Blondes, blonds, je vous comprends !

Partagez | .
 

 Blondes, blonds, je vous comprends !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Animateur
Simon De Camina
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : Shingeki no Bahamut
Date d'inscription : 18/07/2016
Messages : 244
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Aventurier
Invocation(s) : Minarîa
Inventaire :
A la ceinture:
 

Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #1 écrite Jeu 7 Sep - 15:33


Une petite semaine s'était écoulée depuis que Simon était rentré de son épreuve au temple du feu. A son retour, ses parents s'étaient affolés devant son état pitoyable et sa tenue en lambeau. La fatigue accumulée par Simon ne lui avait pas donné la force de les faire taire et c'est sans vergogne qu'i s'était endormi sur le tapis de l'entrée, la tête plongée dans les motifs sobres de la décoration.
Il avait dormi toute la journée du lendemain, éreinté, sous la garde clémente et inquiète de son invocation. Un vague souvenir de lui avoir ordonné de le laisser dormir surgissait dans sa mémoire inexacte, entre deux souvenirs de rêves agréables.
Il avait son invocation. Il était allé la recenser dès son réveil afin de ne pas causer de soucis à sa famille ni à ses projets futurs. Minarîa. Un sourire resplendissait sur les traits du jeune homme à la fierté débordante. Après presque cinq jours passés avec elle, il était prêt pour la suite.

Le printemps était arrivé avec de fraîches températures et c'est sous une épaisse cape brodée aux couleurs des De Camina qu'il s'aventura dans les rues de Lüh. Jaune et indigo, deux couleurs tape à l’œil qu'il était difficile de manquer dans la foule.
Il avait demandé à Minarîa de se familiariser avec les lieux, la laissant seule se promener dans la capitale afin qu'elle s'y sente chez elle. Ils avaient déjà fait une visite guidés tous les deux durant la convalescence du jeune héros et il la mettait aujourd'hui au défi de se débrouiller seule pendant un temps donné.

Pendant ce temps, Simon se promenait également à la recherche de la mystérieuse Yulia de ses souvenirs d'enfance. Un héros, une donzelle, et des compagnons ; c'étaient ses projets. Il était le héros, savait qui était sa donzelle, il ne lui manquait plus que les compagnons !
Après avoir fouillé longuement et vainement les quartiers nobles à la recherche de sa belle, ses pas le guidèrent dans les vastes rues de Lüh, vagabondant en quête d'un faciès rêvé. Littéralement rêvé ; après tout, Simon menait sa vie suivant ses rêves de grandeur et d'espoir !
C'est donc à force d'errance qu'il tomba sur une personne au visage lui rappelant ses épopées nocturnes. Le cri qu'il poussa venait du cœur, comme un pirate qui tomberait sur un trésor sans s'y attendre. Les yeux écarquillés, se retenant difficilement de pointer du doigt sa trouvaille, il accourut vers la demoiselle sans prendre garde au vent qui lui fouettait le visage.

"WOOOOAH ! Bonjour !"

D'un coup silencieux, il se planta devant la jeune femme, les deux bras verrouillés dans son dos comme s'il s'abstenait de la toucher. Un sourire angélique sur les lèvres, des étoiles pleins les yeux, il dévorait le visage de la jeune femme du regard.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Membres
Oblivion El'Galas
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : "Saber" by Kuvshinov-Ilya
Date d'inscription : 01/09/2017
Messages : 17
Métier : Garde Doré
Inventaire : - Son armure

- Sa claymore

- 100T dans une bourse
- une dague dans sa botte droite
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Ven 8 Sep - 8:08

Oblivion avait reçu l’ordre de son supérieur d’aller faire le tour du tableau d’affichage pour voir quels genre d'individus ou de monstres pouvaient être un danger pour la sécurité extérieure de Lüh. Chaque jour c’était un Garde différent qui s’y collait car le chemin était long depuis la Garnison Dorée jusqu’à la taverne principale de la ville, qui avait la primeur des nouvelles quêtes ou avis de recherche.
Certains Gardes essayaient de convaincre les palefreniers de leur prêter un variquan pour que la corvée soit plus vite effectuée, d’autres, comme la jeune femme, préferaient au contraire y aller à pied et prendre un peu plus de temps qu’il n’en fallait pour faire l’aller-retour.
Les hauts-gradés de la Garde étaient enclins à laisser leurs subalternes flâner un peu à l’occasion de cette pêche aux infos car cela permettait aux combattants d’élite de se montrer, de prouver qu’ils étaient toujours là et actifs, contrairement à ce que la rumeur prétendait.

Voilà donc Oblivion qui descend tranquillement l’avenue qui relie la Garnison à la Taverne, tout en armure, son épée ouvragée dans son fourreau battant sa hanche au rythme de ses pas.
Elle n’affichait pas un visage patibulaire comme les autres pour faire les gros durs mais plutôt une expression sereine de bien-être. Elle salua poliment les commerçants avec qui elle a déjà eu affaire ou qu’elle connaissait de longue date grâce à ses parents, s’arrêta une seconde pour regarder les étals, bref, elle faisait sa vie, elle était contente, elle profitait de cette petite sortie officielle.

Elle était penchée sur un étal de fleur, quand, ayant une liste de graines appropriées pour un cadeau à sa mère elle se redressa finalement. Elle se retourna pour reprendre sa route - elle était en mission quand même - quand une exclamation devant elle la fit se stopper d'un seul coup, surprise, sur ses gardes.
Devant elle se tenait un jeune homme, plus jeune qu’elle, et aussi fin. Il affichait un air béat en la regardant, bras dans le dos, sans un mot de plus que “bonjour”.
Perplexe, Oblivion ne sut pas trop quoi faire dans un premier temps. Etait-ce bien elle qu’il regardait comme ça ? Elle lutta contre l’envie irrépressible de jeter un coup d’oeil par dessus son épaule pour vérifier qu’il n’y avait rien derrière elle. Elle savait qu’il n’y avait rien.

Elle prit alors le temps de le détailler d’un oeil critique. Il portait de beaux vêtements d’excellente qualité. C’était donc un noble ou le riche fils de quelqu’un. Peut-être même qu’il était juste riche lui-même après tout.
Toujours autant perplexe elle continuait de le considérer sans un mot quand un éclair de génie tinta sous sa tignasse blonde. Il était peut-être mentalement différent ?
Il n’y avait bien que cette explication logique pour justifier cet air béat et cette exclamation de joie étrange…
La jeune femme se mit donc à regarder par-dessus la tête du jeune homme, cherchant un adulte qui aurait pu être de sa famille ou en train de le chercher. Elle doutait en effet qu’un jeune homme déficient mental puisse se balader tout seul en ville.
Mais elle ne vit personne.

De plus en plus perplexe, elle regarda à nous le jeune qui n’avait pas bougé et soupira, blasée. Pourquoi fallait-il que ça lui arrive à elle ? Il devait être perdu et elle allait devoir remuer ciel et terre pour trouver à quelle famille appartenait ce jeune homme avec sa cape aux couleurs criardes. Génial.
Le pire c’est qu’elle allait sûrement se mettre en retard et qu’elle allait ensuite devoir justifier son absence prolongée à ses supérieurs. Encore plus génial.
Elle finit donc après de longues minutes de silence qui était passé de perplexe à presque glacial, par demander toutefois de manière polie :

“Bonjour. En quoi puis-je vous aider Monsieur …?”

Le ton interrogatif de sa fin de phrase sous-entendait une réponse sur l’identité du jeune ahuri, ce qui permettrait peut-être à Oblivion de la mettre sur une piste et de remettre ce déséquilibré entre de bonnes mains rapidement - et s’éviter ainsi des ennuis.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Animateur
Simon De Camina
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : Shingeki no Bahamut
Date d'inscription : 18/07/2016
Messages : 244
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Aventurier
Invocation(s) : Minarîa
Inventaire :
A la ceinture:
 

Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #3 écrite Ven 8 Sep - 9:15


Elle avait parlé sèchement. Rien n'affola Simon qui redescendit légèrement sur terre afin d'agir comme un humain presque normal ; cela ne suffit en revanche pas à faire disparaître totalement l'insistant regard du jeune blondinet qui n'arrivait, malgré lui, pas à se défaire de l'objet de ses convoitises.
Une voix rapide et semblable à celles des jeunes qui ont du mal à se contrôler, il continua le dialogue de la Garde interloquée.

"De Camina. Simon. De Camina."

Pause. Il ne savait pas vraiment comment formuler son désir ardent, empreint d'une passion propre aux gens de son âge. La fougue et l'entrain de combattre pour son idéal en compagnie de cette personne à la stature faite pour la bataille lui enivrait le cerveau.
Une longue inspiration accompagna le silence et le soupir de bien être qui le précéda n'avait rien de feint. Une voix plus posée mais presque hésitante poursuivit, cherchant encore comment mettre de l'ordre dans les idées de leur propriétaire.

"Je... Trouve que vous faite très bien votre travail. Et... Je pense que vous êtes un très bon élément !"

Un réplique imparfaite du salut de la garde ponctua ses éloges mais pas l'ombre d'une seconde ne s'écoula avant que les mots surviennent de nouveau.

"Du coup j'aimerais savoir quand est-ce qu'on pourrait parler en privé tous les deux parce que je trouve que ça serait vraiment génial de mettre à profit nos compétences martiales dans une cause bien plus noble et juste-... Qui bénéficiera toujours au peuple de Lüh bien évidemment !"

Déblatérant son monologue sans respirer, Simon se sentit tout de même forcé de rajouter la dernière précision, sentant que la phrase sonnait encore plus bizarrement sans cela.
Raide comme un piquet, rougissant après coup en notant le côté incongru de sa demande, le jeune noble souhaitait dès à présent revenir dans le passé et changer ce qui avait été fait. Ou pas. Après tout... La chance sourit aux audacieux, n'est-ce pas ?
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Membres
Oblivion El'Galas
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : "Saber" by Kuvshinov-Ilya
Date d'inscription : 01/09/2017
Messages : 17
Métier : Garde Doré
Inventaire : - Son armure

- Sa claymore

- 100T dans une bourse
- une dague dans sa botte droite
Inventaire▲

Aventure #4 écrite Sam 9 Sep - 12:36

Oblivion eut la satisfaction d’obtenir la réponse à sa question et de voir le visage de son interlocuteur reprendre une certaine normalité. De Camina ? Il était donc noble. Moyennement noble, comte ou vicomte, elle ne se souvenait plus du rang de cette famille. Et il ne lui semblait pas que les De Camina étaient réputés pour avoir un fils ahuri.
Fronçant les sourcils, Oblivion s’apprêtait à prendre congé poliment mais résolument et à partir quand sa tentative fut tuée dans l’oeuf. Un compliment fusa, hésitant mais dit avec une certaine conviction qui accentua un peu plus le malaise de la jeune femme.

“Euh merci. Je suppose.”

Oblivion doutait fortement du fait que l’adolescent l’est réellement vu en action. Mais mieux valait ne pas se lancer dans ce genre de débat qui risquait de prendre une tournure plus qu’exaspérante. Et puis elle restait malgré tout fille de bourgeois et bien élevée.

Mais quand il lui fit sa proposition carrément suspicieuse, tout ce qui restait de la patience d’Oblivion s’évapora comme neige au soleil. Mettant un poing ganté sur une hanche et enfonçant l’autre dans la poitrine de Simon, elle répondit d’une voix polaire :

“Vous vous payez ma tête c’est ça ? Je fais partie de la Garde Dorée, il n’y a qu’à eux que je dois ma fidélité et mon épée. Maintenant au revoir, bonne journée.”

Et ni une ni deux, elle le dépassa et reprit sa route dans la rue vers la taverne au pas martial de la Garde, sans se retourner. Elle n’avait pas de temps à perdre avec cette espèce d’énergumène.
Visiblement il n’était pas ahuri -quoique peut-être un peu- mais il était indéniablement bizarre. Et elle avait déjà du mal à gérer les gens normaux, c’était pas pour s’encombrer avec des idiots.
Il avait l’air de pouvoir rentrer chez lui sans encombre, tant mieux, elle pouvait l’abandonner sans remords.

Arrivée à la taverne, elle se dirigea vers le tableau d’affichage et arracha toutes les nouvelles feuilles présentes pour les emporter. Ce jour-là, elles étaient toutes en double car l’aubergiste savait qu’un Garde Doré allait passer.
Elle raya dans son carnet toutes les quêtes qui n’étaient plus affichées, impliquant par-là qu’elles avaient été complétées.
Ayant finalement accompli sa mission elle s'apprêtait à repartir. Dans son esprit, Simon n’était plus qu’un vague désagrément momentané.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Animateur
Simon De Camina
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : Shingeki no Bahamut
Date d'inscription : 18/07/2016
Messages : 244
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Aventurier
Invocation(s) : Minarîa
Inventaire :
A la ceinture:
 

Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #5 écrite Lun 11 Sep - 10:40

Zut, elle avait pris peur. Normal, en même temps. Oups, ça allait être difficile de rattraper le coup après ça. Du moins, s'il voulait s'assurer de l'avoir dans la poche maintenant.
Les lèvres pincées comme un enfant qui vient de faire une petite bêtise, le jeune noble la regarde partir sans insister. Une petite bêtise pour une petite victoire, ça restait une action rentable. Pourquoi victoire ? Il l'avait choquée. La seule mauvaise publicité est celle qui ne se voit pas, n'est-ce pas ? Elle allait forcément penser à leur rencontre de nombreuses fois.

Soupirant tout en haussant lentement les épaules, le blond à la rapière attendit que la garde soit hors de son champ de vision pour s'étirer longuement en baillant.

*Aaaah... Dommage. Et en même temps, ça serait trop facile de gagner sa confiance si rapidement ! Ne t'inquiète pas, partenaire, je me montrerai digne de tes exigences !*

Partant dans la direction opposée, Simon contourna le pâté de maison pour aller à la taverne tout en se dégourdissant un peu les jambes. C'est alors qu'en tournant à l'angle du bâtiment, il remarqua de nouveau la donzelle de ses rêves qui en sortait avec tout un tas de papiers. Des affiches ? Un carnet ? Simon pencha la tête d'un air interrogateur, se dirigeant à pas de loup vers la pauvre jeune femme.
Il ne connaissait pas son métier. Il ne connaissait rien d'elle, tout simplement, au sens large du terme.

S'éclaircissant doucement la gorge avant de parler, le stalker malgré lui toqua sur l'épaulette de l'armure avant de reprendre la parole d'une voix douce et teintée de curiosité.

"Heum... Pardon pour tout à l'heure..."

Pause. La transition entre les deux sujets était peu évidente et le silence permit de simplifier le changement de sujet.

"Ça vous dérangerait... De m'expliquer... Enfin... Me dire... En quoi ça consiste..?"

Les sourcils arqués d'incompréhension, le chétif adulte pointa timidement du doigt les affaires de la combattante en faisant des petits moulinets du poignet pour en désigner le tout. Aucune malveillance mais toujours une pointe de décalage entre lui et la réalité. Ses appuis étaient bas, comme s'il s'attendait à se faire frapper ou à fuir pour une raison quelconque. Son autre main soulevait légèrement sa cape dans son dos afin qu'elle ne le gène pas dans ses prochaines manœuvres.
Sil elle venait à penser qu'il l'avait suivie et que les chances de s'expliquer étaient nulles, le pire serait à envisager et il était prêt à réagir.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Membres
Oblivion El'Galas
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : "Saber" by Kuvshinov-Ilya
Date d'inscription : 01/09/2017
Messages : 17
Métier : Garde Doré
Inventaire : - Son armure

- Sa claymore

- 100T dans une bourse
- une dague dans sa botte droite
Inventaire▲

Aventure #6 écrite Mer 20 Sep - 23:10

Oblivion sursauta et se retourna en se retenant à grand peine de mettre une claque au jeune stalker qui venait de la retrouver. Après tout, il s’était excusé. Elle ne pouvait décemment pas lui en mettre une en retour. Ce n’était pas correct et elle avait une image à conserver.

Quand son interlocuteur lui demanda de lui expliquer en quoi consistait son métier de Garde Dorée, Oblivion vit rouge et envoya tous ses bons principes aux oubliettes. Alors elle avait vu juste quand elle l’avait accusé de lui faire des compliments sans savoir ! C’était tellement évident qu’il se payait sa tête !
Il voulait savoir de quoi était faite sa vocation ? Elle allait lui montrer !

Ulcérée, elle fourra sans un mot ses affaires dans sa bourse et lui fit signe de la suivre. Marchant du même pas, quoiqu’un peu plus enragé que précédemment, elle se dirigea vers une ruelle un peu à l’écart de la taverne et se retourna, dégainant par la même sa rapière. S’adressant au jeune opportun, elle s’exclama :

“Dégaine ! Je vais te montrer en quoi consiste ma vocation !”

Oblivion était en colère de se faire prendre pour une idiote. Mais la véritable raison de cet énervement demeurait plus ou moins inconnu. Etait-ce l’insouciance du jeune homme qui l’agaçait ou bien son entêtement à ne pas vouloir la laisser tranquille pour une fois qu’elle avait un moment à elle loin de ses parents, de son cousin ou de ses camarades -certes sympathiques mais parfois extrêmement lourdauds- ? Impossible de le savoir mais pour le moment, elle s’en fichait comme d’une guigne.

Toisant l’impudent en face d’elle, elle attendit qu’il se décide.

“Je ne suis plus d’humeur à faire des efforts De Camina. Je connais votre père, il à l’air d’être un bon sergent. Mais vous, plus le temps passe et plus j’ai envie de vous flanquer une rouste qui vous fera peut-être renoncer à me suivre comme ça. Maintenant ramenez-vous et finissons-en.”


Elle avait tout son attirail de mission, ce qui n’allait pas lui simplifier la tâche. Il allait falloir qu’elle fasse vite sous peine de s’épuiser à corriger cet ahuri. Mais la ruelle qu’elle avait choisie était tout de même assez large pour lui permettre de faire ses moulinets bras tendu sans être gênée.

Elle avait vu son épée à lui mais elle doutait qu’un nobliau engoncer dans les surcouches de vêtements qu’il avait puisse être d’une quelconque efficacité au combat. C’était sûrement une arme d'apparat, d’esbrouffe. Elle doutait sérieusement des capacités de Simon à se battre correctement. Aussi, même énervée, elle se promit de ne pas y aller trop fort. Il avait l’air si chétif qu’elle pourrait l’envoyer à l’hospice avant même d’avoir eut le temps de dire “ouf” !

Se mettant en position de garde, elle fixa son regard sur son adversaire, tout à son combat à venir.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Animateur
Simon De Camina
avatar


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : Shingeki no Bahamut
Date d'inscription : 18/07/2016
Messages : 244
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Aventurier
Invocation(s) : Minarîa
Inventaire :
A la ceinture:
 

Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #7 écrite Hier à 11:20


On pouvait dire que la jeune femme avait le sang chaud en plus de s'être levée du mauvais pied. Pour le coup, il avait beau chercher, le petit noble avait du mal à voir pourquoi la garde s'était enflammée d'un coup. Sans doute était-ce "cette période" du mois dont parlaient tant les jeunes couples ?
Il l'avait au début suivi sans broncher, calmement quoi que pressant l'allure pour rester à sa hauteur, mais lorsqu'elle dégaina, le premier réflexe du blond fut de lever les bras à hauteur du torse, les coudes plantés contre ses hanches, en signe de non-agression. De cette façon, il serait aisé pour lui de dégainer sa rapière ou sa dague pour se défendre.
Le pensées fusaient dans son esprit. Pourquoi l'attaquer ? N'était-ce pas problématique pour une garde de s'en prendre à ceux qu'elle devait protéger, dans l'enceinte même de la ville qui plus est ? Était-elle vraiment Garde Dorée ? Avait-il mis le nez dans de sombres affaires qui ne devaient pas être découvertes ?
Si elle connaissait son père ainsi que son grade, il était plus plausible qu'elle soit ce qu'elle disait. Était-elle juste une femme impétueuse qui ne parvenait à s'exprimer autrement que par la violence ? Il faudrait qu'il adapte ses plans s'il voyageait avec elle. Il serait dangereux qu'elle compromette malencontreusement quelques arrangements diplomatiques.

D'une voix prudente, Simon s'adressa à l'improvisée truande.

"Vous me voyez désolé d'apprendre que mon faciès ne vous revient pas. Quand je demandais quelques pistes sur votre métier, il n'était peut être pas clair que je parlais du côté administratif... Je ne vais pas mentir, je suis déjà suffisamment familier avec l'aspect combattant de la Garde Dorée."

Reculant légèrement pour essayer d'éviter un combat inutile, le jeune héros tenta de gagner à nouveau du temps pour s'extirper de cette ruelle un peu trop imperceptible.

"Si vous voulez me... "Rouster", je vous dirais bien qu'avec des armes en bois ou au poing, il serait davantage envisageable pour moi de parler de combat amical entre deux membres d'une même faction... Il en va aussi de votre intérêt, cela va sans dire. Vos supérieurs n'aimeraient pas avoir à vous sanctionner pour une simple erreur de jugement, je suppose. Même si je garde le silence, je doute en revanche que ce soit le cas de ma famille s'ils me voient revenir avec de nouvelles blessures alors que je suis toujours convalescent. Sans parler qu'il serait bien plus profitable pour tout le monde de maquiller ça en entrainement ! Vous éduquez un petit noble et j'apprends d'un membre efficient de la célèbre Garde Dorée ! Quel prestige !"

La noyer sous un flot continu de paroles vraies bien que superflues semblait le seul moyen de gagner assez de temps. Elle le couperait sans doute dans son monologue, mais au moins avait-il l'intention d'éviter les effusions de sang inutiles. Et puis bon, un entrainement contre une blonde fougueuse... Ça ne lui était décidément pas étranger, comme concept.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
 

Blondes, blonds, je vous comprends !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Avez-vous déjà vu deux blondes dans un magasin ? Maintenant oui... [Jessica Farelly]
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Quel sport faite vous?
» A QUAND UN DEBAT SERIEUX ? LES ANTI-PARLMENTEURS LEVEZ-VOUS ! DEMASQUEZ-VOUS !
» Simpsonisez vous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Lüh :: Lüh, capitale des Hommes :: Rues de la Ville-