Allégeance

Partagez| .

Allégeance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Lagertha
avatar
Animateur Humain



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Project Badwater: Doherty
Date d'inscription : 11/05/2017
Messages : 284
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Hors-la-loi
Invocation(s) : Winglece, Armalys & Galifey
Inventaire : 3188 Tsuris
Épée⁺⁶
Hachette⁺⁴
Arc de chasse⁺⁴
Bouclier⁺²
Armure⁺⁴
Gourde
Pendentif de célérité
Sceptre de feu
Fugue
Pansement coagulant
Curaga
Sanguine



▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #1 écrite Lun 9 Juil 2018 - 14:10

Allégeance

Il était à présent temps. Temps d'enfin acquérir ce que je mérite. Temps de leur prouver à tous qui je suis et qui je deviens. Temps de satisfaire les Anciens. Temps de souffrir, à nouveau, une fois de plus pour eux. Il est temps de leur montrer que plus aucun doute n'était permis et que tout à présent me désignait chef, que j'en étais digne et que tout le monde devait le savoir.

Après être rentré du temple, les idées remises en place, j'avais retrouvé les miens à Heilan. Sans leur expliquer les détails, je les avais simplement informé de ma réussite avant de m'enfermer dans ma chambre à l'auberge, pendant plusieurs jours. Je ne voulais tout simplement voir personne pendant quelque temps, ça relevait d'un besoin viscéral que je ne parvenais pas à détourner. Amalrik et Sig avaient bien tenté de m'approcher, mais en vain. Sig s'évertuait quand même à me poser de quoi manger devant la porte. Je n'avais pas faim, faim de rien. Mais de temps à autre, je me laissais à prendre deux trois choses, histoires ne pas crever bêtement de soif ou de faim.

Ma retraite forcée touchait à son but quand je me décidais enfin à sortir le bout de mon nez. Pour l'occasion, j'avais envie de changement, ou au moins, d'aérer mon crâne. Je m'étais attaché les cheveux en une queue souple. Voilà bien longtemps que je ne les avaient pas sentis caresser mon visage. C'était agréable. Mais je sentais mes traits tirés, bien plus que d'habitude. La hargne qui me rongeait le cœur y était forcément pour quelque chose, mais le fait de ne m'être ainsi écarté de tous n'avait évidemment rien arrangé. Pourtant, même si je sentais que l'éloignement m'avait mit un coup, je ne laissais rien transparaître, conservant la détermination sombre qui me consumait à cet instant.

La journée avait déjà été bien entamée quand je rejoignais les miens, m'attendant aux portes d'Heilan. Sans leur prêter la moindre sollicitude, je les informais simplement que j'étais prête. J'évitais leur regard, tout comme leur contact. Mais j'avais croisé tout de même celui de Sig, visiblement très atteinte par la situation, puis celui d'Hedda. Étrangement car n'aimant pas les enfants, mes yeux s'étaient arrêté, plongés dans les siens. Mes sourcils se froncèrent et je ne savais pas décrire la sensation qu'elle m'insufflait à ce moment là. Pourtant, je pouvais facilement noter que mon insistance la mettait mal à l'aise alors, j'ai rapidement lâché le morceau.

Revenant à nos Cobas, nous nous éloignions d'Heilan, moi ayant pris évidemment les devants. Il fallait rejoindre le Yvre et bien que Sig, Amalrik et Falko étaient d'éminents guerriers, il fallait impérativement protéger le Tréant mieux que cela, et... Hedda. Quoi de mieux qu'appeler ce fameux fils d'Aer qui n'avait eu de cesse que me remettre en question, moi et mon mérite à m'élever à leur tête. Il fallait qu'il voit, lui aussi, que j'avançais et que je touchais au but. Alors, étant suffisamment éloignés et avec assez d'espace pour l'accueillir, je l'appelais d'une voix ferme, voir sévère.

❝ Galifey. ❞

Il apparu alors, face à nous. Sa magnificence et sa puissance palpable ne me firent que peu d'effet cette fois-là, ou en tout cas je voulais m'en persuader, en persuader les autres et lui même. Je plongeais alors mon regard noir dans le sien flamboyant, l'air sévère.

❝ On va au Yvre, arranges toi pour qu'on y arrive tous en un seul morceau. ❞

Pas de présentation cette fois, ni rien d'autre en fait, ils se débrouilleraient bien sûrement sans moi. Après cet ordre peu subtilement donné, je me détournais et prenais la route, tête la première, n'attendant personne. Ils se mettraient bien sur à me suivre, avec peut-être quelques secondes de latence au vue de mon manque cruel de considération. Mais ça m'importait assez peu à ce moment là, il faut bien le dire. Tout ce que je voulais c'est arriver, faire la cérémonie et recevoir enfin ce que je mérite.


Codage par Libella sur Graphiorum


▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Galifey
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Mayura - Darenrin
Date d'inscription : 04/06/2018
Messages : 43
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé rps

Elément : Air
Sorts : vent_2;
electricite_2;
ailes_0;
celerite_3;
dispersion_0;
imunite_0;
bouclier_3;
telekinesie_0;
tempete_0;
metamorphose_6;
saignee_0;
soin_0;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #2 écrite Dim 22 Juil 2018 - 12:16


Ces jours de liberté ont procuré au Demi-dieu une sensation étrange. Un recoin de son esprit continue de sentir les chaînes peser sur son être ; toutefois, la possibilité de voguer sur les vents ascendants sans contraintes l’a empli d’une euphorie qu’il n’avait pas ressenti depuis longtemps. Le goût de la liberté est enivrant.

Le premier jour fut passé à explorer l’île depuis les cieux -afin de s’y familiariser, et de mieux savoir s’y repérer. Il y constata que les climats étaient pour la plupart restés inchangés depuis sa dernière sortie, et n’eut en conséquence que peu de mal à retrouver ses marques.
Le second jour, il le passa à redécouvrir la faune. Il entra en contact avec certaines espèces inoffensives et apprit leur nouveau langage ; il observa de loin celles plus redoutables que leur nature solitaire l’empêchait d’approcher. Sa témérité avait ses limites : à peine sorti de sa cellule, il préférait alors ne pas se confronter à des dangers grands et inutiles.
Il passa une autre journée à cette occupation, car la nostalgie et la passion de l’activité l’avait à vrai dire complètement happé.
Le quatrième jour, il revint à la civilisation humaine, au sein de sa capitale : Lüh. Elle avait beaucoup évolué depuis sa construction première puis ses débuts, quoi que l’architecture était restée  majoritairement la même. Solide et impressionnante d’ingéniosité. Sa population contenait désormais d’ailleurs un certain nombre d’Invocations : parmi elles, deux Frères qu’il rencontra (retrouva, selon son cœur) avec beaucoup de joie.
Enfin, à la fin de ce jour, il fut rappelé.
À la dure réalité.
À son pacte, et à son Invocatrice.
Lagertha.

Il la fixe avec un mélange contrarié d’étonnement et de désapprobation.
Elle a changé ; à l’exact opposé de ce qu’il espérait initialement d’elle. Il semble se confirmer qu’en fin de compte, sa carapace ne soit pas une force mais une barrière masquant sa fragilité. Il découvre dans son humaine un incendie renouvelé brûlant dans son regard, et une froideur transperçant tous ses gestes jusque dans sa simple posture.
Il remarque également, à ses côtés, ceux qui constituent à l’évidence son clan. Il les juge au premier coup d’œil combattants, pour la majorité d’entre eux -et sans doute affublés de la personnalité allant avec.
Il peut comprendre que dans cet environnement, Lagertha réunit toutes les caractéristiques d’un chef respecté. Néanmoins ses envies de grandeur et ses désirs de vengeances resteront hors de sa portée tant qu’elle sera, très précisément, conforme aux attentes d’hommes de combat.
Il reconnaît, malgré tout, que s’il avait présenté dès le départ cette nuance et cette douceur de point de vue, ils n’en seraient peut-être pas arrivés là.

« On va au Yvre, arranges toi pour qu'on y arrive tous en un seul morceau.  »

L’ordre s’ancre, sec, dans son esprit. Pour seule réponse, Galifey incline la tête -respectueusement.
L’immense griffon s’incline : il attendra qu’elle lui prouve sa valeur ou qu’elle se mène à sa propre perte. Il sera présent pour son triomphe comme pour sa chute, et fera en sorte de la relever et de la hisser au plus haut. Car c’est pour cela qu’il l’a choisi.
Parce qu’elle a besoin de lui.

La procession débute son avancée. Galifey a déjà usé de magie récemment, afin de loger au sein des rues de Lüh. Il choisit en conséquence de rester tel quel, gigantesque et repérable, mais aussi dissuasif, tandis qu’il escorte le groupe en fermant la marche (en prenant garde à n'écraser personne). Il pose ses pattes entre les arbres et s'efforce d'en bousculer aussi peu que possible ; il entend que ses pas lourds font fuir la vie bouillonnante des alentours. Il croit savoir où ils sont situés, sur l'Île.

Tandis qu’il marche avec précaution, sa longue traîne caressant les cimes des arbres, sa tête se baisse à la hauteur d’un humain choisi au hasard -mais parmi les derniers en file.

« Lagertha ne m’a guère parlé de votre clan, de son nom ou même de ses objectifs. Serais-tu disposé à le faire ? »

Il pose un regard bienveillant sur l’humain à qui il s’est adressé -pas qu’il imagine l’intimider, au vue de l’aura guerrière qui émane de leur clan.

Mana : 14
[Utilisation du sort Métamorphose (6pts) dans le rp précédent]
[2 posts restants pour régénérer les pts de Mana]


▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Lagertha
avatar
Animateur Humain



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Project Badwater: Doherty
Date d'inscription : 11/05/2017
Messages : 284
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Hors-la-loi
Invocation(s) : Winglece, Armalys & Galifey
Inventaire : 3188 Tsuris
Épée⁺⁶
Hachette⁺⁴
Arc de chasse⁺⁴
Bouclier⁺²
Armure⁺⁴
Gourde
Pendentif de célérité
Sceptre de feu
Fugue
Pansement coagulant
Curaga
Sanguine



▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #3 écrite Dim 22 Juil 2018 - 20:57

Allégeance

En tête, j'étais silencieuse. Pas un regard en arrière, je fixais l'horizon, droit devant moi, l'air sombre et inaccessible. Quelques instants plus tard, j'entendais les pas de mon clan calquer les miens. J'entendais surtout les pas lourd de Galifey derrière, bien que souple, sa carrure imposante n'était pas discrète. C'est bien, je ne l'étais pas moi même alors pourquoi le demander à mes compagnons.  Six heures de marches nous séparaient du Yvre, nous arriverons dans la soirée et peut-être que je nous accorderais une pause, seulement si le Tréant en éprouvait le besoin. Il faut dire que j'avais laissé Gyllir à Sirk, je la voyait mal se faire trimballer entre les pattes d'Armalys, que j'avais d'ailleurs laissé vaquer à ses occupations pour l'occasion. Galifey suffirait bien et sinon, j'aviserais.

La tête du grand griffon s'approcha d'Amalrik, en queue de peleton. C'était une place qu'il avait certainement prit par choix, lui offrant ainsi la meilleure vue sur ses compagnons mais aussi suffisamment éloigné de Lagertha. L'air du rouquin barbu semblait inquiet lorsque ses yeux verts se posaient sur la blonde. Inquiet, mais aussi contrarié. Il accorda alors un regard à Galifey avant de le reporter, songeur, sur Lagertha. Prenant une profonde respiration avant de se lancer dans son histoire, il râcla sa gorge avant de commencer.

❝ J'y suis évidemment disposé. Actuellement, nous n'avons plus d'identité propre. Notre ancien chef ayant été tué durant la bataille qui nous à couté nos maisons. Harald Skogandrr, notre clan portait son nom et il était mon frère aîné. ❞

Il laissa quelques secondes s'écouler, inspirant à nouveau profondément avant de poursuivre, l'amertume barrant sa gorge.

❝ C'est arrivé il n'y a pas très longtemps, durant une nuit d'hiver, nous avons été attaqué par surprise par un des clans ayant prêté allégeance au prince. Depuis, je dirais que l'objectif commun à court terme est de se venger, de retrouver notre honneur et un endroit où s'établir pour reprendre notre vie là où on l'avait laissé. ❞

Le Tréant, à quelques pas devant eux, ayant surement entendu la conversation, ralentis son pas pour les rejoindre. Galifey arrivant à sa hauteur, le vieux sage s'inclina respectueusement avant de reprendre la route aux côtés d'Amalrik, son protecteur.

❝ Enchanté enfant d'Aer. Nous n'avons pas fait les présentations. Voici Amalrik, - il posa une main chaleureuse sur l'épaule de se dernier - mon vaillant protecteur. Je me nomme Dankrad - il amena sa main sur sa poitrine - je suis le sage de ce clan en reconstruction. Là-bas, - il désigna ensuite les trois autres - tu peux voir Falko, Sig et sa fille, Hedda. Et je pense ne pas avoir besoin de te présenter Lagertha. Quel est ton nom merveilleuse créature ? ❞

Termina t'il en se tournant à nouveau vers le fils d'Aer. Son regard était doux et bienveillant, mais surtout son aura sage et calme transparaissant dans sa voix de vieil homme réfléchis. Il souriait à Galifey en écoutant son nom avant de poursuivre.

❝ C'est donc de toi que m'ont parlé les Anciens Sages. Sois le bienvenu parmi nous, je suis heureux que tu ai choisi de protéger notre Lagertha et je t'en remercie. ❞

Il inclina à nouveau sa tête, respectueusement. Amalrik le suivit en faisant de même, conservant un air préoccupé. Au loin, on pouvait voir la petit Hedda, haute de sa dizaine d'année, calquant les pas de sa mère et ne pouvant s'empêcher de regarder derrière elle pour voir ce grand oiseau qui les suivait. Elle manqua d'ailleurs de trébucher, rattraper à temps par sa mère. Sig accorda, l'instant suivant, un regard doux et un sourire à Galifey avant de se retourner vers sa route, reprenant la conversation qu'elle entretenait avec Falko.


Codage par Libella sur Graphiorum


▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Galifey
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Mayura - Darenrin
Date d'inscription : 04/06/2018
Messages : 43
Liens vers la fiche : Fiche
Résumé rps

Elément : Air
Sorts : vent_2;
electricite_2;
ailes_0;
celerite_3;
dispersion_0;
imunite_0;
bouclier_3;
telekinesie_0;
tempete_0;
metamorphose_6;
saignee_0;
soin_0;
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #4 écrite Mer 25 Juil 2018 - 23:02


À l’observer, Galifey juge l’humain qu’il a abordé avenant. Il a une aura plus paisible, quoi que pas moins imposante, qui l’entoure sans chercher à dominer -contrairement à celle de Lagertha, qui, en tête de file, écrase les autres de sa présence. L’humain aux cheveux châtains-roux (le Demi-dieu peine parfois à capter les nuances subtiles de couleur chez ces êtres) ne tarde d’ailleurs pas à lui répondre suite à un bref raclement de gorge :

« J'y suis évidemment disposé. Actuellement, nous n'avons plus d'identité propre. Notre ancien chef ayant été tué durant la bataille qui nous à coûte nos maisons. Harald Skogandrr, notre clan portait son nom et il était mon frère aîné. »

L’immense griffon adresse au guerrier un hochement de tête respectueux. Pour lui qui a subi la guerre contre ses pairs au cours de la Rébellion ardente, il est capable d’imaginer, et de comprendre, la douleur qu’est de perdre ses Frères et Sœurs. Encore que les siens sont immortels : il ne sait comment il réagirait s’il en perdait un définitivement.
Leur clan semble avoir vécu beaucoup de choses dures.

« C'est arrivé il n'y a pas très longtemps, durant une nuit d'hiver, nous avons été attaqué par surprise par un des clans ayant prêté allégeance au prince. Depuis, je dirais que l'objectif commun à court terme est de se venger, de retrouver notre honneur et un endroit où s'établir pour reprendre notre vie là où on l'avait laissé. »

Le prince ?
Celui de Lüh, probablement ; à moins qu’il y ait à présent plusieurs princes. La politique humaine est changeante et délicate à suivre. Galifey ne cherche jamais qu’à en cerner les bases, afin de ne pas mettre involontairement son Invocateur en mauvaise posture. Les détails en revanche ne l’intéressent généralement que par pure curiosité.

En attendant, l’impression qu’il a de ce clan reste la même. Il devine un édifice en ruines, aux bases branlantes et paradoxalement, suffisamment solides pour tenir jusqu’au tout dernier moment.
Tout dépendra des décisions à venir de leur chef.

L’Invocation aux couleurs chatoyantes s’apprête à poser d’autres questions, car les zones d’ombre demeurent étendues et nombreuses ; toutefois, comme il perçoit les pas ralentissant d’un autre humain, il laisse un silence bienvenue accueillir ce dernier.

« Enchanté enfant d'Aer. »

Galifey plonge ses yeux écarlates dans ceux, tirés et ridés, de l’humain. Il croit reconnaître en ses cheveux blancs et en sa démarche prudente (quoi qu’encore énergique) les signes de l’approche de sa fin de vie. Il le considère en conséquence avec estime. Peu sont capables de vivre si longtemps, encore moins sans l'aide des Enfants des Quatre.

« Nous n'avons pas fait les présentations. Voici Amalrik, mon vaillant protecteur. Je me nomme Dankrad. Je suis le sage de ce clan en reconstruction. Là-bas, tu peux voir Falko, Sig et sa fille, Hedda. Et je pense ne pas avoir besoin de te présenter Lagertha. Quel est ton nom merveilleuse créature ? »

Un à un, les humains sont présentés, et un à un, leur prénom retenu. Galifey les répète mentalement encore plusieurs fois : tous constituent la base essentielle de ce clan et, à un stade si fragile, tous ont une valeur inestimable.
Lorsqu’il les a tous identifié correctement, et alors seulement, le Demi-dieu répond finalement au vieil homme nommé Dankrad.

« Je me nomme Galifey. »

Dankrad lui plaît. Il a la prestance de l’homme qui a tout vécu et qui est à présent capable d’enseigner les leçons de ses expériences aux prochaines générations.

« C'est donc de toi que m'ont parlé les Anciens Sages. Sois le bienvenu parmi nous, je suis heureux que tu ai choisi de protéger notre Lagertha et je t'en remercie.  »
« Tu es un homme bienveillant, Dankrad. Merci à toi. »

Lorsqu’il croise ensuite le regard de l’enfant, et que celle-ci manque de trébucher, il sent l’adrénaline fuser dans ses muscles bandés : il est sur le point d’intervenir, mais la mère, plus proche, réagit suffisamment vite pour rattraper la dénommée Hedda.
Les ordres de Lagetha résonnent douloureusement dans son esprit. « Arrange-toi pour qu’on y arrive en un seul morceau. ».
Il n’a pas le droit d’échouer.

Son inquiétude instinctive apaisée, il échange un regard doucereux avec Sig. Elle lui apparaît chaleureuse et sympathique : il se demande fugacement pourquoi elle aurait choisi de suivre la voie ensanglantée que prend Lagertha.

« J’ai besoin de mieux comprendre votre clan et votre culture. » Dit-il soudainement, les yeux rivés sur le groupe d'humains.

Il se tourne de nouveau vers Dankrad. Avant de pouvoir faire connaissance avec le reste du clan, il doit connaître leur histoire et ce en quoi ils croient ; ce qui les motive, leurs valeurs. C’est si important s’il doit se mêler à leur vie.

« Parle-moi des Anciens Sages. Qui sont-ils ? Comment ont-ils su prédire ma venue ? »


▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Lagertha
avatar
Animateur Humain



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Project Badwater: Doherty
Date d'inscription : 11/05/2017
Messages : 284
Liens vers la fiche : Fiche
Métier : Hors-la-loi
Invocation(s) : Winglece, Armalys & Galifey
Inventaire : 3188 Tsuris
Épée⁺⁶
Hachette⁺⁴
Arc de chasse⁺⁴
Bouclier⁺²
Armure⁺⁴
Gourde
Pendentif de célérité
Sceptre de feu
Fugue
Pansement coagulant
Curaga
Sanguine



▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #5 écrite Sam 28 Juil 2018 - 22:01

Allégeance

Je jettais un coup d'oeil rapide en arrière, par dessus mon épaule. Plus loin derrière moi, à la traîne, j'appercevais le gigantesque griffon échanger avec le Tréant. Je fronçais déjà les sourcils en imaginant ce qu'ils pouvaient bien se dire. A en croire le peu de dialogue que j'ai eu avec le fils d'Aer, c'était pas beau à entendre, me concernant. Je doutais évidemment que le Tréant se laisse influencer par son avis, mais cette simple éventualité me foudroya le dos en un violent frisson qui captura pas nuque, me forçant à ramener mon visage vers l'avant. Le soleil avait entamé son déclin et déjà le ciel se teintait de couleur plus chaudes, à l'image du Demi-Dieu qui nous accompagnait aujourd'hui.

Dankrad, le sage, accorda un regard bienveillant et chaleureux à Galifey quand ce dernier se tourna vers lui, quémandant d'autres réponses. Son intérêt tout particulier était évidemment apprécié et pendant qu'Amalrik ne quittait pas Lagertha du regard, d'un air tout aussi sévère qu'inquiet, le Tréant ramena lui aussi son regard vers l'avant. Soulageant les quelques tensions dans sa vieille nuque en amenant sa main à son cou, il inspira profondément avant de répondre au fils d'Aer.

❝ Les Anciens Sages sont tout simplement mes prédécesseurs, ceux qui nous ont quitté et guidé de leur vivant. Aujourd'hui, ils continu à nous accorder leur sagesse à travers mes songes et mes rêves. Ils parviennent parfois à rejoindre d'autres que moi pendant leur sommeil, mais je reste le plus enclin à recevoir leur conseil. C'est là notre rôle en tant que Sage du clan, celui de conseillé. Il n'est pas simple d'apporter sagesse et réflexion lorsque les vies que l'on mène sont guidées par la cruauté et la violence, mais c'est notre devoir. Ils n'ont pas prédit ta venue, ils ont plutôt prédit le tournant qu'allait prendre Lagertha.  ❞

Ses mots pouvaient sans doute semblé flou, mais l'influence des Anciens Sages l'étaient tout autant. Tout ce qu'ils y avaient à savoir c'est que leur parole était d'or et que chacun se laissait guidé par leur mots. C'était sans doute un moyen de s'accrocher à quelque chose, quelque chose d'impalpable, d'avoir foi en une force qui les dépasses. Dankrad posa ses yeux ridés sur Lagertha dont les pas étaient toujours aussi fermes. Il laissa alors ses lèvres s'étirer en un fin sourire avant de poursuivre, alors que son regard se faisait subitement plus sérieux.

❝ Notre histoire est assez simple. Nous, hommes du Nord, nous sommes les délaissés de la principauté. A l'époque ou l'ancien Roi cherchait à réunir l'île sous un seul étendard, nous, au Nord, étions trop loin de la capitale pour recevoir son soutien et sa protection. Nous avons été abandonné à notre propre sort et forcé à trouver nous même un équilibre quand il n'y en avait aucun. Avec le temps, nous avons réussis et aujourd'hui, nous pouvons être fier d'avoir obtenu nous même notre propre terre. C'est pour cela que tu pourras facilement nous entendre être appelé « sauvageons », parce qu'aucun d'entre nous ne souhaite se plier au pouvoir qui cherche maintenant à nous ramener à lui, comme si de rien n'était. Certains clans choisissent de le rejoindre, d'obtenir la protection et l’appui du Prince, en échange d'information ou de soutien contre les « sauvageons ». Et ainsi, nous nous retrouvons à nouveau à vivre au sein d'éternels conflits. Les Sangtis, ceux qui nous ont attaqué et presque éliminé, combatte pour le Prince et ont certainement agis sous ses ordres. L'Histoire à été cruelle avec nous et la vie actuelle l'est tout autant. Notre culture elle même s'est finalement forgée sur ce modèle. ❞

Sa voix de vieux conteur avait beau être apaisante, il lui fallait tout de même reprendre son souffle après autant de mots. Il se râcla la gorge un instant avant de reprendre une profonde respiration avant d'amener son regard vers Galifey.

❝ Je t'ai parlé des clans « pro-prince » et tu n'es pas sans te douter qu'il y a un groupuscule opposé. Ils se font appeler les Hommes Libres, dirigé par le Keizer qui fédère la majorité des clans qui souhaitent se défendre de l'envahisseur. Notre clan s'apprêtait à le rejoindre avant l'attaque. Cela ressemble à une stratégie bien huilée, tuant le projet dans l’œuf et ralentissant le gain de soutien du Keizer. Malheureusement, à l'heure actuelle, il nous ai impossible de rejoindre qui que ce soit puisque, dans la logique des choses, notre clan n'en est plus vraiment un. Un clan s'articule autour d'un chef, souvent désigné par les sages ou au mieux par l'ancien chef lui même. Le nôtre étant mort à présent et sans choix de sa part, la coutume voudrait que son héritier lui succède. Lagertha n'est pas une héritière de sang, elle n'est que la fille adoptive d'Harald. En cela et dans la logique des choses, cela devrait être Amalrik, le frère d'Harald qui devrait diriger. Mais en devenant mon protecteur, il a renoncé à ce droit. ❞

Le vieil homme regardait à présent le rouquin d'un air bienveillant et satisfait avant de porter sa main sur son épaule, d'un geste chaleureux. Armalrik lui rendit son regard, un instant, un léger sourire même et quelques secondes s'écoulèrent ainsi. Leur échange terminé, Dankrad se tourna à nouveau vers Galifey, avant de mener son regard sur Lagertha, plus loin.

❝ Ce qui nous ramène donc à notre Lagertha. Malgré ses failles, elle est certainement la plus à même à tenir se rôle. En tout cas, nous croyions en elle et avons pleine confiance en ses capacités. Elle a d'ailleurs brillament répondu aux sollicitations des Anciens Sages, mettant sa vie en danger à maintes reprises au sein des temples. Elle compte aujourd'hui pas moins de trois Demi-Dieu qui ont choisis de la suivre, toi y compris. La force fait partis de notre culture et elle en a énormément. Et aujourd'hui, il est temps qu'elle reçoive ce qu'elle mérite. Ce soir, nous tiendrons un rituel bien particulier, pendant lequel elle recevra l'allégeance des Anciens Sages qui, à présent, voient en elle un chef capable. Tu seras présent, évidemment, étant toi même la dernière étape qu'elle ai dû surmonter avant le rituel. Et quand nous aurons notre chef, nous devrons retrouver un endroit où nous établir, à nouveau, grandir et vivre, retrouver notre honneur et trouver la paix de nos morts. ❞

Un silence solennel s'installa quelques instants alors que Dankrad et Amalrik pointait Lagertha du regard, songeur, sincère, sérieux et bienveillant. Chacun la voyait à sa manière, mais tout deux semblait lui vouer un soutien sans borne. Les quelques secondes passées, le vieux sage tourna son visage vers le grand fils d'Aer et lui accorda un nouveau sourire tiré par la vieillesse.

❝ J'espère t'avoir suffisamment éclairé sur certaines choses, je laisse ta propre opinion mûrir maintenant. Mais si toutefois d'autres zones floues t'apparaissaient, n'hésite pas à nous questionner. Nous pouvons facilement concevoir que la politique et l'histoire humaine peuvent être assez... vagues. ❞

Il ria quelques secondes, affichant une mine compatissante.


Codage par Libella sur Graphiorum


▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #6 écrite

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

Allégeance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: Les Landes Luxuriantes Sud-