s k u l l || j'ai vu la mort et je vous l'offrirais

Partagez| .

s k u l l || j'ai vu la mort et je vous l'offrirais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #1 écrite Dim 25 Mar 2018 - 20:38


Prénom : Skull
Sexe : Masculin
Élément associé : Feu
Endurance : 58
● Découverte : Reroll d'Aurora.
● Avis Général: Si je ne l'appréciais pas, je ne serais pas revenue. ♥️
● Tchat/Voter : Oui.
● Règlement : [Validé par Nérée]


Tu es un prédateur, un prédateur au cœur enflammé. Ton pelage nocturne, d'un noir parfait, d'une splendeur inconnue. Ce poil si noir, tel la nuit, l'obscurité totale, reflète ce que tu es réellement. Au corps d'un canidé, d'un loup sûrement, Ignis semble s'être inspiré du Canis Dirus, cet énorme loup mesurant prêt d'un mètre quatre-vingt-dix de long. Imposant, tu fais presque quatre-vingts kilogrammes et atteins presque le mètre en hauteur.

Pourtant, Ignis à voulu faire ressortir ce que tu devais réaliser, offrir la mort, te donnant cette tête squelettique, ses griffes acérées et montrant ta cage thoracique à tout le monde. Tes os, tes dents, tes griffes ne sont pas d'un blanc immaculé, non, comme tout ton corps, ils sont d'un bleu ardent. Des flammes si chaudes qu'elles en ont perdu leur caractère orangé et déteignent vers ce bleu trompeur.

Ton corps est si chaud que tes os semblent en fusion, à couler perpétuellement. Pourtant, ils ne le sont pas, ce n'est juste qu'une impression et les toucher est faisable, bien que cela ne date que depuis que tu as été punis par Ignis. Jadis, te toucher brûlait celui qui osait, mais maintenant lorsqu'une personne se colle à toi, il ressent une chaleur agréable, le réchauffant même en plein hivers.

Certains de tes poils suivent ce principe et semblent couler à l'infini, tels des coulées de lave terrifiantes. Il arrive que ta salive donne l'impression que ton crâne, tes crocs soient entrains de couler telle de la lave.

Malgré ce casque à l'apparence lave, tes oreilles sont bel et bien recouvertes de ta peau, d'un noir immaculé. Ta peau est résistante, capable de garder ce corps bien au chaud. Ton corps n'est pas brûlant, il est chaud, très chaud, mais agréable, c'est reposant de te serrer contre soi, peut être trop reposant.


Tu es fier, fier d'être le fils d'Ignis. Pourtant, tu te sens misérable de ne pas avoir réussi à empêcher le désastre. Tu détestes tes confrères, tu détestes les humains, tu détestes tout ce qui peut vivre. Tu ne te considères pas comme vivant, non tu es mort, tu apportes la mort, c'est ainsi à tes yeux.

Tu es un loup vagabond, un loup qui ne sait pas vivre en meute. Tu aimerais qu'on te comprenne, mais personne ne le peut, ainsi tu abandonnes, tu retournes à ta niche sagement et tu attends qu'un nouvel être se meurt.

Tu n'es pas quelqu'un qui défit, si on te provoque tu te contentes d'ignorer et de retourner dans ton coin. Tu n'aimes pas les embrouilles, tu es fourbe. Tu ne bats pas, tu attends que l'heure soit venue pour toi de dévorer la vie de ton ennemi.

Tu es quelqu'un avec un bon cœur au fond, tu n'es pas cruel, tu n'aimes pas faire souffrir. Tu préfères achever la personne plutôt que de la torturer. Tu as beau ne pas ressentir de pitié, tu es incapable de ressentir de la joie à entendre ta proie hurler.

Tu n'es pas spécialement cruel et pourtant c'est ce que disent les gens de toi. Tu aimes uniquement que le travail soit bien fait, dirons nous que tu es perfectionniste. Les autres ne voient en toi qu'un monstre sans aucun sentiment, un monstre qui apportait et qui apporte encore la mort. Pourtant, tu le sais, tu te connais parfaitement bien, tu n'es pas un monstre, tu es juste unique en ton genre, particulier, ce sont juste les autres qui ne peuvent te comprendre.


Tu es né de la flamme, fils d'Ignis. Ton apparence, ton symbole n'est rien d'autre que la mort elle-même, tu es le messager de la mort. Telle est ta mission, veiller à ce que chaque être croise la mort qu'il lui a été promise. Si la mort n'est qu'un mythe pour toi, elle est crainte par les créatures qui te croisent. Tu le sais, tu comprends leur crainte, la raison pour laquelle les vivants te fuient.

Afin de remplir cette tâche, on t'avait confié, jadis, divers pouvoirs : Tu étais invisible pour tout être connaissant la mortalité. Tu ressentais la date, le moment où devaient mourir les êtres vivants, c'était ton instinct de demi-dieu, mais surtout de messager de la mort.

À peine ont-ils décidés de s'enfuir que tu t'élances à leur poursuite. Alors qu'ils pensent courir assez vite tu leur sautes à la gorge et plantes tes crocs pour leur voler leur vie. Ainsi tu dévores leur âme et laisses leur corps à Terra. Cette âme que tu libères afin qu'elle trouve un nouveau corps, une nouvelle vie.

Tu connais ce chemin depuis des millénaires. Tu étais fidèle à Ignis, tu aimais tant ton créateur. Mais tu souffrais de cette solitude misérable. Tu étais seul, les autres demi-dieux te regardaient d'un mauvais œil et les vivants te fuyaient pour ne pas mourir.

Ton corps, tes crocs, ton crâne, si brûlant que la flamme en était bleue. Ton cœur lui-même était flamboyant, le magma était ton élément. Ta morsure était si douloureuse qu'elle tuait instantanément tes proies, ne leur laissant pas subir la torture de tes crocs. C'était pour cette raison que tu étais seul, les gens avaient peur de ta chaleur.

Tapis dans l'ombre, le loup noir au crâne squelettique ne fait que regarder ses proies avant de partir, triste. Mais tes camarades eurent une idée idiote, créer une nouvelle espèce capable de réfléchir. Ils voulurent qu'elle soit la meilleure, mais tu refusais qu'elle continue à vivre. Tu détestes tes frères, tu détestes leur création, les humains.

Tes crocs n'épargnaient pas ces nouveaux mortels, tu les tuais sans merci. Pourtant, tu compris vite une chose, ils furent vite trop nombreux, ils pouvaient soigner les blessures que tu leur infligeais.

Ils ne pouvaient te voir et te défiaient de jour en jour. Cela t'énervait, t'hérissait, tu ne comprenais pas comment une race aussi faible puisse autant te résister. À peine tu arrivais à en tuer un que dix autres arrivaient. Tu finis vite débordé et cette nouvelle espèce mourrait de plus en plus tard.

En tant que messager de la mort, Ignis t'avait confié un pouvoir que tu ne pouvais négliger, tu étais invisible et si puissant. Pourtant, cette race qui investissait ce monde se mit à tout détruire. Les forêts furent détruites, les animaux furent de plus en plus privés de vie. Tu avais beau espérer vouloir empêcher ceci, rien ne faisait changer d'avis la mort, tu la voyais désintégrer ce monde.

Peu à peu tes pouvoirs s'évanouirent, on te voyait de plus en plus, peu importe l'âge de la personne, jusqu'à ce que tu sois visible par tout le monde. Tu semblais toujours moins rapide et tes crocs ne tuaient pas totalement, tu n'arrivais plus à jouer ton rôle de Faucheuse. Les humains te voyaient comme un monstre, tu les fuyais, tu les craignais.

Tu étais submergé face à ceci, tu ne comprenais pas comment tout cela était arrivé. Tu détestais cette création aussi idiote. Elle vivait bien trop longtemps, détruisant tout sur son passage, elle dominait le monde et même toi ne pouvait que te coucher face à elle. Tu détestais aussi tes confrères pour cette idée idiote qu'ils eurent, tu te détestais aussi pour ne pas les avoir arrêté.

La nature se mit à mourir, tu n'arrivais plus à comprendre ce qu'il pouvait se passer. Ton instinct te forçait à abréger les souffrances de nombreux animaux, bien que tu aurais voulu que ces espèces ne s'éteignent pas aussi rapidement, une espèce née et tuée pour cette race folle.

Le plus effrayant à tes yeux était le fait que ta magie s'atténuait de jour en jour. Cela expliquait pourquoi les humains te voyaient, pourquoi tu avais tant de mal à les tuer. Lorsque tu dévorais une âme pour l'offrir à la vie, tu avais du mal à la digérer, c'était beaucoup plus long et douloureux pour toi, une véritable souffrance. Tu finis par ne plus arriver à les dévorer, tu les vomissais, incapable de les garder en toi, ta faiblesse augmentait de jour en jour.

Heureusement pour toi, Ignis revint et vu la catastrophe. Ignis et tes oncles mirent fin à ce cauchemars, mais il était déçu. Tu acceptas la punition qu'il t'infligea, d'ailleurs tu t'en infligeas de toi-même. Tu étais trop faible, tu n'avais pas réussi à éliminer les humains, tu aurais dû les tuer tous dès le début, tu avais échoué et la honte te submergeais.

Ainsi tu te retrouvas enfermé dans ton temple et ceux qui se disent humain venaient parfois te rendre visite. Mais ils ne trouvaient que la chaleur étouffante de tes crocs. Ta flamme était toujours aussi bleutée, bien qu'elle brûlait moins, c'était la seule chose qui te redonnait espoir dans ta cellule.

Cela te déprimait, tu n'étais plus aussi puissant, les humains pouvaient te voir et tes crocs ne tuaient plus instantanément, c'était bien plus douloureux. Tu n'aimais pas faire souffrir et maintenant, pour offrir la mort, tu y étais contraint. De plus, tu ne pouvais plus dévorer d'âmes, non, ce pouvoir t'avait été repris.

Très vite tu l'as aménagée, brisant tout ceci, les flammes bleutées qui te représentaient sortaient des entrailles de la terre sans que tu ne demande quoi que ce soit. C'était pour toi agréable, un réconfort, tu pensais qu'il s'agissait d'un cadeau de ton père, tu ignorait seulement la coïncidence que ta prison pouvait causer. Tu exposas finalement les crânes de tes victimes.

Ta prison était devenue un enfer et seul celui capable d'y survivre mériterait que tu te laisses asservir à lui. Tu étais le fils d'Ignis, tu ne laisserais jamais plus de nouveau un humain déshonorer ainsi ton père et toi, sa création.

▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Skull le Dim 25 Mar 2018 - 21:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #2 écrite Dim 25 Mar 2018 - 20:53

Coucou !
Fiche terminée, elle a été reprise telle qu'elle, avec mise en place du codage + endurance baissée pour correspondre aux normes du système.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Rangi
avatar
Admin Rangi



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Crédit Avatar : Clapi.art
Date d'inscription : 19/08/2013
Messages : 1153
Double Compte : Imaq
Liens vers la fiche : Titan du Vent
Elément : Air
Invocation(s) : Le Vent et la Foudre.
Sorts : vent_;0
electricite_0;
ailes_0;
celerite_0;
dispersion_0;
imunite_0;
bouclier_0;
telekinesie_0;
tempete_0;
metamorphose_0;
saignee_0;
soin_0;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #3 écrite Dim 25 Mar 2018 - 21:10

Félicitations ! Tu as notre validation ! Bon retour !
Tu peux commencer à poster ton journal de rp Ici et faire une demande rp .

Bon jeu !
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #4 écrite

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

s k u l l || j'ai vu la mort et je vous l'offrirais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Preval poursuivi pour GENOCIDE: $1.5 Milliards de dommages aux Victimes
» Kapwa reveye soulve pou sove vil Okap kap deperi
» Grammaire et conjugaison
» Hommage bien mérité à Gérard-Pierre Charles un grand mapou
» Commémoration de l'assasinat de l'Empereur Jacques 1er, fondateur d'Ayiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Section RP :: Présentations :: Présentation des invocations-