Marche ou crève

Partagez | .
 

 Marche ou crève

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lagertha
avatar
Animateur


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Eowyn
Date d'inscription : 11/05/2017
Messages : 217
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Hors-la-loi
Invocation(s) : Winglece & Armalys
Inventaire : 3188 Tsuris
Épée⁺⁶
Hachette⁺⁴
Arc de chasse⁺⁴
Bouclier⁺²
Armure⁺⁴
Gourde
• Pendentif de célérité
• Sceptre de feu
• Fugue
• Pansement coagulant
• Curaga
• Sanguine


Inventaire▲

Aventure #1 écrite Dim 25 Mar 2018 - 21:10

❝ Marche ou crève
- ft. Arianna

L'heure du départ était là et j'étais impatiente. Ça faisait à peine deux minutes que j'attendais Arianna, comme convenu aux portes de la ville, mais je n'en pouvais déjà plus. Gyllir était à mes côtés, avec mes nouvelles sacoches pleines de denrées accroché à sa selle. J'avais eu la bonne idée de me foutre un sceptre de feu dans le dos. Heureusement que je serais pas seule à me trimballer tout ça une fois le clan rejoins. D'ailleurs, je me demandais bien comme ça allait se dérouler quand je ramène la danseuse avec moi. Je leur en avais touché un mot en amont certes, mais ça ne me rassurait pas sur les chiens en rute qu'ils étaient.

J'avais d'ailleurs prévenu cette dernière, hier, de notre départ. Lui ayant évidemment demandé de venir avec le nécessaire pour pouvoir cuisiner, sachant que pour l'occasion j'avais fais des folies en achetant de la viandes de bibi fraîche. En espérant que ses talents de cuisinière soit à la hauteur de ceux pour la danse. Je lui avais aussi soufflé que si, part hasard, elle avait pu disposer d'un quelconque outil pour allumer un feu, ça n'en serait que mieux. Un briquet à silex par exemple. Parce que j'avais beau être à la Capitale et y avoir déniché des objets plutôt innovants, je n'avais pu trouver le moindre briquet. Alors pour te vendre des algues séchées qui repoussent les monstres en se consumant y a du monde, mais pour trouver de quoi l'allumer, y a plus personne. D'une foutue débilité.

J'espérais vraiment qu'elle avait de quoi faire, parce que j'avouais bien facilement qu'allumer un feu à l'ancienne, c'était plutôt laborieux. Quoi qu'il en soit, je l'attendais et ça me démangeais de partir sans elle tant j'en avais ma claque de cette ville. La délivrance était proche, très proche. Il faut dire que je lui avait donné rendez-vous aux aurores, c'était peut-être pas une bonne idée si elle buvait tous les soirs comme celui où on s'est rencontré. Fixant alors la direction d'où elle devait venir, je faisais les cents pas, les bras croisés et la mâchoire serrée.

(c) Kuroko's basket RPG



∙∙∙⊰La justice est la vengeance des Nobles, comme la vengeance est la justice du Nord⊱∙∙∙


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Arianna
avatar
Membres


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : inconnu
Date d'inscription : 17/02/2018
Messages : 44
Elément : Aucun
Métier : Danseuse de rue
Inventaire :
Bourse:
 

Equipement:
 

Sac sans fond:
 

Besace:
 


Inventaire▲

Aventure #2 écrite Mer 28 Mar 2018 - 16:37

Le réveil avait été dure, pour ne pas dire pénible aujourd'hui. La veille au soir, Lagertha était enfin venue pour m'annoncer notre départ: aujourd'hui. Elle avait précisé que si je n'étais pas là au premières lueurs du soleil, elle n'hésiterait pas à partir sans moi... Par chance, mon voisin qui se trouvait être bouché ce devait de ce lever tôt, avait gracieusement accepté de toquer à ma porte pour me réveiller, ce qu'il n'avait pas manquer de faire mais l'excitation avait été telle lorsqu'elle c'était présentée à ma porte que je n'avais pratiquement pas fermé l'oeil de la nuit. Pour une fois je n'avais pas bu et je m'en félicita, sinon je serais probablement encore en dans mon lit ronflant probablement sous le coups de la fatigue, mais ce ne fut pas pour autant ce qui me fit oublier de glisser deux bouteilles de mon alcool préférée dans ma besace fraichement acquise où recelaient déjà de nombreux ingrédients qui seraient fort utiles durant notre voyage.

Vérifiant une dernière fois la liste de ce que je devais prendre, en partant des vêtements, pour finir aux armes et passant par les ustenciles de cuisines, j'entreposais le tout dans mon sac sans fond que j'inaugurais par la même occasion. Me redressant enfin, je fis le tour de mon domicile afin de m'assurer ne rien avoir oublié que je n'aurais oublier que je n'aurais oublié sur ma liste lorsque mon regard tomba sur une petite guitare que on frère m'avait offert pour mon anniversaire il y a quelques années de cela. Un sourire se dessina sur mes lèvres alors que mes doigts glissèrent sur les cordes d'où s'échapèrent quelques notes avant que je ne l'empoigne fermement et ne la glisse elle aussi dans le sac sans fond.

Mon attention ce reporta finalement sur la tenue la tenue que j'avais créée de mes mains il y a bien longtemps en vu de mon voyage. L'enfilant rapidement, je me contemplais dans le miroir ce trouvant sur le côté de ma penderie. J'avais troqué ma sempiternelle tenue à volant un peu trop légère et dénudée pour un tel voyage contre une combinaison noire moulante qui avait le mérite de tenir chaud tout en me laissant une relative mobilité dont j'aurais très certainement besoin et attaché mes cheveux en une longue que de cheval retombant sur le côté, alors qu'ils se trouvaient d'ordinaire détachés. Remontant la capuche qui y était fixée au niveau du coup, j'enroulais une grande écharpe en laine autour de mon cou et enfilais mes bottes de marches. Souriant devant le miroir, je m'en détournais pour prendre mon sac et ma besace que je jetais par dessus mon épaule avant d'accrocher ma dague, ma bourse et ma gourde à ma ceinture et enfin passer mon arc et son carquois dans mon dos. Je ne savais pas encore me servir de ce dernier et ma maîtrise de a dague ce limitait à mon habilité à couper les aliments que je préparais en cuisine mais j'avais bien l'intention d'apprendre et rien ne m'en empêcherait.

J'étais enfin prête et attrapant mes clés, je m'apprêtais à sortir lorsque la marmite qui trônait dans la cheminée attira encore une fois mon regard. Voila une semaine que se présentait à moi un dilemme: est-ce que je m'en encombrais ou est-ce que je la laissais là? En effet, j'avais espérer qu'elle rentre dans le sac sans fond mais elle ce trouvait être trop grosse pour y entrer... Soupirant une énième fois tout en marmonnant dans ma barbe inexistante, je finis par la prendre et fermer la porte à clé derrière moi. Jetant ces dernières dans le sac sans fond, j'entrepris de courir pour rejoindre la jeune femme aux portes de la ville: les premiers rayons du soleils commençaient à pointer le bout de leur nez ce qui m'informait que je devrais déjà m'y trouver.

Si le trajet fût court, il n'en fut pas moins intense. Je n'avais pas pour habitude de tant m'encombrer et la sueur qui perlait de mon front lorsque j'aperçu enfin les lourdes portes pouvait en témoigner, pourtant, dix marmites n'auraient sut en cet instant me détourner de mon objectif: il était enfin l'heure du grand départ. Lâchant la poignée d'une main, je fis un grand geste de la main en direction de la jeune femme que j'entrapercevait, accélérant le pas allant jusqu'à courir malgré la chaleur qui me gagnait dû à ma course folle.

- Bonjour Lagertha, Fis-je le souffle court, un large sourire trônant sur mon visage. Pardonne mon retard, mais... C'est qu'elle est vachement lourde, commentais-je en pointant du menton la lourde marmite. Mais je me suis dit que je ne pouvais finalement pas faire sans, à moins de n'avoir un choix limité dans les plats que je cuisinerais, poursuivis-je, relevant mes épaules en signe d'excuse, ne pouvant toutefois décrocher ce sourire satisfait - de la voir içi et non déjà loin - de mon visage.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Lagertha
avatar
Animateur


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Eowyn
Date d'inscription : 11/05/2017
Messages : 217
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Hors-la-loi
Invocation(s) : Winglece & Armalys
Inventaire : 3188 Tsuris
Épée⁺⁶
Hachette⁺⁴
Arc de chasse⁺⁴
Bouclier⁺²
Armure⁺⁴
Gourde
• Pendentif de célérité
• Sceptre de feu
• Fugue
• Pansement coagulant
• Curaga
• Sanguine


Inventaire▲

Aventure #3 écrite Lun 2 Avr 2018 - 15:48

❝ Marche ou crève
- ft. Arianna

Je tournais et me retournais, frénétiquement, fixant à chaque retour sur mes pas la grande rue de laquelle j'espérais enfin voir Arianna. Je commençais à trépigner, à serrer les poings, à un point où même Gyllir commençait à ressentir ma frustration. Je la voyais commencer à s'agiter elle aussi. Sans plus attendre, je me précipitais vers elle, feignant le calme tout en essayant de l'apaiser, attrapant sa tête entre mes mains que je caressait doucement. C'est alors qu'en jetant un petit coup d’œil vers la rue que je voyais enfin la silhouette que j'attendais, courant à toute allure vers moi.

Restant statique, je l'observais arriver un sourcil relevé. Elle semblait plutôt chargée mais au moins, elle avait eu la présence d'esprit de s'habiller un peu plus chaudement que la nuit où on s'est rencontré. Je la voyais me faire un grand signe de la main, auquel je ne répondis évidemment pas, lui lançant plutôt une regard sévère, les sourcils froncés. Enfin face à moi, elle avait l'air plutôt très essoufflée. Mais je m'en fichais. Ne lâchant pas Gyllir, je détaillais de bas en haut la danseuse mais surtout son accoutrement et son attirail. Ça ferait sans doute l'affaire. Soupirant nerveusement, je lui répondait pas très subtilement.

❝ Fais ce que tu veux mais ne me ralentis pas. ❞

Il était clair que je n'allais pas la porter sa marmite. Et encore moi la coller sur le dos de Gyllir. Cela dit, je ne doutais pas que Lothar lui proposerait de lui porter, dans le but de gagner des points. Ivar le ferait surement aussi, ils s'accorderaient peut-être, qui sait ? Une sourcil arqué et les yeux perdus dans le vague à cette pensée, je me détournais soudain de la danseuse. Attrapant les rênes de Gyllir je n'attendait pas plus longtemps pour commencer à m'éloigner. D'un geste de la main je lui faisait signe d'avancer.

❝ Dépêche toi, on a assez perdu de temps. ❞

Je me doutais qu'avec la charge qu'elle avait eu l'idée de devoir porter, je devrais au moins ralentir mon pas jusqu'à ce qu'on retrouve tout le monde. Pourtant, au début mon pas était ferme et décidé à enfin quitté cette ville. La vraie délivrance. Et puis, d'un soucis auquel je n'aurais pas cru, je me suis retourné, m'apercevant évidemment qu'elle était vraiment ralentis, que ce soit par sa fatigue ou pas la charge. Je soupirais en levant les yeux au ciel, attendant qu'elle se rapproche avant de reprendre ma marche, un peu plus lentement. Mais ça m'agaçais clairement et mes traits tirés pouvaient en témoigner.

Il nous fallu bonne vingtaine de minutes pour rejoindre les miens que l'ont apercevait au loin, au bord de la Rivière Blanche. Je voyais déjà Astrid courir vers moi, comme elle le faisait à chaque fois, me témoignant une joie que je ne savais jamais vraiment saisir. Je ne l'avais pas vu lancer un regard réprobateur à Arianna, certainement un peu jalouse de voir que celle-ci se trouvait être plutôt charmante. Lothar avait l'air de s'impatienter, aussi nerveusement que moins à la sortie de la ville. Pourtant, une fois suffisamment proche pour qu'il distingue Arianna, je le voyais changer complètement de tête. Lui et Ivar se mirent à siffler à l'unisson, comme on siffle face à une belle demoiselle avant de se regarder tout deux, le défi au fond des yeux. Je soupirais en grimaçant, ne m'occupant cependant pas de ce qu'ils allaient faire, les voyant seulement se diriger d'un pas décidé vers la danseuse.

Lothar attrapa la marmite sans plus attendre alors qu'Ivar s'attelait à aider la « pauvre jeune fille » à se relever, tout en ne manquant pas de jauger ses hanches. Chacun y mettait du sien pour l'aider à s'amener jusqu'à Astrid, Hagen et moi. J'avais lâché Gyllir et levait les yeux au ciel un instant, cherchant Armalys du regard qui ne manquait pas d'être dans les environs, comme à son habitude, a peine visible au loin. Puis je sortis la carte de l'île de l'une des besaces accrochées à la selle de la jument, avant de l'ouvrir et de la poser au sol, m'accroupissant à côté. Indiquant d'un roulé du doigt la Vallée Sereine, je leur disait simplement.

❝ On va part là. Et l'endroit qu'on cherche se trouve à priori dans une creux de la Sérénade. Pour l'instant, on va suivre la Rivière Blanche en continuant par la Granderive. ❞

Finissais-je en faisant glisser mon doigts sur le trajet que j'avais indiqué. En relevant le yeux, je voyais Astrid penchée près de moi, faisant un peu de zèle à ce moment là, Hagen toujours attentif et les deux autres, plutôt occupé à reluquer Arianna qu'à s'intéresser à ce que je disais. Soufflant bruyamment et fronçant les sourcils, je prenais un ton nerveux.

❝ J'vous dérange pas au moins ? ❞

Ils pouvaient bien faire ce qu'ils voulaient avec elle, si elle était d'accord, mais tant que j'avais besoin d'eux, ils n'avaient pas intérêt à se détourner de nos objectifs. Je les entendaient râler avant de regarder distraitement la carte. Je n'obtiendrais certainement pas beaucoup plus d'eux de toutes façon. Soupirant en écarquillant les yeux, je reprenais la carte et me redressais en l'enroulant, avant de la ranger à nouveau dans la sacoche. Avant d'engager le périple, j'accordais quand même un regard à Arianna, si toutefois elle avait quelque chose à dire ou à demander. Je n'étais pas sûr de pouvoir ni même de vouloir y répondre, mais on sait jamais, peut-être qu'elle aurait quelque chose d'intéressant à dire.

(c) Kuroko's basket RPG



∙∙∙⊰La justice est la vengeance des Nobles, comme la vengeance est la justice du Nord⊱∙∙∙


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Arianna
avatar
Membres


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : inconnu
Date d'inscription : 17/02/2018
Messages : 44
Elément : Aucun
Métier : Danseuse de rue
Inventaire :
Bourse:
 

Equipement:
 

Sac sans fond:
 

Besace:
 


Inventaire▲

Aventure #4 écrite Mar 10 Avr 2018 - 10:34

Si la réaction de la jeune femme aurait surement fait l'effet d'une douche froide à n'importe qui, elle n'entacha pas pour autant ma bonne humeur, mon sourire déjà présent s'étirant même alors qu'elle commençait à s'éloigner. A n'en pas douter, elle avait un caractère de cochon et le voyage ne manquerait surement pas d'être des plus animés. Soufflant un bon coup, je ne tardais pas à la suivre aussi vite que le poids de la marmite me le permettait et la lenteur de mon pas me fit bien vite regretter de l'avoir prise. Ce n'était pas tant le fait d'être ralentit qui me gênais, mais plutôt le regard désapprobateur, voir plutôt agacé de Lagertha, qui m'ennuyait quelques peu. Peut-être devrais-je finalement abandonner cette charge pas si indispensable que ça sur le bas côté? Secouant la tête pour chasser cette idée absurde, j'accélérais le pas, non sans grimacer sous l'effort. "Et ce n'est que le début du voyage..." Songeais-je. Levant le regard vers le ciel, j'esquissais un sourire en me disant qu'au moins, le temps se prêtait plutôt bien à la marche...

Le trajet que je savais pourtant relativement court entre la porte et la rivière blanche me parut durer une éternité et ce ne fut pas non sans un réel soulagement que nous arrivâmes enfin au campement de Lagertha. Mon regard s'attarda un instant sur deux colosse qui me firent penser un instant à celui qui voulait me beugner lors de ma rencontre avec la jeune femme et esquissant un sourire amusé, je tournais la tête vers cette dernière qui réceptionnait d'ailleurs tant bien que mal une demoiselle qui ne manqua pas me jeter un regard qui me fit comprendre que finalement, ce voyage ne serait peut-être pas aussi drôle que je l'avais jusqu'alors pensé... Me délestant de la marmite qui vînt s'échouer lourdement sur le sol une fois au plus proche des compagnons de voyages de la jeune femme, je me laissais tomber sur le couvercle de cette dernière dans un profond soupir.

Et ce n'est que le début... Marmonnais-je tout bas pour la deuxième fois de la matinée, tout en m'étirant tel un chat après avoir éponger mon front sur lequel perlait une gouttelette de sueur du revers de la main.

Attrapant ma gourde, je m'apprêtais à en boire une gorgée, lorsque des sifflement me firent vivement lever la tête. J'identifiais bien vite l'origine de ce bruit et penchant la tête sur le côté, je me demandais ce qu'il pouvait bien ce passer. En effet, les deux géants semblaient ce regarder en chien de faîance sans qu'il n'y est aucune raison apparante. Haussant les épaules, tout en détournant le regard j'entrepris de boire, enfin, les quelques gorgée tant attendues. Refermant la gourde, j'étais en train de la remettre à sa place lorsque deux paires de bottes entrèrent dans mon champs de vision. Relevant la tête pour savoir à qui elles appartenaient, j'eu pour reflexe un mouvement de recul qui ne manqua pas de provoquer ma chute de la marmitte, alors que je pouvais admirer à quel point les deux hommes étaient vraiment imposant: surtout vu de près. Grimaçant de douleur, j'entrepris de me relever lorsque qu'une main se glissa autour de ma taille pour m'y aider, avec une facilité telle que j'eu l'impression d'être aussi légère qu'une plume. Rougissant, gênée par la proximité de ce parfait inconnu et m'écartant de lui avec un tact que je ne me connaissais pas, je m'époussetais le derrière avant de le remercier en inclinant légèrement la tête. Observant les deux hommes, un sourire tant amusé que chaleureux ce peignit sur mes lèvres, alors que l'un semparait de la marmite et l'autre glissait un main dans mon dos pour me guider vers Lagertha tout en les presentants tout deux. Et bien, ils semblent plutôt plein de bonnes intentions, ma foi... Songeais-je, me rappelant toutefois l'avertissement de cette dernière.

- Vous savez, je peu la porter... Leur dis-je d'une voix incertaine, l'idée de ne pas à avoir à m'en encombrer me réjouissant sans que je n'arrive pour autant à l'avouer.

Alors que nous rejoignons Lagertha et la demoiselle de toute à l'heure, je remarquais enfin la présence d'un troisième homme. Haussant un sourcil, je notais qu'ils avaient tous pour particularité d'être particulièrement costauds, ce qui ne l'étonna guère en songeant à celle qui avait eu la bonté de la laisser les accompagner. M'accroupissant près de cette dernière, je portais une oreille attentive à ce qu'elle expliquait. Un creux de la vallée sereine? Voila qui n'était pas très précis et je me mis à espérer que l'endroit qu'elle cherchait soit plutôt facile à trouver, histoire que nous n'y passions pas des semaines, voir des mois... Sursautant à la remontrance de la jeune femme, je suivis son regard un sourire relever pour tomber sur les deux géants qui lui renvoyaient un sourire innocent. Fronçant alors les sourcils, je passais de l'un à l'autre pour finalement revenir sur Lagertha. Pourquoi avait-elle dit ça? Secouant la tête pour chasser cette question, je me redressais et reportais mes pensées sur le voyage à venir.

- Et combien de temps faut-il pour parcourir une telle distance? M'enquis-je, impressionnée par le trajet à effectuer.

Non que cela ne m'effraya, car après tout, malgré ma frêle apparence, j'étais quelqu'un d'assez endurante.
▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Lagertha
avatar
Animateur


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : Eowyn
Date d'inscription : 11/05/2017
Messages : 217
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Hors-la-loi
Invocation(s) : Winglece & Armalys
Inventaire : 3188 Tsuris
Épée⁺⁶
Hachette⁺⁴
Arc de chasse⁺⁴
Bouclier⁺²
Armure⁺⁴
Gourde
• Pendentif de célérité
• Sceptre de feu
• Fugue
• Pansement coagulant
• Curaga
• Sanguine


Inventaire▲

Aventure #5 écrite Mer 11 Avr 2018 - 22:28

❝ Marche ou crève
- ft. Arianna

Aux côté de Gyllir, Arianna, elle, ne manqua pas de poser la question fatidique qui me fit me retourner vers elle. Question à laquelle je n'avais pas encore de réponses. Ça faisait bien longtemps maintenant que je ne me souciais plus du temps à parcourir une distance. Le principal en étant l'objectif, ce qui pouvait m'en séparer n'avait aucune valeur. Cependant, puisque je n'avais pas de réponse à sa question, je ne pu retenir une grimace. Sourcils froncés, la lèvres supérieure comme tiré par un hameçon et mes yeux cherchant dans le vague. Accompagnant tout ça par un « euh » significatif, je ressortais la carte pour l'ouvrir devant moi. Glissant mon regard sur le trajet que j'avais indiqué, d'un air plein de réflexion je répondais sans pour autant relever les yeux vers elle.

❝ Deux jours à peu près, sans compter les pauses et les... « aléas ». ❞

Finissais-je en reportant finalement mon regard sur Arianna, grimaçant encore quelque peu avant de ranger, une seconde fois, cette foutue carte dans la besace. Par « aléas » j'entendais pleins de chose évidemment. Les bandits, les monstres et même les Gardes Dorés ! J'préfèrerais retomber sur le Diamentis que de devoir avoir à faire à ceux de cette espèce. Et puis soudain, l'image d'Oblivion m’apparus, comme un coup de massue écrasant mon cœur. Pendant quelques secondes alors, j'étais inerte, le regard vide. Jusqu'à ce que j'entende mon prénom, prononcé par Astrid qui décidément, s’inquiétait beaucoup trop en ce moment. Secouant ma tête pour récupérer mes esprits, j'attrapais les rênes de Gyllir et ouvrais la marche.

❝ On y va. Plus tôt on part plus tôt on arrive. ❞

L'évidence même, mais parfois la simplicité était plus efficace que mille discours. Astrid emboîtait mon pas la première, suivis par les autres. Je relevais un instant les yeux vers le ciel, cherchant à nouveau Armalys jusqu'à la trouver. C'était presque instinctif maintenant. Lothar se chargea de porter la marmite en premier alors que Ivar en profita pour approcher Arianna, de plutôt près. Emboitant son pas à celui de la danseuse, il approcha son visage du sien l'air taquin et le regard brillant.

❝ C'est à toi cette marmite ? Tu comptes nous faire à manger si je comprends bien. T'es une bénédiction, une vraie femme à marier. Ça fait trop longtemps qu'on a pas manger un truc bon ! ❞

Il était insistant évidemment, mais j'admettais bien n'en avoir rien à faire, à moins qu'Arianna m'exprime à un moment vouloir mon aide. Et encore. De toute façon, je faisais à peine attention à ce qu'il pouvait bien lui dire. Lothar lui par contre, c'était très différent. D'un revers de bras il passa la marmite dans son dos, la maintenant fermement avant de se rapprocher du couple de fortune que formait Arianna et Ivar. Je l'entendais grogner de là où j'étais, ce qui me laissa pouffer une seconde avant d'à nouveau m'en foutre.

❝ Certainement pas marier avec toi en tout cas ! ❞
❝ Hey ! Doucement gros tas ! Premier arrivé premier servit ! ❞

Je roulais les yeux vers le ciel en entendant ça, avant de soupirer bruyamment. C'est vrai que, de manière générale, c'était une façon de faire assez rependue dans le Nord. Mais concernant les femmes, j'avais un peu de mal à ce que la pilule passe. Mais bon, ce genre de chamailleries allaient me fatiguer pour rien si j'intervenais et puis, pour l'instant, ces deux boulets ne me devaient encore rien. Ne m'ayant pas prêté allégeance, je n'étais encore la chef de personne. Juste celle voulant bien prendre les rênes, le temps de se refaire. Mais je comptais bien qu'ils me suivent à l'avenir et qu'ensemble nous reformions le clan. Je n'avais cependant pas de doutes à ce qu'ils choisissent de me prêter allégeance plutôt qu'à un autre, à part concernant Lothar. Mais de toutes façons, qui d'autres était mieux placer que moi pour ça ?

(c) Kuroko's basket RPG



∙∙∙⊰La justice est la vengeance des Nobles, comme la vengeance est la justice du Nord⊱∙∙∙


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Arianna
avatar
Membres


▼Afficher le Profil▼
Féminin
Crédit Avatar : inconnu
Date d'inscription : 17/02/2018
Messages : 44
Elément : Aucun
Métier : Danseuse de rue
Inventaire :
Bourse:
 

Equipement:
 

Sac sans fond:
 

Besace:
 


Inventaire▲

Aventure #6 écrite Dim 22 Avr 2018 - 10:22

Le départ ce fit dans une relative bonne humeur, sous les chamailleries des deux géants qui ce pressaient contre moi. Amusée par leur comportement, j'esquissais un sourire en coin tout en me retournant pour me retrouver face aux deux compères, poursuivant ma marche en arrière. Si je ne les trouvais pas aussi lourdingue que ce que je ne l'avais cru suite à ce que Lagertha m'en avait dit et que je trouvais assez flatteur le fait qu'il ce battent pour moi, je ne comptais pas pour autant les laisser croire un instant de plus que la décision d'avec qui je me marierais - si un jour je le faisais - leur revenait.

- Et si vous demandiez l'avis à la principale intéressée, avant de la déclarer votre possession personnelle? Proposais-je en riant, avant de me retourner cette fois-ci vers la route.

Assez fière de ne pas avoir trébuché lors de cette courte marche à l'aveugle, je les plantais là, les laissant à leur disputes pour venir me rapprocher silencieusement de Lagertha et de la jeune femme qui ne l'avait pas lâchée d'une semelle depuis que nous étions arrivée. Son comportement semblait si possessif que je me demandais si elles n'étaient ensemble.

"Flûte" marmonnais-je discrètement dans ma barbe avant de hausser les épaules alors que je les atteignaient enfin.  

Tant pis, il y en aurait d'autres... Jetant un regard en coin au troisième géant qui les accompagnaient tout en gardant une certaine distance, je reportais finalement mon attention vers la jeune inconnue.


- Comment tu t'appels? Demandais-je en esquissant un sourire qui ce voulait rassurant.

Si je devais voyager avec eux un petit moment, autant que je les connaissent un tant soit peu...


▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


▼Afficher le Profil▼
Inventaire▲

Aventure #7 écrite 

▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
 

Marche ou crève

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Marche ou crève . ( Autumn )
» Marche ou Crève. [RP EVENT // Aion-Squall-Wildstorm]
» Questions sur l'integration d'Haiti au marche de la CARICOM
» Haiti en marche - Haitiens, partout fuir la misere!
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: La Traversée de la Rivière Blanche-