Ô toi, mon Roi des Bois !

Partagez | .
 

 Ô toi, mon Roi des Bois !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Simon De Camina
avatar
Animateur


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : Shingeki no Bahamut
Date d'inscription : 18/07/2016
Messages : 400
Double Compte : Q'loth
Liens vers la fiche : Fiche
Elément : Aucun
Métier : Aventurier
Invocation(s) : Minarîa, Serindë
Inventaire :
A la ceinture:
 

Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #1 écrite Mer 14 Mar 2018 - 18:42


Comme convenu, ce jour attendu arriva : Simon partait pour sa première sortie en tête à tête avec sa Serindë. Il était temps pour lui de nouer des liens forts avec elle, de prouver sa valeur et d'établir une confiance durable et profitable dans leur union.
Le festival terminé, l'état d'Oblivion stabilisé, il n'y avait plus de grosse préoccupation dans son esprit que de prendre soin de sa nouvelle compagne. Paré à combattre ce qu'il se trouvait en extérieur, Simon embarqua ses nouvelles affaires ainsi que son armure, que Minarîa ajusta avec soin pendant de très longues minutes. Pressant, il la remercia d'un baiser qu'un fils donnerait à sa mère et quitta le domicile en lui demandant de veiller sur eux.
Il savait qu'elle prendrait l'information au pied de la lettre et comptait bien sur elle pour intervenir s'ils se faisaient surprendre par une créature ingérable.
Serindë avait été logée dans une partie propre et aménagée de l'écurie. Trop grande pour passer les portes, Simon lui avait promis de trouver un jour une demeure où ils seraient bien, tous les trois, sans être contraints à se séparer pour un refuge aussi précaire.
Grimaçant, un peu honteux, Simon accueillit la centaure avec un sourire gêné.

"Ca va..? Pas trop mal dormi ?"

Depuis qu'elle était là, il ne savait pas trop comment assumer ce qu'il lui faisait subir. Sans doute vivre à quelques dizaine de mètres des variquans - et de Marcheval - ne la dérangeait pas ouvertement mais il redoutait de se faire savonner à chaque levé de soleil par une invocation furieuse.

"Du coup... Prête à partir ?"

Commençant à tourner les talons, il l'invita à le suivre en discutant sur le chemin. A leur rythme, ils arriveraient dans vingt minutes à portée du bois, temps qu'ils passeraient à papoter ou à regarder les alentours silencieusement selon l'humeur de la créature...


CLIQUEZ ICI:
 

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Serindë
avatar
Invok Terre


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image du jeu Aion
Date d'inscription : 06/10/2017
Messages : 44
Double Compte : Oblivion El'Galas
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des RP
Elément : Terre
Sorts :
Liste des Sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #2 écrite Dim 18 Mar 2018 - 6:00

Serindë était heureuse. Elle ne le montrait pas forcément mais l’idée de partir voir un peu de verdure la rendait réellement euphorique. Elle était aussi contente que son Invocateur vienne, elle pourrait comme ça lui faire vivre l’exaltation de courir en pleine forêt, d’écouter les bruits de la nature, de regarde le ciel d’Aer allongé sur une herbe verte et moelleuse… Elle avait hâte de partager ce qui avait pendant longtemps était sa vie, ce qui lui avait procuré les plus grandes joies.

Elle n’avait pas dormi depuis qu’elle était sortie du Temple, il y avait tant de choses à écouter, à découvrir, il fallait qu’elle se concentre sur un moyen de recouvrer sa puissance aussi, du moins une partie. Cela prenait beaucoup de temps, de méditer, d’aller farfouiller en elle pour essayer de rassembler la moindre petite parcelle d’énergie de Terra. C’était un exercice auquel elle n’était pas habituée, si bien que cela était fastidieux.

Si bien que quand Simon arriva, elle l’attendait déjà dans la cours, le regardant paisiblement approcher. Elle ne comprenait pas sa gêne. Etre logée dans ce qu’ils appelaient l’écurie ou dans n’importe quel autre endroit n’avait pas de réelle importance pour elle qui ne souhaitait que vivre dans une forêt. Mais c’était impossible, elle l’avait bien compris, du coup, le refuge qu’elle avait ne lui posait aucun soucis majeur. C’était même rassurant d’être à côté d’animaux, ils étaient plus faciles à comprendre que les humains et ils avaient rapidement accepté la Brodeuse des Forêts qui s'accommodait fort bien de ses voisins.
Une fois encore, elle essaya de rassurer son Invocateur en lui répondant, tandis qu’ils se mettaient en route.

“Nous autres demi-dieux n’avons pas besoin de dormir… Mais pour répondre à ton autre question, oui, je suis bien installée. Ton écurie me convient parfaitement. Je pense que je me sentirais moins à l’aise dans une maison. Mon domaine c’est la forêt et les animaux. Les variquans font donc d’excellents voisins, peu bruyants, pas bavards, reposants.”

Loin d’elle l’idée de lui faire un quelconque reproche, mais elle voulait lui faire comprendre qu’elle était satisfaite de son sort autant qu’il lui était possible de l’être, et qu’il ne pouvait pas faire mieux. Qu’elle le comprenait et qu’elle s’en contentait.

Tandis qu’ils s’avançaient sur le chemin, elle patienta jusqu’à ce que celui-ci s’éclaircisse et qu’il ne reste plus que quelques passants pour s’arrêter et tendre une main à Simon. Pour éviter une quelconque interrogation, elle lui expliqua son initiative.

“Je te propose de te prendre sur mon dos. Et de galoper. A toute vitesse. Si tu es assez bon cavalier pour ne pas tomber ? Je envie de me dégourdir les pattes.”

Serindë avait décidé de saisir sa chance de pouvoir enfin délier ses muscles et forcer un peu. Elle se sentait capable de le faire, c’était dans son sang, dans ses gênes, elle avait besoin de galoper. Le fait d’en avoir été privée pendant des siècles et des siècles rendait son inaction encore plus douloureuse. Savoir qu’elle pourrait le faire, mais ne pas pouvoir le faire parce que son Invocateur ne le lui permettait pas pour sa sécurité. L’intention était louable mais il n’était plus temps désormais d’être prudent.

Elle faisait une proposition mais c’était en réalité plus une supplique dissimulée. Et elle espérait bien que le jeune noble saurait lire entre les lignes pour lui accorder ce petit plaisir.


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Simon De Camina
avatar
Animateur


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : Shingeki no Bahamut
Date d'inscription : 18/07/2016
Messages : 400
Double Compte : Q'loth
Liens vers la fiche : Fiche
Elément : Aucun
Métier : Aventurier
Invocation(s) : Minarîa, Serindë
Inventaire :
A la ceinture:
 

Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #3 écrite Dim 18 Mar 2018 - 14:50

Ah. Oui. C'était vrai. Minarîa aussi le regardait dormir plutôt que de s'adonner à l'agréable sensation octroyée par le sommeil. Il devait alors dormir en se cachant les yeux pour ne pas être réveillé en permanence par l'auréole lumineuse de sa précieuse invocation flamboyante.
Voir que Serindë restait aussi sereine le rassura légèrement et il décida de mettre de côté le problème des nuits insatisfaisantes au profit de sa dernière demande à laquelle il répondit avec un sourire plus grand que ce que son visage semblait pouvoir accueillir.

"C-C'est vrai ? Je peux ?! Je peux vraiment monter ?!"

Elle qui n'avait jusque là à peine toléré son contacte sur son pelage lui faisait l'honneur immense de l'inviter à la chevaucher et c'est avec une fausse retenu que Simon laissa éclater son plaisir dan la rue. Attrapant la main tendue avec force et gourmandise, il se laissa guider sur le dos de l'invocation qui dût le soulever d'un bon mètre.
Une fois installé, il demeura un instant émerveillé avant que la confusion de la logistique ne vienne lui faire sonner le cerveau.

"C'est trop bien... T'es super confortable ! Je me tiens où, d'ailleurs ?"

Perché comme un fier héros, il hésitait cependant à agripper la fourrure trop courte de la créature qui finirait par le faire tomber. Il n'imaginait cependant pas pouvoir lui tenir le buste nu, surtout sans autorisation. Ses joues rosirent en regardant entre les omoplates parfaites de son invocation terrestre. Finalement, la situation était bien plus gênante qu'il n'y avait pensé...


CLIQUEZ ICI:
 

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Serindë
avatar
Invok Terre


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image du jeu Aion
Date d'inscription : 06/10/2017
Messages : 44
Double Compte : Oblivion El'Galas
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des RP
Elément : Terre
Sorts :
Liste des Sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #4 écrite Lun 19 Mar 2018 - 22:48

Cela ne dérangeait pas Serindë de prendre son Invocateur sur son dos. Après tout, elle avait déjà servi de support et de monture à nombre d’animaux de l’ancien temps. Son locataire actuel était d’un autre genre, mais ce n’était à son sens pas plus dégradant que lorsque les oiseaux venaient d’endormir dans ses cheveux et sur ses cornes ou que les lichens poussaient sur son torse.

Lorsqu’il laissa exploser sa joie, sans trop savoir pourquoi, la Brodeuse des Forêts se laissa aller à rire elle aussi. Il fallait bien avouer que l’enthousiasme du blond était communicatif, et rafraîchissant.
Sa dernière question la laissa en revanche perplexe. Il pouvait bien entendu s’accrocher où cela lui semblait le mieux, c’était évident ? Restant un moment silencieuse, à se demander si ce n’était pas une interrogation piège, elle finit par répondre sur un ton un peu perdu.

“Et bien… Où tu le souhaites ? Mes cornes, mes cheveux, mes épaules, ma taille… A moins que tu ne veuilles me faire fabriquer ce que portent tes variquans… Comment vous appelez ça... Une selle ? Si ça ne m’empêche pas de courir à toute vitesse, je n’ai rien contre.”

Là encore, elle n’était pas non plus pleine de préjugés. Si Simon avait besoin d’une selle pour ne pas tomber et que ses mouvements à elle n’étaient pas entravés, il n’y avait que du bonus dans cet objet et elle ne voyait réellement aucun objection à en porter un. Ce serait peut-être bizarre au début, elle qui n’avait jamais rien porté d’autre que sa toison, mais elle était convaincue de pouvoir s’y habituer.

Après un instant de réflexion, elle ajouta, pleine de bonne volonté.

“Essaie de trouver une prise et je n’irais pas vite pour faire quelques tests si tu veux ? Si vraiment ça ne va pas, on pourra voir pour une selle.”

Une fois que cela fut chose faite, elle se mit à trottiner sur le chemin, luttant contre son envie de galop pour voir si son Invocateur tenait le coup.


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Simon De Camina
avatar
Animateur


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : Shingeki no Bahamut
Date d'inscription : 18/07/2016
Messages : 400
Double Compte : Q'loth
Liens vers la fiche : Fiche
Elément : Aucun
Métier : Aventurier
Invocation(s) : Minarîa, Serindë
Inventaire :
A la ceinture:
 

Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #5 écrite Mar 20 Mar 2018 - 16:38

Sur les conseils de la créature, il finit par s'accrocher aux épaules dénudées tous en serrant les mollets pour ne pas se laisser désarçonner facilement. L'idée d'avoir non pas une selle mais un genre de harnais avec des sangles pour qu'il puisse se tenir au niveau de son dos était en revanche à creuser pour faciliter les déplacements montés à l'avenir.
Une fois convenablement installé, il prévint qu'il était prêt à expérimenter la cadence chaloupée d'une course.

"Je pense que je suis pas trop mal là, essaie progressivement d'augmenter la vitesse. Si je t'agrippe trop fort, ralentis et j'essaierai de me relâcher un peu."

Là encore, il y avait peu de chance qu'il blesse réellement la puissante fille de Terra. Simon ne pensait pas à ses choses là : elle était un être vivant conscient, c'était tout ce qu'il pouvait définir pour la rapprocher du statut des humains dans une certaine mesure.
Tandis qu'elle se mettait en route, il se laissa bercé par le rythme des pas et constata avec soulagement que sa démarche se rapprochait de celle d'un cheval. Accompagnant les mouvements avec son bassin afin de ne pas sauter comme une crêpe à chaque foulée, il s'exprimé à voix hautes afin de partager ses pensées.

"Ça me va, tu peux foncer je pense, pense juste à ralentir dans les virages pour que je ne finisse pas dans le décors mais ça devrait aller !"

C'était certes différent des longues foulées binaires des variquans, la présence de Marcheval ses derniers mois lui avaient cependant bien facilité la tâche. Remerciant sa monture temporaire, il profitait pleinement de ses expériences sur ce nouveau destrier à la foulée puissante et parfaitement maîtrisée.


CLIQUEZ ICI:
 

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Serindë
avatar
Invok Terre


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Image du jeu Aion
Date d'inscription : 06/10/2017
Messages : 44
Double Compte : Oblivion El'Galas
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé des RP
Elément : Terre
Sorts :
Liste des Sorts:
 
Inventaire▲

Aventure #6 écrite Lun 26 Mar 2018 - 10:55

Elle avait attendu patiemment qu’il s’installe. Accroché à ses épaules, Simon donna à Serindë l’autorisation de s’élancer et elle s'exécuta en une course paisible, murant ses envies de galop derrière un masque impassible et une maîtrise de soi millénaire.
Elle savourait toutefois déjà la sensation de ses muscles équins qui travaillaient en tapant le sol de ses sabots et le vent qui faisait voleter ses tresses et vibrer ses longues oreilles. Lentement, un sourire s’étira sur ses lèvres, sans qu’elle ne s’en rende compte, jusqu’à ce qu’il fasse toute la largeur de son visage.

Obéissant à ses suggestions, elle augmenta la cadence de sa course jusqu’à adopter un rythme rapide mais maîtrisé, avalant les kilomètres de route sans se fatiguer. Il faisait beau bien que frisquet et la demi-déesse, qui ne craignait pas le froid, trouvait l’île que les Quatre avaient créé, de plus en plus belle.
Très vite à l’extérieur de la ville, la nature sauvage reprenait ses droits, passés les derniers champs en dehors des remparts protecteurs. L’herbe grasse qui couvrait la plaine ondulait lentement sous la brise, le ciel était d’un bleu timide mais pur, l’air était vivifiant… Au sourire de la Brodeuse des Forêts, quelques larmes de joie s'ajoutèrent.
Ce monde n’était pas celui de Uinen mais il était beau, il était pur, il était merveilleux. Elle était contente d’avoir affronté ses peurs au Temple, et d’avoir donné sa chance à Simon, rien que pour profiter de cet instant, ça en avait valu la peine.

Quand il lui accorda le plaisir suprême de pouvoir libérer toute sa puissance et sa vitesse, elle ne se fit pas prier et accéléra progressivement jusqu’à atteindre sa vitesse de pointe, au galop, légèrement penchée en avant pour fendre l’air, elle lâcha un éclat de rire béat, le coeur inondé de satisfaction et de plaisir, elle était ivre de vitesse et de liberté. Ici, aucune idée parasite ne vint la faire douter et elle avalait les kilomètres à toute vitesse, abordant les virages dans de grandes courbes souples pour éviter de jeter son cavalier à bas.
Bientôt le Bois du Roi fut dépassé mais Serindë s’en fichait, il serait bien temps de revenir plus tard. Elle se cantonna toutefois sagement à la route, profitant de la relative sécurité qui y régnait, avant de la quitter pour faire un grand demi-tour, quelques kilomètres après leur objectif premier.

Tandis qu’elle fonçait désormais vers le couvert des arbres, sa voix s’éleva, claire, déterminée :

“Accroche-toi petit être, on va passer aux choses sérieuses !”

Un renâclement clairement amusé ponctua ses mots tandis qu’ils atteignaient les premiers arbres. Pourtant la fille de Terra ralentit à peine sa course, galopant entre les arbres, zigzaguant entre les fougères, sautant par-dessus les troncs renversés, elle redécouvrait le plaisir de la chevauchée forestière, ce pour quoi elle avait été façonnée.
A peu près au milieu du Bois, elle finit par s’arrêter, dans une trouée de verdure, et laissa un instant au noble pour se remettre de ses émotions. Elle-même était légèrement essoufflée mais heureuse, terriblement, son cœur était prêt à défaillir et elle n’arrivait pas encore à réaliser qu’elle avait galopé pour la première fois depuis des siècles.

Son visage d'ordinaire neutre et impassible était adouci par un large sourire tandis qu’elle avait fermé les yeux pour écouter les bruits, les sons si familiers de son domaine premier, les bois.


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
http://robin-hood.forum-actif.net/
Simon De Camina
avatar
Animateur


▼Afficher le Profil▼
Crédit Avatar : Shingeki no Bahamut
Date d'inscription : 18/07/2016
Messages : 400
Double Compte : Q'loth
Liens vers la fiche : Fiche
Elément : Aucun
Métier : Aventurier
Invocation(s) : Minarîa, Serindë
Inventaire :
A la ceinture:
 

Sac sans fond:
 

Inventaire▲

Aventure #7 écrite Mer 4 Avr 2018 - 11:09

Il s'était passé beaucoup de choses jusqu'au moment où Simon put prendre la parole, essoufflé, les muscles endoloris et un sourire fendant les nuages sur le visage.
Lorsqu'elle accéléra, le cœur battant, Simon se laissa porter par l'ambiance enivrante à laquelle Serindë se laissait également aller. Hurlant tous deux dans les vastes plaines entourant la rivière Blanche, les muscles crispés et le cœur relâché, les cheveux dans le vent, se laissant engourdir par le froid de l'air printanier et la chaleur de l'effort nécessaire pour rester sur le dos de sa monture. Même les monstres inoffensifs qu'ils avaient croisé avaient semblé profiter à la toile qui se dessinait le long de leur course.
Ce fut une fois rentré sous la cime des arbres que tout se compliqué. L'invocation se mouvait avec une aisance qui n'avait rien de naturelle entre les arbres et racines, forçant malgré tout le jeune noble à redoubler d'efforts pour maintenir son assiette à chaque bond qu'elle exerçait sans difficulté. Il serrait la chair sous lui avec une telle force qu'il craignait la blesser mais ne desserrant pas sa prise par peur de chuter et se faire mal de façon bien plus impressionnante.
La présence d'une clairière sauva les muscles du garçon qui roula au sol plus qu'il n'y descendit gracieusement. Le souffle entrecoupé de rires douloureux, il tentait de récupérer de l'envolée qu'il venait d'expérimenter à cru avec une prise médiocre. Le tout était plus que positif. Il avait tenu, elle avait aimé, peu de choses pouvait être meilleures que ce qu'ils avaient vécu tous les deux. Étendu sur le dos, il attendit que sa respiration se fasse plus régulière avant de tenter de reprendre la parole, n'essayant même pas de bouger en sentant son corps entier pleurer l'exercice qu'il venait d'expérimenter.

"C'était... Ouaaah... Rapide..."

Les mots ne venaient pas, il y avait trop de choses issues du ressenti immédiat qu'il ne parvenait à communiquer. Préférant ne rien ajouter, il se délecta plutôt de l'expression extatique de la centaure, arborant ainsi un sourire fendant le ciel.


CLIQUEZ ICI:
 

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #8 écrite 

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

Ô toi, mon Roi des Bois !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [RP] Du bois pour le Maistre.
» Une fabrique de jouets en bois
» Poêlée du sous-bois et omelette d'automne.
» Peindre du bois lasuré
» [TUTO] Réaliser des échelles en bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: La Traversée de la Rivière Blanche-