Dans les ténèbres et les flammes.

Partagez| .

Dans les ténèbres et les flammes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Dagnir O Naur
avatar
Dagnir Animateur



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Date d'inscription : 26/08/2013
Messages : 151
Liens vers la fiche : Un bon vivant
Elément : Feu
Sorts : feu_7;
lumiere_close_3;
folie_3;
ignifuge_3;
necrose_0;
negation_0;
intimidation_5;
pyrokinesie_8;
magma_3;
metamorphose_6;
saignee_5;
soin_4;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #1 écrite Jeu 8 Juin 2017 - 17:47

Dans cet antre immense où les ténèbres n'étaient percés que par la lueur des torches, se dressait au milieu sur son trône un fils d'Ignis. Il était de nouveau dans cet antre, cette fois ci par son propre fait. Ce qui n'empêchait pas de soupirer pour en être arrivé à cette situation.

Mais il sentait que la relation avec son ancienne maitresse, Meiro, allait se dégrader de plus en plus. C'est bien dommage, car il avait espéré vivre une nouvelle histoire après la tragique perte de Pearla. Par son expérience, il était certain que cela aurait été pire s'il l'avait forcé pour rester avec elle.

La seule bonne chose dans cette affaire, c'est qu'il a pu préparer son antre comme il le souhaitait pour la prochaine fois qu'un humain entrera dans son territoire.

Il avait amené assez de bois et d'outil pour préparer une série d'épreuve physique, pour ce qui du mental, il a déjà bien réfléchi aussi. Il tenait cette fois ci à ne pas se trouver dans une situation instable. De plus, Dagnir avait des idées bien arrêtées sur ce qu'il compte faire une fois dehors. Pas question d'être avec quelqu'un qui rebuterait à se mouvoir dans la partie la plus sombre de l'ile. Une fois signé, le demi-dieu aurait les mains liées, il n'avait pas le droit à l'erreur.

Mais en attendant, il se désaltérait à l'alcool de riz et profitait de ses herbes à pipes. Il avait le secret espoir de ne pas se retrouver à la limite de sa réserve avant l'arrivé d'un prétendant comme la fois précédente!


Voix de Dagnir
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Valion Lameblanche
avatar
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Virginie Carquin
Date d'inscription : 27/01/2018
Messages : 252
Elément : Aucun
Métier : Chasseur
Invocation(s) : Ruinn
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Équipement:
 

Autres:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #2 écrite Ven 9 Fév 2018 - 18:35

Le plus grand danger pour l’Homme n’était autre que lui-même. Cependant aucun remède pour un tel mal ne semblait à portée. Il ne restait donc plus que les monstres. Valion tenait la nature en haute estime mais pas au point de la rendre sacrée. Avec toutes les vies que prenaient ces créatures surpuissantes, il fallait bien se défendre sous peine d’être exterminé. Cette motivation d’être chasseur reposait donc sur un certain sens de l’équilibre côté chaîne alimentaire. Et puisque les éternelles patrouilles dans les rues de Lüh n’avaient su lui apporter satisfaction, il espérait s’épanouir en se rendant utile à travers tout Arcane.

Assis dans le bateau qui le conduisait à Layane, où résidait sa famille maternelle, l'ancien soldat observait le vaste océan Téthys. Ayant discuté ces derniers jours avec plusieurs chasseurs de la région, facilement repérables dans les tavernes de la capitale, Valion mesurait progressivement l’ampleur du métier et de ses dangers. Il devenait évident qu’à moins de rejoindre un groupe expérimenté, il était impossible d’accomplir autant par ses seuls moyens. Il lui fallait impérativement une invocation.

À l’approche du port, son cœur se serra. Le Temple du Feu était si immense qu’il surplombait Layane et une bonne partie du Désert Ambré. Une fois débarqué, il se tint immobile sur les quais durant plusieurs minutes. En réalité, il était bien incapable d’imaginer la nature des épreuves qui l’attendaient. Les récits qui courraient sur les invocations et les temples étaient tout aussi multiples que contradictoires. Aurait-il dû se préparer spécifiquement ? Devait-il apporter une offrande ? La seule chose dont il était certain, c’est qu’il risquait d’y laisser sa vie. Néanmoins s’il devait périr aujourd’hui, c’est qu’il n’était pas digne de prétendre au titre de chasseur.

Le jeune homme s’arrêta chez sa famille, où il comptait seulement passer la nuit, comme indiqué dans la missive qui le précédait de trois jours, avant de tenter l'épreuve d'un enfant d'Ignis. Ayant opté pour la voie maritime, Valion avait laissé Safran à Lüh. Au petit matin, il vérifia que ses deux gourdes étaient bien remplies avant de louer un variquan. Même vêtu d’une simple chemise sous son armure de cuir, il fut cueilli de plein fouet par l’agressive chaleur du désert. Il rabattit sur son visage le châle blanc que lui avait donné sa mère pour se protéger au possible. La course entamée, son esprit et son regard dérivèrent le long des dunes de sable.

Il se sentait seul et, ainsi exposé aux affres du monde, avait la désagréable impression d’être vulnérable. Il s’aventurait vers le temple avec une confiance qui tenait plus de la foi que de l’assurance. Ce doute ne le quitta qu’aux portes du bâtiment, où sa raison fut pleinement assaillie par la majesté de ce dernier. Stupéfait par sa hauteur et son architecture, il le contempla un long moment avant de pénétrer dans l’enceinte, cédant à la féroce chaleur. Bien que les murs de pierre fussent brûlants, la température ambiante y était curieusement moins étouffante. Ses yeux gris-bleu ne cessaient de détailler les lieux avec admiration. Ses pas hasardeux le menèrent devant plusieurs portes insondables. Il finit par s’arrêter devant l’une d’entre elles, sans trop de certitude.

Le chasseur en devenir inspira un grand coup et poussa le lourd battant. La pénombre qui régnait était telle qu’il plissa les yeux en entrant, incapable de déterminer la circonférence de la salle. Il pensa à une caverne, mais la maigre lueur dégagée par les torches disséminées de part et d’autres brouillait son jugement.

Il le vit après seulement quelques pas. Là, trônant au milieu de la pièce sur un siège royal. Valion se redressa et se rapprocha d’un pas maîtrisé, jusqu’à pouvoir distinguer les contours de sa silhouette. Ce qui semblait être une queue reptilienne reposait derrière une forme humanoïde parée d’amples vêtements. Il s’arrêta en suivant et s’inclina légèrement. La lance calée dans son dos suivit le mouvement, rappelant discrètement sa présence et son soutien, au besoin.

"Fils d'Ignis, je me présente devant toi. Mon nom est Valion Lameblanche."
▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Valion Lameblanche le Dim 15 Avr 2018 - 18:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dagnir O Naur
avatar
Dagnir Animateur



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Date d'inscription : 26/08/2013
Messages : 151
Liens vers la fiche : Un bon vivant
Elément : Feu
Sorts : feu_7;
lumiere_close_3;
folie_3;
ignifuge_3;
necrose_0;
negation_0;
intimidation_5;
pyrokinesie_8;
magma_3;
metamorphose_6;
saignee_5;
soin_4;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #3 écrite Jeu 15 Fév 2018 - 16:31

Dagnir O Naur regardait depuis son trône le nouveau postulant, c'était un homme, ce n'était pas un mauvais point mais cet humain aura quelques arguments en moins en sa faveur. Au vu de son allure et de ses déplacement, ce n'était pas un voleur ou un assassin, plutôt un chasseur. Le fils d'Ignis n'avait plus eu comme maitre un chasseur depuis la douce Pearla, à ce souvenir il retint un soupir de nostalgie et de tristesse. Si elle avait survécu, peut être n'aurait il pas renoué avec sa vie passé, mais le Demi-Dieu ne pouvait se permettre de se laisser aller à ce point là, sinon sa vie aurait été infernale à force de se morfondre.

Par contre, cela voulait dire que l'aspirant au pacte n'était pas clairement dans la voie qui intéressait maintenant Dagnir. Celui ci allait devoir faire plusieurs tests et vérifier s'il serait intéressé par suivre sa voie. Ce n'était pas impossible, mais le fils d'Ignis ne pouvait se laisser aucun flou à ce sujet.

Quand l'humain arriva devant lui, les torches s'enflammèrent d'une lueur bleuté intense à son passage. Le Demi-Dieu, impassible, ne disait ni ne faisait en attendant les premières paroles du volontaire.

Eh bien fils des Quatre....et oncle de feu mes enfants.


Il laissa quelques instants pour voir quelle serait la réaction de celui ci aux derniers termes.

Que viens tu faire dans mon antre et quelles sont tes intentions à mon encontre? Choisis bien tes mots, car cela pourrait être les dernier...


Voix de Dagnir
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Valion Lameblanche
avatar
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Virginie Carquin
Date d'inscription : 27/01/2018
Messages : 252
Elément : Aucun
Métier : Chasseur
Invocation(s) : Ruinn
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Équipement:
 

Autres:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #4 écrite Dim 18 Fév 2018 - 12:27

Toute pensée néfaste avait désormais quitté l'esprit de Valion. À la vue de cet endroit mystique et du demi-dieu y résidant, il ne restait plus que la détermination. La lueur des flammes bleues dansait sur son visage, créant des ombres où bon lui semblait et renforçant ainsi son air résolu.

La divinité répondit à son salut d'une voix puissante. Il fronça les sourcils devant cette seconde appellation. La première semblait faire référence à sa condition d'Homme, ce qui marquait inévitablement le gouffre séparant leur nature, leur existence même. Y avait-il plus ? Est-ce que le demi-dieu savait quelque chose sur lui, sur sa soi-disante lignée de Protecteur ? Ces créatures emprisonnées depuis des lunes pouvaient-elles déceler vos secrets et vos peurs en un coup d’œil ?

Né et élevé modestement, Valion n'avait jamais bénéficié d'un accès à l'éducation comme les nobles, et sa connaissance des invocations tenait davantage d'un savoir commun et populaire, conjoint aux récits historiques et légendaires transmis à travers les générations.

Mais il chassa ses réflexions dans un coin de sa tête. S'il était toujours en quête d'informations sur l'histoire de l'humanité et le passé de sa famille, il n'était actuellement pas en position de questionner son vis-à-vis. Ce dernier, au contraire, ne s'en priva point et lui demanda expressément les raisons de sa venue. Son avertissement résonna dans le cœur de l'ancien soldat avec force. Oui, même enfermé, cet être détenait le pouvoir de vie ou de mort sur lui. Quelles que soient ses envies et ses pensées, Valion ne pouvait que se montrer digne d'exister.

Son regard fixa le sol de pierre le temps qu'il rassemble ses mots. Puis il s'avança d'un pas et le planta dans les yeux à la fois reptiliens et humains qui le jaugeaient. Quelle étrange forme. Le semi-dieu arborait des traits draconiques et pourtant était constitué et assis comme un homme. La pénombre l'empêchait encore de l'observer en détails, mais son charisme était déjà imposant.

"Je veux pouvoir protéger ceux qui n'en ont pas la force. Je suis venu ici chercher la puissance d'un allié pour nous défendre contre les créatures monstrueuses qui peuplent l'île. Je ne suis qu'un humble fils de forgeron, mais je ne désire ni l'asservissement d'une divinité comme vous, ni la complaisance de sa possession. Seulement son soutien."

S'il avait déclaré être venu le libérer, cela aurait été moins sincère. Lui qui trouvait cette captivité plutôt cruelle, Valion n'avait pourtant pas considéré cette motivation. Peut-être parce qu'inconsciemment, il attendait quelque chose en retour. Une preuve, une connexion, une entente, un respect... Peut-être parce qu'il ne connaissait pas la véritable nature des invocations, et que leurs personnalités étaient aussi insaisissables que celles des Hommes.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Dagnir O Naur
avatar
Dagnir Animateur



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Date d'inscription : 26/08/2013
Messages : 151
Liens vers la fiche : Un bon vivant
Elément : Feu
Sorts : feu_7;
lumiere_close_3;
folie_3;
ignifuge_3;
necrose_0;
negation_0;
intimidation_5;
pyrokinesie_8;
magma_3;
metamorphose_6;
saignee_5;
soin_4;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #5 écrite Sam 24 Mar 2018 - 9:23

Dagnir O Naur réprima une grimace, c’était bien sa veine il avait devant lui un parangon de justice. Connaissant sa chance, il y a peu de possibilité de l’amener à de meilleurs pensé, par contre un élément l’intéressait plus dans ce jeune homme.

- C’est un très beau discours que tu me tiens là, jeune humain. Mais fait attention dans ta recherche de force, tu pourrais bien finir par devoir payer plus que tu n’étais prêt à le faire à l’origine. De plus, est ce que tu seras capable de faire des choses moralement réprouvé pour gagner plus de cette force et ainsi mieux appliquer le bien par la suite ? Est-ce que tout se résume à la puissance au final ?

Le fils d’Ignis entendit les réponses qui s’ensuivaient sans particulièrement écouter, mais il n'en montra rien pour autant, il tenait surtout à mettre en porte à faux le mortel a sa vision si naïve. Quand celui ci finit, il posa alors les questions qui l'intéressait vraiment sur ce Valion.

- Fils de forgeron tu dis ? Intéressant, dis moi es tu devenu un apprenti ? Compagnon ? Ou un maitre dans l’art de la forge? As tu fait ton chef d’œuvre?


Voix de Dagnir
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Valion Lameblanche
avatar
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Virginie Carquin
Date d'inscription : 27/01/2018
Messages : 252
Elément : Aucun
Métier : Chasseur
Invocation(s) : Ruinn
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Équipement:
 

Autres:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #6 écrite Mer 28 Mar 2018 - 19:35

"Je pense que la force doit rester un moyen, et non une finalité. Je n'irais jamais contre mes principes et donc jusqu'à blesser autrui pour gagner en puissance. Il y a toujours le choix."

Valion marqua une courte pause en baissant le regard, le temps de rassembler ses pensées. Il n'était pas crédule, et le demi-dieu avait raison. La nature duelle de l'Homme allait en partie à l'encontre de ses aspirations, et il rencontrerait toujours d'innombrables obstacles dans sa quête de défenseur. Il n'arriverait peut-être jamais à satisfaire ce qu'il considérait comme son devoir, mais une chose était sûre : ça ne l'empêcherait pas d'essayer.

"Je sais que j'ai peut-être tort. Je n'ai pas l'ambition de changer les hommes et honnêtement, je crois que seul les Dieux en seraient désormais capables. Je veux juste faire en sorte que ce soit vrai, le plus possible."

Que sa réponse lui ait plu ou non, le demi-dieu resta impassible. Ce manque de réaction le mit légèrement mal à l'aise. Le soldat qui se tapissait en lui n'aimait pas trop ça. Ne pas savoir comment réagir, comment s'adapter, ni même ce qu'on attendait de lui. Mais l'homme qu'il était se rassura en se disant qu'à part faire ses preuves en étant sincère, il ne pouvait pas maîtriser grand chose d'autre.

La question qui suivit le prit de court et il ne put masquer son étonnement. Les demi-dieux s'intéressaient aux armes ? Ou était-ce simplement lui ? Peut-être à cause de l'affinité d'Ignis pour tout ce qui était manipulation du feu ? Mais visiblement, c'était plus que de l'intérêt. L'entité semblait s'y connaître, ce qui l'amena à s'interroger sur la nature des armes justement cintrées à sa taille. Le jeune homme se reprit, ne désirant pas laisser trop de place au silence, de peur qu'il soit mal interprété. Un voile de tristesse teinta néanmoins son visage alors qu'il cherchait ses mots.

"Je pourrais prétendre au rang de compagnon mais... j'ai été formé par mon père et il est décédé récemment. Je n'avais pas les moyens de garder la forge, et j'en ai peut-être aussi perdu l'envie. Par contre, j'aimerais lui faire honneur en restaurant l'épée de ma famille, Vaillance. Elle ne constitue pas le plus beau des chef d'oeuvre, à l'origine, mais je compte bien la rendre inoubliable !"

Il sourit, avec cette détermination qui le caractérisait. Et puisque sa passion pour les armes était bien la seule curiosité pouvant l'amener à prendre l'initiative, il se permit de demander, avec une surprise grandissante :

"Je n'ai pas pu m'empêcher de remarquer les lames que vous portez. Ont-elles été créées il y a longtemps ? Est-ce que vous les avez...vous-même forgées ?"
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Dagnir O Naur
avatar
Dagnir Animateur



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Date d'inscription : 26/08/2013
Messages : 151
Liens vers la fiche : Un bon vivant
Elément : Feu
Sorts : feu_7;
lumiere_close_3;
folie_3;
ignifuge_3;
necrose_0;
negation_0;
intimidation_5;
pyrokinesie_8;
magma_3;
metamorphose_6;
saignee_5;
soin_4;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #7 écrite Sam 7 Avr 2018 - 6:34

Le fils d'Ignis fronçait des sourcils, il considérait que l'humain était en faute s'il se démotivait. Il se leva lentement de son trône pour contempler l'humain dans un regard dont on pouvait sentir le reproche.

- C'est une erreur que tu fais là et tu ne ferais pas honneur à ton père, s'il fût au moins un forgeron compétent et sérieux dans son travail. Aussi triste que peut être la perte d'un être cher, il faut toujours continuer dans ce pour quoi il vous a formé. Ne serait-ce que pour terminer leur projet.


Dagnir O Naur dégaina ses deux lames géantes, bien qu'une était plus courte que l'autre. Les flammes autours de lui s'intensifièrent pour révéler le tranchant parfait tandis que le daïsho sortait centimètre par centimètre de ses fourreaux. Quand les deux lames furent sortis totalement, Dagnir dit ses mots.

- Voici Masamune. Dit-il en tournant la tête vers son wakisashi. Et voici Muramasa. En tournant la tête cette fois ci vers le katana. Contemple des millénaires d'acier, ceux-ci sont mes premiers chefs d’œuvre. Fondus par les flammes de mon feu intérieur, formés de mes mains nues. Par leurs tranchants, j'ai fait tomber des hommes et femmes puissantes, des nations ont disparues et d'autres sont apparues. Bon nombre de fil de vie ont été tranché par le fil de leurs lames. Ce sont les seules créations qui me restent de l'ancien monde, mais ce sont les armes dont je suis le plus fier.

Lentement, le forgeron divin rangea ses lames et descendit les marches de son trône, les torches disparaissant après son passage.

- Tu dis que tu veux restaurer Vaillance? Bien, voyons voir de quoi es tu capable...

D'un geste, le fils d'Ignis fit apparaître autour de lui une forge complète, des colonnes de feux apparurent pour illuminer complètement la salle qui prenait l'allure de forge presque industrielle.

- Ne crains rien je ne te demande pas de restaurer immédiatement cette arme, mais crée moi quelque chose, je te laisse libre du choix de l’œuvre.


Voix de Dagnir
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Valion Lameblanche
avatar
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Virginie Carquin
Date d'inscription : 27/01/2018
Messages : 252
Elément : Aucun
Métier : Chasseur
Invocation(s) : Ruinn
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Équipement:
 

Autres:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #8 écrite Ven 13 Avr 2018 - 20:43


Le cœur de Valion se serra à l'entente des sévères paroles du fils d'Ignis. Il voulut contester, en répliquant que son père avait toujours espéré mieux pour lui, sans jamais dénigrer l'art de la forge. Et pourtant, les mots se bloquèrent dans sa gorge. Cette réprimande était-elle vraiment dénuée de sens ? Une pointe de culpabilité et de honte l'envahit. La portée divine de l'être qui le jugeait rendait les faits encore plus accablants. Le jeune homme n'eut cependant pas le temps de s'éterniser dans cette réflexion tourmentée que le demi-dieu tira ses lames de leur fourreau.

Le jeune forgeron changea aussitôt d'expression. Le regard admiratif, il ne put s'empêcher de détailler les armes et de s'étonner de leur facture exceptionnelle, reflétée par la lumière des flammes intensifiées. Leur forme n'était guère courante, et le jumelage totalement inédit. Comment se battait-il avec ? Les mises en situation défilèrent dans son esprit. Si l'une était plus courte, elle était plus maniable et intervenait peut-être dans des endroits plus étroits, ou servait à la défense, à combler les ouvertures. Puis, les mots de leur maître vinrent ponctuer leur légende.

Faites d'un acier millénaire... il ne pouvait que rêver de travailler avec une telle matière. Même leur consonance semblait ancienne. Et il les avait forgées lui-même ! Si seulement il était capable d'un tel exploit... mais il n'y avait bien que la constitution écaillée d'un fils d'Ignis pour manipuler la Flamme. Rien qu'assister à la création de ces chefs d'oeuvre aurait représenté une véritable bénédiction. Et l'ancien monde... Qu'il aurait aimé assouvir sa curiosité en posant les milliers de questions qui trottaient dans sa tête. Mais l'heure était à l'épreuve, et Valion n'aurait jamais imaginé ce qui allait suivre en entrant dans le Temple.

Le milicien en lui retint un mouvement de recul lorsque le demi-dieu vint à son encontre. Même si sa morphologie était humanoïde, son apparence draconique le rendait intimidant. Malgré son allure extrêmement calme, une tension palpable émanait de lui. Comme si d'un simple geste l'existence du jeune homme pouvait être balayée. Aussi paisible que le feu domestique mais aussi mortel et vif que sa brûlure. Valion était impressionné.

Pourtant, à l'entente du défi lancé par le maître des lieux, il resta droit, relevant sensiblement la tête avec assentiment et bravoure. Sous son regard ébahi, une forge sortit de nulle part et la chaleur et la lumière ambiantes s'intensifièrent. Même conscient de l'ampleur de la magie en cette prison, il fut surpris par sa manifestation.

Le jeune forgeron se reprit. Sa fierté aurait pue être piquée face aux mots qui suivirent, mais il y voyait l'occasion de défendre l'héritage de son père. Valion s'avança vers l'atelier spécialement aménagé. D'un bref regard il enregistra tout ce qu'il y avait à disposition. Moins artisanale que celle de son paternel, il prit toutefois rapidement ses repères. La difficulté résidait dans le choix de l'arme et dans son exécution.

Même s'il lui avait laissé le champ libre, le demi-dieu attendait-il quelque chose de particulier ? Comptait-il évaluer l'originalité de sa conception ou seulement le résultat ? Partant du principe qu'il était impossible de savoir et qu'il était incapable de réaliser quelque chose à l'image de ses armes étrangères, il coupa court à ses interrogations inutiles et se mit au travail.

Une fois équipé de protections minimes, Valion commença par charger le charbon et activer le four. Le temps qu'il obtienne des braises, il se dirigea vers les matières premières. Après s'être arrêté sur un acier plutôt épais, il s'attarda sur la composition du manche. Il était plus habitué à travailler avec le bois, mais il tenait là des matériaux qu'il n'aurait peut-être jamais l'occasion d'utiliser. Sur un étal se trouvaient différentes cornes et si, au toucher, il reconnut celles des chiens d'Ignis, une autre attira son attention. Était-ce de la Chimère ? Elle était plus consistante, plus difficile à travailler mais très intéressante pour ce qu'il avait en tête. Très tentant.

L'ancien brigadier-chef jeta un coup d’œil aux braises qui rougissaient tranquillement puis entreprit l'affûtage du matériau grâce à la meule, pour gagner du temps. Il ne comptait d'ailleurs pas incorporer de fioritures, qu'il réservait d'ordinaire pour la symbolique ou les commandes spécifiques. Il n'eut pas fini de tailler qu'il aperçut la couleur vive tant attendue. Saisissant la barre de métal avec les pinces à disposition, il la plongea dans la petite fournaise. Il acheva la première partie tandis que sa deuxième création brûlait, et ne la sortit que lorsque la chaleur eût comme blanchi l'acier.

Le jeune forgeron la posa alors sur l'enclume et commença à frapper, à l'aide du marteau non loin. Une fois la base grossièrement définie, il la remit dans les braises, en s'assurant que l'air circulait pour maintenir l'incandescence. Ce rythme était si habituel qu'il perdit la notion du temps, sans être capable de discerner les minutes des heures, peu importe le nombre de fois où il réitérait l'opération pour affiner sa forme. Valion était dans son élément.

Ignorant les gouttes de sueur qui perlaient sur son front, il se dirigea vers la presse pour retravailler son alliage et ainsi obtenir l'épaisseur souhaitée. Il abaissa ensuite le fil de sa lame courbe, en surveillant constamment la température pour que rien ne fonde. La largeur ainsi diminuée, il s'affaira à délester la pointe de quelques millimètres supplémentaires pour la perforation. L'effet désiré obtenu et l'encoche créée, après une dernière chauffe, il la fit tremper dans un bain glacé.

Pendant que sa lame de près de quarante centimètres reposait, avant d'être à son tour affûtée, il revint sur sa corne taillée. Il découpa deux pièces de métal à fondre pour intégrer le pommeau et la garde. Tous les éléments fin prêts, le jeune homme enveloppa la lame dans du cuir pour la protéger et posa le manche. Patientant une dernière fois que l'assemblage prenne, il éteignit la forge.

Contemplant enfin le khukuri réalisé, il retira le tablier puis se dirigea lentement vers le fils du Feu.
"Voici."

La tension de l'effort physique fut remplacée par celle de l'appréhension. Il attendit le verdict, fatigué mais impassible.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Dagnir O Naur
avatar
Dagnir Animateur



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Date d'inscription : 26/08/2013
Messages : 151
Liens vers la fiche : Un bon vivant
Elément : Feu
Sorts : feu_7;
lumiere_close_3;
folie_3;
ignifuge_3;
necrose_0;
negation_0;
intimidation_5;
pyrokinesie_8;
magma_3;
metamorphose_6;
saignee_5;
soin_4;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #9 écrite Ven 13 Avr 2018 - 22:45

Dagnir appréciait l'intensité dans lequel se mettait le jeune homme au travail. Il ne s'était pas rendu compte que l'invocation avait facilité quelques peu son activités pour diminuer le temps consacré à l'épreuve. Sa décision pour ne pas signer le pacte avec lui avait déjà été décidé.

Quand Valion annonça qu'il avait finit, le forgeron divin se contenta de prendre l'arme pour l'examiner et la tester. Cela lui prit une demi heure, puis finalement il posa l'objet sur l'établis.


C'est un boulot plutôt correct, pour un très jeune compagnon... je vois encore beaucoup d'erreur, mais rien de fondamental. L'âme de ton épée n'est pas déformé, la trempe est perfectible mais correct, tu as évité l'erreur de frapper coûte que coûte l'acier en fusion au risque de perdre le rythme, tu as attaquer le dit métal un peu tôt mais je dirais que le manque d'expérience y joue beaucoup.  

Tu n'as jamais auparavant travaillé l'ivoire pour la garde? Ne réponds pas c'est une question rhétorique. La façon dont tu l'as travaillé et insérer la matière, les petites fissures en résultat mais peu visible à l'extérieur m'ont tout dit.

Ce n'est pas un mal en soit, mais habituellement lorsque le forgeron doit faire une démonstration de talent, il fait avec ce qu'il connaît le mieux. De plus, beaucoup de forgeron laisse la fabrication de la garde elle même au profit d'une personne qui sait bien travailler la matière en question, un ébéniste ou un sculpteur d'ivoire. Les forgerons qui travaillent seuls et font tout sont au final assez rare, même si j'apprécie beaucoup ceux qui sont capable d'être aussi versatile.

Ton père t'as bien formé, mais je réitère que l'abandon est à mes yeux un crime.


Le fils d'Ignis regarda intensément l'humain.


Je vais être franc, je ne te suivrai pas. Mais cela n'a rien à voir avec ce que tu m'as fabriqué. J'ai des projets pour le monde extérieur et tu ne correspond pas à ce que je recherche. J'ai par contre suffisamment de respect envers ton père et ton potentiel pour te conseiller ceci...

Va à Al-Hazred, le vieux Amzal doit toujours être vivant. C'est un forgeron que je considère comme très compétent. Dis lui que le créateur de Masamune et de Muramasa considère que tu as le potentiel pour continuer et surtout finir ta formation. S'il refuse, dit lui que le dragon bottera les fesses du petiot dès qu'il sera sortit de son antre. Cela devrait te permettre d'obtenir ton compagnonnage voir ta maîtrise. Bien sûr je ne t'y oblige pas, ce ne serait pas un conseil sinon, mais je serai extrêmement déçu par ton choix.


Voix de Dagnir
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Valion Lameblanche
avatar
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Virginie Carquin
Date d'inscription : 27/01/2018
Messages : 252
Elément : Aucun
Métier : Chasseur
Invocation(s) : Ruinn
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Équipement:
 

Autres:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #10 écrite Dim 15 Avr 2018 - 17:40


Même si la forge de confection magique ne fonctionnait plus, la chaleur couvrait les joues du jeune homme, d'une caresse un peu étouffante mais aussi familière. Ses muscles étaient légèrement douloureux, mais cela ne représentait rien comparé à ce qu'il aurait dû ressentir après autant de travail. Une intervention divine devait avoir eu lieu, sans épurer le sentiment de fatigue qui engourdissait tout son corps. La pénombre et le manque de repères temporels n'aidait pas ses sens à se réveiller.

Il avait contemplé le fils du Feu essayer l'arme fraîchement façonnée avec un mélange de fierté et de crainte, et n'avait pas bougé d'un pouce lorsqu'il revint donner son avis. Le jugement du demi-dieu le replongea dans sa peau d'adolescent, aux premières fois où il avait tenté de créer une lame seul. Mais les propos du draconide témoignaient d'une expérience et d'un savoir incomparables, et Valion se sentait tout petit face à cette existence infinie. Il était plutôt patient, mais le maître forgeron avait raison, il était allé trop vite, comme son père lui faisait remarquer à ses débuts. Entre la pression et l'envie de faire toujours mieux, ses faux pas n'avaient échappé à l’œil affûté de l'enfant des Quatre.

Valion retint un rictus en songeant à son travail de la garde. Son géniteur confiait cet artisanat à d'autres. Lui avait rétorqué qu'ils économiseraient de l'argent s'ils parvenaient à produire eux-mêmes les pommeaux, et avait ainsi pris l'initiative de les concevoir, lorsqu'il avait le temps. Mais ce n'était pas son point fort, en effet. Il peinait à déléguer et, s'il ne détenait aucun problème de confiance particulier, préférait se savoir capable de s'en sortir sans assistance. La remarque était déjà tombée au cours de ses années de service militaire.

Il prit toutefois sa dernière remarque comme un compliment, avant de déchanter tout aussi rapidement sous la lourde accusation. Valion eut du mal à soutenir le regard perçant de la déité mais ne se défila pas. Abattu et n'ayant guère le temps de se ressaisir, la nouvelle suivante le prit de court.

Il ne correspondait pas ? Qu'aurait-il pu faire de mieux ? Quelque peu confus, il se retrouva avec une recommandation auprès d'un forgeron renommé et le devoir de répondre à toutes ces informations.

"Je m'en souviendrais."

Sans savoir que répliquer de plus, il gardait ce drôle de goût en bouche, mentionné par le dragon-même. La déception. Il n'en était pas moins reconnaissant d'avoir des pistes d'améliorations et la vie sauve. Son esprit rationnel reprit le dessus pour enterrer le reste.

"Merci pour vos conseils, et pour votre clémence."

Et sur ces mots, il se dirigea sans plus attendre vers la sortie. Ses pas le conduisirent inconsciemment à l'extérieur. Et ce n'est que lorsque la chaleur acerbe du Désert conjointe à celle de l'édifice ancien brûlèrent un peu trop sa nuque que le jeune homme se reprit. Enroulant son châle autour de sa tête, il contempla pour la première fois l'immensité de sable avec une triste aigreur.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #11 écrite

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

Dans les ténèbres et les flammes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Power Down] La liberté s'allume dans les ténèbres...
» [Quête] Une lumière dans les ténèbres
» Marche dans les ténèbres.
» Dans les Ténèbres de ma mémoire [Terminé]
» « Dans nos ténèbres, il n'y a pas une place pour la beauté. Toute la place est pour la beauté. » | Caranthel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Les Temples :: Temple du Feu-