Top-Sites

Votez toutes les deux
heures ♥

Fermer
Ouvrir Fuir vers Rorn
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Fuir vers Rorn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membres
Meslial Bororo
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 83
Liens vers la fiche :
Métier : Apprenti guérisseur
Invocation(s) : Mama (Imaq)
Inventaire▲

MessageSujet: Fuir vers Rorn   Lun 5 Juin - 8:02

Qu'il lui semblait lointain le temps où il randonnait d'un village à un autre, offrant ses compétences d'apprenti-guérisseur à qui le voulait. Il était alors encore naïf et son futur lui paraissait des plus prometteurs.

*Je n'étais qu'un garçon enfermé dans sa bulle... *

Meslial Bororo marchait d'un pas traînant sur une route de terre. Dans son dos, la ville de Lüh était déjà petite. Il marchait recouvert d'une grande cape élimé, masquant son chapeau caractéristique. Il ressemblait à un vagabond ayant perdu le goût de vivre.

Qu'il lui semblait lointain le temps où il expérimentait une nouvelle vie en compagnie d'une déité de l'eau répondant au nom d'Imaq. Mais pour lui, ce n'était pas une esclave nanti de pouvoirs magiques. C'était une seconde mère qu'il avait tout de suite surnommé Mama. Tous les deux, ils avaient vécu quelques aventures... jusqu'à l'erreur.

*En découvrant le monde, en crevant ma bulle, je suis devenu le stéréotype de l'adolescent qui se rebelle contre le monde. Et ça m'a mené à signer un contrat de piraterie... A m'équiper de lourdes chaînes entravant ma liberté et mes rêves... *

A ses côtés, Mama marchait en silence. Elle respectait sa douleur comme toujours. Elle avait essayé de lui redonner contenance avec ses mots doux. Mais quelque chose s'était brisé chez Bororo. Il y avait le menace de voir resurgir la Capitaine Edvah et la menace de ses contrats et promesses de mort. Il y avait le passé de sa deuxième mère. Il y avait la possibilité que tout son apprentissage n'est servi à rien. Une vie à se fuir, à fuir sa destinée. Une vie non pas à vivre mais pas à survivre.

Relevant la tête, il découvrit un petit groupe plus loin. Ils étaient quatre.

Quelque chose interpella le guérisseur. Une sensation qui était déjà repartie. Alors il s'arrêta de marcher.

*Qu'est-ce que c'était ? *

Il croyait le savoir. Ce genre de ressenti, il l'avait expérimenté alors qu'il chassait des araignées géantes en forêt. Ou alors quand il pratiquait des soins où la moindre erreur était fatale. Il l'avait lu également plus d'une fois dans les romans d'aventure, quand il passait ses après-midi d'enfant à la bibliothèque de Lüh.

C'était son intuition qui lui parlait. Cette petite voix irrationnelle qui servait d'oracle à qui voulait lui faire confiance.

Alors le guérisseur vit sa posture se redresser alors que l'espoir coulait dans ses veines. Il reprit la marche et accéléra pour arriver au niveau du groupe de quatre. Il y avait un garde doré qui protégeait la femme au centre du groupe. Mais également deux autres personnes qui pouvaient avoir la fonction de guerrier, ou d'amis ou encore d'invocation peut-être.

Meslial Bororo se trouvait maintenant deux trois mètres devant ce groupe qui avait interpellé son intuition. Il allait se mettre en travers de route pour les faire s'arrêter et... quoi ?

*C'est en agissant comme ça que tu t'es retrouvé à signer ce contrat pour retrouver Erine. Réfléchis, guérisseur. Réfléchis. *

Mais la réflexion était l'arme de destruction de l'action. Il le savait et c'est pour ça qu'il parla sans avoir plus réfléchi à ce qui leur voulait.

« Bonjour. Excusez-moi de vous déranger mais je me demandais si vous pouviez m'aider. »

La panique le gagna un instant. Mais le guérisseur entraîné qui avait maintenant affronté quelques situations réelles et stressantes respira et se calma.

*Ne pas réfléchir. Agir et faire confiance à son intuition. *

« Voilà. Pour résumer, je fuis la menace de pirate et je suis à la recherche de protection. Je suis prêt à mettre mes compétences de guérisseur et le résultat de mes futures recherches en échange de cette protection rapprochée. »

C'était dit. Avait-il eu l'air d'un fou à poser une telle demande en plein milieu d'un chemin recouvert de cette espèce de cape qui le faisait ressembler à un clochard ?

Ou est-ce que l'innocence qui le caractérisait avait-il permis d'atteindre le cœur de cette femme qu'il ne connaissait même pas de nom ?

Son cœur se mit à battre rapidement. Le stress irriguait son système. Le temps sembla s'étirer, se moquant de lui, retardant le moment où ses oreilles entendraient la réponse.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Nérée Helireah
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : New Bride, by Claparo-Sans
Date d'inscription : 22/01/2014
Messages : 458
Liens vers la fiche :
Fiche
Contes de la dame aux fleurs

Métier : Noble contre son gré ♡ Reine des nuages ♡
Invocation(s) : Shénzi ♡
Inventaire :

◈ Bagages:
 

◈ Sac sans fond:
 


Inventaire▲

MessageSujet: Re: Fuir vers Rorn   Lun 5 Juin - 22:27

Izaya

♦ Endurance: 10  
♦ Etat: Sur ses gardes
♦ Equipement : Armure de garde doré, bouclier, glaive, dague.
♦ Code couleur : #4682B4
Zachary

♦ Endurance: 10
♦ Etat: Sur ses gardes
♦ Equipement : Armure légère, lance, épée courte.
♦ Code couleur : #2E8B57


« […] et les dieux ne sont pas avec nous… »

La jeune femme soupira. Les dieux n’avaient en rien avoir avec cette stupidité humaine. Elle finit de coiffer ses cheveux en une élégante tresse, n’écoutant que d’une oreille distraite les commentaires d’Izaya. Si cet imprévu lui déplaisait quelque peu, cela n’était une raison pour en vouloir à quelqu’un. Cela n’était qu’un petit détour, une route qui allait assurément être toute aussi fleurit que celle qu’elle voulait emprunter. Elle ajusta ses habits de voyage, vérifia qu’elle avait bien toutes ses affaires dans son sac sans fond. Cette fois-ci, il ne fallait rien oublier. Elle se releva alors, rejoignant le petit groupe qui l’attendait à l’entrée de sa demeure.

« Ne traînons pas. Il faut rejoindre le prochain village avant la nuit. On nous attend à l’auberge du sifflet. »

Elle aimait ce genre de voyage. Certains la suivant par contrainte, par devoir, par volonté. Ce n’était pas tellement l’affection qui l’animait, mais cela n’était important. Ils passèrent les portes de la ville et attirèrent quelques regards. Il fallait avouer qu’un groupe sans monture, constitué d’une personnalité bien gardée pouvait tiquer la curiosité des passants. Après tout, leurs montures les attendaient un peu plus loin, tout comme le convoi d’armement. Sa présence était finalement requise pour mener à bien cette affaire ; Rorn était une ville bien compliquée. Les temps étaient en train de changer, après tout.
Et son commerce fleurissait, encore plus.

Elle posa son regard sur son invocation, souriant légèrement. Elle savait, en posant un instant ses yeux sur lui, qu’il n’appréciait pas cette situation et le besoin de rester sous forme humaine ; en ville cela n’était guère aisé à balader. Peut-être avait-il l’habitude dorénavant, même si elle se trompait souvent à son sujet. Lentement mais sûrement, le petit groupe s’éloignait de la capitale sous le soleil d’Ignis, brillant de tout son charme. Au moins, le temps était assez dégagé pour une balade en plein air.

Elle fit jouer sa chevalière entre ses doigts. Lorsqu’elle la portait, elle avait l’impression de revêtir son costume de haute noble ; elle la portait avec une chaîne autour de son cou, jamais à son doigt. Il était ainsi moins aisé de l’oublier, au plus près de son cœur, mais caché de ses prunelles. Ce début de voyage fut sans encombre, les abords de Lüh étant bien plus sûr que les contrées lointaines qu’elle avait déjà foulée. Les cliquetis des armures sonnaient comme une berceuse qu’elle ne connaissait que trop bien. Son regard se perdit dans les paysages les entourant, dans ses pensées qui imaginaient bien autre chose. Ce n’est que lorsqu’elle sentit sa manche la tirée légèrement qu’elle releva le regard.

Lorsqu’Izaya se tendait, il était facile de le remarquer. Cela amusait grandement la jeune demoiselle, qui parfois était tentée de se laisser ensevelir par les problèmes pour voir encore une fois ce visage si expressif. Elle avait ses habitudes de garde dorée un peu brusques, si charmantes. Cette dernière avait mis l’une de ses mains sur sa garde, fixant un petit duo qui s’était arrêté, un peu devant, qui les regardait. Et l’homme les arrêta. Il était facile de rencontrer des monstres et de périr. Cela pouvait se passer si rapidement. Mais il était encore plus dangereux de rencontrer des hommes, car la mort avait le temps de se tapir dans l’ombre. Cependant, la jeune femme n’eut le temps de s’interroger plus amplement sur les intentions du voyageur, ce dernier leur adressant directement la parole.

Le silence de la brise lui répondit. Si effectivement il pouvait déranger, cette phrase n’avait en soit pas besoin de réponse. Nérée haussa un sourcil, avec à ses côtés ses chers gardes du corps sur leurs gardes. Allait-il demander de l’argent ? Des renseignements ? A côté de l’inconnu se tenait une grande femme, lance à la main. Une bien faible protection humaine.
Et le silence se prolongea lorsqu’il précisa sa demande. Il fallait avouer que la jeune femme était quelque peu prise au dépourvu. Elle laissa alors le silence se prolonger, se contentant de songer à ce qu’elle venait d’entendre. Il n’était pas rare pour elle d’être abordée pour un quelconque service, mais celui-ci était plutôt original. Nérée fixa l’homme aux allures de mendiant, sans réelle expression.

« J’accepte. »

Il n’y avait pas besoin d’y aller par quatre chemins pour en venir à sa conclusion. Ce ne fut cependant pas au goût de tous ; Zachary tourna le regard, surpris. L'homme avait déjà étonné le groupe, mais sa propre réponse était d'un autre niveau. Et le commentaire ne tarda guère, comme s’il n’y avait plus qu’eux.

« Attends, tu ne peux pas accepter comme ça... » On sentait l’hésitation dans la voix de son homme de main. Après tout, il la connaissait bien, et savait qu’il fallait réfléchir avant d’adresser la parole à la jeune femme. Cette dernière, après un petit instant, reprit avant lui : « Mh… tu as raison. » Un petit sourire illumina son visage. La vie n’était pas facile. « C’est peut-être un peu trop facile. »

Nérée tourna alors son sourire malicieux envers l’inconnu. Sa simple introduction laissait beaucoup à réfléchir ; peut-être était-ce une imprudence de sa part, une simple honnêteté pouvant pencher en sa faveur. Cela avait malgré tout attiré sa curiosité, et son intérêt.

« Pour fuir des pirates, vous devez avoir une histoire intéressante à me conter. Que diriez-vous de l’échanger contre mon accord ? »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Imaq
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Mimay dans Albator, Corsaire de l'espace - 2013
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 98
Double Compte : Kohaku
Liens vers la fiche : Juste ici mon petit.
Inventaire : Aïmar'soïn - Lance Ashura modifiée ( 3m + pointe défensive).
Tranchant ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ● ●
Maniabilité ● ● ● ○ ○
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

MessageSujet: Re: Fuir vers Rorn   Mar 6 Juin - 9:30

Mana / Imaq

♦ Mana: 14 (20 - Métamorphose 6)
♦ Endurance:  11
♦ Etat:  Attentive // Sous forme humaine.
♦ Attaque physique:  2 +10
♦ Arme:
[Amar'Soïn](lance) [+10]:
 
♦ Parole :#3366ff
Inventaire :
 
Équipement :
 

Ces derniers temps avaient été difficiles pour Imaq et son petit. L'enlèvement de la forgeronne du au contrat pirate avaient été une épreuve de trop pour le doux guérisseur. Il n'était pas prêt pour ce genre d'actes. Pas prêt du tout. Subtiliser le contrat à la capitaine Edvah était devenue une utopie lointaine. Bororo ne supporterait pas la vie pirate. Pas comme ça.

Il avait fallu trouver une solution, et la seule qui leur restait était la fuite. Ils avaient profiter d'un jour de « permissions » pour rassembler des provisions en ville et s'acheter de quoi se couvrir pour un long voyage dans le froid hivernal.  La demi-déesse avait pris une nouvelle forme humaine, un nouveau nom aussi, prenant la nouvelle identité de Mana sur les conseils de son désormais petit frère. Et ils étaient partis sur les routes avec pour but la nouvelle cité : Rorn.

Mana était une femme assez grande et musclée qui maniait une lance plus grande encore. Amar'Soïn avait été forgée pour servir sous sa forme originelle, il allait alors lui falloir encore de l’entraînement pour la maîtriser sous forme humaine. Pour y palier la fille d'Aqua avait opté pour un corps dans la norme haute de l'espèce mortelle. afin d'être dissocier de la précédente apparence sous laquelle on aurait pu la reconnaître, elle avait choisi une peau mate, des yeux sombres et une longue chevelure brune. Cela n'avait pas enlevé son tempérament doux et protecteur cependant. Elle veillait sur Boro en silence, ses paroles bienveillantes n'avaient pas aidé à remonter le moral du jeune homme.

Au fond ils devaient digérer avec une sacrée défaite. Elle en était venue à s'en vouloir de ne pas être assez mise au niveau de son petit plus tôt, même elle, était devenu quelque chose qu'il ne voulait pas connaître. Comme pour la piraterie il y avait des choses qu'il valait mieux qu'il ne connaisse pas. Pas encore en tout cas.

La lance harnachée dans  son dos la jeune femme observait simplement le paysage et saluait poliment les éventuels passants qui croisaient leur route. N'ayant d'autres choix que de laisser son jeune frère à son mutisme sous sa cape, elle faisait de son mieux pour qu'ils n'attirent pas l'attention plus que cela. Juste deux voyageurs, ayant peu de moyens, qui s'élançaient sur les routes,en comptant sur la chance. Ils espéraient peut être trouver une caravane de marchands ou d'aventuriers auprès desquels trouver protection jusqu'à bon port.

C'est ce que sembla repérer Boro, elle suivit son regard jusqu'à un groupe de personnes devant eux. Elle le suivit de prêt allongeant un peu le pas pour suivre le sien qui s'était accélérer pour les rejoindre. En approchant le demoiselle observa les personnes en présence. Des gardes en armure et ce qui semblait être une demoiselle de haut lignée vu la belle facture de sa tenue. Ainsi que un demi-dieu, métamorphosé. Mana prit le temps de détailler chacun des présents, en réalité elle évitait de fixer uniquement l'enfant divin afin d'évaluer si il pouvait ou non percer sa métamorphose à elle aussi.

Elle esquissa un doux sourire de soulagement quand elle se rendit compte que la puissance de son pair était inférieure et donc sa couverture sauve.  Un sourire qui se crispa en une grimace au mot « pirate », elle fixait l'encapuchonné avec un air incrédule avant de se pincer l'arrête nasale entre pouce et index. Finalement Mana leva un index pour essayer d'intervenir mais la dame eut une réponse aberrante : elle accepta.

« Hein ?! » lâcha la brune malgré elle avec un sourire stupéfait.  

Elle porta la main à sa bouche de surprise, mais sa réaction trouva un écho auprès des gardes. Ce qui amena une condition qui fit grimacer de nouveau Mana. Elle se gratta la nuque, visiblement embarrassée.

« Vous savez, Dame, notre histoire est pas si folichonne que ça. Mon frère et moi on était en taverne et puis... »

Elle jeta un coup d'oeil à son frangin et finit par hausser les épaules. Au point où ils en étaient...

« Y'avait cette capitaine qui recrutait pour son équipage, et sur le coup on s'est dit que ça serait une bonne idée, alors on a signé. Puis au matin suivant, on s'est dit qu'on avait fait une belle connerie. On est des soigneurs quoi. Enfin surtout lui, c'est lui le cerveau, moi je serais plutôt les jambes haha ! »

Elle toussote, un poing devant la bouche, les joue roses, un peu honteuse de son écart, il fallait faire bonne impression à la dame après tout.

« Du coup bah...On essaie de se barrer loin. Par ce que un contrat pirate ça s'annule pas comme on veut... »   

La lancière se fend d'un sourire franc. Nul mensonge dans son récit, vu qu'elle n'avait fait qu'énoncer ce qu'il s'était passé au final.  Cela semblait bien facile, mais allez savoir ce que les Quatres avaient prévus pour eux ?

« Au fait, moi c'est Mana. » annonça-t-elle en se pointant du pouce. Elle enfonça un poing taquin sur la tête du jeune homme pour lui passer un légère savonnette. « Et le faux timide là c'est Ouro'. Et vous Dame, on peut connaître le nom de notre bienfaitrice ? »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Shénzi
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : Nerior
Date d'inscription : 14/02/2016
Messages : 108
Liens vers la fiche :
~ Fish
~ Harpy
Elément : Air
Invocateur : Nérée
Inventaire : Epée longue :
Tranchant ● ● ● ● ○
Résistance ● ● ● ● ●
Maniabilité ● ○ ○ ○ ○
Sorts :
Liste des Sorts:
 
Inventaire▲

MessageSujet: Re: Fuir vers Rorn   Mar 6 Juin - 21:04




Il trouvait le temps long, vraiment ! Le demi-dieu tapotait du pied, attendant que son invocatrice daigne venir. Et en plus on me fait attendre ! Il avait toujours eu l’habitude d’être pressé, et avant il n’avait pas le temps d’attendre. Cette époque était bien lointaine. Maintenant, il devait l’accompagner. Il soupira faiblement – les humains sont faibles, décidément.

Le fils d’Aer aurait presque préféré repartir à l’aventure et devoir s’épuiser à veiller sur son humaine plutôt qu’une petite mission comme ça. Là, il y avait d’autres humains proche de Nérée et puis, c’était chiant : il devait encore être sous forme humaine, au moins pour une partie du voyage. Plus pratique, on lui avait dit, plus discret aussi. Car en plus ils allaient devoir marcher lentement.

Enfin, le groupe finit par partir en direction d’un autre petit troupeau d’humain, dans un village. Ce voyage n’était pas tellement intéressant, il aimait bien seulement lorsqu’il était seul avec Nérée. Alors le demi-dieu resta muet pendant tout le début du voyage, se contentant d’observer le paysage. Il était tout de même là en tant que protecteur, alors autant jouer un peu ce rôle, même si sous cette forme, il allait mettre un temps avant de réagir à un problème. Il avait bien son épée dans son dos, mais c’était plus pour la décoration qu’autre chose.

Et là, tiens, un problème. Il y avait deux humains qui les avait stoppé dans leur lancé. Mais bon sang, on n’est pas arrivé à cette allure…. Alors il n’écouta même pas les discussions. L’homme avait l’air pauvre, tant mieux pour lui, de toute façon avec sa condition d’humain, il ne serait jamais qu’un moins que rien. De même pour la femme, même si le demi-dieu avait un peu pensé en la regardant : il y avait quelque chose qui clochait. Elle avait une aura un peu différente. Raison de plus pour l’ignorer : comme ça, on évite un ennui de plus ! Et puis, Nérée n’était pas sans défense pour le moment…

Shénzi, ou Qilin sous son nom d’humain, n’était pas de bonne humeur aujourd’hui, c’était vrai. Cela serait sûrement mieux lorsqu’il retrouvera sa vraie forme et pourra s’éloigner de ce groupe qui sentait vraiment trop l’humain pour lui. Si vraiment les deux humains allaient les suivre, cela n’allait pas changer grand-chose de toute façon. Il n’avait pas non-plus reçu l’ordre de se cacher : et cacher son magnifique et impressionnante apparence était du gâchis.

Pour les présentations, ils allaient se gratter. Il n’estimait que Nérée en ce moment, de toute façon.

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Meslial Bororo
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 83
Liens vers la fiche :
Métier : Apprenti guérisseur
Invocation(s) : Mama (Imaq)
Inventaire▲

MessageSujet: Re: Fuir vers Rorn   Jeu 8 Juin - 16:15

« Je- »

C'était irréel. Même dans cette innocence qui caractérisait le guérisseur, jamais il n'aurait pensé trouver de l'aide aussi facilement. Il n'avait même pas eu besoin d'avancer des arguments ou de débattre. Elle avait accepté. Comme ça.

*Comme quoi, l'humanité mérite sa deuxième chance. *

Finalement, l'inconnue très certainement influente, était revenu sur son offre. En échange de leur histoire. Même pas d'argent ou de contrats à signer. Une simple histoire de leur vie, de ce qui les avait amené à demander de l'aide sur cette route en direction de Rorn ?

Mama avait pris l'initiative de répondre. Ce qui était la meilleure des solutions. Meslial, dans son innocence, aurait fait voler leur nouvelle identité qu'ils venaient d'inventer. Un mort-né. Une nouvelle erreur à ajouter sur la liste qui commençait à s'allonger.

*On résume. Je suis le grand frère guérisseur, sur les routes avec ma petite sœur qui apprend de mon savoir. Je ne suis absolument pas Meslial Bororo, guérisseur recherché par des pirates. Et je ne dois pas voir en Mama la puissant déité. Ça va le faire, Bororo. Ça va le faire. *

Il déglutit avec difficulté en ressentant le poids du regard et de mécontentement des guerriers et puissants qui entourait leur bienfaitrice. Bororo se força à respirer. Il repensa à la technique que sa mère lui avait appris dans le but d'opérer avec un esprit lucide et concentré.

Inspiration. On retient. Expiration. On retient. Bon, son esprit était plus clair. Maintenant, il ne fallait pas parler trop vite. Surtout pas avec ses émotions pour se faire un croche-pied. Il fallait poser les bonnes questions.

« Hum, c'est super que vous vouliez nous aider mais, est-ce que vous allez pouvoir nous aider longtemps ? »

La posture du guérisseur avait gagné en assurance, il était désormais plus droit. Ses yeux qui regardaient alors plutôt le sol auparavant, pouvait plonger dans ceux de sa bienfaitrice. De ce regard qui analyse et qui cherche des symptômes.

« Et, pardonnez mon outrecuidance, mais auriez-vous l'influence nécessaire pour me trouver un lieu où me mettre au travail ? »

Dans sa lucidité, Meslial qui se faisait maintenant surnommer l'Ouroboros, ne voulait pas perdre plus de temps que cela. Certes, c'était super que cette femme ait accepté sa demande de protection. Mais si c'était pour se faire abandonner dans trois jours ou se voir démuni des ressources dont il avait besoin, autant continuer son chemin sans eux.

« Ma sœur ne vous l'a pas dit, mais j'ai décidé de trouver la solution à l'immortalité que détienne les déités, au mécanisme qui leur permet d'user de la magie. Je compte faire de ces recherches la quête de ma vie dans le but d'améliorer la condition humaine. »

C'était dit. Malgré certaines omissions provenant de Mama concernant les motifs de leur fuite, cette inconnue savait tout de lui. Elle avait désormais toutes les cartes en main pour prendre, il l'espérait sincèrement, la meilleure des décisions.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Nérée Helireah
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : New Bride, by Claparo-Sans
Date d'inscription : 22/01/2014
Messages : 458
Liens vers la fiche :
Fiche
Contes de la dame aux fleurs

Métier : Noble contre son gré ♡ Reine des nuages ♡
Invocation(s) : Shénzi ♡
Inventaire :

◈ Bagages:
 

◈ Sac sans fond:
 


Inventaire▲

MessageSujet: Re: Fuir vers Rorn   Sam 10 Juin - 15:00

Il y avait toujours cette pointe de malice dans son regard. Ce genre de situation, elle ne les connaissait que trop bien, et elle faisait en sorte que la situation tourne toujours en son avantage. Nérée restait une commerçante, même derrière ce visage angélique et ses belles paroles. Cette fois-ci, ce fut la compagne de l’étrange homme qui prit la parole. En avait-il trop dit, parlait-elle, elle aussi, sans réfléchir ? Cette femme était grande, aux allures de guerrière. En vue de ses réactions, elle était toute aussi surprise des premiers échanges. Son sourire s’élargit, pour s’effacer aussitôt.

Elle soupira faiblement. Elle s’attendait à beaucoup mieux de la part de ce petit groupe. S’ils étaient aussi versatiles, elle n’allait pas réellement tirer profit de cette protection. Leur histoire était bien plus banale qu’elle ne l’aurait imaginée. Les présentations avaient été rapidement faites, du moins, de leur côté. Le sien était un peu plus compliqué ; l’homme reparla une nouvelle fois, demandant et dévoilant beaucoup. Peut-être était-il un expert en mensonge, ou tout simplement un simple d’esprit. La jeune femme se laissa bercer par la deuxième solution, bien plus propice à l’amusement.

« Mh… »

La jeune noble n’arrivait pas tellement à réfléchir. Peut-être était-elle un peu prise de court. Même si elle avait les réponses à toutes ces interrogations, elle ne savait quoi révéler dans un premier temps. Elle n’était pas aussi inconsciente qu’elle n’y paraissait, lorsqu’elle le voulait. Et peut-être fut-elle sauvée par la réaction d’Izaya, qui elle, ne semblait pas aussi emballée que le reste du groupe par cette histoire. Sa garde avait toujours été ainsi. Méfiante, protectrice, ne dérogeant jamais à ses principes ; aussi futiles étaient-ils.

« Hier ? Quel est le nom du capitaine ? Et l’équipage ? Et vous êtes poursuivi pour seulement un jour ? Ne vous moquez pas de moi ! Vous êtes encore des pirates ! Si vous pensez pouvoir nous prendre par surprise en blablatant… ! »

Elle avait empoignée avec un peu plus la garde de son épée, l’ayant légèrement sorti de son fourreau. Après tout, elle ne pouvait pas faire confiance aussi facilement a des inconnus, et encore moins à des pirates. En vue de cette réaction un peu exagérée, Zachary se redressa légèrement, prêt à agir pour s’interposer si la situation tournait mal. Autant éviter toute violence. Et elle allait mal tourner, assurément. Elle tournait souvent mal, avec Nérée.

Ils n’avaient cependant pas fait un mauvais choix en jouant la carte de la clarté ; la jeune noble n’arrivait à douter de ses intentions. « Du calme... Mais c’est vrai que c’est assez étrange… surtout cette histoire d’immortalité. » Etait-ce seulement possible ? Elle savait déjà que ces paroles n’allaient pas plaire à quelqu’un. Elle reprit alors, riant presque de bon cœur : « C’est assez amusant de vouloir ainsi défier les Dieux. Et bien plus intéressant que votre histoire. »

Rien que cette idée lui faisait tendre vers une réelle acceptation du « contrat ». Au moins, elle avait exposé clairement que leur passé n'avait aucune importance pour elle. Elle était la première à vouloir dépasser les limites, quel que soit les conséquences que cela pouvait entraîner. Alors elle allait être aussi la première à s'investir dans une cause aussi stupide était-elle.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Imaq
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Mimay dans Albator, Corsaire de l'espace - 2013
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 98
Double Compte : Kohaku
Liens vers la fiche : Juste ici mon petit.
Inventaire : Aïmar'soïn - Lance Ashura modifiée ( 3m + pointe défensive).
Tranchant ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ● ●
Maniabilité ● ● ● ○ ○
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

MessageSujet: Re: Fuir vers Rorn   Lun 12 Juin - 7:21

Mana / Imaq

♦ Mana: 14
♦ Endurance:  11
♦ Etat:  Amusée // Sous forme humaine.
♦ Attaque physique:  2 +10
♦ Arme:
[Amar'Soïn](lance) [+10]:
 
♦ Parole :#3366ff
Inventaire :
 
Équipement :
 

Ouroboros se reprit et posa des questions pertinentes. Très pertinentes à vrai dire, au point qu'elles semblèrent prendre de court la haute noble qui demeura songeuse. Le sourire de Mana se fit amusé, cela lui rappelait un épisode pas si lointain où c'était elle qui prenait leur vis à vis de court par ses questions. Mais les choses n'avait pas si bien tournées avec le choc que cela avait causé à Bororo...

En parlant de mal tourner, voilà garde qui tiquait sur les explications de la brune et y voit un piège. Elle commença même à sortir l'acier de son épée, ce qui tendit son  collègue. Mana ne broncha pas, laissant sa lance toujours dans son dos et haussa un sourcil avant de pouffer... pour enfin éclater de rire.  Au fond la garde s'emballait en ayant compris ce qu'elle avait dit, elle n'avait jamais parlé de la veille en particulier. Pas de moqueries, ni méchanceté dans ce rire, la lancière trouvais juste la scène comique.

« Sérieusement ?! » Lâcha t-elle en se tenant le ventre entre deux éclats. « On vous raconte notre histoire, mon frère va jusqu'à vous dévoiler ses recherches en toute bonne foi, VOUS êtes en supériorité numérique et c'est NOUS la menace ? »

Ce qui ne l'empêcha pas, en parlant, de se placer devant son frère. L'idée de faire surgir la rage pour leur briser les os, si ils cherchaient à faire du mal à son protégé, était une éventualité qu'elle n'avait pas totalement écarté. La présence de l'un de ses congénères dans le groupe n'aidait pas non plus à envisager qu'elle puisse avoir totalement le dessus si cela tournait mal. Mais la Dame invite très vite tout le petit monde au calme sur une note également rieuse. Mana plaça ses mains sur les hanches, comme piquée dans sa fierté.

« Pas faute de vous avoir prévenu que c'était pas folichon ! Ouro' est un soigneur attentionné et un chercheur passionné. Ce n'est pas par ce qu'il fait une erreur que cela enlève toutes ses qualités à un homme. »

Elle eut un coup d'oeil à la garde, comme pour lui demander si elle n'avait jamais fait d'erreur, avant de croiser les bras de façon boudeuse. Elle avait un air sur le visage qui signifiait « mon frère c'est meilleur ». Et puis avec tout cela, ils étaient encore les seuls à s'être nommés. Le fait que cette haute Dame et sa garde ne l'aie encore pas encore fait commençait à piquer la méfiance de la demi-déesse. Le protocole et autres bonnes manières ne les invitaient à se présenter quand on en faisait de même ? Les corps de garde n'avaient-il pas tendance à nommer qui ils défendaient pour imprimer une menace sur le bas peuple ? Avaient-ils fui la peste pour se jeter dans le choléra ?
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Shénzi
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : Nerior
Date d'inscription : 14/02/2016
Messages : 108
Liens vers la fiche :
~ Fish
~ Harpy
Elément : Air
Invocateur : Nérée
Inventaire : Epée longue :
Tranchant ● ● ● ● ○
Résistance ● ● ● ● ●
Maniabilité ● ○ ○ ○ ○
Sorts :
Liste des Sorts:
 
Inventaire▲

MessageSujet: Re: Fuir vers Rorn   Lun 12 Juin - 9:50



Il allait devoir attendre longtemps, vu comment la discussion prenait du temps. Lui qui voulait s’éloigner vite… Les humains étaient toujours lents pour ce genre de choses, à se présenter, à utiliser des manières… Le fils d’Aer soupira et s’éloigna un peu du groupe. Enfin pas trop, car il avait toujours l’humaine qui avait une aura bizarre. Au fond, cela avait un peu attiré sa curiosité.

Et puis il entendit les mots de l’humain plus petit. Quoi ? Là, il n’écouta plus le reste de la conversation qui continuait rapidement, mais resta sur ces mots. Il veut faire quoi ? Shénzi n’était pas de bonne humeur, mais là, cela lui suffit pour le mettre en rage. Au moins, il était fixé : les humains de ce monde étaient les mêmes de l’ancien.

- Si vous n’êtes que des moins que rien, c’est pour une bonne raison. N’as-tu pas honte de défier ainsi ceux qui t’on créés ?

Il fixait le petit homme. Là au moins, le papotage allait arrêter. Sa rage monta encore un peu lorsqu’il sentit que ce corps était inutile, trop petit, trop faible : l’épée qu’il avait dans le dos n’était qu’un jouet. Alors sans plus attendre il reprit sa forme divine et fit gronder le tonnerre quand la transformation éclair fut terminée. Tss… je me sens mieux au moins. Il ressentait de nouveau la puissance d’Aer souffler en lui, et le souffle était de plus en plus fort depuis qu’il jouait les serviteurs avec Nérée : cela avait un avantage au moins. C’était bien plus satisfaisant que l’autre apparence. Il fouetta l’air de sa grande queue, apparemment pas vraiment calme.

Même sous cette forme, les doutes sur l’autre femme étaient encore là. Lorsqu’il se rapprocha d’eux en voletant – il aimait bien les voir lever les yeux, petits comme des fourmis, cela se voyait sur sa tête et l’attitude de son corps, tendu et prêt, qu’il ne venait pas faire ami-ami avec eux, mais il garda un œil sur cette femme. Mais cela n’allait pas l’arrêter. A ce stade, seul les mots de Nérée allaient le pouvoir – ce qui n’allait sûrement pas le calmer. 

- Si vous êtes aussi insignifiant, c’est pour une bonne raison. Souvent j’ai entendu de telles bêtises, mais jamais avec un tel niveau d’ignorance. Ne vous croyez pas supérieur aux autres.

Même en parler l’énervait. Alors il reprit, sans même lui laisser le temps de répondre :

- Tu te crois réellement capable d’une telle chose ? Je vais te le dire, stupide humain : c’est impossible. Mais comme tu veux passer ta vie à croire pouvoir dépasser les conditions de ton espèce, il est mieux que je te l’écourte.

Et puis, cela règlerait en même temps le problème de leur groupe, savoir s’ils les prenaient ou non ! Au fond de lui, le demi-dieu avait peur. Peur que tout recommence, encore, malgré l’intervention de ses pères. Si cet homme avait eu cette folle idée, peut-être que d’autres aussi. Dans tous les cas, il fallait à tout prix l’éliminé, comme une mauvaise herbe. Il se recula alors d’un coup de queue, entrouvrant la gueule. La magie de son Père se préparait déjà à être lancée. Mais il allait lui laisser une dernière parole. Un tout petit peu de temps avant la mort : il était déjà trop gentil.



Mana : 20
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Meslial Bororo
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 83
Liens vers la fiche :
Métier : Apprenti guérisseur
Invocation(s) : Mama (Imaq)
Inventaire▲

MessageSujet: Re: Fuir vers Rorn   Lun 19 Juin - 17:07

HRP:
 

Ce que les deux femmes avaient pu dire avaient automatiquement fui le cerveau de l'Ouroboros au moment de la transformation du fils d'Aer.

Effrayant !

L'enfant qui était dans le guérisseur sentit quelque chose craquer. Encore une fois. Ses yeux s'embuèrent, prémisse de larmes à couler. Il fit quelques pas en arrière, cherchant la protection derrière Mana.

*NON ! *

Il devait être plus fort que cela. Son esprit avait été entraîné des années à supporter la vie des viscères et à porter le poids d'une vie qui ne dépendait que de ses compétences. Il avait ce qu'il fallait en lui pour ne plus fuir.

Alors il dégaina son arc et encocha une flèche. Il ne visa pas le fils d'Aer qui se rapprochait d'eux. Il ne voulait pas le combattre. Il voulait simplement lui montrer qu'il ne se laisserait pas faire.

« J-hjio sdz »

La peur avait bloqué sa gorge. Les mots n'étaient pas sortis. Il se racla la gorge, fronçant les sourcils comme si il les grondait de ne pas l'écouter. Sa gorge éclaircie, il retenta de prendre la parole. Sa voix était grave et posée. Il fut le premier surpris de ce ton.

« Je ne cherche pas à te surpasser. Ni toi, ni tes frères. Et encore moins tes sœurs. »

L'Ouroboros tourna le regard vers « sa sœur ». Il savait de quoi elle était capable. Il connaissait sa puissance à elle et son impuissance à lui.

« Tout ce que je veux, c'est offrir à l'humanité une chance de se magnifier. C'est peut-être naïf ce que je dis, mais je le dis avec sincérité. »

Sa voix était grave. Ses yeux étaient embués de larmes qui ne se décidaient pas à couler. Mais son visage était tout entier fait de volonté et d'innocence.

« Nous sommes peut-être insignifiants mais, et je suis désolé de te le rappeler. »

L'Ouroboros fit un pas en avant, se rapprochant du terrifiant fils d'Aer.

« Nous avons tout de même le pouvoir sur vous. Il suffit de vous l'ordonner, nous qui vous avons libéré de votre cage éternel. N'est-ce pas Mana ? »

La bêtise !...

*Merde... *

L'Ouroboros était coincé dans une expression qui ne pourrait jamais démentir l'aveu qu'il venait de faire. « Sa soeur » était une déité. Il tourna son visage vers elle et s'excusa.

« Désolé. »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

Fuir vers Rorn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haiti en marche - Haitiens, partout fuir la misere!
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Comment arrêter l'exode vers P.A.P
» Expédition vers le Harad.
» Vidéotron offre les appels interurbains gratuits vers Haïti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: La Traversée de la Rivière Blanche-