Valefor

Partagez | .
 

 Valefor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membres
Valefor
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Mackerel
Date d'inscription : 02/08/2017
Messages : 50
Liens vers la fiche : Fiche
Elément : Air
Métier : /
Invocation(s) : /
Invocateur : /
Inventaire : /
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Mer 2 Aoû - 15:28

I) Identité
Nom :
Prénom : Valefor (on l'appelle Ventus)
Sexe : Asexué
Élément associé : Vent
Endurance : 61

 
II) Caractère
Vous désirez connaître ma personnalité ? Sachez déjà que je ne vous apprécie pas, ce n'est pas votre faute, mais comprenez-moi, j'ai été jugé et puni pour des choses que je n'ai pas faites. Parce qu'il était plus simple de s'en prendre à tout le monde que de faire du cas par cas, alors oui je suis aigris et désagréable. Que vous soyez un monstre, un humain ou une invocation, il y a très peu de chance que je sois disposé à vous parler. Après je ne suis pas hostile au changement, mais j'espère que vous êtes armé de patience, car je suis très long à changer d'avis.

Bien passons maintenant à mes défauts puisque soi-disant j'en ai ! (Si les dieux pouvaient m'entendre, c'est à eux que je le dois) Du coup vous pouvez voir que je suis parfois un peu colérique, j'ai aussi tendance à ne pas admettre quand j'ai tort et j'ai évidemment de l'orgueil, après tout j'étais là bien avant vous !
Bon en dehors de ça, j'arrive à être raisonnable et à me remettre en question, mais il va falloir justifier ça avec de bons arguments, je reste également très loyal, jusqu'à ce qu'on me trahisse, car je n'apprécie pas qu'on me mente, qu'on me trompe ou qu'on me manipule. Je suis tout à fait capable de le faire à quelqu'un d'autre, mais ça reste assez rare. Si on parvient à nouer une amitié avec moi, je suis quelqu'un de très fiable et qui fera forcément de son mieux pour vous soutenir. Mais avant d'en arriver là …

Pour mes désirs ils sont simples, retrouver ce que j'ai perdu, ce qui n'arrivera probablement jamais. Alors que mes craintes sont relativement plus nombreuses. Être enfermé pour toujours dans cette prison moisie qui sent …. pardon... Dans ce temple divin. Avoir un maître qui ne cherche qu’à exploiter ma puissance et faire des expériences sur moi, perdre ma mémoire, être plus faible qu'un humain, revivre la perte de l'amour de mon créateur.

Pour ce qu'il reste, j'aime bien le poisson et la viande, cru pour l'un et chaude pour l'autre. Dormir dans une tanière confortable avec les bruissements de la nature autour de moi est vraiment agréable. Si seulement ces foutus premiers humains n'avaient pas autant dégénéré et si ces dieux cruels et imbus de leur propre personne avaient eu un brin de jugeote, peut-être que les choses auraient été différentes, et peut-être qu'aujourd'hui je ne serais pas aussi hostile envers eux. Tout ce qu'il me reste aujourd'hui, c'est cette cage vers laquelle je retourne à chaque fois. Si un jour les choses sont amenées à changer, ma vengeance serait destructrice, autant pour le monde que pour moi-même. La folie n'est jamais loin quand on est enfermé depuis si longtemps.


III) Physique
Concernant ma taille dans ma forme naturelle je suis quasiment aussi grand qu'un cheval en hauteur et le double en longueur (en comptant la queue), ce qui implique un poids approchant des 500kg. L'apparence de mon corps reste assez svelte et harmonieuse, j'en prends soin quoi. C'est un cadeau qui m'a été offert par Aer : mon corps de renard, mon pelage rougeoyant, mes neuf queues, mes pouvoirs ; et j'y tiens.

On en vient donc à mes yeux qui sont totalement noirs, et dont les iris sont rouges et légèrement chatoyantes avec les pupilles fendues. Cela peut donner un aspect maléfique parfois. J'ai aussi un pelage doux et aux tons carmins. À cela s'ajoute des marques bleues fluorescentes lorsque j'utilise ma magie.

Ensuite j'utilise une forme en particulier en métamorphose, celle d'un renard au pelage roux parsemé de bracelets et autres colliers dorés, ainsi qu'un certain nombre de perles. Dans cette forme, l’intérieur de mes oreilles, mon nez et mes griffes sont bleutés, (de la même couleur que les perles) toutes ces breloques sont là pour représenter mes marques dans cette forme. Contrairement à ma forme naturelle, mes yeux ici sont plus proches d'un renard et sont jaunes sur l'extérieur avec l'iris noir. Pour ce qui est de la taille de cette forme, elle conserve le gabarit d'un renard normal.

Pour finir je n'ai pas encore de forme humaine car je déteste tout ce qui se rapporte à cette race.

Au fait, si vous vous demandiez comment je vole, c'est assez simple, j'utilise mes pouvoirs pour condenser l'air sous mes pattes et me créer un chemin.


IV) Vie
Histoire:
Vous voulez connaître mon histoire maintenant ? Vous êtes sacrément tenace, mais c'est une histoire longue que je n'aime pas évoquer... Quand bien même ? Bon très bien, j'espère que vous avez du temps devant vous.

À l'aube de ma vie, je ne vis qu'une lumière, douce et chaleureuse qui diffusait un amour sans fin. J'étais si bien, au chaud et en sécurité. Pour rien au monde je n'aurais quitté ce cocon de confort, Pourtant une voix douce et patiente m'appelait. « Valefor... Valefor... » qu'elle disait pour m'amener à elle. C'est alors que je vis une multitude de couleurs et de formes et lui, mon créateur : Aer. Je ne pouvais le définir complètement, je ne parle pas physiquement, mais dans toute sa splendeur, cette chaleur et cette lumière dans laquelle j'étais, il représentait tout ça à la fois. Je n'avais que quelques secondes d'existence, mais je savais déjà que je lui obéirai quoi qu'il advienne. Le grand Aer me prit avec lui et m’emmena dans les airs, me faisant découvrir les joies de la liberté et du vol. Pendant le trajet, il m'expliqua et me montra son œuvre, celle qu'il avait accompli avec les autres divinités Aqua, Ignis et Terra. Je découvris également que je n'étais pas seul, Aer nous désigna comme ses enfants puisqu'il nous avait tous crées. Il avait choisi nos formes et nos capacités en fonction de nos rôles dans ce monde qu'il venait de créer.

À ce moment, quand je compris que j'étais moi aussi désigné pour participer au maintien et à l'ordre de la création de mon géniteur, je ressentis une telle joie et un si grand honneur que je me jurai de ne jamais faillir. (Bien entendu je ne devais pas me limiter à juste maintenir l'équilibre du monde aérien, je devais aussi faire en sorte de l'embellir.) Parce que mon rôle était celui de préserver l'équilibre de la faune aérienne. Je devais surveiller les prédateurs pour qu'ils ne chassent pas trop de proies et qu'il en résulte une extinction. De même je devais faire en sorte d'éviter les trop grandes proliférations de certaines espèces pour que les ressources naturelles puissent se renouveler.

Je menais mon travail avec sérieux, contrairement à d'autres demi-dieux comme moi, qui pouvaient trouver leur tâche fastidieuse. De mon côté j'appréciais de pouvoir me mesurer à d'autres créatures, même si certaines n'étaient pas toujours dignes d’intérêt. À la longue les créatures finirent par me craindre et je me trouvais parfois dans l'impossibilité de m'occuper. Ne me laissant pas abattre, je continuais cependant mon travail et tentais de passer le temps avec d'autres demi-dieux ayant du temps libre. C'est ainsi que j'appris le projet de créer une nouvelle race. Les dieux nous avaient en effet octroyés ces pouvoirs, mais nous n'avions pas leur savoir ni leurs expériences, et à mon avis ce n'était qu'une mauvaise idée. Je restais perplexe et décidais d'en apprendre plus à ce sujet sans intervenir.

Quand je vis les créatures créées, je constatai qu'elles étaient plutôt petites par rapport à la majorité des demi-dieux et des animaux. Ce qui me marqua le plus c'est qu'elles étaient incapables de voler, donc elles n’empiéteraient pas sur mon travail, aussi je me désengageait de ce problème à venir. C'est eux qui seraient punis pour avoir outrepassé leurs rôles.

Bien mal m'en a pris, je regretterai cette décision plus tard, mais à ce moment-là je me fichais bien des actions de mes pairs. Car dans un premier temps, il n'y eu quasiment aucune répercussion. Mon rôle restait le même, les humains chassaient peu de créatures aériennes, mais c'était assez rare et la plupart du temps cela m'évitait d'avoir à m'en occuper moi-même. Cela aurait dû me mettre la puce à l'oreille, mais étant donné qu'ils étaient surveillés par les autres demi-dieux et que ceux-là les aidaient, je me suis dit que la menace que j'imaginais n'était que dans ma tête.

Il ne fallut que quelques siècles aux humains pour radicalement changer la face de leurs territoires. À l'époque je ne calculais pas le temps parce que ça n'avait aucune importance. Les jours passaient et se ressemblaient, cela ne me dérangeait pas. La menace qu'ils représentaient m'obligea à compter chaque seconde avant que la situation ne s'aggrave, mais revenons au moment où les humains commençaient à peine à tout détruire. Je les observais depuis le ciel de temps en temps. Si au début ces tribus primitives vivaient relativement en harmonie de la nature, elles commencèrent à s'attaquer entres elles car elles eurent besoin rapidement de plus d'espace, se reproduisant à une vitesse affolante. Les demi-dieux qui avaient choisi de s'en occuper ne réagirent pas à mes yeux. À ce stade il aurait fallu les « réguler », les éléments dangereux pour l'ordre du monde doivent être supprimés, cependant dans mon orgueil je ne dis rien, pensant que les demi-dieux terrestre s'en occuperaient, après tout les humains vivaient de la terre pour se nourrir. Mais rien ne fut fait. J'ai même parfois dû m'attaquer à certains d'entre-eux qui s'en prenaient à des espèces en voie de disparition. Une bataille où ils furent nombreux m'infligea de lourdes blessures. Je n'oublierai jamais la folie que je vis dans leurs yeux. Et je compris alors qu'il était déjà trop tard.

En à peine quelques années, ils avaient tellement changés. Ils n'avaient déjà plus peur de nous, ils avaient trouvé la source de notre pouvoir, la nature. Plus ils la détruisaient plus nous étions affaiblis. Je le découvris moi-même lorsqu’avec leurs machines et leurs gaz ils commencèrent à polluer le ciel. Jadis symbole de liberté, pour eux il était devenu signe de puissance. La terre étant un champ de bataille trop restreint, leur combat devint encore plus destructeur. Certains demi-dieux mirent leur force en commun pour essayer de les arrêter mais il était déjà trop tard, ils avaient déjà neutralisé trop de pouvoir pour que nous puissions faire face. Pire même, certains demi-dieux avaient été asservis par leurs machines improbable.

Alors que nous nous réunissions pour une bataille finale, mon corps et mon cœur se mirent à trembler. Si jadis j'éprouvais une sensation de paix et d'amour en présence de mon créateur, ce jour-là, sa vue ne m'inspira nul autre chose que de la terreur. J'ai beau être immortel, j'éprouve de la douleur et de l'effroi. Leur colère fut à la hauteur du mépris des hommes pour le monde qu'ils avaient colonisés. Si nous avions perdu notre force, celle des dieux, elle fut décuplée par leur colère respective : la terre tremblait jour et nuit, des pics de roche jaillissaient du sol pour détruire toute vie ; des torrents et des tsunamis ravageaient les côtes et les continents ; les volcans déversaient leur lave et déposaient une cendre brûlante sur tous les alentours, en plus de libérer un gaz nocif. Le pire pour moi fut bien sûr l'attaque d'Aer sur le monde : des tornades et des ouragans dévastaient le monde à plusieurs endroits en même temps, déchaînant des orages et tempêtes. Nous autres demi-dieux aurions sûrement péris si nous n'avions pas été immortels, pourtant comme je le disais plus tôt, nous pouvions largement ressentir la douleur. Nous étions sans force puisque l'essence de notre énergie était maintenant réduite a néant, immortels mais aussi impuissants que des bébés venant de naître, totalement à la merci de nos créateurs.

Si la destruction forcée du monde qu'ils avaient créé leur avait causé de la peine, nous punir pour avoir créé les hommes et ne pas avoir su les arrêter ne sembla pas leur causer le moindre chagrin. Je peux même dire que dans leur cruauté ils nous infligèrent un sort bien pire que la mort. Nous serions les esclaves de ces humains que nous adorions jadis dans un monde créé uniquement pour eux. Mon cœur se brisa à cet instant. Je veux bien admettre que j'aurais potentiellement pu faire quelque chose pour les arrêter, mais j'aurais outrepassé mes droits accordés par Aer. Je fus donc puni au même titre que tous mes semblables sans avoir eu la moindre chance de me défendre.

Après ce ne fut que l'obscurité la plus totale. Je ne pu calculer l'écoulement du temps, mais j'imagine que c'est après un temps incroyablement long que l'on me tira de cette léthargie éternelle. C'est un homme, entrant dans le temple de l'air, qui arriva jusqu'à moi. J'avais l'autorisation de lui faire passer une épreuve. Pour rien au monde je ne voulais devenir l'esclave d'un humain, mais mon désir de liberté était devenu trop fort. Le ciel... Je rêvais de pouvoir y voler une fois encore, mais avant même que j'y pense, cet homme se trouvait devant moi. Nous nous demandions ce que nous allions faire dorénavant.

Quelques semaines plus tard, j'appris à faire sa connaissance, il s'appelait Thalyn. Bien qu'il ne fut pas exactement comme les humains d'avant, il leur ressemblait beaucoup. Voulant éviter une nouvelle catastrophe, je lui révéla ce qu'il s'était passé avant la destruction du monde.
J'aurais pensé que mon discours le choquerait, mais au contraire, il ne semblait qu'à moitié surpris. Il me révéla alors que mon histoire confirmait simplement les dires des autres « invocation ». Même si dans un premier temps je cru que j'aurais une chance de ressentir la douceur de la liberté, les contraintes que les dieux avaient mis sur nous autres invocations se firent ressentir très vite. Je fis l'amère découverte que je ne pouvais me soustraire à ses ordres quels qu'ils soient : s'il me disait d'attaquer des hommes, je n'avais d'autre choix que de m’exécuter. Jusqu'à être traité comme une monture. L'humiliation fut totale. Les dieux devaient bien se moquer de nous, réduit comme nous l'étions qu'à de simple jouet ou arme de guerre pour ces humains.

Je fut donc forcé de combattre pour cet homme indigne de moi, bien que mon manque de force après ma libération me fasse vite défaut. Cependant, ma défaite signifia également la mort de celui qui avait eu la chance d'obtenir ma faveur. Je me jurais de ne plus jamais recommencer.

Et pourtant... À peine quelques années plus tard un autre humain pénétra dans le temple, cependant, ma léthargie couplée à ma régénération me coupaient de toute mesure temporelle extérieure. L'humaine qui avait choisi de venir ici le faisait pour d'autres raisons que mon précédent invocateur. Je décidai donc de lui imposer une épreuve qu'elle ne pourrait jamais franchir. J'imaginai un labyrinthe extrêmement complexe rempli d'énigmes pensant qu'elle préférerait tenter sa chance ailleurs. Je la sous-estimais, son intelligence était suffisamment hors-norme pour lui permettre de passer au travers. Quelle ne fut pas ma surprise de la voir devant moi à la fin.

Contrairement à l'homme que j'avais connu, elle ne fut pas surprise, elle semblait même savoir exactement ce qu'elle faisait et m'ordonna de la suivre après m'avoir donné son nom : Emiko Gamlune. Elle ne me posait aucune question d'aucune sorte et son silence me pesait. M’emmenant dans ce qui ressemblait à un laboratoire, mon inquiétude montait. Elle m’enchaîna et eut simplement à m'ordonner de ne pas chercher à me libérer ni à m'échapper. Je su alors que mes craintes étaient justifiées. Sortant tout un attirail d'un sac rempli d'instruments métalliques, elle essaya de m'expliquer qu'elle faisait des recherches sur nous autres invocations, pour apprendre à nous connaître complètement. Sachant que nous étions immortels, elle n'hésita pas à m'entailler et me faire souffrir pour tester mes réactions à la douleur, sans oublier tous les examens qu'elle me fit subir. Ma haine à son égard ne connu pas de limite, bien que je fut obligé de lui obéir sans pouvoir recourir à la violence contre elle. Mes propos étaient plein de fiels et mon agressivité ne connaissait pas de limite.

Elle était bien obligée de m'ordonner de me tenir tranquille pour tout et n'importe quoi. Ce fut une années trop longue pour moi. Je pensais que mon tourment ne prendrait jamais fin et que j'allais devenir fou. Ce qui doit sans doute être le cas aujourd'hui. Quoi qu'il en soit, elle périt vite d'une maladie incurable. Je n'aurai jamais cru être aussi heureux de réintégrer ma cellule. En espérant ne jamais en sortir à nouveau pour un humain.


V) Hors Jeu

● Comment avez vous découvert ce forum ? Par d'autres joueurs.
● Comment trouvez vous l'intrigue de ce forum ? Intéressante mais très limitée si on veut être « mauvais ».
● Comment trouvez vous le design de ce forum ? Bien.
● Avez vous lu le règlement ? [Validé par la tigresse qui se prend pour un pingouin]
● Avez vous vu la ChatBox ? Pas encore.
● Savez vous comment voter pour le forum ? Oui.
▲ Succès ▲


Dernière édition par Valefor le Mar 8 Aoû - 10:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Nérée Helireah
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : New Bride, by Claparo-Sans
Date d'inscription : 22/01/2014
Messages : 533
Liens vers la fiche :
Présentation
Contes de la Dame aux Fleurs
Métier : Noble et Reine des nuages
Invocation(s) : Shénzi ♡ (inactif : Alphikas)
Inventaire :
♔ Bagages:
 

♔ Sac sans fond:
 


Inventaire▲

Aventure #2 écrite Dim 6 Aoû - 20:54

Bonjour et bienvenue sur notre forum !

Excuse-moi ces quelques jours d'attente, mais maintenant, passons à la correction de ta fiche !

I. Caractère

Rien à dire Smile

II. Physique

Pas grand chose à dire ici non plus. Que quelques remarques !

" À cela s'ajoute des tatouages bleus fluorescents lorsque j'utilise ma magie. " : ici, il vaut mieux parler de veines, de marques, ou de quelque chose qui fait vraiment partie du corps de ton invocation. C'est surtout le mot tatouage qui gêne, car cela fait référence à quelque chose d'humain.

Sinon, il faudra aussi revoir un peu à la baisse ton endurance héhé. Je dirais plutôt qu'elle aurait entre 61 ou 62 d'endu, 66 étant plutôt pour une invocation gigantesque, dépassant la tonne...

Enfin, l'idée de la forme particulière sous métamorphe est originale ! N'oublie cependant pas que tu n'as plus la même force et plus les pouvoirs de ton invocation (je préfère m'en assurer, même si je suppose que tu le sais).

Et c'est tout !

III. Histoire

Eh bien... je n'ai pas grand chose à dire ici non plus ! Il y a quelques fautes qui traîne, mais cela peut se comprendre avec la longueur du texte, alors je ne vais pas insister dessus.

Conlu :

J'aime beaucoup ton avatar et le caractère de ton invocation ! Au final, il n'y a pas grand chose à dire de ta fiche, elle est agréable à lire, et il n'y a pas non plus grand chose à modifier. Cela ira vite !

Bon courage pour les modifications ! Si tu as des questions ou remarque, n'hésite pas à me contacter.



   
   
   


« Oh my God, I see how everything is torn in the river deep
And I don't know why I go the way
Down by the riverside. »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Valefor
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : Mackerel
Date d'inscription : 02/08/2017
Messages : 50
Liens vers la fiche : Fiche
Elément : Air
Métier : /
Invocation(s) : /
Invocateur : /
Inventaire : /
Inventaire▲

Aventure #3 écrite Ven 11 Aoû - 21:16

J'ai modifié les passages demandé et oui j'étais au courant pour les restrictions de la métamorphose.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Modo
Nérée Helireah
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : New Bride, by Claparo-Sans
Date d'inscription : 22/01/2014
Messages : 533
Liens vers la fiche :
Présentation
Contes de la Dame aux Fleurs
Métier : Noble et Reine des nuages
Invocation(s) : Shénzi ♡ (inactif : Alphikas)
Inventaire :
♔ Bagages:
 

♔ Sac sans fond:
 


Inventaire▲

Aventure #4 écrite Sam 12 Aoû - 10:01

Les modifications me vont !

Félicitation ! Je t'offre ma première validation !
Un admin viendra bientôt te corriger si besoin et te valider définitivement par la suite ~



   
   
   


« Oh my God, I see how everything is torn in the river deep
And I don't know why I go the way
Down by the riverside. »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Kohaku
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : lordeeas - Kohaku river Spirit - Deviantart
Date d'inscription : 19/08/2013
Messages : 767
Double Compte : Imaq
Liens vers la fiche : Dragon du Vent
Elément : Air
Invocation(s) : Le Vent et la Foudre.
Invocateur : Eleanör
Inventaire : Deux épées :
Anubis :
Tranchant ● ○ ○ ○ ○
Résistance ● ● ● ● ●
Maniabilité ● ● ● ● ●

Horus :
Tranchant ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ● ○
Maniabilité ● ● ● ○ ○

Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #5 écrite Lun 14 Aoû - 21:21

Bonsoir, désolé pour l'attente ! C'est tout bon pour moi. c:

Félicitations ! Tu as ma seconde validation !
Tu peux commencer à poster ton journal de rp Ici et faire une demande rp .
Bon jeu !




Voix de Kohaku.
Comment bouge Kohaku:
 


Ordres d'Eleanör:
 
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #6 écrite 

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

Valefor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation d'un conquérant
» Valefor Yomaku [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Section RP :: Présentations :: Présentation des invocations-