Blondes, blonds, je vous comprends !

Partagez | .
 

 Blondes, blonds, je vous comprends !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Animateur
Simon De Camina
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : Shingeki no Bahamut
Date d'inscription : 18/07/2016
Messages : 282
Double Compte : Q'loth
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Aventurier
Invocation(s) : Minarîa
Inventaire :
A la ceinture:
 

Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #1 écrite Jeu 7 Sep - 15:33


Une petite semaine s'était écoulée depuis que Simon était rentré de son épreuve au temple du feu. A son retour, ses parents s'étaient affolés devant son état pitoyable et sa tenue en lambeau. La fatigue accumulée par Simon ne lui avait pas donné la force de les faire taire et c'est sans vergogne qu'i s'était endormi sur le tapis de l'entrée, la tête plongée dans les motifs sobres de la décoration.
Il avait dormi toute la journée du lendemain, éreinté, sous la garde clémente et inquiète de son invocation. Un vague souvenir de lui avoir ordonné de le laisser dormir surgissait dans sa mémoire inexacte, entre deux souvenirs de rêves agréables.
Il avait son invocation. Il était allé la recenser dès son réveil afin de ne pas causer de soucis à sa famille ni à ses projets futurs. Minarîa. Un sourire resplendissait sur les traits du jeune homme à la fierté débordante. Après presque cinq jours passés avec elle, il était prêt pour la suite.

Le printemps était arrivé avec de fraîches températures et c'est sous une épaisse cape brodée aux couleurs des De Camina qu'il s'aventura dans les rues de Lüh. Jaune et indigo, deux couleurs tape à l’œil qu'il était difficile de manquer dans la foule.
Il avait demandé à Minarîa de se familiariser avec les lieux, la laissant seule se promener dans la capitale afin qu'elle s'y sente chez elle. Ils avaient déjà fait une visite guidés tous les deux durant la convalescence du jeune héros et il la mettait aujourd'hui au défi de se débrouiller seule pendant un temps donné.

Pendant ce temps, Simon se promenait également à la recherche de la mystérieuse Yulia de ses souvenirs d'enfance. Un héros, une donzelle, et des compagnons ; c'étaient ses projets. Il était le héros, savait qui était sa donzelle, il ne lui manquait plus que les compagnons !
Après avoir fouillé longuement et vainement les quartiers nobles à la recherche de sa belle, ses pas le guidèrent dans les vastes rues de Lüh, vagabondant en quête d'un faciès rêvé. Littéralement rêvé ; après tout, Simon menait sa vie suivant ses rêves de grandeur et d'espoir !
C'est donc à force d'errance qu'il tomba sur une personne au visage lui rappelant ses épopées nocturnes. Le cri qu'il poussa venait du cœur, comme un pirate qui tomberait sur un trésor sans s'y attendre. Les yeux écarquillés, se retenant difficilement de pointer du doigt sa trouvaille, il accourut vers la demoiselle sans prendre garde au vent qui lui fouettait le visage.

"WOOOOAH ! Bonjour !"

D'un coup silencieux, il se planta devant la jeune femme, les deux bras verrouillés dans son dos comme s'il s'abstenait de la toucher. Un sourire angélique sur les lèvres, des étoiles pleins les yeux, il dévorait le visage de la jeune femme du regard.


CLIQUEZ ICI:
 

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Membres
Oblivion El'Galas
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : "Saber" by Kuvshinov-Ilya
Date d'inscription : 01/09/2017
Messages : 47
Double Compte : Serindë
Métier : Garde Doré
Inventaire : - Son armure en plaques (+5 endurance)

- Sa claymore (+8 force) (+3 tranchant +3 résistance +2 maniabilité)

- une dague dans sa botte droite (+3 force) (+1 tranchant +1 résistance +1 maniabilité)
- 1000T dans une bourse
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Ven 8 Sep - 8:08

Oblivion avait reçu l’ordre de son supérieur d’aller faire le tour du tableau d’affichage pour voir quels genre d'individus ou de monstres pouvaient être un danger pour la sécurité extérieure de Lüh. Chaque jour c’était un Garde différent qui s’y collait car le chemin était long depuis la Garnison Dorée jusqu’à la taverne principale de la ville, qui avait la primeur des nouvelles quêtes ou avis de recherche.
Certains Gardes essayaient de convaincre les palefreniers de leur prêter un variquan pour que la corvée soit plus vite effectuée, d’autres, comme la jeune femme, préferaient au contraire y aller à pied et prendre un peu plus de temps qu’il n’en fallait pour faire l’aller-retour.
Les hauts-gradés de la Garde étaient enclins à laisser leurs subalternes flâner un peu à l’occasion de cette pêche aux infos car cela permettait aux combattants d’élite de se montrer, de prouver qu’ils étaient toujours là et actifs, contrairement à ce que la rumeur prétendait.

Voilà donc Oblivion qui descend tranquillement l’avenue qui relie la Garnison à la Taverne, tout en armure, son épée ouvragée dans son fourreau battant sa hanche au rythme de ses pas.
Elle n’affichait pas un visage patibulaire comme les autres pour faire les gros durs mais plutôt une expression sereine de bien-être. Elle salua poliment les commerçants avec qui elle a déjà eu affaire ou qu’elle connaissait de longue date grâce à ses parents, s’arrêta une seconde pour regarder les étals, bref, elle faisait sa vie, elle était contente, elle profitait de cette petite sortie officielle.

Elle était penchée sur un étal de fleur, quand, ayant une liste de graines appropriées pour un cadeau à sa mère elle se redressa finalement. Elle se retourna pour reprendre sa route - elle était en mission quand même - quand une exclamation devant elle la fit se stopper d'un seul coup, surprise, sur ses gardes.
Devant elle se tenait un jeune homme, plus jeune qu’elle, et aussi fin. Il affichait un air béat en la regardant, bras dans le dos, sans un mot de plus que “bonjour”.
Perplexe, Oblivion ne sut pas trop quoi faire dans un premier temps. Etait-ce bien elle qu’il regardait comme ça ? Elle lutta contre l’envie irrépressible de jeter un coup d’oeil par dessus son épaule pour vérifier qu’il n’y avait rien derrière elle. Elle savait qu’il n’y avait rien.

Elle prit alors le temps de le détailler d’un oeil critique. Il portait de beaux vêtements d’excellente qualité. C’était donc un noble ou le riche fils de quelqu’un. Peut-être même qu’il était juste riche lui-même après tout.
Toujours autant perplexe elle continuait de le considérer sans un mot quand un éclair de génie tinta sous sa tignasse blonde. Il était peut-être mentalement différent ?
Il n’y avait bien que cette explication logique pour justifier cet air béat et cette exclamation de joie étrange…
La jeune femme se mit donc à regarder par-dessus la tête du jeune homme, cherchant un adulte qui aurait pu être de sa famille ou en train de le chercher. Elle doutait en effet qu’un jeune homme déficient mental puisse se balader tout seul en ville.
Mais elle ne vit personne.

De plus en plus perplexe, elle regarda à nous le jeune qui n’avait pas bougé et soupira, blasée. Pourquoi fallait-il que ça lui arrive à elle ? Il devait être perdu et elle allait devoir remuer ciel et terre pour trouver à quelle famille appartenait ce jeune homme avec sa cape aux couleurs criardes. Génial.
Le pire c’est qu’elle allait sûrement se mettre en retard et qu’elle allait ensuite devoir justifier son absence prolongée à ses supérieurs. Encore plus génial.
Elle finit donc après de longues minutes de silence qui était passé de perplexe à presque glacial, par demander toutefois de manière polie :

“Bonjour. En quoi puis-je vous aider Monsieur …?”

Le ton interrogatif de sa fin de phrase sous-entendait une réponse sur l’identité du jeune ahuri, ce qui permettrait peut-être à Oblivion de la mettre sur une piste et de remettre ce déséquilibré entre de bonnes mains rapidement - et s’éviter ainsi des ennuis.


▲ Succès ▲


Dernière édition par Oblivion El'Galas le Sam 7 Oct - 23:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Animateur
Simon De Camina
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : Shingeki no Bahamut
Date d'inscription : 18/07/2016
Messages : 282
Double Compte : Q'loth
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Aventurier
Invocation(s) : Minarîa
Inventaire :
A la ceinture:
 

Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #3 écrite Ven 8 Sep - 9:15


Elle avait parlé sèchement. Rien n'affola Simon qui redescendit légèrement sur terre afin d'agir comme un humain presque normal ; cela ne suffit en revanche pas à faire disparaître totalement l'insistant regard du jeune blondinet qui n'arrivait, malgré lui, pas à se défaire de l'objet de ses convoitises.
Une voix rapide et semblable à celles des jeunes qui ont du mal à se contrôler, il continua le dialogue de la Garde interloquée.

"De Camina. Simon. De Camina."

Pause. Il ne savait pas vraiment comment formuler son désir ardent, empreint d'une passion propre aux gens de son âge. La fougue et l'entrain de combattre pour son idéal en compagnie de cette personne à la stature faite pour la bataille lui enivrait le cerveau.
Une longue inspiration accompagna le silence et le soupir de bien être qui le précéda n'avait rien de feint. Une voix plus posée mais presque hésitante poursuivit, cherchant encore comment mettre de l'ordre dans les idées de leur propriétaire.

"Je... Trouve que vous faite très bien votre travail. Et... Je pense que vous êtes un très bon élément !"

Un réplique imparfaite du salut de la garde ponctua ses éloges mais pas l'ombre d'une seconde ne s'écoula avant que les mots surviennent de nouveau.

"Du coup j'aimerais savoir quand est-ce qu'on pourrait parler en privé tous les deux parce que je trouve que ça serait vraiment génial de mettre à profit nos compétences martiales dans une cause bien plus noble et juste-... Qui bénéficiera toujours au peuple de Lüh bien évidemment !"

Déblatérant son monologue sans respirer, Simon se sentit tout de même forcé de rajouter la dernière précision, sentant que la phrase sonnait encore plus bizarrement sans cela.
Raide comme un piquet, rougissant après coup en notant le côté incongru de sa demande, le jeune noble souhaitait dès à présent revenir dans le passé et changer ce qui avait été fait. Ou pas. Après tout... La chance sourit aux audacieux, n'est-ce pas ?


CLIQUEZ ICI:
 

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Membres
Oblivion El'Galas
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : "Saber" by Kuvshinov-Ilya
Date d'inscription : 01/09/2017
Messages : 47
Double Compte : Serindë
Métier : Garde Doré
Inventaire : - Son armure en plaques (+5 endurance)

- Sa claymore (+8 force) (+3 tranchant +3 résistance +2 maniabilité)

- une dague dans sa botte droite (+3 force) (+1 tranchant +1 résistance +1 maniabilité)
- 1000T dans une bourse
Inventaire▲

Aventure #4 écrite Sam 9 Sep - 12:36

Oblivion eut la satisfaction d’obtenir la réponse à sa question et de voir le visage de son interlocuteur reprendre une certaine normalité. De Camina ? Il était donc noble. Moyennement noble, comte ou vicomte, elle ne se souvenait plus du rang de cette famille. Et il ne lui semblait pas que les De Camina étaient réputés pour avoir un fils ahuri.
Fronçant les sourcils, Oblivion s’apprêtait à prendre congé poliment mais résolument et à partir quand sa tentative fut tuée dans l’oeuf. Un compliment fusa, hésitant mais dit avec une certaine conviction qui accentua un peu plus le malaise de la jeune femme.

“Euh merci. Je suppose.”

Oblivion doutait fortement du fait que l’adolescent l’est réellement vu en action. Mais mieux valait ne pas se lancer dans ce genre de débat qui risquait de prendre une tournure plus qu’exaspérante. Et puis elle restait malgré tout fille de bourgeois et bien élevée.

Mais quand il lui fit sa proposition carrément suspicieuse, tout ce qui restait de la patience d’Oblivion s’évapora comme neige au soleil. Mettant un poing ganté sur une hanche et enfonçant l’autre dans la poitrine de Simon, elle répondit d’une voix polaire :

“Vous vous payez ma tête c’est ça ? Je fais partie de la Garde Dorée, il n’y a qu’à eux que je dois ma fidélité et mon épée. Maintenant au revoir, bonne journée.”

Et ni une ni deux, elle le dépassa et reprit sa route dans la rue vers la taverne au pas martial de la Garde, sans se retourner. Elle n’avait pas de temps à perdre avec cette espèce d’énergumène.
Visiblement il n’était pas ahuri -quoique peut-être un peu- mais il était indéniablement bizarre. Et elle avait déjà du mal à gérer les gens normaux, c’était pas pour s’encombrer avec des idiots.
Il avait l’air de pouvoir rentrer chez lui sans encombre, tant mieux, elle pouvait l’abandonner sans remords.

Arrivée à la taverne, elle se dirigea vers le tableau d’affichage et arracha toutes les nouvelles feuilles présentes pour les emporter. Ce jour-là, elles étaient toutes en double car l’aubergiste savait qu’un Garde Doré allait passer.
Elle raya dans son carnet toutes les quêtes qui n’étaient plus affichées, impliquant par-là qu’elles avaient été complétées.
Ayant finalement accompli sa mission elle s'apprêtait à repartir. Dans son esprit, Simon n’était plus qu’un vague désagrément momentané.


▲ Succès ▲


Dernière édition par Oblivion El'Galas le Sam 7 Oct - 23:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Animateur
Simon De Camina
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : Shingeki no Bahamut
Date d'inscription : 18/07/2016
Messages : 282
Double Compte : Q'loth
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Aventurier
Invocation(s) : Minarîa
Inventaire :
A la ceinture:
 

Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #5 écrite Lun 11 Sep - 10:40

Zut, elle avait pris peur. Normal, en même temps. Oups, ça allait être difficile de rattraper le coup après ça. Du moins, s'il voulait s'assurer de l'avoir dans la poche maintenant.
Les lèvres pincées comme un enfant qui vient de faire une petite bêtise, le jeune noble la regarde partir sans insister. Une petite bêtise pour une petite victoire, ça restait une action rentable. Pourquoi victoire ? Il l'avait choquée. La seule mauvaise publicité est celle qui ne se voit pas, n'est-ce pas ? Elle allait forcément penser à leur rencontre de nombreuses fois.

Soupirant tout en haussant lentement les épaules, le blond à la rapière attendit que la garde soit hors de son champ de vision pour s'étirer longuement en baillant.

*Aaaah... Dommage. Et en même temps, ça serait trop facile de gagner sa confiance si rapidement ! Ne t'inquiète pas, partenaire, je me montrerai digne de tes exigences !*

Partant dans la direction opposée, Simon contourna le pâté de maison pour aller à la taverne tout en se dégourdissant un peu les jambes. C'est alors qu'en tournant à l'angle du bâtiment, il remarqua de nouveau la donzelle de ses rêves qui en sortait avec tout un tas de papiers. Des affiches ? Un carnet ? Simon pencha la tête d'un air interrogateur, se dirigeant à pas de loup vers la pauvre jeune femme.
Il ne connaissait pas son métier. Il ne connaissait rien d'elle, tout simplement, au sens large du terme.

S'éclaircissant doucement la gorge avant de parler, le stalker malgré lui toqua sur l'épaulette de l'armure avant de reprendre la parole d'une voix douce et teintée de curiosité.

"Heum... Pardon pour tout à l'heure..."

Pause. La transition entre les deux sujets était peu évidente et le silence permit de simplifier le changement de sujet.

"Ça vous dérangerait... De m'expliquer... Enfin... Me dire... En quoi ça consiste..?"

Les sourcils arqués d'incompréhension, le chétif adulte pointa timidement du doigt les affaires de la combattante en faisant des petits moulinets du poignet pour en désigner le tout. Aucune malveillance mais toujours une pointe de décalage entre lui et la réalité. Ses appuis étaient bas, comme s'il s'attendait à se faire frapper ou à fuir pour une raison quelconque. Son autre main soulevait légèrement sa cape dans son dos afin qu'elle ne le gène pas dans ses prochaines manœuvres.
Sil elle venait à penser qu'il l'avait suivie et que les chances de s'expliquer étaient nulles, le pire serait à envisager et il était prêt à réagir.


CLIQUEZ ICI:
 

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Membres
Oblivion El'Galas
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : "Saber" by Kuvshinov-Ilya
Date d'inscription : 01/09/2017
Messages : 47
Double Compte : Serindë
Métier : Garde Doré
Inventaire : - Son armure en plaques (+5 endurance)

- Sa claymore (+8 force) (+3 tranchant +3 résistance +2 maniabilité)

- une dague dans sa botte droite (+3 force) (+1 tranchant +1 résistance +1 maniabilité)
- 1000T dans une bourse
Inventaire▲

Aventure #6 écrite Mer 20 Sep - 23:10

Oblivion sursauta et se retourna en se retenant à grand peine de mettre une claque au jeune stalker qui venait de la retrouver. Après tout, il s’était excusé. Elle ne pouvait décemment pas lui en mettre une en retour. Ce n’était pas correct et elle avait une image à conserver.

Quand son interlocuteur lui demanda de lui expliquer en quoi consistait son métier de Garde Dorée, Oblivion vit rouge et envoya tous ses bons principes aux oubliettes. Alors elle avait vu juste quand elle l’avait accusé de lui faire des compliments sans savoir ! C’était tellement évident qu’il se payait sa tête !
Il voulait savoir de quoi était faite sa vocation ? Elle allait lui montrer !

Ulcérée, elle fourra sans un mot ses affaires dans sa bourse et lui fit signe de la suivre. Marchant du même pas, quoiqu’un peu plus enragé que précédemment, elle se dirigea vers une ruelle un peu à l’écart de la taverne et se retourna, dégainant par la même sa rapière. S’adressant au jeune opportun, elle s’exclama :

“Dégaine ! Je vais te montrer en quoi consiste ma vocation !”

Oblivion était en colère de se faire prendre pour une idiote. Mais la véritable raison de cet énervement demeurait plus ou moins inconnu. Etait-ce l’insouciance du jeune homme qui l’agaçait ou bien son entêtement à ne pas vouloir la laisser tranquille pour une fois qu’elle avait un moment à elle loin de ses parents, de son cousin ou de ses camarades -certes sympathiques mais parfois extrêmement lourdauds- ? Impossible de le savoir mais pour le moment, elle s’en fichait comme d’une guigne.

Toisant l’impudent en face d’elle, elle attendit qu’il se décide.

“Je ne suis plus d’humeur à faire des efforts De Camina. Je connais votre père, il à l’air d’être un bon sergent. Mais vous, plus le temps passe et plus j’ai envie de vous flanquer une rouste qui vous fera peut-être renoncer à me suivre comme ça. Maintenant ramenez-vous et finissons-en.”


Elle avait tout son attirail de mission, ce qui n’allait pas lui simplifier la tâche. Il allait falloir qu’elle fasse vite sous peine de s’épuiser à corriger cet ahuri. Mais la ruelle qu’elle avait choisie était tout de même assez large pour lui permettre de faire ses moulinets bras tendu sans être gênée.

Elle avait vu son épée à lui mais elle doutait qu’un nobliau engoncer dans les surcouches de vêtements qu’il avait puisse être d’une quelconque efficacité au combat. C’était sûrement une arme d'apparat, d’esbrouffe. Elle doutait sérieusement des capacités de Simon à se battre correctement. Aussi, même énervée, elle se promit de ne pas y aller trop fort. Il avait l’air si chétif qu’elle pourrait l’envoyer à l’hospice avant même d’avoir eut le temps de dire “ouf” !

Se mettant en position de garde, elle fixa son regard sur son adversaire, tout à son combat à venir.


▲ Succès ▲


Dernière édition par Oblivion El'Galas le Sam 7 Oct - 23:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Animateur
Simon De Camina
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : Shingeki no Bahamut
Date d'inscription : 18/07/2016
Messages : 282
Double Compte : Q'loth
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Aventurier
Invocation(s) : Minarîa
Inventaire :
A la ceinture:
 

Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #7 écrite Jeu 21 Sep - 11:20


On pouvait dire que la jeune femme avait le sang chaud en plus de s'être levée du mauvais pied. Pour le coup, il avait beau chercher, le petit noble avait du mal à voir pourquoi la garde s'était enflammée d'un coup. Sans doute était-ce "cette période" du mois dont parlaient tant les jeunes couples ?
Il l'avait au début suivi sans broncher, calmement quoi que pressant l'allure pour rester à sa hauteur, mais lorsqu'elle dégaina, le premier réflexe du blond fut de lever les bras à hauteur du torse, les coudes plantés contre ses hanches, en signe de non-agression. De cette façon, il serait aisé pour lui de dégainer sa rapière ou sa dague pour se défendre.
Le pensées fusaient dans son esprit. Pourquoi l'attaquer ? N'était-ce pas problématique pour une garde de s'en prendre à ceux qu'elle devait protéger, dans l'enceinte même de la ville qui plus est ? Était-elle vraiment Garde Dorée ? Avait-il mis le nez dans de sombres affaires qui ne devaient pas être découvertes ?
Si elle connaissait son père ainsi que son grade, il était plus plausible qu'elle soit ce qu'elle disait. Était-elle juste une femme impétueuse qui ne parvenait à s'exprimer autrement que par la violence ? Il faudrait qu'il adapte ses plans s'il voyageait avec elle. Il serait dangereux qu'elle compromette malencontreusement quelques arrangements diplomatiques.

D'une voix prudente, Simon s'adressa à l'improvisée truande.

"Vous me voyez désolé d'apprendre que mon faciès ne vous revient pas. Quand je demandais quelques pistes sur votre métier, il n'était peut être pas clair que je parlais du côté administratif... Je ne vais pas mentir, je suis déjà suffisamment familier avec l'aspect combattant de la Garde Dorée."

Reculant légèrement pour essayer d'éviter un combat inutile, le jeune héros tenta de gagner à nouveau du temps pour s'extirper de cette ruelle un peu trop imperceptible.

"Si vous voulez me... "Rouster", je vous dirais bien qu'avec des armes en bois ou au poing, il serait davantage envisageable pour moi de parler de combat amical entre deux membres d'une même faction... Il en va aussi de votre intérêt, cela va sans dire. Vos supérieurs n'aimeraient pas avoir à vous sanctionner pour une simple erreur de jugement, je suppose. Même si je garde le silence, je doute en revanche que ce soit le cas de ma famille s'ils me voient revenir avec de nouvelles blessures alors que je suis toujours convalescent. Sans parler qu'il serait bien plus profitable pour tout le monde de maquiller ça en entrainement ! Vous éduquez un petit noble et j'apprends d'un membre efficient de la célèbre Garde Dorée ! Quel prestige !"

La noyer sous un flot continu de paroles vraies bien que superflues semblait le seul moyen de gagner assez de temps. Elle le couperait sans doute dans son monologue, mais au moins avait-il l'intention d'éviter les effusions de sang inutiles. Et puis bon, un entrainement contre une blonde fougueuse... Ça ne lui était décidément pas étranger, comme concept.


CLIQUEZ ICI:
 

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Membres
Oblivion El'Galas
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : "Saber" by Kuvshinov-Ilya
Date d'inscription : 01/09/2017
Messages : 47
Double Compte : Serindë
Métier : Garde Doré
Inventaire : - Son armure en plaques (+5 endurance)

- Sa claymore (+8 force) (+3 tranchant +3 résistance +2 maniabilité)

- une dague dans sa botte droite (+3 force) (+1 tranchant +1 résistance +1 maniabilité)
- 1000T dans une bourse
Inventaire▲

Aventure #8 écrite Mar 26 Sep - 7:50

Oblivion fixait le jeune homme d’un air critique. Quand il se débina, car c’était exactement ça, elle oscilla entre engager le combat sans un mot de plus, afficher un air suffisant et condescendant car visiblement elle avait gagné d’office ou soupirer longuement.
Elle choisit la troisième option.
Posant la pointe de son épée par terre sans la rengainer, elle le toisa encore un moment sans mot dire, le laissant patiemment parler. Après qu’il eut finit, elle laissa encore passer une longue minute avant de répondre sur un ton glacial.

“Vous parliez du côté administratif. N’importe quoi. Nous sommes des soldats. Vous m’avez prise pour une secrétaire ou bien ? Vous esquivez le combat tout simplement.”

Elle s’approcha tout en rengainant et se mit à lui tourner autour, comme un parent qui gronderait son enfant ou un officier mécontent des services de ses hommes. Elle avait aperçu depuis longtemps son épée et la main qui avait écarté la cape, prête à tout.
Cela avait suffit, quand sa hargne s’était calmée, à faire reconsidérer à Oblivion son point de vue sur le gringalet qu’elle observait maintenant sous toutes les coutures.

Vêtements amples et criards, on avait tendance à s’arrêter à leur vilaine couleur et à son visage fin, comme elle l’avait elle-même fait, elle devait se l’avouer. Mais le comportement qu’il avait eut à l’auberge, sur ses gardes, et le flot de paroles qu’il débitait maintenant n’avaient sans doute qu’un seul but : se protéger. Mais alors, qu’est-ce qu’il cachait ?
Un instant il semblait prêt à se défendre à coup d’épée et l’instant d’après il faisait tout pour éviter la confrontation.
Puis il mentionna une convalescence. C’était donc ça. Il était blessé, sans doute après avoir agacé quelqu’un de moins conciliant qu’elle, et il avait terminé dans un sale état. Oblivion s’autorisa finalement un petit sourire narquois, amusée de voir qu’elle n’était visiblement pas la seule à vouloir lui mettre sa main dans la figure.

“Je ne me bats jamais avec des armes en bois, plus depuis au moins dix ans. Je pense que c’est aussi votre cas. Vous êtes bizarre. Un instant vous semblez prêt à défendre votre vie arme au poing et après vous me saoulez avec votre litanie. Difficile alors de savoir ce que vous feriez après avoir perdu. Si vous perdez.”

Oblivion n’avait pas honte d’avouer que parfois il lui arrivait de perdre. Et plus le temps passait, plus elle révisait son jugement sur l’adolescent. A bien y regarder de plus près, sa posture restait défensive, prête au combat si d’aventure elle avait décidé de passer outre sa flopée de mots pour l’attaquer sans attendre.

“Et je ne me fais pas trop de soucis pour ma hiérarchie, j’aurais toujours pu bricoler quelqu’excuse, avançant que par exemple, vous me retardiez trop pour ma mission et qu’il fallait donc que j’agisse avec violence puisque simplement vous envoyer paitre ne semble pas suffire.”

Oblivion haussa un sourcil qui semblait dire : “n’est-ce pas ?”.
Malgré tout elle ne savait plus trop comment agir. Elle recula et lui fit face, croisant les bras. Un dernier coup d’oeil d’ensemble et elle conclut avec un autre long soupir.

“Ah et le prestige, je le gagnerais à la seule force de mes mains. Pas en enseignant à un fils de noble qui à la langue trop bien pendue et la forme trop entamée.”

Secouant la tête, elle finit par annoncer, toujours vaguement mécontente et la voix pas plus chaleureuse.

“Cependant si vous comptez “mettre à profit mes compétences martiales dans une cause bien plus noble et juste” que la Garde Dorée, nous pourrons bien trouver à faire quelque mission ensemble. Quoique le titre de votre père ne vous permette pas vraiment de faire appel à mes services. Ce qui clôt visiblement cette discussion.”


▲ Succès ▲


Dernière édition par Oblivion El'Galas le Sam 7 Oct - 23:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Animateur
Simon De Camina
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : Shingeki no Bahamut
Date d'inscription : 18/07/2016
Messages : 282
Double Compte : Q'loth
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Aventurier
Invocation(s) : Minarîa
Inventaire :
A la ceinture:
 

Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #9 écrite Mar 26 Sep - 11:15

Simon était mitigé quant à la menace que représentait la blonde. Dangereuse et spontanée, oui, elle l'était, mais elle semblait en plus de cela relativement imbue de sa personne et victime d'un certain excès de confiance. Tant mieux, ça permettait de calmer les tensions.
Il lui semblait pourtant, à son grand regret, que la blonde en question ne saisissait pas l'essence de ses propos. Agresser le fils d'un comte, convalescent, qui est réputé en ville pour aider la veuve et l'orphelin, en prétextant qu'il était gênant, même avec de la bonne volonté il y avait peu de chance que ça passe.
De même pour la suite, bien qu'il ne se souvenait plus de tout ce qui avait été dit, il expliqua le fond de sa pensée sans pour autant baisser sa garde.

"S'il m'avait suffi d'un membre de la Garde Dorée, je me serais déjà dirigé vers un des contacts de mon père. De plus, je pense que le destin ne m'aurait pas conduit au même endroit que vous deux fois de suite s'il n'y avait pas là un signe. C'est vous que je viens chercher, ça, j'en suis convaincu. S'il vous faut une mise à l'épreuve pour en être sûre, je suis prêt à montrer ma détermination mais je pense que même sans cela, le destin nous réunira où que nous soyons."

Il ne riait plus. Son sourire si jovial avait laissé place à un regard sévère et à une expression fataliste propre à ceux qui vivent toute leur vie pour une grande cause.
En considérant la femme soldat d'un autre œil, il revint sur sa décision précédente et annonça à haute voix jusqu'où il était prêt à aller.

"Un combat réel à l'arme serait-il suffisant ? Peut être un duel avec nos invocations serait plus adapté ? Ou alors, dans l'intérêt de Lüh, voudriez vous que je réalise une quête ou une chasse en particulier ? Si vous voulez faire de moi un chasseur de prime pour que vous m’octroyiez ensuite votre confiance, je suis même prêt à vous ramener la tête de votre choix. Car c'est notre destin."

La véhémence rivalisait avec le calme de sa voix. Il avait le ton de celui qui n'abandonne pas et qui ne ment pas sur ses capacités. Guidé par le destin, ses missions ne pouvaient échouer. Qu'elle lui demande la plus ingrate tâche ou la plus difficile, son sort resterait le même.


CLIQUEZ ICI:
 

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Membres
Oblivion El'Galas
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : "Saber" by Kuvshinov-Ilya
Date d'inscription : 01/09/2017
Messages : 47
Double Compte : Serindë
Métier : Garde Doré
Inventaire : - Son armure en plaques (+5 endurance)

- Sa claymore (+8 force) (+3 tranchant +3 résistance +2 maniabilité)

- une dague dans sa botte droite (+3 force) (+1 tranchant +1 résistance +1 maniabilité)
- 1000T dans une bourse
Inventaire▲

Aventure #10 écrite Dim 1 Oct - 17:48

Plus le temps passait et plus Oblivion se sentait perdre pied dans cette conversation. Et elle avait horreur de ça. La conviction du jeune quand au fait que leur rencontre était prédéterminée trouvait un écho lointain dans ses croyances et elle n’aimait pas ça. Elle n’appréciait pas qu’un inconnu vienne comme ça, lui clamer que leur rencontre était le résultat de leur Destinée car la jeune femme ne pouvait nier que les arguments de Simon se tenaient.
Si effectivement il disait vrai, et qu’il n’avait pas fait exprès de la chercher, ils s’étaient croisés deux fois en moins d’une heure, totalement par hasard. Décidément le Destin avait un sens de l’humour bien particulier de lui coller aux basques cet énergumène agaçant. Les Quatre savaient pourtant qu’elle n’avait pas un capital patience très élevé.

Quand il lui proposa de l’envoyer faire une quête pour lui prouver sa bonne fois, la jeune femme secoua la tête en se déridant un peu. Posant une main sur une hanche, elle secoua l’autre d’un air désabusé, répondant presque gentiment.

“Je suis censée faire ce genre de quêtes, c’est mon travail de répondre aux attentes des gens pour qu’ils se sentent en sécurité quand ils sortent de Lüh. Je ne peux, ni ne veux, pas vous donner ce genre de corvée. C’est mon boulot.”

Se faisant, elle avait sorti les fameuses quêtes qu’elle avait ramassé à l’auberge et les agita vaguement sous le nez du noble pour bien se faire comprendre. Et tout en parlant, elle prit conscience que les envies de purification du monde de Simon étaient étrangement proches du but ultime de la Garde Dorée, à savoir, rendre l’île d’Arcane sûre dans ses moindres recoins.

S’adossant au mur, soudain lasse et fatiguée, elle se surprit à se demander ce que ça donnerait de voyager en compagnie du jeune homme. Son grincement instinctif de dent lui donna la couleur : un voyage horriblement horripilant et beaucoup trop long.
Pourtant… Il fallait bien le reconnaître, elle n’avait pas de réels bons arguments pour dire non. Bien entendu la majorité de son temps irait à la Garde mais il n’était pas impossible d’aider Simon dans sa quête tout en étant sous les ordres de ses supérieurs. Sur le papier du moins. Il fallait voir comment ça pouvait se mettre en place en réalité.

Oblivion secoua la tête. N’importe quoi ! Quelques minutes avant elle voulait lui coller une raclée et maintenant elle songeait sérieusement à partir en mission avec cet agaçant personnage ! Il fallait croire qu’il lui avait retourné le cerveau avec ses grands discours. Il fallait qu’elle se méfie.
De toute façon c’était bien trop compliqué et sa tête ne lui revenait décidément pas, elle ne pouvait pas partir en mission avec lui. Elle ne tiendrait pas une journée à se le coltiner et après il faudrait sûrement qu’elle s’enquiquine à dissimuler son corps après l’avoir assassiné sous le coup de l’agacement.
L’image la fit sourire.

“Je n’ai pas d’Invocation. Cette solution semble donc compromise. Et il faudrait savoir. Un instant vous vous débinez quand au duel et maintenant vous revenez dessus. Simon De Camina, vous êtes fatiguant.”

Elle n’avait pas eu honte à avouer qu’elle n’avait pas de demi-dieu à ses côtés. Après tout, la majorité de la population n’avait pas besoin, dans leur vie quotidienne, d’avoir absolument une Invocation. En général, ceux qui se donnaient la peine d’aller en délivrer une étaient les soldats, ceux qui voyageaient entre les cités et qui avaient besoin de protection et quelques érudits curieux de connaître les secrets insondables des enfants des Quatre.

Elle n’avait tout simplement pas encore réfléchi à la question, mais elle savait qu’elle avait droit à une permission spéciale pour sa première tentative.
Pour le moment, ses missions s’étaient cantonnées aux alentours immédiat de Lüh et elle était toujours avec son escouade. L’Invocation de son chef suffisait à tous les protéger. Elle ne s’était donc pas encore mise en route pour l’un des Temples.

Fixant un instant Simon, Oblivion finit par capituler.

“Très bien, je ne vais pas vous agresser aujourd’hui. Mais je ne garantis rien pour l’avenir.”


▲ Succès ▲


Dernière édition par Oblivion El'Galas le Sam 7 Oct - 23:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Animateur
Simon De Camina
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : Shingeki no Bahamut
Date d'inscription : 18/07/2016
Messages : 282
Double Compte : Q'loth
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Aventurier
Invocation(s) : Minarîa
Inventaire :
A la ceinture:
 

Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #11 écrite Mar 3 Oct - 17:10


Il avait beau s'en être bien sorti en vue de la situation initiale, Simon n'était qu'à moitié satisfait de la situation actuelle. Les préjugés avaient du mal à être totalement dissipés et la soldate ne lui ouvrait pas la conversation pour qu'il puisse la continuer aisément. Il serait même facile de dire qu'elle essayait de se débarrasser de lui avec panache, chose qui ne seyait guère au jeune héros bien motivé à faire valoir sa vision du monde à juste valeur.
Un sourire sincère bien qu'un peu espiègle éclaira ses traits.

"Merci de revenir sur votre décision ! Après tout, seuls les idiots ne changent pas d'avis, n'est-ce pas ? C'est aussi pour ça que je cède à la proposition de vous défier... Mais si cela ne vous convient pas, je peu tout à fait comprendre et vous proposer quelque chose de plus adapté... Comme une collaboration, par exemple !"

L'idée lui était monté au cerveau sans qu'il ne s'y attende. Une collaboration, c'était ça qu'il fallait pour des futurs alliés ! Restait plus qu'à trouver des arguments assez pertinents pour que la demoiselle ne se méprenne pas sur ses intentions en prétextant une nouvelle intrusion...

"C'est tout à votre honneur de réaliser ces quêtes pas vous même, je trouve ça vraiment épatant ! Quand j'étais jeune, j'admirais beaucoup la Garde Dorée ! Je ne souhaite cependant pas me limiter aux alentours de Lüh et mes ambitions ont divergé avec le temps mais ça ne m'empêche pas d'apprécier le travail des soldats."

Il tendit une main amicale vers la blonde en armure en souriant, les yeux brillants d'une confiance chaleureuse.

"Laissez-moi vous aider à protéger ce monde. Les monstres sont assez nombreux pour qu'on y trouve notre compte sans nous marcher dessus. Faisons quelques quêtes ensemble, celles que vous ne pouviez faire sans invocations par exemple... Tous les deux, avec ma Minarîa, nous sommes faits pour réussir là où tous échoueraient."

Il n'était pas question de partir sans réponse. Sans doute refuserait-elle encore mais quelque chose lui laissait penser que ce n'était pas sûr... Et de toute façon, même sans approbation, ils finiraient sans aucun doute par se croiser de nouveau. C'était là leur destin.


CLIQUEZ ICI:
 

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Membres
Oblivion El'Galas
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : "Saber" by Kuvshinov-Ilya
Date d'inscription : 01/09/2017
Messages : 47
Double Compte : Serindë
Métier : Garde Doré
Inventaire : - Son armure en plaques (+5 endurance)

- Sa claymore (+8 force) (+3 tranchant +3 résistance +2 maniabilité)

- une dague dans sa botte droite (+3 force) (+1 tranchant +1 résistance +1 maniabilité)
- 1000T dans une bourse
Inventaire▲

Aventure #12 écrite Jeu 5 Oct - 8:49

Oblivion était épuisée par l’énergie de Simon, comme si son espèce de rayonnement d’ahuri lui pompait toute sa force à elle qui s’évertuait à garder ses distances avec ce pot de colle. Oui voilà, c’était exactement ça, elle avait l’impression d’essayer de sortir de sables mouvants et ne faisait en réalité que s’enfoncer un peu plus à chaque tentative pour se libérer.
Preuve en était que le blondinet était toujours là, en face d’elle, à pérorer sur leur destin commun, faire le bien tout ça…

Il fallait bien reconnaître que ses intentions semblaient louables au premier abords. Mais quelque chose dans la conviction du jeune homme, dans ses grandes phrases lyriques et ses grands gestes mettait Oblivion mal à l’aise et l’obligeait à se méfier. Elle-même n’avait pas l’habitude d’étaler ses convictions à la face du monde, de clamer haut et fort que le mal serait éradiqué par le fil de sa lame. Pourtant elle n’en pensait pas moins, elle était juste pudique.
Plissant les yeux, elle écouta encore Simon partir sur ses grands chevaux de foi et de pureté et en conclut que décidément, tout cet étalage de bon sentiment était très très énervant.

“Une collaboration ? Si vous ne craignez pas que je tente de vous étrangler dans votre sommeil d’agacement, pourquoi pas.”

Un fin sourire en coin trahit néanmoins la plaisanterie dite à froid, Oblivion ayant depuis un bon moment déjà renoncé à frapper ce jeune chien fou et idéaliste de De Camina.

Quand il lui expliqua qu’il comptait faire des quêtes plus loin autour de Lüh, la jeune femme dût le reconnaître, elle était soudainement très intéressée. Il lui démangeait en effet de partir tuer des monstres épiques, que son nom soit connu de tous et de toutes… Sans que jamais elle ne l’ai avoué à quelqu’un. Les quêtes qu’elle avait déjà accompli n’étaient somme toute que des tâches de routine et la gloire que la Garde Dorée en retirait était extrêmement peu substantielle. Même pas suffisante pour tous ceux qui participaient à l’expédition.

Se redressant légèrement, elle contempla un instant sa main tendue sans mot dire avant de la serrer à contre-coeur. Tant qu’elle n’avait pas elle-même d’Invocation, il fallait bien admettre que l’aide de Simon et de sa Minarîa n’était pas négligeable.
Il ne plaisait guère à Oblivion de reconnaître sa faiblesse, ce qu’elle faisait d’une certaine façon en serrant cette main rugueuse et de façon surprenante, ferme dans la poignée de main, mais en bonne tacticienne, elle ne pouvait cracher sur une proposition aussi savoureuse.

“Bien. Partons donc sur un échange de bons procédés. Je garde vos fesses en un seul morceau et vous m’aider avec votre Minarîa à faire des missions… Disons intéressantes à de nombreux points de vue.”

Elle leva une main pour empêcher le jeune homme de partir dans ses délires et précisa cependant, un peu pince-sans-rire :

“Une condition toutefois : il va falloir arrêter d’être aussi fatiguant.”

Oblivion savait bien que sa condition était irréalisable pour le blondinet. Après tout il mangeait, respirait et pensait lumière divine et destin sacré.
En réalité, c’était plutôt elle qui allait devoir mettre de l’eau dans son vin et augmenter nettement son capital patience. Sous peine de finir timbrée.


▲ Succès ▲


Dernière édition par Oblivion El'Galas le Sam 7 Oct - 23:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Animateur
Simon De Camina
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : Shingeki no Bahamut
Date d'inscription : 18/07/2016
Messages : 282
Double Compte : Q'loth
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Aventurier
Invocation(s) : Minarîa
Inventaire :
A la ceinture:
 

Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #13 écrite Jeu 5 Oct - 9:37


Ca n'avait pas été un combat facile mais Simon avait gagné la première manche à la loyale. Malgré la première blague cynique qui arracha au blond un petit rire gêné, la situation s'était considérablement améliorée. Cela allait sans dire, entre la tentative de meurtre dans une ruelle sombre et la poignée de main pour sceller leur collaboration, un sacré pont avait été franchi ; vu comment le cadet De Camina lui forçait un peu la main, peu de solutions divergeaient de celle envisagée.
Un immense sourire illumina pourtant le visage juvénile du noble, faisant briller ses yeux d'un éclat éblouissant.

"Promis, je ferai des efforts pour ne pas être un fardeau ! Si vous avez la moindre remarque afin de me faire progresser sur cette voix, je vous prierais de m'en faire part. Il ne me serait pas aise de causer du tort à mes camarades en étant un poids qui les fatiguerait à la place de mes ennemis !"

Il ne savait pas pourquoi il en était un pour le moment mais faire des efforts était tout ce qui comptait, non ?

C'était littéralement encore un rêve qui devenait réalité. D'abord sa lumineuse Minarîa et maintenant la fougueuse... C'était quoi son nom déjà ? Son expression se fit interrogatrice en une fraction de seconde.

"Au fait, comment devrais-je vous appeler à partir de maintenant ?"

Il avait volontiers décliné son identité auparavant mais les règles de bienséances n'étaient pas acquises pour tous dans ce bas monde et la femme en armure y avait dérogé sans plus de scrupules que cela.
Communiquer était toujours difficile dans Lüh et s'ils devaient se recroiser à l'avenir, c'était sûrement par courrier officiel ou par la main du destin qu'il faudrait s'y prendre. Dans le premier cas, l'utilisation d'un nom serait plus que le bienvenue... Quant à leur objectif à venir, c'était bien elle qui avait les papiers en main pour décider de leur destination. En attente de mille et une réponses, Simon espéra silencieusement qu'il ne retournerait pas de sitôt dans le désert, affronter les quarante bandits qui y avaient instauré leur terrain de chasse.
Fixant les papiers, il sentit une petite boule se loger dans son ventre, autant nerveux qu'excité de savoir où serait sa prochaine destination. Sur son visage il ne pouvait refréner le sourire presque dément qui commençait à apparaître. Ses muscles, quant à eux, se contractèrent sous l'effet de l'adrénaline qui montait lentement.


CLIQUEZ ICI:
 

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Membres
Oblivion El'Galas
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : "Saber" by Kuvshinov-Ilya
Date d'inscription : 01/09/2017
Messages : 47
Double Compte : Serindë
Métier : Garde Doré
Inventaire : - Son armure en plaques (+5 endurance)

- Sa claymore (+8 force) (+3 tranchant +3 résistance +2 maniabilité)

- une dague dans sa botte droite (+3 force) (+1 tranchant +1 résistance +1 maniabilité)
- 1000T dans une bourse
Inventaire▲

Aventure #14 écrite Ven 6 Oct - 16:10

Oblivion plissa instinctivement les yeux devant le sourire éblouissant de De Camina. Pourtant il ne rayonnait pas réellement mais elle en avait l’impression tellement persistante que son corps avait réagi comme si elle avait prit un rayon solaire en pleine figure. Dieux que c’était agaçant.
Quand il lui répondit, la jeune femme sût que la route allait être longue. Littéralement, si on considérait la quête qu’ils ne manqueraient pas de faire ensemble, et de façon plus imagée quand elle pensait à toutes les “remarques” qu’elle allait devoir lui faire. Elle allait d’ailleurs commencer dès maintenant.

“Première remarque, respirez entre deux phrases. Vous risquez de mourir étouffé à chaque tirade. Et je vous préviens je ne lèverais pas le petit doigt si d’aventure cela devait arriver.”

Bien sûr c’était faux mais bon, il ne coûtait rien de le dire.

Quand il se posa la question de son nom, elle pencha la tête. Tiens, elle ne lui avait pas donné ? Comme c’était impoli… Enfin niveau impolitesse, Simon cumulait largement depuis la première seconde de leur rencontre. Alors Oblivion se ne fustigea pas trop d’avoir foulé avec grand aise les principes même de son éducation.

Se posa alors la question de dire ou non la vérité. Non parce qu’en vrai, elle n’était pas obligée, si ? Bah s’il comptait la contacter par courrier, il valait mieux qu’elle soit honnête. Mais elle pouvait toujours lui donner un faux nom, qu’il ne la retrouve jamais et qu’il lui foute la paix.
Le dilemme valait le temps qu’elle se pose deux minutes pour réfléchir.
D’un côté elle pouvait essayer de se couvrir de gloire avec un hurluberlu et son Invocation qui devait sans doute être du même acabit, et encore les chances de succès n’étaient pas garanties ; ou alors elle pouvait mentir et, vu la taille de Lüh et avec un peu de chance, serait en bonne voie pour échapper à Simon De Camina et ses grandes idées.

Finalement après une bonne longue minute de conflit intérieur, son bon fond prit le dessus. Elle ne se sentait pas capable de mentir à De Camina tout en sachant que sans son aide, il partirait quand même en mission et finirait par se faire tuer. Et Oblivion savait d’office que si elle apprenait un jour qu’il était mort écrabouillé par un monstre beaucoup trop fort pour lui, elle ne se le pardonnerait pas.
Soupirant contre son honnêteté et son honneur qui lui déservait souvent, elle finit par lâcher son identité.

“Oblivion. Je m’appelle Oblivion El’Galas.”

Elle ignorait si De Camina avait des chances de connaître ses parents. Après tout ils évoluaient dans les plus hautes sphères de l’état princier, sûrement bien plus haut que les parents de Simon. Enfin de toute façon, elle n’était pas noble et cela la faisait obligatoirement rester dans l’ombre, malgré la fortune de sa famille.
Haussant les épaules car au final ce n’était pas important, Oblivion se remit droite et commença à vérifier son armure, signifiant par là que pour elle la discussion arrivait à sa fin.


▲ Succès ▲


Dernière édition par Oblivion El'Galas le Sam 7 Oct - 23:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Animateur
Simon De Camina
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : Shingeki no Bahamut
Date d'inscription : 18/07/2016
Messages : 282
Double Compte : Q'loth
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Aventurier
Invocation(s) : Minarîa
Inventaire :
A la ceinture:
 

Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #15 écrite Ven 6 Oct - 16:49

Simon avait acquiescé au conseil de son aînée. Respirer. Parler. Respirer. Ça semblait faisable. Sans doute en oublierait-il la consigne très rapidement mais pour le moment, il semblait y mettre du coeur à l'ouvrage.
Elle avait également décliné son identité. El'Galas... Il avait déjà entendu ce nom plusieurs fois à la maison mais de là à savoir dans quel contexte, il faudrait qu'il se repenche sur la question le soir venu. Plaçant le nom complet de la demoiselle dans un coin de sa tête, le jeune aventurier profita du nouveau mutisme de sa nouvelle camarade pour reprendre la parole en songeant à respirer régulièrement.

"Enchanté, Dame El'Galas ! Hhhh... Cette nomination formelle vous sied-elle ? Hhhh ! Moi vous pouvez m'appeler juste Simon, ça sera plus simple ! Du coup on-hhhhh ! Du coup on va où pour cette fameuse quête ? ... HHHHHH ! Faudra que j'aille cherche Minarîa et préparer quelques provisions."


Les aspirations exagérées étant le fruit de ses efforts, le pauvre noble ne se rendait pas compte qu'il ressemblait à un asthmatique plus qu'à un individu posé.
Sérieux et calme, il pouvait l'être, comme il l'avait déjà démontré auparavant ; rien cependant n'annonçait qu'il pouvait cesser d'être une pile électrique survoltée le reste du temps, et encore moins quand il était excité par un projet d'envergure.

Se dandinant d'un pied sur l'autre en attendant sa réponse, le héros de la lumière était prêt à partir sur le champ si elle lui en donnait l'ordre. Il serait même plus correct de dire qu'il bouillait intérieurement malgré sa convalescence inachevée. Toujours prudent, il n'en demeurait pas moins un féru de travail lorsqu'il s'agissait d'aider quelqu'un ou de sauver le monde...


CLIQUEZ ICI:
 

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Membres
Oblivion El'Galas
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : "Saber" by Kuvshinov-Ilya
Date d'inscription : 01/09/2017
Messages : 47
Double Compte : Serindë
Métier : Garde Doré
Inventaire : - Son armure en plaques (+5 endurance)

- Sa claymore (+8 force) (+3 tranchant +3 résistance +2 maniabilité)

- une dague dans sa botte droite (+3 force) (+1 tranchant +1 résistance +1 maniabilité)
- 1000T dans une bourse
Inventaire▲

Aventure #16 écrite Ven 6 Oct - 17:12

Oblivion dût une nouvelle fois se rendre à l’évidence, la fin de la discussion n’était pas pour tout de suite. Prenant tout de même le temps de resangler un gentelet, elle hésitait entre ligoter et bailloner là le jeune homme pour l’empêcher de parler plus ou de tout simplement l'assommer. Finalement elle se contenta de poser deux doigts de chaque côté de son crâne pour se masser les tempes, sentant poindre une migraine.

“Dites-moi De Camina, votre Invocation soigne-t-elle les maux-de-têtes ? C’est là une composante essentielle pour bien organiser une expédition.”

Le ton était encore une fois pince-sans-rire mais Oblivion prenait plaisir à lancer des skuds à la tête du jeune homme qui ne semblait même pas s’en rendre compte. Oui c’était mesquin, mais puisqu’elle n’avait que ça pour se consoler, elle allait devoir s’en contenter.

Quand il se remit à parler en prenant de grandes inspirations sifflantes entre chaque morceau de phrase, Oblivion pencha sérieusement pour le coup de poing enrobé de gantelet comme solution de fin à cette mascarade. Mais au prix d’un effort ultime elle se contint le temps de lâcher de façon polaire ce qu’il convenait de faire.

“Oblivion suffira bien De Camina. Dame El’Galas, c’est trop long à dire, imaginez lors d’une situation qui nécessite une prompte réaction, vous serez mort avant d’avoir fini de m’appeler à l’aide.”

Aaaah voilà, se payer sa tête, c’était ça la solution. La jeune femme était tout de suite beaucoup plus détendue.
Elle le regarda trépigner d’impatience un instant avant de décider qu’il fallait à tout prix mettre un hola. Non ils ne partiraient pas en mission séance tenante. Elle n’avait clairement pas envie de passer plus de temps avec lui pour le restant de cette semaine. De toute façon ses obligations à la Garde la sauvaient : elle ne pouvait pas disparaître dans la nature comme ça, sans prévenir, sous peine d’être considérée comme une déserteuse.
Elle continua donc paisiblement ses explications.

“On ne va pas pouvoir partir tout de suite Simon, je dois obtenir une autorisation de ma hiérarchie avant de partir. Et ça peut prendre quelques jours à ce qu’ils se décident, le temps d’étudier ma demande. Regardez les quêtes que j’ai ramassé à l’auberge. Yen-a-t-il une qui vous intéresse ?”

De façon surprenante, elle avait été presque aimable sur ce coup-là.
Joignant le geste à la parole, elle lui tendit les feuillets qu’elle avait ramassé sur le panneau d’affichage. C’était là le meilleur moyen de commencer. Ils ne pouvaient pas juste aller se promener quelque part en espérant croiser un monstre ou un méchant à trucider.

Et effectivement, il avait mit le doigt dessus, une fois la quêtes choisie et l’autorisation obtenue, il allait falloir calculer le nombre de rations de nourriture qu’il faudrait, louer des montures, prendre du matériel de camping et de premier secours… Même si Oblivion disposerait d’un paquetage tout prêt de la Garde, il manquait souvent des choses et elle ne pouvait pas fournir De Camina.

“Pour notre inventaire, tout dépends de la distance que nous aurons à partir et de la durée de la mission, dans tous les cas, je doute que nous puissions tout nous procurer aujourd’hui.”

Laissant un fin sourire en coin se dessiner sur son visage, Oblivion finit par conclure posément, quoiqu’avec un soupçon d’amusement sur un autre conseil qui s’accompagnait de deux doigts levés.

“Deuxième remarque De Camina, il faut être patient.”


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Animateur
Simon De Camina
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : Shingeki no Bahamut
Date d'inscription : 18/07/2016
Messages : 282
Double Compte : Q'loth
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Aventurier
Invocation(s) : Minarîa
Inventaire :
A la ceinture:
 

Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #17 écrite Mar 10 Oct - 15:18


Elle parlait également beaucoup, pour quelqu'un qui se plaignait de la loquacité des autres. Simon n'avait pas tout retenu mais avait saisi les idées principales de chaque tirade, acquiesçant à chaque d'elle pour répondre à l'affirmative : Minarîa savait soigner, il l'appellerait Oblivion, leur départ attendrait la permission de la Garde Dorée, il fallait commencer à s'approvisionner, la patience c'est cool.
A part hocher la tête, le pauvre De Camina n'avait pas eu son mot à dire entre chaque annonce. Il finit quand même par poser la main sur le paquet d'affiches que la jeune femme tenait encore en lui tendant.
D'un geste, il tira la page sur le dessus du paquet sans même la regarder, lâchant avec un regard défiant une phrase qui le définissait bien.

"Tout le monde mérite de l'aide. Personne ne devrait être laissé de côté. Aujourd'hui je prends cette quête, la prochaine fois ce sera la suivante."


Regardant ensuite plus sérieusement l'affiche, l'aventurier fougueux grimaça intérieurement. Travailler pour un noble, ce n'était pas le plus vertueux des travail mais il ne devait pas se fier à la jaquette : un nécessiteux restait un nécessiteux, peu importe d'où il venait.
Sans plus de cérémonie, il tendit le papier à la jeune femme.

"C'est une mission officielle, est-ce qu'il faut vraiment une permission pour aider son prochain dans la Garde Dorée ? Attendra-t-on que l'objet qu'on doit retrouver soit déjà remis en vente au marché noir ?"

Sérieux comme jamais, cinglant dans sa voix, l'altruiste héros défia la blonde du regard, ne lui laissant en réalité que peu de choix. Cette mission ne pouvait réellement attendre, sinon le voleur serait déjà bien loin et quelqu'un d'autre finirait par récolter la récompense.
Si elle insistait sur le fait de patienter, ou plutôt croupir inutilement sur place, il partirait sans elle et prendrait une autre mission à faire en coopération à l'avenir.

"Je vais chercher mon invocation et mes affaires. Je pense prévoir au moins trois jours de vivres séchées, deux outres pleines et une monture. On se retrouvera à cet endroit précis dans deux heures si vous voulez venir..."

Faisant monter la pression d'un cran, Simon raffermit sa position. Pas question de lambiner alors que quelqu'un comptait sur eux pour retrouver quelque chose. Le sous entendu sur le fait qu'elle n'était pas nécessaire à la réussite de la mission restait en suspens. Il n'avait effectivement pas besoin de quelqu'un qui hésitait à faire le bien.


CLIQUEZ ICI:
 

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Membres
Oblivion El'Galas
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : "Saber" by Kuvshinov-Ilya
Date d'inscription : 01/09/2017
Messages : 47
Double Compte : Serindë
Métier : Garde Doré
Inventaire : - Son armure en plaques (+5 endurance)

- Sa claymore (+8 force) (+3 tranchant +3 résistance +2 maniabilité)

- une dague dans sa botte droite (+3 force) (+1 tranchant +1 résistance +1 maniabilité)
- 1000T dans une bourse
Inventaire▲

Aventure #18 écrite Jeu 12 Oct - 13:30

Oblivion avait demandé à Simon de choisir car peut importait la quête, elle avait soif d’aventures et d’action. Elle était restée à la caserne bien trop longtemps à son goût depuis son entrée en service. Elle se demandait si sa hiérarchie n’avait pas peur de les envoyer, ses nouveaux camarades et elle, en mission, pour les préserver un peu. Si c’était le cas, c’était idiot, on ne s’engageait pas dans la Garde Dorée pour se tourner les pouces en général.

Le nobliaux prit la première quête sur la pile sans même étudier la question en clamant qu’il s’occuperait des autres plus tard. Oblivion haussa les épaules, oui c’était évident qu’aucune quête ne serait laissée sans suite. C’était une question de devoir, et d’honneur. Sur ce point, ils étaient d’accord.
Ce qui plut moins à la jeune femme fût la tirade suivante, mettant en cause la Garde Dorée. De quel droit se permettait-il de juger ? Il l’avait dit lui-même, il ne connaissait rien au côté administratif de la chose. Elle le reprit immédiatement, d’un ton sec et tranchant.

“Evidemment que nous n’allons pas attendre. Cette quête nécessite d’agir vite. Mais peut-être que d’autres camarades sont déjà sur le coup. Je dois de toute façon récupérer mon paquetage et une monture à la Garde.”

Elle l’écouta énoncer son plan. Parfait, il lui laissait deux heures ? Elle serait à la taverne dans une. Elle n’avait pas besoin de beaucoup plus de temps pour rentrer, prendre son paquetage déjà tout fait, demander un variquan d’emprunt, signer le registre de quête après avoir vérifié que personne n’était déjà sur le coup et repartir.
Au pas de la Garde, il ne lui faudrait que dix minutes pour rentrer.
Se redressant de toute sa hauteur, elle lâcha une phrase avant de lui reprendre le paquet des autres quêtes, de tourner les talons et de partir rapidement vers la caserne.

“Je vous attendrais à la taverne dans une heure, trainez pas De Camina.”

Elle avait bien saisi le sous-entendu déplaisant du jeune homme et n’avait guère apprécié sa signification ni qu’il mette en cause son implication dans la cause de la Garde ou encore moins qu’il s’imagine pouvoir la larguer sur place après lui avoir tant tenu la jambe pour qu’elle fasse partie de son équipe de dégénérés de la lumière. Il en était hors de question.


***

Une heure très exactement après avoir quitté Simon dans la ruelle derrière la Taverne, Oblivion se retrouvait de nouveau devant le bâtiment chaleureux. Comme elle s’y attendait, il n’y avait personne. Peu importait, elle allait pouvoir en profiter pour compléter son attirail.
Attachant le variquan d’emprunt de la Garde à un anneau prévu à cet effet, elle remonta de nouveau la rue pour acheter plus de vivre, d’eau, une trousse de premiers secours et une deuxième couverture si jamais ils devaient partir en dehors de Lüh et coucher dehors dans la fraîcheur des nuits du printemps.

Elle avait réussi à croiser son chef d’escouade, Marthel, avant de repartir et lui avait synthétiquement expliqué la situation. Elle lui avait remis les quêtes restantes comme c’était à l’origine sa mission et son supérieur avait accepté de la laisser partir. Oblivion avait réussi à placer qu’outre le fait de vouloir sortir de la caserne et agir, elle souhaitait également garder un oeil sur le jeune chien fou qu’elle avait croisé. Son chef n’avait à partir de là pas été bien difficile à convaincre.

Là voilà donc qui attendait, paquetage solidement attaché à sa monture, bras croisés et jambes fièrement plantées dans le sol que Simon ne se décide à arriver. Elle était prête à dégainer sa claymore et à en découdre. A la perspective de goûter enfin l’exaltation de l’aventure, un sourire radieux s’afficha sur ses traits d’ordinaire si austères.


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Animateur
Simon De Camina
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : Shingeki no Bahamut
Date d'inscription : 18/07/2016
Messages : 282
Double Compte : Q'loth
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Aventurier
Invocation(s) : Minarîa
Inventaire :
A la ceinture:
 

Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #19 écrite Lun 16 Oct - 14:56

Il ne serait pas très difficile de trouver Minarîa, du moins en théorie. Vagabondant dans les nombreuses rues de Lüh au petit trot, il arriva après près de vingt minutes à une quinzaine de témoignages décrivant le parcours de l'invocation lumineuse. Le trajet le conduisit jusqu'à la taverne où ils s'étaient apparemment manqué de peu. A l'intérieur de la bâtisse, aucune silhouette cornue, juste un homme qui retirait une affiche arborant l'image d'un bouclier. Il avait déjà vu cette affiche... Mais, c'était la quête qu'il avait choisi avec Oblivion !
Avançant à grandes enjambées jusqu'à l'homme sombre, Simon finit par lui tapoter gentiment le coude avec l'index, espérant attirer l'attention de l'inconnu gentiment. D'une voix pleine d'excuses, il s'adressa au barbu.

"Hum, désolé messire, je viens tout juste d'organiser une expédition pour cette quête... Sans doute voudriez vous vous joindre à nous, nous avons prévu de nous retrouver ici même dans une heure avant de partir. Pardon de vous couper ainsi l'herbe sous le pied mais vous êtes quand même le bienvenue, je pense qu'une paire d'yeux en plus ne sera pas de trop pour chercher un voleur."

Un charmant sourire brilla sur le visage du petit blond qui regardait l'autre en levant légèrement le regard.

"Sur ce, je file me préparer pour ne pas être en retard ! Sans doute à tout à l'heure !"

Ne laissant guère plus de temps à son interlocuteur, Simon partit en trombe, saluant juste le pauvre mercenaire - ou quoi qu'il fut - d'un geste de la main amical.
Encore vingt minutes plus tard, Simon rentra bredouille à la demeure familiale. Il était à court d'idées pour chercher son invocation chérie et la piste s'était tarie rapidement.
Elle était là, assise sur le rebord d'un bac à fleurs, ses sabots touchant à peine le sol, une tasse de thé dans les mains.

"Minarîa !"

Un grand soulagement poussa Simon à courir vers son élue et à l'enserrer gentiment et sans pression. Ses bras ne faisant pas tout le tour de la silhouette, il se redressa rapidement afin d'exposer la situation.

"On n'a pas beaucoup de temps, il faut que je t'explique ! J'ai rencontré une personne à la taverne ! En vrai j'en ai rencontré deux mais au début il y en avait qu'une seule ! Une garde dorée nommée Oblivion, qui fait aussi parti de mes plans de pacification ! On s'est mis au défi de réaliser une quête en collaboration pour souder notre alliance - tiens, voilà, l'affiche - et alors que je te cherchais, j'ai rencontré un deuxième gaillard ! Lui, je le connais pas, mais peut être qu'il va venir aussi ! Du coup voilà, dans une heure on doit se retrouver, prêts à partir, devant la taverne. Aide moi à seller Marcheval et à préparer des provisions. Papa a dit qu'il avait mis un jambon trop sec de côté, coupe des parts pour plusieurs jours et emballe le pain d'hier soir ! Je vais prendre des changes, un duvet et remplir mes outres au puits en attendant !"

Les informations avaient fusées comme un déluge de paroles intarissable. Encore une fois, Simon partit sans attendre de réponse ; il avait confiance en sa Minaria, il savait qu'elle ferait tout ce qu'il lui avait dit de faire dans les temps et avec minutie. Savait-elle seller un cheval ? Non, sûrement pas, mais elle pouvait demander à l'écuyer de la demeure, il serait sans aucun ravi de s'occuper du seul cheval de la maisonnée.
Comme monté sur ressorts, Simon se prépara, chantonnant gaiement tandis qu'il escaladait les marches menant à sa chambre.

Tout en lui était déjà dans le feu de l'action, comme si l'aventure avait déjà commencé.
Une heure et demi après leur séparation, l'hyperactif héros arriva aux portes de la taverne avec la globalité de ses affaires fraîchement emballées. Voyant la blonde déjà présente devant l'établissement, il accourut en tenant Minarîa par la main, bien trop content de faire les présentations pour se soucier des détails de leur aventure.

"Me revoilàààà ! Oblivion, Minarîa ; Minarîa, Oblivion ! On attend plus que l'autre encore une vingtaine de minutes et on y va !"

Qui était l'autre ? Raconter ce qu'il s'était passé ? Tant de détails à régler et si peu de temps... Une seule chose était sûre, l'ambiance serait au rendez-vous !


CLIQUEZ ICI:
 

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Arold Torn
avatar


▼Afficher le Profil▼
Masculin
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 02/10/2017
Messages : 6
Liens vers la fiche : Présentation
Métier : Chasseur
Inventaire :
Spoiler:
 

Inventaire▲

Aventure #20 écrite Dim 22 Oct - 13:01


Avant qu'il ne se lance dans ce curieux métier, notre jeune chien fou était de ceux qui sous-estimait la profession de chasseur. Après tout que pouvait-il y avoir de si difficile? Des compagnons de route, une vie aventureuse, ce métier vendait du rêve, pour qui ne connaissait pas le quotidien des traqueurs de monstre. Car en réalité, si les chasseurs les plus réputés n'avaient aucun problème pour financer leurs expéditions, les autres devaient souvent redoubler d'ingéniosité pour ne serait-ce qu'arpenter la Rivière blanche.
Arnold était depuis plus d'une semaine bloqué en ville. Il avait eut la chance jusque là de se faire embaucher dans quelques groupes, mais jamais il n'avait vraiment fait de traque par lui même. Ce n'était pas l'envie qui lui manquait, et il lui arrivait souvent de se rendre à la taverne, épluchant les missions afin de trouver quelque chose à sa portée. Seulement voila, ne possédant pas l'appui d'un demi-dieux, il ne pouvait se permettre de s'aventurer sans compagnie, et, hélas, le bénévolat était passé de mode dans la capitale. Aujourd'hui encore il épluchait les annonces, se plaisant à s'imaginer l'éventualité de succès clairement hors de portée. L'avis de recherche qu'il tenait en ce moment n'était pas exactement une chasse, mais l’extravagance de la récompense justifiait largement un petit écart non?

"Euuuhhhh..."


Pardonnez le manque d'éloquence, mais grands Dieux, était-ce seulement réel? Le rire qu'il retint lorsque l'éphèbe lui toucha le bras se transforma très vite en une totale incompréhension. Trouver des compagnons n'avait jamais été une chose facile. Après tout, peu de gens souhaitaient affronter la faune déjantée d'Arcane avec de parfaits inconnus. Et voici qu'un drôlet joliment vêtu venait de l'inviter dans sa compagnie, et pardi, il s'excusait en plus! Avouons le, cela puait le canular, mais qu'avait-il à perdre? Dans le meilleur des cas, il sortait finalement de son chômage technique, et dans l'autre... une bonne bière et un superbe règlement de compte s'il recroisa ce clown?

Sa décision prise, il ne fallut au final pas plus d'une heure à Arold pour se préparer. Pendant son repos forcé, il avait lentement accumulé du matériel en vue d'une éventuelle expédition. Pas grand chose à vrai dire... quelques provisions que sa sœur avait assemblé, une corde solide et un grappin, et un kit de camping en piteuse état, voici le trésor qui l'attendait chez lui. Son rapide passage à l'auberge eut le mérite d'ajouter à sa collection un énorme fou rire, la fratrie des Torns trouvant assez mignon que leur aîné donne un quelconque crédit à cette mascarade. Tant mieux, si l'affaire s'avérait infructueuse, au moins aura-t'il apporté un peu de gaîté dans la maisonnée.
Ceci dit, farce ou pas, cela n'empêchait pas notre héros d'embrasser chacun de ses frères et sœurs. Habitude inutile pour certain, ces gestes étaient un rituel qu'Arold respectait depuis des années. Et croyez le ou non, personne ne s'en lamentait.

"Nom d'un Mucor... C'était donc vrai."

On faisait mieux comme première impression, mais pour sa défense, non seulement le mioche était là, et avec quelle escorte! Une garde dorée et un demi-dieux, voici des compagnons de route qui valait aisément toute une compagnie de chasseurs. Pour le coup, Arold se félicita d'avoir pris la peine d'emprunter un variquan. Un ancien collègue milicien le lui avait passé discrètement, et bien qu'elle ne soit plus toute jeune, cette brave bête valait tout de même mieux que ses deux pieds.
Un sourire traversa son visage tandis qu'il réalisait son insuffisance. Posant fermement la base de sa lance au sol, l'ancien milicien s'inclina légèrement, offrant un salut plus digne à ses probables partenaires.

"Arold Torn, enchanté. Ce jeune homme m'a convié, il y a une heure de cela, à votre expédition."

Son ton calme et posé trahissait aisément son passé militaire, mais en choisissant un salut martial, Arold avait de toute-façon opter pour jouer la carte de l'ancien milicien. Il ne pouvait nier qu'il ne se sentait pas vraiment à sa place dans ce groupe. Son armure tout comme ses habits détonnaient avec l'élégance des autres, autant par la couleur que par la qualité des matériaux. Pourtant, il ne pensa pas une seconde à faire marche arrière, bien au contraire.
Le visage de cette garde doré ne lui était pas inconnu, et s'il se garda bien de le faire transparaître, le souvenirs d'une certaine chasse aux Mucors traversa son esprit. Il aurait voulu lui faire un signe, mais il se retint de justesse, notant que peut-être la brave Oblivion n'avait pas envie de partager cet événement. Pour lui, une chasse restait une chasse, mais pour une chevalière de ce rang, cette corvée ne fut surement pas des plus gratifiante.

"Hum, il y a-t'il quelque chose en particulier que je devrais savoir? Hormis votre étrange méthode de recrutement."


Un léger sourire en coin, un ton légèrement moqueur, petit à petit, notre louveteau prenait ses marques.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

Blondes, blonds, je vous comprends !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Avez-vous déjà vu deux blondes dans un magasin ? Maintenant oui... [Jessica Farelly]
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Quel sport faite vous?
» A QUAND UN DEBAT SERIEUX ? LES ANTI-PARLMENTEURS LEVEZ-VOUS ! DEMASQUEZ-VOUS !
» Simpsonisez vous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Lüh :: Lüh, capitale des Hommes :: Rues de la Ville-