Une expédition à l'aveugle

Partagez | .
 

 Une expédition à l'aveugle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membres
Athor
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Atelier Escha & Logy / Solle Grumman
Date d'inscription : 12/06/2017
Messages : 72
Liens vers la fiche :  
fiche
journal
Métier : Naturaliste
Invocation(s) : Plus tard
Inventaire : Ť1800
Titre de propriété de variquan
Journal de voyage
Lance Dorn
(2m + anneau à la base)
Tranchant ● ● ○ ○ ○
Résistance ● ● ○ ○ ○
Maniabilité ● ● ○ ○ ○
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Dim 25 Juin - 18:59



Les lumières de l'aube commençaient à se refléter sur les murailles enneigées de Lüh pendant qu'un léger vent frais caressait le relief des landes. Il était encore tôt mais une longue route était à envisager pour se rendre à destination. En effet, ma curiosité de chercheur fut attisée lorsqu'avec mes compères, je pris connaissance d'une rumeur sur le temple du feu.
Celle-ci évoquait des évènements tels que des disparitions de voyageurs ou des comportements anormaux des créatures avoisinantes.
Toutefois ce n'était que des rumeurs... Il fallait éclaircir la situation et constater les faits. Si personne d'autre n'intervenait, les choses pourraient possiblement s'empirer.
 
Pour la première fois, j'avais pu organiser l'expédition contrairement aux dernières occasions, qui m'avaient permise de faire mes recherches de terrain, en me joignant à des caravanes de marchands.
Bien que j'aie renié ma position de noble, cet avantage était bien un des seuls que je voulais encore conserver. Jusqu'ici je ne fis pas de voyages pas plus loin que dans les 30 km autour de Lüh, sans même avoir visité une fois le temple de la Terre...
J'avais pensé à prendre l'essentiel : une carte, des gourdes et du pain. Quant à mon équipement personnel, j'avais pris le minimum : un gros manteau de fourrure, que je laisserai sûrement de côté dans le désert et une couverture pour la nuit. Assurément, je n'avais pas oublié le plus important : une compagnie qui m'aiderait à m'orienter et éviter les dangers pouvant survenir sur la route.
Par inexpérience, mes recherches s'orientèrent vers les auberges dans lesquelles se réunissent chasseurs et mercenaires de toute sorte. Je n'étais pas spécialement habitué et à l'aise de traîner dans ces lieux. Cependant, je n'avais en tête que cette possibilité et que l'effort vaudrait certainement la peine.

C'est ainsi que je donnai rendez-vous à l'un d'eux aux enclos du Nord pour démarrer notre expédition. Ce dernier accepta de m'accompagner sans me donner réellement de raison précise, quand j’eus mentionné de me rendre à un temple... Après tout je m'en moquais, je n'étais pas là pour me faire un ami.
Je débordais d'impatience de partir, de découvrir les raisons de ces problèmes, malgré les conditions climatiques qui ne semblaient pas vraiment s'y prêter. En attendant mon compagnon, je chargeais le matériel sur ma monture de fortune, un vieux variquan qui m'avait été vendu pour une bouchée de pain (à peine Ť200) par des amis de mes parents.




Couleurs
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Lloyd
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 05/06/2017
Messages : 28
Double Compte : Nope
Elément : Terre
Métier : Vagabond
Invocateur : C'est moi
Inventaire : Epée
1000 tsuris
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Dim 25 Juin - 21:53

Et ce mercenaire, c'était Lloyd. Un homme recherché pour avoir tuer ses propres parents.

Pour lui Athor est un homme riche qui veut faire des découvertes. Il ne sait pas comment il est mais il voyage avec lui car c'est son travail et qu'il veut aller au temple du feu. Un de ses camarades lui a dit comment avoir une invocation, ce qui l'amena là-bas.  Il se sent prêt avec les entraînements, qu'il a fait aucune épreuve ne peut lui résister.

Il lui donna rendez-vous. Armé de son épée, il compte profiter de ce voyage pour se refaire en butin de monstre et enfin recharger ses objets magiques. Et il part le rejoindre.

Il le voit avec un manteau de fourrure mais lui ne porte rien de plus que ses propres vêtements car il ne sent pas le froid.
Il regarde Athor. Il s'approche de lui.

" Bon on y va, voir ce qui se trame dans ce temple du feu ?"


Un vagabond qui erre dans la nature pour s’entraîner avec elle.
▲ Succès ▲


Dernière édition par Lloyd le Jeu 6 Juil - 11:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Athor
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Atelier Escha & Logy / Solle Grumman
Date d'inscription : 12/06/2017
Messages : 72
Liens vers la fiche :  
fiche
journal
Métier : Naturaliste
Invocation(s) : Plus tard
Inventaire : Ť1800
Titre de propriété de variquan
Journal de voyage
Lance Dorn
(2m + anneau à la base)
Tranchant ● ● ○ ○ ○
Résistance ● ● ○ ○ ○
Maniabilité ● ● ○ ○ ○
Inventaire▲

Aventure #3 écrite Mar 27 Juin - 17:08


Comme prévu, le mercenaire vint à ma rencontre à l'endroit prévu. D'une fière allure et d'un pas assuré, il s'approcha et me montra qu'il était pressé de prendre la route. À cet instant, je me rendis compte que lors de son recrutement, il me semblait moins charismatique et sûr de lui. L'effet de l'alcool l'avait peut-être rendu comme cela à mes yeux. Avant de répondre, je pris le temps de le dévisager avec insistance. À première vue, il ne semblait pas avoir préparé grand-chose. Pas de ravitaillement en vue ni même de manteau. Un grand costaud comme lui armé d'une simple épée, suffirait-il pour le trajet ? Le doute subsista un instant, puis, je l'accueillis à grimper sur la monture.Allez, grimpe ! À ce que je vois, t'as pas d'autres bagages. Au moins on voyagera léger.En émettant un petit rictus je fis claquer la bride, qui résonna dans l'étendue de la vallée.
   
En un instant nous étions partis à toute allure grâce à la puissance de ma brave bête. Étant donné mes capacités d'orientations limitées, j'espérais que mon compagnon connaissait mieux le chemin que moi. Bien sûr, j'avais noté sur mon carnet les points clés de notre expédition. Nous devions rejoindre en une heure la rivière Blanche pour la traverser. D'ici il suffisait de se diriger tout droit vers l'Ouest sur une trentaine de kilomètres, pour atteindre la frontière du désert. L'adrénaline coulait dans mon sang. Comme je l'avais tant souhaité, je partais enfin à l'aventure, qui plus est, à la découverte du temple du feu.

À perte de vue nous ne vîmes qu'un manteau argenté, qui cachait en son sein toujours plus de secrets. Soudainement, au détour d'une butte nous fîmes notre première rencontre, un troupeau d'Agnosaures avec leurs petits qui s'évertuaient à dénicher des pousses de végétaux enfouis sous la couche de neige. J'admirais la scène et me satisfaisait de spectacle jusqu'à ce moment-là...
Pendant un court instant, un frisson parcouru mon dos. Ce n'était pas le froid, mais une pensée plus effrayante. Que ce serait-il passé si nous avions croisé une créature plus offensive ? Peut-être même qu'une meute de Mithra nous attends à quelques pas d'ici ? Je venais de prendre conscience de l'énorme erreur que je venais de commettre, en nous précipitant dans ce voyage. Je pensais être prêt, mais je nous emmenais vers une mort certaine.
Nous n'étions que deux et nous ne pourrions rien faire si nous nous faisions attaquer.
J'étais sans défense, sans moyens de retour... Quant à Lloyd, il ne m'avait pas rassuré par son manque de préparation. Je ne savais même pas s'il me protégerait.

Alors que ma vue commençait à se troubler, par un violent coup de bride, je fis arrêter mon Variquan qui se retourna et nous fit nous étaler dans la neige.




Couleurs
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Lloyd
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 05/06/2017
Messages : 28
Double Compte : Nope
Elément : Terre
Métier : Vagabond
Invocateur : C'est moi
Inventaire : Epée
1000 tsuris
Inventaire▲

Aventure #4 écrite Jeu 6 Juil - 11:35

Lloyd est surpris de voir qu'il est le seul mercenaire à se présenter devant Athor.

- Je suis habitué à toute température et mes objets magiques, je dois les recharger.  Si j'ai besoin d'autre chose, je le trouverai grâce à la nature comme d'habitude.

Il décide de le suivre mais avec vigilance au cas où il essayerait de lui planter un couteau dans le dos ou de le trahir pour toucher sa prime, ce que de nombreuses personnes ont déjà fait auparavant.

Quand Lloyd voit Arthor qui regarde les monstres avec toute son attention, il a peur qu'il dirige mal sa monture.

Comme il s'en doutait, le jeune noble freine, ce qui les propulse la tête dans la neige. Alors il se lève rapidement pour surveiller les monstres autour d'eux.

Après avoir caressé affectueusement le variquan, le mercenaire monte dessus avant d'aider Athor à faire de même.

- Hé le noble, tu as une carte pour que je m'occupe du trajet ? Et je prend les rênes pour pas que tu nous refasses planter dans la neige.


Un vagabond qui erre dans la nature pour s’entraîner avec elle.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Athor
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Atelier Escha & Logy / Solle Grumman
Date d'inscription : 12/06/2017
Messages : 72
Liens vers la fiche :  
fiche
journal
Métier : Naturaliste
Invocation(s) : Plus tard
Inventaire : Ť1800
Titre de propriété de variquan
Journal de voyage
Lance Dorn
(2m + anneau à la base)
Tranchant ● ● ○ ○ ○
Résistance ● ● ○ ○ ○
Maniabilité ● ● ○ ○ ○
Inventaire▲

Aventure #5 écrite Lun 10 Juil - 14:16


Revenant peu à peu à mes esprits, je me redressai et constatais que ma crise de panique nous avait faits tomber à la renverse. À vrai dire, j'étais le seul idiot recouvert de neige alors que Lloyd avait visiblement réussi à se rattraper dans sa chute. Heureusement que nous n'avions pas voyagé en été, sinon mon crâne n'aurait pas apprécié le choc.
Je regardais Lloyd, silencieux, attendant que je me relève en caressant mon pauvre variquan, puis m'excusa de mon comportement.
Au fait... désolé, j'ai déconné là. Je sais pas ce qu'il m'a pris... disons un surplus d'adrénaline. Le mercenaire monta pour prendre les commandes et m'aida à passer à l'arrière d'un air agacé. Les agnosaures eux, n'avaient pas l'air d'être perturbés par l’événement, il continuaient tranquillement leurs occupations.
Pour répondre à ta question, je n'ai pas de carte sur moi, non. Par contre, j'ai vaguement le trajet en tête. Je pourrais te faire rapidement un croquis des points clés.
Pour le moment, il nous suffit de continuer doit vers la Blanche et de suivre ensuite son courant.
En quelques coups de plume, je représentais grossièrement le chemin à parcourir et le remis à Lloyd.


Voilà le chemin que j'ai imaginé, sûrement le plus rapide. Peu à peu, la tension redescendait, mon souffle reprit un rythme régulier. Je m'étais pris de panique alors que Lloyd était là, à l'aise dans cet environnement hostile. Après réflexion faite, il m'avait tout de même accompagné pour tenter l'épreuve d'une des créatures reposant au temple du feu. Compte tenu de cela, j'imaginais donc qu'il serait prêt à relever n'importe quel défi et capable de surmonter les épreuves se trouvant sur son chemin.
 
Tout était calme, aucun son ne troublait le sifflement du vent. Je fixais avec insistance l’horizon immaculé pour bientôt voir les reflets glacés de la rivière. Était-ce le calme avant la tempête ?




Couleurs
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Animateur
l Animation I
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 15/05/2017
Messages : 11
Inventaire▲

Aventure #6 écrite Mar 18 Juil - 8:21


Pendant que deux jeunes hommes partaient avec rien, on pouvait apercevoir à presque une lieue d'ici un défilé de chariot et d'homme d'une certaine importance. Ce n'est pas une chose rare à la Traversée Blanche, d'autant plus avec la proximité de la ville-capitale Lüh.

Mais pour ceux qui sont habitués aux caravanes ou frayant au moins avec le milieu marchand, celui qui est actuellement à sa tête n'était autre que le célèbre Balthazar Tayn surnommé Le Voyageur. Il est reconnaissable à son improbable pilosité faciale et sa cascade de cheveux blancs, à peine encadrée par un bandeau. Il a quantité de matériel à sa ceinture et dans sa veste élimée, ses mitaines abîmées donnent une impression générale de pauvreté ou au moins de difficulté financière. Ce qui ne pouvait être moins vrai à son encontre.

Balthazar Tayn dit Le Voyageur:
 

Il avait rendu riche sa famille, sa tenue actuelle est entre autre une question de goût personnel. L'autre raison était qu'il ne voulait pas oublier comment il avait commencé sa longue vie, dans la rue. Même si la puissante invocation à ses côté n’hésitait jamais à le lui rappeler.

Cette invocation, du nom de Faënor, était une sorte de centaure avec des cornes de bouc. Il garde continuellement un air énervé sur son visage et semble se désintéresser de tout autre personne que sont maitre. Si on n'était pas capable de reconnaitre l'apparence du vieil homme, le demi-dieu était suffisamment particulier pour qu'on le reconnaisse immédiatement dans le milieu du commerce.

Faënor:
 

Pour le moment, le convoi se contentait de partir lentement en direction de l'ouest sur la grande voie.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Athor
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Atelier Escha & Logy / Solle Grumman
Date d'inscription : 12/06/2017
Messages : 72
Liens vers la fiche :  
fiche
journal
Métier : Naturaliste
Invocation(s) : Plus tard
Inventaire : Ť1800
Titre de propriété de variquan
Journal de voyage
Lance Dorn
(2m + anneau à la base)
Tranchant ● ● ○ ○ ○
Résistance ● ● ○ ○ ○
Maniabilité ● ● ○ ○ ○
Inventaire▲

Aventure #7 écrite Mer 19 Juil - 9:57


Maintenant que nous étions arrivés aux rives du fleuve, il fallait trouver le moyen de le traverser. Dans l'espoir de tomber sur un pont, nous suivions ainsi le courant qui décrochait des morceaux de glace. Cela provoquait un frétillement chez de petits poissons. Cette vision me rappela une des missions, que j'avais pu accomplir, il y a une année de cela.
Je me souvins d'avoir intervenu sur une colonie de silures, qui perturbaient le développement d'autres espèces en grossissant trop et se reproduisant trop vite. L'eau semblait bouillir tellement leur population était importante. Tous ces changements étaient dus, si je m'en souviens bien, à une chasse aux monstres, un peu trop efficace, laissant des cadavres de Dramios et de Mucos au fond de l'eau. Les silures, très friands de ce genre de butin, profitèrent de la situation...

M'étant perdu dans mes pensées, je ne fis pas attention que nous nous approchions progressivement d'une silhouette qui m'était familière. En me concentrant, j'avais de plus en plus l'impression de faire partie de ce paysage plutôt que d'en être l'observateur... Oui, j'en étais certain maintenant, c'était une caravane !
Jusqu'ici, je n'avais fait que de courts trajets parmi eux, pour intervenir sur les zones avoisinantes la ville de Lüh...  Mais en hiver et par ce temps, cette rencontre me laissa stupéfait et surtout attisa ma curiosité.
Si nous allions voir de plus près ce que fabriquent ces personnes ?Arrivant à leur hauteur, je pus reconnaître un des voyageurs accompagné de son invocation singulière. C'était un certain Balthazar Tayn, que j'avais rencontré plus jeune lorsque ma famille affairait avec ce dernier. Il m'avait inspiré beaucoup d'ambitions par ses récits de périples aux quatre coins du monde. Alors que l'enthousiasme m'envahissait de retrouver cette figure de modèle, je descendis de la monture, gonflé à bloc. D'une extrême impolitesse, je m'approchais de lui en ignorant le reste de ses compagnons et je m'écriais sans retenue
Eh, le vioc ! C'est bien toi Balthazar, le fameux, "Le Voyageur" ? Qu'est-ce qui t'amène ici ?




Couleurs
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Lloyd
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 05/06/2017
Messages : 28
Double Compte : Nope
Elément : Terre
Métier : Vagabond
Invocateur : C'est moi
Inventaire : Epée
1000 tsuris
Inventaire▲

Aventure #8 écrite Mer 2 Aoû - 11:55

"Bon maintenant, je sais où je dois aller je prends les rennes tu peux te coucher pour la durée du voyage."

Ils voient une caravane arriver à leur niveau. Arthor remarque quelque chose, descend de la monture et se jette dessus. Lloyd regarde le véhicule avec un œil suspicieux.
Il se pose plusieurs questions avant de voir que le richou commence à parler avec une personne, une connaissance ?

Le mercenaire descend à son tour et attache le variquan à un barreau de la caravane. Il se place ensuite là où il y a les gens pour aller leur parler.
Il se met à leur poser pleins de questions, en quête d'informations comme :

" Est-ce que c'est bien la route pour le temple du feu ? Est-ce qu'il y a des événements inattendus ? Est-ce qu'il y a a un endroit pour s'endormir ? Est-ce qu'il y a un moyen d'aller plus vite ? "

Lloyd espère qu'il n' y aura pas de monstre en travers de leurs chemins et que les vivres arrivent à suivre, qu'Arthor ne refasse pas sa lady car il s'est déjà endormi une fois et nous a mis mal. Donc ça suffit.

Pendant ce temps il fait tout de même attention à ce que dit Balthazar -la connaissance du scientifique qui l'accompagne-. Plus il le regarde plus il se dit qu'il lui ressemble mais il préfère ne pas faire attention à ceci pour l'instant.


Un vagabond qui erre dans la nature pour s’entraîner avec elle.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Animateur
I Animation l
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 07/09/2013
Messages : 156
Elément : Feu
Inventaire▲

Aventure #9 écrite Sam 12 Aoû - 23:06

Le jeune Athor, bien qu'ayant reçu une éducation, venait de faire une grave erreur diplomatique et ne semblait pas s'en rendre compte. Pourtant, ce n'était pas sans que des indices évidents apparaissent autours de lui.

Le regard effaré des employés de Balthazar, les gardes qui prennent ombrage de la pique et surtout Balthazar lui même qui fulmine au point que les poils de se barbe en frisent. La situation aurait put désamorcer si le fils de marchand s'était excusé, mais il n'en fit rien.

Personne ne fit attention à Faënor, mais celui ci d'un naturel soupe au lait, prit très mal cette impolitesse. Tout insulte fait à son maitre, titre qu'il ne donna jamais à Balthazar, il le prenait pour lui. Il arriva derrière Athor et attrapa au col l'impudent pour le soulever de terre.

- Une vermine de ce genre, je l'écrase sur un rocher! Invectiva la créature divine.

Mais il ne fit rien, si ce n'était suspendre dans les air le pauvre humain, car le chef caravanier n'indiquait pas d'ordre particulier.

A ce moment là, deux gardes qui semblaient particulièrement équipé d'élément magique arrivaient. Ce n'était pas pour de la simple apparat, car un œil averti remarquerait immédiatement les traces d'usure qui prouvent que les combattants savent s'en servir.

Le premier et le plus taciturne, du nom d'Harold s'était concentré sur Lloyd au cas où il poserait problème. Mais son collègue, s'appelant Bjorn, posa une main sur l'épaule et parla avec sourire.

Harold:
 

Bjorn:
 

- Monsieur Balthazar, faut-il conduire ces jeunes hommes en dehors de la caravane? Je ne pense pas qu'il faille sévir plus que ça des personnes tout juste sortie de l'enfance. Je remarque que son compagnon est mieux armé et semble être son garde du corps. Il serait bon d'éviter un bain de sang inutile.

La voix chaleureuse du garde semblait calmer quelques peu le caravanier qui se permit de commenter tout haut :

- Bien sûr que non! Il suffirait de presser le nez du petit malotru pour que du lait en sorte! Bon sang, je ne sais pas qui sont ses parents mais ils ont loupé son éducation en ce qui concerne la politesse! Je vous en ficherai moi du vioc...


D'un geste de la tête de Balthazar, Faënor lâcha le moins délicatement possible Athor avant de snober les deux jeunes humains. Bjorn interpella alors le fils de commerçant :

- Si vous voulez éviter à l'avenir de tel réaction jeune homme, je vous conseillerez fortement d'avoir une approche plus mesuré avec les gens. Si nous avions été des brigand ou plus chatouilleux avec l'impertinence, vous auriez eu des conséquence bien plus lourde.

Le garde se tournait vers Lloyd.

- Cela vous concerne aussi, il est d'usage d'éviter de s'attacher directement à une caravane, sauf si vous faites partie de ses membres...Ce dont j'ai des doutes au vu des regards intrigués des employé de Mr Balthazar quand vous avez fait ça, ainsi que des question que vous avez posé.

- Hmmm? Intervint l'employeur concerné en ayant rallumé sa pipe.

- Ah! Vous n'avez pas prêté attention aux question du jeune garde du corps, ce qui est normal avec la situation. Il a demandé si c'est bien la route pour le temple du feu et souhaitait savoir si des étapes existent ainsi que la possibilité de raccourci.

Le Voyageur fronça des sourcils et commençait à jeter des regards acérés sur l'équipement des deux aventuriers ainsi que leur logistique.

- Par les Quatre! Me dites pas que vous comptiez aller avec seulement un variquan vieillissant, presque pas de provision et seulement deux personnes dont un seul semble capable de se battre mais sans le moindre équipement magique?! Ce n'est plus l'insouciance de la jeunesse mais de l'inconscience pure! Vous savez pourquoi ici il faut faire particulièrement attention quand il y a de grosse averse!? Quand le sol commence à légèrement trembler sous vos pas, il faut se mettre sur le rocher le plus proche?! Non bien sûr!

Je ne sais pas qui sont vos parents mais je leur éviterai bien des larmes si je vous faisiez ramener directement en ville! C'est du suicide à partir comme ça!
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Lloyd
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 05/06/2017
Messages : 28
Double Compte : Nope
Elément : Terre
Métier : Vagabond
Invocateur : C'est moi
Inventaire : Epée
1000 tsuris
Inventaire▲

Aventure #10 écrite Mer 16 Aoû - 16:29

Lloyd commence un peu à s'énerver par la situation mais souffle et se calme. Il met la main sur le manche de son épée et regarde Arthor puis souffle de nouveau.

Il se courbe et se redresse après avoir présenté des excuses à Bjorn et à Balthazar.

"Excusez ce "jeune homme" pour son impolitesse, et moi-même pour avoir attaché le variquan car je ne voulais pas qu'il s'échappe.
Mais je ne pensais pas qu'il fallait être membre de la caravane pour poser quelques questions auxquelles, d'ailleurs, vous n'avez pas répondu.
Je suis certes son garde du corps mais pas son conseiller ni son père donc c'est pas moi qui doit faire ce que doit faire l'employeur, comme engager d'autres Mercenaires."


Le tueur serre tellement fort les poings que ses jointures en blanchissent.

"Et je n'ai que mon frère, je n'ai plus de parents. On dit souvent qu'on doit avoir du respect envers les morts, ce que vous ne faites pas on dirait."

Il pose la main qui n'est pas sur son manche, sur sa poitrine.

"Et je tiens de nouveau de m'excuser de l'attitude de mon client, il est jeune et con. Je sais ce que ça fait de voir ses amis se faire démembrer. Je sais aussi ce que cela fait d'être sans équipement c'est pour ceci que je veux éviter le moindre soucis entre vous et moi."


Un vagabond qui erre dans la nature pour s’entraîner avec elle.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Calypso Poucan
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Simon de Camina Arcane
Date d'inscription : 12/06/2017
Messages : 15
Double Compte : j'en ai pas pour l'instant
Elément : Aucun
Métier : danseuse
Invocation(s) : pas encore
Invocateur : ben moi
Inventaire : Bourse :
200 tsurris

besace :
petit couteau
Sorts : abracadabra... comment ça sa compte pas ?
Inventaire▲

Aventure #11 écrite Mer 16 Aoû - 17:06

Quand Calypso avait annoncé qu'elle quittait la troupe, la séparation fût douloureuse. Elle laissait derrière elle le coeur brisé de Luc qui l'aimait en secret, mais Calypso ne se soucia point du mal qu'elle pouvait faire. John a tenté de la retenir mais la jeune fille est têtue et ne veut rien entendre. La seule heureuse du départ de la danseuse est Sarah, la grande rivale de Calypso. La troupe aura bien du mal à survivre sans leur danseuse mais Calypso s'en moquait éperdument. Elle pris la porte la veille de son dix-huitième anniversaires, elle avait décidé de trouver une Invocation pour traquer le meurtrier de ses parents.
Calypso se dirigea dans la ville sans trop savoir où aller jusqu'à ce qu'elle trouve une petite caravane possédé par un homme du nom de Balthazar Tayn, un célèbre voyageur qui allait traverser la rivière blanche. L'homme avait accepté que la jeune fille y monte charmé par le physique de la belle danseuse. Celle-ci avait réussi à payer son billet grâce à quelques pièces gagnés lors des ses spectacles.


< Que ce passe-t-il donc ?>

Calypso descend de la caravane. Elle y dormait mais avait été réveillée par le bruit des voyageurs. Elle s'approcha des deux hommes qui semblait se disputer avec son petit groupe.
< Et qui sont ces gens ? >


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Athor
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Atelier Escha & Logy / Solle Grumman
Date d'inscription : 12/06/2017
Messages : 72
Liens vers la fiche :  
fiche
journal
Métier : Naturaliste
Invocation(s) : Plus tard
Inventaire : Ť1800
Titre de propriété de variquan
Journal de voyage
Lance Dorn
(2m + anneau à la base)
Tranchant ● ● ○ ○ ○
Résistance ● ● ○ ○ ○
Maniabilité ● ● ○ ○ ○
Inventaire▲

Aventure #12 écrite Lun 21 Aoû - 15:35

Mon intervention semblait ne pas avoir plu pas à mes interlocuteurs. Je m'en rendis rapidement compte par l'apparition d'un centaure, qui devait être l'invocation de Balthazar. Il me traita tel une poupée de chiffon que l'on soulève sans problème et lançait ainsi des menaces sur mon intégrité. Me débâtant de toutes mes forces, je compris rapidement que l'effort serait vain. Mon calme retrouvé, je croisais les bras en lançant un regard agacé à la brute, qui n'avait pas l'air très futé. Même si ce colosse pouvait faire de moi ce qu'il voulait, j'espérais que ce n'était que de l'intimidation.

Parmi les deux gardes qui s'étaient avancés, l'un d'eux réussit à apaiser la situation plutôt tendue. Aussitôt, Balthazar, aussi mécontent de notre attitude que ses compagnons, indiqua de me faire retrouver le sol. Quand bien même j'étais empli de honte face à une figure de modèle, je m'empressais de remettre en ordre mes vêtements froissés, en ravalant mon orgueil.Je crois avoir compris vos mises en garde, ce sont bien de choses que je n'ai pas pensé avant de m'engager dans ce périple... C'est vrai que l'organisation de ce genre de virée ne se fait pas aussi simplement que je l'avais pensé.
*se grattant l'arrière du crâne avec un ricanement *
Mettons cela sur le dos de mon enthousiasme et de mon insouciance.

Je balayais du regard les alentours et contemplais l'ensemble de l'équipage de la caravane. Mon regard s'arrêta un instant sur une jeune fille, à la beauté remarquable. Alors qu'elle se rapprochant doucement de la scène, je me demandais ce qu'une enfant faisait ici.

L'autre soldat était occupé à faire des remontrances à Lloyd. Celui-ci n'attendit pas pour s'excuser, et le fit même à ma place. Autant, cela me soulagea de cette pénible tache, que m'inquiéta à son sujet, tant son discours comportait de nombreux points mystérieux. Je ne savais rien de lui et surtout de son passé. À présent, je pensais que garder mes distances envers ce mercenaire soit plus avisé. Quitte à choisir, je préférerais remettre mon sort dans les mains des soldats se tenant face à moi.
La main tendue vers Balthazar, je fis un pas vers lui pour appuyer ses excuses.Oublions ce qu'il vient de se passer. Je me présente Athor, de la famille Cubbod. Comme l'a si bien dit mon compagnon, nous voyageons en direction du temple du feu. La route est encore longue.
Si par chance, vous empruntez cette route, sauriez-vous nous accepter parmi votre caravane ?
Malgré les apparences, je saurais me rendre utile... disons que j'ai plus l'habitude des voyages en caravane que seul.



Couleurs
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Animateur
l Animation I
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 15/05/2017
Messages : 11
Inventaire▲

Aventure #13 écrite Mar 29 Aoû - 11:45

Balthazar tiqua à la pique du jeune garde du corps, mais son regard si fit néanmoins plus doux.

Toute mes condoléances jeune homme, j'ignorai que vous aviez subit ces pertes.


Le caravanier se tourna légèrement de côté quand la jeune demoiselle fit acte de sa présence et de sa curiosité quand à l'évènement qui fit arrêter la caravane. Il lui répondit avec bien plus de douceur qu'il n'en a eu pour le fils de marchand.

Mademoiselle Poucan, ces deux jeunes personnes souhaitent rejoindre notre équipage pour aller au temple du feu, le souci vient de la façon dont l'un d'entre eux a formulé la demande sans un minimum de tact...
Il se tourna de nouveau vers Athor, qui décida enfin de faire des présentations correct aux yeux du vieux transporteur. Celui-ci lui serra la main avant de lui répondre. Les Cubbods? Des marchands agréables avec qui j'ai eu déjà fait affaire, par égard pour eux je vais passer sur cet écart, mais je ne serai pas si coulant la prochaine fois et il y a peu de chance que des collègues le soient tout autant! Il est possible que vous ayez des compétences utiles dans une caravane, mais si nous sommes en dehors de Lüh, c'est bien parce que nous avons finit nos préparatifs. Vous ne serez donc pas des employés à mon service mais des clients.

Le viel hommes jeta à nouveau un regard acéré à l'équipement du duo, de leur logistique et de leurs montures. La main qui ne tenait pas la pipe avait ses doigts qu'il pliait une à une avant de relâcher, un tic qu'il a depuis sa jeunesse quand il commence à calculer. Il tira quelques longues bouffée de sa pipe avant de la sortir de sa bouche pour donner son tarif.

Vous arrivez en retard, nous ne pouvons pas simplement revenir à Lüh pour faire les achats nécessaire à deux personnes supplémentaires sans perdre une journée. Ce qui pourrait mettre à mal plusieurs de mes accords. Nous serons donc obligé d'acheter au niveau des étapes, ce qui sera bien plus cher aussi. Il faudra aussi prendre en compte le fait de nourrir et de s'occuper du variquan, ce qui en rajoute à la logistique. Une étape au temple du feu est déjà prévu, de toute manière il y a toujours des personnes qui profitent de ma caravane pour tenter l'aventure. Donc vous n'aurez pas de surcoût pour nous faire une étape, le prix du voyage sera donc de....2900 Tsuris par personne.

Balthazar attendit de voir la réaction du jeune Athor, il pourrait essayer de marchander, ce que prévoyait justement le vieux briscard. Il allait montré à ce petit blanc-bec qu'il n'aura plus la vie toute tranquille qu'il a eu en étant sous l'égide de ses parents.

Entretemps, le plus avenant des jumeaux continuait de discuter avec Lloyd, il tenait à lui expliquait certaines coutumes qu'il est bon de savoir dans le métier de garde de caravane.

Il y a certaines chose à savoir dans notre métier, je ne t'en veux pas de les ignorés vu que tu sembles à peine commencer cette activité. Saches quand tu veux intégrer un groupe que tu n'as pas contacté au préalable, il vaut mieux garder le variquan avec soit comme si tu étais un simple visiteur. Après tout, tu n'es pas sûr qu'ils vont t'accepter. Évites aussi de poser la main à la garde, il faut que tu te montres confiant et amène. Sinon, on pourrait croire que tu te prépares à les attaquer. Je te conseillerais même de tenir les rênes de ta monture avec la main qui dégainer ton arme. Tu as mis pied à terre ce qui est bien quand l'interlocuteur est piéton, ça évite de donner une impression de condescendance. Ce qui n'est pas bon si tu es à la recherche d'employeur. Par contre, si on doit le respect à celui qui nous paye, il ne faut pas hésiter à donner des conseils. Si on n'a pas d'invocation, il est vraiment dangereux de voyager en nombre très restreint. Après, il est vrai que certains employeurs sont particulièrement chatouilleux, il faut savoir les amener dans le bon sens. Mais il vaut mieux être viré et avoir faim, que d'être embauché mais mourir si on suit quelqu'un de trop inconscient.



Le jumeau de l'interlocuteur se permit un grognement peu amène à ce moment de la conversation, ce qui fit sourire le premier.

Ne fais pas attention à mon frère, il se rappelle nos début et il est vrai que nous étions encore loin de notre réputation actuel.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Calypso Poucan
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Simon de Camina Arcane
Date d'inscription : 12/06/2017
Messages : 15
Double Compte : j'en ai pas pour l'instant
Elément : Aucun
Métier : danseuse
Invocation(s) : pas encore
Invocateur : ben moi
Inventaire : Bourse :
200 tsurris

besace :
petit couteau
Sorts : abracadabra... comment ça sa compte pas ?
Inventaire▲

Aventure #14 écrite Lun 18 Sep - 16:45

L'homme brun regarde Calypso quelques instant avant de détourner les yeux et de se présenter. Il semble étonné que la jeune fille soit ici sûrement à cause de son jeune âge. Calypso a l'habitude qu'on la considère comme une enfant bien qu'elle est atteint sa majorité il y a 2 ans. Malgré cela, elle déteste qu'on la regarde comme une petite fille sans défenses.
La jeune fille respire un grand coup et tente de garder la tête froide. Elle sait que ce n'est pas le meilleur moment pour se faire remarquer surtout qu'elle ne veut pas s'embrouiller avec des hommes qui risque fortement de voyager avec elle.
Elle apprend, grâce à Balthazar la raison de la dispute. Cela la fait sourire, le voyageur ne plaisante pas à propos de la politesse.
Apparament les deux hommes veulent eux aussi se rendre au temple de feux. Elle a bien fait de retenir sa pique.
Elle fixe alors le mercenaire. Ses traits sont familiers, il lui semble l'avoir déjà vu. Peut-être était-il déjà venue à Lüh ?
Calypso laisse ses doutes de côté et annonce d'une voix faussement angélique :
< Calypso Poucan, enchantée. Ainsi donc, vous voyagerez avec nous ? >


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Athor
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Atelier Escha & Logy / Solle Grumman
Date d'inscription : 12/06/2017
Messages : 72
Liens vers la fiche :  
fiche
journal
Métier : Naturaliste
Invocation(s) : Plus tard
Inventaire : Ť1800
Titre de propriété de variquan
Journal de voyage
Lance Dorn
(2m + anneau à la base)
Tranchant ● ● ○ ○ ○
Résistance ● ● ○ ○ ○
Maniabilité ● ● ○ ○ ○
Inventaire▲

Aventure #15 écrite Mer 11 Oct - 22:02


Ma tentative de rattrapage fonctionna avec succès. Sur le moment, j'étais étonné de la conciliation de Balthazar, mais lui comme moi n'avaient aucun intérêt à s'attirer les foudres de l'autre.
À l'inverse, il profita de la situation pour la retourner à son avantage en nous considérant plutôt comme des clients que des clandestins opportunistes. Face à cette offre de prise en charge, je compris qu'une autre épreuve se présentait à moi, si je ne voulais pas rentrer sans aucune économie.
N'importe qui m'aurait conseillé de mettre à profit ce que l'on m'avait appris en commerce. À cela, il fallait considérer que j'avais face à moi, non pas le dernier des vendeurs de tapis, avec qui j'aurais pu faire facilement affaire ; mais au célèbre Balthazar Tay, reconnu pour son habilité en marchandage. Je pensais lui avoir assez fait d'affront jusqu'ici.
Le temps de poser mes lunettes sur mon nez, feuilleter mon carnet de croquis, je réfléchissais aux autres solutions possibles, tout en simulant la consultation de mes comptes et gagner un peu de temps.
Il était clair que je ne pourrai pas rivaliser d'arguments contre lui, en tenant compte de son expérience. Une autre approche devait être envisagée. Ce qui me parut le plus évident était de bien analyser la situation pour en tirer le maximum d'atouts. Tout d'abord, faire un état des lieux : je n'avais rien de valeur à lui proposer, ni aucun service à lui rendre... Le seul avantage que j'avais sur lui était que je connaissais son personnage, alors que lui devait penser que j'exerçais le métier de mes parents, choses assez commune dans les familles Lühiennes. Mais cela ne m'aiderait pas à payer le voyage... À moins que...
Eh bien ! Qu'il vous est généreux de nous proposer votre hospitalité. Je n'en attendais pas moins de votre part, d'autant que votre réputation vous précède.
Trêves de flatteries, ce n'est pas mon genre à passer par quatre-chemins.
Ainsi, nous souhaiterions rejoindre votre caravane.
Vous proposez en échange une somme qu'il m'est impossible à débourser pour le moment.
*s'active en faisant des allez-retours*
J'imagine que vous savez bien combien il est dangereux de voyager avec une somme conséquente en dehors des murs. Les bandits et autres vermines ont l’œil pour dénicher les belles bourses.
Je vous dirai également, en tant qu'homme honnête, que votre proposition va au-delà de ce que j'espérais. La seule protection des nombreux dangers pouvant survenir, remplirait grandement à mes attentes. Pour le reste, nous saurons nous accommoder de nos propres ressources.

Je savais que ces paroles ne suffiraient pas à nous garantir une place, mais j'attendais avec attention sa réponse pour savoir réagir intelligemment.
Même si la jeune fille vint se présenter à nous, je fis un effort pour rester concentré sur la discussion avec le chef de caravane et ne me présentai à elle que par un signe de tête.




Couleurs
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Animateur
l Animation I
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 15/05/2017
Messages : 11
Inventaire▲

Aventure #16 écrite Sam 14 Oct - 10:32

Balthazar ne répondit pas tout de suite, il fut prit d'une quinte de toux. Bjorn s'approchait, inquiet de la santé de leur employeur, mais son visage s'éclaircit presque aussitôt et Faënor se contentait de secouer la tête. Les autres interlocuteurs comprirent ensuite quand la toux se révéla être un rire que le vieil homme essayer de dissimuler, il finit par s’esclaffer franchement. Cela prit quelques minutes pour que la crise s'arrête et, pour reprendre un peu de contenance, il s'occupa à enlever les cendres de sa pipe avant de dire ses mots :

Soit tu es le plus ignorant marchand qui m'ait été donné de rencontrer, soit tu ne poursuis pas les activités de tes parents petit. Tu penses sincèrement que je transportes des coffres remplit de tsuris pour les transactions lors de mon voyage? J'ai de la monnaie pour les transactions avec les hameaux, mais pour les villages important et surtout pour Rorn, ça serait l'équivalent des convois de fond du prince par la garde dorée vers cette dernière. Il est difficile et très coûteux de trouver des gardes du corps de la trempe des jumeaux, avec qui je n'aurai aucune crainte qu'ils se retournent contre moi alléché par ces richesses à disposition.


Le caravanier porta sa main dans le revers de sa veste et en sortit un rouleau de parchemin qu'il montrait à Athor.

Tu vois ceci gamin? C'est une lettre de crédit. Ce papier vaut 15.000 Tsuri, il est bien plus facile à porter et il n'y a aucun intérêt à me le voler car il est désigné nominativement à ma personne. Le comptable du convoi est agrée par la cour du prince et s'assure que mon affaire à les reins solides pour sortir l'argent. Que des simples voyageurs en aient est inhabituel mais pas du tout impossible. Si tu crains tellement le vol, tu aurais pu en obtenir. Mais c'est peu connu en dehors du milieu marchand, même tes parents n'en font pas usage car ils ne voyagent pas et leurs chiffre d'affaire n'est pas suffisamment élevé. Mais si tu avais été formé, tu aurais su que ton argument n'était pas valable. En plus, coudre des pierres précieuses et petits bijoux dans la doublure des vêtements est un grand classique pour éviter une bourse trop rebondie.


Là dessus, Balthazar reprit un visage plus sérieux et posa cette question :

Alors gamin, quel est ton métier puisque tu n'es visiblement pas marchand. As tu au moins une activité ou es tu un indigent?
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Athor
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Atelier Escha & Logy / Solle Grumman
Date d'inscription : 12/06/2017
Messages : 72
Liens vers la fiche :  
fiche
journal
Métier : Naturaliste
Invocation(s) : Plus tard
Inventaire : Ť1800
Titre de propriété de variquan
Journal de voyage
Lance Dorn
(2m + anneau à la base)
Tranchant ● ● ○ ○ ○
Résistance ● ● ○ ○ ○
Maniabilité ● ● ○ ○ ○
Inventaire▲

Aventure #17 écrite Sam 11 Nov - 19:29


Dans un premier temps, interloqué par ce que je venais d'entendre, je me remis en tête que le vieux marchand devait avoir certainement un bon œil pour juger les voyageurs qu'il rencontrait. Il ne lui fallu que de brefs échanges pour déceler en moi que je n'étais pas le successeur de l'affaire de mes parents.... Impressionnant, pensais-je en acquiesçant de la tête.
Cependant, je ne sentais pas reprochable : hormis le manque de préparation que j'avais fait preuve, je ne m’étais, à aucun moment, écarté de la vérité.

Maintenant qu'il savait que je n'étais pas marchant, rien ne servait de continuer d'en mimer l'attitude.Dans le mille !
Comme vous l'avez bien remarqué, je n'ai pas les compétences qu'un bon marchand requiert. La vie a fait de moi un autre homme, un homme de science.
Ces mots résonnèrent dans la plaine le temps d'un instant. J'observais discrètement les réactions aux alentours du coin de l’œil, avant de reprendre là où j'en étais.
Voyez-vous, ma famille m'a donné le choix d'une voie qui me permettrait de nourrir ma curiosité tout en aidant les autres, celle du naturalisme. Je suis particulièrement reconnaissant de cette liberté qu'ils m'ont donné.
Sans épiloguer sur le sujet, vous devez bien comprendre, en tant que libérateur d'invocation, combien la liberté est un privilège assez fragile dans ce monde. Plus que certains que pour d'autres.
* désignant d'un hochement de tête le centaure *
Où je veux en venir ?
L'un de mes sujets de recherches, et... je dirais même mon rêve, ont pour le but d'élucider les mystères tournant autour des prisons de nos compagnons invocations et peut-être même avoir un jour la possibilité de trouver une solution afin de soulager leur sort d'éternel êtres soumis.

Alors je vous demande, maintenant que vous pouvez un peu mieux cerner qui je suis... que pouvez-vous me proposer comme contrepartie en l’échange de la protection de votre caravane ?
Je me sentais plus léger d'avoir exprimé ces paroles sincères face à ce personnage admirable qu'était Balthazar





Couleurs
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Animateur
l Animation I
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 15/05/2017
Messages : 11
Inventaire▲

Aventure #18 écrite Mar 14 Nov - 20:04

Balthazar laissait le jeune homme répondre, se contentant de tirer sur sa pipe. En soit-il n'avait rien à redire aux hommes de lettres, certains de ses enfants et petits enfants en sont d'ailleurs. Le vieil homme trouvait étrange qu'il ait caché sa véritable profession, mais il avait appris par expérience à ne pas trop s'attarder sur les détails quand ce n'était pas nécessaire. Quand le garçon eut fini, le vieil s'exprima alors.

Bien, tu as compris quand on ne sait pas quoi proposer, il vaut mieux demander. Déjà, le comptable me demande régulièrement d'avoir un assistant. Donc, pour le temps du trajet, tu le seras mais ça ne sera pas suffisant. Ton domaine de recherche est intéressant.

Balthazar s'arrêta un instant quand son compagnon divin renifla bruyamment, celui-ci semblait ne pas apprécier l'idée.

Bien que certains pourraient le considérer comme blasphématoire, après tout se sont les Quatre qui ont décidé de cette punition et il est normal que ce soient à nouveau eux qui décideront quand cela sera fini. Mais si tu fais correctement des recherches et que tu trouves des choses intéressante, je demande une copie de ton manuscrit si ce ne sont dix exemplaires de ta première publication. Je pense que cela aura une certaine valeur. C'est à prendre ou à laisser.

Le vieil homme se tournait vers le Lloyd.

Quant à vous jeune homme, vous n'êtes pas dans cet arrangement et vous allez devoir en trouver un autre de votre côté.

A ceci je peux vous faire une proposition. Interrompit Bjorn en se plaçant au côté du jeune guerrier.

Vous voulez l'ajouter aux gardes sous votre commandement ? Vous êtes conscient que je ne payerait pas plus pour cette personne supplémentaire, en tout cas pas entièrement une place ! Rétorqua le vieil homme.

Oh, je serais prêt à payer la différence de ma poche ! Dit le mercenaire.

T'es sérieux?! C'était la première parole d'Harold depuis l'arrivée du duo.

Oui tout à fait sérieux cher frère, après tout n'avons nous pas commencez de la même façon que lui? Je pense qu'il a du potentiel et je suis sûr qu'il sera d'accord de nous retourner quelques faveurs par la suite.

Si c'est sur TA bourse, t'en fais ce que tu veux après tout... Marmonna le frère jumeau en réponse.

Bien ! Je suis content que tu me suives, comme toujours.

Balthazar regarda avec attention la personne concernée.

Es-tu d'accord avec ce marché ? Si, pour chacun de vous deux, vous acceptez ce qu'on vous propose, je demanderai au notaire d'écrire le contrat en bonne et dû forme.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

Une expédition à l'aveugle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Expédition vers le Harad.
» Numenor et l'Atlantide
» Première expédition, longue route à endurer ...
» Les coulisses de l'expédition
» L'expédition naugrim

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: La Traversée de la Rivière Blanche-