L'air du vent

Partagez| .

L'air du vent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Valion Lameblanche
avatar
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Virginie Carquin
Date d'inscription : 27/01/2018
Messages : 173
Elément : Aucun
Métier : Chasseur, ancien brigadier-chef
Invocation(s) : Ruinn
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Équipement:
 

Autres:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #1 écrite Jeu 5 Juil 2018 - 17:19

L'air du vent
Tout s'était déroulé si rapidement ! L'effondrement des hauts murs de la prison de Ruinn, l'air affectueux de Yuurei, le sourire discret de la dénommée Oblivion... En un instant, Valion s'était retrouvé dans un torrent d'émotions et de découvertes. Et maintenant qu'il se tenait au bord du gouffre, du haut des Monts Célestes, juste à la sortie du Temple de l'Air, il avait l'impression que ça n'avait duré qu'une seconde.

Il était pourtant parvenu à rattraper son ami de longue date pour lui remettre les bottes magiques prêtées à un moment fatidique, insistant pour qu'ils prennent le temps de se retrouver, un jour prochain. En revanche, la Garde Dorée s'était rapidement éclipsée, ce qu'il regrettait même s'il pouvait le comprendre. Peut-être qu'il la recroiserait ? En tout cas, il l'espérait. La sincérité dont elle avait fait preuve, attisée par la curiosité touchante du demi-dieu, l'avait agréablement surpris. Et il avait clairement retenu que, comme lui, elle partageait beaucoup d'affection pour sa jument.

Secouant légèrement la tête pour laisser le vent frais caresser son visage et jouer avec ses mèches châtain foncé, Valion sourit, le regard animé d'une lueur vive. Il avait dit au Griffon céleste qu'il l’appellerait une fois à l’extérieur, ne souhaitant pas lui imposer le dédale de couloirs blancs taillé pour les humains. Il aurait certainement pu passer en courbant l'échine, sa taille n'était pas si grande. Mais le jeune homme ne voulait pas que la première chose qu'il voie soit cet espace contraignant, certes d'une architecture impressionnante, mais où défilaient les nombreuses portes des autres cellules.

Non. Ruinn était un être des cieux. Et il n'osait imaginer la sensation de liberté qu'offrait cette étendue majestueuse où son esprit et sa nature pouvaient s'exprimer sans aucune chaîne. Il l'avait lui-même entrevue, une seule fois, lors de la procession, mais n'avait malheureusement pu en profiter vu la situation. Alors, doucement, avec une excitation difficile contenue, presque comme un murmure soufflé au vent, il prononça son nom.

« Ruinn. »

La consonance était agréable, légère comme l'air, planant tranquillement tel un voile rêveur. Il s'y habituerait sans mal. Et la sensation de l'Appel était pour lui grisante. Il souhaitait seulement que son nouveau compagnon y trouverait autant de réjouissances. Bien qu'il risquait d'abord d'être ébloui par le retour des couleurs chatoyantes du ciel et du soleil !

Codage par Libella sur Graphiorum
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ruinn
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Masculin
Crédit Avatar : Charlotte Chambers | Kipine
Date d'inscription : 01/07/2017
Messages : 10
Double Compte : Shakahm
Liens vers la fiche : Ici ♪
Elément : Air
Invocateur : Valion Lameblanche
Sorts : vent_close_0;
electricite_7;
ailes_0;
celerite_0;
dispersion_0;
imunite_0;
bouclier_0;
telekinesie_0;
tempete_0;
metamorphose_0;
saignee_0;
soin_2;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #2 écrite Lun 23 Juil 2018 - 14:53



Les Hommes étaient sortis depuis quelques instants et la chimère s'était perchée sur l'un des murs de son labyrinthe. Son Invocateur lui avait dit qu'il l'appellerait lorsqu'il serait dehors. Ruinn a hâte. Pressé et impatient la grosse créature glisse, mais se rattrape d'un coup d'ailes. Neuves, propres et soignées, il trépigne. Il ne tient plus en place, il remonte, il redescend, il fait du surplace. Malgré l'immensité qu'est le dédale, il s'y sent à l'étroit. Comme dans une cage. Puis quelque chose se passe, une étrange sensation. Grisant qu’est le fait d’être invoqué. Un crépitement, comme celui d’un courant électrique, Ruinn finit par paraître sur la droite de Valion. Ses yeux se ferment avec la violence de la lumière présente. Un léger mouvement de recul, sans vraiment qu’il ne bouge puisqu’il est stoppé par la caresse de son vieil ami. Le vent. Il baisse la tête, suivant la course de ce dernier dans ses plumes et sa fourrure. Il déploie ses ailes en rugissant. Les flammes de ses pupilles rencontre pour la première fois la lumière du jour depuis des lustres. Il souffle fort. Son regard ne parvient pas à se fixer sur une chose en particulier. Il fouille ce nouveau monde avec curiosité. Il dépasse Valion pour se pencher au bord du précipice. HAHA ! Le divin se laisse tomber après avoir bondit dans le vide. En chute libre, il sent la chaleur du soleil sur lui, il entend le vent qui ronfle, les oiseaux. Et toutes ces couleurs qui rendent cet univers envoutant. Ruinn reprend le contrôle de sa descente pour remonter vers l’Humain.

« J’avais complètement oublié la sensation de fou que ça fait ! WAH ! J’t’ai évité une peur bleue si tu veux mon avis, mais… » une lueur espiègle dans les yeux, « J’parie que t’as jamais eu la chance de voir le monde d’en haut. Aloooors… Je t’offre le premier tour de manège ! M’ahah ! »

Sans lui demander son avis, Ruinn le fait basculer sur son dos et lui laisse malgré tout une demi seconde pour trouver une position confortable. Il lui montre où mettre ses pieds pour ne pas le gêner et à quoi se tenir. Le demi-Dieu attend qu’il se sente plus ou moins à l’aise avant de s’élancer vers le ciel d’un bond souple. Une allure rapide, mais à un rythme de croisière confortable. Ruinn observe ce qu’il peut voir de ce monde nouveau. Il ne voit que nature. Ces Hommes seraient plus sages que les Anciens ? Il se surprend à penser à elle puis à eux. Il secoue la tête pour faire passer ces idées. Il ne sait pas trop où il va, il se balade voilà tout et les voyages dans les airs sont bien plus rapides, donc il ne panique pas vraiment pour son Invocateur. « Parle-moi de ton monde. » lâche-t-il finalement « De ce que nous allons faire. D’où nous allons. Des hommes. De votre façon de vivre. Je ne suis jamais sorti depuis le retour des Dieux dans mon monde. » Il descend en altitude pour revenir à une distance moins désagréable pour une personne peu habituée à voyager par le ciel. Pour finalement poser les pattes sur le sol et courir. Ô combien cela lui est salvateur. La liberté de mouvement, l’herbe sous ses pattes et serres. Il essaie de ne pas trop penser au passé et de profiter de cet instant de pur bonheur. Il en faut peu pour être heureux et actuellement le griffon l’est. Heureux comme jamais depuis longtemps. Il ralentit progressivement, pour se retrouver à marcher. Observant tout ce qui se trouve dans son champ de vision.


▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Valion Lameblanche
avatar
Roxeur (Avril 2018)



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Virginie Carquin
Date d'inscription : 27/01/2018
Messages : 173
Elément : Aucun
Métier : Chasseur, ancien brigadier-chef
Invocation(s) : Ruinn
Inventaire :
Sac sans fond:
 

Équipement:
 

Autres:
 

▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #3 écrite Mer 1 Aoû 2018 - 19:35

L'air du vent
L'air tremble à côté de lui, comme agité par un courant électrique imperceptible. Même si son corps frémit et que son appel semble résonner contre le flanc des montagnes, et même en son for intérieur, Valion sursaute devant l'apparition soudaine et magique du Griffon. Il ne se lassait jamais d'admirer le temple ni le paysage mais en cet instant, toute son attention était focalisée sur Ruinn. Il guettait la moindre de ses réactions, incapable d'imaginer ce que ça faisait et ce qu'il ressentirait à sa place.

Le demi-dieu avait beau posséder des ailes, par réflexe, le fils de forgeron tendit le bras en avant lorsqu'il se jeta dans le vide sans prévenir. Au lieu de considérer sa réaction comme stupide il sourit. Le vent complice du nouvel arrivant ne laissait aucune place à la négativité. L'enfant du ciel surgit alors devant lui dans un même élan de surprise. Valion recula sensiblement son corps pour laisser glisser les ondes aériennes provoquées par les mouvements du Griffon.

L'explosion de joie et d'énergie dont Ruinn faisait preuve dépassait toutes ses attentes, et aurait visiblement pu l'entraîner dans la chute. L'ancien soldat n'eut guère le temps d'assimiler les paroles de la divinité qu'il se retrouva sur son dos. Heureusement, son instinct prenait toujours le dessus lorsque la réflexion n'était pas à sa portée. Il s'installa conformément aux indications données, d'une manière plutôt naturelle à vrai dire, et s'agrippa à l'épaisse crinière, moins sensible que les plumes. Il serra légèrement les jambes contre ses flancs, n'osant pas trop s'imposer.

Dès que Ruinn bondit, Valion réalisa immédiatement qu'il n'était pas prêt. La terre voulut le rappeler vers elle mais la puissance du Griffon les arracha tous deux à la gravité. Il raffermit davantage sa prise, bien plus qu'il ne l'aurait fait avec Safran. Il lui fallut quelques minutes pour s'adapter à l'altitude et réguler son souffle. Puis le paysage se dévoila entièrement à ses yeux ébahis. Toutes ses couleurs différentes... le spectacle le rendait muet.

La seule fois où il avait usé des bottes magiques ailées était à ranger aux oubliettes désormais. Voler n'était absolument pas comparable. La bouche entrouverte, il contemplait, saisi par l'émotion de vivre quelque chose de tout bonnement extraordinaire. Il en restait même inconscient de l'effort d'adaptation que faisait Ruinn pour lui. Sa question le tira de ses rêveries avec un cran de retard. Malgré ses efforts il ne parvint à détacher qu'une partie de son attention pour lui répondre le mieux possible.

« Voici l'Île d'Arcane, où nous vivons. Elle est peuplée d'autres demi-dieux, d'humains, d'animaux et de monstres. Nous travaillons, nous protégeons, nous commerçons, nous nous aidons en essayant de vivre, simplement. »

Il ne savait pas trop quoi dire ni par où commencer tant il y avait à raconter. Il tourna alors son regard d'un bleu acier brillant vers Ruinn, avec un enthousiasme croissant.

« Moi je suis chasseur, je parcours toute l'île en essayant de réguler le nombre de monstres, qui sont très dangereux pour tous. Alors, je peux aller à peu près où je veux. Ce qui veut dire que toi aussi ! »

Son âme d'enfant s'était à nouveau emparée de son esprit et de son regard, happée avec joie par cette vue que lui offrait son nouveau compagnon. Ils survolaient déjà la Forêt Faste. Le Griffon finit par descendre au sol, ralentissant sa course jusqu'au pas.

« C'est incroyable... Et dire que tu voyais ce genre de choses tous les jours. Je suis désolé que tu aies été enfermé aussi longtemps. »

Il savait bien que ce n'était pas de sa faute, mais ça ne l'empêchait pas d'être peiné par le châtiment divin imposé à tous les enfants des Quatre. Et aujourd'hui de réaliser les réelles conséquences de ce dernier pour les demi-dieux. Ruinn avait dit ne jamais être sorti de sa cellule, comment était-ce possible qu'il n'ait jamais vu tout ça ? Valion n'arrivait pas à le concevoir, et les paroles qui s'échappèrent de ses lèvres presque dans un murmure le surprirent en devançant de loin ses pensées.

« J'espère que je n'entraverais jamais ta liberté comme les Quatre l'ont fait. »
Codage par Libella sur Graphiorum



Vos paroles sont mes actes.
"Je n'ai jamais eu un adversaire aussi honorable et avec une aussi grande rage de vaincre."
“ Tu es un être profondément bon et bien que tu ne sois pas mon Libérateur pour cette vie, tu n'en mérites pas moins mon estime. ”
- Si tu veux apprendre à contrôler ta rage, apprends déjà la patience.
《 Tu me sembles assez intelligent pour réfléchir toi-même à tout cela. 》

Image Mythril Spear ©Grandblue Fantasy
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #4 écrite

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

L'air du vent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Petit Faucon [ Vent ] [PRIORITAIRE]
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» Allez viens j't'emmène au vent || Brooke ♣
» vent malin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: Les Landes Luxuriantes Nord-