Sur la route de Rorn - Page 2

Partagez

Sur la route de Rorn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Valefor
Valefor
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Actif
Crédit Avatar : Rangi
Date d'inscription : 02/08/2017
Messages : 122
Liens vers la fiche : Fiche
Elément : Air
Métier : /
Invocation(s) : /
Invocateur : Eskel
Inventaire : /
Sorts : vent_2;
electricite_3;
ailes_0;
celerite_3;
dispersion_5;
imunite_0;
bouclier_5;
telekinesie_0;
tempete_3;
metamorphose_6;
saignee_0;
soin_4;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #26 écrite Sam 28 Sep 2019 - 20:09

La situation n'était clairement pas à leur avantage, même avec deux membres en moins, les brigands restaient en position de force, Eskel était affaiblis, et lui-même était blessé. Cependant, ils avaient encore la force d'en tuer un ou deux. C'est peut-être ce qui fit changer d'avis celle qui semblait être la meneuse après la mort du chef ? De toute façon les ordres de son invocatrice étaient claire. La mettre en lieu sûr et revenir pour finir le travail. Valefor se recula quelque peu pour saisir le col de Eskel et de bondir d'un coup vers les cieux. Le vent sifflait déjà à ses oreilles tant le bond était rapide. C'était son élément et il était forcément plus fort en étant dans les airs. Aussi perçut-il le tir d'une flèche à proximité. Sans doute un des archer qui tentait sa chance sur Eskel, quand à l'autre qui lui fonçait dessus, il avait judicieusement frappé sans regarder et n'avait donc rencontré que le vide à l'emplacement du fils d'Aer. La retraite était donc le meilleur choix ici, mais maintenant il devait mettre Eskel en lieux sûr, ce qui était loin d'être une mince affaire. Cherchant du regard autour tout en prenant de la hauteur pour tenter d'être hors de portée des tirs de flèches.
Il trouva son bonheur le long d'une falaise à plusieurs dizaines mètres au sud de leurs position. Il fonça donc vers son objectif avant de ralentir pour poser son colis au sol.


« Je retourne affronter les archer comme convenu. »

Dit-il à Eskel avant de s'envoler de nouveau vers le lieu du combat. En quelques minutes la situation avait changée du tout au tout et maintenant il ne restait qu'un archer, un homme d'arme et la lieutenant des bandits ? Allaient-ils rester en place ou devrait-il leur donner la chasse ?


Spoiler:
 
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Eskel Merigold
Eskel Merigold
Humain



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Semi-actif
Crédit Avatar : Kim Junghun
Date d'inscription : 21/05/2017
Messages : 63
Double Compte : Ephylix, Capou
Liens vers la fiche : Par là
Journal de bord

Métier : Brigadier dans la Milice
Invocation(s) : Valefor, renard légendaire
Inventaire : • Epée droite (Maniabilité 3/5, Tranchant 2/5, Résistance 3/5) [+4]
• Armure de qualité médiocre [+4]

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #27 écrite Mer 2 Oct 2019 - 21:54

Eskel

• Endurance: 9/10 +6
• Etat: Normal
• Attaque physique: 3 +4
• Tsuris: 910T.
• Arme:
Epée droite (+4):
 
Bouclier (+2):
 

Equipement:
 
Inventaire:
 

Son coup fit mouche et elle abattit le bandit qui se jeta devant elle pour protéger la femme. Ah, l'amour... Elle crache de hargne tout en fixant la lieutenant des bandits. Il ne fallait pas s'attaquer à eux. Eskel n'a cependant pas le temps d'achever le cheffe du groupe. L'ordre était passé et Valefor l'exécutait à merveille. Il lui saisit le col et s'envola tout en évitant les dernières flèches qui s'abattaient sur eux. Le demi-dieu semblait savoir ce qu'il faisait, laissant à sa maîtresse tout le loisir de contempler le sol qui s'éloignait. Elle repéra bien vite les richesses perdues qu'elle pourrait récupérer plus tard. Cette troupe de brigands était bien mal tombée. La milicienne éprouva soudainement un certain malaise à voir le sol s'éloigner si vite. Un malaise qui la força à poser son regard sur Valefor qui la tenait par le col de sa tunique. Elle se trouva une soudaine foi pour les Quatre et les pria avec vigueur pour ne pas tomber et mourir bêtement. son coeur battait à la chamade et de grosses gouttes coulaient le long de son échine. Eskel était très peu rassurée.

Lorsque le demi dieu la posa enfin sur la terre ferme, elle expira un long moment tout en s'appuyant sur un rocher à côté. Son regard fixa le sol un instant et elle ne vit pas son esclave reprendre son envol pour aller terminé ce qu'il avait commencé. Bien entendu, il la prévint de ses intentions mais parti bien vite. Elle releva rapidement la tête pour le voir s'éloigner. Sa rancoeur envers lui était toujours présente mais elle ne pouvait s'empêcher d'admirer le fait qu'il puisse voler. La jeune femme s'assoit sur le rocher, surplombant ainsi la scène. Elle se sentait reine malgré la légère nausée qui persistait. Aujourd'hui, elle venait de tuer pour la première fois. C'était excitant et effrayant à la fois. La facilité avec laquelle elle avait ôté une vie... Elle secoue la tête et tente de se concentrer sur son invocation qui retournait au combat. elle en profita pour essuyer la lame de son épée et pour la ranger dans son fourreau. Elle inspecta ensuite sa blessure et avec un pan de tissu de sa chemise se fit un bandage sommaire.
La milicienne reporta son regard sur son invocation, en plissant les yeux pour tenter de mieux voir. Elle ne savait pas s'il allait arriver à s'en sortir mais il le devait, sinon c'était assurer sa mort à elle. Aussi prit-elle une grande inspiration avant de se mettre à crier à l'attention de Valefor : Tu as l'interdiction de mourir ! Cet ordre rentrait peut-être en contradiction avec un autre mais elle s'en fichait bien. C'était à lui de gérer ça, pas à elle. Sur ces paroles, la jeune femme sort sa viande séchée de Bibi qu'elle commence à mâchouiller tout en regardant le spectacle.

Bâtonnets de viande de bibi séchée (-2)
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
l Animation l
l Animation l
Animateur Humain



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 15/05/2017
Messages : 131
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #28 écrite Mar 8 Oct 2019 - 11:54



Soudain, la jeune guerrière hargneuse fut soulevée de terre, emportée par son invocation, qui l'éloignait du combat... Le combat? Enfin, ce qu'il restait d'une lutte bien inégale, au fond. Le nombre ne fait guère la force en ces contrées, mais comment telle évidence puis se frayer un chemin dans le cerveau de bandits pétris d'avidité et d’orgueil? Et, surtout, bien mal préparés à certaines éventualités.

La femme fut aussitôt rejointe par l'archer et le combattant restant de sa triste bande, à trois, ils ne pouvaient pas s'imaginer aller bien loin, cependant, c'était toujours mieux que seul au milieu des Landes. L'archer s'enquit de la marche à suivre, alors que son acolyte avait pris soin de récupérer les quelques biens de ses "compagnons" dont ceux-ci n'auraient plus l'usage. A l'exception d'un médaillon d'argent, richement orné, qu'il posa au creux de la main de la jeune femme après l'avoir ôté du cou de son ancien propriétaire. Elle serra le poing sur l'objet, avant d'enchaîner, le timbre neutre, froid et lucide.

Il faut partir, le sang va attirer les monstres de la plaine! On emporte le strict minimum et on essaye de regagner notre dernier bivouac. A trois c'est faisable, si on se...

Sa voix, comme son regard, s'égarèrent parmi les cieux, lorsque le bleu du ciel fut déchiré par l'écarlate d'une silhouette relativement imposante. Le fils d'Aer revenait, probablement achever son travail. Conscients du peu de marge que leur offrait un combat de la sorte, l'être divin évoluant par le biais d'une dimension supplémentaire à la leur, ils se mirent dos à dos, afin d'augmenter les fronts possibles d'attaque. L'archer avait décoché une dernière flèche, sans doute vaine, avant de lâcher son arc pour s'emparer de sa dague, qui lui sembla bien dérisoire. Il eut tôt fait de ramasser l'épée de son compagnon mort dans son autre main.

Chacun tenterait de porter un coup direct à l'invocation si elle en visait un à la fois, ouvrant, peut-être, dans ses défenses, une faille aux deux autres pour intervenir.

ϿϾ

Bandits :
 

Sur la route de Rorn
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Valefor
Valefor
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Actif
Crédit Avatar : Rangi
Date d'inscription : 02/08/2017
Messages : 122
Liens vers la fiche : Fiche
Elément : Air
Métier : /
Invocation(s) : /
Invocateur : Eskel
Inventaire : /
Sorts : vent_2;
electricite_3;
ailes_0;
celerite_3;
dispersion_5;
imunite_0;
bouclier_5;
telekinesie_0;
tempete_3;
metamorphose_6;
saignee_0;
soin_4;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #29 écrite Jeu 24 Oct 2019 - 8:55

Le retour vers le lieu du combat se fit en quelques secondes, après tout la voie des airs permet d'éviter la majorité des obstacles terrestres, en même temps que de se faire remarquer facilement, d'autant plus lorsqu'on à un pelage d'une couleur assez voyante et qu'on fait une taille assez large pour attirer l’œil des créatures au sol. Mais qu'importe ! Qu'ils voient leur mort arriver ! Qu'ils soient témoins de la majesté du demi-dieu qui supprimera leurs existences de ce monde ! Il poussa un rugissement puissant grâce à sa capacité pulmonaire divine. Il se voulait terrifiant, il voulait que ses adversaires soient emplie d'une peur viscérale, de la crainte instinctive de la proie lorsqu'elle aperçois son prédateur.

Il souriait intérieurement, les voir s'agiter et tenter de fuir son courroux. Pourtant, un projectile passa non loin de lui. Quand bien-même il aurait atteint sa cible, il lui restait assez de force pour les combattre. Il plongea dans un bruissement d'air agité. Fonça vers celui qui avait tiré le projectile en désespoir de cause. Il sera le premier de leurs petit groupe à subir le châtiment divin. Il l’attrapa par la jambe pour l’emmener plus haut dans les cieux la tête en bas. Après avoir grimper de quelques mètres il lâcha sa prise, laissant la gravité faire son travail.

Valefor se retourna pour voir les deux dernier fuyard qui avait peut-être assister à ce spectacle impuissant. Il descendit vif comme un serpent vers la femme qui avait pris le commandement en dernier recours au vue de la situation catastrophique qui se déroulait. Il la plaqua au sol et se saisit d'une de ses jambes et la broya sous ses crocs. Il s’esquiva un instant après, évitant un coup d'épée hypothétique et couru sur la terre ferme en pourchassant le dernier homme. C'était un exercice qu'il pratiquait rarement, n'ayant ni besoin de chasser pour survivre ou pour se distraire. Mais dans ce cas précis, traquer les descendants de ceux qui ont détruit son monde lui donnait un sentiment de justice.

Quand il fut sur les talons de l'homme qui continuait de courir jusqu'à en perdre haleine, il vit que ce dernier était à bout de souffle. Lui courrait pour sa vie, le renard courrait pour s'amuser. Aussi lorsque le corps de l'homme commença à crier grâce sous l'effort demandé, Valefor en profita pour lui sauter à la gorge et l'achever rapidement. Il aimait châtier les humains, mais il n'était pas un partisan de la torture. Ayant lui-même le déplaisir d'y goûter pendant une période de sa vie. Tout n'était qu'équilibre, un peu de pitié dans la vengeance, un peu de chasse terrestre pour une créature d'Aer. Il sortir de ses pensées en revenant vers la femme qui était bien amoché mais sans doute encore vivante. Après-tout il n'avait que brisé une de ses jambes pour l’empêcher de fuir trop loin.

Il retourna donc vers elle tranquillement, sans se presser. Il la regarda à quelques mètres d'elle, observant ses réactions face à la douleur et à la situation dans laquelle est se trouvait. Elle semblait assez résignée, ce qui était compréhensible. Mais Le renard avait d'autres objectifs pour elle. Prenant soin d'éloigner toutes armes que l'humaine serait tentée d'utilisée avec l'énergie du désespoir, il se saisit de son col, et s'envola avec elle jusqu'au lieu ou se trouvait Eskel. Elle serait sans doute intéressée de savoir ce qu'elle faisait là, ou de connaître son histoire, et une fois l'interrogatoire fini. Il n'y aurait qu'une seule issue possible pour cette humaine...


Spoiler:
 
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
l Animation l
l Animation l
Animateur Humain



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 15/05/2017
Messages : 131
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #30 écrite Sam 2 Nov 2019 - 13:35



Le rugissement sonore fractura littéralement l'atmosphère déjà pesante de la plaine, gangrenant les esprits empli d'une angoisse tue et mal dissimulée depuis un moment. La créature divine fondait dans leur direction et il était évident qu'aucun d'eux n'en ressortirait vivant. L'homme avisé en premier par la bête sentit sa main trembler sur le manche de sa pitoyable arme récupérée après avoir jeté son arc, il perçut le reflet de sa propre mort habiller les yeux du renard céleste. Mais le regard mortel baissa d'un cran, l'interloquant une seconde, avant qu'il ne réalise son intention...

..."Nooon, non, non!..." Sa gorge se serrait, déglutissant avec peine, il expulsait dans un espoir dérisoire et humain ses suppliques pathétiques. "Pas ça, je vous en prie... non, ne...épargnez-moi!..." Son estomac, retourné par l'effroi comme par le brusque changement de son équilibre corporel, lui donna envie de vomir. Mais il n'en eut pas le temps. La chute... Intéressante est la sensation, intriguante, plutôt. Que se produit-il à cet instant précis dans le cerveau d'un homme? Trou noir chez certains, cela aide, ou lucidité affolante chez d'autres, bien moins agréable. Le second, ainsi? Ses bras tournoient dans tous les sens alors qu'il chute vertigineusement, il aurait voulu crier, mais sa bouche n'émet plus le moindre son, paralysée par la peur.

Un bruit mat et sonore se fit entendre lorsque le corps heurta avec brutalité le sol qu'il venait de rejoindre à une vitesse hallucinante. Des craquements perdus, désagrégés dans la bouillie humaine formée par une partie de son corps... Pas de gargouillis inutile, le choc avait fait son oeuvre de façon fulgurante. Un bandit en moins, plus que deux.

Elle courrait, les sens embrouillés, incapable de se faire une raison de la mort toute proche, qu'elle percevait derrière elle. Cela n'avait plus de sens, pourtant elle s'éloignait, vainement... L'enfant d'Aer la plaqua au sol avec force, avant de lui broyer une chambre entre les crocs de sa puissante mâchoire. "Aaaargh..." la douleur insoutenable lancinait à l'intérieur de son crâne et dans la moindre fibre de son corps. Mais la mort ne vint pas. Elle récupéra une parcelle de lucidité, observant d'un regard brumeux la silhouette s'éloigner, et sans se soucier davantage de ce qu'elle faisait, tâcha d'organiser sa pensée. C'était fini, quoi qu'il advienne...  Mais elle n'avait pas à laisser le plaisir à la bête joueuse qui s'en prenait à eux. Elle voulut se tourner, saisir une dague, n'importe quoi, pour en finir de sa propre volonté, et sans plus de douleur.

Celui qui détalait à en perdre haleine, fut d'abord porté par un instinct primal de survie. Il n'avait pas hésité, à la vue de son compagnon soulevé plus tôt, pour réagir et souhaiter s'éloigner le plus vite possible avec un espoir puéril qui côtoyait le fond de ses entrailles malmenées. Mais cela ne suffisait guère, malgré une volonté de fer de vivre, le corps possède ses limites. Il ahanait, éructant un souffle désordonné, le visage plus livide de crainte que rouge d'effort. Ce fut presque agréable, soudain, létal... La gorge se brisa instantanément, sans même laisser au gaillard le temps de se retourner pour dire quoi que ce soit. Il n'avait plus une once de souffle, de toute manière! Il gisait maintenant au sol, tel son collègue, le corps à la merci d'éventuels charognards.

La main de la jeune femme blessée se posa sur le manche d'une petite lame, ramenant celle-ci contre son torse, mais elle ne porta pas un coup. Elle venait de faire glisser l'objet sous sa ceinture, dissimulé par sa blouse, lorsqu'elle avait aperçu le semi-dieu revenir dans sa direction. Il prit soin d'éloigner les armes alentours, anticipant un geste déjà posé qu'il n'avait pu remarquer à temps, encore trop éloigné pour cela. Que pourrait-elle en faire, affaiblie, déjà anesthésiée par une douleur trop forte que pour être supporté avec une conscience totalement éveillée.

La froideur du vent sur son visage sembla la dégourdir, que se passait-il? Son esprit errait entre éveil et semi-conscience, mais elle ne put que constater cette morsure désagréable sur sa gorge. Le tissu la tirait, maintenu à son opposé par la divinité qui l'emmenait les dieux seuls savaient où. Enfin, il la déposa, au pied de la jeune guerrière affrontée plus tôt... Que comptaient-ils faire d'elle? Son regard se perdait entre le visage fermé qui la toisait et les alentours, mais sa jambe l'immobilisait. Pourquoi continuer à la malmener, quel intérêt en tirer? Elle fixa ces prunelles au dessus des siennes, vu qu'elle ne tenait plus debout et s'était agenouillée. Ce n'était plus de la résignation mais de la haine qui se lisait dans ses yeux, de la peur sans doute aussi, qu'allaient-ils lui faire subir encore?

ϿϾ

Bandits :
 
Sur la route de Rorn
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Eskel Merigold
Eskel Merigold
Humain



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Semi-actif
Crédit Avatar : Kim Junghun
Date d'inscription : 21/05/2017
Messages : 63
Double Compte : Ephylix, Capou
Liens vers la fiche : Par là
Journal de bord

Métier : Brigadier dans la Milice
Invocation(s) : Valefor, renard légendaire
Inventaire : • Epée droite (Maniabilité 3/5, Tranchant 2/5, Résistance 3/5) [+4]
• Armure de qualité médiocre [+4]

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #31 écrite Lun 11 Nov 2019 - 11:31

Eskel

• Endurance: 9/10 +6
• Etat: Normal
• Attaque physique: 3 +4
• Tsuris: 910T.
• Arme:
Epée droite (+4):
 
Bouclier (+2):
 

Equipement:
 
Inventaire:
 

Eskel finissait de mâchonner son bout de viande séché. Elle regardait avec amusement le combat, parlons plutôt de massacre, qui se déroulait en contre bas. Ses yeux inefficaces d'humaine ne lui permettait pas de suivre le spectacle avec attention, mais le simple fait de savoir que ces bandits rendaient l'âme lui suffisait. Peut-être avaient-ils quelques richesses et des armes intéressantes ? Elle hausse les épaules tout en se concentrant sur le combat du mieux qu'elle le pouvait. Valefor était semblable à une tempête rouge, une tête mortelle pour quiconque croisait son funeste chemin. La jeune femme se lève finalement et croise les bras. Elle le voyait revenir, tenant quelque chose dans sa gueule. Elle n'avait pas émis l'envie d'avoir de prisonniers, cependant. L'attitude de Valefor l'intrigua un peu mais elle laissa passer, plongeant son regard de glace sur la femme méchamment blessée. Au vu de l'état de sa jambe, elle ne survivrait pas longtemps. Eskel allait-t-elle être magnanime et la laisser vivre ? Pouvait-on comparer ça à de la cruauté ? De toute façon, les monstres des Landes se chargeraient bien de tuer cette pauvre inconsciente.

La milicienne au visage fermé s'accroupit devant la femme blessée et l'observe pendant un certain moment. Elle se tenait à distance respectable de sa prisonnière et réfléchissait à ce qu'elle pouvait bien faire d'elle. Pas grand chose, à vrai dire. La tuer lui rendrait un bien plus grand service. Eskel ne pouvait même pas se permettre de la soigner, la femme risquant d'aller parler d'elle ailleurs. La rousse soupire doucement tout en secouant la tête. "Hé bien, on dirait que vous n'avez pas eu de chance aujourd'hui" commence-t-elle d'un ton désinvolte. "Quoi qu'il en soit, je ne peux pas vraiment vous laisser vivre. A moins que vous n'ayez quelque chose d'utile à me proposer en échange..." La jeune femme laisse sa phrase en suspend, sous entendant quelques richesses ou même une troupe de bandits. Il valait mieux pour elle qu'elle commence le plus tôt possible à se constituer une armée. "Peut-être que vous avez d'autres de vos petits copains stationnés plus loin qui attendent de pauvres gens pour les dépouiller ?" elle continue à parler calmement, sachant pertinemment que la femme ne devait pas être totalement attentive à ce qu'elle disait. Il suffisait de voir son teint livide et sa jambe pour très vite comprendre qu'elle luttait pour survivre. Eskel pose un regard sur Valefor avant de revenir sur la femme. Elle l'avait peut-être mal jugé. Il n'avait pas été si inutile que ça et le renard à l'égo surdimensionné lui avait été d'une grande aide. Mais la jeune femme n'était pas prête à ravaler son propre égo et à lui présenter des excuses. Le renard restait un esclave, peut importe le nombre de fois où il la sauvait. Eskel continuait à regarder la femme en attendant qu'elle parle, perdant cependant un peu patience. Elle soupire de nouveau tout en se redressant pour la surplomber de sa hauteur. Elle croise les bras, restant quand même sur ses gardes. Elle savait que l'humain emplit de désespoir était prêt à tout pour survivre.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
l Animation l
l Animation l
Animateur Humain



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Crédit Avatar : non renseigné
Date d'inscription : 15/05/2017
Messages : 131
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #32 écrite Mer 13 Nov 2019 - 16:12


La douleur diffuse envahissait chaque parcelle de son corps, comme de ses sens. La jeune femme pouvait à peine distinguer le visage de la guerrière qui s'adressait à elle, ses mots résonnant dans son crâne avec une cohérence qui lui parvenait tardivement, le temps qu'elle arrive à les aligner... Vivre... Sa blessure ne lui permettrait pas de vivre, surtout en pleine nature. Il lui fallait un soin, rejoindre un village, être certaine que la rousse tiendrait parole, déjà... Son cerveau embrumé ignorait que formuler comme réponse. Sa voix tremblante s'extirpa enfin avec difficulté de sa gorge nouée, l'estomac retourné par la douleur, elle aurait pu vomir au lieu de réussir à parler.

...Y'a... personne non... Achevez-moi...

Elle préférait encore en finir rapidement. Sa main venait de ripper sur le manche de l'arme dissimulée, la force lui manquant pour en faire usage, d'ailleurs... à quoi bon? Elle n'avait rien à offrir qui justifie qu'on la maintienne en vie plus longtemps, et puis cette douleur... Elle pouvait à peine la supporter... Son esprit lâcha prise avant son corps, alors qu'elle tombait inconsciente aux pieds de la jeune milicienne.

Dans son état, difficile d'en tirer encore quoi que ce soit. A part la dépouiller des rares objets utiles qu'elle portait. Il ne fallait pas trop s'attarder en réflexions cependant, la landes imprégnée de sang plus bas allait inévitablement attirer des monstres en quête de nourriture ou de divertissement... Il serait dommage de ne pas récupérer ce qui en valait la peine. Le chariot brisé regorgeait de fourrures, pas en bon état en réalité, à moins de prendre le temps d'y jeter un œil plus attentivement et de fouiller un peu.

Comme pour ce médaillon que portait la jeune femme inconsciente, dont la valeur n'était peut-être pas uniquement monétaire. En l'observant bien, on pouvait découvrir qu'il s'ouvrait. Le cœur recelait un petit morceau de parchemin bien plié, sur lequel figurait une adresse localisée à Oagran, accompagnée d'une date proche, ainsi que d'une heure, celle d'un rendez-vous, peut-être? L'arrière du parchemin était annoté d'un seul mot : "Dragan"

ϿϾ

Butin actuel :
 
Sur la route de Rorn
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Eskel Merigold
Eskel Merigold
Humain



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Semi-actif
Crédit Avatar : Kim Junghun
Date d'inscription : 21/05/2017
Messages : 63
Double Compte : Ephylix, Capou
Liens vers la fiche : Par là
Journal de bord

Métier : Brigadier dans la Milice
Invocation(s) : Valefor, renard légendaire
Inventaire : • Epée droite (Maniabilité 3/5, Tranchant 2/5, Résistance 3/5) [+4]
• Armure de qualité médiocre [+4]

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #33 écrite Mer 27 Nov 2019 - 21:02

Eskel

• Endurance: 9/10 +6
• Etat: Normal
• Attaque physique: 3 +4
• Tsuris: 910T.
• Arme:
Epée droite (+4):
 
Bouclier (+2):
 

Equipement:
 
Inventaire:
 

Pathétique. La jeune femme regarde avec dédains la mourante. Elle grogna de ne rien obtenir de cette femme si ce n'est des supplications. Eskel avait fini par relâcher sa garde, comprenant bien que la brigand ne pourrait rien contre elle. Puis, de toute façon, il y avait Valefor pour assurer ses arrières. La milicienne restant de marbre en regardant la femme s'évanouir. Elle soupire puis passe une main sur son visage, les sourcils toujours froncés. Il n'y avait plus rien à en tirer. La rousse jette un coup d'oeil à la falaise et se décide lâchement à la jeter en pâture aux monstres. Il valait mieux se dépêcher, par ailleurs, elle savait les landes suffisamment dangereuses pour que l'odeur du sang n'attire des monstres autrement plus dangereux que de simples brigands.
Elle s'approche du corps inerte de la femme, l'inspectant un peu. Eskel était une personne qui savait profiter des situations. Aussi prit-elle le médaillon que l'évanouie portait au cou. Elle le rangea sommairement dans sa sacoche et continua rapidement son inspection. Lorsqu'elle fut certaine de ne plus rien trouver, elle poussa sans ménagement du pied le corps de la femme qui alla s'écraser dans un bruit sourd en contre bas.

Le regard gris de la milicienne se riva sur le cadavre du convoit éventré. Il y avait peut-être des choses à récupérer comme une meilleure épée par exemple. Ou des objets de valeur qu'elle pourrait revendre. Elle ne doutait pas de la capacité de son invocation à porter tout ça sur son dos. C'était plus après que ça allait devenir compliquer. Ou alors il fallait trouver une caravane marchande pour revendre ce butin avant d'arriver à la ville. Mais Eskel n'eut pas le temps de réfléchir plus. Les hurlements des monstres se firent rapidement entendre dans le silence glacé des landes nord. Ils arrivaient. Elle pose son regard sur Valefor avant d'annoncer d'une voix sérieuse et quelque peu crispée : "Descends moi jusqu'au chariot. Nous allons le fouiller et tu prendras sur ton dos tout ce que tu pourras porter d'utile et de valeur. Mais nous devons faire vite, la mort approche."

Elle ne savait pas trop si elle pouvait se permettre de monter sur le dos de l'invocation ou non. A vrai dire, c'est le genre de question qu'elle ne devrait même pas se poser, le renard millénaire étant son esclave. Mais la milicienne avait vu la cruauté et la violence dont il pouvait faire preuve et bien qu'elle se sache protégée par le pacte, une infime partie d'elle ne pouvait s'empêcher de craindre la puissance du demi-dieu au caractère aussi peu agréable que le sien.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #34 écrite

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

Sur la route de Rorn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: Les Landes Luxuriantes Nord-