Top-Sites

Votez toutes les deux
heures ♥

Fermer
Ouvrir Noviel
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Noviel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membres
Noviel
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 30/08/2013
Messages : 13
Liens vers la fiche : Fiche
Elément : Eau
Invocateur : Fawn
Sorts :
Liste des sorts:
 
Inventaire▲

MessageSujet: Noviel   Ven 30 Aoû - 15:53

Renseignements généraux
Prénom : Noviel
Sexe : Apparemment, femme
Élément associé : Eau


Physique

Vous vous promeniez sur la côte, sûrement, quand un son vint charmer vos oreilles. Ce son, se précisant, se transforma en une douce mélopée. Un chant, en fait. Une mélodie comme vous n'en aviez jamais entendu. Pris de court par ce curieux évènement, vous décidiez d'aller voir la source de ce ravissement. Vos pieds s'engagèrent sur les rochers qui s'avançaient sur la mer. Quelques griffures dues aux aspérités ne vous ont guère gêné, tant vous étiez comme hypnotisé par cette voix.  Et vous ne vous arrêtiez plus.  Peu à peu, vos pieds, encore au sec, s'enfoncèrent dans l'eau, alors que vos yeux cherchaient désespérément quel être pouvait produire pareille musique.

Au début, ce ne fut que de la brume. Ou plutôt, l'écume qui s'élevait tout autour de vous. Encore quelque pas, et vous voyiez une forme. Seul un buste sortait de l'eau. Étrangement, il ressemblait vaguement à un torse d'humaine. Mais d'une peau d'ambre. Toujours absorbé par la voix qui vous envoûtait toujours plus, vous vous approchiez pour observer cet être de plus près. Son visage semblait assez étrange, d'autant plus que ce qui se dressait sur sa tête, ce n'étaient pas des cheveux, comme il aurait du l'être, mais des espèces d'algues. Ou des feuilles. C'est cela, au bout de quelques tiges s'élançaient quelques feuilles. Ses oreilles aussi étaient faites de ces algues étranges, ouvertes en trois parties. Son visage, que vous pouviez apercevoir de manière plus correcte maintenant, ne ressemblait plus à celui d'un humain. Le nez, absent, ou plat, laissait apparaître des branchies de chaque coté. Plus haut, ses yeux, fins, brillaient d'une lueur dorée qui captait votre regard. Mais plutôt que de vous laisser avoir par cette lumière dorée, vous préfériez observer la bouche, d'où sortait cette complainte magnifique. Aucune fausse note. Que ce fusse dans la partition qui venait à vos oreilles, ou bien dans la pureté de ses lèvres de cette même couleur ambrée.

Mais elle ne se laissait pas faire. Un de ses bras musclés, se levait pour porter sa main, dont les doigts étaient presque palmés, jusqu'à votre visage. Vous grimaciez alors que vous sentiez une griffe chatouiller votre joue. Mais cela ne suffisait pas à faire partir l'air béat de votre visage. La main de l'Être continuait de monter pour caresser vos cheveux. Rougissant, vous baissiez la tête, laissant ainsi votre vision descendre le long du corps de plus en plus étrange. Tout comme sur sa tête, des espèces de "tiges" sortaient du corps avec, au bout, ces mêmes feuilles étonnantes, indescriptibles.  Elles semblaient se mouvoir avec une volonté qui leur était propre, s'amusant à vous entourer doucement dans l'eau. Et oui, à force de vous avancer, voilà que vous aviez de l'eau jusqu'en haut du torse. Et pourtant vous continuiez à marcher vers elle, qui s'éloignait toujours un peu plus pour vous enjoindre à la suivre, dans les profondeurs. Et quelques fois, sa longue queue... Queue ? Et oui, elle n'était pas pourvue de jambes. Seulement une queue de poisson, grande, agile, et puissante, était présente. Sa longue queue vous effleurait parfois, chatouillant vos jambes.

Mais d'un coup, alors que vous faisiez un pas supplémentaire, vous vous aperceviez qu'il n'y a plus de sol.  Cette fois-ci, ni une, ni deux. Vous tombiez la tête la première dans la mer, pour vous y enfoncer. Et l'Être ne vous aida pas du tout. Au contraire. Accompagnant votre chute, elle ne faisait que vous entraîner de plus en plus bas, jusqu'à atteindre un endroit où la flore était abondante. Sans comprendre comment, vous entendiez quelques mots à vos oreilles. Le dernier son. Son dernier chant, pour vous. Apparemment, ces plantes seraient votre lit de mort. Et vous n'aviez pas vraiment d'autre choix. Son royaume. Peut-être fragile, mais présent partout, sous les mers. Vous y étiez entré. Mais tout ceci... C'était dans un monde qui a maintenant disparu. N'est-ce pas ?


Caractère
Cruelle, d'un certain coté.

Elle vous paraissait tendre, votre meurtrière, n'est-ce pas ? Eh oui.  Elle n'utilisait la violence que très rarement, voir jamais. Elle préférait vous accompagner avec douceur dans la mort. Lentement, mais sûrement. Peut-être était-ce une forme de cruauté envers les êtres de la terre ferme, comme elle se plaisait à les appeler. De son calme olympien, elle vous rassurait quant à votre fin prochaine, inexorable. Dans les tréfonds de son royaume, sous les mers, elle vous emmenait, pour ne plus vous relâcher. Et sous ses yeux doux, vous mourriez. Quand vous étiez sa cible. Il ne valait mieux pas tomber sous ses griffes.

Curieuse, à jamais.

Même si sa curiosité était ciblée, à partir du moment où vous n'étiez pas un habitant de la terre, vous pouviez être digne d'intérêt. Création d'un autre, si son intérêt était éveillé, elle commençait à vous étudier, sous toutes les formes. Comment vous évoluiez dans le monde que les Dieux avant construits. Comment vous grandissiez, parmi les autres espèces qui avaient été crées, ici et là. En espérant que vous ne pensiez pas qu'à détruire.

Mesurée, toujours.

Si certains des demi-dieux avaient créé des tempêtes, des monstres, ou préféraient se battre, Noviel, elle, préférait rester sur des projets moins ambitieux. Créer, en accord, parfois, avec d'autres demi-dieux, des petits mondes aquatiques. Le tout, dans le fond des mers, là où la lumière ne filtre plus. Pas de coup d'éclat. Pas d'évènement qui pouvait presque changer la surface du monde. Pas de création qui faisait rêver les autres demi-dieux. Simplement, son petit plaisir. Ses petits mondes, en quelques sortes.

Patiente, à la longue.

On apprend de ses erreurs. Cette leçon a été bien apprise par la Sirène, quand elle créait ses petits mondes. Réussir du premier coup était généralement synonyme de défauts cachés. Alors, elle recommençait, encore et encore, inlassablement, pour que ses créations suivent le but qu'elle leur avait donné. Tout était là. La perfection n'existait pas dans ce monde, mais tout le monde pouvait s'en approcher. Et pour cela, il fallait du temps.

Revancharde, tant que son but n'aura pas été atteint.

Eh oui. Quelques "personnes" -entendre ici : Demi-dieux - lui ont fait, il y a bien longtemps, quelques crasses. S'il existait une liste noire, alors sur celle-ci serait inscrite toute une liste de noms. À commencer par ceux qui ont été à l'origine de leur décadence à tous. Ceux qui ont fauté contre elle se doivent d'être punis par elle. Du moins, c'est ainsi que pense cette sirène ambrée.



Vie
Il y a bien longtemps, elle avait été lâchée. Lâchée dans l'océan que son créateur avait bâti. Un coin de paradis vierge, doué de lois parfaites. Veiller sur ces lois. C'était son but. Ou plutôt, c'était celui de tous les demi-dieux. Au départ, tout se passa tranquillement. Nageant avec agilité, s'amusant dans les récifs sous-marins, Noviel était heureuse ainsi. Tranquille, avec quelques autres compères d'eau, ils veillaient sur cet univers. Au diable les autres dieux. Ils avaient leurs obligations, et ne s'intéressaient pas à autre chose.

Seulement, les années passèrent, dépassant le nombre de doigts sur deux mains, pour ceux qui en avaient, puis les siècles, ou même les millénaires. Certains se détachèrent de cette office de veilleurs, pour devenir créateurs.  Bien sûr, la curiosité de Noviel fut exacerbée, bien que la chose fusse taboue pendant un temps. Les premières créations furent assez étranges. Ceux qui avaient dévié de leur but d'origine étaient généralement des êtres hautains. Du coup, leurs premières ébauches furent à l'image de cette attitude. Des êtres immenses, puissants, mais qui n'avaient pas deux sous de jugeote. Ou des cataclysmes qui n'avaient ni queue ni tête. En somme, rien d'intéressant. Mais si l'attention de la sirène ambrée n'avait été que peu retenue par ces nouveautés, le concept de la création l'intéressait.

Peu à peu, elle commença à s'éloigner de son groupe de veilleurs, pour s'enfoncer dans les profondeurs de l'océan. A l'abri des regards, elle commençait à créer des choses. Rien de bien compliqué pour commencer. Elle modelait d'autres plantes sous-marines de toutes les formes, et de toutes les couleurs. Tout ça pour lui servir de tests. Bien rapidement, quelques siècles plus tard, les créations devinrent monnaie courante. Et elle en profita pour étendre ses expériences sur des terrains de plus en plus grands. Rapidement, des algues de toutes sortes proliférèrent sur les sols marins, coexistant avec d'autres espèces, parfois, ou n'arrivant pas à survivre dans tels ou tels milieux. Ce genre d'expériences ou d'études, elle en fit un certain nombre, parfois même avec d'autres demi-dieux, pour créer des mini-univers un peu plus complets et complexes.

Mais jamais son intérêt ne s'était porté sur ceux du "dessus". Ceux qui étaient liés à la terre ou au feu, ou même à l'air. Pourtant, plus le temps avançaient, et plus les créations liées à ces derniers prenaient le pas sur les autres, voulant conquérir du terrain, mangeant les uns, ou se faisant dévorer. Ils ne faisaient pas attention aux autres, et avançaient sans se soucier d'une cohabitation possible.  Certes, ce n'était peut-être pas le cas de tous, mais aux yeux de Noviel, cela le devenait. Et cela empira quand certains demi-dieux se mirent en tête de créer les "humains". Au début, elle n'eut pas d'écho de ces derniers. Seulement, très vite, ils devinrent incontrôlables.

Quand on parle de choses incontrôlables, c'est réellement hors de tout contrôle. Les demi-dieux ne pouvaient agir sans rencontrer une résistance de la part de cette race particulièrement ennuyante. Imparfaits, inconstants, ils avaient reçu d'on ne sait quels créateurs les dons de l'imagination, et de la réflexion. Pourquoi avaient-ils eu cette idée ? Noviel n'avait jamais su. Mais quand elle vit pour la première fois, une race créée prendre le pas sur une de ses propres créations, elle n'aima pas cela.

Avant même qu'elle ne puisse agir, d'autres demi-dieux déclenchèrent cataclysmes sur cataclysmes pour tenter d'endiguer l'inexorable progression de cette race apparemment supérieure aux autres.  Mais en vain. À chaque fois, il en restait, et ils recommençaient à faire des mini-humains. Enfin, c'est ce qu'on lui avait dit. Après tout... Elle n'allait jamais les voir. Ces pauvres êtres ne pouvaient pas respirer dans l'eau. Et elle n'avait aucune envie de se transformer et de s'éloigner de son cher océan dans le simple but d'aller étudier ces humains. Toujours est-il qu'elle s'enfonça encore plus profondément dans l'océan, ne remontant que quelques fois quand elle avait un humain à piéger, durant un temps d'inaction.

Le temps passa à nouveau, et durant quelques siècles, elle n'eut plus aucune nouvelle, ou presque. Restant là où la lumière du soleil n'était qu'un lointain souvenir, elle continua en silence à créer ses univers à nouveau. Mais rien n'était pareil. Plus le temps allait, plus les créations dépérissaient. Plus ses pouvoirs s’amenuisaient. Et d'après les quelques rares nouvelles qu'elle pouvait avoir, la situation à la surface se dégradait encore plus. Le bijou de création des Dieux, leurs propres créateurs, n'était qu'une pale image de ce qu'il était au départ.

Ce qui devait arriver arriva. Les Dieux n'aimèrent pas ce qui était arrivé à leur Terre. Et la punition redoutée tomba. Un enfermement, pour une durée indéterminée. Un retour à zéro de toutes les créations des demi-dieux. Et enfin, une sorte d'humiliation suprême : pouvoir être libéré avec une seule condition : la divinité devait être asservie par les nouveaux humains. Nouveaux car les Dieux avaient repris leurs créations. Ainsi, ils seraient plus calmes. Plus simples à réguler. Et les mêmes erreurs n'arriveraient pas deux fois.

Seulement le mal était fait. Et le nouveau but de Noviel était fixé. Ils avaient été tous punis, pour l'erreur de quelques-uns seulement. Et cela n'était pas une chose normale. Seuls ceux qui avaient participé de près ou de loin à la création de leur fardeau auraient dû payer. Alors il lui vint la pensée suivante. S'ils avaient tous eu la même punition, on ne pouvait considérer que le mal qui avait été fait par les demi-dieux fautifs ait été sanctionné justement. Ainsi, c'était à elle de régler cet important détail.

Un jour, quand elle sortirait. Elle pourrait s'en occuper. Un jour, sa vengeance sera faite. Mais d'ici là... Il faudrait patienter.



Hors Jeu
Comment avez vous découvert ce forum ? Il y a bien longtemps... De quelle manière, par contre, je ne m'en souviens plus.
Comment trouvez vous l'intrigue de ce forum ? Toujours aussi bien.
Comment trouvez-vous le design de ce forum ? Mon avis reste inchangé, après les années. Il est toujours superbe.
Avez vous lu le règlement ? Yep : Validé par Ririne
Avez vous vu le chat ? En bas !
Savez vous comment voter pour le forum ? En haut !


Sphérier:
 

Les sorts entourés d'un cercle noir sont ceux acquis.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ariez
Ariez
avatar


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Date d'inscription : 18/08/2013
Messages : 1824
Double Compte : Aucun.
Liens vers la fiche :
Métier : Armurière
Invocation(s) : Vaea, Mercor
Inventaire :
  • Cape d'invisibilité
  • Mémorium
  • Cristal de mana
  • Sac sans fond
  • Deux pierres de télépathie
  • Une épée à la lame noire
  • 1000 T

Sorts : Tous les pouvoirs. =D
Inventaire▲

MessageSujet: Re: Noviel   Sam 31 Aoû - 15:52

Bon retour parmi nous !

BON JEU
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://arcane.forumactif.fr
 

Noviel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chapitre 1 : Inspiration divine (suite) | Pv Erine Lanfeust & Noviel
» Noviel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Section RP :: Présentations :: Présentation des invocations-