La clarté du ciel et des coeurs

Partagez| .

La clarté du ciel et des coeurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ezelya Kor'lenter
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Teiiku Cho
Date d'inscription : 14/04/2018
Messages : 59
Double Compte : Steesha
Elément : Aucun
Métier : Pirate (et maintenant noble à temps partiel)
Invocation(s) : Nagah (mon petit loup grognon) et Pru'ha (la Maîtresse du Savoir adorablement susceptible)
Inventaire : Sa rapière, et c'est déjà bien pour le moment
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #1 écrite Ven 24 Aoû 2018 - 3:12



Quand elle eut passé les portes du Temple, Ezelya prit une grande inspiration et porta sa main à l’écaille qu’elle portait au cou. Cette preuve ultime de son Pacte avec la dragonne lui donnait un sentiment de glorieuse réussite, mais aussi de calme et d’apaisement. Avec une telle entité à ses côtés et avec les conseils avisés qu’elle lui prodiguerait, elle savait qu’elle ne pouvait pas échouer. Face au paysage glacé, elle se sentait pleine de vie, gagnée par une poussée de bien-être, et c’est dans un souffle doux et calme qu’elle prononça le nom de sa nouvelle Invocation. Un nom qui roula le long de sa langue et qui traversa doucement ses lèvres. Un nom qu’elle se plaisait à garder tout près d’elle.

《 Pru’ha. 》

Immédiatement, elle sentit le Pacte agir comme il l’avait fait avec Nagah lorsqu’ils étaient allés nager ensemble pour la première fois. Ce lien en elle, qui attachait son âme à celle d’une divinité… Elle le sentait tirer la dragonne hors de sa cellule, pour lui permettre de voler à nouveau dans le ciel d’un bleu éclatant. Comme le printemps était bien installé, le soleil ne se coucherait pas avant quelques heures, ce qui leur laissait le temps de retourner au Kelder. La jeune noble avait bien compris la notion de « pas de chevauchement héroïque de dragon », et elle se doutait que la route serait longue. Elle avait laissé son escorte au village, sachant qu’elle pourrait sans problème faire la route jusqu’au Temple toute seule. En fait, elle aurait fait tout le trajet toute seule, si seulement son frère n’avait pas tenu à ce qu’elle soit accompagnée cette fois. Il savait bien qu’elle pouvait se défendre et connaissait l’existence de Nagah, mais en tant que noble, elle devait oublier le soutien de son Invocation et faire comme si elle était une jeune femme sans défense. Enfin… Elle avait tout de même été formée à se battre dans l’optique de devenir une garde dorée plus tard, alors bon…

Un sourire sur le visage, elle leva la tête vers la dragonne, qui était maintenant totalement libre. Au fond d’elle-même, des questions se formaient. Était-il bon de voir Arcane de nouveau ? L’avait-elle seulement déjà parcouru ? Elle pensait que non, alors qu’est-ce que cela soulevait, comme première fois ? Est-ce que le vent était aussi pur que dans ses souvenirs des débuts de l’ancien monde ? Comment trouvait-elle le bleu éclatant du ciel, du vrai ciel ? Est-ce qu’elle regrettait ses années d’enfermement ? Est-ce qu’elle aurait voulu sortir plus tôt ? Est-ce qu’elle voulait voler directement vers des endroits particuliers, découvrir ce monde ? Resterait-elle avec elle ?

Mais elle tut toutes ses questions et se contenta, tête haute, de commencer sa marche vers Kelder, dans un silence doux, bercé par la brise du vent et par l’ambiance magique qui s’était dressée autour d’elle.



▼ Succès ▼▲ Succès ▲


Dernière édition par Ezelya Kor'lenter le Lun 15 Oct 2018 - 0:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pru'ha
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Crédit Avatar : Ciruelo
Date d'inscription : 31/07/2018
Messages : 43
Elément : Air
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #2 écrite Ven 24 Aoû 2018 - 10:48

Maitresse... D'après la définition de ce terme et la nature du pacte qui me liait à Ezelya, elle était ma maitresse. Quelle insulte ! Il n'était pas question que je la considère comme tel. Je préférai le terme compagne qui convenait mieux bien que celui ci aussi possède d'autres signification qui ne me convenaient pas. Comment ? Mais non je ne chipote pas avec les mots ! Oh silence !

Épuisée, Ezelya décida de dormir avant de quitter ma cellule, une idée raisonnable au vue de son état. Pendant son sommeil je ne restai pas sans rien faire : je m'employai à remettre en ordre les trois épreuves, comme si elle n'était jamais venue.

Lorsqu'enfin elle se réveilla et quitta ma cellule, je ne restai pas là au milieu des livres à attendre : voilà des millénaires que j'avais envie de visiter le temple d'Aer ! Elle ne m'avait rien dit de particulier, simplement qu'il était temps de sortir d'ici. En sortant de ma cellule, je me dirigeai dans la direction opposée à celle de la Capitaine sachant que je n'aurai certainement que quelques minuscules minutes pour satisfaire ma curiosité.

J'inspectai tout d'abord le couloir. Je fus presque déçue de constater qu'il était aussi simple : il n'arrivait pas à la cheville des ruines de l'ancien temps. Les différentes portes étaient bien plus intéressantes. Je m'attardai devant la plus proche de ma cellule. Je n'avais jamais entendu parlé de son occupant. Quelle créature étrange attendait derrière cette porte ? Quelles épreuves avait il préparé ? J'avais très envie d'ouvrir la porte pour le savoir mais soudain une étrange voix résonna dans ma tête :

« Pru'ha »

Qui osait s'introduire ainsi dans mon esprit ? Je me senti brusquement attiré ailleurs et soudain la lumière du jour m'aveugla. J'étais à l'entrée du temple aux cotés d'Ezelya. Qu'elle puisse ainsi interrompre mes occupations à volonté pour m'attirer à elle me contrariait mais le pacte était ainsi. Je me devais de la protéger, de répondre à chacun de ses appels. Comment pourrais-je mener une étude sérieuse si j'étais interrompue toutes les dix minutes ?

Elle leva la tête vers moi en souriant mais je l'ignorai, j'observai les alentours dans un premier temps. Pour la première fois depuis tant de millénaires que moi même n'étais pas sure de pouvoir les compter, je me retrouvais dans un monde inconnu. Je ne laissais paraître aucune émotion. J'étais de toute évidence en plein cœur des montagnes, certainement loin au nord. J'avais besoin d'une carte. Je n'avais pas l'intention d'attendre des instructions d'Ezelya, je suis peut être à son service mais je ne suis ni une chienne ni une marionnette ! Je bondis et m'envolais. En trois coups d'ailes j'étais déjà haut dans les airs.

En moins d'une minute, Ezelya n'était plus qu'un petit grain de poussière au pied du magnifique temple d'Aer. Je du avouer que c'était un bâtiment magnifique, j'admirai la façon dont il était perché sur les montagnes. Je me mis à voler en larges cercles pour observer les environs : le temple se trouvait effectivement au cœur de vastes montagnes. Un peu plus loin inaperçue un village, était-ce la que se rendait le Pirate ? Peu importe, je la rejoindrai plus tard.

Soudain, le cri d'un oiseau de proie attira mon attention. Quelle était donc cette bestiole qui fonçait droit sur moi alors que nous étions à facilement quatre kilomètres de haut ? D'environ 1 mètre de haut, elle avait de longues pattes griffues et un imposant bec jaune. Je lui adressai l'attention curieuse d'une chercheuse face à une nouvelle espèce. Cette bestiole dont j'ignore le nom me plongea dessus en piqué. Pffff son bec aussi imposant soit il rebondit sur mon armure d'écailles. Bien qu'outragée, j'acceptais de m'éloigner en direction du village un peu plus au sud mais cette satanée bestiole me poursuivi. Avec de larges cercles, je descendis de plusieurs centaines de mètres. A 200m d'altitude, les humains n'avaient aucun doute quant à ma nature draconnique. Mais j'avais pris soin de ne pas me trouver au dessus du village : j'étais plus au nord. Ainsi je pouvais l'observer, eux me voir mais je n'étais pas un danger. J'entamai de larges cercles calme pour observer le village humain mais la créature ne m'avait pas lâché et m'attaqua de nouveau. Je lui feulai au bec, elle commençait à m'agacer ! Lorsqu'elle répondit par une nouvelle attaque, j'esquivai d'une gracieuse manœuvre aérienne. Je me tournai alors vers elle, lui fonçant dessus et poussai un rugissement. La force de ma voix se propagea dans les montagnes comme une onde de choc, des nuages d'oiseaux s'envolèrent dans des concerts d'alarmes paniquées, j'en déclenchai même une avalanche à l'ouest, était-ce des cris d'humaines effrayées qui me parvinrent aux oreilles ?

Mon petit manège eu l'effet que je cherchai : l'étrange créature pris la fuite. Reprenant mes larges cercles calme, je me laissais porter par les courants ascendant pour gagner peu à peu de l'altitude en soupirant. J'étais loin d'être passée inaperçue...
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ezelya Kor'lenter
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Teiiku Cho
Date d'inscription : 14/04/2018
Messages : 59
Double Compte : Steesha
Elément : Aucun
Métier : Pirate (et maintenant noble à temps partiel)
Invocation(s) : Nagah (mon petit loup grognon) et Pru'ha (la Maîtresse du Savoir adorablement susceptible)
Inventaire : Sa rapière, et c'est déjà bien pour le moment
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #3 écrite Sam 25 Aoû 2018 - 18:04



Par les Quatre stupides Dieux...

Ezelya leva la tête vers le bruit de l'avalanche qu'avait déclenché Pru'ha. Oh. Oh non. C'était mauvais signe. Comment...

Deux secondes ! Elle la laissait tranquille deux secondes, en vol majestueux dans le ciel, et elle parvenait à se faire détester de la faune locale et à créer une avalanche ! Pourquoi... Pourquoi ? La jeune pirate inspira un grand coup et tendit l'oreille. Était-ce des cris paniqués qu'elle entendait se répercuter contre les montagnes ? Ah parce qu'en plus elle venait de faire peur aux habitants du coin ? Non mais c'était quoi le problème de cette demi-déesse !?

Ezelya l'avait crue composée, modérée et réfléchie... Elle ne pouvait pas s'être trompée à ce point ! Attentive, elle leva la tête un peu plus, cherchant à comprendre d'où venaient les bruits de l'avalanche. Si elle en croyait ses oreilles... Ça semblait provenir de l'ouest. Essayant de gagner de la hauteur en escaladant les rochers près d'elle, la jeune femme finit par repérer un bout du drame. Ouf... Trop loin pour être une zone habitée, à première vue. Au moins, c'était déjà ça. Par contre, une avalanche restait une avalanche, et aurait probablement son lot de conséquences. Qu'elle n'ait touché personne et qu'aucun demi-dieu ne se soit jeté sur elle en sentant une quelconque menace était... rassurant.

Par contre, ça n'allait tout de même pas. Elle avait besoin d'une Invocation sans tache pour sa famille et la noblesse, pas d'une divinité qui faisait peur à tout le monde deux secondes après sa sortie du Temple ! La pirate inspira lentement, puis expira. Elle devait garder un certain calme, surtout que la marche lui prenait une certaine partie de ses forces. Encore une fois, son endurance lui faisait défaut, et elle était pathétique, à s’essouffler ainsi dans une descente. Elle s'arrêta un moment pour prendre une pause, et leva les yeux vers son Invocation. Devait-elle l'appeler, pour mettre certaines choses au clair ? Bien sûr, elle se doutait que la demi-déesse était trop haute pour l'entendre, et qu'elle détesterait probablement être arrachée au ciel contre son gré. Mais... Elle devait montrer au village que la dragonne noire au rugissement terrible n'était pas un danger, et que personne ne craignait rien.

Alors elle cria une première fois, sans faire appel au Pacte, juste pour s'assurer que sa voix ne porterait pas jusqu'à la dragonne. Comme prévue, Pru'ha ne détourna pas son vol, pas même un instant, et continua son petit manège bien haut dans le ciel. Alors encore une fois, elle puisa dans ce lien qu'elle portait à l'intérieur d'elle-même, et tira vers elle la divinité. Elle voulait le faire doucement, sans trop la brusquer, mais elle se doutait qu'elle n'avait aucune influence là-dessus.

Quand la dragonne apparut face à elle, Ezelya regretta immédiatement de l'avoir rappelée, se doutant de la colère qui devait l'animer, mais elle se fit brave pour parler la première et... Essayer d'apaiser les tensions ?

《 Pardonne-moi de cet appel, Pru'ha, mais je pense qu'il faut que je mette quelque chose au clair. Tu ne peux pas simplement aller terroriser les gens du Kelder en hurlant et provoquant des avalanches dans leurs montagnes. Nous sommes au Nord, là où les tensions sont grandes et les gens sur le qui-vive. Les habitants du village ont l'habitude des Invocations, mais ce n'est pas une raison pour aller les faire paniquer et risquer de te retrouver dans un combat contre tes cousins dès ta sortie du Temple. 》

Ezelya soupira un grand coup, et plongea un regard sérieux dans celui de la dragonne.

《 Je ne formulerais pas d'ordre, mais s'il te plait, pourrais-tu considérer ce que je te demande ? 》

Puis elle baissa légèrement le menton, en attente de sa réponse. Elle était prête à encaisser la colère de la Maîtresse, même si elle souhaitait que leur alliance se passe bien. Peut-être devraient-elles parler un peu avant qu'elle ne la laisse libre de tout mouvement ? Nagah avait été libre de ses mouvements après sa libération, mais il s'était contenté d'aller nager tranquillement et d'embêter Valion. Même si en soit elle n'était pas d'accord avec la deuxième activité, elle savait qu'il n'avait rien fait de... trop mal. Elle espérait que Pru'ha comprendrait son point, et donc elle attendait sa réponse.



▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Pru'ha
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Crédit Avatar : Ciruelo
Date d'inscription : 31/07/2018
Messages : 43
Elément : Air
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #4 écrite Sam 25 Aoû 2018 - 19:17

Quelle était donc cette satané bestiole qui m'avait agressée ? C'était quand même un comble ! La maitresse du savoir qui ignorait tout de la géographie et qui se faisait agresser par une créature qu'elle ne connaît pas. De part son comportement, je pencherai pour un oiseau de proie, une gros rapace. Son bec était redoutable je devais l'avouer. Il ne pouvait rien contre moi, n'avait même pas rayé mes écailles. Que faisait il aussi haut et pourquoi m'avait-il agressée de la sorte ?

Tout en réfléchissant à ceci, je me laissais porter par les courants ascendant, gagnant peu à peu de l'altitude et étudiant la zone. Pourquoi ce village était il si prêt du temple ? L'endroit était intéressant mais j'avais besoin d'en savoir plus, d'avoir une vue plus globale avant de détailler. Battant des ailes, je pris rapidement de l'altitude, désireuse de monter de plusieurs kilomètres puis de m'éloigner au sud ouest avant de virer à l'est afin d'effectuer un large cercle dans le sens des aiguilles d'une montre lorsque je ressenti soudain l'appel d'Ezelya. J'y répondis avec une pointe d'agacement : allait-elle m'appeler tous les quart d'heure ?

Elle commença par s'excuser de m'avoir appelé et me dit qu'il fallait mettre les choses au clair. J'en fronçais les sourcils et au fur et à mesure qu'elle parlait je m'énervais.

« Tu ne peux pas simplement aller terroriser les gens du Kelder en hurlant et provoquant des avalanches dans leurs montagnes. » 

Comment ose t-elle m'accuser sans savoir ? M'accusait elle d'avoir commis ces deux événements de mon plein gré ? Affirmait-elle que ma première action en sortant du temple était d'effrayer les humains et de déclencher une avalanche? Mais pour qui me prend t-elle ? J'en feulait d'agacement et claquait bruyamment ma queue tel un fouet.

« Nous sommes au Nord, là où les tensions sont grandes et les gens sur le qui-vive. »

Voilà une information intéressante ! Ainsi cette terre était en proie aux tensions ? Naturellement un petit milliard de pourquoi se mirent à trotter dans ma tête mais je les ignorait tous autant qu'ils étaient. Comment pouvais-je le savoir ? Oubliait-elle que j'avais été enfermée, isolée du monde durant des millénaires entier ? Ce monde lui était familier, pour moi il était nouveau. Non seulement elle m'accusait sans d'abord me demander pourquoi j'avais agit ainsi mais en plus elle me demandait de savoir ce que je ne pouvais pas savoir ?

«Je ne formulerais pas d'ordre, mais s'il te plait, pourrais-tu considérer ce que je te demande ? »

Elle n'avait pas intérêt ! Qu'aurait-elle pu m'ordonner ? De marcher à ses côtés comme une gentille petite chienne ? Oserait-elle m'insulter de la sorte ? Oui elle m'avait fâchée ! Considérer quoi ? Une nouvelle fois ma queue claqua dans l'air comme un fouet :

« Comment oses tu me tutoyer sans permission ? Comment oses tu m'accuser alors que tu ne sais rien de ce qu'il s'est passé la haut ? Crois tu que je vais me laisser agresser sans me défendre ? »

Je claquai des mâchoires dans le vide en grondant comme une louve irritée, mon regard flamboyant la transperçait :

« Je n'arrive pas à croire que l'on m'accuse d'avoir effrayée des humains innocents et déclenchée de mon plein gré une avalanche dès ma sortie du temple ! Pour votre information, capitaine... »

Je crachai ce dernier mot.

«... Je ne faisais qu'étudier la zone afin d'avoir une idée de la géographie du lieu lorsque je me suis fait agresser par une créature qui m'est inconnue. Je n'ai fait que me défendre ! Je t'interdit de m'accuser de ce genre de faits ! Si tu as quelque chose à ajouter, fais le dans les quinze secondes. »

Sans attendre, le déployait mes ailes m'élançait dans les airs me débrouillant pour que le puissant déplacement d'air soit dirigé droit sur l'humaine. Durant quinze secondes, je restais à portée de voix, volant lentement à basse altitude en large cercles. Ezelya devra crier pour que je l'entende.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ezelya Kor'lenter
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Teiiku Cho
Date d'inscription : 14/04/2018
Messages : 59
Double Compte : Steesha
Elément : Aucun
Métier : Pirate (et maintenant noble à temps partiel)
Invocation(s) : Nagah (mon petit loup grognon) et Pru'ha (la Maîtresse du Savoir adorablement susceptible)
Inventaire : Sa rapière, et c'est déjà bien pour le moment
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #5 écrite Dim 26 Aoû 2018 - 4:05



Évidemment, la divinité ne fut pas des plus ravies d'être ramenée au sol pour une petite morale de la part d'une humaine. Elle fit claquer sa langue et ses paroles comme un fouet, faisant bien comprendre à la pirate qu'elle ne supportait pas un tel traitement, avant de s'envoler dans les cieux. La bourrasque n'était pas celle provoquée par l'envol d'un simple oiseau. Non, le vent provoqué par ses ailes transporta le corps de la jeune femme, et pendant un instant, un tout petit instant, elle se crut voler. Jusqu'à ce que son derrière heurte le sol, un ou deux mètres plus loin. La réception fut douloureuse, et elle roula un peu pour amortir le choc. Elle s'en sortirait avec quelques bleus, sans aucun doute. Cependant, ce n'était pas ce qui la préoccupait. Elle pensait sincèrement qu'elle s'était montrée respectueuse, ne cherchant qu'à avertir la Maîtresse du Savoir des dangers environnants, lui faisant savoir que ce qui aurait pu être un réflexe de son temps ne se faisait plus ici. Elle ne l'avait pas insulté, et malgré ce qu'en avait dit la dragonne, n'avait jamais présumé qu'elle ait volontairement commis la moindre faute. Alors quoi ? Allait-elle simplement accepter les sautes d'humeur d'une divinité, autant la respectait-elle ? Elle leva la tête vers la bête. Prétentieusement, elle la forçait à crier pour se faire entendre, se jouant de son statut supérieur de demi-dieu. Elle la narguait dans les airs, avec ses grandes ailes, et Ezelya, avec son tempérament, aurait pu s'énerver... Mais non. Il était vrai qu'elle était un peu vexée d'être traitée aussi injustement, mais outre sa colère constante contre le monde, elle ne se sentait pas particulièrement vengeresse. Par contre, elle tenait à un certain pied d'égalité entre elle et la divinité, car même si celle-ci était toute puissante, elle se devait tout de même de ne pas la traiter comme une moins que rien. Alors, ignorant totalement la superbe de la réplique de la Maîtresse du Savoir et son petit jeu enfantin, elle la rappela face à elle, prononçant son nom d'une façon impérieuse, mais calme.
Cette fois-ci, elle ne cilla pas quand la dragonne fut forcée à atterrir et la regarda dans les yeux, dénuée d'émotions. Avec un peu de concentration, on décelait cependant une pointe de déception dans son regard. Elle n'aurait pas pensé se faire envoyer valser au moindre petit problème. Ce monde était nouveau pour la Maîtresse du Savoir, et il était bien normal qu'elle fasse des erreurs. Ne voulait-elle pas l'admettre ? Ne souhaitait-elle pas l'aide d'Ezelya pour mieux comprendre cette terre étrangère ? Elle ne lui avait rien ordonné, lui demandant simplement de la considération et de la compréhension. Était-ce si mal que cela ? Elle était presque sûre d'avoir réussi cette épreuve en partie grâce à son culot et sa répartie, qui la rendaient intéressante. Alors elle n'allait certainement pas laisser ces traits disparaître pour le bon plaisir de la dragonne. Non, elle allait lui montrer que son caractère ne se limitait pas seulement aux épreuves et que malgré son grand respect pour tout ce qui était en lien avec la Maîtresse du Savoir, elle ne se laisserait pas marcher sur les pieds pour autant.

《 Maîtresse Pru'ha. Je pense qu'il est inutile de partir ainsi sur de mauvaises bases, et nous énerver pour si peu. Je n'ai jamais cru une seule seconde que vous ayez volontairement causé cette avalanche, je soulignais simplement que cela s'était produit. 》

Elle s'approcha d'un pas, montrant bien qu'elle n'avait pas peur. Elle ne voulait pas lui donner l'impression d'abuser de son pouvoir, surtout pas, mais elle ne pouvait s'empêcher de lui témoigner de son absence de peur. Elle voulait simplement régler les choses.
Volontairement, elle adoucit les traits de son visage, se faisant plus tranquille.

《 Je comprends que vous ayez envie d'étudier les lieux, mais peut-être me laisserez-vous vous parler un peu du contexte géo-politique de l'endroit et des tensions qui prennent naissance au Nord avant d'aller vous balader ? Pour éviter que des problèmes soient créés sans que vous ne vous en rendiez compte ? 》

Elle pencha légèrement la tête sur le côté, et dans une tentative de comprendre les sentiments de la dragonne, prit l'initiative de lui concéder une victoire.

《 Pour ce qui est du tutoiement, pardonnez-moi. Je n'ai pas fait assez attention à vos mises en garde. Nous ne sommes pas proches, et peut-être ne le serons-nous jamais, alors c'était prétentieux de ma part d'oser user d'autant de familiarité. 》

Elle se recula, laissant à Pru'ha tout l'espace nécessaire pour s'envoler sans l'assommer au passage si tel était son souhait. Elle espérait qu'elle resterait parler, mais... Il ne fallait pas rêver en couleurs.



▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Pru'ha
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Crédit Avatar : Ciruelo
Date d'inscription : 31/07/2018
Messages : 43
Elément : Air
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #6 écrite Lun 27 Aoû 2018 - 8:18

Je ne ressenti absolument aucune culpabilité d'avoir fait chuter Ezelya en m'envolant, je considérais qu'elle le méritait. Comment osait-elle m'accuser de fait indépendant de ma volonté ? J'étais fâchée et ce qu'elle fit en se relevant n'arrangea rien : elle utilisa le pacte de nouveau.

Je me retrouvais clouée au sol devant elle. Je grondais d'énervement, voulait elle me mettre en colère ? Elle en prenait sérieusement le chemin : cette petite commençait sérieusement à m'agacer. Je la fusillai du regard. Je ne prononcerai pas un seul mot. A quoi jouait elle ? Essayait elle de me dresser comme une vulgaire chienne ? M'insultait-elle en ayant se projet ? Pensait elle que j'allais accepter de me laisser accuser injustement sans réagir ?

Pour si peu ? Le respect est une valeurs essentielle dans une relation saine, elle m'a manquée de respect en m'accusant de la sorte. Elle m'appelle trois fois en ignorant mon désir pourtant indubitable de reconnaître la zone par le ciel. Non ce n'était pas une petite chose qui me fâchais.

Elle avait raison pour ce qui est des bases, nous partions mal. Elle me précisa qu'elle n'avait pas cru que j'avais fais tout ceci volontairement, elle avait simplement soulignée que ça s'était produit. Elle s'approcha d'un pas, me prouvant qu'elle n'avait pas peur de moi. J'en plissai les yeux, me retenant difficilement de gronder. Je commençai à croire que j'avais fait une erreur en acceptant de sortir avec elle. Ainsi la Pirate allait déjà me trahir ? Elle me donnait l'impression d'essayer de me dresser. Si cette impression ce confirmait, ce sera une insulte intolérable.

Elle me proposa de me parler des tensions géo-politique et des tensions prenant naissance dans le Nord d'une voix douce. Si réellement elle tentait de me dresser pour faire de moi une gentille petite chienne obéissante elle marquait un sacré point. J'étais forcée de reconnaître que c'était ce qu'il fallait faire. Enfin elle s'excusa de m'avoir tutoyer sans permission. Non je ne la lui donnait pas ! Elle me manque de respect, se permet de m'engueuler, me fâche... Non nous n'étions pas proche et elle ne prenais pas le chemin pour se rapprocher de moi. Elle recula me donnant le feu vert pour m'envoler, ce qui m'irrita stupidement. Je n’appréciai pas du tout qu'elle me donne la permission de m'envoler. D'un autre côté, elle me proposait de rester avec elle pour que nous parlions.

Je n'avais envie de faire ni l'un ni l'autre, pas avec elle en tout cas. Je ne voulais pas lui donner la satisfaction de m'envoler parce qu'elle donnait la permission et je ne voulais pas non plus discuter avec elle pour l'instant. J'étais complètement stupide de penser cela. Durant trois grosses minutes je la fusillai du regard, fixement pour bien lui manifester qu'elle m'avait fâchée et qu'il lui faudrait réparer les mauvaises bases.

Finalement je bondis en ouvrant légèrement les ailes, planant sur quelques mètres au dessus de sa tête pour m'installer sur un gros rocher nu, sans neige. Il était froid mais comme je m'y attendais étrangement confortable. Je m'y couchai confortablement. J'avais utilisée ces quelques minutes pour réfléchir mais aussi pour me détendre un peu.

« Ainsi vous n'avez pas appris vos leçons humains ? Vous n'avez toujours pas compris qu'il n'y a que des perdants lors d'une guerre ? Pourquoi avoir attendue cet instant et ne pas m'avoir prévenue dès ma sortie du temple ? »

Je ne dis rien de plus que ces trois questions. Je n'attendais évidement pas qu'elle réponde directement aux deux premières, c'était une façon d'ouvrir la conversation sur le contexte géo-politique et des tensions qui naissaient dans le Nord. Bien que cela m'en coûtais de rester là, de lui offrir la victoire d'une discussion avec moi, je devais reconnaître qu'elle avait raison : il est important pour moi d'apprendre ce genre de chose. La dernière question avait pour seule et unique but de retourner ses accusations contre elle. Ce n'était absolument pas utile mais c'était la pure vérité.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ezelya Kor'lenter
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Teiiku Cho
Date d'inscription : 14/04/2018
Messages : 59
Double Compte : Steesha
Elément : Aucun
Métier : Pirate (et maintenant noble à temps partiel)
Invocation(s) : Nagah (mon petit loup grognon) et Pru'ha (la Maîtresse du Savoir adorablement susceptible)
Inventaire : Sa rapière, et c'est déjà bien pour le moment
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #7 écrite Mer 29 Aoû 2018 - 1:38



À son grand étonnement, la dragonne fit deux choses à la fois. Elle s'envola, mais resta pour l'écouter, bondissant simplement sur un rocher plus loin, où elle s'installa confortablement. Ses paroles firent sourire la jeune femme. Ses pensées sur la guerre étaient pure haine et mépris, mais en même temps, elle était prête à beaucoup pour détruire beaucoup de gens. Si elle avait sa propre armée, elle n'hésiterait probablement pas à mettre beaucoup, mais alors beaucoup de gens à mort. Mais bon, l'humain était stupide de nature, et elle savait bien qu'une divinité aussi présomptueuse que Pru'ha ne pouvait pas comprendre.

《 La guerre est peut-être une mauvaise chose, mais il arrive qu'elle soit nécessaire. Si j'ai bien compris, c'est ce qu'ont mené les demi-dieux contre les humains, à la toute fin de l'Ancien monde. Je ne suis pas une pro d'histoire, corrigez-moi donc si je me trompe, mais enfin... 》

Elle s'arrêta un instant. En fait... Elle avait envie de pousser ce débat avec Pru'ha, intéressée par son avis sur la question. Selon elle, la question était trop complexe pour être rangée ainsi sous le tapis. Devait-elle lui expliquer le combat qui se faisait au Nord, d'abord, puis rebondir là-dessus, ou pousser le débat et lui donner les détails sur le Nouveau Monde après ? Elle pencha pour la deuxième option, un sourire amusé aux lèvres. Après tout, la Maîtresse de Savoir était une créature de connaissances, alors elle ne désapprouverait probablement pas un débat, non ?

《 Parfois, il est des combats qui valent leurs sacrifices. La guerre entraîne toujours des pertes, mais il faut parfois savoir concéder pour gagner. Un peuple qui se doit d'aller en guerre pour conserver ses droits consentira à laisser certains périr si cela signifie que leur lutte se verra couronnée de succès. À moins que selon vous, la vie vaille la peine d'être vécue même lorsque l'on bafoue vos droits et votre identité, jusqu'à vous réduire au rang de moins que rien ? Certaines causes valent le combat. Certaines causes valent les morts qu'elles entraînent. Certaines choses ne changeront jamais si les bonnes personnes ne sont pas envoyées six pieds sous terre. 》

Elle ne pensait à personne en particulier, et n'avait pas mis d'intonation particulière dans ses mots. Elle se contentait de fixer la dragonne, toujours avec cet air amusé et intéressé. Elle savait d'avance que la répartie de la dragonne risquait de la clouer à terre, mais il était certain que cette conviction là, elle ne serait pas facilement effacée. Après tout, pour une pirate, il fallait bien qu'elle consente à des sacrifices. Des sacrifices de vies, parfois, quand cela permettait à d'autre de s'élever plus haut. Il était vrai qu'elle regrettait amèrement chacun de ses matelots décédés, mais elle ne pouvait pas simplement arrêter de se battre pour cela. Quand un humain s'engageait sur la mer, il disait adieu à sa vie et acceptait le risque. Il en allait de même pour la guerre. Quand on se battait pour ses idéaux, on acceptait la fatalité et la mort.

《 Votre savoir infini ne vaut-il pas la peine de vous battre pour lui ? Vous m'avez bien fait comprendre que vous rendriez ma vie impossible si je vous enlevais votre liberté. Si vous en aviez la possibilité, ne voudriez-vous pas me tuer ? Votre liberté vaut ma mort, et de loin, non ? Il en va de même pour beaucoup de chose. À moins que quelque chose de plus grand m'échappe. 》

Elle inclina la tête sur le côté et passa ses mains dans ses poches. Même au printemps, il faisait froid dans le Nord, et elle savait que les engelures venaient beaucoup trop vite. Bien sûr, elle ignorait superbement la raison principale pour laquelle elle l'avait fait descendre, répondant directement à sa provocation. Après tout, Pru'ha avait si gentiment posée la question, comment ne pas y répondre ?



▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Pru'ha
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Crédit Avatar : Ciruelo
Date d'inscription : 31/07/2018
Messages : 43
Elément : Air
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #8 écrite Mer 29 Aoû 2018 - 19:01

Ezelya se retourna puis commença à parler :

« Il arrive que la guerre soit nécessaire. Si j'ai bien compris, c'est ce qu'ont mené les demi-dieux contre les humains, à la toute fin de l'Ancien monde. Je ne suis pas une pro d'histoire, corrigez-moi donc si je me trompe, »

A quoi jouait elle ? Était elle idiote de répondre ainsi directement à mes questions ou bien était-ce une façon de me manipuler ? Cherchait elle mes faiblesses ? Me testait elle à son tour ? J'étais trop méfiante, je l'admet. J'étais surtout fâchée.

Je fus sur le point de relever qu'elle n'était pas pro de l'histoire, elle m'offrait une faille toute trouvée, j'aurai pu m'y glisser et la briser. Elle avait raison, il arrive que la guerre soit nécessaire, soit inévitable. Cependant seul les imbéciles foncent tête baissée au combat, au front en ignorant tous les chemins détournés qui permettraient peut être d'éviter la guerre.

Un sourire amusé apparue sur le visage d'Ezelya, était-ce de l'insolence ? Elle continua :

« Parfois, il est des combats qui valent leurs sacrifices. À moins que selon vous, la vie vaille la peine d'être vécue même lorsque l'on bafoue vos droits et votre identité, jusqu'à vous réduire au rang de moins que rien ? »

Quelle intolérable insolence, quelle offensante provocation ! Osez me poser cette question dans notre situation ! En tant qu'humaine, elle avait tout pouvoir sur moi. Elle avait le pouvoir de bafouer mes droits, d'anéantir mon identité, de me réduire au rang de sac à main volant. Était-ce une menace ? Un avertissement ? J'en plissais les yeux de méfiance car elle avait raison : un seul ordre injustifié, une seule action forcée contraire à mes principes auront pour conséquences de déchaîner les foudres de ma colère. D'ailleurs elle ne l'avait pas oubliée :

« Vous m'avez bien fait comprendre que vous rendriez ma vie impossible si je vous enlevais votre liberté. Si vous en aviez la possibilité, ne voudriez-vous pas me tuer ? Votre liberté vaut ma mort, et de loin, non ? Il en va de même pour beaucoup de chose. À moins que quelque chose de plus grand m'échappe.»

Oh que oui quelque chose t'échappe Pirate ! Ce n'est pas l'espèce humain qui a inventé la guerre : ce sont, selon moi, les fourmis. Ces étonnants et fascinants petits insectes se livrent des guerres sans aucune pitié, ne se font aucun cadeau. Leurs batailles sont de véritables bains de sang, un fouille de milliers d'insectes qui s'arrachent les membres durant parfois jusqu'à des semaines. Bien des espèces sont destructrices : les criquets par exemple ou les oursins. Cependant la seule capable de détruire le monde entier, la seule capable de ravager la nature, la seule capable de déclencher une nouvelle bataille par jour, l'espèce la plus destructrice du règne naturel n'est rien d'autre que le pire nuisible qui soit : l'humain. Voilà ce qui t'échappe petite princesse.

Allais-je t'offrir le plaisir de débattre avec moi ? Non. J'étais fâchée contre Ezelya et n'avais aucune intention de lui offrir réponse. Je la laissais calmement terminer, l'écoutant avec patience. Puis j'attendis une dizaine de secondes pour m'assurer qu'elle avait terminer son petit monologue. Enfin je demanda comme une sévère grand mère attendant une réaction :

« Alors ? Vas tu te décider à me parler du contexte géo-politique et des tensions dans la région ou bien attends tu de geler sur place ? Je te préviens, je n'ai qu'une solution pour te sauver d'une mort par hypothermie : te faire visiter les entrailles d'un dragon ce qui est tout aussi mortel ! »

Oui j'ignorai royalement la totalité de son petit monologue, je fis comme si elle n'avait jamais prononcée ses mots. Si notre relation avait été positive, j'aurai été très heureuse de me lancer dans ce débat avec elle cependant, je me répète je sais, j'étais fâchée !
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ezelya Kor'lenter
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Teiiku Cho
Date d'inscription : 14/04/2018
Messages : 59
Double Compte : Steesha
Elément : Aucun
Métier : Pirate (et maintenant noble à temps partiel)
Invocation(s) : Nagah (mon petit loup grognon) et Pru'ha (la Maîtresse du Savoir adorablement susceptible)
Inventaire : Sa rapière, et c'est déjà bien pour le moment
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #9 écrite Lun 3 Sep 2018 - 13:21


Très bien. Ezelya avait compris le message, loin d'être stupide. Elle avait poussé l'insolence trop loin, et il était temps qu'elle arrête la provocation. Comme une enfant, elle se serait bien plaint que c'était la dragonne qui avait commencé, mais elle ne se voyait pas commencer à agir de façon totalement immature. Alors elle se contenta de hausser les épaules, balayant son petit discours sous le tapis. Elle aurait aimé avoir cette discussion avec Pru'ha, mais ce n'était pas le moment.

《 Très bien, désolée. Je me suis laissée emporter. 》

Et sincèrement, elle l'était, désolée. Elle ne voulait pas particulièrement mettre la dragonne en colère, seulement exposer et faire valoir son point de vue dans l'histoire. Elle avait tout de même récolté un ou deux bleus par la faute de la Maîtresse du Savoir. Pas que cela ne change quoi que ce soit, au vu de ses innombrables blessures, mais elle ne voulait pas que cela devienne une habitude. En tant que Capitaine, elle se devait d'avoir une certaine autorité sur ses hommes, et Pru'ha était un membre de l'équipage, maintenant. Elle ne lui demandait pas de plier l'échine, seulement de la respecter.

Peut être qu'elle attendait seulement que ce soit la pirate qui fasse le premier pas vers le respect ? Bon, elle avait probablement gaffé, pour le coup, mais bon. Elle attendrait que la dragonne se calme, puis elle essaierait de se comporter correctement.

Pour le moment, elle devait la laisser se détendre, et il valait mieux lui faire penser à autre chose en accédant à sa demande.

《 Il y a de cela une soixantaine d'années, un peu moins, des rébellions ont secoué tout Arcane et le roi tyrannique en place s'est fait détrôner par un homme nommé Sahen. Cet homme, notre dernier roi et père du Prince actuel, a levé les mesures de contrôle sévères de l'ancien roi, laissant les villes et villages gérer eux mêmes leur système, en quelques sortes. Cependant, cela a créé beaucoup de problèmes, dont des villages se dérobant totalement à l'emprise du roi. C'est comme ça que sont nées les Terres de non-droit, situées au Nord. Une organisation y a vu le jour, la Confédération des Hommes libres, qui contrôle l'accès au Temple en ce moment. Nous sommes donc sur leur territoire, et comme tu peux t'en douter, ils n'aiment pas trop les représentants du Prince, et donc la noblesse. 》

La jeune femme se demanda un instant si son résumé était exact. Par moment, elle le savait flou, et il était bien court, mais elle ne voulait pas retenir la dragonne trop longtemps. Et puis elle était ouverte aux questions, si la Maîtresse du Savoir voulait plus de détails.

《 Tu devrais aussi savoir qu'il y a eu certains problèmes dans la région récemment. Une ville toute neuve, fondée par le Prince, s'est faite attaquer lors de son inauguration officielle. Elle est actuellement en reconstruction, et nous en pleurons encore les victimes. 》

Enfin, certaines personnes en pleuraient encore les victimes, parce qu'elle, elle n'en avait pas grand chose à faire. Les habitants de Rorn étaient le dernier de ses soucis, surtout quand elle avait une dragonne aussi sensible à gérer.

《 Voilà, tu en connais l'essentiel. S'il te plaît, pour notre bien à toutes les deux, essayons de ne pas trop attirer l'attention. Je porte encore les couleurs de ma famille, et je ne veux pas leur attirer de problèmes. 》

La demande était sans doute égoïste, mais elle savait que la dragonne ne craignait pas pour sa vie, et que retourner dans sa cellule ne la dérangeait probablement pas. Tout ce qu'Ezelya pouvait espérer, c'était un peu de sympathie. Cependant, à ce point ci, elle doutait de s'en être montrée digne. Est-ce que la dragonne aurait au moins un peu de pitié ?

La pirate resta immobile, attendant les possibles questions de la Maîtresse du Savoir. Elle ne lui donnait pas d'ordre, pas de consigne... si elle décidait de l'abandonner pour examiner la zone, grand bien lui en fasse, Ezelya ne la retiendrait pas. Respect. Elle devait la respecter, et cela commençait par ne pas la prendre de haut. Elle ne pouvait pas simplement lui dicter ses actions comme à un enfant problématique. Alors aussi bien continuer à la laisser suivre le cours de son propre torrent, sans chercher à l'influencer sans son accord.



▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Pru'ha
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Crédit Avatar : Ciruelo
Date d'inscription : 31/07/2018
Messages : 43
Elément : Air
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #10 écrite Mar 4 Sep 2018 - 9:35

La pirate commença tout d'abord par me parler des rebellions envers l'ancien roi. Un tyran selon Ezelya. Maudit soit ces abrutis. Ceux là ce font respecter et obéir par la crainte et les crocs. Ridicule, qui sème les crocs trouve le sang. C'est précisément ce qui est arrivé à ce roi selon Ezelya.  Il y a 60 ans dit elle, selon les normes humaines c'était il y a longtemps déjà. La vision du temps n'est pas pareil pour moi. Un centaine d'année n'est qu'un battement de cils dans ma vie, ce n'est rien. Mais en 60 années les humains ont déjà vécus la majorité de leur vie.

Elle me raconta qu'il avait été un autre roi du nom de Sehen, père du prince actuel. Était-il toujours au pouvoir ? De toute évidence oui puisque son fils conservait le statut de prince. Elle me donnait de bien maigres informations à son propos. Ce n'était certes pas le propos mais j'aurai aimée en savoir plus. Il avait laissé les villes et villages gérer leurs propres problèmes ? Que voulait-elle dire en ajoutant cette expression : en quelque sorte ? L'ajout de cette petite expression était importante à mes yeux : qu'oubliait-elle de me dire ? Qu'est-ce qu'elle cachait ?

Elle continua en m'expliquant que les villages se dérobèrent à l'emprise du roi. Comment ont-ils fait ? Y a t-il eut une rébellion ? Des combats ? Je fus partagée quand elle m'apprit l'existence de la Confédération des Hommes Libres. Le nom me plaisait beaucoup, la liberté, bien que ce ne soit qu'une illusion provoquée par l’immensité du monde pour des êtres minuscules qui n'ont pas la possibilité de le parcourir facilement, est l'un des biens les plus précieux de la vie. J'estime que les hommes ont le droit de vouloir échapper aux emprises des rois si tel est leur désir. Mais comment gèrent-ils l'accès au temple ? Que se passe t-il précisément dans la région ? Comment font ils leur petite loi ? Font ils couler le sang ? Si oui comment ? Si non pourquoi ? De toute évidence oui : ils avaient détruit une ville toute neuve érigée par le Prince. J'avais bien trop peu d'informations pour juger mais je n'approuvai pas de telles pratiques. Je n'aime pas faire couler le sang pour de mauvaises raisons.

Évidement je comprenais mieux désormais pourquoi elle ne voulait pas attirer l'attention. Je restai sur mes positions d'avoir eu le bon comportement mais si j'avais su tout ceci plus tôt, je me serai éloignée dans une autre direction avant de chasser ce petit malotru. Elle m'avait contée l'essentielle oui, il y avait beaucoup de détails à savoir. Je pris une vingtaine de secondes pour enregistrer tout ceci. Il fallait s'attarder à l'essentiel. Calmement, avec l'allure d'une parfaite scientifique universitaire, je posais mes questions :

« Parles moi de cette Confédération des Hommes Libres. Quelles sont leurs lois ? Font ils couler le sang à la moindre petite erreur ? Sont-ils comme ces anciens systèmes de justice qui coupait la main du voleur de pommes ? J'aimerai aussi que tu me parles de la géographie de la région. Jusqu’où s'étend l'influence de la Confédération ? Quel est le statut, les droits et lois concernant les Demi-dieu ici ? Que ce soit en ce qui concerne la Confédération ou instauré par Sehen ? »

Cela faisait beaucoup de questions d'un coup, j'en conviens. J'aurai pu prendre mon temps et les poser plus tard dans la conversation, je voulais cependant lui offrir le choix d'une réponse complète. Elle allait très certainement me donner d'autres informations au sein de ses réponses qui allaient faire naitre d'autres questions car chacun sait, du moins savait, que ma curiosité n'a de limite que celle de l'univers.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ezelya Kor'lenter
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Teiiku Cho
Date d'inscription : 14/04/2018
Messages : 59
Double Compte : Steesha
Elément : Aucun
Métier : Pirate (et maintenant noble à temps partiel)
Invocation(s) : Nagah (mon petit loup grognon) et Pru'ha (la Maîtresse du Savoir adorablement susceptible)
Inventaire : Sa rapière, et c'est déjà bien pour le moment
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #11 écrite Mar 11 Sep 2018 - 17:29


Pru'ha resta silencieuse un moment et la pirate en profita pour réchauffer ses doigts en les frottant les uns contre les autres. Elle avait hâte de profiter de la chaleur de l'auberge du Kelder, et encore plus de se laisser tomber dans un lit. Bien sûr, elle venait de dormir, mais tout de même, sa tête lui faisait encore un peu mal à cause de toute cette réflexion, et aussi à cause de cette stupide altercation avec la Maîtresse du Savoir. Elle avait hâte de retourner à sa vie habituelle, et de revoir Nagah. Finalement, le fils d'Aqua était tout sauf compliqué, et même si ses sujets de discussions tournaient plutôt autour de la mauvaise humeur et du sang, elle appréciait sa compagnie. En tout cas, elle le trouvait plus relaxant que la dragonne. Pour le moment.

Quand l'avalanche de questions arriva, Ezelya se contenta de les enregistrer une à une sans faire de commentaire. Puis, elle prit un instant pour réfléchir, et répondit du mieux qu'elle le pouvait.

《 La Confédération des Hommes Libres est... Un grand clan dirigé par un homme, Tarnac, il me semble. Cet homme a rallié plusieurs clans à sa cause, et tous ces clans forment ensemble la Confédération. Leur but est de reprendre les terres du Prince et de le détrôner. Je ne connais pas vraiment leur système de justice, mais je sais qu'ils font du commerce d'esclaves et que des raids sont régulièrement portés contre les villages et les clans pro-prince. C'est un peu la loi du plus fort, là-haut. 》

La jeune noble haussa les épaules et se concentra ensuite sur la géographie.

《 Actuellement, nous sommes dans les Monts Célestes. En continuant un peu vers le Sud, nous allons traverser les landes luxuriantes du nord. Toute cette partie appartient aux Terres de Non-Droit, dont l'influence s'étend à peu près jusqu'à la cité de Rorn, celle qui a été attaquée. De l'autre côté de l'île, les Terres de Non-Droit continuent dans le Nord, plus précisément sur le territoire des plaines glacées et un peu dans la plaine brumeuse. Il me semble que les Monts de Givres sont sur le territoire de la Confédération. 》

Voilà, c'était le mieux qu'elle pouvait faire sans carte sous la main. Après tout, elle n'était pas la plus renseignée sur les territoires à l'intérieur des terres. Elle connaissait les mers par coeur, mais le reste l'intéressait peu. Finalement, les lois.

《 Pour ce qui est des lois concernant les Invocations, je n'ai aucune idée de comment ça marche avec la Confédération. Dans les territoires du Prince, c'est très simple. Les Invocations ne sont pas considérés comme des êtres à part entière et leur Invocateur est tenu responsable pour tout manquement à la loi. Il est de coutume d'ordonner à son Invocation de respecter les lois d'Arcane. C'est en fait une condition pour les laisser se balader seules. Il faut aussi les déclarer auprès des autorités pour avoir l'autorisation de les faire entrer dans les villes principales comme Rorn ou Lüh. 》

Elle omit qu'elle n'avait jamais enregistré Nagah, puisque la dernière chose qu'elle voulait était d'être associée à lui en dehors de son bateau. Elle n'allait pas non plus courir à sa perte en respectant toutes les lois, non ?

《 Mais bon, vous l'avez compris, je suis une pirate. La plupart des lois me passent au-dessus de la tête, du moment que je ne suis pas prise la main dans le sac. Cependant, je suis ici en tant que noble, et c'est pourquoi je vous demanderai de ne pas enfreindre la loi. Ce n'est bien sûr pas un ordre, mais j'apprécierais. 》

Elle ne sentait pas l'utilité de préciser qu'elle ne lui donnait pas d'ordre, mais comme elle avait été si détestable plus tôt, elle préférait le faire tout de même.
Est-ce que toutes ces questions suffiraient à la dragonne ? Elle en doutait, et c'est pourquoi elle était prête à se creuser la tête encore pour trouver des réponses satisfaisantes.

《 Vous m'excuserez cependant, j'aurais peut-être un peu de difficulté à répondre à d'autres questions sur la Confédération de façon objective. Ils m'ont pris ma famille il y a deux ans... Alors bon, je ne les aime pas beaucoup. 》

Oui, ça c'était important de le préciser. Elle ne voulait pas donner l'impression à Pru'ha qu'elle ne la prenait pas au sérieux, mais la dragonne devait comprendre que la jeune noble nourrissait une certaine haine au Keiser et à ses clans stupides et violents. Son papillon serait encore avec elle si tous ces combats futiles n'avaient pas existés.


▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Pru'ha
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Crédit Avatar : Ciruelo
Date d'inscription : 31/07/2018
Messages : 43
Elément : Air
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #12 écrite Mer 12 Sep 2018 - 10:11

Froid. La sensibilité au froid dépend de l'individu, de son corps surtout ainsi que ses habitudes. Certains ont le corps naturellement chaud, ceux là n'ont froid que lorsque les températures descendent bien en dessous du seuil de ressenti des autres individus. D'autres sont équipés d'une fourrure, ou porte des couches de fourrures, qui souvent est si épaisse qu'elle permet de résister à des températures très basses. D'autres encore possèdent une fourrure si peu épaisse qu'une simple nuit de printemps suffira à les faire grelotter de froid. Il y a aussi les habitudes qui entre en jeux. Un habitant des hautes montagnes aux hivers rigoureux chantonnera joyeusement alors qu'au même instant un habitant du désert ne sentira plus l'extrémité de ses membres. Pour ma part, le froid ne me pose aucun problème... Du moins tant qu'il ne descend pas à des seuils extrême, comme tout le monde ou presque. J'étais bien sur mon rocher, juste bien. Certes j'aurais été plus heureuse avec un petit matelas de feuilles de pins m'enfin...

Elle commença par me parler de la Confédération, notamment d'un certains Tarnac. Évidement j'avais déjà prévue d'aller me renseigner sur cette fameuse Confédération, de l’intérieur je veux dire. Pourtant, si Ezelya disait vraie je ne m'y intéresserais que peu : le commerce d'esclave et la loi du plus fort sont des pratiques barbares... Quoi que j'ai connu quelques clans barbares d'une sagesse étonnante. Ce Tarnac devait certainement être une personne très intelligente, même si intelligence et sagesse sont deux qualités bien différentes. Posséder l'une ne signifie pas posséder l'autre.

Elle me parla ensuite de géographie. Bon... Je n'étais pas très avancée mais c'était un début. Les monts Céleste disait elle ? Cela me paraît adéquat pour des montagnes abritant le temple d'Aer. La mer n'était pas très loin d'après ses dires. Je n'étais pas pressée de la revoir celle là. Bon contre elle même je n'ai rien, j'aime l'océan. C'est l'un des plus beaux spectacle du monde et un environnement fascinant. Cependant la Pirate n'a pas intérêt à me demander de plonger dans les obscurités des l'océan ! C'est finie, plus jamais je n'y retournerai. Plus jamais.

Enfin elle me parla des lois d'Arcane... Enfin aborda le sujet. Je n'étais pas plus avancée non plus si ce n'est que j'étais soumise aux mêmes lois qu'elle... Bien qu'Ezelya se fichait des lois en tant que Pirate. Lorsqu'elle me dit qu'il fallait me déclarer aux autorités pour me permettre de me balader seule dans les villes et villages je gloussais de rire : comme si j'allais m'y promener sous ma forme réelle et comme s'ils allaient me reconnaître sous ma forme humaine. Ces humains sont vraiment ridicules. Ce croyaient ils vraiment de taille à m'arrêter ? Seule Ezelya en possédait le pouvoir grâce au pacte et je ne doutais pas une seule minute de briser sa personnalité si le besoin s'en faire sentir.

Elle me demanda de ne pas enfreindre la loi sans pour autant me l'ordonner. Mais pour qui me prenait elle ? Bon d'accord je l'admets si une loi me paraît stupide je vais tout simplement l'ignorer. Elle acheva enfin en m'apprenant que la Confédération lui avait enlevé sa famille et qu'elle ne les aimait pas beaucoup.

Je pris quelques secondes pour enregistrer tout ceci. De toute évidence les humains n'avaient pas beaucoup changés. Certes il était tôt pour poser un jugement. Naturellement je n'avais pas assez d'informations à mon goût, j'en voulais plus. Je pris soin de noter en passant qu'elle était repasser au vouvoiement. Je constatais aussi qu'elle semblait ne pas avoir très chaud. Je gloussais :

« J'espère que vos villes ont des rues assez larges pour permettre à une dragonne de douze mètres de long de se retourner ! »

Cette courte conversation m'avait calmée. Oh la rancune faisait son œuvre : elle allait devoir se faire pardonner ! S'il n'y avait pas de pacte entre nous je n'aurai pas gloussé cette dernière phrase. Peut être pouvais-je la retenir encore un peu dans le froid, histoire de me venger un peu ? Bah ce serait cruel et idiot.

« Bien. Je n'ai que peu d'informations mais je m'en contenterai, j'éviterai les humains jusqu'à ce que je puisse prendre forme humaine. Il va falloir que je me procure de l'équipement d'ailleurs, nous allons devoir prendre le temps d'en parler. Tu devras certainement le stocker et le transporter avec toi quand je prendrai ma forme réelle. Dans l'ancien temps je possédais une sacoche qui me permettait de transporter mes affaires moi mêmes mais tout est resté dans ma bibliothèque. »

A l'époque je ne partais pas en voyage sans mon équipement complet. Quelle tragédie d'avoir perdu pareils objets ! Je possédais pour ne citer que les armes, une petite épée, un poignard, plusieurs aiguilles et fléchettes empoisonnées ainsi que de nombreuses fioles remplies de substances dont j'avais le secret. Je possédais d'autres objets bien sur, Ezelya allait devoir se procurer et stocker dans son navire la totalité du matériel pour me permettre de tricoter. Quand je parle de la totalité j’entends tout ce qu'il me faut de A jusqu'à Z, de quoi partir de la laine fraîchement tondue jusqu'à les touches finales du tricot en passant par les teintures.


« Bien. Y a t'il quelque chose d'autre que je dois savoir ? Souhaites tu parler d'autre chose ? »
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ezelya Kor'lenter
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Teiiku Cho
Date d'inscription : 14/04/2018
Messages : 59
Double Compte : Steesha
Elément : Aucun
Métier : Pirate (et maintenant noble à temps partiel)
Invocation(s) : Nagah (mon petit loup grognon) et Pru'ha (la Maîtresse du Savoir adorablement susceptible)
Inventaire : Sa rapière, et c'est déjà bien pour le moment
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #13 écrite Jeu 27 Sep 2018 - 2:49


La jeune femme haussa les épaules à ce qu'elle prit pour une... "blague". Bien sûr que leurs rues ne permettraient pas à une dragonne de marcher tranquillement dedans. Cependant, si elle se fiait à Nagah et à la vitesse à laquelle il avait récupéré ses pouvoirs, la Maîtresse du Savoir devrait bientôt pouvoir se transformer en humain. Enfin, peut-être que ça variait d'une Invocation à l'autre... Ou d'un élément à l'autre... Ezelya en savait très peu sur le sujet. Elle n'avait en fait jamais posé de questions, et même alors que l'idée d'en savoir plus lui effleurait l'esprit, il ne lui semblait pas que c'était le bon moment. La dragonne lui semblait toujours assez froide, et elle ne voulait pas la forcer à lui parler en faisait une conversation inutile et vide. À la place, elle continua de l'écouter en balayant mentalement l'éventualité de transporter du matériel. Elle ne s'abaisserait pas à faire la mule, elle avait de quoi faire transporter tout cela sans problème. Ça ne valait pas la peine de le spécifier à Pru'ha non plus. Elle le verrait bien quand elles arriveraient en ville. Les quelques mercenaires engagés par son frère feraient un magnifique boulot, Ezelya en était sûre. Sinon, elle pourrait toujours retrouver Jin et monter tout ça sur le bateau.
Quand enfin Pru'ha la sollicita de nouveau, elle leva légèrement les yeux vers le ciel, se demandant ce qu'il en était des informations qu'elle avait distribuées. Y avait-il quelque chose d'important qu'elle oubliait ? Probablement. Lui avait-elle dit par rapport à son identité secrète ? Oui, mais elle n'avait peut-être pas assez insisté sur le fait que cela devait rester secret...

《 Je n'ai peut-être pas besoin de le dire, mais j'aimerais que vous gardiez secrète la position de la Reine a quiconque vous pose la question. Il va de soit qu'il en est de même pour mon identité. Je ne tiens pas à ce que soudainement tout le monde soit mis au courant de qui je suis. S'il faut qu'on vous torture jusqu'à ce que vous retourniez dans votre Temple, ce qui est une éventualité, je vous demanderais de garder le silence. Bien qu'on risque de vous associer à moi bien vite puisque je compte vous faire paraître en ville avec moi. Je ne pensais pas vous emmener dans de grandes aventures maritimes, à moins que ce soit votre souhait. Dans le cas où vous préféreriez la vie de pirate, ce serait bien de me le faire savoir maintenant, comme ça je n'apparais pas avec vous en public et personne ne pourra lier l'Écarlate à vous. Hmmm... 》

Dans sa tête, des centaines de scénarios commençaient à apparaître et à défiler. Devait-elle ordonner à Pru'ha de garder le silence ? De cette manière, même sous la torture, elle ne dirait rien... Mais pourquoi diable se retrouverait-elle sous la torture si elle n'apparaissait jamais avec l'écarlate ? Certes, il n'y avait pas grand chance, mais juste pour sa sécurité, peut-être devait-elle recourir au Pacte ? Bon... Elle s'était déjà mise la dragonne sur le dos aujourd'hui, inutile d'en rajouter. Si un jour elle en voyait l'absolue nécessité, alors elle donnerait l'ordre. Jusque là, elle pouvait aussi bien se taire et préserver le fragile lien qui commençait à se tisser.

《 Je ne pense pas avoir autre chose à dire, si vous n'avez pas de questions. Je serais ravie de répondre à des questions, mais si vous n'avez rien à ajouter, je vous invite à faire ce que bon vous semble de ce savoir. Je vais me mettre en route vers le Kelder, et espérer rejoindre la ville avant de mourir frigorifiée. 》

Elle haussa les épaules avec un petit sourire en coin. Avec sa cape, elle ne risquait pas une telle mort, mais elle aimait l'image. Perdue dans la neige fondante après la libération d'une puissante demi-déesse, abandonnée de tous les mortels, incapable de prononcer le nom de Nagah à cause de ses lèvres gelées... Bon, clairement ça n'arriverait jamais.

Une petite gaieté supplémentaire s'ajouta à son coeur alors qu'elle se remit en route. Elle allait bientôt revoir Nagah. Le demi-dieu l'avait quitté rapidement après la soirée sur la Reine, prêt à aller gagner quelques Tsuris de son côté pendant qu'elle voyageait en tant que noble. Sous forme humaine, ici au Kelder, elle ne risquait pas de se faire griller avec lui.

Ses jambes guidaient le chemin avec assurance, évaluant le sol avec expertise. Pendant ses années dans le Nord, elle avait appris à se déplacer en montagne de façon efficace, évitant de marcher dans les irrégularités de la roche tout en gardant un itinéraire le plus égal possible. Elle savait que lors de la marche en montagne, mieux valait rester sur le même niveau aussi longtemps que possible, planifier chaque descente et vérifier chacun de ses pas. Lorsqu'on prenait n'importe quel chemin, il n'était pas rare de faire l'effort requis pour deux descentes au lieu d'une.
Cependant, ce savoir était acquis pour Ezelya, enregistré dans ses muscles, et elle n'avait même plus besoin d'y penser. Elle pouvait se permettre de se perdre dans ses pensées si elle gardait au moins un oeil sur le chemin pour éviter de se fouler une cheville.
Bien sûr, elle restait attentive à ce que faisait Pru'ha, loin de couper court à la conversation, engageant plutôt la marche de façon inclusive pour lui permettre de marcher à ses côtés si tel était son souhait et si elle pouvait se le permettre au vu de sa taille.
Un frisson lui parcourut l'échine et elle resserra sa cape. Il faisait beau, mais sérieusement, elle n'arrêtait pas de frissonner et elle avait plus qu'hâte de rentrer au chaud. Merde quoi.


▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Pru'ha
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Crédit Avatar : Ciruelo
Date d'inscription : 31/07/2018
Messages : 43
Elément : Air
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #14 écrite Jeu 27 Sep 2018 - 14:08

Ma petite dose d'humour ne fit même pas sourire Ezelya. Elle se contenta de hausser les épaules. Avait elle le cœur sombre ? Était elle dépourvue de tout sens de l'humour ? Non il ne me semble pas. Je m'en fichais complètement qu'elle en rigole ou pas, je ne cherchais même pas à la faire sourire. Je n'ai fait que manifester mon amusement, je n'accordais aucune importance à sa réaction. Étais-je égoïste ? Sur ce point peut être.

Elle me précisa alors qu'il fallait que je garde secrète la position de son navire et que je ne révèle rien de son identité. Me prenait elle pour une sotte ? Révéler la position de son navire signifierai très probablement sa perte. Les autorités pourront la pourchasser facilement, la harceler avec des forces bien supérieures à la sienne. Tant qu'elle ne m'ordonnait pas de garder toutes ces informations secrètes, je possède le pouvoir de la faire tomber selon mon souhait. Je sais parfaitement comment m'y prendre pour faire parvenir aux autorités des informations pour lui causer des ennuis sans jamais porter le moindre soupçon sur ma personne. N'ai-je pas fait tomber des monarchies par la seule force de mon savoir, sans utiliser la magie ? Si j'ai pu faire tomber de son trône l'un des plus puissant seigneur de son temps avec pour seul arme des mots, ce n'est pas une petite capitaine pirate qui allait me résister très longtemps. Dans le meilleur des cas elle réussirait à s'échapper. Je ne lui apporterai alors aucune compassion, aucun soutien. Elle pourrait certes mourir durant l'assaut, dans ce cas je retournerai dans le calme de ma cellule, vestige de ma précieuse bibliothèque, et m'y reposerai quelques années de plus. Qu'est-ce qu'une décennie au sein des dizaines de millénaires de mon existence ?

Elle pourrait également se retrouver en prison... Cette dernière possibilité me plaisait grandement. Je serai alors libre de faire ce que bon me semble et ce durant des années. Quelques petites années de tranquillité pour découvrir ce monde qui est nouveau pour moi. Ah quelle idée agréable ! Vivre entièrement libre comme dans l'ancien temps sans devoir, quelle insulte, rendre des comptes à cette misérable et insolente espèce humaine. En supposant bien sur que les autorités ne la force pas à ordonner à ses compagnons Demi-dieux un enfermement en temple jusqu'à la fin de sa peine.

Je mis soigneusement ces réflexions dans une case de mon esprit. Je prendrai le temps de les faire murrir quand je serai tranquille pour tisser ma toile si nos relations se dégradent. Elle n'était pas idiote, elle a bien compris le message : nous avons toutes deux intérêt à ce que nos relations restent positives.

Même sous la torture ? Jamais personne en des millions d'années de vie n'a osé me torturer. Nombreux sont ceux à avoir tenté de me faire du mal ou à avoir cherché à m'emprisonner ou encore me faire taire. Tous, sans aucune exception, l'ont regrettés. Amèrement. Dans l'ancien temps, j'étais crainte sur la planète entière. Même durant la grande guerre contre les divinités l'humanité craignait mon nom. La disparition de la magie n'a en rien diminué l'influence que j'avais sur le monde, n'a en rien diminué le respect et le rêve envers la légende de ma bibliothèque. Aucune armée, aucune bombe humaine n'osa partir à la recherche de mon domaine. Ce monde, aussi inconnu et redoutable soit il pour les demi-dieux ne m'impressionnait pas. Ce n'était que des humains.

Elle m'offrit alors le choix entre sa vie de Pirate et l'accompagner en ville. Je comprenais parfaitement ses raisons mais je les balayais d'un coup d'aile : je vivrai me vie comme je l'entend. Pas question de me privée d'un petit tour de bateau pour une promenade en ville et vice versa. Allais-je devoir fuir Ezelya sous prétexte qu'elle avait deux identités ? Pfff. Elle allait devoir assumer ses bêtises. Elle se mit alors en chemin. Que les humains sont lent... Il lui faut plusieurs pas pour faire un seul des miens . Je pris la même direction qu'elle, adaptant mon rythme au sien et lui glissais :

« J'aime me trouver là ou se passe l'histoire, surtout en ce qui me concerne. Le pacte lie nos deux destins, ainsi les événements de ta vie concernent également la mienne. Donc je serai présente si je le désir durant tes aventures maritimes. Dissimulée à la vue des individus extérieur à ton bâtiment ou possédant une excellent raison mais présente. Tout comme je t'accompagnerai en ville si le désir me prend. »

Je lui avait parlé poliment, avec une bienveillance qui contrastait avec l'étrange note de rappel à l'ordre de mes paroles. Je lui parlais presque avec amitié. Dès le dernier mot prononcé, j’accélérai, prenant l'allure du trot, chacun de mes pas faisant trembler le sol. Je rajoutai :

« Le pacte nous impose des compromis. Je respecterai ta double identité si tu respectes ma liberté. Fais moi signe. »

J'entendais bien sur par liberté toutes les formes possibles qu'elle puisse prendre. Je la pensais assez intelligente pour avoir compris. Il ne me fallut quelques minuscules secondes pour la distancer de plusieurs dizaines de mètres. Lorsque je fus au delà de la double centaine, au sommet du petit chemin, je déployais mes ailes immenses et décollai. Le spectacle, sous n'importe quel angle, du sans aucun doute être d'une rare et majestueuse beauté, mes écailles aussi noire que les profondeurs de la nuit constatant avec la blancheur de la neige vierge. Oui je me trouve belle et apprécie que ce soit remarqué. Les dragons, particulièrement les femelles, font partie selon moi des plus belles créatures.

En quelques coups d'ailes, je me hissais à plusieurs dizaines de mètres de hauteur me dirigeant droit vers une montagne à pic. Je fus soudain soulevée par un courant ascendant. M'éloignant vers le sud, je continuai de gagner de plus en plus de hauteurs jusqu'à dépasser le kilomètre d'altitude, m'élevant encore jusqu'à trouver le courant d'air que j'avais sentie. Il se dirigeai vers le sud, je me laissais porter tranquillement, observant le paysage, me fabriquant mentalement ma propre carte.
▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Ezelya Kor'lenter
avatar
Membres



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
Féminin
Crédit Avatar : Teiiku Cho
Date d'inscription : 14/04/2018
Messages : 59
Double Compte : Steesha
Elément : Aucun
Métier : Pirate (et maintenant noble à temps partiel)
Invocation(s) : Nagah (mon petit loup grognon) et Pru'ha (la Maîtresse du Savoir adorablement susceptible)
Inventaire : Sa rapière, et c'est déjà bien pour le moment
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #15 écrite Lun 15 Oct 2018 - 0:32


Les paroles de la dragonne la firent frissonner d'appréhension. Très bien, elle refusait de simplement choisir et voulait profiter des deux côtés de la médaille. Était-ce un comportement qui la mènerait à sa perte ? Possiblement, mais elle se voyait mal la rattraper sur ce point quant elle même jouait avec le beurre et l'argent du beurre. Au cas où Pru'ha la mettait en mauvaise posture, elle n'aurait qu'à jouer du Pacte, et elle se montrerait intransigeante. Pour le moment, l'intelligence de la dragonne lui octroyait le bénéfice du doute. Elle ne la contraindrait pas inutilement quand elle lui semblait assez futée pour éviter de mauvaises situations. Par contre, la moindre connerie lui coûterait cher. Elle ne pouvait permettre à la fierté de Pru'ha de mettre sa vie en danger. Au moindre signe de traîtrise, volontaire ou pas, elle devrait répondre de ses actes et accepter de se soumettre au Pacte. Enfin, accepter ou pas, elle se soumettrait au Pacte. Elle n'en avait pas vraiment le choix, aussi malheureuse soit cette réalité. Enfin, il ne valait pas la peine de passer trop de temps à appréhender une réalité qui ne viendrait peut-être jamais. Pru'ha n'était pas mauvaise, alors à quoi bon imaginer le pire.

Sur sa dernière phrase, quand elle prit son envol, la dragonne avait laissé planer cette même menace qu'elle gardait toujours sous la patte. Peut-être était-ce son attitude agressive et menaçante qui mettait Ezelya sur le qui-vive. Si la Maîtresse du Savoir avait cessé ses menaces, alors peut-être que la pirate aurait cessé de penser aux pires déroulements possibles. À la place, elle aurait pu penser à comment le savoir de la dragonne aurait pu lui être bénéfique, comment elles auraient pu travailler main dans la main, se servir mutuellement... Elle aurait pu penser à la Cour, ou à la mer, aux explorations, aux cartes à dessiner, aux grandes aventures, aux savoirs à partager, aux soirées de discussions, aux informations intéressantes... Elle aurait pu penser à beaucoup de choses, à beaucoup de positif, mais c'était inutile de chercher. Sa tête était remplie d'idées noires, hantée par les menaces de la dragonne, par le pouvoir qu'elle s'octroyait seulement avec ses paroles. Ezelya était terrifiée, apeurée par l'éventualité du Pacte se retournant contre elle-même. Elle avait beau tenter de raisonner, de se dire que si elle ordonnait, Pru'ha n'aurait d'autre choix que d'obéir, mais... L'esprit de Pru'ha était autre qu'intelligent. Il était retord, futé, fier et indomptable. Elle avait peur de ce qu'un esprit si destructeur pourrait entraîner. Avait-elle fait le bon choix, de libérer une créature qui semblait si dangereuse ? Elle espérait ne pas payer un prix trop élevé. Elle espérait aussi se tromper sur les intentions de la dragonne.

Quand elle pensait aux Invocations dangereuses, Nagah lui apparaissait... Maintenant, Nagah semblait bien inoffensif et prévisible quand on le comparait à la complexité de la Maîtresse du Savoir. Chacun d'eux représentait une face du danger. Craignait-elle plutôt l'impulsivité ou la lente prévision d'une froide vengeance ? Craignait-elle la chaleur ou le froid ?

Alors que ses pas la guidaient le long du chemin, son coeur se durcissait lentement. Elle n'avait jamais craint le danger ainsi. Ces dernières heures, elle les avait passé à réfléchir, à examiner sa vie et le pouvoir qu'elle avait sur elle-même. Elle s'était posé de réelles questions pour la première fois depuis bien longtemps. Autant elle remerciait Galifey, autant Pru'ha la faisait douter. Un soupir lui échappa. Elle n'était pas faite pour ce genre d'épreuves, pour ce genre de questionnements. Elle avait besoin d'un verre, de plaisir et de détente. Un bon lit, de bons combats, peut-être quelques paris risqués, du danger... Elle avait besoin de ça pour se sentir vraiment vivante et se vider la tête. Quand elle atteindrait la ville, peut-être qu'elle irait boire un coup avant de se soumettre à ses obligations et à ses rendez-vous. Après tout, personne ne l'attendait activement.

Elle leva les yeux vers le ciel bleu. Les grandes ailes de Pru'ha disparaissaient au loin, et sa queue balayait les cieux avec une constance suivant ses mouvements aériens et les vents ascendants. Elle avait la grâce qu'ont les enfants d'Aer, mais il y avait quelque chose, dans sa forme noire, qui soulevait un vent d'inquiétude dans son sillage. A l'instar du corbeau qui amenait les mauvais présages, le corps sibyllin dans le ciel lointain de la Maîtresse du Savoir soulevait les coeurs sur son passage. Comme l'appel d'un monstre tissant sa toile dans l'esprit des gens, Ezelya sentait déjà son influence, sans jamais savoir le bien ou le mal à en tirer.


▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



▼ Afficher le Profil ▼▲ Cacher le profil ▲
▼ Inventaire ▼▲ Inventaire ▲
▼ Sorts ▼▲ Sorts ▲

Aventure #16 écrite

▼ Succès ▼▲ Succès ▲
Revenir en haut Aller en bas

La clarté du ciel et des coeurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Tempête dans le ciel; noirceur des coeurs [PV Zarad (appelé maintenant le mage), Scylla et Âamet]
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]
» Septième ciel
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]
» Les 4 sacrés du ciel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ile d'Arcane - Forum RPG :: Arcane :: Les Landes Luxuriantes Nord-