Evanna Rochefort de la Bessière - Pupille Princière

Partagez| .

Evanna Rochefort de la Bessière - Pupille Princière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Evanna Rochefort
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Senelada
Date d'inscription : 07/07/2017
Messages : 36
Métier : Noble - Pupille Princière
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #1 écrite Jeu 20 Juil 2017 - 17:57

I) Identité
Nom: Rochefort de la Bessière
Prénom: Evanna
Sexe: Femme
Age/date de naissance: 26 ans – 11 avril an 32 de l’ère Lühienne
Endurance : 9


II) Caractère

Ouverte d’esprit • Curieuse • Jalouse • Taquine • Tête en l’air • Maligne • Sensée • Possessive • Spontanée • Effrontée • Manipulatrice • Capricieuse • Affectueuse • Eloquente • Têtue • Veut toujours avoir raison

Evanna est une jeune femme qui sait vivre avec son temps, mais dont l’esprit refuse de se plier aux règles qu’il lui impose. Oh, de par son rang et son éducation, la pupille n’a d’autres choix que se conformer à l’étiquette et elle s’en sort d’ailleurs très bien. Toutefois, si vous lui laissez le choix, Evanna préférera de loin aller se balader à cheval ou en apprendre toujours plus sur les invocations plutôt que de passer la journée à coudre en échangeant des potins autour d’un thé avec la haute société.
Mais la demoiselle de Rochefort est aussi sensée, et pleinement consciente que si elle veut pouvoir avoir un minimum de liberté d’un côté, il lui faut être irréprochable de l’autre. Aussi s’applique-t-elle à faire ce que l’on attend d’elle en public, respectant l’étiquette, montrant à tout le monde qu’elle est une parfaite petite noble, au devenir de princesse tout tracé. Car, lorsqu’on est une enfant unique, préparée et chérie comme une pierre précieuse en passe de devenir un joyau, on comprend vite comment manipuler son monde pour avoir ce qu’on veut, et cela n’a pas échappé à Evanna. Depuis toute petite, elle a su développer un talent certain pour l’observation et sa vivacité d’esprit n’étant pas en reste, elle a vite compris comment manipuler son monde afin d’obtenir ce qu’elle voulait. Que ce soit un livre, une dispense de classe ou un cheval. Toutefois, cette vie a rendu notre pupille quelque peu capricieuse et effrontée, et elle s’attend souvent à ce que les gens se plient à ses volontés car il en a toujours été ainsi.
Bien que son éducation stricte ait tendu à gommer légèrement ces traits en société, Evanna est en réalité quelqu’un de spontané, taquin et affectueux. Sociable et détestant la solitude, il fut dur pour elle de vivre cette enfance solitaire à laquelle elle a été soumise, et profite pleinement des soirées mondaines qui se donnent ici et là, bien qu’elle n’y trouve aucune réelle amie.

Du côté de ses goûts, la jeune femme est une amoureuse des animaux, des créatures et de la nature en général. Depuis l’enfance, elle récupère des chiots et des chatons trouvés dans les rues de Lüh ou aux abords du domaine, les nourrissant et les élevant comme sa seule compagnie. Elle a d’ailleurs, en ce moment, un compagnon canin qui la suit partout. Elle aime également particulièrement les chevaux et en possède deux. Ses couleurs préférées sont le bleu, le gris et le cuivre, et elle ne supporte pas le rose. De la même manière que la jeune femme aura tendance à condamner chez les autres l’infidélité, la cruauté et le narcissisme. De plus, Evanna adore chanter –et a d’ailleurs un talent certain pour cela- depuis l’enfance également. Si elle chantonnait au début pour se tenir compagnie ou accompagner sa nourrice durant sa toilette, c’était ensuite devenu un réel plaisir, presque un besoin.

Si Evanna se qualifie d’indifferentiste, elle voue cependant une fascination aux demi-dieux depuis sa plus tendre enfance, ainsi qu’un vrai respect. Elle méprise ceux qui se servent de leurs invocations comme d’objets en niant leur personnalité et entité, au point parfois de les maltraiter.
Quant aux dieux, l’avis de la jeune femme ne cesse de changer et si elle n’est pas sûre qu’ils existent au point de les prier avec fièvre, elle préfère toutefois ne pas prendre le risque inconsidéré de les mettre en colère.


III) Physique

Ce que vous entendez d'abord c'est un rire, clair et joyeux, mais discret, comme le chant d'un oiseau un peu timide. Attiré par ce doux son, vous vous retournez pour apercevoir une silhouette indéniablement féminine et élancée. Le corps, que vous estimez culminer à 1m70 environ, est dissimulé en grande partie par les atours de qualité dont est pourvue la jeune femme. Une robe au bustier en satin, richement décorée de fils d'or et de perle, dans les tons bleus nuits... nul doute que votre regard vient de se poser sur une noble de haut rang.
Vous délaissez ses vêtements et sa silhouette longiligne, mais dont le bustier ne cache pas les formes, pour vous intéresser à son visage lorsqu'elle se retourne. Le mouvement fait dessiner un arc de cercle à ses longues boucles noires, dont quelques mèches à peine sont artistiquement coiffées sur le haut de sa tête, ornées d'une chaînette dorée et de quelques pierres précieuses retombant sur son front.
Vous détaillez alors ce visage ovale et harmonieux, à la peau si claire en comparaison de l'ébène de sa chevelure que vous vous demandez un instant si ce teint est naturel ou s'il est dû à la poudre sensée embellir ce fin minois. Les pommettes hautes, rehaussée d'un ton rosé, un nez fin et droit, et... Et vous n'allez pas plus loin.
Ayant surpris votre regard, la jeune femme vous adresse un sourire qui vous fait un instant oublier tout ce qui n'est pas sa bouche. Ses lèvres au dessin aguicheur s'étirent en une courbe avenante et chaleureuse, vous invitant à vous approcher pour entamer la conversation. Comme hypnotisé, vous approchez en inclinant la tête pour saluer la pupille princière que vous avez finis par reconnaître.

Sûrement que vous auriez engagé la conversation d'un trait d'esprit quelconque ou d'une formule de politesse si votre regard n'avait pas croisé celui de la jeune femme, vous privant brièvement de tout don de parole. Ses yeux de biches aux longs cils sombres vous scrutent dans une attente curieuse, emplis de deux iris d'un brun chaud et envoûtant, aux reflets ambrés.
Elle cligne des yeux, semblant rompre le charme et vous salue alors, chassant le silence d'une voix douce et agréable, aussi claire et fraîche qu'un ruisseau au printemps. Et enfin, vous êtes capable de répondre en vous inclinant...

"Mademoiselle Evanna"

(Taille : 1m70 – Poids : 58 kg)


IV) Vie
Famille:

Arman Rochefort de la Bessière, son père avec qui elle a très peu de contact, si ce n’est des missives peu courantes et souvent brèves.
Sophie Rochefort de la Bessière, sa mère avec qui elle échange des missives aussi régulièrement que possible.
Ulrich Rochefort de la Bessière, son frère cadet avec qui il lui est interdit de communiquer, mais qu’elle n’a, de toute façon, que très peu connu à son grand regret.

Cicéron Rochefort de la Bessière, son oncle assassiné pour des raisons encore confuses.
Khéops Rochefort de la Bessière, sa tante à qui elle ne parle jamais, et dont elle n’a de nouvelles que par sa mère.
Zelda Montrevel (née Rochefort), sa cousine et épouse d’Olaf Montrevel qu’il lui arrive de croiser dans des soirées mondaines de Lüh, mais avec laquelle elle n’entretient aucun lien privilégié.

Histoire:

11 avril 32 de l’ère Lühienne – Naissance

C’était l’une de ces nuits d’orage de printemps, comme on en voit peu dans la Vallée Sereine. Le ciel, d’un gris anthracite, n’avait cessé d’accumuler les nuages au fil de la journée, forçant les habitants à rentrer tôt chez eux, abritant le bétail et barricadant les fenêtres et portes pour éviter les prises aux bourrasques de vent de plus en plus violentes.
A l’intérieur de la maison des Rochefort de la Bessière, l’orage grondait aussi, mais pour une toute autre raison. La maisonnée s’agitait dans tous les sens, et la tension montait autant que les escaliers en se rapprochant de la chambre parentale. En effet, couchée sur son lit, en sueur et épuisée par l’effort et la douleur, Sophie Rochefort était en plein travail pour donner naissance à son premier enfant. L’on pouvait voir, à l’extérieur de la chambre, usant le coûteux tapis du couloir sous ses pas, Arman, son mari, le front plissé et soucieux, le regard rivé au sol.
Un éclair déchira le ciel et illumina brièvement l’intérieur à travers les fentes des volets avant qu’un grand cri ne surgisse de la chambre, précédant de peu un roulement de tonnerre. Arman s’arrêta enfin, son visage balançant entre angoisse et joie, avant que la porte en bois précieux ne s’ouvre, et que le sourire de la suivante ne le rassure. Il manqua de la bousculer en entrant pour se précipiter au chevet de sa femme dont il caressa le front avec affection, mais retenue. Sophie lui adressa un sourire radieux, bien que le fond de ses prunelles noisettes soient teintées d’un chagrin dont il connaissait la cause.
Refusant de penser à cela pour le moment, le jeune père baissa les yeux sur le petit être qui avait cessé de pleurer, blotti là contre la chaleur maternelle. Elle, parce que c’était bien une fille, ouvrit de grands yeux bruns aux reflets ambrés, et le chagrin se battit un instant à la fierté dans le cœur d’Arman.

- Elle est magnifique, chuchota-t-il.

Sophie hocha la tête.

- Evanna. Elle s’appellera Evanna.

Ce fut au tour de son mari d’hocher la tête, et alors qu’ils faisaient tous deux connaissances avec ce nouvel être, la chair de leur chair, le sang de leur sang, les serviteurs de la maisonnées sortirent de la chambre et répandirent la nouvelle, laissant les jeunes parents à leur joie mêlée de chagrin.
Car chez les Rochefort de la Bessière, chaque garçon est emmené à la capitale à l’âge de 10 ans, et chaque fille aînée suit le même chemin, plus jeune encore. Et Evanna n’échapperait pas à la règle…
~*~
Hiver 36 de l’ère Lühienne – 4 ans
Elle tendit un doigt maladroit pour toucher la joue de sa maman, curieuse de la pluie qui coulait sur son visage.

- Maman, pouquoi y pleut su tes joues ?

Sophie échappa un petit rire et serra sa fille un peu plus fort contre elle. Evanna inspira à fond, appréciant l’odeur de sa mère, tout en ne comprenant pas ce qui se passait. Aujourd’hui, aucune nourrice ou suivante pour s’occuper d’elle. Sa maman était venue la réveiller en douceur, l’avait habillée et coiffée, et avait pris son petit déjeuner avec elle. Même papa s’était joint à elles. Puis ils avaient fait une balade tous les trois dehors, et elle avait même eu le droit de caresser le grand cheval de papa.
Puis maman avait mis toutes ses affaires dans une malle, et quand elle lui avait demandé pourquoi, elle avait juste dis qu’ils partaient voir la grande ville.

- Il faut y aller ma chérie…

La petite fille leva les yeux vers son père et lui adressa un sourire lumineux, tendant ses petites mains vers lui pour qu’il la prenne dans ses bras. Un sourire étrangement triste étira les lèvres de son père alors qu’il accédait à sa demande pour la serrer contre lui à son tour. Cela faisait décidément beaucoup de câlins en une journée.. !
Puis ils descendirent les escaliers jusqu’à sortir de la maison, certains de leur serviteur avec qui il lui arrivait de jouer portant la malle de ses affaires. Une fois dehors, l’enfant ouvrit de grands yeux devant le monde qui s’y trouvait. De grands monsieurs en armure dorée semblaient attendre quelque chose, une calèche tirées par de curieux reptiles derrière eux.
Un peu intimidée, l’enfant enfouit son visage dans le cou de son père, observant ces nouveautés à travers quelques boucles noires. Il embrassa son front, puis la donna à sa mère pour aller s’entretenir avec le chef des monsieurs en armure. Maman lui chuchota quelques mots à l’oreille, les joues encore toute mouillées d’une pluie qu’elle ne percevait pas.

Une dame descendit de la calèche pour s’approcher d’elles, et Evanna s’accrocha d’autant plus fort à sa mère. La dame s’adressa d’abord à sa mère, puis lui parla doucement et gentiment. Elle avait une voix agréable et lui demandait de venir avec elle. Pourquoi voulait-elle qu’elle quitte sa maman pour la suivre ?
Perdue, l’enfant leva ses prunelles brunes vers sa mère qui hocha doucement la tête puis l’embrassa sur le front avant de la poser au sol.

- Va avec la dame mon Ange, soit sage et écoute ce qu’elle te dit d’accord ?

Evanna hocha la tête, pas vraiment sûre de ce qu’il se passait mais habituée à obéir. Elle tendit sa petite main à la dame qui la prit avec délicatesse pour l’emmener jusqu’à la calèche, marchant quasiment à reculons, la tête tournée vers ses parents. Son père tenait sa mère par les épaules, geste de tendresse rare en public, mais qui tenait plus du soutien qu’autre chose. Naïve et inconsciente que ceci n’étaient autre que des adieux, Evanna secoua la main à l’intention de ses parents, par la fenêtre alors que la calèche se mettait en mouvement. Ce fut la dernière fois que la petite Rochefort de la Bessière vit ses parents….

Plusieurs heures de voyages plus tard, quelques arrêts, de nombreuses siestes et babillages, la calèche se stoppa et la gentille dame la fit descendre. Elle s’appelait Olivia, et elle allait s’occuper d’elle. Dans l’esprit de l’enfant, cela sous entendait pour les quelques jours à venir, le temps que ses parents la rejoignent, ou qu’elle rentre à la maison. C’était donc avec fatigue mais une certaine curiosité que la petit glissa à nouveau sa main dans celle de sa future nourrice pour passer les imposantes grilles d’un domaine vaste et magnifique. Les yeux écarquillés, Evanna semblait absorber le paysage et en retenir chaque détails avec un émerveillement certain.

- Nous sommes au domaine des Helireah, qui se situe dans les hauts quartiers de la ville de Lüh.

L’enfant hocha la tête, bien plus intéressée par les alentours que par leur situation géographique, bien que l’information soit entrée dans sa tête. Olivia continua d’ailleurs à lui parler de la famille Helireah et du domaine alors qu’elles se dirigeaient vers une dépendance en pierre, où les attendait un majordome…

- Bienvenue dans votre nouvelle maison Damoiselle Evanna. Je m’appelle Guy, et c’est moi qui m’occuperai de tout ici. Tu n’auras qu’à m’appeler.

L’enfant hocha à nouveau la tête, adressa un grand sourire lumineux au majordome et à sa nourrice avant de leur fausser compagnie, à la découverte de son nouveau terrain de jeu. Qu’elle avait hâte de raconter tout cela à maman, et de lui montrer sa jolie chambre, rien qu’à elle !
~*~
Eté 38 de l’ère Lühienne – 6 ans
- Evanna il suffit ! Si tu continues, tu devras aller en cours les cheveux en bataille !

L’enfant fit la moue mais consentit à s’immobiliser quelques instants, le temps qu’Olivia finisse de coiffer ses longues boucles noires, finissant d’un ruban cuivré pour l’ornement. Un petit claquement de langue satisfait lui indiqua que la torture était finie, et elle se leva d’un bond, prête à déguerpir. Elle s’arrêta toutefois au dernier moment, faisant volte face pour venir déposer un baiser sur la joue de sa nourrice qui secoua la tête, un sourire affectueux aux lèvres.

- File, ou tu vas être en retard ! Ecoute bien ton professeur, et ne sois pas insolente jeune fille !

L’air d’ange qui se peignit sur le visage de sa protégée en réponse la fit rire, bien qu’elle ne soit pas dupe. L’héritière des Rocheforts avait un caractère bien trempé et malgré sa bonne éducation, n’hésitait pas à le faire savoir lorsqu’elle était mécontente.
Fière de son petit effet, Evanna sortit de sa chambre et dévala les escaliers pour prendre son petit déjeuner, préparé spécialement à son intention par Guy. Elle babilla joyeusement avec le majordome tout en mangeant avant de sortir à l’air libre. Elle n’avait pas loin à aller, puisque son précepteur lui faisait cours dans une petite salle, près de sa nouvelle maison. L’enfant s’était faite à l’idée qu’elle ne rentrerait pas chez elle de sitôt. Elle n’avait pas encore vraiment assimilé que « pas pour l’instant » était en réalité un « jamais », mais elle avait cessé de pleurer sur l’absence de ses parents et son manque. Olivia lui lisait les lettres qu’envoyait sa mère, et elle apprenait si bien à écrire que bientôt elle pourrait répondre elle-même aux missives maternelles. Elle reportait son affection sur sa nourrice, qui le lui rendait bien, comblant ainsi le vide qu’avait laissé l’absence de ses parents.
L’enfant énergique arriva pile à l’heure pour le début de sa classe, et s’attela toute la matinée aux exercices de lecture, d’algèbre et d’écriture auxquels la soumit son professeur. Elle rentra pour manger, et l’après-midi reprit avec les cours d’histoire, de politique et d’étiquette….

Comme très souvent, les cours de l’après-midi s’écourtèrent, la concentration de l’enfant s’émoussant aussi rapidement qu’une lame laissée à l’abandon. Quand il lui fut enfin permis de sortir et de profiter de son temps comme elle l’entendait, l’enfant fila à l’écurie, raconter sa journée et ses malheurs à Gabriel, le palefrenier. Il lui permit ensuite de l’aider à brosser les chevaux, puis l’emmena dans un box vide, ou une maman venait de donner naissance à 5 petits chatons, là dans la paille. Elle passa d’ailleurs le reste de l’après-midi à les regarder et les observer, chantonnant doucement à leur adresse, sous le regard bienveillant de Gabriel et des chevaux des boxes voisins.
L’enfance d’Evanna était somme toute plutôt joyeuse et privilégiée, bien que furieusement solitaire pour la petite fille dont la seule compagnie se composait d’adultes et d’animaux. Alors souvent, elle chantait, pour se tenir compagnie ou pour ravir les autres, pour calmer les chiens, chats ou chevaux agités…

Ce fut la voix d’Olivia, criée depuis le perron qui lui rappela que l’heure du souper approchait, et qu’il fallait aller prendre son bain rapidement si elle voulait être prête à temps pour le repas. Elle referma doucement la porte pour ne pas déranger le sommeil des chatons, salua Gabriel et les chevaux, puis fila à la salle de bain, où l’attendait sa nourrice et une baignoire pleine d’eau chaude aux senteurs florales et exquises. Se laissant laver avec bonheur, l’enfant raconta alors sa journée palpitante à Olivia, qui hochait la tête, commentant de ci, de là les paroles de sa petite protégée…
~*~
Printemps 39 de l’ère Lühienne – 7 ans

Ce devait pourtant être un jour comme les autres. Evanna s'était levée, avait pris son petit déjeuner en faisant bien attention de manger correctement, avec les bons couverts et sans en mettre partout. Sa nourrice avait été fière d'elle, et l'avait même autorisée à mettre elle-même un joli ruban violet dans ses cheveux d'ébène pour la récompenser.
Maintenant apprêtée, la jeune enfant parcourait les couloirs comme on le lui avait appris, en se tenant droite, le menton levé et le regard droit, en direction de la salle où elle passerait la matinée en compagnie de son précepteur. Aujourd’hui en effet, son professeur l’avait emmené au Palais de Lüh, pour lui faire profiter des ouvrages de la riche bibliothèque s’y trouvant. C’était aussi pour lui un moyen de mettre à l’épreuve son élève quant à ses cours d’étiquette et de politique, bien que légers à son petit niveau.
D’ailleurs, elle n'avait pas vraiment hâte d’arriver préférant découvrir les alentours, aussi flânait-elle un peu, observant les nobles, et autres curiosités. Tout était si différent du domaine Helireah, ou même de sa maison...

Mais avant que la tristesse et la mélancolie ne puissent la gagner à cette pensée, le regard d'Evanna tomba sur la plus jolie créature qu'elle ait jamais vu. Il était immense, imposant, effrayant et absolument magnifique. Tant et si bien que l'enfant arrêta de marcher pour détailler -de manière totalement inconvenante aurait dit sa nourrice- la créature qui se stoppa à son tour. Les yeux écarquillés, Evanna releva son minois au point de se tordre le cou pour remonter jusqu'à la tête de ce qui était -elle le découvrirait ensuite- une invocation. Des yeux d'or et d'ambre, à la pupille si petite qu'elle la voyait à peine, le regard perçant et pénétrant. Un bec tranchant qui claqua comme pour la saluer, la faisant sursauter et reculer contre le mur derrière elle. Et des plumes ! Des plumes brunes aux reflets cuivrés sur tout le corps de la créature, jusqu'à ses ailes repliées dans son dos avec élégance et noblesse.
L'enfant, habituée aux chevaux du domaine s'attendait presque à voir des sabots aux bout de ces membres quasi-équins. Mais à la place, se trouvaient des serres aux griffes acérées, qui claquaient sur le marbre du sol.

Evanna creusa sa mémoire et ses maigres connaissances pour trouver le nom d'une telle créature sans en trouver aucun. La plus grande similitude aurait été de croiser un aigle avec un cheval, et d'y ajouter une aura mystique qui l'attirait irrésistiblement. Curieuse -et sans doute un peu téméraire- l'enfant tendit doucement sa petite main dans l'optique évidente de toucher cet être peu commun.

- Evanna !

Son prénom pourtant si doux claqua dans l'air comme un coup de fouet, et le monde sembla se remettre en mouvement autour d'elle. La créature se redressa et reprit le cours de sa journée, tandis que, dépitée, l'enfant tournait la tête vers un homme aux cheveux et la barbe blanche, les sourcils froncés et l'index menaçant. Son précepteur n'avait manifestement pas apprécié son retard, et elle sentait que quelques lignes d'écriture allaient suivre pour laver cet affront.
L’héritière des Rochefort hâta le pas pour rejoindre sa salle de classe, tournant la tête en arrière dans l'espoir d'apercevoir une dernière fois l'invocation, en vain.

Elle ne sut jamais si cette rencontre l'avait tant marqué par sa naïveté d'enfant, sa soudaineté ou sa nouveauté, mais toujours est-il que depuis ce jour, Evanna était fascinée par les multiples créatures représentants ces demi-dieux, au point de caresser l'espoir secret en grandissant, d'en posséder une à son tour…
En attendant, elle les étudiait, à chaque occasion qu’elle avait. Elle les observait quand elle en avait la chance, et empruntait sinon tout un tas d’ouvrages différents à leurs sujets, tentant de séparer le vrai et le faux dans tout ce flux d’information.

~*~
Printemps 48 de l’ère Lühienne – 16 ans

L’enfance passa sans autre changement que la croissance d’Evanna. Sa curiosité grandissait tout autant que son corps, et les cours de son précepteur se faisaient plus denses, plus complexes mais aussi moins nombreux. Avec l’adolescence toutefois, les choses se corsèrent légèrement. La solitude et sa place privilégiée au domaine avait rendu la jeune femme capricieuse et facilement en proie à l’ennui. Des idées de rébellion l’avaient traversées à maintes reprises, et elle parlait souvent de s’en aller, de quitter cette vie de cocon et d’apprentissage pour une vie d’aventure et d’expériences, une vie de liberté.
Soucieuse de calmer les ardeurs pouvant se révéler dangereuses de sa protégée, Olivia avait travaillé de concert avec Gabriel et Guy, pour trouver un cheval à Evanna. L’enfant en avait toujours rêvé, mais sa nourrice s’y était opposé le plus longtemps possible, inquiète de sa santé. Pourtant, elle voyait en ce cadeau un bon compromis entre l’envie de liberté de l’héritière des Rochefort, et la possibilité de la garder encore sous son aile quelques temps…

- Gabriel ?

Silence. La jeune femme continua de s’avancer, curieuse et surprise. En effet, Olivia lui avait explicitement fait comprendre que le palefrenier l’attendait à l’écurie. Il était encore tôt dans la journée, mais en raison de la date du jour -11 avril, son anniversaire donc- elle avait été exemptée de cours, à son plus grand bonheur. Guy lui avait préparé un petit déjeuner tout spécial, comme elle les aimait enfant, et Olivia l’avait laissé dormir plusieurs heures trop tard ce matin. Des petites attentions qui avaient fortement touché Evanna. Ils étaient sa famille après tout, et ces petits cadeaux insignifiants pour d’autres, lui prouvaient à elle, à quel point ils la connaissaient bien, et à quel point ils l’aimaient.

Un hennissement attira son attention, et elle s’avança vers les boxes, saluant ses amis à quatre pattes de quelques caresses et paroles douces. Toutefois, un pensionnaire en particulier attira son attention. Et pour cause ! Le boxe habituellement vide au bout de l’allée était à présent occupé par un magnifique spécimen gris pommelé, à la crinière plus sombre. Il tendit le nez vers elle, frottant le doux duvet au creux de sa main. Ses profonds yeux bruns semblaient vouloir communiquer avec elle, et elle en tomba instantanément amoureuse. Qu’importait les débats qu’elle devrait affronter avec Olivia, il lui fallait ce cheval…

- Surpriiiise !

Elle sursauta, et le hongre recula de plusieurs pas, agitant la tête d’un air plus agacé qu’effrayé. Evanna se retourna pour poser son regard brun sur Gabriel, Guy et Olivia, qui se tenait à l’entrée de l’écurie, un gâteau à la main, sur lequel brûlaient 16 bougies.
La jeune femme éclata d’un rire clair et solaire avant de s’approcher de sa petite famille, émue.

- Vous êtes incroyables.

Ils haussèrent les épaules manifestement un peu gêné puis Gabriel s’approcha d’elle un paquet cadeau dans les mains. Ils ne dirent mot, se contentant de l’observer un sourire malin aux lèvres. Que lui avaient-ils donc préparé ?!
Elle ne mit pas longtemps à l’ouvrir, découvrant un magnifique licol bleu roi, sur lequel une plaque argenté indiquait « Azkhan ». Evanna haussa les sourcils, jetant un regard interrogateur à ses trois vis-à-vis. C’est Guy qui prit la parole le premier.

- On n’a pas eu le temps de lui mettre un ruban, mais on penserait que tu comprendrais…

Le hongre gris choisit ce moment pour se faire entendre d’un raclement de sabot, et l’évidence frappa enfin l’esprit –décidément très lent aujourd’hui- de l’héritière des Rochefort.

Vraiment ?!

C’était surtout Olivia que regardait Evanna en s’exclamant, et cela les fit doucement rire. Puis sa nourrice, le regard débordant d’amour, hocha doucement la tête.

- Joyeux Anniversaire Eva’.

Emportée par la joie, elle les serra tous dans ses bras, avant de souffler ses bougies et de rentrer déguster une part de gâteau en leur compagnie. Elle s’apprêtait d’ailleurs à repartir directement à l’écurie en compagnie de Gabriel pour apprivoiser son nouvel ami et apprendre tout ce qu’il lui fallait apprendre lorsque l’on frappa à la porte.
C’était l’intendant du Prince en personne, qui leur apportait une missive. Il s’adressa toutefois directement à elle avant de repartir, laissant la jeune femme sous le choc, forcée de s’asseoir à cause de ses jambes flageolantes. Olivia lui frotta le haut du dos, mais tous affichaient un air à mi-chemin entre la plus grande des surprise, et une fierté inégalée. Evanna, elle, ne se remettait tout simplement pas de l’annonce, se demandant dans quel pétrin elle venait de tomber…

En effet, on venait de lui annoncer qu’elle avait été choisie comme seconde pupille princière. Et qu’une cérémonie serait tenue d’ici quelques jours pour l’annoncer au peuple directement de la bouche du Prince. Quelle aubaine n’est-ce-pas… ?

~*~
Eté 52 de l’ère Lühienne – 20 ans

Il pleuvait sans discontinuer depuis plusieurs heures. Un orage aussi violent qu’impressionnant occupait le ciel depuis le début d’après-midi, zébrant l’espace d’éclairs lumineux et emplissant le silence de grondement de tonnerres assourdissants. C’était un temps qu’Evanna adorait particulièrement, ce qui expliquait qu’elle se trouvait actuellement à l’écurie, prête à aller faire un tour dans le domaine, sur le dos d’Azkhan. Oh bien sûr, elle éviterait la partie boisée, n’ayant point envie de se faire électrocuter au passage, mais piquer un galop sous la pluie diluvienne la tentait vraiment.
Nerveux et excité, tant par la météo que la perspective d’une balade, le hongre ne tenait pas en place, piaffant d’impatience sous le regard affectueux et amusé de la jeune femme. Bien, il était temps d’y aller.

- Fais bien attention qu’il ne glisse pas, contrôle ta vitesse !

Evanna esquissa un sourire amusé et tourna la tête vers Gabriel, trempé, qui n’avait pu s’empêcher de venir lui donner quelques recommandations.

Je serai prudente, tu le sais bien ! Souhaites-tu m’accompagner ?

Le palefrenier eut un petit rire en secouant la tête négativement.

- Il n’y a que toi pour sortir te balader sous un temps pareil Eva’ !

Un sourire lumineux éclaira le visage de la jeune femme, plutôt fière que vexée par la réflexion. Elle enfourcha Azkhan qui fit un bond en avant, l’emmenant directement sous la pluie battante… Et froide !
Elle lança d’abord sa monture au trot pour l’échauffer. Heureusement que c’était un orage d’été et que la température extérieure rendait la pluie fraiche et agréable plutôt que de lui promettre une pneumonie le lendemain…
Sa balade lui permis de laisser libre cours à ses pensées, et son esprit l’emmena à nouveau vers le Prince, dont elle n’avait quasiment plus de nouvelles. Ils avaient été relativement proches, pendant un temps, tout autant qu’avec Elise, la seconde pupille princière. Si la mère de cette dernière la détestait de tout son être, et avait tendance à interférer le plus possible contre elle, les deux jeunes femmes s’entendaient plutôt bien. Tout du moins, leur relation était-elle cordiale. Toujours plus qu’avec le Prince, qui depuis son retour du Temple avec son invocation s’était peu à peu isoler et renfermer au point de ne même plus prendre le temps de les voir. Elise et elle avaient passé plus de temps avec les membres de la Cours et l’intendant du Prince, que le Prince lui-même.
Curieusement, la proximité du jeune homme lui manquait. Elle s’était bien entendue avec lui, et ils avaient passé d’agréables après-midi à discourir politique ou aventure, ou encore à se balader à cheval. Evanna n’aurait pas qualifié les sentiments qu’elle avait à son encontre d’amoureux, mais ils étaient au moins chaleureusement amicaux. Sa récente et croissante absence avait poussé la jeune femme à se retrouver en plus en plus souvent en compagnie des autres nobles, sans pour autant qu’elle n’arrive à lier de quelconques amitiés dans un monde de vipères et d’anguilles. Personne ne semblait être ce qu’il était réellement, et la jeune femme préférait travailler ses relations et sa manipulation que de risquer son cœur et son amitié auprès de tous ces hauts gens…

Azkhan freina brutalement, la sortant de ses pensées et menaçant de l’envoyer au sol. Elle récupéra son équilibre de justesse alors que le hongre faisait un écart, semblant à la fois intrigué et effrayé par quelque chose au sol. Sa cavalière vérifia d’abord qu’il ne s’agissait pas d’un serpent avant de mettre pied à terre pour en savoir plus.
Un couinement répété attira son attention et c’est un chiot qu’elle trouva là. Trempé et frigorifié, il leva vers elle des yeux clairs en couinant à nouveau. La pupille princière regarda autour d’elle, curieuse de trouver ce jeune chien seul à l’intérieur de la propriété, bien que les limites ne soient pas si éloignées de l’endroit où ils étaient….
Azhan étant calmé et approchant son nez du chiot, il n’en fallu pas plus pour qu’Evanna se baisse, prenant le chiot dans un bras, le plaquant contre elle avant de remonter à cheval. Il étant temps de rentrer pour s’occuper de cette boule de poils noirs, qui tremblait contre elle. Un éclair déchira le ciel, faisant sursauter le chiot et attirant un sourire à la jeune femme. Lightning. Voilà qui était une bonne idée de prénom…


~*~
Automne 56 de l’ère Lühienne – 24 ans

C’est Lighting qui la réveilla, en s’agitant avant de quitter le lit en couinant à son attention. Comme il était rare que le chien loup se fasse entendre sans bonne raison, la jeune femme se décida à se lever, ravalant un bâillement.

Tu as plutôt une bonne raison de me réveiller à une heure pareille, jeune homme, le réprimanda-t-elle en agitant le doigt

On frappa à sa porte avant même qu’elle n’ait pu avoir une quelconque réponse de l’intéressé.

- Eva’ .. ? Tu devrais descendre et t’habiller. Tout de suite.

La voix d’Olivia, entendue à travers la porte, ne paraissait pas inquiète ou paniquée malgré l’urgence manifeste de sa demande. Elle avait l’air circonspecte et un peu surprise. Aussi la jeune femme se hâta d’elle de se préparer avant de descendre les marches à la volée –de façon très peu convenable pour une femme de son rang soit dit en passant- pour ralentir vers la cuisine, saluant Guy et donnant à manger à Lightning au passage.

Que se passe-t-il ?

Ce fut Olivia qui lui répondit en arrivant près d’elle, toute pomponnée elle aussi.

- L’héritière des Héliréah est revenue hier soir, en toute discrétion. Nous venons de l’apprendre, et nous avons été conviés pour que vous soyez présentées officiellement. Elle est un peu plus jeune que toi, mais je pense que vous vous entendrez bien. Soit sage, Eva’.

La jeune femme écouta attentivement, curieuse et enjouée. Enfin quelqu’un d’autre de moins de 50 ans dans les environs ! En voilà une bonne nouvelle ! Elle hocha la tête à la recommandation de sa nourrice, non sans lever les yeux au ciel avec un sourire amusé. A son âge, on aurait pu croire qu’elle aurait pu se passer de sa nourrice, mais elle aimait Olivia comme une mère et elle remplissait maintenant le rôle de suivante et de gouvernante au côté de Guy, ce qui lui allait parfaitement.

La première rencontre avec la jeune Nérée se passa plus que bien. Courte, mais agréable, les deux nobles s’entendirent effectivement plutôt bien, et se revirent plusieurs fois ensuite pour passer du temps ensembles. Détail non négligeable pour Evanna, l’héritière Héliréah ne possédait pas une, mais deux invocations !
Elle avait le droit de converser avec elles, et elle avait ainsi pu en apprendre davantage en quelques jours grâce à elles, qu’en toutes ces années passées à étudier des bibliothèques entières. Ces détails et cette présence agréable poussèrent les dernières barrières endoctrinées dans l’esprit de la pupille princière. Elle souhaitait, elle aussi, libérer une invocation, et elle le ferait. Qu’importe le temps où les efforts que cela prendraient, elle aurait ce qu’elle voulait...


V) Autres
Métier: Noble (Comtesse) – Pupille princière
Exploitations familiales:
- Activité principale : Pierres précieuses et orfèvrerie
La famille Rochefort a profité de son exil près des Montagnes de Zan pour développer une nouvelle exploitation pouvant combler la décroissance de la première, à savoir l'extraction et le travail de pierre précieuses. Comprenant également qu'une jolie pierre se vend bien, mais qu'un joli bijoux se vend encore mieux, ils ont élargis la chaîne d'exploitation jusqu'à la production de bijoux magnifiques, élégants et sophistiqués, réputés à travers Arcane.
- Activité secondaire : Elevage de chevaux pur sangs
Ce fut l'activité principale des Rochefort pendant de nombreuses générations. L'un des plus grands -et plus réputés !- élevages d'Arcane, produisant à la fois des chevaux de guerre, de voyages, de chasse ou d'agréments. Avec l'utilisation montante des reptiles, l'élevage est en perte de vitesse, bien que la qualité de ses chevaux soit toujours reconnue.
Signes particuliers: Chante très bien
Compagnon à quatre pattes: Un bâtard des rues aux allures de chien loup dont le haut de la tête lui arrive un peu en dessous de la hanche, de couleur majoritairement noire. Il répond au nom peu original de Lightning, en hommage à l’orage violent sous lequel Evanna l’a trouvé.
Rêve, ambition: Libérer une invocation – Rentrer pour retrouver sa famille
Arme : Un poignard ouvragé, tout en finesse, qu’elle garde toujours sur elle, caché dans un fourreau contre sa jambe droite (Maniabilité 3/5 ; Tranchant 3/5 et Résistance 2/5).


VI) Hors Jeu
● Comment avez-vous découvert ce forum? Sur un topsite, par pur hasard, alors que je cherchais un forum pour une amie.
● Comment trouvez-vous l'intrigue de ce forum? Incroyablement développée, précise sans devenir assommante, c’est un vrai bonheur tant sur le fond que la forme !
● Comment trouvez-vous le design de ce forum? J’adore ! Même si je trouve que les aires de « postages » mériteraient d’être un peu plus travaillées (faire un peu moins « forum de discussion ») pour coller au reste du forum qui est magnifique !
● Avez vous lu le règlement? [Validé par l'Hydre Schizophrène]
● Avez vous vu le tchat? Yup ♪
● Savez vous comment voter pour le forum? Les petits Dulcius tout là-haut, trop choupinou **
▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Evanna Rochefort le Lun 31 Juil 2017 - 18:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Evanna Rochefort
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Senelada
Date d'inscription : 07/07/2017
Messages : 36
Métier : Noble - Pupille Princière
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #2 écrite Sam 29 Juil 2017 - 13:47

Désolée du double post mais j'ai finis ma fiche ! Je m'excuse d'avance pour l'histoire un peu beaucoup longue et s'il reste quelques fautes malgré ma relecture !

Merci du temps passé dessus pour les futurs correcteurs !


Evanna chante en #8B0000
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Winglece
avatar
Admin Wing



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Chaos-Draco
Date d'inscription : 23/08/2013
Messages : 408
Double Compte : Cheshire
Liens vers la fiche : Winglece
Elément : Eau
Invocateur : //
Inventaire : De la glace... T.T
Sorts :
Liste des sorts:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #3 écrite Dim 30 Juil 2017 - 10:21

Coucou !

Je vais m'occuper du premier passage sur ta fiche !

Rien à redire vraiment, la fiche est bien construite et est agréable à lire tout en respectant les conditions imposées par le prédéfini !

Je vais juste m'assurer de deux choses :

Evanna a écrit:
- Maman, pouquoi y pleut su tes joues ?

1 - Je suppose que les fautes sont intentionnelles pour retranscrire les problèmes d'élocution d'une enfant ? ( Je préfère m'en assurer, même si ça paraît évident x) )

2 - Encore une fois je préfère m'en assurer même si je pense que tu l'as fait : As-tu eut l'accord de Nérée pour que sa famille recueille Evanna après son départ du domaine familiale ?

C'est tout ^^ !


Forme Humaine:
 

Wing parle

Lece parle

Rindo parle
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Evanna Rochefort
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Senelada
Date d'inscription : 07/07/2017
Messages : 36
Métier : Noble - Pupille Princière
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #4 écrite Lun 31 Juil 2017 - 9:59

Bonjour Winglece !

Merci de ton temps et des compliments !

1. Oui, effectivement, Evanna n'a que 4 ans à ce moment là, c'est donc bien à cause de son élocution qu'il manque des lettres ♪

2. Oui, j'ai vu tout ça avec Nérée en PV, savoir si ça pouvait être possible et si ça lui plairait afin de pouvoir développer un lien ! Comme tu m'avais parlé d'une famille noble acceptant d'héberger Evanna, je me suis dis que ça pouvait coller ! J'ai même vérifié avec elle les passages la concernant avant de poster ma fiche ♪

Merci encore Wing' ! ♥


Evanna chante en #8B0000
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Winglece
avatar
Admin Wing



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Chaos-Draco
Date d'inscription : 23/08/2013
Messages : 408
Double Compte : Cheshire
Liens vers la fiche : Winglece
Elément : Eau
Invocateur : //
Inventaire : De la glace... T.T
Sorts :
Liste des sorts:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #5 écrite Lun 31 Juil 2017 - 12:32

Maintenant que tu m'as précisé tout ça, tout me va ^^ !

Félicitation ! Je t'offre ma première validation !
Une autre admin viendra bientôt te corriger si besoin est et te valideras définitivement ensuite ~


Forme Humaine:
 

Wing parle

Lece parle

Rindo parle
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Evanna Rochefort
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Senelada
Date d'inscription : 07/07/2017
Messages : 36
Métier : Noble - Pupille Princière
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #6 écrite Lun 31 Juil 2017 - 13:04

Merci beaucouuuup ♥


Evanna chante en #8B0000
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ephylix
avatar
Invok Terre



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Image d'un inconnu mais graphisme par moi o/
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 2778
Double Compte : Eskel Merigold, Capou
Elément : Terre
Métier : Méchante modo sadike
Invocation(s) : Moi même
Invocateur : Kris Le PAS Magnifique ♥
Inventaire :
Inventaire actuel
Sac sans fond:
 

Autre:
 

Inventaire laissé à Rorn
Sac sans fond:
 

Autre:
 


Sorts : terre_7;
plante_close_3;
paraseisme_3;
teleportation_3;
assimilation_5;
sorcellerie_7;
telepathie_5;
geokinesie_8;
magma_3;
metamorphose_6;
saignee_7;
soin_6;
rat_morphose_6;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #7 écrite Mar 1 Aoû 2017 - 17:25

J'ai tout lu ! Et Terra seul sait que j'ai horreur des pavés XD Franchement, je n'a irien à dire. Ta fiche se lit très bien et j'avoue avoir été déçue de ne pas avoir la suite x) C'est un magnifique début de roman que tu nous offre là :3

En bref...

Félicitations ! Tu as ma seconde validation !
Tu peux commencer à poster ton journal de rp Ici et faire une demande rp .
Bon jeu ♥


Juste une pièce sur l'échiquier...

Prendre le temps de ne rien faire.
Prendre le temps de lire la parodie d'Arcane.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #8 écrite

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

Evanna Rochefort de la Bessière - Pupille Princière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 17 Charente maritime, Rochefort, La Rochelle
» Thibault de Rochefort [Officier de l'armée odéliane]
» Décoloration de la pupille
» Love me now or hate me forever!
» What about playing chess?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Section RP :: Présentations :: Présentation des humains-