L'air du vent

Partagez| .

L'air du vent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Valion Lameblanche
avatar
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Virginie Carquin
Date d'inscription : 27/01/2018
Messages : 209
Elément : Aucun
Métier : Chasseur
Invocation(s) : Ruinn
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Équipement:
 

Autres:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #1 écrite Jeu 5 Juil 2018 - 17:19

L'air du vent
Tout s'était déroulé si rapidement ! L'effondrement des hauts murs de la prison de Ruinn, l'air affectueux de Yuurei, le sourire discret de la dénommée Oblivion... En un instant, Valion s'était retrouvé dans un torrent d'émotions et de découvertes. Et maintenant qu'il se tenait au bord du gouffre, du haut des Monts Célestes, juste à la sortie du Temple de l'Air, il avait l'impression que ça n'avait duré qu'une seconde.

Il était pourtant parvenu à rattraper son ami de longue date pour lui remettre les bottes magiques prêtées à un moment fatidique, insistant pour qu'ils prennent le temps de se retrouver, un jour prochain. En revanche, la Garde Dorée s'était rapidement éclipsée, ce qu'il regrettait même s'il pouvait le comprendre. Peut-être qu'il la recroiserait ? En tout cas, il l'espérait. La sincérité dont elle avait fait preuve, attisée par la curiosité touchante du demi-dieu, l'avait agréablement surpris. Et il avait clairement retenu que, comme lui, elle partageait beaucoup d'affection pour sa jument.

Secouant légèrement la tête pour laisser le vent frais caresser son visage et jouer avec ses mèches châtain foncé, Valion sourit, le regard animé d'une lueur vive. Il avait dit au Griffon céleste qu'il l’appellerait une fois à l’extérieur, ne souhaitant pas lui imposer le dédale de couloirs blancs taillé pour les humains. Il aurait certainement pu passer en courbant l'échine, sa taille n'était pas si grande. Mais le jeune homme ne voulait pas que la première chose qu'il voie soit cet espace contraignant, certes d'une architecture impressionnante, mais où défilaient les nombreuses portes des autres cellules.

Non. Ruinn était un être des cieux. Et il n'osait imaginer la sensation de liberté qu'offrait cette étendue majestueuse où son esprit et sa nature pouvaient s'exprimer sans aucune chaîne. Il l'avait lui-même entrevue, une seule fois, lors de la procession, mais n'avait malheureusement pu en profiter vu la situation. Alors, doucement, avec une excitation difficile contenue, presque comme un murmure soufflé au vent, il prononça son nom.

« Ruinn. »

La consonance était agréable, légère comme l'air, planant tranquillement tel un voile rêveur. Il s'y habituerait sans mal. Et la sensation de l'Appel était pour lui grisante. Il souhaitait seulement que son nouveau compagnon y trouverait autant de réjouissances. Bien qu'il risquait d'abord d'être ébloui par le retour des couleurs chatoyantes du ciel et du soleil !

Codage par Libella sur Graphiorum
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ruinn
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Crédit Avatar : Charlotte Chambers | Kipine
Date d'inscription : 01/07/2017
Messages : 14
Double Compte : Shakahm
Liens vers la fiche : Ici ♪
Elément : Air
Invocateur : Valion Lameblanche
Sorts : vent_close_0;
electricite_7;
ailes_0;
celerite_0;
dispersion_0;
imunite_0;
bouclier_0;
telekinesie_0;
tempete_0;
metamorphose_0;
saignee_0;
soin_2;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #2 écrite Lun 23 Juil 2018 - 14:53



Les Hommes étaient sortis depuis quelques instants et la chimère s'était perchée sur l'un des murs de son labyrinthe. Son Invocateur lui avait dit qu'il l'appellerait lorsqu'il serait dehors. Ruinn a hâte. Pressé et impatient la grosse créature glisse, mais se rattrape d'un coup d'ailes. Neuves, propres et soignées, il trépigne. Il ne tient plus en place, il remonte, il redescend, il fait du surplace. Malgré l'immensité qu'est le dédale, il s'y sent à l'étroit. Comme dans une cage. Puis quelque chose se passe, une étrange sensation. Grisant qu’est le fait d’être invoqué. Un crépitement, comme celui d’un courant électrique, Ruinn finit par paraître sur la droite de Valion. Ses yeux se ferment avec la violence de la lumière présente. Un léger mouvement de recul, sans vraiment qu’il ne bouge puisqu’il est stoppé par la caresse de son vieil ami. Le vent. Il baisse la tête, suivant la course de ce dernier dans ses plumes et sa fourrure. Il déploie ses ailes en rugissant. Les flammes de ses pupilles rencontre pour la première fois la lumière du jour depuis des lustres. Il souffle fort. Son regard ne parvient pas à se fixer sur une chose en particulier. Il fouille ce nouveau monde avec curiosité. Il dépasse Valion pour se pencher au bord du précipice. HAHA ! Le divin se laisse tomber après avoir bondit dans le vide. En chute libre, il sent la chaleur du soleil sur lui, il entend le vent qui ronfle, les oiseaux. Et toutes ces couleurs qui rendent cet univers envoutant. Ruinn reprend le contrôle de sa descente pour remonter vers l’Humain.

« J’avais complètement oublié la sensation de fou que ça fait ! WAH ! J’t’ai évité une peur bleue si tu veux mon avis, mais… » une lueur espiègle dans les yeux, « J’parie que t’as jamais eu la chance de voir le monde d’en haut. Aloooors… Je t’offre le premier tour de manège ! M’ahah ! »

Sans lui demander son avis, Ruinn le fait basculer sur son dos et lui laisse malgré tout une demi seconde pour trouver une position confortable. Il lui montre où mettre ses pieds pour ne pas le gêner et à quoi se tenir. Le demi-Dieu attend qu’il se sente plus ou moins à l’aise avant de s’élancer vers le ciel d’un bond souple. Une allure rapide, mais à un rythme de croisière confortable. Ruinn observe ce qu’il peut voir de ce monde nouveau. Il ne voit que nature. Ces Hommes seraient plus sages que les Anciens ? Il se surprend à penser à elle puis à eux. Il secoue la tête pour faire passer ces idées. Il ne sait pas trop où il va, il se balade voilà tout et les voyages dans les airs sont bien plus rapides, donc il ne panique pas vraiment pour son Invocateur. « Parle-moi de ton monde. » lâche-t-il finalement « De ce que nous allons faire. D’où nous allons. Des hommes. De votre façon de vivre. Je ne suis jamais sorti depuis le retour des Dieux dans mon monde. » Il descend en altitude pour revenir à une distance moins désagréable pour une personne peu habituée à voyager par le ciel. Pour finalement poser les pattes sur le sol et courir. Ô combien cela lui est salvateur. La liberté de mouvement, l’herbe sous ses pattes et serres. Il essaie de ne pas trop penser au passé et de profiter de cet instant de pur bonheur. Il en faut peu pour être heureux et actuellement le griffon l’est. Heureux comme jamais depuis longtemps. Il ralentit progressivement, pour se retrouver à marcher. Observant tout ce qui se trouve dans son champ de vision.


▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Valion Lameblanche
avatar
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Virginie Carquin
Date d'inscription : 27/01/2018
Messages : 209
Elément : Aucun
Métier : Chasseur
Invocation(s) : Ruinn
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Équipement:
 

Autres:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #3 écrite Mer 1 Aoû 2018 - 19:35

L'air du vent
L'air tremble à côté de lui, comme agité par un courant électrique imperceptible. Même si son corps frémit et que son appel semble résonner contre le flanc des montagnes, et même en son for intérieur, Valion sursaute devant l'apparition soudaine et magique du Griffon. Il ne se lassait jamais d'admirer le temple ni le paysage mais en cet instant, toute son attention était focalisée sur Ruinn. Il guettait la moindre de ses réactions, incapable d'imaginer ce que ça faisait et ce qu'il ressentirait à sa place.

Le demi-dieu avait beau posséder des ailes, par réflexe, le fils de forgeron tendit le bras en avant lorsqu'il se jeta dans le vide sans prévenir. Au lieu de considérer sa réaction comme stupide il sourit. Le vent complice du nouvel arrivant ne laissait aucune place à la négativité. L'enfant du ciel surgit alors devant lui dans un même élan de surprise. Valion recula sensiblement son corps pour laisser glisser les ondes aériennes provoquées par les mouvements du Griffon.

L'explosion de joie et d'énergie dont Ruinn faisait preuve dépassait toutes ses attentes, et aurait visiblement pu l'entraîner dans la chute. L'ancien soldat n'eut guère le temps d'assimiler les paroles de la divinité qu'il se retrouva sur son dos. Heureusement, son instinct prenait toujours le dessus lorsque la réflexion n'était pas à sa portée. Il s'installa conformément aux indications données, d'une manière plutôt naturelle à vrai dire, et s'agrippa à l'épaisse crinière, moins sensible que les plumes. Il serra légèrement les jambes contre ses flancs, n'osant pas trop s'imposer.

Dès que Ruinn bondit, Valion réalisa immédiatement qu'il n'était pas prêt. La terre voulut le rappeler vers elle mais la puissance du Griffon les arracha tous deux à la gravité. Il raffermit davantage sa prise, bien plus qu'il ne l'aurait fait avec Safran. Il lui fallut quelques minutes pour s'adapter à l'altitude et réguler son souffle. Puis le paysage se dévoila entièrement à ses yeux ébahis. Toutes ses couleurs différentes... le spectacle le rendait muet.

La seule fois où il avait usé des bottes magiques ailées était à ranger aux oubliettes désormais. Voler n'était absolument pas comparable. La bouche entrouverte, il contemplait, saisi par l'émotion de vivre quelque chose de tout bonnement extraordinaire. Il en restait même inconscient de l'effort d'adaptation que faisait Ruinn pour lui. Sa question le tira de ses rêveries avec un cran de retard. Malgré ses efforts il ne parvint à détacher qu'une partie de son attention pour lui répondre le mieux possible.

« Voici l'Île d'Arcane, où nous vivons. Elle est peuplée d'autres demi-dieux, d'humains, d'animaux et de monstres. Nous travaillons, nous protégeons, nous commerçons, nous nous aidons en essayant de vivre, simplement. »

Il ne savait pas trop quoi dire ni par où commencer tant il y avait à raconter. Il tourna alors son regard d'un bleu acier brillant vers Ruinn, avec un enthousiasme croissant.

« Moi je suis chasseur, je parcours toute l'île en essayant de réguler le nombre de monstres, qui sont très dangereux pour tous. Alors, je peux aller à peu près où je veux. Ce qui veut dire que toi aussi ! »

Son âme d'enfant s'était à nouveau emparée de son esprit et de son regard, happée avec joie par cette vue que lui offrait son nouveau compagnon. Ils survolaient déjà la Forêt Faste. Le Griffon finit par descendre au sol, ralentissant sa course jusqu'au pas.

« C'est incroyable... Et dire que tu voyais ce genre de choses tous les jours. Je suis désolé que tu aies été enfermé aussi longtemps. »

Il savait bien que ce n'était pas de sa faute, mais ça ne l'empêchait pas d'être peiné par le châtiment divin imposé à tous les enfants des Quatre. Et aujourd'hui de réaliser les réelles conséquences de ce dernier pour les demi-dieux. Ruinn avait dit ne jamais être sorti de sa cellule, comment était-ce possible qu'il n'ait jamais vu tout ça ? Valion n'arrivait pas à le concevoir, et les paroles qui s'échappèrent de ses lèvres presque dans un murmure le surprirent en devançant de loin ses pensées.

« J'espère que je n'entraverais jamais ta liberté comme les Quatre l'ont fait. »
Codage par Libella sur Graphiorum



Les héros ne se proclament jamais eux-mêmes.
Idaen

"Je n'ai jamais eu un adversaire aussi honorable et avec une aussi grande rage de vaincre."
“ Tu es un être profondément bon et bien que tu ne sois pas mon Libérateur pour cette vie, tu n'en mérites pas moins mon estime. ”
- Si tu veux apprendre à contrôler ta rage, apprends déjà la patience.
《 Tu me sembles assez intelligent pour réfléchir toi-même à tout cela. 》
« Merci de ne pas vouloir faire de moi un prisonnier à nouveau. »

Image Mythril Spear ©Grandblue Fantasy
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ruinn
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Crédit Avatar : Charlotte Chambers | Kipine
Date d'inscription : 01/07/2017
Messages : 14
Double Compte : Shakahm
Liens vers la fiche : Ici ♪
Elément : Air
Invocateur : Valion Lameblanche
Sorts : vent_close_0;
electricite_7;
ailes_0;
celerite_0;
dispersion_0;
imunite_0;
bouclier_0;
telekinesie_0;
tempete_0;
metamorphose_0;
saignee_0;
soin_2;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #4 écrite Sam 25 Aoû 2018 - 23:56



Arcane ? C’est un drôle de nom pour une île, mais il ne pense pas avoir un avis qui changera la face du monde. Mais ces Humains ont l’air plus simple que ceux de son monde. Il observe l’horizon, cet endroit est donc hostile. Il inspecte les alentours. Chasseur de monstres, hein… Qui ne change par rapport à son passer. Chasser des monstres est quelque chose qu’il sait malheureusement que trop bien faire. Une véritable brute. Un fléau pour ce qu’il désigne comme cible. L’une de ses oreilles pivote vers l’arrière en écoutant son Invocateur. C’est vrai qu’il a vu de belles choses depuis le ciel, mais les dernières images qu’il a de l’étendue céleste n’ont rien d’inviable à ce décor sauvage. Il ne restait que la mort. Punition méritée ou pas, il était plutôt d’accord avec la remise à zéro des Dieux. Beaucoup moins avec le châtiment qu’il a subi, mais il imagine que l’on a rien sans rien.

« Bah du moment que tu donnes pas d’ordres ultra extrêmes, j’pense que tout se passera bien. Vous êtes des Humains super calmes. Tant mieux et visiblement vous ne touchez pas trop à la nature, ce qui est aussi une bonne chose. Pour ce qui est de la chasse, je suis du genre expert dans l’art du combat. Un vrai bonhomme, chef. »

Le demi-Dieu ricane. Il n’y avait pas de mensonges dans ce qu’il dit, Ruinn pense qu’il est quand même préférable de ne pas forcément dire ce qu’il traquait à l’époque. Ses oreilles s’affaissent légèrement. Dans ce monde, elle n’a jamais existé. Elle n’a ni souvenir, ni vie, ni endroit pour se la remémorer. Il en avait presque oublié que c’était un fait. Douloureux, comme fait, mais bien réel. Ici, elle n’a jamais existé. Ni dans le passé, ni dans un possible futur. Il redresse la tête lentement, essayant de se contenir. Puis il tourne la tête, l’observant d’un seul œil. Flamboyant. Son regard brûle de nostalgie, profondément blessé. Le demi-Dieu se détourne de Valion une fois le feu de son âme apaisé pour reprendre sa promenade calmement.

« Est-ce qu’il y a quelqu’un que tu aimes dans ce monde ? J’veux dire… J’sais que les Hommes ont une relation étroite avec leur famille proche, mais je parle d’un homme ou d’une femme que tu aimes. Une personne pour qui tu brûlerais des forêts, viderais l’océan et réduirais en miettes des montagnes ? Il existe ce genre de personne pour toi, Valion ? »

Ruinn apprécie chaque instant de sa nouvelle liberté. Chaque respiration lui est bénéfique. Chaque clignement est une bénédiction. Chaque pas le rend un peu plus fort. Ses muscles ont trop longtemps dormi, mais ils se réveillent les uns après les autres ainsi que ces sens. Il perçoit à nouveau le monde comme il devrait l’avoir toujours vu. D’une beauté exquise hors de la portée des mortels. D’une curiosité ponctuée de sûreté, loin de lui l’idée de perdre son Invocateur tout de suite. Et si il est la clef de son nouveau paradis, il le défendra corps et âme. Avec acharnement, il fera en sorte que cet Homme vive. Parce qu’il le doit. Pour eux deux. Mais surtout pour ce qu’il avait vu dans les eaux infinies de son regard. L’accalmie d’après tempête, comme dans ceux de cette femme qui n’existant plus que dans sa tête. Comme un rêve lointain qui s’estompe peu à peu lorsque l’on se réveille. Ça lui fait mal, mais il continue d’avancer. Décidé à vivre puisque c’est ce qu’elle lui avait demandé.

« Merci de ne pas vouloir faire de moi un prisonnier à nouveau. »


▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Valion Lameblanche
avatar
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Virginie Carquin
Date d'inscription : 27/01/2018
Messages : 209
Elément : Aucun
Métier : Chasseur
Invocation(s) : Ruinn
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Équipement:
 

Autres:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #5 écrite Dim 26 Aoû 2018 - 17:33

L'air du vent
Maintenant que les serres et pattes du Griffon s'étaient ancrées sur la terre ferme, son émerveillement se muait tranquillement en simple contemplation. Le paysage des Landes Luxuriantes regorgeait d'une multitude de détails et variait en tout point selon le jour, la nuit, et l'emplacement. Valion ne cessait de redécouvrir les différentes zones et ne les avait de toute façon pas arpentées assez de fois pour s'en souvenir précisément. Quelque peu maladroit et intimidé par la présence de son nouveau camarade, il ne savait trop comment réagir ni l'aborder, lui et ce lien spécial qui les unissait.

Mais le naturel de Ruinn était imparable. Sa nonchalance et son humour insoupçonné le décoinçait proprement, l'incitant à ne pas se torturer les neurones sur la bonne chose à faire. Cela n'était pas sans lui rappeler une certaine pirate, dont l'imprévisibilité mettait sans cesse à l'épreuve son raisonnement et comportement de militaire. Valion opta donc pour un sourire timide, rassuré par la pensée de l'être céleste et amusé par sa dernière réplique. Il était content de l'entendre rire, même à demi.

« Et bien nous avons ça en commun. »

D'autres auraient pu dire qu'en tant que milicien, il était entraîné à tuer. Mais seuls des individus n'ayant jamais passé une journée dans une caserne auraient pu affirmer une telle chose. Un soldat n'était pas un tueur, mais un protecteur, encore plus à ses yeux. Ils étaient formés à obéir, à s'entraider, à penser et à agir ensemble, pour le bien de la brigade et non d'un seul de ses membres. Bien sûr, la réalité pouvait être assez éloignée, mais le meurtre et le sang n'étaient pas leur motivation. Valion avait tué très peu d'hommes en réalité. Un ou deux criminels tout au plus, surtout des brigands et récemment des pirates.

Il était un combattant, un guerrier. Pour protéger, il se répétait. Avant que l'épreuve de Nagah lui revienne désagréablement à l'esprit, il secoua la tête, reportant son attention sur le fils de l'Air. L’œil d'un rouge pur semblait le fixer distraitement. Il ne fallait pas être fin observateur pour entrevoir les tourments qui envahissaient l'esprit de l'un et de l'autre. Le chasseur aurait aimé lui poser des questions sur l'Ancien Monde, sur son existence avant tout ça, pour égailler sa curiosité et son imaginaire de nouvelles couleurs. Mais ce n'était clairement pas le moment. Il resserra légèrement sa prise sur la crinière du Griffon, lui rappelant inconsciemment son soutien, désormais.

La question qui glissa alors de son bec le surprit véritablement, par sa tolérance, son naturel direct, toujours, mais surtout par son impact. Valion mit plusieurs secondes à y répondre. Une personne pour qui il serait capable de détruire ? Ou pour qui il remuerait Aer et Terra sans hésiter ? Et qui n'était pas sa précieuse famille... Bien sûr que son visage lui vint à l'esprit. Ses traits marqués, sa peau hâlée, ses lèvres tirant presque sur le rouge, ses yeux d'un bleu transperçant. Après tout, ne lui avait-il pas proposé de ratisser tout Arcane, sans que ça ne lui profite d'aucune façon ?

Mal à l'aise, il aurait voulu esquiver cette interrogation, qu'il n'avait pas souhaité se poser ces derniers jours. Lui qui réfléchissait pourtant à tout ce qu'il faisait, qui essayait de décortiquer tous les reflets qui l'animait depuis qu'il en avait enfin l'opportunité.

« Je ne sais pas, pour être honnête. »

Le dessin avait beau être net, l'image vive dans sa tête, son cœur restait flou, muet. Comme s'il n'osait mettre des mots sur ces couleurs chatoyantes. Il n'avait pas à se poser la question, quand elle était là. Peut-être que cela constituait une preuve suffisante en soi. Peut-être que c'était pour ne rien compliquer. Valion reprit une inspiration avant d'effacer son air songeur et d'ajouter, se voulant rassurant sans pour autant éclaircir le mystère.

« Mais tu ne tarderas pas à la rencontrer. »

Un petit sourire un brin joueur étira toutefois le coin de sa bouche.

« Je dois la rejoindre à Kelder sous peu. C'est un village au creux de la montagne, en bas du Temple de l'Air. »

L'aventure venait à peine de commencer. Et avec Ruinn désormais à ses côtés, il avait doublement hâte de s'y plonger. Son remerciement, qui faisait écho à ce qu'il lui avait dit plus tôt, réveilla en Valion cette douceur fraternelle, qu'il réservait généralement à sa famille.

« Je sais que je ne peux pas te rendre ce que tu as perdu. Mais je ferais tout mon possible pour que tu te sentes bien ici. N'hésite jamais à me dire si je m'y prends mal, ou si quelque chose ne te plaît pas. »

Dites à voix haute, ses propres paroles l'interpellèrent.

« Heu je- Ce n'est pas un ordre ! Enfin, je... Désolé. C'est tout nouveau pour moi aussi. Je ne sais pas trop comment ça fonctionne. Et je ne veux vraiment pas t'imposer quoique ce soit. Bon, je suppose que tu as compris ce que je voulais dire... »

Son soupir fut mêlé d'un râle, blasé par sa propre maladresse, encore. Mais il s'en amusait plus qu'autre chose. Enfin, il espérait surtout ne pas avoir dit n'importe quoi. Il allait devoir faire attention à ses mots, encore plus que d'habitude à présent.

Codage par Libella sur Graphiorum



Les héros ne se proclament jamais eux-mêmes.
Idaen

"Je n'ai jamais eu un adversaire aussi honorable et avec une aussi grande rage de vaincre."
“ Tu es un être profondément bon et bien que tu ne sois pas mon Libérateur pour cette vie, tu n'en mérites pas moins mon estime. ”
- Si tu veux apprendre à contrôler ta rage, apprends déjà la patience.
《 Tu me sembles assez intelligent pour réfléchir toi-même à tout cela. 》
« Merci de ne pas vouloir faire de moi un prisonnier à nouveau. »

Image Mythril Spear ©Grandblue Fantasy
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ruinn
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Crédit Avatar : Charlotte Chambers | Kipine
Date d'inscription : 01/07/2017
Messages : 14
Double Compte : Shakahm
Liens vers la fiche : Ici ♪
Elément : Air
Invocateur : Valion Lameblanche
Sorts : vent_close_0;
electricite_7;
ailes_0;
celerite_0;
dispersion_0;
imunite_0;
bouclier_0;
telekinesie_0;
tempete_0;
metamorphose_0;
saignee_0;
soin_2;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #6 écrite Lun 27 Aoû 2018 - 21:59



Comment peut-on ne pas savoir quelque chose d’aussi simple ? Soit il ment, soit il est bête. Ruinn penche pour la première option, cependant il ne pense pas qu’il lui mente, mais plutôt qu’il se ment à lui-même. Ou alors… C’est encore un truc d’humain et une histoire de tabou, c’est un peu trop compliqué pour franchement pas grand-chose du point de vue du Griffon. Puis finalement il avoue de tout seul, même pas besoin de lui tirer les vers du nez. Héhé… Un ronron amusé vient rompre le silence de la plaine. Kelder ? Encore un nom qui ne lui parait pas normal, mais il ne fait pas le moindre commentaire. Au pied du temple, de l’autre côté alors. Le demi-Dieu rebrousse chemin aussitôt. Il a grand hâte de voir cette femme, même si il est persuadé qu’il a bon goût, il doit quand même vérifier de ses yeux flamboyants. Il était en train de prendre de l’élan pour repartir vers les cieux, mais ce que dit Valion ensuite l’arrêta net. Voire même un peu trop brusquement.

Ruinn tourne la tête vers lui, l’observant encore d’un seul œil. Personne ne pourra lui rendre ce qu’il a perdu. Ni son bonheur. Elle a emporté trop de choses en mourant et davantage encore quand ils ont effacé le monde qui était le sien pour en construire un nouveau. Rien ne pourra lui faire plus de mal, alors il le regarde, pensant très fort "Tu n’as rien à craindre, Valion… Rien que tu puisses dire ou faire pourra me faire du mal ou me déplaire…". Ce qui s’apparente le plus à un sourire se dessine sur la face de la chimère. Il hoche la tête vigoureusement. Puis il bande ses muscles en déployant ses ailes pour commencer son ascension dans une puissante impulsion. Visiblement le sol n’est pas très sûr, mais il se doute que le ciel ne doit pas l’être non plus. Ruinn y est simplement plus à l’aise. Sans le moindre effort, il revient à une hauteur agréable pour voyager et admirer la beauté de ce monde qu’il découvre. Il sait que Valion n’avait pas vraiment formulé d’ordre, il n’avait pourtant rien répondu, songeur. Son Invocateur semble loin du tyran, mais il sait aussi à quel point ces êtres sont éphémères. Le demi-Dieu prend son temps pour faire le chemin en sens inverse. Puis après un silence, qu’il n’espérait pas gênant, il parle :

« Te tracasses pas. T’en donneras sans le vouloir des ordres, c’est pas grave. Parfois par réflexe ou parce que ça sera nécessaire… J’me formalise pas, je sais ce que j’suis maintenant. Du moment que tu me forces pas à danser pour amuser la galerie, j’crois pouvoir m’y faire. Faut me guider un peu pour trouver ton village de rendez-vous, d’ailleurs. »

Il profite du soleil, de la présence d’un autre être vivant, des couleurs et des sons de ce qui les entoure. Ruinn n’a pas la moindre idée du temps qu’il a passé dans sa prison, hanté par ses souvenirs à pleurer pour sa liberté. Son cœur se serre en y repensant. Sa solitude mêlée à la magie du temple étaient devenues ses pires ennemies. Il la voyait partout… Son rire résonnait dans tous les couloirs du dédale sans jamais qu’il ne la trouve. Ils lui ont tout pris, même sa santé mentale. La pauvre âme avait couru après ses fantômes si longtemps qu’il en a presque oublié comment parler et qu’il a bien failli tuer ceux qui avaient voulu le libérer. Sauf lui. Lui et sa gentillesse. Si il le pouvait, il irait tout à fait à l’opposé de cette direction, mais il ne laissera pas son nouveau compagnon de route raté une rencontre avec l’amour. Il secoue doucement la tête pour lui rappeler sa présence avec un léger roucoulement.

« Tout ce que je demande, c’est que tu m’obliges pas à y retourner. C’était pire que l’enfer. Pire que la guerre. J’ai même pas les mots juste. Et comme tu peux m’invoquer à n’importe quel moment, j’ferai pas de bêtises, je te jure… T’as qu’à me dire ce que j’ai le droit ou pas de faire quand t’es pas là ! C’est le moment de donner des ordres, comme ça on est sûr que je serai sage comme une image ! ‘tain je suis un génie par moment, héhé ! »


▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Valion Lameblanche
avatar
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Virginie Carquin
Date d'inscription : 27/01/2018
Messages : 209
Elément : Aucun
Métier : Chasseur
Invocation(s) : Ruinn
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Équipement:
 

Autres:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #7 écrite Dim 2 Sep 2018 - 11:22

L'air du vent
Ruinn n'avait pas pris offense de son cafouillage, et ne l'avait pas mal interprété non plus. Valion s'en trouva rassuré et conforté dans l'idée que la magie du Pacte n'était peut-être pas si tatillonne qu'il l'avait imaginé. Elle se liait peut-être davantage à la volonté de l'invocateur qu'au sens littéral de ses paroles ? À moins qu'elle ne dépende du point de vue de l'invocation, ou un mélange des deux ?

Invocation. Les traits du chasseur se crispèrent. Il n'aimait guère ce mot, surtout depuis qu'il était entré dans un Temple, et encore davantage depuis que le Griffon l'accompagnait. Il n'en avait pas fait grand cas avant, à moins d'assister à de la maltraitance, mais aujourd'hui cette définition sonnait particulièrement mal. Aussi, quelque chose le chiffonnait dans les dires du fils du Vent. Comment pouvait-il être si joyeux et en même temps si résigné ? L'étincelle qui animait ses pupilles de feu ne cessait de vaciller.

Valion savait que cette souffrance tenait plus de sa condition que de sa personne, après tout, Ruinn l'avait choisi. Mais il semblait que sa mission, faire comprendre au Griffon qu'il n'était plus seul, que le cauchemar était fini, ne faisait que commencer.

« Ce n'est pas une raison... »

Son murmure fut emporté par le vent. Ce n'était pas parce qu'il en avait le pouvoir qu'il devait l'utiliser sans conscience. Cette pensée le ramena au cœur de la cellule de Sarabi. Le jeune homme commençait à mieux saisir une partie des responsabilités qu'elle avait évoquées.

Après avoir indiqué la direction à suivre pour Kelder, il sortit la pierre autour de son cou, la contempla plusieurs secondes puis la glissa sous sa chemise. Il avait tellement hâte de présenter Ruinn à la Lionne d'Ignis et à Ezelya. Puis son esprit dériva sur le Loup qui accompagnait la pirate. Il secoua la tête en levant les yeux au ciel. Mieux valait s'inquiéter pour ceux qui croisaient la route de Nagah que le contraire.

L'enfant de l'Air remua la tête, tirant soudainement Valion hors de ses pensées. Il appréciait de plus en plus les petits ronrons du Griffon, même s'il ne l'aurait pas immédiatement avoué. Son air redevint sérieux à l'entente des paroles suivantes. Retourner où ? Au Temple ? Son cœur se serra devant ce ton un peu affolé. Le chasseur se redressa, il n'avait pas envie qu'une vie dépende autant de ses décisions. Enfin.. pas comme ça ! Les seuls moments où il se sentait en droit d'ordonner quelqu'un était en plein combat. La dernière remarque attisa toutefois son sourire sincère.

« Tu sais, la possibilité de te laisser dans cette prison et de t'en sortir quand ça me chante ne m'avait même pas traversé l'esprit. Et elle me semble tout à fait horrible et cruelle. Je n'en ai absolument pas l'intention, Ruinn. Tu es libre d'aller où bon te semble quand tu ne veux pas être avec moi. »

Bien sûr, il sentait déjà un petit pincement à l'idée que Ruinn puisse s'éloigner de lui. Mais c'était nécessaire, et ils ne manqueraient clairement pas d'occasions de se voir, maintenant que leur vie était liée. Quant aux ordres à lui donner... voilà une question bien compliquée. Ils ne se connaissaient pas encore bien, il ne pouvait donc anticiper le comportement du Griffon et lui imposer des barrières pouvant entraver sa découverte du Nouveau Monde. Cela semblait injuste. Il devait apprendre par lui-même.

« Je n'ai pas envie te dire ce que tu dois faire... Voilà ce que je te propose. À chaque fois qu'on se retrouve, tu peux me raconter tes journées, et s'il y a un truc qui me choque, je te le dirai. Et si tu penses que quelque chose ne se fait pas, tu peux me demander. »

Valion croisa les bras, songeur. Ça lui semblait à peu près raisonnable. Il espérait juste ne pas trop le priver d'intimité ni lui donner l'impression de le surveiller. Passant mentalement en revue les faits que le demi-dieu devait absolument connaître sur leur fonctionnement, il buta sur un point.

« Oh ! Juste une chose. Tu ne peux pas prendre ce que tu veux parce que tu en as envie. Personne ne le peut. Notre société fonctionne avec une monnaie qui s'appelle les tsuris. » Il en sortit une pièce de sa bourse et la tendit en démonstration. « Avec ça, tu peux acheter à manger, à boire, et j'en passe. Je n'ai pas grand chose, mais je peux t'en donner une partie, et t'apprendre à compter. »

Le visage du jeune homme s'illuminait de couleurs passionnées à mesure qu'il dispensait ce petit cours d'économie. Il était foncièrement heureux de pouvoir partager ses connaissances et son quotidien avec Ruinn. Ses inquiétudes envolées, il se redressa.

« On a encore du temps devant nous, je n'ai pas besoin d'aller au village tout de suite. Ça te dit d'aller visiter une ville pour te montrer tout ça ? Ou tu préfères qu'on aille se balader à la plage ? Dans un désert, une forêt ? »

Peut-être que Ruinn n'avait pas spécialement envie de se retrouver au milieu d'humains ni même d'en savoir plus sur leur culture. Peut-être que Valion s'était un peu trop enjoué. Quoiqu'il en soit, il voulait simplement lui faire plaisir, et s'accorderait à ses besoins et envies.

Codage par Libella sur Graphiorum



Les héros ne se proclament jamais eux-mêmes.
Idaen

"Je n'ai jamais eu un adversaire aussi honorable et avec une aussi grande rage de vaincre."
“ Tu es un être profondément bon et bien que tu ne sois pas mon Libérateur pour cette vie, tu n'en mérites pas moins mon estime. ”
- Si tu veux apprendre à contrôler ta rage, apprends déjà la patience.
《 Tu me sembles assez intelligent pour réfléchir toi-même à tout cela. 》
« Merci de ne pas vouloir faire de moi un prisonnier à nouveau. »

Image Mythril Spear ©Grandblue Fantasy
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #8 écrite

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

L'air du vent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Petit Faucon [ Vent ] [PRIORITAIRE]
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» Allez viens j't'emmène au vent || Brooke ♣
» vent malin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: Les Landes Luxuriantes Nord-