une flèche, une cible ...

Partagez | .
 

 une flèche, une cible ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #1 écrite Sam 31 Aoû - 18:03

Au fin-fond du temple d'Aer se trouvait une pièce bien mystérieuse. Une immense porte de pierre ornée de gravures représentant d'antiques scène de chasse se situait là, partiellement couverte de lianes et autres feuillages rappelant davantage le domaine de Terra que celui d'un enfant des airs. Pourtant, on retrouvait sur chacune de ses fresques une emblématiques figures félines, un prédateur pour tous les êtres qui peuplaient ce monde.

De ce Temple émanait une aura puissante et profondément sauvage et, en plaquant son oreille contre la structure rocheuse, on entendait aisément des bruissements naturels, murmures d'oiseaux et autres glapissements d'animaux exotiques. Les fantômes qui hantaient l'esprit de l'hôte de ces lieux, le plus grand chasseur qui fût. Celui qui serait assez fou pour pénétrer cet endroit mystique y découvrirait une forêt verdoyante, mais totalement vide de toute forme de vie intelligente.

Arbres, roches et ruisseaux, tout n'était là qu'une création du Pourfendeur de l'Ombre. Son passé se manifestait au travers de ces végétaux improbables qui semblaient se développer à même la pierre, et la seule source de lumière présente provenait d'improbables champignons luminescents, qu'il semblait préférable de ne pas toucher... Dans son infinie puissance désormais scellée, la créature était parvenue à recréer ici un simulacre de nature vierge et hostile, un sinistre tableau qui respirait la mort malgré sa richesse.

Les sons entendus depuis l'extérieur s'intensifiaient, mais leur origine était indéfinissable. Pas le moindre petit être ne venait s'immiscer entre les racines épaisses des troncs, aucun insecte ne butinait de fleur et on ne percevait jamais les mouvements agités des poissons. Tout sonnait faux, et pourtant ce bosquet était bien réel. Au centre de cet univers miniature se situait un autel, illuminé miraculeusement par des enchevêtrement complexes de champignons.

Sur cette roche taillée se situait un arc rudimentaire, totalement dénué de décoration et visiblement usé par le temps. Devant cette arme primitive, une flèche somptueuse couleur d'ébène dont les ornements dorés reluisaient comme si cette dernière venait à peine d'être forgée. Sur cette surface lisse de roche, on distinguait le texte suivant :


"La flèche Touche la cible"


Rien de plus simple, mais rien de moins précis. Sans compter qu'il n'y avait pas le moindre élément que l'on puisse qualifier de cible au sein de ce domaine perdu. Que pouvait donc être l'objectif de cette épreuve si vague et mystérieuse ? Les indications s'arrêtaient là, et nulle doute qu'il s'agissait du seul indice accordé aux voyageurs. Pourtant, un son venait rompre le silence des lieux en dominant clairement les fantômes de croassements et les chants des oiseaux invisibles...

Celui du ronronnement constant d'une bête fauve, tapie dans l'ombre, qui attendait son heure pour surgir et venir à bout des intrus.
▲ Succès ▲


Dernière édition par Kuruga le Sam 31 Aoû - 18:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Sam 31 Aoû - 18:05

Pourquoi j'étais ici ? Excellente question m'a fois. J'étais passé devant le temple de l'air et j'étais rentré jeter un oeil par curiosité. Dans l'immense hall ou se succédaient les portes, j'avais aperçu une porte très étrange. Pas vraiment dans l'ambiance locale. Et comme la curiosité m'avait amené ici, la curiosité m'avait poussé à entrouvrir la porte. Le décor était assez étrange vis-à-vis de ce que j'aurais espéré d'un temple dédiée à une créature de l'air. Et puis bon, comme j'avais choisi d'entrer pourquoi ne pas tenter l'épreuve ?
Au fond je pense que c'était mon objectif réel pour être rentré dans le temple à la base. Tenter une preuve. Pas forcément pour chopper une invocation, je n'avais que faire d'un serviteur divin de plus. Sentir le rush d'adrénaline que pouvait procurer le danger lié à une épreuve c'était une autre histoire par contre. Il fallait être particulièrement stupide pour tenter une épreuve sur un motif pareil, mais l'objectif de mes voyages n'avait jamais été particulièrement sage. Azharys m'était largement suffisant pour le moment, mais je ne pouvais pas vraiment ne pas avoir l'usage d'une deuxième invocation après tout... ces créatures étaient tellement utiles.

J'avançais sans une hésitation dans la forêt, me dirigeant vers l'étrange autel qui se trouvait en son centre. C'était étrange de constater à quel point cette forêt était fausse, à quel point tout ceci semblait illusoire, mais ironiquement, tout cela paraissait n'être qu'une balade quand je repensais à l'épreuve d'Azharys. La blessure sur mon bras qui avait résulté de cette dernière était maintenant guérie, mais avait laissé une certaine cicatrice, indiquant clairement que non, ça n'avait pas été une partie de plaisir. Mais si la douleur avait été une chose, elle n'était rien en comparaison de l'horrible sensation de froid qui m'avait accompagné tout le long de son épreuve.
Arrivé au centre de l'autel je constatais avec un certain sourire son contenu... Malheureusement Mujin n'avait pas encore fini mon arc, sinon j'aurais certainement eu plus d'une munition à mon carquois. Le contenu de l'épreuve était on ne peut plus explicite, toucher l'invocation avec la flèche. Malheureusement j'étais très mauvais au tir à l'arc et je doutais sincèrement que cet arc en piteux état puisse être d'une quelconque utilité.
Si je comprenais bien je devais affronter ma future invocation sur son territoire, dans ses conditions et parvenir à la toucher avec une arme de force douteuse. Un jeu ma foi amusant si l'on en croyait les règles, un seul tir, une jungle immense, un prédateur habitué au lieu. Les règles étaient bien gênante pour un simple humain et pour quiconque s'y pliait. Malheureusement je n'étais pas vraiment du genre à me plier aux règles et pas suffisamment stupide pour affronter une créature sur son terrain de prédilection, dans son domaine de prédilection.


Je délaissais l'autel le temps de m'approcher de la lisière des arbres. Je saisis deux pierres au sol et les frottaient rapidement entre elle pour obtenir une étincelle qui fit s'embraser les herbes les plus proches. Puis je retournais m'asseoir tranquillement sur l'autel tandis que le feu prenait de plus en plus d'importance autour de moi. C'était peut-être de la folie de déclencher un incendie au coeur d'une jungle, cependant je n'étais pas un chasseur. Si bien que rentrer dans la forêt et partir à la recherche du fauve qu'elle abritait était probablement encore plus stupide avec mes compétences. Autre avantage la zone autour de l'autel était déboisé, pas beaucoup, mais suffisamment pour que je ne craigne pas grand-chose des flammes et pour que la créature ne puisse vraiment me surprendre. Enfin dernier point, la faiblesse des invocations d'air vis-à-vis des flammes faisait que si ma proie était comme prévu l'invocation en question, elle ne pourrait guère rester plus longtemps et devrait précipiter son assaut.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #3 écrite Sam 31 Aoû - 18:05

Le cliquetis du verrou mystique, la pierre qui racle le sol. La poussière chute, l'oreille du prédateur se dresse. Quelqu'un pénètre l'enceinte de son tombeau. Des griffes aiguisées traversent le pelage noir, et la bête cesse de grogner pour se dissimuler dans l'ombre. Les iris flamboyants rivés sur l'entrée de son domaine, il attend. Qui est donc cet imprudent ?

Un jeune homme, cheveux d'émeraude et regard d'ambre, observe les lieux avec curiosité. Pas la moindre once d'hésitation, mais peut être bien de la méfiance ou de l'inquiétude... Le chasseur discerne chaque frémissement, le moindre craquement, et par ces infimes manifestations sonores, il distingue que l'intrus prépare un coup sordide pour déloger le maître des lieux de l'ombre où il se tapit.

Un crissement inhabituel perturbe Kuruga, et ce dernier bondit d'un arbre à un autre, se cachant parmi les feuilles. Il tend l'oreille, hume l'air, et ce qu'il aperçoit l'horrifie. Le feu se reflète dans ses pupilles de félin, et la créature rugit, déployant un singulier hurlement mêlant celui du fauve et du rapace. Il laisse ses ailes s'ouvrir et s'envole jusqu'au plafond en un éclair. S'accrochant aux lianes synthétiques pour obtenir une vision globale des lieux, le Demi-Dieu grogne de nouveau.

Sa proie se situe près de l'autel sacré où la Flèche se trouve. L'arc est là également, l'étranger ne s'étant visiblement pas donné la peine de s'en équiper. Cet individu savait ce qu'il faisait, à n'en pas douter, et cela le rendait d'autant plus dangereux. Kuruga ne hurle plus, il est désormais trop proche de sa cible pour se permettre ce genre de menace grossière. Dans un battement d'ailes, il s'élance vers le perturbateur.

Trop tard pour se dissimuler... Les flammes illuminent toute la zone, et l'humain laisse le brasier s'étendre sans même s'en inquiéter. Il est plus sage de lancer l'assaut immédiatement, le feu grandit et la rage du chasseur également. Passant à tire d'aile au dessus de sa cible, il apparaît tel un fantôme et pousse un hurlement strident de volatile avant de se fondre dans les ténèbres à nouveau.

Jamais ses ailes n'éteindront ce carnage brûlant. La crainte instinctive de l'élément enflammé pousse Kuruga à agir au plus vite pour mettre un terme à cet affrontement. Effectuant une rotation rapide dans les airs, il se retourne vers sa cible et fonce telle un projectile gigantesque sur l'humain. Cette fois, il ne s'agit plus d'avertir mais bel et bien de blesser.

Impossible de se cacher, impossible de se poser. La seule possibilité demeure l'attaque furtive et mortellement précise. Le bec ouvert, les griffes sorties, la créature fond tel un aigle sur son adversaire avec la ferme intention de l'éviscérer.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #4 écrite Sam 31 Aoû - 18:05

L'attente ne fut guère longue. Ce qui indiquait que pour le moment mon plan marchait comme sur des roulettes. Le problème venait maintenant en fait... le premier cri de la créature se fit entendre, mais cela n'était pas de nature à m'apeurer, je me contentais de garder une branche en flamme à portée de main, la flèche dans la manche, et j'attendais.

Hurle petit, hurle, plus tu perdais de temps, plus tu risquais de t’empêtrer dans les flammes. La suite ? Tellement prévisible mon enfant...
Entouré par un mur de flamme et attendant l'assaut d'un enfant d'Aer... D'où allait provenir l'attaque ? Était-il au monde un personne suffisamment stupide pour ne point connaître la réponse à cette question ? C'est probablement cette prévision qui me permis de réaliser un aussi bel affrontement. Aussitôt que je sentis le mouvement de la bête aux alentours, qu'un bruit autre que les flammes animait enfin la forêt je n'eus qu'à lever la tête pour voir ma proie. Ou bien était-il sensé être mon chasseur ? Peut être le terme adversaire serait plus juste maintenant que nous étions cerné de flamme et qu'aucun talent de chasseur n'avait la moindre utilité dans cette arène.

Un combat que je n'avais aucune chance de gagner allait débuter, heureusement pour moi il ne s'agissait pas d'un combat, juste d'un défi, un coup bien porté et tout était réglé, un unique assaut et je pouvais avoir gagné, ou perdu, ou bien nous pouvions devoir lancé l'assaut suivant. Mais si j'avais seulement besoin de toucher une fois, lui devrait me tuer, un avantage que je ne manquerais pas d'exploiter lors des assauts suivant si ils avaient lieu.

Mais pas pour le premier, le premier assaut allait être plus subtile, et basé uniquement sur un coup de poker. Pas forcément mon meilleur atout que celui-ci, mais probablement le moins risqué. J'étais un homme sensé, et le bon sens voulait que l'on commence toujours par le mouvement le moins risqué.

D'une main je lançais le bout de bois enflammé vers la créature, ici plusieurs cas de figure, elle interrompt son assaut, elle esquive et continue, elle est touché, elle le dévie. Je misais sur le fait qu'elle emploie l'une des trois dernières. Car ainsi son vol, sa course, sa chute, serait dérangé pendant un instant et c'est à cet instant que je frapperais de ma main avec la flèche sans m'encombrer de l'arc miteux qui m'avait été proposé.

Le problème... c'est que si ça marchait dans l'idée en pratique, même si les chances de réussites étaient en ma faveur il fallait encore que je réussisse. Et la j'étais... vachement moins serein...
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #5 écrite Sam 31 Aoû - 18:06

Kuruga perçoit le regard de son ennemi, et cela ne l'enchante guère. Dans ces yeux glacials, il distingue la fourberie et la confiance en soi. Il ne ressent pas l'appréhension, car il possède une stratégie plus complexe que cette étrange folie pyromane. Contre toute attente, l'humain dresse une branche enflammée au dessus de son crâne avant de la projeter violemment devant lui.

Un instant, Kuruga se laisse prendre au piège et croit voir en ce bout de bois la puissante flèche d'ébène. Mais il ne s'agit que d'un leurre, et il le sait très bien. La flèche ne se trouve plus sur l'autel cependant, mais le Pourfendeur ne s'en est pas rendu compte. Il est obnubilé par le feu qui dévore son domaine, la fumée qui trouble ses sens et par cet homme mystérieux qui ose le défier de cette manière.

L'habileté de la créature étant son seul et unique atout, il entame de mettre à profit ses capacités surnaturelles en plein assaut pour perturber son adversaire. Le visiteur a fait une erreur, en prenant la bête pour un simple volatile limité à des performances de vol basiques. Kuruga déplie ses ailes en un éclair, bien avant d'entrer en contact avec sa cible première, se freinant subitement en plein assaut. Suite à quoi, il se retourne sur lui-même et balaye la branche d'un coup de patte arrière, trop rapidement pour se retrouver brûlé par le projectile embrasé. Moqueur, il laisse à l'humain la possibilité de découvrir l'une de ses capacités, à savoir le vol stationnaire.

Se trouvant à cinq mètres au dessus de sa cible, il lança brusquement :

"Une baguette pour venir à bout du Pourfendeur de l'ombre ? Es-tu inconscient ou infiniment stupide ?"

Kuruga oriente discrètement son oeil vers la porte de son temple, partiellement masquée par un voile de fumée meurtrière. Il s'agit bel et bien d'un duel à mort désormais, aucune chance pour l'intrus de s'échapper maintenant qu'il s'était lui-même fait prisonnier du feu. Recentrant son attention, Kuruga fouette l'air de plus belle, paré à lancer une nouvelle attaque.

Le cercle se resserre autour d'eux, ce qui devient critique pour la créature du vent. L'instant présent devient alors sa seule préoccupation, et son petit manège lui a déjà fait perdre bien trop de temps. Les cendres volatiles attaquent ses yeux, l'empêchant de discerner correctement les éléments qui l'entoure. La flèche est invisible, où peut-elle se trouver ?

Qu'à cela ne tienne, il n'est plus nécessaire de s'interroger à ce sujet. Un cri de rapace, et le monstre fonce en piqué sur sa proie, bec en avant, dans l'espoir de le perforer et de mettre un terme à ce jeu dangereux.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #6 écrite Sam 31 Aoû - 18:06

Il était moins stupide que prévu... Enfin... ça restait à prouver. Il esquiva le branche d'une des manières qui ne m'arrangeais guère, mais au moins cela avait stoppé l'élan de son premier assaut... et le peu d'effet de surprise qui en découlait. Il en profita pour se moquer... je ne put réprimer un rire, et lui répondre en élargissant le sourire qui ornait toujours mon visage :

« N'est-il pas plus idiot de perdre du temps a parler lorsque l'élément que l'on déteste menace de nous absorber ? »

Provocation facile au demeurant, mais c'était bien l'objectif. Je ne pouvais guère fuir de là. Peut être en invoquant Azharys, mais pouvais-je le faire en plein milieu du temple ? J'avais comme un doute, sinon les épreuve à effectuer après la toute première seraient vraiment beaucoup trop facile. Alala pourquoi mon arc sur mesure n'était-il pas terminé ? Franchement cela m'aurait tellement simplifié la tâche.

Encore que... essayer de toucher à l'arc une créature pareille n'était-il pas juste une manière d'augmenter la difficulté de l'épreuve ? Bah de toute manière ça ne servait à rien de réfléchir à ce qui pourrait être, autant me concentrer sur le plan. Il me fonce dessus... une simple attaque en piqué.

Bien c'est maintenant que tout se jouait. J'attendais qu'il se rapproche, puis je sautais sur le côté, non pas que je comptais éviter le coup. Je me doutais qu'il parviendrait à tourner pour me suivre, mais cela provoquerais une perte de vitesse pendant un instant. Instant pendant lequel je frappais de la main qui abritait la flèche et tentais de la planter à la main dans le cuir de la créature...
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #7 écrite Sam 31 Aoû - 18:07

Ignorant la futile provocation de l'humain condamné à mourir au sein de son domaine, le chasseur n'interrompit pas son assaut cette fois-ci. Cela dit, il redoutait l'apparition de la flèche mystique et de la puissance qu'elle contenait. Ce chafouin l'avait dissimulé quelque part, et nulle doute qu'il était assez malin pour révéler son unique atout au moment propice, et pas avant.

Trop brutal pour s'encombrer de ce genre de détail stratégique, le monstre tout de force et de violence fondit en dépliant ses griffes aiguisées. Cette fois, l'homme aux yeux d'ambre avait surestimé son adversaire en l'estimant capable d'effectuer un virage aussi près du sol. Ses ailes trop imposantes ne lui permettaient pas ce genre de folie.

Les dagues naturelles de la bête s'enfoncèrent donc dans le sol tandis que l'humain esquissait un mouvement latéral pour éviter de se retrouver tranché en deux. Subitement, la pupille de l'animal enragé vira au rouge lorsqu'il aperçut la pointe de l'artefact qu'il redoutait tant. Davantage par réflexe surhumain que par présence d'esprit, il arracha ses pattes à la terre artificielle pour s'éloigner de son ennemi, lui faisant face et ne lui laissant plus l'opportunité de cacher son arme.

Malheureusement, les flammes dévorantes formaient une arène bien trop petite autour des deux combattants. De ce fait, la créature recula et se brûla sévèrement la queue, ce qui lui arracha un cri de douleur et la força à se rabattre en avant, fonçant à nouveau sans le vouloir vers l'homme sournois qui l'affrontait. Désorienté, aveuglé et alerté par les flammes, Kuruga ne savait plus où en donner de la tête. Un mètre à peine les séparait et, dans un ultime assaut désespéré, le fauve se dressa sur ses pattes arrières avant de retomber, bec en avant, sur le combattant à la flèche dorée.

Il s'agissait du premier, et probablement du dernier échange de coup, celui qui déciderait de l'issue du duel mais, bien au delà, du sort de ces deux êtres.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #8 écrite Sam 31 Aoû - 18:08

Je fus déçu de constater que mon plan avait dans un premier temps échouer... le monstre semblait moins agile que prévu, ou peut être avait-je sous estimé la difficulté liée aux manoeuvres aériennes pour une créature aussi lourde. Cela dit, malgré le fait qu'il évita de peu mon assaut, j'eus la confirmation qu'il craignait énormément cette flèche. Il la craignait tellement qu'il avait oublié momentanément ce que j'avais fait de l'arène.

Les flammes le brûlèrent, tandis qu'il paniqua. Les demi-dieux étaient tout puissants, ils étaient anciens et autrefois avaient régné sur le monde. Mais ils n'étaient pas habitué à la faiblesse et à la vulnérabilité. Raison pour laquelle ils n'avaient su intervenir à temps pour arrêter nos ancêtres et raison pour laquelle son attaque suivant fut aussi maladroite.

De vieille leçon de mon maître d'arme me revinrent à l'esprit. Notamment une au sujet du combat monté. Faire se cabrer son cheval en combat pouvait coûter la vie, car on exposait ainsi son ventre aux piques et lames adverses, qui ne manqueraient pas de saisir cette opportunité. Et se cabrer était précisément ce qu'avait fait le monstre devant moi.

Je plongeais en avant, évitant le violent coup de bec qui m'aurait sinon transpercé et d'ici je n'eus qu'à tourner sur mon même pour planter la flèche dans l'estomac du monstre qui me dominait maintenant... En combat normal j'aurais probablement été mort d'ici peu de temps, mais ici j'avais gagné l'épreuve, car la flèche avait atteint sa cible et j'étais maintenant maître de cette créature.

Bon problème suivant... se dégager et quitter une forêt en flamme, le tout en compagnie d'une créature qui promet de ne pas être des plus dociles ni très sympathique.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Invité


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #9 écrite Sam 31 Aoû - 18:08

Subitement, Kuruga ressentit la douleur qui parcourut son être, le prenant en tenaille et le frappant d'un violent électrochoc. Il se cambra en avant, poussant un croassement de rapace sourd, et ses pupilles rougeoyantes s'illuminèrent de plus belle. La flèche avait frappé, l'humain avait été la cible intouchable et pour cela, méritait de survivre. Ignorant sa propre souffrance et l'artefact planté dans son abdomen, le fauve s'empara du col de son nouveau maître en le pinçant fermement dans son bec.

Suite à quoi, il entreprit de le projeter en l'air pour le faire retomber sur son dos, grognant des injures incompréhensibles par la même occasion. Un battement d'ailes, puis un autre, et sans la moindre autre forme d'élan, la créature et son cavalier s'élevèrent dans les airs, balayant partiellement les flammes par la même occasion. Une fois au dessus du brasier incandescent, Kuruga se tourna vers la porte géante de son domaine, qu'il distinguait difficilement derrière toute cette fumée.

Ni une ni deux, le rapace géant fondit tel une torpille en direction de l’entrebâillement, assénant un coup à la structure rocailleuse pour l'ouvrir totalement sans se soucier des dommages éventuels causés par le choc. Son front frappa la surface dans un craquement sonore, et la lumière fut. Le titan d'Aer retomba lourdement au sol, se redressant sur ses quatre pattes avec fierté. La flèche, quant à elle, disparut de son torse en tombant en cendres, de même que la blessure qu'elle avait laissé. L'humain maintenu fermement sur son dos puissant, Kuruga soufflait avec force.

Intérieurement, il enrageait d'avoir été vaincu par l'une de ses créations, ou du moins par une entité qu'il avait participé à concevoir. D'autant plus que son rôle, dans cette sinistre machination qu'était l'apparition de l'Homme, n'avait été que d'intégrer la peur et le respect de la nature au plus profond de leur inconscient. Il avait échoué, certes, mais ce jeune humain venait de le lui rappeler, et mettant ainsi le feu à une si belle forêt sans le moindre remord. Mais malgré tout, il ne pouvait qu'admettre l'implacable victoire de celui qui détenait désormais ses pouvoirs. Secouant son corps colossal pour indiquer que la présence d'un individu étalé dans sa belle fourrure sombre le dérangeait, il lança avec violence de sa voix de prédateur sauvage :

"Tu vas descendre de là par toi-même où t'as besoin que je t'aide ?"

Le Pourfendeur émit un roucoulement qui s'apparentait davantage à un grognement, avant d'orienter son regard vers le portail qui s'était refermé derrière lui. Sa forêt était-elle toujours en proie aux flammes d'Ignis, où tout était-il redevenu comme le possesseur des lieux l'avait conçu au fil du temps ? Kuruga espérait secrètement que sa dernière conception n'ait pas été ébranlée par les singeries malfaisantes de cet inconnu avec lequel il s'était lié contre toute attente.

Tel un petit félin honteux, Kuruga ferma les yeux, retournant sa tête en direction de son épaule puissante. Suite à quoi, il se met à picorer frénétiquement son pelage d'un geste mécanique, chassant les copeaux de bois brûlés de sa fourrure. Quel gâchis, quel manque de respect... Ces misérables bipèdes n'étaient donc que des erreurs vivantes ?
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

une flèche, une cible ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La flèche qui ne perça pas que l'oeil de boeuf (Pv Camelle)
» Au service de la Flèche Noire
» « Chaque tir n’atteint pas sa cible, chaque prière n’est pas exaucée. » [Mad]
» La flèche de Cupidon [POST UNIQUE POUR L'EVENT]
» ~ « La Flèche a déjà atteint sa cible avant d'avoir laissé l'arc. » Présentation de Declan.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Les Temples :: Le Temple de l'Air-