Top-Sites

Votez toutes les deux
heures ♥

Fermer
Ouvrir Une expédition à l'aveugle
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Une expédition à l'aveugle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membres
Athor
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Atelier Escha & Logy / Solle Grumman
Date d'inscription : 12/06/2017
Messages : 32
Liens vers la fiche : Fiche personnage
Journal de voyage
Métier : Naturaliste
Invocation(s) : Plus tard
Inventaire : Ť2000
Titre de propriété de variquan
Journal de voyage
Inventaire▲

MessageSujet: Une expédition à l'aveugle   Dim 25 Juin - 18:59



Les lumières de l'aube commençaient à se refléter sur les murailles enneigées de Lüh pendant qu'un léger vent frais caressait le relief des landes. Il était encore tôt mais une longue route était à envisager pour se rendre à destination. En effet, ma curiosité de chercheur fut attisée lorsqu'avec mes compères, je pris connaissance d'une rumeur sur le temple du feu.
Celle-ci évoquait des évènements tels que des disparitions de voyageurs ou des comportements anormaux des créatures avoisinantes.
Toutefois ce n'était que des rumeurs... Il fallait éclaircir la situation et constater les faits. Si personne d'autre n'intervenait, les choses pourraient possiblement s'empirer.
 
Pour la première fois, j'avais pu organiser l'expédition contrairement aux dernières occasions, qui m'avaient permise de faire mes recherches de terrain, en me joignant à des caravanes de marchands.
Bien que j'aie renié ma position de noble, cet avantage était bien un des seuls que je voulais encore conserver. Jusqu'ici je ne fis pas de voyages pas plus loin que dans les 30 km autour de Lüh, sans même avoir visité une fois le temple de la Terre...
J'avais pensé à prendre l'essentiel : une carte, des gourdes et du pain. Quant à mon équipement personnel, j'avais pris le minimum : un gros manteau de fourrure, que je laisserai sûrement de côté dans le désert et une couverture pour la nuit. Assurément, je n'avais pas oublié le plus important : une compagnie qui m'aiderait à m'orienter et éviter les dangers pouvant survenir sur la route.
Par inexpérience, mes recherches s'orientèrent vers les auberges dans lesquelles se réunissent chasseurs et mercenaires de toute sorte. Je n'étais pas spécialement habitué et à l'aise de traîner dans ces lieux. Cependant, je n'avais en tête que cette possibilité et que l'effort vaudrait certainement la peine.

C'est ainsi que je donnai rendez-vous à l'un d'eux aux enclos du Nord pour démarrer notre expédition. Ce dernier accepta de m'accompagner sans me donner réellement de raison précise, quand j’eus mentionné de me rendre à un temple... Après tout je m'en moquais, je n'étais pas là pour me faire un ami.
Je débordais d'impatience de partir, de découvrir les raisons de ces problèmes, malgré les conditions climatiques qui ne semblaient pas vraiment s'y prêter. En attendant mon compagnon, je chargeais le matériel sur ma monture de fortune, un vieux variquan qui m'avait été vendu pour une bouchée de pain (à peine Ť200) par des amis de mes parents.

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Lloyd
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : 1000
Date d'inscription : 05/06/2017
Messages : 26
Double Compte : Nope
Elément : Terre
Métier : Vagabond
Invocateur : C'est moi
Inventaire : Epée
Inventaire▲

MessageSujet: Re: Une expédition à l'aveugle   Dim 25 Juin - 21:53

Et ce mercenaire, c'était Lloyd. Un homme recherché pour avoir tuer ses propres parents.

Pour lui Athor est un homme riche qui veut faire des découvertes. Il ne sait pas comment il est mais il voyage avec lui car c'est son travail et qu'il veut aller au temple du feu. Un de ses camarades lui a dit comment avoir une invocation, ce qui l'amena là-bas.  Il se sent prêt avec les entraînements, qu'il a fait aucune épreuve ne peut lui résister.

Il lui donna rendez-vous. Armé de son épée, il compte profiter de ce voyage pour se refaire en butin de monstre et enfin recharger ses objets magiques. Et il part le rejoindre.

Il le voit avec un manteau de fourrure mais lui ne porte rien de plus que ses propres vêtements car il ne sent pas le froid.
Il regarde Athor. Il s'approche de lui.

" Bon on y va, voir ce qui se trame dans ce temple du feu ?"
▲ Succès ▲


Dernière édition par Lloyd le Jeu 6 Juil - 11:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Athor
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Atelier Escha & Logy / Solle Grumman
Date d'inscription : 12/06/2017
Messages : 32
Liens vers la fiche : Fiche personnage
Journal de voyage
Métier : Naturaliste
Invocation(s) : Plus tard
Inventaire : Ť2000
Titre de propriété de variquan
Journal de voyage
Inventaire▲

MessageSujet: Re: Une expédition à l'aveugle   Mar 27 Juin - 17:08


Comme prévu, le mercenaire vint à ma rencontre à l'endroit prévu. D'une fière allure et d'un pas assuré, il s'approcha et me montra qu'il était pressé de prendre la route. À cet instant, je me rendis compte que lors de son recrutement, il me semblait moins charismatique et sûr de lui. L'effet de l'alcool l'avait peut-être rendu comme cela à mes yeux. Avant de répondre, je pris le temps de le dévisager avec insistance. À première vue, il ne semblait pas avoir préparé grand-chose. Pas de ravitaillement en vue ni même de manteau. Un grand costaud comme lui armé d'une simple épée, suffirait-il pour le trajet ? Le doute subsista un instant, puis, je l'accueillis à grimper sur la monture.Allez, grimpe ! À ce que je vois, t'as pas d'autres bagages. Au moins on voyagera léger.En émettant un petit rictus je fis claquer la bride, qui résonna dans l'étendue de la vallée.
   
En un instant nous étions partis à toute allure grâce à la puissance de ma brave bête. Étant donné mes capacités d'orientations limitées, j'espérais que mon compagnon connaissait mieux le chemin que moi. Bien sûr, j'avais noté sur mon carnet les points clés de notre expédition. Nous devions rejoindre en une heure la rivière Blanche pour la traverser. D'ici il suffisait de se diriger tout droit vers l'Ouest sur une trentaine de kilomètres, pour atteindre la frontière du désert. L'adrénaline coulait dans mon sang. Comme je l'avais tant souhaité, je partais enfin à l'aventure, qui plus est, à la découverte du temple du feu.

À perte de vue nous ne vîmes qu'un manteau argenté, qui cachait en son sein toujours plus de secrets. Soudainement, au détour d'une butte nous fîmes notre première rencontre, un troupeau d'Agnosaures avec leurs petits qui s'évertuaient à dénicher des pousses de végétaux enfouis sous la couche de neige. J'admirais la scène et me satisfaisait de spectacle jusqu'à ce moment-là...
Pendant un court instant, un frisson parcouru mon dos. Ce n'était pas le froid, mais une pensée plus effrayante. Que ce serait-il passé si nous avions croisé une créature plus offensive ? Peut-être même qu'une meute de Mithra nous attends à quelques pas d'ici ? Je venais de prendre conscience de l'énorme erreur que je venais de commettre, en nous précipitant dans ce voyage. Je pensais être prêt, mais je nous emmenais vers une mort certaine.
Nous n'étions que deux et nous ne pourrions rien faire si nous nous faisions attaquer.
J'étais sans défense, sans moyens de retour... Quant à Lloyd, il ne m'avait pas rassuré par son manque de préparation. Je ne savais même pas s'il me protégerait.

Alors que ma vue commençait à se troubler, par un violent coup de bride, je fis arrêter mon Variquan qui se retourna et nous fit nous étaler dans la neige.

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Lloyd
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : 1000
Date d'inscription : 05/06/2017
Messages : 26
Double Compte : Nope
Elément : Terre
Métier : Vagabond
Invocateur : C'est moi
Inventaire : Epée
Inventaire▲

MessageSujet: Re: Une expédition à l'aveugle   Jeu 6 Juil - 11:35

Lloyd est surpris de voir qu'il est le seul mercenaire à se présenter devant Athor.

- Je suis habitué à toute température et mes objets magiques, je dois les recharger.  Si j'ai besoin d'autre chose, je le trouverai grâce à la nature comme d'habitude.

Il décide de le suivre mais avec vigilance au cas où il essayerait de lui planter un couteau dans le dos ou de le trahir pour toucher sa prime, ce que de nombreuses personnes ont déjà fait auparavant.

Quand Lloyd voit Arthor qui regarde les monstres avec toute son attention, il a peur qu'il dirige mal sa monture.

Comme il s'en doutait, le jeune noble freine, ce qui les propulse la tête dans la neige. Alors il se lève rapidement pour surveiller les monstres autour d'eux.

Après avoir caressé affectueusement le variquan, le mercenaire monte dessus avant d'aider Athor à faire de même.

- Hé le noble, tu as une carte pour que je m'occupe du trajet ? Et je prend les rênes pour pas que tu nous refasses planter dans la neige.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Athor
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Atelier Escha & Logy / Solle Grumman
Date d'inscription : 12/06/2017
Messages : 32
Liens vers la fiche : Fiche personnage
Journal de voyage
Métier : Naturaliste
Invocation(s) : Plus tard
Inventaire : Ť2000
Titre de propriété de variquan
Journal de voyage
Inventaire▲

MessageSujet: Re: Une expédition à l'aveugle   Lun 10 Juil - 14:16


Revenant peu à peu à mes esprits, je me redressai et constatais que ma crise de panique nous avait faits tomber à la renverse. À vrai dire, j'étais le seul idiot recouvert de neige alors que Lloyd avait visiblement réussi à se rattraper dans sa chute. Heureusement que nous n'avions pas voyagé en été, sinon mon crâne n'aurait pas apprécié le choc.
Je regardais Lloyd, silencieux, attendant que je me relève en caressant mon pauvre variquan, puis m'excusa de mon comportement.
Au fait... désolé, j'ai déconné là. Je sais pas ce qu'il m'a pris... disons un surplus d'adrénaline. Le mercenaire monta pour prendre les commandes et m'aida à passer à l'arrière d'un air agacé. Les agnosaures eux, n'avaient pas l'air d'être perturbés par l’événement, il continuaient tranquillement leurs occupations.
Pour répondre à ta question, je n'ai pas de carte sur moi, non. Par contre, j'ai vaguement le trajet en tête. Je pourrais te faire rapidement un croquis des points clés.
Pour le moment, il nous suffit de continuer doit vers la Blanche et de suivre ensuite son courant.
En quelques coups de plume, je représentais grossièrement le chemin à parcourir et le remis à Lloyd.


Voilà le chemin que j'ai imaginé, sûrement le plus rapide. Peu à peu, la tension redescendait, mon souffle reprit un rythme régulier. Je m'étais pris de panique alors que Lloyd était là, à l'aise dans cet environnement hostile. Après réflexion faite, il m'avait tout de même accompagné pour tenter l'épreuve d'une des créatures reposant au temple du feu. Compte tenu de cela, j'imaginais donc qu'il serait prêt à relever n'importe quel défi et capable de surmonter les épreuves se trouvant sur son chemin.
 
Tout était calme, aucun son ne troublait le sifflement du vent. Je fixais avec insistance l’horizon immaculé pour bientôt voir les reflets glacés de la rivière. Était-ce le calme avant la tempête ?

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Animateur
l Animation I
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 15/05/2017
Messages : 4
Inventaire▲

MessageSujet: Re: Une expédition à l'aveugle   Mar 18 Juil - 8:21


Pendant que deux jeunes hommes partaient avec rien, on pouvait apercevoir à presque une lieue d'ici un défilé de chariot et d'homme d'une certaine importance. Ce n'est pas une chose rare à la Traversée Blanche, d'autant plus avec la proximité de la ville-capitale Lüh.

Mais pour ceux qui sont habitués aux caravanes ou frayant au moins avec le milieu marchand, celui qui est actuellement à sa tête n'était autre que le célèbre Balthazar Tayn surnommé Le Voyageur. Il est reconnaissable à son improbable pilosité faciale et sa cascade de cheveux blancs, à peine encadrée par un bandeau. Il a quantité de matériel à sa ceinture et dans sa veste élimée, ses mitaines abîmées donnent une impression générale de pauvreté ou au moins de difficulté financière. Ce qui ne pouvait être moins vrai à son encontre.

Balthazar Tayn dit Le Voyageur:
 

Il avait rendu riche sa famille, sa tenue actuelle est entre autre une question de goût personnel. L'autre raison était qu'il ne voulait pas oublier comment il avait commencé sa longue vie, dans la rue. Même si la puissante invocation à ses côté n’hésitait jamais à le lui rappeler.

Cette invocation, du nom de Faënor, était une sorte de centaure avec des cornes de bouc. Il garde continuellement un air énervé sur son visage et semble se désintéresser de tout autre personne que sont maitre. Si on n'était pas capable de reconnaitre l'apparence du vieil homme, le demi-dieu était suffisamment particulier pour qu'on le reconnaisse immédiatement dans le milieu du commerce.

Faënor:
 

Pour le moment, le convoi se contentait de partir lentement en direction de l'ouest sur la grande voie.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Athor
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Atelier Escha & Logy / Solle Grumman
Date d'inscription : 12/06/2017
Messages : 32
Liens vers la fiche : Fiche personnage
Journal de voyage
Métier : Naturaliste
Invocation(s) : Plus tard
Inventaire : Ť2000
Titre de propriété de variquan
Journal de voyage
Inventaire▲

MessageSujet: Re: Une expédition à l'aveugle   Mer 19 Juil - 9:57


Maintenant que nous étions arrivés aux rives du fleuve, il fallait trouver le moyen de le traverser. Dans l'espoir de tomber sur un pont, nous suivions ainsi le courant qui décrochait des morceaux de glace. Cela provoquait un frétillement chez de petits poissons. Cette vision me rappela une des missions, que j'avais pu accomplir, il y a une année de cela.
Je me souvins d'avoir intervenu sur une colonie de silures, qui perturbaient le développement d'autres espèces en grossissant trop et se reproduisant trop vite. L'eau semblait bouillir tellement leur population était importante. Tous ces changements étaient dus, si je m'en souviens bien, à une chasse aux monstres, un peu trop efficace, laissant des cadavres de Dramios et de Mucos au fond de l'eau. Les silures, très friands de ce genre de butin, profitèrent de la situation...

M'étant perdu dans mes pensées, je ne fis pas attention que nous nous approchions progressivement d'une silhouette qui m'était familière. En me concentrant, j'avais de plus en plus l'impression de faire partie de ce paysage plutôt que d'en être l'observateur... Oui, j'en étais certain maintenant, c'était une caravane !
Jusqu'ici, je n'avais fait que de courts trajets parmi eux, pour intervenir sur les zones avoisinantes la ville de Lüh...  Mais en hiver et par ce temps, cette rencontre me laissa stupéfait et surtout attisa ma curiosité.
Si nous allions voir de plus près ce que fabriquent ces personnes ?Arrivant à leur hauteur, je pus reconnaître un des voyageurs accompagné de son invocation singulière. C'était un certain Balthazar Tayn, que j'avais rencontré plus jeune lorsque ma famille affairait avec ce dernier. Il m'avait inspiré beaucoup d'ambitions par ses récits de périples aux quatre coins du monde. Alors que l'enthousiasme m'envahissait de retrouver cette figure de modèle, je descendis de la monture, gonflé à bloc. D'une extrême impolitesse, je m'approchais de lui en ignorant le reste de ses compagnons et je m'écriais sans retenue
Eh, le vioc ! C'est bien toi Balthazar, le fameux, "Le Voyageur" ? Qu'est-ce qui t'amène ici ?

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

Une expédition à l'aveugle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Expédition vers le Harad.
» Numenor et l'Atlantide
» Première expédition, longue route à endurer ...
» Les coulisses de l'expédition
» L'expédition naugrim

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: La Traversée de la Rivière Blanche-