A boire !!

Partagez | .
 

 A boire !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Membres
Atya
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 256
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Apprentie forgeronne
Invocation(s) : Shase
Inventaire : Fiole d'essence de miracle
+ 500 T
Cape d'invisibilité perpétuelle
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Mer 28 Aoû - 8:01

« C’est quand même vachement grand comme ville ! » Voici les paroles d’Atya quand à trajet avec Meiro jusqu’à la taverne. La jeune femme avait pu voir quelques endroits qu’elle n’aurait peut-être pas vus d’elle-même si elle avait été seule dans la ville. C’est surement sans en avoir l’intention que Meiro ait fait faire une visite à Atya.

Depuis la scène aux portes, les deux femmes étaient restées ensemble. La guerrière avait proposé un verre que la forgeronne n’aurait pu refuser. Elles allaient boire au nom de leur rencontre. Cependant, Atya gardait une certaine appréhension. Une vingtaine de minutes avant, sa guide momentanée était en pleine crise de larmes. Pourtant l’instant d’après, elle était passée de larmes, à terrorisante. Elle avait réussi à ce que des hommes, pourtant, bien sûr d’eux initialement, repartent chez eux en mouillant leur pantalon.

C’est seulement au bout d’une quinzaine de minutes, peut être plus, peut être moins, Atya avait perdu la notion du temps avec cette balade dans Lüh, qu’elles arrivèrent à la taverne. De l’extérieur, l’endroit ne paie pas de mine. La façade assombrie par le temps qui passe, les fenêtres sales, le panneau à l’extérieur qui s’était à moitié décroché, tout montrait un endroit qui allait paraître lugubre.

L’intérieur était totalement différent. Atya resta sur le pas de la porte pendant un petit moment. Elle avait envie de jeter un œil attentif à tout ce qui l’entourait en ce moment, de s’imprégner de l’endroit.

L’atmosphère était simple, mais gaie. Voir chaleureuse. On avait envie de rester pour continuer de discuter, de consommer, parfois, juste pour regarder les gens des tables aux alentours, pour observer le quotidien des personnes vivant nuit et jour dans la grande ville de ce monde. Cependant, Atya n’était pas rassurée pour autant. La seule chose qui la faisait se sentir en sécurité était qu’elle était ici avec Meiro et qu’elle lui faisait confiance. De plus, ne l’avait-elle pas défendu contre les hommes l’ayant importuné aux portes ?

L’endroit était rempli. Beaucoup d’hommes, qui buvaient et parlaient fort. La plupart d’entre eux avaient un air peu commode. Ils avaient un œil pervers sur la femme qui leur servait la boisson. La femme elle subissait les remarques déplacées en souriant d’un faux air gentil. Les hommes s’en fichaient, il avait le corps d’une femme à reluquer et ça leur plaisait.

La femme était grande, elle avait une poitrine opulente et même Atya l’admit, un corps très agréable à regarder. On sentait qu’elle était femme à ne pas se laisser faire. Bien cacher sous sa robe rouge, Atya remarqua la dague. Une arme suffisamment petite pour être difficilement remarquable, et suffisamment impressionnante pour la défendre si jamais on l’embêtait.

D’ailleurs, le tavernier défendait bien sa serveuse. Lorsqu’un client avait les mains trop baladeuses, il le rappelait à l’ordre. Lui disant que sa femme ne serait pas contente de savoir qu’il passe ses soirées en taverne et surtout qu’il en profite pour mettre la main sur une autre femme.

Le tavernier avait une mine indescriptible. Au premier abord, il avait un air rude et peu commode. * Il ne faudrait surement pas penser ne serait-ce qu’une seconde à partir sans payer la somme de tsuris ! * pensa la forgeronne. Lorsqu’elle le regarda, il était en train de servir un homme, jeune, grand, bien bâti, cheveux en bataille. Il avait l’air de sortir d’une journée de travail harassante.

Le tavernier lui servit un verre d’un liquide brunâtre dans un verre, sans surprise, pas très propre. Atya n’était encore jamais entrée dans une taverne, c’était la première fois pour elle. Elle n’avait jamais bu non plus. Elle s’était toujours contentée d’eau et de jus. De plus, son père désapprouvait fortement la boisson, bien que son oncle en boive assez régulièrement après son travail à la forge.

Elle appréhendait un peu de consommer de l’alcool devant Meiro. Cette femme forte qui avait l’air de savoir boire. Elle se tourna vers elle. Un premier moment elle hésité à lui parler, mais décida de lui faire part de son inexpérience.

« Meiro, j’ai quelque chose à te dire. C’est très probablement idiot, mais je n’ai encore jamais bu d’alcool. C’est bête hein ! Mais ça me rend un peu… pas rassuré. Je me doutais bien qu’on allait venir dans un endroit comme celui-ci quand tu m’as proposé d’aller boire un verre, mais je voulais te faire part de mon inhabitude. Par exemple, je n’ai aucune idée de ce que c’est que l’absinthe ! »

Atya ne craignait pas la réaction de sa compagnonne, cependant elle craignit son jugement.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Mer 28 Aoû - 8:02

Suite à ma demande, Atya, car c'est comme ça qu'elle se désigna, accepta rapidement. Tentant de la diriger pour le mieux, je me perdis.... Et bien... Une fois de plus... Nous passâmes devant multiples échoppes dont le nom m'étais totalement inconnus, multiples rues qui en me disaient tout autant rien mais à mon plus grand bonheur, nous finîmes par arriver au bon endroit. Et pour finir à ma joie, Atya sembla ne se rendre compte de rien! Entrant dans la taverne, je jetais un léger sourire audacieux à tout ces hommes ou déchets de la sociétés - appelons-les comme on veux! - et me tournant vers le tavernier, je remarquais qu'il ne nous avait pas encore vu. Alors que je m’apprêtais à me diriger vers lui pour le taquiner un peu, Atya me fit part d'une étrange confidence.


« Meiro, j’ai quelque chose à te dire. C’est très probablement idiot, mais je n’ai encore jamais bu d’alcool. C’est bête hein ! Mais ça me rend un peu… pas rassuré. Je me doutais bien qu’on allait venir dans un endroit comme celui-ci quand tu m’as proposé d’aller boire un verre, mais je voulais te faire part de mon inhabitude. Par exemple, je n’ai aucune idée de ce que c’est que l’absinthe ! »

La nouvelle me fit tomber des nues, et pourtant, je gardais un visage totalement impassible... Avant de finir par rire de bon cœur.

- " Tu n'as jamais bu et cela te fait peur? Mais tu n'as pas là raison de t’inquiéter, nous allons te commander une bonne bière, un alcool pas trop fort, ainsi tu pourras te familiariser avec celui-ci. Par contre, je te préviens, c'est pas bon du tout. " Lui dis-je en souriant.

Puis me pinçant la lèvre inférieur entre mes dents, je fini par ajouter, taquine: " A moins que tu ne préfères un jus de fruit? "

Souriant de toute mes dents, je me dirigeais d'une démarche aguicheuse, sure et sensuelle à une table libre sans un regard pour les homes qui se retournaient sur mon passage... Ou celui d'Atya! Peu m'importait! Une fois installée j'observais Atya d'un œil brillant.

- " Tavernier! " Appelais-je.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Atya
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 256
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Apprentie forgeronne
Invocation(s) : Shase
Inventaire : Fiole d'essence de miracle
+ 500 T
Cape d'invisibilité perpétuelle
Inventaire▲

Aventure #3 écrite Mer 28 Aoû - 8:02

« Tu n'as jamais bu et cela te fait peur ? Mais tu n'as pas là raison de t’inquiéter, nous allons te commander une bonne bière, un alcool pas trop fort, ainsi tu pourras te familiariser avec celui-ci. Par contre, je te préviens, c'est pas bon du tout. » De la bière ? Atya en avait déjà vu, elle en avait même senti, et l’odeur l’avait assez rapidement repoussée. Elle réfléchissait sérieusement à prendre cette boisson quand Meiro rajouta quelque chose

« À moins que tu ne préfères un jus de fruit ? »
Elle la taquinait ! Une blague, une boutade, un calembour ! Elle n’avait pas osé la taquiner avant, et la pique de la femme venait de toucher sa fierté. C’était décidé, elle allait l’impressionner.

Un rapide coup d’œil a la carte, elle vit ce qu’elle voulait. Un Rhum ! Voilà sa boisson ! Meiro commença à s’avancer vers une table, la démarche pleine de sensualité, une déhanchée emplies d’érotisme. Elle savait faire en sorte que les hommes la regardent, l’observe, l’admire et la désire. Atya pouvait voir toutes les formes de la femme.

Elle s’inspira d’elle et avança en essayant de reproduire les mêmes mouvements. Le résultat ne fut pas très concluant. Elle avait du mal à naviguer entre les tables, manquant d’agilité pour bien passer entre. Il lui manquait aussi la dextérité d’éviter les gens qui passait devant elle. En plus, pour le déhanché, elle pourra s’entraîner plus tard. Ses fesses ne savaient pas où aller à chaque pas qu’elle faisait. En même temps qu’elle avançait, elle jetait un œil autour d’elle. Tous regardaient Meiro avec envie et Atya avec le sourire aux lèvres.

Voilà deux fois qu’elle ratait une occasion de se faire apprécier un peu plus de la guerrière. C’est vrai que sans savoir pourquoi, depuis qu’elle avait vécu ce passage aux portes ensemble, Atya cherchait sa reconnaissance. Serait-ce pour elle un moyen de pouvoir être appréciée ? En tout cas, dans la taverne, elle réussirait à renverser la balance !

Une fois arrivée à la table, elle s’assit, faisant ressortir son postérieur pour le mettre en valeur. Le seul effet que cela eut fut de pousser la chaise un peu plus en arrière. Ses fesses avaient tapé dans le dossier. Tout ce qu’elle eu comme remarque fut un pouffement a la table derrière elle. Elle arrêta de chercher à se démarquer et s’assit comme toute personne normale.

Malgré ses échecs, quand Meiro appela le tavernier, tout en gardant un œil sur son accompagnatrice et maintenant partenaire de boisson, la forgeronne était toujours aussi décidée a commandé son rhum. Elle allait l’impressionner et frapper un grand coup. Elle allait surtout boire un grand coup !

« La bière ne me tente pas ! Je suis forgeronne non de non ! Je vais prendre quelque chose d’un eu plus fort et qui me tente plus. Je prendrais bien un rhum. Qu’en penses-tu Meiro ? » Atya termina sa phrase avec un grand sourire aux lèvres
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #4 écrite Mer 28 Aoû - 8:02

Débitant mes paroles à force de rire et de bêtises, je ne m'attendais pas à ce que la jeune forgeronne les prennent avec un tel sérieux.

« La bière ne me tente pas ! Je suis forgeronne non de non ! Je vais prendre quelque chose d’un eu plus fort et qui me tente plus. Je prendrais bien un rhum. Qu’en penses-tu Meiro ? » S'exclama-t-elle comme si elle me mettait au défit, grâce à son seul sourire.

J'avais envie de la traiter d'imbécile, de lui mettre un coup sur la tête pour la réveiller et lui crier dans les oreilles que l'alcool n'était pas un jeu, mais je décidais finalement de la laisser apprendre de ses erreurs.

- "Très bien, alors ce sera un verre de rhum et un second de rhum coco" Fis-je au tavernier qui c'était approché avec crainte de notre table tandis que je gardais mon regard figé dans celui d'Atya, comme pour lui dire, tu pourrais bien regretter ton audace.

Enfin, je daignais délaisser son regard pour plonger le plonger dans celui du tavernier, haussant un sourcil avant de lui faire mon plus beau sourire... Sournois. Il ne sembla pas demander son reste et alla chercher nos commandes.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Atya
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 256
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Apprentie forgeronne
Invocation(s) : Shase
Inventaire : Fiole d'essence de miracle
+ 500 T
Cape d'invisibilité perpétuelle
Inventaire▲

Aventure #5 écrite Mer 28 Aoû - 8:03

« Très bien, alors ce sera un verre de rhum et un second de rhum coco » Meiro commanda les alcools tavernier et planta son regard dans le sien. Elle ne semblait pas se moquer d’elle, mais plutôt d’attendre avec impatience la suite de l’aventure en taverne. Elle admit à elle-même qu’elle avait peut-être commis une erreur en prenant du rhum. Elle n’aurait peut-être pas dû demander quelque chose de nettement moins fort.

Elle attendit que le tavernier revienne. Elle l’observait prendre les verres, les nettoyer, verser le rhum et la coco. Atya sentait un peu la peur qui montait. *Je suis bête, je suis bête, je suis bête !! * La panique montait peu à peu. Elle décida qu’elle allait jouer la femme qui n’a peur de rien.

La forgeronne sortit ses dagues, les posa sur la table, détacha son marteau et le posa à côté d’elle, défis un peu sa tunique en haut et attendit qu’on vienne la servir. Elle n’arriva pas à tenir son rôle très longtemps, et se pencha rapidement vers sa compagnonne « Meiro, je pense que j’ai fait une bêtise. C’est si fort que ça le rhum ? Je vais le boire, mais pour me préparer un peu. »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #6 écrite Mer 28 Aoû - 8:03

Alors que le tavernier nous servait, je ne pouvait m'empêcher d'observer Atya jeter quelques coups d'oeil anxieux vers le taverniers, ce qui m'amusa. Puis, elle commença à gigoter, à tenter de ce mettre à l'aise avant de s'approcher. Aussitot, je me sentit me crisper. Elle entrait dans mon espace vitale, ce qui eut pour effet de me mettre sur mes gardes, mais alors qu'elle commençait à me chuchoter quelques chose à l'oreille, un sourire naquit sur le bord de mes lèvres.

« Meiro, je pense que j’ai fait une bêtise. C’est si fort que ça le rhum ? Je vais le boire, mais pour me préparer un peu. »

Je l'observais un instant avant de lui sourire mystérieusement. Jouant avec sa patience, je ne dis rien et l'observait. Le tavernier finit par nous apporter nos verres et sans même lui apporter un quelconque regard, je continuais d'observer la jeune femme.

- " Fort, fort, un bien grand mots, mais... Chaque personne tiens l'alcool différemment! Détends-toi et vois! " M'exclamais-je en souriant, attendant impatiemment de savoir si elle saurait tenir une conversation où si elle se roulerait sous la table après ce verre.

Prenant mon verre, je trempais mes lèvre goutant ce savoureux produit avant de prendre une longue rasade qui me réchauffa de l’intérieur. Si elle le tenait, voila qui serait comique parce qu'entre nous, c'est elle qui me verrait déchainée, car... Je ne tenais pas du tout l'alcool! Haha!
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Atya
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 256
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Apprentie forgeronne
Invocation(s) : Shase
Inventaire : Fiole d'essence de miracle
+ 500 T
Cape d'invisibilité perpétuelle
Inventaire▲

Aventure #7 écrite Mer 28 Aoû - 8:04

« Fort, fort, un bien grand mot, mais... Chaque personne tiens l'alcool différemment! Détends-toi et vois! » Meiro lui répondit en même temps que le tavernier posait les verres sur leur table. Elle jeta un œil dessus et se réinstalla sur sa chaise.

Bien assise, elle saisit son verre et le regarda. Elle sentit le contenu du verre. Instantanément, elle fronça les sourcils et fit une mimique de dégout. La forgeronne avait trouvé quelque chose à mater de plus dur que le fer. *Le verre est à moitié plein. Ça va être compliqué de tout boire à mon avis.*

Atya regarda Meiro et la vis commencer à boire. Elle trempa ses lèvres puis but une longue gorgée de son verre. Elle leva son verre jusqu’à ses lèvres. Prête à boire elle commença à pencher son verre. Le liquide coula vers ses lèvres, il s’approchait de plus en plus. Le rhum allait entrer en contact des muqueuses.

Elle posa son verre juste avant. L’odeur de l’alcool encore dans les narines. Atya inspira lentement, leva la tête vers sa compagnonne et lui dit « Meiro, j’ai l’impression que boire est plus dure que de battre le Zuhu que j’ai rencontré en venant à Lüh. Mais ce n’est pas ça qui va m’arrêter ! » Elle reprit son verre et but une longue gorgée. Elle sentit le liquide avancer dans son corps, descendre son œsophage, traverser son estomac, continué dans son foie. Elle se sentait réchauffée de l’intérieur. La sensation était agréable bien que le gout était totalement immonde.

Elle poussa un râle de soulagement comme si elle n’avait pas bu depuis plusieurs jours, et elle posa bruyamment son verre sur la table.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #8 écrite Mer 28 Aoû - 15:58

Observant la jeune femme s'apeurer pour un petit verre contenant un simple liquide me procura un grand amusement.

« Meiro, j’ai l’impression que boire est plus dure que de battre le Zuhu que j’ai rencontré en venant à Lüh. Mais ce n’est pas ça qui va m’arrêter ! »

Riant de bon coeur, je l'incitais à boire d'un signe de tête. Alors qu'elle prenait enfin une gorgée, sa réaction me fit penser à celle d'un véritable alcoolo. Elle soupira comme de bien être avant de claquer le verre contre la table faisant tanguer dangereusement le liquide sur les parois, menaçant de s'échapper à tout moment.

" Et ben, tu vois que c'était pas si dure! " M'exclamais-je d'une voix forte.

Je pris une nouvelle gorgée et me tournais ensuite vers le tavernier qui était à l'autre bout de la salle.

" Hey, Tavernier! " Appelais-je.

Il se tourna vers moi en fronçant les paupières.

" Deux punch pour cette table! " Commandais-je alors qu'il soupirait devant mon manque de discrétion évidente.

Gardant un grand sourire scotché sur le visage je me retournais vers Atya. Prenant son verre, je le plaçait sur la table d'à côté sans faire attention aux gros bras qui y étaient installés et me retournais à nouveau verre elle en m'approchant pour lui dire tout bas, comme sur le ton de la confidence.

" Tu verras, c'est bon et sucré, bien plus facile à boire "

Me relevant pour me caler confortablement sur ma chaise, un pied sur la table, je fini d'une traite l'arriver des punch qui m'enlèverait le gout fort du rhum de mes papilles gustatives.

" Alors, et si tu me racontais cette histoire de zuhu? " Quémandais-je.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Atya
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 256
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Apprentie forgeronne
Invocation(s) : Shase
Inventaire : Fiole d'essence de miracle
+ 500 T
Cape d'invisibilité perpétuelle
Inventaire▲

Aventure #9 écrite Mer 28 Aoû - 16:00

« AH ! Cette histoire de Zuhu ! Tu es sure que tu veux l’entendre ? Elle n’a pas grand-chose de très palpitant. Mais si tu insistes, je vais le faire. Et je vais le faire bien ! »

Atya s’installa confortablement sur sa chaise, regarda le punch sur la table et commença à narrer son histoire.

« Je suis aujourd’hui encore une simple apprentie forgeronne. Certes, je connais beaucoup de choses, mais je dois encore me perfectionner, et apprendre les derniers éléments qui compléteront ma formation. J’ai commencé à apprendre avec mon oncle Swammer dans mon petit village près du temple de l’eau. J’ai commencé jeune, je me suis renforcé très rapidement, capable de manier le marteau vite et bien. J’ai passé de nombreuses années avec mon oncle comme maître. Il m’a enseigné tout ce qu’il sait. Il y a quelques semaines, je me suis rendu compte que je n’avançais plus, et lui-même m’en a fait la remarque. Pour lui, j’étais arrivé au bout de son talent. Je pris donc la seule décision qui me parut, et qui me parait encore la plus sensée, je suis parti pour venir ici à Lüh, apprendre auprès des maîtres de la ville. » La forgeronne venait de poser le décor, le préquel de son histoire. Cela n’avait probablement rien de passionnant pour Meiro, cependant elle devait expliquer tout cela afin qu’elle comprenne bien l’enjeu de son voyage.

Saisissant son verre et buvant une longue gorgée, elle fit une petite pause dans son récit. Le goût était comme Meiro l’avait décrit : sucré. Elle profita pleinement de cette simple gorgée terriblement excitante pour ses papilles. Sentir ce léger gout traverser son corps, réchauffer ses entrailles en laissant une touche douce tout du long était une sensation plus qu’agréable pour Atya.

« En venant ici, j’ai rencontré le Zuhu. Initialement, je ne l’avais pas vu. Je marchais dans le désert ambré, la chaleur étouffante commençait à me fatiguer. Je ne suis pas une femme qui supporte la chaleur, je suis plus une femme de glace, cependant, je devais passer par ce chemin pour venir ici. J’ai entamé ma traversée du désert plutôt sereine. Le marteau sur le dos, j’avançais tranquillement en suant à grosses gouttes. C’est au bout d’un moment que j’ai senti le soleil disparaitre, j’étais sous une ombre. D’abord salvatrice, j’ai compris rapidement qu’il y avait un problème. Aucun arbre n’était proche de moi. J’ai vu l’immense ombre au sol. J’ai commencé à avoir peur en voyant sa forme. »

Atya revivait le moment, elle avait été terrifiée à l’époque. Cette trace sombre au sol ne présageait rien de bon. Bien qu’elle fût dans la taverne, maintenant, elle ne voyait que le désert en face d’elle. Les yeux dans le vide, elle parlait et racontait à Meiro ce qu’elle voyait.

« J’ai levé les yeux, et là, j’ai vu la bête. J’ai vu le Zuhu. Seule, je savais que je n’avais aucune chance. Étant donné mon état physique, j’étais consciente que je ne pouvais pas échapper à une mort certaine. J’admets qu’aux premiers instants, j’étais pétrifiée. Je ne savais pas quoi faire. Lui, si. Il m’a attaqué et ma mise au sol en une attaque. Douloureuse attaque puisqu’il m'a fait cette blessure. »

Atya fit tomber le bout de tunique sur son épaule gauche et la montra à Meiro. On voyait clairement la cicatrice faite par les griffes du Zuhu.

Les yeux dans le vide, ne prêtant pourtant aucune attention autour d’elle, elle saisit son verre et but une gorgée. Atya ressentait moins les effets de la boisson. Elle garda son verre en main en continuant son histoire.

« L’attaque avait été terriblement douloureuse. La blessure était atroce. Je n’en pouvais plus. Pourtant, j’ai décidé de me remettre en état. Avec mes dagues, j’ai attaqué. J’ai crié contre lui, je me suis énervée et j’ai commencé à courir. Surement une idée stupide, mais c’était ça, ou mourir sans rien faire. Armes en mains j’étais prête à sauter pour effectué mon attaque ! Mais je me suis évanouie. J’ai été sauvée par un groupe de soldats et de combattant. Ils ont terrassé le Zuhu et m’ont sauvé. Sans eux, je ne serais pas en face de toi à boire. Même en attaquant, j’aurais perdu. J’ai beau m’être entrainée par moi-même, je ne suis pas la grande combattante que j’aurais aussi voulu devenir. »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #10 écrite Mer 28 Aoû - 16:02

La jeune femme me fit le récit de son histoire. Je l'écoutais attentivement, l'observant le regard vide, revivant ses peurs, ou encore grimaçant en repensant à la douleur. Elle me montra une vilaine cicatrice, récolte de son "combat" avec la bestiole. Tantôt une moue ennuyée sur le visage, tantôt une moue critique, moqueuse, ce fut finalement une moue quelques peu admirative face à la chance que cette femme pouvait avoir qui pris place sur mon visage.

"Et bien, on peut dire que ce voyage n'aura pas été de tout repos!" M'exclamais-je en riant.

L'observant de bas en haut avant de planter mon regard dans le sien, tentant de capter chacune de ses pensées, chacune de ses émotions, j'ajoutais: "Quelle chance insolente vous avez eu là... La prochaine fois que vous voyagez, n'oubliez pas d'être accompagnée, car la chance ne sera pas toujours présente...."

Finissant d'une traite mon verre, je me levais tout en le reposant avec force, puis me tournais vers le tavernier qui se trouvait à présent derrière son bar.

"Un autre!" Dis-je haut et fort pour que tous puisse entendre, interrompant ainsi toute discussions. "Et une chambre! [ ... ] Pour deux!" Ajoutais-je ensuite alors que je me rasseyais sous le regard attentif de tous. "Puisque l'heure est aux histoires, veux-tu en entendre une, sombre, terrifiante et pleine d'une noirceur infinie?"Dis-je plus bas, sur un ton sinistre et mysterieux, tandis que tous retournaient à leur bavardages.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Atya
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 256
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Apprentie forgeronne
Invocation(s) : Shase
Inventaire : Fiole d'essence de miracle
+ 500 T
Cape d'invisibilité perpétuelle
Inventaire▲

Aventure #11 écrite Mer 28 Aoû - 16:04

« Une chance insolente ? Oui, je l’admets, seule je serais morte, j’aurais dépéri dans les confins de l’estomac d’un Zu. J’aurais été réduite en pièces par ses crocs. Heureusement pour moi, je suis là, avec toi, autour de ce délicieux verre ! » Pendant qu’elle parlait, Atya n’avait pas vu Meiro se lever, elle avait juste entendu son verre claquer contre la table, et n’a tourné la tête que lorsqu’elle entendit la femme crié pour un verre. Puis, pour une chambre * Elle serait tant alcoolisée qu’elle ne peut pas rentrer chez elle ? A mon av… * « Pour deux ! » * HEIN !? Mais pourquoi pour deux, je peux très bien tenir debout. *

Atya eut dans l’idée de se lever, pour se le prouver, et dire quelque chose, mais elle se rendit compte, très rapidement que son touché n’était plus le même, elle ne sentait plus les choses comme avant. Initialement un peu apeurée, elle pensa que c’était un effet de l’alcool et ne s’en soucia plus. Au contraire, elle se prit d’une imitation de Meiro. Elle se leva d’un coup et cria au tavernier « Un autre aussi pour moi ! C’est bon ton truc ! »

Réinstallée, Meiro lui parla, une histoire terrifiante, noire, sombre, tout ce qu’Atya n’aime pas en temps normal. Mais la journée est aux expérimentations, après l’alcool, et elle pouvait bien écouter cette histoire. Elle regarda donc la femme dans les yeux et hocha la tête d’un air sérieux, attendant impatiemment qu’elle lui narre son aventure.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #12 écrite Mer 28 Aoû - 16:06

La jeune forgeronne fut prise d'une petite folie et commanda un autre verre. J'avais bien remarqué qu'elle ne tenait pas non plus l'alcool. Si les effets ne ce présentaient pas encore totalement, ce n'était que partie remise car l'alcool ne c'était pas encore répandu comme il se doit dans notre sang. Je savais pourtant que ce verre serait mon dernier si je ne voulait pas me retrouver la tête dans la cuvette d'ici quelques heures, ou pire.. En train de danser sur le bar! Elle accepta ensuite que je lui narre mon histoire.

" Et bien, tout a commencé il y a 20 ans, dans un petit village appelé Skart... " commençais-je, sur un ton sombre, d'une voix glacial, que l'on pouvait croire sortie d'outre tombe.

L'observant, je guettait un quelconque signe qui me dirait qu'elle ne serait pas prête à entendre mon petit récit avant de reprendre plus bas, loin des oreilles des indiscrets.

' Je suis née dans ce petit village, où chacun exerce le métier d'assassin. Bien, sur, certain exercent également en tant que médecin, ou fermier, etc. Mais tous ont déjà chasser une tête mise à pris. J'étais la meilleure!" M'exclamais-je en souriant de contentement.
'" Bref, tout changea du jour au lendemain le soir de mes 16 ans. " Dis-je en soupirant.
'"Je suis partie en mission. Quand je suis revenue, tout le monde était mort. "

Serrant les poings, je tournais la tête pour éviter son regard. Marquant une pause, je laissais le tavernier déposer les verre avant de reprendre.

" Un jour, j'au..." Commençais-je en grinçant des dents, mais quelques chose me rentra dedans violemment, me faisant tomber de ma chaise, ne me permettant pas de terminer.

Tentant de me rattraper vainement, j'emportais mon verre dans ma chute. Je me rattrapais comme je pu, les mains en avant afin de ralentir ma chute. Je refermais violemment la bouche, m'entaillant la lèvre.

1

Me retrouvant ventre contre terre, je vis le verre tomber comme au ralentit.

2

Il projeta son contenu sur moi, tandis qu'un liquide au gout métallique se deversait dans ma bouche.

3

Il explosa, projetant un millier de fragment luisant sur le sol, ainsi que vers moi.

4

Je n’eus que le temps de relever rapidement le bras afin de me protéger le visage.

5

Fermant les yeux, je serrais les dent, un sentiment de haine profonde s'abatit sur l'importun: il était pourrons-nous dire, arrivé au mauvais moment. Tournant la tête, je cherchais du regard se dernier.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #13 écrite Mer 28 Aoû - 16:11

Sur le début de la soirée, les rôles avaient été échangés entre Loriade et son patron. Pour la première fois, il lui avait laissé tenir le comptoir alors qu’il restait en salle. Mais en cours de soirée, ils avaient inversé les rôles car le patron commençait à fatiguer et maintenant, Loriade était là pour le relayer.

Loriade, en shift depuis quelques jours, avait maintenant bien compris les enjeux de cette taverne qui était, il fallait le dire, particulière; Acrobaties, disputes, bagarres, mêlées, caresses étaient le lot quotidien de chaque taverne. Mais au sein de celle-ci, le double de monde, moins de place, et une ambiance échauffée non-stop, de midi à quatre heure. Notre humaine, ne s’en trouva pas affectée pour autant bien au contraire. Avec un coup dans le nez, les hommes ne battaient sans arrêt de toute façon. Ecailler dans son ancien village, elle avait vu des pêcheurs s’étriper à coups de nageoires et autres intestins. Auparavant, elle avait aidé un marchand à tenir sa boutique. Et là encore, les paiements de dettes se réglaient à coup de tonneaux, de légumes ou de fruits. Alors non, la jeune femme n’était pas dépaysée. Elle avait été surprise le premier soir il faut le reconnaître mais s’y était vite fait.

Et ce soir, ne fut pas une exception. Alors que l’alcool coulait à flots, que les femmes riaient et que les hommes beuglaient : un verre se brisa.


* - Et aller ! Et qui est-ce qui va ramasser ? Pour bibi !!!*

Pas de panique, ce ne serait ni le premier ni le dernier de la soirée. Toutefois, il attira l’attention de Loriade. Notre serveuse remarqua alors qu’une femme était à terre. Elle n’eut visiblement aucun problème à se relever. Tant mieux ! ça lui ferait une victime de moins à relever ! Elle en avait mal au dos de ramasser ses carcasses d’ivrognes chaque soir ! Analysant la situation, elle nota que la femme était accompagnée d’une autre personne, elle aussi de sexe féminin. Le semeur de trouble quant à lui, s’était esquivé dans la foule amassée aux tables de jeux, au fond de la salle. Machinalement, la jeune femme alla chercher son balai dans la remise et s’approcha de la table en question.

« Bonsoir ! Vous n’avez rien ? Je vais vous enlever tout ça ! » Lança-t-elle d’un ton gai.

Mais….la cliente n’avait visiblement pas envie de rire. Elle paraissait même très tendue. Sentant la bagarre éclater, Loriade décida d’intervenir. Se plaçant dans le champ de vue de sa cliente, elle sourit et prit les devants.


* - Wouh lalalala, je ne la sens pas elle...
- Elle va nous créer une altercation !
- Vite.*


« Tenez, voilà une chaise ! » Elle tira la chaise et s’avança tellement que la cliente fut obligée de s’asseoir pour éviter ‘d’embrasser’ la serveuse. Vieille technique pour couper court à toute brimade et ne pas laisser le choix aux clients.

« Il ne faut pas leur en vouloir, ce ne sont pas de mauvais bougres. Ils sont juste….faibles ! »

Ce disant, elle ramassa les verres vides sur la table. Elle ne put s’empêcher de constater qu’il y en avait beaucoup pour deux femmes. Mais peu importe. Après tout, les femmes étaient loin d'être les sages dans l'affaire. Tentant toujours d’apaiser l’évident courroux qui marquait le visage de la cliente, elle dit :

« Voilà ! Comme ça il n’y aura pas d’autres accidents. Le verre cassé, on vous l’offre ! »

Geste commercial ? Non absolument pas. Loriade avait bien enregistré le faciès de l’homme qui avait provoqué cela et son patron pouvait compter sur elle pour le faire payer, ce maraud !

« Et maintenant, qu’est ce que je vous sers ? »
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Animateur
Dagnir O Naur
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 26/08/2013
Messages : 125
Liens vers la fiche : Un bon vivant
Elément : Feu
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #14 écrite Mer 28 Aoû - 16:15

Dagnir était parti à la recherche d’info sous sa forme humaine habituelle, à la demande de Meiro. Elle lui avait dit de la retrouver à la taverne, l’invocation adoré sa maitresse pour un choix de lieu de rendez vous aussi bon. Il était connu à cette taverne, puisque du temps de Pearla quand il avait du temps libre il était toujours à l’intérieur. Certes il y avait très peu d’habitué qui le connaissait sous cette forme de mortel, car il préférait s’amuser sous sa forme divine. Il venait à peine de rentrer dans le bar qu’il voyait sa maitresse tomber à terre à cause d’un ivrogne bagarreur qui lui a fait du rentre dedans.

Le demi dieu n’attaquait pas immédiatement comme il aurait fait d’habitude, car le verre de sa maitresse était tombé en même et s’était fait éclaté en tombant du sol près d’elle. Sa priorité était de savoir si elle n’avait pas été blessée par les morceaux de verre. Il arrivait vers Meiro en jetant un regard froid et dur vers l’ivrogne qui s’insérait dans la foule des joueurs. Les rares habitués qui le connaissaient sous cette forme ne manquaient pas de s’inquiéter d’un tel regard et décidèrent que c’était une bonne idée de ne pas être trop près de cette personne. Dagnir se tournait vers Meiro, plein de sollicitude et légèrement inquiet.

Vous allez bien maitresse ?

Le seul habitué à porté de voix manquait de s’étrangler en buvant et recrachant son verre en même temps quand il l’entendit. Celui-ci comprenait que, par son geste, le fauteur de trouble allait regretter d’être né. Il est sur que ce n’est vraiment pas une bonne idée d’enclencher l’ire d’un demi dieu, encore plus un fils d’Ignis, dans un bar. Il ne restait plus que l’espoir que Dagnir tenait suffisamment à cette taverne pour ne flamboyer de toute sa fureur à l’intérieur.

L’homme se levait pour aller à la rencontre du demi dieu, un peu tremblant.

Dagnir vieux frère ! Cela fait une paire que t’es pas venu !

Le demi dieu se tournait à moitié pour voir ce qu’il en était et reconnu un de ses compagnons de boisson, il lui répondit avec un léger sourire.

Tiens toujours à te pochtronner ici à ce que je vois !

Dis, pour fêter ça je t’offrirai bien un verre de ton alcool favori…enfin une cruche puisque tu n’en prends que par ce dosage !

L’homme avait le sourire un peu forcé mais il semblait avoir bon espoir de calmer le demi dieu.

C’est bien gentil de ta part, je ne vais pas refuser une offre pareille bien sur.

L’homme se tournait vers la serveuse.

J’offre à cet homme une cruche d’alcool de riz comme il les aime ! Et prestement !

Les autres vieux habitués au fond de la salle commençaient à pousser un léger soupir de soulagement. Le pire était évité pour l’instant.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Atya
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 256
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Apprentie forgeronne
Invocation(s) : Shase
Inventaire : Fiole d'essence de miracle
+ 500 T
Cape d'invisibilité perpétuelle
Inventaire▲

Aventure #15 écrite Mer 28 Aoû - 16:23

« Cette histoire semble passionnante, un village d’assassins, la trame est bien partie ! » Atya s’installa bien confortablement, son verre a la main, accoudée sur la table, regardant et l'écoutant avec une attention sans faille. Elle sentit l’émotion monter lorsqu’elle apprit que tout son village avait été tué.

Elle vit l’homme se rapprocher dangereusement. Celui qui va bousculer Meiro, plongée dans son histoire. la forgeronne ouvre grand les yeux, elle commence à lever la main et ouvrir la bouche. Trop tard. L’homme avait déjà commencé à pousser la femme. Le verre à commencer a volé, la scène semblait se dérouler au ralenti pour la forgeronne.

Le liquide était devenu une mer enragée que les marins préféraient ne pas affronter, des vagues de rhum allant et venant contre les parois de verre. S’écrasant comme si une force puissante leur avait ordonnée. Non, la physique faisait cela, la gravité. Le monde autour de nous.

À peine l’observation du rhum terminée, des centaines d’éclats se dispersèrent autour. Le verre venait de toucher le sol dans un immense fracas. Quelques têtes se tournèrent, la plupart bien alcoolisées, le nez rouge et le regard embrumés. Les vapeurs d’alcool flottant dans leurs yeux, mais l’iris coloré par l’énervement. Auraient-elles perturbé leur ivrognerie ? Surement, mais cela ne dérangea pas Atya.

L’alcool aidant, elle se fichait maintenant éperdument de ce que pensait les gens autour d’elle, elle mémorisa la personne et décida de venger Meiro. Il était grand, titubant, mais semblait pressé de s’éloigner. Et il a raison ! Elle pourra bien s’énerver. Il était repérable assez facilement avec sa veste verte, et ses cheveux bruns qui font un grand contraste sur sa veste.

*Il faudrait que je le poursuive, mais je ne veux pas laisser Meiro seule. Je vais profiter que la serveuse sois là pour faire venir Shase. Elle poursuivra à ma place et s’occupera de lui. Héhéhé* Toute l’attention était portée sur la serveuse, tentant vainement de calmer sa compagnonne. Mais aussi vers un étrange homme qui semblait s’être adressé à Meiro avant d’être interpellé. Malheureusement, Atya n’entendait aucune conversation dans ce brouhaha général qu’il venait de se créer.

La forgeronne se concentra. Elle allait tenter sa toute première invocation de sa renarde. Jamais effectuée avant, et cela devait être discret. Le plus possible. Il fallait qu’elle puisse se faufiler sans être remarquée. Chose importante, elle devait répondre à l’appel. * J’ai besoin de toi, Shase. Fille d’Ignis, apparais devant moi. Invocation aide-moi. Belle renarde à neuf queues, vient à moi !!*

Les yeux fermés, la respiration calme, les sens en alerte, elle fit son invocation. Elle ne savait pas du tout comment s’y prendre. Elle espérait juste qu’une connexion mentale entre elles s’était créé de manière à ce qu’elle entende ses appels. La réponse ne se fit pas attendre. Elle sentit une faible pression sur ses cuisses, comme si un petit animal venait de se poser, en ouvrant les yeux, elle la vit. Sa belle renarde, les huit queues en mouvement sous la table, le pelage resplendissant. Atya ne put s’empêcher d’approcher sa main et de commencer à lui caresser le crâne et le dos. Elle lui chuchota en même temps ce qu’elle attendait d’elle. « Il y a un homme qui est parti dans cette direction, il porte une veste verte et des cheveux longs et noirs. Tu devrais pouvoir l’identifier. De plus, il est immense. Cherche-le, suis-le, trouve-le. Et discrètement. Il a failli blesser mon ami, il va voir qui est le binôme de choc » elle prononça sa dernière phrase dans un sourire et la fit descendre.
▲ Succès ▲


Dernière édition par Atya le Sam 31 Aoû - 13:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #16 écrite Jeu 29 Aoû - 12:32

Alors que j'entendis des bruits de pas affolés ce diriger vers moi, je senti un bourdonement venir me vriller les oreilles. Je reconnu vaguement la voix de dagnir alors qu'une voix plus féminine semblait s'attarder autour de moi comme pour me calmer. Je senti quelques chose pousser contre mes jambes, m'obligeant à m'assoir, mais je m'en fichais. Tombant plus que m'asseyant sur ma chaise, je sentais mes joues devenir bouillonantes, ce qui était mauvais signe. Ne prenant même pas la peine d'être discrète, j'appelait ou plutot ordonnais à Dagnir de me rejoindre à ma table.

- "Dagnir! Approches..." Sussurais-je entre mes lèvres doucement mais assez fort pour que tous autour de moi l'entendent.

Attendant qu'il m'obeisse, j'ajoutais dans un sourire sinistre.

- "Dévoiles ton apparence, poursuis le, fais-lui la peur de sa vie et arranges toi pour que plus jamais il n'ose sortir de chez lui."

Soupirant, je daignais enfin regarder ce qui ce passait autour de moi, remarquant enfin la serveuse, et malgré toute la discrétion dont elle avait pu faire preuve, j'avais pu lire sur ses lèvres les quelques mots prononcés par ma nouvelle amie. Afin qu'elle comprenne qui j'étais, qu'elle comprenne que je n'étais pas assez digne pour elle, je fini.

- " Et s'il vient à sortir, fais-lui ressentir toute les souffrances possible trois jours durant. "

Tournant la tête vers Dagnir, j'ajoutais: " Aslan se fera une joie de t'accompagner dans cette tâche que sera la tienne... "
Je laissais cette phrase en suspens, laissant comprendre à mon public toute l'horreur de ce qui allait arriver. Pourtant, cet homme avait de la chance, dans son malheur. Je n'ordonnais pas sa mort... Faisant comme si de rien était, je volais sournoisement une gorgé à Atya avant de lui faire un sourire qui révélait un visage angélique mais malicieux.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Meslial Bororo
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 92
Liens vers la fiche :
Métier : Apprenti guérisseur
Invocation(s) : Mama (Imaq)
Inventaire▲

Aventure #17 écrite Ven 30 Aoû - 12:25

Il lui avait fallu du temps avant d'entrer dans la taverne où se trouvait Atya. La curiosité scientifique et l'expérimentation proche à propos de savoir ou non si une déité pouvait être drogué s'était considérablement affaibli. Comme toujours, il avait trouvé de la force à être proche de Mama. Dans son regard.

Meslial avait eu une description de la même façon qu'il avait reçu les ordres du prochain rassemblement. Mais une description ne faisait pas tout. Lorsqu'il entra dans la taverne, il découvrit un chaos dont le centre semblait être ces quelques femmes près du comptoir. Observant les femmes comme lorsqu'il observait des symptômes, il relia très vite un visage avec une description.

« Elle se trouve là-bas. J'y vais seul, je pense que ça paraîtra moins suspect. »

Avant qu'il ne parte, il vérifia que ses drogues étaient toujours dans ses poches. Facile d'accès pour une utilisation rapide si nécessaire.

« Je pense que nous avons de la chance dans notre malheur. Elle semblait sous les effets de l'alcool. Je pourrais donc prétexter un remède pour éviter ce que l'on appelle vulgairement la gueule de bois. »

Ses yeux étaient forts d'une résolution à mener sa mission à bien. Mais sa bouche était tordue dans une petite moue, un faux sourire.

« J'y vais. »

Remettant son chapeau en place, il s'avança vers les femmes. Il toussota dans son poing, attirant ainsi leur intention.

« Bonjour mesdemoiselles, je me nomme Meslial Bororo et je suis guérisseur. Enfin, apprenti-guérisseur pour le moment. »

A cet instant, il remarqua qu'Atya était encore jeune. Peut-être de son âge, peut-être un peu moins. Son visage exprima furtivement le doute. Pouvait-il vraiment faire ça à une jeune femme qui avait encore toute sa vie devant elle ? Pouvait-il vraiment la condamner pour ses erreurs ?

« Hum, excusez-moi, j'ai été distrait par vos gracieuses formes. »

Il n'en revenait pas, voilà qu'il commençait à mentir et à séduire pour la sauvegarde de sa propre vie. Qu'en serait-il s'il restait indéfiniment avec les pirates ? Deviendrait-il un être mauvais ? Le guérisseur deviendrait-il l'empoisonneur ?

« Si je ne me trompe pas, vous vous nommez Atya, n'est-ce pas ? »

Meslial souleva de sa paume la paume d'Atya et lui fit un baisemain.

« Un parent à moi, un forgeron de Lüh a entendu parler de vous. Il aimerait faire votre connaissance. Pour tout vous dire, il est vieux et recherche un ou une apprentie. Voudriez-vous me suivre ? »

Il n'y croyait pas lui-même. Allait-il vraiment réussir à emmener la forgeronne jusqu'au lieu du rendre-vous sans utiliser des poudres ou les pouvoirs de Mama ?

HRP:
 
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Shase
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 21/08/2013
Messages : 93
Liens vers la fiche : Shase ♥️
Elément : Feu
Sorts :
Afficher les sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #18 écrite Ven 30 Aoû - 14:55

Son oreille remue. Une fois. Deux fois. Quelque chose. C'est familier. Shase entend une voix. Cette voix aussi est familière. Elle est douce. Elle appelle. La renarde entend un appel. Celui d'une jeune femme dont la voix ne lui est vraiment pas étrangère. Son oreille remue une troisième fois. Cette fois c'est clair. C'est Atya, sa nouvelle maîtresse. Elle a besoin d'elle. C'est ça. Shase comprend. Sa volonté divine ne se sera fait prier que quelques secondes. La fille d'Ignis se lève, et disparaît de sa geôle.

Lorsqu'elle ouvre ses yeux d'ambre, elle est assaillie de voix diverses, de bruits inconnus. Elle est allongée, elle ignore encore sur quoi, mais c'est confortable. Ses queues s'agitent, ses sens se mettent en alerte. Si Atya l'a convoquée, c'est qu'il se passe quelque chose. C'est peut-être un événement qui intenterait à sa vie. La petite créature remet en place toutes les pièces du puzzle au moment où la main de la forgeronne passe sur son pelage. Un frisson de bien-être l'envahit. Une présence rassurante. Elle est sur les genoux de sa maîtresse. Cette femme aux cheveux gris qui l'a libérée de ses chaînes, qui a subi la terrible épreuve de la lumière. Et qui a eu le privilège de soumettre une épreuve à la place de la demi-déesse. Cette pensée lui arrache un sourire, tandis qu'elle écoute les instructions. Rien ne menace la vie d'Atya. Un soulagement bref détend Shase. En revanche, c'est une amie de sa maîtresse qui a été blessée. Les amie de son humaine sont ses amies. Elle doit trouver un homme. Lui faire payer. Elle prend en note dans sa tête. C'est parti.

Un regard pour son humaine, elle descend et se dirige vers sa cible au trot. Elle se faufile entre les pieds, le ventre au ras du sol, les pattes courbées. Elle doit rester discrète. Ne pas se faire remarquer. Son pelage ne l'y aide en rien, mais après tout... Ces gens semblent tous dans un état second. Sa maîtresse aussi le semblait aussi d'ailleurs. Quelle est cette magie ? Les oreilles plaquées en arrière, les yeux scrutant tout à la fois, elle continue d'avancer, à l'affût de sa proie. Ses queues sont toutes rassemblées pour n'en former qu'une seule et restent droites, ondulant au rythme de ses déplacements. Elle est un serpent au milieu de la jungle. Elle est le prédateur parmi les proies pensant être des prédateurs. Elle manque cependant de se faire écraser par un ivrogne titubant et sur le point de tomber en arrière. Elle esquive, se précipitant sur le côté, mais il se rattrape au même instant. Instant de stress. La renarde le balaie d'un coup de tête, lui servant aussi à dégager une mèche rebelle traînant devant ses yeux. Le temps d'une fraction de seconde, Shase sent la présence d'un autre demi-dieu. Un fils d'Ignis qui plus est. Ce qui a le don de lui donner un boost de détermination. Elle lance un dernier regard désintéressé au malheureux insouciant, puis poursuit sa route.

C'est une bonne idée néanmoins qu'il vient de lui donner. Lorsqu'elle atteint enfin les pieds de sa cible, elle pivote et use de toute sa force divine pour le faire trébucher. L'homme tombe dans un fracas immense. Un fracas audible pour toute les tablées. Si bien que tout le monde s'est forcément retourné vers eux. La renarde à neuf queues se contente de s'asseoir juste à côté de la tête de sa victime. Tant pis pour la discrétion. Maintenant qu'elle est sous le feu des projecteurs, il faut frapper un grand coup. Son frère de feu viendra peut-être l'aider, qui sait ? Il suffit d'un message. Un seul. Simple. Mais tranchant.


"Bonjour monsieur l'importun."
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #19 écrite Ven 30 Aoû - 17:23

Loriade ne savait plus où donner de la tête. D'abord ces deux femmes qui avaient dépassé le taux normal d'alcoolémie. Ensuite, il y eu une troisième personne qui bouscula la seconde. Après quoi une étrange créature était entrée et s'était fait offrir une fontaine de saké. La personne numéro deux ordonna quelques actions à sa possible invocation. Puis un cinquième individu proposa un rendez-vous à la première qui elle, invoqua un étrange renard pourvu de huit queues. Celui-ci venant percuter le troisième perturbateur.

* - je ne comprends plus rien. Qui est avec qui ?
- Je suis perdue...
- On fait quoi alors ?
- Tu attends.
- ça sent mauvais...très mauvais...
- ça va dégénérer...*


Impuissante et seule parmi tout ce monde, Loriade se tourna vers son patron qui observait la scène depuis son comptoir. Elle leva les avant-bras en signe d'impuissance. Que faire ? Le haussement d'épaules de son patron lui fit comprendre qu'il n'y avait pas grand chose à faire. Ou peut-être...prier pour qu'il n'y ai pas trop de casse...

Mais non non...elle ne voulait pas. Il fallait au moins tenter d'arrêter le massacre. Car tous les dégâts, c'est elle et son patron qui allaient les payer: en temps et en argent. D'un pas rapide, elle se dirigea vers l'homme à terre. Elle regarda d'un drôle d'oeil le renard. Une créature magnifique. Bon sang, les invocations incarnent une chance immense pour les humains mais également un pouvoir que ceux-ci se plaisent à contrôler et utiliser pour tout et rien. Enfin quoi, une bousculade, ce n'est rien ! Chacun à bousculé quelqu'un une fois dans sa vie. Il y a-t-il vraiment besoin d'une invocation pour punir un homme qui a un peu trop bu: tout comme les demoiselles victimes de cette bousculade d'ailleurs !? Et voilà qu'en une quinzaine de minutes, tous étaient à couteaux tirés...et deux invocations étaient déjà sur le coup.

Une fois face à l'homme à terre, elle s'abaissa pour l'aider à se relever. Il était effectivement saoul. Il ne devait même pas comprendre ce qui lui arrivait, le pauvre. L'aidant à marcher, elle commença à le guider afin de traverser la salle. Après tout, les règlements de compte stupides n'étaient pas son affaire. Mais PAS dans SA taverne. Son idée ? Le sortir de la taverne. Maintenant...c'était ce qu'elle voulait...mais ce n'est pas ainsi que cela se passa...

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Imaq
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Mimay dans Albator, Corsaire de l'espace - 2013
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 107
Double Compte : Kohaku
Liens vers la fiche : Juste ici mon petit.
Inventaire : Aïmar'soïn - Lance Ashura modifiée ( 3m + pointe défensive).
Tranchant ● ● ● ● ●
Résistance ● ● ● ● ●
Maniabilité ● ● ● ○ ○
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #20 écrite Ven 30 Aoû - 18:15

2h du matin. Voilà que Imaq et son fils entrèrent dans la taverne. Imaq avait modulé son sort pour avoir une tenue plus traditionnelle et moins tape à l'oeil. Déjà que ses cheveux bicolores attiraient l'attention alors une femelle qui portaient un pantalon... Toujours dans des tons de bleus sombres, ses vêtements étaient à présent une tunique large et un jupon assortis d'un châle pour camoufler quelques peu sa chevelure unique.

Malgré la nuit plus que avancée, il y régnait une ambiance encore bien animée. Difficile à dire si elle était joyeuse, ou houleuse selon les endroits de la salle. Il y avait également quelques invocations de ci de là. Mauvaise nouvelle que celle-ci. Il allait falloir la jouer extrêmement fine pour emmener la demoiselle hors de la taverne, le plus discrètement possible. Imaq conservait les yeux baissés dans une attitude digne et humble pour ne pas attirer les regards plus qu'elle ne le faisait déjà.

Bororo identifia la forgeronne au comptoir. Le temps qu'Imaq la trouve à son tour et Bororo s'élançait déjà vers la demoiselle. Coupant court à une dernière recommandation qui venait de traverser l'esprit de la demi-déesse. Elle resta la main et la phrase en suspend.

« Attention, pense à ne pas donner ton ver... »

Le temps de faire les quelques pas qui les séparait du comptoir, Imaq laissa sa phrase mourir dans sa gorge pour plusieurs raisons. Tout d'abord par ce que avec le boucan l'humain ne semblait pas l'entendre, et aussi qu'elle remarqua deux invocations toutes proches, une boule de fourrure qui leur fila entre les jambes et un grand gaillard presque humain. Sachant qu'un enfant d'Ignis était lié à leur cible, elle ne devait rien dire qui les compromettraient. Elle se massa également l'os du nez entre pouce et index. L'apprenti pirate venait de faire exactement ce qu'elle avait essayer d'empêcher.

Avec autant d'oreilles qui traînent, ne donne pas ton vrai nom enfin... Surtout avec ce qu'on s'apprête à faire.

Pour cacher la tension de ses nerf, la demoiselle se composa un visage fatigué, donnant ainsi l'illusion qu'elle venait se changer les idées à la taverne. La demi-déesse dépassa son fils et se fraya une place au comptoir en écoutant l'échange de Bororo d'une oreille. La demoiselle enjamba l'homme à terre, alors que la serveuse de l'établissement aidait ce pauvre ère à se relever. Elle posa une mains douce sur le bras de la serveuse pour l'arrêter un instant, avant de la laisser emporter le soûlard.

« Mademoiselle, puis-je vous demander une chope de vôtre meilleure brune, lorsque vous aurez fini avec ce malandrin ? Je vous remercie. »

Le temps de se faire servir, elle ré-ajusta son châle pour dissimuler les racines trop blanches de ses cheveux. Enfin elle poussa un soupir d'aise. La soirée risquait d'être longue...
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Atya
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Date d'inscription : 22/08/2013
Messages : 256
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Apprentie forgeronne
Invocation(s) : Shase
Inventaire : Fiole d'essence de miracle
+ 500 T
Cape d'invisibilité perpétuelle
Inventaire▲

Aventure #21 écrite Sam 31 Aoû - 14:22

*Cours Shase, cours ma renarde de feu* Elle jeta un dernier coup d’œil à la boule de fourrure qui partait vers l’homme en question. S’esquivant entre les gens, échappant aux pieds dangereux qui s’approchaient d’elle. La déité est agile, leur équipe va être impressionnante, sans aucun doute. Elle se retourna et nota que son verre avait diminué en quantité. Elle s’en moquait, elle ne voulait pas le terminer. L’alcool avait déjà commencé à faire effet, elle s’est rendu compte que son corps ne ressentait plus de sensation à la surface de la peau. Il était temps d’arrêter.

Un homme les accosta. Il se présenta sous le nom de Bororo Meslial. Il semblait charmant au premier abord. * Mais que fait-il à m’observer comme cela ? Il me détaille de trop près. J’aime pas ça * Atya se sentie un peu agressée par le regard du jeune homme. Et les paroles qu’il prononça ensuite ne furent pas réellement celles qu’elle attendait. La complimenter sur ses formes après l’avoir autant détaillée ne lui faisait en rien plaisir. Elle commençait même à vouloir s’échapper ou le frapper. La seconde option fleurissait de plus en plus dans son esprit.

Elle écouta l’homme attentivement et dans son dos, elle accrocha ses chaines à son marteau. Elle dut s’y reprendre à plusieurs fois, étant inhibée par l’alcool, elle eut du mal sans regarder ce qu’elle faisait, à fait passer les maillons des chaînes dans les boucles prévues, puis à les bloquer. Ce geste était pourtant un de ceux qu’elle répétait le plus. Bororo continuait de lui parler, Meiro semblait être affairée par un autre personnage bien étrange. La forgeronne espérait tout de même que Meiro restait attentive à son amie, car elle risquait d’avoir besoin d’aide. Cependant, certaines paroles ne tombèrent pas dans l’oubli et fit réagir Atya aussitôt.

« Un parent à moi, un forgeron de Lüh a entendu parler de vous. Il aimerait faire votre connaissance. Pour tout vous dire, il est vieux et recherche un ou une apprentie. Voudriez-vous me suivre ? » Le suivre maintenant ? La nuit était bien avancée, elle se déroulait très bien avec son amie, elle n’avait pas envie de le suivre. De plus, son instinct la prévenait de quelque chose. Mais quoi donc ? Avec Shase partie de l’autre côté de la taverne, elle avait une défense en moins. Et sa présence rassurante aurait peut-être aidé à mieux voir et à éclaircir les choses.

« Il est tard, ma soirée se déroule à merveille, je suis ici avec mon amie, je ne veux pas non plus la laisser seule. Indiquez-moi un moyen de vous contacter et peut-être que nous pourrions aller voir ce membre de votre famille ensemble lorsqu’il fera jour ? J’imagine qu’être réveillé en pleine nuit par une jeune femme demandant un apprentissage ne fait pas plaisir. Peu importe l’importance d’avoir un apprenti, et peu importe la grâce des formes de la jeune femme, en reprenant vos termes, et peu importe si l'on a envie de la rencontrer. Alors en conclusion je redis qu’il vaudrait peut-être mieux attendre demain matin »


Même si elle avait réussi à répondre à l’homme sans trop de soucis, elle sentait encore les effets de ses verres ingérés. Elle ne saurait où et quand, ni même comment, les paroles du guérisseur avaient l'air de sonner faux. Mais son instinct ne pouvait pas la tromper, quelque chose ne lui plaisait guère…
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #22 écrite Mar 3 Sep - 8:40

Loriade, ayant trainé le fauteur de trouble dehors, elle fut rejoint par son patron. Celui-ci lui annonça une bagarre probable et lui demanda de rester derrière le comptoir pendant que lui serait sur le terrain, au service.

Elle regagna donc son nouvel espace de travail et fit couler une pinte pour la jeune femme qui était arrivée quelques instants auparavant et qui lui avait demandé une brune.

Elle la tendit ensuite à son patron qui alla lui servir.

Durant ce temps, Loriade retourna en cuisine pour vérifier les cuissons des viandes et commencer un peu le nettoyage...


HRP: Je vous quitte ici, il y a trop de gens ça va partir n'importe comment sinon ^^. Je ferais éventuellement un dernier post pour constater l'ampleur des dégats ^^
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #23 écrite Mar 3 Sep - 14:15

J'avais bu plus que de raison, je le savais, mon corps commençait à ressentir pleinement les effets de ses verres engloutis bien trop vite. Je remarquais à peine l'arrivée de l'homme et ne retînt (enfin entendit brièvement) que son prénom: Meslial Bororo. Un nom qui ne me disait absolument rien, raison pour laquelle je tentais de me concentrer un peu plus sur leur conversation, fixant sans gène aucune le jeune arrivant. J'évaluais rapidement son âge: Environ 20 ans, à tout casser. Plutot grands, cela aurait pu être un avantage de taille pour lui, s'il était sportif, mais il semblait plutot du genre à gérer les conflits par la parole qu'avec les poings, et à flaner sous un arbre un bouquin dans les mains. M'enfin, après, peut-être me trompais-je? Après tout, je n'était pas assez lucide pour me faire une véritable opinion. J'écoutais leur conversation comprenant le sens global de leur phrases seulement. Quand Atya eut finit, je me permis simplement d'ajouter 'quelques' mots, histoire de couper court à la conversation et surtout à la venue de cet importun.

- "Au cas où, et je dis bien, au cas où... Tu ne l'aurais pas remarqué, cher Mes... Mesli? Messil? Mess... Je sais plus quoi... Bref, cette femme est accompagnée. Elle est également en pleine soirée, dors ici cette nuit et donc ne t'accompagnera nul part!" Déclarais-je sur un ton que j'aurais voulu plus tranchant qu'un rasoir mais qui devait être bien moins coupant au vu de mon état.

Pinçant mes lèvres, je plissais mes yeux tout en continuant de l'observer, le détaillant de la tête au pied. Je reconnu sans peine son anneau, où plutôt il attira mon regard. Je l'avais déjà vu quelques pars... Dans un de mes livres il me semble. Je ne me rappelais malheureusement plus du tout ce qu'il signifiait. Après tout, les bijoux ne m'avaient jamais attirée... Finissant rapidement mon observation, je plantais (ou du moins, tentais) mon regard dans le sien.

- "Donc si tu n'as pas comprise..." Fis-je sur un ton mielleux tout en esquissant un léger rictus. "Ca veut dire que tu peu partir... Tu reviendras demain si tu veux, mais... En attendant.." Continuais-je avant de laisser ma phrase en suspens tout en m'expliquant par un geste qui signifiait: Aller hop, dégage, cou-couches panier.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Membres
Meslial Bororo
avatar


▼Afficher le Profil▼
Date d'inscription : 25/08/2013
Messages : 92
Liens vers la fiche :
Métier : Apprenti guérisseur
Invocation(s) : Mama (Imaq)
Inventaire▲

Aventure #24 écrite Jeu 5 Sep - 12:16

Meslial avait tout de suite trouvé quoi dire au sujet d'une rencontre aussi tardive. Cette vitesse d'esprit et cette imagination, il pensa qu'il la devait à tous les livres qu'il avait lu. Dans sa tête devait se trouvait un millier de situations possédant chacune plusieurs solutions. Le tout était de les ressortit au moment opportun.

Le problème venait de sa timidité avec les femmes. Il n'y aurait eu que la forgeronne au bar, il se serait senti assez en confiance pour tenter de glisser la poudre dans un verre, offrant ainsi une tournée en signe de paix et de venue pacifique. Mais l'autre femme qui accompagnait Atya l'effrayait.

« Et bien, c'est à dire que, en fait- »

Il ferma les yeux et respira un grand coup. Il n'avait aucune raison de se sentir diminuer. Il n'avait rien à prouver. Il n'avait pas à avoir peur. Il n'avait qu'une seule vie et cette dernière devenait riche et intéressante en fonction des fréquentations. Rassérénée par son monologue mentale, il reprit :

« Voyez-vous mesdemoiselles, mon oncle est une personne quelque peu excentrique. Il est incapable de dormir la nuit. C'est pour cela que l'heure est excellente pour aller lui rendre visite. Attendre la matinée signifierait aller le réveiller au tout début de son cycle de sommeil. Et j'ai appris à mes dépens à ne plus le faire. »

Un sourire charmeur s'afficha sur son visage tandis que ses yeux se fermaient et que sa main allait gratter l'arrière de sa tête, juste à la lisière de son chapeau qui bougea sous l'action.

« Voyez-vous, cet arc que je porte dans mon dos est une mesure de défense contre mon oncle ! Ah ah ! »

Plus tard, lorsqu'il repenserait à cette soirée, il chercherait longtemps à comprendre comment il avait pu faire une blague devant deux jolies jeunes femmes. Probablement sa libido qui se réveillait tardivement...

Meslial se tourna vers la compagnonne agressive d'Atya qui l'avait observé en tout sens et plusieurs fois.

« Je me permets d'insister. Mon oncle est une personne qui ne sort que très rarement de chez soi. Son métier est devenu sa vie. Il possède de plus en plus de mal à sortir marcher une heure sous les arbres. Tenir un repas entier est devenu impossible pour lui. Il dit posséder si peu de temps et avoir tellement de travaux à faire, tellement de beautés à forger. »

Un coup d’œil lui permit de découvrir que Mama se trouvait non loin de lui. Rassuré par sa présence maternelle, il continua :

*Qu'est-ce que je suis bavard aujourd'hui ! *

« De plus, étant un jeune guérisseur de la famille Bororo, je dois très prochainement partir hors de l'enceinte de la ville de Lüh. C'est de ma formation et de mon avenir que dépend mon voyage d'initiation. »

Tout en disant cela, il avait inconsciemment joué avec son anneau représentant le serpent se mordant sa propre queue : l'Ouroboros.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #25 écrite Dim 8 Sep - 17:24

Pensant qu'il allait partir sans faire de tapage, mon sang ne fit qu'un tour lorsque je vis sa bouche s'entrouvrir pour laisser échapper quelques mots hésitant. Son hésitation m'amusa quelques peu, me calmant instantanément. Un grand timide, comme c'est mignon!?! Après un court temps de silence, il reprit avec comme un certain... Entrain. Mordillant ma lèvre je m'astreignais au silence tout en l'observant dans chacun de ses mouvements de faciès, tout en buvant une petite gorgé de temps à autre distraitement. Etait-il sérieux? Ou mentait-il sans vergogne? Son allusion à son arc me fit rire malgré moi. Etait-il stupide au point de croire que je goberais un mensonge aussi grossier? Puis il parla cette fois-ci à Atya, expliquant la beauté des armes que son oncle forgeait et (je le pris ainsi) quelle chance elle aurait de travailler avec lui, tout en ce permettant d'insister pour qu'elle le suive ce soir même. Son histoire ne tenait pas debout. Ayant forgé moi-même mes armes, je savais parfaitement que le jour était le meilleur moment pour forgé les plus belles armes. La nuit, on ne voit pas assez, même avec une cinquantaine de lampe torche pour éclairer. La flamme est bien trop vacillante pour qu'on y voit assez... Enfin, il se présenta, de façon plus complète.

- "Bororo... L'ouroboros... Mais oui! Je m'en rappel! Voila eeenfiiiin quelques chose de vrai dans tout ces conneries que tu viens là de nous débiter, très cher!" M'exclamais-je en éclatant de ce rire cristallin sortit du plus profond de ma gorge, du plus profond de mes tripes. "Tu manies le mensonge aussi bien que moi je tien l'alcool!" Continuais-je en souriant de toute mes dents. "On ne forge pas la nuit, tu sais? Et si ton oncle forge la nuit, alors ses armes doivent être de bien piètre qualité!" M'exclamais-je.

Posant un coude sur la table et plaçant une main sous mon menton, je me rapprochais de lui tout en arborant une expression qui se voulu charmeuse.

- "Alors, dis-moi tout beau gosse... Comment la connais-tu? Mais surtout, que lui veux-tu vraiment?" Le questionnais-je.

Me levant brusquement, je m'exclamais comme prise d'une idée soudaine.  

- "Ah! Une bonne assiette de charcuterie tavernier! Et un bon grand verre de ton alcool le plus fort!
Au nom de monsieur!"


Désignant monsieur comme étant notre charmant invité, je me rassis avec la grâce d'une vache.

- "Bah quoi? Ça creuse de boire!" M'exclamais-je en riant avant de m'amuser avec une de mes lames, la faisant voler au dessus de ma tête, testant ma dextérité sous l'emprise de l'alcool.

Quelle chance il avait... La boisson m'avait bien attaquée et quand j'ai bu, je suis joyeuse. En d'autre temps, je l'aurais menacé, ou encore torturé jusqu'à ce qu'il me livre tout ses secrets mais voila, ce vieil homme avait vraiment réussi à me faire voir la vie d'une autre manière!
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

A boire !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Il ne faut pas boire de sang.
» Manger et boire restent un luxe pour la grande majorite!
» Boire ou tricher, il faut choisir [PV]
» Pouttrer du PNJ et boire du castor.
» il y a pas à dire, être majeur et boire de l'alcool c'est le pied [pv Karin Alamaba]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Lüh :: Lieux de Divertissement :: La Taverne-