Serindë - La Brodeuse des Forêts

Partagez| .

Serindë - La Brodeuse des Forêts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Serindë
avatar
Invok Terre



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Image du jeu Aion
Date d'inscription : 06/10/2017
Messages : 67
Double Compte : Oblivion El'Galas
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des RP

Elément : Terre
Invocateur : Simon De Camina
Sorts : terre_close_3;
plante_7;
paraseisme_0;
teleportation_0;
assimilation_0;
sorcellerie_0;
telepathie_3;
geokinesie_6;
magma_0;
metamorphose_0;
saignee_5;
soin_4;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #1 écrite Ven 6 Oct 2017 - 20:16

I) Identité
Nom : Pas de connu à ce jour
Prénom : Serindë (prononcer Sé-rine-dé)
Sexe : Plutôt féminin
Élément associé : Terre
Endurance : 60


II) Caractère

Serindë est pareille à une forêt : paisible mais mystérieuse et enragée parfois.

Calme comme les feuilles des arbres, elle laisse le temps s’écouler lentement, se contentant de regarder le monde évoluer autour d’elle. Cette manière d’être donne l’impression qu’elle est passive, désintéressée mais il ne faut pas s’y tromper.
« Méfiez-vous des murmures de la forêt». Une expression faite pour elle. Tant que vous ne lui causez pas d’ennuis, rien à craindre. Cependant si Serindë sort de ses gonds, vous périrez presque à coup sûr.
Elle est une combattante, créée pour protéger le royaume de Terra et sa fureur est telle que sa magie se libère d’un coup, en une pluie de flèche sur ses ennemis. La dernière chose que vous verrez alors sera une masse de projectiles tous de bois et de lianes fondant sur vous.
La Brodeuse des Forêts est très émotive. Chaque chose ressentie la trouble et peu provoquer des catastrophes. C’est pour cela qu’elle se terre au fond de ses domaines, tentant d’échapper le plus possible à toute source de contrariété. Elle ne voudrait surtout pas détruire le travail de ses frères et sœurs à cause de sa maladresse.

Elle a également peur d'accorder sa confiance.
Autrefois c'était à ses pairs, car sa nature de Gardienne l'obligeait à toujours se méfier de tout pour protéger au mieux le royaume de Terra. Elle est souvent restée dans l'ombre lorsqu'un fils d'Aer passait dans les cieux ou qu'une fille d'Aqua traversait la rivière de Uinen, la forêts des mille chênes.
A présent, c'est aux Humains qu'elle refuse sa confiance car elle ne les considère pas dignes. Après tout, leurs ancêtres ont été les responsables de la chute de l'ancien monde, ils ont ignorés les mises en garde, ont foulé sans honte les principes des Quatre. Serindë a trop peur de souffrir de la trahison de ces nouveaux Humains.
Son Invocateur pourra l'obliger à faire ce qu'il veut, mais il n'aura pas sa confiance ni son amitié de si tôt.

Autrefois, à l’image de beaucoup de ses pairs, elle détesta les humains pour avoir été la cause de sa punition injuste. Et les siècles d’emprisonnement ne l'ont pas fait relativiser. Malgré son bon fond, elle ressent toujours une colère sourde à l'idée d'être désormais liée à ceux qui ont causé sa punition, même si au fond d'elle, elle sait que ce ne sont plus les même Humains.
Elle patiente dans sa cellule, attendant comme à son habitude que le temps s’écoule et que les saisons passent.


III) Physique

Serindë, à l’image de tous les demi-dieux, est belle.

Tout d'abords, ce qui vous impressionnera sera sa taille. La demi-déesse est très grande, mesurant dans les 1m60 pour sa partie chevaline et 90cm de plus pour son torse, soit au total 2m50 des sabots au haut de sa tête. Malgré son allure légèrement pommelée, Serindë reste taillée pour la vitesse, elle ne fait donc que 770 kilos.
Si vous la détaillez, vous apercevrez sa longue chevelure d’un doré pâle, pareille aux rayons du soleil qui passent entre les ramures des arbres. Avant sa punition, les petits oiseaux adoraient venir s’y nicher, ou se percher sur ses immenses bois, égaillant la vie de la Brodeuse de leur pépiements joyeux.
Ensuite, vous serez certainement surpris de voir sur son visage des yeux d'un or riche et opulant et sa bouche vermeille, qui cache des canines aiguisées dignes d'un loup, de laquelle s’écoule pourtant une voix douce. Son faciès est en contraste total avec son caractère, lui donnant une image effrayante et peu humaine, quand elle se révèle d'une douceur de caractère sans pareil.
Ses oreilles n’ont pas la forme arrondie des hommes mais sont bien plus allongées et longues, un peu comme celles d'un elfe sylvestre, permettant à la fille de Terra d’entendre de très loin, ce qui lui permet parfois de se diriger au bruit d'un envahisseur à travers ses forêts.
Son buste féminin, recouvert d'une peau oscillant entre le jaune flêtri et le vert feuille, est recouvert par endroits de feuilles de fougère qui poussent à même son corps, comme s'il était un terreau fertile, la faisant quelques fois ressembler à un ent, cest créatures mystiques toutes faites de bois. Tel une vrai sentinelle, voir même un prédateur des forêts, la demi-déesse possède des griffes au bout de ses doigts afin qu'elle puisse se défendre ou défendre ses protégés.
Finalement, le plus surprenant et spécial chez elle reste quand même le bas. Car celui-ci, à partir de ses hanches, est une croupe de destrier pommelé robuste et puissante, d’un vert riche et foncé, deux teintes plus foncé que la peau de son buste. Très pratique pour courir entre les frondaisons, la demi-déesse peut également aller sur des terrains plus accidentés comme des déserts de pierre ou de sable. Cependant, l’effort demandé pour mouvoir son corps sur ces terrains difficiles ne lui permettra pas de se déplacer très longtemps sans commencer à souffrir.


IV) Vie
Histoire:
Senrindë est née durant la création du premier monde, des milliers, voir même des millions d’années avant l’ère Lühienne. Elle naquit paisiblement, comme un chêne qui pousse, lentement, en prenant son temps, sans se soucier des années qui passent. C’est alors que Terra, inspiré, lui donna comme tâche de protéger son royaume forestier, d'aider les arbres, fougères et autre végétaux à pousser paisiblement et enfin de rendre service à leurs habitants.
Forte de cette tâche, la demi-déesse s’employa à être à la hauteur de son père, surveillant d’un œil bienveillant les frondaisons des forêts millénaires. La vie s’écoulait lentement ou rapidement, et Serindë se laissait aller, portée par les saisons qui défilaient.

Puis, certains de ses congénères décidèrent qu’ils s’ennuyaient et décidèrent de créer à leur tour la vie. La Brodeuse avait été conviée à l'évènement, comme tous les autres. Mais elle refusa d'y participer, ne se jugeant ni assez sage ni assez clairvoyante pour entreprendre une telle effronterie. Car cette idée n'était rien d'autre que l'envie de certains des plus arrogants pour s'élever au rang de leurs pères divins. Effrayée, Serindë avait prié pour qu'ils échouent, pour que rien ne change... Mais ses prières restèrent sans résultat.
Et là ou les Dieux avaient limités les dons faits à leur enfants, les humains naquirent avec une liberté totale. Or comme tout le reste, une plante ou un fleuve, qui nait et grandit sans limites, finit toujours par écraser ses voisins et causer du tord. Cela prit des siècles aux humains mais l’inévitable arriva.

Les villes grandirent et les forêts brûlèrent, la science fit des découvertes et les montagnes explosèrent, le vent se pollua, emmenant la mort même dans les régions les plus reculées, même dans les eaux les plus profondes… La magie commença à décliner et les demi-dieux comprirent trop tard ce qu'ils avaient fait.
Finalement un jour, Serindë qui n’avait pas eu vent de tout ça, avait choisi de l'ignorer plutôt, vit les chênes forts et anciens de sa forêt préférée, Uinen, tomber sous les coups de haches et des abatteurs. Le Royaume de son Père, dont elle s'occupait depuis des temps immémoriaux disparut en quelques jours, ne laissant qu'un misérable bosquet à la Brodeuse pour se dissimuler.
Toussant dans l’air pollué, elle regarda autour d’elle, choquée. Avant, elle ne savait plus quand, des arbres magnifiques se tenaient de chaque côté d'une rivière qui passait là. A présent il n’y avait plus rien que de la terre ravagée, pillée de toute sa substance, jusqu’au moindre grain de sel et un cours d'eau ridicule d'une horrible couleur marron.
Les larmes coulèrent sur les joues et la rage la submergea. Ils avaient osé ! Ses beaux arbres, ses compagnons, coupés jusqu'à la plus petite pousse tendre ! Qui étaient ces démons qui se permettaient de tout ravager, de tout prendre sans respect ?!
Les barrières de son esprit cédèrent et la magie afflua dans ses doigts, une voile rouge s'abaissa sur ses yeux et pour la première fois Serindë imagina une arme, une arme capable de les tuer tous. Dans ses mains griffues apparut alors un arc qui poussa entre ses doigts. Et bientôt une flèche poussa à son tour entre ses doigts. La Brodeuse visa et décocha, la flèche se dédoubla et bientôt elles furent des centaines, puis des milliers.
Une pluie de projectiles mortels, animés dans le sol but de tuer fondèrent sur la ville que le demi-déesse avait aperçu en contrebas. Chaque flèche toucha son but. Les morts jonchèrent bientôt les rues.
Se tournant vers les engins qui avaient assassinés ses protégés, elle déchaina de nouveau sa puissance dans un hurlement de rage et d'immenses mains d'écorce écrasèrent les véhicules comme du papier maché.
Dans la ville, les rares survivants contemplèrent, médusés, leurs immeubles s'effrondrer sous l'effet de lianes géantes qui, telles des serpents, écrasaient les bâtiments entre leur anneaux.
Bientôt il ne resta plus que des ruines.

Après cet épisode sanglant, les humains abandonnèrent les environs... Pour un temps. Les années passèrent et comme Serindë n'avait plus déchainé sa fureur, ses forces faiblissant jour après jour avec la disparition même de l'essence magique du monde, ils revinrent, plus nombreux et plus décidés que jamais. Pour éviter un nouveau drame, ils creusèrent dans les flans de Uinen, la colline aux milles chênes qui commençait seulement à repousser. Mais c'était sans compter le demi-déesse qui, cette fois, n'attendit pas. Elle ne pouvait plus se permettre de patienter et de prier. Bientôt ses forces seraient insuffisantes et ses belles forêts allaient mourir et perdre leur voix...
Sortant à nouveau du couvert de ses arbres, galopant comme une furie, elle poussa un cri strident de colère et de désespoir purs et d'un geste balaya les machines cruelles qui abimaient sa forêt. Ce simple déferlement l'épuisa et c'est avec soulagement qu'elle vit les hommes fuir à nouveau.
Renvoyant les humains d'où ils venaient, elle décida de les suivre afin de se débarrasser d'eux une bonne fois pour toute. Sa rage maintenait ses forces et elle fusa, suivant sans peine les survivants dans leurs engins de mort.
Arrivée en haut d'une colline où elle savait qu'il y avait eu un chêne centenaire, elle ouvrit de grands yeux emplis d'horreur. En contrebas s'étalait une énorme ville, plus immense encore que la précédente, comme une plaie purulente sur la terre. Se demandant comment une telle erreur avait pu se produire, elle se sentit soudain submergée. Jamais elle n'arriverait à attaquer à elle seule une telle monstruosité...

Le découragement se fit immédiatement sentir et Serindë, qui n'avait plus alors que la force de se déplacer et de galoper sur de courtes distances, sentait que dans ses veines ne coulait presque plus la moindre goutte de magie. Les feuilles de son torse avait fané et sa peau devenait grise, comme du bois mort. Elle n'avait plus rien de la belle centaure qui, des millénaires auparavant, galopait à travers les forêt l’œil vif et l'esprit acéré.
Elle comprit à cet instant que ses pairs et elle avaient perdu la partie à l'instant même où les premiers Hommes étaient nés.
Désespérée, affaiblie, proche de tomber dans un état catatonique, elle allait s'en retourner chez elle quand les Dieux se réveillèrent. Tout se passa très vite. Elle sentit leur fureur et leur déception profondément dans son cœur. La douleur fut telle qu'elle s’évanouit.
Quand elle se réveilla elle était enfermée dans une cage avec les paroles de son père marquées en lettre rouges dans sa tête. Voilà sa punition pour n'avoir pas su rester à sa place... Et comme ses frères et sœurs, ils étaient condamnés à attendre dans ces minuscules cages qu'un humain ne vienne les délivrer...
Elle pleura longuement, effondrée d'un tel traitement. C'était si injuste ! Elle les haïssait, oui, ces petites êtres qui lui avaient tout prit... Et ses larmes s'écoulèrent, créant une flaque, puis une marre puis un lac.

Puis les larmes se tarirent, mais la haine ne se délia pas dans le temps et les années s'écoulèrent... Lentement. Senrindë façonna son épreuve, afin de dissuader n'importe qui d'entrer. Elle avait échoué dans sa mission et finalement, sa cellule était l'endroit le plus sûr pour elle qui ne voulait plus souffrir. Certes elle se privait de liberté mais après tout, Uinen avait disparut et les forêts du nouveau monde lui étaient inconnues. Ne se sentant plus à sa place, elle se laissa de nouveau aller, dans le silence des faux arbres de sa prison, et elle se remit à prier pour que personne, plus jamais, ne brise son cœur.


V) Hors Jeu

● Comment avez vous découvert ce forum ? Double Compte d'Oblivion !
● Comment trouvez vous l'intrigue de ce forum ? Super !
● Comment trouvez vous le design de ce forum ? Miam !
● Avez vous lu le règlement ? [ Validé par la Reine ]
● Avez vous vu la ChatBox ? Certes. Mais... Discoooord !
● Savez vous comment voter pour le forum ? Of course ! Les deux p’tits bestiaux en haut à gauche.


Sphérier:
 
Les sorts entourés d'un cercle noir sont ceux acquis.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Serindë le Sam 7 Oct 2017 - 21:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Nérée Helireah
avatar
Souverain du clic



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : New Bride, by Claparo-Sans
Date d'inscription : 22/01/2014
Messages : 868
Liens vers la fiche : Présentation
Contes de la Dame aux Fleurs

Métier : Noble et Reine des nuages
Invocation(s) : Shénzi ♡ Steesha ♡ Shakahm ♡ : le triple S
Inventaire :
♔ Bagages:
 

♔ Sac sans fond:
 

♔ Autres:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #2 écrite Sam 7 Oct 2017 - 15:34

Bonjour et re-bienvenue sur notre île !

Je vais m'occuper de ta première validation ~

I. Caractère

Le caractère de ton invocation est bien, mais il pourrait être un peu plus développé à mon goût. Parler par exemple de ses éventuels rêves ou peurs, comment elle voit les autres invocations, les Dieux...

II. Physique

Il manque le poids de ton invocation, et c'est bon pour moi !

III. Histoire

Je n'ai pas grand chose à dire ici non plus, ton histoire se lit facilement et est agréable. Il y a seulement un point qui me chiffonne, c'est le moment où les Dieux reviennent sur terre pour faire un petit raz. En effet, on n'a pas vraiment l'impression que ta demi-déesse a perdu toutes forces à cause de la destruction de la Nature. Accentue juste un peu sur ce fait, sur l'épuisement et pas seulement sur le découragement face à l'Homme, et cela sera bon pour moi !

Pour le reste, rien à dire Smile

Conclusion :
Quelques petites modifications par-ci par-là, mais rien de méchant. La première validation tombera donc assez rapidement. Je n'ai pas relevé de grosses fautes, et puis, ton avatar est classe héhé.

Bon courage pour les modifications et si tu as des remarques ou questions, n'hésite pas !



« Oh my God, I see how everything is torn in the river deep
And I don't know why I go the way
Down by the riverside. »
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Serindë
avatar
Invok Terre



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Image du jeu Aion
Date d'inscription : 06/10/2017
Messages : 67
Double Compte : Oblivion El'Galas
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des RP

Elément : Terre
Invocateur : Simon De Camina
Sorts : terre_close_3;
plante_7;
paraseisme_0;
teleportation_0;
assimilation_0;
sorcellerie_0;
telepathie_3;
geokinesie_6;
magma_0;
metamorphose_0;
saignee_5;
soin_4;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #3 écrite Sam 7 Oct 2017 - 21:18

Coucou Nérée !

Merci pour ton passage Smile voilà ce que j'ai rajouté !

I. Caractère

Elle a également peur d'accorder sa confiance.
Autrefois c'était à ses pairs, car sa nature de Gardienne l'obligeait à toujours se méfier de tout pour protéger au mieux le royaume de Terra. Elle est souvent restée dans l'ombre lorsqu'un fils d'Aer passait dans les cieux ou qu'une fille d'Aqua traversait la rivière de Uinen, la forêts des mille chênes.
A présent, c'est aux Humains qu'elle refuse sa confiance car elle ne les considère pas dignes. Après tout, leurs ancêtres ont été les responsables de la chute de l'ancien monde, ils ont ignorés les mises en garde, ont foulé sans honte les principes des Quatre. Serindë a trop peur de souffrir de la trahison de ces nouveaux Humains.
Son Invocateur pourra l'obliger à faire ce qu'il veut, mais il n'aura pas sa confiance ni son amitié de si tôt.


II. Physique
Malgré son allure légèrement pommelée, Serindë reste taillée pour la vitesse, elle ne fait donc que 770 kilos.

III. Histoire
Le découragement se fit immédiatement sentir et Serindë, qui n'avait plus alors que la force de se déplacer et de galoper sur de courtes distances, sentait que dans ses veines ne coulait presque plus la moindre goutte de magie. Les feuilles de son torse avait fané et sa peau devenait grise, comme du bois mort. Elle n'avait plus rien de la belle centaure qui, des millénaires auparavant, galopait à travers les forêt l’œil vif et l'esprit acéré.
Elle comprit à cet instant que ses pairs et elle avaient perdu la partie à l'instant même où les premiers Hommes étaient nés.
Désespérée, affaiblie, proche de tomber dans un état catatonique, elle allait s'en retourner chez elle quand les Dieux se réveillèrent.


Dis-moi si ça te va Smile
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Nérée Helireah
avatar
Souverain du clic



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : New Bride, by Claparo-Sans
Date d'inscription : 22/01/2014
Messages : 868
Liens vers la fiche : Présentation
Contes de la Dame aux Fleurs

Métier : Noble et Reine des nuages
Invocation(s) : Shénzi ♡ Steesha ♡ Shakahm ♡ : le triple S
Inventaire :
♔ Bagages:
 

♔ Sac sans fond:
 

♔ Autres:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #4 écrite Dim 8 Oct 2017 - 10:28

Avec tes corrections, ta fiche me convient !

Félicitation ! Je t'offre ma première validation !
Un admin viendra bientôt te corriger si besoin et te valider définitivement par la suite ~


« Oh my God, I see how everything is torn in the river deep
And I don't know why I go the way
Down by the riverside. »
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Rangi
avatar
Admin Rangi



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Crédit Avatar : Clapi.art
Date d'inscription : 19/08/2013
Messages : 1153
Double Compte : Imaq
Liens vers la fiche : Titan du Vent
Elément : Air
Invocation(s) : Le Vent et la Foudre.
Sorts : vent_;0
electricite_0;
ailes_0;
celerite_0;
dispersion_0;
imunite_0;
bouclier_0;
telekinesie_0;
tempete_0;
metamorphose_0;
saignee_0;
soin_0;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #5 écrite Dim 8 Oct 2017 - 10:52

Félicitations ! Tu as ma seconde validation !
Tu peux commencer à poster ton journal de rp Ici et faire une demande rp .
Bon jeu !
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #6 écrite

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

Serindë - La Brodeuse des Forêts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [HRP] Description de la forêt
» Une petite leçon dans la forêt
» La forêt morvandelle
» Au coeur de la forêt citadine [Dolan Kane]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Section RP :: Présentations :: Présentation des invocations-