnj) & Animation

La bombe était larguée : c'était à ces salopards de Sangtis qu'on devait de n'être plus qu'un ramassis de survivants, blessés et en mal de vengeance. A cette annonce, je sentais mon sang bouilloner dans mes veines jusqu'à faire tambouriner mes temps. Mes sourcils se fronçaient, aussi fortement que mes dents se pressaient les unes contre les autres. Mes poigns se serraient et mes ongles pénétraient doucement mes paumes. Nous échangions un regard avec Amalrik, celui qui nous faisait partager notre haine et notre envie de nous venger dans la minute. J'avais envie de courir, maintenant, jusqu'à leur foutu camp ! Qu'ils goûtent à leur punition !

Mais, tout comme Amalrik, la parole du Tréant me stoppa brusquement. Mon regard se tournait vers lui, emmuré par la tension palpable de mon visage. Je baissais ensuite les yeux, perdus dans le vague en m'impregnant de ses mots. Et peu à peu, je me détendais, juste un peu. Bien sûr, il avait raison. Ca rejoignait ce qu'Elle m'avait dit avant que je ne la quitte. Je serais vraiment abruti de vouloir me lancer maintenant dans une vendetta qui signerait plus que certainement notre perte, à tous. C'est à ce moment que je réalisais soudain que si je voulais prétendre à suivre les traces d'Harald comme son successeur légitime, je ne pouvais pas laisser mon impulsivité à tout va, comme je le faisais sans arrêt. Il fallait à tout prix que je me tempère, tout de moins pour tout ce qui concernait le clan. Ca n'allait pas être facile mais il le fallait. Impérativement.

Je relevais doucement les yeux et croisait ceux d'Hedda. Sans réaction, je me dirigeais vers elle en sortant la dague que j'avais pris sur le cadavre du mercenaire convertis en appât. Je la fis tourner rapidement pour présenter à la petite son manche. Elle fit un pas en arrière, prise par la surprise de simplement l'approcher d'aussi près. Je la regardais de ma hauteur, d'un air autoritaire.

❝ Prends ça, tu risque d'en avoir besoin si tu ne veux pas nous ralentir. ❞

Je la fixais, silencieuse, en attenant qu'elle prenne dans sa main le cadeau empoisonné que je lui faisais. Je n'espérais évidemment pas qu'elle ai à l'utiliser rapidement, mais elle devrait le faire un jour et je tenais à ce qu'elle prenne conscience de la situation dans laquelle nous étions tous à présent. Comme tout bon Nordien, elle s'était bien sûr déjà essayé au combat et l'art de se défendre, mais je la sentais encore trop hésitante. Il fallait que ça change. Elle l'attrapa timidement et une fois fait, je lâchais la dague et quittais ma position, en croisant le regard de Sig, qui m'avait l'air évidemment inquiète. Mais il ne fallait pas qu'on soit faible à ce point, alors je ne lui adressais pas de compassion. Un simple regard, qui ne voulait pas dire grand chose, juste que j'étais là.

Je me dirigeais ensuite vers Rollo et ses hommes, qui avaient assisté à la scène silencieux et respectueux. Je lui demandais de bien vouloir nous compter dans ses rangs, le temps qu'il faudrait et surtout le temps de trouver une solution pour pouvoir les quitter. Il accepta et c'est tout ce qui me fallait. Je me retournais vers mon clan, que j'observais un instant. Il nous restait du chemin avant d'écraser les Sangtis et je pensais déjà à l'étape suivante, les yeux remplis de détermination.

❝ À suivre...



(c) Kuroko's basket RPG



∙∙∙⊰La justice est la vengeance des Nobles, comme la vengeance est la justice du Nord⊱∙∙∙
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #31 écrite

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

Vers les Terres de Non-Droit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Une douce colombe qui vole vers ces terres
» Du Droit Canon et de l'Officialité Épiscopale
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Vers le respect des droits economiques et sociaux des citoyens haitiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: Les Landes Luxuriantes Nord-